Journal rsync

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
3
14
déc.
2020

Bonjour à tous,

suite à la lecture de cet article : https://www.arsouyes.org/blog/2020/41_Prononciation/ et comme il n'y a plus de sondage sur linuxFr, je propose d'enrichir, les divers sondages réalisés pour cette étude inutile donc parfaitement indispensable par une version dlfpiene.

Donc comment prononcer vous rsync :

  • [ɛʁ.sɛ̃k] : R5
  • [ɛʁ.siŋk] : air cin qu
  • autrement
  • # prononciation

    Posté par  . Évalué à 9.

    Je le prononce "motoculteur" :-)

    non, en vrai je le prononce:
    air - si nn - k

    • [^] # Re: prononciation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Moi, "air 5", tout simplement.

    • [^] # Re: prononciation

      Posté par  . Évalué à 5.

      R5, j'aime mon franglais :D

      • [^] # Re: prononciation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        Moi aussi !

        De façon très cohérente (?) je le prononce [ɛr'sɪŋk] en "français", alors qu'en anglais, je le dis clairement [ˈɑː(ɹ)sɪŋk]

        0. Assume good faith 1. Be kind to other people 2. Express yourself 4. Apply rule 0

        • [^] # Re: prononciation

          Posté par  . Évalué à 2.

          Pareillement, c'est clairement « air » (comme remote) et « synchro » ; et j'adapte le prononciation du mot-valise à la langue dans laquelle je m'exprime.

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: prononciation

      Posté par  . Évalué à 1.

      rsin-que (en 2 syllables)

    • [^] # Re: prononciation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Et moi c'est plutôt :
      ar - sin' - qu

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

  • # integer

    Posté par  . Évalué à 6.

    Tiens dans les prononciatures rigolote, il y a integer, le type entier de beaucoup de langages de programmation : il faut prononcer "intidjeur" et pas "intégueur".

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: integer

      Posté par  . Évalué à 2.

      Pour celui-ci il n'y a pas d’ambiguïté possible vu que c'est un mot Anglais.
      La prononciation est ˈɪn.tɪ.dʒə(ɹ) API

      'ĭ n t ĭ j ə r

      avec:
      accent tonique sur la première syllabe
      ĭ comme i atténués comme dans c i ty
      et le j comme dans ju dg e
      ə un e faible comme dans it e m

      • [^] # Re: integer

        Posté par  . Évalué à 9.

        Bah oui c'est connu, l'anglais c'est facile, la prononciation des mots se déduit directement de leur orthographe : The Chaos

        • [^] # Re: integer

          Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 14/12/20 à 18:15.

          D'ailleurs le mot "Gothi" se prononce évidemment comme "fish", c'était évident.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: integer

          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/12/20 à 09:38.

          Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai dit que la prononciation était connue car c'est un "vrai" mot d'une langue vivante, contrairement à rsync.

          • [^] # Re: integer

            Posté par  . Évalué à 4.

            Ah j'avais pas compris. Oui, il n'y a pas d’ambiguïté, mais elle n'est pas très connue des Français qui le plus souvent prononcent "intégueur".

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: integer

          Posté par  . Évalué à 2.

          Dans le même genre il y a cette vidéo assez amusante
          https://www.youtube.com/watch?v=A8zWWp0akUU

        • [^] # Re: integer

          Posté par  . Évalué à 2.

          L'article Hou tu pranownse Inglish parle de la prononciation en anglais et arrive à donner des règles de prononciations qui marchent à peu près.

  • # A la marseillaise

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 14/12/20 à 16:47.

    • Oh putaing, les fichiers du serveur n'ont pas été eupeudatés !

    • Bouge pas, je met un coup d'airheussinque con !

    • T'é fada ! y a un miyard de giga, ça va prendre un miyon d'années !

    • Tu galéges ! Avé la fibre et les disques essesseudés, ce sera airheussinqué en moins de deux secondes !

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: A la Normande

      Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 14/12/20 à 17:45.

      i pi, i copi just ski change, boujou ché té

  • # Squill

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 14/12/20 à 18:01.

    Ça ne donne malheureusement pas de réponse, mais malgré tout: https://xkcd.com/1989/

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Plus de sondages ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Et https://linuxfr.org/sondages alors \_O<  ?

  • # C'est fou...

    Posté par  . Évalué à 2.

    …comme le 'r' pose problèmes aux français dans toutes les langues autres langues. Bon en contrepartie pour tout non-francophone, notre 'u' pose souvent problème.

    • [^] # Re: C'est fou...

      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 15/12/20 à 08:16.

      Les nasales (on, in, en, un) sont aussi un enfer pour les non-francophones. Grosso-modo, c'est tout pareil pour eux.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: C'est fou...

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/12/20 à 09:38.

        Salut,

        Tout comme les ch en russe sont un enfer pour les français (pour nous il n'y en a qu'un seul) :)

        Je ne parle même pas du fait de dire Bonjour poliment : Здравствуйте.

        Au delà du cours 1 sur ce mot, il y a eu le cours 2 : en russe, la règle, c'est l'exception.

        Là, tu commence à comprendre ta future douleur…

        :p

        Matricule 23415

        • [^] # Re: C'est fou...

          Posté par  . Évalué à 2.

          J'ai une bonne oreille et me débrouille globalement bien en langues étrangères/accents mais je n'ai JAMAIS réussi à entendre la différence entre les deux "ch" en russe. Ça me dépasse.

          • [^] # Re: C'est fou...

            Posté par  . Évalué à 2.

            Salut,

            Il n'y a pas qu'une question d'oreille, et je crois en avoir déjà parlé.

            Rien qu'un petit exemple en anglais : Gloucester.

            Tu vas très vite avoir le panneau "touriste" sur le front si tu ne sais pas le prononcer (mais il y en a plein d'autres ;) ).

            Matricule 23415

            • [^] # Re: C'est fou...

              Posté par  . Évalué à 1.

              En l'occurrence, c'est bien une question d'oreille pour Щ et Ш, non ? En tout cas, j'arrive à les distinguer quand ils sont prononcés seuls, jamais dans un mot (comme Ż et Ź en polonais).

              Pour les toponymes anglais (Gloucester que tu mentionnes, ou encore Chiswick, Greenwich, Bicester), c'est vraiment la notion de touriste au sens large qui s'applique, au sens où, notamment pour les petites villes ou villages peu connus, il peut être littéralement impossible de connaître la prononciation si on ne l'a jamais entendu prononcé avant, même pour un natif.

              Notons aussi les différences nationales (la façon qu'ont les Américains de prononcer Birmingham paraît tout bonnement ridicule à mon oreille britannique ).

              • [^] # Re: C'est fou...

                Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 15/12/20 à 19:11.

                Salut,

                En l'occurrence, c'est bien une question d'oreille pour Щ et Ш, non ?

                Oui, tu as aux deux-tiers raison. Il faut :

                • reconnaître les son,
                • savoir les reproduire,
                • et adapter

                Dans le cas du russe, comme c'est une langue tonique, parfois un glyphe "a" se prononce "o" à l'oral (exemple), donc Щ et Ш selon le contexte… il va rester encore des variations ;)

                Ça fait un peu étrange au début, mais on s'y fait. Au fur et à mesure, l'oreille s'adapte et permet de reproduire la tonalité.

                Ce qui est clair, c'est qu'il m'a fallu une ou deux années pour commencer à réussir, c'est pas simple.

                Matricule 23415

          • [^] # Re: C'est fou...

            Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 15/12/20 à 17:38.

            Salut,

            Au passage, si tu n'en entend qu'une version, il y en a au moins quatre de base : Cyrilique

            Oui, c'est galère ;)

            Le pire étant que si on se foire dans la prononciation, on peut dire un truc de manière non intentionnelle complètement à l'opposé :p

            Matricule 23415

            • [^] # Re: C'est fou...

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              C'est assez courant dans pas mal de langue les trucs mal prononcés qui donnent autre chose, par exemple "sheet", j'en ai fait l'expérience. Si tu fais un "i" court ben, tu ne dis pas tout à fait la même chose.

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

              • [^] # Re: C'est fou...

                Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 15/12/20 à 18:35.

                Salut,

                C'est vieux comme un phoque ;)

                Matricule 23415

            • [^] # Re: C'est fou...

              Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 15/12/20 à 18:46.

              Quels sont les deux autres ? ч ?

      • [^] # Re: C'est fou...

        Posté par  . Évalué à 4.

        C'est déjà un problème pour une bonne partie des français qui ne font pas la différence entre le son "un" et le son "ain".

        "Demain" et le chiffre "Un" ne sont pas du tout le même son dans ma bouche et dans mon oreille, mais quand je le dis à certains autres français, ils ne le croient pas et certains n'arrivent même pas a entendre la différence.

        A l'époque des textos cher, certains écrivaient "2m1" pour dire "demain", et selon moi ça ne fonctionnait pas vraiment.

        Longtemps j'ai cru que la ville de "Melun" s'écrivait "Melin" car les gens de là bas prononcent les "un" comme des "ain".

        • [^] # Re: C'est fou...

          Posté par  . Évalué à 3.

          Oui ! Merci ! J'avais même fait une vidéo à l'époque juste pour en faire la démonstration sur LinuxFR. Pareil pour "lundi", ce n'est pas "laindi". Et ma femme qui a grandi à Paris est incapable de le prononcer correctement…

          • [^] # Re: C'est fou...

            Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 15/12/20 à 19:51.

            "Correctement", tu y vas fort :)

        • [^] # Re: C'est fou...

          Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 15/12/20 à 17:13.

          Ce n'est pas un problème car ce sont des particularité régionales. Et ce n'est pas parce que tu fais une différence que ta manière est la plus correcte. D'ailleurs en phonétique c'est la même voyelle nasale.

          Bref ils ne font pas faux, tu ne fais pas faux non plus. Il n'y a simplement pas de vérité absolue.

          • [^] # Re: C'est fou...

            Posté par  . Évalué à 3.

            Eh bien justement non, ce n'est pas la même chose en phonétique:
            "un" s'écrit [œ̃]
            "in" s'écrit [ɛ̃]
            Et leur prononciation est bien différente même si le français dit "parisien" tant à faire disparaître cette différence.

            Pour ces français (qui ont perdu cette distinction, qui n'était pas un régionalisme mais qui est quelque chose qui tant à disparaître aujourd'hui) "brin" sonne comme "brun".

            Mais leur phonétique est différente:
            - [brin \bʁɛ̃](https://fr.wiktionary.org/wiki/brin)
            - [brun \bʁœ̃](https://fr.wiktionary.org/wiki/brun)

            Mais bon, j'ai rien à dire de ce côté là, dans ma région "avoir la cote" et une "côte de bœuf" se prononce pareil, et je ne parles pas d'"une fée" et "un fait", que je prononce aussi pareil…

            • [^] # Re: C'est fou...

              Posté par  . Évalué à 3.

              ben tu vois j'ai vu écris |ɛ̃| dans certains dictionnaires pour un.

              Mais bon passons, pour moi ça reste du régionalisme comme ton absence de différence entre fait et fée. J'ai vécu 18 ans en Suisse et contrairement à ce que croient beaucoup de français il n'y a pas un accent Suisse mais des accents bien différents entre chaque cantons, voir vallées et même dans certains cas on arrive à connaitre le village d'origine du locuteur.

              Pour autant le parlé français du village de Chiboz (tiens prononcez le celui-là qu'on rigole) en Suisse n'est pas moins français et correcte que le français de Fort de France, de Bamako, de Gatineau au Québec ou de n'importe quelle ville de la métropole.

              • [^] # Re: C'est fou...

                Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 15/12/20 à 21:53.

                Pour autant le parlé français du village de Chiboz (tiens prononcez le celui-là qu'on rigole) en Suisse n'est pas moins français et correcte que le français de Fort de France, de Bamako, de Gatineau au Québec ou de n'importe quelle ville de la métropole.

                Tu as raison, mon "correctement" est un poil exagéré. Disons que je suis à fleur de peau sur ce sujet car ma femme (née à Paris, parlant le français parisien) prend plaisir à moquer les régionalismes (de Fort-de-France, chez moi, et ceux des Québécois, où l'on vit actuellement). Persuadée qu'elle est, que le seul bon français est celui de Paris. La différence entre "un" et "in", marquée dans le dictionnaire, est un bon moyen pour moi de lui prouver que non les parisiens ne parlent pas mieux le français que les autres…
                De plus l'exemple donné plus haut du langage SMS où je lisais "a 2m1" alors "deumun" ne veut rien dire pour moi m'a bien saoulé à l'époque. Bref nous sommes d'accord, il n'y a pas un français plus correct qu'un autre.

                Par contre je me demande où placer la frontière. Au Québec mon fils apprend des expressions qui sont des fautes indéniables ailleurs, et je pense à quand il retournera à l'école à FdF. Exemple : "je vais au médecin" ou encore "tu viens tu me chercher ?" . Ça m'écorche les oreilles et lui me répond invariablement "c'est comme ça qu'on dit ici". Là ce n'est plus de la prononciation, plutôt de la grammaire, et ça me dérange de l'entendre utiliser des formules qui m'auraient valu beaucoup de points en moins dans une rédaction !

                Je pense également au mot "genre" qu'on voit de plus en plus souvent écrit "jore" parce que c'est ce qu'entendent les gens. Il se pourrait bien que cette erreur (parmi d'autres) finissent par entrer officiellement dans la langue ! Comme "apron" en anglais qui vient du français "napperon" mais les gens entendaient le 1er n comme étant la liaison "an aperon" plutôt que "a naperon". Ou mon fils, encore lui, qui a inventé "une étoilette" à cause de "les toilettes" => "l'étoilette."

                Bref si demun il faut écrire lindi je m'y ferai. Je trouve ces histoires d'évolution de la langue passionnantes, même si parfois mes oreilles ont du mal à l'accepter.

                [EDIT] Oups, je m'aperçois que la 1ère partie de mon commentaire était plutôt pour ElVirolo plus haut.

                • [^] # Re: C'est fou...

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  "tu viens tu me chercher ?"

                  en Normandie ça passe et dans le Ch'Nord t'as le dérivé "tu viens t'y me chercher ?" ;-)

                  Bref si demun il faut écrire lindi je m'y ferai.

                  bah, si t'as résisté au SMS, tu peux relire Blake_et_Mortimer notamment l'album où ils se retrouvent avec des panneaux écrits comme à l'oral (je ne me rappelle plus lequel :D)

                  • [^] # Re: C'est fou...

                    Posté par  . Évalué à 4.

                    bah, si t'as résisté au SMS, tu peux relire Blake_et_Mortimer notamment l'album où ils se retrouvent avec des panneaux écrits comme à l'oral (je ne me rappelle plus lequel :D)

                    "Le piège diabolique", avec un panneau indicateur du métro "direcsion pari santr", ou les tags:
                    le piege diabolique

                  • [^] # Re: C'est fou...

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    en Normandie ça passe et dans le Ch'Nord t'as le dérivé "tu viens t'y me chercher ?" ;-)

                    J'ai compris récemment que le 2e "tu" n'était pas le pronom personnel. Depuis je l'accepte bien mieux ! Parce que dans "On mange tu au resto" ça avait l'air franchement débile. Moi ? Nous ? Qui !? Ça aurait été plus simple si le "ti" n'avait pas glissé vers "tu".

                    http://www.entouscas.ca/2012/01/du-tu-interrogatif-en-francais-quebecois-deboulonnage-de-mythe/

                • [^] # Re: C'est fou...

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Tu as raison, mon "correctement" est un poil exagéré. Disons que je suis à fleur de peau sur ce sujet car ma femme (née à Paris, parlant le français parisien) prend plaisir à moquer les régionalismes (de Fort-de-France, chez moi, et ceux des Québécois, où l'on vit actuellement). Persuadée qu'elle est, que le seul bon français est celui de Paris. La différence entre "un" et "in", marquée dans le dictionnaire, est un bon moyen pour moi de lui prouver que non les parisiens ne parlent pas mieux le français que les autres…
                  De plus l'exemple donné plus haut du langage SMS où je lisais "a 2m1" alors "deumun" ne veut rien dire pour moi m'a bien saoulé à l'époque. Bref nous sommes d'accord, il n'y a pas un français plus correct qu'un autre.

                  Dans ce cas, je soutiens, tactiquement, ton usage de "correctement" :)

                  J'ai fréquenté quelques français quand je vivais à Montréal, et j'ai trouvé insupportable l'arrogance avec laquelle certains traitaient le français du Québec. Ce qui m'a gêné étaient moins la moquerie et la posture de surplomb que la certitude, vissée au corps et complètement infondée, que cela avait une valeur quasi-scientifique. Que l'on se moque, en faisant abstraction du fait que c'est extrêmement irrespectueux, est une chose. Que l'on soit persuadé (presque naïvement, dans certains cas) d'avoir raison, alors que ça n'a aucun sens, en est une autre.

                  • [^] # Re: C'est fou...

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                    l'arrogance avec laquelle certains traitaient le français du Québec

                    bah, arrête ton char, doit bien yavoir un stationnement dans lequel le parquer :-)

                    Que l'on soit persuadé (presque naïvement, dans certains cas) d'avoir raison, alors que ça n'a aucun sens, en est une autre.

                    bah le français il applique simplement 2 règles :

                    1. il a toujours raison
                    2. se référer à la 1ère règle sinon

                    :-)

                    j'ai bossé 4 ans avec un québécois, c'était sympathique. J'en ai étonné d'autres (canadiens) à leur indiquer d'arrêter de jurer autant (oui, je faisais partie des rares personnes à entendre leur « Chriss' » à tout bout de champ, tout comme un français ponctue ses phrase d'un « 'tain » en permanence et d'un « euh » à chaque bout de phrase quand il parle anglais :p)

                    Comme tu l'indiques, quasi chaque région en France a déjà ses idiomes et accents préférés, c'est un enrichissement mutuel que d'en discuter plutôt que de le moquer, c'est clair.

                  • [^] # Re: C'est fou...

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    la posture de surplomb que la certitude, vissée au corps et complètement infondée, que cela avait une valeur quasi-scientifique.

                    Notons que les québécois ont exactement le même défaut : le bon français c'est le leur. Soit-disant parce qu'ils évitent tous les anglicismes. Mais dans le même temps chez eux un spectacle annulé est cancéllé et si ta tenue de sport est assortie on te dira que tes espadrilles (baskets) matchent ton outfit.
                    J'ai aussi souvenir de mon institutrice de primaire qui nous disait (à Fort-de-France) que les parisiens ne parlaient pas correctement parce qu'ils mangent les mots.

                    Bref autant il n'y a pas "un bon français", la certitude d'avoir le bon est partagée par tous les francophones ;-) Et je suis sûr que ça marche aussi avec l'anglais d'Oxford vs celui de Canberra.

                    • [^] # Re: C'est fou...

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Notons que les québécois ont exactement le même défaut : le bon français c'est le leur. Soit-disant parce qu'ils évitent tous les anglicismes. Mais dans le même temps chez eux un spectacle annulé est cancéllé et si ta tenue de sport est assortie on te dira que tes espadrilles (baskets) matchent ton outfit.

                      À ceci près que la langue des classes supérieures (et la langue académique notamment) tend beaucoup plus à ressembler au français de France que celle des classes populaires - et que l'usage des anglicismes est plus fort à Montréal qu'ailleurs (sauf dans les villes situées à la frontière de l'Ontario). Une conversation courante entre un Français et un universitaire de Québec verra, dans un certain nombre de cas, peu de différences, accent mis à part.

                      Il y a tout de même une hiérarchie (socialement) objective en faveur du français de France.

                      Et je suis sûr que ça marche aussi avec l'anglais d'Oxford vs celui de Canberra.

                      Il y a effectivement une hiérarchie très forte entre les accents en anglais, tant au niveau national (il existe bien plus d'accents différents au Royaume-Uni qu'en France) qu'international. La différence par rapport au français, c'est qu'il a une dimension moins normative. On se réfère beaucoup moins au canon de la langue - on ne va presque jamais corriger son interlocuteur au nom d'une règle surplombante, par exemple. La hiérarchie (notamment de classe) est extrêmement forte, mais la règle n'est pas, ou beaucoup moins, ancrée dans le marbre.

        • [^] # Re: C'est fou...

          Posté par  . Évalué à 2.

          A l'époque des textos cher, certains écrivaient "2m1" pour dire "demain"

          Encore c'est une abréviation, on peut imaginer (avec un petit effort) que pour les besoins on ait légèrement dérivé volontairement… pourquoi pas… Mais la faute qu'on voit passer régulièrement qui consiste à écrire "comme même" au lieu de "quand même", ça pique les oreilles plus que les yeux !!!

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Qui est l'auteur du crime ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Ils sont passé où les sondages ? Qui ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Quand est-ce qu'ils reviennent ?

  • # Et pour les options de ligne de commande ?

    Posté par  . Évalué à 2.

    Vous dites "moins" ou "tiret" ?
    J'ai tendance à dire "moins" même s'il semble plus correct de dire "tiret".

  • # le coup du cloud

    Posté par  . Évalué à 3.

    Et Cloud ( comme dans " infonuage") :
    - Klaoud (a l'américaine)
    - Claude (comme le prénom)
    - Kloude (a la française)
    - Glaude (a la soupe aux choux)
    - Clou (comme à Saint-cloud)

  • # Alphabet phonétique

    Posté par  . Évalué à 6.

    Y a vraiment des gens qui le connaisse au point de prononcer facilement [ɛʁ.sɛ̃k] sans devoir faire une heure de recherche wikipédia sur chaque symbole?

    Vous avez appris ça où ?

    • [^] # Re: Alphabet phonétique

      Posté par  . Évalué à 2.

      À l'école normalement. Mais bon avec les années j'ai oublié.

      • [^] # Re: Alphabet phonétique

        Posté par  . Évalué à 2.

        Pour le français, à l'école, mais tout ne me reste pas en tête.
        Pour l'anglais (je suis franco-britannique), je ne l'ai jamais appris, donc je procède par déduction, mais c'est dur - et je ne remercierai jamais assez le seigneur de ne pas m'avoir condamné à apprendre l'anglais comme une langue étrangère. Disons-le clairement, c'est une langue littéralement impossible à prononcer correctement pour un locuteur de langue romane.

    • [^] # Re: Alphabet phonétique

      Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 15/12/20 à 08:43.

      Bah, ça se prononce comme ça s'écrit…

      • Y.
    • [^] # Re: Alphabet phonétique

      Posté par  . Évalué à 2.

      Pour ma part, j'ai commencé en partie à la petite école, quand on apprend comment prononcer les lettres et les digraphes. Ensuite avec les dictionnaires papiers car j'appartiens à une époque où on vous encourageait à chercher la signification et/ou la prononciation des mots dans le L/R/etc pour le français. J'ai gardé cette habitude pour toutes les autres langues (en commençant par l'anglais) et ai donc découvert d'autres caractères IPA et diverses subtilités.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Autrement ?

    Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 15/12/20 à 13:25.

    C'est pas un peu bizarre d'appeler rsync "autrement" ?

    • [^] # Re: Autrement ?

      Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/12/20 à 23:10.

      Ce serait plus bizarre de l'appeler sans options je trouve.
      Perso je l'appelle presque toujours les options -av, mais parfois aussi autrement (en ajoutant l'option --progress par exemple).

    • [^] # Re: Autrement ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

      Y'en a bien qui disent "Pains au chocolat" alors qu'ils voulaient dire "Chocolatines"…

      :)

  • # projet de prononciation wiktionary

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Plutôt que d'écrire des journaux jouant sur le comique de répétition^Wprononciation
    il y a un projet au niveau du wiktionary
    https://fr.wiktionary.org/wiki/Wiktionnaire:Demandes_de_prononciation_audio

  • # air clone !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Je le prononce aire clone, car je fais maintenant mes sauvegardes sur du S3 !

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.