Journal Multiple démissions dans l'équipe du réseau IRC Freenode

44
19
mai
2021

Le réseau IRC Freenode (Article Wikipédia EN) a été fondé en 1995 et compte environ 90 000 utilisateurs et 40 000 salons. Il est très populaire parmi de nombreuses communautés de logiciels libres. D'autres communautés préfèrent OFTC, EFnet, ou encore d'autres réseaux IRC (je vais faire l'impasse sur les autres logiciels de communications plus récents pour ne pas m'égarer…). Techniquement, le réseau Freenode est un ensemble de serveurs IRC interconnectés. Sa popularité l'a désigné plusieurs fois comme cible d'attaques de dénis distribuées (DDoS). Des projets commerciaux libres comme OpenStack utilisent des salons IRC Freenode pour leur développement.

Depuis quelques jours, des URLs de lettres de démissions de l'équipe d'administration du projet Freenode circulent. Certains disparaissent sous prétexte que "c'était un brouillon". À d'autres endroits, on lit plutôt qu'il y a des menaces d'avocats. Pour l'instant, rien n'est officiel (et donc rien ne change).

Quand ce journal est publié, trois lettres de démission sont publiques :

Les lettres de Christian et de Nicolas parlent d'un nouveau réseau IRC : https://libera.chat/ (The new IRC network is being built up as we speak; more details will follow here shortly) et https://twitter.com/liberachat

Sur le compte Twitter freenodestaff, on peut lire :

freenode's volunteer staff are aware of and sorry about the noise this morning. we still retain control of the network and we'll let you know if/when that changes.
~jess

En pratique, pour l'instant, l'urgence est de ne rien faire : attendre que l'affaire se décante et ne pas paniquer.

Le nom de Andrew Lee aka rasengan, fondateur de Private Internet Access, ressort plusieurs fois. Il est le propriétaire de la société Freenode Limited. Cette société n'a pas de rapport avec Freenode mis à part le nom, suivre les liens ci-dessous pour les détails.

Freenode semble être un groupe de volontaires (membres du projet Freenode sur GitHub). Si on veut aider, ils ne semblent pas demander de don d'argent, mais des serveurs avec une bonne bande passante. L'aspect financier de cette affaire n'est pas clair pour moi.

  • # plus de liens

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 29/05/21 à 04:27.

    Par complétude, la réponse de rasengan:
    Sur github

    • [^] # Re: plus de liens

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

      • [^] # Re: plus de liens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

        Outch, l'article liste 10 lettres de démission !

        • amdj
        • edk
        • emilsp
        • Fuchs
        • jess
        • JonathanD
        • kline
        • niko
        • mniip
        • Swant

        L'article cite "lilo", Rob Levin : fondateur de Freenode, mort dans un accident de moto en 2006. Il cite aussi Christel Dahlskjaer : freenode Project Leader depuis 2006.

        • [^] # Re: plus de liens

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

          Oups désolé, j'ai mal lu, Rob a été renversé par une voiture alors qu'il était à vélo :

          On 12 September 2006, Levin was struck by a car while riding a bicycle at night in Houston, Texas, in a hit-and-run collision. After the collision, it was reported that Levin was hospitalized for several days. He died on 16 September.

    • [^] # Re: plus de liens

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      https://gist.github.com/realrasengan/88549ec34ee32d01629354e4075d2d48

      Cette réponse parle d'un conflit entre Andrew Lee (rasengan) et Tom Wesley (tomaw).

      1. Tomaw's team attacks christel, who had run Freenode since early 2000, and she resigns, unable to deal with the persistent harassment.

      Oh, Christel Dahlskjaer a aussi démissionné ?

      Il reste qui à bord ? La toute de suite, https://freenode.net/people liste 4 personnes : kloeri, ilbelkyr, Swant (a démissionné), tomaw.

      Le 23 avril dernier, selon archive.org, cette page listait 4 personnes : tomaw, e, glguy, Fuchs (a démissionné).

      Le 25 décembre 2020, selon archive.org, cette page listait 4 personnes : kloeri, ilbelkyr, Swant (a démissionné), christel (a démissionné).

      • [^] # Re: plus de liens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

        À noter qu’il y a quelques années kloeri a déjà été victime d’une usurpation d’identité et de calomnies diffamatoires (faux blog à son identité publiant des messages à caractère pédophile): https://www.dailydot.com/debug/linux-exherbo-developer-debunked/

        Sur Freenode les canaux étaient spammés pour rediriger les utilisateurs vers ce faux blog en invitant à s’indigner de ses supposés goûts douteux, en suggérant que Freenode tremperait dans un scandale pédophile en soutenant cette personne et en dissimulant les faits.

        Ce qui est intéressant à remarquer, c’est que ces spams visaient moins kloeri que Freenode. Les spams visaient à discréditer Freenode dans son ensemble, la culpabilité de kloeri était prétenduement présentée comme factuelle et utilisée pour décrire Freenode comme un repaire de pédophile.

        Il y a aussi eu (et il y a toujours, en fait), une vague de spam très étrange qui ne vendait rien, ne donnait aucun lien, polluait simplement les canaux. Ce spam n’a pas fait l’effet d’un déni de service sur les infrastructures, mais sur les personnes et les équipes.

        Soit les projets ont :

        • soit purement et simplement migré vers d’autres plateformes propriétaires (au grand bénéfice de Discord),
        • soit ont maintenu une passerelle IRC que quasi tout le monde a délaissé, et qui pourrait bien tomber définitivement avec cette nouvelle affaire de Freenode (Discord est probablement pire que le nouveau propriétaire de Freenode, mais qui veut passer du temps à gérer ces problèmes d’IRC ?),
        • soit ont coupé la parole à toute personne enregistrée, quand on pouvait rejoindre Discord sans se connecter, en un seul clic.

        Depuis deux ou trois ans, le gros de Freenode peut être considéré comme fermé aux nouveaux venus et donc au renouvellement de sa base d’utilisateur, au grand bénéfice de solution propriétaires bien en vue. Ce sera pareil pour Libera, si ce n’est que la base d’utilisateur sera forcément réduite dès le départ, entre les personnes qui ne migreront pas et les canaux qui ne migreront pas.

        Ça fait quelques années que me trotte dans la tête d’écrire un article sur « la chute d’IRC et de Freenode en particulier », je ne m’attendais pas à cet épisode…

        Dans l’affaire les grands vainqueurs sont les solutions propriétaires bien en vue comme Discord. N’importe quel type de spam, n’importe quelle type de diffamation, toute situation toxique dans la gestion, toute division dans les communautés profitent aux grands mastodontes de communication propriétaire qui n’ont qu’à attendre pour se faire servir.

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: plus de liens

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 19:32.

          Pour un grand nombre de projets de logiciels libres sur Freenode, la migration a plutôt l'air de se faire vers d'autres serveurs IRC (principalement libera.chat et oftc), soit vers Matrix. Ce qui semble cohérent avec la culture du logiciel libre, au moins.

          Des exemples de communautés qui ont migré vers Discord?

          • [^] # Re: plus de liens

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 20:19.

            La migration vers Discord dont je parle, c’est la grande migration qui a eu lieu lors des campagnes de spam il y a quelques années.

            Certains avaient pu commencer à passer sur Discord avant ça, mais l’usage de la passerelle s’est effondrée quand, pour prévenir le spam, les canaux ont été mis en muet pour les utilisateurs enregistrés.

            Pour ceux qui ont conservé une passerelle IRC que presque personne n’utilise, cela pourrait être le dernier clou du cercueil. D’autant plus que généralement, un seul canal est bridgé sur une floppée existante sur Discord.

            Comme communautés auxquelles je pense, il y a ioquake3 et etlegacy. Quasiment tout le monde est passé à Discord comme plate-forme primaire et ceux qui passent par IRC sont des passants au sens propre du terme, et forcément des gens déjà enregistrés qui ont de la bouteille.

            Pour Unvanquished, on fait des efforts spéciaux pour que notre Discord ne soit pas notre place principale. Les canaux sont sensés avoir tous un équivalent IRC, les développeurs sont essentiellement sur IRC et certains n’utilisent pas Discord tout court. Les canaux Discord indiquent que le media officiel est IRC. En gros le Discord existe, avec une passerelle, pour éviter que des Discord incontrôlés se créent et éviter ainsi que la communauté soit divisée, et parce que de toute façon une bonne partie du public est demandeur (d’où le fait qu’il serait créé par quelqu’un d’autre de toute façon).

            Tout est fait pour que le nouveau venu puisse fonctionner avec IRC. Les personnes qui se connectent via le webchat sur notre page de chat peuvent parler directement sans s’enregistrer, et sont accueillies par un bot qui donne des instructions. Ces choses-là ont demandé que du code spécifique soit écrit.

            Bon, tout ça c’est bien, mais ça n’a pas empêché quelqu’un récemment de nous diffamer en disant que nous soutenions Discord. Il a réduit le problème à « mettre un lien vers Discord c’est soutenir Discord », il s’est amusé à aller sur un canal de libre*free*machin pour leur demander si « à leur avis » Unvanquished soutenait Discord, avec une présentation biaisée, notamment en omettant tout le contexte. Il était fier de pouvoir nous dire en retour qu’il leur avait demandé, et qu’ils étaient d’accord avec lui, qu’il avait raison de penser que nous soutenions Discord. Il voulait écrire sur un wiki dédié aux jeux libres que « le jeu encourage l’usage de service propriétaire » parce qu’on a documenté le lien vers le Discord à un endroit où les utilisateurs peuvent le trouver (« pas une note de bas de page ni quelque chose de caché » qu’il a dit). Lol, merci pour la toxicité et le virtue signaling… On est les derniers des mohicans mais toujours pas assez pur. Pour certains, tendre la main à quelqu’un ou discuter avec quelqu’un dont on réprouverait telle ou telle activité, ce serait l’encourager dans ces activités, et pas simplement l’aider ou lui parler.

            Bref, IRC n’est plus vraiment accueillant pour les nouveaux, les services propriétaires se taillent la part du lion, et certains libristes menacent de diffamer un projet libre quand il ne construit pas un déni autour de ces constats, et qu’il va chercher les utilisateurs là où ils sont, pour justement leur proposer un jeu libre et une alternative à ces services de chat propriétaires…

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: plus de liens

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              J'imagine que Discord a attiré pas mal les projets de jeux vidéo libres parce qu'il est populaire du côté "jeu vidéo"? Mais ça semble être moins le cas pour les autres projets (à vue de nez pour les quelques uns que je suis, hein).

              Mais bon, globalement j'imagine que effectivement on va voir des projets migrer aussi vers Slack ou d'autres solutions proprio. Et aussi probablement vers des solutions libres qui ne manquent pas: Matrix, Signal, XMPP, Mattermost, Zulip, RocketChat, …

              • [^] # Re: plus de liens

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 21/05/21 à 00:12.

                Oui j’ai cité Discord parce que pour un jeu vidéo, c’est là que les gens vont. Mais selon le domaine ça peut être un autre fournisseur en effet.

                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: plus de liens

      Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

      Le truc que je comprends pas, c'est qu'il a l'air de parler de problème avec tomaw qui finalement est un des seuls qui restent.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: plus de liens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+15/-1). Dernière modification le 19/05/21 à 20:46.

        Effectivement tout le monde autour a l'air de démissionner mais pas lui. D'ailleurs d'après un courrier qu'il a envoyé à Andrew Lee, il semble peut-être enclin à mettre de l'eau dans son vin et à la jouer diplomatique (bon le courrier date du 10, soit 9 jours auparavant, les choses ont pu évoluer)? On notera que c'est apparemment une réponse à un courrier d'Andrew Lee par avocat interposé. Il semblerait que les avocats soient dans la boucle. J'ai donc l'impression qu'on parle plus vraiment de discussion très sereine.

        Pour la petite histoire, on notera que cette personne aurait découverte être de sang royal coréen, et serait donc un prétendant au trône, donc depuis il s'achète une maison à la hauteur de son rang (faut pas déconner quoi!), il semble qu'il ait aussi enregistré le domaine imperialfamily.com qui liste "Freenode" dans le portfolio de technologies, etc. Je connais pas cette personne, mais je me demande si la royauté lui est pas montée à la tête… ce qui est d'autant plus ironique qu'il n'y a plus de royauté en Corée (et c'est là que c'est drôle) depuis plus de 100 ans. Le titre ne vaut rien et n'accorde aucun privilège (contrairement à l'Angleterre par exemple). Ça a donc à peu près autant d'intérêt qu'un gars qui serait descendant de famille royale française. 🤣

        Enfin bon toutes ces histoires dernièrement, entre la marque d'Audacity racheté par une entreprise et cette nouvelle histoire, j'ai l'impression que les entreprises commencent à devenir plus agressives dans leurs tentatives de rachats de projets libres et communautaires avec une grosse réputation. Je suppose qu'il suffit de venir avec des gros sous et de donner de l'argent à quelqu'un prêt à vendre ce qui appartient pourtant à la communauté.
        C'est juste triste. 😞

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Rien n'appartient à une "communauté"

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+18/-5). Dernière modification le 19/05/21 à 21:14.

          ce qui appartient pourtant à la communauté.

          C'est sans doute sur cette phrase qu'il y a la plus grande méprise d'une communauté : le site, le nom, le nom de domaine, n'appartiennent jamais à une communauté. Ces truc appartiennent à ceux qui ont les droits admin (site sur un nom de domaine), à ceux qui déposent la marque (le nom), et personne d'autre. Surtout pas une quelconque communauté.

          Piwik, CentOS, pour ceux auxquels je pense la, mais il doit y en avoir beaucoup d'autres : rien de neuf. Il faudra un jour qu'une "communauté" comprenne que la paperasse chiante c'est important.
          Pour CentOS par exemple, un cofondateur a appris de sa connerie et 50% du taf (et communication) est sur la création d'une fondation qui délègue les droits admin (donc l'admin physique n'a qu'une délégation de droit, c'est le board de la fondation qui décide).

          Bref, ici la communauté n'a pas compris qu'elle travaillait gratos pour X et que X peut faire ce qu'il veut (au risque de perdre ses travailleurs gratos, mais ça peut valoir la peine des fois), surtout il peut changer (argent, argent…).

          Si une communauté vous tient à cœur : faite la paperasse chiante pour monter une fondation/asso qui précisera les règles sur la communauté; si l'admin du nom de domaine refuse de transférer ses droit à la fondation, restez ou pas dans la communauté en sachant que vous passez du temps gratuit (vous y trouvez votre compte autrement) pour lui et pas pour la communauté (vous en êtes conscient). Sans ça, vous aurez toujours ce genre de "surprises" (qui ne sont pas des surprises en réalité, c'est banal que celui qui contrôle change d'avis).

          • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

            Sauf que une fois que tu fais la paperasse, ça appartient à la fondation/association, et tu as à nouveau des tensions. L'exemple le plus flagrant, c'est Wikipedia et la WMF

            Tu pourrais croire que tout le monde bosse ensemble, mais même pas.

            Un truc qui m'a choqué, c'est que la fondation paye pour ses employés un nombre illimité d'heure chez un psy pour gérer le stress. C'est bien, mais quand je me demande "pourquoi ?".

            Et pour moi, c'est un peu glauque de me dire que le travail (à savoir être au contact de la communauté wikipedienne) est tellement stressant que l'employeur estime qu'il doit te payer un nombre illimité de séance.

            • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+7/-7).

              tu as à nouveau des tensions

              Ces tensions sont rien par rapport au contrôle d'une unique personne…
              Je n'ai pas dit que la fondation résout tout (troll : on l'a vu avec la FSF où une fondation n'est qu'un cache-nez au contrôle indirect par une seule personne), juste que ça réduit le risque de pétage de plombs d'une personne.

              c'est un peu glauque

              C'est la vie en communauté… Après, ton exemple est caricatural (je ne connais pas assez mais j'ose croire qu'il pourrait en être autrement, si plus de moyens pour payer plus de monde que la gestion des emmerdeurs soit plus diffuse) et la plupart du temps ça marche pas mal dans les fondations, en tous cas mieux que quand une personne contrôle.

              Tu pourrais croire que tout le monde bosse ensemble, mais même pas.

              J'ai passé l'âge de croire que Mélenchon veut le bien du peuple même si il le dit (oui, je tente des combos de lancé de trolls). Chacun a son agenda. Des communautés fonctionnent mieux que d'autres, ça dépend des personnes, des règles, de la chance… et de la taille du projet.

              • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1).

                C'est la vie en communauté…

                Alors, plus ou moins. il y a des communautés moins problématiques que d'autres.

                Après, ton exemple est caricatural (je ne connais pas assez
                mais j'ose croire qu'il pourrait en être autrement, si plus de
                moyens pour payer plus de monde que la gestion des emmerdeurs
                soit plus diffuse)

                Je pense pas que ça soit une question de moyen, ni même une question de personne. Pas une question de moyen car le souci n'est pas de ne pas avoir assez de monde, mais l'attitude d'une part de la communauté vis à vis de la fondation, et pas une question de personnes, parce que ça se retrouve dans différentes communautés linguistiques. Mais j'ai un fichier ODP entier en préparation sur le sujet sur comment c'est un probléme systémique qui va au delà des individus (parce que je suis sur que tout les gens sont charmants pris à part).

                et la plupart du temps ça marche pas mal dans les fondations,
                en tous cas mieux que quand une personne contrôle.

                Alors je dit pas que les fondations ne marchent pas. Mais je ne suis pas d'accord sur le fait que ça va marcher significativement mieux qu'une personne unique. Il y a plein de projets sous le contrôle d'une seule personne et ça marche pas mal.

                La ou la fondation aide (quand c'est bien fait), c'est sur la résilience en cas de souci des fondateurs, et quand c'est dans l'ADN de justement faire circuler les gens.

                Mais comme tu dis avec la FSF, quand tu es une fondation avec à sa tête quelqu'un qui pose probléme, ça change rien.

                Et je pense que par rapport à la masse de projets avec 1 personne et de fondations, il y a beaucoup plus de cas ou ça marche que de cas ou ça ne marche pas, donc on ne peut pas vraiment juger, car l'échantillon est trop petit.

            • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 09:55.

              Et pour moi, c'est un peu glauque de me dire que le travail (à savoir être au contact de la communauté wikipedienne) est tellement stressant que l'employeur estime qu'il doit te payer un nombre illimité de séance.

              La modération peut être quelque chose de très stressant, c'est un équilibre assez fragile à maintenir en fait. Et j'imagine que c'est une part significative du boulot des employés de wikipédia.

              Designeuse de masques pour sphéniscidés.

              • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Alors oui, la modération est stressante.

                Mais le boulot des gens de la WMF, ce n'est pas de la modération, la WMF ne gère explicitement pas le contenu, mais les projets, les fonds, les serveurs, les événements, les partenariats, etc.

                • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

                  Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

                  Après, un budget illimité par personne, ça permet d'éviter les limites arbitraires. Du genre, Machin a droit a deux heures par mois mais là il en a besoin de trois (un peu comme les boites qui ont des vacances illimitées (avec sans doute les mêmes travers).

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+14/-1). Dernière modification le 20/05/21 à 02:30.

            C'est sans doute sur cette phrase qu'il y a la plus grande méprise d'une communauté : le site, le nom, le nom de domaine, n'appartiennent jamais à une communauté. Ces truc appartiennent à ceux qui ont les droits admin (site sur un nom de domaine), à ceux qui déposent la marque (le nom), et personne d'autre. Surtout pas une quelconque communauté.

            Légalement tu as raison (peut-être). Je n'ai d'ailleurs pas contesté l'aspect légal. Cependant (et premièrement) je parlais d'un aspect sociétal et de la direction dans laquelle j'aimerais que la société évolue. Beaucoup de choses que font beaucoup d'entreprises de type prédatrices sont parfaitement légales. Et si on s'en arrêtait à cette constatation, il ne servirait en effet à rien de s'en plaindre (on n'a qu'à nous même devenir les prédateurs, de manière légale, à la place pour ne pas avoir à être victime?). Sauf que si c'est là la vision de la vie en société, c'est triste et autant se suicider tout de suite! 🙄 Ben non… on peut avoir une autre vision de la société et même si tu as peut-être raison légalement, ce n'est pas une raison pour ne pas discuter des problèmes et des solutions possibles. Sinon on peut aussi bien ne plus discuter des problématiques des entreprises qui font de l'évasion fiscale (parfaitement légale dans une majorité des cas), par exemple; ou de celles qui ont des pratiques de maltraitance d'employés; etc. À la place, on devrait… quoi? Conseiller aux gens et entreprises de simplement faire de même? Donc non, aucune méprise. Ça c'est pour le premier point.

            Ensuite sincèrement c'est même pas sûr qu'on ne puisse contester ce type de prise de pouvoir d'un projet communautaire. Il faudrait déjà éplucher le contrat passé avec la précédente propriétaire de Freenode Ltd pour savoir exactement ce que contenait et impliquait la vente (apparemment j'ai pas l'impression que quiconque hormis vendeur et acheteur aient vu ce contrat). Puis même si la vente incluait le contrôle total sur le réseau, il faudrait analyser si cette personne avait vraiment le droit de vendre ce contrôle du réseau (moi aussi je peux faire des contrats vendant les maisons de mes voisins, ça veut pas dire que l'acheteur devient réellement propriétaire). C'est pas parce qu'on crée une société avec le même nom qu'un projet (même avec bénédiction des bénévoles du projet, comme c'était le cas quand Freenode Ltd fut originellement créée a priori) qu'on devient soudainement propriétaire de tout.

            En gros, y a plein d'aspects et réduire cela à une marque ou un nom de domaine, c'est un peu simpliste et naïf. Comme le rappellent certains dans certaines des lettres de démission (dans celle-là en tous cas), les serveurs sont en général sponsorisés par diverses entités (assez classique dans le logiciel libre). Quand la personne a acheté Freenode Ltd et peut-être même la marque Freenode (était-ce dans le lot? Freenode Ltd possédait-elle la marque?), ça lui donne pas magiquement la propriété du matériel fourni gracieusement par des universités, d'autres sociétés ou des associations, à travers le monde. D'ailleurs la même lettre semble dire que ce serait même illégal dans certaines juridictions d'accepter une telle requête d'accès à tous ces serveurs. Je pense que notamment la question des données utilisateurs est assez importante dans cette question légale, et avec les lois qui paraissent sur le sujet dans le monde ces dernières années, ce n'est pas le genre de trucs à prendre à la légère.

            Mais clairement la grande question est: doit-on se battre pour autant? Le gars est un milliardaire qui veut se faire sa place de grand "entrepreneur", il a déjà envoyé au moins un courrier par l'intermédiaire d'un avocat. C'est évident que pour beaucoup de particuliers, ils y réfléchiraient à 2 fois avant de se dire qu'ils vont se battre en justice dans un contexte si déséquilibré. D'ailleurs plusieurs des courriers disent clairement qu'ils ne veulent pas aller en justice dans ces conditions. Donc bah voilà, rien n'est sûr en fait, et juste sortir que le projet appartient à celui qui a les droits d'admins (d'ailleurs c'était pas Andrew Lee qui les avait d'après les divers courriers, c'était justement l'un des conflits car il semblait les réclamer pour notamment mettre en place une personne sortie de nulle part), le nom de domaine (c'est même pas clair qu'il en était propriétaire car à un moment ça parle du fait que son accès a été révoqué mais bon un whois me dit que "freenode Limited" est l'enregistrant donc peut-être que ça a été changé ou que c'est le cas depuis que cette entreprise existe… aucune idée) ou la marque, c'est une vision simpliste, surtout dans un cas aussi complexe.

            Enfin sur le point de la marque en particulier, je rappelle qu'il existe des lois. Notamment il existe le concept de "marque notoire" (si tu cherches sur internet au sujet de la "marque notoire", les sites de juristes et les cas de jurisprudence ne manquent pas). En France par exemple, on peut ainsi faire prévaloir une marque notoire sans avoir déposé une marque et ainsi même invalider des marques déposées. Aux US (où est cette entreprise apparemment), ils ont le concept de "marque d'usage" similaire. Si certains allaient devant un juge et essayaient de faire invalider la marque (même si elle est peut-être déposée) sur la base du fait qu'elle ("Freenode") est très connue dans le milieu du logiciel et qu'elle existe, en usage constant et intense, depuis bien plus longtemps que cette entreprise, son dépôt de marque ou que l'implication de cette personne, et va bien au delà en terme d'implication de nombreuses autres entités (des entreprises — dont certaines très grosses genre Red Hat ou Google —, des universités, d'autres gros projets de logiciels libres…), je ne suis absolument pas certain que cette personne arriverait à faire prévaloir sa "propriété" même s'il y a eu un dépôt et un transfert de marque par contrat (si même c'est le cas, j'ai essayé de chercher sur des DB de marques, j'ai même pas l'impression qu'il y a eu dépôt de marque et personne ne semble mentionner cela dans un document lié). Ensuite saura-t-on jamais si le refus de passation du contrôle et l'invalidation de marque (si elle fut déposée par l'entreprise) aurait gain de cause? J'ai pas l'impression que les divers contributeurs vont chercher à se battre, surtout devant la richesse évidente du gars (certes ils peuvent gagner, mais si ça se traîne sur 10 ans en plusieurs procès, en face d'armées d'avocats…). Donc on le saura potentiellement jamais.

            Tout ça pour dire que c'est absolument pas aussi évident que tu sembles le penser. 🙂
            Si les choses étaient si simples, il n'y aurait jamais de procès ou autres conflits légaux!

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

              Posté par  . Évalué à 8 (+7/-1).

              Ben non… on peut avoir une autre vision de la société et même si tu as peut-être raison légalement, ce n'est pas une raison pour ne pas discuter des problèmes et des solutions possibles.

              Pour le coup c'est bien ce que zenitram dis: il faut s'en préoccuper. Laisser à "d'autres" les démarches administratives permet à "d'autres" de prendre le contrôle. C'est comme utiliser une licence BSD et être choqué de voir apparaître un fork propriétaire de son code.

              Au passage, il n'a dit à personne de ne pas en parler, il a donner son point de vue en expliquant que c'est récurant et en donnant sa solution. Je vous pas pourquoi il fait dire qu'il veut éteindre le débat

            • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 20/05/21 à 08:44.

              sur la base du fait qu'elle ("Freenode") est très connue dans le milieu du logiciel et qu'elle existe, en usage constant et intense, depuis bien plus longtemps que cette entreprise,

              Mais c'est bien la l'erreur : ce qui est connu est… Tout ce qui est autour de ce DNS, pour y revenir.
              Ce n'est pas une entreprise quelconque qui prend une marque à quelqu'un d'autre (ton exemple de "marque connue"), c'est le propriétaire du nom de domaine (la seule chose que tout le monde voit partout, donc… Ce qui fait la marque!) qui fait un truc qui ne te plaît pas à un tiers qui n'a aucun droit sur la marque, même si il a été admin bénévole pendant 10+ ans, ce qui n'a aucun lien : le seul contrat qui existe est entre le gestionnaire du DNS et l'acheteur du nom de domaine).

              ce n'est pas une raison pour ne pas discuter des problèmes et des solutions possibles.

              Je dis exactement le contraire ;-) : il FAUT que les gens arrêtent d'imaginer le monde Bisounours, et préparent AVANT le problème comment gérer ensemble le problème.

              Ici, il y a des gens qui démissionnent… Mais en fait ils n'avaient pas de contrat, ni dans un sens ni dans l'autre, donc ce qui devait arriver arriva…

              Alors oui, il y a plein de projets qui "marchent" sans fondation (encore une fois : condition nécessaire mais non suffisante, cf FSF noyautée autour d'un Dieu) pour chapeauter, sans "contrat", mais ce "ça marche" n'est qu'un synonyme à "pour le moment il fait ce qui me plaît et ça merdera pour moi si il change d'avis".

              , je ne suis absolument pas certain que cette personne arriverait à faire prévaloir sa "propriété"

              Même si tu as raison, en pratique celui qui a le droit sur le nom de domaine peut tout rediriger (même si les admins serveurs ne veulent pas laisser la main, c'est leur droit si pas de contrat, faudra "juste" refaire les machines) et le procès prendra 10 ans, largement de quoi faire oublier le problème à la majorité, il faut se protéger avant dans tous les cas…

              A noter que les démissionnaires semblent avoir compris le problème car ils promettent une association pour chapeauter, mais pour le moment ils faut croire l'admin du site sur parole car pas une trace de document (ni légal, ni brouillon). Ca prend du temps, pour le remplaçant de CentOS il a fallu quelques mois pour pondre les infos sur la fondation (noter le "©" et le nom associé sur chaque page du site, justement même si hack du DNS on sait que le contenu est la propriété de la fondation, pas le cas sur Libera pour le moment), on verra si les gens derrière sont prêt à changer leur méthodes pour que ça ne se reproduise plus pour eux…

              Bref, mon questionnement reste combien de merdes il faudra à des communautés pour qu'elles se décident à formaliser les droits de chacun dans leur communauté. En attendant, c'est celui qui a le plus de droits admin qui décide, pour le mieux… Ou le pire.

              • [^] # Re: Rien n'appartient à une "communauté"

                Posté par  . Évalué à 5 (+4/-1).

                D'autant que ça n'est pas de la fiction. Créer une association ou une fondation avec des statuts ça existe ou se coller à un organisme existant comme Apache ou Eclipse. Tu as en plus d'autres solutions plus exotiques comme le fonctionnement de Debian.

                C'est chiant et si, logiquement1, tu ne le fait pas dès le départ il faut savoir quand s'y mettre, mais ce n'est pas quelque chose de lunaire. Ça fait parti de la santé des projets comme le nombre de contributeurs, l'activité du projet ou son financement.


                1. quand tu es seul à coder, tu n'es même pas éligible à toutes ses solutions 

        • [^] # À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

          Posté par  . Évalué à 9 (+10/-2).

          Tiens, tiens, il est question d'une lignée d'ancien dignitaire asiatique et du souci pratique de faire valoir le sang de ses aïeux dans un pays qui a remercié son Roy et une partie de sa Cour par la guillotine ? Allez, c'est trolldi, je me lâche. Mouhahaha >:)

          Ça a donc à peu près autant d'intérêt qu'un gars qui serait descendant de famille royale française. 🤣

          Première objection: contrairement aux idées reçues, notre régime semi-présidentielle reconnaît parfaitement les titres royaux de ses administrés et de son chef d'État, tant que Son Altesse ne réclame pas son droit à régner sur le territoire métropolitain. Les royaumes coutumiers de Wallis-et-Futuna sont formellement reconnus et peuvent exercer des compétences relevant des mairies. N'oublions pas non plus la principauté de Monaco qui est un protectorat français depuis le Second Empire. Et sans compter que Jupiter est toujours Coprince de Andorre à ma connaissance.

          Deuxième objection: les titres de noblesse et de courtoisie qui attestent les lignées de haute extraction, bien qu'ils ne donnent plus droit à des privilèges depuis la III République, gardent quand même une reconnaissance légale comme distinction honorifique. Et c'est déjà très bien de garder ce genre de distinction dans un régime qui a mis au fronton "Égalité" à chaque mairie :D ! Pour toute personne souhaitant faire valoir une illustre ascendance, je pense que l'Association d'Entraide de la Noblesse Française serait un interlocuteur approprié (je n'en suis pas affilié, faites-vous vous même votre avis et faites-nous un journal si possible pour un retour d'expérience).

          Où je veux en venir concernant Andrew Lee ? Si il a les moyens de se payer des avocats pour remettre de l'ordre dans l'équipe chargé du réseau IRC Freenode, il peut très bien financer une association de lobbying internationale pour faire valoir son titre officiel de Royauté à la République de Corée et pourquoi pas demander la restitution de ses biens familiaux confisqués depuis la dissolution du protectorat japonais en 1945 (La période coloniale est un sujet très politiquement trollesque à ce propos des deux côtés… Je souhaite de la grande prudence à Son Altesse concernant cette sombre partie de l'histoire de son Royaume).

          Cette réponse est écrite par une personne faisant partie lui aussi d'une vieille famille asiatique bien qu'il ne s'agisse pas d'une maison régnante, mais elle ne donnera pas plus de précision pour aujourd'hui à cause de son potentiel de controverse dont elle ne maîtrise pas encore tout à fait pour en faire un troll contrôlé sur LinuxFR et ailleurs dans la vraie vie; elle se débat déjà pas mal à titre sentimental quand elle se sert de son prestigieux passé familial comme excuse auprès de ses relations lui reprochant son atavisme de militaire et son usage immodéré de OpenBSD sur ses postes informatiques en particulier.

          Je plaisante. Je n'utilise pas encore OpenBSD au quotidien, mais j'y travaille :V

          • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            lignées de haute extraction

            Quelle altitude ?

            Python 3 - Apprendre à programmer dans l'écosystème Python → https://www.dunod.com/EAN/9782100809141

            • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 21/05/21 à 16:29.

              Haute extraction qui va souvent avec "vieille famille". Comme si les familles de gens "simples", voire "communs" ne pouvaient pas être aussi vieilles (oui c'est tout le vocabulaire, je n'invente rien).

              Moi je me demande surtout extraction de quoi par rapport aux autres gens et en quoi l'altitude est importante :-)

              Designeuse de masques pour sphéniscidés.

              • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

                Je crois qu'il n'est pas question d'altitude. C'est "haute extraction" au sens extraction en grande quantité, de quoi ? Je ne sais pas, mais je crois que le fait que ce genre de filiation ne se transmet que par le père est un indice.

                • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Indice : je savais !

                  Designeuse de masques pour sphéniscidés.

                  • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

                    Bon, je vais être magnanime avec vous comme vos discussions m'ont l'air de se rapprocher dangereusement d'un effet Streisand à mon détriment…

                    Vu que certaines tournures vous titillent des réflexions sans queue ni tête, je vais vous mettre en guise d'indice de mon côté une image d'un animé de qualitay bien de la zone géographique approximative concernée par le prince héritier impliqué dans l'affaire Freenode et moi-même.

                    Voilà, c'est ma modeste contribution de ce vendredi pour vous aider à cogiter pour le reste de la semaine et être fun en soirée sur les terrasses de la monarchie républicaine. Maintenant, « macht doch eiern Dreck alleene », comme avait dit le dernier Roi de Saxe en 1918.

                    *Retourne s'occuper de ses VMs et de ses wikis*

                    • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                      Zalem issue de l’œuvre Gunnm

                      Nous n'avons effectivement pas les même références… Pour ceux qui ont la référence l'extraction a beaucoup de sens ici :)

                      J'ai peur d'être mal perçu si je passe par des euphémismes.

                      Voilà, c'est ma modeste contribution de ce vendredi pour vous aider à cogiter pour le reste de la semaine et être fun en soirée sur les terrasses de la monarchie républicaine. Maintenant, « macht doch eiern Dreck alleene », comme avait dit le dernier Roi de Saxe en 1918.

                      Et on en est fort aise. Ce n'est pas parce que le système n'est pas parfait que le précédent avait du sens. Le simple fait d'imaginer des rangs du fait de la naissance me semble gênant que l'on croit avoir le sang bleu, être de haute extraction ou tout autre bullshit qui pourraient être imaginé.

                      Tu remarquera par contre que toutes les exceptions dont tu parlais plus tôt sont soumise à la république, c'est loin d'être anodin et que le titre de principe du président de la république ne lui est pas attribué par la naissance, mais par le vote. Ce qui est très loin du délire de la noblesse.

              • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

                Je pense qu'il s'agit surtout de pouvoir justifier de sa généalogie.
                Nous autres roturiers avons quasiment aucune chance de pouvoir remonter avant les guerres de religion dans lesquelles beaucoup de registres paroissiaux (baptêmes, mariages, obsèques) ont disparus. De plus les registres en question n'existaient pas toujours en France avant l'ordonnance de Villers-Cotterêt (1539).
                En revanche les familles nobles françaises (mais c'est peut-être la même chose dans les autres pays) tenaient elles-même leurs registres. Du coup, pour celles qui ne les ont pas perdus pendant la Révolution, il est plus facile de reconstituer sa généalogie quelques siècles plus tôt. Ainsi une de mes tantes par alliance a une généalogie qui remonte à Saint Louis alors que les recherches généalogiques que ma mère a faites en écumant les archives municipales et départementales ne peuvent remonter en deçà du début du XVIIe siècle (Henri IV).

          • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-1).

            N'oublions pas non plus la principauté de Monaco qui est un protectorat français depuis le Second Empire.

            Monaco n'est pas un protectorat français au sens où on l'entend, le prince de Monaco est reconnu par la France comme un chef d'État étranger, au même titre que la reine d'Angleterre. Ce n'est pas parce que deux états ont un lien fort pour différentes raisons que cela relève du protectorat.

            Et sans compter que Jupiter est toujours Coprince de Andorre à ma connaissance.

            De même, Andorre a décidé que le président français était automatiquement co-prince d'Andorre. C'est leur choix. Demain ils décideraient que ce serait le président américain à la place, cela ne transformerait pas les USA en monarchie ou comme une reconnaissance de noblesse de leur part.

            Andorre a fait ses choix (imposé par la France à l'origine, mais non abolie depuis), qui dépendant de la France, mais la France n'accorde rien à ce statut. Typiquement tu ne verras pas en dessous de la signature de Macron sur un document portant sur la France la mention de son titre andorran.

            Deuxième objection: les titres de noblesse et de courtoisie qui attestent les lignées de haute extraction, bien qu'ils ne donnent plus droit à des privilèges depuis la III République, gardent quand même une reconnaissance légale comme distinction honorifique.

            Ça semble avoir autant de valeur que le pseudonyme d'un artiste, cela ne vaut rien.

            Moi je vois surtout que cela permet éventuellement de garder trace de la noblesse en acs de rétablissement de la monarchie un jour (après tout qui sait ?), c'est complexe les règles de successions pour la France, il faudra choisir l'une des trois maisons prétendantes. :P

            Bref, tu tires vraiment les éléments par les cheveux ce qui n'apporte rien.

            • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

              Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

              Monaco n'est pas un protectorat français au sens où on l'entend

              C'est quoi le sens où on l'entend ? Parce que l'accord Franco-monégasque, c'est le petit État, devenu une sorte de protectorat, devra s'aligner sur les intérêts politiques, militaires et économiques de la France, donc ça correspond bien à ce que j'entend d'un protectorat. https://fr.wikipedia.org/wiki/Monaco

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 22/05/21 à 14:28.

                Sauf que là tu cites en gros le traité de Versailles de 1919, or en 1962 il y a eu une grande crise franco-monégasque, la France a pu obtenir des concessions côté monégasque mais Monaco a obtenu beaucoup plus d'indépendance vis à vis de la France. Cette crise a rebattu les cartes entre les deux pays.

                Et globalement Monaco lors de cette crise a agi comme un état souverain qui cherchait justement à se démarquer de la France. Qui depuis a pu rejoindre des organismes internationaux comme l'ONU en son nom propre. Et Monaco est par ailleurs en dehors de l'UE et de Schengen, ce qui est d'ailleurs l'objet de débats réguliers au sein de la principauté.

                Bref, la relation Monaco-France est complexe, même aujourd'hui, mais on est assez loin du protectorat dans le sens colonial du terme. C'est plus une coopération très forte qu'une réelle ingérence.

                • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                  Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 29/05/21 à 04:28.

                  Et ils ont obtenu quoi de plus ? Parce que ce que je lis, par exemple sur legimonaco , parle surtout de réglementation interne pas de politique étrangère par exemple.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 22/05/21 à 22:06.

                    Pour un État qui devrait avoir sa politique étrangère gérée par la France (si on suit la définition d'un protectorat), Monaco négocie (seule) depuis 2015 d'un traité de coopération (avec une éventuelle adhésion future) avec l'UE (que cette dernière effectue aussi pour ses copains Andorre et St-Marin entre autres). L'État est membre de différentes organisations internationales de son plein gré et en tant que membre à part (ONU, Conseil de l'Europe, etc.) avec des dates d'adhésion très différentes de celles de la France, a des ambassades d'autres pays sur place et elle a une représentation propre à l'étranger. Monaco signe pas mal de traités internationaux de son nom aussi.

                    Je ne nie pas le lien France-Monaco qui est étroit sur de nombreux sujets (ce qui est inévitable étant donné la taille de Monaco, et le nombre important de résidents étrangers sur son sol), mais tout ces éléments rendent assez discutables le fait que ce soit un protectorat français comme a été par exemple le Maroc dans le passé colonial français.

            • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

              Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

              il faudra choisir l'une des trois maisons prétendantes

              Ont choisira rien du tout, ceux qui auront l'épice auront le contrôle.

              • [^] # Re: À propos de faire valoir le titre de Royauté ou de Noblesse

                Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

                Initiative honorable, mais ça va te prendre près d'une douzaine de millénaires au minimum avant d'avoir le monopole de la production de l'Épice sur Arrakis. Tu auras peut-être le bonjour de mes descendants de Ix qui auront le devoir de préserver le savoir-faire sur les technologies libres d'avant le Jihad butlérien, ainsi que les dépôts git et le Lenovo X200 de leur lointain ancêtre ;)

      • [^] # Re: plus de liens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 23:38.

        Et maintenant je note que tomaw est aussi le "Network Operations Committee Chair" de OFTC : https://www.oftc.net/staff/

        Par contre sur Freenode il est maintenant marqué comme unaffiliated :

        23:38 [Freenode] -!- tomaw [tom@unaffiliated/tomaw]
        23:38 [Freenode] -!- ircname : Tom Wesley tom@tomaw.net
        23:38 [Freenode] -!- server : verne.freenode.net [Amsterdam, NL, EU]
        23:38 [Freenode] -!- : is using a secure connection
        23:38 [Freenode] -!- account : tomaw
        23:38 [Freenode] -!- End of WHOIS

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: plus de liens

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        https://twitter.com/ariadneconill/status/1395372472585924609

        "tomaw has resigned from freenode staff, if you're wondering how that's going"

  • # Breaking news

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-1).

    Ça vient juste de tomber:

    14:05:20| [freenode] -jess(jess@freenode/staff/jess)- [Global Notice] Hi all. It feels like my moral responsibility to inform all users that administrative control of freenode and its user data will soon change hands, and I will be resigning from freenode staff effective immediately. It's been an honour to help you all.

  • # Démission de Jessica Sophie Porter (jess)

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    Plutôt stylée l'annonce de sa démission via un notice globale IRC !

    14:05 -jess(jess@freenode/staff/jess)- [Global Notice] Hi all. It feels like my moral responsibility to inform all users that administrative control of freenode and its user data will soon change hands, and I will be resigning from freenode staff effective immediately. It's been an honour to help you all.

  • # La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

    Posté par  . Évalué à 8 (+7/-0).

    Libera.chat est lancé par d'anciens staffs de Freenode.

    irc.libera.chat/6697 … accepte déjà l'enregistrement de nicknames et de canneaux.

    • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

      Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0). Dernière modification le 19/05/21 à 17:34.

      Et reçoit déjà du spam avec des comptes qui viennent annoncer que les chan on été migré sur freenode.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Haiku est en train de déménager vers OFTC: https://www.haiku-os.org/news/2021-05-19_haiku_is_moving_to_oftc/

      (si jamais l'envie vous prend de venir discuter…)

    • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Our legal home is a non-profit association in Sweden, with all our staff holding equal stakes, and we will never accept corporate control.

      C'est encourageant mais concrètement je ne vois ni le nom de cette association, ni ses statuts sur le site. J'imagine qu'ils ont un tas de trucs urgents à gérer en ce moment mais s'ils espèrent récupérer les utilisateurs qui ne sont pas content de la gouvernance de Freenode, il va falloir clarifier cette partie là rapidement.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+6/-2).

        Bah, non, il suffit juste de faire du bruit et de jeter de l'huile sur le feu. Parce que pour le moment, le changement de gouvernance n'a rien changé du tout, et que je sache, les utilisateurs n'avaient pas à voter pour les ircops, pour les sponsors, les volontaires ni rien.

        Donc j'ai l'impression que c'est surtout la gouvernance pour le staff qui a changé, pas trop le reste du monde.

        Ensuite, la communication est anxiogène. Par exemple

        "The freenode user base should consider very strongly that a hostile entity is now in operational control over the network, and is in possession of your data".

        C'était deja le cas en 2014 quand il y a eu un piratage, mais curieusement le staff était plus relaxe et n'a pas dit "il faut effacé votre compte", etc.

        Ou encore, je cite "Giving him (or his designated representatives) access would violate the trust of all of our users, and would also be illegal in many of the jurisdictions in which we operate,"

        Pareil, c'est des formulations assez fortes mais imprécises.

        "illegal in many juridiction", ça me fait doucement rire car comme d'hab, à aucun moment il n'est dit pourquoi ni quel juridiction. Sachant que d'autres parlent aussi de "gag order" (qui est un terme juridique précis, et clairement pas un truc qu'un avocat peut imposer), je pense que soit ils utilisent des mots dans le but d’enflammer les gens, soit ils sont mauvais en droit.

        Et il y a quelque points d'ombre qui me dérange.

        Déjà, le principe d'avoir une panique. C'est louche, et en général, c'est que quelqu'un a voulu poussé à la panique.

        Ensuite, l'histoire du harcèlement de Christel. Curieusement, ça n'en parle pas.

        Ou savoir qui a publié le draft de la lettre il y a quelque jours et comment elle est arrivé sur HN. Si c'est un draft privé, ça me parait louche.

        Ou pourquoi tomasz reste alors que visiblement, il a été élu par le reste du staff (donc logiquement aligné avec la position des autres).

        Je suppose que tout le monde va partir sur le nouveau réseau (après visiblement moins de 24h de réflexion), mais c'est visiblement pas le premier split de freenode (en 2006 https://news.ycombinator.com/item?id=27210619 ), et les gens du staff qui sont la depuis plus de 20 ans, donc certains étaient aussi impliqué à l'époque.

        On peut se dire qu'un probléme tout les 7 ans (2006 (perte de mot de passe, split de freenode), 2014 (data breach), 2021 (split)), c'est peu.

        Mais en général, la plupart des projets libres ont 1 souci de sécurité ou de fork sérieux dans leur vie au maximum.

        Et la, ça fait bien plus que la moyenne quand même, et je sais pas pourquoi exactement.

        • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

          Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

          Il est naturel de chercher des explications logiques et qui se tiennent sur une chronologie. Mais peut être que parfois c'est un sentiment, la lassitude par exemple, et les choses s'enchainent ainsi. Rien de calculé.

          En tous les cas, merci à tous pour vos explications, et comme le dit Jehan plus haut : c'est triste. En tous cas un pincement au coeur.

        • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          pour le moment, le changement de gouvernance n'a rien changé du tout, et que je sache, les utilisateurs n'avaient pas à voter pour les ircops, pour les sponsors, les volontaires ni rien.

          Donc j'ai l'impression que c'est surtout la gouvernance pour le staff qui a changé, pas trop le reste du monde

          Certes, en pratique pour la plupart des utilisateurs ça devrait pas importer beaucoup comment la gouvernance / l'administratif est géré tant que le réseau est plus ou moins stable et que les gérants ne soient pas trop capricieux.

          De ce que je lis, la gouvernance pour le staff s'est améliorée par rapport au début et on aurait pu espérer que ce modèle s'étende aussi bien vers le haut (remplacer le SABDFL par une structure plus pérenne) que vers le bas (donner une voix aux utilisateurs) mais ça a plutôt l'air de régresser. Libera semble améliorer la gouvernance vers le haut ("non-profit association in Sweden, with all our staff holding equal stakes") mais effectivement, jusqu'à preuve du contraire, ça ne change rien vers le bas.

          Ensuite, l'histoire du harcèlement de Christel. Curieusement, ça n'en parle pas.

          J'ai vu des messages du staff qui en parlent en disant que c'est une invention d'Andrew Lee. C'est pas forcément plus rassurant dans un sens que dans l'autre mais c'est pas correct de dire qu'on n'en parle pas.

          Ou pourquoi tomasz reste alors que visiblement, il a été élu par le reste du staff (donc logiquement aligné avec la position des autres).

          Ça me semble assez scabreux comme argument. Une élection ne garantit pas un alignement ou une incorruptibilité. Ce qui semble claire c'est que tomaw a eu des discussions avec Andrew Lee dont les détails n'ont pas été communiqués au reste du staff.

          Je suis d'accord que la communication des fondateurs de Libera est clairement orientée pour maximiser la migration vers leur projet et que ça a un effet anxiogène.

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: La migration a commencé vers libera.chat ,GeekNode, OFTC, etc.

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

        we will never accept corporate control.

        J’en ai connu qui disaient « Don’t be evil. ».
        Ça n’engage pas à grand chose ce genre de déclaration…

  • # Quand on lit les complaintes... c'était écrit d'avance

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+17/-8).

    "The informal terms of that arrangement"

    voila, ça suffit pour savoir que ça ne pouvait que merder… Ce qui n'est pas écrit n'existe pas, combien de merdes faudra-t-il avoir pour que le monde le sache? autant pour ce genre de chose que pour sa vie perso (y compris couple, combien de gens se sont fait avoir par confiance aveugle envers l'autre… La confiance n’empêche pas d'écrire, et celui qui refuse d'écrire doit éveiller des alarmes sur la confiance).
    Ce n'est pas pour rien que d'autres dont de l'administratif chiant pour créer des assos/fondations. Sans ça, celui qui contrôle le DNS a le pouvoir et fait ce qu'il veut.

    Heureusement que ce n'est "que" de l'IRC, ça se refait facilement ailleurs (sous un autre nom car lui restera à celui qui en a le contrôle).

  • # Ce sera vite oublié

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+19/-1). Dernière modification le 19/05/21 à 15:59.

    Facile vu qu'il n'y a pas d'historique sur IRC !

    Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

  • # Le message de kline

    Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

  • # Triste

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+6/-2).

    Triste de voir ce genre de chose se passer sur un des piliers historiques du logiciel libre (entre autres choses)

    Après quel que soit les protocoles et logiciels de votre choix, c'est une fois de plus un événement qui montre l'importance de la décentralisation (et malgré cela, on voit encore, y compris chez les libristes et autres publics qui se voudraient avertis, les mêmes erreurs se répéter).

    • [^] # Re: Triste

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

      IRC n’est pas centralisé, ni d’un point de vue global (il y a plusieurs réseaux), ni au niveau d’un réseau en particulier (un réseau est formé de plusieurs serveurs).

      • [^] # Re: Triste

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Je pense qu'il voulait plutôt parler de (dé)centralisation de la gestion du service plutôt que de l'aspect technique. Je pense qu'il est préférable d'appeler ça un problème de gouvernance plutôt qu'un problème de (dé)centralisation.

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: Triste

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

      Mais les erreurs se répètent parce que la décentralisation n'est pas "gratuite", dans le sens ou c'est plus efficace de centraliser, et donc tant que ce genre de dynamique sera la, ça va continuer.

      On peut voir ça avec Mastodon, ou les gens vont sur le serveur principal, c'est vrai, mais ou les serveurs autres ont en partie disparu après un temps (pas tous bien sur). Exemple, witch.town, etc.

      Et je crois me souvenir que c'était pareil avec XMPP (surtout vu que le choix du serveur avait un impact plus grand sur les features que maintenant, je pense).

      C'est d'autant plus un souci que la majorité des utilisateurs n'ont pas leur propre nom de domaine, et que je ne pense pas qu'on puisse de toute façon supposer qu'on puisse avoir un NdD par personne. Et on est coincé avec le nom de domaine comme brique de base pour l'identité d'un service ou d'une personne sur internet pour le moment (bla bla triangle de zuko).

      Donc du coup, oui, c'est important de décentraliser, mais à coté de ça, il faut plus que dire "ça serait bien de".

      Si la migration de A vers B est coûteuse (en temps) ou impossible, alors les gens vont pas bouger, et si les gens ne bougent pas, alors ça a du sens d'aller la ou tout le monde va.

      Et le fait d'avoir la migration pensé "après coup", ça se voit sur les trucs modernes comme les vieux (exemple, Matrix, mastodon). Et ça se voit aussi parce qu'il est par exemple impossible de renommer son compte (et je pourrais dire que c'est aussi un souci d'inclusion, vu que les gens qui vont changer de nom, c'est quand même plus souvent les femmes ou les personnes trans, par exemple).

      • [^] # Re: Triste

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Je pense que se focaliser sur l'aspect technique de la centralisation distrait du problème de la centralisation de la gouvernance. De ce que je comprend Freenode a de fait toujours été sous le contrôle d'une personne unique (lilo, puis christel, puis Andrew Lee). Il suffit que cette personne décide de faire de la merde (et apparemment il y a déjà eu pas mal de problèmes à ce sujet du temps de lilo) pour que tout parte en couilles. Une gouvernance plus distribuée/démocratique devrait en principe assurer une meilleur stabilité/pérennité du projet, indépendamment de la (dé)centralisation de l'aspect technique.

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

        • [^] # Re: Triste

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

          C'est plus compliqué que ça pour Freenode. Il y a des éléments qui sont centralisés parce que techniquement y'a pas trop le choix: les noms de domaines, et le site internet. Il y a des éléments dont la gestion est répartie entre plusieurs admins qui y ont accès (les services chanserv, nickserv, etc). Il y a des éléments qui sont complètement décentralisés (les serveurs IRC qui sont hébergés à différents endroits et gérés par différents "sponsors").

          Là il y a eu prise de contrôle sur le site web et le nom de domaine. Les admins des services ont démissionné en masse. Pour les serveurs et les sponsors, on va voir ce qu'il se passe, est-ce qu'ils vont rester avec le nouveau freenode, décider de se fédérer avec le nouveau libera.chat, ou bien arrêter de sponsoriser le truc parce qu'ils ont autre chose à faire. Ça va sûrement prendre un peu plus de temps pour qu'il y aie une éventuelle réaction de ce côté là.

          Et enfin il y a les usagers du réseau, qui eux aussi peuvent choisir de rester ou de migrer. L'avantage d'IRC c'est qu'il y a de nombreux autres réseaux et que la migration n'est finalement pas si complexe que ça (avantage lié à la simplicité du service et à la quasi absence de stockage de données). Sans parler de ceux qui ont profité de l'occasion pour migrer vers un autre protocole.

          Il n'empêche qu'en pratique, la personne qui détient les noms de domaine et le site web, elle possède le nom "freenode". Mais finalement, on dirait bien qu'il ne va lui rester que le nom, et qu'une grande partie des usagers sont en train d'aller voir ailleurs.

          • [^] # Re: Triste

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

            L'avantage d'IRC c'est qu'il y a de nombreux autres réseaux et
            que la migration n'est finalement pas si complexe que ça
            (avantage lié à la simplicité du service et à la quasi absence
            de stockage de données).

            Alors il n'y a pas tant de réseaux. J'ai participer à la réunion pour Ansible et finalement, il y a eu 2 choix. Libera.chat et OFTC. Personne n'a pu donner d'autres exemples.

            Ensuite, ça reste long et chiant car tu dois:

            • créer des comptes pour tout le monde
            • contacter les admins pour te filer un espace de nommage (admins qui sont sous l'eau parce que la communauté du libre est incapable d'attendre, parce que les admins ont aussi jeté de l'huile sur le feu)
            • bouger les bots
            • demander parfois des permissions pour les bots (genre joindre plus de 20 salons)
            • bouger d'éventuels ACLs sur les salons (sans export)
            • recopier les topics
            • modifier la doc un peu partout
            • communiquer et gerer les gens qui viennent te dire "il se passe quoi"
            • redonner les cloacks aux gens qui en avaient avant
            • bouger tes salons matrix quand applicable

            Bref, c'est pas complexe, mais c'est long et manuel. Et encore, j'oublie peut être des trucs.

            • [^] # Re: Triste

              Posté par  . Évalué à 6 (+6/-0).

              Personne n'a pu donner d'autres exemples.

              Et tuxfamily alors?

            • [^] # Re: Triste

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

              Alors il n'y a pas tant de réseaux. J'ai participer à la réunion pour Ansible et finalement, il y a eu 2 choix. Libera.chat et OFTC.

              Il y a GeekNode aussi.

              Et il y a tout un tas de réseaux dédier à des communautés spécifiques (même si ça ne répond pas aux besoins d’une communauté comme celle d’ansible). Par exemple, beaucoup de trackers BitTorrent privés ont des serveurs IRC dédiés (c’était le cas de What.cd, c’est le cas de Readcted, AlphaRatio, Pretome, etc.).

            • [^] # Re: Triste

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

              Alors il n'y a pas tant de réseaux. J'ai participer à la réunion pour Ansible et finalement, il y a eu 2 choix. Libera.chat et OFTC. Personne n'a pu donner d'autres exemples.

              Y a un peu GIMPnet aussi quand même! En plus d'être le réseau historique de GIMP (irc.gimp.org), c'est devenu depuis le réseau de tous les projets GNOME (même s'il continue à s'appeler GIMPnet pour raison historique), ce qui réunit quand même déjà beaucoup d'utilisateurs. Et même si un projet n'a aucun lien avec GNOME/GTK/GIMP, personne irait leur interdire de faire leur salon sur GIMPnet s'ils le veulent. 🙂

              Ça m'étonnerait pas que d'autres gros projets aient aussi leurs propres serveurs IRC. Pas tout le monde ne va sur les gros réseaux IRC. C'est aussi ça l'avantage d'un logiciel libre de communication décentralisé: pouvoir faire ses propres instances.

              Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

              • [^] # Re: Triste

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

                Ça m'étonnerait pas que d'autres gros projets aient aussi
                leurs propres serveurs IRC.
                Alors de tête.

                Python était sur freenode, va sur libera.

                KDE est passé à Matrix, Mozilla aussi, et Gnome semble vouloir y passer aussi.

                Debian, tor, Ovirt sont sur OFTC.

                Alpine etait sur freenode et va sur OFTC.
                Openstack est sur freenode, n'a pas décidé d'ou aller.

                Centos était sur freenode et va sur libera.

                Gluster sur Freenode (mais surtout sur slack).

                Perl est sur irc.perl.org

                Fedora était sur freenode mais passe à Matrix (et libera).

                Suse est/était sur freenode.

                Kubernetes est sur slack depuis le début.

                Donc y a que Gnome/GIMP et Perl avec leur propre serveur irc.

                Ensuite, y a d'autres projets. Le CCC a son réseau, divers ISP associatifs aussi.

                Pas tout le monde ne va sur les gros réseaux IRC. C'est aussi
                ça l'avantage d'un logiciel libre de communication
                décentralisé: pouvoir faire ses propres instances.

                Bah moi, je suis convaincu du bien fondé de XMPP, mais visiblement, c'est pas le cas de tout le monde car personne n'en parle.

                Et pourtant, quand on regarde les chiffres, il y a ~750 serveurs sur https://compliance.conversations.im/ (à comparer avec les 487 réseaux IRC)

                et 5000 users pour 52 noeuds sur https://the-federation.info/protocol/xmpp (ce qui est trop peu, car il y a plus que 52 serveurs).

                • [^] # Re: Triste

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

                  et 5000 users pour 52 noeuds sur https://the-federation.info/protocol/xmpp (ce qui est trop peu, car il y a plus que 52 serveurs).

                  Sauf erreur ou évolution, cela ne compte que des serveurs Prosody qui ont installé un plugin particulier, ça limite beaucoup.

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Oui, et le site n'est pas mis à jour en plus.

                    Ceci dit, ça fait une moyenne à 100 utilisateurs par noeud.

                    Si on prends le compte de 750 serveurs sur le site de vérification de conversation.im, et qu'on garde les 55% permettant l'inscription (https://compliance.conversations.im/test/xep0077/), on arrive à 375 serveurs avec inscription.

                    Et donc, on peut dire au minimum 37 500 personnes actives sur la féderation, ce qui est plus que tout les réseaux IRC sauf Freenode d’après https://netsplit.de/networks/top10.php

                    Et tout les serveurs ne sont pas sur compliance.conversation.im, par exemple, il n'y a pas celui de la FSFE, et je connais des particuliers qui n'y sont pas non plus.

                    Alors bien sur, c'est des stats à la truelle (car 100 personnes par noeud, ça me parait beaucoup), mais j'ai pas réussi à trouver mieux après des longues secondes de recherche.

                • [^] # Re: Triste

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Et pourtant, quand on regarde les chiffres, il y a ~750 serveurs sur https://compliance.conversations.im/ (à comparer avec les 487 réseaux IRC)

                  Nombre de fédérations IRC publiques: 487
                  Nombre de fédérations XMPP publiques: 1

                  Il faut comparer ce qui est comparable :)

                  J'ai pas cherché les stats sur le nombre de serveurs IRC dans chaque réseau, mais à mon avis ça dépasse facilement les 750 au total.

                  Personellement je pense que avoir 1 seule fédération (et donc des identifiants qui fonctionnent partout et la possibilité de rejoindre n'importe quel salon), c'est mieux. Mais XMPP reste un petit réseau, malheureusement.

                  Pour Haiku on se pose la question (entre XMPP et Matrix) et pour l'instant le sujet est suspendu en attente d'avoir un bon client natif pour l'un ou pour l'autre.

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

                    Mais XMPP reste un petit réseau, malheureusement.

                    XMPP est très utilisé, mais ça n'est pas toujours visible ou fédéré. Quelques chiffres sont dispos sur https://xmpp.org/uses/instant-messaging.html (mais j’exclurais Whatsapp qui a utilisé une variante maison de XMPP au début). C'est aussi utilisé dans le domaine du jeu, médical ou militaire, ou comme base pour des services (de mémoire les plateformes de notification — push — d'Apple et de Google utilisent XMPP, enfin si c'est encore le cas). C'est peu utilisé (très peu en comparaison à IRC) pour les projets libres, ça c'est vrai. Avec les évolutions énormes en cours (Snikket, vidéoconférence sur plusieurs projets, interface de Gajim, chiffrement de bout en bout sur Movim, passerelle ActivityPub sur laquelle je travaille), je m'attends à une sérieuse montée en puissance dans les 1 ou 2 années à venir.

                    Pour Haiku on se pose la question (entre XMPP et Matrix) et pour l'instant le sujet est suspendu en attente d'avoir un bon client natif pour l'un ou pour l'autre.

                    Qu'est-ce que tu appelles un bon client natif ? Quelles fonctionnalités ? Et natif sur Haiku ou d'autres plateformes ? Gajim ne fonctionne pas sur Haiku ?

                    • [^] # Re: Triste

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 14:50.

                      Qu'est-ce que tu appelles un bon client natif ?

                      Un client natif pour Haiku c'est un client qui utilise nos APIs natives pour l'interface graphique. Donc pas de Qt et encore moins de GTK (parce qu'on a un port de Qt fonctionnel, mais pas encore de GTK).

                      Au niveau des fonctionnalités, je ne suis pas très exigeant dans ce cas précis, puisque le but est de remplacer IRC. Mais en gros on a besoin de:

                      • Un client utilisant l'API native pour l'interface graphique
                      • Logiciel libre
                      • La possibilité d'avoir des utilisateurs sans création de compte (car le client est préinstallé sur Haiku et ça permet à n'importe quel utilisateur de nous contacter facilement)

                      Et dans les trucs sympas supplémentaires: la possibilité d'accéder aux archives de messages du canal.

                      Enfin, rien que XMPP ne sache pas déjà faire. Je travaille sur le client en question (http://github.com/haikuarchives/renga) et il est déjà pas mal avancé mais il manque encore quelques trucs (notifications sonores et visuelles pour les messages reçus, par exemple, mais plein d'autres choses aussi). Il faut que je me dépêche de finir avant de me faire rattraper par les gens qui développent un client Matrix, c'est tout :>

                      Le but dans un premier temps est d'avoir au moins de quoi remplacer IRC, et ensuite on verra pour ajouter plein de fonctionnalités plus poussées.

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                    Il faut comparer ce qui est comparable :)

                    Bah, je compare les utilisateurs, en sachant que les gens sont en général sur plusieurs serveurs irc, mais que les gens ont rarement besoin d'avoir plusieurs comptes XMPP. Et qu'au final, on se retrouve à avoir les mêmes ordres de grandeurs.

                    Et mon point est qu'il y a grosso modo autant de gens motivés à faire tourner des serveurs ircs (en supposant que la tache de faire un serveur xmpp est équivalente à faire tourner un réseau irc) que de gens qui vont faire tourner un serveur xmpp.

                    L'un n'est à priori pas plus chiant que l'autre.

                • [^] # Re: Triste

                  Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0).

                  Bah moi, je suis convaincu du bien fondé de XMPP, mais visiblement, c'est pas le cas de tout le monde car personne n'en parle.

                  Comme toujours avec XMPP le problème ce n'est pas la techno mais l'image.

                  Et XMPP fait parti du passé pour la plupart des gens qui l'ont connu. Tu vas me répondre oui mais IRC est plus vieux et je vais te répondre que oui mais il a l'avantage d'être figé et que l'ecosystème des clients est mature depuis 25ans. Alors que si tu sors xmpp du chapeau tout le monde va avoir peur que ça marche qu'à moitié pour certains clients. Quand on veut monter un canal d'aide, on a en général pas envie de faire du support de l'outil de support.

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Il faudrait savoir, le problème, c'est qu'il appartient au passé, ou qu'il continue d'évoluer?

                    Je veux bien entendre les deux critiques séparément, mais les deux en même temps, ça me semble compliqué à tenir comme argumentation.

                    • [^] # Re: Triste

                      Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

                      Parce qu'il y a cette ambivalence entre le problème technique (évolution suivie aléatoirement entre les clients) et le problème d'image.

                      Les gens ont vécu la contrainte technique ce qui fait qu'ils lui ont tourné le dos, et comme c'était déjà il y a quelques temps c'est devenu un truc du passé.

                      irc on sait que c'est vieux mais personne ne le présente comme le truc nouveau qui va répondre à des besoins actuels. On le choisit pour maintenir simplement ce qu'on a toujours eu facilement.

                      XMPP, ça fait 22ans que les aficionados nous disent que ça répond à nos nouveaux besoins, mais ça fait 22 ans que ça n'arrête pas de ne pas décoller. Ben c'est normal que plus grand monde ne daigne y jeter un coup d'oeil indépendemment de ses qualités techniques. C'est trop tard. Où alors faut lui changer de nom, le faire passer pour un truc nouveau et faire croire que c'est le futur next tiktok.

                      • [^] # Re: Triste

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                        Il va falloir prévenir https://irc.com parce que visiblement ils ne sont pas au courant!
                        Et ceux de https://ircv3.net au passage.

                        • [^] # Re: Triste

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 17:06.

                          À propos d’IRC.com, je crois avoir lu quelque part que rasengan/Andrew Lee avait aussi acquis ce site et d’autres services IRC avant de mettre la main sur Freenode Ltd.

                          La page de son site web lie irc.com comme « investissement ».

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                      • [^] # Re: Triste

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                        irc on sait que c'est vieux mais personne ne le présente comme le truc nouveau qui va répondre à des besoins actuels.

                        Y a quand même pas mal de trucs qui manquent dans IRC et qui font que je ne recommanderai absolument pas pour des discussions privées, et avec des pincettes pour une nouvelle communauté1, par exemple : le chiffrement de bout en bout (y a OTR, mais c’est seulement pour les PM, c’est pas par défaut et c’est bien, bien vieux et bien, bien pété), l’historique, les threads, les réactions, etc.

                        Pour le reste je suis d’accord avec toi, je connais très peu de libriste qui prennent XMPP au sérieux.


                        1. Et je dis ça en tant qu’utilisateur quotidien, avec un nic enregistré sur Freenode il y a presque 13 ans (NickServ: Registered : Sep 28 20:13:34 2008 (12y 33w 4d ago)

                      • [^] # Re: Triste

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

                        Parce qu'il y a cette ambivalence entre le problème technique
                        (évolution suivie aléatoirement entre les clients) et le
                        problème d'image.

                        En fait, le souci, c'est fondamentalement le même que pour le logiciel libre.

                        Je vais prendre l'analogie de Apple et de Whatapp, et d'une distro libre et de XMPP.

                        Quand Apple décide de rajouter une feature, personne ou presque ne le sait, et un jour, y a une grande messe et paf, tout le monde en parle. Par exemple, rajouter le support d'un VPN comme wireguard. Si Apple rajoute ça, ça sera utilisable quand ça sera disponible pour le public.

                        Sur une distribution Linux, dés qu'un truc est codé (ou avant), tu sais que tu pourrais l'avoir, mais tu va pas l'avoir, car c'est pas dans une version stable (exemple, wireguard). Ensuite, c'est pas dans la version de ta distro, donc tu dois attendre. Et une fois que c'est dans la distro, il faut utiliser la feature (genre attendre que Networkmanager ou system le propose).

                        Du coup, l'impression, c'est que le libre est plus lent et pas fini, parce que justement, le processus de développement transparent fait qu'on voit les choses avant que ça soit fini (et fondamentalement, on sait pas combien de temps Apple va mettre pour rajouter un VPN, et on a pas besoin de savoir).

                        Pour XMPP, c'est pareil. Whatapp rajoute le support de n'importe quoi, tu va en entendre parler quand tu pourras l'utiliser, pas avant. Pas de frustration, même si ça mets 5 ans en interne et des réunions ou les gens pinaillent sur la casse d'un attribut.

                        Avec XMPP, tu va voir comment c'est fait, comment ça avance (ou comment ça patine), puis attendre que la spec soit prise en compte par les clients, les serveurs, et attendre la mise à jour. Ça va prendre du temps, et forcément, les gens vont se dire comme pour le libre, que c'est pas fini. Mais c'est parce qu'on voit beaucoup plus.

                        La frustration d'avoir des choses qui sont imparfaites, c'est le prix qu'on paye pour la transparence et pour avoir des gens qui vont dire "c'est en cours".

                        Et j'ai pas de solution, à part avoir un peu d'esprit critique sur nos propres réflexions, et notre position personnelle vis à vis de l’écosystème du logiciel libre.

                        • [^] # Re: Triste

                          Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

                          Je pense qu'il y a une différence dans ta comparaison entre les distributions Linux et XMPP. C'est à partir du moment où c'est dans ma distribution, je peux l'utiliser. Or, à partir du moment où ça arrive dans mon client XMPP, ça ne veut pas dire que c'est utilisable avec le serveur que j'utilise et/ou avec le client de mon correspondant (et s'il y en plusieurs, c'est encore pire).

                          (après, pour les distribution, on pourrait aussi dire que pour beaucoup d'outil, on peut les installer à la main à partir du moment où ils sont disponible, c'est plus rapide que de coder la fonctionnalité dans son client XMPP, mais c'est un peu du détail qui n'est pas pertinent pour la discussion)

                          Et j'ai pas de solution, à part avoir un peu d'esprit critique sur nos propres réflexions, et notre position personnelle vis à vis de l’écosystème du logiciel libre.

                          C'est plus lié à la transparence qu'au logiciel libre (genre, personne n'a les infos en avance avec Android). On peut très bien avoir une boite qui communique en avance sur son logiciel propriétaire (mais peu le font pour éviter ces frustrations).

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: Triste

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                            Je pense qu'il y a une différence dans ta comparaison entre
                            les distributions Linux et XMPP. C'est à partir du moment où
                            c'est dans ma distribution, je peux l'utiliser. Or, à partir
                            du moment où ça arrive dans mon client XMPP, ça ne veut pas
                            dire que c'est utilisable avec le serveur que j'utilise et/ou
                            avec le client de mon correspondant (et s'il y en plusieurs,
                            c'est encore pire).

                            Oui, l'analogie a ses limites et c'est aussi pour ça que j'ai pris l'exemple du VPN. Par exemple, je veux déployer Wireguard mais il n'est dispo sur le serveur (car j'ai un serveur sous Fedora), mais j'ai pas le support sur mon portable (car j'ai une RHEL 7).

                            Faire évoluer un écosystème, c'est beaucoup plus long quand tu ne le contrôles pas de bout en bout, cf le post de blog de Moxie sur Signal et les clients alternatifs.

                            C'est aussi à mon avis une des raisons de la création de Chrome par Google, à savoir ne pas attendre sur le W3C.

                            (après, pour les distribution, on pourrait aussi dire que pour
                            beaucoup d'outil, on peut les installer à la main à partir du
                            moment où ils sont disponible, c'est plus rapide que de coder
                            la fonctionnalité dans son client XMPP, mais c'est un peu du
                            détail qui n'est pas pertinent pour la discussion)

                            Oui, c'est un continuum. Ton exemple de compiler son logiciel est valable, mais quid de faire un backport d'un patch du noyau sur ton noyau courant, ou de devoir tirer les dépendances, de gérer le support officiel.

                            C'est plus lié à la transparence qu'au logiciel libre (genre,
                            personne n'a les infos en avance avec Android). On peut très
                            bien avoir une boite qui communique en avance sur son logiciel
                            propriétaire (mais peu le font pour éviter ces frustrations).

                            Android est pour moi une exception (que j'oublie), mais je vois ce que tu veux dire.

                            Et communiquer à l'avance pour une boite, c'est tout un art.

                            Ça se voit assez dans les jeux vidéos, avec par exemple le buzz autour de Cyberpunk 2077 sur plusieurs années, les développeurs indépendants qui ont leur propre blog (ou des campagnes kickstarters) ou Nintendo qui va juste dire "au fait, on va sortir ça dans 2 mois 敬語" en te montrant un nouveau jeu Mario.

                        • [^] # Re: Triste

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

                          Bon XMPP n'est peut être pas parfait mais ça m'étonn rait qu'on trouve beaucoup de clients ou de serveurs qui ne soient pas capables de remplacer IRC, ce qui était le sujet de départ.

                          Et d'autre part, avoir un protocole qui n'évolue pas trop vite, ça permet aussi d'avoir plus de clients et de serveurs qui arrivent à suivre. Si ça change trop tout le temps, il finit par y avoir une seule implémentation qui décide de tout.

                          Exemples qui me viennent en tête: Haskell avec le compilateur ghc qui a plein d'extensions par rapport à la spécification. Et peut-être bientôt, Chrome avec le web…

                          • [^] # Re: Triste

                            Posté par  . Évalué à 7 (+4/-0).

                            Bon XMPP n'est peut être pas parfait mais ça m'étonnerait qu'on trouve beaucoup de clients ou de serveurs qui ne soient pas capables de remplacer IRC, ce qui était le sujet de départ.

                            Comme je le dit plus haut le problème n'est pas technique. C'est un problème de perception. Pour la plupart de ceux qui connaissent, xmpp est déjà entéré dans leur tête. Tu peux essayer de les convaincre et de tortiller ça dans tous les sens ça ne va pas prendre. Ils y avaient déjà plein de gens pour essayer de convaincre il y a 20 ans et la sauce n'a pas pris. Pire nombreux (comme moi) qui étaient enthousiastes à l'époque ont laissé tomber.

                            Qu'est-ce qui te fait croire que ça peut encore convaincre alors qu'on part avec xmpp avec un malus d'image par rapport à partir de 0? Personnellement je trouve xmpp plus adapté, mieux décentralisé et plus flexible pour pleins de truc mais matrix en quelques années s'est montré plus populaire et il n'y a aucune fonctionnalité ou avancée technique dans xmpp qui fera renverser la vapeur. J'ai essayé d'avancer l'idée dans ma boite d'utiliser jabber comme second moyen d'alerting au cas où le sms ne vient pas, on m'a rétorqué que l'idée était bonne mais pour après me proposer des services proprio, certains payant, à la place. On parlera peut-être de xmpp comme les gens parlaient de Betamax par rapport à VHS mais c'est tout mais pour l'instant tu mentionner XMPP, c'est comme parler d'un bébé perdu en fausse-couche, ça met un froid dans la discussion, met tout le monde inconfortable et on fera comme si personne n'avait entendu.

            • [^] # Re: Triste

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

              Ensuite, ça reste long et chiant car tu dois: […]

              Tout à fait, quand j’ai appris l’affaire, je me suis empressé d’enregistrer sur Libera les différents canaux de diverses communautés qu’il fallait sécuriser ainsi que les comptes de bot, ne serait ce que pour prévenir le squat, puis reproduire les diverses configurations, dont les mécanismes antispam (dès hier après-midi j’ai vu le spam arriver sur Libera), ainsi qu’enregistrer les divers compte de service (comptes de bot et passerelles), et mettre un mot de passe si le canal est privé.

              En tout j’ai dû enregistrer et configurer une dizaine de canaux et une dizaine de comptes, et tester les configurations des bots…

              Par exemple, rien que pour Unvanquished et uniquement Unvanquished, on a un bot de passerelle qui gère de multiples canaux et service tiers. On a un bot qui annonce les jeux quand y en a et qui peut être interrogé par les joueurs y compris à a travers la passerelle. On a un bot qui notifie des activités de développement (ouverture de PR, rapport de bug, etc.) et qui gère la partie antispam. Et un autre bot moins important qui rend quelques services mais qui est surtout là pour le fun. Il a fallu reproduire la configuration, mais aussi la vérifier. Vérifier qu’un joueur se connectant à IRC sans être enregistré mais provenant d’une source sûre était proprement autorisé à parler. Vérifier que l’on pouvait interroger la liste de serveur depuis Freenode ou Discord si le bot tourne sur Libera… Et vérifier que le bot fonctionne, pour commencer.

              J’ai aussi donné des conseils à d’autres communautés sur comment procéder. Et j’ai fait ça alors que le service était en surcharge, avec le système qui échouait 19 fois sur 20 à envoyer les mails de validation de création de compte, notamment.

              Au final, cette histoire m’a bien pris l’équivalent d’une journée complète de travail, en prenant largement sur ma nuit.

              Et pour le moment, on ne sait pas encore si on annonce la migration officiellement ou pas, mais l’infra est prête et les gens se connectent déjà sur Libera. Et sans ces actions, n’importe quel gars qui passait par là aurait été opérateur et aurait pu enregistrer le canal avec encore plus de boulot pour nous pour le récupérer.

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Triste

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-3).

                Oui, alors que les opérateurs de Libera aurait pu ne pas ouvrir la réservation de salon et attendre un peu pour truc de migration (genre, vérification que ton compte sur freenode est le même, ou ce genre de choses).

                Mais je suppose que c’était plus urgent de faire peur à tout le monde.

                • [^] # Re: Triste

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

                  Il y a(vait ?) une urgence plus ou moins légitime à fermer son compte Freenode si on est suffisamment paranoïaque que pour ne pas vouloir donner accès à ses données au nouveaux opérateurs de Freenode.

                  En pratique les données facilement effaçable par l'utilisateur me semblent limitée à nick (déjà publique), mot de passe (facile à changer), adresse(s?) IP (sans doute pas totalement purgé avec la suppression du compte). Donc ça me semble pas une super excuse mais bon.

                  pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

                    Opérateur dans le sens de qui-a-les-droits, ou opérateur dans le sens, qui opère le service ?

                    Parmi les données il y a aussi les adresses e-mail des comptes enregistrés. Et selon les journaux qu’ils possèdent (ne serait-ce que les journaux de connexion), on peut inférer plein de statistiques. Je serai pas surpris qu’une entreprise comme Facebook arrive à deviner que t’es amoureux avant que toi-même ne le saches, rien que par ton changement de rythme de connexion et de publication et de réaction à l’environnement (rythme des autres, etc.). On est un peu tous des mammifères primaires…

                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Freenode a déjà eu une brèche en 2014, ça a pas eu l'air d'avoir trop d'impact.

                    Il y a aussi l'email associé au compte (et je sais pas si c'est publique). Email sans doute largement publique grace à git.

                    Fondamentalement, je pense que le risque était aussi que quelqu'un enregistre les discussions privés, mais si le seul rempart contre ça, c'est un groupe d'ircops sans supervision externe, c'est assez faible.

                    Déjà, on ne pourrait effectivement pas plus le savoir qu'avant (vu que dans mon souvenir, le staff est root sur le serveur: https://freenode.net/support)

                    Il n'y a pas non de garantie que le sponsor ne soit pas vérolé (exemple, filer une VM, faire un snapshot de la ram et du disque, et adios le SSL), maintenant pas plus qu'avant.

                    Et comme les serveurs et le staff sont un peu partout dans le monde, j'imagine que le risque juridique théorique est assez haut. La question de l'insécurité d'utiliser des providers de cloud soumis à la loi US n'est curieusement jamais évoqué pour Freenode, alors qu'il n'y a pas de service juridique (cf justement le nœud de l'affaire).

                    Donc Freenode n'a jamais été un endroit vraiment sur.

                    • [^] # Re: Triste

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                      Oui, j'ai oublié l'e-mail.

                      Pour les logs, il n'est pas possible de les purger facilement en tant qu'utilisateur donc ça ne change rien. Pour l'infrastructure plus bas niveau et l'aspect juridique non plus.

                      Du coup je suis tenté de faire une requête GDPR sur Freenode et Libera (et p-ê les autres) histoire de comparer :)

                      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                • [^] # Re: Triste

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

                  Clairement, il y a un problème sur la façon de communiquer (ou même de travailler, car bon, un leak de gist déjà public, mvoyez) et sur le choix des priorités.

                  Au tout début quand l’affaire s’est ébruitée, j’ai passé beaucoup de temps à essayer de dire aux gens : « attendez, même si c’est super crédible parce qu’on a déjà vu des choses similaires par le passé avec d’autres projet, vous agissez sur la base de prétendus brouillons sur des gists… ». Et surtout, comment je fais pour authentifier que ces gens-là sont ce qu’ils disent être ? Franchement, si on peut faire exploser un service sur la base de quelques brouillons postés par je sais pas qui sur une service de copier/coller… Ça fait peur. Alors bien sûr avec le temps les informations plus officielles ont commencé à sortir, mais tout était dans un montage toxique nourrissant un climat anxiogène.

                  Sans compter que ça fait des années qu’on voit passer des spams qui soit poussent les gens à quitter Freenode par l’usure, soit en difamment Freenode, soit en faisant directement la promotion d’autres services.

                  Un truc que j’ai trouvé très bizarre, c’est qu’il a été prétendu que rasengan/Andrew Lee n’avait qu’accès à des chose comme la marque, le nom de domaine, etc. mais que l’infrastructure elle-même (serveurs, etc.) appartenait à des tiers et donc qu’on se retrouvait avec le cas classique où qu’un groupe a la marque et/ou le domaine et qu’un autre groupe a l’infrastructure et la force de travail. Et ce que j’ai trouvé bizarre donc, c’est que dans ce cas, il suffit de créer une nouvelle marque, un nouveau domaine, si possible changer les adresses IPs (ça peut se faire chez certains fournisseurs), d’invalider tous les mots de passe, et de changer le port par défaut pour que les clients déjà configurés cessent immédiatement de parler à ce qui pourrait devenir un man-in-the-middle. Comme ça, toute l’infrastructure est conservée, et le nouveau propriétaire du nom ne conserve qu’un nom. À la place, on a eu un Libera tout neuf tout frais qui part de rien comme s’ils n’avaient aucun accès à l’infrastructure…

                  Le problème si on s’habitue à ce genre de pratique c’est qu’il deviendra de plus en plus facile de siphoner des projets ou de les faire exploser avec un peu d’ingénierie sociale appliquant la même méthode. On ne devrait pas utiliser ces méthodes même quand l’intention est légitime.

                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Triste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                    Pour la question de « pourquoi ils sont reparti de zéro au lieu de juste se débarrasser du nom (de domaine) » il semblerait qu'il y ait suffisamment d'ambiguité légal que pour préférer la première solution. Même si au final ils auraient peut-être été dans leur droit de garder l'infra, un nombre suffisant des membres du staff ont l'air de préférer éviter un procès initié par un type qui a les moyen de dépenser des millions en avocats. Ce qui colle à la raison invoquée pour avoir remplacé l'association par une entreprise il y a quelques années (« éviter la paperasse »).

                    Au final je suis assez convaincu qu'il vaille mieux quitter Freenode mais je suis pas convaincu que Libera soit la solution.

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # réponse d'Andrew Lee

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 20/05/21 à 08:37.

    https://freenode.net/news/freenode-is-foss

    TL;DR : techbro dit que vous devez vous calmer, rester sur Freenode et que vous allez pouvoir voter pour des trucs ; de toute façon c'est lui qui paie tout

    Je suis assez amusé par l'aspect financier. J'ai tenté de faire un don à Freenode au début de l'année mais le site indiquait qu'ils n'acceptent (acceptaient) pas les dons.

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Le point de vue d'Ariadne qui n'est pas Freenode staffer mais qui a visiblement pas mal de contexte aussi bien avec Andrew Lee que freenode-staff : https://ariadne.space/2021/05/20/the-whole-freenode-kerfluffle/

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        A new challenger enter the fight:

        http://techrights.org/irc-archives/irc-log-techbytes-220521.txt

        J'attire notamment l'attention sur:

        [08:09] schestowitz [19:52] <schestowitz__> notice how they lined up all the resignation letters
        [08:09] schestowitz [19:52] <schestowitz__> for max effect
        [08:09] schestowitz [19:52] <schestowitz__> I leaked one last week
        [08:10] schestowitz [19:52] <schestowitz__> to disrupt that plan
        

        Je ne sais pas pourquoi Roy Schestowitz colle des bouts de messages privées sur un canal loggué, mais je pense qu'il ne ment (ce qui ne veut pas dire qu'il ne dit pas de connerie, juste qu'il y croit)

        (les autres logs sont aussi intéressant: http://techrights.org/irc-archives/irc-log-techbytes-210521.txt vu que schestowitz trouve le moyen de relier ça à l'affaire RMS…)

        Et http://techrights.org/irc-archives/irc-log-techbytes-130521.txt , ou il parle avec Ariadne Conill, ce qui confirme qu'elle lui file l’hébergement pour techrights: https://twitter.com/ariadneconill/status/1370211839074832387

        • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

          • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Et la suite du drama, 26 mai 2021:

            https://news.ycombinator.com/item?id=27286628

            La nouvelle équipe applique de force une policy qui prends les canaux, changent le topic et redirige le canal.

            Également:
            https://twitter.com/mjg59/status/1397384190644002818

            • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

              /mikedrop

              09:04 [Freenode] -!- Irssi: Disconnecting from server chat.freenode.net: [what convinced me to move my channel off freenode is this announcement https://freenode.net/news/freenode-is-foss and what convinced me to drop my account and leave the network entirely is the take over of my channel by freenode staff]
              09:04 [Freenode] -!- Irssi: Connection lost to chat.freenode.net

              (aussi posté dans #freenode)

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

              • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                Posté par  . Évalué à 2 (+1/-2).

                Tout ceci va tuer irc pour de bon. Ce n'est pas forcément une mauvaise chose car ça montre qu'un système centralisé (ou semi-centralisé) est et sera toujours soumis à ce genre de risque.

                J'aimerai que tous les gens qui ont signé chez signal en partance de whatsapp plutôt que de se tourner vers des alternatives commes xmpp, deltachat, tox ou briar aient pu s'en rendre compte avant.

                • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                  Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                  Je ne suis pas sûr, je n'ai jamais vu autant d'activité sur IRC depuis la démission. Ça va sûrement retombé mais ça a fait un petit sursaut.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                    Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                    Ça fait du bruit mais pour chaque projet qui utilise freenode la question c'est libera.chat ou autre chose. Il y a déjà une multitude de projets qui sont passés à autre chose, open source ou proprio, de slack à matrix en passant par gitter, zulip (pas beaucoup), mattermost, etc et j'imagine qu'on est à deux doigts que Microsoft intègre teams à github et que gitlab propose le même genre de truc et une foultitude de projet utilisant déjà github termineront sur les messageries proposées par les forges.

                    • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Techniquement, il y a déjà gitter qui est intégré avec github. J'ai pas le sentiment que ça a pris tant que ça sur les projets hébergés par github. Je sais pas pour les autres, mais moi, je sais ce que j'aime pas avec les solutions webs (ou web-like, genre on file le logiciel avec electron).

                      • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                        Bon dans les faits il y a toujours quelqu'un pour développer un client cli pour remplacer ces trucs affreux sous electron.

                        • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                          Souvent, mais pas toujours.

                          Je pense qu'il y a pas de client pour chat.google.com par exemple (mais je sais pas comment s'appelle exactement le soft, vu que "hangout", ça designe 2 ou 3 projets différents).

                          Et y a pas mal de projets qui s'appuie sur libpurple, ou qui sont pas forcément maintenu (genre ce whatapp-cli qui s'interface avec la version web: https://github.com/sspeedy99/whatsapp-cli )

                • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Alors tuer irc, je doute. Pour tout le rafus, ça reste quand même qu'un changement minimal chez les gens. Relou, mais moins pire que de migrer de svn à git ou tant d'autres choses qui arrivent de faon réguliére.

                  Tuer freenode (pour le moment), sans doute.

                  Et ce lien tombe pile poil sur le sujet d'ailleurs:
                  https://seirdy.one/2021/02/23/keeping-platforms-open.html

                  ou celui la:
                  https://snikket.org/blog/products-vs-protocols/

                • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 26/05/21 à 12:20.

                  Au contraire, qu’un "simple" changement de gouvernance fasse autant de bruit me donne l’impression que la mort d’IRC qu’on nous prophétise depuis 20 ans est encore loin.

                  • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                    Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 26/05/21 à 12:45.

                    Bof, je crois que ça fait beaucoup de bruit parce que c'est digne d'une telenovela. Pleins de gens qui suivent et parlent de ça ne mettent pas les pieds sur irc ou alors peu. Et ils utilisent même twitter pour en parler, c'est dire.

                    Après, irc ne mourra pas complètement avant quelques générations tout comme pleins de langages de programmations ou des trucs comme gopher perdurent avec peu d'utilisateurs. Une langue est dite vivante tant qu'il existe des locuteurs vivants après tout. Mais il est de moins en moins considéré comme pertinent et adéquat et cet épisode ne fait que renforcer le sentiment, d'autant plus quand tu vois que des centaines de gens se rendent compte subitement, comme si c'était nouveau, que leur discussions privées sur irc ne le sont pas vraiment.

                    • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Je pense qu'il y a rien de nouveau, c'est toujours le même probléme. Soit tu délègues et tu as un risque, soit tu fais les choses toi même, et c'est du travail.

                      Par exemple, Signal et l'intégration d'une crypto monnaie, tout le monde voit pas ça d'un bon oeil, mais y a pas le choix. Ou l'exemple de Whatsapp par le passé, ou de Discord dans le futur.

                      À l'opposé, les gens trouvent chiant de gérer leur serveur matrix ou xmpp, donc lâche l'affaire sur le long terme.

                      Mais on peut être entendre ça à github, la distribution d'eau ou n'importe quoi d'autres.

                      Donc soit tu as des gros emmerdes potentiels à un moment, soit tu as des petits emmerdes pour éviter d'avoir des gros emmerdes.

                      • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                        La communication, ça reste un truc important. Les gens qui filmaient et tentaient de distribuer des vidéos de violences policières en Colombie via instagram s'en sont rendu compte.

                        Il y a des systèmes décentralisés qui ne nécessitent pas de serveur à gérer. Le corollaire de tout ça c'est qu'il sont aussi moins user friendly car pas de découverte ni de mise en relation automatique de contacts.

                        • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                          Je suis d'accord que ça reste important, et les exemples abondent.

                          Est ce que tu va organiser un syndicat de jeu vidéo sur discord ? Peut être pas.

                          Mais je pense que parfois, c'est assez rare pour choisir de prendre un probléme tout les 5 ans.

                          Il y a des systèmes décentralisés qui ne nécessitent pas de
                          serveur à gérer. Le corollaire de tout ça c'est qu'ils sont
                          aussi moins user friendly car pas de découverte ni de mise en
                          relation automatique de contacts.

                          Je ne connais personne qui en utilisent un, donc oui. J'ai briar sur mon téléphone, mais j'ai jamais pu le tester en pratique.

                    • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                      Après, irc ne mourra pas complètement avant quelques générations tout comme pleins de langages de programmations ou des trucs comme gopher perdurent avec peu d'utilisateurs.

                      En écrivant ce journal, j'ai appris que Freenode avait 90 000 utilisateurs. Au niveau du microcosme du logiciel libre, c'est plutôt important comme taille de réseau social. Au niveau du protocole IRC, Freenode est simplement le plus gros réseau mondial en 2021 : numéro 1 de https://netsplit.de/networks/top10.php

                      Le logiciel libre est plutôt réputé pour la diversité de ses outils. Freenode est un des derniers chainon centralisé du logiciel libre. GitHub devient le nouveau chainon centralisé du logiciel libre (le code de Freenode y était hébergé ;-)).

                      Pour avoir un ordre d'idée, GitHub annonce avoir 40 millions d'utilisateurs. Freenode avec ses 90k représente 0.2% de GitHub.

                      xkcd sur IRC

                      • [^] # Re: réponse d'Andrew Lee

                        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

                        Faut juste pas regarder les chiffres d'il y a 15 ans. La chute est plus que significative.

                        Et je crois que libera.chat n'a récupéré que 20k/users en 1 semaine. Ça va surement monter avec le hijacking des channels mais j'imagine qu'on ne retrouvera pas tout ce petit monde sur libera.chat.

  • # Un résumé des deux points de vue

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

    En parcourant les liens, j'ai pu trouver ce résumé : https://gist.github.com/unsurethinker/f3fb589e6c6fa26095fac56171acdb66

    Il se veut neutre, et pour avoir vu des documents des deux parties, j'ai l'impression que c'est un conflit difficile à dénouer avec des annonces pas forcément très sincères.

    Dans tous les cas, je ne comprends pas la prolifération des réseaux IRC ? Pourquoi développer encore un nouveau réseau sur libera.chat et au contraire ne pas chercher à fusionner les bonnes volontés ? Les dissidents de Freenode n'auraient-ils pas pu rejoindre un autre réseau à la place comme OFTC ?

    • [^] # Re: Un résumé des deux points de vue

      Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

      C'est plutôt bien qu'il y ait plusieurs réseaux distincts pour qu'on puisse se reposer sur un autre si le premier défaille (politiquement ou techniquement). Ça permet aussi de se rendre compte de problème de gouvernance ou technique. Par exemple oftc ne cachait pas les email des inscrits par défaut (il fallait le demander explicitement (et surtout le savoir)), contrairement à libera. Je sais que quelqu'un l'a remarqué parce qu'il comparait les deux, s'il n'y en avait qu'un il ne l'aurait peut-être pas vu.

      Après, il faudrait voir ce qu'il y a comme intérêt à mutualiser les deux (sans doute qu'on ne gagnerait pas grand chose au niveau infrastructure ou admin IRC).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Un résumé des deux points de vue

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        C'est moi qui l'ai remarqué et Krunch< qui l'a signalé. Deux jours après les admins d'OFTC répondaient qu'ils avaient changé la valeur par défaut du paramètre pour les nouveaux utilisateurs et mis à jour leur privacy policy, alors qu'ils étaient en plein feu suite à la migration des canaux de FreeNode.

        Ils ont été efficaces pour le coup.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.