• # Mouais

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Je trouve ça très intéressant tous ces langages de programmation, mais il y en a tellement maintenant que la probabilité que chacun d'entre eux soit viable devient très faible.

    Ce qui fait la qualité d'un langage, ce n'est pas tellement sa sémantique, mais surtout la force de son écosystème (bibliothèques tierces, outils, ressources documentaires, etc.). Mais plus il y a de langages différents, plus les communautés autour son fragmentées et plus les écosystèmes sont faibles. À moins que le langage soit vraiment exceptionnel, mais bon…

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je pense que le phénomène n'est pas nouveau… La vraie nouveauté est probablement dans le fait de leur diffusion car nombre de ces langages restaient des projets qui ne sortaient pas de l'université ou du labo ou en tout cas étaient faiblement diffusés.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Oui, je me rappelle de Lisaac, on devait voir ce qu'on devait voir… C'est dommage d'ailleurs, car il y avait des bonnes idées.

        Un autre que j'aimais beaucoup était Sather, un sorte de Eiffel like en contravariant. Mieux fichus qu'Eiffel d'ailleurs je trouvais. L'objectif dans Sather était orthogonaliser les concepts dans le langage pour ne pas les rendre interdépendant.

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        J'ai plutôt l'impression qu'il y en bien plus qu'avant et qui ne sortent plus forcément de labos universitaires, mais aussi de petites boites ou carrément d'une seule personne. Il est beaucoup plus facile maintenant de créer un compilateur ou une VM.

        • [^] # Re: Mouais

          Posté par  . Évalué à 2.

          Il est aussi plus facile de leur offrir de la visibilité : un dépôt public, un site web, et des annonces sur certains réseaux sociaux. Et comme il y a plus de monde qui peut tester (virtualisation/conteneurisation et large diffusion des outils/chaînes de compilation etc.) bah fatalement on en entend plus plus parler et la mayonnaise prend (une communauté se forme autour du langage) ou pas (mais c'est là, et pas juste quelque chose de théorique.)

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par  . Évalué à 5.

      Il y a toujours des théories à la base, la diffusion de ces langages hors des labos (comme le note Gil Cot) permet de beaucoup mieux valider ou invalider la recherche théorique. Ce qui me semble important ce n'est donc pas la «probabilité que chacun d'entre eux soit viable» mais la validation pratique des idées. On retrouvera tôt ou tard les bonnes idées théorique dans l'un ou l'autre langage très utilisé.

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par  . Évalué à 1.

        Tout à fait, des preuves de concepts qui sont intégrés dans des langages qui ont émergés.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # re: Gleam: un langage de programmation comme Erlang avec un typage fort

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    On dirait aussi une énième action des fanatiques du typage statique pour dominer le monde. J'espère que le résultat n'est pas aussi pénible que mypy.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.