System-D.org, plate‑forme libre pour projets collaboratifs

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
14
3
jan.
2020
Communauté

La plate‑forme System‑D est destinée aux associations et aux collectifs, afin de les aider à s’organiser et à gérer leurs membres et leurs actions. La plate‑forme est gratuite, anonyme et chiffrée de bout en bout. Elle propose, pour le moment un agenda partagé, une liste de tâches, un forum de discussions, ainsi qu’une carte. Et ce n’est qu’un début car d’autres outils viendront étoffer cette offre.

La feuille de route du projet, publiée sur le site, est organisée en trois phases. Pour le moment, la deuxième est à peine entamée. Autrement dit, l’ambition est là pour améliorer encore cet outil performant et ergonomique afin de le rendre plus utile encore pour les associations, et autres collectifs. System-D.org est clairement un outil vraiment utile et bien fait, tout à fait ce qu’il faut pour aider à bien organiser les groupes et collectifs qui cherchent à s’unir et collaborer de façon efficace.

Un chat (sur Riot) est à disposition pour dialoguer avec l’équipe, il existe aussi un compte Mastodon (@systemd@framapiaf.org), et le code est disponible sur GitHub.


N. D. M : On notera que cette plate‑forme libre System‑D (site Web du projet et sur Riot) se nomme aussi SystemD (dépôt GitHub) ou @systemd (sur mastodon, qui n’accepte pas les « - » dans les noms), et qu’il ne faut pas la confondre avec systemd, le système d’initialisation (et son daemon) lancé il y a dix ans par Lennart Poettering. Par ailleurs, l’équipe suggère, en expliquant pourquoi, d’utiliser Chrome ou Chromium pour les fonctionnalités « Nous sommes une équipe réduite de bénévoles et les développements nécessaires pour adapter ce site à votre navigateur ne sont pas encore terminés. Vous obtiendrez une expérience optimale en utilisant le navigateur Chrome ou sa version open source Chromium. », mais « tor-browser pour encore plus d’anonymat » (donc Firefox ESR). Techniquement, la plate-forme se base sur MeteorJS et Node.js, et la licence retenue est l’AGPL v3. Des traductions en diverses langues sont disponibles.

Numericatous, pour s’initier au Libre

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, palm123 et Julien Jorge. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
11
1
nov.
2019
Commercial

Numericatous est un petit projet, lancé en auto‐entrepreneur il y a environ un mois. Le but est d’aider, initier et accompagner les citoyens dans leur découverte et leur appropriation de l’outil numérique. Bien évidemment, tout cela se fait avec des systèmes, logiciels et services libres et éthiques.

« Découvrir le libre », un nouveau livre sur le mouvement du libre

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
13
13
nov.
2015
Commercial

« Découvrir le libre », un livre publié sous licence libre GFDL, se veut une porte d'entrée sur le monde des logiciels libres, son histoire, ses valeurs, son fonctionnement. On y apprendra par exemple ce qu'est une distribution GNU/Linux, les avantages et les enjeux de l'usage de logiciels et de systèmes libres. Bref, un livre pour débutants désireux d'en savoir plus sur ce beau projet qu'est le mouvement du libre. Il y a également de la pratique avec l'installation et la découverte de la distribution communautaire Mageia.

NdM : Le sommaire de cet ouvrage de 106 pages (ISBN 9781326476427) est disponible en seconde partie de la dépêche.

Nouveautés chez Prof Tux

8
27
août
2014
Commercial

Quelques nouveautés chez Prof Tux, un site de conseils sur GNU/Linux et le Libre. Après avoir migré la boutique vers un hébergeur ayant ses serveurs en France, puis refait entièrement la boutique, toujours avec une solution libre, avoir enlevé Google Analytics (pour des raisons de respect de la vie privée), je publie maintenant de nouveaux tutoriels. Ils sont plus orientés vers le monde associatif, afin de les aider à découvrir les solutions libres disponibles et les accompagner dans leur migration.

Prof Tux

J’ai aussi rédigé un petit guide des solutions libres spécialement pour les associations. Alors, venez découvrir tout cela chez Prof Tux, il y a maintenant un système de points de fidélité.

N. D. M. : Voir aussi le Guide Libre Association de l’April (et la campagne d’appel à dons pour encore une journée).

Évolution de Prof Tux

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Nÿco, ZeroHeure et palm123. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
10
23
jan.
2014
Commercial

La boutique en ligne Prof Tux, un site de conseil sur GNU-Linux et le libre, évolue. Plus de la moitié des tutoriels sont maintenant gratuitement téléchargeables (et sont sous licence GFDL). Mais vous pouvez faire un petit don en Bitcoin (hé oui, c'est nouveau) pour me soutenir, si vous appréciez les tutoriels.

Et je me tourne maintenant un peu plus vers l'aide à la création de sites web pour particuliers, en utilisant des outils libres et des standards ouverts, bien sûr. Ceci afin que chacun, simplement, puisse devenir un acteur du web, et non plus un simple spectateur, consommateur. Pour que tout le monde puisse contribuer, s'exprimer, partager ses idées.

Ouverture de la boutique en ligne Prof Tux

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
25
10
sept.
2012
Commercial

Demain, j’ouvre ma boutique en ligne (sous Prestashop), en tant qu’auto‐entrepreneur.

Je vends des cours en ligne (au format numérique uniquement) sur GNU/Linux et le Libre. J’ai rédigé moi‐même tous les cours et tutoriels, et ils sont sous licence libre (GFDL).
Je fais aussi du conseil, de l’aide, par courriel uniquement.

Je m’adresse aux particuliers, débutants en informatique, qui souhaiteraient se former sur GNU/Linux, de façon simple et peu coûteuse. Le but n’est pas de devenir admin système, ou de passer la certification LPI, mais d’être autonome et de pouvoir utiliser seul le système.

L’adresse de la boutique est : http://prof-tux.fr

Cela fait des mois que je préparais cela, maintenant, j’y suis !