gillux a écrit 29 commentaires

  • [^] # Re: les modes de communication

    Posté par . En réponse au journal DLFP is Dying !. Évalué à 1.

    Pourrais-tu indiquer de quelles études tu parles ? Ça m’intéresse.

  • [^] # Re: Par rapport à Freenet ?

    Posté par . En réponse à la dépêche GNUnet continue sa route. Évalué à 3.

    Imaginons que je veuille juste récupérer la partie de gestion de pair DHT. Est-ce possible facilement, est ce que c'est un module?

    Oui, c’est un module. Chaque module fonctionne dans un processus séparé et peut communiquer avec les autres modules via des sockets TCP ou UNIX, selon un protocole standardisé. Le module de DHT doit tout de même être dépendant de d’autres modules de plus bas niveau, donc j’imagine que soit tu embarques le tout dans ton appli, soit tu te connectes au module DHT d’un nœud GNUnet local existant.

    Enfin, est ce qu'il y a des protections contre des attaques classiques (par exemple du type sybil ?)

    Je sais qu’il existe des contre-mesures en place dans de module d’estimation de la taille du réseau. Lorsque tu démarres un nouveau nœud, il doit fournir une preuve de travail pour se faire légitimer auprès des autres nœuds. Ils ont aussi publié un papier intéressant sur la prévention d’attaques Sybil dans la DHT (je pense pas que ce soit encore implémenté dans GNUnet vu que ça s’appuie sur un réseau social).

  • # Voix pour les unités du jeu

    Posté par . En réponse à la dépêche Dernières évolutions autour de 0 A.D.. Évalué à 6.

    Vous étudiez les langues anciennes ? Vous connaissez la prononciation de mots latins, grecs, hébreu, sanskrits ou gaéliques ? Aidez à donner de la voix aux unités du jeu !

    Pour ça, je vous conseille de vous rapprocher du projet Tatoeba. Tatoeba est plus porté sur les langues modernes, mais pas que. Vous pourrez sans doute y recruter des contributeurs. Ou mieux, vous pourriez carrément ajouter les phrases des unités dans Tatoeba (auquel cas elles devront être placées sous licence CC-BY). Vous pouvez commencer par poster un message sur le Mur pour vous présenter à la communauté et expliquer ce que vous voulez faire.

  • [^] # Re: Tremulous

    Posté par . En réponse au journal Nouvelle version d’Unvanquished : alpha 11. Évalué à 2.

    Moi je ne le trouve pas excessivement sombre. Surtout avec le flou lumineux. Je pense qu’il faut garder en tête que ça fait partie de l’ambiance. C’est pas des poupées qui se bombardent de peinture comme dans World of Padman, c’est des sensé être des sales bestioles vicieuses et monstrueuses qui combattent des humains qui rigolent pas. Après en pratique, il est vrai que sur certaines configs on ne voit plus trop bien les zones sombres, mais on peut toujours pallier à ce problème en augmentant la luminosité dans les options.

    Concernant l’aspect nerveux, ça fait partie aussi du gameplay. Désolé mais une araignée, si ça court pas vite, elle a tout simplement aucune chance. Si tu vois réellement tes ennemis se « téléporter » peut être que tu as des problèmes de réseau (pertes de paquets). Et pour ce qui est de la stratégie, je crois que les développeurs travaillent à élaborer des règles de jeu qui devraient rendre le gameplay un peu plus tactique et stratégique que combatif. C’est encore à l’état de papier cependant.

  • # Image

    Posté par . En réponse au journal Nouvelle version d’Unvanquished : alpha 11. Évalué à 3.

    L’image du lance-flammes ne s’affiche plus ici. :( Soit c’est img.linuxfr.org qui déconne, soit c’est mon lien qui marche mal. En tout cas je l’ai réuploadée ici, si un modérateur pouvait corriger le lien de l’image dans le journal ce serait sympa.

  • # Ça va être compliqué

    Posté par . En réponse à l'entrée du suivi Syntaxe incitative pour les images. Évalué à 1 (+0/-0).

    La balise image prend déjà trois paramètres : l’URL, le texte alternatif (l’attribut alt), et éventuellement l’infobulle (l’attribut title). Ça risque de surcharger pas mal la syntaxe. En plus, on peut bien souvent déduire la source de l’URL, qui est toujours affichée dans l’infobulle (en plus du texte éventuellement spécifié). Et puis de quelle façon afficher ces informations ?

  • [^] # Re: Hmmhmm

    Posté par . En réponse à la dépêche Linotte 2.0. Évalué à 1.

    Je suis assez d’accord. J’ai l’impression que seule la forme a été « embellie » mais le fond reste le même. Or pour moi, la vraie difficulté en programmation, elle est dans le fond. Qu’est-ce vraiment qu’un programme, une instruction, une expression, une variable, un type, une boucle, une fonction etc. ? Ça paraît évident aux programmeurs mais les débutants n’en savent strictement rien. Et surtout : comment traduire ce que je veux que mon programme fasse en une liste d’instructions qui marche ? Je doute un peu que l’usage du français aide à tout cela.

    Après, je peux concevoir que pour certains l’anglais pourrait peut-être être un frein au tout début, mais franchement, apprendre une vingtaine de mots-clés ça représente quoi à côté du travail qu’est l’apprentissage des concepts de la programmation ? Et puis de toute façon, j’imagine que les personnes qui ne connaissent pas ces mot-clés les apprendront bien un jour, vu que l’anglais est quasiment enseigné à tous les élèves francophones, alors autant les apprendre tout de suite.

    Pour moi, apprendre la programmation dans un français verbeux, ça me semble mal se préparer à l’ensemble des autres langages de programmation qui non seulement utilisent l’anglais mais aussi partagent pas mal d’éléments syntaxiques communs, genre fonction(), =, [ ], ==… C’est un peu comme démarrer l’enseignement des mathématiques en faisant écrire aux élèves « 3 fois 4 égalent 12 » au lieu de « 3 x 4 = 12 ». Ça peut paraître sympa pour celui qui ne connait pas les symboles x et =, mais au final ça rend les choses plus compliquées et ça ne prépare pas à la réalité du domaine. Les débutants se retrouvent face à des concepts nouveaux, alors autant utiliser des mots et symboles nouveaux pour les désigner. Donner à un concept nouveau un nom qui lui est propre ne peut qu’aider à mieux le fixer dans sa tête.

    Je pense que si on en est venu aux syntaxes qu’on a aujourd’hui en programmation, c’est qu’il y a des raisons, et elle ne sont pas qu’historiques. Y a qu’à voir Python, c’est ce qu’il se fait de plus clair dans le genre à mon avis. Le français est adapté à la communication entre francophones, et les langages de programmation sont adaptés à la communication avec les machines. Je déplore souvent l’omniprésence de l’anglais en informatique, mais pour le coup, je pense qu’avoir les mot-clés dans une langue différente de sa langue maternelle est plus une chance qu’un défaut. Ça permet de les distinguer du reste et de leur donner cette signification toute particulière qu’ils ont dans un code source. Quand je parle d’un « if » ou d’un « while » à un ami programmeur, il voit tout de suite de quoi je veux parler, même hors contexte. Alors que si je lui dis que j’ai un problème avec mon « vaut » il risque de se demander si je me suis lancé dans l’élevage… ;-)

    Voilà, désolé de te descendre ton projet, ça doit pas faire plaisir à lire. Mais surtout ne te décourage pas et continue quand même. L’apprentissage aux débutants reste un objectif on ne peut plus louable.

  • [^] # Re: IPV6, intérêts et conséquences pour le grand public

    Posté par . En réponse à la dépêche Activation mondiale de l'IPv6 (World IPv6 Launch). Évalué à 1.

    Par exemple se téléphoner par IP à plusieurs, s’échanger des fichiers, écrire un document ou faire un dessin à plusieurs,

    Ca marche déja...

    Oui, c'est ce que je l'ai précisément expliqué dans mon commentaire, quand j'ai dit : « C’est ce qui fait que pour chaque chose apportée par IPv6, on peut souvent répondre "mais ça existe déjà, c’est juste la même chose en décentralisé." »

    tout ça sans avoir besoin de passer par un service externe

    Ca, Mme Miche s'en bat complet.

    C'est la question de la décentralisation, et c'est une question purement éthique (qui possède quelles données, qui voit quoi) donc c'est très subjectif. C'est un peu comme dire que Mme Michue s'en « bat complet » d'aller acheter ses fruits à Carouf en provenance du Chili, plutôt que d'adhérer à une AMAP. Tu ne peux pas savoir.

    ou écouter de qu’on se dit (au hasard : Skype, Google).

    Ha ha ha. Pour info, les datas ne passent pas par du centralisé.

    Et Google Talk, c'est pas du centralisé, peut-être ?

    Ne plus se galérer à faire des redirections de ports pour utiliser une application serveur. On lance Bittorrent/Emule, ça marche.

    Surprise : ça marche (pour les bons protocoles).

    Non. Pas pour les logiciels de P2P, où tu ne pourras rien uploader. Or, si personne n'uploade, le P2P ne fonctionne pas. Comme je disais Internet a évolué en composant avec les limitations d'IPv4. En mode minitel. Au point où lorsqu'on baigne dans le « minitel » depuis longtemps on pense que les « bons » protocoles sont forcément ceux qui traversent le NAT, et que les autres sont mauvais. Je crois qu'il n'y a pas que le protocole à changer, il faut aussi changer les mentalités.

    Et puis, tu me fait bien rire, mais si la machine est accessible directement, ben on va y coller un Firewall, Qu'il faudra... configurer. Tu n'enlèves aucun problème de config, juste modifie le nom du champs à changer, tant que ce n'est pas fait automatiquement par le logiciel par les protocoles adaptés (et tiens, du coup ça marche aussi avec NAT)

    Il est bien plus facile de configurer un firewall sur sa machine que de le faire sur un routeur. Et ça permet de l'automatiser. On peut très bien imaginer qu'une application qui veuille ouvrir un serveur prévienne le logiciel firewall et que l'utilisateur valide ou pas. C'est sans comparaison avec « tapez 192.168.1.1 dans votre navigateur, puis dans la page redirection de port et... ».

    On lance Ekiga, ça marche.

    Jette le logiciel, c'est lui qui est mauvais. Prend Skype, ça marche.

    Non, c'est faux. C'est le protocole IPv4 qui est mauvais. Je reste conscient que ce n'est pas un argument valable pour les utilisateurs (d'où le succès de Skype), mais Ekiga n'est en rien responsable des problèmes d'IPv4.

    Concrètement, on peut se téléphoner, chatter, garder un téléchargement actif, etc.

    Mauvais logiciels, changer logiciels, les miens se reconnectent automatiquement pour l'upload, et pour se téléphoner, il reste sur le même réseau tant que j'ai pas fini, ça va pas durer 10 heures non plus.

    Il est clair que l'IPv6 mobile n'apporte pas grand-chose. Mais c'est aussi le seul truc que je connaisse qui n'a pas pu être contourné par une bidouille d'IPv4, et qui donc n'est pas utilisé aujourd'hui. Et tiens donc, bizarrement, on a encore aucune application de ça. L'œuf et la poule.

    C’est le problème de l’œuf ou de la poule, et pour le résoudre faut pousser d’un côté ou de l’autre.

    Mouais, pas convaincu... Pas un seul exemple où on peut faire exactement la même fonctionnalité avec NAT, ou alors ces exemples sont des cas hyper-ponctuels dont on se passe très bien, rien d'utile du point de vu client. NAT, c'est pourri, c'est chiant, c'est sale, mais on sait faire avec.
    Oui, IPv4 c'est la merde, ça fait faire des bidouilles pas possible à plein de développeur donc ça coûte par développeur, mais depuis 10 ans personne n'est capable de le "vendre" à l'utilisateur final (autres que des geeks qui veulent avoir la dernière version pour le plaisir...) pour que ça devienne un argument de vente, et pour le développeur il doit quand même le faire pour les autres.
    Il faudrait peut-être l'accepter à la place de donner des "arguments" qui n'en sont pas pour le grand public.

    Tu le dis toi-même : tu as un point de vue client. Consommateur. Tu résonnes en « argument de vente ». Or, moi sur Internet je ne vois pas des clients mais des utilisateurs actifs, qui apportent des choses, qui échangent. C'est certain que si tu restes bloqué dans cette façon de penser « minitel », tu ne trouveras rien à dire pour promouvoir IPv6.

  • [^] # Re: IPV6, intérêts et conséquences pour le grand public

    Posté par . En réponse à la dépêche Activation mondiale de l'IPv6 (World IPv6 Launch). Évalué à 4.

    Les possesseurs de Freebox Révolution en sont la preuve.

    Doublement faux: J'ai fait de l'IPv6 il y a plusieurs années avec une Freebox v4 et l'immense majorité des abonnés Révolution n'ont pas activé IPv6. Bref ils ne sont la preuve de rien du tout.

    Les Freebox Révolution ont l'IPv6 d'activé par défaut. C'était mentionné dans la dépêche. C'est aussi sur le site de free :

    Les abonnés Freebox Revolution depuis Février 2011 disposent d'une IPv6 de façon automatique ; la manipulation décrite ci-dessus ne s'avère donc pas nécessaire.

    Autrement dit, du jour au lendemain des milliers de freenautes se sont mis à utiliser l'IPv6, et ne se sont aperçu de rien. Un bon exemple des conséquences du passage à l'IPv6 : ça marche juste comme avant.

  • [^] # Re: IPV6, intérêts et conséquences pour le grand public

    Posté par . En réponse à la dépêche Activation mondiale de l'IPv6 (World IPv6 Launch). Évalué à 4.

    Je suis preneur d'une explication "non réseau/non informaticien"

    Je me lance. IPv6 reste par définition un sujet technique donc difficile d’en parler aux néophytes. On pourrait leur parler des applications qui tirent profit d’IPv6, mais il n’y en a presque pas car le grand public n’a pas de connectivité IPv6. Et vice-versa. C’est le problème de l’œuf ou de la poule, et pour le résoudre faut pousser d’un côté ou de l’autre.

    Il n’y a pas beaucoup de conséquences à se mettre à utiliser IPv6 si on y a accès. Pour l’utilisateur final, ça marchera juste comme avant, sans plus. Les possesseurs de Freebox Révolution en sont la preuve.

    En quoi est-ce important d’y passer ? Déjà, il y a la pénurie d’adresses IPv4 (ça tout le monde peut le comprendre). Et aussi, en IPv6, on peut :
    * Établir des connexions directement entre plusieurs Mme Michu. Par exemple se téléphoner par IP à plusieurs, s’échanger des fichiers, écrire un document ou faire un dessin à plusieurs, tout ça sans avoir besoin de passer par un service externe qui peut tomber en panne (au hasard : Megaupload) ou écouter de qu’on se dit (au hasard : Skype, Google).
    * Ne plus se galérer à faire des redirections de ports pour utiliser une application serveur. On lance Bittorrent/Emule, ça marche. On lance Ekiga, ça marche. On nous envoie un fichier sur IRC, ça marche (je sais pas trop pour les autres clients de messagerie, mais d’autres doivent pouvoir servir d’exemple).
    * Il y a aussi l’IPv6 mobile. Pas mobile au sens où c’est sur un téléphone, IPv6 mobile c’est le nom d’un standard qui permet de faire du roaming, de conserver une connexion active tout en changeant de réseau. Concrètement, on peut se téléphoner, chatter, garder un téléchargement actif, etc. tout en allant d’un réseau wifi à un autre, ou tout passant du wifi au câble ethernet ou à une connexion 3G.

    Aussi, un autre truc qui me semble important : IPv6 permet de décentraliser. Les applications et services utilisant le réseau Internet se sont développés en composant avec les limitations d’IPv4, en se centralisant. C’est ce qui fait que pour chaque chose apportée par IPv6, on peut souvent répondre « mais ça existe déjà, c’est juste la même chose en décentralisé ». Du coup, l’explication de la valeur ajoutée par l’IPv6 se résume souvent à une nouveauté technique. Mais on peut quand même expliquer le concept général de décentralisation aux non informaticiens.

  • [^] # Re: Free, IPv6 et zones non dégroupées

    Posté par . En réponse à la dépêche Activation mondiale de l'IPv6 (World IPv6 Launch). Évalué à 2.

    Tout à fait. Et en plus le fait d’être dégroupé ne change rien techniquement, car la freebox établit en réalité un tunnel 6to4 (6to4rd, pour être exact) vers un routeur de Free qui a un vrai accès IPv6. Alors, qu’on soit dégroupé ou non, le chemin de sortie en IPv6 serait le même : ton ordi -> freebox -> tunnel 6to4 -> 4to6 routeur free -> Internet. Leur tunnel va plus vite que les autres tunnels 6to4 style HE, mais on a donc toujours pas de réel accès IPv6 natif de bout en bout.

  • [^] # Re: Conséquences

    Posté par . En réponse à la dépêche SOPA opera. Évalué à -2.

    C'est vrai que Tor ne permet pas une confidentialité de bout en bout. Je voulais juste montrer qu'on peut se servir de Tor a des fins légales et légitimes. Mon exemple du mot de passe était bancal. Mais les types de Tor eux-même en ont de bien meilleurs.

  • [^] # Re: Conséquences

    Posté par . En réponse à la dépêche SOPA opera. Évalué à 2.

    "Tor n'est utile que dans les pays sans liberté d'expression, donc utilisé illégalement, mais aux EU on est libre-euh de dire ce qu'on veux, donc Tor est inutile sauf pour les pirates". Que répliquer à ça ?

    Avant toute chose : je ne vais pas répondre à toi mais à la personne fictive qui pose cette question. Car je l'entends encore trop souvent.

    Je répliquerais qu'il faut raisonner dans l'autre sens. C'est parce qu'il existe des outils tels que Tor qu'on peut effectivement avoir une réelle liberté d'expression, qu'on soit États-unien ou Chinois. Un texte de loi ne fait que rendre illégal des choses, il ne t'en prémuni pas. Et en matière de garantie de liberté d'expression, les moyens mis en œuvre par la loi (tribunal, forces de l'ordre...) n'ont pas le niveau face à des outils tels que Tor.

    Pour moi, pour avoir un réelle liberté d'expression, il faut tout chiffrer. Parce que si tu as l'habitude de communiquer en non-chiffré, le jour où tu chiffres, alors un intermédiaire a des raisons de te soupçonner (que ce soupçon soit légal ou non). Il peut connaître la date et l'heure du message, et tenter de savoir ce que tu as caché (là encore, légalement ou illégalement). A contrario, si toutes tes communications sont chiffrées (ou mieux : si toutes les communications de tout le monde sont chiffrées), là on peut dire qu'on l'a notre liberté d'expression.

    Et puis Tor ne sert pas qu'aux personnes démunies de liberté d'expression. Il existe tout plein de raisons de vouloir communiquer avec quelqu'un de manière confidentielle sans que cela rende la communication illégale. Par exemple, pour ne pas balancer de mot de passe en clair sur un wifi public.

  • # Coquille de typo

    Posté par . En réponse à la dépêche Le moteur de Doom 3 placé sous GPL v3. Évalué à 2.

    Le lien wikipédia vers la page Carmack's reverse ne fonctionne pas, car vous avez utilisé une apostrophe courbe (’) au lieu d’une droite ('). Dans Wikipédia, les titres d’articles utilisent des apostrophes droites.

  • [^] # Re: binaire statique ?

    Posté par . En réponse à la dépêche GeneticInvasion : des algorithmes évolutionnaires pour un meilleur jeu. Évalué à 1.

    Euh désolé en fait j’embarque la machine qui héberge le fichier, ce sera de retour lundi. Backup par ici en attendant.

  • [^] # Re: binaire statique ?

    Posté par . En réponse à la dépêche GeneticInvasion : des algorithmes évolutionnaires pour un meilleur jeu. Évalué à 2.

    J’ai testé Genetic Invasion et j’ai été épaté. Même s’il semble en être à ses débuts, ce petit bijou mérite bien une version prête à l’emploi.
    Je me dévoue

  • [^] # Re: Graphismes

    Posté par . En réponse au journal ID Software libère Wolfenstein Enemy territory et Return to Castle Wolfenstein. Évalué à 6.

    Si ces deux jeux utilisent le moteurs de Quake 3 (déjà libre) et que les données ne sont pas libérées, il reste quoi à libérer ??

    Ou alors ces jeux utilisent une version MODIFIÉ du moteur de quake 3. Et ce sont finalement ces modifications qui sont libérées…

    On sera fixé quand les sources seront dispo. Mais je pense qu'il y a aussi tout le code "intermédiaire" de gestion du jeu, qui n'est pas le moteur graphique. Par exemple dans etwolf tout ce qui est gestion des classes : on peut choisir d'être allié ou axe, et dans chaque clan soldat de base, ingénieur, médecin, espion etc. Ou encore la logique des missions : une équipe doit atteindre une suite d'objectifs précis pour avancer, comme péter un mur ou réparer un véhicule. Si mes souvenirs sont bons le téléchargement des maps par http est intégré et automatisé dans etwolf, alors que ça n'est pas le cas dans quake 3 (chose qui a d'ailleurs été ajoutée dans ioquake3). Bref, on ne peut pas prendre le moteur de quake 3, mettre les données de etwolf et obtenir un etwolf open source.

    Pour ce qui est du moteur, j'ose espérer qu'il y aura des améliorations, quake 3 est sorti en 1999 et enemy territory en 2003. En 4 ans ils n'ont pas dû se tourner les pouces (ou alors ils bossaient déjà sur id tech 4).
  • [^] # Re: OMG !

    Posté par . En réponse au journal ID Software libère Wolfenstein Enemy territory et Return to Castle Wolfenstein. Évalué à 4.

    Et pour DNfE, on en est où ?

    Si c'est une blague, désolé je n'ai pas compris. Dans tous les cas, pourrais-tu expliquer cet acronyme ?
  • [^] # Re: Graphismes

    Posté par . En réponse au journal ID Software libère Wolfenstein Enemy territory et Return to Castle Wolfenstein. Évalué à 4.

    Le mail de Zachary ne le précise pas, et je n'ai pas eu le courage d'aller voir la vidéo de Carmack pour vérifier. Mais je présume qu'ID opèrera de la même façon qu'ils l'ont fait pour wolfenstein 3D, doom 1, quake 1, quake 2 et quake 3 : libérer le moteur et garder les données et continuer de vendre le jeu.
  • # Chapeau… et à l'année prochaine

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelle version de LinuxFr.org. Évalué à 1.

    Waou, quel travail, quelle audace ! Du grand art, je me suis fendu la poire du début à la fin, merci ! Jusqu'aux CGU remplies de conneries (des CGU quoi…). Attention l'année prochaine le premier avril tombera un vendredi. L'équipe de LinuxFR saura-t-elle être de nouveau à la hauteur ? Je n'en doute pas une seconde en fait :)
  • [^] # Re: Firefox ?

    Posté par . En réponse au journal Navigateur à deux boutons. Évalué à 2.

    Merci pour l'idée mais ça ne serait pas réellement utilisable, car je serais contraint sur les touches à utiliser. Si j'ai mis « keypad point » et « keypad enter » c'est parce-que ces touches sont dans le coin du keypad (qui est externe dans mon cas) ce qui permet de les atteindre facilement en pinçant le coin du keypad. Ça n'est pas le cas des autres touches comme tab. Mais maintenant que j'y pense je crois qu'on peut binder des touches en javascript, donc ça serait peut-être possible.
  • [^] # Re: Fait un vrai projet !

    Posté par . En réponse au journal Navigateur à deux boutons. Évalué à 2.

    Oui, je pourrais faire un « vrai projet ». Mais bon vous savez ce que c'est, j'en ai déjà plein d'autres, pas réellement le temps, tout ça… Je ne prévois pas vraiment de continuer cela sauf pour des fonctionnalités supplémentaires requises dans mon cas d'utilisation. Néanmoins je ne m'attendais pas à ce que mon journal soit autant plussoyé, et ça m'encourage à continuer le truc. C'est ça qui est bien aussi avec les communautés :) Merci donc. Et merci pour tous vos riches liens, notamment celui sur l'eyewriter, il ouvre bien des perspectives.
  • [^] # Re: UltraCommentaire

    Posté par . En réponse à la dépêche Sortie d'UltraCopier 0.2 et Catchcopy. Évalué à 10.

    - l'archive ne contient pas dossier "ultracopier-x.y" : tar -xf ultracopier-src.tar.bz2 crée plusieurs sous-dossiers dans le dossier courant. Je me suis fait avoir, oups ! "tar -tf ultracopier-src.tar.bz2|xargs rm -rf" pour supprimer la polution.

    Attention à cette méthode du tar tf | xargs rm -rf (ou son homologue rm -rf `tar tf`) qui est très très dangereuse. Ca n'est pas toujours le cas, mais il arrive que les tar contiennent le dossier "./", s'il ont été créés avec un "tar zcf .". La commande provoque alors la suppression de tout le dossier courant. Dans le cas des tarball extraits à la racine, ça revient à taper "rm -rf /". Si on était dans son home, on supprime son home.
  • # Premières impressions

    Posté par . En réponse à la dépêche Hyla a aussi besoin de toi !. Évalué à 3.

    Bonjour,

    je cherchais justement un logiciel dans ce genre. Je cherche en particulier quelque chose qui soit facilement utilisable par tout le monde, intuitif. Je suis allé sur le site de démo et, même si j'ai vite compris comment ça marche, l'interface m'a un peu dérouté au début.

    Sur la première page (dossier /), on a tombe sur deux listing identiques l'un à côté de l'autre. J'ai compris ensuite pourquoi, mais je pense qu'un traitement particulier de ce dossier ne serait pas de trop, pour éviter d'avoir ce double listing.

    Je cherchais s'il était possible de télécharger un dossier dans un tar, et j'ai mis un (petit) moment à comprendre que c'était le lien "Télécharger" tout en haut qui permettait de faire ça. Je pensais que ces boutons servaient à des actions générales et non spécifiques au dossier courant, car ils sont situés au dessus de l'intitulé du dossier. Donc je pense qu'il faudrait que les boutons dont les actions sont spécifiques au dossier courant ("Rechercher", "Diaporama", "Télécharger" et "Info") soient en dessous de l'intitulé du dossier, voir à côté et aligné à droite. Et les autres ("Derniers commentaires" et "Se connecter") les laisser en haut.

    Je verrais bien aussi en haut à droite (ou ailleurs) un petit champ de recherche globale, comme sur linuxfr


    Beau travail sinon :)
  • # indentation

    Posté par . En réponse au message monitoring disque dur. Évalué à 3.

    Un conseil: indente toujours ton code quand tu fais des blocks d'instructions. Tu aurais desuite vu ton erreur.