Le monopole de Microsoft : mode d'emploi

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
25
nov.
2006
Justice
Comment se maintient le quasi-monopole de la société Microsoft sur les systèmes d'exploitation ? Évidemment grâce à la vente liée des logiciels avec le matériel.

Mais cela ne répond qu'à moitié à la question. En effet, pourquoi aucun grand constructeur n'a-t-il choisi d'offrir le choix à ses clients : système d'exploitation ou non, selon son souhait ? Même si la proportion de ceux qui n'utilisent pas l'OS de Microsoft est faible, un constructeur qui ferait cette offre ravirait cette clientèle à ses concurrents. Nul entrepreneur ne résisterait à cette tentation, d'autant plus qu'il est possible de proposer ce choix pratiquement sans coût supplémentaire.

L'origine de ce mystère est donc certainement à chercher du côté des relations commerciales entre Microsoft et les constructeurs d'ordinateurs.

Certes, les constructeurs s'engagent par contrat à ne pas divulguer le prix des logiciels séparément
Article 15.1 : "Vous n'êtes pas autorisé à (...) fournir un prix distinct pour (...) des licences de logiciel individuelles, ou toute partie de celles-ci, en tant qu'éléments distincts du système informatique entièrement assemblé".
Mais la loi est avec eux (interdiction de la vente liée) et ils pourraient passer outre. Alors pourquoi ne le font-ils pas ? Il faut croire que d'une manière ou d'une autre, Microsoft parvient à leur en ôter l'envie.

D'où viendra le salut ? Peut-être bientôt de l'État. Une première : la DGCCRF vient d'entendre les défenseurs des logiciels libres et les associations de consommateurs. Elle entendra sous peu les constructeurs et les éditeurs de logiciels propriétaires.

Espérons que la vente liée sera bientôt du passé. Le rétablissement de la libre concurrence sera positive pour tout l'écosystème du développement et du service informatique : une estimation du coût du quasi-monopole de Microsoft pour notre pays l'évalue à l'équivalent du salaire de 10 000 personnels de haut niveau. Bien sûr, cette estimation ne prétend pas à l'exactitude, mais son ordre de grandeur est sans doute réaliste : elle résulte tout de même du recoupement convergent de trois modes de calcul différents.

En attendant, la pétition racketiciel.info progresse, aidée par une floraison de logos et de bannières à insérer sur les sites.

Aller plus loin

  • # Un point oublié...

    Posté par . Évalué à 3.

    selon moi, c'est le coût de migration vers un autre système d'exploitation (en tout cas pour les entreprises)
    - Se Passer d'Excel (et des centaines de macros maisons) pour aller vers autre chose
    - Quitter Word (et tous les templates, programmes et j'en passe...)
    - L'énorme coût de la conduite du changement, car évidemment, pas mal de gens ne comprendront pas pourquoi on passe de Windows à autre chose

    Plutôt que de se retourner vers le législateur, il faut adresser ces points, mais ca ne dépend pas de nous...
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par . Évalué à 6.

      Et il y a les habitudes. Certains de mes clients sont plus que favorables à une migration, mais leurs employés, formés et habitués aux outils Microsoft, pestent parce qu'ils ne retrouvent pas leurs marques.

      Et là, il y a un coût réel, qui est celui de la formation et de l'accompagnement (et du suivi psychologique ?) par un professionnel de l'informatique...
      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par . Évalué à 1.

        Les habitudes sont incluses dans la conduite du changement : il faut traiter les réfractaires au changement :-)
      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par . Évalué à 6.

        La question, ici, n'est pas les migrations. (Oui, les migrations demandent de la formation).
        Mais la question ici est de permettre à ceux qui ont déjà migré de ne pas payer ce dont ils ne se servent pas.
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par . Évalué à 10.

      Ayant récemment mené avec bien moins de difficultés que prévu une migration de 140 postes de MS Office vers Open Office, je me permets de faire plusieurs remarques :

      Premièrement, à à peu près tous points de vue, Open Office 2.0.2+ est supérieur à Microsoft Office 2000. Vous me direz qu'il y a eu MSO2003, etc. : mais, dans mon cas particulier, personne n'avait investi sur MSOffice depuis la sortie de MSO 2000. Testez, vous verrez.

      Deuzio, le problème des macros Excel est très largement surévalué. D'abord, parce que les faiblesses en matière de travail collectif sur un jeu de données unique d'Excel ont fait qu'il a souvent été remplacé par du PHP/MySQL basique en intranet. Ensuite, parce que désormais, les macros MSO2000 sont presque entièrement gérées par Calc.

      Tertio, les modèles de document Wod 2000, même très complexes, passent assez directement su OOo2.

      Bizarrement, la plus grande difficulté que j'ai éprouvé est plus rarement citée : les calendriers Outlook.

      Oilà, mes deux balles.
      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par . Évalué à 5.

        >Ensuite, parce que désormais, les macros MSO2000 sont presque entièrement gérées par Calc.

        C'est le presque qui me fait peur...

        :-p
        • [^] # Re: Un point oublié...

          Posté par . Évalué à 9.

          Ce que l'on oublie souvent c'est la piêtre compatibilité ascendante des suites office. Au boulot, on n'arrête pas d'avoir des soucis avec des macros sous Office 2003 qui plantent sur office 2000 etc. Et que penser des interfaces graphiques des suites office qui changent au fur et à mesure des versions. Et là, le problème de formation des utilisateurs est complètement osculté.
          Le passage sous OpenOffice, c'est aussi cela à expliquer. L'investissement est-il vraiment surdimentionné par rapport au changement de version d'un Pack Office?
          • [^] # Re: Un point oublié...

            Posté par . Évalué à 3.

            Comme tu le décris, c'est plutôt de la compatibilité descendante qu'ascendante (compatibilité de macros crées sous office 2003 et les faires tourner dans une version antérieure), plus compliquée à mettre en place que la compatibilité ascendante pour des raisons évidentes d'évolutions des fonctionnalité et de méconaissance du futur ;)
          • [^] # Re: Un point oublié... (ouais, oublié de se relire...)

            Posté par . Évalué à 9.

            > Et là, le problème de formation des utilisateurs est complètement osculté.

            on ne va jamais arriver à réduire le déficit de la sécu si on prescrit une oscultation pour chaque problème...
        • [^] # Re: Un point oublié...

          Posté par . Évalué à 7.

          Concrètement, du haut de ma modeste expérience, je dois juste dire que tout est passé tout seul. De là à dire que c'est significatif, il y a un pas que je n'ose franchir.

          En constatant par ailleurs le fait qu'il faut souvent réécrire d'une version d'Office àl'autre (ou, mieux encore, absolument tout réécrire de Business Objects 5 à Business Objects 6.5)
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      hum le coût de migration vers un autre système est sensiblement toujours le même : que ce soit une montée de version (Vista) que vers du tout GNU/Linux...

      Après il est vrai que la formation quand le produit s'appelle "pareil" (genre MS Office au lieu de OpenOffice.org) est souvent largement sous-estimé.
      Lors du passage de Access 97 à Access 2000 par exemple, ce sont tous les applicatifs qui sont devenus obsolètes : si l'on ne peut pas faire confiance à MS pour proposer les outils de migration, le modèle du libre permettrait peut-être au pire d'avoir les mêmes coût, au mieux d'avoir des outils partagés par tous et améliorés au fur et à mesure des migrations (il est toujours mieux quand chacun travaille ensemble plutôt que de chacun refaire la même chose de son côté).

      Il me semble que c'est bien Microsoft qui affirmait que le passage à Vista créerait des emplois en europe ;-) https://linuxfr.org/~zx81/22663.html
      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par . Évalué à 4.

        Concernant le coût de la formation, une observation : en milieu professionnel ordinaires, les simples exécutants subissent depuis de nombreuises années la "politique informatique" de l'établissement. Pour eux, s'adapter au dernier logiciel venu imposé pa la hiérarchie (et choisi pour sa convivialité) est une nécessité.

        Etant donné l'effort nettement faible pour passer d'un usage simple de MSO à OOo2, pas trop la peine de s'en faire des montagnes.

        Pour les cadres, c'est autre chose, je l'admets : mais là, en théorie, les Bac-plus-douze sauront quand et comment s'adapter tout seuls sans qu'on les aide.
        • [^] # Re: Un point oublié...

          Posté par . Évalué à 2.

          "Pour les cadres, c'est autre chose, je l'admets : mais là, en théorie, les Bac-plus-douze sauront quand et comment s'adapter tout seuls sans qu'on les aide."

          Lire l'antépénultième paragraphe de ce texte http://www.volle.com/travaux/dactylo.htm et vous comprendrez que les bacs+12 peuvent être un frein important à l'évolution des systèmes d'informations.
          • [^] # Re: Un point oublié...

            Posté par . Évalué à 2.

            Bof. Est-ce que c'est valable pour les futurs cadres/cadres supérieurs/bac+12 ? Je ne parle pas que de ceux qui font de l'informatique (ceux-là finissent généralement par utiliser au moins trois doigts par main ! :-) ), mais des autres types de "gradés", qui ont plus appris à taper sur le clavier (via des messageries instantanées, des courriels, etc.), et qui sont plus au fait des nouvelles technologies - pas dans le sens accro aux technos, plutôt du côté "la techno ne me fait pas peur".

            Je me trompe peut-être cela dit.

            --
            J'ai vérifié, ce message a été tapé avec six à huit doigts (vivent les pouces !).
            • [^] # Re: Un point oublié...

              Posté par . Évalué à 1.

              En fait, j'attirais l'attention sur le paragraphe qui décrit le mépris des zélites pour les outils des besogneux et donc leur incapacité d'apprendre à les utiliser.
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par . Évalué à 4.

      Je me réponds à moi même et un peu à tous les autres.

      Je travaille dans une des trois grosses banques françaises, et au vu de mes quelques années d'expérience, je ne pense pas qu'il y ait de migration des postes bureautiques d'un grand compte avant longtemps, car :

      • La conduite du changement est trop coûteuse ou méconnue (pas d'équivalent pour le moment -> si vous connaissez des banques qui ont migré, je suis demandeur d'infos)
      • Les postes clients font partie du business, donc les modifier, c'est :
        • un risque de ne pas être opérationnel
        • des utilisateurs moins efficaces -> time to market en augmentation, en retard par rapport à la concurence
        • des dizaines d'applications métier non portables (tournant par exemple sous Power Builder), et Wine n'est pas une solution
      • Une incompréhension totale des utilisateurs, qui dans notre cas, sont nos sponsors financier -> ils ne voudront pas payer

      Je suis utilisateur GNU/Linux depuis bientôt 6 ans à la maison (par éthique principalement), et j'aimerais beaucoup avoir un poste pro à pingouin, j'ai, à mon niveau encouragé certaines initiatives professionnelles visant à l'utilisation de logiciel libre au boulot, mais en France pour les banques et assurance, c'est encore beaucoup trop tôt...

      Maintenant, je suis convaincu que dans des structures plus petites, plus jeunes et moins dépendantes de l'informatique, il y a sûrement beaucoup plus de débouchés.

      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je crois que la banque irlandaise Allied Irish Bank (AIB), qui est une des quatre grandes banques irlandaises, à migrer 7500PC sous Linux en 2004 et La septième banque italienne Banche Popolari Unite (BPU) à migrer 8000 PC en 2005.

        Il y a un petit problème au niveau de la formation, c'est que l'on forme des personnes sur une suite logicielle en particulier (Office, OpenOffice, WordPerfect...) et non sur les concepts et les fonctions des traitements de textes ou des tableurs en général.
        Encore heureux, pas pour les autos-écoles, que l'on ne passe pas le permis de conduire pour chaque voiture que l'on va conduire...
        • [^] # Re: Un point oublié...

          Posté par . Évalué à 1.

          Encore heureux, pas pour les autos-écoles, que l'on ne passe pas le permis de conduire pour chaque voiture que l'on va conduire...

          Dans l'aéronautique, c'est le cas !
      • [^] # Re: Un point oublié...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je travaille dans une des trois grosses banques françaises, et au vu de mes quelques années d'expérience, je ne pense pas qu'il y ait de migration des postes bureautiques d'un grand compte avant longtemps

        Moi aussi je tarvaille dans un grande banque française. Et au déla de la configuration logicielle des poste informatique (qui est aussi un grand problème pour les application métiers développées par nos centres techniques) , c'est l'architecture globale du système informatique national qui empèche toute migration.

        Comment passer d'une fôret Active Directory comprenant une bonne quinzaine de domaines avec les relations d'approbations, les réplication d'annuaires, permettant une administration centralisé ET décentralisé. Avec des GPO facilitant le contrôle de la sécu et le profilage des utilisateurs. Sans parler aussi des serveurs de messageries Exchanges et des Smartphones qu'on déploies permettant a nos chers cadres dirigeants d'avoir leur messages et leur calendriers partout ou ils vont, en temps réel et de se la péter en réunion...

        Envisager de laisser tomber une telle architecture c'est quand même prendre un très très gros risque (financier et fonctionnel). Surtout quand tout fonctionne bien.
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par . Évalué à 1.

      Plutôt que de se retourner vers le législateur, il faut adresser ces points, mais ca ne dépend pas de nous...

      Pourquoi "plutôt" ? On peut pas faire les 2 en meme temps ?
    • [^] # Re: Un point oublié...

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est le syndrome de Stockholm!!!
  • # Le choix aurait bel et bien un coût

    Posté par . Évalué à 2.

    Faut arrêter avec les argumentations spécieuses, sinon on ne pourra jamais être crédibles ! Bien sûr que si, rendre le choix possible aurait bel et bien un coût pour le vendeur et le constructeur.

    Dans l'hypothèse d'ordinateurs vierge de tout OS, pour le constructeur, cela nécessite d'adapter son processus de fabrication pour proposer une alternative qui n'est pas aujourd'hui présente. Qui plus est, il faut alors livrer un « modèle » de plus, il faut le stocker à part, le référencer, etc. Tout cela pour une marge des utilisateurs qui reste à chiffrer.

    Dans l'hypothèse d'une clef d'activation, cela suppose installer un ou des logiciels supplémentaires, qui seraient qui plus est à développer, pour permettre la saisie et l'installation ou la suppression (sécurisée ? dans quelle mesure ?) de l'OS. Et pour le vendeur, cela nécessite d'incorporer dans son processus de vente et de livraison la fourniture d'un code.

    Aucune de ces deux hypothèses n'est sans coût, alors cessez de brandir un argument que les industriels et commerçants s'empresseront de démolir en deux coups de cuiller à pot. C'est ridicule.

    Par contre, au vu du succès grandissant de Linux auprès tant des administrations, des entreprises que des particuliers, il serait intéressant d'encourager les constructeurs à prendre contact avec des distribs pour pouvoir offrir des Linux pré-installés et des machines vierges.

    Et là où la volonté manque, il faut tout simplement faire valoir nos droits, inscrits en dur dans le Code du Commerce.

    Mais ce n'est pas avec de fausses solutions magiques à deux francs six sous qu'on fera avancer le dossier.
    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

      Posté par . Évalué à 8.

      Effectivement, le choix aurait forcément un coût. Mais ramené au cout par ordinateur, de combien serait il ? Quelques euros tout au plus, en tout cas nettement inférieur au prix d'une licence windows. Admettons que proposer le choix du système revienne pour un constructeur à disons (arbitrairement) 5 euros par PC et que la licence windows coute 100 euros par PC : cela fait 95 euros d'économisés. Le constructeur peut augmenter sa marge bénéficiaire ou faire profiter de l'avantage au client qui, ayant à faire à des PC moins chers, sera tenté de prendre un matériel plus haut de gamme ou de renouveler plus souvent son matériel : dans tous les cas c'est au bénéfice du constructeur. Quand à la question de la sécurité de la clé d'activation, cela ne doit pas poser de problème puisque micromou mis au point un système qui permet aux différentes versions de vi$ta de tenir sur un seul dvd, la clé d'activation permettant à l'utilisateur de n'utiliser que la version qu'il a payée (bien que j'ignore si cette solution a été retenue pour la version finale).
      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Admettons que proposer le choix du système revienne pour un constructeur à disons (arbitrairement) 5 euros par PC et que la licence windows coute 100 euros par PC : cela fait 95 euros d'économisés.

        Le cout d'une licence Windows OEM est de l'ordre de 30¤ de ce que j'ai compris, 30¤ négociés sous reserve d'exclusivité, sinon ca serait 60¤ (la, c'est un peu plus au pif)
        Le processus de choix couterai à mon avis plus de 5¤ (cout logisitque, drivers, support telephonique...).
        Le gain est alors négatif si la majorité des gens prennent Windows, ce qui sera le cas (malheuresement, mais ca, tu ne peux le changer d'un coup de baguette legislative...)
        Le choix de l'OS aura un cout supérieur pour la majorité des gens, CQFD.
    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

      Posté par . Évalué à 9.

      >Dans l'hypothèse d'ordinateurs vierge de tout OS, pour le constructeur, cela nécessite d'adapter son processus de fabrication

      Ah, oui, c'est vrai. Même pour Dell qui fabrique ses PC sur commande.

      Pour les PC grand public, les constructeurs arrivent à proposer "XP Home ou XP Pro", voire parfois même "Fr ou Anglais". Ils ne doivent pas vendre beaucoup de Pro, mais bon, là, les stocks, ça ne les gène pas. Mais à l'inverse, vendre une version "sans OS", ça génère des coûts insurmontables, des monceaux de stocks. C'est gênant...

      >Dans l'hypothèse d'une clef d'activation, cela suppose installer un ou des logiciels supplémentaires

      D'une part, c'est faux : Windows Genuine Advantage fait l'affaire. D'autre part, vu le nombre de saloperies qu'on trouve sur un PC neuf avec XP (tests d'anti-virus et de firewall, des lecteurs multimédia du constructeur, ..., ou bien des MSN messenger & outlook-express-dont-ever-use-thunderbird & ...), je doute qu'un soft supplémentaire soit une lourde peine.

      >Et pour le vendeur, cela nécessite d'incorporer dans son processus de vente et de livraison la fourniture d'un code.
      Le vendeur met déjà un auto-collant...

      Finalement, je te retourne ton argument :
      >Faut arrêter avec les argumentations spécieuses, sinon on ne pourra jamais être crédibles !

      Les sur-coûts logistiques sont très faibles. En particulier pour Dell, donc, qui se vante de faire du sur-mesure. Et si Dell, qui cherche à gagner des parts de marché, ne le fait pas, il doit bien y avoir une raison externe à Dell...
    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

      Posté par . Évalué à 6.

      Les constructeurs ont actuellement le choix de préinstaller de deux manières : en acceptant directement la licence à la place du consommateur, ou bien en laissant le consommateur accepter la licence (code d'activation fourni sur papier ou activation sur le web ou par téléphone).

      Dans ce deuxième cas, aucun inconvénient à vendre la licence séparément. C'est ce que nous demandons, tout simplement. Où est le coût ? Nulle part. C'est déjà prévu.
      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

        Posté par . Évalué à -9.

        Dans ce deuxième cas, aucun inconvénient à vendre la licence séparément. C'est ce que nous demandons, tout simplement. Où est le coût ? Nulle part. C'est déjà prévu.

        Le cout il est dans les appels au support de gens demandant ce que c'est que cet ecran qu'ils ne comprennent pas notamment, de gens se demandant pourquoi leur systeme il ne fonctionne plus apres 30 jours, ... tout ca pour faire plaisir a une infime minorite de gens.

        Bref, au total ils ne trouvent pas ca rentable, ce qui rend la partie de l'article : Nul entrepreneur ne résisterait à cette tentation completement ridicule et infondee.
        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

          Posté par . Évalué à 7.

          Le cout il est dans les appels au support de gens demandant ce que c'est que cet ecran qu'ils ne comprennent pas notamment, de gens se demandant pourquoi leur systeme il ne fonctionne plus apres 30 jours, ...


          C'est vrai : et du coup, les vendeurs seraient obligés d'informer avant achat (comme le dit la loi). Pas plus mal, non ?
          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

            Posté par . Évalué à -10.

            La loi oblige les vendeurs a parler d'activation ? C'est dans quelle loi ?
            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

              Posté par . Évalué à 4.

              La loi oblige à informer.

              Obligation d'information de la part du vendeur
              http://detaxe.org/spip.php?article2

              Affichage des prix et des conditions de ventes
              http://detaxe.org/spip.php?article3
              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                Posté par . Évalué à -6.

                Aucune de ces 2 lois ne va regler le probleme de l'activation pour les utilisateurs.

                Vouloir que les utilisateurs aient acces a la licence avant d'acheter tout le monde est pour, mais c'est un autre probleme.
                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                  Posté par . Évalué à 4.

                  C'est le problème dont on parle, justement. Car la licence (CLUF, EULA) dit qu'on peut refuser.
                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Oui, et cela te permet de te faire rembourser ton achat : le PC complet, comme cela a ete accepte par un juge dans un proces il y a qqe mois.
                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ou alors cela permet bel et bien de te faire rembourser le logiciel, comme cela a été jugé dans un procès en juillet dernier :
                      http://akosh.pcinpact.com/actu/news/30977-Victoire-dun-clien(...)
                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Les CLUF microsoft que j'ai lu ne parle que de se faire rembourser windows
                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Ben faudra les relire, car le CLUF dit precisement :

                        DEVEZ CONTACTER RAPIDEMENT LE FABRICANT AFIN D'OBTENIR DES INSTRUCTIONS POUR LE RETOUR CONTRE REMBOURSEMENT DU OU DES PRODUITS NON UTILISÉS CONFORMÉMENT AUX MODALITÉS DE RETOUR DES MARCHANDISES DÉFINIES PAR LE FABRICANT
                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                          Posté par . Évalué à 10.

                          Ben faudra les relire, car le CLUF dit precisement :

                          DEVEZ CONTACTER RAPIDEMENT LE FABRICANT AFIN D'OBTENIR DES INSTRUCTIONS POUR LE RETOUR CONTRE REMBOURSEMENT DU OU DES PRODUITS NON UTILISÉS CONFORMÉMENT AUX MODALITÉS DE RETOUR DES MARCHANDISES DÉFINIES PAR LE FABRICANT


                          Peut être mais un autre CLUF au hasard celui qui vient avex un XP familiale OEM d'un PC Acer dit :

                          En installant, en copiant, en téléchargeant, en accédant au LOGICIEL ou en l'utilisant de toute autre manière, vous reconnaissez être lié par les termes du présent CLUF. Si vous êtes en désaccord avec les termes de ce CLUF vous n'êtes pas autorisé à utiliser ou à copier le LOGICIEL, et vous devez prendre rapidement contact avec le Fabricant pour renvoyer le ou les logiciels non utilisés conformément aux instructions du Fabricant relatives aux retours de marchandises.

                          Comme il est en pratique impossible de lire le CLUF avant l'achat d'un PC c'est la loterie pour savoir à l'avance sur quoi porte cette clause.

                          PS: on à déjà eu cette discussion il y a exactement 13 jours. voir : http://linuxfr.org/2006/11/10/21611.html . C'est quand même dingue la mauvaise foi que tu peut manifester sur ce sujet....
                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                            Se faire rembourser n'est pas la solution. Ce qui est demandé c'est de ne jamais avoir à payer ce dont on a pas besoin.
                            Sur un disque dur il pourrait y avoir plusieurs systèmes préinstallés. C'est ensuite à l'utilisateur de choisir au moment du déballage celui qu'il veut.
                            Si il choisit Microsoft, il faut qu'il s'acquitte du droit d'usage pour que son système puisse soit s'installer, soit être activé sinon on lui installe une distribution libre ou rien du tout.

                            Mettre plusieurs systèmes préinstallés ne coûte pas plus cher car les disques sont clonés. Donner le choix à l'utilisateur pourrait être un bon argument commercial.
                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                              Posté par . Évalué à -2.

                              Mettre plusieurs systèmes préinstallés ne coûte pas plus cher car les disques sont clonés. Donner le choix à l'utilisateur pourrait être un bon argument commercial.

                              Super, et le constructeur il fait comment pour payer l'editeur selon la licence choisie ? Il paie au hasard ?
                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                Ce n'est pas à l'utilisateur de payer le logiciel ?
                                Genre il achète une une clef d'activation à l'éditeur et il a son bel OS qui passe de "version limitée à x jours" en version complète. N'est-ce pas déjà comme ça que fonctionne XP Familial ?

                                Je viens d'acheter un portable DELL : 80% de l'offre logicielle dessus fonctionne comme ça (antivirus, outils à la con genre photo editor trucmuche).
                                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Microsoft ne vend pas de telle licence (limitée à x jours), et n'a aucun intérêt (je pense) à en proposer une telle pour l'instant. (Surtout si c'est pour faire ce que tu proposes, faut pas déconner, c'est pas à eux d'aider linux/les autres OS)
                                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                    Microsoft ne vend pas de telle licence (limitée à x jours)
                                    Je n'ai jamais utilisé XP Familial et je ne sais pas, mais j'ai entendu mon frangin râler parce qu'il lui fallait 'enregistrer' son Windows XP afin d'obtenir un code d'activation sous peine de blocage au bout d'un mois.
                                    Aurais-je halluciné ?
                                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      Tu achètes une licence de windows, tu l'installe, et tu as X jours pour prouver que tu l'as bien acheté. Tu n'as pas le droit de l'utiliser si tu n'as pas de licence ;-)
                                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        soit tu as pas le droit, dans ce cas tu devrais meme pas pouvoir la démarrer, soit ils te donne plus ou moins le droit et dans ce cas c'est comme un shareware.
                                        on peut pas dire une chose et faire son contraire.
                                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                          Posté par . Évalué à 4.

                                          Montre moi le CLUF qui te permet d'utiliser windows sans avoir une licence payante pendant X jours, et je serais d'accord avec toi.

                                          Je ne vois pas en quoi une licence payante qui dit "Si vous avez payé ce logiciel vous pouvez l'utiliser, mais vous devez l'activer dans les X jours" contiendrait implicitement "Vous pouvez utiliser ce logiciel sans cette licence".
                                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                            Posté par . Évalué à 1.

                                            quand tu as un agent qui te fais signe de passer au rouge, tu t'arrete parce que le feu et rouge et que dans le code il est marqué que l'on doit pas passer au rouge ou tu avance parce que l'agent te fait signe que tu peux le faire ?

                                            On parle pas de théroie mais de pratique.
                                            Et si tu veux vraiment jour avec les clufs, je vais te donner un chiffre trés droles :
                                            20% des licences proprio PAYE LEGALEMENT dans les entreprises ne sont pas respecté du fait d'incompatibilité avec d'autres licences .
                                            donc la c'est le meme probleme on a le droit et la possibilité d'utiliser le logiciel mais la cluf ne le permet pas.
                                            Alors dans un cas 'c'est normal on peut passer outre la cluf parce qu'on as payer le logiciel' donc on respecte la décision de l'agent qui dis 'tu peux passer malgré la cluf' , de l'autre coté, bien que l'agent te fait signe que tu peux passer au rouge, tu t'arrete ...
                                            Allez comprendre ce raisonnement.


                                            Je ne vois pas en quoi une licence payante
                                            Tu vois windows sur ta facture ? pas moi ...
                                            Ah ben on peut pretexter qu'on le donne gratos avec le matos un moment, et que quand ca nous arrange plus on le fait payer et que c'est séparer du matos.
                                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                              Posté par . Évalué à 3.

                                              quand tu as un agent qui te fais signe de passer au rouge, tu t'arrete parce que le feu et rouge et que dans le code il est marqué que l'on doit pas passer au rouge ou tu avance parce que l'agent te fait signe que tu peux le faire ?

                                              Dans le code de la route que j'ai appris, les consignes de l'agent sont prioritaires par rapport à celles du feu, qui elle mêmes sont prioritaires par rapport aux panneaux qui eux mêmes sont prioritaires par rapport à la priorité à droite. C'est un peu comme quand tu surcharges une méthode dans une classe dérivée.
                                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                Posté par . Évalué à 1.

                                                dans le code que tu as appris ... Mais c'est pas forcément dans le code de la route .
                                                Je viens de faire une recherche sur legifrance avec le terme 'agent' sur le code de la route. Il est bien spécifié qu'il est prioritaire ... pour les piétons. Je n'ai pas vu un seul article qui traitait du cas de l'agent qui regles la circulation sauf dans un cas particulier pour le dépassement.
                                                Comme dans le code que j'ai appris , il est toléré de doubler un cycliste alors qu'il y a une bande blanche, c'est pas du tout écris ca dans le code de la route.

                                                ce que je voulais montrer c'est que entre ce qu'il y a écris et l'application réele, entre ce qu'il y a écris et la compréhension sur le terrain , il y a une latitude.
                                                Et que quand on a la possibilité de verbaliser/agir et qu'on ne le fait pas c'est que ca fait passer un message d'une tolérance. Chose qui n'est pas du tout pris en compte dans le comportement 'la cluf est notre dieu'.
                                                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                  Posté par . Évalué à 5.

                                                  T'es en train de dire qu'un être humain dont la fonction est de régler la circulation routière à un carrefour n'est pas prioritaire sur une machine qui ne sait au mieux que faire des temporisations sur des feux tricolores ? O_o

                                                  Je crois que tu devrais prendre un code Rousseau récent. :-)
                                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Tu vois windows sur ta facture ? pas moi ...
                                              Oui, enfin plutôt non, quand j'ai acheté mon portable précédent, avec une licence windows, c'était une septantaine d'euros en supplément si je prennais windows OEM avec. Et sur celui sur lequel je te répond, Apple vend rarement windows préinstallé.
                                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                        Ça ok, mais en fait je veux juste souligner que techniquement la méthode du code d'activation est possible y compris pour windows.
                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                            Posté par . Évalué à -3.

                            T'es libre d'interpreter "avis different du tiens" en "mauvaise foi", mais ca limite serieusement la discussion, et tu vas finir par te demander pourquoi tous les gens qui ne sont pas d'accord avec toi sont de mauvaise foi.
                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                              Posté par . Évalué à 7.

                              T'es libre d'interpreter "avis different du tiens" en "mauvaise foi", mais ca limite serieusement la discussion, et tu vas finir par te demander pourquoi tous les gens qui ne sont pas d'accord avec toi sont de mauvaise foi.

                              Sauf que quand tu cite un CLUF pour ilustrer quelque chose en sachant pertinement qu'il exite des CLUF qui disent le contraire, je n'appelle pas cela un avis différent ....
                              Enfin concernant le ton de tes répliques, j'ai remarqué que c'est quand tu n'arrives plus à trouver des arguments que tu commence à dénigrer les gens voir les insulter.
                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Et bien je ne comprends pas pourquoi tu réponds car d'après ce que tu rapportes, je peux me faire rembourser le logiciel système d'exploitation (un produit non utilisé) conformément aux modalités de retour des marchandises (ici le logiciel) définies par le fabricant. Pour moi, les modalités de retour des marchandises que tu as souligné en gras définissent la procédure à suivre pour retourner la marchandise.

                          D'après ton commentaire précédent, et celui-ci tu insinues que l'ordinateur + le système d'exploitation + les logiciels supplémentaires constituent un seul produit et non un pack de plusieurs produits indépendant.
                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                            Posté par . Évalué à 2.

                            D'après ton commentaire précédent, et celui-ci tu insinues que l'ordinateur + le système d'exploitation + les logiciels supplémentaires constituent un seul produit et non un pack de plusieurs produits indépendant

                            Tout a fait, et cela veut dire que dans la plupart des cas la "procedure a suivre pour retourner la marchandise" ca veut dire retourner le PC entier, ce qu'un juge a trouve tout a fait acceptable dans un jugement.
                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                            Posté par . Évalué à 0.

                            pourquoi "insinuer" ? c'est le cas.

                            tu as acheté quoi à monsieur Dell ? un ordinateur avec un os et des softs dessus, le tout dans un zoli carton signé Dell.

                            tu as l'air tout surpris ?
                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Parce que l'ensemble des produits est dans un seul carton, alors ça n'en fait qu'un produit ?
                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                Posté par . Évalué à 1.

                                nan. c'est un seul produit, et ce n'est pas une histoire de carton. c'est ce que tu as vu sur le choli catalogue ou en rayon et ce que tu as sciemment acheté/commandé.
                                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Attends, je ne suis pas d'accord avec toi, mais toi tu n'y mets pas du tien pour me convaincre : ce n'est pas parce que j'ai regardé dans un jolie catalogue et que j'ai sciemment acheté/commandé un PC qu'il s'agit d'un seul et unique produit.

                                  Expliques moi pourquoi un PC + des logiciels = un unique produit.
                                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                    Posté par . Évalué à -4.

                                    je n'estime pas avoir à te convaincre de ce qui me semble être une évidence : le ciel est bleu, les oiseaux volent dans le ciel, 2+2=4.
                                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    De la même manière que ton UC + écran + souris + clavier, c'est un seul produit ?
                                    A moins que tu ne veuilles pouvoir également te les faire rembourser :)
                                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      heu, je peux très bien acheter un PC chez Dell ou HP sans écran ni souris ni clavier !

                                      Par contre, trouver un PC sans OS chez DELL ou HP, c'est très difficile (voir impossible).

                                      Alors me dire que l'OS + le PC = un produit parce que le déjà Unité centrale + écran + souris + clavier = un produit ne me convainc guère.
                                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        bah moi je ne suis pas convaincu par ceux qui s'acharnent à dissocier le pack logiciel en marque blanche avec un Windows et divers merdes installées de travers genre Word/Works/Encarta du matériel physique, effectivement un assemblage de pièces détachées qu'on peut trouver ailleurs. chacun sa tare.
                                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          Le fait de ne faire qu'un seul produit un ensemble de composant (PC + logiciels) ne poserait pas de problème si le consommateur avait le choix du package.

                                          Dans l'industrie automobile, la voiture et la peinture ne font qu'un seul produit. Mais le consommateur peut toujours choisir la couleur de sa voiture, on ne le force pas à acheter une voiture bleue puis à la repeindre lui-même en vert. On ne lui propose pas non plus de voiture en pièce détachée pour lui permettre de la monter lui-même pour pouvoir la peindre comme bon lui semble.

                                          Dans l'industrie informatique, le consommateur s'il veut tel PC ne peut l'acheter sans logiciels supplémentaires dont il pourrait ne pas avoir besoin. S'il avait le choix entre plusieurs package (produit), soit un PC avec Windows XP, un avec Windows Media, un avec Vista, un avec Ubuntu, un avec Mandrake, alors le fait de packager le PC + le logiciel ne serait plus considéré comme de la vente liée car le consommateur a le choix et n'est pas obligé d'acheter UN logiciel qu'il pourrait ne pas avoir besoin.

                                          C'était mon point de vue.
                                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                            Posté par . Évalué à 0.

                                            On ne lui propose pas non plus de voiture en pièce détachée pour lui permettre de la monter lui-même pour pouvoir la peindre comme bon lui semble.

                                            on pourrait. ça n'interesse pas grand monde pour diverses raisons, le passage aux Mines étant une étape indispensable pour rouler en France, j'en rigole d'avance, mais bref. c'est bien que tu en parles.

                                            les fabricants ont des modèles avec des couleurs prédéfinies et si tu en veux une pas sur le catalogue, il va te sourire bien gentiment et te dire non. pareil si tu demandes un diesel sur une série de modèles qui ne prennent que de l'essence pour une question de place, ou si tu réclames qu'on te mette le moteur à la place du coffre juste pour toi. ils peuvent le faire, hein. mais ca ne va pas les interesser. et même si tu es un émir du Koweit avec des obsessions bizarres, il va t'orienter vers le service clients spéciaux, tu n'auras pas un modèle standard ajusté pour toi.


                                            je ne vois ce qu'il y a de différent dans l'industrie informatique, malgré les beugleuments de nazillons sans cervelle, le même genre qui va t'annoncer fièrement avoir acheté une Freebox et réclamer le source du code GPL qui est dessus. sauf qu'elles ne sont pas commercialisées.

                                            il est totalement artificiel de séparer ainsi le "soft" du "hard" quand on te vend un pc-windows-et-compagnie-tout-compris, puisque c'est le bazar entier le produit qui t'es proposé. (inutile de me réciter les arguments en rapport, je les connais). ce n'est pas une histoire de choix ou de pas de choix ou de logiciel non utilisé (je ne joue jamais à Freecell et je n'utilise pas le Imaging tout pourri, je peux me les faire rembourser ?) si encore c'était un vrai pack sous la forme de 4-5 boites reliées par du gros scotch, je comprendrais. ce n'est pas le cas.

                                            (et le windows oem vendu avec une carte mère ou un disque dur par les assembleurs n'est pas ce pack logiciel, ni vendu aux mêmes conditions, ni au même prix. s'il y a un problème de vente liée il sera plutot là puisque ce Windows conditionné dans une bête pochette est indisponible séparément, ce qui ressemble à du refus de vente, mais bref)

                                            dans la bijouterie, il t'est proposé des bagues nues, et des pierres montées. là tu réclames qu'on t'enlève quelques uns ou tous les petits diamants d'une pièce de joaillerie finie, ou même qu'on te fournisse la bague nue. ben si la bague nue elle est pas dispo, ou même si c'est un modèle unique ou qui ne se fait plus... ça va tirer la langue.
                                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                              On parle de logiciel la...

                                              On te force à prendre une assurance chez telle compagnie avec ta voiture ? Non, pourtant tu es obligé d'avoir une assurance pour rouler.
                                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                Posté par . Évalué à 0.

                                                aucun rapport. tellement aucun rapport que je ne vois même pas ce que tu veux dire.

                                                le vendeur de voitures te vend des voitures, pas des voitures avec assurance pour un an ou à vie. il ne te vend pas non plus l'essence ou le permis qui vont avec
                                                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                                  Le rapport, c'est la différence entre vente de services et de matériel.

                                                  Tu parles de claviers, de bagues, de monture de bague, ca c'est du matériel, donc la vente liée ne s'applique pas vraiment.
                                                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                    et avoir un windows-et-son-pack-à-la-con-pour-la-famille installé en usine sur le disque dur de ton PC par rapport à la même machine mais au disque dur vierge serait un... service ? surement pas.
                                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                              Posté par . Évalué à 1.

                                              on pourrait. ça n'interesse pas grand monde pour diverses raisons, le passage aux Mines étant une étape indispensable pour rouler en France, j'en rigole d'avance, mais bref. c'est bien que tu en parles.


                                              Les voitures en kit ça existe. Et y'a pas besoin de les faire passer aux mines à partir du moment ou le modèle a déja été passé au mines. Après c'est sur que si on changes des pièces par d'autres qui ne sont pas prévues pour, la il faut la passer aux mines.
                                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Heu, en commandant sur internet, tu peux, mais tu peux aussi choisir sans OS chez certains...
                                        Maintenant, va demander de te faire rembourser la souris ou le clavier en achetant un PC en grande surface, je suis curieux de savoir si le vendeur va mieux réagir que si tu lui demandais de te faire rembourser l'OS :)
                                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          Oui je suis d'accord avec toi sur le fait de demander à un vendeur de te faire rembourser le clavier ou la souris. Mais la différence avec l'OS, c'est que tu trouves aussi bien des PCs avec et sans clavier. Alors que des claviers sans OS, ça ne court pas les rues.

                                          Tout est dans cette différence.
                                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                            Posté par . Évalué à 4.

                                            il n'y a meme pas matière à discussion :
                                            le pc est du MATOS.
                                            l'ost est du SOFT (et non embarqué).
                                            Ce sont , quoi que des idiots qui s'amusent à kicker les autres pour le plaisir peuvent penser, des choses totalement différentes, et cela a été meme dis par une lettre officielle d'un ministère.
                                            Chez moi vente lié != se faire rembourser.
                                            Tu peux TRES BIEN demandé de te vendre le pc sans clavier ni souris (mais je pense pas que le prix varie beaucoup) (oui la vente lié c'est pas demandé un remboursement, c'est d'acheter quelquechose sans le truc kivaavec sur le meme point de vente).
                                            Enfin le prix clavier + souris est bien souvent dérisoire et peut rentrer dans le cadre de 'cadeau' au sens de la loi (pour l'écran c'est plus difficile , mais bon ca reste du matériel).
                                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                            Posté par . Évalué à 2.

                                            > Alors que des claviers sans OS, ça ne court pas les rues.
                                            Joli :)
                                            Pour rester dans le sujet, en y mettant de la bonne volonté, c'est aussi facile de trouver un PC sans OS qu'un PC sans clavier: chez l'assembleur du coin...
                                            Et non, en grande surface, je n'ai jamais vu ni PC sans clavier ni PC sans OS :p
                                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                              Posté par . Évalué à 3.

                                              Joli :)
                                              merci ;-)

                                              Et non, en grande surface...
                                              Disons que je n'aime pas du tout les grandes surfaces. Et je ne comprends pas les gens qui s'obstinent à y faire leurs achats (hors épicerie). Pour moi : grande surface = épicerie, le reste c'est inexistant pour moi (habillement, tv, hifi, pc, légumes frais...). Je suis pour la fermeture des grandes surfaces. C'est pour cela que je n'y pense pas, et c'est peut-être un tort de ma part. Mais bon, je ne les aimes pas.
                                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                Sauf que les grandes surfaces, elles existent parce que pour le prix qu'elles proposent, peu de petites surfaces peuvent se targuer d'être compétitives (et puis pour le reste, les prix sont pas trop différents car régis par des règlements stricts : CD, livres, etc.).

                                                Je ne dis pas que j'aime non plus, mais il se trouve qu'elles proposent de concentrer tout ce qui permet de vivre au jour le jour (vêtements, nourriture, électroménager, etc.) au même endroit, avec des prix pas nécessairement plus chers que la concurrence « petit détaillant » (et même souvent moins cher dès qu'ils en ont le droit). La qualité n'est pas forcément toujours au rendez-vous, mais honnêtement, le marchand de fripes à côté de chez moi, qui propose tout un tas de trucs sympas à pas cher ne vend pas une qualité meilleure (par contre, je n'ai qu'à aller au coin de la rue).

                                                Quand on vit seul ou à deux, ce n'est pas spécialement gênant de tout faire dans son quartier, mais quand on commence à avoir des marmots, je peux comprendre que pour faire les courses de la semaine ou du mois, ce soit plus pratique de le faire une seule fois au même endroit.
                                                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                                  Posté par . Évalué à 3.

                                                  Je ne veux pas relancer le débat sur les supermarchés mais je vais répondre sur quelques points :

                                                  elles existent parce que pour le prix qu'elles proposent...
                                                  C'est bien là le problème. Le consommateur a été habitué à avoir des prix de moins en moins cher. Et il trouve ça normal. Et il en redemande. Bientôt il ne va acheter que pendant les promos qui maintenant durent toute l'année. Au détriment de qui ?

                                                  Et puis quand les entreprises licencient pour délocaliser ou parce qu'elles ne sont pas assez compétitives face aux entreprises qui utilisent de la main d'oeuvre très bon marché, le consommateur est indigné (surtout quand c'est lui ou son voisin qui est licencié). Mais il ne fait pas encore la relation entre son mode de consommation et les licenciements. Mais je pense qu'il ne veut pas faire ce rapprochement car il serait obligé de changer son mode de consommation : toujours plus pour toujours moins cher. C'est le paradoxe des français.

                                                  De plus, les pratiques des supermarchés sont scandaleuses : marges arrières, promotions facturées au fournisseur et non assumées par le supermarchés... j'en passe et des meilleures. Faut pas s'étonner que les plus grosses fortunes françaises sont les directeurs des chaînes de supermarchés. D'où vient cet argent ? des fournisseurs qui sont obligés de produire toujours plus pour toujours moins cher quitte à devoir licencier et/ou délocaliser (il faut savoir que les distributeurs incitent à la délocalisation). Le consommateur est lui content car il peut acheter plus pour moins cher. Et il en redemande jusqu'au point où il trouve que son pouvoir d'achat a baissé, alors qu'il n'en est rien, c'est juste qu'il consomme de plus en plus, c'est le vouloir d'achat qui a augmenté, pas le pouvoir d'achat.
                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Ah, donc Microsoft arrive pas à se conformer à la loi avec ses licences foireuses, donc il faut changer la loi ?
        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > gens se demandant pourquoi leur systeme il ne fonctionne plus apres 30 jours

          car ils n'ont pas payé la rante à l'antivirus qu'il ont payé avec leur OS pas finit ? ...

          Sinon l'argument de migration est tout aussi valable entre 2 versions d'un software proprio ...

          gpg:0x467094BC

        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Le cout il est dans les appels au support de gens demandant ce que c'est que cet ecran qu'ils ne comprennent pas notamment, de gens se demandant pourquoi leur systeme il ne fonctionne plus apres 30 jours, ... tout ca pour faire plaisir a une infime minorite de gens.


          Si les gens se demandent ça, c'est que le vendeur les a mal informé. Le vendeur professionnel doit informer le consommateur quelque soit la solution qu'il choisit.
          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

            Posté par . Évalué à -2.

            Bien entendu, et on sait tous que les vendeurs ne se trompent jamais et n'oublient rien.
            Les constructeurs quand ils chiffrent leurs couts, ils regardent pas la theorie mais la pratique...
            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

              Posté par . Évalué à 2.

              "Bien entendu, et on sait tous que les vendeurs ne se trompent jamais et n'oublient rien."



              en général, non : toutes les obligations d'information du vendeur (entreprise en général) sont généralement mises à disposition de l'acheteur, qui "reconnaît en avoir pris connaissance" etc. etc. (cf par exemple les conditions générales de vente sur n'importe quel site en ligne, ou bien ton contrat pour ton compte en banque...).

              Ici, on demande d'abord que ce soit au moins pareil ; et même plus, que les vendeurs (humains, dans les rayons) expliquent ce qu'il y a dans ces conditions que personne non motivé n'a envie de lire (un peu comme quand tu demandes les détails des forfaits avant de prende un téléphone portable)
              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                Posté par . Évalué à -1.

                L'activation de l'OS n'est en rien une obligation legale du vendeur, donc ca n'entre absolument pas dans le cadre des obligations legales du vendeur.

                Les vendeurs le mentionneront si ils y pensent, sinon l'utilisateur arrivera chez lui, deballera sa machine et se demandera ce qu'est cet ecran avec une question et des cases vides a remplir.
                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Hey, les gens ne sont pas stupides ! S'ils ne comprennent pas l'écran, ils appellent le vendeur (ils peuvent même l'engueuler parce qu'il a mal fait son boulot, il ne les a pas renseignés) qui leur explique.

                  Si on part de l'hypothèse "Faut surtout pas brusquer ces pauvres cons d'utilisateurs", tu finis par indiquer dans le mode d'emploi de ton micro onde qu'on ne peut pas mettre le chien dedans !

                  On a les clients qu'on mérite, et si on les prends pour des cons ...
                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Oué et après tu tombe sur un con de consommateur (américain vu le contexte de mon exemple) qui t'attaque en justice et te demande des millions de $$ parcque son chien a explosé dans le micro-onde alors que t'avais oublié de le préciser dans le mode d'emploi.
                    Ne négligeons pas non plus la connerie du consommateur, on les choisi pas toujours.
                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Que veux-tu que je te dise ... Si tu es assez con pour que ça t'arrive, que tu trouves un avocat assez con pour accepter de te défendre, que tu trouves un tribunal assez con pour ne pas rejeter l'affaire, et que tu trouves un juge assez con pour te donner raison, c'est que tu vis dans un système de con et là il n'y a plus grand chose à faire ...
                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        oué on est d'accord, des cons y'en a plein, et on peut pas reprocher à l'entreprise qui vend ses produits/services de tenter de se prémunir de cette caractéristique humaine très répendue. La connerie serait plutôt de l'ignorer.
                        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          La je ne suis pas d'accord, plus tu prends les gens pour des cons, plus ils seront cons. Responsabilise les, faits leur confiance, et tu seras surpris.
                          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je suis d'accord sur le principe, mais ca n'empêche pas de les "prendre par la main", les guider au début, pour mieux les lâcher ensuite. Rien de plus frustrant pour un utilisateur que d'être bloqué dès le début : il a l'impression de ne rien maîtriser, l'outil qui doit lui être utile le prend justement "pour un con". Ca sera encore plus frustrant pour lui s'il doit appeler pour demander de l'aide à un être huamain, il va se sentir "débile". C'est pas pour rien que des bouquins comme "truc/bidule pour les nuls" ont un succès fou : au fond le lecteur sait qu'il est débutant, et rien de tel qu'une aide bien faite.
                            Bon allez, retournons à nos outils qui ne prennent pas les utilisateurs comme des cons, les bon vieux bash (sans completion), vi, LaTeX et autre /etc/X11/xorg.conf. C'est vraiq eu pour beaucoup de Linuxiens ca eur donne un sentiment de supériorité, le sentiment de maîtriser le bouzin et justement pouvoir prendre les autres pour des cons qui utilisent des clickdromes payants.
                            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Il y a une différence entre prendre un utilisateur pour un con et avoir des outils bien foutu. Je ne considère pas qu'avoir la complétion de bash ou des outils graphiques c'est prendre l'utilisateur pour un con.

                              Revenons aux sources : pBpG dit qu'on ne peut pas laisser l'utilisateur se charger lui même de l'activation de Windows XP parce que ouh la la, c'est bien trop compliqué pour lui et c'est quoi ces champs vides.

                              Moi je dis, cette excuse c'est prendre l'utilisateur pour un con.

                              1. Si le vendeur est compétant il lui explique : Si vous voulez garder Windows, voici un p'tit autocollant avec des chiffres et des lettres, vous avez 30 jours pour cliquer sur le bouton "activer" et rentrer ces chiffres et ces lettres.

                              2. Même si le vendeur oublie, lors du démarrage de Windows, une petite fenêtre apparait et dit à l'utilisateur : "N'oubliez pas d'activer Windows, si vous voulez le faire cliquer ici et entrer le code d'activation".

                              Je peux te dire que 99% des gens sont capables de comprendre ça et de mener à bien cette opération. Le nier, c'est prendre les utilisateurs pour des cons.
                              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                                Posté par . Évalué à 2.

                                [proposition de méthode pour l'activation d'un produit par les utilisateurs, suivi de : ]
                                « Je peux te dire que 99% des gens sont capables de comprendre ça et de mener à bien cette opération. Le nier, c'est prendre les utilisateurs pour des cons. »

                                Histoire vécue, à l'époque de Windows 98. Des voisins achètent un ordinateur dans une grande surface (un truc du genre Packard Bell). Ils branchent tout bien comme il faut, allument le bouzin et ... Se retrouvent coincé : il y a PLEIN de texte tout partout, et ils ne comprennent pas cette histoire de « cliquer ici ». Donc ils vont voir leur voisin-du-dessus-qui-s-y-connait-en-informatique (a.k.a. moi). Et là, sous leurs yeux ébahis, je clique sur « ici » ! Et ça marche.

                                Il ne s'agit pas de prendre les utilisateurs pour des cons, mais d'automatiser le plus de tâches qui ne se font théoriquement qu'une seule fois dans la vie de l'ordinateur. Je ne trouve pas cela totalement idiot, dans le sens où pour tout un tas de raisons, la procédure d'enregistrement peut varier d'une version d'un logiciel à l'autre.
                    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                      Posté par . Évalué à 2.

                      ca je crois que c'est une légende urbaine pour montrer le problème de la judiisation à l'américaine (mais bon je me trompe pe).
                      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Pour le chat dans le micro-onde, je ne crois pas (mais bon, quand on parle de croyance, hein ...). Par contre, pour l'histoire de la brûlure à je ne sais quel degré à cause d'un café Mac Donald's, c'est véridique, et expliqué quelque part sur le site de maître Éolas ( http://maitre.eolas.free.fr ). Son analyse est intéressante d'ailleurs (même si je n'arrive pas à m'empêcher de penser que c'est quand même débile).
    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

      Posté par . Évalué à 8.

      Hum.

      Quelle est notre connaissance du fonctionnement de cette industrie ?

      J'ai mis du temps à retrouver l'article de Tom's hardware, mais je vous le livre. Cet article mentionne quels sont les réels "fabriquants" d'ordinateurs portables pour la majorité des marques que nous connaissons pour 2005...

      http://www.tt-hardware.com/modules.php?name=News&file=ar(...)

      Douche froide ? Effectivement, pour s'adapter, celà nécessiterait aux grandes marques que nous connaissons de changer leurs lignes de production...

      Il suffit seulement d'orienter les réceptions de PC vers une ligne de préinstallation ou directement vers une ligne de conditionnement.

      Autre point, ces fameuses marques ont généralement plusieurs gammes de produits, plus ou moins identiques, mais destinées à des segments différents à savoir les professionnels et les particuliers. Alors pourquoi les professionnels peuvent ils commander du matériel avec M$, avec redhat, suse ou rien et pas les particuliers.
      Autrement dit, ces grandes marques savent très bien gérer les types de pré installations, les liens avec les différentes licences (à l'unité, en volume pour les produits M$ ou GPL pour les autres).

      De plus ce serait déconsidérer les industriels que de ne pas croire en leur capacité pour adpater leur lignes de production et de leur gestion. Sans une telle adaptabilité, comment feraient-ils pour proposer tant de nouveaux produits avec des licences préinstallées variant d'une version de machine à une autre.

      Très sincèrement celà sent les mauvais arguments histoire de dire "fichez nous la paix car c'est très difficle à faire". Si tel est le cas, ce ne sont pas de bons industriels et leur espérance de vie devrait être relativement réduite car ils seraient laminés par la concurrence des autres fabriquants.

      Il y a d'autres raisons à leur réticenses. Des accords ? Une demande insuffisante qui risquerait, en cas d'adaptation de faire perdre des avantages qui, se faisant, faute d'une demande suffisante, feraient diminuer les marges des fabriquants ?
      Plusieurs choses sont certaines aujourd'hui :
      1- la vente liée est prohibée, mais elle est tolérée dans l'intéret des consommateurs (desquels, répondons honnètement) ;
      2- Seuls des potentielles retombées économiques peuvent faire changer la politique commerciale des fabriquants sauf à faire chuter leur marge suite à de nombreux procès perdus ;
      3- Les utilisateurs de linux doivent arréter d'être conscidérés comme des "techos, développeurs, empécheurs de tourner en rond..." foux.
      4- Que l'emploi du libre (complet ou non c'est à dire os inclus ou non) remplis sans déshonneur bon nombre de fonctionnalités couvertes par certains logiciels propriétaires sans connaissance technique particulière.

      Mais soyons honnète, le libre à quelques difficultés dans certains domaines pour être au niveau des logiciels propriétaires. Il faut en expliquer les raisons sans senplaindre car telle est la situation.
    • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

      Posté par . Évalué à 3.

      Ok, donc beaucoup de vendeurs te permettent de choisir la quantité de RAM de la machine, la taille du disque, le CPU et quelques autres options. Par contre l'OS installé, non, c'est pas possible, par ce que ca coute trop cher de donner le choix ?
      • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce n'est pas aussi trivial.

        Si des accords favorables de type exclusivité sont à rompre pour proposer le choix et si en face, la demande pour ce choix différent n'est pas suffisante, alors oui, celà peut diminuer la marge bénéficiaire du fabriquant.

        Il faut bien voir que la gestion n'est pas quelque chose d'aisée. C'est une danse qui tente de prendre le contrôle des coûts et des recettes. Toute situation non maîtrisée, si elle n'est pas encadrée peu amener des dérives.

        Le segment des OS préinstallés de type Microsoft est maîtrisé tout du moins bien connu. Par contre le nouveau segment l'est beaucoup moins. Combien faut-il prévoir de machines et de quels types (disque, mémoire, multimédia, type de composants -question de compatibilité, donc de vente, de retour de matériel, de garantie-...) quelle sera la demande, quelle quantité faut-il prévoir (les stocks coutent chers, ce n'est pas pour rien qu'à été inventée la notion de flux tendus dont l'unique objectif est de diminuer voir de faire disparaitre tout stock de produit fini et de produits intermédiaires).

        Donc on le voit, celà nécessite un investissement de base minimum, donc des coûts. Mais surtout celà créé un risque. Pour que le risque soit pris il est indispensable que le segment dispose d'une demande potentielle suffisante pour intéresser les industriels afin qu'ils sautent le pas et prennent le risque d'étauffer leur gamme de produit.

        Donc cela n'est pas tant une problématique de coût de production, qui est ce qu'un industriel maîtrise le mieux, mais c'est plutot une méconnaissance de la demande et de l'étendue du segment qui génèrent un risque pour la marge bénéficiaire de l'entreprise.
        • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

          Posté par . Évalué à 1.

          Y a quand même quelque chose qui me chiffonne dans tous les arguments avancés ici.

          Lors de l'achat d'une macine avec XP préinstallé, il arrive souvent que l'assembleur(ou fabricant) fournisse un CD de "restauration" permettant de réinstaller la machine telle qu'elle a été livrée.

          A une époque, je me souviens également que les machines étaient livrées sans OS. Ms Dos et Windows etaient livrés à part et c'était l'utilisateur qui devait l'installer.

          Une idée serait de permettre aux utilisateurs de choisir entre:
          - une machine sans OS: la machine est livrée sans CD d'installation.
          - une machine sans OS préinstallé: le CD est livré avec la machine, l'utilisateur n'a qu'à insérer le CD dans sa machine et laisser faire le processus d'installation
          - une machine avec OS préinstallé: le vendeur se charge de mettre le CD dans la machine et d'installer l'OS.

          Je ne vois rien d'insurmontable dedans ....

          Apres, si la majorité des utilisateurs désire une machine avec XP de préinstallé, le vendeur commande disons 80 % de ses machines avec cet OS et 20 % de machines sans OS, plus le paquet de CD kivabien au cas ou les clients veulent un OS préinstallé. Si le vendeur vend des machines sans OS, il détruit les CD qui lui restent ....

          Ca nécessiterait certainement une adaptation des chaines de fabrication, certes, mais rien d'insurmontable (on peut laisser un temps aux assembleurs pour qu'ils puissent adapter leurs chaines de production).
          • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

            Posté par . Évalué à 3.

            Bonjour,

            Il faut remonter un peu plus dans les fils de réponse.

            Il fut évoqué les contrats d'exclusivité.

            Admettons que le coût unitaire d'une licence soit de 25¤. Celà signifie que le fabriquant "assembleur" d'ordinateurs (portables par exemple) à une partie de ses charges variables (dépendant directement de la quantité produite) égale à 25¤. Ce cas de figure intervient dans le cadre d'une licence d'exclusivité avec le fournisseur des licences de l'OS.

            Maintenant, si le même "assembleur" rompt ou ne renouvelle pas le contrat d'exclusivité, admettons qu'il touche la licence à 85¤ alors les coûts variables de chaque machine augmenteront de 60¤.

            Si nous prenons comme base de raisonnement que le prix moyen de commercialisation est de 850¤ (histoire de faciliter les calculs), Les coûts variables augmenteront d'environs 8% baissant d'autant la marge sur coûts variables de chaque unité vendue.

            De fait, pour retrouver les bénéfices d'avant, il faudra augmenter d'autant les quantités vendues pour augmenter le chiffre d'affaires et ainsi récupérer les bénéfices (toutes quantités vendues) d'avant.

            Autrement dit, il faut qu'il y ait une augmentation au moins égale à 8% des quantités vendues pour que les bénéfices (marge totale -toutes quantités produites-) ne changent pas.

            8%, c'est beaucoup sur un marché concurrentiel. Du coup il faut avoir la certitude que les quantités de machines vendues sans OS ou avec d'autres OS permettent de consolider la marge perdue avec la rupture du contrat d'exclusivité.

            Toute la problématique est là. Les "assembleurs" vont rechigner à rompre ou à ne pas renouveler leur contrat d'exclusivité car la demande potentielle des autres segments du marché ne leur semble pas assez importante pour courir un tel risque.

            Pour plus d'info sur ce qu'est une marge sur coût variable, un coût fixe ou un seuil de rentabilité, je vous renvoie aux liens suivants :

            Prix et coûts : http://leneant.echosblogs.org/post/274/1255
            Marge : http://leneant.echosblogs.org/post/274/1260
            Seuil de rentabilité : http://leneant.echosblogs.org/post/274/1261

            Je pense que ce raisonnement permet de comprendre beaucoup des raisons du comportement et des "assembleurs/fabriquants" et de la communication de Microsoft.
            Tant que la communication de microsoft permettra de contenir le développement de la demande pour des machines autres que livrées avec des licences M$, les "assembleurs/fabriquants" rechigneront à proposer des machines sans les licences M$.
            Et d'un autre côté, même si la demande pour d'autres configurations progresse, M$ pourrait toujours augmenter le prix de ses licences hors contrat d'exclusivité. Mais celà risque d'être plus problématique car celà pourrait favoriser les "assembleurs/fabriquants" à sauter le pas... Tout est question de calculs et d'équilibres.

            Donc il faut d'autres éléments pour "fermer" le marché et emprisonner la demande.

            Du coup on voit tout l'intérêt que peut avoir M$ à développer les architectures TCPA (Trusting Computing Plateforme Aliance).
            De telles architectures pourraient exclure du marché les développements de structures qui ne sont pas issus du TCG (Trusting Computing Group) et qui n'ont pas les moyens pour payer leur billet d'entrée.
            Maintenant, je ne sais pas comment seront attribuer les certificats de confiance aux matériels, aux logiciels et aux données.

            Pour plus de détail sur ce thème et s'il vous intéresse vous pouvez vous informer sur mon blog :
            http://leneant.echosblogs.org
            billet intitulé "Bientôt les fêtes" ou sur agoravox :
            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=15799

            J'espère qu'ainsi le raisonnement que je tiens depuis le début de ces commentaires parraitra plus clair.
            • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

              Posté par . Évalué à 2.


              8%, c'est beaucoup sur un marché concurrentiel. Du coup il faut avoir la certitude que les quantités de machines vendues sans OS ou avec d'autres OS permettent de consolider la marge perdue avec la rupture du contrat d'exclusivité.

              Surtout quand le '8%' est totalement arbitraire ...
              A moins que tu ais accés à des infos qu'on ait pas ?
              • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                Posté par . Évalué à 1.

                Sur l'exemple pris avec les prix des licences avec ou sans contrat d'exclusivité, les 8% correspondent à quelques chose pres à la diminution de la marge sur cout variable.
                De là, pour reconstituer la marge totale (toutes quantités vendues), il faut augmenter les quantités vendues proportionnellement à la diminution de la marge sur coût variable (à condition que celle-ci ne deviennent pas négative -perte sur chaque machine vendue-).

                Changer les coûts des licences avec ou sans contrat d'exclusivité et leur % réciproque dans le prix total changera l'évaluation de la quantité à vendre en plus pour restaurer la marge totale (toutes quantités vendues).

                Cet exemple n'est qu'une explication du "surcout" et de l'évolution du seuil de rentabilité pour les fabriquants de machines s'ils perdent les avantages liés aux contrat d'exclusivité Microsoft.

                D'ailleurs, je l'ai bien mentionné dans l'énoncé que, l'exemple était basé sur une évaluation du prix moyen des machines à 850 ¤ pour simplifier les calculs...

                Ce qui compte ce n'est pas tant les chiffres que la présentation du principe pour comprendre la réticence des fabriquants à sauter le pas et la nécessité d'avoir une demande potentielle de machines non préinstallées suffisante pour les intéresser.
                • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                  Posté par . Évalué à 2.

                  dis plus simplement :
                  si ils rompent leurs contrats d'exclusivité, ils vont payer leurs licences plus cher , et donc pouvoir faire moins de marge sur ce point la.
                  Ca je crois que tout le monde est d'accord.
                  Mais tu es d'accord aussi que si tu perds 0.01¤ par machine ou 10¤ par machine ce n'est pas du tout la même chose !
                  Dans le premier cas tu augmente légerement un cout comme la mémoire ... aller tu augmente ta marge de 0.03¤ sur chaque barette de mémoire et tu fais du profit en plus \o/
                  Par contre dans l'autre cas, ca devient déja plus visible.
                  Donc, amha, tout dépend de leur perte réelle et/ou de celle qu'ils ne pourront pas essayer de répercuter autre part.
                  • [^] # Re: Le choix aurait bel et bien un coût

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Re,

                    Mais c'est sans tenir compte de ce cher walras (faire une recherche sur wikipédia par exemple).

                    Si tu augmentes le prix pour récupérer ta marge sur coûts variables, rien ne te garantis que l'intérêt du consommateur soit encore suffisant pour qu'il achète ton matériel.

                    D'accord tu as augmenté ton prix de vente et du coup tu as restauré ta marge sur coûts variables. Unitairement ta marge sur coûts variables est rétablie. Ton prix de vente est augmenté. Mais tes quantités vendues seront-elles toujours les mêmes ?

                    Si l'augmentation est trop importante, alors tes produits ne seront plus achetés. Par contre ta marge sur coûts variables sera maintenue, mais tu risques bien de ne pas vendre assez de quantité pour atteindre ton seuil de rentabilité...

                    Et je ne parle pas de la concurrence entre différents fabriquants. La consommation de tes produits pourrait très bien se reporter sur les produits de la concurrence, plombant tes ventes, ton chiffre d'affaire et ta marge bénéficiaire, qui à ce niveau risque bien d'être une marge déficitaire... et pourtant tu as une marge sur coûts variables positive...

                    Si un industriel a une marge sur coûts variables est faible, il aura peu tendance à prendre des risques pouvant influer sur la quantité d'unités vendues sauf si tous les acteurs du marché font de même.
                    Et la seule raison qui puisse provoquer un tel changement... C'est la demande des consommateurs.
  • # Lecture des contrats de licence

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Si vous avez réussi à obtenir d'un vendeur d'ordinateur portable la possibilité de lire le contrat de licence avant l'achat, ça m'intéresse.

    Il semble toujours aussi impossible de lire le contrat de licence ou d'en connaître le prix. Que ce soit en demandant au vendeur dans le magasin, en cherchant sur le site web du vendeur, en demandant par lettre recommandée avec accusé de réception ou par fax, impossible d'accéder à ces contrats avant l'achat.

    Si quelqu'un parmi vous a acheté un de ces portables avec Microsoft Windows, je voudrais bien lire le contrat de licence correspondant à ces modèles:

    Packard Bell EasyNote R1934
    Packard Bell EasyNote R1933
    Packard Bell EasyNote MV51-001
    Toshiba Satellite A110-294
    Dell Inspiron 1300
    Dell Inspiron 640m
    • [^] # Re: Lecture des contrats de licence

      Posté par . Évalué à 5.

      Sur l'emballage d'un T60 Lenovo (thinkpad IBM), acheté à Québec il y a 3 semaines, il y avait une grande étiquette qui dit qu'on peut se faire rembourser le logiciel. J'ai donc demandé au vendeur un remboursement. Je n'en ai pas encore de nouvelle mais si je suis remboursé je partagerai la bonne nouvelle avec vous.
  • # Foutaises

    Posté par . Évalué à 2.

    En effet, pourquoi aucun grand constructeur n'a-t-il choisi d'offrir le choix à ses clients : système d'exploitation ou non, selon son souhait ? Même si la proportion de ceux qui n'utilisent pas l'OS de Microsoft est faible, un constructeur qui ferait cette offre ravirait cette clientèle à ses concurrents. Nul entrepreneur ne résisterait à cette tentation, d'autant plus qu'il est possible de proposer ce choix pratiquement sans coût supplémentaire.

    Il y a un cout, qui est non-negligeable(support, test materiel,...), surtout vu que le nombre de gens interesses est lui negigeable.

    Mais la loi est avec eux (interdiction de la vente liée) et ils pourraient passer outre. Alors pourquoi ne le font-ils pas ? Il faut croire que d'une manière ou d'une autre, Microsoft parvient à leur en ôter l'envie.

    Moi je crois plutot que c'est parce que les alternatives ne leur donnent pas assez envie au contraire.


    une estimation du coût du quasi-monopole de Microsoft pour notre pays l'évalue à l'équivalent du salaire de 10 000 personnels de haut niveau. Bien sûr, cette estimation ne prétend pas à l'exactitude, mais son ordre de grandeur est sans doute réaliste : elle résulte tout de même du recoupement convergent de trois modes de calcul différents.


    Et 3 modes de calculs qui sont faux, donnes par qq'un d'une partialite et mauvaise foi evidente sur ce sujet deviennent vrais quand on les met ensemble ? Allez...

    http://pjarillon.free.fr/redac/ms-cout.html

    Etude 1)
    6.5Mx100¤ = 650M¤ / an soit 50k¤/an Windows OEM : 100¤ Anti-virus 30¤/an pour 15M de PC : 450M¤/an Il faut savoir que la quasi-totalité des anti-virus appartiennent à Microsoft ou à ses dirigeants.

    Qu'est ce qu'on peut pas lire comme connerie quand meme

    Etude 2)
    Sachant que Microsoft fait 90% de bénéfice sur son chiffre d'affaires sur les produits Windows et MS-Office et que Microsoft-France compte 1000 personnes (essentiellement structure et commerciaux). On peut estimer qu'il retire assez d'argent pour en payer 10 000.

    Super, on sait tous que toutes les autres societes francaises ne font pas de benefices et utilisent tout l'argent qu'elles gagnent pour payer des employes c'est bien connu

    ...

    Serieux, vous esperez convaincre qq'un avec des arguments de ce genre ? On n'est pas tous ne de la derniere pluie hein...
    • [^] # Re: Foutaises

      Posté par . Évalué à 6.

      > Il y a un cout, qui est non-negligeable(support, test materiel,...), surtout vu que le nombre de gens interesses est lui negigeable.

      Ben Microsoft n'a pas de soucis à se faire et devrait foutre la paix à GNU/Linux et aux logiciels libres au-lieu de FUDer à longueur d'année ou de faire des accords douteux avec le nouveau MicroVell comme MS a instrumenté SCO.

      > Moi je crois plutot que c'est parce que les alternatives ne leur donnent pas assez envie au contraire.

      Pourquoi MS panique ? Pourquoi MS met des brevets où ils peuvent ?
      Pourquoi MS est toujours limite et se prend des procès à la pelle ? etc ?

      Selon toi MS n'a pas de soucis à se faire car les alternatives ne donne pas envie.

      Tu blagues ou tu crois que MS est hyper parano ?

      > donnes par qq'un d'une partialite et mauvaise foi evidente sur ce sujet

      Puisque c'est toi qui le dit...
      • [^] # Re: Foutaises

        Posté par . Évalué à 3.

        Ben Microsoft n'a pas de soucis à se faire et devrait foutre la paix à GNU/Linux et aux logiciels libres au-lieu de FUDer à longueur d'année ou de faire des accords douteux avec le nouveau MicroVell comme MS a instrumenté SCO.

        Le marche serveur est different du marche desktop, Linux existe sur les serveurs pas sur les desktops

        Pourquoi MS panique ? Pourquoi MS met des brevets où ils peuvent ?

        Ils paniquent ? Ah bon j'etais pas au courant. Ca doit etre a cause de not benefices et parts de marche qui continuent d'augmenter je pense
        Quand aux brevets, ca date pas d'hier, rien de nouveau

        Selon toi MS n'a pas de soucis à se faire car les alternatives ne donne pas envie.

        Sur le desktop pour l'instant c'est le cas.
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 4.

          Puisque de plus en plus de gens, pays, administrations se tournent vers des solutions OpenSource, les parts de marchés devraient diminuer , non ?

          Et puis, c'est vrai qu'actuellement MS ne doit pas se sentir à l'aise surtout après les très relatifs succès du Zune, de la XBox; des migrations de plus en plus nombreuses d'institutions, pays vers de l'opensource... S'il se sentait à l'aise, il aurait ignoré Novell et n'aurait pas fait un accord, Balmer ne serait pas revenu avec l'histoire de Linux violant la propriété intellectuelle de MS....
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 1.

            Et puis, c'est vrai qu'actuellement MS ne doit pas se sentir à l'aise surtout après les très relatifs succès du Zune, de la XBox; des migrations de plus en plus nombreuses d'institutions, pays vers de l'opensource...

            Zune je vois mal comment tu juges vu qu'il est sorti il y a 1-2 semaines(bien que je ne l'aime pas du tout), XBox ca a ete un succes, les migrations, elles sont surtout Unix -> Linux, pas vraiment Windows -> Linux, il y en a, mais pas bcp compare a la masse.

            S'il se sentait à l'aise, il aurait ignoré Novell et n'aurait pas fait un accord, Balmer ne serait pas revenu avec l'histoire de Linux violant la propriété intellectuelle de MS....

            Encore une fois, c'est parce que Linux est un acteur serieux/dangereux sur les serveurs, sur les desktops il ne gene pas MS du tout pour l'instant.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 2.

              Encore une fois, c'est parce que Linux est un acteur serieux/dangereux sur les serveurs, sur les desktops il ne gene pas MS du tout pour l'instant.


              Je me permet de souligner pour l'instant bien qu'à mon avis, MS soit déjà agacé par OOo et Firefox ;-)
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 2.

              Ben pour Zune, il y a pas eu foule pour acheter et la XBox pareil, ce n'est toujours pas une source de bénéfice.

              Mais c'est vrai que la concurrence est dur, surtout que la PS3 viendra avec un linux, il y aura aussi une SDK pour développer.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 1.

                Ben pour Zune, il y a pas eu foule pour acheter et la XBox pareil, ce n'est toujours pas une source de bénéfice.

                La 1ere version du Zune je pense pas que ca marchera mais ce n'est qu'un debut faudra voir sur la duree, XBox, la 1ere est devenue 2eme du marche, la 360 elle se vend comme des petits pains, contrairement a la PS3 qui est introuvable et tres cher car Sony n'arrive pas a la fabriquer en grandes quantites.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 1.

                  2eme sur 3 bravo ^^
                  surtout que nintendo vend tres bien ses gba et ds

                  comparez les ventes de la xbox 360 a celle de la ps3 qui vient juste de sortir et dont on sait que le nombre est limité sans commentaire

                  la wii se vends bien non ?
                  tu aurais pas les chiffres car j'ai que les chiffres du japon qui sont traditionnellement peu flateur pour la xbox et encore la les chiffres concernant la wii ne sont pas sortit
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ben a toi de voir, mais entrer un marche completement nouveau et passer Nintendo je consideres pas ca simple et facile, meme quand tu as 30 milliards en banque.

                    Pour le reste, MS a annonce qu'ils etaient en route pour atteindre 10 millions de XBox 360 d'ici la fin de l'annee, le service en ligne XBox Live a du mal a suivre la demande tellement elle est forte. Sony lui aura du mal a atteindre le million de machines vu ses problemes de production, aura des pertes largement plus elevees que MS car le cout de production d'une PS3 est bien plus eleve qu'une XBox 360, et a deja commence a perdre des exclusivites sur les jeux. Pour le positif, le marche japonais leur est assure vu que pour x raisons ils n'aiment pas la XBox la-bas.

                    Bref, ca sent pas bon pour Sony compare a la vague PS3 qu'on predisait il y a encore qqe mois...
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 1.


                      Ben a toi de voir, mais entrer un marche completement nouveau et passer Nintendo je consideres pas ca simple et facile, meme quand tu as 30 milliards en banque.

                      Euh tu es au courant que c'est pas le meme marché la x360 et la wii ?
                      ca serait plutot avec la ps3 qu'il faudras regarder ...
                      (et accessoirement la x360 à 1 ans alors que la wii à 1 semaines , donc dire que ms dépasse nintendo c'est trés drole).
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 2.

                  La 1ere version du Zune je pense pas que ca marchera mais ce n'est qu'un debut faudra voir sur la duree

                  Ok, donc on peut dire que le nombre de gens interessés est negligeable ? Et il parait que quand les couts sont non negligeables, il n'y a aucun interet à le mettre en vente.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    J'ai dit ou que ca serait negligeable ?

                    Zune va se vendre en millions d'exemplaires, mais a mon avis il restera derriere l'iPod dans sa version initiale.

                    Faut arriver a comprendre que finir numero 2,3,4 d'un marche ca veut pas forcement dire pertes et ventes negigeable. Je connais plein de boites qui seraient ravies d'avoir autant de ventes que Zune en aura.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Par contre, un OS qui finit 2,3,4 d'un marché, ca c'est negligeable :)
                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Ca depend du marche.

                        Tu prends le marche automobile, il y a des dizaines de marque et ca ne gene personne parce qu'avoir 300 voitures de 15 marques differentes n'influe pas sur la capacite a les utiliser.

                        Avoir un reseau avec 300 machines ayant 15 OS differents par contre, c'est une autre histoire.

                        Resultat, il y a des marches ou il vaut mieux avoir une part de marche suffisante pour exister, sinon tu es partant pour disparaitre.
                        • [^] # Re: Foutaises

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Ou alors, il faut simplement des standards... et les respecter.
                          Mais ça, c'est surtout pas dans l'intérêt de M$.

                          C'est comme si un gros constructeur automobile _imposait_ des modifications au code de la route et son modèle unique de voiture.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                En comparaison, Microsoft gagne plus de 75 dollars par console XBox 360 vendue avec un disque dur de 20 Go.
                Si, réduction des coûts toussa :
                "Aujourd'hui une Xbox 360 coûte déjà bien moins cher à produire : environ 323 dollars pour le modèle Premium. Microsoft rentre donc dans ses frais, et gagne même 76 dollars par
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                PS3 viendra avec un linux, il y aura aussi une SDK pour développer.

                Certes, certes, mais n'est-ce pas un marché un peu anecdotique ?

                Quel pourcentage d'acheteurs de PS3 (a) vont utiliser ce Linux ? et (b) ont choisis la PS3 à cause de ce Linux ?

                * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Quel pourcentage d'acheteurs de PS3 (a) vont utiliser ce Linux ? et (b) ont choisis la PS3 à cause de ce Linux ?

                  dès qu'une combine sera trouvée pour faire marcher les jeux linux sur la ps3 (avec un émulateur) ou qu'on pourra au moyen de linux utiliser des jeux ps3 pirates, je crois que l'interêt de Linux sur cette plateforme sera central.

                  Si sony a mis du linux, c'est pas juste parce que c'était plus simple et performant, mais aussi parcequ'il doivent bien compter y trouver un avantage concurrentiel...

                  S'ils sont pas trop débiles chez sony, on va avoir le droit à plein de périphériques transformant la machine en média center internet.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ca c'est du reve, si qq'un trouve un moyen de pirater les jeux PS3 et les faire tourner sur Linux pour PS3, tu peux etre sur que Sony fermera tres tres vite la porte a Linux sur PS3, car les editeurs de jeux lui crieront dessus et menaceront de sauter de plateforme si Sony laisse le piratage s'organiser.

                    Quand aux jeux Linux sur la PS3, j'ai du mal a voir l'interet, aucun d'eux n'arrive a la chevile des jeux qui seront proposes pour la PS3.

                    Le seul avantage c'est pour les geeks et pour faire media center.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Si ce raisonnement avait été appliqué à Microsoft ...
                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Il en aurait ete de meme, c'est pas un hasard si il y a tout un systeme de securite dans la XBox.
                        • [^] # Re: Foutaises

                          Posté par . Évalué à 3.

                          la fameuse sécurité à la Redmond :D

                          (plus haut)
                          S'ils sont pas trop débiles chez sony, on va avoir le droit à plein de périphériques transformant la machine en média center internet.
                          Tu as déja le droit au clavier, à a la souris et à la webcam.
                          et comme tu peut installer une tutux, tu peux mettre tous ceux supportés sous ppc.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 0.

              >c'est parce que Linux est un acteur serieux/dangereux sur les serveurs, sur les desktops il ne gene pas MS du tout pour l'instant.

              Ton ami Steeve (celui qui jette des chaises) n'a-t-il pas qualifié Linux de "cancer" ?
              C'est vrai, remarque : au début, on ne panique pas ; puis on a mal ; puis on meurt...

              A bientôt pour un adieu à Microsoft ?
              (j'exagère, je sais, mais comme XP et Office génèrent 80% de marge, et que les autres branches de MS sont difficilement à l'équilibre, je me demande ce qui arrivera quand la concurrence de Linux aura imposé à MS de baisser ses prix de Vista à 30 euros, et Office à 30 euros aussi pour contrer OOo).
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 3.

                Ton ami Steeve (celui qui jette des chaises) n'a-t-il pas qualifié Linux de "cancer" ?
                C'est vrai, remarque : au début, on ne panique pas ; puis on a mal ; puis on meurt...


                Non, il a parle de la GPL. Et si tu regardais un peu plus le monde informatique tu saurais qu'avant la GPL les cibles etaient Oracle, Sun, ... bref rien de nouveau.

                (j'exagère, je sais, mais comme XP et Office génèrent 80% de marge, et que les autres branches de MS sont difficilement à l'équilibre, je me demande ce qui arrivera quand la concurrence de Linux aura imposé à MS de baisser ses prix de Vista à 30 euros, et Office à 30 euros aussi pour contrer OOo).

                C'est pourtant simple, d'ici a ce que ca arrive, si ca arrive, MS aura fini sa diversification.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 4.

                  "C'est pourtant simple, d'ici a ce que ca arrive, si ca arrive, MS aura fini sa diversification."

                  Vers quoi ? Elle deviendra une boite "normal" avec 10% de marge et pas 30% avec 80% pour l'OS et Office (de mémoire IIS gagne à peine de l'argent idem pour les périphériques, par contre XBOX pert beaucoup d'argent mais MS peut sortir une XBOX 480 dans 2 ans en perdant de l'argent mais tuera sony).

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 2.

                    T'oublies toute la plateforme serveur (SQL Server/Exchange/ ...) qui fait des centaines de millions de benefs aussi et qui a les plus grosses progressions.

                    XBox evidemment va perdre de l'argent dans a premiere annee, c'est un gros investissement au debut avec de grosses retombees esperees plus tard, Sony fait de meme, faut mesurer sur la longueur pour la division jeux.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Je parle de XBOX 1er du nom inclus. MS n'a jamais gagné d'argent avec. Par contre, MS peut faire mourrir Sony si il augmente le rythme de sortie des consoles.

                      "La première sécurité est la liberté"

                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 1.

                        et ?

                        qu'ils crèvent. je ne vais même pas proposer "qu'ils fassent mieux que Microsoft" comme alternative vu leurs exploits divers et variés. non, non, un miracle peut toujours arriver, mais en attendant, qu'ils crèvent.
                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Avec la 1ere au total probablement pas vu les investissements requis, avec la 2eme ils ne la vendent deja plus a perte...
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 5.

          Selon toi MS n'a pas de soucis à se faire car les alternatives ne donne pas envie.

          Sur le desktop pour l'instant c'est le cas.


          Sur le desktop de qui ? De la réceptionniste qui n'a que l'email, un browser et une application d'annuaire, de l'informaticien ,pour un usage privé ou celui de l'employé qui peut-être emploie très peu d'application qui n'ont pas d'alternative?


          Il serait peut-être temps d'arrêter de dire que Linux n'est pas fait pour le desktop sans plus de précision. Il n'est pas prêt pour le jeu c'est tout.
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 1.

            Sur le desktop de qui ? De la réceptionniste qui n'a que l'email, un browser et une application d'annuaire, de l'informaticien ,pour un usage privé ou celui de l'employé qui peut-être emploie très peu d'application qui n'ont pas d'alternative?

            Genial, alors ils font quoi ? Ils s'amusent a avoir un environnement heterogene en entreprise car 10-15% de leurs employes peuvent utiliser Linux ? Tu crois que ca va baisser leurs couts ?

            Que Linux satisfasse un certain nombre de gens comme desktop je n'en doutes pas vu que ca me suffit a moi, ca veut pas dire que c'est suffisant pour devenir un OS desktop de masse par contre, il y a d'autres criteres qui entrent en jeu.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 2.

              10-15% ? Cela dépendra de l'entreprise, je crois que beaucoup feront beaucoup mieux
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 4.

              > Genial, alors ils font quoi ?

              Ben s'il n'ont pas le choix comme s'évertue MS à le faire, alors ils restent sous Windows. T'es surpris ?

              > Ils s'amusent a avoir un environnement heterogene en entreprise car 10-15% de leurs employes peuvent utiliser Linux ? Tu crois que ca va baisser leurs couts ?

              Beaucoup d'entreprise n'ont pas un parc homogène. Puis le problème, et MS le sait très bien, n'est pas Windows vs Linux mais MS-Office vs OpenOffice, etc. Si les gens utilisent OpenOffice sous Windows, les passer à OpenOffice sous Linux est un détail. La migration de Windows à Linux est un détail. Le problème c'est les applications. Les gens ne sont pas "emprisonnés" par Winows mais par MS-Office, les extensions à la con de IE qui sont nécessaires pour certains sites web, AutoCad qui ne tourne pas sous Linux, ces saloperies de fichier wmv qui ne peuvent être lu que sous Windows, etc...
              Ce que Windows fait (l'OS), Linux le fait aussi.

              Notes qu'il y a beaucoup de cyber-café qui offre un environnement "desktop" sous GNU/Linux et qui est satisfaisant pour au moins 95 % des utilisateurs (et pas 10 ou 15 %).

              Notes aussi que Windows en Desktop n'est pas satisfaisant pour tout le monde. Si Windows passe sous GPL, je resterai toujours sous GNU/Linux. Donc ne crois pas que des gens utilisent GNU/Linux comme solution desktop uniquement par idéologie. Le logiciel libre a aussi plein d'avantages : mise à jour des logiciels, pas à se farçir des tonnes de licence, etc...
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à -1.

                Beaucoup d'entreprise n'ont pas un parc homogène. Puis le problème, et MS le sait très bien, n'est pas Windows vs Linux mais MS-Office vs OpenOffice, etc. Si les gens utilisent OpenOffice sous Windows, les passer à OpenOffice sous Linux est un détail. La migration de Windows à Linux est un détail. Le problème c'est les applications.

                Que tu crois.

                Les applications sont le gros probleme, ensuite les autres problemes c'est par exemple :

                - Le domaine de l'entreprise utilise des regles IPSEC envoyees par group policy ainsi que plein d'autres parametres, tu mets Linux la-dedans, tu fais comment pour gerer ca ? Tu installes des serveurs specifiquement pour les machines Linux et tu payes qq'un pour etre sur qu'ils tournent tout le temps et sont synchro avec les machines sous Windows ?

                Notes qu'il y a beaucoup de cyber-café qui offre un environnement "desktop" sous GNU/Linux et qui est satisfaisant pour au moins 95 % des utilisateurs (et pas 10 ou 15 %).

                Pas vraiment, ils satisfont 95% des clients du cyber-cafe, qui ensemble representent bien moins de 10-15% du marche.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 9.

                  > Pas vraiment, ils satisfont 95% des clients du cyber-cafe, qui ensemble representent bien moins de 10-15% du marche.

                  T'as pas compris ou je n'ai pas été claire.
                  Si une boite (un département, un pays, le monde) n'utilise "que" du GNU/Linux, elle aura peut-être besoin de 5 ou 10 % de poste sous Windows pour tel ou tel bidule. Beaucoup de cyber café n'utilisent "que" du GNU/Linux et il reste bien un ou deux poste Windows pour les cas particulier. Le cyber café est un petit monde.

                  Le problème est qu'on est dans un monde "Windows". GNU/Linux est le "cas particulier".
                  Je ne vais pas nier les mérites de Windows en Desktop. Mais même si Linux rattrape Windows (et il n'en est vraiment pas loin, voire même dépasse Windows techniquement), le fait est qu'on est dans un monde "Windows", que, et tu n'arrêtes pas de le répéter, GNU/Linux est le cas particulier. GNU/Linux a moins d'offre de support, moins d'experts, moins d'utilisateurs, moins d'aide des constructeurs, etc...

                  Projetes toi un peu, considères qu'on est dans un monde GNU/Linux et tu verras que Windows est le cas particulier et ses faibles mérites technique ne ferons pas le poid.

                  Ce qui fait la force de Windows *aujourd'hui*, c'est son quasi-monopole (qu'il soit lié ou non à des pratiques douteuses, ce n'est pas mon propos ici). Ce n'est pas car il est supérieur à GNU/Linux.

                  Linux répond à 95 % des besoins et sans problème. Mais on est dans un monde Windows. C'est le seul avantage actuellement de Windows.

                  > - Le domaine de l'entreprise utilise des regles IPSEC envoyees par group policy ainsi que plein d'autres parametres, tu mets Linux la-dedans, tu fais comment pour gerer ca ?

                  CQFD. GNU/Linux est le cas particulier. J'espère que demain ça sera Windows.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Le problème est qu'on est dans un monde "Windows". GNU/Linux est le "cas particulier".

                    Tout a fait, on est d'accord la dessus.

                    Ce qui fait la force de Windows *aujourd'hui*, c'est son quasi-monopole (qu'il soit lié ou non à des pratiques douteuses, ce n'est pas mon propos ici). Ce n'est pas car il est supérieur à GNU/Linux.

                    Je ne dis pas le contraire, mon propos n'est pas ici de definir le pourquoi de la non utilisation de Linux, mais simplement dire qu'installer Linux dans un monde Windows ce n'est pas aussi simple qu'avoir un OS avec des fonctionnalites similaires/identiques, il y a d'autres elements qui entrent en jeu.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Le domaine de l'entreprise utilise des regles IPSEC envoyees par group policy ainsi que plein d'autres parametres, tu mets Linux la-dedans, tu fais comment pour gerer ca ? Tu installes des serveurs specifiquement pour les machines Linux et tu payes qq'un pour etre sur qu'ils tournent tout le temps et sont synchro avec les machines sous Windows ?

                  Ca c'est intéressant, est-ce que tu as d'autres exemples de fonctionalités de ce genre gérable avec windows mais aucun autre OS ?

                  « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il y a tout le systeme de gestion WMI aussi qui te permet d'ecrire facilement des scripts d'administrations qui s'appliquent aux machines de ton domaine(il est tres simple de limiter l'action du script a certain types de machine, compte, ... en accedant a ces donnees a peu pres de la meme maniere qu'une base SQL), si t'as des machines non-Windows la dedans, ben faudra trouver un autre moyen et ca rajoute un cout d'administration.

                    Tout le cote MMC(c'est pour les serveurs), qui te permet d'administrer tes serveurs a distance a travers une interface unique, si tu mets du Linux, ben de nouveau ca ne marche pas, faut donc un 2eme systeme pour le faire, ...

                    C'est pas specifiquement du a un manque technique de Linux, c'est simplement le probleme d'ajouter un systeme different dans un environnement homogene, il y a un certain nombre d'avantages a avoir un systeme homogene, et pour qu'il vaille la peine d'ajouter un systeme different il faut qu'il soit vraiment avantageux pour compenser l'effort d'integration.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Je ne sais pas pourquoi, dans le précédent commentaire, je voyais plutot 10-15% pour Woinwoin...
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à -8.

            Quand t'arriveras à me faire marcher une Kubuntu avec ma Webcam sur le réseau MSN, là je serai déjà plus d'accord avec toi.

            Quand t'arriveras à faire en sorte que naviguer sur Internet avec tout ce que ça peut impliquer : vidéo wmv, flash dernière version, realplayer, quicktime, etc... tout ça sans se prendre la tête et sans freeze, là je serai d'accord avec toi.

            En attendant, si je devais installer un nouvel ordinateur pour ma mère, bah désolé, mais je prendrais du Windows.

            Je précise que je dis çà avec un portable qui compile du Gentoo depuis plusieurs jours avec le ventilo qui commence à me prendre la tête sérieusement. (tout ça pour gagner un peu plus de fluidité car marre de voir le ramer par rapport à quand je démarre sur Windows).
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 1.

            Il serait peut-être temps d'arrêter de dire que Linux n'est pas fait pour le desktop sans plus de précision. Il n'est pas prêt pour le jeu c'est tout.

            Et encore, pour les jeux il y a Cedega, qui apparement marche pas trop mal :)
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 2.

          > Le marche serveur est different du marche desktop, Linux existe sur les serveurs pas sur les desktops

          Tu te fais du soucis avant d'être bouffé, après c'est trop tard. MS se fait du soucis. Je ne dis pas que l'histoire est écrite et que MS va se faire bouffer.

          > Ils paniquent ? Ah bon j'etais pas au courant.

          Mais que si tu l'es.
          Ils ne paniquent pas pour demain ou l'année prochaine.
          Il y a quelques années MS disait que GNU/Linux n'était pas dans leur radar, et aujourd'hui il me semble bien avoir lu à plusieurs reprises que GNU/Linux constituait la menace n°1 de MS et de la part de MS. Je me trompe ?
          Ce qui me menace me fait du soucis. Pas toi ?

          > Ca doit etre a cause de not benefices et parts de marche qui continuent d'augmenter je pense

          C'était aussi le cas pour les serveurs à une époque. Ce n'est plus le cas.

          > Quand aux brevets, ca date pas d'hier, rien de nouveau

          C'est nouveau. Au début de MS, jusqu'à Windows 3.*, voire Windows 95, MS n'utilisait pas massivement les brevets.
          Notes que MS est le plus aggressif envers Linux avec les brevets. Bien plus qu'IBM, Sun, Intel, etc... Si Linux ne constitue pas une menace pour MS, tu dois une grosse explication.
          Je ne dis pas que les brevets d'IBM ou d'Intel sont "gentils", mais qu'*actuellement* ça se passe pas trop mal (accords d'IBM, etc d'utiliser certains de leurs brevets dans Linux, etc).

          > > Selon toi MS n'a pas de soucis à se faire car les alternatives ne donne pas envie.
          > Sur le desktop pour l'instant c'est le cas.

          C'est-à-dire ?
          Aujourd'hui, je te l'accorde, Linux ne prend pas de part de marché à MS ou que très marginalement. Mais regardes ce qui se passe avec FireFox. Regardes comment OpenOffice commence a être considéré comme une solution pour une suite bureautique, etc.

          Aujourd'hui, MS se fait des soucis pour demain.

          Pour ma part, j'utilise que Linux chez moi. Pour un desktop, je préfère le loin Linux à Windows. On doit être assez nombreux dans ce cas. Je n'ai pas de jeux Windows ni wine et la vie est belle.
          Par contre au boulot, j'utilise souvent Windows (je n'ai pas le choix).
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 1.

            Ils ne paniquent pas pour demain ou l'année prochaine.
            Il y a quelques années MS disait que GNU/Linux n'était pas dans leur radar, et aujourd'hui il me semble bien avoir lu à plusieurs reprises que GNU/Linux constituait la menace n°1 de MS et de la part de MS. Je me trompe ?
            Ce qui me menace me fait du soucis. Pas toi ?


            Si pour toi paniquer ca veut dire prevoir sa strategie dans le futur afin de garder sa position actuelle tout en n'etant pas menace a court terme, on n'a certainement pas la meme definition du mot paniquer.

            C'est nouveau. Au début de MS, jusqu'à Windows 3.*, voire Windows 95, MS n'utilisait pas massivement les brevets.

            Pourtant MS a des brevets qui datent d'avant 1995, sans compter ceux qui sont venus apres, alors que Linux jusqu'a l'an 2000 c'etait un nain de jardin.

            Notes que MS est le plus aggressif envers Linux avec les brevets. Bien plus qu'IBM, Sun, Intel, etc... Si Linux ne constitue pas une menace pour MS, tu dois une grosse explication.

            Et t'es etonne ? T'aurais trouve logique qu'IBM/Sun/Intel attaquent un OS qui leur est favorable ?

            Aujourd'hui, MS se fait des soucis pour demain.

            Ca oui, mais ils vont pas en faire des cheveux blancs, ca s'appelle etre prevoyant.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 3.

              > Et t'es etonne ? T'aurais trouve logique qu'IBM/Sun/Intel attaquent un OS qui leur est favorable ?

              CQFD. Linux est l'ennemie de MS et principalement de MS. M'enfin, tu vas continuer à dire que MS en a rien à foutre.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu sais, il y a un milieu entre "ils s'en foutent" et "ils paniquent", et c'est la ou MS se situe.
    • [^] # Re: Foutaises

      Posté par . Évalué à 2.

      Bien sûr, cette estimation ne prétend pas à l'exactitude, mais son ordre de grandeur est sans doute réaliste.

      Et 3 modes de calculs qui sont faux, (...) deviennent vrais quand on les met ensemble ?

      L'ordre de grandeur est faux ? Démontre-le !
      • [^] # Re: Foutaises

        Posté par . Évalué à 3.

        Ben c'est tres simple, les 30 euros de l'anti-virus ne vont pas a MS vu qu'ils ne vendent pour l'instant pas d'anti-virus, donc ca fait tout de suite 450 millions d'euros de moins, ca fait plus d'un tiers de son chiffre qui disparait deja.
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 1.

          Il reste deux tiers, tu les caches comment ?
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 2.

            Je vais pas tout cacher, il est evident que MS fait des benefices en vendant ses OS, tout comme Ford, Toyota, Exxon, BP... mais bizarrement eux c'est pas important qu'ils fassent des benefices et les envoyent a l'etranger.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 1.

              L'ordre de grandeur est donc bien correct.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Je vais pas tout cacher, il est evident que MS fait des benefices en vendant ses OS...

              Donne-nous donc des exemples d'autres produits qui font 86% de marge bénéficiaire.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 3.

              si, mais ici on se limite au domaine de l'informatique.

              Mais bien entendu que je préfère que les gens achètent des voitures françaises (fabriquées en france) plutôt que des voitures étrangères (même fabriquées en france).
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Tout d'abord il y a une notice au début de la page de Pierre Jarillon :
          attention, c'est fait "à la louche" et au "pifomètre". On pourrait bien entendu s'appuyer avec précision sur des statistiques précises, mais comme chacun le sait, 87,53% des statistiques sont fausses...

          Donc oui, c'est à la louche et au pifomètre, il n'est nulle part dit que c'était quelque chose d'officiel ou à prendre pour argent comptant.

          Par ailleurs, d'après le rapport "À armes égales" ( http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/0640(...) ) :
          Le chiffre d'affaire annuel de Microsoft avec les administrations françaises doit se situer aux alentours de 300 à 400 millions d'euros.
          Et on ne parle *que* des administrations. Donc je doute qu'avec les particuliers ça ne fasse pas au moins le double.
          (DISCLAMER : Estimation donnée à la louche et au pifomètre. En lisant ce texte, vous vous engagez à reconnaître que vous avez été avertis de son caractère non légitime et en tant que tel, aucun reproche ne pourra être fait à son auteur.)

          Ben c'est tres simple, les 30 euros de l'anti-virus ne vont pas a MS vu qu'ils ne vendent pour l'instant pas d'anti-virus
          C'est peut être vrai. Supposons que ce soit le cas. Cet argent ne va pas à MS. Bon ok, mais à la limite, je m'en fous un peu. Quand j'achète un PC, ce n'est pas pour acheter du windows, mais ce n'est pas non plus pour donner de l'argent à Norton ou un autre éditeur de conneri^Wsolutions anti virus. Je n'ai pas l'utilité pour ce genre de logiciels et je n'ai pas envie de payer pour ça. Que cet argent aille à MS, Norton, kapersky, un éditeur de jeu, à Mickey Mouse ou à ken le surivant m'importe peu. Il est mieux dans ma poche.
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 1.

            Donc oui, c'est à la louche et au pifomètre, il n'est nulle part dit que c'était quelque chose d'officiel ou à prendre pour argent comptant.

            Parfait, donc c'est discredite des le debut.

            Et on ne parle *que* des administrations. Donc je doute qu'avec les particuliers ça ne fasse pas au moins le double.

            Super, et t'es au courant que l'administration n'achete pas que Windows XP ?

            C'est peut être vrai. Supposons que ce soit le cas

            C'est pas "peut-etre", c'est le cas. Symantec et McAfee n'appartiennent pas a MS que je sache.

            Je n'ai pas l'utilité pour ce genre de logiciels et je n'ai pas envie de payer pour ça. Que cet argent aille à MS, Norton, kapersky, un éditeur de jeu, à Mickey Mouse ou à ken le surivant m'importe peu. Il est mieux dans ma poche.

            Tout a fait, et je suis dans le meme cas que toi, c'est pour ca que je vais acheter mon PC chez un assembleur plutot qu'aller emmerder une grande surface, faire un caca nerveux et ne pas avoir mon argent au final.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 3.

              > Parfait, donc c'est discredite des le debut.

              Et ?

              Les accords entre MS et les constructeurs sont souvent (toujours ?) secrets.
              Tiens, MS a passé un accord avec Novell qui contient des clauses secrètes.
              Alors oui, forcément, on est dans le pifométrique.
              Si tu peux rétablir l'exactitude en dévoilant les accords secrets que fait MS, alors n'hésites surtout pas.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 3.

                Ben c'est simple, si l'etude n'est pas fiable, peu importe la raison(manque d'information, partialite de l'auteur, ...), tu ne peux pas te baser sur elle pour en tirer un quelconque jugement.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 10.

                  C'est justement le reproche que je faisais à GetTheFacts...
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Si tu sais faire mieux, Monsieur je sais tout et je chie sur ce qui n'est pas parfait, n'hésites pas.

                  Entre un truc pas parfait (Pierre Jarillon) et rien (toi), je prend un truc pas parfait au-lieu d'être comme un gros con à me boucher les oreiller et m'endormir en croyant être dans un monde parfait avec un MS qui veille pour mon bonheur informatique.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Mon but n'est pas de faire mieux, car je suis contre l'isolationisme et le protectionisme.

                    Tirer des conclusions de cette etude n'est pas possible vu les deficience montrees plus haut, et vu mon opposition a l'idee du "tout francais et les autres dehors" je ne vais certainement pas m'amuser a faire une etude de ce genre.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              J'ai fait cette estimation avec les chiffres que j'ai pu glaner. Ils sont donc inexacts par définition.
              De combien mes chiffres sont-ils faux ? Qui peut nous donner les bons chiffres ? Devinez ?

              J'espère pouvoir donner un lien ou une copie d'une autre estimation faite par une autre personne. Cette estimation a été faite sans en avoir eu connaissance de la mienne. Elle donne un coût encore plus grand. À force de faire des estimations qui se recoupent, on finira par réduire la marge d'erreur avec un taux de confiance correct.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 6.

              Citation Donc oui, c'est à la louche et au pifomètre, il n'est nulle part dit que c'était quelque chose d'officiel ou à prendre pour argent comptant.

              Parfait, donc c'est discredite des le debut.



              n'importe quel ingénieur/chercheur scientifique (incluant le domaine économique) te dira que non. On commence TOUJOURS une étude par calculer un ordre de grandeur à la louche, qu'on affine au fur et à mesure que des données et des modèles plus précis arrivent.
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          les 30 euros de l'anti-virus ne vont pas a MS

          C'est quand même une dépense induite par Microsoft. Prenons le cas d'OSX, GNU/Linux, BSD, Solaris... Ils n'obligent pas à acheter un anti-virus car ces systèmes n'en ont pas besoin. C'est bien une dépense de l'ordre de 450M¤ qui nous est imposée par Microsoft.
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 3.

            Windows n'a pas plus besoin d'un anti-virus que Linux, le jour ou Linux sera utilise par tous les glandus de la planete pour downloader des merdes en P2P et autres, tu ne tarderas pas a voir des anti-virus pour Linux car les spywares et autres auront passe d'un OS a l'autre vu que la cible sera passee d'un OS a l'autre.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Windows n'a pas plus besoin d'un anti-virus que Linux

              Tu te moques de qui ? Ou alors descends sur la terre, ouvre les yeux et explique nous pourquoi Microsoft met d'office un anti-virus dans Windows ?
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y a un anti-virus dans Windows d'office ? Marrant je suis pas au courant et pourtant j'en ai installe des dizaines et des dizaines.

                C'est plutot toi qui devrait redescendre sur terre et installer un OS avant d'en parler.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  J'ai installé il y a peu de temps une Mandriva sur un Acer neuf. La première chose que l'utilisateur voit en mettant la machine en marche, c'est que le système lui demande de mettre son anti-virus à jour. Et au bout de quelques temps, cette mise à jour devient payante.
                  Si tu n'as pas ça, tes versions de XP ne sont pas celles qui sont préinstallées.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Ben oui, moi j'ai la version boite de Windows, celle que Microsoft fait, et il n'y a pas d'anti-virus dedans.

                    Ce que les constructeurs rajoutent, c'est leur probleme, ca n'en fait pas un composant officiel de Windows.
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              le jour ou Linux sera utilise par tous les glandus de la planete pour downloader des merdes en P2P et autres, tu ne tarderas pas a voir des anti-virus pour Linux car les spywares et autres auront passe d'un OS a l'autre vu que la cible sera passee d'un OS a l'autre.


              Vu la façon dont le système GNU/Linux est conçu, la façon dont une distrib est conçue (avec les système de dépots authentifiés et réactifs), j'aimerais bien voir ça.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 8.

                Mais non, mais c'est clair que windows à inventé les bufferoverflow et autres...

                Et beaucoup de faille windows sont la cause de logiciel tiers, et surtout DE L'UTILISATEUR...

                Quand tu vois le nombre de logiciel de neuneu qui installe plein de truc
                partout , ouvrent des ports à la pelle et etc...
                Le jour ou sur linux il pleuvrat des binaires pourrit qui font des trucs pourrit, linux
                sera aussi sensible que windows au script kiddies...

                Je suis un utilisateur de d'unix et parfois de windows, je suis fan d'unix et je hais
                bosser sur windows, mais il ne faut pas se discrediter à dire des betises non plus...!
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne dis pas que les utilisateurs de linux ne sont pas à l'abris des exploits, des trojans.
                  Juste que la base existante (séparation stricte des comptes, root, utilisateurs, système de dépots authentifiés) me semble être un meilleur terrain pour limiter les malwares. Et surtout les virus. Pour les trojans et les exploits, effectivement, l'avantage n'est probablement pas si énorme, encore que, c'est sans compter sur la réactivité des mainteneurs en général et sur le principe de l'opensource (même si dans une situation théorique ou linux devient populaire, les softs proprios qui tourneront dessus deviendront pléthore également).
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 2.

                    et on oublie un atout MAJEUR amha qui se base sur l'idéologie même des linux/bsd :
                    le code des logiciels est OUVERT : donc un risque trés trés trés faible de spyware et autre faitchierware.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Heureusement qu'aucune societé ne fournit des binaires pour Linux...!

                      Heuresement de flash existe en opensource...! \o/

                      Imagine que 95% de la planete tourne sous Linux, une economie de spyware/freeware/shareware
                      va se creer autour du manchot.

                      Et ces gens qui vivent de pub, de toolbar alacon, tu crois qu'ils ont envient
                      de distribuer les sources...!
                      Apres, les mechants pirates, ils vont enlever les spyware si c'est opensource!
                      Ou même que l'on puisse installer leur logiciel alacon autre part qu'a partir
                      de leur site...?

                      Tu crois même que l'infrastructure en place ( apt, pkgsrc, port, etc ) serait
                      capable de tenir la charge...?

                      Tu crois que chez debian ils vont dire:

                      bon, les logiciels alacon, nous les mettont dans main-alacon...?
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Le probleme c'est que ces depots ne sont viables pour un OS vraiment grand public.

                    Tu fais comment pour rajouter un paquet a ces depots quand t'es un petit editeur/developpeur dans ton coin et que tu n'en as rien a battre des regles de Debian par exemple ?

                    Fais une recherche sur "Freeware windows" dans Google et tu verras une quantite phenomenale de softs qui ne pourraient pas etre downloades sur des depots si ils etaient sous Linux car ces gens ne voudront pas s'amuser a suivre les regles draconniennes des depots.

                    Apres ca, evidemment je n'entrerais meme pas sur le sujet des softs de gros editeurs, qui pour la plupart ne seront pas interesses a faire autre qu'un rpm pour Redhat/Suse probablement.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Foutaises.

                      * Tucows et autres Download.com hébergent de tels "freewares Linux" sans difficulté particulière

                      exemple, http://www.tucows.com/preview/352357

                      * si "tu n'en as rien a battre des regles de Debian" je ne vois pas comment tu peux venir exiger la présence de ton merveilleux soft à deux balles parmi des dépots gérés par... ces mêmes règles Debian, ou plutot administrés par des personnes te demandant de t'y conformer.


                      en fait tu es en train de te plaindre que le petit éditeur/développeur dans son coin ne fait pas un truc assez interessant pour attirer les "packagers" qui feront le boulot restant s'il ne s'en charge pas, et en fait si c'est pour avoir le 930ème clone d'un Tetris... j'ai du mal à voir ça comme un problème.
                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Mais c'est justement tout le probleme.

                        Parce que Tucows, Download.com, ... ils hebergent aussi des softs Windows, ca ne suffit pas pour convaincre les gens de toujours downloader depuis ces sites par contre.

                        Le probleme des depots Debian, je dis pas que c'est un probleme de Debian, mais c'est un probleme tout court.

                        Si le developpeur X ne veut pas suivre leurs regles et met son soft sur son site web a lui, ben voila, tu tombes dans le meme probleme qu'avec Windows, des softs qui ne sont dispos que sur des sites web quelconques, et tu ne sais pas quel package est sur et lequel ne 'est pas.

                        Tu peux trouver stupide d'avoir 730 clones de Tetris, mais le probleme c'est que le public lui va en downloader 730 differents.
                        • [^] # Re: Foutaises

                          Posté par . Évalué à 3.

                          je ne vois pas bien ton souci. il faudrait un SiteUniqueBienGros ou bien quelques uns pour tout télécharger, parce que sinon les utilisateurs sont tout perdus ?

                          en général leur gentil FAI leur fournit déjà une sélection de logiciels classiques, sur un CD de connexion ou dans une section "téléchargements".


                          là, tu confonds dépot officiel et ... dépotoirs. le premier n'a pas pour vocation d'acceuillir tout ce qui passe. déjà, il vérifiera que ce qu'il fournit, ça marche et c'est recommandable. en son nom.

                          et d'ailleurs qui va vérifier que des binaires fermés ne sont pas joyeusement truffés de rootkits et autres spywares, par exemple ? ou comment refuser des bouses si on prétend à l'exhaustivité ?

                          que dirais-tu si Microsoft fournissait ou recommandait des spywares d'éditeurs tiers sur son site (on passera sous silence Windows Media Player, je suis d'humeur magnanime aujourd'hui), ou pire, se prenait un procès pour en avoir refusé ?


                          Tu peux trouver stupide d'avoir 730 clones de Tetris, mais le probleme c'est que le public lui va en downloader 730 differents.

                          je n'ai pas dit "stupide". mais je ne vois pas pourquoi consacrer des ressources à en fournir plus de 3 ou 4 (et il y en a déjà bien plus inclus dans les kde-games et autres) : ça couvrira déjà ses besoins.

                          s'il en veut plus, qu'il parte à l'aventure. pour les logiciels propriétaires réputés indispensables, les forums avec les bons liens ne sont jamais très loin.

                          je ne pense pas que le public utilise 730 moteurs de recherche différents, même en cherchant bien. d'ailleurs il utilise un ou deux windows, un ou deux word, un ou deux excel^Wtableur... même pour les éditeurs de texte, l'un des trucs les plus reproduits, je ne vois pas où est le souci si Debian ou Mandriva ne s'embêtent pas à TOUS les proposer, surtout si ils sont LARGEMENT dans leur prime jeunesse et ne sont pas encore utilisables, ou s'ils n'apportent rien de neuf.
                          • [^] # Re: Foutaises

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Oh mais moi je n'ai aucun souci, ceux qui vont avoir des soucis sont ceux qui croient que parce qu'aujourd'hui les depots Debian/Redhat/... fournissent la majorite des softs utilises sur Linux, demain lorsque Linux sera vraiment grand public il en sera de meme et les gens pourront toujours etre a peu pres sur que les softs qu'ils downloadent ne sont pas truffes de spywares et autres joyeusetes.

                            Je sais parfaitement que Debian/Redhat n'ont pas vocation a etre des depots de softs de masse, ceux qui ne sont pas au courant sont ceux qui croient que ces depots continueront a contenir l'enorme majorite des softs dans le futur.
                            • [^] # Re: Foutaises

                              Posté par . Évalué à 1.

                              moui, si, les dépots de distributions resteront raisonnablement sains, je pense. je vois mal ce qui manque à ce genre de distributions pour le "grand public" du moment qu'il se mettra à raisonner en terme de besoins et oubliera les grandes marques. un jeu de poum-poum en 3d ? Nexuiz conviendra. il veut absolument Photoshop et Dreamweaver ? halte-là, ce n'est plus du "grand public".


                              par contre des softs hors-distributions (comme des jeux commerciaux), non. en fait on peut facilement classer les dispositifs anti-copie de Macrovision et autre Starforce comme des saletés indésirables, mais bref. on peut surtout considérer que dans ce cas ce sont les éditeurs qui refuseront que leurs softs soient distribués en l'état, pas Debian ou autre parce qu'il manque une virgule dans la licence de la documentation.


                              donc j'estime qu'on peut dire que les "dépots", éventuellement couplés à un Sourceforge rénové, couvriront l'énorme majorité des besoins des utilisateurs dans le futur.

                              c'est différent de "l'enorme majorite des softs" mais si problème il y a à ne pas proposer les 730 Tetris existants dont 700 identiques, c'est dans la tête de l'utilisateur qu'il réside. (1)

                              de plus, que ça soit Linux ou Windows, on aura du mal à empecher un utilisateur crétin d'installer un Tetris qui promet de montrer des filles à poil quand il finit un niveau et installe en fait un keylogger ou une rootkit.


                              (1) dans le style, il y a les extensions & thèmes de Firefox. ça fait longtemps qu'ils sont passés du coté obscur, avec 2281 extensions en ce jour. même avec des catégories et des top 10 des extensions les plus téléchargées, je trouve que c'est vraiment le chaos dans certaintes catégories. l'exhaustivité risque de devenir une catastrophe...
                              • [^] # Re: Foutaises

                                Posté par . Évalué à 0.

                                c'est différent de "l'enorme majorite des softs" mais si problème il y a à ne pas proposer les 730 Tetris existants dont 700 identiques, c'est dans la tête de l'utilisateur qu'il réside. (1)

                                de plus, que ça soit Linux ou Windows, on aura du mal à empecher un utilisateur crétin d'installer un Tetris qui promet de montrer des filles à poil quand il finit un niveau et installe en fait un keylogger ou une rootkit.


                                C'est exactement ce que je dis !
                                • [^] # Re: Foutaises

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  alors je ne vois pas pourquoi c'est le problème du dépot, de la distribution ou du projet ?
                                  • [^] # Re: Foutaises

                                    Posté par . Évalué à 0.

                                    Ben il faut me relire, j'ai jamais dit que c'etait le probleme d'une distrib/depot/projet !

                                    Tout ce que je dis, c'est que certains ne voudront pas accepter les regles de ces distribs/depots/projets pour une raison X ou Y et qu'ils mettront leurs softs directement sur le web, et les gens iront prendre des softs ailleurs que dans les depots officiels surveilles.

                                    Ca veut pas dire qu'il y a un probleme avec un depot/projet, ca veut dire que des gens ne veulent pas les utiliser pour des raisons qui leur sont propres(qui pourraient etre des raisons stupides ou pas, mais c'est une autre histoire), c'est tout.
                • [^] # Re: Foutaises

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Sous Linux, telecharger manuellement un binaire depuis internet et ensuite l'executer ca se fait de facon très exceptionnelle, ce n'est pas du tout dans l'esprit du système car il y a des dépots de logiciels signés correspondants à 99% des logiciels dont les utilisateurs ont besoin. Sous Windows c'est l'inverse, télecharger un executable depuis un site web, puis le lancer, ca se fait tout le temps, les utilisateurs ont l'habitude, et ils n'ont pas beaucoup d'autres choix pour installer des logiciels.

                  C'est une des raisons qui font qu'il n'y a pas besoin d'antivirus sous Linux, et qu'il est difficile de s'en passer sous Windows.
                  • [^] # Re: Foutaises

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Non, ces depots correspondent a 90% des logiciels dispos pour l'instant, car la majorite des gros editeurs logiciels de masse ne font pas leurs softs pour Linux.
                    Le jour ou Linux sera grand public, ces depots ne representeront plus correctement la masse de logiciels que les gens veulent.
                    • [^] # Re: Foutaises

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu sais, les gens n'ont pas tous besoin de logiciels de gros editeurs.
                      Sous Windows, oui, par ce qu'ils ont moins de choix en logiciels libres.

                      Mais sous Linux, il est possible d'installer la majeur partie de ses logiciels en passant par ces depots. Après tu peux rajouter 1 ou 2 logiciels par d'autres moyens, mais ca reste quand meme plutot exceptionnel.
                      • [^] # Re: Foutaises

                        Posté par . Évalué à 0.

                        C'est quoi les logiciels libres un minimum connus qui ne sont pas dispos sous Windows ?

                        Firefox ? Gimp ? OpenOffice ? Gaim ? ImageMagick ? Apache ? PHP ? mysql ? postgresql ? Emacs ? XEmacs ? vi ? ... Meme KDE est dispo pour Windows.

                        Quasiment tous les softs dispos sous Linux sont dispo sous Windows, et pourtant les gens continuent a aller installer des softs venant de n'importe ou, bref, tu reves.
    • [^] # Re: Foutaises

      Posté par . Évalué à 2.

      Il y a un cout, qui est non-negligeable(support, test materiel,...), surtout vu que le nombre de gens interesses est lui negigeable.

      Si le nombre de personne interessées est negligeable, c'est surtout par ce que le nombre de personnes au courant de l'existance de Linux est negligeable. Et si le nombre de personne au courant de l'existence de Linux est negligeable, c'est justement par ce qu'ils ne le trouvent pas en vente en option chez les vendeurs de PC, contrairement à Windows qui est vendu automatiquement.

      Les gens ne savent simplement pas encore que ca existe.

      Le nombre de gens interessées est peu etre negligeable, mais je ne pense pas que le nombre de gens susceptibles de l'etre le soit.
      • [^] # Re: Foutaises

        Posté par . Évalué à 3.

        Ca s'appelle le probleme de l'oeuf et de la poule, et Linux devra resoudre ce probleme avant d'etre affiche en vente sur les PC grand public.

        Ca a deja ete fait sur le marche serveur, donc c'est pas impossible, mais ca va demander pas mal d'efforts.
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 4.

          A l'échelle nationale, en usant de l'arsenal légal existant pour mettre fin à la vente liée de windows, c'est jouable. Les consommateurs auront deux réelles alternatives et deux prix simples et clairs à comparer. Ils choisiront peut-être le pingouin, peut-être pas : mais au moins ils seront obligés de savoir qu'il existe.
        • [^] # Re: Foutaises

          Posté par . Évalué à 3.

          Ca s'appelle le probleme de l'oeuf et de la poule, et Linux devra resoudre ce probleme avant d'etre affiche en vente sur les PC grand public.

          Ben oui, et c'est justement le sujet de cet article: l'arret de la vente liée de Windows pour resoudre ce probleme.
          • [^] # Re: Foutaises

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca ne resoudra rien, car meme si les constructeurs etaient obliges par la loi a separer OS et PC, ca ne leur donnerait pas forcement envie de mettre Linux.

            Si tu veux voir Linux offert sur des machines, faut donner envie aux constructeurs de l'installer, pas les forcer a enlever Windows
            • [^] # Re: Foutaises

              Posté par . Évalué à 4.

              Si tu veux voir Linux offert sur des machines, faut donner envie aux constructeurs de l'installer

              Absolument. Mais le problème en question, c'est bien qu'on soupçonne Microsoft de tout faire pour faire passer l'envie aux constructeurs d'installer autre chose que Windows.

              Dans le fond, je n'ai rien contre ces pétitions, mais je n'ai rien pour non plus. Le fait de se baser sur un point extrêmement particulier du code de la consommation est une démarche hyper-procédurière, qu'on reprocherait bien à Microsoft par exemple s'ils se comportaient de la même manière. Quand je vois des remarques comme "il faut que les constructeurs arrêtent de violer la loi", bon, je veux bien, mais ils n'égorgent pas non plus des bébés avec des lames de rasoir, hein... Tout le monde est d'accord pour dire qu'il y a un problème avec cette "vente liée", certains demandent le respect strict (et bête et méchant) de la loi, d'autres demandent qu'on l'assouplisse en prétendant qu'elle ne correspond pas au marché. Les deux points de vue se valent, et c'est bien ça le problème.

              Si on vit sur un mode parano, on pense que Microsoft verrouille le marché avec des clauses illicites dans ses contrats avec les distributeurs, on pense que les assembleurs sont de mèche parce que les Windows de plus en plus gourmands entrainent l'achat de nouvelles machines, on pense que les distributeurs se reposent sur un marché qu'ils connaissent, et qu'ils sont bien contents de réduire leurs stocks et d'augmenter leurs marges en vendant des PC plus chers. La défense des consommateurs est donc le respect strict du code de la consommation, ce qui permettrait de casser ce cercle vicieux.

              Si on vit dans un monde bisounours, on pense que Microsoft domine le marché parce qu'ils proposent le meilleur produit (ou du moins le plus populaire), que les assembleurs et les distributeurs ne font que répondre à la demande et qu'ils n'ont aucun intérêt économique à proposer des PC sans OS à quelques geeks. La défense des consommateurs passerait donc par un assouplissement du code de la consommation afin que les distributeurs puissent proposer des packages avantageux avec les licences les moins chères possibles négociées avec Microsoft, ce qui passerait notemment par des contrats d'exclusivité.

              La vérité est probablement entre les deux. Où entre les deux? Difficile à dire. Je pense qu'il est malsain de tomber dans la paranoia totale, parce que les assembleurs et les distributeurs sont indépendants et font bien ce qui les arrange. S'ils n'installent pas Linux, c'est bien qu'ils n'ont aucun intérêt à proposer Linux, et c'est là que l'argument parano est foireux : ces boites savent prendre des risques, conquérir de nouveaux marchés, calculer les coûts des stocks et les bénéfices éventuels. Le jour où proposer des Linux préinstallés deviendra rentable, on verra fleurir ces offres dans tous les supermarchés. Pourquoi ce n'est pas rentable aujourd'hui n'est absolument pas clair.

              Dans tous les cas, les conséquences de cette pétition "citoyenne" seront probablement minimes. Si la loi est respectée, on verra de superbes offres "ce PC avec Windows pour 1¤ de plus seulement au lieu de 99¤!", ce qui reviendra en pratique exactement au même, et qui, même, donnera une mauvaise idée du prix réel des licences OEM (l'affichage séparé des prix n'empêche pas, bien entendu, diverses promotions qui annuleront le prix de la licence) . En fait, ces licences seront payées par tous, y compris ceux qui achèteront un PC sans Windows, et le PC + Mandriva sans promo sera plus cher que le PC + Windows. Bravo, c'était absolument le but recherché.

              À mon avis, si la concurrence est bénéfique au consommateur, elle ne peut pas être controllée par lui, qui est complètement ignorant des coûts de production etc. et qui y va "au pif". Si problème de concurrence déloyale il y a, elle doit être dénoncée par les grandes distributions commerciales de Linux, qui doivent négocier des contrats avec les assembleurs et les distributeurs, et pousser pour proposer leurs PC + Mandriva à Carrefour.
              • [^] # Re: Foutaises

                Posté par . Évalué à 3.

                "À mon avis, si la concurrence est bénéfique au consommateur, elle ne peut pas être controllée par lui, qui est complètement ignorant des coûts de production etc. et qui y va "au pif". Si problème de concurrence déloyale il y a, elle doit être dénoncée par les grandes distributions commerciales de Linux, qui doivent négocier des contrats avec les assembleurs et les distributeurs, et pousser pour proposer leurs PC + Mandriva à Carrefour."

                Comme on dirait dans un langage chatié ...
                Je m'inscris en faux..

                Bon ca veut pas dire grand chose, mais je ne suis pas entièrement d'accord.

                1- Carrefour propose des machines préinstallées Linux :
                http://www.boostore.com/carrefour/Catalog/micro-informatique(...)

                2- Les consommateurs sont la raison qui donne naissance à la concurrence :
                Ce sont les consommateurs qui fixent les règles de celle-ci.
                Si l'on prend une approche walrasienne (1834 - 1910) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Walras) qui fut le fondateur de la théorie marginaliste (http://fr.wikipedia.org/wiki/Marginalisme), nous avons deux belles courbes. La première représente la quantité de demande par rapport au prix et la seconde la quantité d'offre par rapport au prix. Le point de jonction correspond aux quantités vendues/achetées ainsi qu'au prix. C'est le point d'équilibre du marché.
                Très belle théorie, mais qui ne prend en compte que le prix et les quantités. Mais si dans l'acte d'achat d'autres paramètres que le simple prix venaient modifier les quantités achetées/vendues ? La concurrence et l'équilibre du marché ne se feraient pas que sur la composante du prix.

                Un exemple pour comprendre ce que je veux exprimer. Cet exemple reprend le principe mais pour le "marché" du travail. Le raisonnement marginaliste peut s'y appliquer, mais il ômet des paramètres que les employés prennent en compte :
                - La qualité des conditions de travail ;
                - L'intégration au sein de l'organisation ;
                - La reconnaissance au sein de l'entreprise ;
                - ...

                Ensuite il faut élargir son point de vue et penser aux effets et aux raisons des boycott. Le dernier fut celui des produits Français par les Américains suite à la position de la France au moment de la 2nd guerre du golf. Avant, en France il y eut l'appel au boycott des produits danones.

                A aucun moment, dans ces cas, le prix fut la raison du boycott. Les raisons furent politique, citoyenne ou personnelle.

                Je ne veux pas lancer un appel au boycott de quelques produits que ce soit, mais je suis convaincu qu'en informant et en présentant un point de vue factuel, sans vouloir imposer le dit point de vue, des consommateurs pourraient modifier leur comportement d'achat et ne pas tenir compte que du rapport équipement/prix dans leur décision. La preuve tous ceux qui ont optés pour une machine sans OS ou préinstallée avec un autre OS ont eu un tel comportement.
                Il ne faut pas limiter un tel comportement qu'aux inités. Tout le monde devrait avoir la possibilité de choisir en connaissance de cause et j'ajouterais en son âme et conscience...

                Donc non. Le consommateur peut jouer sur la concurrence en introduisant des critères qui ne sont pas liés qu'à la puissance de la configuration et qu'au prix.
    • [^] # Re: Foutaises

      Posté par . Évalué à 2.

      la quasi-totalité des anti-virus n'appartiennent en effet pas à Microsoft, en revanche à des éditeurs étrangers (voire américains) oui. Le calcul qui en découle prenant en compte l'argent qui sort de France, il est valable.

      ensuite, la troisième méthode n'a pas suscité de commentaire ?

      enfin il est bien précisé qu'il s'agit d'études à la louche, qui sont là pour donner des ordres de grandeur (qui donnent des indications, seulement, et pas des valeurs exactes). Ceux-ci peuvent être mutipliés par 4 ou divisés par 4 sans perdre de leur sens (par définition d'un ordre de grandeur).
  • # On oublie ... l'ignorance

    Posté par . Évalué à 8.

    L'ignorance de ce que peuvent faire les logiciels libres et parfois même de leur existence (bien qu'il y ait eu de très grands progrès dans les dernières années) comme je suis à même de le constater quasi quotidiennement dans mon environnement universitaire alors qu'il ne fonctionnerait plus si on lui enlevait ses ordinateurs. Il suffit de voir la surprise des personnes quand j'arrive à leur montrer mon poste de travail sous kde et l'étonnement suivi d'enthousiasme de ceux qu'on arrive à "convertir" une fois leur appréhension maitrisée.
    Oui le logiciel libre est prêt pour le bureau et l'usage personnel aux limitations de certains brevets et mécanismes de protection près.
    • [^] # On veut le choix et donc l'information

      Posté par . Évalué à 2.

      est-il question de migration, de tableur?
      Non de machine qu'on veut pouvoir acheter avec OS ou sans et en connaissance de cause en terme de contrat, coût.
      Voilà en 2002 je suis passé à W98 parce que ma nouvelle machine(la carte graphique malgré les assertions du vendeur) ne supportait pas W95. Tant que ça marche je ne veux pas racheter de système pour engraisser un monopoliste.
      Je ne veux pas être obligé de dépensser 100 euros pour un produit dont je n'ai pas besoin. Ce qui est le cas aujourd'hui et cela s'appelle de la vente forcée.

      A noter je n'ai pas d'anti-virus et n'ai jamais eu de virus avec W98. Pour dire qu'il n'y a pas forcément nécessité de changer de système et même parfois c'est contre-productif. (maintenant W$ c'est fini, c'est Linux).
  • # La réponse est simple

    Posté par . Évalué à 4.

    Pourquoi les constructeurs "suivent" toujours microsoft ? Pourquoi aucun (grand) constructeur ne laisse le choix à ses clients d'acheter un PC sans windows dessus ?

    Pour une raison bien simple : microsoft organise depuis longtemps le renouvellement "obligatoire" du matériel en publiant un nouvel OS toujours plus gourmand que l'ancien, avec une suite logicielle qui elle aussi consomme de plus en plus de ressources, y compris en espace disque, et qui apporte des nouvelles fonctionnalités dont les utilisateurs n'ont que faire, mais qui s'avéreront incompatibles de façon descendante, obligeant les "collégues" a upgrader également leur système.

    Cette mécanique est bien rodée : le constructeur appose le logo "Vista ready" sur le matériel, alors même que Vista va y ramer lamentablement, et annonce sur ses pubs "recommande Windows Vista".
    Ben tiens.
    L'ancien matos n'a pas encore eu le temps de s'user, et les bugs d'être résolus, qu'on propose déjà d'en changer !!

    C'est bien connu, et d'ailleurs les marchés financiers ne s'y trompent pas, chaque nouvelle version de windows est un evenement car elle entraîne un renouvellement important du parc des PC et signifie une vente de matos importante pour les fournisseurs.

    Les constructeurs de PCs ont tout intérêt à ce que cela continue.
    • [^] # Re: La réponse est simple

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour une raison bien simple : microsoft organise depuis longtemps le renouvellement "obligatoire" du matériel en publiant un nouvel OS toujours plus gourmand que l'ancien, avec une suite logicielle qui elle aussi consomme de plus en plus de ressources, y compris en espace disque, et qui apporte des nouvelles fonctionnalités dont les utilisateurs n'ont que faire, mais qui s'avéreront incompatibles de façon descendante, obligeant les "collégues" a upgrader également leur système.

      C'est vrai, heureusement que la Mandriva 2007 n'utilise pas plus de ressources que la Mandrake 7 par exemple, et que KDE 4 n'est pas plus gourmand que KDE 1.

      L'ancien matos n'a pas encore eu le temps de s'user, et les bugs d'être résolus, qu'on propose déjà d'en changer !!

      C'est vrai, ca fait juste 5 ans entre Windows XP et Windows Vista, c'est rien du tout hein, Mandriva/Suse n'ont sorti absolument aucune version de leur distrib entre temps par exemple.

      A se demander si certains vivent dans un monde parallele ici...
      • [^] # Re: La réponse est simple

        Posté par . Évalué à 8.

        Mais c'est clair...

        ça me fait mal à l'arriete train d'etre d'accord avec un adepte de MicroSoft :) , mais
        des fois sur DLFP les gens racontent des trucs qui discreditent totalement des choses complexes...

        Les bureaux 3D...?
        Quand on en parle en bien, c'est linux qui l'a inventé...!! Trop fooooort...!

        Quand on en parle en mal, c'est windows qui fait ça pour qu'on change de PC, les salop...!

        Les trucs clicka-convi en general...?

        Sous linux, plus c'est clicka-convi, plus c'est mieux, users friendly, trop foooooort...!

        Sous windows, quand un truc convi apparait, c'est nul, on peut le faire sous unix avec sysctl -arm cpu | grep `uname -xedfrf` | awk '{ print $233454}'...

        Vraiment, j'aime pas windows, mais des fois, je lis des trucs, c'est fatiguaaant...!
        • [^] # Re: La réponse est simple

          Posté par . Évalué à 5.

          perso j'ai ma debian depuis plus de quatre ans, je suis passé de stable de 2002 à sid de 2006 ... ben j'ai pas eu a changé de pc, et la conso mémoire reste plus que correcte , avec pourtant serveur ldap , dns, ftp, http ,xorg itou de lancé.
          On va me dire 'oui mais debian c'est pas du clickodrome' ... et ? on est obligé de prendre du clickodrome quand on veut utiliser un ordi ?
          On est obligé d'avoir une carte 3d pour un os ?
          • [^] # Re: La réponse est simple

            Posté par . Évalué à 1.

            On va me dire 'oui mais debian c'est pas du clickodrome' ... et ? on est obligé de prendre du clickodrome quand on veut utiliser un ordi ?
            On est obligé d'avoir une carte 3d pour un os ?


            Ben non, et Linux est fait pour ce genre de personnes, Windows n'est pas forcement la bonne solution pour tout le monde.
            • [^] # Re: La réponse est simple

              Posté par . Évalué à 2.

              Ben non, et Linux est fait pour ce genre de personnes, Windows n'est pas forcement la bonne solution pour tout le monde.

              Mais Linux n'est pas fait QUE pour ce genre de personnes.
              • [^] # Re: La réponse est simple

                Posté par . Évalué à 0.

                Non, mais ses avantages par rapport a la concurrence et aux besoins de l'utilisateur sont moins evidents dans d'autres situations, bref il lui est plus difficile de convaincre qu'un changement d'OS en vaut la peine dans d'autres situations.
      • [^] # Re: La réponse est simple

        Posté par . Évalué à 4.

        5 ans... Parce que l' OS n'était pas prêt? ou parce que le matos n'était pas prêt ?

        5 ans, je sais bien bien que pour les mordus technophiles que vous êtes c'est beaucoup, mais pour moi qui change aussi souvent de PC que de bagnole... J'ai le même PC (Celeron1.2Ghz, 512Mo, geforce5200) depuis la Mandake7.2/Win Me, et la Mandriva 2007 tourne dessus avec la 3D... et ni la 3D ni KDE ne sont obligatoires à l'install.

        Donc oui MS pousse un peu à la roue quand même...
        • [^] # Re: La réponse est simple

          Posté par . Évalué à 1.

          Ben tu sais, Vista s'installerait et tournerait sans probleme sur ta machine... T'es pas oblige d'avoir tous les effets graphiques en place tu sais quand t'installes Vista.
      • [^] # Re: La réponse est simple

        Posté par . Évalué à 0.

        KDE4 est déjà sorti ?
      • [^] # Re: La réponse est simple

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu es vraiment un champion de la mauvaise fois !

        Tu peux tout à fait installer une 2007 sur une machine genre pentium III 300 Mhz avec 128 Mo de ram. Tu évites juste d'utiliser KDE pour alle plus vite (windows maker par exemple), et cela marche très bien...

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: La réponse est simple

          Posté par . Évalué à 1.

          Et tu sais quoi, tu peux installer Vista sur une machine avec 128Mo de RAM aussi, en evitant l'explorer.exe qui vient avec et en en mettant un autre bcp plus leger.

          Le truc etant, ca n'interesse quasiment personne, on parle des configurations que les gens utilisent en general ici.
          • [^] # Re: La réponse est simple

            Posté par . Évalué à 2.

            Les boites, surtout les très grosses utilisent souvent de très vieux matos.

            Je suis sur que tu dois trouver encore en pagaille des postes bureatiques avec des celeron 400 Mhz et 128 Mo de RAM.

            Le fait de pouvoir tourner dessus, évite de devoir les changer...

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: La réponse est simple

              Posté par . Évalué à 0.

              Je suis sur que tu en trouves, mais ces postes la, tu t'amuseras pas a leur mettre le dernier systeme(Linux ou Windows) qui vient de sortir de la meme maniere que tu le mets sur tes systemes recents.

              Je connais peu de societes qui vont s'amuser a configurer l'OS(ici on utilise BlackBox, ici KDE, ...) selon les 23 types de machine different qu'ils ont, ca cree une grosse confusion, cause des problemes de formation, ...

              D'habitude ils installent la derniere version de l'OS sur les nouvelles machines, et pour les vieilles machines changent l'OS quand ils changent de machine.
              • [^] # Re: La réponse est simple

                Posté par . Évalué à 4.

                Forcément, puisque Windows n'a jamais permis de faire autrement et qu'il n'y a jamais eu d'alternaltive à Windows !

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: La réponse est simple

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Parce que tu crois qu'avoir Linux au lieu de Windows va par magie donner envie aux departements IT de gerer 235 configurations differentes ? Tu reves.
                  • [^] # Re: La réponse est simple

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Qu'est-ce qui les empèche de gérer une config que supporte tout leur pc. Parce que si ils ont encore des celeron 400 mhz, il gère déjà un parc hétérogène.

                    Et si il utilise Linux, il doivent choisir certe des applications pas trop lourde mais même si elles sont hétérogènes, toute la config réseau/serveur restent identique partout.

                    "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: La réponse est simple

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          pentium III 300 Mhz... Sérieux ça a existé ça? 200Mhz ok, mais 300 j'ai quelques doutes.
      • [^] # Re: La réponse est simple

        Posté par . Évalué à 2.

        heureusement que la Mandriva 2007 n'utilise pas plus de ressources que la Mandrake 7 par exemple
        Evidemment que Mandriva 2007 utilise plus de ressources que mdk 7, je ne prétends pas le contraire ! Mais je n'ai jamais entendu quelqu'un dire qu'il changeait de PC pour pouvoir installer la nouvelle version de RH, mandriva ou suse !!
        Le jour où les éditeurs linux suivront la même stratégie que ms, on en reparlera.

        En attendant ce que constate, c'est que la publication de logiciels de plus en plus gourmands, incompatibles de façon descendante, associés à un marketing efficace, le tout orchestrer par ms, provoque une obsolescence rapide du matériel, qui est toute bénéf pour les fabricants. Ils n'ont par conséquent aujourd'hui aucune raison de changer de "cheval de bataille".

        Quant aux joueurs sur PC, les nouveaux jeux video qui sortiront à partir de 2007 tourneront sous directX 10, qui ne fonctionnera que sous vista.

        Puisque tu aussi calé sur ms, tu peux me dire la config qui est nécessaire pour obtenir 4/10 ou 5/10 pour vista, qu'on rigole un peu ?

        C'est vrai, ca fait juste 5 ans entre Windows XP et Windows Vista

        5 ans ? au boulot on est passé à XP uniquement quand le SP2 est sorti, avant on était sous W2000 (ça compte pas w2000 ?).
        Finalement, tu as peut-être raison, en fait on passera à vista que dans 2 ou 3 ans si ça se trouve, avec un peu de chance.
        • [^] # Re: La réponse est simple

          Posté par . Évalué à 1.

          Evidemment que Mandriva 2007 utilise plus de ressources que mdk 7, je ne prétends pas le contraire ! Mais je n'ai jamais entendu quelqu'un dire qu'il changeait de PC pour pouvoir installer la nouvelle version de RH, mandriva ou suse !!

          Ben pour Vista t'es pas oblige de changer de PC non plus, il tourne sans aucun probleme tant que t'as l'espace disque et 512Mo de RAM(pas essaye avec 256), cela sans aucun changement a la config de base, ce qu'a peu pres toutes les machines vendues ces 2 dernieres annees ont. Avec qqe changements de config je suis 100% sur qu'il tourne sans probleme avec 256Mo de RAM, ce que la plupart des gens ont deja.

          Ensuite, si tu veux avoir les derniers effets graphiques a la mode et tout et tout, ben si ton PC n'a pas le HW necessaire, faut pas t'etonner si il faut une upgrade hein.

          5 ans ? au boulot on est passé à XP uniquement quand le SP2 est sorti, avant on était sous W2000 (ça compte pas w2000 ?).

          2000 ben il est sorti en .... 2000, donc il y a bientot 7 ans, et c'etait pas un OS grand public, mais un OS serveur/workstation.
          • [^] # Re: La réponse est simple

            Posté par . Évalué à 2.

            je me demande pourquoi on boit encore du Coca-Cola, cette boisson a plus d'un siècle !

            il faudrait évoluer un peu, bordel !
    • [^] # Re: La réponse est simple: pour l'argent

      Posté par . Évalué à 4.

      Dans Les AFFAIRES du 18-11 p12 on lit dans l'article "Michael Dell rajuste le tire" (dont la légende de la photo rappelle que sa fortune est évaluée à 17,1 milliards) un petit passage lumineux, je cite:
      " ... l'arrivée prochaine du nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista, aura un important impact sur les ventes d'ordinateurs personnels. Lorsqu'on compare les versions 98, 2000, XP de Windows, on se rend compte que les changements n'étaient pas si importants. Avec l'arrivée de Vista et de la nouvelle suite Office 2007, conjuguée à la popularité grandissante des processeurs à deux et quatre coeurs fabriqués par Intel et AMD, nous constatons des améliorations significatives qui nous aiderons à augmenter la demande pour nos nouveaux produits"
      Et comme M. Dell compte sur les services en ligne de dépannage avec leurs centres d'appels (probablement logiciel) ... il voit un avenir brillant avec l'aide de qui vous savez.
      • [^] # Re: La réponse est simple: pour l'argent

        Posté par . Évalué à 2.

        Michael Dell : "Lorsqu'on compare les versions 98, 2000, XP de Windows, on se rend compte que les changements n'étaient pas si importants."

        connaissant justement les changements entre Windows 98 et 2000, ça me conforte dans mon opinion de ne pas écouter ce grand guignol.
  • # De nouveaux interlocuteurs

    Posté par . Évalué à 4.

    Perso je plussoie tant cette dépêche que le dernier commentaire de Ant. Juste un bémol sur le dernier commentaire : si une (grande) majorité de Logiciels Libres fait du code propre au point d' être executable sur d' antiques machines sans que ça rame (un exemple type "amor" ; c' est quant même beau de voir les effets 3d fusés sans problèmes sur des pc agés de plus de 5 ans là où vista demande 4 fois plus de puissance pour faire deux fois moins bien) , ce n' est pas une généralité globale qu' on pourrait transformer en vérité absolue :-)

    Toujours sur le desktop : OpenOffice.org exige des machines puissantes. Les jeux exigent des machines puissantes. Le multimedia exige de bonnes machines. Un environnement de développement comme Eclipse exige des machines puissantes. Et si on parle d' applications propriétaires, ben un seul exemple : un firewall pour linux et/ou bsd de la socièté solsoft exige au moins 1 proc à 3ghz avec au moins 1go de ram (...) Quant au firewall libre NuFW, jouant avec les dernières innovations de NetFilter (qui viennent de eux me semble t il), mieux vaut avoir un serveur dédié et solide/puissant, aussi !

    Sur les serveurs : les évolutions de la demande et des services ont explosées et les serveurs sont toujours plus puissants. Du "simple" serveur web au serveur d' applications en passant par le streaming vidéo et la vo/ip ...

    Les constructeurs peuvent s' y retrouver dans le concept de ""marche forcée" au renouvellement matériel tout autant avec windows qu' avec linux. Perso, je ne me fait aucun soucis sur ce sujet là.

    Bon voilà pour ce "mini apparté du sujet". Pour le sujet précis de la dépêche : on ne peut que remercier chaudement tout ceux qui se bougent, partout, à tout les niveaux, pour faire évoluer la situation.

    Pour le particulier, on a déjà commencer à en ressentir les premiers bénéfices :
    ordinateurs Dell & HP vendus avec Mandriva pré-installée (en rupture de stock !). L' intégrateur français Keynux : http://www.keynux.com/
    HP qui vend du freedos sur une large gamme maintenant :
    http://h10010.www1.hp.com/wwpc/fr/fr/sm/WF04a/22239-283591-2(...)
    appeler les au téléphone, ça vaut le coup ;)
    Transtec :
    http://www.transtec.fr/F/F/search.html?s=233849&q=linux&(...)

    Bref, "times are changing"


    Pour l' entreprise, à mon avis, de nouveaux interlocuteurs voient le jour, ou plutôt étendent leurs offres habituelles pour coller au marché, aux nouvelles demandes : les SSII (et ssll). En effet, rien n' empêche (et n' empêchera ...) Les Sociétés de Services en informatiques d' entrer de plein pied dans ce secteur du matériel ... Et de proposer leurs compétences en terme de gestion de parc aussi. De faire le "tampon" entre constructeurs et acheteurs. Et là, c' est du win-win pour tout le monde :
    1) l' entreprise retrouve une indépendance, ayant déjà opté pour linux, elle peut en plus si elle le désire changer de fournisseur à sa guise sans jamais mettre en danger son parc.
    2) la ssii étend son domaine de compétences et son secteur : elle est intégratrice et support pour O.S., même sur le desktop, en proposant à ses clients ses propres partenariats constructeurs + distributions OU constructeurs seuls, OU distributions seules.
    3) le constructeur se débarrasse du coût faramineux du support direct (et c' est pas les ristournes MS sur les doz en oem qui font la balance ...combien ça rapporte un panneau "xy recommande ms" et pourquoi, à votre avis ?) et peut déléguer l' intégration système aux ssii OU autres partenaires. Et met en compétition les solutions logicielles pour son matériel.
    4) retour sur l' entreprise : libre, elle peut aussi choisir d' être indépendante et autonome vis à vis de toutes ssii. Elle peut à tout moment changer, passant d' un support par ssii vers un support interne, passant d' un achat de distributions vers une distribution gratuite, et sans contradictions entre, ni troubles sur son parc.


    Bref retour sur un marché normal et régulé classiquement. /troll/ L' heure de la fin du monopole soviétique de MS a sonnée. Dit nous, MS, tu la sent bien passer la grosse gpl, hein.. désolé, la vaseline a été oubliée. /troll/ Tu pourra signer tout les accords que tu veux et raconter d' énormes mensonges partout : car si on peut financer le libre, si le libre peut rapporter de l' argent... on ne pas faire d' 'opa' sur le libre... le libre restera libre et indépendant...

    A noter que ce "modèle" est déjà celui appliqué au (questions que se pose) Parlement : Choix d' un constructeur seul et support tout interne ? Epaulé par une ssi ? Quantité du support interne et externe ? L' amélioration de la qualité (indépendance et contrôle, pas seulement qualité sur le desktop) avec comme seul objectif la réduction des coûts.

    A noter que le seul partenaire, à ma connaissance, à l' heure actuelle, pouvant répondre à n' importe lequel de ces choix est Mandriva (où il est possible de choisir entre ""boite seule", "boite + support", "support seul", un "mode oem pour les constructeurs" et un "mode partenariat pour les SSII"). Reste à voir si les SSII la laisseront faire en solo où si elles ne préfèreront pas proposer elles mêmes leurs propres gammes de partenariats [avec mdv et/ou d' autres (par exemple intégré et supporté Debian, à la place et/ou en plus) ou directement avec un constructeur comme HP (et en faisant le support de la distro installée, choisie, par elle où par ses clients)]
    A noter que la société INL http://www.inl.fr propose, pour son firewall, le même type de "multi-offres" : des formations (destinées aux entreprises et/ou ssii) et/ou de la vente de matériel pré-configurés, et/ou de la vente de support. A chacun de faire son shopping selon ses besoins précis.
    Enfin, les offres classiques de types "boite/poste/licence" ont encore de beaux jours devant elles, le temps que tout le monde intègre le fait qu' on est plus obligé de penser/calculer "par poste".
    Tiens, des nouvelles SSII adhèrent à l' APRIL ? dont http://www.steria.fr

    Bref, on a pas encore fait le tour de la question ... Mais on peut sans conteste dire que le grand vainqueur est :
    le choix.

    mes 2 cents, à vous le troll studio
  • # Un peu réducteur ?

    Posté par . Évalué à -1.

    En lisant la nouvelle, on pourrait supposer que le monopole actuel vient de la vente lié à un ordinateur.
    Je me demande si cela n'est pas un peu trop réducteur.

    En effet, pourquoi les constructeurs proposent-ils seulement du Microsoft Windows sur ses architectures.
    Parce que les utilisateurs, en général, ne connaissent pas autre chose que Windows ou MacOS (et encore, parfois, ils connaissent pas).

    Pourquoi ils ne se mettent pas à un autre système d'exploitation ?
    Parce que les portages d'applicatifs Windows sous un autre système se révèle assez rare (Quand on verra un applicatif lambda Micro-Application sous Windows et Linux, à ce moment là, on pourra voir cela différemment).

    Les applicatifs de madame Michu ne fonctionnant pas sur un système - autre que celui de Windows - n'aura pas forcément envie d'aller voir ailleurs.

    Pourquoi les applicatifs de madame Michu n'existent pas sous Windows ?
    Parce que - commercialement parlant - un portage ou bien une écriture directe d'un applicatif lourd sous une plate-forme autres que Windows serait moins rentable (moins d'utilisateurs, donc moins de rentabilité).
    Sachant qu'en plus les développeurs Windows ont tendance à développer sur des bases Windows Only(c)(tm), comme DirectX: le portage se révèle beaucoup difficile ... et donc coûteux.
    (et puis bon, la compatibilité Windows/Linux/MacOS n'ait pas véritablement une priorité quand une équipe de dev d'une boite lambda commence un développement).

    Nous disions donc: moins d'applicatifs lambda, donc moins d'utilisateurs lambda, donc des constructeurs ne proposant rien d'autre qu'une seule plateforme.

    En gros, nous sommes en quelque sorte dans une boucle sans fin.
    Comment s'en sortir ?

    Peut-être en jouant sur les deux tableaux:
    - Celui des utilisateurs lambda auquel il faut pouvoir faire un prosélystisme pragmatique : pas besoin de désinstaller Windows pour leur installer du Linux directement ... proposer des choses simples, un petit Mozilla, un petit OpenOffice.Org au début ...

    Mais aussi jouer sur l'éducation des développeurs dans les boites de développement (voire dès l'école) afin qu'ils pensent à utiliser ou à écrire des layers d'abstraction de la couche OS (utiiser des librairies indépendantes de l'OS, leur montrer qu'ils existent des alternatives, etc...) entre la plateforme et leurs applicatifs
    (je sais, je sais, il est plus facile de coder comme un goret et mettre des appels systèmes propres à l'OS au beau milieu du code).

    Généralement quand on essaye de structurer un minimum son code (éviter les doublons par exemple), on arrive à des grosses modifications (comme un portage d'un OS à un autre) assez rapidement.

    Il est sera donc plus facile de dire à son manager (ou au directeur commercial :) qu'une semaine de code supplémentaire permettrait de couvrir 10 millions d'utilisateurs supplémentaires... généralement cela interpelle n'importe quel commercial ou DG :)
    • [^] # Re: Un peu réducteur ?

      Posté par . Évalué à 1.

      "Faites ce que je dis mais pas ce que je fais"

      Ta remarque est valable également pour les soft libres.

      Ceux ci sont pour la majorité développés uniquement pour Linux avec des spécificités linux dans tous les sens. Bien que le code source soit ouvert, ceci rend la portabilité vers d'autres OS libres, et la maintenance de ces portages difficiles.
      • [^] # Re: Un peu réducteur ?

        Posté par . Évalué à 1.

        des noms de ces autres OS libres ?

        compatibles POSIX, hein, parce que le reste ça a sa place dans un bocal de formol et pas ailleurs.

        (et si tu me sors des BSD je veux les noms des softs libres posant vraiment difficultés)
        • [^] # Re: Un peu réducteur ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          parce que le reste ça a sa place dans un bocal de formol et pas ailleurs.

          Comme l'iso-8859-15 ? :-)

          You have been kicked from #linux-fr by Gniarf
  • # Une autre solution

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Sun avait décidé d'acheter une entreprise de logiciel bureautique pour quelque 70 millions de dollars plutôt que de payer 42 000 licences à Microsoft. Apparemment payer 70 millions de dollars étaient plus intéressant que de s'aquitter des frais de licence. À moins qu'il ne s'agisse d'une opération boursière qui a mal tourné, mais que les dirigeants de Sun n'osent pas l'avouer.

    '"The number one reason why Sun bought StarDivision in 1999 was because, at the time, Sun had something approaching forty-two thousand employees. Pretty much everyone of them had to have both a Unix workstation and a Windows laptop. And it was cheaper to go buy a company that could make a Solaris and Linux desktop productivity suite than it was to buy forty-two thousand licenses from Microsoft."

    http://en.wikipedia.org/wiki/StarOffice

    Je ne sais pas dans quelle mesure la stratégie de Sun est utilisable. Je veux dire payer une grosse somme pour acheter un logiciel propiétaire ("acheter" pas avoir "une autorisation d'utilisation sous certaines conditions") ou financer une grande équipe de programmeurs professionels pour améliorer les logiciels libres déjà existants. Mais je pense que certaines administrations ou grosses entreprises qui emploient des milliers de personnes peuvent adopter une approche similaire pour certains logiciels.
    • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai lu quelque part (pas retrouvé, mais fort plausible, c'était au sujet de l'utilisation de openoffice vs MS office pour les écoles publiques d'un état américain) que Sun finance actuellement de l'ordre de 50 personnes dans l'équipe de openoffice.org (mais peut-être ces personnes sont-elles plus productives que celles de Microsoft). Si chacun coûte (je me limite au salaire) 100 000$ ceci fait un total de 5 000 000 $/an.

      Considérons un organisme (état ou province, au choix) comme le gouvernement du Québec qui doit équiper 50 000 postes de travail, on estime que ceci revient à a 150$ pour les licences par an en moyenne par poste: total 7 500 000 $/an.

      Ça donne à penser, non?

      Si Sun fait défaut ce "client" suffit à justifier la continuation de l'entretien de la suite bureautique, mais sera-t-il le seul?

      Bien sûr il y a bien d'autres choses à prendre en compte, à commencer par les futurs couts de migration vers Vista et office 2007!
      • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

        Posté par . Évalué à 1.

        Considérons un organisme (état ou province, au choix) comme le gouvernement du Québec qui doit équiper 50 000 postes de travail, on estime que ceci revient à a 150$ pour les licences par an en moyenne par poste: total 7 500 000 $/an.

        Arf, sachant que Office pour les gouvernements coute bcp moins cher et qu'il est d'habitude installe pendant 4-5 ans au moins, c'est definitevement bcp moins que 150$ par an, plutot genre 50$ voire moins. Et dans les couts il faut compter ce que les gens appellent "TCO", changer de suite office c'est bien, mais encore faut il que les employes ne perdent pas plus d'argent en productivite que la difference du cout des licences.
        • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour le futur, on ne parle pas de la bureautique ici. La bureautique, ça existe déjà en libre (désolé pour Microsoft Office). Avec la somme dont tu parles, les employés sont formés à la bureautique grâce à l'économie des licences si on choisit OpenOffice.org. Et c'est essentiellement en une seule fois. Ensuite, on peut former en continu pour une fraction de cette somme. Bref, en quelques années c'est évidemment d'un gain de productivité qu'il s'agit.

          Ce fil parlait plutôt de faire dans l'avenir la même opération, mais évidemment sur autre chose que la bureautique. C'est déjà en cours, d'ailleurs : l'association Adullact http://adullact.org/ aide les collectivités à mutualiser leur savoir-faire et leur besoins de développements. Avis aux amateurs !
          • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

            Posté par . Évalué à 3.

            OK, mais il y a parfois imbrication des usages, le cas de la CSST que je signale ci-dessus en est un exemple: imbrication d'un système de gestion avec la bureautique. Si l'un change de version (plus de maintenance sur l'ancienne), alors le reste doit suivre, même si les fonctionnalités ne changent pas.
          • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

            Posté par . Évalué à -2.

            OK, mais il y a parfois imbrication des usages, le cas de la CSST que je signale ci-dessus en est un exemple: imbrication d'un système de gestion avec la bureautique. Si l'un change de version (plus de maintenance sur l'ancienne), alors le reste doit suivre, même si les fonctionnalités ne changent pas.
        • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

          Posté par . Évalué à 7.

          Hélas tu n'es pas au courant des chiffres qui m'ont été communiqués par des gens bien placés ... mais je vais vérifier (j'ai arrondi car il y a l'OS, les antivirus-conséquence-de l'OS- et quelques broutilles de ce style mais indissociables de l'usage de la suite en cause), il se peut que dans mon empressement je n'ai tenu compte que des nouveaux postes de travail, le nouvellement serait la moitié de ce cout. Il n'en reste pas moins que cela fait réfléchir.

          J'ai bien ironiquement signalé qu'il y avait d'autres couts (oui j'ai lu en masse sur le TCO, dont beaucoup de FUD financé par qui vous savez, merci), mais peut-être aurais-je du être plus clair. Deux exemples: je sais que dans mon université les secrétaires qui sont passées de windows 98 et la suite office qui allait avec vers windows 2000 et la suivante ont eu droit à 2 jours de formation, et je n'ai pas hâte de voir la prochaine migration (en plus personnellement je n'utilise plus que des logiciels libres); j'ai aussi appris que le cout de la migration pour changement de version à la CSST (commission de santé et de sécurité de travail) a été "avoué" à 28 000 000 $ canadiens ce qui inclue les postes et le recodage des applications poste de travail SANS GAIN DE FONCTIONNALITÉ, c'est autant que les travailleurs blessés n'ont pas eu.
          • [^] # Re: Une autre solution, parlons chiffres

            Posté par . Évalué à -1.

            Ben il faut clarifier ce que tu comptes, si tu comptes les couts de licence de l'OS et autres softs et compte reutiliser cet argent pour developper/maintenir une suite office, tu vas te retrouver avec un trou quand il s'agira d'avoir un OS sur lequel faire tourner ta suite office...
  • # Et combien fait-il gagner

    Posté par . Évalué à 1.

    1) je ne suis pas nationaliste, donc le combien coute à la France, je m'en tape

    2) Combien cela fait-il gagner à la France. Attention, je parle au premier degré : imaginez, si les logiciels utilisés étaient plus fiables, étaient de meilleurs environnement de travail, alors on pourrait réduire le nombre d'employé à les utiliser. Je pense que cela causerait immédiatement la perte des 10000 emplois dont tu parles. Des logiciels merdiques, ça crée de l'activité.
    • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Les logiciels merdiques nous coûtent cher et nuisent à nos performances. En réduisant notre compétitivité sur le plan international, ils créent du chômage.

      Réduire la performance des outils pour réduire le chômage est un très mauvais calcul. On peut aller très loin dans ce sens : supprimons les métiers à tisser et tissons à la main, supprimons les chaînes de montages robotisées et mettons des humains à la place pour faire ce travail stupide, supprimons les ordinateurs et tenons à la main les comptes bancaires et pour finir, supprimons la VoIP et les téléphones automatiques, revenons aux opératrices. Allo ? Le 22 à Asnières ?

      Ce n'est pas du tout dans le sens de l'évolution. Ce n'est pas avec des outils moins performants que nous vivrons mieux. Le problème est de créer les nouveaux emplois sur les nouvelles technologies au lieu d'attendre que ces nouvelles technologies nous viennent de l'étranger.
    • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

      Posté par . Évalué à 2.

      Des logiciels merdiques, ça crée de l'activité.

      les virus, ca fait vendre des anti-virus, et le spam, ça fait vendre des anti-spams \o/

      et si les voitures ne tombaient jamais en panne, tous les garagistes seraient sur la paille !

      c'est pas faux. mais ça serait vraiment simpliste de tout ramener à ça.
    • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

      Posté par . Évalué à 1.

      cf https://linuxfr.org/comments/755001.html#755001 et http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme_de_la_vitre_brisée

      ça crée moins d'activité que ça n'en produit : mieux vaut dépenser l'argent ainsi économisé dans d'autres secteurs où il y en a besoin, ou intelligemment ailleurs, ça profite globalement plus.
      • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

        Posté par . Évalué à 1.

        bonsoir,
        je suis pas comptable ni spécialiste de la gestion des stocks, du marketing ou autre .
        Il serait interessant de revenir au début de l'histoire, à savoir comprendre comment la société Microsoft a acquis cette position outrageussement dominante dans le marché de la micro-informatique "grand publique" et par là même "imposé" son OS à tous les grands fabricants.
        Je suis pour le libéralisme et loin d'être anti-capitaliste ( jusqu'à preuve du contraire et sans être parfait c'est le seul système économique qui fonctionne), mais la liberté qu'il présuppose me semble bien mise à mal par la position de trust monopolistique de Microsoft...
        Je veux pouvoir, dans un monde libre, acheter et/ou installer le système d'exploitation dont j'ai envie, et non pas subir un outil que je n'ai pas choisi et qu'on m'impose.
        L'espoir fait vivre!!
        • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

          Posté par . Évalué à 0.

          Trollons !

          Je suis pour le libéralisme et loin d'être anti-capitaliste ( jusqu'à preuve du contraire et sans être parfait c'est le seul système économique qui fonctionne)

          Le capitalisme a tué tous les autres systèmes économiques. Cela démontre qu'il ne peut pas cohabiter avec d'autres systèmes économiques mais pas que c'est le seul qui fonctionne.
    • [^] # Re: Et combien fait-il gagner

      Posté par . Évalué à 0.

      Vrai et faux ... Les secrétaires que je connais travailleront aussi vite (ou lentement :) ) sous linux que sous windows, sous office que sous OO, sous thunderbird que sous ie. Cela ne changera rien à leur productivité au final...
  • # Emploi grace au libre

    Posté par . Évalué à 3.

    Je n'ai pas de chiffres sur l'analyse du cout des licences Microsotf sur l'emploi en France, mais un article dans zdnet signale:

    "C’est d’ailleurs ce manager qui débutera la conférence de la CCIP : "Le logiciel libre a permis de créer 6 000 emplois directs en France, 10 000 indirects, dans une industrie qui en compte 50 000. A titre de comparaison, la filière jeux vidéo ne représente que 2 000 emplois. Selon les prévisions de Gartner, en 2010, le logiciel libre pourrait représenter 60 000 emplois"."

    C'est loin d'être négligeable
  • # et moi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    quand j'ai acheté mon pc chez un assembleur il y a 3 ans, je savais que j'utiliserais principalement linux dessus.

    quand j'ai vu qu'une version 'retail' de windows XP coutait 300¤, je me suis quand même décidé à acheter une version OEM de windows à 99¤. Pourquoi à votre avis ? (le prix)
    • [^] # Re: et moi

      Posté par . Évalué à 2.

      Quand j'ai acheté mon pc [...] je savais que j'utiliserais principalement linux dessus, [...] je me suis quand même décidé à acheter une version OEM de windows à 99¤. Pourquoi à votre avis ?

      Parce que tu es tombé dans le panneau du marketing qui t'as fait miroiter le gain de 200 ¤ ?
    • [^] # Re: et moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Oui, pourquoi au fait ? Pour le prix ? T'avais envie de dépenser 99¤ ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.