Journal Testons la concurrence à la SNCF

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
28
1
juil.
2022

Sommaire

Devant me rendre à Lyon depuis Paris, et ne trouvant pas de place libre dans un TGV SNCF, j'ai testé le trajet avec le concurrent trenitalia. Les différences ne sont pas énormes, mais je propose quand même d'en faire le tour (note : je n'ai pas pensé à prendre de photos, je compte sur votre imagination !).

En gare

Ce qu'on remarque immédiatement en entrant en gare est que le logo du service est totalement illisible sur le panneau d'affichage. Plutôt que d'avoir des logos SNCF comme INOUI ou OUIGO, on a un texte écrit en caractères d'une taille illisible, je suppose que c'est « trenitalia » mais n'ayant pas pris mes jumelles je ne peux pas l'affirmer. Le panneau n'affiche pas non-plus les étapes du voyage.
Contrairement aux TGV dans lesquels on peut monter 20 minutes avant le départ, l'embarquement n'est lancé que 10 minutes avant celui-ci, avec seulement 3 portiques d'accès, ce qui provoque une forme de cohue à l'entrée du quai. Le personnel vérifie visuellement que les billets correspondent bien au trajet, mais il n' a pas de scan du QR code, si bien que frauder semble très simple (il suffit de modifier le PDF d'un billet valide…). Cependant je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée, on a eu un vrai contrôle à bord et j'ai croisé un fraudeur… Contrairement à la SNCF il n'y a pas de distribution d'étiquettes pour les bagages, bien que celles-ci restent obligatoires.

Confort et équipement

En montant à bord, on est déçu de ne pas trouver de porte-bagages à l'extrémité des voitures, ceux-ci doivent nécessairement être hissés au-dessus des sièges, ce qui est compliqué pour les personnes trop petites ou frêles avec de grosses valises (cela provoquant d'inévitables bouchons pour accéder aux sièges). Il existe 2 types de voitures, « Silenzio » et « Allegro », comme cela existait dans les IDTGV ; bien entendu comme dans les IDTGV le silence n'est pas respecté, et cette différence n'a aucun intérêt (pire, les voitures « silenzio » sont pleines et les « allegro » presque vides, ces dernières sont donc bien plus silencieuses). La numérotation des sièges est faite par rangée, on ne perd donc pas de temps à chercher le sien.
Le confort des sièges est correct, et ceux-ci sont adaptés aux personnes de plus d'1m75 (c'est agréable de ne pas avoir l'appui-tête dans les omoplates). Pour éviter les guerres d'accoudoirs, il y a 2 micro accoudoirs entre les sièges, mais ceux-ci sont bien trop étroits pour pouvoir accueillir un coude, le problème n'est donc pas résolu et le gagnant de l’accoudoir se retrouve à devoir supporter un désagréable écart au milieu. Il y a une poubelle devant chaque paire de siège, mais celle-ci gêne lorsque qu'on veut déplier ses jambes, on doit les mettre légèrement de travers.

Annonces et signalisation

Les annonces sont faites en plusieurs langues, les annonces en Français sont très lentes et articulées, comme si elles émanaient d'une étrangère (un léger accent appuie cette hypothèse). Il n'y a pas de message conseillant le port du masque (malgré les dernières recommandations), ni de rappel du silence demandé dans les voitures « silenzio ». L'annonce de l'ouverture du bar n'est faite que 30 minutes après le départ, j'ai même douté de sa présence au début du voyage. La signalisation au bout de chaque voiture n'indique ni la disponibilité des toilettes, ni le côté qui mène au bar, cela est assez déroutant lorsqu'on est habitué aux trains SNCF.

Bar et restauration

Il y a un service à la place qui est proposé, mais le chariot passe tellement vite que je n'ai pas eu le temps de signaler mon intérêt. La voiture bar est déroutante, il n'y a pas de place assise ni de file d'attente, j'ai craint de ne pas être au bon endroit. Les produits proposés sont Italiens, alors je me suis laissé tenter pas un cappuccino et un paquets de gâteaux fourrés. Les prix n'étant pas affichés, et étant habitué aux tarifs de la compagnie des wagons-lit, je m'attendais à devoir payer une dizaine d'euros, et j'ai eu la plus belle surprise du voyage : le café est à 2€ et le paquet de biscuits à 3€ (moins cher qu'à Monoprix). Il est donc plus économique de prendre son petit-déjeuner à bord que dans la gare.
Le café servi n'est pas trop chaud et c'est heureux lorsqu'on ne peut pas le boire sur place, on a moins peur de l'accident lors du retour jusqu'à sa place. Le cappuccino servi est végan (contient du « lait de riz sans gluten »), bien que je ne l'aie pas demandé (faute d'affichage des cafés j'ai fait ma commande au pif).

Conclusion

Je ne sais pas si je reprendrai ce train un jour, mais considérant le nombre de places libres alors que ceux de la SNCF roulent pleins, il se pourrait que j'y sois contraint (si comme d'habitude j'achète mes billets au dernier moment). Les différences sont minimes, le prix du billet est du même ordre de grandeur que pour un INOUI si on a une carte SNCF (mais si on a faim ou soif on peut se rattraper en termes de coût total du voyage au bar). Les sillons sont vendus à perte par SNCF réseau afin de stimuler la concurrence, et j'ai l'impression que je train roule moins sur l'erre que les TGV pour le même trajet (je suppose que c'est aussi la SNCF qui paye l'électricité) : sur le principe je ne cautionne pas cela.

  • # Désolé mais c'était trop facile

    Posté par  . Évalué à -10 (+25/-36).

    Tu as quand même oublié la différence principale : ce train n'a pas été annulé pour cause de grève.

    M'en bati sieu nissart

  • # Et le prix du billet ?

    Posté par  . Évalué à 0 (+1/-4).

    Merci pour ce retour, mais il manque tout de même un critère assez important : le prix du billet. Est-il du même ordre que celui de la SNCF ?

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Et le prix du billet ?

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

      mon pôvre, je crois que tu fatigues :-)

      le prix du billet est du même ordre de grandeur que pour un INOUI si on a une carte SNCF (mais si on a faim ou soif on peut se rattraper en termes de coût total du voyage au bar)

    • [^] # Re: Et le prix du billet ?

      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

      Les différences sont minimes, le prix du billet est du même ordre de grandeur que pour un INOUI si on a une carte SNCF (mais si on a faim ou soif on peut se rattraper en termes de coût total du voyage au bar)

  • # La SNCF recrute énormément, dans tous les domaines et partout en France

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+33/-4).

    La SNCF recrute énormément, dans tous les domaines et partout en France. C’est l’occasion pour qui veut de se trouver un poste dans cette « planque de branleurs qui passent leur vie à faire grève », d’après certains. Ou de se rendre compte que les conditions de travail proposées ne sont peut-être pas si géniales que ça, et que certaines grèves sont peut-être bien justifiées.

    La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

  • # Concurrence

    Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

    Les sillons sont vendus à perte par SNCF réseau afin de stimuler la concurrence

    Les sillons semblent etre une partie du probleme. Apparement, la plus grosse critique est a propos des frais de peage sur les gares.

    https://www.railjournal.com/in_depth/slow-progress-french-market-entry-still-difficult-for-private-operators/ (article payant, mais qu'on peut lire avec le mode lecture de Firefox)

  • # Et Trainline, Banh?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-1).

    Bonjour,

    et comment ça se passe si j'utilise Trainline ou Banh pour acheter mes billets?

    On verrait les différentes compagnies?

    Est ce qu'il y a d'autres plateformes pour l'achat des billets? Il paraît que depuis quelques temps on peut à nouveau acheter des billets sur le site de la SNCF.

    Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # signalisation/propreté/compensation suite retard/riz & gluten

    Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

    La signalisation au bout de chaque voiture n'indique ni la disponibilité des toilettes

    Dans le wagon d'un train frecciarossa dans lequel j'étais lors d'un trajet Lyon-Paris cette semaine, cette signalisation était bien présente. Par ailleurs, les toilettes de ce wagon ont été nettoyées entre le départ de Lyon et l'arrivée à Lyon.

    Mon train avait 45 minutes de retard ("suite à une intervention des forces de l'ordre" effectuée lors d'un arrêt précédent), j'ai reçu avant la fin du voyage un message mentionnant le "droit à un e-bon d’achat d’une valeur équivalente à 25% du prix du billet" avec un lien vers le formulaire de réclamation qui ne fonctionne pas (erreur HTTP lors de la validation du formulaire). Un lien fonctionnel semble être celui-ci mais indique :

    No compensation is available for the trip indicated. In any case, you may proceed with the request by entering more details in the notes.

    contient du « lait de riz sans gluten »

    Est ce que du lait de riz avec gluten existe ?

  • # Numérotation

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+15/-1).

    Je me permets de pirater ce nourjal pour mentionner un truc que vous avez déjà peut-être remarqué, dans le genre « conçu avec les pieds ».

    La numérotation des sièges est faite par rangée, on ne perd donc pas de temps à chercher le sien.

    Comme dans les avions en somme : 21A, 21B, 21C et 21D pour une rangée par exemple ? Habile.

    De la double numérotation

    Êtes-vous déjà monté dans une rame TGV avec des numéros de place rétro-éclairés ? C'est une invention censément géniale, dont le prétendu intérêt est de maintenir la numérotation dans le sens de la marche du train, les numéros étant toujours croissants vers l'avant du train. Ou l'inverse, je ne sais plus, mais comme le train peut très bien rouler dans les deux sens, le principe, c'est d'avoir, sur chaque siège, deux numéros, un pour une numérotation dans un sens, l'autre pour une numérotation dans l'autre sens. L'un est éclairé, l'autre pas.

    Futé, non ? Non, pas futé, stupide, en fait. Parce que :

    • le fait que les numéros des places croissent vers l'avant du train (ou l'inverse donc, je ne sais plus), n'intéresse personne, d'ailleurs je ne connais personne qui sache avec certitude confirmer si c'est dans un sens ou dans l'autre ;
    • quand le train n'a pas encore de courant, on n'a pas les numéros des places et tout le monde reste debout en attendant de savoir où s'asseoir.

    De la numérotation bizarre

    Avez-vous remarqué que, dans certains TGV dernier cri, les places sont numérotées avec une logique… que personne n'a encore compris ? Quelque chose comme ça :

    01 04 08 10
    02 05 09 11
    
    16 18 12 14
    17 19 13 15

    (Ce n'est pas tout à fait ça, parce que justement, je n'ai rien compris à cette numérotation.) Avec ça, allez trouver votre place sans parcourir toute la voiture !

    • [^] # Re: Numérotation

      Posté par  . Évalué à 10 (+12/-0).

      Avez-vous remarqué que, dans certains TGV dernier cri, les places sont numérotées avec une logique… que personne n'a encore compris ?

      Non mais t'as pas compris, c'est une stratégie de la SNCF pour créer de la convivialité entre les voyageurs en leur proposant un petit jeu collectif de recherche de rangée

    • [^] # Re: Numérotation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+5/-9).

      Un informaticien a dû trouver une façon plus "logique" (et compliquée) de numéroter par rapport à la version "traditionnelle", et elle a été adoptée parce que c'est un truc d'informatique, donc forcément logique et bien (mais pas forcément rationnel, mais ceci est une autre histoire).

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Numérotation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+19/-0).

        Je ne vois pas pourquoi ça serait la faute d'un informaticien cette fois-ci. On fait déjà assez de bêtises comme ça, on va pas en plus prendre gratuitement la responsabilité de celles des autres…

        Il y a des explications ici: https://www.guichetdusavoir.org/question/voir/34421

        En gros ce qu'il s'est passé:

        D'abord, une solution simple était de numéroter les places sur chaque rangée:

        On commence à 11, 12, 13, 14 sur la première rangée. On pourrait passer à 21, 22, 23, 24 sur la deuxième rangée, mais s'il y a plus de 9 rangées de sièges cela conduirait à des numéros de sièges à 3 chiffres. Donc on numérote la deuxième rangée en 15, 16, 17, 18.

        On pourrait continuer avec 19, 20, 21, 22, mais dans ce cas, le siège 21 est un siège couloir alors que le 11 est un siège fenêtre. Pour éviter ça, on saute le 19 et le 21. On a donc 21, 22, 23, 24 dans la même position que 11, 12, 13, 14, mais deux rangées plus loin.

        Cependant, sur les TGV il y a des sièges dans les deux sens dans chaque voiture, et au milieu cela forme un "carré". Il serait logique que les 4 sièges du carré aient des numéros consécutifs, comme ça, quand 4 personnes réservent leurs billets (une famille par exemple) on peut facilement leur attribuer ces 4 sièges.

        La numérotation est donc maintenant faite par carré de 4 sièges: 11, 12, 13, 14 à gauche du couloir, 15, 16, 17, 18 à droite, et on recommence ensuite: 21, 22, 23, 24 à gauche, 25, 26, 27, 28 à droite, et ainsi de suite.

        Il y a des schémas sur ce site (lien trouvé sur le premier site lié plus haut): http://z.4195.free.fr/spip/spip.php?article9

        Conclusion: il semblerait qu'un informaticien peut arriver à trouver une certaine logique là dedans. J'irai pas jusqu'à dire que c'est bien :) La solution choisie pour les avions (numéroter la rangée et donner une lettre au siège) est beaucoup mieux. Mais peut-être que la SNCF ne pouvait pas se permettre d'avoir des lettres dans ses numéros de sièges (ou d'avoir 3 caractères au lieu de 2) à cause… d'informaticiens paresseux qui ne voulaient pas réécrire tout leur système de réservation et ont proposé cette solution à la place?

        ça n'a pas marché puisque sur les rames duplex, on dépasse le siège 98 et il y a donc quand même des sièges avec un numéro à 3 chiffres.

        • [^] # Re: Numérotation

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

          C'est effectivement n'importe quoi :)

          Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

        • [^] # Re: Numérotation

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

          La numérotation eût-elle été confiée à un informaticien, que nous eussions eu droit à des numéros en hexa ! (Des groupes de 4 sièges, deux côtés de l'allée, ça le fait plutôt bien, en hexa)

          • [^] # Re: Numérotation

            Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

            La vraie solution, c'est QRCode partout, et réalité augmentée quand tu montes dans le train pour te montrer ta place. Le reste c'est pour les attardés technologiques.

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Numérotation

            Posté par  . Évalué à 10 (+15/-0).

            Si la numérotation avait été confiée à un informaticien, il aurait codé :

            • Fenêtre/couloir sur un bit de poids faible ;
            • Gauche/droite sur un bit de poids faible aussi (ordonne ces deux bits dans le sens que tu souhaites, ça marche toujours. Une préférence pour prendre le bit de poids le plus faible, ça permet d'avoir les numéros pairs d'un côté et impairs de l'autre) ;
            • L'emplacement dans le wagon sur les bits restants.

            Du coup on aurait eu un truc du type :

            1 3 2 4
            5 7 6 8
            9 11 10 12
            13 15 14 16
            17 19 18 20

            Et ainsi de suite. Il faut avouer que ça aurait eu le gros inconvénient d'être compréhensible sans avoir 10 ans d'expérience à la SNCF.

            Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

        • [^] # Re: Numérotation

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+5/-0).

          Je ne vois pas pourquoi ça serait la faute d'un informaticien cette fois-ci. On fait déjà assez de bêtises comme ça, on va pas en plus prendre gratuitement la responsabilité de celles des autres…

          Je reconnais, j'ai vaguement honte d'avoir trollé comme ça.

          Merci pour les infos sur la numérotation, même si je n'ai rien compris, sauf le coup des carrés évidemment.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Numérotation

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            La deuxième partie de mon message était une explication de type "mais si c'est parfaitement logique!" par un informaticien. En fait je pense que tu as raison c'est forcément un informaticien qui a inventé un truc pareil, je ne vois pas qui d'autre pourrait faire ça. Ils s'y sont peut-être même mis à plusieurs, sur plusieurs années, pour aboutir à ce résultat.

            Mais je pense aussi que cette solution a été choisie, non pas parce qu'elle est plus logique qu'une autre, mais probablement une histoire du type "c'est soit ça, soit il faut tout recoder, et on va quand même pas retarder de 6 mois le lancement du tgv juste pour réécrire le système de réservation des places" avec des contraintes imposées par un système informatique datant de 20 ans plus tôt. C'est possible que les ordinateurs de la sncf soient incapables de faire une réservation pour un siège numéroté 19 ou 20 (il y a un siège 19 dans certaines voitures de tgv [dans une rangée qui comporte 5 sièges] mais il est justement dans le compartiment en bout de rame ou les sièges ne peuvent pas être réservés). Et il a fallu numéroter les sièges en prenant compte de ces limitations.

            Par exemple, savez vous pourquoi les numéros de billets d'avions sont toujours composés de 6 lettres et chiffres? C'est en fait au départ un encodage de l'adresse ou est stockée la réservation sur le disque dur de l'ordinateur central des réservations. Ordinateur qui a été mis à la retraite il y a des dizaines d'années, mais le format des numéros de réservation est resté…

        • [^] # Re: Numérotation

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          La numérotation est donc maintenant faite par carré de 4 sièges: 11, 12, 13, 14 à gauche du couloir, 15, 16, 17, 18 à droite, et on recommence ensuite: 21, 22, 23, 24 à gauche, 25, 26, 27, 28 à droite, et ainsi de suite.

          Arf, lire toute la discussion avant de répondre ! Mais comme je concluais, c'est pas très simple.

          Conclusion: il semblerait qu'un informaticien peut arriver à trouver une certaine logique là dedans. J'irai pas jusqu'à dire que c'est bien :)

          Ça c'est un mythe : les informaticiens et informaticiennes implémentent ici une logique métier, peut importe qu'elle ait du sens ou pas. La seule vraie logique informatique serait d'avoir une matrice du (de zéros) du wagon puis de traduire chaque siège (par un un) et convertir du binaire au décimal ou autre.

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Numérotation

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      À vu d'œil, on dirait des groupements par carrés

      carré1 carré2
      
      carré3 carré4
      

      où carré4 est

      12 14
      13 15
      

      (même chose pour carré3 et carré2, on dessine un N ou un Z renversé)
      mais comme t'y a rien compris le carré1 est faussé

      01 03
      02 04
      

      Ceci dit, c'est vrai que le commun des mortels ne peut pas se faire un plan mental et estimer directement sa destination à partir d'une position courante ; faut parcourir toute la voiture.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Numérotation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

      Avez-vous remarqué que, dans certains TGV dernier cri, les places sont numérotées avec une logique… que personne n'a encore compris ? Quelque chose comme ça :

      01 04 08 10
      02 05 09 11

      16 18 12 14
      17 19 13 15

      (Ce n'est pas tout à fait ça, parce que justement, je n'ai rien compris à cette numérotation.) Avec ça, allez trouver votre place sans parcourir toute la voiture !

      C'est digne du nommage des quais de certaines gares :

      Saint-Cyr l'École : dans l'ordre, voies 1, 2, 1bis, 2bis, 1M, 2M
      SQY (gare suivante) : voies 1, 2, 1b, B, A, 2bis

  • # Dommage !

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 01/07/22 à 14:31.

    Merci pour la critique, c'était instructif ! Étant pauvre, j'attendais un petit peu d'effort sur les prix pour me permettre de bouger plus facilement.
    Le confort et les services ne m'intéressent pas du tout, pas plus que les bagages et le reste. Un petit 0,05€ par kilomètre me semblait un compromis d'avenir…mais bon, si les rames sont pleines un peu partout, je ne suis décidément pas le public ! :p

    Tant pis, on continuera à regarder le ciel du même endroit.

  • # Vivement un train pour Pau

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

    Opéré par loutrènbéroï. Tous les samedis, il m'arrive des bricoles et ça fait marrer mon twitter et la tribune, mais je rêve d'un train à turbine (qui brûle du SAF) qui fasse Paris-Pau en 3h00 ça calmerait les thuriféraires des caténaires (c'est débile) et autres pénibles de la décentralisation à géométrie variable.

  • # silence pour/de ?

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

    Il existe 2 types de voitures, « Silenzio » et « Allegro », comme cela existait dans les IDTGV ; bien entendu comme dans les IDTGV le silence n'est pas respecté, et cette différence n'a aucun intérêt (pire, les voitures « silenzio » sont pleines et les « allegro » presque vides, ces dernières sont donc bien plus silencieuses).

    Faudrait voir si la traduction est bien celle devinée (on dirait de l'italien ?) Dans ce cas, est-ce que c'était le silence entre les gens qui voudront bien le respecter qui est promis ou la garantie qu'on n'entend pas le glissement des roues de la machine (comme les voitures silencieuses où on ne perçoit plus le ronron du moteur) ou peut-être juste l'isolation du monde extérieur ou autre ?

    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.