Barbapapa a écrit 281 commentaires

  • [^] # Re: en France, c'etait mieux avant...

    Posté par . En réponse au journal Armée Suisse, modèle ou pas ?. Évalué à 2.

    Rétablir le servage ? Quelle belle idée !

  • [^] # Re: sexisme

    Posté par . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 3.

    Je ne vois pas comment à partir d'une photo tu peux en déduire la nationalité des personnes (tous les asiatiques sur ces photos sont chinois ?). De plus, une rapide recherche me renvoie vers un papier qui date un peu (noyau 2.2.14), mais on ne trouve que 21 pays représentés (page 50) avec seulement trois pays "exotiques" : Argentine, Mexique et Russie, le reste c'est Amérique du nord et Europe.

    Mais quand je parle de diversité je pense plutôt au ratio hommes/femmes ou aux proportions de groupes ethniques. Ce qui me frappe sur ces photos, c'est qu'on a à chaque fois moins de 5 femmes, une grosse majorité de blancs, des asiatiques et quelques indiens et c'est tout.

    Je parierais qu'en plus l'origine sociale de tous ces développeurs est très homogène.

  • [^] # Re: sexisme

    Posté par . En réponse au journal B16B00B5 : Sexisme dans le source du Kernel. Évalué à 4.

    Quand je regarde les photos du Kernel summit, diversité n'est pas vraiment le mot qui me vient spontanément à l'esprit.

  • [^] # Re: Le prochain, c'est sur Excel?

    Posté par . En réponse au journal Un article anti-Word, mais pas pro-libre office. Évalué à 2.

    D'un autre côté, Excel est souvent le seul outil programmable dont disposent les utilisateurs. Si tu as besoin d'utiliser un petit script/une petite base de données/etc., tu peux faire une demande au service informatique qui te le refusera, tu peux installer (si c'est possible) en douce les outils dont tu as besoin mais ça ne fonctionnera alors que sur ton poste et pas sur celui de tes collègues. Excel résout ce problème, il est installé partout et tout le monde sait s'en servir (ou plutôt tout le monde est supposé savoir s'en servir).

    Le problème est que ta petite base de données va grossir au fil du temps et devenir un monstre ingérable.

  • [^] # Re: Youtube

    Posté par . En réponse au journal megafermeture.fbi. Évalué à 3.

    euh non, megaupload a voulu avoir de la popularité avec du contenu uploadé par les utilisateurs.
    Pourquoi toujours une présomption de culpabilité ?

    Parce que c'est évident si on fait preuve d'un peu de bonne foi, parce MU payait les gens qui mettent à disposition des fichiers si ceux-ci sont beaucoup téléchargés (si on télécharge ton fichier 1000, 2000, ... fois, tu reçois de l'argent), parce que les e-mails échangés entre eux par les employés de MU démontrent qu'ils savait parfaitement ce qu'ils faisaient et quelle était la nature des fichiers qu'on trouvait sur leurs serveurs, etc.

    Et ils répondaient aux requêtes dmca, donc étaient totalement en accord avec la loi.

    Pas tout à fait, ils répondaient à un certain nombre de requêtes (genre 1500 par jour) mais ne détruisaient pas le fichier simplement le lien. On pouvait toujours accéder au fichier via un autre lien.

  • [^] # Re: Heu..

    Posté par . En réponse au journal Sénat : Liberté de l'Internet et rémunération des créateurs. Évalué à -1.

    Pour la diffusion et le financement, on peut se passer de l'industrie du divertissement, on l'a prouvé à maintes reprises.

    Des exemples ! Des exemples ! Combien de films n'ont pas été financés par la méchante industrie du divertissement ?

  • [^] # Re: Utopique

    Posté par . En réponse à la dépêche Quel modèle économique pour le jeu vidéo libre?. Évalué à 0.

    C'est juste une question de pourcentages. Dans le cas d'un jeu propriétaire, l'éditeur perdra un certain nombre de ventes du fait du piratage, dans le cas du libre ce pourcentage sera proche de 100% et ce en toute légalité et en complet accord avec la licence choisie. On ne peut en même temps choisir de donner un jeu gratuitement et se plaindre qu'on a du mal à trouver un modèle économique viable !

  • # Utopique

    Posté par . En réponse à la dépêche Quel modèle économique pour le jeu vidéo libre?. Évalué à 0.

    Un logiciel libre est par construction un logiciel gratuit. Dans le cas d'un logiciel libre autre qu'un jeu, on peut développer un modèle économique en vendant aux entreprises des services autour (personnalisation, support, version payante non libre mais n'obligeant pas l'acheteur à distribuer ses sources, etc.). Les modèles économiques du libre font payer les entreprises, les particuliers se comportant en passagers clandestins.

    Pas de chance dans le cas d'un jeu, il n'y a pas d'entreprise pour payer. Et le jeu étant libre, les moyens usuellement utilisés par les éditeurs de jeux ne peuvent fonctionner. Binaires payants ? On trouvera des copies légales et gratuites un peu partout. Des DRM ? Quelqu'un compilera une version sans. Des DLC ? Ils seront disponibles gratuitement (et légalement) dès leur sortie, etc.

  • [^] # Re: Moral bas

    Posté par . En réponse à la dépêche Retour d’expérience d’utilisation de logiciels libres en école d’ingénieur. Évalué à 4.

    Ainsi je suis toujours étonné quand je vois un scientifique utiliser des logiciels propriétaires pour travailler. Comment peut-il dire "je rentre ces données, j'obtiens tel résultat, je considère que ce résultat est juste, même si je ne sais pas comment fonctionne le logiciel qui me les a calculées"...?

    L'avantage du libre en la matière est purement théorique. Il a accès au code source et il pourrait le vérifier mais en pratique il ne le fera pas car cela prendrait trop de temps ou bien parce qu'il n'a pas les compétences requises. Qu'il utilise GNU R ou SAS pour faire des statistiques, il devra faire confiance au logiciel qu'il utilise.

  • [^] # Re: Comprendre un truc

    Posté par . En réponse à la dépêche L'Union des Photographes veut la mort du Libre. Évalué à 3.

    Une des faiblesses du libre ? Comme tu es pudique. C'est le défaut majeur du libre plutôt, i.e. à quelques exceptions près le libre ne propose pas de modèle économique viable. Vendre du service c'est bien mais tu n'es pas le seul à pouvoir le faire et si tu as dépensé des millions d'euros à développer un logiciel, ton service sera mécaniquement beaucoup plus cher qu'un prestataire qui vendra le même service en n'ayant qu'à couvrir le coût dudit service.

    Plus généralement, la dématérialisation croissantes des œuvres artistiques ou logicielles et le fait que leur coût de reproduction est nul pose le problème du financement initiale : qui paie pour la production de l'œuvre ?

  • # Déjà fait

    Posté par . En réponse au message Cherche logiciel de simulation de réseau électrique. Évalué à 4.

    Greenpeace a produit un rapport il y a peu où ils proposent une évolution du système électrique européen vers une cible 100% renouvelable à l'horizon 2050 : ici.

    Il me semble que c'est un problème qui pourrait être résolu de manière élégante à l'aide de l'informatique.

    Bon sang mais c'est bien sûr !!! Les gens qui étudient ces questions utilisent encore des bouliers et des abaques. Ils n'ont jamais pensé à utiliser l'informatique !!

    C'est pourquoi je voulais savoir si vous avez des idées de bibliothèque python qui pourrait gérer la chose. Je pense que des graphes sont une bonne idée. Arrêtez moi si je me trompe.

    Si tu veux faire des calculs de réseaux en utilisant l'approximation du courant continue (DC load flow), il te faut simplement résoudre un système linéaire Ax=b où A est une grosse matrice creuse. A priori, scipy/numpy doivent pouvoir faire cela.

    D'autre part, une API qui pourrait piocher dans les données météorologiques des dernières années serait la bienvenue.

    Et que vas-tu en faire ? Si tu veux faire un calcul de réseaux, il te faudra les données physiques des ouvrages du réseau européen, les profils de consommation (et l'influence de la météo sur ces consommations), les caractéristiques techniques et économiques des moyens de production, etc. Autant de données dont tu ne disposes pas.

  • [^] # Re: de l'auteur de la news...

    Posté par . En réponse à la dépêche Project Bossanova. Évalué à 2.

    Les jeux en ligne ont plus de chance de réussir, parce que leur valeur est fortement liée à leur communauté de joueurs, et qu'on ne peut pas jouer sans serveur et sans communauté. Ryzom, dont je parle beaucoup en ce moment parce que je suis devenu accro, est totalement libre, mais personne n'a intérêt à jouer ailleurs que sur les serveurs officiels.

    Un jeu en ligne avec abonnement semble être le seul business model viable pour un jeu libre. Mais c'est loin d'être évident. Si tu crées un MMO libre pour lequel tu diffuses le code du serveur et du client, l'abonnement que tu feras payer aux joueurs devra couvrir ton coût de développement en plus des coûts d'exploitation alors que n'importe qui pourra, en toute légalité, faire tourner un serveur avec uniquement les coûts d'exploitation, donc bien moins cher. Où irons les joueurs ? Sur ton serveur à 15€/mois ou sur celui à 5€/mois ?

    Et les joueurs ne préféreront pas forcément les serveurs officiels. Par exemple, Blizzard se bat contre les serveurs privés qui font tourner des copies de World of Warcraft. Il y a même des joueurs prêts à dépenser de l'argent sur ces serveurs pour rendre leur personnage plus puissant (Blizzard a gagné un procès contre une société faisant tourner ce type de serveur).

  • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

    Posté par . En réponse au journal Mon dieu, un logiciel gratuit!. Évalué à 1.

    A ce propos, tu as des informations sur le modèle économique d'OpenOffice ? Ils vendent des licences à des sociétés ? du support ? de la personnalisation ?
  • [^] # Re: Seulement la partie design + meme remarque de Ben Goodger (Firefox)

    Posté par . En réponse au journal Quand l'union ne fait pas forcement la force.... Évalué à 3.

    Il n'a pas abusé, c'est juste une expression américaine en référence à un épisode de Seinfeild : http://en.wikipedia.org/wiki/Soup_Nazi
  • [^] # Re: Franglais

    Posté par . En réponse à la dépêche Première ébauche de la GPLv3. Évalué à 4.

    plus simplement "régle les problèmes".

    Dans la même phrase, la construction "Les principaux changements dont fait l'objet cette version" est digne de Yoda, "Les principaux changements dont cette version fait l'objet" voire tout simplement "Les principaux changements de cette version" serait bien meilleurs.
  • [^] # Re: Et bien...

    Posté par . En réponse au journal Hebergement écologique. Évalué à 1.

    Raté. En France, les centrales nucléaires ou tout du moins une partie d'entre elles font du suivi de charge et donc modulent leur production en fonction de la demande.

    Pour le pompage, le rendement est d'environ 75%, c'est-à-dire qu'il faut dépenser 1.33 MWh lors de la phase de pompage pour pouvoir produire 1 MWh lors du turbinage. C'est intéressant ou pas en fonction du différentiel de prix entre les heures creuses de la nuit et les heures de pointe de la journée.
  • [^] # Re: Ça vaut ce que ça vaut...

    Posté par . En réponse au journal Canal+ et le libre au grand journal. Évalué à 3.

    En plus j'avais du tilter pour la faute à Diderot, mais bon c'était pas mal long déjà, il fallait que je corrige le reste, et puis j'ai pas toute la journée non plus, j'ai pas mal de trucs à faire.

    Parce que tu as corrigé le reste !? C'est truffé de fautes et ce dès la première phrase :

    "Je vous écrit écris pour vous exprimer mon mécontentement profond profond mécontentement quand quant à la façon dont a été traité traitée "wikipedia" l'encyclopédie libre par Ariane Massenet dans votre émission. "

    Une phrase, trois fautes...
  • [^] # Re: Superbe initiative

    Posté par . En réponse à la dépêche Enfin un FAI ADSL associatif !. Évalué à 1.

    Malgré son discours sur son site et le texte de la dépêche, ce FAI n'a rien à voir avec du commerce équitable, éthique ou je ne sais quel truc vaguement altermondialiste. C'est simplement un FAI pour geek, pour ceux qui veulent s'amuser à avoir de l'IPv6, des IP fixes, de l'UUCP, etc.

    Ses prix ne sont pas compétitifs avec ceux des gros FAI comme Free ou Neuf Télécom : 44¤/mois auxquels il faut ajouter l'achat du modem et peut-être l'abonnement FT pour la ligne (13¤/mois) soit 57¤/mois pour une offre inférieure à celle de Free qui propose en plus le téléphone.

    Ca ressemble plutôt à un FAI pour geeks bobo (discours de gauche et portefeuille bien garni) !

    Je n'ai rien contre cela, mais ils devraient l'afficher clairement.

    Et puis j'ai deux interrogations :

    1. Comment sont gérées les pannes ? Comme il n'y a pas de hotline, il faut attendre patiemment que ça revienne ? Il faut brûler un cierge ? Prendre sa caisse à outils et aller dépanner ?

    2. En regardant les comptes, je vois que le bilan n'est pas équilibré (19645 ¤ d'actif, -43 ¤ de passif). La transparence des comptes c'est bien, s'ils sont justes c'est encore mieux !
  • [^] # Re: bénévolats, associations etc...

    Posté par . En réponse à la dépêche Enfin un FAI ADSL associatif !. Évalué à 10.

    Fichtre! Il est 6h14 du matin et il y en a qui sont déjà accoudés au zinc du Balto à s'enfiler des pastis tout en crachant sur ces salauds de fonctionnaires fainéants et corrompus ! C'est beau ! J'en ai la larme à l'oeil.
  • [^] # Re: Cool, mais il y en a encore qui l'utilisaient???

    Posté par . En réponse au journal Support des encodages "multi-byte" dans zsh ! \o/. Évalué à 2.

    Et pour moi, modeste utilisateur de base, c'est quoi l'intérêt de passer à l'UTF8 ?
  • [^] # Re: un pas dans la bonne direction ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Concert Creative Commons à Paris. Évalué à 3.

    Pour beaucoup la clause "non commercial" exprime un cri radical contre la marchandisation de tout : ils manifeste ainsi leur envie d'éloigner leur oeuvre de ces préoccupations mercantiles.

    Ah? Pour moi la clause non commercial veut dire "je vous file ce que j'ai fait gratuitement alors je ne vous autorise pas à vous faire du beurre avec, si vous comptez vendre mon oeuvre contactez moi, on discutera d'un partage équitable des profits générés.". Bon c'est sûr que "non commercial" c'est plus court.
  • [^] # Re: pas contraire à la GPL

    Posté par . En réponse au journal Anaque a l'aide de logiciel libre. Évalué à 3.

    Ben oui, heureux que t'apprennes un truc. C'est à cause de confusions comme la tienne que beaucoup voient dans le logiciel libre des gauchistes et un modèle non rentable commercialement.

    Bien sûr ! Cette confusion n’a rien à voir avec le fait que 99,999% des logiciels libres sont également gratuits, qu’on peut les télécharger librement sans rien demander à personne, rien à voir avec le fait que les exemples de sociétés développant des logiciels libres et qui en vivent soient si rares.

    Je vais t'apprendre un autre truc : au début, Richard Stallman vendait, et très cher, le compilateur GCC. Mais tout acheteur pouvait lui demander les sources de GCC et en faire ce qu'il voulait par après.

    J’avais raté cet épisode de la vie du grand homme. Pour moi, il vendait Emacs au milieu des années 80 pour 150 dollars. Et encore s’il a pu le faire c’est parce qu’Internet n’était pas très répandu. Si RMS arrivait aujourd’hui, il n’en vendrait pas un exemplaire ! Emacs se trouverait sur Sourceforge et tout le monde pourrait le télécharger sans rien payer.
  • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

    Posté par . En réponse à la dépêche Le Ministère de l'Agriculture migre ses serveurs NT4 sous Linux. Évalué à 3.

    Les métiers nouveaux sont à inventer et les économistes ont intérêt à remettre en cause bien de leurs certitudes apprises dans des manuels poussiéreux.

    Sans vouloir être méchant, ces manuels poussiéreux tu peux aussi les lire ! Tu y aurais vu la notion de bien public ( http://en.wikipedia.org/wiki/Public_good(...) ) bien connue des économistes qui correspond entre autres à la problématique des oeuvres intellectuelles depuis l'apparition d'Internet et du haut-débit en particulier.
  • [^] # Re: contre-sens ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Linus Torvalds sur le futur des logiciels propriétaires. Évalué à 1.

    Je sais, je sais, il n'est pas linuxement correct de dire que libre implique gratuit (et non libre = gratuit) même si j'attends toujours des exemples concrets d'éditeurs de logiciel qui vendent des logiciels libres...

    Des exemples de sociétés de services quit construisent des offres autour de logiciels libres oui, des sociétés qui vendent une version propriétaire et distribuent une version libre oui (Trolltech). Mais des logiciels libres payant, je ne demande qu'à en rencontrer un !

    Pour ce qui est de l'innovation, il y en a dans le libre (je pense à Bittorent par exemple), mais ce n'est pas vraiment la caractéristique principale : le noyau Linux, KDE, Gnome, OOo, Civilization tous ces programmes peuvent difficilement être qualifiés de grand bond en avant ! Et pourtant ce sont parmi les projets phares du libre...

    Mais là n'est pas la question, le propos de Linus est que le libre fournit un ensemble de plus en plus grand de briques élémentaires. Ces briques sont librement (et gratuitement) utilisables par tous. Cela assèche de fait un certain nombre de marchés et obligent les éditeurs propriétaires à se recentrer.
  • [^] # Re: HTML n est pas un forma de traitement de texte

    Posté par . En réponse au journal France Telecom et les format libre..... Évalué à 9.

    Ce serait effectivement le meilleur moyen pour ne recevoir aucune réponse ! ...