Journal Pas de backup chez Universal

Posté par . Licence CC by-sa.
43
12
juin
2019

Vu sur liberation.fr : "Comment Universal Music a perdu des centaines de milliers de masters originaux dans un incendie en 2008"

https://www.liberation.fr/direct/element/comment-universal-music-a-perdu-des-centaines-de-milliers-de-masters-originaux-dans-un-incendie-en-2_98806/

Des dizaines de milliers d'enregistrements musicaux originaux détruits. "[…] tout ou partie des enregistrements de Louis Armstrong, Duke Ellington, Bing Crosby, Ella Fitzgerald ou encore Judy Garland […] Chuck Berry chez Chess Records, l'intégralité de Buddy Holly ou les morceaux de John Coltrane chez Impulse." Un carnage.

J'envoie donc des gros bisous à Universal et à la Hadopi, avec cette citation de Linus Torvalds :
“Only wimps use tape backup. REAL men just upload their important stuff on ftp and let the rest of the world mirror it.”

  • # Peut-être que si ?

    Posté par . Évalué à 10.

    "Comment Universal Music a perdu des centaines de milliers de masters originaux dans un incendie en 2008"

    Si ils ont perdu les originaux, ils ont peut-être des copies.

    Par définition, tu ne peux pas dupliquer un original.

    • [^] # Re: Peut-être que si ?

      Posté par . Évalué à 10.

      J'allais dire la même chose, le backup c'est la copie.

    • [^] # Re: Peut-être que si ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 12/06/19 à 16:00.

      La lecture de l'article t'aurait fait savoir qu'ils ont retrouvé un cinquième du contenu, pas de copies trouvées pour le reste.

      Donc on a bien aucun backup, quelques copies au hasard mais pas de politique claire de redondance. Ils ont perdu du contenu original, sans parler de contenant (on s'en fout un peu du contenant en fait).

      Bref, le titre du journal est juste.
      Et c'est ballot.

      • [^] # Re: Peut-être que si ?

        Posté par . Évalué à -6.

        La lecture de l'article

        Et puis quoi encore ?

        Bon, du coup je l'ai lu, et ça confirme ce que je pensais :
        Après deux ans de recherche et de collecte de copies des masters perdus, Universal aurait réussi à récupérer un cinquième d'entre eux
        Ce sont les masters qu'ils ont perdu. C'est triste mais l'article n'évoque pas les copies.
        Mais bon, c'est libération :
        «Il n'y a pas besoin d'être Walter Benjamin pour comprendre qu'il y a une grande différence entre un tableau et la photographie de ce tableau.»
        On peut comparer le stockage du son et le stockage de l'image, ça n'a aucune différence.

        Aller, je retourne lire le journal sur le journalisme.

        • [^] # Re: Peut-être que si ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          On peut comparer le stockage du son et le stockage de l'image, ça n'a aucune différence.

          Ça n'est pas le propos, il est fait référence ici à la notion d'aura, développée par Walter Benjamin justement, qui cherche à évoquer le ressenti que provoque l'unicité d'une œuvre. Dans son livre, il s'intéresse à l'image (la photo — au moment ou la production de masse était en train de se développer), d'où la phrase en fin d'article.

          Je trouve que ça montre au contraire que le journaliste connaît son domaine, (Benjamin n'est pas vraiment illustre), et la référence par rapport à ces masters qui sont partis en fumée est pertinente.

        • [^] # Re: Peut-être que si ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 12/06/19 à 18:13.

          C'est triste mais l'article n'évoque pas les copies.

          Écrire cette phrase juste après avoir cité "copies des masters perdus", bravo.
          Ctrl-F sur la page, taper "copie", tu trouveras… Ton copier/coller que tu sembles n'avoir pas lu.

          Ce sont les masters qu'ils ont perdu.

          Les "masters" physiques sont forcément uniques, par définition, et on ne peut rien faire d'autre que de protéger au max un entrepôt qui aura toujours un risque de cramer.
          Mais avoir des copies des "masters" en tant que contenu est en fait bien utile, voire le plus utile, car permet de faire une nouvelle "adaptation". Le journal parle de backup, donc le sujet semble les masters en tant que contenu, une critique qu'Universal n'a pas fait de backup donc ne parle pas pas des masters physiques, n'hésite pas à me contre-argumenter si tu le comprends autrement (je suis curieux de l'argumentation…).

          Parler de "master" sans être clair de si tu parles de contenant ou de contenu n'aide toujours pas à comprendre ce que tu veux dire, surtout quand on parle de backup (titre du journal). Relit calmement ma première réponse, elle faisait déjà la différence entre contenant et contenu.

          • [^] # Re: Peut-être que si ?

            Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 13/06/19 à 09:56.

            Les "masters" physiques sont forcément uniques, par définition, et on ne peut rien faire d'autre que de protéger au max un entrepôt qui aura toujours un risque de cramer.

            Ma grand-mère disait qu'il ne faut jamais mettre tous ces œufs dans le même panier. Faut croire que sa grande sagesse n'a jamais atteint les crânes d’œufs d'Univers Sale. Pour le coup, il faudrait les mettre, eux, tous dans le même panier et faire une omelette avec.

            J'ai envie de dire que c'est bien fait pour leur gueule à cette bande de Picsou assis sur leur tas d'or qui leur a péter à la gueule. Mais on a perdu des tas d’œuvres souvent unique dans le tas, et ça, c'est dramatique.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: Peut-être que si ?

              Posté par . Évalué à 2.

              on a perdu des tas d’œuvres souvent unique dans le tas, et ça, c'est dramatique.

              Oh, tu sais, à Lascaux, par exemple, y a plus grand monde pour se souvenir des artistes qu'on a perdus et depuis longtemps. À la longue, ça fait moins mal ;-).

              • [^] # Re: Peut-être que si ?

                Posté par . Évalué à 10.

                Yep, on a plus aucune trace du rock des cavernes de l'age de bière.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

              • [^] # Re: Peut-être que si ?

                Posté par . Évalué à 7.

                Très bon exemple, pour la grotte de Lascaux, il y a des copies. Faire le backup d'une grotte, c'est quand même très fort !

        • [^] # Re: Peut-être que si ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Une copie brute et bien faite à 24 bits 96 khz ne serait pas l'original, mais devrait contenir l'intégralité de l'information audio qui était contenu dans les bandes mêmes analogiques. La qualité est bien au delà d'une copie CD, par exemple.

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Peut-être que si ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Aux USA la loi a l'air d'accorder beaucoup d'importance à la possession des bandes originales pour se justifier d'un copyright.

        Ca explique peut être pourquoi Universal était réticent à en faire des copies de sauvegarde.

        En France, on a un filet de secours avec le Dépôt Légal (qui malheureusement semble d'archiver que les enregistrements diffusés et pas les originaux)

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Peut-être que si ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Aux USA la loi a l'air d'accorder beaucoup d'importance à la possession des bandes originales pour se justifier d'un copyright.

          Est-ce que le copyright des originaux perdus pourrait être affaibli par cette perte ?

          • [^] # Re: Peut-être que si ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Aux USA tout est possible. J'imagine qu'un cabinet d'avocats spécialisés pourraient invoquer la perte de ces originaux et la présence de Chewbacca sur Endor pour contester la propriété intellectuelle d'Universal.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # redevance copie privée

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Avec la thune prélevée au nom de la copie privée sur les supports informatiques de stockage, ça devenait sûrement trop cher d'archiver. Faudrait qu'Universal se plaigne auprès des majors

  • # Voir aussi l'article du New York Times

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    L'article du New York Times sur le sujet décrit bien les enjeux culturels et financiers autour de cet incendie (il est en anglais).

  • # Vandales milliardaires

    Posté par . Évalué à 1.

    Désolé de raviver ce fil maintenant pour mettre ma bafouille.
    Le bon et long article du NY Times Magazine n'a je crois pas été cité : The Day The Music Burned
    C'est une démonstration cinglante de l'ineptie que les majors avancent qu'elles existeraient, entre autres, pour défendre le droit d'auteur. Les œuvres, elles s'en cognent, au point de les faire cramer par incurie manifeste.
    L'entrepôt était quand même à côté d'un autre stockant des explosifs pour des animations…
    L'article de citer la longue histoire des catastrophes ayant ruinées des archives audios de majors, de leur spoliation de nombreux artistes.
    Cela les jugent, en plus des procès, que j'espère ils auront nombreux de la part des ayants droits. Suite à des précédents et à l'insistance du responsable, ils avaient commencé à archiver sur LTO.
    Ils ne savaient même pas ce qu'ils avaient.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.