Journal pfff réchléérer Internet, c'est pas donné à tout l'monde, faut remercier , ça va de soi

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
-20
26
juil.
2021

Bon pour ceux qui ont manqué l'action, j'ai un lien : IRL ou en plus clair

Franchement, ces 2 dernières années sans RMLL, ni Solutions Linux, ni OWF ça m'a bien manqué :/

J'ai raté mes rencontres avec pleins d'amis, que ce soit Oumph, Marja (qui est aux pays-bas), Misc, Bubar (que je croise plutôt l'ami de Mickey sur la 3bune d'excellence), Gradator de TuxFamily.org, Zenitram que j'ai croisé aux RMLL (oui), Nanar que je ne vois plus sur IRC :/, Marion, Malo, et tous mes amis.

Je vais revoir un pote qui vient du Luxembourg, ça me fera bien plaisir, c'est pas forcément suffisant.

Je suis absent d'IRC pour des raisons techniques et des migrations hors de freenode :/ c'était bien pratique pourtant d'être sur le même réseau, bref.

Comment te dire, trouve la référence :-)
Ce que je ne peux pas écrire (bwalé c'est une indication de plus)

Bref, si la situation actuelle vous satisfait, n'hésitez pas à l'indiquer. Moi ce n'est pas le cas.

Car bon, bin, donc, ça va de soi j'aurais voulu plus participer à mon fablab, trouver des thunes de ma mairie pour nous financer des machines (bon, ya une école qui nous a refourgué une découpeuse laser qu'on a fait tomber en marche), mais j'ai un manque (de mes amis, franchement)

Comme quoi le télétravail c'est efficace, mais s'interpeller dans l'openspace ça le fait aussi :D
Donc bon, interjectez !

Je vous rappelle pour que Katia reçoive une promotion, elle m'a bien aidé
Je ne m'attendais pas à être rappelé 3 fois et dans les temps, son aide a été efficace au-delà de l'assistance attendue :-) Franchement, ayant été collaborateur BouygTel, je ne savais pas que nous faisions aussi bien. Tant mieux que notre implication perdure, j'en

Bon Ysabeau< même si je squatte un post inadéquat (comme Sheila), j'aimerais te dire que j'apprécie le boulot de modération sur
LinuxFr.org (avec bubar vous êtes un peu les premiers à le faire, je vous remercie, je n'en ai pas été capable).

  • # ah tiens

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+18/-10).

    bon, pour rassurer, je ne suis pas suicidaire, je me suis fait vaccinner (une 1ère fois, ces cons n'ont indiqué qu'en juillet que je pouvais y aller ensuite dans mon lieu de villégiature : leur problème, pas le mien / donc bon

    • [^] # Re: ah tiens

      Posté par  . Évalué à -8 (+2/-12).

      (voyons maintenant l'évolution des pertinents inutiles du commentaire de baud qui devrait nous donner une idée du taux d'antivax des lecteurs)

      • [^] # Re: ah tiens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+19/-2).

        Personnellement, parenthèse manquante = moinssage automatique.

        Lisp vaincra !

      • [^] # Re: ah tiens

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-2).

        Ah ben c'est malin de transformer un commentaire en sondage.
        C'est quoi le type du compteur de pertinents/inutiles? À combien il va péter?
        Vous le saurez dans les prochaines heures!!
        ----> [ ]

    • [^] # Re: ah tiens

      Posté par  . Évalué à 2 (+2/-3).

      Marrant car j'me faisais un peu le même type de réflexion, pourtant ça fait des années et des années que je ne suis plus sur l'irc de mandrake mais ces derniers temps j'ai eu envie de passer leur dire un petit bonjour, à certaines et certains
      Ne l'ai pas fait parceque bon, des années et des années alors pourquoi today ? juste une belle pensée pour ceux là.

      ps : tu passes chez moi quant tu veux, baud<, mais faut pas t'attendre au luxe

      muny@twitter.com

  • # Procédons avec méthode pour identifier et traiter le sentiment de manque…

    Posté par  . Évalué à 10 (+12/-3).

    Est-ce que l'auteur de ce journal pourrait bien ouvrir le shell de son système nerveux central et nous retourner le résultat de la commande htop ou top, pour un diagnostic rapide dans un premier temps ?

  • # Comprends pas

    Posté par  . Évalué à 10 (+13/-4). Dernière modification le 27/07/21 à 00:10.

    Je comprends pas ton journal. Il manque les fins de phrases, il fait des références qui me paraissent bien obscures alors que ça fait un certains temps que je traine dans le coin. Tu n'aurais pas confondu ton courrielleur préféré avec les journaux linuxfr ?

    Sinon, pour le bout que j'ai compris et dont tu pose la question :

    Bref, si la situation actuelle vous satisfait, n'hésitez pas à l'indiquer. Moi ce n'est pas le cas.

    Elle ne me satisfait pas car on vit avec 50 à 500 morts/jour depuis un an et demi, que j'ai beaucoup de mal avec la réaction d'une partie des gens, que l'on limite un paquet de liberté, que les conséquences de tout cela et les grandes résolutions du premier confinement n'existent plus. Mais mes amis (sauf quelques cas particuliers) habitent dans un rayon 40km autour de chez moi et ceux qui sont plus loin ben on s'organise pour ce voir. La redécouverte que la planète a une circonférence de 40 000 km ne me semble pas être quelque chose de négatif en soit. Je le vois plus comme un rappel qu'on ne peut pas vivre comme dans les années 70 et quelque part pouvoir aller voir ses collègues ou amis à pied/skate/vélo c'est une forme de résilience qui n'est pas anodine.

    • [^] # Re: Comprends pas

      Posté par  . Évalué à 10 (+19/-1).

      Le courriel c'est complètement dépassé. Moi aujourd'hui, quand je veux écrire à quelqu'un, je poste un journal sur linuxfr bourré de références que seul(s) le(s) destinataire(s) peut/peuvent comprendre.

    • [^] # Re: Comprends pas

      Posté par  . Évalué à 10 (+15/-3).

      on vit avec 50 à 500 morts/jour depuis un an et demi

      En France, on vit avec plus de 1 000 morts par jour depuis des années.

      Je ne sais pas pour cette année, mais:

      • En 2018, 609 648 morts, soit 1 670 par jour en moyenne.
      • En 2019, 613 243 morts, soit 1 680 par jour.
      • En 2020, 669 000 morts, soit 1 832 par jour (+152 morts par jour par rapport à l'année dernière) (+9%)

      Ces 55 757 morts supplémentaire en 2020, majoritairement très âgés, représentent 0.083% de la population (67.4M).

      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440#tableau-figure1

      En 2020 toujours, à titre de comparaison, il y a eu 736 000 naissances (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381380#tableau-figure1)

      • [^] # Re: Comprends pas

        Posté par  . Évalué à 10 (+15/-4). Dernière modification le 27/07/21 à 06:56.

        Oui, merci.
        Je rebondis sur ce commentaire sans rien de personnel pour l'auteur.
        Ces chiffres, ou tout du moins le résumé, sont bien souvent repris comme argument au caractère peu dangereux du virus. Statistiquement c'est juste. En terme de décès. En France. C'est finalement pas grand chose pourrait on se dire. Puis lorsqu'on interroge une personne refusant le vaccin un des tout premiers arguments concerne les morts, puis les effets secondaires à court et moyen terme, enfin l'inconnu à long terme.

        Donc : nombreux sont ceux portant jugement que "ce n'est pas grave regardez les chiffres" tout en refusant le vaccin "parceque c'est grave, regardez les chiffres." C'est à quel moment qu'ils ont fait segfault ?

        Personne n'a envie d'être un décès statistique, ça c'est une vraie certitude.

        muny@twitter.com

        • [^] # Re: Comprends pas

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Personne n'a envie d'être un décès statistique, ça c'est une vraie certitude.

          C'est l'un des points oui. On réifie la mort pour la rendre acceptable. De la même manière qu'il faut rappeler que c'est les vieux et reporter ça à la population.

          Ça permet de ne pas déprimer et c'est important, mais il me semble que ça sert aussi à ne pas trop se poser de question.

        • [^] # Re: Comprends pas

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+9/-5).

          Donc : nombreux sont ceux portant jugement que "ce n'est pas grave regardez les chiffres" tout en refusant le vaccin "parceque c'est grave, regardez les chiffres." C'est à quel moment qu'ils ont fait segfault ?

          Pour mieux comprendre le phénomène, un point du vue qui me semble mériter un peu d'attention, c'est le point de vue psychologique et social :

          • Le covid, tu peux essayer d'éviter de l'attraper et de le contagier (gestes barrières), ou l'avoir déjà passé ; les gens ne se disent normalement pas « je vais attraper le covid plutôt que le vaccin ».
          • Le covid est une maladie : tu n'as pas à lui faire confiance ou non. Quant-à pourquoi la question de la confiance peut se poser, ce n'est pas sorcier : voir par exemple les affaires judicaires passées de Pfizer. Et je parle même pas de l'épidémie de mécontentement et de méfiance envers le gouvernement et sa politique, en rapide progression depuis un an.
          • [^] # Re: Comprends pas

            Posté par  . Évalué à 10 (+23/-8).

            C'est grossièrement l'idée.

            Et je parle même pas de l'épidémie de mécontentement et de méfiance envers le gouvernement et sa politique, en rapide progression depuis un an.

            C'est surtout qu'ils ont multiplié les contre-vérités :
            - Les masques ne servent à rien / les masques sont obligatoires (+ on continue de détruire le stock)
            - Restez confinés / allez travailler
            - Les enfants ne craignent rien / vaccin obligatoire pour les enfants
            - Le nombre de réas augmentent / on ferme des lits de réas
            - Les soignants sont des héros / on les maintient dans la précarité

            Cette politique sanitaire est catastrophique et ne suit aucune logique sanitaire.

            Face à tant d'incohérences, on ne peut pas blâmer la population de devenir méfiante. Le gouvernement a sa part de responsabilité dans ce bazar.

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

            • [^] # Re: Comprends pas

              Posté par  . Évalué à 5 (+9/-7).

              Si ce gouvernement a dit et fait des bêtises cela n'en fait nullement un argument pour refuser un vaccin, au mieux un refuge.

              On peut y ajouter une défiance envers les groupes pharmaceutiques suite à des affaires telles que celle du Mediator (ou du sang contaminé, ou encore des machines défectueuses pour le don de sang, les exemples ne manquent pas)

              Mais lorsque tout les scientifiques du domaine concerné arrivent aux mêmes conclusions, et que mêmes les lanceurs d'alertes telle que Irene Fauchon appellent à la vax, quelques soient les régimes politiques et sociaux de leurs pays respectifs, on devrait pouvoir être en mesure de se dire humblement que ces vaccins sont la meilleure solution actuelle, et que plus on traînera plus on sera responsable des problèmes découlant de cette lenteur… Individuelle et collective.

              muny@twitter.com

              • [^] # Re: Comprends pas

                Posté par  . Évalué à 10 (+15/-6). Dernière modification le 27/07/21 à 10:41.

                C'est une piste d'explication de la méfiance grandissante et non pas un argument à ne pas se faire vacciner. Avant que Zenitram m'invente une vie : je suis vacciné double dose.

                J'ajouterai que l'OMS déconseille fortement de rendre obligatoire la vaccination et qu'en France on est en train de le faire indirectement.

                Macron fait des annonces et le lendemain toute sa cours royale a besoin de démentir une partie de ses propos. Il y a cette sensation que les décision sont prises par une seule personne, que rien n'est discuté sérieusement. Ca pue l'amateurisme. Mais plus d'un an et demi d'amateurisme sanitaire, ça commence à faire long… très long.

                Allez vous faire vacciner (surtout si vous approchez un certain âge et/ou que vous êtes à risque) mais ne le reprochez pas à ceux qui ne le veulent pas. L'injonction à la vaccination ne les convaincra pas et aura même tendance à les conforter dans leur position. Si c'est un proche et que vous tenez à lui, prenez le temps d'en discuter posément.

                Mais il faut vraiment qu'on arrête cette dualité pro/anti-vax. Ce n'est pas à coup de sermon qu'on convainc. Il est inutile de traiter les anti-vax d'irresponsables et les pro-vax de moutons.

                Mais lorsque tout les scientifiques du domaine concerné arrivent aux mêmes conclusions, et que mêmes les lanceurs d'alertes telle que Irene Fauchon appellent à la vax, quelques soient les régimes politiques et sociaux de leurs pays respectifs, on devrait pouvoir être en mesure de se dire humblement que ces vaccins sont la meilleure solution actuelle, et que plus on traînera plus on sera responsable des problèmes découlant de cette lenteur… Individuelle et collective.

                Il y a un scénario où les vaccins forceraient la sélection des souches les plus virulentes en éliminant les souches les plus bégnines. C'était à l'origine une théorie d'un virologue et expert en vaccination Belge, Geert Vanden Bossche (Geert est pro-vax depuis toujours). Elle a été moqué pendant quelques mois mais aujourd'hui elle est prise au sérieux par l'OMS. Un groupe d'épidémiologistes de l'OMS parle même maintenant qu'un scénario où "une constellation de mutations induites par les vaccins" rendant ces derniers inefficaces est crédible.

                Ils s'appuient notamment sur l'observation des pandémies précédentes (notamment la Grippe Espagnole) dont les recherches et les prélèvements ont montré une absence de variations majeures d'un bout à l'autre de la planète, suggèrant qu'un seul virus, non soumis aux processus sélectifs induits par un vaccin à grand échelle, s'était éteint de lui-même après atteinte de l'immunité collective par la population.

                Je ne souhaite pas que ce scénario se produise mais se jeter tout azimut sur les vaccins sans avoir pris le temps d'étudier ce que ça pouvait induire est irresponsable. Si ce scénario venait à se produire, c'est du pain béni pour les anti-vax et une cartouche gâchée dans la lutte contre cette pandémie.

                La question de la vaccination est plus compliquée qu'il n'y paraît au premier abord finalement.

                La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                • [^] # Re: Comprends pas

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -6 (+9/-17). Dernière modification le 27/07/21 à 11:25.

                  mais ne le reprochez pas à ceux qui ne le veulent pas.

                  Justement la loi ne le reproche pas, elle dit juste aux non-vaccinés de faire comme si tout le monde faisait comme eux, soit endroits fermés.

                  Le problème est que les non-vaccinés veulent le beurre (aller dans les endroits avec du monde) et l'argent du beurre (ne pas prendre le risque imaginé de limiter la propagation ou choper).

                  N'inverse pas les coupables, en pratique ce sont les non-vaccinés qui reprochent aux vaccinés de protéger leur santé. Que les non-vaccinés arrêtent de reprocher à ceux qui ne veulent pas risquer de mourir et assument les conséquences de leur propres choix (dans la pratique, conséquence si tout le monde fait comme eux, mais c'est légitime quand même de faire comme si on faisait tous comme eux, non?).
                  (noter qu'on est d'accord sur une chose dans la phrase, celle d'arrêter de reprocher)

                  Un classique : les victimes qui décident de se défendre contre leurs agresseurs sont blâmées.

                  • [^] # Re: Comprends pas

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+17/-3).

                    Cher Zenitram, l'année dernière, tu as écrit ce commentaire, dans lequel tu relativisais des chiffres énormes et tu mettais en garde contre la perte de libertés individuelles. Je te cite ici par simplicité :

                    A comparer aux… 600 000 morts environ habituels annuels. Donc certes un pic x2 si on prend comme référence l'année, mais comme pour la grippe classique mais un peu plus costaud en 2016-2017 (67 000 morts) ou la canicule de 2003 (15 000 morts), combien sont "juste un peu en avance"? (De ce que j'ai suivi c'est quand même pas mal les personnes âgées qui trinquent, en plus de ta liste de personnes fragiles).

                    Bref, les nombres font peur, certes ils ne sont pas petits, mais en fait quand on relativise à tous les dangers permanents, ce n'est toujours pas petit mais finalement on peut mourir de bien d'autres choses… Et même si vous restez chez vous, n'oubliez pas les 20 000 morts par an juste à la maison ("accident domestique").

                    Note : je ne dis pas que ce n'est pas bien de faire attention et protéger, mais j'imagine si on se posait et qu'on adaptait ses réactions à la réalité… Rappelons-nous des 2000 morts du terrorisme en 20 ans (en prenant large, échelle européenne), dont on a parlé à ne plus savoir qu'en faire et qui ont réduit nos libertés individuelles, tout en laissant les voitures tuer 250x plus sans qu'on en parle plus qu'en faits divers "pas de chance"…

                    Maintenant que plus d'un an est passé, il se trouve que les estimations que tu relativisais en mars de l'année dernière n'ont pas été du tout atteintes. Plutôt que ce 1% de la population (dont beaucoup qui partirait « juste un peu en avance ») qui allait mourir, c'est 0.087% comme dis plus haut. Pourtant, ces chiffres 10x inférieurs te semblent maintenant justifier des mesures de surveillance de masse comme le passe-sanitaire.

                    À quoi se doit donc ce changement radical de position vis-à-vis de la question ? Je suis on ne peu plus médusé, pantois, je n'ai pas de mots pour décrire ma surprise.

                  • [^] # Re: Comprends pas

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+6/-2).

                    Mais enfin, c’est quand que tu vas faire la différence entre des non-vaccinés et des anti-vax ?

                    T’as un peu regardé le délai entre l’annonce de la pseudo-obligation et sa mise en pratique ? T’as compté les jours ? C’est tout simplement impossible d’avoir 2 doses + 7 jours avec les délais annoncés.

                    • [^] # Re: Comprends pas

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+6/-9). Dernière modification le 27/07/21 à 14:47.

                      T’as un peu regardé […]

                      J'ai regardé la dispo avant l'annonce, c'était dispo pour le lendemain.
                      En France TOUS ceux qui voulaient se faire vacciner le pouvaient.
                      C'est un choix d'attendre le dernier moment, et le blocage des gens tiltant qu'avec un bâton ne durera que quelques semaines. Ce petit désagrément temporaire sur des gens qui ont laissé traîner n'est rien comparé au gain de faire des dates plus proches pour gagner en baisse du nombre de morts.

                      Oui, j'ai regardé. Et je vois surtout que tu n'as AUCUN argument à avancer en réalité, les gens se plaignant aujourd'hui étant des gens se plaignant de leur PROPRE procrastination avec une toute petite "punition" de quelques semaines sans resto (faut vraiment pleurer sur "ça"?)

                      Mais enfin, c’est quand que tu vas faire la différence entre des non-vaccinés et des anti-vax ?

                      En France TOUS ceux qui voulaient se faire vacciner le pouvaient avant l'annonce.
                      Je fais une différence entre des non-vaccinés et des anti-vax, les non-vaccinés ont pris rendez-vous avec un petit interdit de resto pour leur rappeler qu'ils ont fait chier leur monde avant.
                      Les anti-vax, il n'y en a pas tant que ça par rapports aux procrastinateurs, les chiffres de rendez-vous le montre (les délais sont juste dû au nombre élevé de procrastinateurs, faut assumer être nombreux).

                      Quand on ne veut pas assumer sa procrastination, si facile de jouer la victime d'un petit contre-temps pas bien méchant et d'un mélange avec antivax… N'en déplaise aux procrastinateurs, en pratique sur le passé les procrastinateurs et les antivax faisaient pareil (ne se faisaient pas vacciner et donc propageaient plus que les vaccinés), la seule différence est sur le présent sur lequel le gouvernement travaille, justement. Les procrastinateurs reconnaitront-ils qu'ils ne sont pas si loin dans les actes que les anti-vax et en prendront-ils honte au point de pas trop la ramener et accepter la petite "punition" temporaire?

                      Mais enfin, c’est quand que tu vas faire la similarité entre des non-vaccinés (français, ceux qui pouvaient mais "avaient piscine") et des anti-vax ? Passons…

                      • [^] # Re: Comprends pas

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+6/-4). Dernière modification le 29/07/21 à 12:09.

                        En France TOUS ceux qui voulaient se faire vacciner le pouvaient.

                        Avec le calendrier, le nombre de centres et leur accessibilité, les restrictions étalées dans le temps, les délais entre 2 injections, la disponibilité des doses… c'est factuellement faux.

                        Python 3 - Apprendre à programmer dans l'écosystème Python → https://www.dunod.com/EAN/9782100809141

                • [^] # Re: Comprends pas

                  Posté par  . Évalué à 6 (+7/-3).

                  s'était éteint de lui-même après atteinte de l'immunité collective par la population.

                  et surtout après avoir fait entre 20 et 100 millions de morts.
                  Donc on s'inquiète d'hypothétiques dégâts causés par des vaccins en prétendant qu'il vaut mieux attendre que le virus disparaisse de lui-même en faisant infiniment plus de morts que les vaccins.

                  • [^] # Re: Comprends pas

                    Posté par  . Évalué à 2 (+6/-6). Dernière modification le 27/07/21 à 13:50.

                    On ne parle pas de la même virulence.

                    Le covid-19 est loin d'être aussi mortel que la grippe espagnole.

                    Je ne dis pas qu'il faut privilégier l'immunité collective pour autant. Mais si on se retrouve avec un variant plus virulent que le covid original et que les vaccins deviennent inefficaces après avoir forcé le processus de sélection, on peut se retrouver dans une situation plus grave que si on n'avait pas vacciné. Et donc potentiellement plus de morts que si on n'avait pas vacciné, ironiquement.

                    Et ça c'est à prendre en compte.

                    Alors évidemment c'est une hypothèse, peut-être qu'elle restera toujours à l'état d'hypothèse et tant mieux. Mais ça me paraît quand même un peu abusif de foncer tête baissée sans avoir étudié tout ce que cela comporte.

                    Maintenant, dans une vision court-termiste, oui le vaccin sauve et sauvera des vies. Mais est-ce que ce sera toujours vrai à moyen et long terme, est-ce qu'on n'est pas en train de créer un monstre en pensant l'éradiquer ? C'est une interrogation qui me semble tout à fait pertinente et la balayer d'un revers de main ne me semble pas sage.

                    Pour autant, il ne faut pas se servir de cette théorie pour ne pas se faire vacciner, d'autant plus si on est une personne âgée/à risque.

                    En soi, ce n'est pas au petit peuple de réfléchir à ces questions, ce sont aux spécialistes afin de proposer les meilleures solutions pour en finir avec cette pandémie. Ils peuvent se tromper mais eux ont les outils pour comprendre ces phénomènes contrairement à la majorité des individus (dont moi).

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                    • [^] # Re: Comprends pas

                      Posté par  . Évalué à 9 (+9/-2).

                      L’immunité sans vaccin exerce aussi une pression de sélection, et avec plus d’opportunité de trouver des mutations pour se repropager dans la population des gens qui l’ont déjà eus ou d’être plus contagieux, étant donné qu’il se sera bien plus répliqué. Je vois pas ce que ça change avec la vaccination, en vrai.

                      • [^] # Re: Comprends pas

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+5/-3).

                        Ça dépend de l'effacité du vaccin vs immunité naturelle contre l'infection et contagion pour des variants. Il n'y a donc pas de réponse en général : c'est vraiment à étudier au cas par cas, suivant le virus et suivant le vaccin.

                        Par exemple, il y a le célèbre cas de la maladie de Marek pour les poules qui avait au début une mortalité assez faible. Un vaccin a été utilisé par la suite. Il était efficace pour éviter les formes graves de la maladie, mais très mauvais pour éviter l'infection. Du coup, des variants extrêmement mortels ont commencé à circuler parmi la population vaccinée et, maintenant, la vaccination est devenue indispensable.

                        Dans le cas du covid, c'est probablement trop tôt pour être sûrs. Par exemple cet article, que je n'ai pas creusé, dit avoir des arguments préliminaires pour penser qu'un tel phénomène ne va pas se produire ici. En tous cas, pour l'instant, avec Delta, un variant qui échappe suffisamment au vaccin, on dirait que ce n'est pas le cas (il semble être heureusement moins dangereux).

                        • [^] # Re: Comprends pas

                          Posté par  . Évalué à 6 (+5/-1).

                          Il faut démontrer que ces variants ne seraient pas apparus sans le vaccin. Or il ne se serait pas propagé plus avec le vaccin que sans, probablement, sauf à être vraiment très très mortel, donc il y a pas spécialement de raison de penser qu’ils ne seraient pas apparus (et le machin était déjà mortel à la base)

                          • [^] # Re: Comprends pas

                            Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 28/07/21 à 01:24.

                            Il faut démontrer que ces variants ne seraient pas apparus sans le vaccin.

                            L'étude des anciennes pandémies montre qu'il n'y a pas de eu variation majeure des virus sans vaccination. Ce qui ne veut pas dire que c'est impossible, juste que la pression de sélection "naturelle" semble moindre que la pression de sélection induite par la vaccination.

                            C'est quand même une bonne indication. Si on venait à découvrir plusieurs variations majeures du coronavirus responsable du Covid-19 dans un futur assez proche, il y a de grandes chances statistiquement que ça vienne de la pression de sélection induite par les vaccins.

                            Or il ne se serait pas propagé plus avec le vaccin que sans, probablement, sauf à être vraiment très très mortel

                            C'est généralement l'inverse, un virus "très très" mortel à tendance à peu se propager parce qu'il tue son hôte avant d'avoir pu le faire.

                            C'est un peu le cas du virus Ebola, "très" mortel (environ 40% de létalité, c'est énorme) mais de 2014 à 2016, "seulement" moins de 30K cas recensées, R0 évalué à 1,9.

                            Ou même de la rage, extrêmement mortel (100% de létalité), R0 évalué à 1,9 également.

                            A titre de comparaison, la grippe espagnole est évaluée entre 3 et 10% de létalité. Même si dedans il y a un taux de létalité induit du fait que ce n'est généralement pas la grippe espagnole qui tue elle-même (tout comme le covid-19 d'ailleurs).

                            donc il y a pas spécialement de raison de penser qu’ils ne seraient pas apparus

                            Si on peut assez difficilement affirmer sans sourciller que sans vaccin, une mutation majeure ne serait pas apparue, on peut au moins faire des comparaisons statistiques entre les différentes pandémies.

                            Taux de mutations majeures du coronavirus responsable du Covid-19 / Taux de mutations majeures des principaux virus responsables de pandémies humaines (sans vaccination).

                            Si on tombe dans des valeurs extrêmes, d'un côté comme de l'autre, on peut raisonnablement supposer que la vaccination a une incidence, positive ou négative, sur le taux de mutations majeures.

                            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                            • [^] # L’immunité acquise après contamination, une illusion funeste

                              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                              L'étude des anciennes pandémies montre qu'il n'y a pas de eu variation majeure des virus sans vaccination.

                              Peut‐être ne peut-on pas qualifier le variant brésilien de variant majeur, mais l’expérience de Manaus montre que le covid-19 peut sans vaccination muter suffisamment pour échapper à l’immunité acquise naturellement après contamination par… les survivants. À moins que l’immunité acquise après contamination ne dure pas assez longtemps.

                              La contamination n’a pourtant pas été trop freinée, avec à la clé des morts à la pelle, et pas que des vieux (rappel : les victimes se limitent quasiment à des personnes âgées… uniquement s’il y a assez d’oxygène et de places en hôpital pour sauver les autres).

                              Cette expérience montre clairement que compter sur l’immunité naturelle après contamination est une funeste erreur dans le cas du covid-19.

                              À partir de là, les stratégies restantes sont :
                              – zéro covid ; ça a été très efficace dans les pays qui l’ont appliquée, au moins un temps ; appliquée à l’échelle mondiale, elle aurait pu marcher, mais les pays qui l’ont appliquée ont du mal maintenant à ne pas laisser passer de variant plus contagieux en provenance des pays qui tiennent moins à la vie de leur population ;
                              – limiter la contagion juste assez pour ne pas saturer les hôpitaux ; au delà de fait que ça coûte quand même des morts, ça a impliqué un long blocage de la vie sociale et d’une partie de l’économie avec un virus pourtant nettement moins contagieux que le variant actuel ; ce n’est clairement plus tenable ;
                              – la vaccination massive ; c’est la seule solution qui reste, mais il y a effectivement un risque d’échappement d’un variant, et d’autant plus qu’on laisse un vivier de personnes non vaccinées pour développer des variants ; plutôt que se contenter d’acheter des vaccins pour eux, les pays riches auraient dû imposer aux sociétés pharmaceutiques d’accepter la fabrication sous licence et investir massivement dans la construction d’usines de production pour couvrir assez rapidement le monde entier.

                              Frаnсе : 115363, Allеmаgnе : 92559. Масrоn : 22804.

                              • [^] # Re: L’immunité acquise après contamination, une illusion funeste

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+3/-4). Dernière modification le 28/07/21 à 09:14.

                                Peut‐être ne peut-on pas qualifier le variant brésilien de variant majeur, mais l’expérience de Manaus montre que le covid-19 peut sans vaccination muter suffisamment pour échapper à l’immunité acquise naturellement après contamination par… les survivants. À moins que l’immunité acquise après contamination ne dure pas assez longtemps.

                                Ou à moins que le taux de contagion de nouveaux variants ait été sous-estimé et que, donc, l'immunité collective n'ait pas vraiment été atteinte. Autre explication possible : estimation incorrecte du nombre d'infectés via modélisation. On manque d'exemples pour l'instant pour estimer le taux d'infection et contagion des personnes immunisées (encore moins de façon fine et par tranche d'âges).

                                Ce qui est clair, par contre, c'est que le vaccin, lui, ne permet déjà pas d'éviter la circulation du variant Delta qui devient majoritaire : il est possible de vérifier cela dans de nombreux pays (sauf la France qui ne fournit pas les données). Par conséquent, un minimum de prudence et, au minimum, informer la population des risques de la stratégie actuelle, seraient de mise.

                                À partir de là, les stratégies restantes sont :

                                Tu en oublies une importante : vaccination massive des personnes à risque et volontaires (pour éviter de saturer les hôpitaux), mais utilisation de l'immunité naturelle pour les populations qui ne sont pas à risque pour un variant donné. Ce n'est pas une proposition déraisonnable, de nombreux scientifiques et médecins la trouvent raisonnable. Exemple d'un virologue français (lien youtube, désolé, mais je trouve la vidéo éclairante sur nos médias à la façon dont il se fait couper à la fin : il ne risque pas de se faire inviter de nouveau après avoir proposé une analyse différente de celle du gouvernement).

                                L'alternative proposée par le gouvernement actuellement, c'est d'avoir une population dépendante, dans son ensemble et à long terme, d'un vaccin qui sera administré tous les 6 à 12 mois. L'Europe a déjà acheté suffisamment de doses pour en administrer 4 à chaque européen, d'après un rapport de la commission.

                                • [^] # Re: L’immunité acquise après contamination, une illusion funeste

                                  Posté par  . Évalué à 2 (+3/-3).

                                  Il avait dit auparavant qu’il fallait vacciner tout le monde « en même temps ». https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/vaccination-il-aurait-fallu-attendre-pour-vacciner-tout-le-monde-en-meme-temps-le-professeur-1611563691 en épinglant le gouvernement. Trop facile ! Là il dénonce carrément « un mensonge d’état » et est repris par toute la complosphère, forcément.

                                  Il a pas l’air de faire dans la subtilité ce professeur.

                                  • [^] # Re: L’immunité acquise après contamination, une illusion funeste

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+3/-4).

                                    Tu sur-interprètes l'article que tu pointes (mais il faut dire, que vu comment il est écrit, tu es excusé).

                                    La stratégie du gouvernement était de vacciner tout le monde pour éviter les variants : il n'y a rien d'incorrect dans le fait de dire que, pour qu'une telle stratégie ait une chance de réussir, sans apparition de variants qui échappent au vaccin, il fallait que la vaccination soit très rapide.

                                    Cette stratégie, déjà mal mise en place, a échoué prématurément, puisque même naturellement, des variants sont apparus dont la circulation n'est pas suffisamment empêchée par le vaccin (comme delta). L'espoir d'un vaccin qui permet d'éviter la circulation est donc à jeter.

                                    Dès lors, avec cette nouvelle information, il est totalement naturel de réévaluer la situation. C'est l'attitude normale à avoir. L'intérêt du vaccin se limite surtout alors à éviter les formes graves chez les patients à risque : les données hospitalières pour cette 4è vague de cas sont, heureusement, encourageantes, puisqu'elles semblent indiquer que ce sera suffisant contre delta.

                                    L'article que tu pointes ne cite que des extraits qui rendent difficile une vue d'ensemble de l'argumentation du virologue. Une citation en fin d'article semble indiquer qu'il avait déjà de gros doutes sur la pertinence de la stratégie, du fait d'un manque d'assurance sur l'efficacité du vaccin à éviter la circulation des variants. Sa position était donc, sans doute, pour autant que cet article permette d'en juger, que tant qu'à mettre en place une stratégie de vaccination, autant bien le faire, autrement c'était clairement perdu d'avance, même si ça l'était peut-être déjà de toutes façons.

                                    Tu as conclu trop vite à un changement de position incohérent de sa part et, ne le comprenant pas, tu t'es réfugié immédiatement dans l'hypothèse du terraplanisme et complosphère, et ceci sur la base d'un seul article journalistique prêtant à confusion. Ce n'est pas un bon réflexe à avoir. Lorsqu'un virologue dit quelque chose qui nous choque, la première hypothèse à explorer, c'est de savoir si on a bien compris et si cela a été bien retranscrit et expliqué par le journaliste.

                            • [^] # Re: Comprends pas

                              Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                              C'est généralement l'inverse, un virus "très très" mortel à tendance à peu se propager parce qu'il tue son hôte avant d'avoir pu le faire.

                              Je me suis mal exprimé, c’est ce que j’entendais par « sauf à être très très mortel ». Mais mon point c’est que quoi qu’il arrive il faudra à un moment prendre le risque d’une pression de sélection sur le virus. D’ailleurs il y en a déjà, le delta semble bien plus contagieux.

                • [^] # Re: Comprends pas

                  Posté par  . Évalué à 5 (+4/-2). Dernière modification le 27/07/21 à 16:02.

                  C'est une personne sérieuse donc l'oms prends ses recherches au sérieux. C'est tout, attention à ne pas faire d'extrapolation.

                  Ce que tu omet ici dans ce résumé c'est que cette sélection naturelle de variant n'est pas induite par la vaccination mais par la couverture vaccinale. C'est fondamentalement différent. La sélection naturelle pourrait se faire via les non vaccinés (rappel qu'un vax a une fenêtre d'infection largement réduite passant en moyenne de 2semaines à 2jours, et que ceux chez qui le vax a été moins efficace sont les plus fragiles = peu de chances qu'ils restent suffisamment longtemps malades pour que ce virus y mute) Et c'est pourquoi cette hypothèse est sérieuse car la couverture immunitaire mondiale sera longue à atteindre, qu'elle soit par voie naturelle ou vaccinale.

                  De plus un virus à couronne et arn mute peu, vite (moins que la moyenne des autres à arn) mais peu. La probabilité de voir émerger un variant si différent qu'il échapperait à nos défenses, naturelle ou induite, est vraiment faible. Enfin les virus qui mutent pas mal sont très rarement devenu plus nocifs, ça existe mais là aussi c'est plus que très rare, la voie moyenne étant l'amélioration de l'infectiosité et la baisse de la dangerosité.

                  Un conseil de lecture : lorsqu'on lit un texte, surtout sur un nouveau domaine ou qu'on ne maîtrise pas, il ne faut pas chercher ce qu'on veut y trouver mais ce que l'auteur veut dire.

                  muny@twitter.com

                  • [^] # Re: Comprends pas

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 28/07/21 à 04:01.

                    De plus un virus à couronne et arn mute peu, vite (moins que la moyenne des autres à arn) mais peu. La probabilité de voir émerger un variant si différent qu'il échapperait à nos défenses, naturelle ou induite, est vraiment faible.

                    Un taux de mutation moyen ne correspond pas à un taux d'évolution nécessairement bas. Ce qui est vrai c'est que la probabilité d'avoir un virus plus virulent est très faible. Mais pas nulle pour autant.

                    Ce que tu omet ici dans ce résumé c'est que cette sélection naturelle de variant n'est pas induite par la vaccination mais par la couverture vaccinale.

                    Abus de langage de ma part mais ça me semblait évident, je parle de "vaccin à grande échelle", sous-entendu "de couverture vaccinale à grand échelle", sinon la phrase en elle-même n'a pas de sens. Cela dit, mea culpa pour les experts.

                    Un conseil de lecture : lorsqu'on lit un texte, surtout sur un nouveau domaine ou qu'on ne maîtrise pas, il ne faut pas chercher ce qu'on veut y trouver mais ce que l'auteur veut dire.

                    Je préfère y trouver l'inverse. Tu sais, la mort des gens, ça ne m'enchante pas vraiment.

                    J'ai bien compris que Geert et l'OMS émettent une hypothèse, un scénario possible parmi d'autres, je l'ai écrit plusieurs fois. Si tu as compris autre chose, c'est à toi de me relire.

                    Par ailleurs je n'ai pas d'intérêt à remettre en cause les vaccins. Je suis moi-même vacciné Pfizer double dose.

                    La seule chose qui m'intéresse c'est : qu'est-ce qui nous attend avec cette pandémie ? Comme personne n'en sait trop rien aujourd'hui, on ne peut que se fier à diverses hypothèses.

                    Aujourd'hui les deux hypothèses dominantes sont :
                    - Les vaccins vont endiguer totalement la pandémie, fin du game, on en parle plus.
                    - Les vaccins ne vont pas endiguer totalement la pandémie et le covid-19 reviendra régulièrement par vagues (un peu à la manière de la grippe) mais ils protégeront au moins les individus les plus fragiles.

                    Dans l'état actuel des connaissances, il semble très probable qu'on se dirige vers l'un ou l'autre des scénarios.

                    Pour autant, il ne me semble pas sage d'occulter les autres hypothèses sérieuses même si elles sont moins (voir beaucoup moins) probables. Ne serait-ce que pour se préparer à ce type d'éventualité. Gouverner, c'est prévoir.

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

          • [^] # Re: Comprends pas

            Posté par  . Évalué à 3 (+5/-5).

            Le covid, tu peux essayer d'éviter de l'attraper et de le contagier

            Tout à fait.
            Et tu peux ne pas l'attraper.
            Reprenons l'angle statistique : si tu l'attrapes, tu as, par ordre :
            - ne rien avoir, rien, donc contaminer sans même t'en apercevoir
            - avoir une forme légère (on va pas chipoter sur les temps et formes) et contaminer pendant la période d'incubation ou bien ne pas t'en apercevoir et contaminer plus longtemps
            - avoir une forme grave et contaminer pendant la période d'incubation

            Alors que si tu acceptes le vaccin, tu prends forcément un risque. Pour toi uniquement. C'est une différence.

            Je n'y vois nulle justification au refus d'un vaccin, à moins que la solution soit éloignement social, masque, repli sur soi, prise de risque pour les fragiles de la famille. Tout le temps.

            muny@twitter.com

      • [^] # Re: Comprends pas

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

        En France, on vit avec plus de 1 000 morts par jour depuis des années.

        Oui oui, c'est "juste" devenu probablement la quatrième cause de mortalité en France. Sachant que s'il y a des externalités positives (moins de morts sur la route par exemple) il y en a des négatives (on a dépisté moins de cancer l'an dernier).

        En 2020, 669 000 morts, soit 1 832 par jour (+152 morts par jour par rapport à l'année dernière) (+9%)

        D'une année sur l'autre, +9% moi ça me parait fou (d'autant que ça cache des disparités fortes sur le territoire). C'était exactement mon point.

        Ces 55 757 morts supplémentaire en 2020, majoritairement très âgés, représentent 0.083% de la population (67.4M).

        https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440#tableau-figure1

        En 2020 toujours, à titre de comparaison, il y a eu 736 000 naissances (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381380#tableau-figure1)

        Tu cherche à mettre en évidence que ça ne met pas en péril la population française ?


        Tu as euromomo qui sort tous ces chiffres avec des visualisations sympas pour plusieurs pays (d'Europe et d'Israël).

      • [^] # Re: Comprends pas

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Ça en fait des naissances. On va pas finir par manquer de place ?

  • # Impossible

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+8/-7).

    La soirée a sans doute été rude, mais je ne peux laisser passer ça :

    Zenitram que j'ai croisé aux RMLL (oui)

    il n'y a que "Logiciel Libre" sans "RMLL", et parait que c'est très différent de "Open Source" (rappel ;-) : non), donc non, pas possible, tu n'as pu me voir à un endroit comme ça.
    Tu confonds avec un truc appelé FOSDEM (bon, la, ça ne parle certes pas que d'Open Source ou de Logiciel Libre malgré le nom vu qu'il a des présentations aussi de logiciels en -NC, comme quoi les noms…)

    J'espère avoir lancé assez de choses tout en corrigeant ton journal :-D.

  • # Modération

    Posté par  . Évalué à -6 (+2/-8).

    Bonjour, je lis régulièrement les journaux ici parce que ça me permet de mieux connaitre l'univers du libre.
    Et une phrase dans ton journal m'a marquée : "Bon Ysabeau< même si je squatte un post inadéquat (comme Sheila), j'aimerais te dire que j'apprécie le boulot de modération sur
    LinuxFr.org (avec bubar vous êtes un peu les premiers à le faire, je vous remercie, je n'en ai pas été capable)."
    Alors je saute dans ton journal désolée de l'intrusion car on ne se connait pas, pour parler de "modération" un sujet qui me passionne.
    Depuis la lecture de ce livre de Claire J Evans, Broad band, the untold story of the women who made internet https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/24701475.2019.1598078 et notamment l'histoire dans le bouquin qui parle de ECHO et Stacy Horn, un BBS qui avait pour particularité d'avoir chaque fil modéré par un homme ET une femme. Or on a constaté que la présence des femmes y était plus marquée, aussi parce que Stacy Horn appelait les gens qui partaient (ou ne donnaient plus signe de vie) pour savoir la raison du départ. Et donc elle avait pas mal d'infos sur les "trolls" et pouvaient mieux les avoir à l'œil (ce qui consiste en général à les traiter comme des êtres humains faillibles et émotionnels qui peuvent s'énnerver de temps à autre et donc troller, on est toujours le troll de quelqu'un d'autre).
    Or moi ce que je constate sur le terrain, c'est que la modération est efficace.
    On peut avoir une approche par le haut par grand principes indigestes via code de conduites pour modérer, mais bon cela ne règle que les cas les plus graves, pas l'ambiance qui se détériore à cause des microaggressions et des gens qui répondent du tac-au-tac en faisant du foin. Et qui applique les codes de conduite? Souvent malheureusement une petite élite constituée de gens qui se connaissent bien et se cooptent (une fondation ou une entreprise corporate) et dont les décisions sont sévèrement critiquées par un truc qu'on appelle "ze komiounity" dans un sac à patate fourre tout, et qui a la réputation d'être truffée de vilains trolls (et quand on est le troll de tout le monde c'est pas très facile de survivre).
    Par exemple, sur l'affaire RMS/FSF (je précise j'ai signé la lettre contre son retour) je ne peux m'empêcher de voir qu'en haut de la lettre contre ce sont des grosses structures qui apparaissent, donnant le signal à mon avis dommageable d'une régulation par le haut. Mais les codes de conduite n'ont pas depuis 2003 révolutionné grand chose, à part faire du foin sur quelques affaires qui ont fait des choux gras, et ne sont souvent pas appliqués, et à part provoquer des discussions avant leur mise en application permettant à d'éminents membres de "ze komounity" de prendre conscience du problème. Non ce qui marche c'est l'automodération communautaire, grâce à des personnes qui s'investissent. et là on est plus dans une démarche libriste non autoritaire parce que c'est quand même la critique principale adressée aux CoC, celle de "policer" par le haut. Et policer par le haut et couper la liberté d'expression c'est quand même AMHA à mon avis sous couvert parfois de "féminist washing" une tentative de mettre le libre radical sous tutelle.
    Donc je pense qu'on devrait engager des femmes badass et enjouées pour modérer (je plaisante qu'à moitié). Parce que ça marche.
    On va me dire : ah mais nan la modération humaine ça marche pas et c'est trop cher, FB et Twitter ont essayé les gens sont partis en dépression : le libre se passe sur des espaces beaucoup plus petits, plus humains aussi que les GAFAMI. Ce serait à priori possible. Et puis on n'est pas obligé·e·s de tout solutionner d'un coup (la révolution c'est souvent violent et ça tourne trop autour de la héraldisation ou la tokenisation).
    Et on sait que ça marche depuis ECHO, mais comme les apports de femmes* ou personnalités non masculines ne sont pas valorisées (voir systématiquement dénigrées).
    Donc voilà, ça semble marcher aussi ici non?
    Moi je vois cela comme un moyen de préserver la partie libriste radicale, qui me semble quand même un peu sous pression, sinon on demanderait pas à RMS de revenir comme chevallier du libre un peu partout.
    Je dirais que ce qu'il faut au libre, ce sont plus de Jeanne d'Arc (qui en plus s'est faite pincer au final comme relaps parce qu'elle refusait de ne plus s'habiller en homme).
    Si d'autres personnes ont des exemples de commaunautés du libre qui arrivent à avoir des environnements serein sans verouillage par le haut je suis preneuse.
    (désolée pour le paté)

    • [^] # Re: Modération

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+9/-3).

      Pour parler de modération, saches que ton commentaire est indigeste, et que j’ai dû m’arrêter à la troisième « phrases ».

      Remarque vu que le journal est pas mieux, c’est peut-être raccord…

      • [^] # Re: Modération

        Posté par  . Évalué à 4 (+6/-3).

        saches que ton commentaire est indigeste, et que j’ai dû m’arrêter à la troisième « phrases »

        Tu t'es arrêté à la troisième phrase, donc tu as lu :

        Bonjour, je lis régulièrement les journaux ici parce que ça me permet de mieux connaitre l'univers du libre.
        Et une phrase dans ton journal m'a marquée : [citation]
        Alors je saute dans ton journal désolée de l'intrusion car on ne se connait pas, pour parler de "modération" un sujet qui me passionne.

        n'est-ce pas un peu court pour juger que son journal est indigeste ?

    • [^] # Re: Modération

      Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

      Merci pour les références mais je n'arrive pas à saisir en quoi une femme sera nécessairement une meilleure modératrice qu'un homme.

      De ce que que je comprends en te lisant, c'est surtout que Stacy a mis en place certains process lui permettant d'améliorer sa capacité de modération.

      A vrai dire, chez nos moules, la modération se fait principalement par auto-modération. Ca reste assez rare qu'un modérateur doive intervenir et encore plus rare qu'il ait besoin d'agir directement sur un message (sauf demande explicite pour corriger un lien ou une faute par exemple). Il y a une grande tolérance au niveau de la modération et c'est franchement appréciable.

      A mon sens, Ysabeau fait un aussi bon travail de modération que gUI. Leur sexe biologique respectif m'importe peu.

      Je ne suis pas très friand des thèses "si on met une femme là alors…". Ca va au-delà du sexe selon moi. Il y a des femmes très compétentes et d'autres non. Comme pour les hommes. Je ne suis pas convaincu que regarder par le prisme du sexe soit toujours pertinent.

      mais comme les apports de femmes* ou personnalités non masculines ne sont pas valorisées (voir systématiquement dénigrées).

      Systématiquement, peut-être pas. Systémiquement oui.

      Il est certain qu'il faut mettre autant en avant les apports féminins que masculins. Il n'y a pas un sexe meilleur que l'autre. Nos différences, physiques, biologiques, etc… sont une force que nous devons mettre en commun pour avancer.

      Se couper du savoir de l'un ou de l'autre sexe me paraît totalement aberrant.

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

      • [^] # Re: Modération

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        « Merci pour les références mais je n'arrive pas à saisir en quoi une femme sera nécessairement une meilleure modératrice qu'un homme. »

        Pas nécessairement une meilleure modératrice. N'étant pas psychologue ou médecin, je ne saurais me prononcer sur les différences entre hommes et femmes. Mais force est de constater qu'étant donné toutes les différences facilement observables par tout un chacun, on ne peut pas exclure derechef qu'il puisse en exister en termes de modération d'un forum ou de tout autre compétence moins évidemment liée au sexe.
        Du coup, si dans un groupe (associations/forum/…), quelqu'un proposait d'essayer d'éviter de n'avoir que des hommes ou que des femmes dans les postes à responsabilité, ça ne paraîtrait pas nécessairement comme une aberration. Rien que pour éviter de se priver des apports spécifiques de l'une des moitiés de l'espèce humaine.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Modération

      Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 27/07/21 à 15:26.

      ce qui marche c'est l'automodération communautaire

      +1
      Et c'est bien cela ici, complètement. C'est d'abord l'automodération, et dlfp est un vrai régal pour cela, puis la modération par le système de vote "pertinent / inutile", qui, même s'il n'est pas parfait, est sacrément utile.
      Au final le rôle des modérateurs ici c'est 'juste' la gestion des spams et autres pénibles du seo, puis exceptionnellement une intervention pour un contenu problématique (gravement insultant à l'encontre d'une personne physique, portant préjudice à l'image d'une personne morale, ..) Enfin de publier les contenus écrits (ce point était en débat récemment.) C'est tout

      un tit modo bien content d'avoir rendu service à la communauté de dlfp ainsi

      muny@twitter.com

  • # Suis-je le seul...

    Posté par  . Évalué à 10 (+15/-0).

    …à ne rien comprendre à ce journal.

    C'est rempli de noms qui ne me disent rien, il y a des phrases non finies, des retours à la ligne impromptus, des mentions de salons, IRC, fablab et du télétravail qui ne me parait avoir rien avoir entre eux, ainsi que probablement des références privées.

    Bref ça semble avoir été écrit en état d'ébriété.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.