Journal Action FDJ

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
19
9
nov.
2019

Je ne comprends pas. Quelqu'un saurait-il m'expliquer ?

J'ai conscience que je sors de toute zone de confort: dans ce journal, je ne parle pas de logiciel libre et je frise une approche qui pourrait être consiférer comme politique. C'est ainsi.

On peut difficilement lutter contre notre propre nature, alors parfois… Acceptons la.

Les jeux d'argent rapportent, paraît-il, des sensations à ceux qui y jouent. Cela justifierait le fait de dépenser de l'argent pour y jouer. Je peux l'entendre. Ce n'est pas ma façon de le percevoir, j'ai soit l'impression de me faire rouler, soit l'impression de voler les autres, mais admettons.

Avoir un régulateur étatique sur ces jeux d'argent, j'admets que cela permet de cadrer un minimum et d'éviter certaines dérives.

Le fait que la française des jeux paramètre ses gains sur le fait que les joueurs vont être globalement perdants, je commence à trouver ça louche, mais après tout, je me dis que c'est juste un impôt de plus basé sur une forme de volontariat des joueurs.

En vérité, je considère que l'on fait payer des gens qui sont dans une forme de misère intellectuelle et parfois sociale. Mon ce n'est qu'un avis et il est tout à fait discutable, je peux me tromper ou changer d'avis…

Mais vendre les parts de la Française des jeux à des particuliers, je ne comprends pas.
Ça revient clairement à proposer à des individus de se rémunérer sur les pertes financières innéluctables des joueurs.

Ce n'est plus un impôts dont tout un chacun pourrait profiter via des services gérés par l'état, mais une rente pour certains individus.

Je ne souhaite pas traiter de politique, mais plutôt d'éthique ou de logique d'état.

Quelque soit son bord politique, il me semble qu'un état et ses dirigeants sont là pour que son peuple puisse bien vivre en harmonie, avec un rôle protecteur.

J'ajoute à cela que, malgré le fait que les gains de la FDJ sont maîtrisés et predictible, la partie reversée aux actionnaires n'est pas annoncée. Dit autrement: l'entreprise est assurément rentable de manière prédictive mais les actionnaires nouveaux et à venir ne sont pas renseignés quant aux dividendes qu'ils vont récupérer.

Ajoutons à cela un monopôle réglementé sur les 25 ans à venir…

Je me dis qu'il serait juste que les joueurw eux-même soient actionnaires puisque c'est eux qui alimentent ce système.
Mais soyons clairvoyants: la démarche d'acheter un billet à gratter au coin de la rue n'est pas la même que celle d'acheter une action. La preuve en est que je ne peux pas acheter d'actions chez mon buraliste… 😀

J'ajoute à cela que nos propres dirigeants nous incitent à acheter ces actions…

Je ne comprends pas. Je ne comprends pas l'intention, je ne comprends pas les bienfaits, et par dessus tout, je ne constate aucune réaction d'aucun parti politique sur le sujet.

Il me semble pourtant que la symbolique est très forte: s'enrechir individuellement sur le dos de la misère des gens.

J'admets que l'on puisse avoir un comportement individualiste, on l'est tous plus ou moins, et c'est un comportement normal de survi au niveau d'un individu.

Mais je ne vois pas à quoi sert un gouvernement républicain et démocratique (je sorw les grands mots) s'il incite à un comportement individualiste, favorisant sans complexe ou remise en question, les inégalités de richesse.

Quelqu'un saurait-il m'expliquer ou argumenter pour me faire comprendre ?

  • # Fallait mieux voter

    Posté par . Évalué à 5 (+19/-16).

    On a les dirigeants qu'on mérite.

    • [^] # Re: Fallait mieux voter

      Posté par . Évalué à 9 (+11/-4).

      Faut arrêter avec ça, c'est pas parce qu'un élu est corrompu que ses électeurs sont forcément coupables (bon c'est vrai ya des cas troublants, genre Balkany) par exemple, moi j'ai pas voté pour le présiprince en place, mais rien (absolument que dalle) ne me garanti que l'alternative aurait agi différemment sur ce point précis, et tant d'autres.

      Croire à ce que raconte le menteur politicien n'est pas de la bêtise, en soi.

      • [^] # Re: Fallait mieux voter

        Posté par . Évalué à 10 (+20/-2).

        C'est pas de la corruption dont on parle ici.

        C'est les capitalistes qui font 75% au premier tour. Donc ils sont élus. Donc ils finissent par capitaliser n'importe quel service d'état.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Fallait mieux voter

        Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+17/-10).

        Faut arrêter avec ça,

        Oui, il faut arrêter… avec le commentaire "Faut arrêter avec ça".
        Faut arrêter de se cacher derrière un "l'autre pas mieux", parce que justement l'autre c'est aussi notre faute.
        On a les élu qu'on mérite car tous les candidats sont déjà ce qu'on mérite. C'est une faute collective. On préfère les beaux parleurs, donc on a des beaux parleurs. on préfère opposer que le compromis, donc celui qui oppose le plus intelligemment gagne, ce n'est pas parce que le perdant opposait un peu trop (coucou Mélenchon) qu'il n'a pas été adoré par des défenseurs qui se foutaient qu'il oppose ou qu'ils avaient quelques idées des plus pourries.

        Bref, on a les élus qu'on mérite, les candidats qu'on mérite, collectivement, du fait aussi de nos choix individuels.

        ses électeurs sont forcément coupables (bon c'est vrai ya des cas troublants, genre Balkany)

        Mais avant il y avait Chirac qui a été élu président malgré de grosses casseroles, dernièrement on a eu une personne qui salariait sa femme à rien faire qui a fait un gros score, et encore plus gros score pour quelqu'un qui dit détester l'UE mais utilisait son argent pour payer des gens en local, ne parlons pas d'encore plus dernière des gens qui arrivent encore à défendre une personne qui a montré en grand qu'il ne s’intéresse qu'à lui et aime la dictature avec lui en dictateur. Tous ces choix offerts, ce sont nous collectivement qui les choisissons, donc on ne peut que mériter le choix final.

        Croire à ce que raconte le politicien n'est pas de la bêtise, en soi.

        Si, c'est de la bêtise de ne prendre aucun recul et de fantasmer sur un sauveur providentiel, de plus souvent en refusant toute critique de son "poulain". C'est de la bêtise de prioriser les promesses sur les actes antérieurs, de ne pas accepter que les gens ne sont pas parfaits.

        Faut arrêter de se déculpabiliser, de rejeter la faute sur "pas de chances", on mérite les conséquences de nos choix collectifs.

        • [^] # Re: Fallait mieux voter

          Posté par . Évalué à 4 (+5/-3). Dernière modification le 09/11/19 à 10:53.

          Faut arrêter de se déculpabiliser, de rejeter la faute sur "pas de chances", on mérite les conséquences de nos choix collectifs.

          Non. Ce que tu dis revient à dire que si l'adversaire triche, tu mérites de perdre. Or désolé, mais non. Si les règles ne sont pas respectées, ta défaite n'est pas "la faute à pas de chance".

          Et toi non plus, du haut de la Zeni tower, n'a aucun moyen de garantir que ton "poulain" n'aurait pas triché, ou qu'il avait quelque chance que ce soit d'être élu, ce qui revient au même, en fait.

          • [^] # Re: Fallait mieux voter

            Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

            En même temps si t’es convaincu axiomatiquement que seule la triche permet de gagner une élection, il n’y a aucun moyen de te convaincre du contraire. Il peut y avoir un système chargé de lutter contre la triche et des règles définies, tu seras toujours convaincu qu’elles sont violées, axiomatiquement.

            • [^] # Re: Fallait mieux voter

              Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

              En même temps si t’es convaincu axiomatiquement que seule la triche permet de gagner une élection

              s/ axiomatiquement que seule/ que/

    • [^] # Re: Fallait mieux voter

      Posté par . Évalué à 8 (+10/-4). Dernière modification le 09/11/19 à 11:36.

      Non, seuls les électeurs qui ont remporté les élections ont les dirigeants qu’ils méritent.
      En quoi les autres les méritent-ils alors qu’ils n’ont pas voté pour eux?

      • [^] # Re: Fallait mieux voter

        Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+7/-12). Dernière modification le 09/11/19 à 14:12.

        Ne surtout as se poser de question sur ses responsabilité, sur les conséquences pratiques de ses choix, se dire "je n'ai pas voté pour le gagnant donc je ne mérité pas le gagnant".
        Réfléchi juste deux secondes sur le fonctionnement en communauté et les conséquences pratiques, et tu verras que si, voire encore plus en fait.

        Ha cette déculpabilisation, l'option de facilité pour se cacher ses responsabilités… continuez comme ça, vous ne changerez pas le monde mais au moins vous pourrez dormir tranquille en vous disant que ce n'est pas votre faute même si vous êtes partie du problème.

        • [^] # Re: Fallait mieux voter

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2).

          Je comprends tes critiques sur la position du "j'y suis pour rien" mais il manque quand même une alternative dans tes réponses. On ne peut pas dire qu'on y est pour rien si on a voté pour le gagnant, ni si on a voté pour un des perdants, ni si on a pas voté / voté blanc … Mais concrètement, qu'est-ce qu'on peut faire de constructif ?

          • [^] # Re: Fallait mieux voter

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-0).

            Le fait qu'on considère qu'il y a un gagnant et un perdant dans une élection, c'est déjà un problème.

            La personne élue devrait représenter les autres. Pas fais ce qu'elle veut, se servir dans la caisse, etc. Et représenter des gens avec qui on est pas d'accord, et qui sont pas d'accord entre eux, c'est pas simple.

            Et le problème commence bien avant le moment ou tu mets ton bulletin dans l'urne. C'est l'organisation des partis politiques, la façon dont on choisit les candidats, et donc, jusqu'au vocabulaire qu'on utilise. Plein de choses sur lesquelles on pourrait agir plus ou moins directement, donc oui, la responsabilité est collective.

        • [^] # Re: Fallait mieux voter

          Posté par . Évalué à 9 (+11/-4). Dernière modification le 09/11/19 à 15:14.

          Blablabla sur la responsabilité de la part du moraliste de comptoir qui trouve toujours les autres plus coupables que lui-même…
          En quoi celui qui a voté contre le vainqueur est-il responsable de l’élection du vainqueur ?

          cette déculpabilisation

          Nous sommes coupables ? Mais toi aussi alors.
          Merci de nous exposer ta responsabilité sur la question avant d’ergoter sur celle des autres.

          Cela dit, effectivement ceux qui n’ont pas voté pour le vainqueur sont sans doute responsables (voire coupables) de ne pas faire la révolution. Les gilets jaunes sont donc au moins innocents du crime de se laisser faire. Quoique la résignation semble les gagner.

          • [^] # Re: Fallait mieux voter

            Posté par . Évalué à 1 (+4/-4).

            Nous sommes coupables ? Mais toi aussi alors.

            Déjà, il n'a pas dit le contraire. Mais surtout, il ne chouine pas parce qu'il n'y avait personne qui lui plaisait comme candidat, ni sur autre chose.

            En quoi celui qui a voté contre le vainqueur est-il responsable de l’élection du vainqueur ?

            Il faut arrêter de croire que tout ce qu'on peut faire individuellement se limite à voter une fois tous les trois ans. L’état actuel de l'écosystème politique vient aussi du fait que collectivement, on préfère se poser chez soit à s'occuper de la famille/projet perso/glandouiller/etc plutôt que d'aller assister aux conseils municipaux, interpeller nos élus sur différents sujet, aller distribuer des tracts et parler avec les gens sur les marchés, militer au sein d'associations.

            Peut être qu'individuellement, tu fais tout ton possible pour avoir une société plus belle, mais globalement, les gens s'en foutent. Or en démocratie, ce qui a le plus de poids, c'est la majorité. Donc la majorité s'en fout ? Ben c'est le foutoir. On peut pleurer sur le fait que nos dirigeant devraient avoir une vision/projet, mais quand la base en à rien à faire du projet et veut juste pouvoir mettre de l'essence dans la voiture, ben on a les politiques qu'on a actuellement.

        • [^] # Re: Fallait mieux voter

          Posté par . Évalué à 4 (+5/-2).

          Lorsque mon vote compte pour 1/35 467 327 ème pour seulement deux choix possibles, je ne me considère pas comme responsable du résultat.

          C'est clairement un biais cognitif que de penser que nous avons une quelconque responsabilité individuelle.

          • [^] # Re: Fallait mieux voter

            Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

            Si tu résumes la démocratie au vote au deuxième tour d’une élection présidentielle … seulement avant d’en arriver là il y a le militantisme pour tes idées dans un parti politique, la discussion avec ton entourage pour tenter de les convaincre de tes idées, la participation ou l’absence de participation à la vie démocratique, le vote au premier tour… la participation

            Mais t’es peut-être résigné au point de penser que rien ne sert à rien. N’empêche que si tu n’arrives pas à pousser tes idées dans le cercle de ton entourage immédiat ou un peu plus loin (surtout un peu plus loin), il y a peu de chances que ta préférence au vote finisse par passer la barre.

            • [^] # Re: Fallait mieux voter

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Si tu résumes la démocratie au vote au deuxième tour d’une élection présidentielle …

              Non, tu peux inclure dans ce raisonnement tous les votes mais la présidentielle est quand même LE vote le plus important… non ?

              seulement avant d’en arriver là il y a le militantisme pour tes idées dans un parti politique, la discussion avec ton entourage pour tenter de les convaincre de tes idées,

              Oui mais au final, ce qui compte c'est le résultat du vote

              Mais t’es peut-être résigné au point de penser que rien ne sert à rien.

              Je n'ai pas dit cela.

              N’empêche que si tu n’arrives pas à pousser tes idées dans le cercle de ton entourage immédiat ou un peu plus loin (surtout un peu plus loin),

              Je ne pense pas être en capacité d'avoir "mes" idées.

              • [^] # Re: Fallait mieux voter

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                la présidentielle est quand même LE vote le plus important… non ?

                Ben si le président n’a pas de majorité, non. Certes c’est pas vraiment arrivé depuis le quinquennat, mais ça n’enlève pas l’intérêt des législatives. Disons que le fait que les français ont tendance à confirmer la présidentielle pendant les législatives tend à montrer qu’ils veulent donner une majorité au président élu … ou alors que les perdants sont démobilisés pour les législatives. C’est pas totalement une obligation non plus, on est pas à l’abri d’une rebellion de l’électorat.

                Oui mais au final, ce qui compte c'est le résultat du vote

                Et le résultat du vote dépend autant de toi que de n’importe quel électeur. Certes c’est une dynamique collective, mais sans individu pas de collectif. On est autant responsable des idées qu’on diffuse que n’importe qui d’autre … ça me parait compliqué d’argumenter qu’il y a une dynamique collective mais que tout en en faisant partie (du collectif) on est pour rien et on ne peut rien à tout ça.

                Je ne pense pas être en capacité d'avoir "mes" idées.

                N’importe quoi. Tu n’irai peut-être pas jusqu’à les défendre publiquement en faisant campagne pour une élection quelconque, elles n’ont peut-être rien de spécialement originales (comme pour à peu près tout le monde sauf les parfaits illuminés totalement à coté de la plaque) mais tu as tes idées. On ne peut pas défendre l’idée même de démocratie si les individus n’ont pas d’idées sur la marche du système. Notre responsabilité citoyenne c’est de les maintenir le plus éclairé possible pour le bien commun …

          • [^] # Re: Fallait mieux voter

            Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+9/-4).

            C'est clairement un biais cognitif que de penser que nous avons une quelconque responsabilité individuelle.

            Vote
            (source)

            • [^] # Re: Fallait mieux voter

              Posté par . Évalué à 3 (+5/-3). Dernière modification le 10/11/19 à 18:54.

              Je passe sur cette caricature culpabilisante qui donne une très fausse idée de la réalité et qui suppose que je suis abstentionniste, ce qui n'est pas le cas.

              Ho puis non, admettons que ce dessin dise juste… Si tu le regardes bien, tu me verras… là tout au fond… du coté gauche de l'image. Tu ne me vois pas ? Ben c'est normal !

              Je suis noyé dans les 35 millions de votants ! Mon avis a compté (à la dernière présidentielle et à supposer que je n'ai pas voté blanc) pour 1/35467327 soit ≈0,000003% des votants.

              En dilution homéopathique cela correspond à du 4 CH.

              • [^] # Re: Fallait mieux voter

                Posté par . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 10/11/19 à 19:31.

                Ça ne donne pas vraiment d’alternative ça. Éventuellement on peut abolir le vote pour donner les pleins pouvoirs à un dictateur qui aura un poids énorme et 0 pour quasi tout le monde autrement. Mais sinon bon … le poids d’un individu dans une décision nationale pour une nation de plusieurs millions d’habitant calculé de cette façon est forcément dérisoire.

                Ça voudrait dire que personne n’est vraiment responsable des résultats du vote ?

                • [^] # Re: Fallait mieux voter

                  Posté par . Évalué à 6 (+6/-1).

                  Tu te souviens de Cambridge Analytica ?

                  Si tu souhaites absolument trouver des responsables, je te propose d'aller en chercher du coté de ceux qui ont les moyens et l’intérêt d'influencer l'opinion publique.

                  Il y a même tout un tas de personnes dont c'est le métier (think-tank, publicitaire, communicant, lobbyiste, spin-doctors, etc…).

                  • [^] # Re: Fallait mieux voter

                    Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

                    Il me parait évident que ces gens ont d’autant plus d’influence qu’ils tombent sur un terrain favorable. Et le terrain le plus favorable pour eux c’est sans doute un terrain ou tous les citoyens un peu engagés et avec des idées leur ont laissé le champ libre … Ce terrain, c’est un peu nous tous qui le créons.

                    • [^] # Re: Fallait mieux voter

                      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

                      Il me parait évident que ces gens ont d’autant plus d’influence qu’ils tombent sur un terrain favorable.

                      Ces influenceurs d'opinion s'appuient sur des biais cognitifs très puissants démontrés par des études en psychologie sociale. Ils s'appuient aussi sur des découvertes récentes en neurosciences et des techniques poussées d'intelligence artificielle et de big data.

                      Ces gens ne s'appuient pas sur un "terrain favorable", qui est la conséquence d'un déficit en éducation/information, ils s'appuient carrément sur la nature humaine.

                      • [^] # Re: Fallait mieux voter

                        Posté par . Évalué à 3 (+4/-2).

                        [EDIT]
                        Ces gens ne s'appuient pas sur un "terrain favorable", qui est serait la conséquence d'un déficit en éducation/information, ils s'appuient carrément sur la nature humaine.

                        • [^] # Re: Fallait mieux voter

                          Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                          Ben l’éducation aussi s’appuie sur la nature humaine. Ça sert notamment à dépasser l’état de nature en se servant des connaissances accumulée par l’humanité depuis qu’elle existe, qui portent entre autre sur la théorie et la pratique de cette nature humaine. Nulle doute qu’on apprendra à vivre avec les réseaux sociaux et qu’on tentera de transmettre cette expérience aux générations futures d’ailleurs.

                          Sinon l’acquisition d’information c’est une composante de la nature humaine qui permet l’éducation, entre autre. Je vois pas trop la dichotomie que tu essaies d’établir, donc.

                        • [^] # Re: Fallait mieux voter

                          Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                          Et puis en l’occurrence par « terrain favorable », je parlai pas nécessairement de déficit en éducation, mais carrément de la désertion des citoyens de l’engagement et des propositions politiques (et de l’action, la politique est avant tout au quotidien l’action dans la cité). Par exemple en résumant les actes qui pourraient éventuellement avoir une importance politique à voter ou ne pas voter au second tour d’une élection présidentielle. Comme d’autres assez versé dans l’exercice ont dit par le passé, gagner la bataille des idées est probablement un élément fondamental dans la victoire dans des élections. Et ça c’est un travail de fond, pas juste verser un bulletin dans l’urne une fois tous les 5 ans.

                          • [^] # Re: Fallait mieux voter

                            Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

                            Est-ce forcément un problème de désertion politique si le résultat des élections dessert le peuple ?

                            Quelques exemples qui pourraient être intéressants à étudier pour répondre à la question :

                            • Le cas de la France et de peut-être quelques autres nations où l'on trouve très régulièrement un parti extrémiste repoussoir face à un candidat perçu comme modéré conduisant à l'élection systématique du dernier.
                            • Le cas de l'Algérie où apparemment les manifestants étaient absolument persuadés que bien qu'ils soient majoritaires, la momie le président Bouteflika serait réélu pharaon s'il advenait qu'il se présentât.
                            • Le cas Bolivien où le président sortant était certain d'être élu et où des traficotages de dépouillements le conduise lui et les quatre premiers personnages de l'état à la démission, voire à l'exil.
                            • Le cas Américain où nombre d'élections présidentielles récentes ont été gagnées avec une nette minorité des voix.

                            Ajoutons que la manipulation des opinions populaires, avant d'être une spécialité d'IA, produisait déjà une glose abondante bien avant l'avènement de nos démocraties. Il y a déjà 2400 ans Aristote en déduisait qu'il n'y avait pas de pire système politique que la démocratie. Plus proche de nous Machiavel exposait proprement les mécanismes employés pour manipuler efficacement la plèbe.
                            Désormais ces braves messieurs ont laissé place à l'industrie lourde et scientifique, un peu à la manière du remplacement du chasseur cueilleur par la moissonneuse batteuse et l'élevage en batterie. Ne faudrait-il pas être bien candide pour placer une confiance dans l'effectivité du vote ?
                            Non pas qu'il n'y ait rien à faire pour un citoyen responsable. Mais l'action utile n'est pas vraisemblablement dans l'isoloir. Ou alors fortuitement.

                            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                            • [^] # Re: Fallait mieux voter

                              Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

                              N’est-ce pas candide de penser que si l’industrie a du pouvoir, ce qui est indéniable, elle n’en aurait pas dans un système non démocratique ? Et que, si on est pas dans un système démocratique, il n’y aurait qu’elle qui aurait un pouvoir ?

                              Si on prend un autre exemple de système qui s’est développé en même temps que l’industrie, le communisme admettons. Ben … ils reposaient également sur l’industrie et une certaine forme de productivisme, avec une répartition des richesses produites différente.

                              Le truc c’est que ces deux derniers siècles on a exploité massivement des ressources fossiles qui lui ont donné un pouvoir phénoménal (sans pétrole/nucléaire et autre les machines c’est des moulins à vent et à eau, grosso modo). Il n’est pas étonnant qu’elle en ait retiré du pouvoir.

                              Le vote dans tout ça ? Si tu veux une oligarchie, elle se tournera vers tout ce qui peut lui faire conserver son pouvoir, et elle ne se privera pas d’une industrie forte si possible — et une armée/des chars qui vont avec et qui n’existent avec la même puissance sans industrie.

                              Une démocratie ? On a des scientifiques avec un minimum de liberté et d’indépendance qui peuvent dire des choses vraies qui fâchent le pouvoir, comme que le CO2 émis par l’industrie a des effets sur le climat et qu’il va falloir mettre la pédale douce. On peut peut-être trouver la force collective de dire qu’on va dans le mur et qu’on va agir pour éviter ça. Peut-être. Je miserai pas sur un Trump pour ça.

    • [^] # Re: Fallait mieux voter

      Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

      Le glissement sémantique qui consiste à parler de dirigeant alors que nous élisons des représentants en dit long sur la façon dont nous considérons la démocratie.

      • [^] # Re: Fallait mieux voter

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

        Les représentants du peuple sont au Parlement ; le gouvernement n’est pas élu.

        • [^] # Re: Fallait mieux voter

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

          Le gouvernement, c'est le pouvoir exécutif. Celui-ci ne décide pas de la politique, il est "juste" chargé de sa mise en oeuvre. La démocratie s'exerce vraiment dans les parlements qui sont des lieux de délibération.

          Depuis le quinquennat, le parlement ne joue malheureusement plus ce rôle.

  • # Les petites lignes

    Posté par . Évalué à 10 (+11/-1). Dernière modification le 09/11/19 à 08:14.

    C'est relativement simple. La volonté affichée est de faire du cash pour l'état. << ça n'est que du business >>. La ou c'est rigolo c'est que le deuxième effet kiss cool est le même que pour Aéroport De Paris : un cadeau aux gentilles personnes ayant plein de capitaux et ne pouvant toujours pas s'en mettre un peu plus à gauche dans le secteur du jeu en France. Parce que l'ouverture aux Français ne représente qu'un tiers du capital vendu, histoire de faire passer la pilule. Le reste sera ouvert à la bourse et donc aux gentils investisseurs.

    • [^] # Re: Les petites lignes

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-0).

      J'ajouterai que ça ramène du cash tout de suite: c'est une vision court-termiste, car en fait l'ADP et la FDJ sont loin d'être des entreprises non rentables. À moyen terme, on est perdant. Mais certaines personnes privées s'en mettront plein les poches durant ces transactions.
      On dit qu'il ne faut pas attribuer à la malveillance ce qui peut être expliqué par la bêtise, mais quand même, j'ai du mal à croire que nos dirigeants sont si bêtes.

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

      • [^] # Re: Les petites lignes

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

        Ou la privatisation des autoroutes …

        • [^] # Re: Les petites lignes

          Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

          La privatisation des autoroutes c'est l'exemple le plus connu parce qu'on a un peu de recul mais c'est/ce sera la même chose dans d'autres domaines :

          • le train : le service qui peut générer de l'argent (faire circuler les trains) se privatise mais le réseau (qui coûte cher) est loué à bas prix et se dégrade
          • ADP : les baux commerciaux seront privatisés mais pas les services qui coûtent resteront à charge de la collectivité publique (je préfère quand même que ce soit le public qui continue de gérer la sécurité et les frontières mais pourquoi se passer des revenus commerciaux ?).
          • l'électricité : l'état va reprendre l'infrastructure (en particulier les centrales nucléaires) qui est maintenant bien construite et qu'il va falloir continuer d'entretenir voire un jour démanteler et laisser les profits de la vente d'électricité à des groupes privés.

          Ce qui me dérange au fond c'est que l'Europe (l'Union Européenne) est fondamentalement libérale mais que c'est la seule et que personne d'autre n'accepte de jouer selon les mêmes règles : les États-Unis et la Chine sont des champions du protectionnisme économique. NB: je suis néanmoins partisan de poursuivre la construction européenne jusqu'à la doter d'un gouvernement fédéral élu plus directement. Mais économiquement, il va falloir admettre que être les seuls à suivre un libéralisme total dogmatiquement ne nous rendra pas plus fort.

          • [^] # Re: Les petites lignes

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

            Mais économiquement, il va falloir admettre que être les seuls à suivre un libéralisme total dogmatiquement ne nous rendra pas plus fort.

            Non, mais c'est extrêmement utile pour nos partenaires. Ceux qui ont vraisemblablement une influence sur qui dirige l'Europe et sur la direction empruntée. Par ce qu'en l'état on voit mal quel pourrait être l'objectif poursuivi ; s'il fallait admettre qu'il le soit dans l'intérêt des Européens.

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Les petites lignes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        J'ajouterai que ça ramène du cash tout de suite

        C'est pire que ça d'après ce que j'ai pu ouïr…

        En effet il serait prévu de ré-investir l'argent obtenu dans la bourse.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Les petites lignes

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Mais là ou c'est vicieux c'est que la FDJ rapporte de l'argent à l'état mais surtout via les taxes et pas via les dividendes. Les perdants seront probablement les petits porteurs. D'ailleurs, ils se sentent obliger de faire de la pub, donc je sais pas si c'est une si bonne affaire d'acheter des actions, en tout cas ce sera sans moi.

        • [^] # Re: Les petites lignes

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Une fois la FDJ privatisée, l'état aura du mal à défendre son monopole sur les jeux because les règles europénnes… ouverture à la concurrence, baisse des actions FDJ.

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Les petites lignes

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

            Ce qui ne l'empêchera pas de récupérer les taxes sur les jeux d'argent (ou d'en inventer une nouvelle)

            La belle arnaque c'est de dire au pekin moyen "La fdj rapporte plein de fric à l'Etat" en oubliant de préciser la chose importante :

            • En 2018 l'état a touché 93 millions au titre des dividendes (160 millions en 2016) -> c'est le montant que l'état ne touchera plus (ou moins vu qu'il conserve une participation) après privatisation
            • Les diverses taxes sur la FDJ ont rapporté 3,5 milliards -> l'état continuera a toucher

            source

            Donc en gros les dividendes représente moins de 5% des revenus de l'état via la fdj.
            L'état s'en fout du monopole, tant qu'il arrive à percevoir ses taxes ça lui va.

            • [^] # Re: Les petites lignes

              Posté par . Évalué à 5 (+6/-1).

              Je "souhaite" (si je puis dire, le mieux serait que le besoin d'espérer gagner à ces jeux disparaisse) que vous ayiez raison. Mais l'état français étant déjà incapable de recouvrer l'impôt que doivent les évadés fiscaux, ou les taxes censées s'appliquer aux GAFAM, je ne vois pas comment il en serait autrement avec UNIBET ou n'importe quelle société du même accabit.
              J'espère sincèrement me tromper là-dessus.

  • # Mes 2 centimes

    Posté par . Évalué à 2 (+3/-3). Dernière modification le 09/11/19 à 09:27.

    Ça revient clairement à proposer à des individus de se rémunérer sur les pertes financières innéluctables des joueurs.

    Tu remplaces le mot joueurs par voyageur, spectateur, visiteur, … et la réponse est la même : tu vends du rêve. Et parfois, ce n'est pas plus mal.
    Autrement dit, un voyageur décidant de partir découvrir un pays, va revenir plus pauvre finançièrement mais sera content de ses souvenirs.
    Le monde serait bien triste sans cela.

    s'enrechir individuellement sur le dos de la misère des gens.
    […]
    favorisant sans complexe ou remise en question, les inégalités de richesse.

    Je n'ai pas compris si tu parlais de la répartition de dividendes entre actionnaire ou bien des jackpots/cagnottes que gagnent une poignée de personnes chanceuses (au détriment des autres parieurs).

    Je me suis d'ailleurs toujours demandé quel était l'impact de tous ces jeux de hasard (loto, euromillions…) dans l'évolution des inégalités de richesses.

    Car tous les ans, cela doit bien renforcer les statistiques du genre "x% des français détiennent y% de la richesse", non ?

    J'aimerais bien un indicateur sans ces jeux d'argent. Un peu comme la mesure de l'inflation qui ne tient pas compte de certains produits (tabac je crois).

    • [^] # Re: Mes 2 centimes

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Tu remplaces le mot joueurs par voyageur, spectateur, visiteur, … et la réponse est la même : tu vends du rêve.

      Le jeu est plus particulier, il y a des phénomènes de dépendance.

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Mes 2 centimes

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      Je me suis d'ailleurs toujours demandé quel était l'impact de tous ces jeux de hasard (loto, euromillions…) dans l'évolution des inégalités de richesses.

      Car tous les ans, cela doit bien renforcer les statistiques du genre "x% des français détiennent y% de la richesse", non ?

      Bof, ça ne concerne pas assez de monde.
      De plus, si le calcul est fait par rapport aux revenus annuels, gagner une grosse somme à un jeu d'argent n'augmente le revenu que sur l'année en cours : l'année prochaine, la personne qui a gagné retourne à sa catégorie de revenu habituelle.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Mes 2 centimes

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

        l'année prochaine, la personne qui a gagné retourne à sa catégorie de revenu habituelle

        Ah ben non, si tu gagnes à l'euro millions ou au lotto, même avec un placement pas très rentable tu as une rente mensuelle non négligeable (disons 1% par an sur 10 millions, ça fait dans les 8000€ par mois)

        • [^] # Re: Mes 2 centimes

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          Il me semble que beaucoup de gagnants finissent plus pauvres qu'avant, faute de "culture de l'épargne".

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Mes 2 centimes

            Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

            Ca semble logique. Je suppose que ceux qui ont une "culture de l'épargne" ne jouent justement pas à ce type de jeux, et donc par corolaire que ceux qui y jouent n'ont pas cette culture…

          • [^] # Re: Mes 2 centimes

            Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

            Il me semble que beaucoup de gagnants finissent plus pauvres qu'avant, faute de "culture de l'épargne".

            Moi il me semble plutôt que lorsqu'on gagne une grosse somme à la loterie (euromillion, loto), on a un accompagnement personnalisé avec un conseiller en gestion du patrimoine pour justement éviter de faire n"importe quoi avec son argent.
            Je pense qu'une partie du capital est probablement dépensée dans l'année, mais pas tout, loin de là à mon avis : surtout si on parle de l'euromillion…
            Après si t'as un lien avec des stats la dessus, ca peut être interessant.

  • # Mes 2 sous

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    Le fait que la française des jeux paramètre ses gains sur le fait que les joueurs vont être globalement perdants, je commence à trouver ça louche.

    Il faut bien que la FDJ génère des bénéfices, ne serait-ce que pour rémunérer ses employés.

    A ce moment là, on peut aussi parler des caisses de retraite : leurs calculs sont basés sur l'espérance de vie.

    Mais vendre les parts de la Française des jeux à des particuliers, je ne comprends pas.
    Ça revient clairement à proposer à des individus de se rémunérer sur les pertes financières innéluctables des joueurs.

    Je ne suis pas expert, mais pour moi, la bourse, c'est des vases communicants : si tu gagnes de l'argent en vendant des actions, il faut qu'une autre personnes (physique ou morale) perde de l'argent (directement ou indirectement).

    • [^] # Re: Mes 2 sous

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+8/-1).

      Juste une précision :

      Il faut bien que la FDJ génère des bénéfices, ne serait-ce que pour rémunérer ses employés.

      Il n'y a pas besoin de faire des bénéfices pour payer les salaires : il faut juste être à l'équilibre. Les bénéfices c'est du bonus et c'est principalement utilisé pour financer la croissance ou rémunérer les actionnaires.

      • [^] # Re: Mes 2 sous

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

        Les bénéfices c'est du bonus et c'est principalement utilisé pour financer la croissance ou rémunérer les actionnaires.

        Ou mis de côté en cas de coup dur ou pour investir. Cas notamment des PME.

      • [^] # Re: Mes 2 sous

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

        Je me suis mal exprimé, ce que je voulais dire, c'est que les joueurs sont nécessairement « globalement perdants » : afin que le budget de la FDJ soit à l'équilibre, le total des gains reversés est forcément inférieur à la somme des « paris » (ce que ne s'améliorera pas avec de l'actionnariat).

        • [^] # Re: Mes 2 sous

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Pris sur la globalité des joueurs, c'est de toutes façons le cas vu que l'état taxe les mises, d'autant plus qu'il s'agit d'un jeu de hasard.

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Mes 2 sous

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 10/11/19 à 15:45.

            Ce qui est injuste c'est que cet impôt sur les mises des jeux de hasard ne soit pas également appliqué au jeu de hasard auquel joue les grands de ce monde : la Bourse…

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Mes 2 sous

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 09/11/19 à 22:44.

      Je ne suis pas expert, mais pour moi, la bourse, c'est des vases communicants : si tu gagnes de l'argent en vendant des actions, il faut qu'une autre personnes (physique ou morale) perde de l'argent (directement ou indirectement).

      Non, pas vraiment, c'est pas un jeu à sommes nulle. Une action est liée à l'activité d'une entreprise. Tu peux vendre des actions, pour tout plein de raisons, en gagnant de l'argent, ça peut être aussi une bonne affaire pour l'acheteur : l'entreprise peut continuer à avoir de bons résultats après que t'aies vendu.

      Après, que le marché soit irrationnel et ne reflète pas la valeur de l'entreprise, c'est une autre histoire :)

      Ce que tu décris est plus vrai pour certains produits dérivés. Je pense surtout au CFD où là c'est juste un pari entre toi et ton courtier pour savoir si le "machin" sur lequel tu mises va monter ou descendre…

  • # Casino

    Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

    Le fait que la française des jeux paramètre ses gains sur le fait que les joueurs vont être globalement perdants, je commence à trouver ça louche.

    Le fait que tu te poses cette question montre à quel point tu n'es pas attiré par les jeux d'argent :) Il n'y a rien de rationnel derrière (comme 99% des actions humaines d'ailleurs) (ou comme les actions de 99% des humains disons plutôt).

    Le jeu d'argent c'est : donne moi 100 et t'as une chance sur 11 de remporter 1000. C'est tout. Ça a toujours été ça sous toutes ses formes. Ça suffit largement à trouver des clients.

    Partouche le père a dit "si vous voulez gagner de l'argent dans un casino, achetez-en un".

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Casino

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Je ne connaissais pas la citation. J'aime beaucoup :)

    • [^] # Re: Casino

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Êtes vous certains de vos chiffres ? Il me semble que le taux de redistribution qui s'en déduit s'approche de celui, imposé par la loi et contrôlé, des machines à sous de casinos. Mais il me semblait que celui des grandes loteries comme le loto était plutôt de l'ordre du pourcent.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Casino

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 10/11/19 à 16:36.

        Êtes vous certains de vos chiffres ?

        Certain qu'ils sont faux oui, puisque c'est une image. Déjà la roulette c'est une seule case qui ne redistribue rien (ni noir ni rouge ni pair ni impair ni passe ni manque), le zéro, c'est à dire une case sur 37 (soit 3% grosso-merdo).

        Après dans le cadre d'un casino le taux de redistribution est très artificiel parce que de toutes façons on rentre avec une certaine somme et on reste tant qu'il y a de l'argent. On va claquer de l'argent au casino. Alors ok, certains sont rentrés avec 50€ et ressorti avec 70€ (moi par exemple la première fois que j'ai foutu les pieds dans un casino), mais c'est la preuve de mauvais joueurs :)

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Classique privatisation des bénéfices

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-1).

    Ce n'est plus un impôts dont tout un chacun pourrait profiter via des services gérés par l'état, mais une rente pour certains individus.

    C'est une classique de la privatisation des bénéfices : tu régules tout un système de façon publique, puis une fois que c'est construit grâce à tout le monde, si ça marche bien, tu en privatises les bénéfices.

    Le fait que la française des jeux paramètre ses gains sur le fait que les joueurs vont être globalement perdants, je commence à trouver ça louche, mais après tout, je me dis que c'est juste un impôt de plus basé sur une forme de volontariat des joueurs.

    Plus qu'un impôt basé sur une forme de volontariat, c'est une simple façon de profiter des faiblesses des gens, en l'occurrence l'ignorance et/ou l'addiction des joueurs. On appelle ça aussi une arnaque, tout simplement.

    Quelque soit son bord politique, il me semble qu'un état et ses dirigeants sont là pour que son peuple puisse bien vivre en harmonie, avec un rôle protecteur.

    C'est pour ça que tout l'argent des impôts sur le jeu était sans doute dédié à éduquer les joueurs ou les soigner de leurs addictions… ;-)

    • [^] # Re: Classique privatisation des bénéfices

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

      Plus qu'un impôt basé sur une forme de volontariat, c'est une simple façon de profiter des faiblesses des gens, en l'occurrence l'ignorance et/ou l'addiction des joueurs. On appelle ça aussi une arnaque, tout simplement.

      C'est malheureusement un mal qui me semble inévitable ; dès lors, autant que ce soit géré par l'état et non par des acteurs privés à but lucratif… Mais ce n'est pas vraiment dans l'ère du temps…

  • # La loterie embobine l'Homme

    Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-1).

    Les loteries nationales ont pour but de récolter de l'argent pour réduire la dette de l'Etat ou financer ses services.

    Aujourd'hui grâce aux réformes magiques, la dette est faible et les services autofinancés, il est logique pour l’État de se séparer de cette activité douteuse.

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

  • # Que se passerait-il en cas de "boycott" ?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Bonjour,

    Question de néophyte aucunement calé, mais admettons que le nombre de joueurs se divise par deux, l'année prochaine ? Que deviendrait la FDJ ?

  • # lutte contre l'addiction

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Le fait que les joueurs soient globalement perdants est :
    - une évidence mathématique ; il faut bien payer les salariés, l'impression des tickets, l'informatique etc… donc on ne peut jamais tout redistribuer, ça voudrait dire qu'il y a zéro frais de gestion ou que ces frais sont supportés intégralement par les non-joueurs
    - un moyen de lutter contre l'addiction au jeu ; l'Etat a fixé un taux de redistribution des mises plutôt faible (de l'ordre de 70% de mémoire) pour réguler la boucle de rétroaction qui enferme le joueur dans la dépendance.

    Ce n'est donc pas une simple histoire de "prendre encore plus d'argent dans les poches des pauvre"…

  • # balance des paiements

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Les privatisations ne sont pas seulement la conséquence d'une idéologie ultra ou néo-libérale réduisant le rôle de l'Etat en cible à la justice, la police et l'armée (et encore, en les sous-traitant au privé autant que possible) . Elles sont aussi la conséquence des choix macroéconomiques faits depuis des décennies qui ont un impact en matière de balance des paiements : la politique industrielle et commerciale (balance commerciale), la libéralisation des marchés des capitaux et la politique monétaire.
    La France étant en déficit commercial vis-à-vis du reste du monde du fait d'une politique industrielle inepte, et ne pouvant utiliser le levier monétaire pour rééquilibrer ses échanges, elle doit brader des actifs pour faire ce rééquilibrage. Bref merci la politique de spécialisation dans les services et l'euro !
    Le fait que des citoyens ordinaires puissent aussi souscrire des actions des boîtes privatisées est plus un coup de comm'.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.