Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées d’octobre 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure.
Tags : aucun
14
7
nov.
2019
LinuxFr.org

Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois d’octobre 2019 :

Les livres qu’ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Certains gagnants n’ont pas pu être joints ou n’ont pas répondu. Les lots ont été réattribués automatiquement. N’oubliez pas de mettre une adresse de courriel valable dans votre compte ou lors de la proposition d’une dépêche. En effet, c’est notre seul moyen de vous contacter, que ce soit pour les lots ou des questions sur votre dépêche lors de sa modération. Tous nos remerciements aux contributeurs du site ainsi qu’aux éditions Eyrolles et ENI.

Bandeau LinuxFr.org

Les livres sélectionnés par les gagnants :

Logo éditions ENI   Logo éditions Eyrolles
          

Aller plus loin

  • # Donner, Recevoir, Redonner…

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Alors tout d'abord merci à LinuxFr pour le site et la qualité de son contenu. C'est avant tout parce que l'on y trouve des articles et des conversations intéressantes que l'on a envie de participer, et non pas pour recevoir des livres ! La première récompense est d'abord celle des commentaires qui viennent enrichir notre journal, le livre est une seconde surprise qui vient ensuite :)

    Merci ensuite aux partenaires qui jouent le jeu, et qui peuvent nous donner l'occasion de découvrir d'autres thèmes et d'aller encore plus loin !

    J'en profite pour savoir si certains utilisateurs du site se sont déjà lancé dans la publication d'un livre ? À partir de quel stade d'avancement peut-on envisager faire une proposition à un éditeur ? Faut-il se lancer dans la rédaction sans savoir si cela va déboucher sur quelque chose ? En fait cette surprise m'a amené à réfléchir et c'est aussi une aventure qui me tenterai bien :)

    • [^] # Re: Donner, Recevoir, Redonner…

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Salut,
      je suis en plein dans la publication d'un bouquin, il sortira probablement pour Noel (chez un petit éditeur, spartacus-idh), et sera en CC-by.

      Pour répondre précisément à ta question, tu peux soumettre ta proposition de livre à n'importe quel moment:
      - quand tu as une idée un peu large
      - quand tu as un plan assez détaillé
      - quand tu as finalisé tout ou partie du livre

      Cette proposition devra répondre principalement à la question: en quoi est-elle nouvelle et permettra d'attirer un public qui achètera ce livre (l'éditeur aimerait rentrer dans ses frais…).

      Le moment de ta proposition va dépendre du contenu de ton livre, et de l'éditeur. Si c'est un roman, je suppose que c'est à toi de contacter les éditeurs pour leur proposer, et je suppose qu'il faut avoir une version presque finie. Si c'est un contenu technique académique (un livre de cours qui s'adresse à un niveau précis), il y a des éditeurs spécialisés qui cherchent en permanence à enrichir leur collection (dans ce cas, une simple proposition de plan peut suffire). Enfin, il y a la langue du bouquin (tu n'as pas les mêmes éditeurs si c'est uniquement en français, ou en anglais, ou en plusieurs langues…).

      Petite réponse rapide, je ne veux pas spoiler mon prochain journal :)

    • [^] # Re: Donner, Recevoir, Redonner…

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 08/11/19 à 16:43.

      Vaste question :-)

      Cela dépend du type de bouquin et de personne. Il n’y a pas une seule réponse. Mais si je feuillette les greniers de ma mémoire concernant les livres que j’ai écrits et qui ont été publiés et ma connaissance du milieu :

      • on peut te passer commande d’un bouquin (ça m’est arrivé plus d’une fois, la dernière fois je n’ai pas pu écrire une ligne, je n’en pouvais plus du sujet) ;
      • tu prends l’initiative de présenter le bouquin à un vrai éditeur ;
      • tu le présentes à un autre éditeur (pas ce que je considère comme vrai) ;
      • tu l’auto-édites.

      Dans le premier cas, tu n’as qu’à signer le contrat, éventuellement produire le synopsis, écrire et remettre ta copie.

      Dans le second cas, il te faut absolument un synopsis. Il faut donc que tu aies une bonne idée du contenu et de l’organisation du bouquin, quel qu’il soit. C’est là où intervient le « ça dépend des gens », parce qu’à ce stade, il faut voir ta motivation à finir le bouquin et ta capacité à suivre la trame que tu as définie. Le vrai éditeur peut te conseiller sur l’organisation du contenu par exemple ou suggérer des modifications, voire les faire (ce qu’on fait en modération par exemple).

      Dans le troisième cas, tu présentes le livre fini, l’éditeur le prend, ne le corrige pas, l’édite à tes frais si c’est un format papier. Tant pis si c’est bourré de fautes. L’auto-édition de mon point de vue est préférable.

      Donc voilà. J’aurais tendance à dire, moi personnellement, qu’en gros, avoir les trois quarts rédigés et finis est un genre de minimum pour présenter un bouquin (sauf qu’en fait j’avais surtout un plan pour certains de ceux que j’ai écrits, mais comme il y avait un gros travail de recherche derrière…). Là je parle surtout de documents techniques.

      Ton synopsis doit être propre, bien net pour attirer l’attention. En gros cela équivaut aux auto-synthèses de LibreOffice : structure du document plus paragraphe de présentation des titres. Et, évidemment, un résumé concis pour présenter l’ouvrage s’impose.

      Oh, et ne pas oublier que certaines maisons d’édition ont du mal à sortir les sous pour payer les auteurs… certaines ne le font que si on réclame, voire si on réclame avec force, les droits d’auteurs (ou le montant du forfait qui a été prévu dans le contrat, ça m’est arrivé aussi). J’en connais une qui a perdu comme ça des auteurs et des auteures à succès.

      Dernière remarque, on ne soumet pas nʼimporte quel livre à nʼimporte quel éditeur. On regarde dʼabord le catalogue pour voir si cela cadre avec leur ligne éditoriale (oui beaucoup de gens ne le font pas).

      PPS : en ce qui me concerne, moi personnellement, avoir un éditeur me motive vraiment plus à travailler sur le bouquin, mais cʼest du moi personnellement évidemment.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.