Slackware 10.2 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
0
15
sept.
2005
Slackware
Un peu plus de 7 mois après la 10.1, Patrick Volkerding vient de mettre à disposition la toute dernière version de la fameuse distribution Linux, la plus ancienne actuellement maintenue. Elle se distingue par sa grande stabilité, sa flexibilité et des logiciels très à jour. En contrepartie, le nombre de "packages" officiels est relativement limité.

Parmi les nouveautés majeures disponibles dans cette version, nous noterons le passage à NTPL, un Linux 2.6.13 disponible a l'installation, KDE 3.4.2, Xorg 6.8.2, MySQL 4.1.14, l'arrivée de Subversion et le tout dernier OpenSSH.

La Slackware effectue une lente migration vers un système basé uniquement sur un noyau 2.6 avec beaucoup de prudence. Il y aura probablement encore une version de Slackware 2.4.x avant un passage complet au nouveau noyau 2.6.x.

ndlr: merci aussi à mr_moustache pour la nouvelle La distribution est toujours basée sur un noyau 2.4.31, ce qui peut paraître un peu rétrograde mais qui est nécessaire du point de vue de la stabilité pour une utilisation en production. Toutefois, un noyau 2.6.13 est fourni avec la distribution dans la section "testing" et il est possible de l'utiliser pendant l'installation afin de pouvoir utiliser du matériel très récent.

L'environnement Gnome ne fait donc plus partie officiellement de la Slackware, principalement à cause d'une maintenance difficile, mais il est possible de récupérer les fichiers sur FreeRock Gnome ou sur Gware.

Cette version de Slackware propose donc également une bibliothèque C avec le support de NPTL (Native POSIX Thread Library) et TLS (Thread Local Storage).
Le support est activé automatiquement si le noyau utilisé est plus récent que le 2.6.4, sinon ce sont les classiques Linuxthreads qui seront utilisés.

Il y a eu beaucoup de mises à jour sur les logiciels et les scripts Slackware, vous aurez avec cette distribution notamment :

- Linux 2.4.31 (ou 2.6.13)
- glibc 2.3.5
- gcc 3.3.6 ou (3.4.4)
- KDE 3.4.2
- XFCE 4.2.2
- WindowMaker 0.92.0
- Apache 1.3.33
- Mod_SSL 2.8.24
- Mozilla 1.7.11
- Firefox 1.0.6
- ThunderBird 1.0.6
- Gimp 2.2.8
- Gaim 1.5.0
- MySQL 4.1.14
- PHP 4.4.0 (ou 5.0.5)
- OpenSSH 4.2p1
- Xine 1.0.2
- Alsa 1.0.9
- gtk+ 2.6.10
- libvorbis 1.1.1
- jre 1.5.0.04
- TeTEX 3.0
- Subversion 1.2.3 (nouvelle entrée)
- Xorg 6.8.2 (patché CAN-2005-2495)
...

Aller plus loin

  • # La Slackware jusqu'a quand ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Combien de temps peut encore tenir une distribution maintenue avec un seul homme.

    On a vu récemment les conséquences d'une baisse d'activité de ce dernier a cause de sa maladie, des mises a jour sécurité inexistantes pendant une longue période.

    La charge est de plus en plus lourde pour une seule personne, les systèmes modernes sont de plus en plus complexes, la mise a l'écart de gnome en est un example.

    Mais finalement changer ce système d'une seule personne ferait perdre son identité et son état d'esprit a la slackware.

    Longue vie a Patrick, longue vie a la slack.
    • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

      Posté par . Évalué à 9.

      La mise à l'écart de GNOME est lié à la compléxité de sa maintenance. Ce n'est pas une fatalité, il suffirait juste que les devs GNOME le prenne en compte. Sinon, pourquoi KDE y arriverait-il ?

      Sinon, sur cette sortie de la Slack, j'espérait que l'exclusion de GNOME amène l'arrivée de nouveaux packages KDE et ce n'est pas vraiment le cas. A part les paquets officiels de KDE, rien de neuf sous le soleil, ni kaffeine, ni kmplayer, ni kile, ni amarok, ni k3b, ni digikam, ni kimdaba, etc...
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        pourquoi KDE y arriverait-il ?
        de nouveaux packages KDE et ce n'est pas vraiment le cas

        Ça le fait ptet pas tant que ça alors ? :)

        Il a peut être laché Gnome parcequ'avoir KDE et Gnome a gérer c'était trop ? J'en sais rien...
        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Il a laché GNOME à cause des dépendances trop difficiles à gérer... GNOME travaille actuellement sur ce point, et fait un gros travail d'élimination des vieilles bibliothèques. C'est le projet Ridley ( http://live.gnome.org/ProjectRidley(...) ) dont on a déjà parlé sur linuxfr. Il vise l'éliminations de certaines bibliothèques GNOME obsolètes ou leur intégration dans GTK+ pour les bout utilisables, afin d'avoir une vraie plateforme homogène pour les développeurs, et qu'ils ne se posent pas 36000 questions sur "quelle lib utiliser ?". GTK+ devrait suffir dans 90% des cas après cela. Il est vrai que le problème de documentations à jours assez mal gérées par le projet GNOME n'aidait pas les nouveaux arrivants (quelle lib utiliser ? ah c'est obsolète, mais je savais pas, c'est dans ce guide ? ah, le guide est obsolète, etc...)

          Sinon rappelons que le projet GNOME dropline fournit des packages pour Slackware de GNOME: http://dropline-gnome.sourceforge.net/(...)
          Ce sont eux qui ont pris la relève après l'abandon par pat.

          PS: Pourquoi écrire Gnome en minuscules et KDE en majuscules ? Ce sont des acronymes tout les 2. ça sent le troll :-)
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par . Évalué à 10.

            "Pourquoi écrire Gnome en minuscules"

            Simplement parce qu'un Gnome, c'est tout petit ? :-)

            Pour la longévité de la Slack, je ne m'inquiète pas ...
            J'ai débuté avec une Slack en 1993, à la belle époque des disquettes 5p1/4 360K (non, bande de trolleurs, la Slack n'a jamais été disponible sur bande perforée). Ça fait des années que la même question revient, et elle existe toujours !
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par . Évalué à 9.

            PS: Pourquoi écrire Gnome en minuscules et KDE en majuscules ? Ce sont des acronymes tout les 2. ça sent le troll :-)


            Ben, parce que "GNOME" on devine que ça se prononce "gnome" et pas "géhèneauhèmeuh", alors que "KDE", si on l'écrivait "Kde", on aurait envie de le prononcer "Kdeuh".
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Ça demande vérification, mais il me semble que les sigles prononçables doivent s'écrire sans points et les sigles "épelés" avec des points. Ainsi, on devrait écrire K.D.E. et GNOME ou bien C.N.R.S et CNES.

              Quelqu'un peut confirmer/infirmer ?
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                KDE peut se prononcer KiDiE à l'américaine (ou KeeDeE)
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ca m'étonne qu'il existe une règle en la matière ; ça semble plutot une affaire de possibilité...
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par . Évalué à 4.

                > Ça demande vérification, mais il me semble que les sigles prononçables doivent s'écrire sans points et les sigles "épelés" avec des points. Ainsi, on devrait écrire K.D.E. et GNOME ou bien C.N.R.S et CNES.

                Quelqu'un peut confirmer/infirmer ?


                Je confirme d'après mes lointains souvenirs estudiantins. D'ailleurs je rajouterait que si un sigle est un mot prononçable, c'est un acronyme.

                Pour résumer : GNOME est bel et bien un acronyme et forme le mot prononçable Gnome. Par contre, DGCCRF n'est pas un acronyme et s'écrira donc come un sigle D.G.C.C.R.F., mais bon on peut aussi l'écrire plus simplement DGCCRF (sauf sur les documents administratifs il me semble).

                Par contre il s'agit d'une règle apparemment au moins spécifique à la langue française car sur le site en langue anglaise du projet Gnome, c'est écrit GNOME et non pas Gnome.

                « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

                • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je confirme, il s'agit bien d'une règle d'orthographe.

                  Mais l'usage de mettre un point et une espace après chaque lettre a été abandonné. Aujourd'hui, on compose donc les sigles sans point abréviatif ni espace entre les lettres.

                  Donc on écrit KDE.

                  Lorsque le sigle peut se prononcer aisément, il est possible de le composer comme un nom propre, c'est-à-dire en bas-de-casse avec une capitale initiale.

                  Donc on écrit Gnome.

                  Note : En typographie, le mot "espace" est féminin quand il désigne l'intervalle entre deux lettres ou deux mots.

                  Source : L'excellentissime "Manuel de Typographie Française élémentaire" aux éditions "Atelier Perrousseaux" Page 62
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              « on aurait envie de le prononcer "Kdeuh". »

              Hein ? Quoi ? Mais comment tu prononce Kdeuh toi ? C'est bien Kdeuh, la contraction de Komponentdesktophüberhop !
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Il me semble que la prononciation "officielle" de "Gnome" n'est pas "gnome" (le nain), mais G-nome (génome ou djinaôme). Si quelqu'un peut confirmer ou moinsser...

              Et qui prononce "kioute" au lieu de "cuté" pour Qt (et pas QT !), ou "Tickle-tikay" pour TCL/TK ?
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Il me semble que la prononciation "officielle" de "Gnome" n'est pas "gnome" (le nain), mais G-nome

                Il me semble aussi, mais bon s'ils ne voulaient pas qu'on prononce "gnome" il ne fallait pas l'écrire "gnome" :)

                C'est comme GNU, je peux difficilement m'empêcher de prononcer "gnou".
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                Et Apache comme "a patch" :-)
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            PS: Pourquoi écrire Gnome en minuscules et KDE en majuscules ? Ce sont des acronymes tout les 2. ça sent le troll :-)


            Parce que les acronymes qui se prononcent (Gnome, Laser, Inria) prennent une majuscule et les autres lettres sont en minuscules, alors que ceux qu'on épelle (KDE, CNRS, SNCF) s'écrivent entièrement en majuscules.
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Parce que les acronymes qui se prononcent (Gnome, Laser, Inria) prennent une majuscule et les autres lettres sont en minuscules, alors que ceux qu'on épelle (KDE, CNRS, SNCF) s'écrivent entièrement en majuscules.

              Faudra que tu mettes au courant les webmaster de l'INRIA, ils ont pas l'air au courant...
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Les acronymes sont censés être tout en majuscule... Et la règle de la prononciation à mon avis n'existe pas, c'est plutôt une commodité.

                C'est plus rapide de prononcer un mot ; sauf quand le mot est imprononçable.
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par . Évalué à 6.

              > les acronymes qui se prononcent

              Je peux dire une bêtise, mais il me semble que « acronyme qui se prononce » est un pléonasme. Je crois que le termes générique pour désigner ces machins à bases d'initiales, c'est « sigle », et que les acronymes eux sont justement les sigles qui se prononcent. Bref, GNOME serait bien un acronyme, et KDE juste un sigle.

              Après, sur la typo, les seules règles formelles, il me semble, sont qu'on ne met pas de point entre les lettres d'un acronyme, et qu'on n'utilise que des capitales pour les sigles qui s'épellent. Mais l'utilisation de minuscules dans les acronymes, comme celles des points pour les sigles non prononçable, est plus une question de goût (la tendance moderne étant à « Gnome et KDE », et celle un peu désuette mais toujours correcte à « GNOME et K.D.E. »).

              Enfin bref, à confirmer tout ça...
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par . Évalué à 6.

                Tiens, un petit coup de Google me donne des éléments supplémentaires sur la typo, que je ne connaissais pas : la longueur de l'acronyme d'une part, et son usage comme un nom commun d'autre part.
                http://correcteurs.blog.lemonde.fr/correcteurs/2004/12/sigles_et_ac(...)

                Ainsi, Le Monde écrira « SUD » pour le syndicat (acronyme de moins de 5 lettres), mais « Unesco » (plus de 5 lettres). Ils écriraient donc aussi « Gnome » a priori.
                D'autre part, ils écriront « sida » ou « ovni » sans capitale au début, parce que c'est devenu de véritables noms communs.

                Bon après, je sais pas trop là dedans ce qui est de l'ordre de la règle typographique, et ce qui est de l'ordre de la convention propre à ce journal.
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Remarque en même temps, tu peux très bien faire un SlackBuild pour les programmes qui t'interresse :)

        kaffeine, kmplayer, amarok : http://home.tele2.fr/solsTiCe/build/(...)
        k3b est inclus dans KDE : http://www.slackware.org/pb/searchpkg.php?v=current&string=k3b&(...)

        Pour les autres peut être qu'en cherchant un peu tu les trouveras (je sais pas !), mais bon c'est aussi ça la Slack ... pas de paquets, je me fais mon SlackBuild et je compile ;)
      • [^] # k3b

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        tu n'as pas bien regardé : k3b est dans extra/
        • [^] # Re: k3b

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui, j'ai vu après. J'avais complètement oublié extra/, mes excuses...
    • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -10.

      >>> Combien de temps peut encore tenir une distribution maintenue avec un seul homme.

      Quand on voit ce que s'on devenu les autres distributions, un fourre tout de logiciels les plus bugués, ou débiles les un que les autres uze, ra, ian, etc ..., on peut également ce féliciter qu'une distribution ne suive pas ce chemin du bordel, et du n'importe quoi.

      Un seul mainteneur, c'est pas de compromis et d'épilogue sur la technique ... La slack est une distribution qui fait des choix techniques en premier lieu, pas politique, economique, ou pseudo phylosophique. Et pour ça, son mainteneur s'est toujours démontré excellent.

      Bref, rien à cirer que gnome soit évacuer, tout comme pourrait l'etre kde etant donné que ceux qui utilisent la slackware installent quasiment tout leurs programmes eux meme ... et qu'ils peuvent donc se féciliter de faire partie du cercle très fermé des gens qui savent comment ça marche une distribution linux.

      Le principal c'est que le système de base soit maintenu, propre, clair, optimisé, et qu'il continue à etre développé dans la meme veine.

      La slack est la première distrib, l'une des plus proche du monde unix de part son organisation, c'est d'ailleurs plus un système d'exploitation plus qu'une distribution.

      On peut lui reprocher de pas etre la distrib des tuneurs, des utilisateurs, ou des admins du dimanche qui rpm, et apt à tout va, mais c'est avant tout un système conçu pour les gens qui savent ce qu'ils font.

      Ouai, je descends un peu les admins car ça me gonfle d'entendre à longueur de journée des pseudos pros qui parlent sécu sans savoir selectionner des flags lors d'un make ... et sns savoir comment et par qui a été fait leurs package, ou compilé, et qu'ils mettent ça sur des serveurs. Ouai ça fait mal de voir des types qui se retrouvent en carafe apres une mise à jour à cause d'un upgrade de package, chose qu'ils auraient pu recup directement s'ils avaient su compiler...

      Enfin bref, ainsi va le monde il y a toujours ceux qui préconiseront la facilité et feront miroiter une pseudo qualité en parlant de quantité de mainteneurs ou d'utilisateurs, au détriment de la technique.

      Bref, longue vie à slackware ... et aux hackers :p
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bref, rien à cirer que gnome soit évacuer, tout comme pourrait l'etre kde etant donné que ceux qui utilisent la slackware installent quasiment tout leurs programmes eux meme ... et qu'ils peuvent donc se féciliter de faire partie du cercle très fermé des gens qui savent comment ça marche une distribution linux.

        En 1995, j'installais mon premier Linux, une Slackware, et encore à l'heure actuelle je n'ai pas la prétention d'affirmer savoir comment ça marche une distribution Linux complète...
        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -8.

          C'est pas une question de prétention, c'est une question de curiosité.
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Si tu es suffisamment curieux, tu peux tout découvrir avec n'importe quelle distribution.
            • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -10.

              Arrête ta réthorique à 2 balles ... Il y a des méthodes de travail. Une distrib avec des programmes de merde, et des scripts shells développés avec les pieds restera de la merde. C'est pas comme ça que t'apprendra. Enfin j'en ai rien à faire, toi tu utilises linux depuis 95, moi depuis 99 et j'ai fais le tour du sujet.
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Quelle prétention !

                Tu n'as pas fait le tour du sujet.
                • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -8.

                  quelle prétention ? il y a pas de prétention à dire qu'on maitrise un sujet quand on le maitrise. Je vais pas faire le neuneu pour faire plaisir à ce type qui a pas pris le temps d'apprendre. Ouai, je sais comment le système fonctionne, oui je sais comment les distributions sont conçus, j'ai passé 6 ans de ma vie à travailler dessus, et ça me blaze l'opinion linuxfrienne qui est bien loin de l'esprit original linux.

                  Enfin bon, j'ai rien à vous prouver de toute manière.
                  • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                    Posté par . Évalué à 5.

                    On ne te demande pas de faire le neuneu, juste d'avoir un peu plus de respect et d'humilité.

                    Personne n'a fait le tour d'une distribution de Linux, même Patrick Volkerding fait preuve de plus d'humilité que toi, et il est dessus depuis 1992. (Note pour les slackeux susceptibles, je prend cet exemple non à cause du caractère de Volkerding, mais bien par ce que si un individu peut prétendre connaître une distribution, c'est lui.)

                    Tu n'as certainement rien à nous prouver, tu ne fais que démontrer ton orgueil et ta prétention.
                    • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à -7.

                      Oui papa

                      >>> Tu n'as certainement rien à nous prouver, tu ne fais que démontrer ton orgueil et ta prétention.

                      Et alors, je m en cogne de ce que tu penses de moi, je suis pas un mondain de linuxfr.
                      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Mwai, enfin faire le tour d'un OS qui évolue en permanence, c'est plus que du mythonage ;)

                        J'imagine que tu sais comment faire pour remplacer hotplug par udev? Perso non, je sais que hotplug doit disparaitre mais j'ai pas eu le temps de me pencher sur le sujet.

                        Et des exemples comme ca, j'en ai plein, il y'a suffisement de soft, lib, ... sous GNU/Linux pour ne jamais pouvoir en faire le tour.
                  • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Heureusement que tu n'as rien à prouver, parce que vu la prétention crasse dont tu fais preuve (« j'ai fait le tour du sujet » genre tu comprends tous les mécanismes de l'OS) tu aurais du boulot.
                    • [^] # [Hors Sujet] Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Sache qu'il existe des gens très compétents qui ne trouvent pas de boulot pour diverses raisons personnelles : s'il suffisait d'être compétent pour trouver du travail, on aurait probablement trois fois moins de chômeurs.

                      Par ailleurs, je n'adhère pas à ce genre de bassesse "si tu blabla, tu aurais un boulot" : tu ne sais pas ce qui se passe dans la tête de la personne à qui tu t'adresses, tu ne connais pas sa situation, et même si tu avais la prétention de bien la connaître (bien qu'on ne connait bien que soi-même), c'est du purement gratuit. Même si tu le juges "crassement prétentieux", mêler une situation sociale pour si peu peut parfois blesser des personnes déjà assez culpabilisées, surtout ces temps-ci.

                      P.S.: désolé de polluer la nouvelle avec un commentaire HS, mais vu comme c'est parti, on va dire qu'il est une goutte d'eau dans l'océan.

                      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

                  • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Nicolas \o/ ça faisait longtemps !
                    Tu sais, depuis que j'ai lu ce journal [http://linuxfr.org/~Code34/14222.html(...)] et la pétition qui en résulte [http://www.petitiononline.com/linuxfr1/petition.html(...)], je passe des soirées entières à lire et à relire les signatures.

                    Ca me fait du bien.
              • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Pourquoi pas une LFS pour réellement faire tout soit-même ! Ah ces admins quelle bande de neuneus :-)
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Tiens d'ailleurs tant que j'y suis...

        On peut lui reprocher de pas etre la distrib des tuneurs, des utilisateurs, ou des admins du dimanche qui rpm, et apt à tout va, mais c'est avant tout un système conçu pour les gens qui savent ce qu'ils font.

        C'est aussi un système où les upgrades se font à la mimine, en suivant un fichier UPGRADE.TXT, où les mises à jour de sécurité se font plus rares que sur les autres et obligent les admins à lire toutes les publications de failles et à se fader des compilations à la main alors que sur d'autres distribs certains s'en chargent parce que c'est leur boulot.

        Ouai, je descends un peu les admins car ça me gonfle d'entendre à longueur de journée des pseudos pros qui parlent sécu sans savoir selectionner des flags lors d'un make ... et sns savoir comment et par qui a été fait leurs package, ou compilé, et qu'ils mettent ça sur des serveurs. Ouai ça fait mal de voir des types qui se retrouvent en carafe apres une mise à jour à cause d'un upgrade de package, chose qu'ils auraient pu recup directement s'ils avaient su compiler...

        Il y a de mauvais admins qui utilisent mal de bonnes solutions, ça ne rend pas ces solutions mauvaises pour autant.

        Enfin bref, ainsi va le monde il y a toujours ceux qui préconiseront la facilité et feront miroiter une pseudo qualité en parlant de quantité de mainteneurs ou d'utilisateurs, au détriment de la technique.

        Slackware n'est pas non plus la distribution merveilleusement idéale qui fait tout mieux que tout le monde, je me souviens encore avec douleur du passage libc4 vers libc5 qui n'a pas été des plus drôles, le mix a.out / ELF foutant une zone pas possible, et j'ai préféré arrèter les frais avant l'arrivée de la libc6, qui je l'espère a été un peu mieux gèré. Sur d'autres distribs, ç'a été fait plus proprement et efficacement.
        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je préfère un système ou je décide ce que j'upgrade plutôt qu'un qui m'impose d'installer Gnome et du coup d'upgrader X11 quand je veux installer cups, sous prétexte que le mainteneur du package a décidé que cups ne pouvait pas se passer de Gnome-print. Cette petite mésaventure m'est arrivé avec une debian. T'aurais d'ailleurs peut-être pas autant de trous de sécurité sur ton système si celui-ci ne t'obligeais pas à mettre plein de packets à jour quand tu en upgrade un.
          Pour finir, j'ai eu 0 problème de mise à jour depuis la Slackware 8.0. Je suis à peut près certains que tous les gars qui utilisent la Slack t'en dirons autant. Je ne peux pas en dire autant de la Red Hat de 7.3 à 8.0, de la SuSE 8.0 à 9.0 ou de la Mandrake/Mandriva dans la plupart de ses versions jusqu'à la 10 où je me suis arrêté. Et oui, je devais toutes les installer pour des validations de soft sur ces distributions.
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        « Ouai ça fait mal de voir des types qui se retrouvent en carafe apres une mise à jour à cause d'un upgrade de package, chose qu'ils auraient pu recup directement s'ils avaient su compiler...

        Enfin bref, ainsi va le monde il y a toujours ceux qui préconiseront la facilité et feront miroiter une pseudo qualité en parlant de quantité de mainteneurs ou d'utilisateurs, au détriment de la technique. »

        Je ne vois pas trop l'intérêt de ton élitisme outrancier. Tu penses que c'est un objectif pour GNU/Linux d'être stable et sécurisé seulement si un admin qui sait comment compiler X logiciel avec les meilleures optimisations s'en occupe ?
        Mais si c'est ça l'avenir de GNU/Linux, il n'a aucun avenir en machine grand public, et probablement même pas en large déploiement.

        Par ailleurs, n'y a-t-il pas un excès de prétention à supposer qu'il est facile de compiler avec logiciel soit même de manière plus propre et plus carrée qu'un type qui s'occupe d'un paquet pour une distrib ?
        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          En quoi c'est élitiste de répondre, oui je veux activer cette option dans ce logiciel. A chaque fois que tu coches une case dans un menu préférence sur une interface graphique, tu fais de l'élitisme ?

          Bah non, la c'est pareil. Quand tu compiles un package tu choisis ce que va oui ou non faire ton programme, c'est le devoir de tout admin de le faire, et même d'aller plus loin parfois en auditant le code. Je l'ai fais, et je continue à le faire.

          Pas la peine de compromettre des programmes avec des parties de code sensible... La on parle de la robustesse, stabilité du système.

          Au demeurrant, les packageurs activent la plus part des options pour que cela soit portable, ce qui donne un apperçu global très interressant de l'état des parcs informatique linux.

          C'est pas non plus sorcier d'exporter des scripts, des configs sur d'autres machines via des scripts shells développés en 15 minutes.

          Enfin bref, c'est pas à moi d'apprendre aux admins leurs taffs, s'ils se posaient eux même les questions, ce genre de débat n'auraient meme pas lieu.
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            >Quand tu compiles un package tu choisis ce que va oui ou non faire ton
            >programme,

            Oui, ca vaut pour des programmes codés à l'arrache comme Mplayer ou t'as un gros exe de 3,1 Mo si tu mets toutes les options à la compile.

            Pour le reste, la majorité des programmes sont modulaires, donc peuvent êtres packagés de maniere à ce que l'installation d'un package soit égale à l'activation d'une option.
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par . Évalué à 9.

        Le linux habens

        Nous allons nous intéresser aujourd'hui à une vermine dont la prolifération inquiétante réclame une connaissance approfondie afin d'envisager les moyens les plus appropriés à son éradication. Il s'agit du linux habens, un redoutable parasite, qui a trouvé dans la proximité des ordinateurs, avec leurs enchevêtrements de câbles, leurs claviers aux touches poisseuses, la chaleur constante qui émane des unités centrales et la phosphorescence blafarde des moniteurs, un environnement idéal à sa multiplication.

        C'est une forme de vie végétative, très fruste, dotée d'un système cérébral primitif, réduit à sa plus simple expression, bineuronal, bistable commuté blanc/noir oui/non allumé/éteint, quoique plus souvent éteint qu'allumé. Pour rudimentaire que soit ce système il n'en est pas moins largement suffisant à assurer l'ersatz de pensée articulée qui monopolise l'essentiel de ses maigres ressources intellectuelles, et qui est presque entièrement constituée d'autosatisfaction ainsi que d'une croyance inébranlable en sa supériorité.

        Cependant la conscience larvée de son insignifiance profonde quoique profondément enfouie en lui, l'amène au moyen d'un mécanisme de surcompensation assez bien décrit par A. Glutzenbaum dans son livre "Anatomie du Rien " (PUF - 1987) à manifester à tout propos une intolérance aussi agressive que spontanée et à tel point remarquable qu'on surnomme fréquemment le linux habens, Torquemada d'opérette ou ayatollah de bazar.
        Une vacuité totale associée à un manque de discernement provoqué par l'absence d'état transitionnel, qui est rappelons le brièvement, une conséquence directe de sa nature bistable, perturbe profondément son sens des valeurs et le conduit à prendre un vulgaire système d'exploitation pour un mode de vie doublé d'un système philosophique.
        Il s'agit cependant d'un moindre mal, les cas les plus graves sombrant irrémédiablement dans une fantasmagorie à caractère paranoïdo-schizoïdale caractérisée par des crises de délire aiguë pendant lesquelles le sujet se prend pour un héroïque résistant en lutte contre des forces innombrables à la solde d'un oppresseur totalitaire et omniprésent auquel il donne le nom de Windaube.

        En proie à de fréquentes hallucinations toujours accompagnées de délire de la persécution il voit partout ce qu'il appelle des neuneus. Cette obsession à caractère monomaniaque trouve vraisemblablement ses racines dans le refoulement d'une image de soi qu'il projette sur les autres pour tenter vainement d'exorciser sa nature profonde. Peu familier du freudisme des tréfonds nous nous abstiendrons donc de pousser plus avant la description de troubles psychiques réclamant l'intervention impérative d'un psychiatre familier de ces pathologies lourdes en phase terminale.

        Un sectarisme profond séquelle des états hallucinatoires précédemment décrits l'amène à accorder une foi aveugle ainsi qu'un intérêt parfaitement démesuré à l'expression par un parfait crétin de sottises émises au moyen d'un outil dûment approuvé par son comité d'éthique, à l'exclusion de toute autre forme d'expression..

        Il communique avec ses semblables au moyen d'un langage rudimentaire au contenu sémantique nul mais amplement suffisant compte tenu de la faiblesse intrinsèque du message qu'il véhicule. Ce langage est principalement composé de métatermes dont un revient systématiquement, il s'agit du terme " luser ", censé rendre compte de tout, personne ou situation échappant à son très faible entendement

        Il manifeste parfois bruyamment une joie difficilement compréhensible pour l'observateur et en laquelle certains théoriciens avancés ont voulu y voir l'expression d'un embryon de sens de l'humour. Sens de l'humour s'exerçant généralement au détriment du luser qui ne sait pas que c'est le kernel 2.0.4.248. révision A23.B qui prend en charge les cartes accélératrices turbo-speed et non le kernel 2.0.4.248. révision A23.A. Nous laisserons cependant au théoricien avancé la responsabilité de ses hypothèses.

        On ne connaît rien de ses moeurs sexuelles et il semble préférable de penser qu'il n'en a pas, à moins que l'on admette pour manifestation sexuée une tendance certaine à l'onanisme qui fait de lui un parfait branleur . Son mode de reproduction reste inconnu, on préfère penser qu'il apparaît spontanément, car l'hypothèse qu'il puisse exister une femelle de la race avec laquelle il pourrait copuler et reproduire est bien trop effrayante pour être prise en compte.

        Comme on le voit au terme de cette brève description le linux habens est une vermine nuisible, un parasite à classer dans la même famille que les cafards ou les punaises mais qu'il s'agit là d'une espèce déviante, un avatar aussi néfaste qu'improbable du linuxien commun qui lui est un animal charmant quoique un peu timide vivant paisiblement à l'écart du bruit et des nuisances occasionnées par son redoutable cousin.
        On constatera une fois de plus qu'à partir d'une même souche et dans des conditions d'existence identique la nature facétieuse peut produire de lamentables abrutis ou des gens délicieux.

        Un moyen efficace pour lutter contre le linux habens est de manifester à son encontre le plus grand des mépris. Un moyen radical pour s'en débarrasser consiste à l'écraser sous le talon, on notera cependant qu'il est recommandé de le faire du pied gauche, puisque c'est censé porter chance.

        Dans une chronique prochaine nous nous intéresserons au programmeur Java, une autre variété de pénible, persuadé celui-ci d'avoir inventé les bases de la programmation parce qu'il est incapable de manipuler un pointeur.


        MachiN

        => http://www.zipiz.com/kronik1.htm(...)

        Ca date un peu, mais ça a pas pris une ride :)
        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Comme on le voit au terme de cette brève description le linux habens est une vermine nuisible, un parasite à classer dans la même famille que les cafards ou les punaises


          Je proteste ! Les blattes sont nos amies !
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ah ah ah, j'avais pas rigolé comme ca depuis longtemps, t'as décidé d'être le nouveau boulet de linuxfr?

        >qu'ils peuvent donc se féciliter de faire partie du cercle très fermé des gens qui
        >savent comment ça marche une distribution linux.

        Ah, désolé, j'avais oublié que quand on utilise mandriva, on est un gros abruti qui sait pas comment fonctionne sa distribution. Franchement, je serais curieux de voir ce que tu sais parce que les gens qui se la petent sont souvent ceux qui en savent le moins...

        >des pseudos pros qui parlent sécu sans savoir selectionner des flags lors d'un make...

        Ah oui, ca doit être ca la sécurité, selectionner des flags pendant un make...

        Enfin bref, heureusement que les utilisateurs de slackware ne sont pas tous comme toi . Parce que tu donnes quand meme une sale image de cette distrib, une image d'utilisateurs qui ne savent que se la péter parce qu'ils savent compiler des programmes...
      • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        :-)

        Elle est très bien pour apprendre (j'y suis passé, il y a longtemps).

        Mais à un moment on veut installer un soft, et on n'a plus envie de passer des plombes à résoudre les dépendances, à lire les README pour le compiler, à ajuster les fichiers de config.

        Puis à d'autres moments on voudrais être à jour sans avoir à suivre N listes concernant la sécurité.

        Et là, on choisit une autre distrib, gratuite ou payante, on utilise les outils pour installer/mettre à jour... et on utilise la machine pour faire son boulot - par pour passer son temps à l'administrer.

        Hé oui, il y a une vie à côté de linux.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Ou alors, alternative du gars futé, on apprend à utiliser sa slack, et on utilise par exemple swaret ou slackpkg ou slapt-get, et hop, mises à jour sans se prendre le choux, et belle base de logiciels avec les paquets non officiels sur http://linuxpackages.net/(...) .

          Tu vois, c'est pas tuant une slack, tu ne fais tes ./configure && make && checkinstall -S --newslack que quand tu en as vraiment envie...

          Parfois, je me dis que c'est beau l'informatique...


          Yth.
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            <parano>
            Avec la base de slackbuilds déjà existants, il est relativement facile de télécharger les sources officielles des programmes à mettre à jour, vérifier l'origine du paquet, le compiler et l'installer, voire d'automatiser tout le toutim (quand ont tape dans le non-officiel, on sais jamais si le binaire correspond aux sources)..
            </parano>
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par . Évalué à 9.

            Oui, et puis une fois qu'on a ses petits Slackbuild à soi pour la vingtaine de projets qu'on veut ajouter à une Slack de base, on peut rester à jour en ayant les toutes dernières versions de tous les softs. Pas comme certains qui passent leurs temps à demander sur les forums où ils peuvent trouver des packages binaires, vu que leurs "repositories" ont 3 mois de retard. Je vise plein de monde. :-D

            Tout cela pour dire qu'il ne faut rien exagérer : la Slack est suffisamment bien faite pour contenir 90% des outils qui servent 90% du temps. Elle est également fournie avec la plupart des librairies de développement et tous les headers qui vont bien. Elle respecte les emplacements par défaut des projets, ce qui fait que compiler ses projets est généralement sans souci. La gestion de dépendances se résume, quand besoin il y a, à deux ou trois librairies qui rentrent alors dans ton petit catalogue de projets à surveiller.
            C'est tout de même pas si compliqué que cela et ça ne prend pas beaucoup plus de temps que de mettre son système à jour avec apt-get qui va vous installer tout Gnome parce que vous avez voulu installer CUPS, et du coup mettre à jour votre X11, etc.

            Quant à la survie de la Slack, il ne faut pas s'inquiéter : en cas de problème en ce qui concerne l'ami Volkerding, il y aura toute une communauté pour reprendre le flambeau.
            Il n'y a qu'à voir le travail fait sur Slamd64, par exemple.
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Tout à fait, quand tu en as envie ou quand tu penses que c'est mieûûx.

            Mais il faut parfois faire attention, certains paquets sur linuxpackages sont mal construits. Quand swaret liste une release qui fait 10M et une autre 6M il y a de quoi se méfier :-)
          • [^] # Re: La Slackware jusqu'a quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Quand j'ai arrêté la slackware (de mémoire, vers la V4), tout cela n'existait simplement pas. Il y avait le pkg truc et surtout des installs de tgz avec make et make install.

            Si depuis certains ont bossé dessus, sur l'aspect outils de gestion de package et sur l'aspect diversité de l'offre logicielle, tant mieux pour les utilisateurs.

            Perso je n'ai pas envie de switcher tout le temps de distrib, de re-installer et re-configurer. Depuis quelques années c'est Mandrake d'un côté, un petit peu Debian de l'autre, c'est pasa parfait mais ça me suffit. Peut-être un de ces jours zieuter un OpenBSD pour remplacer l'OS qui fait serveur... mais bon...

            Ceci-dit, ça ne m'empêche pas de faire une recompil de soft ou de noyau (plutôt pour le boulot le noyau) quand il ya besion.

            Là où je suis d'accord, c'est que faire sa phase d'apprentissage Linux avec une distrib dans ce genre ça permet de démarrer avec quelque chose que l'on peut appréhender et de se faire une expérience qui est très positive quand on passe à d'autres distribs. On connait un peu le fonctionnement général, on est capable de suivre les scripts de boot, et on sait retourner au configure/make/install si nécessaire. Quand les outils automatiques déconnent, c'est salvateur.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # slackware-announce ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Je suis ravi de cette sortie, mais je suis surpris de l'apprendre par linuxfr et non pas par la mailing-list slackware-announce. Si je me suis inscrit à cette dernière, c'est bien pour avoir ce genre de nouvelle. Suis-je le seul dans ce cas ? Heureusement, slackware-security fonctionne mieux.
    • [^] # Re: slackware-announce ?

      Posté par . Évalué à 2.

      moi je l'ai appris par osnews.com que je lis très régulièrement. Ce qui m'a surpris c'est le temps entre la béta et la release, très très court. enfin on va avoir un noyau 2.6 sans se le palucher à la main !
      Il est dailleur à noter que SLACKWARE utilise le noyau de Linus non patché, et je pense que c'est gràce à ça qu'on ne se retrouve pas avec des grands moments de blocage système ou l'on se demande ce que fait LINUX comme ça m'est arrivé maintes et maintes fois avec Mandrake et Suze. Bref, Slackware ça marche bien, malgré que c'est un peu austère et qu'à chaque nouvelle version, je met 3 jours au moins à me la reconfigurer à mon gout avec mes outils préféres mais avec Slackware, je n'ai jamais eu besoin de recompiler le kernel.
      Bref, pour faire des serveurs c'est nickel et pour faire une station de travail il faut un peu de temps pour l'enjoliver un peu.
      J'ai plein de serveurs en SLACKWARE, jamais un plantage, jamais un reboot, des utilisateurs hyper satisfaits. QUE SLACKWARE VIVE LONGTEMPS.
      • [^] # Re: slackware-announce ?

        Posté par . Évalué à -4.

        le noyau 2.6 en package est la depuis un moment

        Pour slackware j'en etait tres content pour faire des serveurs mais c'est pas tres marrant a maintenir a jour, meme avec swaret. Mais comme station de travail jai pas encore trouvé mieux. L'enorme defaut, c'est la disparition de Gnome, passer par Gware, Freerock gnome ou l'horrible dropline c'est marrant mais c'est soulant quand meme. Yavait 1 chance sur 2 pour qu'il choisisse de supporter le mauvais WM, ba il l'a fait :(
        Pat rend nous Gnome!!!
        • [^] # Re: slackware-announce ?

          Posté par . Évalué à -1.

          Hou le vilain troll :-P
        • [^] # Re: slackware-announce ?

          Posté par . Évalué à -4.

          Je n'utilise plus gnome que j'ai adoré jusqu'à la version 1.4 ni kde. Je suis passé il y a environ 1 an et demi à windowmaker puis à xfce mais avec l'arrivée de xfce4, le temps de chargement est pire que kde. J'envisage de passer à fluxbox en attendant de me faire une super config dans fvwm (ce qui doit prendre au bas mot une semaine...).
          Pour ma part, je déteste gnome 2, son ergonomie, son look & feel me fait gerber, de même que je déteste la windowsité de kde.
          • [^] # Re: slackware-announce ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis assez d'accord... Gnome 1.4 je l'aimais bien, pour pas mal de raisons, donc sa grande simplicité de configuration, la possibilité de tester pas mal de windowmanager avec lui (j'avais opté pour enlightenment).
            J'ai changé à l'arrivée de gnome2 (qui m'a immédiatement repoussé :() pour kde, mais au bout d'un moment, j'en ai eu ras-le-bol, trop lent à démarrer, et pas si terrible qu'on veut bien le dire, il ne s'accorde pas très bien avec mon habitude de tester tout les logiciels qui font une tâche pour sélectionner celui que je préfère.

            J'ai fini par opter pour un windowmaker avec rox, c'est très rapide et léger, un vrai plaisir à utiliser !
            Rox roxxe vraiment, et windowmaker fait tout ce qu'on lui demande, sans obliger à passer trois mois à le configurer comme un fvwm2.

            Yth.
            • [^] # Re: slackware-announce ?

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est vrai que windowmaker est bien, mais il lui manque un bon pager qui permet de voir ce qu'il y a dans chaque bureau et de déplacer une appli d'un bureau vers un autre comme le fait xfce. et de plus, window maker ne convient pas aux portables un peu ancien en 800x600 car sa barre d'icones prend trop de place dans ce cas.
              • [^] # Re: slackware-announce ?

                Posté par . Évalué à 1.

                > C'est vrai que windowmaker est bien
                C'est très bien.

                >il lui manque un bon pager qui permet de voir ce qu'il y a dans chaque bureau
                "Window Maker does support KDE and GNOME protocols, including their workspace management, so you may use their pager in conjunction with Window Maker in these"

                Donc il y en a :) Perso, je n'ai jamais trouvé ca pratique. le Alt+Tab est plus rapide :)

                >déplacer une appli d'un bureau vers un autre comme le fait xfce
                Si, ca marche. C'est une question de réglage.

                > ne convient pas aux portables un peu ancien en 800x600

                J'en parlerais à mon portable armada 500 qui tourne sous slack-current :)
                • [^] # Re: slackware-announce ?

                  Posté par . Évalué à 0.

                  certes, il parait que les pager de kde et gnome marchent, mais à quel prix ? le chargement de tonnes de bibliothèques ? rien ne vaut du natif

                  J'ai un armada 1700 et franchement window maker dessus ça ne le fais pas, j'y ai mis fluxbox et ça va mieux mais chacun ses gouts.
                • [^] # Re: slackware-announce ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  « "Window Maker does support KDE and GNOME protocols, including their workspace management, so you may use their pager in conjunction with Window Maker in these"

                  Donc il y en a :) Perso, je n'ai jamais trouvé ca pratique. le Alt+Tab est plus rapide :) »

                  Ce n'est pas vraiment pour changer de bureau que c'est utile. Moi je change de bureau avec des alt-1, alt-2, etc... (habitude prise de wmaker gardée sous KDE). C'est surtout pratique quand t'as en moyenne entre 10 et 16 bureaux, parce que parfois tu te sers de quasiment tous. Ca te permet de visualiser rapidement sur quel bureau tu es (plus rapide que lire le Trombone de wmaker), et où il y a des choses.
              • [^] # Re: slackware-announce ?

                Posté par . Évalué à 1.

                On peut la changer la taille des icônes.
                C'est 64*64 par défaut, mais ça peut tomber à 24*24, et là c'est pas très grand, ça doit passer correctement en 800*600.

                Pour le pager, on peut en trouver, il doit bien y avoir ça dans un docklet quelconque :)

                Yth.
                • [^] # un chagrin d'amour ça n'est plus de l'amour !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Le problème c'est que si tu peux changer la taille des icones, la taille des dockapps elle ne bouge pas. Or, un wmaker sans dockapps, c'est comme si l'OM de Marseille n'avait plus Bernard Tapie.
                • [^] # Re: slackware-announce ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Chez moi, demander moins de 64*64 rends les docklets illisibles: cadre en 24*24 et application en 64*64 (forcément ça dépasse). Est-ce les docklet qui sont mal foutus, ma version qui a été trop patché par debian ou moi qui ai besoin d'un cerveau neuf, je l'ignore mais c'est inutilisable.
                  • [^] # Re: slackware-announce ?

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Ah, mea culpa alors, je n'avais pas testé, comme je reste en 64*64 parce que c'est joli et bien dimensionné sur mon écran, je savais juste que c'était possible de changer.

                    Et bien ça m'apprendra à tester avant de parler :p

                    C'est super gênant en effet cette histoire de docklets...

                    Il doit y avoir moyen de s'arranger grâce à rox, genre tu mets une barre des tâches dans un panneau rox en bas ou en haut, là tu peux le mettre assez peu large, et tu désactives les icônes des programmes lancés dans windowmaker, en laissant la barre de dock sur un côté en 64*64.
                    Tu te retrouves avec une bande de 20 environ en moins en haut ou en bas (il peut être assez fin le panneau rox), et une bande de 64 en moins sur un côté, ça doit laisser assez de place pour être utilisable en 800*600 non ?

                    Bref, ça commence à être complexe quand même comme solution :s

                    Yth.
          • [^] # Re: slackware-announce ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            « Je n'utilise plus gnome que j'ai adoré jusqu'à la version 1.4 ni kde. Je suis passé il y a environ 1 an et demi à windowmaker puis à xfce mais avec l'arrivée de xfce4 »

            Moi j'ai commencé à utilisé KDE à partir de KDE 3... et franchement, le temps de lancement est risible. C'est sur que c'est plus lent que wmaker, mais maintenant je n'ai plus que mon portable (qui est une vénérable machine, si vous voyez ce que je veux dire) sous wmaker, et dès que je suis sous wmaker, je me sens attrophié terriblement. Tout me paraît plus compliqué.

            Par ailleurs, KDE 3 tourne sur ce même portable de manière tout à fait décente, avec les options graphiques désactivées. J'hésite parfois, j'hésite... Mais comme j'allume et éteint beaucoup le portable, le temps de chargement d'une seconde de wmaker reste particulièrement apprécié.
            • [^] # Re: slackware-announce ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ben, franchement, depuis Kde 3.2, le temps de démarrage de Kde ne cesse de diminuer. Et avec gcc4, quand toutes les distribs l'auront compilé avec les bonnes options, ca ira encore plus vite (voir mandriva 2006 ou kde est très véloce)
              • [^] # Re: slackware-announce ?

                Posté par . Évalué à 1.

                voir mandriva 2006 ou kde est très véloce
                Et l'occupation mémoire ? On peut l'utiliser avec OpenOffice sur un PC qui n'a que 128Mo de ram sans que ce soit trop lent ?
                • [^] # Re: slackware-announce ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Au prix actuel de la RAM, pourquoi ne pas investir ? 128 pour une machine de bureau, c'est vraiment très peu.
                  (Et à ma connaissance, à partir des pentium II (inclus), les cartes mères supportent toutes plus de 128).
                  • [^] # Re: slackware-announce ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Sauf qu'on trouve de moins en moins de SDRAM de bonne qualité.

                    <mavie>
                    J'ai acheté une barrette de 256, ma carte (Abit BE6) n'en détectait que 128.

                    Donc j'ai du me résoudre à n'en acheter qu'une de 128, deux étant un peu trop pour mon capital...
                    </mavie>

                    Je parle de SDRAM, puisqu'il s'agit bien de «vieilles» machines... Enfin je crois.
                    • [^] # Re: slackware-announce ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Ça n'a rien à voir avec la qualité, mais avec la taille des puces. Je me suis fait avoir aussi : j'ai acheté une barette de 256 Mo avec 8 puces dessus, donc 32 Mo dans chaque puce, or mon BIOS ne supporte manifestement que 16 Mo par puce. J'ai testé sur divers vieux PC, rien à faire, il faut du BIOS / chipset récent.

                      Bref, comme d'hab, les prix de la RAM baissent, les prix des vieilles RAM augmentent. Faut surveiller du coin de l'oeil, et investir au bon moment. Et en ce moment, faire très attention au nombre de puces des SDRAM.

                      Ceci dit, 128 Mo, c'est vraiment pas beaucoup de nos jours. C'était « normal » il y a *quatre* ans. Actuellement, je pense qu'il faut 256 Mo au minimum, 512 Mo pour être normalement à l'aise, 1 Go pour être bien à l'aise, et au delà ça fait encore un peu alien.
                      • [^] # Re: slackware-announce ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        En même temps, ça faisait longtemps que la SDRAM avait baissé et que la SDRAM DDR est apparue (incompatible au niveau des plugs).

                        Moi j'ai blindé tout mes PC qui fonctionnent avec de la SDRAM avant d'avoir ce genre de problèmes, au moyen ou ça avait vraiment baissé (il y a un an).
                        Bon, ceci dit, je n 'ai plus qu'un PC qui tourne avec de la SDRAM, je n'ai donc acheté que 3*128... Et la machine en question, un serveur de réseau local, ne swappe jamais, avec ses 400 Mo.

                        C'est toujours pareil avec la RAM, c'était pareil du temps de la EDO, il faut acheter quand ça a beaucoup baissé, qu'il y a un nouveau type sur le marché qui est devenu le standard des nouvelles machines. Sinon ça remonte, évidemment.

                        Il suffit de regarder dans le livret de la carte mère le maximum qu'elle supporte. Dans le cas de la machine en question, c'était 400, avec 3 plugs. Donc 128 max. Lorsque les 128 sont venu en bas de l'échelle, c'était le bon moment.
                        Mes autres PC supportent 3Go en 3 plugs et 2 Go en 2 plugs. Autant dire que lorsque le 1Go sera en bas du catalogue à la page RAM, avec marqué "pas cher" en gros à coté, je vais investir :) Mais j'ai le temps de voir venir.
                      • [^] # Re: slackware-announce ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Hum, d'accord. Pour la qualité je m'étais basé sur la réponse d'un monteur, qui m'expliqua qu'il restait peu constructeurs actuels qui fournissent les dernières barettes de RAM, et que la qualité s'en ressentait.

                        Mais je vais m'en tenir à votre message. Merci pour cette information ;)
          • [^] # Re: slackware-announce ?

            Posté par . Évalué à 3.

            mais avec l'arrivée de xfce4, le temps de chargement est pire que kde

            Il doit y avoir un problème dans ta configuration de XFCE, ou alors tu lance KDE depuis KDM, ce qui fait qu'une partie des librairies/services de KDE sont déjà chargés/lancés.

            Si tu n'aime pas les environnements de bureau inspirés de Windows, libre à toi d'utiliser des environnements inspirés de next, il y en a plein : AfterStep, WindowMaker, Openbox, Fluxbox, etc...
      • [^] # Re: slackware-announce ?

        Posté par . Évalué à 4.


        comme ça m'est arrivé maintes et maintes fois avec Mandrake et Suze


        Suze Linux : Gentiane Powered



        (désolé... ----->[])
  • # Integriste ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    -- Attention, ceci n'est pas un troll ----------------

    J'ai pendant tres longtemps été un intégriste^Winconditionnel de Slackware.
    (Si si c'est vrai. ) Jusqu'au jour ou j'ai testé (pour vous?) Arch Linux.

    Des fichier init super simples. (que perso je trouve encore mieux que slack)
    Un gestionnaire de package relativement sympatique, pas mal de paquets.
    Des un systeme de contributions (aur.archlinux.org)

    Bref. Depuis j'ai migré vers Arch (avec des petits problemes,mais rien d'insurmontable)

    Je garde toujours un oeil envers ma tendre les evolution de slack. Qui n'est pas a dénigrer pour autant

    Arch, une Distribution qui vaut le coup d'etre testée.

    -- Fin de l'avertissement -------------------------
    • [^] # Re: Integriste ?

      Posté par . Évalué à -9.

      toi parler français ?
    • [^] # Re: Integriste ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Peux-tu être plus être plus explicite sur les raisons qui t'ont conduit à migrer puis adopter Arch ?

      Pourrais-tu comparer succintement Arch vs Slackware tant en termes d'avantages que d'inconvénients (sans aucune polémique, j'aimerais juste avoir l'avis d'un utilisateur avec un peu d'expérience) ?

      Enfin depuis quand l'utilises-tu ?
      • [^] # Re: Intégriste ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'utilise Arch linux depuis maintenant 2 mois

        -- Les avantages de arch:

        - Un fichier de configuration globale /etc/rc.conf,
        Ex: La liste des démonss a lancer audémarragee:
        DAEMONSS=(syslogng !hotplug @pcmcia network)
        Un @ le lance en tache de fond, un ! le désactive. objectivement c'est plus simple que sur slack ou il faut coller des:

        if [ -x /etc/rc.d/rc.truc ]; then
        /etc/rc.d/rc.truc start
        fi

        si on installe un nouveau démon qui n'est packagé dans par défaut dans slack

        - Un nombre plus important de paquets
        Pour un maximum de plaisir ;-)

        - ABS
        ABS est un systeme qui recupere les PKGBUILD "(scripts de création de paquets). Il est ainsi facile de customiser un paquet.
        (Exemple avec vlc que j'ai recompiler pour ajouter le support du dvb en ajoutant juste une option au PKGBUILD et que j'ai installer ensuite comme un paquet normal)
        ABS permet aussi de recompiler facilement les module de kernel (nvidia, ati ou lirc)
        pour son kernel perso, de les deinstaller et unsi garder un system "propre"

        - AUR
        Dont j'ai deja parlé, est une communautée au chacun peut partager ses pkgbuilds

        - Pacman
        Son gestionaire de paquet que je trouve (subjectivement) robuste apres l'avoir un peut malmené avec les paquet testings.

        - GNOME ???? ;)
        Qui a dit que je trollais ? Il y a KDE aussi, et pekwm gnark gnark

        -- Inconvenients
        Hummm des problemes a la mise a jour de 0.7 en current, un probleme avec hotplug (resolu en installant mon kernel perso)

        ----------------------------

        Sinon aucune difficultée particuliere, arch ayant une philosophie du type KISS (Keep It Simple, Stupid), et etant habitué a slack je n'ai pas eu de problemes a m'adapter

        Mais Bon, Arch est une petite distribution bien sympa que j'ai testé "Comme ca, pour voir", et à laquelle j'ai accroché et qui a remplacée slack d'abord sur mon PC Fixe et ensuite sur mon portable.

        Je te conseille de la tester elle en vaut le coup.
        • [^] # Re: Intégriste ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Intéressant. Je me suis plongé dans le site d'Arch, ça me plait. Y'a juste un truc qui m'a fait tilter à propos du packaging des programmes :

          http://wiki.archlinux.org/index.php/Arch_Packaging_Standards(...)
          When you use makepkg to build a package for you, it does the following automatically:
          (...)
          6. Removes /usr/doc, /usr/info, /usr/share/doc, and /usr/share/info from the package

          Heu ? Elle va où la doc ? Dans un package à part ? Dans /dev/null ? On bidouille à la main ?
          • [^] # Re: Intégriste ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Euh ..... *** ? Nan c'était trop facile ;)

            Plus serieusement, la doc est suprimée tout court. Seul les pages de man restent.
            La documentation etant disponible sur le net, elle n'est pas incluse sur le systeme.

            Il faut avouer que l'on lit moin de 1% de toutes les doc de /usr/doc et compagnie, alors, il ont décidés de ne pas l'inclure.
            • [^] # Re: Intégriste ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              C'est carrément déplaisant ça.

              En effet, ça sert pas souvent, mais quand ça sert, ça sauve la mise. En plus c'est seulement 6% de l'espace disque pris par ma distribution (Slackware), c'est pas bien gênant. En plus plus plus, quand t'es coincé dans une chambre d'hôtel, t'es bien content d'avoir de la doc sous la main, et pas sur un réseau inaccessible.

              Arch Linux ne semble vraiment bien marcher que pour les gens qui ont une connectivité large bande permanente. (Elle ne s'en cache pas d'ailleurs.)

              Tiens, au fait, j'ai vu que Arch Linux soulignait bien fort qu'elle était optimisée i686 et donc plus rapide que plein de gens... Je rappelle que Slackware est aussi optimisée i686, mais compatible i486. Ne pas confondre -march et -mcpu dans gcc...
        • [^] # Re: Intégriste ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          " Un @ le lance en tache de fond, un ! le désactive. objectivement c'est plus simple que sur slack ou il faut coller des:

          if [ -x /etc/rc.d/rc.truc ]; then
          /etc/rc.d/rc.truc start
          fi"

          Mais ce n'est pas plus simple que

          ln -s /etc/init.d/truc /etc/rc2.d/truc
          (rc5.d sous RedHat et clones)

          Par ailleurs, c'est plus compliqué à gérer par scripts (modifier l'info nécessite d'éditer le contenu d'un fichier texte...)
        • [^] # Re: Intégriste ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Et en comparaison avec une de ses soeurs, parmis les distribs sources (j'ai cru comprendre que c'était le cas de arch), je veux parler de gentoo ?
          Est-ce que quelqun a déjà testé les 2 (arch et gentoo) pour donner son avis.
          Pour moi, les points positifs que tu cites du côté de arch sont au moins aussi présents du côté gentoo et les points négatifs évoqués ensuite (pbm de documentation) sont compensés par la présence de ce qui fait la force de gentoo : les USE flags.
          Pour être honete je dois avouer être un utilisateur convaincu de cette dernière et donc certainement loins de l'impartialité.
  • # Slamd64

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Juste pour préciser que le port non-officiel pour machine 64bits est lui aussi passé en 10.2 aujourd'hui.

    The Slamd64 Linux Project : http://slamd64.com/(...)
    l'annonce : http://cardinal.lizella.net/pipermail/slamd64-announce/2005-Septemb(...)

    Voilà, juste pour dire que sur Slack aussi certains pense au 64 bits ;)
  • # Documentations françaises

    Posté par . Évalué à 6.

    Pour ceux que ça intéresse, voici deux documentations en français sur la présentation [1] et l'installation [2] de Linux Slackware. Elles ont été rédigés pour Linux Slackware 10.1 mais elles s'appliquent parfaitement à Linux Slackware 10.2. Elles seront mis à jour prochainement, donc en attendant, c'est toujours mieux que rien.

    Concernant le lien SlackFR de la nouvelle, il pointe en fait sur le projet Slackware Francophone aka Slack-Fr : notez la présence d'un tiret qui a son importance puisqu'il permet de faire la distinction avec le site SlackFR [3] développé par Serge Tchesmeli que les habitués du site Léa-Linux [4] connaissent bien (il me semble qu'il s'agit d'un membre-fondateur de Léa-Linux - corrigez-moi si je me trompe).

    [1] http://www.slack-fr.org/doc/presentation/index.html(...)
    [2] http://www.slack-fr.org/doc/installation/index.html(...)
    [3] http://www.slackfr.org(...)
    [4] http://lea-linux.org(...)

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

  • # Enlightenment 0.17

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    J'ai packagé E17 pour cette version de Slackware.

    Voir le journal en question :
    http://linuxfr.org/~ngc891/19455.html(...)
    • [^] # Re: Enlightenment 0.17

      Posté par . Évalué à 2.

      Oooh, je t'aime !

      Hmm, enfin, s'entend hein...
      Merci bien, j'avais la flemme de le faire juste pour tester :p

      Yth.
  • # Dérivée de Slackware pour les vielles machines

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Deux distributions, une ancienne et une plus récentes sont tirées de la slackware pour faire tourner les vielles machines.
    drinou et Pitux.
    http://drinou.alternc.org/(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.