Un petit vent d'hiver

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
9
mai
2003
Microsoft
Trois mois après le Forum Solution Linux - où Microsoft etait présent - nous avons droit à un petit éditorial sur le ressentiment d'un « architecte du département marketing technique de Microsoft France » face à Linux, ou plutôt face à l'activité fébrile gravitant autour du système d'exploitation.

Certes, on pensait que tout avait été entendu, mais là, il s'agit d'une opinion presque personnelle (mais sûrement commandée), suite à un événement particulier de la communauté... Intéressant, d'autant qu'il n'y a pas que du faux.

Aller plus loin

  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 10.

    Rah, mais c'est pas d'un « architecte du département marketing technique de Microsoft France » , c'est notre Bugnon favori, le trollofudeur professionel !

    Tout fout le camp, je vous dis...
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est un ponte de chez M$, exact?
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 10.

        je sais pas qu'il est exactement mais c'est pas un mauvais bougre non plus, il y a quelques années il avait pondu un article de ce genre sur linux et il avait répondu à mes courriels avec humour ^^

        enfin bon il y a des trucs vrais dans cet article mais quand on lis

        "Le débat actuel en Europe sur la brevetabilité du logiciel prend une dimension assez intéressante lorsqu’on apprend que la société SCO Group (ex Caldera) intente un procès à IBM pour avoir fourni à la communauté Linux des technologies Unix qui étaient sa "propriété". Je me demande combien de projets Open Source intègrent illégalement des technologies brevetées."

        on se rapelle soudainement pour qui il travaille ;)
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 0.


          "Je me demande combien de projets Open Source intègrent illégalement des technologies brevetées."

          Et moi c'est le contraire : combien de projet Krosoft intègrent illégalement du code libre? Il me semble avoir entendu que la pile TCP/IP d'un certain OS propriétaire de "piètre qualité"™ utilise pas tout à fait légalement du code libre.




          ---------------
          La marque "piètre qualité"™ et son logo sont des marques de M$ déposées et/ou utilisées aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 4.

            mais dont tu n'as pas le droit de dire le nom pour des raisons légales je suppose ?

            tu apprends vite ;)
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 10.

            Ca suffit les legendes urbaines.

            C'est la pile TCP/IP de Windows 95 qui integre du code BSD. Relis la licence BSD. Et relis ta phrase.

            La licence BSD permet d'utiliser tout a fait legalement du code brevete avec. donc Microsoft a egalement le droit de l'utiliser.

            Et on se demande encore pourquoi certains preferent la GPL ...
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 2.

              Et l'affichage du copyright, il est ou ?
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 10.

                |Et l'affichage du copyright, il est ou ?

                Dans les binaires, comme il se doit.

                Fais donc des strings sur les utilitaires tel que ftp ou nslookup.
                Tiens, sur un windows 2000 :

                Sur nslookup.exe :
                @(#) Copyright (c) 1985,1989 Regents of the University of California. All rights reserved.
                @(#)nslookup.c 5.39 (Berkeley) 6/24/90
                A.ROOT-SERVERS.NET.
                @(#)commands.l 5.13 (Berkeley) 7/24/90


                Et on trouve des choses similaires dans ftp, rsh ,rcp , et peut etre d'autres (pas que ca a faire que de tout tester).

                ET ON SE DEMANDE ENCORE POURQUOI CERTAINS PREFERENT LA GPL ...
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  C'est marrant, moi, j'ai réussi que à le trouver dans ftp.exe.
                  Et ça ne me géne pas vraiment que microsoft reprenne des programmes standards qui agissent correctement, plutot que de redevelopper la roue, encore et encore.

                  je rappelle que FreeBSD a été financé en partie par Berkeley, qui doit une partie de son argent au gvt ricain, et donc, par la même qui récupére le travail pour le bien des particuliers et des entreprises. Le but, c'est de faire un maximum de satisfait, non ?
                  • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                    Posté par . Évalué à 8.

                    Hmmm, d'accord.

                    Donc, selon ton raisonnement, il est normal que le contribuable américain (qui a déjà payé ftp.exe à travers la subvension) rachete à nouveau ftp.exe à Microsoft?

                    Tu me repondras que Microsoft fournit peut-etre ftp.exe gratuitement, et que 0% du prix de win95 est dû à ftp.exe.

                    Mais alors pourquoi Microsoft ne donne pas acces aux SOURCES de ftp.exe?
                    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Et ? il aurait été sous GPL ton client ftp ca n'aurait pas empeché la revente. Il faut savoir contre quoi tu te bas : l'acces aux source ? le droit de diffusion ? le droit de modification ou la gratuité ?
                      La GPL si mise en avant ne garanti que les 3 premiers, certainement pas la gratuité

                      > Mais alors pourquoi Microsoft ne donne pas acces aux SOURCES de
                      > ftp.exe?

                      Je croyais qu'il avait simplement repiqué les source du client sous licence BSD ? le contribuable a déjà acces aux sources du client subventionné.
                      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                        Posté par . Évalué à 3.

                        La GPL si mise en avant ne garanti que les 3 premiers, certainement pas la gratuité

                        Pas formellement mais comme j'ai le droit de redistribuer, je prends le source de MS, je patche éventuellement 3 trucs à la noix et le lendemain je redistribue gratuitement et là MS va pouvoir se brosser pour continuer à en vendre. Bref, la GPL induit quasi automatiquement la gratuité.
                        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Meme pas besoin de patcher 3 trucs. Tu peux redistribuer directement le binaire, meme.

                          C'est faux de dire qu'un produit GPL doit etre gratuit (on a le droit de le vendre), mais un produit GPL peut necessairement etre trouve gratuitement, il suffit de trouver quelqu'un qui l'a et veut bien te le copier.
                          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Oui et non
                            Si le produit est uniquement du code, d'accord, mais si le soft utilise de quoi sous copyright, genre icone, dessin, etc?
                            pour les jeux, c'est énorme (quake2 est gpl, mais faut tjrs l'acheter en théorie pour jouer...)

                            Je pourrais même mettre les feuilles *.ui de qt designer en non-gpl je crois...
                        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Bref, la GPL induit quasi automatiquement la gratuité.

                          Chut ! Il ne faut pas le dire :)
                    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                      Mais alors pourquoi Microsoft ne donne pas acces aux SOURCES de ftp.exe?

                      Tout simplement parce que c'est sous licence BSD ! C'est l'ine des raisons qui font que je préfère la GPL.
                    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      Ben, le boulot enorme de portage de ftp.exe sur windows est ce que paye le consommateur américain, non ?

                      De la même façon que tu payes les subventions des agriculteurs et que tu payes leur légumes.
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              3ieme clause de la license BSD:

              " [...]
              Redistributions in binary form must reproduce the above copyright notice, this list of conditions and the following disclaimer in the documentation and/or other materials provided with the distribution."


              C'est marrant, mais je vois aucun texte de ce genre dans mon cd oem de windows95 (qu'on m'a forcé à acheter) :o)
              Mais je viens de comprendre!! Peut-être que la pile TCP/IP n'était pas incluse dans la version OEM de w95. Voilà pourquoi ca plantait, et que je suis passé à Mandrake!

              Hmm, damned! Encore un mauvais coup de ces sociétés qui s'achetent des jolis stands sur le salon "solution Linux" a coup de pétro-dollards et de traite des blanches...
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 9.

                La clause de la licence BSD ne stipule en aucuns cas que un fichier texte doit exister. Voir mon message plus haut pour preuve de ce que j'avance.

                D'autre part, il suffit de reflechir un peu : si une violation d'une licence pouvait etre prouve sur du code de chez Microsoft, j'espere bien que l'on ne se priverait pas non ?

                Malheureusement, des licences aussi souples que la licence BSD, ou MIT, ou Apache ou consort permettent ce genre de recuperation.

                La licence BSD est certes une des pires dans ce cas, vu la possibilite de publier le copyright dans le BINAIRE qui est redistribue. Oui c'est tordu. Mais on n'en attends pas moins de chez Microsoft non ? Ils ont respecte la licence BSD, a la lettre (et bien evidemment pas dans l'esprit).
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à -1.

              Exact mais quand tu utilises du code BSD, tu dois le mentionner il me semble, et MS à toujours nié.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à -1.

            Et ms dos, ne l'ont-il pas astucieusement volé?? M$ ne se sert pas seulement dans le libre, mais chipe le code propriétaire des autres. On pourrait leur renvoyer la question: combien d'applis ms utilisent illégalement des technologies brevetées ou copyrightées? Seulement, le petit malin qui aura le malheur de le prouver se verra poursuivi pour ingéniérie à rebours. Cherchez l'erreur...
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 8.

          La, le vrai probleme, c'est qu'il mélange tout: le droit d'auteur et les brevets logiciels qui sont deux choses différentes.
          Le brevet protège une idée (souvent pas trés neuve, ou coulant de source) alors que le droit d'auteur protège le travail d'une personne ou d'une société.
          Le brevet est naturellement utile car il permet normalement de protéger l'auteur d'une idée géniale, seulement c'est de moins en moins le cas, et pour les brevets logiciels c'est trés souvent même pas innovant (mais les USA brevettent tout, meme ce qui existe deja, donc...)
          Un bel exemple de brevet logiciel débile (un brevet sur les projections mathématiques de 6eme), qui pourrait obliger tous les softs de 3D (blender, pov, etc...) a bridé les logiciels, est le suivant: http://pictosphere.com/uploads/US6157385.pdf(...) .... Et je passe tous les autres brevets bidons du meme mec qui ne sont que de simples programmes utilisant openGL (y'a le code source...).

          Amusez-vous bien.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 5.

            Et Gailly, l'auteur de gzip, qui pendant ses recherches d'anteriorité est tombé sur le brevet d'un algorithme de compression infinie:

            http://gailly.net/05533051.html(...)

            Vivement que ca soit inclue dans winzip 10.0!! ;o)
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 5.

            Dans le dernier linux mag, ils citent meme un brevet sur le XOR !!
            (brevet US 4,197,5900)

            C'est vraiment n'importe quoi ...

            Les brevets sont peut-etre interressant et utiles dans certains, mais je crois qu'il beaucoup d'abus et de mauvaises utilisations. Quel est la proportion de brevet reelemnt utiles et qui ne sont pas là seulement pour permettre de ne pas mettre les avocats au chomage ?
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 10.

              evolutions inevitables :
              -1950-1973 : 30 gloirieuses : y avait pas assez de bras pour tout faire. Meme les plus nuls pouvaient y arriver.
              -1973 - 1980 : apres la crise du petrole : tous les canards boiteux a la poubelle.
              -1980 -1990 : la nouvelle generation de l'apres guerre bcp mieux formée arrive aux commandes : toutes les entreprises de papa (style bousac) sont ballayées.
              -1990 -2000 : Y a plus rien a netoyer. tout le monde sait se defendre. Les profits continuent grace a la productivité generée par l'informatique et par internet., par la decentralisation de la fabrication dans des pays a bas salaires.
              -2003 : plus aucune piste de profit tout le monde fait pareil. Pas de nouvelle techno en vue. Seule porte de sortie : les profits sur les brevets, copyrights ,...

              je ne sais pas trop bien comment ca va finir ... surtout avec le papy boom en vue... p'tete qu'on va devoir payer pour respirer ....
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Très pessimiste et en vrac:

                - 2003-2033 : Papy-boom: croissance assurée par les services de santé/sociaux pour personnes agées (ambulances, infirmiers, médecins, maison de retraites, prothèses, ), assurances "senior", construction immobilière dans le grand-sud pour cause d'héliotropisme, pompes-funèbres & concessions dans les cimetières, taxis (car je pense qu'il va être interdit de conduire après un certain âge), gadgets pour rester "jeune" en étant vieux (teinture pour les cheveux, chirurgie esthétique), gadgets nostalgie (vestes en cuir "Elvis Presley" ou "Johnny", Coca-Cola "Rétro", compil années 60-80-90)...
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par . Évalué à 6.

                  A mon avis le papy-boom va surtout se traduire par une chute de l'Europe au profit de pays montants comme l'Inde ou les pays d'Asie du sud-est.

                  Le Japon risque lui aussi d'aller mal, par contre l'Amerique du Nord a suffisement d'immigres pour limiter le vieillissement de la population.
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y a l'arrivé de la télévision numérique terrestre, les étiquettes sans contacts, les coms sans fils haut débit à bas cout, l'arrivé de PC "vraiment pas chère" qui permet de déveloper très rapidement ce qui aurrait été un overkill il ya quelque temp (un pc plutot qu"une machine dédié couteuse à mettre aux points et difficilement upgradable),...

                "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 7.

            Le brevet protège une idée
            Pour moi, le brevet ne protége pas une idée mais la matérialisation d'une idée, sa mise en pratique dans un mécanisme.
            Quant on parle de brevet logiciel, on parle de breveter la formulation d'une idée et non pas sa matérialisation, c'est à dire qu'on est dans le domaine du langage et non dans le domaine matériel comme avec les brevets industriels. C'est un autre niveau dans lequel il est impossible de faire la différence entre 2 formulations d'une même idée ou entre 2 formulations trés identiques de 2 idées différentes. Bref, c'est impossible.
            Dire que les brevets protégent les idées c'est mettre un gros flou sur la différence de réalités entre les brevets industriels et les brevets logiciels qui est la base du probléme.
            Même un non défenseur des logiciels libres peut se rendre compte que mettre un pied dans le domaine des brevets logiciels c'est entrer dans l'enfer des bureaux, procédures, procés, vérifications, vérifications de vérifications, qui en fin de course ne marcheront pas. Ou alors un bureau laxiste comme celui des usa qui brevettent n'importe quoi vu que le ridicule ne tue vraiment pas et que pendant ce temps les dollars s'engrangent.
            D'ailleurs certains non défenseurs des logiciels libres se rendent bien compte de cette réalité mais soutiennent néanmoins les brevets logiciels, puisqu'ils ont bien l'intention de manger une part du gateau au passage.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            Sauf que le brevet ne devait pas protègé l'idée mais le procéssus technique pour y arriver, c'est en commencant à breveter les idées qu'arrive la dérive des brevets et à un véritable bordel juridique qui ne proffite qu'aux plus riches.
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      notre Bugnon favori, le trollofudeur professionel

      Excellent diagnostique.

      Ce type a un discours qui se veut débonnaire, mais qui cherche à nouveau à semer le doute, répendre des rumeurs et des demi-vérités.

      D'ailleurs, c'est son boulot (marketing), il est relativement habile, mais franchement, ce n'est pas très approfondi... les ficelles sont grossières.

      D'ailleurs, il parle beaucoup de récup et il s'y connaît, il fait de la récup de Vian.

      Pour ma part je ne rentre pas dans son jeu !
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 10.

        D'ailleurs, il parle beaucoup de récup et il s'y connaît, il fait de la récup de Vian.

        Et oui, il a toujours été d'usage d'avoir à porter de mémoire de jolies phrases et citations pour pouvoir combler un vide ou encore assoir une opinion en guise d'argument péremptoire, à l'usage de ceux qui ne savent pratiquer le Sophisme. Quoiqu'en la personne de monsieur Bugnon, j'y vois un sophiste de bonne facture...

        "L'ignorant affirme, le savant doute"
        Aristote

        Voilà pour ma citation qui tue!
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je l'aime bien celle-là...

          Sinon, je voudrais savoir comment Mr Bugnon ose comparer (en termes de failles) la totalité des produits OpenSource aux seuls produits Microsoft ! C'est un peu fort quand même. La disproportion en nombre est énorme !
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Ben ouait, faut comparer à produits identiques.
            Ex apache et iis. Nombre de pb de securité, par rapport à leur part de _marché_ respective. Surtout que apache est open source.
            M'enfin, il parait que ce calcul est à la mode en ce moment...

            _troll_
            Maintenant, je ferais pas la comparaison pour sendmail.
            _/troll_
            Sauf que j'ai le choix de mettre sendmail ou un autre server mail, si celui-ci me plait pas.

            Ben sinon, je pense que tout n'est pas faux dans ce qui est dit.
            Mais c'est clairement un discour pour faire douter les DSI.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 3.

        les ficelles sont grossières.

        C'est toujours pareil, les ficelles sont grossieres pour ceux qui connaissent deja bien le sujet mais pour quelqu'un qui s'y connait peu va essayer de demeler le vrai du faux.

        Car il y a du vrai, mais je trouve qu'il est fort pour fait croire que Windows est un gentil outil pour gagner son independance des mechants fournisseurs de services Unix qui veulent pas vous laisser partir.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 10.

        Bien vu ! d'ailleurs, j'attire l'attention de tous sur une campagne insidieuse à l'heure actuelle, relayée en particulier par le Gartner Group, dont la substance est en somme "Ouai Linux y a des trucs bien faut avouer, mais Microsoft c'est quand même mille fois mieux". Presenté ainsi, de manière insidieuse et non manichéenne l'argumentaire a beaucoup plus de chances de passer, et je crois que c'est hélas efficace; je constate en effet depuis quelque temps des échos de plus en plus nombreux à ce genre de discours dans le baromètre qu'est Slashdot en particulier.

        MS est vraiment le roi du Marketing, passé maître en manipulation de l'opinion, ils ont réussi en particulier le prodige de faire croire au grand public que tout produit MS doit occuper inexorablement la totalité de sa niche, comme si c'était dans l'ordre naturel des choses, que ses produist étaient irrésistibles. Que l'on se souvienne par exemple de l'hystérie Windows 95 avec la mobilisation de la presse et de la télévision, du grand art, vraiment.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > Que l'on se souvienne par exemple de l'hystérie Windows 95 avec la
          > mobilisation de la presse et de la télévision, du grand art, vraiment.

          Sauf qu'a l'époque l'arrivée de Win95 pour le grand public était effectivement une énorme avancée dans le monde PC pour monsieur tout le monde.

          Evidement maintenant ca parait dépassé, mais faut comparer avec ce qui se faisait à l'époque. Certains continuent à penser que Linux n'est pas autant accessible que Win, mais si Win n'a pas bougé Linux l'a fait grandement. A l'époqe il fallait être un passioné.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 3.

            Sauf qu'a l'époque l'arrivée de Win95 pour le grand public était effectivement une énorme avancée dans le monde PC pour monsieur tout le monde.

            Dans le monde PC peut-etre, mais pas dans le monde de l'informatique-pour-monsieur-tout-le-monde.

            Quand il est sorti, on l'a appele "MS Mac 85".
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour être exact les maqueux, disait windows 95 c'est MacOS 84.
              Heureusement c'était quand même mieux que ça !
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 3.

                Ah, au fait c'était pas vraiment une avancée dans le monde PC, j'oubliait OS/2.
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  OS/2 était techniquement bien meilleur que windows. La grosse erreur d'IBM a été de vouloir le vendre cher sous prétexte qu'il était meilleur. Quand IBM s'est réveillé et a proposé OS2/wharp à un prix correct, il était beaucoup trop tard (vers 1999) et une alternative encore meilleure que OS/2 était disponible : Linux. Le résultat, tout le monde le connait.
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              avec win 95, on était au bord du gouffre, win 98 fut un grand pas en avant :)
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            A l epoque, Linus postait des news pour dire que Linux 1.2.13 était out ... je pense que conparer a des MacOS serait plus aproprié, ou d autres OS graphiques ( IBM ? SUN ? HP ? )
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              à l'époque il existait déja des OS qui tournaient au dessus de msdos et utilisaient un serveur X. On pouvait même faire tourner windows 3.1 dans une fenêtre.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis complètement d'accord.
        La plupart des bases de son argumentation sont fausses, les phrases genre "il y a plus de vulnérabilité de sécurité sous Linux que sous Windows", c'est vrai quand on regarde "bêtement" les chiffres, mais en regardant de plus près la plupart des vulnérabilités trouvées sur le noyau Linux sont complètement inexploitable à distance(je ne parles pas des vuln locales qui, pour moi, ne sont pas de vrais vuln)

        Le budget moyen des licences c'est plutôt 10% à 20%, au minimum.

        De manière générale je trouves l'auteur de très mauvaise foi, et il a une attitude très "parisienne", avec ses remarques genre "ca fait pas pro", ou ses raccoucis pseudo-technique de marketeux qu'il est.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          (je ne parles pas des vuln locales qui, pour moi, ne sont pas de vrais vuln)

          ouais euh ça dépend...les machines multi utilisateurs ça existe...
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          De manière générale je trouves l'auteur de très mauvaise foi, et il a une attitude très "parisienne", avec ses remarques genre "ca fait pas pro", ou ses raccoucis pseudo-technique de marketeux qu'il est. Oui dans un sens c'est très vrai, cette attitude est dédaigneuse. Mais il y a une chose sur laquelle il a raison, c'est l'intolérance. Il n'y a qu'à lire quelques forums ici ou là. C'est la seule vérité que je lui accorde personnellement, le reste est une analyse partisane (et compréhensible)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      le bugnon est sur-médiatisé par Linuxfr ;-)

      les points bugnon vont voler !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Rien que la dernière phrase, qui semble indiquer qu'un outil ne peut changer la face du monde (comme le moteur à explosion, par exemple, qui n'a eut aucun impact sur la société, c'est bien connu), montre à quel point il cadre parfaitement avec la section "dire des idioties" de sa citation de Vian.

      On retrouve bien là le trollofudeur professionel qui nous sort comme à son habitude une vision malsaine du libre et de sa 'communauté' adaptée pour le décideur pressé qui ne s'interresse pas vraiment au libre.
  • # Quand l’hôpital se fout de la charité…

    Posté par . Évalué à 6.

    Extrait de l'article:

    Pour comprendre, il suffit de réaliser que, depuis des années, des gens très intelligents réfléchissent à la manière de changer l’image négative qu’ont de l’informatique les entreprises, image liée souvent à une dépendance complète vis-à-vis d’un fournisseur de matériel, de logiciels et de services. Citer des noms serait délicat d’un point de vue légal, mais ces sociétés, qui par leurs méthodes réussirent à faire naître ce sentiment de dépendance, avaient d’assez jolis stands sur le salon "Solutions Linux" ... étonnant, non ?

    N'exagerons rien. Le stand Microsoft n'était pas aussi joli que ca.
    • [^] # Re: Quand l’hôpital se fout de la charité…

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Le stand de Microsoft etait surtout intéressant :)

      Salut à tous,

      J'ai moi même assisté à Linux Solutions, en tant que visiteur et exposant, pendant toute la durée du salon. J'etais d'ailleurs allé discuter plusieurs heures avec Microsoft. Pas avec Pierre Bugnon, mais avec un dénommé Laurent, qui etait ma fois plutot sympathique (bien que de mauvaise fois, marketing oblige). J'avais a cette occasion publié un article, qui est passé sur Linuxfr ( http://linuxfr.org/2003/03/10/11643.html(...) ).

      Microsoft répond surement à cet article, et à bien d'autres articles qui sont sortis au cours des derniers mois sur le net comme dans la presse. La rédaction est impeccable, bien qu'on se doute que ce n'est pas un simple temoignage personnel, mais un gros travail d'une équipe marketing. Mais je reste convaincu qu'un discours écrit pendant trois mois par des commerciaux, ne sonnera jamais aussi vrai que celui concis d'une quelconque personne sincère et honnête.

      Un discours classique de chez Microsoft, qui ne dit que des odieux mensonges ou des demi vérités et qui feind de n'avoir toujours pas compris que la GPL garantit la propriété intellectuelle. Je vais donc juste répondre à quelques points.

      Le seul paragraphe que j'ai trouvé intéressant est celui qui traite du "linux pognon". C'est un sujet qui peut être préoccupant en effet. Mais ce que ce monsieur oublie de préciser, c'est que les licenses libres permettent de faire des bénefices, et que les entreprises qui investissent dans GNU/Linux ne prennent pas la place de développeurs indépendants. Je ne vois aucune récupération pour l'instant. Mais j'imagine que c'etait pour semer la confusion... Quand au problème que le pavillon associatif soit beaucoup plus convivial que les stands de IBM, HP, Bull, Oracle ou Sun... - tiens ils ont oublié de citer Apple? Ha... on me dit dans l'oreillette que des tas de produits Microsoft tournent sous MacOSX ;-) - c'est un autre problème. Les filles "potiches" et les commerciaux au sourire carnivore, ça attire peut etre moins le linuxien moyen :)

      Cet article fait aussi sourire :) Microsoft est très souvent porté en victime, c'est un peu gros quand meme... Palladium est là pour nous protéger, on diabolise Microsoft, Microsoft victime d'une cabale (tiens ca me fait penser aux régimes totalitaires, dans lesquels il ya toujours un complot qui veut la peau du gentil dictateur)... Microsoft, c'est presque lui qui a inventé les logiciels libres! (interopabilité etc.). Aller vers Microsoft, c'est être indépendant... Franchement ils ont du bien se marrer, les gars qui ont ecrit ca :))

      Ensuite, la diversité du milieu "associatif", c'est une richesse que le monde Microsoft n'a pas. Dans cette diversité, je vois la démocratie. Parce que GNU/Linux ce n'est pas une armée de petits soldats qui obéissent à un grand chef milliardaire. Pas de pensée unique, ce sont des individus indépendants, qui pensent par eux meme, chacun avec ses conceptions et ses idées. Oui je suis content d'avoir le choix, et je suis content de la passion des debats du style Gnome vs KDE, Vi vs Emacs, distribs commerciales et basees sources etc. C'est une merveilleuse richesse, le fait de pouvoir choisir! C'est ca aussi la liberté. Chacun y trouve son compte... je vois pas où est le problème.

      Pour conclure je dirais que ce grand communiqué marketing dénote une fois de plus de l'anxiété de Microsoft face à GNU/Linux... Normal, c'est eux, les victimes ;-)
      • [^] # Re: Quand l’hôpital se fout de la charité…

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Une chose aussi que je trouve intéressante, la référence à SCO.

        Le débat actuel en Europe sur la brevetabilité du logiciel prend une dimension assez intéressante lorsqu’on apprend que la société SCO Group (ex Caldera) intente un procès à IBM pour avoir fourni à la communauté Linux des technologies Unix qui étaient sa "propriété". Je me demande combien de projets Open Source intègrent illégalement des technologies brevetées.

        Les prises de positions étonnantes de SCO sont-elles une simple aubaine pour Microsoft, où alors Microsoft soutiendrait (secrétement) SCO pour décrédibiliser le monde du libre?

        Je n'ai pas la réponse à cette question. Quel est votre avis?
        • [^] # Re: Quand l’hôpital se fout de la charité…

          Posté par . Évalué à -2.

          Les prises de positions étonnantes de SCO sont-elles une simple aubaine pour Microsoft, où alors Microsoft soutiendrait (secrétement) SCO pour décrédibiliser le monde du libre?

          Je n'ai pas la réponse à cette question. Quel est votre avis?


          Est-ce que tu penses que le gouvernement americain a reellement tire profit de technologies des extra-terrestres a Roswell ?
        • [^] # Re: Quand l’hôpital se fout de la charité…

          Posté par . Évalué à -2.

          MOUAHAHAHAHAHAHAHAHA!
          celle-là, c'est la meilleure de la journée. Merci.
      • [^] # Re: Quand l’hôpital se fout de la charité…

        Posté par . Évalué à 3.

        je crois qu'il y a pas grand chose à ajouter, c'est clair et precis, reste à le faire lire encore et encore au plus grand nombre (un peu comme le dossier "piege dans le cyberspace" de Roberto di cosmo)

        du coup je suis retourné voir ta précédente news (que j'avais vu mais j'etais pas allé voir ton article) et je suis allé voir l'article sur LEA, hé bien j'invite ceux qui ne l'ont pas lu à le faire, c'est très intéressant (même si un peu parti-pris (c'est pas grave, c'est le bon ;-))

        a+
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 4.

    Je cite:
    1. Il y a moins de failles de sécurité dans les systèmes d’exploitation Microsoft que dans les distributions Linux. Suivant les distributions, le rapport varie de deux à plus de trois fois moins
    mais lui, ne cite pas:
    Il ne m’est évidemment pas possible de publier sur un site Microsoft les noms des sociétés, donc des distributions Linux, qui sont "perfectibles" en terme de sécurité (nombre de failles, criticité, délais de correction).

    Moi je me dis que je vais virer linux de mon ordi et remettre windows parce que c'est vachement plus sur !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 7.

      Le problème, c'est qu'il parle de failles découvertes, et pas de failles présentes ....

      Alors évidemment, si on fait de l'open source (ou meme du logicel libre :), il y a potentiellement plus de failles découvertes, mais ca ne veut pas dire qu'il y a vraiment plus de failles ...

      Et oui, Mr Bugnon, il a peut de la désinformation autour de Linux, mais faites attention à ce que vous dites sur Windows, quand meme ...
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        Et il parle pas d'eventuelles failles connues mais pas rendues publiques, et encore moins de celles de IE.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Notamment celle-ci qui me fait hurler de rire :

          Faites une page html dont le code sera
          <html> <form> <input type crash> </form> </html>

          Ouvrez la avec IE. Oooooh que c'est beau ça crashe.

          Démo : http://ptitlu.org/plop-test.html(...)

          Alors un browser qui s'écroule sur ce genre de choses ce n'est peut-être une faille au sens propre du terme. Mais c'est AMHA représentatif de leur manière de traiter le consommateur...
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            c'est vrai que c'est bo :
            iexplore.exe a rencontré un problème et doit fermer. Nous vous prions de nous excuser pour le désagrément encouru. ....

            ...Veuillez signaler ce problème à Microsoft.



            c'est cela ouii.... je vais leur envoyer un rapport ca leur donnera du boulot

            \_o<

            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              Tiens ... j'en ai une autre ;)

              windows 98 :

              démarrer / éxecuter

              taper /con/con .

              Attention, sous windows ça veut rien dire, mais c'est pourtant violent.
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 1.

                Si, ça veut dire quelque chose, au contraire. C'est le fichier d'accès à la console texte, il me semble (ou un truc du genre).
                Tu remarqueras que, où que tu sois, tu ne peux pas créer de fichier ou de répertoire s'appelant 'con' sous DOS et autres dérivés.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 3.

          Cette partie de l'édito le décribilise complètement. Même si j'ai de sérieux doute sur les capacités intellectuelles des décideurs préssés, là c'est trop gros, ça passera pas !
          Windows c'est super, ça vous rend libre... c'est du même niveau.

          Je ne pense pas que quelqu'un connaissant un petit peu Microsoft se laisse avoir par ça et puisse prendre l'ensemble de l'édito au sérieux.

          Un grand merci à M. Bugnon, je me suis marré du début à la fin :D Il me fait penser au ministre irakien qui expliquait que les ricains prenaient branlée sur branlée alors que le monde entier avait les preuves du contraire.

          Ce monsieur aurait-il écrit d'autre sketchs dans le même esprit ? (ça me détends:)
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 2.

        Le problème, c'est qu'il parle de failles découvertes, et pas de failles présentes ....

        Mouais... sauf que les failles présentes et non découvertes, c'est un peu un non sens et un procès sans fondement. On ne peut être sûr qu'elles existent et on ne peut donc leur reprocher.

        Alors évidemment, si on fait de l'open source (ou meme du logicel libre :), il y a potentiellement plus de failles découvertes, mais ca ne veut pas dire qu'il y a vraiment plus de failles ...

        Le calcul du nombre de failles est débile autant que la gravité de ces failles qui constitue un jugement de valeur éminemment discutable. Le seul calcul valide selon moi est celui du nombre de jours de vulnérabilités (i.e. entre la publication de la faille et la mise à disposition du correctif) car là nous sommes alors dans une situation potentiellement dangereuse pour l'utilisateur. Je n'ai pas revu de test de ce genre depuis un ou 2 ans mais le dernier n'était pas à l'avantage de Microsoft.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          On peut compter le temps entre la découverte de la faille et la disponibilité d'un correctif sous quelque forme que ce soit (un patch donc). Lui il compte le temps entre la découverte de la faille, et la disponibilité du correctif packagé pour une distribution donnée.

          A mon avis sa façon de compter est la bonne. Si on trouves une faille dans la libc 2.3.x, et que j'ai une redhat 9, je penses que celui qui remplace sa libc par une 2.3.x patchée et compilée à la main est :
          - soit sacrément doué, et comprend toutes les différences entre la libc de la redhat 9 et la libc "standard" (NPTL, sysenter/sysexit,...) et l'impact que ça peut avoir sur ça machine
          - soit complètement inconscient de la portée du changement qu'il réalise.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            Sur ton PC avec lequel tu surfes sur internet et tu ecoutes tes mp3, tout le monde s'en fout de ta petite faille.
            Les failles, il faut les corriger sur les ordinateurs "importants" (je ne mets rien de precis derriere ce terme, si ce n'est que ce sont ces ordis là sur lesquels la faille sera exploitee par des mechants hackers si personne ne la corrige)
            Je pense que les admins de mainframe, ils savent patcher leur logiciels (ou alors ils administrent des win2000, arf)
            Je dis ca sans jugement sur quiconque, hein ; moi non plus je sais pas compiler mes applis. bouhouhou.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 4.

        il y a potentiellement plus de failles découvertes, mais ca ne veut pas dire qu'il y a vraiment plus de failles ...
        Ben au contraire meme, si tu prend OpenBSD considere comme securise (voir meme considere comme ce qui se fait de mieux), ben de la failel ils en trouvent tout le temps, en permanence en fait. Il y a des equipes qui auditent les packets en permanences, et les patchs pleuvent litteralement.
        http://www.openbsd.org/errata.html(...) (choisir une autre version)

        Il y a generalement plus d'une trentaine de "security fixes" par version. Et ca c'est juste pour les packages qui ont ete acceptes par l'equipe, on ne parle meme pas de la floppee de package qui se sont fait sortir pour cause de problemes de securite.

        Moralite les failles de securite, c'est ceux qui en trouvent le plus qui en ont le moins.

        Kha
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 5.

      Euh, quand il compare l'OS Microsoft et les distributions linux, j'ai comme un doute.
      Je crois savoir qu'une distribution = OS + beaucoup d'applications
      Finalement, un rapport de 1 a 3 est carrément flatteur pour linux, vu le contenu des 3CD de Mandrake ou Red Hat (par exemple).
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Le meilleur moment c'est quant il ecrit qu'il y a eut deux chevaux de trois sur des produits linux... et aucun sur windows.

      aucun !!!!

      Bon, je sais pas mais mon antivirus il en connais pas mal des chevaux de trois lui..

      et je ne parle par de "nimda"... fear !
      windows secure ?, il est simplement pas credible.
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      # En 2002, Microsoft a, en moyenne, mis à disposition les correctifs de sécurité 12 jours après que les failles aient été rendues publiques. On est à plus de 50 jours (de moyenne, je le rappelle) pour certaines distributions.

      méouibiensur

      d'ailleurs ptrace c trjs pas corrigé ? :p
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 6.

    Bof, une belle page de pub pour MS ...

    "... C’est pragmatique comme approche et assez surprenant, mais si demain tout le monde s’enthousiasme sur "Plan 9" de Lucent Technologies (qui me semble personnellement beaucoup plus innovant que le noyau Linux) et bien il y a fort à parier que Microsoft fournira les outils nécessaires pour faire cohabiter cet environnement avec Windows...."

    Sinon, que pensez vous de plan 9 ... Y'en a-t-il qui l'on essayé, utilisé ...

    http://www.cs.bell-labs.com/plan9dist/(...)

    Commentaires ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 0.

      en fait le seul commentaire que j'ai à faire c'est pas à propos de plan 9 mais à propos du fait qu'ils font fournir des outils pour faire cohabiter des environnements avec windows ..

      ils vont fournir des .deb .rpm de samba ? oops

      bon je sais c t pas très intelligent de ma part ..

      je vais dans mon coin et j'attends les [-] :p
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 8.

        Ben c'est vrai en plus... à part le kit de services UNIX pour lequel ils ont eut des récompenses je vois pas ce qu'ils font pour l'interopérabilité. Les développeurs de Samba, de Wine, des pilotes NTFS et j'en passe doivent rire jaune. Si les dual boot peuvent exister c'est surement pas grâce à MS et à leur installeurs qui laissent supposer que seul Windows puissent exister et qui écrase tous les boot manager à récupérer après avec un cd bootable d'un autre système. Franchement c'est se foutre de la gueule des gens d'oser écrire ça: On conçoit un système d’exploitation et des applications qui ne fonctionnent que sur des machines à base des processeurs Intel (VIA ou AMD) et on se débrouille pour permettre la cohabitation avec d’autres environnements. Ce fut la stratégie de Microsoft pour les postes clients et les serveurs.
        AMHA les efforts ont toujours été faits de l'autre coté sans pouvoir compter sur l'aide de MS.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          Tout a fait. Vous avez déjà essayé d'installer WindowsME sur un pc avec un seul disque dur et un OS non-ms déjà présent ? Si je me souvient bien, môssieu veut une partition primaire au début du disque et aucune partition non-microsoft.
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 0.

            <i>>Vous avez déjà essayé d'installer WindowsME sur un pc avec un >seul disque dur et un OS non-ms déjà présent ? oui <i>>môssieu veut une partition primaire au début du disque et aucune partition non-microsoft. Non. J'ai fait cohabiter jusqu'à récemment Windows Me avec Linux et OBSD sur un même disque sans problèmes. La seule chose étrange était une erreur de Windows au démarrage, qui obligeait à fair un "hard reset", quand on avait eu l'outrecuidance de booter sous un autre OS avant.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à -1.

    pis encore un post ...
    vous allez commencer à me détester

    il parle de virus qui sont transmis par mail ? et qui peuvent nécessiter un reformatage ?

    quelqu'un a déjà eu ce problème ici ? ça m'intéresserait d'avoir des infos complémentaires

    merde je suis en train de prendre son style

    :°) <- SupaStyle (c t pour me rattraper ça :p)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Moi je n'ai jamais eu de virus qui ont nécessité la réinstallation des AS/400 sur lesquels j'ai développé et que j'ai administrés. D'ailleurs, j'ai jamais eu de virus du tout. Ca doit aider.

      Ok, c'est hors sujet....
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 10.

      Moi j'ai eu un soucis.
      On m'avait envoyé "Virus DoIt Yourself" avec le message

      Please Would you first login as root
      and type
      dd if=/dev/null of=/dev/hda count=4096 bs=4096
      You'll get a nice Surprise :-)

      Voilà je sais que j'aurais du acheter un anti virus à 140 euro, au moins il ne serait rien arrivé :-)))
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 2.

    Pauvre MS ! Ils sont attaqués de toute part par les grands méchants que sont IBM, HP/Compaq et Sun ! On va les plaindre :)
    Cet edito m'a quand meme bien fait marrer. Ce type avance des affirmations sans aucun chiffre à l'appui:
    "1. Il y a moins de failles de sécurité dans les systèmes d’exploitation Microsoft que dans les distributions Linux."
    ou ne cite pas ses sources
    " 4. En 2002, Microsoft a, en moyenne, mis à disposition les correctifs de sécurité 12 jours après que les failles aient été rendues publiques. On est à plus de 50 jours [...] pour certaines distributions. "
    Bref, son edito peut se résumer à "MS ne vous veut que du bien" et "Nos concurrents sont pas gentils". Mais pouvait on s'attendre a autre chose de la part d'un "ponte" de chez MS ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 6.

      En réalite il confond OS et applicatif.
      L'OS Linux a très très peu de trous (et en plus, ils sont corrigés assez vite et ne sont souvent que des vulnérabilités potentielles)
      Mais les applicatifs aïe, vu qu'on reçoit pas loin de 3000 packqges avec les distributions, admettons qu'1% a un trou de sécurité cela fait 30 trous. A mettre en relation avec les 5-6 trous de Windows lui-même (tout nu on a envie de dire).

      C'est pervers sa façon de faire. Il dit la vérité en la dissumulant pour faire avaler des mensonges. Très fort le gars, cependant je me demande s'il croit vraiment ce qu'il raconte, s'il n'a jamais eu de doute, s'il ne s'est jamais senti menteur ou hypocrite ou naïf.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 2.

        Très fort le gars, cependant je me demande s'il croit vraiment ce qu'il raconte, s'il n'a jamais eu de doute, s'il ne s'est jamais senti menteur ou hypocrite ou naïf.

        c'est un marketteux..... et encore il est du "Département Marketing Technique"
        son but est de vendre sa merde quoi que ce soit, c'est pareil dans toutes les industries. Il vendrait du jambon, il trouverait le meme genre de conneries a raconter sur la concurence

        en tout cas il a defoncé mon trollometre rien qu'avec ca : "Tout simplement parce que l’interopérabilité avec des environnements existants (Apple, Novell, les différents Unix/Linux, les systèmes centraux IBM ou Bull) est consubstantielle de la stratégie de Microsoft."

        quelqu'un serait-il capable de traduire en francais normal ?
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 10.

          Moi j'ai compris que le Service Pack 2 de winXP intégrerait le support ext2, ext3, et reiserFS.
          Mais j'ai peut-être lu un peu trop vite! ;o)
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 6.

          Oui : Windows ne sait pas lire tes "partitions Linux", Word ne sait pas lire les documents OpenOffice.org, le voisinage réseau de windows ne voit pas les machines Mac ou Linux "d'origine" (= sans Samba par exemple) etc, etc, etc....

          Inversez les mots "Windows" et "Linux", "Word" et "OpenOffice.org" et supprimez le mot "pas"... Voilà, vous y êtes.

          Bref, je ne retiendrais que 2 mot de ce papier : marketing technique

          Un gars qui fait ce pourquoi on le paye quoi ;)
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > En réalite il confond OS et applicatif.

        Le problème est plsu complexe et faire une comparaison est tres difficile voir impossible.

        Quand les afficionados MS font leur calcul ils prennent l'ensemble des X cds de la distrib, ce qui évidement n'est pas pertinent car on parle d'applicatifs qui sont fournis par ailleurs


        Quand les afficionados Linux font leur calcul ils ont une vision très restrictive de l'OS (tout juste si ils comptent bash dans l'os). Je ne conteste pas cette vision de ce qui est ou pas l'OS, mais à ce moment là on ne peut plus comparer à Win qui inclu et intègre beaucoup plus de choses.

        Il faut comparer avec Xfree, avec un firewall (meme minimal), avec un player audio, avec un lecteur dvd, avec un éditeur texte (meme minimal), avec un desktop manager (pas minimal du tout), avec un window manager, avec un navigateur, avec un client mail, avec un toolkit graphique, avec un client dhcp, avec un système de connexion aux bases de données, avec....
        Win contient aussi de l'applicatif, il n'est jamais "tout nu"

        Bref, ta comparaison n'est pas vraiment meilleure que la sienne, et je doute qu'on puisse en faire une objective.




        Apres son comparatif sur les dates est très mal foutu étant donné que c'est MS qui publie ses propres annonces, ils sont réputé ne pas les rendre publiques facilement (et plutot apres plusieurs semaines).
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          >Bref, ta comparaison n'est pas vraiment meilleure que la sienne, et je doute
          > qu'on puisse en faire une objective.
          ??? Bon oké il mélange OS et applicatif au lieu de il confond.
          C'est vrai mais avec quoi vas-tu comparer XFree ? Avec le GUI noyé dans leur OS ?De plus, le firewall tu vas le comparer avec quoi ? Il a fallu attendre XP pour en avoir un de minimaliste... Bon courage.

          Je préfère voir l'OS et ce qui n'est pas OS. Un cd win c'est majoritairement un OS avec qq gadget une ditributions Linux c'est un OS avec 3000 packages. Donc comparer les deux n'est pas possible. De toute façon, lis bien ta license Windows: tu ne peux pas divulguer les résultats des benchmark sur leur logiciel sans leur accord !!!
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu connais le terme clause abusive qu'ils viennent te poursuivre devant un tribunal europeen qu'on rigole un bon coup.
            Meme au US avec leur premier amendement je me demande si cela passe. Note si cela passe si vous avez un resto penser a faire signer un EULA a vos clients histoire qu'il ne donne pas de mauvaise critique. ;-)
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > Note si cela passe si vous avez un resto penser a faire signer un EULA a vos clients histoire qu'il ne donne pas de mauvaise critique. ;-)

              Pas besoin. En france si tu critique un restaurateur, il peut t'attaquer en justice pour le préjudice commerciale que tu lui cause. Si si, cela c'est déjà vu !
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est tjrs une histoire de formulation:

                si "je trouve que XCV fait de la bouffe pourrie" passe, "VCX fait de la bouffe pourrie" ne passe pas

                droit de donner ton opinion, pas de diffamé


                vive le jouage sur les mots
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > C'est vrai mais avec quoi vas-tu comparer XFree ? Avec le GUI noyé dans leur OS ?

            Exactement. Elle y est, elle fait parti intégrante du système Windows, et elle fait parti des patchs comptés pour "OS Windows".


            > De plus, le firewall tu vas le comparer avec quoi ? Il a fallu attendre XP pour en avoir un de minimaliste

            Ben je le compare avec celui d'XP justement. A priori je parle des dernières versions pour chaque.


            > Un cd win c'est majoritairement un OS avec qq gadget

            Le mediaplayer est un player tout à fait fonctionnel est plutot complet.

            Plus qu'un gadget. La GUI est tout à fait fonctionnelle, le desktop manager et gestionnaire de fenetres aussi (meme si les deux sont probablement complètement mélés). Gadget tout ca aussi ?

            Le navigateur est tres loin d'etre parfait mais c'est une application complète et largement utilisée, pas un gadget non plus

            Un peu facile ...



            > tu ne peux pas divulguer les résultats des benchmark sur leur logiciel sans leur accord !!!

            le rapport avec le sujet ?
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              Ok s/benchmark/comparaison/g
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 2.

              1. Il y a moins de failles de sécurité dans les systèmes d’exploitation Microsoft que dans les distributions Linux. Suivant les distributions, le rapport varie de deux à plus de trois fois moins
              Donc si je lis Système d'exploitation et Distribution donc que voulais-tu dire quoi avec ta comparaison GUI/XFree. D'autant plus que XFree n'est pas à comparer puisqu'Xfree est freely redistributable open-source implementation of the X Window Systemhttp://www.xfree86.org/#whatis(...)
              Il faudrait comparer leur GUI avec les WM mais lequels ? Tous ? Et puis, on parle de sécurité entre un système d'exploitation et une distribution (mais laquelle ?)

              Et puis, si IE n'est pas dans l'OS essaie de le désintaller !! Rappele-toi cela a fait l'affaire d'un procès

              Donc il mélange clairement.
              Au fait tu dis toujours "ma comparaison" oui mais laquelle ? Tu veux bien me citer ?
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              En effet très complet le player multimédia de Windows, il ne m'a pas fallu longtemps pour faire comprendre a ma soeur que si elle voulait vraiment lire des vidéos il lui fallait autre chose que WMP comme GNU/Linux + mplayer par exemple. Ce qui m'a permis de lui installer GNU/Linux 2 jours plus tard sur son portable. A noter qu'elle n'est pas informaticienne.

              Avec WMP, le moindre défaut sur une vidéo empêche une lecture correcte, dans la plupart des cas mplayer s'en sort sans ajout de paramètre.

              Oui, WMP est bien un gadget.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 2.

        a propos des 5-6 trous de Windows
        <-1>
        Windows 9x est incontestablement plus stable que linux (c'est pas ça qu'il veut nous dire, le monsieur ?)
        il y a 2 jours, j'ai par "hasard" modifié (à la barbarre, avec EDIT) un raccourci sur le bureau (les fichiers.lnk), et j'ai malheureusement bloqué le compte : à chaque démarrage, Win essaie de charger l'icone associée, mais vu que les données ont été altérés, il fait n'importe quoi, et c'est l'ecran bleu de la mort inévitablement.
        Testé sous différentes versions de 95 et 98, le seul moyen de débloquer le compte, a été d'appeler l'admin réseau qui luis est sous 2k, et apparament, ça a pas planté chez lui.
        <-1>
        (j'avais prévenu)
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          tien, moi, j'aurais enlever le fichier récalcitrant en démarant sous dos, et si pas installé, avec une floppy boot de dos ou pourquoi pas linux :-) (du genre la merveilleuse tomsrtbt , qui s'en vient malheureusement obselete)
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            c'était un compte sur réseau... avec serveur 2k
            en mode sans echec, eh bien, il ya toujours echec (et mat pour le coup ;)
            et en mode dos "pur", ya pas acces au réseau :-/
            en passant par ftp, meme si on se logue avec le bon utilisteur, on a pas les droits d'écriture/suppression
            par contre, la commande get marche tres bien... tellement bien, qu'en lançant la commande ftp.exe (donc une belle fenetre DOS qui s'ouvre en plein écran), le get a rappatrié le fichier sur le bureau, ce qui a du coup contaminé un deuxième compte :-D
            le plus beau, ça reste ça :
            get grandbleu.lnk
            recieving...
            ... file transfered
            [ ERAN BLEU ]
            (véridique !)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Il y a aussi ca :

      3. Deux chevaux de Troie ont été découverts dans des logiciels en 2002. Pas sur Windows, mais sur OpenSSH et sur Sendmail (alertes CERT/CC 24 et 28). Enfin moi, ce que j’en dis...


      La difference ici c'est qu'avec les logiciels libres on est en general au courant quand ce genre de choses arrivent :)
      Qui nous dit que des mises a jour de windows contenant un trojan ne sont pas restées pendant plusieurs mois sur leurs serveurs (sans parler des eventuelles backdoors de MS) ? Ca m'etonnerait bien que dans tous les petits freeware/shareware/drivers que l'on peux télécharger sur internet il n'y en ai pas un paquet qui contiennent ou ont contenu ce genre de backdoor, mais ca c'est dfficille a savoir.
      De plus grace aux signatures MD5 (verifiées automatiquement par les ports sous *BSD par exemple) et de plus en plus souvent une signature gpg, ce genre de choses se remarque et est corrigé le plus souvent en quelques heures (donc souvent trop court pour que ca ai une chance d'etre intégré dans les packages d'une distribution), on peux donc penser que le nombre de personnes reellement touchées est assez faible (surtout avec tout le bruit que ca fait), sachant egalement que ca ne concerne principalement que les gens installant a partir des sources.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 0.

    Très très fort. La plume est une arme terrible qunad on la manie avec autant de talent.

    Il met en avant quelques aspects de la communautée qu'il présente comme des défauts et en profite pour balancer des contre-vérités .
    ( comme quoi la performance n'est pas une préocupation de la communauté du libre par ex).

    C'est bien de la méthode M$, diviser pour régner.

    La force du libre est un fourmillement d'où ressort le meilleur par séléction naturelle, plutot basé sur l'efficacité.
    Lui il fait passer ça pour un sympatique bazar d'où rien ne pourrait sortir si ce n'est récupéré par de grosse boite.

    Entreprises concurentes qu'il égratigne au passage en stigmatisant le fait qu'elles "utilisent" le meilleur du libre pour faire du pognon.

    Mais la couche IP de XP est tiré de l'open source. La méthode M$ est "embrace et intègre" .
    C'est la même que celle des autres, mais au moins les autres on la politesse de faire ca clairement . Enfin presque toujours.

    Impressionant !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      on pourra aussi citer la zlib, très employée.
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 5.

      Mais la couche IP de XP est tiré de l'open source

      NON pour la 1445eme fois. C'est du 100% MS.

      Va jeter un oeil au DDK, regardes l'architecture du systeme, compares avec BSD, et tu verras que les 2 n'ont absolument rien a voir l'un avec l'autre.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        NON pour la 1445eme fois. C'est du 100% MS

        Prouve-le!
        Et c'est pas la peine de nous montrer les sources: elles peuvent très bien etre falsifiées!

        Non, je déconne ;-)
  • # Enervant ...

    Posté par . Évalué à 4.

    Je viens de terminer de lire cet article et je rescens une sorte de dégoût pour ce que je viens de lire; non pas parce que ce texte est écrit par une personne travaillant chez Microsoft mais parce que ce texte est un concentré de mauvaise foi comme j'en ai rarement vu.

    C'est d'une subjectivité totale, cela reprend des études maintes fois décriées, critiquées, invalidées ... des avis personnesl glissés comme s'ils s'agissaient de vérités établies, etc etc ...

    D'accord ça vient de quelqu'un qui fait du marketing mais c'est pour moi un exemple qu'on devrait montrer aux étudiants quand on apprend ce qu'est une dissertation ... comme l'exemple de texte à ne pas rédiger.

    Nous sommes en train de terminer une petite étude pour un projet qui propose un déploiment sur Windows ou Solaris ... si au niveau du coût initial la version Windows revient moins cher il suffit de quelques temps pour que la tendance s'inverse pour donner la version Solaris nettement moins cher à l'usage.

    Dommage que l'application n'existe pas sous Linux :(
    • [^] # Re: Enervant ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Je viens de terminer de lire cet article et je rescens une sorte de dégoût pour ce que je viens de lire; non pas parce que ce texte est écrit par une personne travaillant chez Microsoft mais parce que ce texte est un concentré de mauvaise foi comme j'en ai rarement vu.

      t'as pas lu l'interview de balmer ?
      linux est la copie d'un systeme d'exploitation vieux de 20 ans, et vous ne voudriez pas vous retrouver avec des antiquités sur vos machines....
      • [^] # Re: Enervant ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui j'ai lu ça aussi ... en fait ces articles sont tellement énormes que ça ne vaut pas la peine de s'emporter .... on se dit que les gens sauront réagir d'eux-même et comprendre le comment du pourquoi ... mais j'ai quand même toujours un doute :/
      • [^] # Re: Enervant ...

        Posté par . Évalué à 1.

        • [^] # Re: Enervant ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tout est la :)

          par Pierre Bugnon
          Architecte, Dept Marketing Technique de Microsoft France

          Lorsque cette idée de tribune libre est apparue, je dois avouer avoir été dubitatif sur les objectifs annoncés : "Parler de sujets polémiques, en tapant si possible avec la plus parfaite mauvaise foi sur tout ce qui bouge".
          Cela peut paraître mesquin, mais je dois avouer qu'un sentiment de doute m'a envahi... D'un autre coté, l'idée de base est séduisante.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 10.

    je sais que c'est petit, mais la, c'est irresistible:
    http://fr.news.yahoo.com/030509/85/36qu7.html(...)

    Comme quoi, des fois.....

    Hop, je retourne me cacher dans mon coin!
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 0.

      J'peux pas voter mais je te mets un +1 quand même :o) (systême de daube)

      Juste pour commenter la news dont tu parles, ils vont bien trouver un moyen de se soustraire à l'amende les petits gars de Redmond, à suivre histoire de savoir.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 2.

        Ouais, c'est sur.
        Heureusement qu'il y a des amendes pour proteger la vie privée.
        Parcque c'est vrai, avec une jolie amende faite sur papier glacé et une bonne colle, on peut patcher n'importe quel probleme de sécurité.
        Et si tu as plein d'amendes, ben tu peux en recouvrir ton système pour protéger contre les failles futures.
        Non, y'a rien a dire, sont fort ces americains...

        hop hop, je retourne me cacher dans mon coin....
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      Punaise je savais pas, mais dans PassPort en plus de donner tout tes mots de passe, tu files aussi ton numéro de CB.
      Ça fait vachement envie ce service ! Je pense m'y abonner dès demain matin !!
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 0.

        Tu ne le donnes pas, tu as la POSSIBILITE de le stocker la-bas si tu en as envie.

        Pas besoin de CB pour avoir un compte passport, suffit de creer un nom unique pour ton e-mail et trouver un password dont tu te souviens.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    "surtout je préserve mon pré carré en proposant une alternative à la migration vers Windows de mes coûteuses solutions sous Unix."

    Plein d'humour :D

    A l'entendre, on croirait que la pauvre société microsoft tente en vain de maintenir ses quelques % de part du marché ... tout bonnement excellent !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      " Evidemment, il est possible d’obtenir des versions "professionnelles" de ces distributions pour lesquelles les correctifs sont fournis un peu plus longtemps, mais allez jeter un coup d’œil sur les prix. Ils sont... comment dire... substantiels. Et n’oubliez pas qu’on parle de système de souscriptions. C’est donc tous les ans que vous payez..."

      Ca c'est fun. Il critique la politique de sa propre société (les nouvelles Licences MS). A moins que .... Non pas vrai. Il trouve un redhat AS de $1499 c'est cher (à mettre en relation avec la licence MS WK2000 + cout par client (on l'oublie trop souvent celui-la) 1206 euros pour 10 clients . Au fait c'est combien le client supplémentaire ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      Peut-être que c'est rassurant d'une certaine manière: doit-on y voir une crainte non avouée de Microsoft de voir "son pré carré" justement quelque peu en danger ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 4.

      Attends, Microsoft offre a ses clients l'opportunite de se liberer du joug des mechants fournisseurs de services Unix, qui n'en veulent qu'a leur argent et en plus qui veulent les empecher de s'echapper !

      Par contre, Microsoft fait tout pour l'interoperabilite et la portabilite (sisi). Faut les remercier, quand meme.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        Par contre, Microsoft fait tout pour l'interoperabilite et la portabilite (sisi)

        Mais non, que l'interopérabilité justement. L'autre le fait bien rigoler.
  • # Au fait les 3 familles

    Posté par . Évalué à 1.

    Ils parlent de 3 familles, en fait 3 tendances, je préfère : l'Open, le Free et les BSD, je n'ai jamais eu de disputes avec un type sous prétexte que je vois les choses autrement que lui (exceté MS mais y sont pas de la bande). Notre Troll semble dire les *BSD méprisent/haïssent Linux, c'est vrai ? Que le mouvement est déchiré. J'ai déjà assisté à des discussions passionnés (il y a des passionnés partout) mais pas vraiment de clan nettement séparé.


    Votre avis ??
    • [^] # Re: Au fait les 3 familles

      Posté par . Évalué à 1.

      Si tu zones sur les news, il est assez facile de trouver des discussions sur les merites comparées des differentes licences du libre. Et quand je dis discussions, je pense assez fortement TROLL.

      Souvent ca commence en parlant de la liberte, comparaison BSD/GPL, puis classiquement on en arrive a la definition de la liberte, et les points godwin commencent alors a tomber dru.
      • [^] # Re: Au fait les 3 familles

        Posté par . Évalué à 1.

        Sauf que c'est assez méprisable de citer ce genre de choses dans la mesure où du côté du logiciel proprio, ce genre de discussion ne peut pas avoir lieu puisque ce ne sont pas les développeurs qui décident de la politique de licence, et que même si il y a des désaccord en interne sur le type de licence, ça reste en interne, justement ...

        D'ailleurs, quelqu'un a-t-il déjà trouvé un troll sur les avantages comparés des licence GPL/MS-CLUF ou BSD/MS-CLUF ? :)
    • [^] # Re: Au fait les 3 familles

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est sur qu' au royaume de la démocratie les disputes sont fréquentes et justement c'est de là que la communaité tire sa force. Des sytémes fait par l'utilisateur pour l'utilisateur et un minimum de débat ne peux faire que du bien.

      Et justement le fait qu'il existe plusieurs "esprits" differents , ne fait que rassurer et montrer la richesse et la diversité du monde libre.

      Je serais trés inquiet s'il n'y aurais qu'une seule façon de penser au sein de la communauté.

      Bref tout mes voeux que les gens des *BSD et les linuxiens se haissent encore et encore pour de nombreuses années, pour se dépasser et nous faire des systémes encore plus performants.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Toute la réactivité de Microsoft est résumé dans ce FUD.

    Discourir sur le salon solutions Linux 3 mois aprés qu'il ai eu lieu illustre bien la capacité de réactivité de cette firme.

    Le truc qui me fait le plus rire est cette phrase :
    "J'ai la chance de travailler pour une société qui a au moins le mérite de ne pas avoir eu à se poser la question de savoir quelle position adopter vis-à-vis de Linux. C'est un système d'exploitation concurrent de Windows, comme AI/X, HP/UX, Solaris et autres MacOS X. Les relations entre Microsoft et Linux sont donc claires."

    Alors que tous les 6 mois ils changent de discours marketing et de stratégie vis à vis de Linux. Rappelons nous les premières disgrétions de Ballmer qui disais ne pas avoir Linux dans ces écrans radars, que ce n'est qu'un OS expérimental fait par des étudiants !

    Ce qui me choque par contre dans ce qu'il écrit est :
    "Le salon "Solutions Linux" fut une occasion intéressante d’analyser ces relations au sein de la communauté et de constater qu’outre la rupture entre "Linux Pognon" et le milieu associatif,..."

    Le suis désolé mais cette rupture n'existe pas et n'est qu'un des nombreux fantasmes QUE MS essaient de relayer via l'edito d'un de leur salariés qu'est Bugnon.
    Tant que la GPL et toutes les autres licenses sont Respectés il n'y a pas de rupture. Historiquement , RMS vendait lui-meme une fortune les copies du projet GNU sur bandes.
    Bugnon cite les actions en justice de SCO comme si elles était fondés, or à l'heure actuel rien de permets de le dire. Et je rappellerai a Bugnon tout les actions en justice pour vol de technologie que MS a perdu face à Apple ou autres.

    Le reste du document ne sont que des attaques sans fondement que MS recycle a tout va fautes d'arguments crédibles et objectifs.

    Enfin bon, comme le dit Bugnon lui-meme , ce n'est qu'un paysan de haute-savoie qui bosse au département marketing de MS. On ne peut pas lui demander d'etre crédible aussi !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 3.

      Le truc qui me fait le plus rire est cette phrase :
      "J'ai la chance de travailler pour une société qui a au moins le mérite de ne pas avoir eu à se poser la question de savoir quelle position adopter vis-à-vis de Linux. C'est un système d'exploitation concurrent de Windows, comme AI/X, HP/UX, Solaris et autres MacOS X. Les relations entre Microsoft et Linux sont donc claires."


      En fait ils m'agacent un peu, chez Microsoft, a toujours melanger Linux et logiciels libres.

      Que GNU/Linux soit un concurrent et qu'ils n'aient pas envie de le soutenir je comprends, mais pourquoi en vouloir a tous les logiciels libres ?

      (oui, je connais la vraie raison... Mais celle-la ils ne le disent jamais.)
  • # NetBSD

    Posté par . Évalué à 8.

    et la famille "BSD" (les Free, Open et pouet pouet BSD, en référence à la licence Berkeley)

    Hein, ils ont renomme NetBSD ? J'avais jamais entendu parler de ca !!

    En tout cas ils ont trouve un nom qui arrache !
    • [^] # Re: NetBSD

      Posté par . Évalué à 5.

      Ils ont été obligé NET est copyrighté maintenant :-)))
      • [^] # Re: NetBSD

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        et l’environnement d’exécution sous Java qui, pour Windows, est gratuit et intégré (c’est le framework .NET).

        A propos, je ne savais pas que le jdk de Sun était intégré sous Windows sous le nom de 'Framework .Net'...

        Et ce jdk est payant sous Linux peut-être ?
        • [^] # Re: NetBSD

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Surtout quand on sait que si Java est encore dans Windows, c'est suite à une décision de justice. Hi hi !
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Deux petit commentaires:

    Pour comprendre, il suffit de réaliser que, depuis des années, des gens très intelligents réfléchissent à la manière de changer l’image négative qu’ont de l’informatique les entreprises, image liée souvent à une dépendance complète vis-à-vis d’un fournisseur de matériel, de logiciels et de services. Citer des noms serait délicat d’un point de vue légal, mais ces sociétés, qui par leurs méthodes réussirent à faire naître ce sentiment de dépendance, avaient d’assez jolis stands sur le salon "Solutions Linux" ... étonnant, non ? Effectivement il y avait m$



    Des tables de camping bourrées d'ordinateurs plus ou moins tagués, des affiches avec des filles à moitié nues, des distributions de tracts, pas mal d'animation donc, mais pas vraiment ce que recherche une entreprise venue évaluer la pertinence d'un choix Linux.

    Quelqu'un qui a fréquenté ce salon peut nous dire si c'est vraiment l'impression que sa lui a donné?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 4.

      Il y avait la célèbre affiche "Root me!" de Traduc.org, quelques autocollants sur les UC et écrans, les tables n'étaient pas des meubles de salon, mais effectivement des tréteaux (pour celles en plus des tables fournies par le salon, donc les mêmes que certains stands professionnels...).
      Il y a du mépris dans cette phrase, c'est même blessant. Il est évident que des assos ne peuvent avoir les mêmes moyens que des boîtes qui mettent dans ce salon le quart de leur budget pub de l'année (non, ce n'est pas un chiffre officiel, je ne le sors de nulle part :) ).
      J'ai quand même vu des gens compétents juridiquement et techniquement, des gens sympas, des filles sympas mais pas à poil et moins potiches que les pauvers hôtesses des stands professionnels : Copinedegeek nos voisines de 3 jours.
      Les entreprises avaient des tas de gens compétents et motivés pour parler de Linux, et ça M. Brugnon ne le dit pas !
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        faut dire que le nombre de personnes venues sur le stand microsoft dans un but autre que se foutre de leur gueule ou essayer de comprendre ce quils foutaient la a du le mettre en erreur... :)
        et oui, il y avait des gens competents, et des gens interesses... mais c sur que fallait regarder un peu a cote et pas juste sur leur stand :)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Je tenais un stand associatif et des grands responsables industriels de passage sur le stand ne m'ont pas paru effrayés par le coté associatif du salon.

      Bien au contraire, je pense que voir de visu les développeurs et contributeurs qui construisent ce système d'exploitation si performant qu'il en ébranle meme MS les as au contraire impressionnés. Le logiciel Libre démystifie beaucoup le rapport que l'on doit avoir avec son informatique.
      Je pense que beaucoup d'entre eux en ont marre de n'avoir affaire qu'a des technico-commerciaux-marqueteux en cravate qui leur vende la lune mais qui ne sont pas foutu au bout du compte de résoudre leurs problèmes informatique quotidien. Sur les stands associatifs ils ont pu voir que GNU/Linux fonctionnait sur des dizaines d'architectures informatiques différentes, répondait à tous les usages et n'était absolument pas innaccessible en terme d'acquisition/installation/utilisation/migration.

      Bien sur, on peut me répondre que si ces grands pontes était présent sur le salon, c'est qu'ils sont déjà quelques peu convertis...

      En fait, les seuls que j'ai du mal a convaincre des bienfaits de Linux sont seulement ceux qui gagne leur vie à vendre et dépanner Windows au quotidien. Ils ne voient pas d'intérets a passer à Linux pour 3 raisons.
      1) ça leur demanderait trop d'efforts pour apprendre le fonctionnement d'un nouvel OS.
      2) avec un OS si stable, comment vont'ils gagner leur vie s'il n'y a plus rien à dépanner.
      3) Linux ils s'en foutent, MS leur donne des licenses gratuites alors ça leur coute pas moins cher de passer à Linux.
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      A "Solutions Linux" l'allée des assos n'a jamais désempli ! C'était même la plus fréquentée du salon.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Je viens de lire cet article, et j'avoue que c'est tout à fait divertissant. Un concentré de gaieté, de joie et de bonne humeur. J'ai pas lu souvent des articles émanant des gens du marketing de chez Microsoft, mais j'avoue que là, c'est vraiment excellent.

    En général, j'aime pas trop les gens qui font du marketing : ils essaient de raconter n'importe quoi sans y connaître quoi que ce soit. Ca se retrouve tout à fait dans les propos de ce monsieur, avev une teinte de mauvaise foi en trame de fond. J'aimerais poser une question aux marketeux, et à ce monsieur : il croit vraiment tout ce qu'il dit, ou alors il sait pertinement qu'il ment ?

    Je ne vais pas remettre en question point par point son article, les autres commentaires l'ont déjà fait. Si des gens avaient le courage de rédiger une réponse à cet article, bien structurée, et cassant point par point (en donnant les sources) les affirmations de ce monsieur, ce serait parfait.

    La chose qui m'a fait beaucoup sourire, c'est les impossibilités de citer le noms de sociétés et les sources des ses affirmations, parce que le service juridique de Microsoft l'en interdit. Chez Microsoft, pas besoin de Palladium pour limiter la liberté d'expression...

    Vraiment un MUST à conserver dans les annales. Vraiment. Le seul problème, ce sont les gens qui lisent ça et prennent ça pour argent comptant, là c'est vraiment embêtant.

    Dernière chose : il critique l'esprit communautaire du Libre, je trouve ça un peu gonflé. Je trouve cet esprit au contraire fort sympathique. A mon avis, sa vie de bureau à Microsoft n'est plus assez fun, lui aussi il aimerait bien aller boire aux LSM, faire partie de la guilde des barbus et surtout draguer les copines de geek ;-)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La chose qui m'a fait beaucoup sourire, c'est les impossibilités de citer le noms de sociétés et les sources des ses affirmations, parce que le service juridique de Microsoft l'en interdit. Chez Microsoft, pas besoin de Palladium pour limiter la liberté d'expression...

      Attention, c'est sérieux !
      Faut pas rigoler avec ça !
      Imagine si les hordes d'avocats :) de MandrakeSoft poursuivaient Microsoft pour diffamation !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Le seul problème, ce sont les gens qui lisent ça et prennent ça pour argent comptant, là c'est vraiment embêtant.

      soyons positif :

      - pour ceux qui connaissent : il ne mettent pas longtemps à voir que c'est foireux.

      - pour ceux qui ne connaissent pas, ya un passage qui peut mettre la puce à l'oreille : c'est quand il dit qu'il y a zero cheval de trois sur windows.. là quand même c'est fort, les virus ca parle,
      et le mec là il se dit :
      soit c'est virus scan se fout de ma gueule, soit c'est ce type...
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On dit un cheval de Troie !

        Un cheval de Troie (appelé faussement TROYEN ou TROJAN de l'anglais trojan horse) fait référence à la mythologie. A l'époque, pour s'introduire et prendre la ville de Troie, les Grecs ont trouvé le subterfuge de laisser un énorme cheval de bois à l'entrée de la ville. Les Troyens, croyant prendre une prise de guerre, se sont emparés de ce cheval et l'ont ramené dans la ville. La nuit, des soldats grecs qui se trouvaient a l'intérieur de ce cheval, et ont pu ouvrir les portes de la ville afin de faire rentrer leurs compatriotes et s'emparer de la ville de Troie.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par . Évalué à 1.

          J'espere que c'etait juste une "faute d'etourderie", tous ceux qui sont alles a l'ecole primaire ont entendu parler du cheval de Troie...
          • [^] # Re: Cheval de troie

            Posté par . Évalué à 6.

            Et tout ceux qui ont vu "Sacré Graal" (excellent film des Monthy Python), connaissent le Lapin de troie ;-D

            Oui, je sais, [-1] HS ...
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        Sauf que :

        M$ les fabrique eux memes les spywares qu'ils mettent dans windaube et leurs suite burotik.Alors quand il dit qu'il n'y a pas de cheval de troie c'est un ane un deux.

        Se renseigner sur les spyware de winadaube : http://www.secuser.com(...)

        Y en a meme que l'on ne peut pas enlever.Et l'identifiant unique cache et attache a tout document office.Ca t'en bouche un coin le Pierrot ?!

        Je sens qu'il va y avoir droit a nimdammer (nimda+slammer) le Pierrot.

        Allez Pierrot redescend dans notre monde intelligent
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis allé voir le lien.

          Regardez donc les "communiqués"
          Tous ceux visibles (5) concernent des produits de M$.
          :-D

          Aller, pour le coup, je mail le lien à Mr Bugnon.
          On verra bien ce qu'il repond...
          ;-)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      prennent ça pour argent comptant, là c'est vraiment embêtant.

      Tout d'abord la majorité des entreprises utilisant MS vont probablement tiquer en lisant


    • Comment rassurer les entreprises sur le fait qu’elles ne vont pas être pieds et poings liés avec un fournisseur ?
      Personne (dans les PME, non informaticien) n'a l'impression qu'il peut facilement se débarrasser de certains produits bureautiques et de MS en particulier

    • il est possible d’obtenir des versions "professionnelles" de ces distributions pour lesquelles les correctifs sont fournis un peu plus longtemps, mais allez jeter un coup d’œil sur les prix. Ils sont... comment dire... substantiels. Et n’oubliez pas qu’on parle de système de souscriptions. C’est donc tous les ans que vous payez...
      Il n'y a pas si longtemps beaucoup d'entreprises ont vivement réagi avec la nouvelle Licence MS qui était plus un abonnement qu'une acquisition. Actuellement sous XP, un certain anti virus doit être repayé chaque année (23€) sinon il arrête de fonctionner

    • # Deux chevaux de Troie ont été découverts dans des logiciels en 2002. Pas sur Windows
      Bah... Les gens vont se rappeler le spyware dans Kazaa

    • Non pas pour continuer à vendre des implémentations maison d’Unix, mais surtout pour pouvoir vendre des prestations de service,
      Les entreprises veulent se concentrer sur leur business pas perdre leur temps à essayer de faire fonctionner qq chose donc ils font appel à des pro. que ce soit pour MS , Oracle , Unix, ... MS ne vend pas du service mais aucun soft ne peut permettre de se passer complètement du service d'un pro. pour l'entièreté de leur système informatique. C'est un état de fait


    • Je pense que cet article a pour unique but de nous chatouiller et de se faire de la pub. grâce à nos réactions
  • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 3.

    "J'aimerais poser une question aux marketeux, et à ce monsieur : il croit vraiment tout ce qu'il dit, ou alors il sait pertinement qu'il ment ?"

    15 ans de marketing dans l'industrie pharmaceutique m'ont appris que l'on ne ment jamais dans le marketing, on "aide seulement un client à exprimer ses attentes et ses besoins". C'est un sacrée nuance ;-)))
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    L’interopérabilité : On conçoit un système d’exploitation et des applications qui ne fonctionnent que sur des machines à base des processeurs Intel (VIA ou AMD) et on se débrouille pour permettre la cohabitation avec d’autres environnements. Ce fut la stratégie de Microsoft pour les postes clients et les serveurs.

    L'interopérabilité, pour moi ça commence pas le plus simple, faire des pages HTML valides (quel que soit la DTD). C'est pas gagné :
    http://validator.w3.org/check?uri=http%3A%2F%2Fwww.microsoft.com%2F(...)

    Note : j'ai forcé la DTD puisqu'à la base, il n'y en a même pas.
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 6.

      g écris ça au môsieur :


      Bonjour,

      En lisant votre article, j'ai bien compris que Microsoft n'était pas une amibe
      vorace cherchant à phagocyter le marcher de l'informatique. Et que sa
      vocation est d'être au service de l'utilisateur et de s'intégrer dans son
      environnement. Message reçu !!

      Ok! MSWindows est interopérable, alors pourquoi ne pas aider le projet Samba
      en leurs donnant des docs techniques ??
      Pourquoi ne pas diffuser TOUTES les infos sur les APIs windows/directx au
      projet WINE ?

      Ok! MSOffice est interopérable, alors pourquoi ne pas diffuser la structure
      des documents Word, Excel, Access, PowerPoint, etc. au projet OpenOffice ??

      Il serai bon que les actes suivent les paroles........ A moins que nous ayons
      une conception différente du mot "interopérabilité" ??
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est typiquement le genre de réponse intéressante, mais qu'il ne faut pas envoyer telle quelle à l'auteur. Avant de répondre au tac au tac à l'auteur, il faut prendre du recul, se relire, éviter la ponctuation inutile. Et surtout, casser son article sur tous les points. J'aimerais bien avoir le temps de faire cela ce WE. Allez, si j'ai un peu de temps, pourquoi pas.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Par exemple, si tu voulais vraiment démonter son argument d'interopérabilité, tu aurais pu donner des sources précises indiquant que Samba et Wine avaient des problèmes. ATTENTION : je sais déjà qu'ils en ont beaucoup, et je suis d'accord avec ce que tu dis, mais si tu veux répondre, il faut répondre de manière efficace, parce que là tu avances des choses dans le vent, comme le monsieur de l'article le fait. Ce n'est pas très malin.

          Pour critiquer la non interopérabilité de Windows, cherche la définition dans un dictionnaire, et part de là pour démonter son argumentation.

          Avoir des choses à redire c'est bien, les structurer clairement en les argumentant, c'est mieux !
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            mon prb, c'est que je sais mieux parler aux pingu qu'aux humains,

            il est vrais que j'aurais dù mieux structurer, mais bon, c'était surtout thérapeutique....
            et pour une fois, j'ai été correct et poli. donc je considère qu'il y à du progrès.....
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 2.

            je crois que ca sert a rien de lui donner nous meme les billes pour eviter de repeter le meme niveau de FUD dans ses prochains articles

            Le monsieur il bosse chez l'ogre, c'est son taf de pondre des merdes pareilles. Et il continuera, toujours pareil. Les reponses, il faut les faire effectivement bien argumentées mais surtout publiques sur les memes sites ou cette "publi information" est passée.

            personne ne me fera croire que d'envoyer un mail a nimporteki@microsoft.com ne pourra leur faire changer d'attitude commerciale. Ca ne peut que les aider a ameliorer leur communication et donc les rendre + difficile à contrer. on n'est plus a l'époque on on pouvait se contenter de dire : "de toute facon c pas stable, si ca marche pas appuie sur le bouton magique (reset)"
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par . Évalué à 1.

              bah je lui ai quand meme répondu... Une bosse discussion c'est tjrs sympa!
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Evidemment qu'il faut publier les réponses, sinon ça ne sert à rien. Mais c'est aussi pour ça qu'il faut faire des réponses structurées.
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Enfin, bon la stabilité, c'est un grand mot...

              Apres ce que j'ai vecu cette apres midi, je me demande si on peux vraiment dire que Windows XP est stable... je veux brancher un disque externe USB sur le poste XP de mon bureau(dont je me passerais bien mais c'est malheureusement loin d'etre evident) et la comme pas magie, windows me dit qu'il trouvé un disque USB, je me dis cool, je lance explorer est la le plantage de la mort(pas de reponse), je clique sur la jolie croix et la blame, plus rien(comme sous 98, comme quoi, les meilleurs bugs ne disparaissent jamais). Grace a Ctrl + Alt + Suppr, j'arrive a me delogué mais windows reste bloqué la sans jamais m'afficher son login manager. Au bout de 2 minutes, je me resoud a appuyer sur le boutton reset, redemarrage, scandisk et la plus rien, je commence a pensé dans la merde dans laquelle je suis si ce con de windows ne redémarre pas... J'attend un peu et puis rereset, et pareil, pas de changement, il reste bloqué apres le scandisk. Je me dit que ca marchera jamais et que je vais me taper la copie par le reseau si ce windows veux bien demarrer, je debranche le dur et la hop, le login de windows apparait. Je lui rebranche le dur et tape mon login et la plus rien, je reenleve le dur et j'arrive sous le bureau de windows.je pars dans l'explorer, et la rien, je debranche le disque dur et la pendant 1 seconde, je vois un G: qui apparait et qui disparait aussitot. Je rebranche le dur et il me propose enfin d'installer quelque chose, je choisie mise a jour windows, ca mouline 10 minutes(pour un pilote USB avec une connexion a 10 Mo/s, quoi de plus normal...). Et la au miracle, le disque apparait enfin...
              Sous une mandrake, ca marche tout seul. Sous une debian, un modprobe usb-storage et un mount et ca marche aussi...

              Voila ma petite journée de galere avec windowsXp, donc meme si j'avoue que windows Xp est plus stable que 98, il faut noter que j'utilise une version professionnelle et que j'ose meme pas imaginer comment ca se passe avec une version homefamily
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 2.

                Pour moi, cet aprem c'est tous les clients de mon centre de recherche (win 2000 Pro) qui sont tombes. Ca fait jamais que 400 clients...
                -ben
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 3.

                J'en ai une autre drolle à raconter sur ce XP...
                J'ai un lecteur zip externe sur port paralelle.
                J'ai installé les pilotes - certifiés - de io*******e , pour que ça marche bien. Conclusion, si j'éteinds le lecteur zip alors qu'il a été détecté, il consomme 66 % du proc pour tenter de le retrouver. je l'allume, hop le proc tombe à 0 %, je l'éteinds 66 % du proc.... c baleze.
                J'ai enfin trouvé une méthode pour convertir ma copine à Linux ^^.
                Tiens regarde : windows il bouffe 66 % du proc et word est super long à démarrer MDR.
                Voila,
                Caeies

                pitie pas taper pour le XP, il est en dual boot ... (pas le choix quand on vit à deux en démocratie).
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > (pas le choix quand on vit à deux en démocratie).
                  Alors là, ça dépend beaucoup. Si le PC est à toi, ya pas de raison. Vive la paix des ménages :)

                  Si on va par là, j'en ai aussi une marrante sur le XP d'une amie (c'est son PC, acheté avec un XP installé, et il n'y a pas de pilotes sous Linux pour son modem). Je ne sais pas bien où est le problème, même si je pense que ça vient des pilotes, non certifiés, certes, mais c'est pas une raison, du modem ADSL USB. Pour se connecter au grand Ternet, il faut auparavant effacer tous les cookies d'Internet Explorer et les fichiers internet temporaires. Sinon, le modem renvoie une erreur à la connexion. C'est pas moi qui aie trouvé la solution, l'idée est tellement débile que j'aurais ri au nez de quelqu'un la proposant. Et pourtant, je l'ai vu se comporter ainsi.

                  C'est vrai qu'il y a de quoi rire, mais on est complètement hors-sujet, là :)
                  • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                    Posté par . Évalué à 1.

                    on à fait moitié-moitié pour le payer :)
                    Le comportement hératique de XP, ça devient une habitude :)...
                    Bon [-1] Pk c HS
                    Caeies, pour que vive la démocratie
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            mais il le sait que c des "betises" tout ce qu'il raconte
            seulement il est payé par microsoft, on peut pas lui reprocher de mentir pour défendre son gagne pain

            le seul truc qui pourrait aider c de faire une réponse PUBLIQUE (sous forme de FAQ ou autre comme ils ont fait sous Palladium)

            le convaincre lui n'est pas la solution
            en son for intérieur il est surement déja convaincu (en témoignent les echanges de mails privés avec certains assez constructifs)

            seulement il faut vite démonter un tel manège et prouver que ce truc pue la désinformation marketing (il reprend encore l'exemple de l'etude sur le TCO alors meme que celle ci a été démontée déja a plusieurs reprises)

            je veux dire, tout cela est grotesque, un peu de sérieux, on croit vraiment chez microsoft qu'on va attraper les gens avec un torchon pareil ?

            c'est navrant
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Tu pourrais diffuser ta réponse ? Ce serait vraiment interressant ! Un peu comme la lettre au responsable Perou de microsoft...
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        bon point!!!

        g déjà répondu à l'auteur moi... mais c'est vrai que j'ai pas parlé de ça...
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        pour ma part, je pense qu'il ne faut SURTOUT PAS leur répondre.
        pourquoi ? parce qu'ils vont bien assimiler nos arguments, et revenir dans trois mois avec un beau trollofud qui les reprend un a un en les détournant. Bref, on les aide a désinformer...
        laissons microsoft fuder sur linux, et vantons plutot les merites de Linux sans le comparer à Windows...

        PS: j'etais exposant à linux soluitions, et bien evidemment, ca n'avait rien à voir avec ce qu'il dit. Le stand n'a pas désempli, et beaucoup de professionnels sont passés nous voir et ont été très intéressés, et pas du tout choqués par notre mobilier (qui etait le meme que celui de certaines sociétés).
        comme je le lisais plus haut, non seulement il fude, mais en plus il est blessant...
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      J'espere que le code source de windows n'est pas aussi mal foutu que le code html de cette page !
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 1.

    Moi j'avais entendu dire que les server mails de Hotmaienl tournait sous xBSD... Alors si c'est vrai... Ca veut bien dire qu'ils ont pas confiance en leurs propres produits...

    quelqu'un confirme ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      c'etait le cas , mais c'est fini. Tout est sous windows maintenant

      mais ils ont du s'y prendre a plusieurs fois ...
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Je comfirme, c'est parce que Hotmail n'a pas toujours appartenu à Krosoft, et les gens qui ont créé ce site ont choisi la meilleur solution du moment : *BSD.

      M$ a racheté hotmail, en gardant les serveurs BSD. Aucun problème à ça... sauf qu'a cette période a commencé une grosse période de FUD anti-libre chez M$.
      Quand on leur a fait remarquer cette incoherence entre le discours et les actes, ils ont essayés de passer Hotmail sous IIS, mais ont eu plein de problème de stabilité.
      Depuis je ne sais pas si Hotmail est toujours sous IIS...

      http://daily.daemonnews.org/view_story.php3?story_id=1792(...)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      C'était le cas quand Microsoft a racheté Hotmail, et ils ont eu en effet eu pas mal de problèmes pour passer ça à Windows 2000. Mais désormais, au moins les machines frontales sont sous Windows. En ce qui concerne toute l'infrastructure du bidule, on n'en sait rien.

      Par contre, celle qui me fera toujours rire, c'est le début de la campagne «We have the way out.» sur serveur FreeBSD et Apache : http://uptime.netcraft.com/up/graph/?host=www.wehavethewayout.com(...)

      Windows, c'est facile à mettre en oeuvre, rapide, moins cher, etc. Mais bon, pour lancer une campagne à 25 millions de dollars, ils ont quand même trouvé le moyen de se planter là-dessus :)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      ça a été le cas, mais je ne sais pas si ça l'est encore.
      Si quelqu'un à la réponse, je serais également intéressé de la connaitre.
      • [^] # Re: Si par un nuit d'hiver...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je me souviens d'avoir entendu la même histoire de migration râtée...
        Ceci dit j'ai vu il y a pas longtemps un serveur de apache.org qui tournait sur zindozs 2000. Je n'ai plus la copie d'écran, il faudrait q je recherche mais c'est promis juré la vérité.

        Ceci dit, cela prouve surtout que l'interopérabilité chez apache est pas chez eux un vain mot!
  • # La chute de l'empire M$

    Posté par . Évalué à 2.

    Tout ce blabla me fait penser au film 'La chute de l'empire américain', et à y regarder de plus près un tel comportement n'est-il pas révélateur d'un combat déjà perdu ?
    Si, 'la dialectique est l'arme des faibles (Nietsche)' alors il semble que M$ ne puisse lutter ni technologiquement ni commercialement contre la vague du LL.

    KDO, et j'en suis pas un!

    PS: mon thread signifie aussi que l'article du fudeur ne mérite même pas de réponse.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce que j'adore avec ce genre de news sur LinuxFR c'est que on va atteindre dans les 150 commentaire très très vite!!!
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 5.

    Je reviens sur ce texte, au démarrage fulgurant et à la fin lamentable.

    La Carpe et le Lapin:
    Je trouve cette partie bien écrite, intéressante et elle peut donner un oeil neuf sur les réelles motivations de qq grandes boîtes. Cependant l'exposé de ces motivations semblent couler "naturellemnt" sous la "plume" de M Bugnon. La stratégie mise en place par ces grandes boîtes n'aurait-elle pas été copiée sur celle de M$ ? (rappellez vous combien M$ était content de trouver une communauté de programmeur shareware pour faire avaler son OS (95/98) aux particuliers...)
    Le "dilemme" présenté ne montre que deux alternatives: l'hypocrisie et la tromperie ou la franchise et le choc. Je ne crois pas que cela soit aussi "binaire", il manque la troisième possibilité, celle réllement mise en pratique : on développe Linux (en Libre) et on vend le service d'installation . Il n'y a pas tromperie, la communauté du Libre n'est pas dupe (conne ?) :))
    Quand à la perennité, il faut rappeler les incompatibiltés notoires entre les versions des OS M$ (qui déboulent quand même tous les deux ans!), qui d'ailleurs aujourd'hui provoque des problèmes dans le déploiement du Server 2003 !!!

    Je t'aime (pas) moi non plus (M Bugnon !)
    Etrange mélange ici : tout y passe ! Les BSD, les Linux, les asso de promotion du libre et de l'Open Source, toutes sont (doivent être plutôt, aux yeux de M$) en opposition! C'est oublier que derrière la surface lisse de M$, il y a certainement des dissentions internes, des guerres de (petits) chefs, etc.... La différence entre l'entreprise (à pognon) M$ et le Libre (en général) c'est la capacité de gens du Libre à s'exprimer en toute liberté, à proposer et à ne pas être d'accord. On compare souvent cette activité à un fourmillement (? orthographe ?) tribal, moi j'y vois plutôt un creuset de créativité !

    Pourquoi êtes-vous là ?
    Tenter de justifier votre opération de quasi-espionnage (mdr!) pour mettre en avant votre "intéropérabilité" avec les systèmes ouverts est une piètre excuse. Heureusement que Windose a intégré du code libre, ce qui lui permet de ne pas se sentir seul dans les salles machines ! De plus l'intéropérabilité n'est pas l'apanage de Zindoz, c'est le minimum requis aujourd'hui pour qu'un OS puisse exister.

    Dépendance, quelle dépendance ?
    1- J'aimerais changer la question du point n° 1:
    Quelle est la part du budget informatique induite par l'utilisation de Windows ? car utiliser Windows, c'est s'arracher les cheveux sur les pb de sécurité, c'est payer des licences pour M$ et pour tous les logiciels (non M$) qui sont obligatoirement payant sur cette plateforme , c'est s'interdire de réutiliser l'ancien matériel (car rendu obsolète par les pré-requis matériel de Windaube).... Ca, ça coute très très cher!
    2- Où est le vrai enjeux ? ==> question subjective, à laquelle je donne ma réponse : dans l'élevage des champignons en haute-Dordogne ! (Ma réponse se vaut autant que la sienne sur ce type de question)
    3- Elle est où l'arnaque ...?
    La phrase qui me fait sourire : "Que les entreprises ne réalisent pas que la démarche consiste à préserver leur vraie dépendance vis-à-vis de sociétés qui ont oublié que l’informatique devait être au service de ses utilisateurs, est assez étonnant.".
    De mauvaise foi, je me demanderais si cette définition n'est pas celle d'une célèbrissime société d'informatique de R......t, USA, Mais comme j'essaie de nas pas attaquer trop bas (mais un peu quand même), je pense qu'il nous (vous aussi lecteurs!) prend pour des cons, car tout le monde ici a en tête que l'acceptation de Linux et des LL passe par une acceptation du grand public (voir les efforts de toutes les distribs dans ce sens).

    Chiffon rouge et Palladium
    Ici, c'est le fin du (de la) fin!
    On a droit à un discours publicitaire, très aggressif (t'en fait pas Christophe Le Bars, ta traduction sur les dangers de Palladium ne t'apportera pas d'ennuis, rassure toi, même malgré ta dénonciation nominative scandaleuse de Pierre Bugnon) où mensonges, interprétations fallacieuses, oublis volontaires, combinaisons de preuves sans origine et désinformation ont la vedette.

    La citation "Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante" (B.Vian), dont (que) vous abusez, M Bugnon, me fait penser aux récentes attaques de SCO contre le noyau Linux : M$ n'est plus la grande entreprise qui peut changer (maitriser?) la planète, mais seulement elle prend peur d'un phénomène nouveau qui peut tarir sa poule aux oeufs d'or.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    First, they ignore you.
    Then they laugh at you.
    Then they fight you.
    Then you win.


    Stage 2 complete, processing stage 3...
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Ah ah, la citation de Gandhi... :)
      Seulement, les anglais n'avaient pas une arme aussi puissante que les lobbies qui hantent Bruxelles, ex-Palladium et surtout, Gandhui avait le soutien de plus de 500 millions de personnes qui voulaient se libérer. Combien de personnes utilisent le logiciel libre ? :/
      Mais j'espère que tu as raison...
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.


      First, they ignore you.
      Then they laugh at you.
      Then they fight you.
      Then you win.


      Excellent... elle est tout à fait applicable à George W Bush :
      Au début on ne le connaissait pas (Gouverneur du Texas(1))...
      Puis on s'est foutu de lui (cf toutes ses bourdes)...
      On a bien essayé de se battre contre lui (à l'ONU au moins)...
      Il a gagné (en Irak et dans son pays) !

      Vu sous cet angle, ça fout les jetons !!!

      [-1] Totalement hors sujet !

      (1) : le fait qu'il se serve sans aucune scrupule de la peine de mort comme argument électif dans son pays avait déjà bien donné une idée du personnage
  • # démontage d'arguments

    Posté par . Évalué à 3.

    lol il me fait bien rire ce Pierre Bugnon

    1) je souligne des faits anécdotiques (mais réels) qui font croire que les participants de linux se bouffent entre eux . lol .
    oui IBM recupère Linux . Idem pour HP , idem pour tout le monde . Je récupère Linux moi même pour mon propre compte : je gagne de l'argent (ou pluto evite d en perdre) en n ayant pas besoin de payer mon OS , et grace a Linux j'aquiére des connaissances qui me font évoluer dans mon travail.
    Pour ce qui est de R. Stallman, et de son noyau Hurd , que les décissionnaires pressés se rassurent , ils auront tjrs le choix , c ca la communauté du libre : un grand choix . pis il est pas pret de faire tourner autre chose que des machines de test le Hurd ;-p
    Perso je trouve bete de sa part d'évoquer le thème des révolutions car les monopoles sont les 1ers visés par les révolutions
    bien sur , le fait de voir des associations qui osent se montrer malgrés leurs faibles moyens face à des géants (certains de ces géants c'étaient même un peu perdu , pas vrai Pierro ;-) ) n'a en rien évoqué pour toi le phénomène de passion ? de volonté de montrer que "mon Os c'est le meilleur" ( ha si , ca tu connais bien ) , ou simplement de montrer au particulier ce qu il aurait a gagné , mais aussi a perdre , a utiliser Linux .
    Sérieux tu te relis qd tu écris ? ( moi oui , mais je suis nul en orthographe :p ) tu penses vraiment que entre BSD et Linux c la guerre du golf ou quoi ? lol moi mon admin securité m avance que bsd bouffe linux pour se qui est du réseau , moi je l attend tjrs sous q3 sous *nix lol on est en guerre selon toi ? De plus je te signale que notre boss , il s en fou qu on soit sous linux , bsd ou autres , du moment que ca marche et que l'on soit pro .

    On peut trés bien travailler dans la bonne humeur en se "chariant" les uns les autres et etre pro quand il s'agit d'executer une tache précise ou de prendre une décision .
    Par exemple , je ne remettrai pas en cause le choix de win2k pour le desktop (pour l instant en tout cas), tout comme je ne remettrai pas en cause le choix BSD pour les firewalls . Et pourtant je n'aprécie pas le 1er et je ne maitrise pas le 2nd . Mais ces choix s'imposent d'eux mêmes .
    Pis tu parles d'un "univers" a part , c'est normal , tu es du marketing et tu viens nous rapporter ce que tu as vu à la Linux expo , qui est qd même assez accés utilisateurs ayant déjà une idée sur Linux . Et les décideurs ayants correctements fait leur boulot , outre le fait de voir eux même la communauté du libre au travers des associations , auront compris que se sont elles qui font ce que Linux est . Ce que tu méprises tant du haut de ton petit siége en cuir , c'est justement ce "ptit peuple" qui se soulève contre la suprématie de ta boite . Rien d'anormal en soit . Chacun défend son beurre .

    "il est assez difficile de prévoir les conséquences" : pourtant c'est ton boulot au marketing non ? prévoir ce que va faire la concurence ? N y arriverai tu pas avec les Logiciels Libre ? Serait un constat d'impuissance ?

    "Et Dieu sait " : heu , que viens faire Dieu la dedans ? Serait ce ta seule issue fasse aux LL qd tu vois que même les majors de la musique se font debouter face au p2p ?

    "l&#8217;interopérabilité avec des environnements existants (Apple, Novell, les différents Unix/Linux, les systèmes centraux IBM ou Bull) est consubstantielle de la stratégie de Microsoft. " attention Pierro , moi cette phrase je vais la prendre au pied de la lettre : quid de Samba , pourtant à la base de l interroperabilite entre machines Unix et Win ? Vous n'avez rien contre Samba si j ai bien compris ? (ps : avant de répondre a cette question , je pense que Pierro va aller consulter son boss ;-) )

    Je note donc dans mon mémo "ne pas acheter plan 9 car racheter par cro$oft ;-)
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 10.

    Au bout d’un an, vous pourrez bien sûr continuer à obtenir des correctifs, mais il vous faudra les installer à la main (pas simple), passer par des sociétés qui fourniront des versions "packagées" de ces correctifs (ce ne sera pas gratuit), ou vous reposer sur des prestations de service (on parlait de dépendance ?).

    Vous savez m'sieur Bugnon, dans ma boite on est 3000 avec 75% de poste en NT4. Alors payer un patch à un prestataire pour disposer du support de l'USB par NT4 ça nous aurait pas dérangé.

    Mais voilà M'sieur Bugnon, c'est pas possible...
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je cite :
    Pour l’ensemble des produits Open Source sur cette même année, nous avons vingt-deux alertes, et pour tous les produits Microsoft, sept seulement
    [couic]
    En 2002, Microsoft a, en moyenne, mis à disposition les correctifs de sécurité 12 jours après que les failles aient été rendues publiques.

    Mensonges éhontés pour ces deux citations, cf http://www.pivx.com/larholm/unpatched/(...)

    Certaines failles de IE datent de 2000 !
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour tout les produits MS ? Ils sont au courant qu'en Chine, certains pensent leur faire un procès à cause du Slammer (vers qui se propageait grâce à une faille d'SQL Server)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Meme si c'etait vrai... comparer "l'ensemble des produits opensource" avec ceux de microsoft, si c'est pas faire aveu de monopole ca...
      Et puis bon le 7, je sais pas dou il le sort, windowsupdate d'un win98se me sort toutes les semaines des nouveaux trucs de securite... on doit pas compter pareil

      bon c pas tout ca, je vais faire monter le chiffre en mettant en opensource mon hello world avec buffer overflow integre moi...
  • # Petit chef d'oeuvre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    ...de mauvaise foi. Il est hallucinant cet article :-)

    Ca y'est, je sais ou se cache le génial ministre de la propagande du gouvernement de Saddam Hussein, il écrit du FUD chez MS pour les gens du marketing :-)


    Désolé, je n'ai pas réussi à répondre sérieusement sur ce coup là :-)
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 6.

    Beaucoup de gens ont repondus sur cet article. Moi je voudrais modestement faire par d'un projet que j'ai mis en place au mois de fevrier pour repondre a la phrase:

    "En effet, les contrats de licences et les prestations de service et support avec Microsoft représentent généralement moins de 5% d’un budget informatique. Ils sont certes visibles ces 5%, mais bon, de là à parler de dépendance, il y a un pas ! Et les 95% restants ils vont où ? Et bien, ils sont généralement imputables à l’achat (ou leasing) de matériel, au coût des transactions de données, aux achats de logiciels (hors Microsoft)"

    En resumé un serveur de fichier novell 3.11 (tres vieux mais qui fonctionne) pour 300 personnes.
    Je dois le changer et voici les deux propositions que j'ai faite a mon directeur:
    - Windows 2000 server ( 1000 € avec licence je sais plus....), Logiciel de sauvegarde (1000 €) et pb w2k ne tourne mal sur le vieux materiel donc achat d'un nvx serveur 3000 € total (serveur fichier): 5000 €
    - Linux (mandrake car francais sa peut aider a la decision) (0€ ). Logiciel de sauvegarde (600 €) et pas d'achat de nvx serveur car linux est tres performant sur le vieux matos (0€). au vue du prix achat de mandrake cd OEM sur le site 75€ TOTAL: 675 €

    Je vous laisse faire la difference. Pour info la solution choisit est la deuxieme ( et j'en suis fiere). J'aurais put prendre un autre exemple comme mes serveur citrix ou là le prix des licences microsoft ( je viens de faire le calcul) represente 37 % du cout du serveur sans le materiel.
    Je sais bien que je bosse dans une petite entreprise (500 personne) mais je trouve que cette experience va a l'encontre d'une partie de l'article de Mr Bugnon.

    PS: au niveau du TCO et du cout du personnel y en a pas plus car je suis deja payer pour m'occuper de windows :-)
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 0.

      C'est beau comme histoire, comme quoi un serveur linux sur du vieux matériel remplace allégrement un windows serveur sur du matos à 3000 Euros... vraiment de quoi rendre linux crédible.

      Si tu as besoins d'une bête de course à 3000 Euros, c'est pas une mandrake sur un pentium 90 qui va le remplacer. De plus sur du matériel équivalent XP et linux ont des performances de même niveau, sur des machines avec peu de ram (64 mo ou -) Linux sera plus performant s'il est installé sans interface graphique.

      J'aime pas M$, mais ce genre "d'étude de cas" à la con est vraiment détestable. De plus, qu'en tu vends une distribution Linux à ton entreprise, je trouve que ça pourrait être sympa de prendre une version packagée et soutenir ainsi mandrake, plutôt que la "download edition". Ca ne changerait pas grand chose au budget et ça éviterait de colporter l'idée FreeSoftware = gratuit.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 0.

        Pour la partie finale de mon commentaire, j'ai peut-être mal compris que tu avais acheté la mandrake 75 Euros, j'ai amalgamé en lisant: "Linux (0 Euros)" désolé.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Salut !
        Je ne suis absolument pas d'accord avec ton second paragraphe.
        Dans son cas precis, et en admettant que la machine n'offre pas d'autres services reseau que le partage de fichiers, un P90 avec 128Mo de Ram et un gros disque dur suffit amplement, si la charge n'est pas trop lourde (Ex: un service compta, une administration....).
        Sous Linux, tu prend une Slackware 9 ou une debian recente, sans mode graphique (Pas plus que sous Netware d'ailleurs), ca va marcher nickel. Il y aura sans doute plus de boulot a la mise en place, mais pratiquement plus ensuite.
        Avec Windows, si t'arrive a finir l'install de l'OS t'aura de la chance...(Et un gros swap). Ou alors, il faut prendre un NT, plus supporte.
        D'ou le changement de machine prevu dans son budget, chose qui n'est pas forcement voulu au cas ou le materiel a des caracteristiques particulieres, comme une carte RAID SCSI, des baies extractibles a chaud....

        Dans un autre domaine d'application, je me souviens avoir utilise comme routeur ADSL pour les 50 personnes du batiment (je sais c'est mal !) un 486 DX2/66, 48 Mo de Ram et 200Mo de disque, avec les dernieres version de linux (pour avoir iptables et le controle de flux), qui faisais aussi serveur DNS-cache et proxy web Squid (Et il y avais aussi Webmin pour l'administration, ainsi que SSH).
        Les seuls arrets ont ete en juillet et aout.
        A l'heure actuelle, les gens qui ont pris ma suite on besoin d'un P3/600 pour faire la meme chose sous Windows 2K + wingate (Ils voulaient pas garder linux), le controle de flux en moins parceque personne ne sais comment le faire.

        Je pense donc que effectivement, Linux est une solution tres efficace pour recycler le vieux materiel qui marche parfaitement, meme avec des versions recentes, au prix d'une installation certainement plus delicate.
        Ca n'implique pas que linux ne fonctionne pas correctement sur du materiel recent. C'est juste un petit plus qui peut etre parfois utile.

        Desole pour les accents, qwerty oblige :-(
  • # FUD !!

    Posté par . Évalué à 3.

    On a donc des membres d’une communauté qui se fonde sur la négation des concepts de réussite ou de performance, et qui doivent se débrouiller dans ces conditions avec la nécessité de gérer leur besoin d’exister.

    "la négation des concepts de réussite ou de performance", j'ai du mal à le suivre. Un des interrets du libre est justement de montrer au monde à quel point on code bien. Mais peut-être qu'il parlait des performances financières et non téchniques...

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 10.

    Voici ma reponse a Monsieur Bugnon :

    Bonjour,

    Puisque dans votre article vous prenez la liberte de definir ce que recherche un directeur informatique d'une societe : (je cite)

    "Simplement parce que ce que cherche le directeur informatique d'une societe, c'est souvent une assurance de la perennite de ses investissements."

    En tant que directeur informatique d une multinationale basee en Espagne, je me permets de vous donner mon opinion, ce que je cherche et ce que j'ai trouve.

    Je suis tout a fait d'accord avec la phrase que j ai copiee ci-dessus, et c'est exactement pour cette raison que j ai choisi d utiliser GNU/Linux comme systeme d'exploitation pour mes 150 serveurs tous directement connectes a Internet.

    En effet en bientot 4 annees d'utilisation le seul cout que nous ayons eu a absorber correspond au prix d'achat des machines ainsi que du salaire d'un seul et unique administrateur systeme.

    Pour ce qui est de la perennite de mon investissement, je pense avoir atteint des records qui font aujourd'hui baver la plupart de nos concurrents lorsqu'ils essayent vainement de comprendre pourquoi ils ont besoin d'une equipe de 15 techniciens pour entretenir un parc de serveur 2 fois inferieur au notre.

    Sans compter sur le fait que le fameux bug de Microsoft SQL Server qui a paralyse la moitie d'Internet ne nous a meme pas effleure, alors qu'il a demoli le business de plusieurs relations du milieu pendant plusieurs jours.

    Bref il me serait possible de reagir sur votre article pendant des heures et je suppose que je ne suis surement pas le seul.

    Je tenais juste a vous dire que depuis que nous utilisons GNU/Linux, notre business ne cesse de croitre, nous ne subissons quasiment aucun downtime, les couts du budget informatique sont devenus ridiculement faibles et je suis meme en train de deployer RedHat 9 sur tout les postes "bureaux" de nos employes afin de reduire le cout des postes bureautiques tout en garantissant une meilleure securite des donnees...

    Finalement GNU/Linux est donc pleinement compatible avec la perennite de nos investissements et notre exemple va a l'encontre de ce que vous demontrez dans votre article.

    Libre a vous de considerer ce cas "concret" comme marginal, mais je serais curieux de savoir combien de directeurs informatiques partagent cette experience.

    Salutations cordiales,


    La verite doit quand meme leur etre communiquee un jour ou l'autre...
  • # Pour résumer...

    Posté par . Évalué à 3.

    En fait pour résumer M. Bugnon joue le type sympa, ouvert, prêt au dialogue mais glisse insidieusement dans son texte mensonges, contre-sens et insinuations qui sont le objectif de sa prose.

    L'exemple le plus flagrant c'est qu'il ne parle pas des logiciels libres, il fait _volontairement c'est certain_ l'amalgame entre libre et opensource. Ca permet de relancer des trolls et d'entretenir la confusion.


    En fait il part d'un constat tout bête : dans les communautés (libre, opensource, linux, ...) il est très facile de lancer un troll et de regarder les geeks s'engueuler. Alors du haut de sa place d'"architecte" chez Microsoft, M. Bugnon s'amuse à jeter de l'huile sur le feu et à regarder le résultat.

    Par la même occasion il prend un avantage : tous ceux qui vont lui répondre vertement (voire carrément qui vont l'insulter) apporteront de l'eau à son moulin et il pourra dire "voyez, je suis ouvert au dialogue et je me fais insulter, c'est CA la communauté Linux ?".
    • [^] # Re: Pour résumer...

      Posté par . Évalué à 1.

      « En fait pour résumer M. Bugnon joue le type sympa, ouvert, prêt au dialogue »

      Sauf quand on a déjà lu un de ses torchons, il est ridicule dès le départ :)

      « voyez, je suis ouvert au dialogue et je me fais insulter, c'est CA la communauté Linux ? »

      Oui c'est ce qu'il dit. Mais il n'est pas ouvert au dialogue, ses torchons sont remplis de mensonges et d'insultes. Il y a des gens avec qui aucun dialogue n'est possible (c'est vrai ici, en politique, etc. ) et Bugnon en fait partie.
    • [^] # Re: Pour résumer...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > Par la même occasion il prend un avantage : tous ceux qui vont lui répondre
      > vertement (voire carrément qui vont l'insulter) apporteront de l'eau à son moulin et il
      > pourra dire "voyez, je suis ouvert au dialogue et je me fais insulter, c'est CA la
      > communauté Linux ?".

      Moi, quand je lui ai parlé du format XML d'OpenOffice, il ma répondu que c'était "A se pisser dessus de rigolade". Qui parlait d'insulter l'autre ?
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 1.

    Des tables de camping bourrées d'ordinateurs plus ou moins tagués, des affiches avec des filles à moitié nues, des distributions de tracts, pas mal d'animation donc, mais pas vraiment ce que recherche une entreprise venue évaluer la pertinence d'un choix Linux.


    Rooooooooooooooooooooo


    C clair qu'a Redmond les bureaux on la réputation d'etre rangés.....
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      Bon allez pour enfoncer le clou

      http://www.pclinuxonline.com/modules.php?name=News&file=article(...)

      Les serveurs utilisés pour promouvoir Windows Server 2003 tournent sous ... Linux

      Ils sont quand même fort chez MS, ils ont tellement confiance dans leur dernier OS pour serveurs qu'ils utilisent le "cancer" qu'est linux.

      Si ça c'est pas une énorme hypocrisie de la part de ce monsieur !.
      Bref il n'est pas du tout crédible ce pauvre garçon.
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils ont tellement confiance dans leur dernier OS que microsoft.com, un des sites les plus visites de la planete tourne a 100% dessus depuis la RC 1 en tout cas.
        En passant, nasdaq.com aussi tourne en partie sur WS03 depuis plusieurs mois.

        Ces serveurs Linux chez MS appartiennent a Akamai, pas a Microsoft.
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          "Ils ont tellement confiance dans leur dernier OS..."

          Me demande si c'est si bien comme argument, ça...

          Microsoft, leader du marché, Microsoft, attaqué de partout par tous les médisants de la terre, alors qu'ils font du bon boulot.. Surement que 2003 est bien.. Marquerait plus que ça... Vu qu'ils peuvent se payer les meilleurs, au meilleur prix...

          N'empeche que microsoft.com, c'est seulement depuis peu qu'il tourne avec le produit maison ?
          • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

            Posté par . Évalué à 1.

            microsoft.com etait deja sous Win2000 depuis plusieurs annees, et apres est passe a Win2003 pendant la phase de developpement.

            Le truc est que Win2003 n'aurait pas pu sortir avant que microsoft.com soit passe a Win2003, car c'est un des criteres de release pour le produit. L'OS est sorti il y a un mois, microsoft.com est sur Win2003 depuis plusieurs mois maintenant.
            • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Trés bien...
              Ce que je veux juste faire remarquer, c'est que la position des Linuxiens est sensible...
              Ils partent au quart de tour dès qu'on fait le moindre reproche sur GNU/Linux....
              Alors que le raisonnement devrait être le contraire...
              Microsoft est leader, ou plutot super leader, a un point jamais vu dans aucun bizness.. C'est bien pire que Schumarer en F1, Evian en eau minéral, Coca en boisson sucrée ! La domination est énorme, imposante, écrasante, sans aucune contestation...
              Ce qui veut dire que les produits devrait etre en rapport avec cet état de fait...
              Pas mieux... Pas supérieur.. Simplement 10 fois, 100 fois meilleurs, sans commune mesure ! Incomparables.
              Linux, Apache, ou même n'importe quel autre produit, qu'il soit propriètaire ou libre, devrait être écrasé par l'équivalent de Redmont...
              Aussi bien en qualité, qu'en versalité, en TCO, en possibilité, en innovation, en légèreté (et j'en oublie ?)!!
              Donc, si une produit concurrent n'a ne serait-ce qu'un seul point ou il est supérieur (même le plus infime), c'est déja étonnant...
              Que Microsoft ait attendu Windows 2000 pour avoir un produit maison sur leur serveur Web alors que la famille NT était déja assez vieille me semble t il, rien que cela est déja troublant...
              Cessons de vouloir que les produits libres soient absolument meilleurs en tous points !
              Demandons nous simplement si un produit qui domine à 90% ou 95 % un autre possède réellement les qualités qui justifient cette position...
              Et posons cette question aux décideurs. La technique ne les intèresse pas. Simplement : Face à la concurrence, en ont-ils pour leur argent ?
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 0.

                Et une bonne part de leur domination provient du dumping eleve au niveau industriel et leur archarnement a supprimer la concurrence.
                Leur widaube est distribue sur chaque pc vendu sans possibilite d'avoir autre chose sauf tout recemment avec HP qui livre les pc avec gnu/linux et ca reste encore marginal dans la grande distribution.

                Quid des autres OS alternatifs comme BeOs tue par le gros Bill (je crois que BeOs fait un proces a M$,que l'on me corrige si je me trompe) et Prologue (Bull) mort trop tot ou Os2 (Ibm) .Je sais ils ne sont pas gpl mais peu importe il y a de la place pour tout le monde.

                Ce que le gros Bill traduit par :Il n'y a de la place que pour moi.
              • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                Posté par . Évalué à 1.

                Il y a un nombre enorme de marches ou une part de marche enorme n'est pas forcement synonyme de produit 60x meilleur que la concurrence.

                Tout simplement car le marche cherche des standards, et se limite a certains produits pour cette raison, a moins que le produit ait des avantages faisant de lui un veritable concurrent.

                Le jour ou un OS sera dominant a la place de MS sur le desktop, il y a d'enormes chances pour qu'il soit tout aussi dominant car c'est qqe chose vers lequel le marche tend.
                Les societes choisissent ce que leur voisin a pris histoire de pas avoir de probleme, les employes prennent la meme chose, etc...

                MS a eu son monopole comme ca, le successeur de MS l'aura de la meme maniere.

                Sinon, je crois bien que microsoft.com tournait sous NT4 avant d'etre sous Win2000, mais j'etais pas chez MS a l'epoque.
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tout simplement car le marche cherche des standards, et se limite a certains produits pour cette raison, a moins que le produit ait des avantages faisant de lui un veritable concurrent.

                  Ca c'est vrai quand on enferme les gens dans des standards proprietaires, mais si tu regardes dans le marche de l'automobile les voitures roulent toutes sur les memes routes, utilisent les memes pneus et tu peux y mettre les memes autoradio. Donc pas de monopole.

                  "Standard" ca ne veut pas dire "marque unique".
                • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Tout a fait d'accord avec toi sur le fait que chacun copie son voisin... C'est rassurant, et ca peut etre plus simple et plus pratique(pas toujours)...
                  Que le marché cherche des standards, la encore d'accord..
                  Mais qu'on arrive à l'avatar du capitalisme libéral qui est le monopole, et le regne sans partage, non...
                  Evidement, si c'est pour replacer un monopole par un autre, ce serait tout à fait catastrophique...
                  quand IBM dominait le marché, c'était aussi contestable... (Sauf peut etre, que la domination était moins importante... J'ai quelques chiffres, je ne sais pas si ils sont valides :

                    1962 : IBM = 65,8% du marché
                    1967 : IBM = 50 % du marché

                  (source : http://histoire.info.free.fr/homebrew.html(...))

                  Peut etre que ce n'est pas comparable

                  Moi, je serai heureux le jour ou Microsoft, comme les autres, existera sur le marché... Sans domination aussi flagrante... Peu m'importe les moyens que cette société a utilisé pour parvenir à ses fins (Toute entreprise devenant puissante aura les mêmes tendances... Et aprés tout, les gens ont aussi un peu le choix.. En tout cas, concernant le marché des serveurs, ce sont les admins Novell qui me font rire... Ils se plaignent de la disparition(ou du moins la diminution) de leur OS favori, mais ce sont les premiers qui ont été lorgner du coté de NT !)

                  Echanger un monopole contre un autre n'aurait pas de sens.. Que plusieurs solutions cohabitent, avec un vainqueur peut etre, mais pas à ce point (comme par exemple sur le marché automobile : Chacun a sa place...)

                  Donc, ce qui me choque dans cet article, c'est le coté "je me pose en victime". Je ne suis pas dupe, et je pense que les fanas de Linux peuvent etre sincérement blessé de cette démarche. Je suis convaincu que cet article est une oeuvre de communication, dont l'objectif est de rassurer le décideur... De rendre le "libre" moins sympatique, noyauté par des entreprises aux dents aussi longues que Microsoft... Je pense aussi que l'auteur s'y prend très bien, car sa cible peut etre sensible à cette argumentation (un peu biaisé, je trouve cependant)

                  Cela n'a rien a voir avec de la technique.

                  La encore, je ne doute pas de la sincérité des informaticiens qui défendent le libre, ni de la tienne qui croit en ton travail, ce qui est tout à fait respectable...

                  Le propos du document est commercial et marketing... En même temps, il montre que le problème est devenu assez sérieux.
                  La citation de Ghandi me semble de plus en plus d'a propos...
        • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Completement d'accord avec toi, ils ont super confiance en eux.
          D'ailleurs, certains de leurs serveurs avaient ete affectes par la faille sql a sa sortie, tellement ils avaient confiance...
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 2.

    ben en gros, ce que je ressort de son article :




    il dit que Linux est une verole ambulante , que IBM ( car il ne peut parler que de
    cette boite ) est un tres tres mechant commercant et limite malhonnete ( dans les pratiques commerciales qui dialolise les concurrents ) et surtout que la communauté est composé de farfelus voleur du code de SCO ......


    et bien sur que microsoft , la pauvre boite où il y a plus de comptables et d'avocats que d'informaticiens est la victime de toutes ces pratiques deloyales ....

    ce brave monsieur n'est , c'est evident, pas du tout de parti pris. ;)

    Dites moi,
    ""Je me demande combien de projets Open Source intègrent illégalement des technologies brevetées."" , on ne serait pas proche de la diffamation là ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 2.

      il est gentil le monsieur. S'il a des doutes, il regarde le code source, c'est pas tres compliqué. Par contre, si je retourne la question ?

      tu me files ton code source que moi je vérifie ?

      paske moi aussi

      "Je me demande combien de projets propriétaires intègrent illégalement des portions de codes de logiciel Open Source [ ou libre ]."



      non mais.

      c'est ahurissant avec quelle facilité on peut "retourner"' n'importe lequel de ses arguments.

      Coût, portabilité, dépendance vis a vis d'une société, mise a disposition des patches, etc....


      A croire qu'il a fait expres de dire des conneries.

      Ce qui me fait peur c que l'utilisateur lambda va tt prendre pour argent comptant.

      Sinon, pas mal, la seule stratégie microsoft c de décrédibiliser notre petit monde en nous faisant passer pour de joyeux drilles dévergondés qui pondent de la merde ! et ce sans etayer les affirmations fallacieuses !
      • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

        Posté par . Évalué à 3.

        « **Je me demande combien de projets Open Source intègrent illégalement des technologies brevetées."" , on ne serait pas proche de la diffamation là ?»
        Si c'est vrai et que ça n'a pas été jugé, c'est de la diffamation. Si c'est faux, c'est pire, c'est de la calomnie. de plus, le brevet logiciel n'existant pas en Europe, ça n'est jamais illégal d'intégrer des technologies logicielles brevetées. Pour le moment ...

        Par contre, la plainte de SCO n'est pas un problème de brevet, mais de propriété industrielle, et la question à se poser serait de savoir si il y a des logiciels libres qui effreignent la propriété industrielle. 'faut le prouver avant de le dire (diffamation), par contre, ça, comme ça a été jugé, on peut le clamer haut et fort sans risquer : Microsoft France est une société ayant pillé la propriété industrielle d'une autre entreprise.

        http://www.breese.fr/guide/actu/actu061201.htm(...)

        «MICROSOFT France a été condamné par le Tribunal de Commerce de Nanterre, le 27 septembre 2001, et après une longue période de procédure judiciaire de plus de six années, à payer la somme de 3 millions de francs à la société SYN’X RELIEF, au titre de la contrefaçon de son logiciel d’animation 3D Character, dont les codes sources avaient été déposés à l’INPI.»

        Et en plus, je trouve ça sur le site de notre ami Breese, le consultant en propriété indutrielle qui milite pour les brevets logiciels :)
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 2.

    ... pour le visiteur venu un peu s'encanailler...

    Il se prend pour qui !

    Ouais d'accord:
    le paysan haut savoyard que je suis

    Qu'est-ce qu'ils ont tous chez M$ a vouloir citer des ecrivains dans leurs articles,ça doit etre une stratregie
    de la communication d'entreprise.Cet article m'a fait penser a un autre article d'un americain de chez M$ qui
    defendait tcpa (en gros ceux qui etaient contre etaient de dangereux obscurantistes.


    il me semble que "Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément,
    c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante"
    :C'est clair ca doit faire vachement intelligent

    Et le couplet : "M$ / Intel cè nou qon né lè mieu" n'a rien a voir avec leurs partenariat bien sûr...

    Pierre Bugnon => Add to boomark => New Folder: Trolls Droles
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 3.

      s/leurs partenariat /leur partenariat
      s/boomark/bookmark

      Je viens de fixer 2 bugs en un rien de temps elle n'est pas belle la vie sous linux Mr Bugnon ?
    • [^] # Re: Un petit vent d'hiver

      Posté par . Évalué à 1.

      C'était palladium, et dans la foulé TCPA, mais Microsoft ne porte pas vraiment TCPA dans son coeur car c'est une initiative d'IBM qui pourrait marché sur les plates bandes de MS.
  • # Un edito verité ;-)

    Posté par . Évalué à -1.

    > l’environnement d’exécution sous Java qui, pour Windows, est gratuit et intégré (c’est le framework .NET).

    Même chez MS on n'arrive plus à cacher le fait que MS.net est un clone de Java ;-)

    Plus globalement, il y a tellement de c*nneries dans cet articles qu'il faudrait autant de Mo que bouffe XP pour répondre !

    Et cela m'obligerais a faire autant de fotes d'ortograf que .net dispose de bug ;-)

    Plus serieusement, on savait que MS etait un peu nombriliste mais en plus on les retrouves degoulinant d'humanisme !!!!

    Bientot il vont nous faire croire que les 85% de marge minimum qu'ils realisent et le monopole de fait, c'est pour notre bien ? Une société meilleure, dans un monde meilleur, avec un seul choix unique, un seul fournisseur, une seule plateforme logicille, un seul systeme d'exploitation, une seule suite bureautique ... tel est le reve de MS !

    Je note au passage, qu'il s'en prennent pas mal à Sun et IBM, et que la portabilité de Java ou que l'interroporabilité de linux n'a pas l'air de leur plaire ... oh les pauvre, je vais pleurer <:o)

    C'est vraiment risible. Le but est pas de dire que les autres sont des anges, car on sait bien quel est le but de IBM ou de Sun. Mais jusqu'a preuve du contraire, ni IBM ni Sun ne me contraint à utiliser sa plateforme de developpement pour faire tourner mes logiciels. Alors que ceux qui veulent developper pour Windows sont contraint et forcé d'avancer à marche forcée vers les "monde.net" avec au passage un inflation des prix, des couts de formations, des temps de déploiement, et donc du cout total d'acquisition, ce qui rend le retour sur investissement relativement proche de zéro.

    Bref, plus de tunes pour MS et plus de dépenses pour nous.

    C'est une façon de voir le monde ... mais ce n'est pas la mienne.

    Si j'ai choisit Java il y a quelque temps c'est parce qu je suis libre de selectionner mes solutions: libre ou pas, editeur ou asso, linux, windows, solaris, osx, ... bref je ne suis plus contraint par des choix politiques d'utiliser tel ou telle solution pour mes developpement. Si MS à sortit dotnet c'est tout simplement car ils ont comprit que l'impact de JAva dépassé largement ce pourquoi il a été créé. Meme Sun (ou IBM dans une moindre mesure) n'a d'ailleur plus gere de controle sur le phénomene et est quelque peu dépassé par la situation, il n'y a qu'a constaté la fuite des solutions Java necessitant des serveurs de moyenne gamme vers Linux ! Et malgres les incantations de Sun, il ne peuvent plus contraindres ces utilisateurs a rester sur un OS qui a un cout prohibitif alors qu'une alternative existe.

    Ici, pas de pipotage marketing, mais la realité. Ce qui fait peur à MS c'est la portabilité. Pas celle du source, car elle reste hypothetique dans la mesure ou elle est réduite au bon vouloir de l'editeur ou de l'asso, mais celle du binaire: comment assuré la primoté des appli pour windows lorsqu'il y a portabilité ;-)

    J'observe depuis quelque temps la communauté MS et je constate que de plus en plus semble considéré Java comme leur prochaine plateforme. Pour moi c'est un premier pas en direction du seuvrage .... qui devra les mener vers un OS alternatif.

    Java et Linux sont un duo qui pose problème à MS car leur cout et leur performance ainsi que leur stabilité sont innégalable par MS. Or dans le monde de l'entreprise, ce qui regne c'est le pez ! MS doit donc à tout prit tenter d'affaiblir l'un des deux. C'est ce qu'elle a essayé de faire depuis 2 ans, mais maintenant on peut l'annoncer: leur tentative est un echec !

    Les developpements Java (opensource ou non) sont de plus en plus present (et freshmeat n'est que la pointe immergé de l'iceberg), et les solutions Linux sont de plus en plus à la base des nouvelles solutions remplacant un existant MS.

    Je pense MS n'a toujours pas prit conséquences des dégats collatéraux que leur colonté de pousserdotnet à tout prix sont entrain de causer sur leur parc captif de developpeur ... domage pour eux ;-)

    Enfin, ce n'est pas moi qui vais les plaindre .... il ne sont pas encore en depot de bilan que je sache <:o)

    @+
    • [^] # Re: Un edito verité ;-)

      Posté par . Évalué à 4.

      Mais jusqu'a preuve du contraire, ni IBM ni Sun ne me contraint à utiliser sa plateforme de developpement pour faire tourner mes logiciels. Alors que ceux qui veulent developper pour Windows sont contraint et forcé d'avancer à marche forcée vers les "monde.net" avec au passage un inflation des prix, des couts de formations, des temps de déploiement, et donc du cout total d'acquisition, ce qui rend le retour sur investissement relativement proche de zéro.

      Ah, .NET est devenu incontournable pour ecrire des softs sous Windows ?
      Eh ben, on a du me mentir alors, car Visual C++ 6 qui date de xxx annees tourne toujours tres bien et mes softs fonctionnent toujours. Borland C++ Builder, Delphi, ... tournent aussi d'ailleurs, ainsi que les differentes JVM et autres.

      Java et Linux sont un duo qui pose problème à MS car leur cout et leur performance ainsi que leur stabilité sont innégalable par MS

      Ca c'est ce que j'appelle une affirmation a 2 balles sans l'once d'un argument.
  • # Re: Un petit vent d'hiver

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est manifique vous avez decouvert l'edito Technet, est ce que cela vallait vraiment la paine d'en faire une breve ?

    Parce que tous le monde sait que ce fameux edito est en general un gros Troll, qui vente les merites des technoloiges MS ( d'aillieur c'est son role apres tous ).

    A part indirectement encourager le bourrage de boite au lettre je vois pas l'interet.
  • # Re: Si par une nuit d'hiver un voyageur...

    Posté par . Évalué à 5.

    "Les voitures roulent toutes sur les memes routes, utilisent les memes pneus et tu peux y mettre les memes autoradio. Donc pas de monopole.
    "Standard" ca ne veut pas dire "marque unique".

    la différence est tout de même que m$ utilise son monopole pour tuer toute contre-attaque. Ils ne donnent pas accès à leurs techniques.
    Typiquement les .doc qui sont pris pour 99% des gens comme une évidence, alors que ce standard est fermé à double tour. Pour reprendre la comparaison avec la bagn...oiture je dirais que l'on te fait des autoroutes partout, qu'on fait attention à bien laisser tomber en désuétude les petites routes, et qu'on te fait payer quand même assez cher, vu le débit, le fait que tu veuilles prendre la route et que tu sois obligé de prendre l'autoroute.
    (C'est déjà ce qui arrive dans la vraie vie? Ah zut.) C'est un phénomène économique presque banal, que dans un environnement où techniquement ça bouge pas, s'instaure en général un monopole. Du marketing à la politique, de l'économie à la liberté il n'y a qu'un pas à chaque fois.
    Pour en revenir à m$, (quel douceur de vivre avec un ennemi tout de même! ), on en revient à chaque fois à cette histoire d'intéropérabilité. Si je suis un magnanime monopole, j'ouvre les robinets à standards. Mais dès qu'on m'ennuie un peu, je les ferme et là le discours sur "oui... moi je communique avec toutes les technos tout ça..." ce discours je m'assois dessus et je tue le concurrent qui veut piquer ma rente. Alors: interopérabilité ou portabilité? Si tu veux être tributaire de la boite qui tient le monopole tu essaies l'interopérabilité, c'est plus rapide, mais ton destin n'est plus entre tes mains.
    Bref, le grand méchant c'est Sun, c'est IBM, pas Linux, qui est un cheval de Troie, le gars le dit lui-même avec son lapsus quand il parle des trojans trouvés chez le pingouin.

    Aussi, la bataille est plus générale: qui va ratiboiser le client, les vendeurs de hard ou de soft? Pour un vendeur de gros matériel, fournir linux ça tombe sous le sens non? Tu éloignes ton client de m$ et tu lui files et bonne conscience et un os (lire O.S.) de qualité.

    Un dernier mot, ce qui m'énerve dans le propos du gars, qui par ailleurs a une plume alerte, c'est qu'il est dans le paradigme pognon-réussite-soyons professionnels.
    Je sais pas.... Le pognon, la majorité de la planète en manque, la réussite (sociale) paraît un but assez peu partageur, et enfin, il y a quand même autre chose à faire dans la vie qu'à être professionnels. On peut simplement être passionnés.
  • # Ma reponse au monsieur

    Posté par . Évalué à 3.

    Bien le bonjour monsieur Bugnon. Ayant lu avec intérêt votre Edito paru sur Technet : Un petit vent d'hiver, j'ai tenu a vous écrire pour réagir a certains points sur lesquels nos opinions voir nos informations semblent diverger. J'espère que vous y verrez une invitation, non pas a la polémique, mais plutôt a la controverse. Afin de simplifier la lecture, j'ai respecter la structure originale de votre article, mes réactions sont donc reparties en plusieurs chapitres qui peuvent contenir a l'occasion des citations de votre article auxquelles je réponds directement. Je précise avant de commencer que je suis familier a la fois des environnements Microsoft et de l'univers du libre. Et maintenant commençons : La carpe et le lapin ou Le pingouin et la pieuvre. Ce chapitre commence par la description des manoeuvres de certaines compagnies consistant a s'investir dans linux et a communiquer sur cet engagement afin de "récupérer" linux, manoeuvres qui sont, selon vous, supposées mettre les "idéalistes" de la communauté devant un dilemme mettant dans la balance d'un cote leur idéalisme, et de l'autre leur volonté de reconnaissance. Les deux pendants de ce dilemme reposent cependant sur des conceptions erronées et une mauvaise connaissance du mouvement que vous prétendez dépeindre. Lorsque vous dites : "* Pour obtenir la reconnaissance, mettre entre parenthèses l'idéalisme de leur démarche en acceptant leur récupération par ce qu'elles ont toujours combattu, c'est-à-dire des sociétés qui prétendent générer des profits de la vente de solutions logicielles" L'assertion selon laquelle "un grand nombre de personnes" ont toujours combattu les sociétés qui prétendent générer des profits est pour le moins surprenante quand l'on sait que la FSF (que vous nous décrivez plus bas comme les fondamentalistes) vend l'ensemble de ses logiciels. Vous pouvez commander la totalité des logiciels GNU pour la somme de $5000 sur leur site web : https://agia.fsf.org/ (cartes de crédit et traverler's chèques acceptes). Quant a la notion de "récupération", l'intérêt même du partage des sources est de permettre a chacun de participer au développement du système, on voit donc mal comment quiconque pourrait prendre ombrage du fait que son travail soit récupéré, fut-ce par une grande société. Nul besoin de museler l'idéalisme pour obtenir la reconnaissance, on serait même tenter de dire que c'est de cet idéalisme qu'est né le modèle de développement extrêmement dynamique qui a finalement crée un système performant qui est reconnu aujourd'hui. Concernant maintenant l'autre partie du dilemme : "* Ou défendre leurs "idéaux", au risque d'effrayer les entreprises et de retourner dans la confidentialité. Pourquoi ? Simplement parce que ce que cherche le directeur informatique d'une société, c'est souvent une assurance de la pérennité de ses investissements. Et qu'entendre, par exemple, Richard Stallman expliquer que l'avenir de GNU/Linux c'est un nouveau noyau, Hurd, peut légitimement amener à se poser quelques questions" Ces "idéaux" seraient donc incompatibles avec la recherche de pérennité des entreprises, voila qui n'est pas très clair mais nous allons essayer d'approfondir cela. Ces fameux idéaux tout d'abord, quels sont ils ? Prenons par exemple la position de la FSF, elle développe et encourage l'utilisation des logiciels libres, l'utilisation de ces logiciels demandent le respect de la GPL (ou d'autre licence plus ou moins identiques). Pour résumer, la caractéristique principale de cette licence est de donner a l'utilisateur le droit d'accéder aux sources du programmes et même de partir de ces sources pour créer un nouveau logiciel qu'il est libre de distribuer a condition de respecter la liberté des utilisateurs de modifier a leur tour les sources de ce nouveau logiciel. Or quels sont les critères a avoir a l'esprit lorsqu'on cherche a assurer la pérennité d'une solution logicielle ? La garantie d'avoir une solution capable d'évoluer et de s'adapter aux besoins futurs de l'entreprise, et cette garantie elle se trouve précisément dans la capacité a modifier et faire évoluer son système a volonté. Loin d'y être un obstacle, les idéaux dont vous parlez, se manifestent en la GPL comme la meilleure défense de l'utilisateur (donc de l'entreprise) en matière de pérennité. Les menaces quant a la pérennité d'un investissement se font en revanche sentir lorsque l'entreprise confie son avenir a une société produisant du logiciel propriétaire. Elle est alors a la merci des décisions de la dite société sur laquelle elle n'a aucun contrôle, l'abandon du support de certains logiciels obligeant a réinvestir dans une nouvelle solution, ou bien la disparition pure et simple de la société en sont les dangers les plus évidents. Enfin pour finir on voit bien maintenant que les déclarations de Richard Stallman sur l'avenir de GNU/Linux n'ont aucune incidence sur les garanties offertes a l'utilisateur d'un système libre, puisque de part son modèle communautaire l'orientation du développement des systèmes libres ne dépend pas d'une personne ou même d'une organisation mais de l'ensemble des acteurs du libre. Les besoins courant trouvent donc "naturellement" leur réponses. Ce système est d'autant plus attractif que de plus en plus d'utilisateurs et de sociétés contribuent a répondre a des besoins de plus en plus diversifiés. Je t'aime, moi non plus... ou Famille nombreuse, famille heureuse. Vous poursuivez ici sur le thème des dissensions a l'intérieur de la communauté, dissension d'une part entre les pragmatiques et les idéalistes, et d'autre part entre les trois "familles" : FSF, BSD, et OSI. Cette première fracture se matérialise, dites vous, par le décalage entre les stands professionnels et associatif, ces derniers que vous nous présentez comme un joyeux amas hétéroclite pas très sérieux. J'imagine que tout cela est très subjectif et que faute de pouvoir critiquer une organisation structurée, il est ma foi assez pratique a défaut d'être pertinent de se reporter sur les apparences et le style. La seconde fracture elle semble plus grave, puisque vous nous apprenez qu'entre familles on se "déchire joyeusement" et que l'intolérance règne dans ce que le lecteur hésite sans doute de plus en plus a appeler la communauté. C'est la encore une opinion subjective mais je crois qu'en l'occurrence l'émotion (suite a la vue du diablotin OpenBSD faisant subir les derniers outrages a Tux sans doute ?) vous égare. Certes les opinions sont divergentes et s'expriment librement, mais de la a voir un "déchirement". Quant a l'intolérance, si on la dénonce des lors que les différences d'opinions s'expriment, il est a craindre qu'on ne cesse de la voir que la ou les différences n'existent plus. Pour clore ce chapitre, je reviendrais sur deux de vos affirmations plutôt étranges : "On a donc des membres d'une communauté qui se fonde sur la négation des concepts de réussite ou de performance, et qui doivent se débrouiller dans ces conditions avec la nécessité de gérer leur besoin d'exister." Vous nous définissez donc la communauté, et on commence a entrevoir le cote surréaliste sous le signe duquel semble être placé cet article. Une communauté fondé sur la négation des concepts de réussite ou de performance !? Outre le fait qu'on imagine mal l'existence d'une telle communauté, on se demande vraiment de quoi vous parlez. Regardons donc de plus pres sur quoi se "fonde" la communauté. Tout d'abord, comme on l'a vu plus haut, sur des idéaux. On vient ensuite beaucoup a la communauté grâce a son dynamisme, le partage des sources stimule et attire les développeurs séduits par la facilite et la liberté du développement dans un environnement libre. Ce partage entraîne aussi chez certains le perfectionnisme, une recherche de la reconnaissance de ses pairs par l'excellence de son code. De plus la possibilité a chacun d'améliorer les logiciels entraîne un raffinement répété de ceux ci. De tout ceci il découle que la notion de performance est central dans la communauté. Pour la réussite, il serait fastidieux d'enumerer ici les projets issues de la communauté qui sont maintenant reconnus dans le monde de l'informatique tant ils sont nombreux, et en matière de réussite personnelle on pourrait aussi citer les principales figures du libre. La aussi la réussite est loin d'être absente de la communauté. Comment peut on donc arriver a ce constat de négation de la performance ou de la réussite ? Peut être faut il aller chercher l'explication dans une différence de conception de ces notions simples a priori, si effectivement par performance on entend performance de rendement financier, et par réussite, réussite commercial, alors oui on peut considérer (sans aller pourtant jusqu'à la négation) que la communauté ne se définie pas par rapport a ces valeurs la. Mais si on peut retenir une leçon de l'éclatement de la bulle internet, c'est peut être que promettre la lune sur papier glacé ne suffit pas, et qu'avant de décliner performance et réussite au niveau financier il vaut peut être mieux le faire au niveau technique, voila une approche pleine de bon sens venant d'une communauté vivant quotidiennement sur le "terrain" informatique qui j'en suis sur trouvera un écho chez le paysan haut savoyard que vous êtes. "Nous parlons donc ici d'un autre "univers" avec ses codes, ses rites et ses tribus, ses passions et ses tensions, dont il est assez difficile de prévoir les conséquences. Et Dieu sait qu'elles peuvent être à terme importantes ces conséquences..." Dieu nous protège, nous sommes a la merci des "conséquences." ! Cela dit ces conséquences ont beau avoir un potentiel d'importance, elles ne sont pas très claires, il serait peut être bon de s'arretter pour les définir quelque peu. Quelles conséquences et pour qui ? Est il besoin de rappeler a ce stade que contrairement a une entreprise produisant du logiciel propriétaire dont les changements de politique imprévisibles peuvent avoir pour le coup des conséquences réellement importantes pour ses clients, la communauté du libre ignore superbement ces problèmes puisque chaque utilisateur a aussi la possibilité d'être producteur et de mener a son gré et avec l'orientation désiré l'évolution de ses logiciels ? C'est des producteurs de logiciels propriétaires que vient le risque des orientations incontrôlables et de ses conséquences inexorables et non pas du libre. Etonnant, non ? ou Incroyable mais faux ! Nous arrivons maintenant au chapitre sur les raisons de la présence de Microsoft au salon "Solutions linux". On y apprend dans l'ordre que l'interoperabilite est consubstantielle de la stratégie de Microsoft. Qu'il existe une fracture entre les stratégies des gens très intelligents de chez Microsoft et des gens très intelligents de chez ses concurrents (que nous ne nommerons pas pour des raisons légales). Les dites stratégies visent le même but : rassurer le client sur le fait qu'il n'est pas dépendant d'un fournisseur, mais divergent sur les moyens: L'interoperabilite pour Microsoft, la portabilite pour ses concurrents. Et enfin que Microsoft a reçu le "Open Source Product Excellence Awards for the Best System Integration Software" au salon LinuxWorld a New-York pour son produit SFU 3.0. Interoperabilite est bien ici le maître mot : consubstantiel ! stratégique ! récompensé !. A lire tout cela on pourrait être surpris de constater qu'un poste windows mis en présence, par l'intermédiaire d'un réseau, d'un serveur sous linux et invité a "interoperer" avec celui ci se révèle incapable de voir les postes linux dans son voisinage réseau ou de lire les partitions utilise par linux. Ajoutez a ca l'exclusivité digne d'un mari corse que certaines moutures de Windows entendent avoir sur le disque dur d'un PC, et on réalisera que c'est bien du cote de linux qu'il faut aller chercher le pragmatisme et l'interoperabilite. C'est de ce cote la qu'est développe SAMBA qui permet a linux et windows de partager des fichiers, c'est la aussi ou on développe des drivers permettant de lire des partitions NTFS ou FAT sous linux, et c'est aussi de ce cote la que plus généralement on cherche a faire de l'interoperabilite, non pas un élément consubstantiel d'une stratégie, mais bien une réalité. L'interoperabilite, avec linux en tout cas, semble bien être un voeu pieu chez Microsoft, et SFU ressemble a l'arbre qu'on avance pour cacher la foret. Cependant je suis d'accord avec vous, il serait malvenu d'ironiser sur le prix reçu par SFU, il est plus intéressant de voir Microsoft vanter les mérites de programmes issus d'un modèle de développement pour lequel les hauts responsables de Microsoft n'ont pas de mots assez durs (cancer, anti concurrentiel, anti innovation, etc...). Amusant non ? Et pour conclure, si l'on se souvient que l'interoperabilite est la stratégie de Microsoft pour convaincre ses clients qu'ils ne sont pas dépendants, on peut s'interroger sur la réussite et les performances futures de cette stratégie. Dépendance, quelle dépendance ? ou C'est un oiseau ? c'est une fusée ? non, c'est Microsoft ! Le chapitre suivant hérite d'une introduction appétissante, on va (enfin) poser les questions gênantes et faire tomber des masques ! Et la question centrale de ce chapitre sera la dépendance. Elle est tout de suite introduite sous l'angle budgétaire, vous nous expliquez en effet qu'on ne peut parler de dépendance financière vis a vis de Microsoft puisque la part des contrats microsoft dans un budget informatique est faible (5%). A priori la notion suggérerait plus la question de l'indépendance d'une entreprise vis a vis de son fournisseur que des considérations de part budgétaire, mais bon passons a la suite qui promet d'être plus intéressante. S'en suit donc un laïus comparant les diverses stratégies commerciales de Microsoft et ses concurrents quant a l'accès au marche de la "grosse informatique", le tout bien évidement ettayé par de chattoyantes études et banc d'essais divers visant a démontrer la supériorité d'une solution Microsoft. Je n'ergoterais pas sur les résultats de ces études, après tout personne ne nie que Windows peut être une solution performante placé dans de bonnes conditions, mais j'irais directement a la conclusion que vous tirez de tout cela. Car en fait de masque qui tombe, c'est bien du masque de Zorro dont vous affublez Microsoft lorsque vous concluez doctement votre analyse en nous affirmant sans rire que Microsoft libère les entreprises du joug de ses concurrents, allant même jusqu'à vous étonnez que ces dites entreprises ne le réalisent point. Le théorème est posé ! Quand Microsoft s'implante sur un marché c'est pour libérer ses client, quand ses concurrents font de même c'est pour enfermer leur clients dans la servitude. La différence ? Mais voyons la différence c'est bien évidement les méthodes employés pour garantir l'indépendance des entreprises, vous démontrez d'ailleurs bien de manière irréfutable que d'une part la portabilite n'est qu'un paravent sans réalité (puisque tout le monde en rigole) et que d'autre part la politique d'interoperabilite de Microsoft est elle une réalité bien tangible (et la je vous l'accorde personne n'a le coeur a rire, on en pleurerait presque). Vous nous aviez promis du surréalisme au début de cet article, le moins qu'on puisse dire est que nous sommes gâtés. Microsoft le libérateur ! Qui l'eut dit ? Qui l'eut cru ? Si nous avons maintenant la réponse a cette première question, répondre a la seconde risque en revanche de se révéler un tantinet plus difficile. Et finalement cette question gênante de la dépendance ? Vous savez ce a quoi tout l'monde pense en général quand on parle de la dépendance Microsoft. Comme par exemple la politique d'imposer des formats de fichier fermés dans les outils bureautiques, ce qui restreint leur utilisation a des environnements Microsoft. C'est une question intéressante non ? Un utilisateur d'Office ne pourrait il pas légitimement se demander pourquoi rien n'est fait pour qu'on puisse lire ses documents de manière plus universelle ? Enfin il n'est pas tout a fait vrai de dire que rien n'est fait, puisque grâce aux efforts des développeurs d'Open Office on peut maintenant ouvrir tant bien que mal un document Word sous linux, on constate donc une fois encore de quel cote se trouve le pragmatisme et la volonté d'interoperabilité. Et finalement quand on y réfléchit c'est assez logique, la ou la communauté apporte naturellement des réponses a ses besoins, l'utilisateur Microsoft lui ne peut qu'attendre et espérer que ses besoins trouvent un jour leur place dans le genre de hautes considérations stratégiques et commerciales que vous nous avez expose plus haut. Et enfin pour en finir sur la question, je ferais un commentaire sur une de vos petites phrases : "Que Microsoft, qui a apporté (avec Apple) cette simplification nécessaire de l'outil informatique par l'intégration des services systèmes, soit perçu comme une société asservissant les utilisateurs est inquiétant, mais c'est un probléme d'image lié à des comportements qui sont heureusement en train de changer." Un problème d'image lie a des comportements qui sont heureusement en train de changer... Pour reprendre votre formulation, que veut dire cette phrase aseptisée et politiquement correcte ? Comme vous êtes le seul a pouvoir répondre de manière catégorique, je me contenterais d'explorer une hypothèse. Faut il comprendre devant cette pudique absence de détails concernant ces mystérieux comportements qu'il s'agit des mêmes comportements qui ont conduit Microsoft dans la tourmente judiciaire que l'on sait ? Ou bien s'agit il de tout autre chose ? De quels comportements parlez vous ? Chiffons rouges Ou Banderilles. La fin de l'article approchant, nous entrons maintenant dans un chapitre plus dense, ou les attaques maintenant déclarées se succèdent a un rythme qui laisse peu de temps a la réflexion. Voyons de plus pres ce qu'il en est. Premièrement, la propriété intellectuelle. Je vous cite : "Le débat actuel en Europe sur la brevetabilité du logiciel prend une dimension assez intéressante lorsqu'on apprend que la société SCO Group (ex Caldera) intente un procés à IBM pour avoir fourni à la communauté Linux des technologies Unix qui étaient sa "propriété". Je me demande combien de projets Open Source intégrent illégalement des technologies brevetées. C'est juste une question, mais elle me semble importante parce que l'enjeu est de savoir si la boite de Pandore va étre ouverte... et qu'elle en seront les conséquences. Enfin moi, ce que j'en dis..." Ce que vous en dites... Pas grand chose justement, et c'est regrettable. Approfondissons donc un peu la question. Tout d'abord il est utile de préciser qu'IBM dément formellement toutes ces accusations. Ensuite il est intéressant de constater que lorsqu'on demande a la société SCO de préciser quel est le code supposé être présent illégalement dans le noyau linux, on s'entend répondre par leur responsables qu'ils refusent de donner cette information de peur qu'on camoufle les preuves. Argument qui apparaît totalement pathétique quand on sait qu'on parle la d'un programme dont les sources sont publiquement disponibles. Voila qui ressemble plus a une tentative desesperée de FUD venant d'une société en fin de parcours, qu'a un soucis réel de faire respecter ses droits. Mais permettez moi de vous expliquer la signification de cet acronyme très usité en amerique mais beaucoup plus confidentiel de ce cote ci de l'atlantique : Fear Uncertainty Doubt, peur incertitude et doute. Il désigne une technique visant a discréditer un adversaire auprès de son interlocuteur en suscitant chez cet interlocuteur les sentiments précités. Les discours axés FUD sont donc généralement tout en non dits et en allusions, laissant planer le doute faute de pouvoir démontrer de manière claire des menaces bien précises. C'est une méthode qui, a l'écrit, provoque une forte consommation de points de suspension. Fermons cette parenthèse dialectique et intéressons nous maintenant a vos inquiétudes concernant le respect de la propriété intellectuelle en matière d'informatique. Et notamment, puisque l'attaque ne se cache plus, sur le respect de ces droits dans le monde du libre. La question que l'on doit se poser quand on est confronté a de telles inquiétudes est : comment obtenir les meilleures garanties qu'un programme n'empiète pas sur la propriété intellectuelle d'autrui ? La réponse la plus évidente est l'audit des sources du programme, manière directe de s'assurer de la légalité du code. Or dans le monde du libre, les sources sont publiquement disponibles, chacun peut donc si il a un doute sur un programme, regarder directement a la source ce qu'il en est. C'est donc un modèle totalement transparent qui n'a rien a cacher. Dans le cas de Microsoft par contre, la situation est totalement différente, il est impossible d'avoir accès aux source, on ne sait donc pas ce qu'il s'y trouve, nous devons faire confiance a Microsoft. Et le fait que cette société ait déjà été condamnée en justice pour avoir voler la propriété intellectuelle d'un de leur partenaire n'inspire pas vraiment la confiance. http://www.breese.fr/guide/actu/actu061201.htm S'agissant de Microsoft, la question n'est plus de savoir si la boite de Pandore va être ouverte, elle l'est déjà clairement, mais plutôt qu'est ce qu'il se cache encore dedans ? Et ca, on ne peut malheureusement pas le savoir. Après la propriété intellectuelle, le support : Passage un peu morne ou vous décrivez la politique de support de distributeurs linux, tout en feignant de découvrir la lune et en vous offusquant qu'on puisse fournir des services basés sur une souscription annuelle. Pas grand chose a dire ici donc, sauf peut être pour vous demandez des nouvelles de la stratégie Microsoft visant a offrir l'utilisation de ses logiciels en location ? Et nous passons maintenant a un gros morceau, les failles de sécurité : La sécurité, un thème très a la mode surtout depuis que Microsoft a décidé de l'inclure dans ses priorités. Vous prétendez donc tordre le coup au fantasme selon lequel Windows serait une passoire a cote de Linux. L'intention est louable mais la méthodologie malheureusement très discutable. A la recherche de la manière d'attribuer un quotient de sécurité qui permettrait de trancher le débat, vous commencez par aligner a la craie le nombre de failles de sécurité dans les systèmes d'exploitations Microsoft et dans les distributions linux. Outre le fait que le simple compte des failles est un facteur sans doute nécessaire mais certainement pas suffisant pour évaluer la qualité d'un système d'exploitation en matière de sécurité, il faut encore comparer ce qui est comparable. Et en comparant un système d'exploitation Microsoft a une distribution Linux (ce qui est le plus approchant je vous l'accorde) vous commettez le première erreur. Et une erreur de taille pourrait on dire, puisqu'une distribution Linux fournit en packages un nombre considérablement plus importants de programmes qu'un OS Microsoft, et ce dans un rapport beaucoup plus élevé que de deux a trois. Une autre difficulté concerne les méthodes de découverte des failles, si la disposition des sources dans le monde linux permet a des milliers de gens de scruter librement le code et de découvrir et corriger des failles avant même qu'elles ne soient exploitées, dans le monde microsoft cette opération est possible pour un nombre beaucoup moins importants de personnes. Sans préjuger des mérites compares de ces deux méthodes, force est de constater qu'elles sont suffisamment différentes pour qu'on puisse raisonnablement penser qu'elles n'ont pas le même niveau de réussite. Toutes ces critiques s'appliquent également lorsque vous portez votre analyse a la criticité des problèmes. Votre méthode est donc jusqu'à présent contestable mais pas totalement farfelue, vous sombrez malheureusement dans le ridicule le plus total lorsque vous attaquez le problème des chevaux de Troie. Précisons d'abord ce qu'est un cheval de Troie, il s'agit d'un programme malveillant qui ouvre un accès sur l'ordinateur de la victime. On change donc la totalement de sujet, il ne s'agit plus de failles de sécurité dues a du code défectueux ou non sécurisé, mais bien d'un programme qui s'apparente a un virus. Dans ces conditions il est donc évident qu'il ne peut pas y avoir de cheval de Troie fournit dans un système d'exploitation, a moins d'une volonté délibéré du fournisseur de nuire a ses clients, contrairement aux failles dont nous venons de parler qui sont des défauts involontaires du système. Dire qu'on a pas découvert de cheval de Troie sur Windows en 2002 est donc totalement trivial, de la même façon qu'a ma connaissance on n'a pas découvert de cheval de Troie dans aucune distribution linux ni dans aucune version windows en quelqu'année que ce soit. Mais justement vous arrêtez la votre comparaison avec les distribution et vous vous mettez a comparer l'OS windows avec les programmes Sendmail et OpenSSH, c'est donc d'une parfaite mauvaise foi mais c'est également absolument grotesque, on pourrait dans le même ordre d'idée comparer le nombre de chevaux de Troie conçus pour fonctionner sous windows ou Linux et trouver ainsi un rapport de 100 a 1000 en faveur de Linux, cette démarche pas plus que la votre ne nous apporterait aucune informations sur les qualités intrinsèques de ces deux OS en matière de sécurité. En ce qui concerne la réactivité en matière de correctif enfin. Pour ce qui est de la moyenne de Microsoft sur 2002, il est dommage que vous ne donniez pas vos sources, elles auraient put êtres utilement comparées avec celles de ce site http://www.pivx.com/larholm/unpatched/. On y recense des failles datant de plus de deux ans toujours pas corriges, mais j'imagine que la moyenne de 12 jours ne concerne évidement que les correctifs qui ont vu le jour. Peut être serait il plus intéressant de connaître la durée moyenne de vie d'une faille de sécurité ? Il y'a aussi un aspect capital en matière de sécurité que vous ne mentionnez pas, c'est l'importance d'avoir accès aux sources pour savoir ce que le programme fait, lorsqu'on veut atteindre un niveau de sécurité élevé il est impensable d'avoir une boite noire au sein de la zone sécurisée, et on ne peut que constater qu'en matière de sécurité les programmes propriétaires Microsoft restent des boites noires. Microsoft tente de dominer le monde avec Palladium ou Microsoft contre le reste du monde Et nous gardons le meilleur pour la fin, l'"affaire" Palladium : Vous nous exposez vos impressions sur l'intervention de Ross Anderson sur Palladium http://www.cl.cam.ac.uk/~rja14/ Ces impressions se divisent en deux parties, tout d'abord : sur le fond. Cette partie est rapidement expédié puisque vous vous contentez de nous réciter la plaquette publicitaire Microsoft, quant a une éventuelle réponse sur le fond a Ross Anderson vous nous dites : "Le département juridique de Microsoft m'a demandé de ne pas écrire ce que je pensais de la cohérence technique de cette intervention. C'est dommage..." C'est dommage en effet. Certes cela fait un peu court sur un tel sujet, mais qu'a cela ne tienne : nous allons nous rattraper sur la forme. Et nous avons donc droit a une description détaillée de la propagation d'une "rumeur" selon vos propres termes, l'ensemble semble se vouloir une analyse distanciée et critique des mécanismes d'informations, mais ressemble plus a la dénonciation d'une cabale médiatique relayée par des grands médias nationaux au pire complices, au mieux incompétents et gogos. Au passage vous ne manquez pas de souligner la confusion entretenue entre Palladium et DRM, bien qu'on puisse se demander qui de Microsoft ou de ses détracteurs pratique le plus l'amalgame dans ce domaine. Vous concluez donc en déplorant décidément le manque de professionnalisme des journalistes de la presse nationale, mais en restant toutefois philosophe : "Mais bon, j'ai peut-être une vision un peu naïve de ce que devrait être "l'information"..." Il est peut être préférable que vous ne développiez pas plus avant votre "vision" de ce que devrait être l'information. Car si l'article que vous venez de signer est représentatif de votre vision, je préfère ne pas en savoir plus. C'est certes une bonne chose de dénoncer le parti pris des sites d'informations "caremment anti-Microsoft" comme vous dites, mais apparement seul le cote anti-Microsoft vous dérange et vous reprenez le parti pris et la mauvaise foi a votre compte. Dans ces conditions je vous trouve très très mal placé pour donner dans la condescendance et les leçons de journalisme. Surréalisme ou Définitivement surréalisme. Il est maintenant temps de conclure. En guise de conclusion vous tenez a relativiser tout ca : nous ne parlons finalement que d'un outil, et ceux qui se mêlent de philosopher autour ont une démarche un peu futile nous faites vous comprendre. J'aimerais vous répondre monsieur Bugnon, que effectivement l'informatique comme l'imprimerie n'est qu'un outil, mais que malgré ca, des l'invention de cette dernière des hommes y ont attache en tant que vecteur de la pensée humaine des valeurs d'éthique, de morale, et surtout de liberté. Oui le surréalisme ambiant ne date pas d'hier, et il y'a gros a parier qu'il ne disparaisse pas demain, autant vous y faire. Et enfin avant de nous quitter et pour vous remercier de m'avoir lu jusque la, laissez moi vous offrir cette citation de Boris Vian puisqu'il semble que nous en soyons tout deux amateurs : "N'importe quoi, sauf la vérité. II n'y a que ca qui ne se vend pas"
  • Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.