Tristan Nitot, fondateur de Mozilla Europe, remet le couvert en rejoignant Cozy Cloud

31
11
mar.
2015
Cloud

Tristan Nitot, fondateur de Mozilla Europe et figure du Logiciel Libre en France, avait suscité l'étonnement en annonçant son départ de Mozilla. C'était il y a un mois de cela. Il avait annoncé qu'il se lançait dans l'écriture d'un livre sur la surveillance de masse, mais ce qui s'ensuivrait n'était pas clairement annoncé.

logo Cozy
Aujourd'hui, sur le Standblog, il a dévoilé qu'il rejoignait le projet Cozy. Après avoir longtemps alerté l'opinion sur les problèmes liés aux données personnelles, il décide donc d'aller encore plus loin dans son action. Participer au projet Cozy sera pour lui l'occasion de mettre en œuvre ses préconisations pour obtenir un web plus respectueux.

Enfin, nous profitons de cette annonce pour vous inviter à essayer Cozy et nous en dire ce que vous en pensez sur notre forum. Nous sommes toujours émus de l'arrivée de Tristan, mais nous serons réactifs quand même !

Mais maintenant, laissons place au principal intéressé. Voici ce qu'il déclare dans le communiqué de presse :

Mon attachement au projet Mozilla était lié au fait que le marché des navigateurs Web était en situation de monopole : développer Firefox était indispensable pour sortir le Web de cette impasse et donner un second élan à l'Internet.
Aujourd'hui, les données des utilisateurs finissent quasiment toutes dans des silos numériques qui limitent la maitrise qu'ont les utilisateurs sur leurs données. Il est temps de passer du Cloud au personal Cloud. C'est la raison pour laquelle j'ai choisi Cozy Cloud, avec l'énergie et les compétences de son équipe.

Pour être précis, Tristan officiera chez Cozy en tant que Cozy Cloud Chief Product Officer (C3PO). Son rôle sera de faire vivre le produit et la communauté. D’une part, il fera connaitre Cozy et évangélisera son usage. D’autre part, il récoltera les avis et remarques des gens qui utilisent ou s’intéressent à la plateforme. Plus le projet répond aux attentes, plus il est facile de le faire connaître. Plus il est connu, plus les retours seront nombreux et permettront à l’équipe de développement d’améliorer le produit. C’est un cercle vertueux.

Si vous voulez plus d'information sur le sujet, nous vous invitons à lire l'annonce officielle sur son blog ou celle publiée sur le site de Cozy.

Tristan Nitot

  • # Portrait de Tristan par Martin Untersinger

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 11/03/15 à 18:10.

    J'ajoute un lien vers un beau portrait par Le Monde sur Tristan : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/03/11/tristan-nitot-navigateur-du-logiciel-libre_4591132_4408996.html

    Merci à la rédaction de LinuxFR pour avoir accepté cette dépêche et à ckiller pour son journal

    • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

      Posté par . Évalué à 1.

      D'après ce que je sais du bonhomme, et au vu de la bonne bouille qu'il a, je vais m'intéresser à cette vision du cloud. Bien que je ne sois pas très chaud pour ce type de pratique.. Une question n'a pas trouvé de réponse; ils seront ou les serveurs ?

      Merci aux rédacteurs de me permettre de découvrir ce projet ;-)

      • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Une question n'a pas trouvé de réponse; ils seront ou les serveurs ?

        DTC ? On est censé héberger soi-même son instance de Cosy, non ? C'est tout l’intérêt de la solution.

        Désolé, pas pu m'empêcher. Je suis déjà ->[]

        http://gregr.fr

        • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

          Posté par . Évalué à 1.

          À terme, ils proposeront aussi l'hébergement d'instances. Pour le moment, il me semble qu'on peut faire une demande par mail.

          • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Sûrement, mais j'ai quand même l'impression que le but initial est de permettre aux gens de contrôler totalement leur propre instance. Et donc de ne pas déplacer leurs données d'un silo vers un autre.

            Je ne sais pas si ça marchera ; ça dépend fortement de la motivation des internautes à mettre les mains dans le cambouis. Seront-ils assez motivés pour :

            • acheter un nom de domaine
            • mettre en place un serveur pour installer une instance
            • le maintenir

            Exemple : identi.ca était censé devenir le twitter décentralisé. Au final la majorité des utilisateurs intéressée par la décentralisation proposée a juste ouvert un compte sur l'instance identi.ca mais n'a pas installé sa propre instance. Bref, ça n'a pas marché comme prévu ?

            C'est pas du tout ce que je souhaite à cozy, ni aux autres (owncloud…). Juste une question : est-ce que ça peut fonctionner pour le "grand public" ? La majorité des internautes plutôt qu'une minorité de nerds.

            http://gregr.fr

            • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

              Posté par . Évalué à 2.

              As-tu entendu parler de IndieHosters ? Les gens derrière ce site ont justement pensé à cela et proposent, moyennant quelques euros par mois, de s'occuper de l'achat et la gestion du nom de domaine, la mise en place d'un serveur et de logiciels libres et la maintenance de tout ça. À suivre…

              • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

                Posté par . Évalué à 1.

                À noter que pour l'instant indiehosters ne proposent que owncloud, mais qu'ils ont l'air d'être intéressés par cozycloud :

                How do we compare to CozyCloud?

                We also plan to offer their software because it’s great. We call this meta software as they allow to manage other softwares. We plan to offer hosting for any kind of meta software.

            • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

              Posté par . Évalué à 2.

              Après, il faut voir que CosyCloud a un positionnement un peu particulier selon moi. Il propose un PAAS [1] en JavaScript et développe leur propre écosystème par dessus. C'est sympa mais j'ai l'impression qu'on réinvente un peu la roue.
              Personnellement, je préfère l'approche de yunohost pour l'auto-hébergement qui agrège ce qui se fait de mieux et ajoute le SSO par dessus.
              En ce qui concerne, la partie purement PAAS, il y a déjà du monde sur le secteur et le développeur y est sans plus à l'aise (choix du language notamment).
              Après, pour Madame Michu, je pense pas qu'il y ait une grosse différence entre CosyCloud ou un Google :/

              [1]http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Platform_as_a_service

        • [^] # Re: Portrait de Tristan par Martin Untersinger

          Posté par . Évalué à -2.

          Pas sur que Mr & Mme Michu aient envie de se coller l'installation et la maintenance d'un serveur.

  • # Tristan is watching you

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 12/03/15 à 09:19.

    L'image était un peu grande (en 600x600 mais affichée seulement en 200x200 chez CozyCloud), j'ai donc déposé une version plus petite chez toile-libre.

  • # Un beau défi à relever pour le cloud personnel !

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est une excellente nouvelle pour l'équipe de Cozy Cloud !

    J'ai rencontré Tristan Nitot à plusieurs reprises, la première fois pour la sortie de Firefox 1.0 en 2004 à Paris (ça ne nous rajeunit pas !).

    J'ai une grande confiance dans le bonhomme, il n'y a qu'à voir le livre qu'il est en train d'écrire et qu'il publie au fur et à mesure sur son blog.

    Je ne sais pas exactement ce que va proposer Cozy Cloud à terme. Cependant :

    • S'ils proposent une plate-forme de service, il va falloir se différencier des géants de l'industrie et pouvoir montrer toute la transparence et la pérennité nécessaires pour gagner la confiance des utilisateurs. Cependant, le fait que tout soit hébergé simplifie grandement l'installation et la configuration pour l'utilisateur final.
    • S'ils proposent une solution à installer chez soi, alors je pense qu'il va falloir proposer une solution « clé en main », avec non seulement la partie logicielle, mais aussi la partie matérielle. Un petit cube à brancher chez soi qui se configure automatiquement, c'est à mon avis le but à atteindre… sans compter sur la valeur ajoutée à trouver par rapport aux solutions « gratuites » des géants du Web.

    Concernant la deuxième solution, certains NAS proposent déjà ce genre de services. J'utilise un NAS de la marque Synology et je trouve leur produit bien fichu. En particulier, l'interface Web est très bien faite (à condition de s'y connaître un peu pour configurer le NAS), et on peut installer différents packages comme un remplacant à Dropbox, à Google Music, à Evernote, etc. L'unique inconvénient de cette solution est qu'elle n'est pas libre (bien qu'elle s'appuie sur des logiciels libres).

    P.S. : non, je ne travaille pas pour Synology ;)

  • # Taaa taaa tatata taaa ta tatata taaa ta tatatata

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Tristan Nitot chez Cozy Cloud :

    C-3PO

    Désolé, je n'ai pas résisté !

    Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

  • # CozyCloud/Owncloud

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Quelle différence? A part PHP.

    • [^] # Re: CozyCloud/Owncloud

      Posté par . Évalué à 2.

      Et quelles différences avec Kolab (http://kolab.org/) ?
      Pour l'avoir installé depuis un peu plus d'un an sur mon serveur perso, kolab remplace allègrement les services mail/contacts/agenda et maintenant partage de fichiers de google et compagnie…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.