• # latex ?

    Posté par . Évalué à 9.

    Je rêve ou les réponses ont été rédigée en LaTeX ?
    • [^] # Re: latex ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      ça m'en a tout l'air... il sait comment séduire son électorat de geeks :)

      Axel
      • [^] # Re: latex ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Et en plus, il écrit même "GNU/Linux"...
      • [^] # Re: latex ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Dommage cependant qu'il ai décidé de réduire les marges, ça fait des lignes bien longues...
    • [^] # Re: latex ?

      Posté par . Évalué à 0.

      En tout cas ça y ressemble...
    • [^] # Re: latex ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui, c'est bien du LaTEX. Mais tout le monde remarque ça, et personne ne parle du contenu...

      Sinon, c'est peut-être le site candidat.fr qui a remis en forme le document en utilisant LaTEX pour générer un pdf bien beau, bien propre...

      En fait non, car si on regarde le PDF de Marie-George Buffet, on voit que c'est du MS-WORD à l'origine...
      • [^] # Re: latex ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'ai pas lu jusqu'au bout, mais le côté « les méchantes multinationales menacent le logiciel libre » me fait un peu rire, au moins en ce qui concerne les gros logiciels libres. IBM, Sun, etc., ne m'ont pas l'air d'être tout à fait des acteurs inquiétants pour la vie du libre. Par contre, il existe tout un tas de petites boites qui reprennent du logiciel libre, le dépouillent de ses commentaires chiants (« /* Distribué sous GPL v2 et supérieur */ » par exemple), et repackagent le tout.

        Je suis persuadé que les grosses boites (multinationales ou pas) font de même, mais je ne suis pas certain que la proportion par rapport aux plus petites soit plus importante.
        • [^] # Re: latex ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Tu semble faire un procès d'intention basé sur tes a priori concernant Bové en général. Commente son texte précisément.

          En l'occurrence, il ne dénonce pas les multinationale per se, mais leur action en rapport avec les brevets et DRM (lobbying de l'OEB et lors de la DAVDSI, déséquilibre lors de la protection contre les brevets, etc...).

          Sincèrement, peut-tu soutenir que les particuliers, les assos et les PME ont eu autant de poids que les multinationales lors des décisions législatives en faveur des brevets et de la propriété intellectuelle (EUCD, DADVSI, ..) ?
          • [^] # Re: latex ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Pour compléter :

            Il ne faut pas oublier que c'est un questionnaire, et qu'il répond à des questions précises concernant la DAVDSI, l'OEB, la brevetabilité, les DRM, la neutralité scolaire (à l'égard du privé), l'interopérabilité, la vent liée ...

            Pas étonnant que dans ce contexte, il évoque Microsoft, Apple et Vivendi-Universal (les seuls noms de multinationales que j'ai relevé dans son texte) comme des acteurs néfastes.

            Ce n'est pas comme si on lui avait demandé « pensez-vous que toutes les multinationales sont néfastes pour GNU/Linux » (= la question à laquelle du répond ci-dessus, mais pas celle à laquelle Bové répond).
          • [^] # Re: latex ?

            Posté par . Évalué à -1.

            Tu semble faire un procès d'intention basé sur tes a priori concernant Bové en général

            Tu sembles savoir ce que je pense de Bové à ma place. :-)
            En l'occurrence, je ne pense rien de ce monsieur. Je ne l'aime pas particulièrement, mais je ne suis pas anti-Bové pour autant.
    • [^] # Re: latex ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      On veux les sources! Le monsieur à mis des guillemets à l'anglaise, au lieu de bons «» bien français.
      • [^] # Re: latex ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et dans un français correct, on écrit « on veut » et « a mis » .
  • # bravo Jose

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    je trouve qu'il maîtrise son sujet le sieur Bové.
    • [^] # Re: bravo Jose

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il s'en sort bien sur pas mal de sujets. Cf la vidéo "Tic-et-Resto" ci-dessous:
      http://www.dailymotion.com/fr/cluster/politics/featured/vide(...)

      Après, on apprécie ou pas ses idées, mais au moins il est cohérent et il sait où il veut aller.

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: bravo Jose

        Posté par . Évalué à -6.

        La cohérence des idées doit passer derrière les idées quand même.

        Moi je ne le trouve pas très cohérent, ses idées ont des implications incohérentes avec ses mêmes idées. Plus généralement, les partis d'extrème gauche ont des idées incohérentes sur un sujet clef : les salaires.

        Postulat : les partis d'extrème gauche veulent le partage.

        Idée d'extrème gauche : c'est lamentable qu'un couple avec 2 enfants gagne moins que l'équivalent en richesse de 2500 ¤ mensuels d'aujourd'hui (ça permet de faire abstraction de l'inflation).

        Application au reste du monde : il faut donner ce salaire au reste du monde. Problème : on n'a pas suffisemment de richesses dans le monde.

        Conclusion : y'a une absurdité dans le raisonnement. Donc soit :
        1) c'est impossible de donner autant de richesses ;
        2) il faut PAS donner ce salaire au reste du monde. L'extrème gauche est nationaliste, et ce qu'ils veulent c'est maintenir le reste du monde dans la misère au profit des Français. Ils ont là des idées dignes de Le Pen et autres.

        Autre exemple : j'ai entendu Besancenot ou Buffet parler de personnes étant *obligés* de posséder une voiture. Hier soir, Pascal Lamy (la bête noir des nationalistes) a sorti un belle stat : pour que les chinois s'équipent en voiture au même niveau que nous, il faudrait qu'ils consomment à eux seuls plus de la production mondiale de pétrole actuelle. A l'échelle de la planète, il faudrait donc qu'on produise 5 fois plus de pétrole pour équiper en voitures le reste de la planète. Certains débattent du peak oil, mais ce qui ne fait pas débat, c'est qu'on n'arrivera pas à ce niveau de production. Conclusion, Besancenot est incohérent.

        A ceux qui me dirons que Bové est plus écolo que Besancenot ou Buffet, je répondrais qu'il cherche fermement quand même à s'allier avec eux pour dirriger, et qu'il sera donc obligé d'appliquer en partie leurs idées.
        • [^] # Re: bravo Jose

          Posté par . Évalué à -7.

          Autre argument : Bové veut mettre le smic à 1500 ¤ nets du jour au lendemain.

          Cool, ça implique de l'inflation. Mais c'est pas trop grave, nos voisins de la zone euro vont la partager avec nous.

          Bové (et Besancenot et Buffet) il est cool, il veut piquer la tune des riches ouvriers Slovènes ou Portugais pour la donner aux Français. Hmmm, ne serait-ce pas du nationalisme.
        • [^] # Re: bravo Jose

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Q? T'as regardé la vidéo ?

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: bravo Jose

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui.

            Et j'ai lu son programme.

            J'ai pour mémoire que le smic à 15OO¤ y figure non.

            De toutes façon, en politique, ce qui est important c'est pas le populisme dont font preuve les candidats face caméro (tous les candidats) c'est le contenu des textes de loi qu'ils rédigeront.

            Certes Bové et l'extrème-gauche sont assez sympathiques (quoiqu'ils en viennent vite aux mains quand ça commence à causer politique, et entre eux (je parle d'une expérience perso, à l'époque ou j'étais naïvement dans la mouvance et ou j'ai failli me faire taper dessus). Bayrou aussi est sympathique.

            Sauf que quand je lis les textes qu'ils proposent j'en tire les conséquences : Bayrou il veut un contrat de travail unique (j'aimerais qu'il m'explique la différence avec le CNE commuable en CDI le gars, elle doit être faible). Les gens de gauche qui votent pour lui se font berner.

            Bové et autres les idées qu'ils pronent c'est le protectionnisme, et le maintient de notre niveau de vie, ce qui implique une politique de laisser-faire vis à vis des pays dont on ne pille pas les ressources et une politique de pillage chez les autres. Bové soit il est nationaliste, soit il est pour le partage auquel cas il fait du populisme en prétendant maintenir notre niveau de vie.

            Les rares personnes qui ont une vision censée du futur sont les technocrates européens. Ils sont eux aussi un peu trop nationaliste à mon goût, mais ce sont les moins pires : Védrine, Lamy, Delors... Bayrou. Les différences entre eux sont minimes, et ne concernent que la politique intérieures. Au niveau international on n'a pas 2 solutions, en tout cas pas deux solutions pacifiques et altruistes vis à vis du reste du monde.
            • [^] # Re: bravo Jose

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              De toutes façon, en politique, ce qui est important c'est pas le populisme dont font preuve les candidats face caméro (tous les candidats) c'est le contenu des textes de loi qu'ils rédigeront.

              Tout à fait, et pour ceux qui n'ont pas encore accédé à ce niveau du pouvoir, c'est aussi la façon dont ils se comportent par rapport à ce qu'ils pronent, les dossiers qu'ils défendent hors caméras.

              Bové et autres les idées qu'ils pronent c'est le protectionnisme, et le maintient de notre niveau de vie

              Non, la juste répartition des richesses (ie. ne pas avoir des sociétés qui exploitent dans un pays X et récupèrent les bénéfices dans un pays Y), la production au plus prêt du lieu de consommation - entre autre pour les productions alimentaires.

              Les rares personnes qui ont une vision censée du futur sont les technocrates européens.

              Je comprends que tu soit anti-bové, il a en effet une vision du monde nettement plus centrée sur l'humanité, pas trop compatible avec ces technocrates. Tu trouves leur vision "censée"... moi je trouve qu'elle nous conduit à la catastrophe, où le politique baisse les armes face au financier, et où on laisse les grands groupes internationaux faire à leur guise en fonction de leurs intérêts (bénéfices) uniquement. Tous les éléments de renoncement que l'on retrouve dans les AGCS et dans les négociations à l'OMC sur les droits de douanes, les brevets sur les médicaments, la "protection" des droits d'exploitation sur les oeuvres.

              Il est paradoxal qu'à l'heure où on nous parle de la "réussite" du libéralisme économique de marché, on se retrouve avec de plus en plus d'hyper concentrations qui vont à l'envers de ce sur quoi est basée l'économie de marché (multitude d'acteurs permettant la concurrence). Et au niveau européen, nos eurotechnocrates ne font rien contre.

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

              • [^] # Re: bravo Jose

                Posté par . Évalué à -1.

                L'OMC et le conseil de sécurité sont le gouvernement du Monde. Critiquer l'OMC c'est pour moi critiquer la démocratie. Comme dans toute démocratie, il y'a des défauts à corriger dans l'OMC.

                Tout comme Bové peut proposer sa candidature à la présidentielle Française et ne pas être élu, la France pourrait proposer le programme de Bové à l'OMC et le voir rejeté à une écrasante majorité. A l'OMC il faut proposer des règlements qui sont acceptables pour une écrasante majorité. J'aimerais que Bové et le reste de l'extrème gauche me donnent le contenu d'un tel texte, mais je crains qu'ils n'en ont pas.

                Pour moi une bonne réforme c'est une réforme :
                - qui est acceptable par l'OMC, sinon elle n'est pas appliquée;
                - qui va faire s'améliorer la situation des pays pauvres plus vite qu'elle ne s'améliore déjà : il suffit de regarder les courbes de PIB de la Chine ou de l'Inde pour voir que tout sous-optimal qu'il est, le système OMC crée du progrès.

                Les technocrates comme Lamy essaient d'agir dans ce sens, sans populisme qui voudrait que du jour au lendemain, on puisse faire signer des lois d'extrèmes gauche par des pays comme la Chine, les Etats Unis ou l'URSS.

                Et comme je disais plus haut, plusieurs éléments du programme de Bové vont à l'envers de ces propositions.

                Les grandes critiques de la politique internationale de Bové est diamétralement opposée aux idées concrètes qu'il propose. C'est dupur populisme. Style le smic à 1500¤ nets, qui serait facturé à la zone euro entière.

                Le coup de la production au plus près du lieu de consommation, je trouve ça bien quand le coup écologique du transport n'est pas négligeable devant le coup de production (j'étais il y a peu dans la mouvance, avant que je réfléchisse un peu plus pragmatiquement). Quand ce cout devient dégligeable je ne trouve plus d'arguements : une bonne partie du service informatique peut être faite à distance, les centres de hotline délocalisés, j'ai rien contre. La production de biens très lourds - voitures, avions, électronique - peut se faire loin du lieu de consommation : le coup écologique du transport est très très très négligeable dans ce cas.
                • [^] # Re: bravo Jose

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  L'OMC et le conseil de sécurité sont le gouvernement du Monde. Critiquer l'OMC c'est pour moi critiquer la démocratie.


                  hé! mais on m'a jamais demandé de voter y élire qui que ce soit!, moi!
                  dans démocratie, il y a peuple... tu m'explique quand le peuple est consulté, là?
                  me dis pas "au moment des élections nationales" parce que franchement, les candidats abordent tout sauf ce genre de truc, au moins les "gros" (gras?)

                  et sinon, PIB=croissance économique != progrés... ou en tout cas, ça prête a débat

                  \Ö<

                  • [^] # Re: bravo Jose

                    Posté par . Évalué à 1.


                    PIB=croissance économique != progrés... ou en tout cas, ça prête a débat


                    Va expliquer ça aux gens qui en passant à 2000¤ annuels de PIB obtiennent de quoi s'acheter un simple frigo. Un frigo ça change la vie. Tu te places encore dans une logique de richissime occidentale pour qui la pauvreté c'est avoir une voiture pourrie là où son voisin roule en merco.


                    me dis pas "au moment des élections nationales" parce que franchement, les candidats abordent tout sauf ce genre de truc, au moins les "gros" (gras?)


                    Le peuple n'est pas près à entendre qu'il va falloir qu'il n'aie plus de voitures, qu'il divise son train de vie par deux. S'il était suffisemment formé pour ça, il pourrait suivre les débats comme le Thema d'Arte d'hier, ou le discours que je tient sortait de la bouche de socialistes, ou le France Europe express Bayrou v.s. les Eurotechnocrates, ou ce genre d'arguments passe.

                    Tant que le peuple votera pour les gens qui lui raconte ce qu'il veut entendre (e.g. passer le SMIC à 1500¤ nets), la politique ne decolera pas.
                    • [^] # Re: bravo Jose

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.


                      Va expliquer ça aux gens qui en passant à 2000¤ annuels de PIB obtiennent de quoi s'acheter un simple frigo. Un frigo ça change la vie. Tu te places encore dans une logique de richissime occidentale pour qui la pauvreté c'est avoir une voiture pourrie là où son voisin roule en merco.


                      tu confonds croissance et répartition des richesses, là.. a voulior me faire passer pour simpliste, c'est toi qui l'est.

                      \Ö<

                    • [^] # Re: bravo Jose

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                      Le peuple n'est pas près à entendre qu'il va falloir qu'il n'aie plus de voitures, qu'il divise son train de vie par deux. S'il était suffisemment formé pour ça, il pourrait suivre les débats comme le Thema d'Arte d'hier, ou le discours que je tient sortait de la bouche de socialistes, ou le France Europe express Bayrou v.s. les Eurotechnocrates, ou ce genre d'arguments passe.


                      ah, finalement, je comprends pourquoi tu considéres que l'OMC c'est la démocartie.. quel mépris!

                      \Ö<

                      • [^] # Re: bravo Jose

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Le problème c'est qu'il faudrait un doctorat en économie pour parler de manière un minimum objective des problèmes, et encore ;)

                        Si on ne rentre pas dans la technique, le contenu des textes, comment faire la différence entre Chirac qui veut combattre la fracture sociale et Besancenot ? On voit à quoi ça mène. Dans une économie mondialisée, nos décisions de politique intérieure ont un effet à l'étranger. Il faut maîtriser le système économique mondial pour en parler correctement.

                        J'ai vu il y'a pas longtemps le débat du seconde tour de 81, dispo sur le site de l'INA. C'était un peu plus relevé que ce que je constate depuis 5 ans.
                        • [^] # Re: bravo Jose

                          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                          Le problème c'est qu'il faudrait un doctorat en économie pour parler de manière un minimum objective des problèmes, et encore ;)


                          Ca c'est un mythe sciemment entretenu, que l'économie est trop compliquée pour que le pékin moyen y comprenne quelque chose. La réalité, c'est que toutes les idées économiques sont extrêmement simples mais recouvertes d'une énorme couche de jargon et de formalisme inutile. Si tu fais l'effort d'expliquer quelques mécanismes économiques avec des mots simples, tu t'apercevras que les gens sont tout à fait à même de maîtriser tous ces concepts.

                          Mais bon, du coup ce serait vexant pour tous ceux qui ont justement fait des doctorats en "science" économique.
                • [^] # Re: bravo Jose

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  - qui va faire s'améliorer la situation des pays pauvres plus vite qu'elle ne s'améliore déjà : il suffit de regarder les courbes de PIB de la Chine ou de l'Inde pour voir que tout sous-optimal qu'il est, le système OMC crée du progrès.

                  Sauf que pour réaliser cela ces pays se sont basés sur de la copie industrielle et du protectionnisme des marchés intérieurs (pas trop le choix dans notre monde car l'aide au développement c'est pas encore ça... d'ailleurs d'autres ont fait comme eux avant). Et c'est à l'opposé des buts de l'OMC (déréglementation des marchés).
                  Plus clairement: les règles de l'OMC aident ceux qui ont réussi à atteindre une taille critique (et qui peuvent maintenant investir dans la recherche et le développement industriel par leurs propres moyens), mais coulent ceux qui sont plus petits (producteurs locaux & Co).
                  Le gros problème de l'OMC - et des gouvernements en général - c'est que les lobby des grosses boites internationales y sont très présents et actifs, pour les petits c'est plus dur. Là les politiques devraient avoir un rôle d'écoute important, mais combien prennent le temps de consulter autre-chose que les dossiers préparés par les cabinets de com ?

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                  • [^] # Re: bravo Jose

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je suis d'accord avec toi sur ce point.

                    Mais l'OMC est quand même un progrès. Avant l'OMC, les négociations entre pays étaient bilatérales : les gros bouffaient les petits. Avec l'OMC, les négociations sont devenues mondiales. Même si les pressions sont encore fortes sur les petits pays, ils ont acquis un pouvoir énorme. Le temps où les US et l'Europe faisaient la pluie et le beau temps dans le tiers monde semble bien fini (c'est toujours faux au Moyen-Orient) : le Sud a maintenant réussi à bloquer contre les paysans Francais le cycle de DOA (ce sont plutôt les Francais qui bloquent...).

                    Même si ce n'est pas parfait (voir encore catastrophique niveau agriculture), on a un organisme en place pour régler les problèmes, il suffit (c'est vite dit :) de le faire évoluer.
            • [^] # Re: bravo Jose

              Posté par . Évalué à 4.

              Contrat unique ne veut pas dire grand chose si il y a plein d'option dans le dit contract.

              Le CDI est contraignant pour les boites car il n'est pas clair quand il est possible de le casser (problème juridique et autre). C'est d'ailleurs pire avec le CNE.

              Résultat la france est championne du monde de la précarité dans l'OCDE avec un taux élévé de turn over (25/100 ou 25/1000 j'ai oublié, cf les stat donné par BFM hier) et des contract précaires de 1 mois en moyenne.

              Il faut se rappeler que le but n'est pas de conserver des emplois mais que personne ne soit au chomage. Donc, si on facilite un licenciement il faut prévoir un bon filet derrière.

              Si un CDI devient plus "clair", le CDD perd de son interret.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: bravo Jose

                Posté par . Évalué à 1.

                Le CDI et la jurisprudence qui va avec sont très clairs : passé 3 ou 6 mois de période d'essai il faut une raison bien valable pour licencier quelqu'un.

                Le recours au CDD est légitimie comme ajustement de la masse de travail fourni à la masse de travail disponible. Toute autre utilisation du CDD d'une part est abusive vis à vis du droit et d'autre part ne sert qu'à virer des gens sans raison valable.

                Ensuite l'acquisition progressive des droits a ses défauts : ça reporte toute la flexibilité sur les jeunes. En particulier une boîte qui fait un plan social, qui a souvent des problèmes de trésorerie, va privilégier les licenciements qui coutent peu aux licenciements qui coutent cher. Même si à long terme c'est un mauvais calcul, elle ne pourrait pas à cours terme payer les primes de départ des gens ayant de l'ancienneté. Du coup j'aimerais mieux voir un plafond de prime de départ conventionnelle à 6 mois, le passage entre 2 et 6 mois acquis progressivement pendant les 3 premières années, pour ne pas pénaliser les jeunes. Evidemment, ce genre de mesure pourrait diffcilement s'appliquer à des emplois dans lesquels les reconversions tardives sont difficiles, mais ce genre d'emploi est de plus en plus rare dans nos pays.

                Le patron qui ne trouverait pas le droit clair peut toujours consulter l'inspection du travail avant de procéder à des licenciements.
                • [^] # Re: bravo Jose

                  Posté par . Évalué à 3.

                  il faut une raison bien valable pour licencier quelqu'un.

                  C'est justement ça qui n'est pas clair du tout !

                  Toute autre utilisation du CDD d'une part est abusive vis à vis du droit et d'autre part ne sert qu'à virer des gens sans raison valable.

                  Et c'est pourtant ce qui est fait partout. Notamment dans le public. (cf les infirmières en CD depuis des années...)

                  Du coup j'aimerais mieux voir un plafond de prime de départ conventionnelle à 6 mois, le passage entre 2 et 6 mois acquis progressivement pendant les 3 premières années, pour ne pas pénaliser les jeunes.

                  Sur BFM, ils disaient que la France avait les indémnités de licenciement les plus faibles de l'ocde.

                  "La première sécurité est la liberté"

  • # Utilité de la licence CC-BY-SA

    Posté par . Évalué à 1.

    Je trouve un peu curieux qu'un document de l'avis officiel d'un parti soit sous une licence permettant la modification.
    Dans l'absolue, on pourrait leur faire prommettre n'importe quoi du coup. Non?

    A quand le code penal sous Creative Common? ;-p

    ("_Monsieur, vous avez grillé le feu.
    _Ah non m'sieur l'agent, regardé, j'ai modifié le texte de loi hier soir.")
    • [^] # Re: Utilité de la licence CC-BY-SA

      Posté par . Évalué à 9.

      Plaisanterie à part, une oeuvre dérivée d'une oeuvre sous licence libre est... une oeuvre dérivée, ce n'est pas la même oeuvre. Par conséquent, si tu prends le code pénal et que tu le modifies, ce n'est plus le code pénal.

      De la même manière, si je télécharge Linux et que je rajoute une backdoor avant de le distribuer, les développeurs de Linux n'en seront pas responsables.

      Après, on peut se demander à quoi ça peut servir dans le cas du document présent. L'intérêt ici, c'est que si tu es d'accord, tu peux en reprendre des bouts et les inclure dans ton propre argumentaire.
      • [^] # Re: Utilité de la licence CC-BY-SA

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tout à fait. Une oeuvre dérivée ne représenterait en rien l'opinion de ce parti.
        Par contre, là où au contraire, c'est même très intelligent, c'est que si jamais quelqu'un (un libriste par exemple) trouve très intelligent ce qui est dit là, voire devait penser que c'est dit aussi bien (voire mieux) que lui-même l'aurait fait, il pourrait incorporer tout ou partie du texte dans un sien propre. A ce moment, il serait forcé de citer l'oeuvre originale (et par ex un lien où la chopper), ainsi que l'auteur. Or quelle meilleure pub pour le parti de José Bové parmi des libristes si un jour on lisait des textes sur le Libre oùon trouvait des références de José Bové à ce sujet.

        C'est vrai aussi pour d'autres choses. Être cité comme référence dans tout sujet est toujours l'une des choses les plus fortes puisqu'à ce moment, notre document n'est plus un simple fichier ignoré, mais un papier qu'on considère comme méritant d'être pris en exemple. C'est d'ailleurs le genre de chose qu'a compris le moteur Google en premier et qui lui a permis d'être là où il est à l'heure actuel (cf leur algo). Et ce genre de chose est encore plus facilité par une licence Libre, car non seulement on peut citer (en général on le peut toujours), mais en plus on peut reprendre et compléter.

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Comme quoi,

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Sans crédits faramineux, ni un secrétariat numériquement nombreux ou une d’une armée d’experts, on y arrive finalement. Il suffit d'avoir quelque relations, du bon sens et d'être un minimum impliqué dans la technologie contemporaine.
    cf. http://linuxfr.org/2007/03/22/22263.html#814963
    • [^] # Re: Comme quoi,

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      >>> Il suffit d'avoir (..) du bon sens et d'être un minimum impliqué dans la technologie contemporaine.

      /Troll on/

      Si ce monsieur était un minimum impliqué dans la technologie contemporaine il comprendrait que le recours à l'énergie nucléaire est vital dans la lutte contre l'effet de serre.

      /Troll off/
      • [^] # Re: Comme quoi,

        Posté par . Évalué à 0.

        [troll]
        OUAIS !
        [/troll]
      • [^] # Re: Comme quoi,

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        /Troll on jesuisrentrédedans/

        il comprendrait que le recours à l'énergie nucléaire est vital dans la lutte contre l'effet de serre.

        Et pour l'augmentation des déchêts dont on ne sait pas quoi faire.

        Ne vaut mieux-t'il pas investir dans d'autres formes d'énergie que de dépenser d'énorme somme (développement, construction, exploitation et stockage des déchêts) et développer les économies d'énergies ?

        /Troll off jesuisrentrédedans/
        • [^] # Re: Comme quoi,

          Posté par . Évalué à 6.

          Il n'y a pas de solutions définitives à ce jour sur le traitement des déchets mais on sait comment les gérer, par contre le vrai problème c'est le choix fait d'en vitrifier une partie parce que CA on sait qu'on ne pourra plus rien en faire !
          Et puis il faut définitivement arrêter de mettre toujours en opposition le nucléaire et l'utilisation/la recherche sur le autres formes d'énergies. La solution la plus évidente à moyen terme consiste dans le mixe des deux et dans le long terme à une importante politique de fond sur la réduction drastique des consommations.
      • [^] # Re: Comme quoi,

        Posté par . Évalué à 6.

        José Bové: Alors ça madame Michu, c'est du bon troll comme on les aime: élevé au grain et en plein air! C'est pas comme ces saloperies de trolls qu'on réchauffe au micro-onde, qui sont bourrés de conservateurs et d'OGMs.

        Madame Michu: C'est vrai qu'un troll nucléaire vs effet de serre, ça à quand même plus de goût qu'un pauvre troll emacs vs vi...
      • [^] # Re: Comme quoi,

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-888652,0.html
        Stéphane Lhomme: "il faut arrêter de croire que le nucléaire va nous sauver"

        \Ö<

        • [^] # Re: Comme quoi,

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Stéphane Lhomme : militant du Réseau Sortir du nucléaire

          Bien entendu. Pour ces questions technologiques c'est vraiment malin de s'en remettre à l'avis d'un idéologue militant. Tu fais pareil pour te soigner ? Tu vas voir un marabout ?
          • [^] # Re: Comme quoi,

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et ? Parce qu'il milite quelque part, ça rend ses idées nulles et non avenues ? Il n'aurait pas le droit d'exposer son point de vue sous prétexte que celui-ci ne serait pas objectif ? Mais à ce moment là, à quoi ça sert d'avoir un point de vue ou des idées ?

            Par ailleurs, il faut arrêter de croire qu'un texte objectif existe. Même une dépêche AFP, ça a forcément une certaine partialité. Alors sur un débat comme le nucléaire, je vois mal comment tu pourrais avoir des idées impartiales (qui est un bel oxymore, soit dit en passant).

            Ou alors ta conception d'un débat, c'est quand tous les participants sont du même avis ?
        • [^] # Re: Comme quoi,

          Posté par . Évalué à 0.

          Oui enfin, Stéphane Lhomme reste un activiste du "Réseau Sortir du Nucléaire".

          Ne se fier qu'a lui pour se faire un avis sur le nucléaire, c'est un peu comme considérer l'avis de RMS sur les logiciels propriétaires comme parfaitement objectif (c'est un avis avec lequel on peut être d'accord ou pas, mais cela reste un avis pas une vérité absolue).

          L'article en lui-même comprend un certain nombre d'imprecisions volontaires qui le placent au même niveau que les FUD de Microsoft.
          • [^] # Re: Comme quoi,

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ne se fier qu'a lui pour se faire un avis sur le nucléaire, c'est un peu comme considérer l'avis de RMS sur les logiciels propriétaires comme parfaitement objectif (c'est un avis avec lequel on peut être d'accord ou pas, mais cela reste un avis pas une vérité absolue).


            Mais enfin, où avez-vous lu qu'il faut "ne se fier qu'à lui" ? Au contraire, ça nous donne un point de vue supplémentaire sur le problème, j'ai du mal à voir en quoi ça pourrait être une mauvaise chose !


            L'article en lui-même comprend un certain nombre d'imprecisions volontaires qui le placent au même niveau que les FUD de Microsoft.


            Bah développe et donne nous des exemples concrets. Parce que sinon, c'est toi qui viens de nous donner un magnifique exemple de FUD...
            • [^] # Re: Comme quoi,

              Posté par . Évalué à 3.

              Mais enfin, où avez-vous lu qu'il faut "ne se fier qu'à lui" ? Au contraire, ça nous donne un point de vue supplémentaire sur le problème, j'ai du mal à voir en quoi ça pourrait être une mauvaise chose !

              Désolé, réflexe. Il faut dire que les personnes de mon entourage qui me sitent Stéphane Lhomme sont plutot mono point de vue, limite intaigriste.
              Maintenant, le fait que cette personne n'était pas neutre, loin s'en faut, aurait amha du être précisé par Effraie.

              Bah développe et donne nous des exemples concrets. Parce que sinon, c'est toi qui viens de nous donner un magnifique exemple de FUD...


              Si tu veux.
              Déjà, parler d'un déclin du nucléaire parce que 7 réacteurs ont été arrétés au premier janvier 2007 en occultant le nombre de contrats signés dernièrement pour la construction de nouveaux réacteurs, en Chine par exemple, est un peu limite.

              Ensuite, dire que l'utilisation du nucléaire ne permet pas à la France de réduire sa production de CO2 de manière significative avec comme seul argument que de toute façon le nucléaire ne représente que 2% de la consommation énergétique mondiale (donc pas uniquement la production électrique), c'est oublié le peu que la France a pu rapidement respecter les accords de Kyoto du fait de sa faible production de CO2 par habitant pour la production électrique.

              Maintenant, si ce monsieur peut nous démontrer que la France pourrait avoir le même niveau de production électrique au charbon sans augmenter le CO2, je veux bien, mais lui-même le dit : une sortie du nucléaire s'accompagnerai nécessairement d'un développement massif des économies d'énergie.
              (D'ailleurs, j'ai du mal avec le rapport de cause à effet : pourquoi faut-il attendre de sortir du nucléaire pour développer ces économies ???)

              Enfin, utiliser l'exemple de l'Allemagne, c'est oublier que ce pays est le plus gros acheteur d'électricité française, et sans le nucleaire français, ils ne pourraient respecter les accords de Kyoto. Ils ne sont d'ailleurs pas étrangers à la gigantesque panne de cet hivers...

              Enfin, c'est un peu comme les militants écolos qui parlent des bienfaits des ampoules économiques ou des panneaux solaires en "oubliant" les pollutions qu'engendre leur production et leur élimination... Je ne suis pas convaincu que le rapport écologique global soit tant que cela en leur faveur.
              • [^] # Re: Comme quoi,

                Posté par . Évalué à 2.

                Aaaaah quelqu'un qui tient un discours censé sur ce thème qui revient sans arrêt ces derniers temps sur tous les sites/blog (même le standblog a dérapé dedans il y a peu..)

                Maintenant, si ce monsieur peut nous démontrer que la France pourrait avoir le même niveau de production électrique au charbon sans augmenter le CO2, je veux bien, mais lui-même le dit : une sortie du nucléaire s'accompagnerai nécessairement d'un développement massif des économies d'énergie.
                (D'ailleurs, j'ai du mal avec le rapport de cause à effet : pourquoi faut-il attendre de sortir du nucléaire pour développer ces économies ???)


                Exactement, ça ne sert à RIEN de défiler contre le nucléaire et de mettre des affiches sur les murs. En France, actuellement, la toute première étape est de faire des économies massives d'énergie, cela passe par réformer l'habitat, taxer les gros consommateurs (et oui les industries ont des contrats bien plus intéressants que le simple particulier) etc.
                Ceci sera long ET coutera cher, c'est aux politiques de lancer cela.

                C'est ensuite qu'on pourra réduire la production.
                • [^] # Re: Comme quoi,

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Certes, mais puisque l'effort à fournir sera si important, il paraît logique de ne pas reprendre du nucléaire pour 50 ans, surtout vu les coûts faramineux que ça implique. Et développer encore la production donne l'impression qu'il n'est pas nécessaire de réduire sa consommation.
                  • [^] # Re: Comme quoi,

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il faut aussi voir que si les autres pays peuvent limiter leur prod c'est parce que la France exporte son énergie .. c'est un business très rentable.
                  • [^] # Re: Comme quoi,

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pourquoi pas, mais dans ce cas, très concrètement, que met-on à la place ? Parce que c'est bien beau de dire "on sort du nucléaire", si la solution de remplacement se limite à un "on n'a qu'a utiliser les énergies renouvelables" on ne va pas aller très loin.

                    Rappel de l'état des lieux :
                    - solaire : source variable tout au long de la journée. Outre la pollution qu'engendre les panneaux solaires, les pics de consommations ont lieu au levé et au coucher du soleil, et vu les puissances en jeu l'utilisation d'accumulateurs sera nécessairement limitée pour des raisons tant écologiques qu'économiques.
                    - éolien : énergie irrégulière et dépendant des éléments. Même problème concernant les accumulateurs.
                    - hydrolique : les cours d'eau pouvant être utilisés le sont déjà en grande partie.
                    - marémotrice : la seule usine au monde, francaise, n'a pas vraiment convaincue.
                    - centrales thermiques : production de CO2 qui nous fera sortir des accords de Kyoto. Celles utilisant la biomasse sont moins polluantes que celles utilisant les énergies fossiles, mais posent d'autres problèmes.

                    Reste la géothermie et la valorisation des énergies d'incinérateurs, mais si leur renforcement est prévu au contrat Etat-Région IdF signé dernièrement, elles ne pourront jamais fournir une puissance suffisantes (d'ailleurs, elles sont plus envisagées pour le chauffage urbain que pour la production d'électricité).

                    Une fois qu'il y aura une VRAIE solution CONCRÈTE, alors oui, on pourra se poser la question de la sortie du nucléaire. D'ici là, l'État se doit d'investir dans de nouvelles centrales pour assurer notre avenir énergétique et ne pas se retrouver dans la même situation que la Californie...
                    • [^] # Re: Comme quoi,

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      alors certes, ça réclame de la maturité politique, et ça se fera pas en un jour, mais dans ta liste, il manque:

                      - diminution de nos besoins énergétiques (qui de tt façon ne sont pas soutenables a long terme, sauf miracle technologique, indecelable pour l'instant)

                      \Ö<

                      • [^] # Re: Comme quoi,

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Non, il ne manque pas. Je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse d'une source d'énergie.

                        Parce que comme je le disais dans mon poste précédent, la réduction de la consommation et le mode de production de l'énergie sont deux problèmes orthogonaux. Je ne vois pas en quoi on a besoin d'attendre de sortir du nucléaire pour faire des économies.

                        Et même si on fait des économies et que l'on arrive à réduire et que l'on arrive à réduire notre consommation électrique de disons 1/5 (ce qui nécessiterait déjà un effort gigantesque amha), on est encore loin des 75% que représente le nucléaire en France.

                        Je te repose donc la question : que propose-tu CONCRÈTEMENT pour remplacer les 55% qui reste (voir plus, il n'est en rien garantie que la réduction ne se face que sur le nucléaire) ???
                        • [^] # Re: Comme quoi,

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                          Je te repose donc la question : que propose-tu CONCRÈTEMENT pour remplacer les 55% qui reste (voir plus, il n'est en rien garantie que la réduction ne se face que sur le nucléaire) ???


                          Mais rien du tout, voyons! relis moi.
                          Et c'est bien là le drame vers lequel nous nous dirigeons.
                          A l'heure actuelle, AUCUNE énergie renouvelable n'est capable de remplacer les énergies non-renouvelables en terme de volume.
                          Et considérer a cause de ça que le nucléaire c'est TRÉS BIEN, alors que ça pose plein de pbs afférents (déchets, sécurité...) et que c'est une ressource elle non-plus, non-renouvelable, ça relève, amha, de la fuite en avant...

                          Réduire notre consomation, ce n'est pas un choix que nous avons.. d'une façon ou d'une autre, nous y viendrons. Ce que nous pouvons, éventuellement, choisir, c'est la date et les conditions de cette transition.

                          Alors, évidemment, je vais passer pour un doux dingue, hein, mais bon...

                          \Ö<

                          • [^] # Re: Comme quoi,

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Je n'ai pas non plus dis que c'était TRES BIEN, juste que pour le moment, c'est quoi qu'on en dise la moins pire des solutions que nous avons d'un point de vue écologique amha. Parce que oui, certains déchets ont une durée de vie très longue (ce n'est pas la majorité, loin s'en faut) mais au moins ces déchets sont contrôlables et ne s'échappent pas dans l'athmosphère.

                            Parce que sauf à être un utopiste, il faut bien voir que si entre réduction de la consommation et énergies renouvelables on arrive à se passer d'un tier (voir la moitié à l'extrème) de la production électrique nucléaire, ce sera déjà un gigantesque effort. Pour le reste, il faudra bien couvrir les besoins (et non, nous ne pourrons pas nous passer de tout).

                            De mon point de vu, la maitrise de la fusion sera la prochaine grosse avancée dans le domaine. En attendant il faut bien voir qu'appeler à la sortie du nucléaire c'est ni plus ni moins qu'appeler à son remplacement par des centrales thermiques avec la pollution qui va avec, tout simplement parce que l'on ne sait pas faire autrement.
                    • [^] # Re: Comme quoi,

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Même si je suis assez favorable au nucléaire face aux petites installation renouvelable (qui n'arriveront jamais à comblé 100% de nos besoin), il existe cependant plusieurs gros projets de production d'énergie renouvelable en grose quantité dont il faudrait un peu booster les recherches.
                      Certaines existe déjà, d'autre nécessiteront encore pas mal d'années de recherches.

                      On peut cité par exemple ces centrales solaire, où un vaste champ de miroir réfléchit les rayons solaires sur une grosse tour et la fait tourner sur elle-même, entrainant une turbine.
                      De telles centrale existent déjà aux Etats-Unis, et la plus grosse centrale européenne de ce type va être construit en Espagne, alimentant à elle seule une ville de 400 000 âmes.
                      De parts les types de rayons nécessaire, il me semble qu'elle fonctionne même par mauvais temps. (à confirmer)

                      On peut cité également le projet italiens Kite Wind Generator, dont l'Union Européenne et EDF commencent à s'intéresser.
                      Cette centrale serait capable de produire avec le vent autant d'énergie que 1 à 3 centrale nucléaire actuelle.
                      L'idée est de faire tourner un gigentesque carouselle (500 à 1000m de diametre) grâce à des serf-volant géant cherchant les vents de haute altitude (700 à 1000m). A cette altitudes, les vent sont constant et bien plus violent que les vent dont se servent nos éoliennes.
                      Le projet étant assez récent, il faudra cenpendant attendre encore un paquet d'année avant de la réaliser.
                      http://www.sequoiaonline.com/blogs/htm/progetto_eng.htm

                      Je suis persuadé que ces types de centrâle sont LA solution, parce que les petites installations produisent trop peu d'énergie et sont bien trop dépendantes des conditions climatique nécessitant, comme le souligne sobek, soit le recourt à des acumulateur, soit à des centrales à énergie fosile dont on peut réduire et augmenter très rapidement les débit pour comblé les déficiences des éoliennes, à l'inverse des centrales nucléaire qui elles ont une très grande inertie.
                      Mais il faut que les politiques et les industriels boost un peu plus ces projets novateurs.
                      • [^] # Re: Comme quoi,

                        Posté par . Évalué à 2.

                        La plus grande centrale photovoltaïque du monde vient juste d'être terminée au Portugal (pas le même ensoleillement qu'en France) voir http://www.notre-planete.info/actualites/actu_687.php

                        Ils en espèrent 10MW, si tu regardes un peu ce que ça représente par rapport à une centrale disons celle de Feisenheim qui est la plus ancienne et qui produit environ 1700MW cela veut dire que pour remplacer le site il faudra faire .. 170 centrale photovoltaïque de ce type.
                        • [^] # Re: Comme quoi,

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Effectivement, j'ai refait des recherches, il semblerait que j'aurait mis un zéro en trop dans le nombre d'habitant déservie par la centrale.
                          En effet cette centrale thermosolaire sera capable d'approvisionner en électricité une ville de 45 000 habitants seulement. Elle fournira en revanche 5 fois plus d'électricité (50MW) que la centrale photovoltaïque du Portugal, ce qui ramène le ratio à 1 centrale nucléaire pour 34 centrales thermosolaires.
                          Et contrairement aux centrales photovoltaïque, celle-ci est effectivement insenssible aux variations climatiques.
                          http://eole.over-blog.net/article-4169521.html

                          En revanche ce ratio est bien de 1 pour 1 au minimum pour une centrale de type KiteGen, en occupant le même espace interdit au vol que les centrale nucléraire.
                          Et tout ça pour bien moins chère, sans risque de catastrophe, sans rejet de CO2 et sans rejet de déchet radio-actif.
                          http://eole.over-blog.net/article-4169874.html
                          J'espèrs vraiment que les recherche sur ce projet vont s'accèlerer et qu'une centrale grandeur nature verra bientôt le jour.
                    • [^] # Re: Comme quoi,

                      Posté par . Évalué à 3.

                      En même temps, vu que le budget de la recherche sur les énergies alternatives est totalement insignifiant comparé a celui de la recherche nucléaire, on est pas prêt de trouver des alternatives efficaces.

                      C'est facile de tout miser d'office sur le nucléaire, consacrer un poil de sous sur d'autres choses, et après de dire "le nucléaire, c'est vachement mieux", sauf qu'on s'est pas donné les moyens de trouver mieux.
  • # ?

    Posté par . Évalué à -7.

    "l'obligation de rendre publique les sources d'un logiciel réalisé sur fonds publics"
    (bas de la premiere page du pdf

    ahem... dans le cas d'un logiciel scientifique à utilisation restreinte, avec brevets déposés, développés suite à de lourds investissements ? (je pense entre autres à l'imagerie qu'ils développent pour la recherche fondamentale sur le noyau de la cellule ...) ou encore les logiciels militaires ?

    bref, c'est encore un super moyen de perdre du fric...

    ---

    d'autres part, qui a rédigé ce texte ? quid de bové ?
    • [^] # Re: ?

      Posté par . Évalué à 5.

      >>avec brevets déposés
      Bah justement il est contre les brevet logiciel. Comme à peu près tout le monde ici.

      >>à utilisation restreinte
      En quoi le nombre d'utilisateurs influencerait-elle la libération du code? Au contraire, avec un code ouvert il y aurait peut-être plus de monde à travailler dessu et à les utiliser.

      >>développés suite à de lourds investissements
      Oui, des investissement publiques justement.


      Il est question de libérer le code source des logicels utilisé, pas de divulgué au monde entier (et aux centres de recherches étrangers) les données et les résultats obtenu par ces logiciels et par leur expériences annexes.


      D'ailleur il me semble que l'europe est très à la pointe en matière de logiciel libre scientifique. Beaucoup des programmes qu'ils développent sont déjà à code ouvert et on peut les trouver sur des sites comme le CNRS et autres. Dû moins c'est ce que j'ai entendu dire. J'en ai téléchargé un une fois pour voire (c'était un programme de calcul d'orbite pour sattelite), mais je ne peut pas généraliser juste avec ce cas.


      >>ou encore les logiciels militaires ?
      Tres bonnes question!
      Je sais que nos service secret (DST? DGSE?) utilisent une version Linux qu'ils ont modifié et sécurisé. Respectent-ils la GPL? Peut-on avoir les sources?


      >>d'autres part, qui a rédigé ce texte ? quid de bové ?
      Le document est signé sur la dernière page.
      "Rédigé par le collectif "Logiciel Libre et José Bové" composé de ..."
      • [^] # Re: ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        >>ou encore les logiciels militaires ?
        Tres bonnes question!
        Je sais que nos service secret (DST? DGSE?) utilisent une version Linux qu'ils ont modifié et sécurisé. Respectent-ils la GPL?

        Pourquoi ne la respecteraient-ils pas?

        Peut-on avoir les sources?
        Si tu achètes ( ou obtient légalement d'une autre façon) un de leur produit, ils en ont l'obligation, mais je suppose qu'ils se la gardent en interne.
      • [^] # Re: ?

        Posté par . Évalué à 2.

        >>ou encore les logiciels militaires ?
        Tres bonnes question!
        Je sais que nos service secret (DST? DGSE?) utilisent une version Linux qu'ils ont modifié et sécurisé. Respectent-ils la GPL? Peut-on avoir les sources?

        À priori, s'ils utilisent une version de Linux qu'ils ont modifiée et sécurisée, il y a beaucoup de chance qu'ils respectent la GPL. Et probablement non, tu ne peux pas avoir les sources. Mais ce n'est pas incompatible avec un respect de la GPL.
      • [^] # Re: ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >Je sais que nos service secret (DST? DGSE?) utilisent une version Linux qu'ils ont modifié et sécurisé. Respectent-ils la GPL? Peut-on avoir les sources?

        Non, tu n'auras pas les sources. De quel droit tu veux les sources ? Tu n'a pas cette version linux modifiée chez toi que je sache...

        La GPL impose la redistribution des sources, DES LOGICIELS QUE TU ACQUIERT, pas de ceux que tu n'as pas.
      • [^] # Re: ?

        Posté par . Évalué à -2.

        sauf qu'en matière de recherche les brevets ne sont pas tous logiciels et le sont même rarement... le brevet étant le plus souvent sur la manière de faire avec des outils pré-existant...

        ... et ces brevets servent surtout à financer les labos qui les déposent (comme cela se fait à l'institut pasteur de paris), donc, sans brevets : plus de pognons.
        • [^] # Re: ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Bah ouai mais là on cause des brevets logiciels.
          Je vois pas en quoi libérer le code d'un programme (par définition immateriel) pourrait enfreindre un brevet materiel.

          Donne moi un exemple concret parce que là j'ai du mal a imaginer.
    • [^] # Re: ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Parce que tu es pour des brevets logiciels ?

      Si c'est de la recherche, la première chose faite apres une "decouverte", c'est la publication des résultats sous forme de publication ... puis quand on est plus sous un aspect appliqué,
      le dépot d'un logiciel à l'APP.

      Dans tous les cas, si c'est de la recherche "publique" les résultats sont publiés ... donc je ne vois pas le probleme de déposer les sources ensuite, vu que de toutes facon, l'algo a déjà été publié !!
  • # ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Que dire de plus? rien! (pour l'instant)

    En fait il y a tout à dire vu que tu n'as rien dit, t'as juste collé un vulgaire lien.
    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      a vrai dire, moi je n'ai pas grand chose a en dire de plus que ce qui est dedans, hein...
      je m'y retrouve bien, quoi.

      et pour le tout a dire (de plus) il y a plein de gens ici qui s'en charge très bien..

      \Ö<

    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 0.

      Effectivement, ah!
      Par contre c'est vrai que si il fait du Latex le gars José Bové est loin d'être un manchot. Ca mériterait presque de voter pour lui.
  • # auteur

    Posté par . Évalué à 7.

    Bon, allez... lequel de vous à rédigez la réponse ?
    • [^] # Re: auteur

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Suffit de leur demander :
      Signatures
      Rédigé par le collectif “Logiciel Libre et José Bové” (email : discutons-llbove@lists.tuxfamily.org), composé de
      militants associatifs, syndicaux et / ou politiques, altermondialistes, féministes, antiracistes, communistes, écologistes, anarchistes ,..., encartés ou non, et militants du logiciel libre.
      Pour la candidature collective de José Bové, candidat à l’élection présidentielle française de 2007.



      J'aime bien leur e-mail :)

      \_o<

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.