Journal journalistes -> ça m'énerve...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
43
9
juin
2019

Suite à cette info d'un lien linuxfr :
https://siecledigital.fr/2019/06/05/le-superordinateur-de-liss-de-retour-sur-terre-pour-un-examen/

je lis en conclusion :
Les ordinateurs n’ont pas fini de nous fasciner. Il y’a moins d’une semaine, un ordinateur quantique a surpris le monde entier en réussissant à casser le chiffrement RSA sur 2048 bits en seulement 8 heures. Assez inquiétant pour l’avenir de la cybersécurité.

qui renvoie vers :

https://siecledigital.fr/2019/06/04/un-ordinateur-quantique-casse-le-cryptage-rsa-sur-2048-bits-en-8-heures/

avec pour titre : Un ordinateur quantique casse le chiffrement RSA sur 2048 bits en 8 heures
Ah ouais ?? super intéressant dis donc… lisons plus loin.

Les deux chercheurs ont démontré comment un ordinateur quantique est capable d’effectuer ce calcul avec « seulement » 20 millions de qubits. Par conséquent il suffirait de 8 heures à cet ordinateur pour casser le chiffrement. Pour y parvenir, Craig Gidney et Martin Ekerå ont optimisé l’opération la plus exigeante de l’algorithme de Shor. Si aujourd’hui un tel ordinateur n’est pas facilement accessible, au vue de l’évolution de cette technologie, il serait fort probable que ce soit le cas dans quelques années. Comme évoqué plus haut, les établissements devant conserver des données pendant 25 ans, devraient commencer à s’inquiéter et à rapidement trouver une alternative.

Journalistes… sans déc…

  • # bah ouais

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

    fake news donc, merci pour le debunkage

    • [^] # Re: bah ouais

      Posté par . Évalué à 10 (+11/-0). Dernière modification le 10/06/19 à 07:22.

      Le problème, c'est quand les PR s'en mêlent. Là tu comprends qu'il n'y a aucun regard critique de la part de la presse.

      Combien d'articles ont répété qu'IBM avait déjà commercialisé un ordinateur quantique ? Combien disent qu'intel a déjà un CPU quantique ? (Ils ont des photos, ça oui)

      On ne sait même pas si il est possible d'en faire pour notre civilisation, la plupart des journalistes comprennent pas l'intérêt du calculateur quantique, mais ils t'annoncent sans aucun filtres toutes ces conneries.

      Certains informaticiens ne sont pas mieux lotis, un stagiaire m'a annoncé qu'il attendait le GPU quantique..

      Déjà utiliser le terme ordinateur, pour désigner ces machines, (ou calculateur) prouve que personne ne comprends vraiment le gap qu'il y a avec un ordinateur classique. Ordinateur renvoie a l'idée instructions ordonnancées ce qui est vraiment on ne peut plus trompeur pour une machine quantique.

      • [^] # Re: bah ouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Il me semblait que les ordinateurs quantiques se vendaient pourtant, à l'instar de ceux de D-Wave.

        • [^] # Re: bah ouais

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

          https://fr.wikipedia.org/wiki/D-Wave

          Plusieurs experts rappellent que le système D-Wave n'est pas un calculateur quantique général, et qu'hormis les calculs de recuit simulé, il ne présente pas d'avantage particulier sur un ordinateur classique. Les ingénieurs de Google qui ont testé D-Wave avouent qu'il n'a pour l'instant pas d'applications, ce qui a conduit Google à développer ses propres circuits quantiques à partir de 2014.

        • [^] # Re: bah ouais

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          De ce que j'ai compris sur D-Wave, ce sont à la base des acheteurs de brevets compulsifs qui ont pensé faire une bonne affaire en ciblant les brevets sur les ordinateurs quantiques dans le but de faire payer les premiers constructeurs.
          Manque de pot, comme ça mettait un peu de temps à se concrétiser, ils ont dû trouver quelque chose à vendre.

      • [^] # Re: bah ouais

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Déjà utiliser le terme ordinateur, pour désigner ces machines, (ou calculateur) prouve que personne ne comprends vraiment le gap qu'il y a avec un ordinateur classique. Ordinateur renvoie a l'idée instructions ordonnancées ce qui est vraiment on ne peut plus trompeur pour une machine quantique.

        Qu'entends-tu par ordonnancer ? Les ordinateurs actuels exécutent les instructions de manière non déterministes (ou plus précisément déterministe avec un ensemble de paramètres d'entrée totalement hors de notre contrôle).

        • [^] # Re: bah ouais

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

          Le pipeline d'un CPU :

          1- "délivre" le résultat des instructions dans leur ordre exacte d'arrivée. Sinon c'est le bordel, mais il va essayer en interne (c.a.d. de façon invisible ou de façon transparente pour le programme exécuté), de paralléliser, d'anticiper les branchements et tout un tas de conneries comme prefectcher les instructions, ma memoire, le TLB ou que sais-je.. c'est totalement traçable, prévisible et tu peux essayer de voir l'état interne du processeur, à tout instant.

          2- exécuter un nombre d'instructions grossièrement constant par cycle.

          Ce n'est pas le cas d'une machine quantique (bien sûr, il n'y a pas de pipeline dans un machine quantique, c'est toute la différence, faisons comme si) :

          1-a tu ne peux pas observer l'état interne du pipeline d'une machine quantique, sans la stopper, et devoir recommencer le calcul
          1-b tu ne peux donc pas isoler une instruction séparément des autres, toutes les parties du problème s'exécute réellement simultanément sur plusieurs cycles (c'est l'intrication qui fait l'intérêt d'un calculateur quantique).
          1-c il n'y a pas d'opération de copie dans un calculateur quantique. Donc pas d'unité "issue" possible qui va copier l'état du registre interne du CPU classique vers la mémoire. le calcul est effectué "en place" (bonne chance pour trouver la condition d'arrêt, si tu connais pas le résultat cherché) ce qui implique 2-b ci-dessous.

          2-a le nombre de calculs par cycle n'est pas une constante
          2-b tout calcul fait à un instant donné à un impacte sur l'état du pipeline "virtuel", tout est intriqué, c.a.d. la longueur virtuelle qu'il faudrait simuler du pipeline d'un calculateur quantique est aussi long que le nombre de cycle du programme exécuté (si on modélise un ordinateur quantique avec un pipeline).

          Comme ce n'est pas la même chose, ces comparaisons sont un peu tirées par les cheveux.

          • [^] # Re: bah ouais

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            1- "délivre" le résultat des instructions dans leur ordre exacte d'arrivée. Sinon c'est le bordel, mais il va essayer en interne (c.a.d. de façon invisible ou de façon transparente pour le programme exécuté), de paralléliser, d'anticiper les branchements et tout un tas de conneries comme prefectcher les instructions, ma memoire, le TLB ou que sais-je.. c'est totalement traçable, prévisible et tu peux essayer de voir l'état interne du processeur, à tout instant.

            Je ne sais pas ce qu'est "délivre" et quel est le point d'arrivée, mais le fait que les CPU soient out of order et que les programmes soient préemptables me donnent l'impression que dans l'usage courant cette propriété n'est pas exploitable. Je vois pas le besoin d'en faire un si grand cas.

            J'ai l'impression que tu décris plus des propriétés qu'une définition. Je suis retourner chercher sur wikipedia et il explique que ordinateur vient de « celui qui ordonne » (il n'y a pas de présupposer sur la manière d'ordonner), mais j'avoue que vu comment fonctionne (du peu que j'en comprends) une machine quantique je trouverais sympa que ce soit le désordre. Mais je ne vois pas de problème à parler d'ordinateur. L'ordre des ordinateurs me semble plus faire référence en le respect de la causalité et je ne crois pas avoir entendu dire que la mécanique quantique remettais en cause la causalité.

            • [^] # Re: bah ouais

              Posté par . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 11/06/19 à 02:27.

              Out of order c'est la capacité d'un CPU a regarder dans le cache instruction ce qu'il peut exécuter en parallèle. Par contre, l'écriture en mémoire se fait in order par l'issue stage (ou writeback).

              Si tu as
              a = x + y
              b = u +/* t

              Les 2 opérations et les load (typiquement 17 cycle si il faut loader depuis la mémoire, sans tlb misses) se feront en parallèle, mais a sera écrit en mémoire avant b et si x + y émet un overflow, le registre contenant b ne sera pas modifié, donc cette optimisation ooo n'est pas visible par le programme, et heureusement.

              Un exemple un peu plus compliqué impliquerait des branchements (des if), les CPU moderne essai de prédire la branche la plus probable. Sur les ARM, par défaut, les Switch et les if sont exécuté comme si la condition était vrai (comme si il n'y avait pas de branchement). Le pipeline chevauche le if, lorsque la condition est connu, si il faut faire le jump, alors le pipeline est reseté (plusieurs dizaines de cycles pour les CPU moderne). Sur les processeur itanium, tu n'as carrément pas de branchement, les instructions sont toutes exécuter et discardé en fonction des besoins.

              Peu importe comment fonctionne un CPU, un programme reste une suite d'instruction a exécuter dans l'ordre, peut être parallèlement, mais dans l'ordre. Ce qu'au final fait le CPU par rapport aux écritures mémoire.

    • [^] # Re: bah ouais

      Posté par . Évalué à 10 (+10/-1).

      Ben non, pas fake news : dans une fake news, il y a un élément intentionnel. Fake news se traduit rapidement par fausse information, mais faux est ici à prendre au sens de "faux et usage de faux" : falsifié. Ici, on est face à une information erronée. Wrong news, pas fake news.

      Par application du rasoir d'Hanlon, on est ici en présence d'un incompétent, pas d'un journaliste malveillant.

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

      • [^] # Re: bah ouais

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-0).

        C'est un peu facile de ne pas vouloir voir de malice alors que le but semble clairement une modification volontaire afin d'attirer le lecteur.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: bah ouais

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

          Moi en lisant je pensais qu’ils étaient juste cons…

          En fait dans la presse, vulgariser une publication scientifique avec les pieds c’est plutôt le cas « normal ». C’est dommage mais ce n’est pas près de changer…

          • [^] # Re: bah ouais

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            Jsuis assez d'accord. En fait, j'en ai même fait un nourjal le mois dernier.

            Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

          • [^] # Re: bah ouais

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 17/06/19 à 02:58.

            Tout à fait mais rassurons nous c'est pas simplement l'informatique ou la science, c'est global ! Youupii _o/
            Quel que soit le sujet abordé on va nous la vendre d'une certaine manière car pour exister il faut faire le buzz, c'est ce qui fait tourner la machine médiatique c'est devenu bien plus important que d'informer. Aujourd'hui la très vaste majorité de la presse fait de l'infodivertissement : un peu d'information mais surtout beaucoup d'enrobage pour essayer de raconter une histoire qui va attirer du public. Que l'enrobage soit juste ou faux tant qu'il y a encore quelques grammes d'information ça passe. La vraie priorité c'est que ça soit pas chiant et malheureusement une information simplement factuelle c'est souvent très chiant.

            Alors est ce la faute "des journalistes" ? Sont ils tous devenus complètement teubés ? Ou font ils simplement ce qu'on leur demande de faire ?
            Ceux qui pondent ces bouses ne sont absolument pas là pour faire des enquêtes ou sortir du papier de qualitay enfin disons faire du journalisme en somme. Ça ça coûte des sous et le pire c'est que ça sert à rien : un bon gros titre bien putaclic et des copier coller reformulés à l'arrache ça marche bien mieux pour toucher un large public. Le but final étant tout de même de vendre de la pub. En bonus un stagiaire peut t'en sortir des pelles des comme ça.
            Je blâmerai plutôt ceux qui emploient des gens pour ne pas faire du journalisme tout en prétendant encore en faire.

  • # Il faut un autre mot

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+22/-0).

    Il faut un autre mot que « journaliste ».
    J'ai déjà proposé « animateur d'espace publicitaire » (AEP).

    Autre solution, trouver un nouveau mot pour les « vrais » journalistes. Mais bon, on n'invente pas un mot pour 5000 personnes sur Terre (ah ben si, par exemple « pape »).

    • [^] # Re: Il faut un autre mot

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-2). Dernière modification le 09/06/19 à 23:34.

      Il faut un autre mot que « journaliste ».

      une carte « journaliste d'investigation » ?

      vu que la carte de « journaliste » semble être trop facile à obtenir… même si la personne confond publication avec sujet intéressant (pour qui, sources, véracité des affirmations et résultats concrets obtenus/constatés ?)

      Mais bon, on n'invente pas un mot pour 5000 personnes sur Terre

      ah bah si, j'en ai plein :

      • architecte produit : le mec ne connaît qu'un produit et ne sait qu'appliquer la procédure de ce produit, pas prendre en compte ce qu'il y a autour
      • expert senior : 2 ans d'expérience sur un domaine
      • VP : andersen consulting inside, si tu ne l'es pas au bout de 2 ans, tu peux partir (avec ATS ça s'est amélioré après un changement de nom aussi)
      • PMO : euh c'est assistant de luxe, qui sait utiliser un tableur ? et un logiciel de présentation ?
      • Java Lead Architect : ça c'est connu icitte avec Pierre Tramo
      • architecte solution : le gars il ne vient que te vendre les produits qu'il connaît, sans adaptation au besoin client ? (ni prise en compte des produits / besoins demandés par les clients qui ont fait leur étude, généralement)
      • senior developer : idem qu'au-dessus, 2 ans d'expérience dans un langage
      • full-stack developer : lui il croit que CSS/HTML/Javascript sont 3 langages distincts qui ne seraient pas censés aller ensemble (bon il demande un WAMP sur son poste de travail…)
      • je peux continuer ?

      de rien

      • [^] # Re: Il faut un autre mot

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

        vu que la carte de « journaliste » semble être trop facile à obtenir…

        La carte de presse ne définie pas qui est journaliste et qui ne l’est pas. N’importe qui dont la majorité de ses revenus est lié à la presse peut l’obtenir.

        Beaucoup de journalistes ne l’ont pas, beaucoup de non-journalistes l’ont.

    • [^] # Re: Il faut un autre mot

      Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

      ou est-ce marquer que ce sont des journalistes qui font ce site ?

  • # avoir des qbits c'est bien, mais il faut encore qu'ils ne soient pas en décohérence

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

    L'état de l'art actuellement ?

    72 qubits MAX pour Google
    50 qubits MAX pour IBM

    Je prédis qu'il faudra quelques années avant de faire travailler ensemble 20 millions de qubits (mouaahaahaha désolé ;)

    https://thenextweb.com/artificial-intelligence/2018/03/06/google-reclaims-quantum-computer-crown-with-72-qubit-processor/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_quantique#Principe_de_fonctionnement_des_calculateurs_quantiques

  • # Les ordis quantiques, c'est pas pour demain

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

    Oui, j'ai eu la même démarche que toi, et la même irritation (non mais, on me prend pour un débile ? Ah oui, tiens…)

    Surtout que j'ai encore en mémoire le long (et intéressant) article cité dans ce bookmark de Colargol, ici même, qui développe le fait que la fabrication d'un ordinateur quantique n'est probablement pas possible, pas dans l'état de nos connaissances actuelles en tout cas. Du coup c'est vraiment un faux scoop destiner à augmenter notre stock de papier toilette. Et la clé RSA 2048 bits a encore de beaux jours devant elle.

  • # C'est ainsi depuis longtemps

    Posté par . Évalué à 2 (+4/-3).

    À en juger les mots mis en gras, le journal dénonce le conditionnel employé pour y glisser une news qui n'en est pas. Procédé qui existe depuis un moment bien avant l'avènement d'Internet.

    • [^] # Re: C'est ainsi depuis longtemps

      Posté par . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 10/06/19 à 09:32.

      Non, le journal dénonce un article qui a viré le conditionnel de l'article pour le transformer au présent dans le titre.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: C'est ainsi depuis longtemps

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

        Après il paraît que dans le cadre de la simplification de la langue, certains proposent de ne garder que l'indicatif…

        Super idée qui permettra au politicien qui se fait prendre en flagrant délit de mensonge : « C'est juste que les modes adaptées pour exprimer la complexité de mon idée ont disparu de la langue et que vous avez mal interprété mon propos. »

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: C'est ainsi depuis longtemps

          Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

          En chinois (pour prendre une langue que je connais, mais c'est aussi sûrement le cas d'autres langues), les verbes ne se conjuguent pas, et ne s'accordent même pas avec le sujet. Ca n'empèche pas d'être précis et de ne pas faire de phrases qui pourraient être mal interprétée.

    • [^] # Re: C'est ainsi depuis longtemps

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Je crois que ce qui est dénoncé dans le journal, ce sont les gens qui lisent la moitié d'un article, qui en tirent des conclusions, et qui les postent sur Internet avant d'avoir lu l'article en entier.

  • # Random crappish website

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Je trouve pas grand chose dans le à propos capable de me convaincre que ce soit de meilleure qualité qu’un blog quelconque : https://siecledigital.fr/a-propos/ . Il y a même un lien « rickrolled » dans le pied de page à coté du lien « a propos ».

    Ça vaut vraiment 2 liens sur linuxfr et du journaliste bashing ou c’est une blague ?

    • [^] # Re: Random crappish website

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+18/-0).

      Bah moi déjà je vois « digital » je sais que le site n'est pas crédible :}

      l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

      • [^] # Re: Random crappish website

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 10/06/19 à 09:39.

        Si j’étais mauvais esprit, en remarquant que le site à quelques nouvelles qui parlent de SEO entre deux reprises de communiqué de presse sur des produits d’entreprise, et est fait par des experts en communication digitale https://shinemedia.fr/ qui se vantent de faire de la pub, je dirai qu’il s’agit de faire la promo du site et/ou du SEO, pour le coup.

        Et oui, le terme « journaliste » pour des marketeux revendiqué n’est pas très approprié. (je me demandais pourquoi il n’y avait pas de pub sur le site … ben c’est parce que le site est une plaquette géante)

      • [^] # Re: Random crappish website

        Posté par . Évalué à -5 (+0/-6).

        Très bonne réponse pour gagner du karma !!! MDR :)

      • [^] # Re: Random crappish website

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Bah moi déjà je vois « digital » je sais que le site n'est pas crédible :}

        Évidemment, il manque « cyber » devant « digital »!

  • # Comment fact-checker une étude scientifique

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Je conseille régulièrement à mon entourage l'excellente vidéo de science étonnante : sur « Comment fact-checker une étude scientifique ».

    https://www.youtube.com/watch?v=NkdczX1Sq-U

    Comme toutes les vidéos (du moins la grande majorité), elle est très pédagogique, accessible au grand publique, tout en ne négligeant pas le fond.

    La fin de la vidéo explique très bien comment on arrive à avoir dans les médias des articles de plus en plus éloignés de la publication scientifique originale.

  • # Journalisme quantique de Schrödinger

    Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

    Le journaliste quantique met de l'info dans le journal, et c'est quand on ouvre le journal que l'on sait si c'est des conneries ou pas.

    Pendant ce temps là, on laisse les chats tranquille. Ils sont déjà assez quantique comme ça.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # et toujours qqun pour tomber dedans

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 15/06/19 à 09:44.

    J'ai un collègue de travail qui a partagé largement le deuxième article en mode 'ouh là là catastrophe, faut qu'on change tous nos algo de chiffrement'.
    Comme d'hab dans ce cas, je lis le contenu, j'ai extrait une phrase qui dit que c'est très hypothétique. Je réponds à tous et nous reprenons une activité normale.
    Et du coup c'est pas tant l'auteur de l’article qui m'énerve car on connaît un peu les ficelles putaclic, c'est plus celui qui partage en ayant lu que le titre.

    • [^] # Re: et toujours qqun pour tomber dedans

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      C'est ce qui m'est arrivé aussi, mais quand je lui ai demandé de me dire combien de qbit là j'ai rigolé, car j'ai lu quelques trucs là-dessus, et autant de qbit "cététrop rigolo" (improbable) ;) Par contre il a eu du mal a me croire…
      Quelqu'un qui n'a jamais rien lu sur le sujet peut se faire avoir… Après si on doit remettre en cause tout ce que l'on voit sur le NET ça va être chaud…

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.