Journal Les SSD

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
22
27
juil.
2011

Bonjour les amis,

Constatant une fois de plus que les disques durs, ça rame et ça meurt, je m'interesse un peu au sujet des SSDs. Un rapide sondage d'opinion sur la tribune a fait ressortir des sentiments variés, certains trouvent que c'est un truc sans interet, pour bobo geek friqué, alors que d'autres ne jurent plus que par les SSDs et affirment ne plus être capable d'utiliser un ordinateur sans SSD. D'autre part on lit ici ou là des histoires terribles avec des SSD qui tombent massivement en panne au bout de quelques jours, qui subitement perdent 99.9% de leur capacité ou qui necessitent une mise à jour du firmware tous les 10 jours. Sans parler des histoires de TRIM et de garbage collection.

Bref c'est compliqué, alors je m'interesse à VOTRE opinion, chers lecteurs de linuxfr, sur les SSD. Est-ce une technologie mature et prête pour le desktop, ou faut-il attendre encore un an ou deux, que les firmwares se stabilisent et que la qualité s'améliore ?

  • # Sondage?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Pourquoi tu fais pas tout simplement un sondage?

    Pour moi, le SSD ça reste cher pour ce qu'on a y gagner et cela ne me semble pas plus fiable qu'une clef USB parfois alors je préfère m'en passer pour l'instant.

  • # l'année du desktop !

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Est-ce une technologie mature et prête pour le desktop, ou faut-il attendre encore un an ou deux, que les firmwares se stabilisent et que la qualité s'améliore ?

    Un peu comme linux quoi...

    • [^] # Re: l'année du desktop !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Linux prêt pour le desktop, je dois l'entendre depuis plus de 10 ans déjà.
      En fait, c'est devenu un mythe urbain le « Linux prêt pour le desktop » qu'on se raconte chaque année devant un feu de bois aux RMLLs pour se faire peur « Et là! UN END-USER !!! » « AAAAAAAAHHHHHH ! »

      • [^] # Re: l'année du desktop !

        Posté par . Évalué à 5.

        Linux prêt pour le desktop, je dois l'entendre depuis plus de 10 ans déjà.

        Et bien ça dépend beaucoup de ce que tu entends par "prêt pour le desktop"!
        Si par ça tu entends: je peux faire du développement avec vi et gcc, oui il est prêt depuis longtemps..

        Si pour toi, c'est "il y a plein de jeux 3D d'un niveau comparable à ce qui existe sous Windows", bin non il n'est pas prêt (oui je connais Wine)..

        Pour les SSDs, c'est pareil c'est plutôt subjectif, personnellement je pense que si tu as 1) suffisamment de RAM (à partir d'un certain niveau ça n'aide plus beaucoup), 2) un disque dur rapide mais que ton ordinateur ne te semble toujours pas assez réactif (et que le CPU n'est pas en cause) alors ta seule option réaliste est le SSD..

        • [^] # Re: l'année du desktop !

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Et bien ça dépend beaucoup de ce que tu entends par "prêt pour le desktop"! Si par ça tu entends: je peux faire du développement avec vi et gcc, oui il est prêt depuis longtemps..

          J'ai vaguement dans l'idée que ce n'est pas spécialement à ça qu'il pensait…

          Si pour toi, c'est "il y a plein de jeux 3D d'un niveau comparable à ce qui existe sous Windows", bin non il n'est pas prêt (oui je connais Wine)..

          À mon avis c'est encore raté…

          Prêt pour le desktop veut certainement dire:
          - disposer d'une suite logicielle bureautique plausible (un traitement de texte, un tableur, un logiciel de messagerie, un calendrier et un carnet d'adresses);
          - disposer d'un navigateur web;
          - disposer d'un gestionnaire de fichiers;
          - pouvoir utiliser une connexion internet si elle existe, notamment pour envoyer et lire ses emails;
          - pouvoir utiliser une imprimante des clefs usb, des cd/dvd-rom et pourquoi pas des disquettes.

          • [^] # Re: l'année du desktop !

            Posté par . Évalué à 10.

            En fait, Linux est prêt pour le desktop depuis très longtemps. Ce qui manquait, c'est la définition de desktop.

            • [^] # Re: l'année du desktop !

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Ben c'est parce que les gens confondent « être prêt » et « être majoritairement adopté, diffusé, installé, promu... »
              C'est une question de « culture » de masse, c'est tout.

  • # Bureau ok

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour l'utilisation bureautique, c'est au point. Pour une utilisation intensive sur serveur, les Intel tiennent le coup, les autres tombent tous en panne assez rapidement et sans prévenir.

    • [^] # Re: Bureau ok

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Et pourtant même intel semble avoir de temps en temps des petits soucis: http://www.pcinpact.com/actu/news/64806-intel-ssd-320-series-8-mo.htm

      Une question que je me pose c'est "est-ce vraiment si compliqué de faire un firmware de ssd qui ne soit pas truffé de bugs sachant que c'est quand même pas mal embetant d'avoir un disque qui buggue, qui se brique ou qui perd les données le premier samedi du mois ?". Comme ça a froid on pourrait se dire que non, mais comme tous les constructeurs passent leur temps à mettre a jour le firmware de leurs ssd..

      • [^] # Re: Bureau ok

        Posté par . Évalué à 10.

        Les firmwares de SSD sont compliqués parce qu'ils font beaucoup de chose.

        Le SSD n'a pas grand chose à voir avec le disque dur; or afin de pouvoir l'utiliser en lieu et place d'un disque, il est muni d'une couche de compatibilité plutôt considérable destinée à le faire passer et dialoguer comme un disque dur ordinaire. Cette couche est destinée à faire croire que les secteurs font 512 octets, qu'on peut ré-écrire le même tant que l'on veut (surtout ceux situé là ou la FAT se trouve habituellement), que l'écriture peut se faire sur n'importe quel secteur sans surcoût, qu'il n'est pas nécessaire de recycler les secteurs inutilisés...

        Les développeurs du kernel souhaitent avoir un accès plus réaliste au SSD et court-circuiter cette couche d'émulation qui fait son travail moins bien que l'OS ne pourrait le faire; mais ils n'ont pas obtenu gain de cause auprès des fabricants. Ceux-ci veulent vendre du matériel prêt à brancher sur les OS d'aujourd'hui, et pas un truc qui ne fonctionnera que dans 2 ans.

        • [^] # Re: Bureau ok

          Posté par . Évalué à 10.

          Ceux-ci veulent vendre du matériel prêt à brancher sur les OS d'aujourd'hui, et pas un truc qui ne fonctionnera que dans 2 ans.

          L'un n'empêche pas l'autre.
          En indiquant comment changer le firmware et en publiant les spécifications internes (afin de permettre l'écriture from scratch d'un nouveau FW), et/ou en proposant le firmware sous licence libre.

          Finalement, si le firmware en vient à faire de l'optimisation, à nécessiter des mises à jour, à présenter des bugs bloquants, c'est qu'il prend une place suffisamment importante pour qu'on s'inquiète de sa licence et de la possibilité d'avoir accès à son code source.

          Ça ne sert pas à grand chose d'avoir une couche de logiciel libre, si elle tourne sur du matériel "boîte noire" totalement fermé, (et accessoiremement si elle sert à accéder à du "Cloud Computing" tout aussi opaque).

          Une tranche de firmware proprio by Intel, une petite tranche de Linux, une tranche de Google, j'appelle pas ça "être libre".

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Bureau ok

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            En indiquant comment changer le firmware et en publiant les spécifications internes (afin de permettre l'écriture from scratch d'un nouveau FW), et/ou en proposant le firmware sous licence libre.

            Même pas. Il suffirait d'une option pour débrayer.

            • [^] # Re: Bureau ok

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Difficile, il faudrait une interface complètement différente du SATA (permettant par exemple le parallélisme, ce que font les contrôleurs du SSD en parlant à plusieurs NAND à la fois).

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: Bureau ok

                Posté par . Évalué à 2.

                Pas certain, il y a déjà le Native Command Queuing. Par contre, je ne sais pas quelle est la taille maximale d'un bloc.

                • [^] # Re: Bureau ok

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Certain au contraire : les commandes SATA fournissent une interface par blocs. Les mémoires flash fonctionnent différemment, avec des blocs pour la lecture, des blocs beaucoup plus gros pour l'effacement, et rien d'habituel pour l'écriture (il faut effacer intégralement un gros bloc, puis écrire par petits blocs).

                  • [^] # Re: Bureau ok

                    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                    Voilà. J'avais vu des choses intéressantes de la part de quelqu'un qui travaillaient sur des systèmes de fichiers adaptés aux SSD, mais le problème c'est qu'il n'y a a aucun matériel adapté que tu peux acheter pour le faire fonctionner.

                    À cause des problèmes de compatibilité des OS propriétaires, on se retrouve bloqué à plein de trucs : le BIOS, le x86, les SSD qui miment des disques durs… :(

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                  • [^] # Re: Bureau ok

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Il ne me semble pas que ce soit rédhibitoire: l'effacement d'un bloc ne nécessite pas de transmettre des données:

                    • On lit et on écrit des blocs de taille fixe, par exemple 4Ko, les systèmes de fichier aiment bien ça (Un rapide parcours de la norme SATA 1 semble dire que l'on pourrait échanger des paquets jusqu'à 8Ko). Pour l'écriture, les CRCs des SSD ne sont probablement pas fait sur de plus gros blocs vu qu'ils travaillent déjà comme cela.
                    • On envoi une commande d'effacement de macro-bloc lorsqu'on veut faire du ménage. Un peu comme la commande TRIM mais avec une grosse granularité.

                    Si on veut faire le wear leveling au niveau de l'OS, on peut aussi définir des commandes qui vont remonter le nombre d'usage de chaque cellule. Certains SSD le font déjà.

                    La question à laquelle je répondais portait sur le multiplexage des requêtes; en particulier pouvoir lancer un ordre d'effacement ou une écriture, opérations un peu lente, tout en continuant à faire des lectures. Et le NCQ permet déjà de lancer plusieurs requêtes en parallèle. (Au passage la norme 3.1 permet maintenant de faire un TRIM sans vider la queue).

                    • [^] # Re: Bureau ok

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      En effet, ce sont des améliorations assez intéressantes. Du coup, les constructeurs devraient vraiment pouvoir permettre de "débrayer".

                      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

              • [^] # Re: Bureau ok

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Il suffirait de vendre les SSD non pas en interface SATA, mais en interface PCI-express. La bande passante est très bonne (8Gb/s sur du PCIe 1x v3.0), n'est pas limitée par des technologies de disque dur style SATA, etc.

                En plus du hard à faire, il faut en plus monter une équipe de dev pour les drivers Windows et pour Linux on profite du Linux Driver Project.

                Dans un premier temps on cible le marché pro/serveur où l'intérêt sera sans doute le plus grand.
                On envoit aussi quelques samples à des magazines d'informatique (style Anandtech histoire de faire du buzz, avec un peu de chance quelques particuliers seront intéressés aussi et ça pourrait se retrouver dans de plus en plus de machines.

                • [^] # Re: Bureau ok

                  Posté par . Évalué à 7.

                  C'est déjà le cas.
                  C'est le principe de IO Accelerators qui sont vendus par Fusion IO ou encore HP entre autres.
                  C'est aussi ce qui est utilisé sur certaines baies de stockage (par exemple les cartes Flash Cache, anciennement PAM chez NetApp).

                  On a alors des perfs assez édifiante (jusqu'à 200 000 IO par seconde), à mettre en relation avec les 80-100 IO/s d'un disque SATA 7200rpm.

                  Par contre, ça coûte un bras (genre 6000€ pour 160Go, et ça monte à plus de 20 000€ en prix liste).

                  *Sano*

                  • [^] # Re: Bureau ok

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Et ça a une fiabilité déplorable. Pire que les pire SSD sur SATA.

                    • [^] # Re: Bureau ok

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Tu as des sources ou des exemples ?
                      Parce que j'ai plusieurs clients qui utilisent ça depuis plusieurs mois/années, sans souci particulier.

                      Il faut savoir que pour ce genre de matos pro, la volumétrie réelle du stockage est 2 à 3 fois plus importante que la volumétrie présentée (pour pouvoir invalider les blocs endommagés ou en sursis sans réduire la taille du disque).
                      De plus, de nombreux système de détection et de prévention d'erreurs sont présents sur ce type de matos, rien à voir avec le matériel grand public.

                      Enfin, et c'est juste un indicateur, tout ça dispose d'une garantie standard avec remplacement de 3 ans, comme la plupart des matos pro (sauf le stockage en SATA), donc ça laisse à supposer que la fiabilité ne doit pas être si pourrie que ça (ok, une partie du prix est peut être là pour payer la garantie, mais quand tu connais les remises qui se pratiquent dans le milieu)...

                      *Sano*

                      • [^] # Re: Bureau ok

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        J'ai des exemples, l'utilisation qu'on en fait sur nos serveurs au boulot. On en a systématiquement en rechange et je ne pense pas qu'un seul de nos SSD PCI-E n'ait tenu plus d'un an.

                      • [^] # Re: Bureau ok

                        Posté par . Évalué à 1.

                        tout ça dispose d'une garantie standard avec remplacement de 3 ans, comme la plupart des matos pro

                        Tous les disques durs grand public sont garantis 3 ans. Les VelociRaptor sont même garantis 5 ans.

                      • [^] # Re: Bureau ok

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Dans le cas du fusionIO par exemple, leur perf énorme était dans un mode de cache, c'est à dire qu'il considérait que l'écriture était terminée, une fois la donnée en cache. Cela pause d'énorme problème en cas de coupure de courant.

                        Le mode classique était beaucoup moins impressionnant.

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: Bureau ok

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          Je suppose qu'il y a une batterie intégrée, justement ? C'est à peu près le seul intérêt du RAID hardware de nos jours : mentir sur l'écriture sans mettre en danger les données.

                          D'ailleurs les SSD haut de gamme ont souvent une sorte de batterie intégrée pour pouvoir faire la même chose en interne.

                          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # LA VRAIE QUESTION

    Posté par . Évalué à 9.

    Si le ssd n'est pas un disque dur, est-ce un disque mou ?

    Je vous remercie.

    • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      non c'est un carré dur.

    • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

      Posté par . Évalué à 10.

      Juste au cas où, le mot de disque dur (dont le disque est en verre) a surgi après celui de disque souple (ou disquettes, dont le disque est un film polymère souple). La notion de disque n'existe que pour l'enregistrement rotatif, alors que SSD sont un enregistrement matriciel.

      • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et alors? On peut très bien faire une matrice de mémoires ronde si on veut (et qu'on est un peu con en passant, mais c'est un autre problème).

        Non, je propose "forme plate"

        • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

          Posté par . Évalué à 2.

          De toute façon les puces sont faites sur des plaques de silicium rondes, donc une plaque entière fait un disque dur de mémoire.

          Il me semble que des essais ont déjà été fait pour faire une mémoire avec un plaque entière, mais c'est resté à l'état de démo technologique.

          • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Les plaquettes de Silicium sont rondes surtout parce que ça nous arrange de les faire comme ça.
            Les motifs qu'on met dessus sont bien rectangulaires, et du coup on gaspille pas mal de place, mais encore une fois: ça nous arrange de les faire rectangulaires.

      • [^] # Re: LA VRAIE QUESTION

        Posté par . Évalué à 2.

        dont le disque est en verre

        ? ? !

        • [^] # Verre

          Posté par . Évalué à 2.

          dont le disque est en verre

          ? ? !

          J’ai lu quelque part que le disque est en verre, recouvert d’une couche métallisée pour l’enregistrement des données. C’est ce qui lui donne l’aspect métallique.

          D’où un risque de bris en cas de chute brutale ! (Et là, pour récupérer les données...)

          Après, si tu veux vérifier, le seul moyen, c’est d’en démonter un et de casser le disque (fait gaffe à ne pas recevoir d’éclat de verre dans les yeux)...

          Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

          • [^] # Re: Verre

            Posté par . Évalué à 3.

            Cela dépend des marques, certain sont en verre, en céramique ou en métal.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Verre

              Posté par . Évalué à 1.

              Et tu sais quelle marque fait quoi ?

              Parce que du coup, pour un disque externe ou un portable, j’aurais une nette préférence pour le métal...

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Verre

                Posté par . Évalué à 4.

                Je ne me rappelle plus. Mais pour avoir ouvert et détruit des disques dures, certains cassaient comme du verre (genre explosion d'un CD), d'autres était comme en acier, mais beaucoup plus dure à tordre. De mémoire, je crois que c'était des Seagates et des IBM.

                "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Verre

            Posté par . Évalué à 4.

            Pour en avoir démonté un paquet pour faire joujou avec les plateaux et les aimants, je n'en ai pas vu en une autre matière que le métal.
            Ils descendent très bien les escaliers :-)

            Wikipedia indique que les disques récents sont de plus en plus souvent en verre ou céramique. Ca m'intéresse.
            N'ayant pas démonté de disque récent je ne peux infirmer cela, mais j'ai un doute. La céramique coûte cher pour obtenir un bon état de surface. Pour le verre je ne sais pas.
            Quelqu'un est déjà tombé sur un disque dont les plateaux ne sont pas en métal ?
            Si oui, les plateaux sont plus épais ?

  • # Crache ton billet vert !

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    J'ai envie de dire que c'est un peu bocoup comme ce qui s'est passé avec la norme S ATA. De la première à la dernière version, histoire de faire cracher un maximum de fric, le fabricant n'hésitera pas un seul instant à sortir un produit malgré toutes les erreurs et les horreurs du produit.

    J'vais faire comme souvent en ce qui concerne la nouvelle technologie, attendre au minima 2 ans histoire de voir où mène cette techno, sa fiabilité, son rendement. Car pour le moment, le SSD coûte cher et le bug plus que fréquent.

    Et puis franchement à quoi ça sert d'aller aussi vite ? Genre tu déplaces tous les jours 4 To de données ? Tu fais de la recherche ? Tu fais de la vidéo/graphisme ? (oui c'est mon côté troll qui parle)

    Avoir de la puissance de feu c'est bien mais encore faut-il en avoir l'utilité =) [mode troll=off]

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Et puis franchement à quoi ça sert d'aller aussi vite ? Genre tu déplaces tous les jours 4 To de données ? Tu fais de la recherche ? Tu fais de la vidéo/graphisme ? (oui c'est mon côté troll qui parle)

      Non, simplement du développement. Et diviser le temps de compilation par au moins 2, miam.

      • [^] # Re: Crache ton billet vert !

        Posté par . Évalué à 5.

        Pour cet aspect il est peut être intéressant de faire toute la compilation en RAM (vu le prix de celle ci actuellement) ça ira encore plus vite :)

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et puis franchement à quoi ça sert d'aller aussi vite ?

      « 512 KB RAM ought to be enough for everybody ! »

      Sinon, j'utilise un ordinateur qui doit lancer ses applications depuis une unité de stockage: donc un disque dur. Donc oui, aller plus vite c'est mieux(c)(tm)

      Tu fais de la vidéo/graphisme ?

      Oui. Aussi.

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et puis franchement à quoi ça sert d'aller aussi vite ?

      C'est vrai quoi, avec ce super argument autant rester avec les vieux disque dur à 1 Mo/s max (si si, ça a existé...), ça sert à rien d'aller plus vite...
      A quoi ça sert? A ne pas attendre que la machine fasse son boulot tient!

      Perso, je l'utilise en disque système + fichiers de programmations, l'OS démarre très vite (quand il doit démarrer, rare certes) et pour toute bidouille nécessitant des accès (cache navigateur web/ mail...), et à la compilation de petits fichiers le CPU doit bosser maintenant (avant, il attendait beaucoup).

      Le seul hic reste le prix, j'ai voulu la jouer "pas cher" et j'ai pris qu'un disque de 60 Go, et il est vite rempli entre l'OS (j'ai un OS qui garde 50 versions d'une lib pour la compatibilité, il grossit vite le bougre), les mails, le web, les fichiers de programmation avec l'historique... Tout ne passe pas sur le SSD, du coup je pleure quand je dois repasser au HDD pour la programmation.

      Ah et aussi : le bruit. un disque que ne "gratte" pas, c'est agréable.

      Bref, pour le moment mon idée est plutôt de partir sur l'achat d'un deuxième SSD de 128 Go, tant pis pour le prix.

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Il y a beaucoup d'opérations dont le goulot d'étranglement sont les entrées/sorties, car les processeurs sont maintenant très puissants. Actuellement il vaut mieux acheter un SSD à son ordinateur que mettre à jour son processeur.

      Et pour un ordinateur portable, c'est encore plus intéressant : c'est insensible aux chocs, ça ne chauffe pas et ça consomme moins. Et bien sûr, il démarre beaucoup plus rapidement qu'avec son disque dur souvent à 5400 RPM.

      Une installation de Linux tient dans pas grand-chose donc on peut se contenter d'un petit SSD et mettre ses grosses données sur des disques durs « économes ».

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

      • [^] # Re: Crache ton billet vert !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui mais n'est-il pas encore plus efficace de mettre plus de RAM avec le budget économisé sur le SSD?

        • [^] # Re: Crache ton billet vert !

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui. En tout cas il vaut mieux plus de RAM qu'un Momentus XT avec 4 pauvres Go de cache.

          Je m'explique : la RAM va garder, niveau lecture, tout ce qu'elle peut. Vu le prix de la RAM, on peut se permettre d'y mettre le maximum possible (8 Go pour ma part, c'est plus que mon /usr). Lancer une application que j'ai déjà lancé, faire un grep sur du code : instantané, car tout est en RAM.
          Bon, ça implique de redémarrer peu, bien sûr.

          En revanche, niveau écriture, la RAM ne va pas vraiment aider, sauf à modifier les options du noyau pour écrire le moins souvent possible, et avoir le bon système de fichiers (le passage de ext3 à ext4 a été plus que visible, pour ma part).

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Crache ton billet vert !

            Posté par . Évalué à 4.

            Je me demandais pourquoi cela n'existait pas encore.:)

            Le cache en flash peut simplement fonctionner uniquement pour masquer les déplacements de la tête de lecture ou lieu d'avoir un algo classique de LRU.

            "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Crache ton billet vert !

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Le probleme c'est que même avec 42Go de ram, ton Firefox continue a faire des fsync et autres moultes flush de ses diverses bases de données sqllite sur le disque à chaque clic de souris, du coup tu continues à pester parce qu'il n'est pas réactif du tout quand un autre process met le disque dur à contribution.

          • [^] # Re: Crache ton billet vert !

            Posté par . Évalué à 6.

            Il faut alors patcher linux pour mapper fsync() sur une fonction vide. :)

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Crache ton billet vert !

              Posté par . Évalué à 6.

              Il existe un LD_PRELOAD qui fait ça.

            • [^] # Re: Crache ton billet vert !

              Posté par . Évalué à 1.

              Il faudrait surtout que Firefox passe SQLite en mode asynchrone.

              Nan par ce que vous je sais pas mais moi, si mon navigateur crash et que je perd 10 minutes d'historique, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre…

              • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Nan par ce que vous je sais pas mais moi, si mon navigateur crash et que je perd 10 minutes d'historique, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre…

                Ce n'est pas le cas des gens "normaux". Si FF (ou autre) crashe, il faut retrouver exactement l'environnement avant le crash, sinon il y a un problème de convivialité.

                C'est voulu (et c'est très compréhensible pour le grand public, tout le monde n'est pas geek à accepter de perdre des données mêmes futiles).

                • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Pas besoin de faire des fsync pour ça ...
                  La seule utilité du fsync c'est si l'OS plante.

                  • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                    Posté par . Évalué à 2.

                    ou une coupure de courant. Mais pour les transactions, un fdone() qui signale la réalisation effective de l'opération d'enregistrement sans passe droit, ni priorité qui tue les performances globale serait bien mieux.

                    "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Même réponse ;-)
                    Quoi qu'il arrive, l'expérience utilisateur bonne c'est retrouver ses petits.
                    Sous Windows 7, c'est même les applis qui se relancent, avec les navigateurs de fichier sur les mêmes répertoires qu'avant le crash etc...

                    C'est voulu : que l'utilisateur ne soit pas impacté par un problème quand il y en a un (et même sous Linux, il y en des crashs, et si pas crash un câble électrique débranché ça arrive aussi)

                    C'est le genre de choix qui fait la différence entre un logiciel pour geek et un logiciel grand public.

                • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                  Posté par . Évalué à -5.

                  En attendnat, la concurrence s'en sort tres bien sans faire un fsync tous les 3 cycles cpu.

                  Faut dire, la concurrence ne prend pas 2Go de ram tous les 2 onglets, leur probabilité de crash est potentiellement moins elevee :)

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

              • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                Posté par . Évalué à 6.

                Espèce de geek qui ne sait pas ce qui est important dans la vie.... :)

                "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                Posté par . Évalué à 0.

                ça m'en touche une sans faire bouger l'autre…

                ça m'en cogne une sans faire bouger l'autre ;)

        • [^] # Re: Crache ton billet vert !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          La RAM ne fait pas tout, à un moment il faut quand même écrire sur une mémoire non volatile...

        • [^] # Re: Crache ton billet vert !

          Posté par . Évalué à 6.

          Oui mais n'est-il pas encore plus efficace de mettre plus de RAM avec le budget économisé sur le SSD?

          Et bien ça dépend: si ton appli fait des fsync a la pelle (Firefox..), ou au démarrage d'une application/du système, mettre plus de RAM ne t'aidera pas: un SSD si,
          mais il y a des cas ou plus de RAM est mieux qu'un SSD oui.

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu as raison la vitesse ne fait pas tout, il y a aussi la division par 10 de la consommation électrique et la chauffe bien moins importante.

      Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

    • [^] # Re: Crache ton billet vert !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Moi je vois un autre avantage du SSD: la tête de lecture ne s'écrase pas sur le disque en cas de vibration/choc.
      Pour ceux qui utilisent leur portable dans des environnements hostiles, c'est toujours ça de pris en plus!

      • [^] # Re: Crache ton billet vert !

        Posté par . Évalué à 3.

        Et ca résiste aux vibrations générées par un moteur de F1. Vieille histoire de Renault qui avait "du" acheter des SSD pour les portables "parce que quand on a le portable posé sur le ponton pendant que le moteur tourne, ca flingue le disque".

        • [^] # Re: Crache ton billet vert !

          Posté par . Évalué à 2.

          La doc du vertex2 le donne résistant à 1500G ce qui me fait totalement halluciné, et me laisse quelque peu dubitatif sur les conditions de mesures.

          Pour la consommation électrique les mesures sont aussi surprenantes, mais celles là j'y crois volontier :-) Par contre IRL je ne constate aucune différence visible sur l'autonomie. Cela a bien moins d'impact que d'utiliser un thème clair permettant de réduire au maximum la luminosité de l'écran... Haaa les écrans ...

          • [^] # Re: Crache ton billet vert !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            La doc du vertex2 le donne résistant à 1500G ce qui me fait totalement halluciné

            savais-tu qu'un chaton placé dans une machine à laver prend plus de 300 G pendant l'essorage, et qu'en plus, parfois, il survit ? http://local.stv.tv/aberdeen/news/263959-soggy-moggy-kitten-survives-washing-machine-cycle/

            • [^] # Re: Crache ton billet vert !

              Posté par . Évalué à 2.

              Soit il manque un smiley, soit tu es naïf.
              Je préfère la seconde option :-)

              Si tu as 10 kg de linge dans ta machine à laver. Que les 10 kilos sont inéquitablement répartis sur le tour, par exemple il y a un déséquilibre de seulement 1 kg sur un endroit. A 300G ça fera juste une force équivalente à 300 kg.
              Le lest en béton de la machine ne va pas la retenir longtemps.
              Sans parler de la force appliquée sur la trappe du tambour.
              Etc.

              • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Sauf que les 300G, c'est sur la périphérie du tambour. Et ton kilo supplémentaire ne sera sur la périphérie mais répartie entre le centre et la périphérie et il n'y aura pas une force aussi grande.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Crache ton billet vert !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le linge ne reste pas au centre. Mais quoi qu'il en soit, s'il y a un balourd d'un kilo sur le bord (facile lorsque ce n'est pas encore essoré), linge au centre ou pas c'est kif kif.

                  Une bonne machine à laver tourne à 1200 tours par minute. Diamètre de 45 cm donc ça donne... 355 G
                  Ha ben merde :-)

          • [^] # Re: Crache ton billet vert !

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Méfie-toi de ce genre d'annonce:
            1500G en choc, ce n'est PAS beaucoup.
            Prend ton téléphone portable. Pose-le un peu brutalement sur une table en béton. Il ne va pas casser, mais il vient de prendre plusieurs milliers de G!

            Test en chute libre de composant sur une surface en béton:
            C'est un truc qu'on a fait dans mon ancienne boite. On a mesuré ce que ça faisait avec un accéléromètre de référence (pas le genre qu'on trouve dans les téléphones...):
            chute de 30cm de haut sur béton: 5000G.
            Pas mal, non?

            Donc finalement, 1500G, je dirais que c'est pas tant que ça, et ce qui sauverait ton disque dur en cas de choc du PC, c'est plutôt que le boitier va absorber une bonne partie de l'énergie.

            (PS: Les composants de mon ancienne boite on été qualifiés pour 50,000G).

            • [^] # Re: Crache ton billet vert !

              Posté par . Évalué à 7.

              Lorsqu'un téléphone tombe sur une surface dure, seule le point de contact avec la coque encaisse les 5000G. La déformation de la coque fait que le reste du téléphone n'encaisse que beaucoup moins.
              C'est le principe de la déformation du châssis pour les automobile afin de protéger le contenu de la boîte.

              Le truc classique est que si la coque subit 5000G car elle se comprime de 0,1 mm au moment de l'impact et qu'elle se déforme de 1 mm au total, alors le reste du téléphone ne subit "que" 500G.

              C'est pour cela que les tests se font avec des vibrations de plus ou moins grande amplitude.
              Par exemple 1000G sur une amplitude de 0,1 mm ne donne pas la même chose que 1000G sur 10 m.

  • # C'est du bon

    Posté par . Évalué à 9.

    Contrairement à ce qui a été dit plus haut, on a beaucoup à gagner avec un SSD. Je viens de changer mon disque système (un 7200rpm basique) contre un Crucial M4 128go, et je regrette pas du tout mon achat. Certes ça fait cher le Go (210€ le mien), mais pour une utilisation basique c'est le meilleur achat possible après la ram.
    Par exemple, j'ai divisé mon temps de boot par 2, la plupart des applications se lancent instantanément, le chargement dans les jeux est plus rapide, etc
    Pour la fiabilité, je vais pas en parler vu que ça fait même pas 2 semaines que j'ai un SSD.

    Et un petit retour en utilisation serveur: depuis février dans ma boîte on a un serveur HP avec 2 SSD HP de 60Go monté en raid 1 via la carte raid. Autant ça marche bien, autant les performances sont pas super. En testant avec bonnie++ sur ce volume de SSD, et en comparant avec un volume de HDD 15k rpm aussi en raid 1, les chiffres étaient très similaires...Maintenant, savoir si c'est la carte raid qui nous bride d'une façon ou d'une autre, j'ai pas cherché plus loin.
    Côté fiabilité, ce volume contient un tablespace PostgreSQL avec plus de 3 millions de lignes insérées chaque jour, et pour le moment les disques sont en vie.

    • [^] # Re: C'est du bon

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Par exemple, j'ai divisé mon temps de boot par 2, la plupart des applications se lancent instantanément, le chargement dans les jeux est plus rapide, etc

      Pareil pour moi sauf que ça a dû me coûter dix fois moins cher : j'ai choisi le SSD le plus petit possible, soit 30 Gio, dont j'utilise 10 Gio pour mon /, et dont 20 Gio sont perdus parce que je n'en ai pas besoin. /home sur un vrai disque dur, plus gros.

      • [^] # Re: C'est du bon

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai oublié de préciser je suis sur Windows. Avec un jeu comme Rift ou Mass Effect 2 qui prend chacun plus de 10go, c'est vite tendu. J'y ai mis aussi mes machines VirtualBox, ainsi qu'une petite partition avec une debian. Il me reste environ 50 go de libre, et encore j'ai du faire du ménage, avant j'avais beaucoup plus de jeux installés.

        • [^] # Re: C'est du bon

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Bah, je ne t'en veux pas, au contraire : il faut bien des windowsiens pour qu'ils achètent du matériel complètement overkill et fassent ainsi baisser le prix du matériel normal.

          • [^] # Re: C'est du bon

            Posté par . Évalué à 5.

            Sur portable tu n'a pas le loisir de mettre tout pleins de disques.

            Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

      • [^] # Re: C'est du bon

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        j'utilise 10 Gio pour mon /, et dont 20 Gio sont perdus

        Mets-y le swap.

        • [^] # Re: C'est du bon

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pas besoin de swap, j'ai 1 Gio de mémoire dont 750 sont déjà inutilisés.

          • [^] # Re: C'est du bon

            Posté par . Évalué à 3.

            L’intérêt du swap c’est aussi de décharger la RAM pour laisser de la place au cache disque. Je préfère voir xdm/login/sshd&co en swap plutôt que la liste des fichiers du ~/home/data, par exemple. Certes, avec un SSD ça doit être moins critique.

          • [^] # Re: C'est du bon

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Le swap sert pour l'hibernation (et donc encore pour un portable). Il vaut donc mieux avoir du swap sur le SSD et indiquer au noyau ne ne l'utiliser qu'en cas d'absolue nécessité avec mettant vm.swappiness = 1. C'est ce que je fais pour mon netbook.

      • [^] # Re: C'est du bon

        Posté par . Évalué à 6.

        Le SSD de 30 Go à 21€. Je veux bien que tu donnes le nom de ton fournisseur. Je cracherai pas contre ; je viens de regarder c’est pile ce qu’il me faut :/

      • [^] # Re: C'est du bon

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça dépend de votre usage, mais il faut faire attention, car la taille du SSD influe directement sur la vitesse d'écriture de celui-ci. Une valeur couramment avancée est à gamme identique, un doublement de la vitesse d'écriture pour un doublement de la taille. Cela dit pour un disque qui ne contient que l'installation d'un système et des applications, donc rarement écrit, ce facteur a peu d'importance.

  • # Disque système pour ordinateur de bureau

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'en ai mis un comme disque système pour un ordinateur de bureau (Debian stable comme système) et bien démarrage complet en moins de 15s (BIOS et tout compris). J'ai jamais vu défiler un init à cette vitesse.
    Par contre le /home sur des disques classiques en RAID. Le système, c'est pas grave si on le perd, il est disponible sur des serveurs répartis sur tout le globe et les données, ça va bien assez vite pour rester sur une technologie fiable et éprouvée.

    J'ai monté cette machine il y'a ~6 mois et ça tourne toujours très bien. Le SSD est du Intel. Jamais fait la moindre mise à jour firmware.

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # Prend du Intel

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est cher, mais ca marche.
    Evite tous les autres SSD. Oui oui, tous.

    A noter vue le rythme auquel la qualité des disques durs classiques se dégrade, les SSD auront bientot des benchs annonçant qu'ils sont plus fiable que les disques durs grand public.

    Ca ne sera pas une bonne nouvelle.

    • [^] # Re: Prend du Intel

      Posté par . Évalué à 1.

      A noter vue le rythme auquel la qualité des disques durs classiques se dégrade...

      Clairement, +1000.

      • [^] # Re: Prend du Intel

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bof, je me souviens avoir vu la même tendance sur les disquettes, et plus tard sur les CD.

        La qualité descend, mais elle tiendra encore un peu, le temps que les SSD se démocratisent et deviennent LE marché à prendre.

    • [^] # Qualité des disques durs

      Posté par . Évalué à 3.

      A noter vue le rythme auquel la qualité des disques durs classiques se dégrade

      Ah ?
      De ce que j’ai constaté, la qualité des Seagate (en tout cas les versions desktop) a énormément baissé, notamment depuis le rachat par Maxtor.

      Pour le reste, on essaie de prendre principalement des Western Digital (en tout cas plus de Seagate) et on a presque aucun soucis avec (après, on n’a pas cinq ans de recul sur les exemplaires achetés l’année dernière...).

      Pour le reste, il y a quelques années, les Maxtor étaient déjà médiocres, les IBM/Hitachi bizarres (il y en a qui font des bruits inquiétants, mais qui continuent de fonctionner), les Fujitsu moyens et les Samsung je pense médiocres (mais on en a eu trop peu pour que je puisse avoir un avis tranché dessus).

      Donc, je ne dis pas que la situation soit géniale, mais as-tu vraiment constaté une dégradation, hormis concernant les Seagate ?

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: Qualité des disques durs

        Posté par . Évalué à 4.

        Même constat ici.
        Sauf que nous Utilisons des Hitachi. Très peu de pannes.

      • [^] # Re: Qualité des disques durs

        Posté par . Évalué à 8.

        Donc, je ne dis pas que la situation soit géniale, mais as-tu vraiment constaté une dégradation, hormis concernant les Seagate ?

        Oh que oui.
        Western Digital reste la marque la plus fiable à mon sens de ce que j'ai pu remarquer (j'achète environ 200 hd par an, pas assez pour faire des stats fiables mais bon on se fait une iddée)
        J'ai eu plusieurs Caviar et Scorpio black qui sont morts, ou avec des défauts. Mais c'est rare (comprendre que ce sont les modèles que j'achète le plus et ceux avec lesquels j'ai le moins de problème)
        On évite les "green" comme la peste. On en a acheté 10 au total, les 6 1To sont tous morts, les 4 500Go ont eu deux morts. Un des disques de remplacement est arrivé avec 25 secteurs remapés en LBA - on a pas poursuivi l'expérience plus loin.

        La gamme blue est très variable d'une série à l'autre. Généralement c'est correct en usage bureautique (mais bon en NAS ou en SAN je prendrais autre chose).

        Les vélociraptor sont de très bons disques (ils peuvent vu le prix)

        Seagate tiens à peu près la route en 2,5 pouces. Mais j'ai quand même eu plusieurs soucis - 3 disques morts sur la vingtaine achetée. Donc je suis passé en scorpio black pour tout le monde. En 3,5 pouces je me sers de leurs disques 1To comme chauffe plat ou radiateur d'appoint. Les "worst" d'un smartctl me rapportent couramment des 65°C. Ceci étant ils tiennent, donc je m'en sers, mais j'évite d'en mettre plusieurs dans la même machine. J'ai des soucis de remap secteurs aussi parfois.

        Hitachi je connais seulement parce que je passe mes journées à récupérer des disques 2,5 pouces Mac à la pince à épiler. En deux ans j'ai du en changer une bonne trentaine sur un parc de 200 mac book pro. C'est peut être lié à la ventilation, mais ca me donne pas envie de voir les autres produits de la gamme.

        • [^] # Re: Qualité des disques durs

          Posté par . Évalué à 1.

          On évite les "green" comme la peste. On en a acheté 10 au total, les 6 1To sont tous morts, les 4 500Go ont eu deux morts. Un des disques de remplacement est arrivé avec 25 secteurs remapés en LBA - on a pas poursuivi l'expérience plus loin.

          La qualité est à la hauteur du prix.
          Il leur reste l’intérêt du faible dégagement thermique.
          C’est probablement ce qu’ils mettent dans leurs disques externes ; je ne suis pas sûr qu’un Blue serait plus fiable dans un boîtier en plastique non ventilé...

          La gamme blue est très variable d'une série à l'autre. Généralement c'est correct en usage bureautique (mais bon en NAS ou en SAN je prendrais autre chose).

          D’un autre côté, à partir du moment où ils font la gamme RE pour les petits serveurs, c’est qu’ils admettent que la gamme desktop n’est pas assez robuste pour supporter ce genre d’usage.

          J’aurais peut-être dû préciser mon propos précédent : nous n’avons pas de soucis avec les Western Digital, mais en prenant des modèles conseillés pour l’utilisation que nous en aurons.

          Ce n’est pas plus rose avec une autre marque : il y a quelques années, j’ai mis des Seagate de gamme desktop dans un petit serveur Squid (assez petit pour que ça suffise en perf) ; résultat : régulier, 1 an 1/2 par disque (garanti 5 ans) et la mécanique est partie en miettes (ça faisait un peu un bruit de maracas quand on secouait)...

          Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

          • [^] # Re: Qualité des disques durs

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J’aurais peut-être dû préciser mon propos précédent : nous n’avons pas de soucis avec les Western Digital, mais en prenant des modèles conseillés pour l’utilisation que nous en aurons.

            En gros ce que tu dis, si j'ai bien tout suivi, c'est que :

            • si tu prend les disques dans la gamme correspondant à l'usage souhaité tu n'as pas de problème
            • si tu prend les disques dans une gamme différente tu risque d'avoir des problèmes

            J'aurais tendance à résumer en un mot : logique.

            Ce n’est pas plus rose avec une autre marque : il y a quelques années, j’ai mis des Seagate de gamme desktop dans un petit serveur Squid

            Ben tu t'attendais à quoi ?
            L'usage d'un desktop ou d'un serveur (même petit) ne sont pas les mêmes, ne serait-ce que si on prend le temps où un desktop tourne par rapport à un serveur allumé 24/24.
            Et le fait que ça tienne 1 an 1/2 est probablement en rapport avec ça.

            Mais ce qui est bien avec ces problèmes de logique c'est qu'on peut plein d'analogies facilement :

            • j'ai mis des pneus "éco" sur mon 4x4 et je suis allé à la montagne. Nul ces nouveaux pneus, ils glissaient sur la neige
            • j'ai mis des pneus neige et je suis allé au Maroc. Pff, il y a franchement une baisse de qualité, ils n'ont pas duré bien longtemps.
            • [^] # Re: Qualité des disques durs

              Posté par . Évalué à 2.

              En gros ce que tu dis, si j'ai bien tout suivi, c'est que :

              si tu prend les disques dans la gamme correspondant à l'usage souhaité tu n'as pas de problème

              Oui... avec les Western. Ça devrait être évident, mais en fait, c’est déjà pas mal, parce qu’avec les autres, ce n’est pas toujours le cas.

              Par exemple, nous avons eu six Seagate Barracuda en RAID 5 (deux séries de trois) sur un serveur ; en quelques années, on a dû en remplacer trois ou quatre. Le serveur suivant a eu des IBM de gamme similaire, il y en a qui faisaient un bruit bizarre, mais ils ont tenu jusqu’à la mort du serveur. Le serveur actuel doit contenir des Western, jusque là pas de soucis.

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Qualité des disques durs

                Posté par . Évalué à 0.

                Par exemple, nous avons eu six Seagate Barracuda en RAID 5 (deux séries de trois) sur un serveur ; en quelques années, on a dû en remplacer trois ou quatre.

                Oui alors çà, je l'ai vu 100 fois. En fait le RAID 5 est un tueur de disque. Si un des disques est défectueux les autres vont prendre super cher, le moindre remap secteur sur un disque et c'est 5 bonnes minutes de resync pour tout le monde. Maintenant je ne fais plus que du RAID 10. Si le client veut vraiment du RAID 5 pour grappiller quelques octets (i.e gagner 200/300€ sur une config qui en vaut généralement 6000-7000€) j'insiste lourdement sur la nécessité d'avoir au moins deux spares dans la baie. Pourquoi deux ? Parce que je considère que le premier a un pourcentage tellement fort d'être utile (genre 15-20%) qu'il est une nécessité plus qu'une sécurité. Et donc seul le second représente une sécurité en cas de coup dur.

                En plus le RAID-10 ça tourne du feu de dieu, même en soft.

                • [^] # Re: Qualité des disques durs

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Le RAID10 ne résout certainement pas le problème du rebuild (nécessite de lire tout le disque miroir, qui peut mourir entre temps, et dans ce cas faire perdre toutes les données).

                  Il résout un problème de performance, le "write hole", et… c'est tout.

                  Le plus étonnant dans le RAID10, c'est le nombre de gens qui ne comprennent pas son fonctionnement.

                  DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                  • [^] # Re: Qualité des disques durs

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Avec certaines options du Raid logiciel Linux on peut avoir un Raid10 avec les données dupliquées sur l'ensemble des disques, ce qui met plus à l'abri.

                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                  • [^] # Re: Qualité des disques durs

                    Posté par . Évalué à 6.

                    le RAID10 ne résout certainement pas le problème du rebuild (nécessite de lire tout le disque miroir, qui peut mourir entre temps, et dans ce cas faire perdre toutes les données).

                    En Raid 10, quand un disque meurt, et qu'on le change il y a besoin de lire un seul disque (ou une seule grappe) pour le reconstruire, pas l'ensemble de tous les autres. Ca limite quand même grandement les problèmes de resync, les I/O sur les disques et donc l'usure des disques. Pour toutes ces raisons également le temps de reconstruction d'un disque est souvent nettement plus court, et la gestion des bad blocks a un impact nettement réduit. Sur la plupart des controlleurs RAID du marché il suffit d'une défaillance sur un secteur d'un disque et sur un autre secteur d'un autre disque pour que l'ensemble du disque se mette en rideau.
                    En cas de double panne il faut que les disques en panne soient sur deux grappes mirorées pour qu'il y ait un impact.

                    En plus le RAID-10 est atomique, ce qui fait qu'on ne se vide pas un chargeur dans le pied si on active une journalisation quelconque.(lié au probleme du write hole).
                    En WORM le RAID-10 permet de créer un disque de remplacement depuis un backup qui va contenir 90% des infos et être synchronisé en un temps minime
                    En WMRM le RAID-5 va se péter la gueule en mode dégradé et le resync va prendre des plombes en usant les disques à fond.

                    La plupart des contrôleurs hard modernes vont essayer de masquer les pertes de perfs du RAID-5 (reconstructions ou modifications intensives) en repoussant la synchronisation de parité le plus possible, à chaque fois que possible. En cas de défaillance de la carte RAID elle-même on est bon pour aller récupérer les données à la pince à épiler.

                    Et en cas de double panne, ça reste nettement plus facile de récupérer un RAID-10 qu'un RAID-5

                    Bref à part pour du gain d'espace disque, qui ne fait pas vraiment sens aujourd'hui, je ne vois aucun intérêt au RAID-5.

                    Le plus étonnant dans le RAID10, c'est le nombre de gens qui ne comprennent pas son fonctionnement.

                    Entièrement d'accord.

                    • [^] # Re: Qualité des disques durs

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Et en cas de double panne, ça reste nettement plus facile de récupérer un RAID-10 qu'un RAID-5. (...) En cas de double panne il faut que les disques en panne soient sur deux grappes mirorées pour qu'il y ait un impact.

                      En cas de double panne, en RAID 1+0, tu as une bonne chance de perdre des données directement quand même (les deux disques qui contiennent les mêmes données comme tu l'indiques : bam plus rien, hop backup direct avec l'impact de disponibilité et le risque de backup foireux. ça calme un peu non?). Sur les gros disque d'aujourd'hui, en RAID 1+0, en cas de perte d'un seul disque, tu as 2% (sur disque entreprise, ça monte à 20% sur disque de bureau) de chances de louper ta reconstruction (saloperie d'URE).
                      Tandis qu'en RAID 6 (parce que clair que RAID 5 est encore pire en risques), tu as plus de chances statistiquement de survivre à la perte d'un disque d'une part, et de deux disques d'autre part.

                      http://www.techrepublic.com/blog/datacenter/raid-6-or-raid-1-0-which-should-you-choose/2689
                      http://www.zdnet.com/blog/storage/why-raid-5-stops-working-in-2009/162 (qui va aussi pour du RAID 1)
                      ...

                      Bref à part pour du gain d'espace disque, qui ne fait pas vraiment sens aujourd'hui, je ne vois aucun intérêt au RAID-5.

                      RAID 6 s'il vous plait ;-).
                      Juste un gain financier de +50% avec un gros RAID 6 vs un gros RAID 1+0 (autant en CAPEX qu'en OPEX, ben oui même en OPEX le ratio watt/Go est plus fort en RAID 1+0, et on regarde de plus en plus le coût en Watt), et plus de chances de ne pas avoir à utiliser de "vieilles" données avec le backup (qui a aussi ses risques de pertes). Ca fait pas mal de points négatifs pour RAID 1+0 quand même.

                      Ce n'est pas noir ou blanc, clair que beaucoup de mes machines en entreprise étaient en RAID 1+0 mais pour de bonne raisons (reste de la machine puissant en CPU et RAM qui rend le surcoût disque négligeable, besoin de performances en écriture, risque d'arrêt de quelques heures pour récupérer à partir du backup acceptable par rapport au gain de vitesse etc...), il en reste pas moins que RAID 6 convient à pas mal de situation (taux de disponibilité fort, pression sur le coût : quand tu as plusieurs PetaOctets de données "live" à stocker, RAID 1+0 te calme un peu au niveau coût, et au niveau risque on préférait pour des données "live" à faible besoin rétention genre 15 jours "pour si plainte client sur le réseau", risque de perdre le RAID 6 sans backup - les données "bougeant" trop, le backup ne pouvait pas suivre - que d'investir dans du RAID 1+0 trop cher et plus risqué à perdre).

                      Bref : ça dépend de l'utilisation, RAID 1+0 n'est pas la solution à tout non plus, comme RAID 6 n'est pas la solution à tout (autre côté souvent vu certes)

                      • [^] # Re: Qualité des disques durs

                        Posté par . Évalué à 3.

                        RAID 6 s'il vous plait ;-).

                        Ouhla.. Tu veux vraiment rentrer dans un débat RAID-6 vs RAID-10. Non parce que là on a pas fini, ils ont tous les deux des avantages et des défauts.
                        Et ensuite pour comparer il faut bien choisir les cartes/baies que l'on utilise, parceque si tout le monde fait du RAID-10 à peu près propre, le RAID-6 propre (comprendre pas de cache de 2Go avec commit/sync toutes les 15 minutes pour booster les perfs) c'est aussi complexe à trouver qu'un beluga dans le fleuve jaune quand on a un passeport tibétain.

                        Donc oui, RAID-6 a des avantages sérieux sur RAID-10, notamment au niveau fiabilité/dispo surtout si on est en redondance n+x avec x>2

                        Par contre pour le CAPEX et l'OPEX je ne suis pas sur du tout. Les perfs du RAID-10 font de la charpie des perfs RAID-6, notamment en écriture (mais généralement en lecture aussi), donc on arrive à avoir les mêmes perfs que des 15k avec des 10k voire des 7k si le RAID-6 est en triple parité ou plus. Et là forcément au niveau consommation électrique (directe et refroidissement) et cout d'achat le RAID-10 peut faire jeu égal(ie même stockage, même bp) avec le RAID-6 niveau prix. En revanche on va multiplier les baies, et si on est en datacenter extérieur la facture peut de nouveau pencher en faveur du RAID-6.
                        Ceci dit l'usure des disques en RAID-6 est très largement supérieure à celle en RAID-10, donc on en revient à la case départ.

                        • [^] # Re: Qualité des disques durs

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Ouhla.. Tu veux vraiment rentrer dans un débat RAID-6 vs RAID-10. Non parce que là on a pas fini, ils ont tous les deux des avantages et des défauts.

                          Pas débat. Juste que ton commentaire initial était de mon point de vue bien trop partisan sur RAID 1+0 "partout quelque soit le besoin". Je voulais souligner que non, RAID 1+0 n'est pas la panacée dans tous les cas, et que RAID 6 est parfois une meilleure solution.

                          Et ensuite pour comparer il faut bien choisir les cartes/baies que l'on utilise, parceque si tout le monde fait du RAID-10 à peu près propre, le RAID-6 propre (comprendre pas de cache de 2Go avec commit/sync toutes les 15 minutes pour booster les perfs) c'est aussi complexe à trouver qu'un beluga dans le fleuve jaune quand on a un passeport tibétain.

                          La, je n'ai pas assez d’expérience en la matière (je n'avais pas le choix, je commandais ce qu'on m'autorisait à commander en fonction des contrats groupe, après les admins se démerdaient avec) et cette expérience était sur des trucs "chers", mais maintenant que j'ai ma propre structure (aïe, bye bye les disques 15K hyper cher mais pas grave c'est pas moi qui paye) et qu'il faut que je sois hébergé "externe", je me demande ce que vallent les cartes MegaRAID SAS 9260CV, utilisées par OVH en ce moment, pour faire du RAID 6 (surtout avec son cache en cas de coupure de courant qui me fait bien envie, vivement que j'ai besoin de ce genre de joujou :) ).

                          Tu parles de perfs, mais c'est justement ce que je voulais souligner : dans certains cas (genre du bon gros stockage de fichier bien bourrin, pas une base Oracle), les perfs en écriture sont parfaitement acceptables et alors le RAID 6 est bien plus adapté pour le coût/Go (ou To ou Po, au choix :) ), sans pour autant trop flinguer les disques.

                          En revanche on va multiplier les baies, et si on est en datacenter extérieur la facture peut de nouveau pencher en faveur du RAID-6.

                          En interne aussi, les entreprises se mettent à facturer en interne justement pour calmer les gus qui font pas attention au coût total de ce qu'ils prennent ;-)

          • [^] # Re: Qualité des disques durs

            Posté par . Évalué à 3.

            La qualité est à la hauteur du prix.

            Toutes la gamme "medium" a pour ainsi dire disparue. Le prix au giga est devenu ridicule, genre 0,05 € du giga en bas de gamme, 0,1€ en haut de gamme non entreprise. Après en pro, faible et garanti ça commence à 0,35€ du giga, et il faut souvent revoir la ventilation si on veut en mettre plusieurs.

            Je serais tout à fait prêt à payer 0,15 ou 0,20€ du giga pour avoir des disques fiables dans mes desktops.

            D’un autre côté, à partir du moment où ils font la gamme RE pour les petits serveurs, c’est qu’ils admettent que la gamme desktop n’est pas assez robuste pour supporter ce genre d’usage.

            Ben la gamme RE elle me laisse perplexe. Elle est à peine plus chère que la gamme black (toujours dans les 0,1€ du giga) tout en étant produite en beaucoup plus petite série et en ayant un contrôleur mieux foutu et 64Mo de cache. Du coup je me demande si il y a vraiment un mieux mécanique au niveau du disque.
            Pour l'instant je suis en test et je ne peux pas trop en parler, mais je suppose (Attention c'est un avis à la con fondé sur pas grand chose) que ce sont surtout des disques qui sont optimisés pour les accès concurrents et la vitesse de traitement. Au niveau utilisation dans un NAS (qui n'est normalement pas d'une agressivité folle niveau I/O - 80% d'archives 20% de fichiers réellement exploité) je ne suis pas sur qu'ils tiennent mieux que des Caviar Black.

            Mais une fois de plus je suis justement en train de tester çà.

            nous n’avons pas de soucis avec les Western Digital, mais en prenant des modèles conseillés pour l’utilisation que nous en aurons.

            J'ai très peu de soucis avec les Western Digital aussi, et c'est vraiment la marque que je recommande (encore que en SCSI haut de panier Seagate est excellent aussi). Maintenant ce que je voudrais, ca serait des disques de 320go pour le desktop à 90/100€ (donc grosso modo le prix d'un changement de disque qui immobilise un techos et un utilisateur pendant 1h-1h30 si les backups ont été bien fait) qui ne chauffent pas trop et qui soient très très fiables.

            Jusqu'en 2007/2008 ce type de modèles existait (disque dur de bonne capacité pour le desktop avec un cout correspondant au cout interne de changement de disque), mais c'est devenu introuvable.

            • [^] # Re: Qualité des disques durs

              Posté par . Évalué à 2.

              Je serais tout à fait prêt à payer 0,15 ou 0,20€ du giga pour avoir des disques fiables dans mes desktops.

              Tu as vraiment beaucoup de soucis au niveau des desktops ?
              En ce qui nous concerne et pour les desktops, nous avons finalement assez peu de pertes, peut-être 2 % par an, sur des machines qu’on fait durer souvent 7 ans, dont une partie dans des salles surchauffées. Et une bonne partie des disques ne sont pas des Western mais la marque fournie par défaut par le constructeur.
              Donc je n’ai pas l’impression que leur utilisation est très stressante pour eux.

              je suppose [...] que ce sont surtout des disques qui sont optimisés pour les accès concurrents et la vitesse de traitement

              Sur un serveur, un disque avec un contrôleur optimisant les accès concurrents pourrait subir sensiblement moins de stress mécanique et ainsi avoir une meilleure longévité.

              Mais une fois de plus je suis justement en train de tester çà.

              Quand tu seras arrivé à une conclusion, je serai curieux de la connaître...

              Jusqu'en 2007/2008 ce type de modèles existait (disque dur de bonne capacité pour le desktop avec un cout correspondant au cout interne de changement de disque), mais c'est devenu introuvable.

              Tu penses à quelle(s) marque(s) et quels modèles, pour situer (avec un peu de chance, ça me dira quelque chose) ?

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: Qualité des disques durs

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai un raid MD avec des Western Digital Green Caviar 2x2TB (un bête raid 1), j'en ai changé 4 en moins d'un an...Et smart vient de m'annoncer qu'il y en a encore un autre qui finit pas le self-test...

        C'est tellement merdique que j'ai décidé d'arreter de les renvoyer en garantie, je vais mettre du Samsung spinpoint à la place.

        Fuyez cette série de disque !

  • # expérience perso...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Salut,
    J'en ai acheté un (très cher) qui m'a duré 4 mois avant de rendre l'âme. Alors oui c'est sexy, ça boot vite, les applis se lancent rapidement... mais l'expérience m'a clairement refroidit. Quand je l'ai ramené à la surcouf ils m'ont dit que ça venait de linux... il fallait bien un coupable... selon le vendeur, c'était des instructions pour ces disque qui n'étaient pas supportées par la quenelle. J'en doute parceque je n'ai pas sollicité le disque comme un goret.

    Tu peux te documenter ici :
    http://forum.hardware.fr/hfr/OSAlternatifs/Hardware-2/recensement-optimisation-conseils-sujet_69473_1.htm
    si tu décides d'en installer un, il est bien recommandé de pas swapper dessus et de suivre tous les petits conseils du topic hfr, minimiser le logging, cacher en ram, limite pas journaliser le fs

    Ma conclusion c'est que ça vaut pas le coup. Le temps gagné ne l'est qu'une fois, au boot et à un lancement. Après, il n'y a plus de gains... c juste tu serres les fesses tout le temps avant qu'il pête.

    • [^] # Re:expérienceperso...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      m'ont dit que ça venait de linux...

      comment l'ont-ils su ? te l'ont-ils changé ?

      • [^] # Re:expérienceperso...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ils l'ont su par ce que je leur ait dit :)

        Bien sur il était sous garantie, il m'ont fait un bon d'achat, je préférais ça à un échange.

        • [^] # Re:expérienceperso...

          Posté par . Évalué à 10.

          Ils l'ont su par ce que je leur ait dit :)

          Grosse erreur. Ne jamais donner d'arguments au gus en face (qui dans l'écrasante majorité des cas n'y connait strictement rien) pour t'entuber.
          Si tu leur dis que tu es sous Linux, ils vont forcément te sortir que c'est la faute de Linux, même si c'est l'appareil qui a visiblement un défaut de fabrication.
          (c'est pareil avec les hotlines).
          Tu leur rapportes l'appareil et ils se démerdent avec. S'ils veulent accuser quelque chose ou quelqu'un, qu'ils le prouvent.
          Si tu leur avais dis que tu avais un chat, ils auraient même pu dire que c'était de sa faute.

          • [^] # Re:expérienceperso...

            Posté par . Évalué à 6.

            Parait il que certains constructeurs refusent le SAV si tu leur dit que tu fumes... et même qu'ils colleraient un système spécial pour le détecter ... ainsi que la détection d'eau. Y a un vers dans la pomme.

    • [^] # Re: expérience perso...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et quoi après quatre mois t'a pas eu de remplacement sous garantie o_O ??

      Il était écrit kekpart que linux était interdit d'utilisation et que ça rendait la garantie caduque ?

  • # extraordinaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La réflexion a été la suivante :

    ordinateur portable un peu poussif, je fais quoi ?, nouveau modèle ou
    je prolonge sa durée de vie avec un SSD ?

    => choix du SSD, ce n'est pas une nouvelle jeunesse c'est carrément une révolution,
    beaucoup plus rapide que si j'avais choisi un portable à base de processeur surpuissant, mais avec disque dur.

    Le plus gros goulot d’étranglement, ce n'est plus la ram ni le cpu,
    mais les ios disques ..., cela ne sert à rien d'investir dans un processeur surpuissant si il passe son temps à attendre...

    As-tu déjà imaginé lancer une appli telle que les monstro plantes : FF, openoffice, se lancer très rapidement ?, un boot avec kde en moins de 30 secondes ? ==>>> SSD

    pour les nostalgiques des tubes cathodiques, disquettes, ou autres cartes perforées pourquoi pas... Comment peut-on même imaginer comparer un élément mécanique en mouvement avec de l'électronique ?

    Nicolas

    • [^] # Re: extraordinaire

      Posté par . Évalué à 10.

      Comme compromis espace disque du HD traditionnel vs vitesse du ssd pour mon "vieux" portable (avec un seul emplacement possible pour le disque dur et pas vraiment moyen d'utiliser la baie du lecteur dvd), j'y ai mis un momentus-xt.

      http://www.seagate.com/www/fr-fr/products/laptops/laptop-hdd/#tTabContentSpecifications : 500 Go pour ~ 90 euros

      Le disque déplace tout seul les données nécessitant un accès rapide dans la partie ssd de 4 Go par 'apprentissage'.
      On ne choisi pas ce qu'on y met.

      Après plusieurs boots et jours d'utilisation, cela devient très efficace tout en gardant de la place pour les données.

      Basiquement pour une utilisation normale, ce sont donc les parties système et les logiciels très souvent lancés (firefox par exemple) qui finissent dans la partie ssd. L’exécution de ces derniers devient alors très rapide.

      Mon pc a donc retrouvé une jeunesse, les gains sont sûrement moindre qu'un vrai ssd mais cela reste un rapport qualité prix intéressant à mon avis.

      L'autre intérêt d'un vrai ssd c'est l'absence de bruit.
      Dans le cas du momentus, il n'a que lorsqu'on utilise que les données présentes dans la partie ssd que le disque devient silencieux (assez rare). Sinon, il est un chouia bruyant car la partie disque tourne à 7200 tr/min (j'avais un 5400 tr/min avant).

      30s de boot jusqu'à bureau de kde 4 sur un pc de 4-5 ans(temps de chargement du bios compris,relativement lent sur ce portable, quasi la moitié du temps).

      Par contre, j'ai dû flashé le firmware du disque par un plus récent, (la version d'origine était moins efficace).
      Très simple à faire, même sous Linux, seagate fournissant directement une iso cd bootable pour le faire.

      Dans l'ensemble je trouve que c'est un bon produit.

      • [^] # Re: extraordinaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'allais en parler aussi. On trouve facilement des test sur le net. J'en ai lu 3 ou 4. Tout le monde arrive à la même conclusion: c'est beaucoup beaucoup plus rapide qu'un disque normal et beaucoup beaucoup moins cher qu'un SSD. Pour les gens "normaux", la différence avec un SSD est très faible (évidemment ça dépend des usages). Bref, compte tenu du prix et de la capacité c'est mieux et c'est la voie à suivre pour les futurs disques durs.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: extraordinaire

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai hésité aussi sur ce modèle.
        Et ce qui m'a finalement fait pencher pour un vertex2 c'est que déjà sur ce type de ssd le firmware fait même le café. Alors sur les disques "hybrides", il fait le café et la vaisselle. Bref le fait de minimiser (du moins, éviter de maximiser) l'importance du firmware m'a finalement fait pencher pour un ssd pur, au détriment de l'espace disponible pour le même prix.

        ps :
        il y a une option noyau qui permet de faire faire cela ... ça peut être utile pour les gens utilisant un ssd pour leur / et un hd à plateaux pour leur /home : avoir un espace supplémentaire sur / pour y cacher les fichiers les plus souvent ouvert ou lancés...
        Linux, c'est bien. ;-)

    • [^] # Re: extraordinaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je voulais faire ça avec mon Eee PC901, qui est bien équipé de 2 SSD, mais ils sont à vomir les deux. Je voulais donc les changer par du plus récent, qui rendrait l'utilisation moins casse booles par moment... Sauf que ça coute un bras, et quand on compare au prix d'un ordi neuf, ça fait pleurer.

      Si quelqu'un connait un bon plan (un constructeur qui voudrait destocker ses disque de 32GB qui se branchent sur un Eee901, par exemple), je suis preneur.

      • [^] # Re: extraordinaire

        Posté par . Évalué à 3.

        je ne connais pas de bon plans.
        par contre j'ai été obligé d'acheter en Chine, via Ebay, un ssd pour acer aspire one, car bizarrement les ventes de zif pata broche 35 en 1'8 sont "interdites" en europe (les rares magasins aux USA en proposant encore revoient systématiquement "impossible d'exporter ce matériel vers votre pays".
        Bref, obligé d'acheter en Chine, chez un vendeur pourtant sérieux d'après le nb de ventes et les notes Ebay... Mais on reste visiblement moins à l'abri de problème avec du matos Chinois achetés comme ça .. Le SSD est arrivé... "vide" : le bios ne le voit, un système live non plus, bref rien n'y fait. Il a dû se prendre trop de rayons X dans la figure... Et repayer le port allez-retour faisait monter la perte de brouzoufs... sans assurance qu'il soit repris par le vendeur, en plus...

        Perso, ce type de matériel en provenance directe de Chine, c'est fini pour moi

        • [^] # Re: extraordinaire

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai tenté plusieurs fois l'expérience sur eBay.
          J'ai acheté du matériel - jamais très cher - à des vendeurs chinois ou hongkongais qui avaient des notes et un nombre de notes de folie.
          À chaque fois j'ai reçu un mail me demandant de mettre 5 étoiles et que si je ne voulais pas le faire par ce que pas satisfait, il fallait que je leur envoi un mail avant et qu'ils régleraient le problème.
          À ta place, je tenterai cela, tu aura peut être un remboursement sans renvoyer le produit.
          Et sinon, mets une mauvaise note, ne serait-ce que pour informer les suivants.

    • [^] # Re: extraordinaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      => choix du SSD, ce n'est pas une nouvelle jeunesse c'est carrément une révolution,

      Quant on lit Nicolas Parpandet dans un miroir, ça fait Steve Jobs! :)

  • # certains trouvent que c'est un truc sans interet

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    certains trouvent que c'est un truc sans interet

    Autant d’intérêt qu'un LCD face au CRT.
    Autant d’intérêt qu'une clé USB face aux disquettes (allez, soyons gentils : un CD)
    etc...

    Il y en a qui ne jurent toujours que par les CRT et les CD, donc bon, disons : chacun ses goûts, il y a toujours quelques CRT qui se baladent.

  • # Du bon, et du moins bon

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ça tombe bien je viens de voir passer un post sur les SSD dans mon agrégateur : http://google-engtools.blogspot.com/2011/07/are-ssds-silver-bullet-to-improve.html

    C'est un post du IntelliJ IDE team at Google. Ça parle de l'usage (ou non) de SSD afin d'améliorer les performances de l'indexation / complétion dans IntelliJ (un vrai cas pratique quoi).
    Ben les résultats sont mitigés, essentiellement à cause du système fichier pas assez bien adapté au SSD.

    • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben les résultats sont mitigés, essentiellement à cause du système fichier pas assez bien adapté au SSD.

      Btrfs propose une option de montage ssd. Après je ne sais pas ce que ça fait concrètement.

      Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

    • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Ben les résultats sont mitigés, essentiellement à cause du système fichier pas assez bien adapté au SSD.

      C'est surtout les SSD en question qui ne permettent pas d'accès vraiment efficace, en direct sur la flash. Tous ont une couche d'adaptation non débrayable, donc on n'a pas le choix, on est obligé d'utiliser un système de fichiers inadapté.

      • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Il existe des systèmes de fichiers adaptés aux SSD, dont on peut citer NilFS ou LogFS.

        • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je ne connais pas NilFS, mais LogFS si : c'est un système de fichier pour flash. Or les SSD n'exposent pas la couche flash, mais la masquent avec une couche de translation pour exposer une interface par blocs classique. Avec toute la dégradation de performance et de contrôle correspondante, plus le manque à gagner de performance que pourrait permettre l'utilisation d'un SF approprié.

          • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            nilfs2 est bien un système de fichier pour "SSD", ie pour périphériques flash apparaissant comme des périphériques blocs normaux.
            Son principe est significativement le même que celui de logfs, en remplaçant les effacement par des TRIMs. Il reste un peu moins efficace que logfs sur une flash "pure" à cause du wear-leveling qui ne sert alors plus à rien, mais je pense que c'est mineur.
            Et sur une carte SD (qui correspond à la définition de "SSD" que j'ai donné plus haut, qui est aussi la définition de SSD à la sortie des EEE, vu que c'était quasiment la même chose que des cartes SD comme technologie...), la différence de performance entre nilfs2 et ext* est énorme, mais avec l'inconvenient assez important de nécessiter un garbage collector (et l'interêt des snapshots automatiques).
            Bon après sur un "vrai" SSD, à ma connaissance la différence de performance est assez faible (ils ont assez de cache pour compenser les problemes d'effacement je pense)

            • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

              Posté par . Évalué à 2.

              Bon après sur un "vrai" SSD, à ma connaissance la différence de performance est assez faible (ils ont assez de cache pour compenser les problemes d'effacement je pense)

              C'est surtout que les "vrais" SSD ont leur propre couche d'accès interne (dans le firmware) qui fait à peu de choses près le même genre de choses que ton FS spécialisé, mais optimisé par le constructeur pour le matériel en question.

              • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Bah bien sûr, un disque dur en SATA avec des communications de blocs de 8Ko (si j'ai bien compris la discussion plus haut), est capable de deviner à l'avance si l'ensemble de la communication dure plus ou moins de 512Ko, et sait (à coup sûr !) s'il peut effacer le bloc sous-jacent, ou s'il doit déplacer tout ça (ce qui induit des pertes énormes de perfs dans la bataille). Non, clairement, il met les requêtes en cache, et après il peut décider s'il faut/fallait effacer ou déplacer.
                Un FS comme nilfs2 n'a pas besoin de cache de par sa manière même de travailler, il sait exactement et très facilement là où sont les données, et là où il peut effacer. Je ne vois juste pas comment un SSD pourrait savoir ça à coup sûr.

                • [^] # Re: Du bon, et du moins bon

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Non, clairement, il met les requêtes en cache, et après il peut décider s'il faut/fallait effacer ou déplacer.

                  Il me semble qu'un SSD, par construction, va toujours déplacer, y compris les blocs de métadonnées du système de fichier client. Une des raisons étant qu'il faut étaler les cycles d'écriture sur l'ensemble des cellules de la mémoire flash, pour maximiser la durée de vie du stockage.

  • # Mon retour

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Au boulot, mon PC portable est équipé, par mes soins, d'un SSD depuis le 16 août 2010.
    Je ne suis pas le seul, un collègue a équipé aussi son PC portable avec un SSD depuis au à peu près 2 ans.

    Le retour : terrible ! Le PC démarre au quart de tour et les accès au système de fichiers rendent le système véloce comme je n'en ai jamais connu ; c'est là que l'on se rend compte de l'usage fréquent que l'on fait avec le système de fichier. Les desktops lourds comme KDE 4 ou GNOME paraissent bien légers ! (Bon d'accord, j'avoue, j'utilise XMonad comme window manager avec ces desktops). Mon usage est essentiellement du développement logiciel + bureautique.

    Le SSD qui équipe mon PC portable est un SSD Intel. Celui du collègue est un Vertex. Pour l'instant, pas de problèmes constatés.

    • [^] # Re: Mon retour

      Posté par . Évalué à 2.

      Chez moi, le plus impressionnant est le retour de veille sur disque, quasiment instantané.

      "La première sécurité est la liberté"

  • # SSD ou pas

    Posté par . Évalué à 10.

    SSD ou pas, peu importe, il faut toujours avoir de bons backup avant que ton clavier ne se blo

  • # ma vie à moi

    Posté par . Évalué à 4.

    lorsque les SSD sont sortis un de mes chefs en voulaient un dans sa machine neuve.
    On l'a commandé, à l'epoque (y 3 ou 4 ans) c'etait 500Euros le 32Go c'est pour vous dire.

    Le chef tournait avec windows XP et Office 2007 je crois, et se plaignait que ca ramait
    que c'etait inssupportable.

    j'ai fini par lui remettre un disque en 7200rpm et j'ai recuperé le SSD dans mon portable (le meme modele que le sien).

    Moi j'utilisais Linux, ca n'a jamais ramé, voire meme c'etait de la vitesse pure.
    J'en arrivais à 11sec entre le bios et le login.

    Depuis j'ai changé de société, mais j'ai pu garder le portable et son SSD, j'ai monté ce dernier comme disque systeme dans un serveur de fichier que je ne demarres qu'en cas de besoin.

    Ca fait donc 3 ou 4 ans que je tournes avec un SSD, et ca marche bien, pas de ralentissement, pas de perte de fichier, bref, tout va bien.

    Alors meme si ca reste cher ramené au Go, c'est le prix à payer pour la performance.
    Tu paies bien un processeur ou une carte graphique une fortune si tu veux du haut de gamme, ben le SSD, c'est le haut de gamme du HDD.

    • [^] # Re: ma vie à moi

      Posté par . Évalué à 1.

      encore un petit effort ;-)
      12s entre le passage bios-bootloader et le bureau (kde) complet opérationnel.

  • # Quid de la consommation électrique?

    Posté par . Évalué à 3.

    Ça consomme quoi, un disque SSD, comparé à un disque dur classique? C'est important pour un ordinateur portable. Intuitivement, je dirai que ça consomme moins... J'ai bon?

  • # Double retour

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai installé deux SSD dans mes ordinateurs :

    1. un OCZ Vertex de 30 Go dans un netbook avec un processeur lamentable et 2 Go de RAM, il me sert encore quotidiennement et je ne me plains pas du tout de la lenteur de l'ordinateur ;
    2. un OCZ Vertex 2 de 60 Go dans ma tour avec un gros processeur (4×3 GHz) et 4 Go de RAM, là c'est carrément une bombe ! Je n'attends jamais à des moments où je ne m'y attends pas. Aucun ralentissement surprise.

    Les deux tournent quasi exclusivement sous Arch Linux (à part un p'tit test de Ubuntu à chaque sortie). Le premier tourne comme une horloge depuis 18 mois, le deuxième a des alertes SMART depuis 2 ou 3 mois et a 10 mois. Mais tous les composants qui m'ont été livrés ensembles tombent au fur et à mesure, je soupçonne un électroaimant dans le camion du livreur :).

    À l'utilisation c'est que du bonheur. Je pleure dès que je suis au boulot (Mac Mini avec un disque 2,5"). Mon netbook est moins "chiant" que le Mac, avec un processeur bien moins puissant (Atom N270 vs. Core 2 Duo 2,4 GHz).

    Utilisations assez basiques, bureautique, consommation de médias (musique, podcasts et quelques films), développement. Pas de retouche photo, montage vidéo ou jeux.

    Par contre j'ai pris du temps à adapter mes systèmes aux SSD.

  • # SSD Intel

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai un SSD Intel grand public (série X25-M) sur lequel j'ai mis à peu près tout le système et le /home, les performances sont très agréables, notamment dès que je compile quelque chose ou que je navigue dans les différentes versions d'un arbre de sources.

    D'autre part on lit ici ou là des histoires terribles avec des SSD

    Je suis sûr que tu peux aussi lire des histoires terribles avec des disques durs qui crashent impitoyablement.

  • # Pas de bol ou …

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour ma part expérience assez désastreuse.

    On a acheté une dizaine de SSD ocz vertex2 (en 3 commandes).

    Deux n'ont directement pas été détectés par la carte mère (testé sur différent matos).
    -> Retour SAV

    Entre temps un 3ème qui était installé depuis 2 semaines est tombé en panne: plus détecté par la cm … on a réussi à le brancher en usb mais j'ai à peine lancé un rsync pour récup les données que le disque a disparu du système … bref disque HS avec impossibilité de récup les données (sur ce point c'était mieux à vent !).

    Ensuite retour de SAV des 2 disques sus-mentionnés. On lance un dd pour copier une partition sur l'un d'eux -> erreur I/O …

    Bref soit on a la poisse (super le coup du retour du SAV qui retombe en panne), soit il y a un taux de panne largement supérieur à ce qui est annoncé (j'avais lu des chiffres autours de 5%), soit ocz c'est #@!$ …, soit tout en même temps.

    Sinon quand ça marche c'est vraiment génial !

  • # Mon SSD à moi

    Posté par . Évalué à 5.

    Mon SSD à moi est un OCZ. Au début 60Go puis ensuite 120Go. Sur mon PC portable. Rapidité. Le SSD consomme moins donc plus d'autonomie (pas trop testé, c'est de la théorie, je ne suis pas avec mon chronomètre à attendre l'extinction du portable). Pas de bruit, ne chauffe pas (appréciable pour un portable, le ventilateur ne se met que rarement en route). Et de la rapidité. Ce qui est très très appréciable.

    J'ai tendance à penser que nos processeurs fonctionnent en sous-régime et ne font qu'attendre le plus petit maillon faible à savoir le disque dur. Avec un SSD, cette attente est moindre, les performances du portable sont bien meilleures.

    Au tout début, j'étais sous XP (portable boulot) et j'avais des freezes de temps en temps. Maintenant je n'ai plus rien et je suis sous Seven. A la maison, sous Linux avec SSD également.

    Voilà, je ne jure maintenant que par les SSD. Je n'ai pas eu trop de soucis. J'ai des OCZ et dernièrement un Crucial. Donc oui je recommande un SSD. Et comme tout disque dur, il faut savoir faire des sauvegardes (ou utiliser un nuage, il parait que c'est à la mode).

    • [^] # Re: Mon SSD à moi

      Posté par . Évalué à 1.

      Et ben mon SSD à moi, il est tout pourrave. C'est un SSD de 8 Mo fourni avec un ACER Aspire One A110 acheté il y a presque 2 ans.
      Pour une utilisation standard de geek (10 onglets ouverts dans son navigateur, 3 consoles ouvertes et 2 fénêtres nautilus ouvertes pour voir des photos sous forme d'icone), il y a un moment où ça bloque total.
      J'ai tout essayé:
      - ext2 ou ext3 sous journalisation
      - /var/log en ram
      - /tmp en ram
      - pas de swap avec firefox, ou utilisation d'un montage en ram
      Mais dès qu'un transfert un peu lourding doit avoir lieu en passant par la SSD (ex: chargement des icônes sous nautilus + une page web un peu lourde), je peux aller me défoulé au parc d'à coté pour pas m'enerver en attendant.

      Apparemment, il semblerait que ext4 + noyau linux >= 2.6.35 verrait une vrai prise en compte des particularité des SSD par rapport à la gestion des DD classique.

      J'ai tenté avec une LMDE (Lionux Mint Debian). Maleureusement, l'install sur SSD s'est faite avec un noyau 2.6.32 qui ne prend en compte les optimisations pour SSD. Du coup, il faudrait passer à un noyau linux >= 2.6.35 et lancer les opérations de pré-optimisations sur la SSD en cours d'utilisation... C'est pas encore gagné pour "mister tout le monde".

      J'imagine qu'avec la prochaine install de distrib linux avec un noyau >= 2.6.35, ça risque de mieux passer...

      Chuss !

      • [^] # Re: Mon SSD à moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Les SSD des netbooks tiennent plus de la carte SD que du "vrai" SSD.
        Pour ce genre de disques, je conseille vivement du nilfs2, chez moi la différence est énorme. (mais attention au garbage collector)

      • [^] # Re: Mon SSD à moi

        Posté par . Évalué à 5.

        Avant la génération des intel, il y a eu une série de SSD complètement moisi dont les performances pouvait tomber à 2 IOs (oui 2, 500ms de latences) lors des écritures aléatoires dés qu'il devait déplacer des blocs de donnés.

        "La première sécurité est la liberté"

  • # On ne m'y reprendra pas de si tôt…

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Au boulot, on m’en a filé (marque silicon-power, je sais pas d’où ils venaient) de 128G pour mon poste, le premier à tenu 2 semaine, le second 2 mois 1/2… Et pour des perfs plus que moyennes, certes, ça bootait vite, mais après, j’avais régulièrement des freezes d’une 10aine de secondes…
    Du coup, je suis passé à 2 vrais disques (2To Hitachi) en RAID1, je revis…

    Peut-être que le jour où je pourrais équiper mon portable avec un 200Go à moins de 150€, j’y repenserai…

  • # SSD comme disque cache

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il y a une technique particulière qui consiste à combiner disque dur et SSD, le SSD servant de cache. Un peu comme les disques hybrides dont on parlait plus haut. Il y a plusieurs façon de faire que j'explique ci-dessous.
    D'une part deux patchs pour le noyau existent:
    - Flashcache, le projet de Facebook déjà utilisé en production, qui se base sur Dm-cache (qu'on peut aussi utiliser) - Flashcash a été écrit spécialement pour des serveurs MySQL;
    - Bcache, qui est encore un peu "rustique" (a little rough around the edges selon son auteur Kent Overstreet), mais plus performant, "crash safe" et avec plus de possibilités. Le site n'est pas très a jour mais le projet n'est pas abandonné, la liste de discussion est active.

    D'autre part si c'est pour un serveur ou une grosse station, on peut aussi faire du Raid 1 (miroir) avec deux disques durs plus un SSD, qui sert alors de cache. On en parlait justement ces jours-ci sur la liste linux-raid. Roberto Spadim dit que c'est inefficace, mais Doug Ledford qui a posté sa configuration hier dit au contraire dans son langage fleuri que c'est blazing fast et parle de stellar performance.
    C'est très intéressant et j'en suis à me demander si je ne vais pas revoir la conf de mes serveurs pour passer d'un SSD pour système à un ensemble Raid 1 tel que décrit ici, puisque c'est plus fiable comme l'explique Doug Lefford: tout ce qui importe c'est le SSD, les disques durs sont là comme un stockage de sécurité au cas où le SSD perdrait les pédales (je paraphrase).

    Notez que Bcache va tenter de rejoindre le noyau officiel sous peu. Ça dépend essentiellement des revenus dont l'auteur pourrait disposer pour y consacrer plus de temps. Funding, funding, funding, ...

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: SSD comme disque cache

      Posté par . Évalué à 5.

      Sur XFS, tu peux mettre le journal dans une partition à part. Sur certain nas, il est mis sur un SSD, il parait que tu gagnes beaucoup.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: SSD comme disque cache

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pareil sur ext3 et ext4, Reiserfs et sans doute d'autres encore.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: SSD comme disque cache

      Posté par . Évalué à 4.

      D'autre part si c'est pour un serveur ou une grosse station, on peut aussi faire du Raid 1 (miroir) avec deux disques durs plus un SSD, qui sert alors de cache.

      Le SSD ne sert pas de cache, il sert de stockage pour les partitions définies en miroir (il n'a pas le comportement adaptatif d'un cache).

      Cette bidouille ne règle absolument pas le problème posé, à savoir que les SSD ont une capacité beaucoup plus faible que les disques magnétiques à prix égal : si tu n'as besoin que de la capacité du SSD, pourquoi ajouter un disque magnétique plus gros mais plus lent ?

      • [^] # Re: SSD comme disque cache

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Exact, j'avais mal lu la réponse de Doug Lefford. En fait le fil a commencé sur l'idée d'avoir un petit SSD en cache d'un gros RAID 1 de disques durs. Les seules options sont les premières que j'ai cité.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Données récentes sur la fiabilité des SSD

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Tom's Hardware vient de faire paraître une enquête sur la fiabilité des SSD comparée avec celle des disques durs: Is Your SSD More Reliable Than A Hard Drive?

    C'est en tout point passionnant et ça bouscule un peu. C'est vraiment à lire de bout en bout car l'article prend le temps de faire le point sur ce qu'on sait, sur les idées reçues, sur les données qu'on a, etc. Et ne sautez pas les conseils de lecture! Il s'agit des papiers très remarqués en 2007 de Google et de l'université Carnegie Mellon sur la fiablité des disques. Pour mémoire chacun des articles s'appuyait sur l'étude de plus de 100.000 disques et mettait à mal quelques idées reçues bien ancrées (et que malheureusement on retrouve toujours ici même...). Comme on en a beaucoup parlé je vous renvoie sur linuxfr.org le site francophone contributif géré par une équipe bénévole par et pour des libristes enthousiastes:

     
    Je fais une petite digression pour rappeler l'étude des mêmes auteurs sur la fiabilité de la RAM:

     
    Et, pour avoir de quoi mordre, je pêche quelques petites infos dans l'article de Tom's Hardware:

    1. On s'inquiète assez stupidement sur le "faible" nombre de cycles d'écriture d'un SSD. En considérant qu'un utilisateur lambda écrit au maximum 10 GB par jour, il lui faudrait 31 ans pour saturer le SSD. Avec les nouveaux SSD en 25 nm, on tombe à 18 ans, mais ça fait quand même de la marge.
    2. SMART traite surtout de la mécanique. Vu le nombre de pannes électroniques, faut pas se fier à SMART.
    3. Les SSD intel semblent les plus fiables pour tout le monde, mais aucune données n'existe pour corroborer cette idée. Intel a marqué les esprits en étendant sa grantie à 5 ans (avant c'était 3 ans).
    4. La préoccupation des constructeurs de disques durs et de SSD est de faire de l'argent. La fiabilité coute trop cher (cf. le passage à des NAND de 25 nm).
    5. Il est beaucoup trop tôt pour avoir des données sur la fiabilité. Les SSD en entreprise sont là depuis 2 ans et ils sont peu nombreux (entre autre parce qu'on remplace des ensembles Raid avec plein de disques par 2 SSD en miroirs).
    6. Forget RAID, just replicate the data three times.

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # ATTENTION GROS PROBLEME SUR LES OCZ VERTEX 3

    Posté par . Évalué à 2.

    Symptôme: le disque n'est plus reconnu au bout de quelques minutes

    Avec des messages du genre dans le syslog:

    ata3: SATA link down (SStatus 0 SControl 310)
    ata3: EH complete
    ata3: exception Emask 0x10 SAct 0x0 SErr 0x40d0202 action 0xe frozen
    ata3: irq_stat 0x00400040, connection status changed
    ata3: SError: { RecovComm Persist PHYRdyChg CommWake 10B8B DevExch }
    ata3: limiting SATA link speed to 1.5 Gbps
    ata3: hard resetting link
    

    Voir le thread sur le forum OCZ: http://www.ocztechnologyforum.com/forum/showthread.php?88625-Vertex-3-BSOD-2.06/page14

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.