Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
13
août
2003
Linux
Qu'en est-il réellement du gain de perfomances avec une distribution compilée pour votre système ?

Ce banc d'essai met aux prises la Debian, la Mandrake et la Gentoo sur des opérations quotidiennes (bureautique, traitement d'images, compilation).

Les performances de ces trois distributions sont sensiblement identiques. «Au final il semble que Linux est Linux, et vous pouvez choisir la version qui vous convient le mieux.» Traduction partielle de l'article :

«Les tests suivants ont été effectués :

- Temps mis pour ouvrir une large feuille dans Gnumeric ;
- Temps mis pour compiler un noyau ;
- Temps mis pour «Dupliquer une image» dans The Gimp ;
- Temps mis pour effectuer un lourd «Unsharp Mask» dans The Gimp ;
- Temps mis pour ouvrir OpenOffice une première fois ;
- Temps mis pour réouvrir OpenOffice ;
- Expérience d'utilisateur avec Galeon, Evolution et OpenOffice.

Test 1 : Ouvrir une feuille de 32.000 lignes dans Gnumeric.

Debian 7min 15s
Mandrake 8min 45s
Gentoo 11min 21s

Test 2 : The Gimp, «Unsharp Mask» avec les valeurs suivantes : rayon 25, qualité 5 et seuil 255.

Debian 1min 05s
Mandrake 52s
Gentoo 54s

Test 3 : Compilation du noyau 2.4.21

Results:
Debian 7min 28s
Mandrake 7min 49s
Gentoo 9min 40s

Conclusion

Aucune de ces distributions ne semble avoir d'avantage consistant sur les performances, au final il semble que Linux est Linux et vous pouvez choisir la version qui vous convient le mieux.»

Auteur : Indranath Neogy

Aller plus loin

  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 5.

    Comme quoi les trolls sur le sujet sont bels et bien stériles...
  • # Il doit y avoir un problème avec gnumeric

    Posté par . Évalué à 3.

    En effet, j'ai créé une feuille de ca&lcul sous le excel 97 que j'ai au bureau, 32000 ligne, 26 colonnes, chaque case calculée, et au final, l'ouverture me prend 3 à 5 secondes.

    Il y a moyen de récupérer la feuille utilisée pour le test ?
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 3.

    Plus de 7m pour ouvrir un document de 32000 lignes sous Gnumeric??
    OK, 32000 lignes c'est beaucoup (quelle longueur les lignes?), mais quant même! Surtout vu la machine.
    Y avait quoi dans ces lignes? Ils calculaient une intégrale à chaque cellule?

    J'ai pas utilisé de tableur depuis longtemps, et avec des résultats comme ça je ne suis pas prêt de m'y remettre.
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est vari que 7 mètres, c'est long.

      Euh, je ressort (doing).
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 4.

      Contrairement à ce qui a pu être dit, cette feuille de gnumeric ne calcule pas le réchauffement de la planéte, elle le provoque.
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il est précisé que cela est du en grande partie à la version de gnumeric. Ils ont du tester avec la 1.0.12 car c'était la version présente dans la Mandrake et il est mentionné que cela n'était pas aussi long pour la 1.0.13 (mais ils n'ont pas mis le temps).
      • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est justement le contraire, relis l'article.
        Dans le premier test la debian et la gentoo avaient plus de 30min chacunes, or elles utilisaient la version 1.0.13 et la mandrake la 1.0.12. En installant la 1.0.12 sur debian et gentoo ils reviennent à des temps comparable (mais encore énormes) à ceux de la mandrake.
        • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ah oui c'est vrai, mdr.
          J'avais pas bien lu la 1ere fois. C'est quand même bizarre que le passage à une version mineure (successive et plus récente), rajoute 27 min... Doit y'avoir un problème dans leur bench là, c'est pas possible, j'y crois pas...
  • # quelle approche ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    de quoi parle-t-on ? ca serait bien de le préciser. On parle de perf sur l'approche "optimisation" de la Gentoo. Mais est-ce le seul point positif de cette distro ?? j'en doute TRES fortement.

    Je deviens un grand fan de debian avec les jours qui passent... mais je vais essayer me pencher sur la question "source" de la debian pour la mettre au niveau de la Gentoo question personnalisation. En effet, le fait que ce soit une distro source, la Gentoo permet de choisir des options de compil très fines comme le support de LDAP, de MySQL, etc... chose que l'on ne peut pas toujours faire avec des distro binaires. Je pense que c'est là l'intéret du distro source comme la Gentoo.

    PS: essayez de faire tourner samba + LDAP en remplacement d'un ActiveDirectory de win2k, vous verrez que l'approche source paie question facilité !
    • [^] # Re: quelle approche ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ooops, j'ai oublié de me faire ma pub...
      voici ma vision de l'intéret des distros sources :

      [ http://doc.gentoofr.org/Members/BeTa/distro-sources(...) ]

      Je pense que c'est assez complet, c'est sencé faire le tour de pas mal d'aspects du sujet...
      • [^] # je suis d'accord et je le dis

        Posté par . Évalué à 3.

        J'utilise la gentoo pas pour compiler tout mes programmes et qu'ils soient totalement optmisés. Bon, ça fait bien en société mais sinon c'est qd meme beaucoup plus lent.

        Non si je suis venu a la gentoo, c'est qd utilisant différentes distros avec des binaires, vous n'avez pas le choix des options inclues dans le programme comme l'a dit mon prédécésseur. ça m'est déjà arrivé que ce soit génant.
        D'autre part, si sur une redhat ou une mandrake, j'ai souvent eu des probleme de compatibilité avec la compilation de certain programme, je n'en ai eu que trés peu, voire pas à mon souvenir, sous gentoo.

        Je n'incite pas tout le monde à passer sous gentoo, cette distribution est trés utiles aux gens qui aiment tester les nouveautés
      • [^] # Re: quelle approche ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        > ma vision de l'intéret des distros sources

        Je vois un autre intérêt des distros sources, les brevets logiciels !

        Un projet comme XviD http://xvid.org/(...) ne peut pas redistribuer de binaire puisqu'il y a des brevets sur le MPEG-4.

        J'imagine qu'une distrib qui fournirait les sources de XviD ne serait pas inquiété par les brevets.
        Cela permettrait aussi d'activer certaines options dans des softs, de distribuer des softs ou il y a des problemes de licences cf MPlayer et Debian...
        Egalement de proposer a la carte les softs qui posent problemes que dans certains pays (puisque l'on precise a l'install dans quel pays ont est et donc pas besoin de faire un cd NON-US par exemple).

        Ceci dit j'ai peut etre tord parceque personne n'evoque cet atout des distribs sources.
        • [^] # Re: quelle approche ?

          Posté par . Évalué à 1.

          > Ceci dit j'ai peut etre tord parceque personne n'evoque cet atout des distribs sources. Ceci dit j'ai peut etre tord parceque personne n'evoque cet atout des distribs sources.

          Avec une distrib où les paquets sont précompilés, il est tout à fait possible de compiler soi-même des paquets. Ce n'est donc pas un «atout» des distribs sources, si ce n'est que l'utilisateur ne râlera pas parce qu'il doit compiler qqch.
          • [^] # Re: quelle approche ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Enfin, l'avantage d'une distro source sur ce point (et je suis utilisateur d'un distro avec rpms que je ne citerai pas pour ne pas faire de la concurrence déloyale envers les distros autre que mandrake), c'est que tu es quasi certain que le paquet-source marche sur autre chose que la machine du développeur.
            Bonjour le nombre de fois ou j'ai rebuildé un srpm pour qu'il plante en cours de route. (j'ai eu moins de probléme à faire des ./configure make make install sur des programmes inconnus).
            J'imagine que dans une distro source, ce genre de problémes fait surface plus vite et a plus de chance d'être réglé, non?
            Je n'imagine pas qu'elles aient autant de succés si les problémes d'ebuild et autres étaient fréquents.
          • [^] # Re: quelle approche ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            > Avec une distrib où les paquets sont précompilés, il est tout à fait
            > possible de compiler soi-même des paquets.

            Tu n'as pas compris ce que je voulais dire, je me suis probablement mal exprime. Ce n'est pas un probleme de possibilite de recompiler un package mais un probleme de distribution de logiciels sous brevets.

            XviD n'est pas dans la Debian de base ni dans les autres distribs, il faut telecharger des packages non officiels et probablement hors la loi. SuSE a modifie le logiciel MPlayer a cause des problemes de brevets.

            RedHat a supprime le support MP3 de XMMS pour les meme raisons.
            Mais imagine que RedHat propose en lieu et place du package binaire de XMMS, un package contenant que le code source. Etant donner que (si j'ai tout bien compris) les brevets logiciels n'implique que le binaire et pas le code source d'un logiciel, RedHat pourrait donc distribuer le code source de XMMS avec le support du MP3. Ensuite une jolie fenetre qui propose l'utilisateur de compiler XMMS et automagiquement l'utilisateur peut beneficier du *vrai* XMMS mais aussi de MPlayer, de XviD ect...
            • [^] # Re: quelle approche ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Etant donner que (si j'ai tout bien compris) les brevets logiciels n'implique que le binaire et pas le code source d'un logiciel

              Euh, pas du tout. Si une boîte possédant un brevet logiciel veut t'empêcher de distribuer le source, elle le peut, et c'est peut-être ce qui se passerait si Gentoo devenait leader du monde. Mais en faisant cela, la boîte se prendrait immédiatement en défense un appel au sacro-saint Amendement à la Constitution des États-Unis d'Amérique sur la liberté de parole : un juge aurait à trancher entre droit de s'exprimer et droit de protéger son brevet.

              Actuellement donc, il y a un status quo : les boîtes n'emmerdent pas les gens qui distribuent des sources sans en tirer aucun bénéfice, acceptant sans être dupes leur argument selon lequel il s'agit de « projets éducatifs ». Bien sûr, toute personne cherchant à créer un binaire et donc un produit est priée de raquer.
    • [^] # Re: quelle approche ?

      Posté par . Évalué à 1.

      tu as réussi à remplacer un active directory avec samba + ldap ?

      je croyais qu'on ne pouvait pour l'instant (version 3 beta) que joindre un domaine A.D. en tant que serveur membre pouvant authentifier des utilisateurs, mais pas remplacer le controleur de domaine A.D.
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 6.

    Je ne suis pas un utilisateur de Gentoo, mais il est certain qu'à compiler sa les paquetages avec des options telles que "-march=pentium3 -pipe -O3" on ne gagne pas grand chose. Tout l'intétêt sur cette distribution est d'ajuster au mieux les options de gcc pour obtenir un code plus rapide. On pensera par exemple à --fomit-frame-pointer ou --ffast-math pour les paquetages qui le supportent.

    On pourra consulter http://gcc.gnu.org/onlinedocs/gcc-3.3.1/gcc/Optimize-Options.html#O(...) ou encore
    http://gcc.gnu.org/onlinedocs/gcc-3.3.1/gcc/i386-and-x86-64-Options(...)
    pour plus d'informations sur les options de gcc...


    Stéphane
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 3.

    Trop gros, passera pas :)

    Le prelinkiing a ete active sous le gentoo ?
  • # C'est n'importe quoi.

    Posté par . Évalué à 7.

    L'interet d'une distrib par rapport a une autre ce n'est pas la vitesse. Car bien sur, avec Linux + xfree + openoffice, qu'on aie une Mandrake, une Debian ou une Gentoo ca ne change rien. Ou plutot ca ne change que les options de compil, et comme sous Gentoo c'est l'admin qui decide c'est stupide de comparer les temps d'execution avec les autres distribs.

    Donc on peut choisir une distrib plutot qu'une autre, pour:
    * Le programme d'install
    * Le systeme de paquets
    * Les outils d'admin
    * Le choix des logiciels inclus (auto-detection...)

    Pour ma part je suis sous Gentoo, mais pas pour avoir un systeme plus rapide.
    1) Pour avoir seulement ce dont j'ai besoin, et pas autre chose
    2) Pour que chaque logiciel soit installe proprement, comme l'a prevu l'auteur et pas a la sauce de celui qui a fait le paquet
    3) Pour pouvoir avoir des versions recentes de mes softs
    • [^] # Re: C'est n'importe quoi.

      Posté par . Évalué à 3.

      J'utilisais aussi Gentoo pour la documentation, je n'ai jamais vu une distro avec une si bonne doc, les docs sont assez courtes pour ne pas rebuter les débutants, mais couvrent assez le sujet pour répondre au besoin immédiat (je veux installer ce truc).
    • [^] # Re: C'est n'importe quoi.

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      >Donc on peut choisir une distrib plutot qu'une autre, pour:
      >...
      * en fonction des gens qui sont derrière
      Tout le monde n'apprécie pas forcément de travailler bénévolement pour un type qui monte sa boite avec le travail des autres.
    • [^] # Re: C'est n'importe quoi.

      Posté par . Évalué à 3.

      Je rajouterais aussi la qualité des paquets installés ainsi que le mécanisme d'autoconfiguration ... et la gentoo peche ... en distribuant des paquets parfois foireux. De plus un outil type emerge-reconfigure serait le bien venu :) . Encore un truc qui gonfle c'est que parfois lorsque l'on update un package qui est une dépendance pour d'autres packages, il faut recompiler tous les packages pour que l'update soit fonctionnelle, mais ca emerge ne le dis pas :/ Emerge ne donne aussi aucune suggestion pour des paquets interagissant entre eux, comme par exemple la compilation des libs video lorsqu'on emerge mplayer :/

      Au fait, je vous ait dit que j'avais viré ma gentoo ? :)
      • [^] # Re: C'est n'importe quoi.

        Posté par . Évalué à -2.

        Et tu à donc mis la seule vrais distrib qui est digne d'intéret, je veux bien sur parler de DEBIAN ,-) ?

        Note je ne trolle pas vu qu'il n'y as que DEBIAN qui fonctionne bien ,-)

        Ok je sort ------------------------>[]
        • [^] # Re: C'est n'importe quoi.

          Posté par . Évalué à 2.

          D'un autre coté les deux distro n'ont pas le meme age, et ce qu'il manque a gentoo n'est pas impossible à developper rapidement. A l'opposé debian, sans rien oter à ses qualités, fait figure de dino par rapport a gentoo ...
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 3.

    hum
    je vais peut être dire une grosse connerie mais il me semble que les 'Celerons' sont des architectures 'Pentium2'.

    donc avec le drapeau "-march=pentium3" (cf article).... ça me semble douteux; d'autant plus que -march fait plus qu'optimiser, c'est EXCLUSIF (si c'est mal positionné, ça peut générer de gros ralentissements).

    ça pourrait expliquer la dé-route de la gentoo....
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 0.

      tu as entierement raison : (trouvé dans /etc/make.conf )
      pentium2 (Celeron)
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 1.

      Il me semblait que les Celeron 2 Gz etait des derives de P4 ...
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 2.

      En fait ce sont des archis Pentium IV. Ce flag est donc peut-être pas top. C'est vrai que ça pourrait un peut tout changer de mettre le bon flag. Compiler pour P IV c'est un peu plus fin que de compiler pour pentium I-II-III. Y'a qu'à voir la différence entre ICC et GCC dans le domaine.
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 1.

      peut-être pas avec les dernières générations qui intègrent l'archi du pentium 3 ?
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 1.

      http://www.wikipedia.org/wiki/Celeron(...)

      En bref le Celeron 2GHz est basé sur du Pentium 4.
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à -1.

      si ils ont compiler gentoo avec du -O2, ils n'iront pas loin...

      Les meilleur flags sont -O3, -funroll-loops, -fomit-frame-pointer,-msse quand il n'y a pas d'asm au milieu qui fout le boxon.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

        Posté par . Évalué à 1.

        Absolument pas, -O2 est souvent l'option de compilation la plus performante, et -funroll-loops n'a pas toujours de bons résultats. Suis les liens de freehackers donnés plus haut.
        • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          -O2 la plus perf ????
          à mon avis : s/-O2/-O3/ non ?
          • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

            Posté par . Évalué à 3.

            Il y a une théorie (assez crédible en fait et plutot bien argumentée mais je ne sais plus ni par qui ni ou) selon laquelle 03 fait plus de mal que de bien pour des raisons complexes de magie noire de compilateur.

            BeOS le faisait il y a 20 ans !

            • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce qui est certain, c'est que je n'ai jamais réussi à recompiler mozilla sur debian avec du -O3. Le binaire plante au démarrage. Sous FreeBSD c'est encore pire, des programmes comme emacs ou xine plantent aussi. Par contre ces problèmes ne se posaient pas sous gentoo. Je comprends pas trop pourquoi... J'ai ensuite constaté des différences de stabilité entre les versions de gcc... Non seulement gcc3.2 _semble_ fournir un code plus stable que gcc3.3 en -O3, mais gcc3.3 en -O3 segfaulte carrément dans la compilation de gros trucs genre mozilla (gcc 3.3.1 prerelease sous debian).

              Bref rien n'est clair et ça a l'air encore en développement...
              • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je pense effectivement que ca vient plutot du compilateur (une prerelease pour un compilateur c'est un peu dangereux).
                Moi je ne connaissais pas toutes ces considerations et j'ai monte ma LFS avec gcc 3.2.1 et -O3 sur tout les softs possibles, y compris Emacs et XFree86 qui n'est pas ce que l'on appelle un programme leger.
                Je n'ai encore fait face a aucun probleme de stabilite, tout a compile correctement, meme les trucs perso un peu louche.

                En revanche, le bouquin de la LFS deconseille l'usage de flags perso d'optimisation notamment pour la glibc et gcc. Extrait pour la glibc:

                This package is known to behave badly when you have changed its
                default optimization flags (including the -march and -mcpu options).
                Therefore, if you have defined any environment variables that override
                default optimizations, such as CFLAGS and CXXFLAGS, we recommend
                unsetting them when building Glibc.


                Pour MPlayer, meme topo, il vaut mieux laisser le "configure" faire son boulot tout seul.

                Il serait donc interessant de savoir comment les gentoistes compilent gcc, glibc et consors...

                Donc -O3 n'est peut-etre pas une plus-value mais avec un compilateur finalise il n'a pas l'air d'etre particulierement dangereux. Pour les perfs, de toute facon, vu l'interet d'optimiser en general (voir les posts precedents) -O3 ou -O2 ca va etre de l'ordre du %...

                Enfin, l'utilisation de flags d'optimisation avec un gcc en prerelease me semble quand meme dangereux, je ne trouve donc pas etonnant que tu ais des segfault.
            • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

              Posté par . Évalué à 1.

              Effectivement sur un bench de calcul de nombre premiers le -O3 est plus lent que O2 .... [ sur un p4 mobile ]
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Si mes souvenirs sont bons, les Celeron <= 533 MHz sont des P2, les suivants sont des P3. Les plus récents doivent être des P4, mais je ne sais pas où se fait la césure.
  • # Completement HS mais completement important

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    voici deux posts d'arachne que j'ai vu trop tard pour pouvoir les plussoyer. On a été tous les deux dans cette même mésaventure de licences et de copyrights avec Gentoo Inc. et la fondation Zynot. Ses posts sont très intéressants...

    [ https://linuxfr.org/comments/242675.html(...) ]
    [ https://linuxfr.org/2003/07/23/13329.html(...) ]

    à lire avant toute chose si la Gentoo ou Zynot vous tente !
    • [^] # Re: Completement HS mais completement important

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oh les beaux trolls,

      Je penche de l'avis de ceux qui ont répondus à Arachne sur le second post, il y a d'une part une certaine volonté commerciale concernant Gentoo, c'est visible à la sortie de la 1.4 et du store ... Mais d'un autre coté, il y a un malaise flagrant concernant la communication au sein de cette distribution, c'est en court de résolution mais il reste encore beaucoup de boulot.

      Steph
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 6.

    Mouais... y a du favoritisme ! moi j'avais déja proposé cette news et on m'avait répondu :

    Le modérateur a tenu à rajouter :
    Hum, après mûre réflexion, un test consistant a ouvrir un fichier de 30000 lignes avec Gnumeric m'a semble plus trollogène qu'autre chose. Merci d'avoir proposé.
  • # Suggestion

    Posté par . Évalué à 3.

    Un article qui serait interressant, ce serait une comparaison des fonctionnalités et des avantages des différentes distros source les unes par rapport aux autres par quelqu'un qui les connait.
    Pas une comparaison de benchmark, ni un truc ultra fouillé, mais un panel qui permettrait de se décider pour l'une ou l'autre en fonction des commodités offertes et des "pré-requis" en matiére de niveau d'utilisation. (Ca aiderait les nouveaux que la courbe de difficulté d'utilisation de chacune soit estimée.)

    En tout cas, moi ça m'interresserait :)
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce test ne prouve rien, à part, peut-etre, l'incompétence flagrante de ses auteurs.

    Si je compare le meme logiciel, utilisant une glibc ou un kernel différents, il est _évident_ que j'obtiendrait des résultats incohérents.

    Pire encore, dans le cas présent, les versions du kernel, de la glibc, et des programmes eux memes sont différents.

    Il faudrait savoir ce que l'on compare. Des systèmes hétérogènes, ou bien les méthodes de distribution des packages (flags de compilation, compilé par l'utilisateur pour gentoo, etc).
  • # GCC peu performant

    Posté par . Évalué à 2.

    Est-ce que ce bench ne montrerait pas plutot que les optimisations de GCC ne sont pas aussi "optimisée" que ça ???

    Je sais que le compilo Intel est beaucoup plus performant que GCC sur archi Intel. Mais ca se trouve c'est pareil pour Athlon.

    GCC est peut-être très mauvais au niveau des optimisations tout simplement...
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par . Évalué à 2.

    «Au final il semble que Linux est Linux,...»
    |->Au final il semble que GNU/Linux soit GNU/Linux ;)

    Il est sans doute inutile de le rappeller mais Linux est le noyau, et hormis certains patchs maisons le noyau de la Debian est le même que celui de la mandrake.
  • # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Y'a un truc que je n'ai toujours pas compris... Je concois que l'on puisse comparer la rapidité de 2 distributions binaires entre elles parce que, au moment de leur conception, les personnes qui ont fabriqués les binaires ont surement passé des options de compilations différentes, sur certaines distributions les prelink sont activés, etc...

    Par contre comparer les distribs binaires et sources je n'arrive pas a voir comment cela est possible. En théorie, en recompilant n'importe qu'elle distrib sources en passant les même options de compilations que les distribs binaires, on devrait arriver au même résultat dans la mesure où les sources de départ sont les même.

    Donc, dans ce bench c'est vraiment du n'importe quoi. Avec la gentoo, on peut très bien arriver a avoir des vitesses pires que les distribs binaire, égales... ou supérieure... Ca dépend de l'utilisateur qui maintient le système... c'est tout.
    • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

      Posté par . Évalué à 0.

      Ce bench montre que pour une utilisation "typique" de la gentoo (je pense pas qu'il y ait beaucoup de personnes qui changent leurs flags de compil pour chaque paquet), et bien l'intérêt d'utiliser une distrib source est plutôt douteux, alors que c'est pourtant un des arguments mis en avant sur le site officiel de la gentoo.
      Faut pas chercher à tirer plus d'enseignements que ça du bench à mon avis...
      • [^] # Re: Mesure du bénéfice de l'approche Gentoo

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Si on veut rentrer dans le "typisme", d'apres divers sondages sur la question sur forums.gentoo.org, le gentooiste moyen utilise plutot un Athlon XP avec une cm a base de chipset via et un peu plus de ram que ca... Et la ou ca devient marrant que les optimisations de gcc marchent apparamment beaucoup mieux sur ces procs la :)

        Ensuite, sur l'interet d'une distrib source, ya pas que les optimisations... Relire la centaine de commentaires avant.

        Et personne ne trouve bizarre que sur chaque test ou presque, gentoo perde ?
        Comment ils font mdk et debian, ils ont des options de compilation magiques ? (Au passage, ils indiquent avoir eu des pb avec hdparm. je suis persuade que si ils avaient montre le resultat d'un hdparm -Tt sur chacune des distros les resultats auraient ete completement differents. En partie parceque justement le chipset sis est supporte de maniere completement differente sur les 3 noyaux des 3 distribs testées...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.