Journal le bureau linux n'est pas mort ce sont les chromebook

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
15
12
avr.
2019

Alors non je vous arrête immédiatement, le titre de ce bas 'nal, ce gros troll pourri que même un vendredi peine à héberger, n'est pas de mon ressort. Ma seule faute réside dans le fait de propager cette fake news, cette prophétie douteuse.

Non l'auteur semblerait se dénommer Linus. Par ailleurs le lien que je posterai sera plutôt celui d'un article de zdnet, qui soulève deux arguments
* Microsoft ferait évoluer le bureau vers une offre de type SaaS, et pour la plupart des gens le bureau standard serait voué à disparaître
* la fragmentation du bureau Linux serait le problème

Toutes ces opinions me révulse et quand au SaaS il est trop tôt (ne serait-ce que : popularité du modèle économique?). Nonobstant je me trompe parfois & en bon citoyen j'apprécie le débat de qualitay et les chips au vinaigre, tandis que j'avoue regretter parfois le doux temps où les 'nals bookmarks pululaient tels des verrues.

Bon Week!

  • # je le sais qu'il n'est pas mort

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est le système que j'utilise depuis 20 ans et les bureaux sont encore développé avec un choix différent dans lequel tout le monde peut trouver son bonheur:
    KDE (the best et nous sommes vendredi), Gnome, i3, E, sway, wmaker (ok celui la avec la transition vers wayland je le sens mal :), XFCE…

    Non franchement je ne vois pas comment on peut dire que c'est mort.

    Oh nous, utilisateur de linux, on a bien compris que nous n'aurons que les miettes du marché mais en même temps je vois aussi que le côté crédible de Linux est plutôt mal même dans des endroits 100% microsoft et chez des personnes qui se moquait de mon système "non pro" et de "geek". Il a atteint une certaine respectabilité!

    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

      Posté par . Évalué à 3.

      Cinnamon, Pantheon, DeepinDE, LxQt,… :)

    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

      Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 12/04/19 à 12:35.

      (longue liste…)

      Cette liste est bien le problème : déjà peu de ressources, mais ces ressources font 10x la même chose.

      Non franchement je ne vois pas comment on peut dire que c'est mort.

      Cette année c'est l'année du desktop Linux. Ou pas, ça fait 20 ans que j'entends ça.
      A un moment, ça deviendra tellement petit que les ressources humaines seront encore moins nombreuses, et ça mourra de lui-même (avec quelques geeks qui continueront "ce que j'ai me suffit") face à la concurrence qui elle continue.

      Ce qui est dommage, c'est que ça pourrait être mieux, mais les gens préfèrent se taper dessus "ma vision est la meilleure" non pas sur comment afficher, mais tout sous le capot (Mint qui refait 36 trucs mais qui n'y arrivent pas, euh…) et faire du taf 10x le même plutôt que de se mettre ensemble.
      Ce manque de volonté de se mettre ensemble perdra le desktop Linux (encore une fois : et c'est bien dommage).

      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

        Posté par . Évalué à 10.

        c'est que ça pourrait être mieux

        C'est quoi mieux ? Je suis satisfait de mon bureau. Tout comme je me fous de voir si les gens utilisent le même vélo que moi. Le gestionnaire de fenêtre que j'utilise ne semble pas particulièrement à l'abandon avec une quinzaine de contributeurs sur les 12 derniers mois. Pour les couches basses, il me semble que wayland avance tranquillement et qu'il a justement survécu à son chalenger Mir. Pour les couches encore en dessous, je ne suis pas spécialiste (je n'ai pas de gros besoins), mais il me semble que le noyau compte encore pas mal de contributions aux drivers graphiques.

        Bref je n'ai que faire de savoir si 90% de la planète ou pas utilisent la même chose que moi. Mon bureau me semble pérenne et s'il arrivait qu'il y ai des nuages à l'horizon je verrais à ce moment là (je vais pas présumer des problèmes potentiels futurs). Bref personnellement, je n'ai aucun besoin de mieux. Mais je suis curieux de ce que tu attendrais toi. Notamment est-ce que tu ne serait pas entrain de demander que des développeurs te fassent gratuitement ?

        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est quoi mieux ? Je suis satisfait de mon bureau.

          Le truc c'est qu'avant même de passer à linux l'utilisateur est perdu entre les distributions. Et une fois qu'il a réussi à choisir (si il n'a pas abandonné entre temps) il doit en plus choisir un bureau, bon en général il laisse sa distribution choisir pour lui.
          Le problème c'est qu'on voit le choix comme une force alors qu'en fait cela perd l'utilisateur.

          Tout comme je me fous de voir si les gens utilisent le même vélo que moi.

          Tu t'en fous mais en es tu si sur que ça ?

          Les pièces de vélos sont relativement standard : les chambres à air n'ont pas une infinité de taille (les vélos de villes auront le même type de chambre à air), idem pour les patins de freins. Si un jour ton voisin doit régler ses freins ce sera de la même façon que sur ton vélo.

          En fait tu es bien content que tes voisins utilisent le même genre de pièce sinon ce serait la grosse galère quand il faut le maintenir (attendez votre pièce elle est assez rare je ne l'ai pas en stock attendez deux trois semaines)

          Mais je suis curieux de ce que tu attendrais toi. Notamment est-ce que tu ne serait pas entrain de demander que des développeurs te fassent gratuitement ?

          Les gens sont prêts à payer, la preuve c'est que Windows continue à se vendre comme des petits pains.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 7.

            En fait tu es bien content que tes voisins utilisent le même genre de pièce sinon ce serait la grosse galère quand il faut le maintenir (attendez votre pièce elle est assez rare je ne l'ai pas en stock attendez deux trois semaines)

            C'est une question de pérennité de ce que j'utilise et j'en ai parlé :

            1. si je dois changer je changerais, mais je ne vois pas pérille en la demeure (je l'ai expliqué). Les gens qui me disent que mon bureau est mort j'en ai entendu autant que ceux qui me disent que c'était l'année du bureau linux et les faits ne me donnent pas envi de leur donner un grand crédit.
            2. le fait d'utiliser des choses compatibles (pas forcément de standards ou de normes) ne veux pas dire qu'il faut faire de l'entrisme1 et je n'ai pas encore rencontré de logiciel qui ne fonctionne qu'avec l'un des bureaux (hors plugin à des logiciels du bureau en question). Si je ne suis pas complètement à la ramasse le socle commun c'est X ou wayland et tout le monde les utilisent (je ne considère pas que le framebuffer constitue une fragmentation si gênante)

            1. je sais que pour certains c'est purement idéologique. Ils veulent libérer les gens tel des prêtres évangéliques. 

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Le truc c'est qu'avant même de passer à linux l'utilisateur est perdu entre les distributions. Et une fois qu'il a réussi à choisir (si il n'a pas abandonné entre temps) il doit en plus choisir un bureau, bon en général il laisse sa distribution choisir pour lui.
            Le problème c'est qu'on voit le choix comme une force alors qu'en fait cela perd l'utilisateur.

            Je crois surtout qu'installer ne suffit pas, il faut ensuite accorder du temps à l’utilisateur pour lui expliquer comment cela fonctionne. C'est un peu le défaut des install parties où il n'y a pas forcément du temps pour ça.
            Concernant le choix de la distribution, c'est souvent, pour la première, celle qu'on nous a installé au cours d'une install partie ou qu'un pote, membre de la famille nous a installé. C'est assez peu souvent un vrai choix personnel et c'est une bonne chose, surtout dans le deuxième cas, parce qu'on sait qu'on peut compter sur une épaule secourable au besoin. Cela peut aussi être celle du magasin où on a acheté l'ordinateur (ce qui est assez rare) et, dans ce cas, c’est souvent du Ubuntu.

            Pour les entreprises, c'est simple, le choix se fait, ou devrait se faire, aussi sur la possibilité d'avoir une vraie maintenance professionnelle.

            Les gens sont prêts à payer, la preuve c'est que Windows continue à se vendre comme des petits pains.

            Ils ne se rendent pas compte qu'ils paient pour Windows et ils achètent des machines déjà équipées.

            OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

              Posté par . Évalué à 1.

              Ils ne se rendent pas compte qu'ils paient pour Windows et ils achètent des machines déjà équipées.

              Toutes les entreprises le savent très bien, elles ont même pour habitude de réinstaller les OS après avoir recu les ordinateurs, et elles continuent à installer et utiliser Windows, voire Mac, plutôt que Linux.

              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 12/04/19 à 21:14.

                Toutes les entreprises le savent très bien, elles ont même pour habitude de réinstaller les OS après avoir recu les ordinateurs, et elles continuent à installer et utiliser Windows, voire Mac, plutôt que Linux.

                Oui en effet !!! Et j'ai expliqué cela à notre DSI complètement éberlué quand il se rendait compte qu'il payait deux fois la même chose. Et c'est certain que cette pratique planétaire de faire payer deux fois la même chose (pratiquement sans douleur) c'est un excellent moyen de faire fortune. Ensuite quand on vient te controler les licences, c'est le bureau de Dublin qui téléphone.

                Vraiment les autorités de régulations n'ont jamais voulu de faire leur taff correctement et c'est juste un désastre. La CJUE s'est même cru autorisée à dire que ce n'était pas/plus un problème et que c'était bien comme cela. Et c'est un désastre à commencer pour le bureau "linux". Et comme la CJUE a dit "circuler y'a rien à voir" et bien il n'y a plus rien à voir. La page est tournée.

                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                  Posté par . Évalué à -5.

                  Vraiment les autorités de régulations n'ont jamais voulu de faire leur taff correctement et c'est juste un désastre. La CJUE s'est même cru autorisée à dire que ce n'était pas/plus un problème et que c'était bien comme cela.

                  LOL. Les departements ITs stupides sont dus aux autorités de régulation laxistes ? T'en as d'autres comme celle la ?

                  Et c'est un désastre à commencer pour le bureau "linux". Et comme la CJUE a dit "circuler y'a rien à voir" et bien il n'y a plus rien à voir. La page est tournée.

                  Nan, cela n'est pas un désastre pour le bureau Linux. Même si cela avait été arrèté le bureau Linux en serait toujours au même stade.

                  T'as visiblement du mal à accepter le fait que ton DSI, il installait Windows. Il avait donc activement décidé d'installer Windows, et pas Linux. Il n'avait pas Windows simplement parce qu'il était de base. Il a choisi Windows, il aurait pu choisir Linux, mais non, il a pris Windows.

                  Sans OS dessus, ben cela n'aurait absolument rien changé dans ta boite, ils installeraient toujours Windows.

                  Linux n'est pas sur les desktops car très peu de gens l'apprécient sur le desktop, et le fait que très peu de gens le veulent sur le desktop explique pourquoi la majorité des constructeurs s'en contre-foutent et ne l'installent pas par défaut. C'est aussi simple que cela.

                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                    Posté par . Évalué à 10.

                    Linux n'est pas sur les desktops car très peu de gens l'apprécient sur le desktop, et le fait que très peu de gens le veulent sur le desktop explique pourquoi la majorité des constructeurs s'en contre-foutent et ne l'installent pas par défaut. C'est aussi simple que cela.

                    Je crois que la réalité c'est surtout que :
                    - les gens n'aiment pas changer.
                    - les gens aiment bien retrouver au bureau quelque chose qu'ils connaissent déjà depuis la maison.
                    - les entreprises n'aiment pas prendre des risques.
                    - l'hégémonie de l'active directory fait que passé le stade PME ça parait plus simple de gérer un énorme parc windows que d'autres OS.

                    La qualité des desktops, qu'ils soient linux, windows ou mac n'ont rien à voir. Les gens qui ont un mac ou un linux à la maison pestent si on leur impose le windows au boulot, mais comme ils sont moins nombreux ils doivent souvent se plier à la majorité.

                    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Les gens aiment pas changer, mais ils aiment encore moins payer pour qq chose dont ils n'ont pas besoin.
                      Si linux était si adapte que ca au bureau, croit moi que les grosses boites seraient ravies de se débarrasser de leur centaines de milliers de licences windows et de toute la gestion de licences qui vient avec.

                      Quand Linux est devenu viable sur le serveur, bizarrement, ya pas eu de "ouais mais non les gens aiment pas changer et on veut pas prendre de risques", et tout le monde a migré en masse vers linux.
                      Parce que linux est un produit tout a fait adapté a ce besoin.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Les gens aiment pas changer, mais ils aiment encore moins payer pour qq chose dont ils n'ont pas besoin.
                        Si linux était si adapte que ca au bureau, croit moi que les grosses boites seraient ravies de se débarrasser de leur centaines de milliers de licences windows et de toute la gestion de licences qui vient avec.

                        Oh si. Le management dans beaucoups de DSI payent des milliers voire millions de support qu'ils n'utilisent jamais (ou si peu) juste pour avoir un nom sur qui taper en cas de problème. Et ça ne s'applique pas qu'aux choix des desktop.

                        Quand Linux est devenu viable sur le serveur, bizarrement, ya pas eu de "ouais mais non les gens aiment pas changer et on veut pas prendre de risques", et tout le monde a migré en masse vers linux. Parce que linux est un produit tout a fait adapté a ce besoin.

                        Tu réécris l'histoire et sous-estime à mort l'effet de l'inertie dans les choix techniques et commerciaux. Linux a mis des décennies à s'imposer sur les serveurs, trainant longtemps une image d'OS d'étudiants et de bricolos quand les DSI préféraient dépenser des millions dans des Solaris, AIX et HPUX. Je bosse dans une boite qui a fait le parie de mélanger dans la même équipe des gens qui bossent sur la partie infra et la partie workspace. C'est fascinant et on se rend vite compte que la culture n'est pas la même et explique de nombreuses choses.

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Oh si. Le management dans beaucoups de DSI payent des milliers voire millions de support qu'ils n'utilisent jamais (ou si peu) juste pour avoir un nom sur qui taper en cas de problème.

                          Ben voyons. Ton management, il reçoit des bonus indexes en partie sur les reductions de capex/opex qu'il arrive a sortir. Ton DSI, s'il arrive a dégager des millions par an de licences windows, il va se payer une nouvelle baraque.
                          Il est pas complètement con, et aime bien avoir une nouvelle baraque.

                          Faudrait ptetre voir a se demander pourquoi ya pas de nom sur qui taper aussi dans le milieu non plus, hein. Apparement c'est pas bien complique, ya qu'a se baisser pour distribuer du soft gratuit et récolter des millions.
                          Personellement, je pense que c'est parce que windows et macOS ont accumulé 3 décennies de feature, peaufinage et corrections de bugs, et que ca coute beaucoup trop cher de refaire tout ce boulot, surtout quand la plupart de la communauté est incapable de bosser avec son voisin et préfère repartir de 0 tous les 5 ans en mode "promit, cette fois on aura pas de bugs!" plutôt que de corriger le code existant.

                          'fin c'est mignon d'accuser la totalité de la planète d'etre dans un complot contre linux, mais ca commence a ressembler aux flat earthers a ce niveau.
                          En gros, le middle, upper management et les execs sont complètement cons et incompetents. C'en est a se demander comment la boite survit. Quand tout le monde dans la boite, sauf le gars qui t'explique la vie, est incompetent faudrait voir a soit se poser la question de savoir pourquoi cette personne reste entouree d'incompetents, soit se demander si, potentiellement, les incompetent ne sont pas ceux qu'on pense.

                          Tu réécris l'histoire et sous-estime à mort l'effet de l'inertie dans les choix techniques et commerciaux. Linux a mis des décennies à s'imposer sur les serveurs, trainant longtemps une image d'OS d'étudiants et de bricolos quand les DSI préféraient dépenser des millions dans des Solaris, AIX et HPUX.

                          D'une part, les versions "utilisables" de linux ont tout juste 20 ans (en gros, 2.0+, voire 2.2+), et linux lui meme a moins de 30 ans, donc dire "des décennies", ca fait très effets de manches quand meme.
                          D'autre part, je sais pas pour toi, mais j'ai personnellement jamais vu autre chose que du linux en production pour ce que je fait en 15 ans de carrière. Ah si, un peu de windows, en passe d'être remplace par du dotnet core.
                          Je bosse dans le web grand public, donc ceci explique peut être cela et j'imagine que le milieu banquaire par exemple est plus frileux, mais c'est culotte de me dire que je réécrit l'histoire.

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 7.

                            Ben voyons. Ton management, il reçoit des bonus indexes en partie sur les reductions de capex/opex qu'il arrive a sortir. Ton DSI, s'il arrive a dégager des millions par an de licences windows, il va se payer une nouvelle baraque.
                            Il est pas complètement con, et aime bien avoir une nouvelle baraque.

                            Tous les managers ne marchent pas au bonus loin s'en faut.

                            Le management, il veut surtout et d'abord garder sa place et s'il a eu le budget une année il le justifie l'année suivante. Et quand il y'a une boite fournissant du support derrière sur qui taper tu sais qui tu peux pointer du doigt sans avoir à remettre en question ton management, tes choix RH, les équipes dont tu es le responsable. J'ai vu et revu ça dans toute ma carrière, que ce soit avec des logiciels libres ou proprio, du software ou du hardware ce qui compte en général dans l'acquisition d'un produit c'est de savoir si ton choix va être remis en question. En général si ça coûte cher et que c'est un leader de l'industrie, ça se justifie mieux.

                            N'importe qui ayant bossé dans une boite anglo-saxonne a déjà entendu le proverbe "No-one ever got fired for choosing IBM". Même si l'émergence des startups et des technologies web au cours des années 2000 a grandement fait évolué la chose ça reste encore très très vrai dans les entreprises dans tous les autres domaines.

                            Personellement, je pense que c'est parce que windows et macOS ont accumulé 3 décennies de feature,

                            Tu parles comme si MacOS était existant en entreprise. Désolé mais à l'échelle mondiale il reste anecdotique par rapport à windows et souvent mal géré (typiquement le laptop pour les VIP avec peu de gestion centralisée). Tu parles aussi comme si les systèmes linux n'avaient pas 3 décennies de features. Désolé pour toi mais ils ont souvent été en avance sur bon nombre d'entre elles. C'est d'ailleurs ce qui m'a fait tester linux quand je bavais sur l'ergonomie du pc linux de mon grand-frère

                            peaufinage et corrections de bugs, et que ca coute beaucoup trop cher de refaire tout ce boulot, surtout quand la plupart de la communauté est incapable de bosser avec son voisin et préfère repartir de 0 tous les 5 ans en mode "promit, cette fois on aura pas de bugs!" plutôt que de corriger le code existant.

                            Euh, question bugs introduit par Microsoft au fil des ans, ça reste assez gratiné. Tu fais aussi comme si windows Vista et windows 10 n'avaient pas introduit des changements énormes avec leurs bugs et nouveaux challenges en terme de gestion du parc desktop. Le fameux BSOD a largement disparu mais je sais ce que j'en sais le collègue qui gère les bureaux windows 10 a sa chaise juste derrière moi et sa bat avec notre équipe communication/marketing parce que plein de trucs qu'on faisait jusqu'à maintenant sous windows 7 en terme de fonds d'écrans dynamique ne sont plus possible maintenant, s'arrache les cheveux pour comprendre pourquoi des impressions sur les mêmes files avec les mêmes drivers fournis par HP prennent plusieurs minutes à sortir sur un windows 10 alors que sur un windows 7 partent direct, et j'en passe je n'ai pas la liste des régressions sous les yeux mais d'après ce que j'avais vu c'était long.

                            Il semble d'ailleurs que ton OS propriétaire favori a un bug, il n'est même pas foutu de corriger le mot promis, c'est bête ça. ;-)

                            'fin c'est mignon d'accuser la totalité de la planète d'etre dans un complot contre linux, mais ca commence a ressembler aux flat earthers a ce niveau.

                            Ai-je dis ça ? Non.

                            En gros, le middle, upper management et les execs sont complètement cons et incompetents. C'en est a se demander comment la boite survit. Quand tout le monde dans la boite, sauf le gars qui t'explique la vie, est incompetent faudrait voir a soit se poser la question de savoir pourquoi cette personne reste entouree d'incompetents, soit se demander si, potentiellement, les incompetent ne sont pas ceux qu'on pense.

                            Ais-je dis ça ? Non.

                            Un manager qui pense que choisir les leaders commerciaux de l'industrie est un choix sûr n'est pas con ou incompétent. Mais ça ne veut pas dire que les alternatives en sont pour autant nulles comme tu sembles essayer de le faire croire par sophisme.

                            Moi ce que je pense c'est qu'il y'a énormément d'inertie. Je m'explique:

                            Dans le monde serveur il y'a depuis 35 ans des ingénieurs qui bossaient sur des systèmes UNIX. Migrer vers du Linux ou accepter un poste dans une boite qui a choisis Linux plutôt que Solaris par exemple n'a jamais entièrement remis en question la façon de voir leur manière de travailler. Ça s'est fait graduellement sur plusieurs décennies sans grand traumatisme. Ces OS savaient aussi se parler entre eux à travers les mêmes protocoles (ssh, nfs…) et faire interagir des applications serveurs quelque soit l'OS a toujours été relativement facile.

                            Maintenant si je regarde les équipes qui ont géré les infra desktop dans toutes les boites que j'ai connues c'étaient des gens ayant un background complètement Microsoft. La majorité sont quand même curieux et ont testé Linux à la maison, et une toute minorité d'entre eux utilisent régulièrement un linux ou un mac. Mais passer d'un paradigme Active-Directory / Desktop Windows à des desktop Linux est un truc qu'il n'imagineraient même pas faire. Et ça c'est indépendant du fait que Linux serait mieux ou moins bien que windows. C'est plutôt de lu fait que ça remettrait en cause tout ce qu'ils ont fait jusqu'à maintenant, que pour eux c'est partir vers l'inconnu et qu'ils ont l'impression qu'ils devraient tout réapprendre, etc etc. Et dans la plupart des boites où j'ai bossé avoir des Mac dans le parc s'apparentait essentiellement à une grosse verrue chiante à gérer au milieu d'un parc de pc relativement homogène. Dans le cas c'était soit du self support (typiquement pour des devs), soit de la configuration manuelle et non centralisée (VIP).

                            Les choses évoluent mais très doucement. Suite à un audit de sécurité nos collègues "desktop" ont évoqué l'idée de passer par des jumphost avec des bureaux linux pour se connecter aux machines infra windows avec des comptes privilégiés. Je leur ai préparé un desktop Fedora avec x2go server la semaine dernière avec powershell, Citrix et Remmina préinstallé.

                            D'une part, les versions "utilisables" de linux ont tout juste 20 ans (en gros, 2.0+, voire 2.2+), et linux lui meme a moins de 30 ans, donc dire "des décennies", ca fait très effets de manches quand meme.

                            Des linux en production j'en ai vu dès le milieu des années 90 essentiellement dans des institutions publique dans le domaine de l'éducation.

                            D'autre part, je sais pas pour toi, mais j'ai personnellement jamais vu autre chose que du linux en production pour ce que je fait en 15 ans de carrière. Ah si, un peu de windows, en passe d'être remplace par du dotnet core.

                            J'ai bossé sur du Solaris, de l'AIX il y'a encore moins de 4 ans et dans ma boite on a encore quelques open/freebsd (packagés à l'origine sous forme d'appliance). Parallèlement à ça un des gros challenge RH de certains grands comptes reste de continuer à trouver des admins AS400 car ils prennent leur retraite les uns après les autres. Des serveurs windows on en voit quand même beaucoup dans certaines industries. Je bosse dans le milieu médical actuellement, qu'on pourrait assez qualifier de préhistorique en terme de culture IT et on a dans notre infra des stacks AMP, des servers tomcats ou jboss installés sur des serveurs windows par des intégrateurs d'application métiers juste parce qu'ils sont incapable de faire autre chose que du clickodrome sous windows, ne connaissent pas ssh, etc. Je pleure aussi en pensant qu'on irradie des patients avec du hardware géré par des vieux softs sous une version d'OS plus supporté par microsoft et n'ayant plus de patch de sécurités depuis un moment.

                            D'après mon expérience il y'a de tout un peu partout et ça ne suit pas toujours une logique qu'elle soit technique ou business.

                            Je bosse dans le web grand public, donc ceci explique peut être cela

                            Je pense effectivement que ton expérience n'est pas forcément représentative de ce que tu pourrais voir dans des administrations, banques, assurances, entreprises du secteur secondaire, etc.

                            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                              Posté par . Évalué à -3.

                              Le management, il veut surtout et d'abord garder sa place

                              lol. Oui, si les gens autour de toi se préoccupent surtout de ne pas se faire virer, plutôt que de faire leur boulot, forcément ça explique beaucoup de choses sur ta vision du monde.

                              Je te renvoie à mon commentaire à propos d’être entouré d’incompétents, et je rajouterais que les employés sont très rarement plus compétent que leur manager (ceux qui le sont partent ailleurs rapidement).

                              En fait non, je vais te le dire plus directement:

                              • soit ton manager a un raisonnement bien plus élaboré que tu le penses (et l’incompetent n’est pas lui dans l'histoire)
                              • soit tu as toujours eu des managers incompétent, ce qui par ricochet implique ton incompétence
                              • soit tu racontes n’importe quoi (consciemment ou non) pour te convaincre que la faute ne revient pas à Linux, mais au reste du monde

                              Des linux en production j'en ai vu dès le milieu des années 90 essentiellement dans des institutions publique dans le domaine de l'éducation.

                              Weird flex, but ok.

                              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 4.

                                lol. Oui, si les gens autour de toi se préoccupent surtout de ne pas se faire virer, plutôt que de faire leur boulot, forcément ça explique beaucoup de choses sur ta vision du monde.

                                Je vois surtout que ta vision du monde est assez bizarre, tu vois tout point comme mutuellement exclusif des autre, ce qui est tout simplement idiot.

                                Je te renvoie à mon commentaire à propos d’être entouré d’incompétents,

                                Je te renvoie à mon commentaire où il n'est nullement question d'incompétence.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                je rajouterais que les employés sont très rarement plus compétent que leur manager

                                😄

                                soit ton manager a un raisonnement bien plus élaboré

                                😂

                                Tu es manager, non ?

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  Je crois surtout que les managers et autres personnes des équipes n'ont pas les mêmes fonctions ni les mêms compétences. Pas sûr qu'un développeur sache gérer un budget, un manager n'a pas forcément besoin d'être plus pointu techniquement que les membres de son équipe.

              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                Posté par . Évalué à 10.

                Es tu au courant que la majorité des entreprises et des employeurs sont des PME qui:
                1. Ne sont pas au courant
                2. N'ont pas de IT
                3. Ne reinstalle pas les machines.

                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Tout à fait.

                  Et tu es au courant que la majorité des autres entreprises :

                  1. Sont au courant
                  2. Ont un département IT
                  3. Choisissent Windows ou Mac plutôt que Linux en connaissance de cause
                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Ça ressemble à une légende urbaine ton truc.

                    Je rappelle qu’il faut que les trois conditions soient vérifiées en même temps.

                    Je ne sais pas ce que vaut la majorité d’une si petite minorité capable, à la fois d’être au courant, à la fois d’avoir un département IT, à la fois choisir Windows ou Mac plutôt que Linux en connaissance de cause.

                    Trouve m’en déjà une (autre que Microsoft elle-même) et prouve-le.

                    Si tu passes cette première étape, essaie de constituer un échantillon représentatif. Et prouve-le.

                    J’attends.

                    Mais je passe aussitôt à autre chose parce que je veux pas faire de vieux os sur cette questions hein…

                    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                      Posté par . Évalué à 0.

                      LOL. Regardes les parts de MS et Apple sur le desktop, compte le nombre de grosses boîtes avec un département IT et tu auras ta réponse.

                      Si tu veux aller encore plus loin tu peux regarder toutes les startups qui elles filent ses Macs plutôt que des Windows.
                      Des Macs, pas des PCs avec Linux. Ce serait moins cher mais non, ils préfèrent dépenser plus !

                      S'enfoncer la tête dans le sable ne va pas résoudre le problème que Linux a sur ce marché hein. Après 20 ans je pensais que vous l'auriez réalisé.

                      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Il faut vraiment avoir la tête profondément immiscée dans l'intestin pour croire que les DSI font des choix éclairés. Bon remarque t'es pointu techniquement et tu aimes les grosses boites, t'es sans doute du genre mercenaire qui prend le pognon et fait le taff, et n'a jamais eu à côtoyer de décisionnel. Chanceux, va.

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Oui c'est bon on a compris, les seuls gens éclairés sont sur LinuxFr, quelle coïncidence !

                          Et même les startups sans département IT et uniquement avec des ingénieurs, par pure malchance (ou un complot, ça doit être ça !) choisissent Mac ou Windows plutôt que Linux pour la plupart.

                          Une cabale je vous dis une cabale mondiale contre Linux !

                          Sinon, les decisionels cela fait des années que je les rencontre régulièrement, dans 3 boîtes énormes, et bien qu'ils n'aient pas le niveau technique d'un ingénieur avec 20 ans de développement ils sont bien plus techniques que tu le penses et surtout, ils savent prendre des décisions en pesant le pour et le contre plutôt qu'en choisissant leur couleur préférée. Ils ne sont pas arrivé à ce stade par hasard hein.

                          Et bizarrement dans les 3 boîtes, aucun ne déploie des desktops Linux. Il y en a un qui offre la possibilité, mais quasi tous les devs choisissent Mac, résultat t:as genre 70% Mac, 20% Windows et le reste Linux… Dingue quand même, même les développeurs ayant le choix tendent à l'éviter, cela doit être une cabale des développeurs là.

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 15/04/19 à 08:20.

                            En même temps c'est ton expérience.

                            J'ai vu des devs et ingé système utiliser des linux plus facilement que des mac dans les 4 dernières boites que j'ai connu (une banque, 2 institutions étatiques, une boite dans les telecom). Pour la plupart à moins que la DSI soit déjà Apple friendly c'est plus imple de réinstaller le laptop windows fourni avec la distrib linux de son choix plutôt que de devoir fournir des justifications pour débloquer un budget extra et acheter des Macs avec le risque pour la DSI que ça fasse boule de neige et que tout le monde en demande pour un oui ou pour un non.

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 15/04/19 à 07:52.

                          faut vraiment avoir la tête profondément immiscée dans l'intestin

                          Et voila, face à un contradicteur, les attaques ad hominem, et surtout se croire être le sauveur, David contre Goliath, celui qui sait contre les autres qui ne savent pas, face à quelqu'un qui fait juste… Un constat.

                          Saloperie de faits, faudrait les interdire.
                          (des fois, on quand même l'impression que des adorateurs de Linux sont comme une secte religieuse quand même, pas mal de ressemblances dans l'attaque de ceux qui ne pensent pas comme eux et la négation de faits…)

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Je ne dis pas que ça justifie (ça ne justifie jamais), mais PasBill PasGates cherche un peu. Dans le genre faux-débat et mauvaise fois il suffit de prendrela première phrase de sa réponse à Sufflope. Si PasBill PasGates est en droit de répondre sur le fait d’avoir la tête dans le *** ou d’être éclairé, ça ne lui donne pas le droit d’attribuer à son interlocuteur une affirmation qu’il ne tient pas (il n’y aurait pas de personne éclairée en dehors de LinuxFr) et de constituer ainsi un homme de paille.

                            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                              Posté par . Évalué à -1.

                              ça ne lui donne pas le droit d’attribuer à son interlocuteur une affirmation qu’il ne tient pas

                              Oui bien sur, genre "Il faut vraiment avoir la tête profondément immiscée dans l'intestin pour croire que les DSI font des choix éclairés."

                              C'est toujours un peu le meme topo sur ce site, les gens qui ne choisissent pas Linux sont soi incompetents soit vendus. La on apprend que tous les DSI sont incompetents.

                              C'est fatiguant a la longue.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                La on apprend que tous les DSI sont incompetents.

                                Non.

                                ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à -4.

                                  Si.

                                  Mais bon on peut jouer longtemps a ce jeu la hein…

                                  Moi ce que j'attends, c'est le jour ou vous arriverez a regarder la situation sans mettre la faute sur les autres (les DSI, Microsoft, je ne sais quelle corruption ou ignorance…) et plutot a regarder ce qui ne va pas dans le systeme lui meme.

                                  Parce que 20 ans a pointer les autres du doigt, c'est fatiguant.

                                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                    Posté par . Évalué à 4.

                                    Ça s'appelle le biais d'attribution. C'est le fait d'attribuer à une cause externe ses échecs et à une cause interne ses réussites.

                                    Est-ce que les gens au quel tu répond sont de la première catégorie ou est-ce que tu fais partie de la seconde ? J'en sais rien et ça ne me parait pas particulièrement important. Ce qui est plus intéressant, je pense, c'est de regarder qu'est ce qui est cassé (en faisant bien attention à ne pas sauter sur les conclusions1) et comment ça peut être amélioré. Ça ne viole pas ton prédicat et ça permet d'utiliser son énergie à quelque chose de bien plus constructif.

                                    Ça évitera de maintenir des poncifs de 20 ans d'âge.


                                    1. la fragmentation ce n'est pas un problème en soit. Ce qui peut être un problème c'est le choix ou l'incohérence des bureaux entre eux ou le fait que des fonctionnalités soient exclusives à l'un d'eux etc 

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/04/19 à 08:23.

                                La on apprend que tous les DSI sont incompetents.

                                Oui oui bien sur on a dit cela…

                                Pour connaitre extremement bien le sujet dans des boites avec des orientations tres légèrement moins biaises que Microsoft, les DSI ont globalement assez de pouvoir et les décisions pour les desktops se font a des echelons plus eleves ou en gros cela se divise:

                                • le upper management on achete des apple
                                • le reste du windows

                                Apres pour les services autour qui migre vers le tout web et bien cela depend de avec qui le upper management a eu le meilleur repas donc google suite ou office365 et pour le cloud il y a naturellement ta boite amazon aussi.

                                Par contre, des que l'on parle de chose où les DSI ont vraiment du pouvoir car ce n'est pas visible et beaucoup plus technique, c'est a dire les serveurs et autre infrastructures un peu plus consequente c'est a peu pres systematiquement du linux ou une migration vers du linux (c'est parfois difficile de se passer de l'historique du jour au lendemain). Et de plus, en europe, merci le "cloud act" et le GDPR de plus en plus de boite re-etudie leur implication dans le cloud a base de techno americaine donc les investissement se font vers des technos sataniques (libre)…

                                T'inquiete je sais que tu vas dire que ce sont des conneries et autre petit mot doux dont tu as le secret. Il n'y a absolument aucun probleme. J'aime bien quand tu te voiles la face. Tu l'as fait pendant des annees pour les telephones portables et tu peux dire ce que tu veux mais, aujourd'hui, il y a 0% de windows et une enorme part de marché d'un systeme dont tu as predit la mort depuis 20 ans…

                                Bonne journee Nostradamus!

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à -1.

                                  Aaaah voila, maintenant c'est plus la faute des DSI, c'est le management plus haut. Les DSIs competents sont simplement forcés de prendre la mauvaise décision pour les desktops, mais ils arrivent quand même à prendre la bonne décision pour les serveurs parce que par magie la ils ont le pouvoir !

                                  Toujours aussi hilarant.

                                  C'est vraiment si dur que ça de sortir la tête du sable et oser voir qu'il y a des problèmes dans l'OS qui empèchent son adoption ?

                                  Note que ta description va totalement à l'encontre de ce que font bcp de startups : elles filent des Macs, pas des Windows ni des Linux. Et dans ces cas la le DSI et le management, c'est les gars, ingénieurs eux aussi, dans le bureau à coté, pas vraiment un management isolé et séparé.

                                  Mais bon, regarder cela ferait trop mal, parce que cela montre sans question possible que le problème d'adoption est technique et relatif à l'OS plutôt que des managers incompétents ou corrompus.

                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Et les licornes volent dans le ciel…

                    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                      Posté par . Évalué à -4.

                      Et Linux est toujours avec une part infinitesimale du desktop après des décennies à nous rabacher qu'il est soi disant mieux que la concurrence pour cet usage.

                      Quelle rigolade !

                      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 14/04/19 à 20:31.

                        Je pense que tu n'as pas bien lu mon premier message…

                        Oh nous, utilisateur de linux, on a bien compris que nous n'aurons que les miettes du marché

                        Et comme je l'ai dit perso je m'en tape totalement mais alors totalement.

                        Si 99% des personnes veulent payer pour un truc qui leur plein de pub dans la gueule c'est leur probleme moi je prefere utiliser un truc "legerement" moins envahissant!

                        PS: ca dois te faire mal au … ce genre d'article: https://www.zdnet.com/article/linux-now-dominates-azure/
                        PPS: Par contre savoir que le navigateur web de Microsoft a ete developpe de facon interne ca doit te rejouir… ah merde maintenant en fait ils utilisent le descendant de KHTML… projet KDE venant du monde linux et opensource…

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par . Évalué à 1.

                          LOL tu me feras toujours rire avec tes obsessions !

                          Je m'en fous qu'Azure ait plein de Linux, j'ai passé les 5 dernières années à bosser sous Linux, dans une boîte où quasi tous les serveurs sont sous Linux, et même à pondre du code sous GPL dans certains cas.

                          La différence entre toi et moi c'est que je n'en fais pas une guerre de religion et que j'aie l'honnêteté et les compétences pour voir ce qui marche et ne marche pas dans les systèmes.

                          Mais visiblement dès qu'on ose soit défendre ton Satan soit critiquer ton dieu tu n'en peux plus et sors les crocs pour mordre. Faudra quand même penser un jour a redescendre sur terre.

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Encore une fois tu proofs que tu as du mal a la compréhension.
                            Je te redis je m'en moque totalement de ce que tu penses de Linux. Cela fait bien 15 ans que tu predis sa disparition en particulier sur le desktop. C'est probablement vrai mais bon cela fait aussi plus de 15 ans que certaines personnes s'en serve de façon quotidienne. Donc tes prédictions elles valent ce qu'elles valent…

                            Pour en revenir au sujet, tu as clairement démontré que Amazon et Microsoft n'etaient pas des PME (surprise surprise) et que tu ne connaissais rien sur le sujet même pas la definition de ce qu'est une PME (smb or SME in english)!

                            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Y a un gros truc qui font que les PME/TPE n'adopteront pas linux :

                              • Microsoft Office

                              Pour les PME (25-150 salariés) on peut ajouter skype entreprise et l'orga des réunions (avec l'assistant de planification) avec une solution clé en main. Thunderbird propose ce genre de fonctionnalité… avec l'aide de google agenda ou d'un serveur CalDav. Une PME a autre chose à faire que de gérer un serveur Caldav.

                              A cela on peut ajouter certains logiciels spécifiques à certains métiers : au hasard solidworks, créo. Coté électronique on est un peu plus "chanceux" avec Eagle (certes pas libre) compatible avec linux. Pour d'autres métiers, je n'ai pas les logiciels en tête mais ils ne doivent pas être mieux lotis.

                              Et non, les PME ne peuvent pas utiliser freecad car leurs clients utilisent probablement les logiciels plus haut.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 15/04/19 à 11:46.

                                Y a un gros truc qui font que les PME/TPE n'adopteront pas linux: Microsoft Office

                                Totalement d'accord, mais la aussi la donne peux changer avec … Office365

                                Et aussi sur le reste mais le sujet n'etait pas la.

                                Pbpg disait, à tord, que toutes les PME avait un SI et que les ordis étaient réinstallé par le SI qui "choisissait" le plus tip top des OS… Ce qui est totalement faux et démontre la méconnaissance totale de ce que sont plus de 80% des entreprises.

                                Après le reste (linux dans le cloud et khtml) c'est juste que je m'amuse à l'énerver :) et comme je l'ai dit je sais bien que linux sur le desktop ce sont des miettes et je m'en tape.

                                Au passage, dire que linux est mort en entreprise, je veux bien sur les desktop, mais le reste surtout avec le cloud et les technos web prétendre cela c'est encore une fois un meconnaissance réel du monde des entreprises même des grosses et même d'entités à la base 100% miccrosoft. Le controle des données introduit des changements substanciels dans l'ecologie logiciels des entreprises et linux et les logiciels opensource n'est non seulement pas inconnus mais a plutot bonne presse surtout dans des contextes de sécurisation des données. Et non tout le monde ne va utiliser azur ou amazon cloud, loin de la… Merci le "cloud act".

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  Ah la lecture, c'est pas facile pour tout le monde je sais…

                                  Voila ce que j'ai dit :

                                  Et tu es au courant que la majorité des autres entreprises :

                                  Mais bon hein, pas grave.

                                  Au passage, dire que linux est mort en entreprise, je veux bien sur les desktop, mais le reste surtout avec le cloud et les technos web prétendre cela c'est encore une fois un meconnaissance réel du monde des entreprises même des grosses et même d'entités à la base 100% miccrosoft.

                                  Qui a dit que Linux était mort en entreprise en général ? Personne.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Et non, les PME ne peuvent pas utiliser freecad car leurs clients utilisent probablement les logiciels plus haut.

                                Ah, merde, faudra que j'en parle à notre équipe hardware, alors, qu'ils changent de soft…

                      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Ne pas confondre la qualité d'un logiciel et son succès. On peut difficilement prétendre que Microsoft s'est appuyé sur la qualité de son système d’exploitation pour devenir le monopole écrasant qu'il est devenu aujourd'hui, mais plutôt sur son sens des affaires et ses abus de position dominante. GNU/Linux pourrait être dix fois meilleur que Microsoft Windows, ça ne changerait rien, Microsoft Windows est devenu indéboulonnable depuis bien avant la naissance de GNU/Linux.

                        Le fait que GNU/Linux soit très peu utilisé sur le poste de travail est un avantage, puisque 99,99 % des logiciels malveillants, virus, logiciels espions, chevaux de Troie, ou rançongiciels qui visent le poste de travail, ciblent Microsoft Windows… Quand on vous dit qu'il y a plus de logiciels sous Windows, c'est vrai !

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par . Évalué à -5.

                          GNU/Linux pourrait être dix fois meilleur que Microsoft Windows, ça ne changerait rien, Microsoft Windows est devenu indéboulonnable depuis bien avant la naissance de GNU/Linux.

                          Marrant quand meme, Mac a reussi lui. Plein de boites filent des Macs a leurs employes plutot que des PC avec Windows.

                          Il y a juste le pauvre Linux qui lui n'y arrive pas, mais oui c'est surement la faute au mechant MS.

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Tout dépend ce que tu appelles réussir, la notion de réussite est très subjective. Le Macintosh reste un marché de niche, 7,2 % des ordinateurs vendus le dernier trimestre 2018 sont des Macintosh. On est loin de l'écrasant monopole des ordinateurs Windows. La société Apple a surtout réussi grâce à l'iPhone, sans ce succès la société n’existerait peut-être pas aujourd'hui. On se souvient qu'en 1997 Microsoft a injecté 150 millions de dollars dans Apple pour pouvoir maintenir un semblant de concurrence.

                            Ensuite c'est très difficile de quantifier le marché GNU/Linux. Je prends mon exemple, j'ai récupéré quatre ordinateurs Dell d'une société que j'ai reformatés en Ubuntu et donnés à quatre personnes de ma famille, j'ai également deux gros ordinateurs chez moi que j'ai montés sous Ubuntu. J'ai monté un ordinateur Ubuntu pour mes parents et mon frère a également un ordinateur sous Ubuntu qu'il a monté lui même. Donc ces huit ordinateurs ne rentrent pas dans les parts de marchés GNU/Linux. Les navigateurs web étant tous équipés de l'extension uBlock Origin, ils ne rentrent pas non plus dans aucune statistiques de navigation web. Mais je dois être une exception et je ne vis pas dans le même monde que toi, dans ton monde les sociétés filent des Macintosh à tout de bras à leurs employés, dans mon monde on essaie de récupérer des vieux PC pour les utiliser sous Ubuntu :)

                            Un des succès du bureau GNU/Linux est de proposer une alternative qui fonctionne à Windows et macOS, mais plus que tout le vrai succès du bureau GNU/Linux est de t'avoir fait perdre ton temps ici à troller depuis des années, on peut dire ce qu'on veut ça c'est un gros succès du bureau GNU/Linux ! :)

                            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Non, Apple a rebondi bien avant l'iPhone.
                              Son rebond date de l'iMac (2000), puis a été confirmé avec l'iPod (vrai succès à partir de 2004-2005) avant que l'iPhone n'arrive en 2007. Les MacBook ont eu un grand succès largement avant l'iPhone.

                              Sans l'iPhone, Apple existerait très probablement toujours.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 0.

                                Pour le deuxième trimestre 2018, Apple avait réalisé un chiffre d'affaire de 61,137 milliards de dollars, dont 52,217 milliards pour l'iPhone, 9,113 milliards pour les iPad, 9,190 milliards pour les services et 4,078 milliards pour le Mac. Le Mac ce n'est pas vraiment ce qui fait vivre Apple.

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Ça n'a rien à voir, tu passes de « Apple survit grâce à l'iPhone qui a relancé la société » à « Apple gagne davantage d'argent avec les iPhone », ce qui n'a rien à voir.

                                  Ça fait en gros 16 Md$/an de CA pour les Mac uniquement, soit en gros 4 Md$ de marge (avec une grosse louche, la marge d'Apple est souvent de 30%).
                                  Pour comparer, MSI (qui fait bien plus que des ordis) faisait 4 Md$ de CA en 2017… mais avec en gros 1% de marge.

                                  Donc, même sans l'iPhone, Apple survivrait très bien aujourd'hui et a relancé son activité bien avant l'iPhone.

                        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                          Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 15/04/19 à 21:29.

                          Microsoft Windows est devenu indéboulonnable depuis bien avant la naissance de GNU/Linux.

                          Faut une bonne grosse dose de mauvaise foi, chapeau…
                          macOS y arrive pourtant (de 4 à 15% desktop en 10 ans), alors que son fournisseur le limite à une vente de machine (c'est dire que c'est utilisé comme "venez venez achetez sinon pas d'OS"), Linux Desktop est gratuit, installable partout (en théorie, le problème de Linux à attirer des fabriquants) et fait 1%.

                          Surtout ne pas se dire qu'en fait, non, ce n'est pas à cause des "autres ils sont des méchants".

                          Des insultes, des dénis, des "en fait 10 la même chose mais on a un truc bien" (sic), des "notre nombre ridicule c'est un avantage en fait" (re-sic), comme réaction, comme d'hab, c'est sûr qu'en ne changeant rien ça changera ailleurs (ha oui, j'oubliais "non mais c'est pas grave en fait… Ha fait chier je n'ai pas de pilote pour cette carte graphique!")
                          Passons, rien ne changera tant que les "adorateurs" seront dans cette accusation de l'autre comme défense… Au moins ça a le mérite de faire sourire les lecteurs non "adorateurs".

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 15/04/19 à 22:05.

                            Mais vous vous rendez compte, toi et pbpg, qui ne peuvent pas blairer les bureaux linux que nous utilisateurs de bureaux linux on s'en tape totalement mais alors totalement de votre opinion?

                            On se tape beaucoup moins des tactiques qui nous empecheraient d'installer linux et de l'utiliser mais bon ca c'est une autre histoire n'est ce pas?

                            Vous n'aimez pas le bureau linux et bien, encore une fois tant mieux, tu as le choix avec des trucs pro plein de pub tel que windows car tout le monde sait que avoir des pubs pendant que tu travailles c'est pro…
                            Mais tu es peut etre un utilisateur de MacOS X? C'est cool felicitation pour toi. Enfin bon j'en ai absolument rien a taper… Je trouve amusant de voir que les utilisateurs linux ne disent qu'une chose "c'est pourri mais nous nous cela nous convient" et que les deux furieux anti-linux se défoulent tous seul dans leur coin à défendre leur truc que tout le monde utilise en dehors de quelques cretins… Auriez vous des doutes sur vos systèmes préférés? PARCEQUE VOUS AVEZ DEJA GAGNE! Felicitations!

                            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                              Posté par . Évalué à -8.

                              Mais vous vous rendez compte, toi et pbpg, qui ne peuvent pas blairer les bureaux linux que nous utilisateurs de bureaux linux on s'en tape totalement mais alors totalement de votre opinion?

                              Mais je me demandes, tu crois vraiment, depuis tout ce temps, que quand je reponds a tes commentaires c'est pour te repondre a toi ?
                              Je pensais que tu avais compris depuis le temps que je me fiches de changer ton avis, rien le changera jamais, tout le monde le sait, c'est une religion chez toi, pas de la logique.

                              Non, si je reponds c'est pour informer les autres sur ce site et leur donner une autre vision que la vision que tu peins, c'est aussi simple que cela.

                              Vous n'aimez pas le bureau linux et bien, encore une fois tant mieux, tu as le choix avec des trucs pro plein de pub tel que windows car tout le monde sait que avoir des pubs pendant que tu travailles c'est pro…

                              Marrant, j'ai jamais vu la moindre pub sur mon Windows 10. Mais bon, comme d'hab venant de toi, comme je disais cela ne changera jamais. C'est religieux et pas logique.

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/04/19 à 08:31.

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à 4.

                                  Enfin, Ubuntu avait activé par défaut un affichage des résultats d'amazon en priorité pendant deux LTS. Ce genre de comportement n'est pas réservé à Linux.

                                  Je trouve un peu délicat de se plaindre sur tout les tableaux. Si on utilise un Desktop libre sans aucune déviance à la doxa du libre, il sera bien difficile pour ce DE d'arriver à trouver un modèle économique. C'est bien le problème soulevé par Linus, imaginons que Hurd ait été plus avancé et que sa modularité ait entraînée une fragmentation forte des développements, tout le monde aurait clamé sa supériorité technologique mais le bordel pour le faire fonctionner aurait été monstrueux.
                                  Il est clair que le fait que le développement bureau dominant soit porté par des employés d'une société qui n'en a strictement rien à faire du Desktop n'aide en rien. Le fait que ces technos soient celles par défaut de la majorité écrasante des OS Linux (Gnome/GTK3) est en même temps une bonne chose, car ce bureau est aussi fait par des gens dont c'est le travail, mais également une calamité, car la volonté de standardisation est unidirectionnelle, ce qui fait que les technos pour avoir des communications standardisées soient un enfer à utiliser (dbus) et font que chaque bureau refait toutes les communications à sa sauce (GDBus,QtDBus,QtDBus,libnih-dbus, kdbus,BUS1).

                                  Du coup là ou Mac et Windows ont fait une seul lib et implémentation les développeurs de ces bureaux essayent de faire en sorte que le passage de l'un à l'autre soit facilité, mais en réalité il y a des problèmes partout …

                                  C'est finalement, ceux qui ont décidé d'abandonner toute communication avec ce monde GNU/Linux comme google avec Android : pas X, pas de Wayland, pas de Dbus (Binder), leur propre libc, et chromeOS dont je ne sais même pas ce qui remplace X !
                                  Il n'empêche que Chrome OS peut utiliser des applications Android, utiliser des applications Debian et donc avoir un X, il devient donc de fait un couteau Suisse assez intéressant.

                                  Je pense que ce que tout le monde essaye de pointer, c'est que cette dispersion des ressources est la cause de la non réussite, alors certes, on peut se dire, je m'en fiche, cela me va ! Mais lorsque l'on est obligé de repasser sur Windows, car on doit utiliser un logiciel n'existant pas ou dont l'équivalence ne répond pas au problème, alors on aurait bien aimé qu'il y ait 1 ou 2 DE en moins, mais un système moins assujetti aux bugs, afin que les industriels et autres développeurs se disent, c'est pas la mort de faire une version Linux.

                                  De l'autre cotés, lorsque l'on est contributeur du libre et que l'on travaille en plus, ce passe temps doit devenir très lourd, et donc faire des choses qui ne nous plaisent n'est pas une option. La situation est donc bloquée, et nous dépendons d'entreprises comme google, canonical, redhat pour faire le taf en fonction de leurs priorités.

                                  Je trouve que le constat que rien n'a bougé depuis 20 ans est clairement faux. Je trouve de plus en plus de driver pour le matos que j'achète, ce qui fait que les compétences que j'ai acquises en Linux Desktop, me permettent aussi de faire du Raspberry Pi et de lancer des jobs sur un cluster. Il devient de plus en plus facile de faire cette transition entre les domaines industriels grâces aux xompétencs Linux et c'est toujours avec des coûts incroyablement plus faibles que les solutions non-libres équivalentes. Donc en tant que professionnel utilisant Linux, mon champs d'action s'est vraiment élargi avec l'utilisation de Linux. J'arrive sans problème à avoir une activité de bureau, car les principaux navigateurs web sont là et que beaucoup de choses se déportent sur le web. Je n'ai aucun problème sur la partie multi-média, et je me suis même fait une installation de son temps réel fonctionnelle et pas très chère, le tout en libre !
                                  J'ai même conçu le système informatique d'une borne d'arcade pour une activité de team-bulding autour du fablab, avec finalement très peu de difficultés. Et je ne suis pas informaticien, mais mécanicien, c'est donc un super outil d'émancipation numérique.

                                  Donc au final, même si souvent les choses arrivent après Windows et Mac (dernier exemple, la webcam logitech brio), elles arrivent, fonctionnent, et l'outil Linux permet de naturellement développer des connaissances qui peuvent être utiles dans tous les domaines de ingénierie. Donc en tant qu'ingé, je ne regrette pas et en tant qu'utilisateur de Bureau, mes compétences d'ingé (mais principalement l'expérience acquise sur ces systèmes) me permettent de régler tous les problèmes que je rencontre. Je suis donc très content des choses en l'état, mais j'apprécierais que cela soit plus facile au quotidien par une meilleurs prise en charge des éditeurs

                                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Enfin, Ubuntu avait activé par défaut un affichage des résultats d'amazon en priorité pendant deux LTS. Ce genre de comportement n'est pas réservé à Linux.

                                    Oui en effet, mais la différence c'etait que c'etait une recherche. La on parle de publicité s'affichant dans l'enorme "menu demarrer" de windows 10 et dans la barre des taches SANS aucune action de l'utilisateur.

                                    Après, ce que moi je dis. Que l'on me laisse le choix, je n'essaye pas (plus depuis des années) de convaincre qui que ce soit que Linux est mieux que les autres. Je m'en moque de ce que les gens utilise tant que moi, au minimum de facon perso, je peux installer et utiliser un linux avec le bureau que je souhaite. Je ne vois pas trop ce que cela enleve a Zenitram et pbpg cela. On dirait que c'est une heresie (pour reprendre les analogies religieuses de pbpg) de ne pas utiliser windows. C'est juste délirant!

                              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 16/04/19 à 08:47.

                                Et pour la route un message de ton eglise et de sa bible:

                                https://support.microsoft.com/en-us/help/4459081/general-privacy-settings-in-windows-10-microsoft-privacy

                                Avec la petite perle:

                                Turning the advertising ID off will not reduce the number of ads you see, but it may mean that ads are less interesting and relevant to you. Turning it back on will reset the advertising ID.

                                J'ai un peu l'impression que niveau illogique integriste tu es tres tres legerement au dessus de moi… (tu me permets d'utiliser tes references religieuse n'est ce pas).

                                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                                  Posté par . Évalué à -4.

                                  Nan tout ce que cela montre est que tu ne comprends rien a ce que tu lis.

                                  Cette page ne decrit en rien la fonction pubs de Windows 10 (qui peut etre stoppée, et qui est pourquoi mon Windows 10 n'a pas de pub, mais cela clairement était trop compliqué à comprendre pour toi).

                                  C'est une fonctionalité pour les apps 'modernes' et les pubs que les développeurs mettent dans leurs apps.

                                  Mais bon, toi et ton incompréhension totale de Windows on y est habitué.

                          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Ce n'est pas de la mauvaise foi, mais même à 15 % macOS serait un marché de niche, mais bon au dernier trimestre 2018 seulement 7,2 % des ordinateurs vendus le monde étaient des Macintosh.

                            À savoir si des statistiques de fréquentation web, de StatCounter ou autre, peuvent être considérées comme des parts de marché, le débat est ouvert. Peux-tu me citer un site web que tu fréquentes qui utilise StatCounter ? L'utilisation des bloqueurs de publicités se généralisant, on avance des taux d'utilisation de 28 % en 2018 des internautes en France, on peut se demander de la pertinence de telles statistiques.

                            Par contre pour le support des pilotes, les cartes graphiques sont un mauvais exemple, c'est le matériel qui est le mieux supporté sur Linux, tu devrais prendre un autre exemple à mon humble avis. :)

                            Je n'ai pas vraiment compris le reste de ton commentaire, mais je suppose que c'était écrit dans le but ne pas être compris, je confirme tu as atteint ton objectif ! :)

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 9.

            Le problème c'est qu'on voit le choix comme une force alors qu'en fait cela perd l'utilisateur.

            Je m'en fou perso. Je vois pas ce que ça change à ma vie en fait. Ça te fais quoi à toi perso de voir des projets séparés ?

            En plus du fais que je me foute de savoir si c'est bien ou pas je pense que c'est un faux problème. Les nouveaux utilisateurs ne savent pas que dwm par exemple et ça leur fait une bonne jambe. C'est comme l'autre journal qui parlait des navigateurs. Les gens utilisent le logiciel qu'ils connaissent s'il est dispo et celui fourni par la distribution qu'ils utilisent. Et ils prennent Ubuntu (ou Mageia éventuellement).

            Je vois pas du tout en quoi le nouvel utilisateur se poserait particulièrement des questions là dessus.

            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je m'en fou perso. Je vois pas ce que ça change à ma vie en fait. Ça te fais quoi à toi perso de voir des projets séparés ?

              Je vois où tu veux en venir et c'est difficile de te donner tort (du coup je me sens obligé d'essayer), d'ailleurs les notes de tes commentaires s'en ressentent. Mais (et je pense que tu en es conscient au fond et tu te fais l'avocat du Diable), autant ton argument tient dans un monde figé, autant la réalité c'est :

              • des projets débordés qui reposent parfois sur une unique personne, ou en tout cas qui sentiront salement passer le départ d'un développeur (ce qui arrivera forcément car les gens changent de métier, de vie (ou la perdent), de passions…)
              • des acteurs "non-libres" (gros acteurs logiciels et/ou matériels, étatiques…) toujours prêt à mettre des bâtons dans les roues

              Ça ne change rien à ta vie à l'instant T. Mais tu es dans un équilibre précaire, et cet équilibre pourrait être plus stable s'il y avait moins de projets et plus de résilience dans ceux qui subsisteraient (ce qui aurait un prix en choix / liberté / diversité / … évidemment).

              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                Posté par . Évalué à 6.

                Oui il est intéressant de regarder qui fait les logiciels que tu utilise. Ce n'est pas un problème particulièrement lié au logiciels open source, c'est juste plus fréquent du fait de la difficulté à avoir un modèle économique et plus visible vu que la liste des contributeurs est publique. Par contre un logiciel libre peut renaître de ses cendres là où c'est impossible pour un modèle propriétaire. En plus ça s'est vu des entreprises qui lâches des logiciels du jour au lendemain (Google en a quelques uns à son actif par exemple). Est-ce que le fractionnement augmente le risque ? Je suis pas sûr. OpenSSL est très largement majoritaire et pourtant il manquait de dev au moins jusqu'à la découverte de heartbleed.

                Comme j'ai indiqué dans un autre commentaire il me semble que du point de vue bureau les logiciels que j'utilise ne se portent pas trop mal.

                Je pense que zenitram, sous-entend surtout que s'il y a plus de dev, il y aurait une meilleure qualité. C'est pas défendable 3 minutes. Les projets ne scalent pas forcément très bien en nombre de développeurs (la collaboration de 9 femmes ne permet pas d'avoir un bébé dans 1 mois). Certains ne contribueraient pas (pas envi de s'inscrire dans un grand projet, désaccord technique, politique ou personnel, pas l'idée de contribuer à un projet qui a l'air de tourner comme il faut,…). Mais surtout la qualité est plus une question de processus et de méthode que de personnes. Tout le monde s'invente ergonome à ses heures perdu mais c'est une vraie science par exemple. Le teste c'est aussi une question d' organisation (comment on les fait, sur quel base, sont ils reproductibles, comment on s'assure de la non régression,…). Bref faire de la qualité c'est pas trivial et c'est pas juste avec plus de gens qu'on fait mieux.

                • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                  Posté par (page perso) . Évalué à -5.

                  (la collaboration de 9 femmes ne permet pas d'avoir un bébé dans 1 mois).

                  Mais au bout de 9 mois, tu as 9x plus.
                  Merci pour la démo.

                  D'accord, ce n'est pas une question de ressources, le code se fait tout seul, c'est beau, étonnant ensuite que des gens disent qu'ils manquent de ressources (faudrait penser à dire à Mozilla qu'ils sont juste nul quand ils tuent des projets pour ne pas disperser des ressources).

                  pas envi de s'inscrire dans un grand projet, désaccord technique, politique ou personnel,

                  Justement, c'est toute ma critique!
                  Cette impossibilité de se mettre ensemble, de faire des compromis, pour arriver à construire un grand projet. On sait tous, c'est évident, que la technologie a évolué avec que des personnes dans leur coin, par exemple Linux est développé par Linus et personne d'autre car il a une méthode pour tout faire seul… Ou pas.

                  Passons, de toutes façons la on est convaincu que l’échec permanent depuis 20 ans de Linux desktop n'est pas un problème de ceux qui développent ni ceux qui aiment, c'est forcément la faute d'autres qui sont méchants.

                  • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                    Posté par . Évalué à 10.

                    D'accord, ce n'est pas une question de ressources, le code se fait tout seul, c'est beau, étonnant ensuite que des gens disent qu'ils manquent de ressources (faudrait penser à dire à Mozilla qu'ils sont juste nul quand ils tuent des projets pour ne pas disperser des ressources).

                    Qui a dit ça ? Montre moi où j'ai dis qu'il n'y avait besoin de personne. Est-ce qu'il y a un endroit que j'ai dis qu'il n'y avait pas besoin de développeurs ? Même sous-entendu je prends. Tu es entrain de citer un commentaire qui dit :

                    OpenSSL est très largement majoritaire et pourtant il manquait de dev au moins jusqu'à la découverte de heartbleed.

                    Tu ne te trouve pas ridicule ? C'est un pur home de paille.

                    Ce que je dis c'est qu'il n'y a pas de règles qui donne une qualité en fonctionne du nombre de développeurs.

                    Cette impossibilité de se mettre ensemble, de faire des compromis, pour arriver à construire un grand projet.

                    Désolé c'est un peu personnel, mais c'est toi qui est entrain d'expliquer que les gens devraient mieux travailler ensemble ? Toi qui génère tant d'antipathie sur tes commentaires, tu veux que d'autres fassent l'exact inverse de ce que tu nous montre depuis des années ? Aurais-tu des conseils avisés sur la conduite à avoir pour s'inscrire dans ce genre de projet ?

                    Passons, de toutes façons la on est convaincu que l’échec permanent depuis 20 ans de Linux desktop n'est pas un problème de ceux qui développent ni ceux qui aiment, c'est forcément la faute d'autres qui sont méchants.

                    C'est un échec pour ceux qui visent l'universalisme de leur projet. Les autres s'en foutent. Ils se foutent que d'autres gens utilisent autre chose. Ils se foutent de grandir continuellement. Ils se foutent de l'avis que tu as sur leur supposé échec (d'être pathétique tout ça tout ça)… J'ai du mal à ne pas approcher cet idéal que j'essaie de comprendre à la croissance perpétuelle que certains espèrent avoir en économie. C'est une idéologie, il y en a d'autres. Dommage de ne pas les accepter et que ça te mette dans des états pareil.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 12/04/19 à 16:45.

            Les pièces de vélos sont relativement standard : les chambres à air n'ont pas une infinité de taille (les vélos de villes auront le même type de chambre à air), idem pour les patins de freins. Si un jour ton voisin doit régler ses freins ce sera de la même façon que sur ton vélo.

            Tu fais pas de vélo toi ;-)

            https://www.lecyclo.com/outils/correspondances-dimensions-pneu-velo.php

            Frein a disque, à patins ? Hydro ou cables ? Cantiveler avec quel type de tirages

            https://www.citycle.com/20397-differencier-les-types-de-freins/

            Et encore, c'est rien a coté du bordel sans nom des types de transmissions, dérailleurs etc …

            Non, tu as vraiment choisi le pire exemple pour illustrer ton propos, je pense. Les différents constructeurs, nombreux, ont une imagination infinie pour ce qui est de sortir des nouveaux standards.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

              Posté par . Évalué à 3.

              Non, tu as vraiment choisi le pire exemple pour illustrer ton propos, je pense.

              Il a juste rebondi sur le miens, mais oui :)

            • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              je ne crois pas à l'argument "choisir une distrib" tue Linux, car choisir une distribution Android ne pose pas (trop) problème : les gens achètent un Samsung, un Nexus, un Xiaomi ; il y a juste deux cent mille surcouches dans Android (sans parler des versions).

              Ce sont comme des distros et des bureaux. Tant qu'on peut installer ce qu'on veut sur Google Play/Fdroid c'est ok. Idem donc pour Linux : tant que votre distro gère les soft ça devrait le faire. Les 10 plus populaires distributions sont certainement suffisament alimentées en paquet.

              Donc le problème n'est pas là - ou du moins ce n'est pas le gros du problème. peut être que le gros du problème est dans le noyau et que ça, Linus ne voudra jamais le voir!

              • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

                Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 12/04/19 à 21:51.

                peut être que le gros du problème est dans le noyau et que ça, Linus ne voudra jamais le voir!

                Euh c'est quoi le problème du noyau? Développe cela manque de substance.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mais il y a des standards, c'est sur ça que bosse freedesktop. Et le mec qui découvre linux il prend ce qui vient avec sa distro, que dwm, kde, xfce ou gnome existent il s'en fiche, en fait non, il ne le sais même pas. Je vois pas en quoi ça freine quoi que ce soit.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 4.

            Plutôt d'accord avec toi. Par contre Windows continue à se vendre essentiellement parce qu'il est préinstallé. Au départ ce n'est pas l'utilisateur, mais le constructeur qui le paye. S'il se vendait à 130 € la licence OEM où, pire, à 200 € la version boîte; il est fort à parier que beaucoup de gens soit le piraterait (comme au bon vieux temps XD) soit passeraient à une distribution Linux facile d'accès comme Ubuntu est ses dérivées.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 7.

            Le différent donc c'est trop compliqué a été explosé par ms office et son ruban et Windows 8.
            Ce n'est qu'un prétexte.
            Mes parents de 80 ans ont râle quand j'ai mis Linux et en fait ils ont trouvé cela plus simple.
            Le choix a été simple, vous voulez que je m'en occupe de votre pc? Alors c'est Linux. Plus aucun problèmes depuis ce jour la… ca juste fonctionne. Les neveux pètent plus l'os avec des jeux ou des virus…

      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 12/04/19 à 16:20.

        Deux reflexions :

        1/ tout comme mondialisation = uniformisation = appauvrissement, je me demande si la réduction des bureaux linux dans le but de "mutualiser" les efforts ne correspondrait pas au bout du bout au même résultat, même si j'en conviens nous pourrions considérer que la dernière distro à rentrer dans le top 10 sous distrowatch c'est de la pure perte d'énergie.

        2/ si les autorités de régulations au sens large (autorités de la concurrence dans chaque pays de l'UE, Cour de cassation ou cours "suprêmes", CJUE) avaient vraiment fait leur taff, nous serions dans une situation bien différente.

        • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

          Posté par (page perso) . Évalué à -3. Dernière modification le 12/04/19 à 16:29.

          tout comme mondialisation = uniformisation = appauvrissement,

          Ca commence mal, alors forcément…
          Tu te rends compte que tu sous-entends que IP, HTTP, TLS, W3C, HTML, JS… Ce sont de la merde car ça fait chier d'avoir uniformisé?

          Perso je suis content d'avoir IP, HTTP, TLS, W3C, HTML, JS etc… uniformisé pour ne pas appauvrir, mais laisser les gens construire des choses au dessus.
          Oui, j'ai de souvenirs de quand IP n'était pas "maître du monde", de mauvais souvenirs d’interopérabilité. dans ce cas, vive l’appauvrissement (des problèmes).

          Ce qui est rigolo, c'est de lire ça quand on lisait avant que c'était horrible que chacun faisait un truc on uniformisé et que du coup les Linuxiens étaient laissés pour compte faute de masse critique… Tout et son inverse.

          je me demande si la réduction des bureaux linux dans le but de "mutualiser" les efforts ne correspondrait pas au bout du bout au même résultat,

          C'est l'inverse! A faire 10x le même taf, on appauvrit car on n'améliore pas, on refait juste.


          C'est un choix, vous êtes contents, soit. Faudra juste pas demander aux autres à ce qu'on fasse attention à vos 0.1%.
          Mais en pratique, c'est juste triste et pathétique, Linus (et d'autres) pointent juste le problème (non, le problème n'est pas les "autorités de régulations", c'est bien plus proche de vous que ça… Mais surtout, ne pas se poser de questions)

          Au final, c'est triste, mais bon c'est de la tristesse voulue, on ne peut pas aider des gens qui ne veulent pas être aider, que le bureau Linux meurt donc…

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 9.

            Tu te rends compte que tu sous-entends que IP, HTTP, TLS, W3C, HTML, JS… Ce sont de la merde car ça fait chier d'avoir uniformisé?

            Perso je suis content d'avoir IP, HTTP, TLS, W3C, HTML, JS etc… uniformisé pour ne pas appauvrir, mais laisser les gens construire des choses au dessus.

            On est resté quelques dizaines d'années avec le protocole de X (on a eu une grosse mise à jour pour faire de l'asynchrone avec xcb) et on est entrain de passer tranquillement à wayland, c'est une segmentation de trop pour toi ?

            C'est un choix, vous êtes contents, soit. Faudra juste pas demander aux autres à ce qu'on fasse attention à vos 0.1%.

            J'ai déjà expliqué que je suis satisfait de mon outil et demandé quel est ce problème que tu vois, tu as des détails plus précis ? Et si tu pouvais ne pas préjuger de ce que les gens feront un jour où peut être qu'il se passera quelque chose (j'ai expliqué que je voyais pas d'indicateur montrant que tes prédictions allez se réaliser).

            Au final, c'est triste, mais bon c'est de la tristesse voulue, on ne peut pas aider des gens qui ne veulent pas être aider, que le bureau Linux meurt donc…

            Tu personnifie beaucoup, fais beaucoup dans le pathos, tu nous parle de la parole de St Linus,… Mais je n'ai pas vu d'argument concret.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 7.

            Je peux comprendre ce raisonnement dans le cas des gestionnaires de paquets car ça fait peser un poids conséquent sur les épaules des développeurs/mainteneurs pour produire les paquets qui vont bien, et des utilisateurs (changer de distro = changer de façon d'installer, désinstaller,… à moins de ne pas s'écarter de Debian & ses filles). Il me semble d'ailleurs t'avoir déjà entendu lu râler à ce sujet.
            Mais j'ai plus de mal à voir le soucis pour les gestionnaires de bureau. Il me semble que la standardisation est bien là, sur le même PC, même installation, j'ai Openbox, Gnome 3 et XFCE; Et mes logiciels s'ouvrent de la même manière quelque soit le bureau que je choisis au démarrage… xdg-open va toujours m'ouvrir la même application, mon lien/fichier sera affiché/géré de la même manière. Au final l'environnement de bureau c'est une histoire de goût (c'est sûrement pour ça qu'il y en a autant…) mais ils reposent quand même sur un socle commun. Et si les différences existent c'est que les utilisateurs le veulent bien. Si un environnement était super mieux que les autres, on serait tout dessus ! Côté dev tu choisis ton toolkit, tu codes, la distribution aura sûrement déjà ce qu'il faut pour afficher ton soft. De mon (petit) point de vue, de KDE à Gnome en passant par le gestionnaire de fenêtre à qui on adjoint un launcher, ils font tous correctement ce qu'on demande (= lancer, afficher les programmes qu'on veut avec les fichiers qu'on utilise), le reste c'est du détail. C'est un peu comme choisir un Samsung Galaxy ou un Pixel, à matériel égal (bon c'est rarement le cas…) c'est la surcouche constructeur qui fait la différence. Les apps tournent de la même façon.

          • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

            Posté par . Évalué à 5.

            Tu te rends compte que tu sous-entends que IP, HTTP, TLS, W3C, HTML, JS… Ce sont de la merde car ça fait chier d'avoir uniformisé ?

            Je pense que tu confonds uniformisation et standardisation. Les protocoles TCP/IP, HTTP, le langage HTML, … sont des standards qui peuvent être implémentés par différents développeurs.

            Windows possède sa propre implémentation des protocoles TCP/IP comme Linux a sa propre implémentation des protocoles TCP/IP. Internet Explorer et Firefox possède également leurs propres implémentations d'HTML, HTTP et ECMAScript, mais ce sont bien des logiciels distincts, ce qui permet par exemple à Firefox de ne pas être victime de la faille zero-day d'Internet Explorer publiée par un chercheur vendredi dernier.

            Autre exemple Freedesktop.org propose des standards qui permettent une meilleure interopérabilité des différents bureaux libres, mais les bureaux libres peuvent implémenter ses standards et ne sont pas pour autant uniformes et gardent chacun leurs originalités.

      • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

        Posté par . Évalué à 5.

        Si on compare avec la concurrence qui n'ont qu'un seul choix et bien je sais pourquoi je suis sur un desktop Linux… et si tu veux un seul bureau et pas avoir de choix pour ton ordi cela tombe bien tu as le droit d'utiliser Windows ou macos. Personne ne te force a installer linux et ses bureaux a demi fini…

    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

      Posté par . Évalué à 6.

      Ne peut-on pas aussi se féliciter de n'avoir que peu de virus parce-que justement Linux est peu utilisé sur le desktop ? Rien que pour cette raison, je tiens à ce qu'il reste mort aux yeux de la masse ;)

    • [^] # Re: je le sais qu'il n'est pas mort

      Posté par . Évalué à 1.

      Tiens je me demande pourquoi des compagnies sérieuses jete de l'argent par la fenetre…
      C'est probablement parcequ'elles en ont trop…

      NVIDIA was developing an EGLStreams back-end for KWin

      A croire que Nvidia doit avoir quelques clients utilisant des desktops Linux…

  • # Français

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour ceux qui ont un peu de difficulté avec l'anglais, je l'ai vu passé en français :

    https://www.zdnet.fr/actualites/le-poste-de-travail-linux-est-en-difficulte-39883239.htm

    • [^] # Re: Français

      Posté par . Évalué à 3.

      Merci. Je n'aime pas cet article. Rien de neuf sous le soleil, et il dramatise un récent post de blog de LinuxMint: https://blog.linuxmint.com/?p=3736 dans lequel le mainteneur explique des difficultés habituelles et finit quand même avec:

      I hope that didn’t sound like a moralizing rant. Things are going very well. Georges’ post brought the topic up and I think it’s good for us as a community to touch on the topic as well. I also feel the need to clarify my position on this as I’m involved in moderating this blog, I’m often looking for quality feedback, detailed information that can help us do better and keeping motivation and fun as high as I can for everybody involved.

      • [^] # Re: Français

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Peut-être, mais ça pose quand même la question d'un modèle économique qui permet de rendre viable sur du long terme.
        Ce modèle ne peut pas reposer sur de la bonne volonté. Tous les projets libres à succès long terme reposent sur un intérêt des contributeurs qui n'est pas seulement le bénévolat.
        Ca peut être parce que je vends des services, parce que j'utilise dans ma boite, parce qu'une fondation à but non lucratif finance, …
        Mais reposer sur du bénévolat trouve vite ses limites.

  • # Veux tu dire le bureau GNU/Linux ?

    Posté par . Évalué à 1.

    En effet, que ce soit chromebook ou android, tout ça c'est du linux (du google/linux , pas gnul/linux) et ça commence à prendre.

    Je pense que GNU/Linux reste sacrément le meilleur pour tout ce qui est service et partie serveur, ce n'est même plus à démontrer.
    Je vois les interfaces graphique comme une surcouche de tout ça. Et je me fiche bien de savoir que les gens n'aiment pas cette surcouche , moi j'aime bien. Mais , dire qu'il est mort, c'est pas forcément vrai.

    La grande force du desktop linux est de pouvoir exploiter/tester des services directement sur localhost

  • # Problème de financement aussi

    Posté par . Évalué à -4.

    J'ai envie de dire qu'il existe un desktop Unix qui répond à toutes ces exigences : Mac OS X (en termes de touch and feel, moderne, fiable, eye candy, bien fini etc. pas en terme d'opensourceness).

    Si même le créateur de Linux dit qu'il y'a encore des progrès à faire dans le desktop c'est que ça ne doit pas être exagéré.

    Il y'a pour moi un problème majeur pour le développement d'un desktop digne de ce nom, c'est son financement. Je serais prêt à mettre jusqu'à 50/60 euros pour acheter un bureau parfaitement intégré et abouti. Le problème des bureaux Linux étant qu'au final ils sont le fruits de l'assemblage de plusieurs couches/briques/logiciels qui ne sont pas forcément développés dans un même esprit ou avec les même préoccupations.

    Je pense qu'on atteint un peu les limites du libre à savoir que oui on peut avoir un bureau fonctionnel sous linux, mais si on veut un truc vraiment poussé, standardisé, testé (pas avec des finitions mal foutues quand on gratte un peu), bah il faut passer par la case porte-monnaie.

    Les bugs, les fonctionnalités, le dev, ca prend du temps donc de l'argent, il est là le vrai problème selon moi.

    Je m'en rappelle dans les années 2000 où à chaque fois on disait qu'on tenait le killer feature du desktop linux, rappelez vous de Eazel, Nautilus, RedCarpet, Ximian Connector, Linspire/Lindows etc… 25 ans après on y est toujours pas.

    Et le fameux argument : oui t'as plein de bureaux tu peux choisir celui qui te plait , ouais bof. Je préfère un seul bureau bien fini, bien développé, qui m'oblige à faire un petit effort d’adaptation au début. Que d'avoir à en tester 15 qui auxquels il manquera toujours quelque chose par rapport à un autre et qui au final ne me satisferont pas.

    Le marché du bureau Linux est trop petit pour se permettre d'avoir autant de fragmentation, et on constate le même souci actuellement avec Android… mais bon certains continuent de clamer le contraire et ne se rendent pas compte que c'est ce qui freine aussi sa progression.

    • [^] # Re: Problème de financement aussi

      Posté par . Évalué à 3.

      Si même le créateur de Linux dit qu'il y'a encore des progrès à faire dans le desktop c'est que ça ne doit pas être exagéré.

      C'est ce qu'on appelle un argument d'autorité…
      Et on sait ce que ça vaut.

      (ce qui ne veut pas dire que l'avis de Linus n'est pas pertinent, ça veut juste dire que le fait qu'il soit le créateur du noyau ne lui donne pas un crédit spécial sur ce qu'il a dire sur le desktop, ce sont deux sujets différents)

      • [^] # Re: Problème de financement aussi

        Posté par . Évalué à 2.

        c'est peut-être la personne qui a passé le plus de temps sur un Desktop Linux de nous tous, et ce n'est pas parce qu'il développe le noyau que son utilisation du desktop est moins pertinente ou que l'avis d'un pseudo spécialiste du desktop aurait plus de crédit à ce sujet.

        • [^] # Re: Problème de financement aussi

          Posté par . Évalué à 7.

          Tu n'a pas compris ce qu'est un argument d'autorité.

          Affirmer :

          Linus dit que le desktop est cassé c'est qu'il est cassé.

          C'est un argument d'autorité. La seule chose qui pousse à croire la conclusion c'est l'autorité de la source. Ta réponse ne fait que dire « Linus est vraiment une autorité ».

          Pour sortir de l'argument d'autorité il faut s'intéresser à pourquoi est-ce que Linus a dit ça. S'il est une telle autorité, il doit basé son assertion sur quelque chose je présume. Donc sortir les arguments qui pousse cette autorité à aller vers cette conclusion.

          Je ne dis pas qu'il a tort et je n'ai pas lu son interview, hein ? Je parle juste de la rhétorique.

          • [^] # Re: Problème de financement aussi

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            C'est un argument d'autorité.

            Je trouve que dire « Linus Torvalds estime que le desktop Linux est ceci-cela » n'est pas un argument d'autorité, car on admet facilement qu'il a une bonne grosse habitude du desktop Linux, de solides discussions à ce propos avec des experts, etc, genre plus que 99 % des habitués.

            Si on ne sait pas qui est Linus Torvalds, on ne peut rien conclure. Cela n'en fait pas un argument d'autorité.

            Par contre dire « le créateur de Linux dit que le desktop est ceci-cela » est une autre histoire. C'est un argument d'autorité uniquement si on ne sait pas s'il utilise du desktop Linux au quotidien ou pas (en gros, si on ne sait pas que c'est Linus). Mais en gros c'est présenté de telle manière qu'on se doute qu'on veut mettre en avant cette autorité.

            Si on additionne les deux : « Linus Torvalds, le créateur de Linux, dit que le desktop est ceci-cela », c'est soit pour introduire un petit argument d'autorité, soit pour préciser de qui il s'agit (le public visé n'est peut-être pas parfaitement au point sur le sujet). Soit les deux.

            • [^] # Re: Problème de financement aussi

              Posté par . Évalué à 5.

              Ce n'est pas un argument d'autorité parce que Linus Torvalds est une autorité (que ce soit pour son travail sur le noyau ou son utilisation d'un bureau linux) ?

              Si tu regarde la page Wikipedia sur le sujet, tu verra que le fait que la source soit ou non credible n'entre pas en compte dans la définition.

            • [^] # Re: Problème de financement aussi

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Je trouve que dire « Linus Torvalds estime que le desktop Linux est ceci-cela » n'est pas un argument d'autorité, car on admet facilement qu'il a une bonne grosse habitude du desktop Linux

              Hein euh pourquoi ? Je le vois plutôt comme le mec sous i3 avec 27 terminaux ouverts en permanence. Le mec est dev noyau hein, il a développé git avec une UI CLI (déplorable par ailleurs) dont une des commandes first-level-citizen (au même niveau que push/pull) c'est "choppe moi le diff courant et fais-en un brouillon pour mutt"…

              C'est quoi ce délire ? C'est une des dernières personnes que j'irais voir pour une expertise sur l'ergonomie d'un bureau. Un dev gimp/libreoffice/… là oui OK.

              • [^] # Re: Problème de financement aussi

                Posté par . Évalué à 6.

                Hein euh pourquoi ? Je le vois plutôt comme le mec sous i3 avec 27 terminaux ouverts en permanence.

                Il était de notoriété publique qu'il utilisait Gnome puis KDE (au passage à gnome3 si je me souviens bien).

                C'est une des dernières personnes que j'irais voir pour une expertise sur l'ergonomie d'un bureau. Un dev gimp/libreoffice/… là oui OK.

                En ergonomie tout le monde peut critiquer. Tu utilise tu as un avis d'utilisateur sur ce que tu utilise. Tu n'a pas besoin d'être urbaniste pour pouvoir dire que le trottoir est trop étroit pour ta poussette par exemple. Le boulot d'un ergonome c'est d'avoir une méthodologie pour faire générer ses doléances par les utilisateurs et les compiler dans des conseils/règles (et pas du tout d'arriver en affirmant savoir ce dont les utilisateurs ont besoin).

                Linus a beau être développeur noyau, il lui arrive de brancher une clef usb comme le commun des mortels.

                Ce que Linus ne dit pas, c'est comment il passe de "le bureau est cassé" (ce qu'il n'explique pas) à "c'est la faute à la fragmentation". C'est dommage parce qu'il est peut être possible de résoudre ses problèmes sans convergence (vu que faire de la convergence dans des projets communautaire c'est très compliqué).

              • [^] # Re: Problème de financement aussi

                Posté par . Évalué à -2.

                Combien même il utilise 27 terminaux, avec une interface ligne de commande, vous pensez que toutes sa vie il la passe derrière un terminal ?
                Que ca ne lui arrive jamais d'ouvrir un navigateur, d'envoyer un email, de brancher une imprimante, d'écouter de la musique, j'en passe ?
                Ça reste un dev, donc un utilisateur comme un autre, et niveau ergonomie, t'as beau être le roi de la ligne de commande, ça ne doit pas empêcher d'avoir un bureau bien fichu, pensé, pas un truc où tu te poses la question de comment faire en fonction de ta Distrib/Window Manager/GUI/package manager etc.

                En plus quand tu sites Gimp et Libreoffice t'es Hs, on ne te parle pas d’ergonomie logcielle, mais de l'OS.

                • [^] # Re: Problème de financement aussi

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  On ne parle pas d'ergonomie de l'OS mais de celle de l'interface utilisateur, qui est une surcouche à l'OS.

                  Franchement, mon KDE sur Kubuntu n'a pas à rougir face à un environnement Windows — on a la chance d'avoir le choix sous Linux, Linus devrait changer d'environnement de bureau.
                  Bureautique, multimédia & Co ça tourne nickel sous Linux depuis quelques années déjà. On trouve des problèmes sur les pilotes de certains périphs qui sont absents ou bien ont une procédure d'installation hors des standards, mais ça n'a rien à voir avec le bureau lui-même et son ergonomie. D'ailleurs, tu fais comment pour imprimer avec un chromebook sans avoir des pilotes de l'imprimante installés sous un Linux ou Windows + un logiciel qui fait intermédiaire ?

                  Deux de mes enfants sont passés de Windows à Linux¹ (le troisième joue beaucoup…), pour les taches courantes c'est kif kif, et s'il faut aller bidouiller c'est aussi compliqué dans les deux mondes (allez faire installer et configurer un Windows par un béotien pour voir, c'est pas pour rien qu'il est pré-installé sur les machines) — et quelle que soit la plateforme, à certains moments de la vie d'une machine le bidouillage est incontournable, il n'y a qu'à voir les forums pour MacOS et pour Windows.

                  Côté MacOS, si on reste dans le packagé pour MacOS X (voir dispo sur l'apple store), pour des applications standard, l'installation drag'n drop est aussi facile… qu'un clic sur "Installer" dans la logithèque Kubuntu. Si on sort du monde MacOS pour tomber dans la couche en dessous du monde Unix, on retrouve les mêmes difficultés, avec un petit côté joueur ajouté par l'organisation du monde selon Apple qui peut compliquer les choses.

                  Et l'installation d'applications via les paquets qui intègrent toutes les dépendances (snap & co), comme sous MacOS ou sous Windows… côté sécurité et mises à jour des applications, c'est pas vraiment ça (note que c'est pas tant lié au packaging — on pourrait imaginer des MàJ qui ramènent tout dès qu'il y a un correctif — qu'au mode de diffusion).

                  Bon, sinon une partie des applications évolue vers le "tout web". Ça a plusieurs avantages non négligeables : données hébergées chez des professionnels², accessibles de partout, toujours la dernière version du logiciel disponible, partage d'informations facilité, postes clients assez simples et interchangeables [là on se moque de l'OS et de l'interface utilisateur, c'est le browser web qui est l'interface] et surtout, interface identique quel que soit le client. Mais aussi des contraintes : besoin de connexion, données dans le cloud (protection des accès), dépendance complète envers les fournisseurs SaaS…

                  ¹ L'une d'elles est en formation info, elle touche à Linux et Windows, et a un ChromeOS pour prise de notes et navigation web.

                  ² Ça ne suffit malheureusement pas à garantir contre leur perte.

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Problème de financement aussi

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 13/04/19 à 13:29.

      mais bon certains continuent de clamer le contraire et ne se rendent pas compte que c'est ce qui freine aussi sa progression.

      Peut-être ne s'en rendent-ils pas compte parce que les arguments mis en avant pour défendre cette thèse (i.e. c'est la diversité des environnements desktop sous linux qui est la principale cause de la non-progression de Linux sur les PC) ne les ont pas convaincu… Moi, par exemple, je ne suis pas convaincu non plus après avoir lu les arguments des uns et des autres sur ce fil.

      Être convaincu d'avoir raison ne donne en général pas de garantie d'avoir vraiment raison. Il faut des arguments factuels capables de convaincre les autres (on suppose que tout le monde est de bonne foi, évidemment).

      PS. Par ailleurs, j'ai plutôt l'impression que ceux qui "clament" sur ce sujet sont plutôt ceux qui défendent la thèse en question.

    • [^] # Re: Problème de financement aussi

      Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 13/04/19 à 22:14.

      Très sincèrement, la fragmentation du desktop Linux n'est pas la cause de sa faible part de marché.

      Je ne vais pas argumenter ici. Regardez mes posts précédents et surtout examinez ouvrez les yeux sur de près les pratiques commerciales des industriels du secteur.

      Et si demain je devais être entrepreneur (ce qui risque très probablement d'être le cas) : Mac OSx ne répondra à aucun de mes critères.

      La fiabilité n'est pas un argument suffisant à mes yeux.

      • [^] # Re: Problème de financement aussi

        Posté par . Évalué à 1.

        Mac OSx ne répondra à aucun de mes critères.

        Surtout que OSx n'est vendu/installable que sur les bécanes Apple (faire un Hackintosh devient de plus en plus compliqué au fil des versions et c'est pas légal partout) et que celles-ci deviennent de moins en moins fiables et de plus en plus hors-de-prix comparées aux machines concurrentes.

        Pour utiliser OSx de nos jours, il faut vraiment en avoir la nécessité comme par exemple avoir du matériel de traitement audio qui ne fonctionne qu'avec Protools.

        • [^] # Re: Problème de financement aussi

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          De plus en plus compliqué ? J'aurais dit au contraire de plus en plus simple. Les outils comme Multibeast de TonyMacx86 simplifient grandement la tâche.

          (et non, pas besoin d'en avoir l'absolue nécessité pour préférer travailler avec macOS…)

          • [^] # Re: Problème de financement aussi

            Posté par . Évalué à 2.

            J'aurais dit au contraire de plus en plus simple.

            Je parle de la compatibilité matérielle, pas des outils à disposition. Le jour où Apple n'aura plus besoin de CPU ou GPU génériques et tournera uniquement sur des puces custom (avec des instructions ou des firmwares propres à eux) ou ses propres processeurs comme sur Iphone/Ipad, s'en sera terminé des Hackintosh. Vu leur politique d'entreprise en terme de fermeture du matériel, ils le feront dès que possible.

            (et non, pas besoin d'en avoir l'absolue nécessité pour préférer travailler avec macOS…)

            Je parle dans un contexte de décision entrepreneuriale. Il faut être un gestionnaire inconscient pour développer son business sur un parc essentiellement composé de machines tournant sur OSx. C'est pas une question de préférences d'environnement de bureau mais de coûts structurels et de maintenance. Sur ce point, rien n'a changé depuis le passage de PowerPC à x86 et OSx reste cantonné à certains pôles, voire certains postes.

      • [^] # Re: Problème de financement aussi

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je ne vais pas argumenter ici. Regardez mes posts précédents et surtout ouvrez les yeux

        C'est beau comme du platiste.

  • # Non merci

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour moi, Windows as a Sévice,c'est même tarif que ChromeOS : même pas en rêve.

  • # Je suis perdu, de quoi parle t-on ???

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 16/04/19 à 22:58.

    Si j'ai bien compris, le "débat" porte sur les raisons qui font que Linux sur le poste de travail ne décolle pas.

    Les deux raisons principales seraient la fragmentation des bureaux (gnome, kde, xfce, etc…), avec pour conséquences de déboussoler les éventuels candidats à l'utilisation d'un PC sous Linux (en sus du fait que cela se décline en de nombreuses distributions), ainsi qu'au gaspillage de ressources qui pourraient autrement converger vers un bureau unique "plus mieux".

    A cela certains répondent qu'ils ne sont pas convaincu par cette raison (c'est mon cas au vu de ma petite expérience personnelle). On leur rétorque qu'ils persistent à enterrer la tête dans le sable et que "tout ça" c'est de la faute à des gens comme eux qui ne voient que leur nombril et leur fameuse "liberté". Cependant, évoquer comme on le fait l'utilisation majoritaire de postes de travail Windows (et un peu Apple) en entreprise est un fait mais pas une preuve des raisons évoquées de l'échec de Linux dans ce contexte. Et pour ce qui est des particuliers, on connaît quand même un peu les raisons (NB. Aucune de la vingtaine de personnes à qui j'ai un jour installé une distribution Linux n'est jamais revenue sur Windows).

    D'autres n'ont pas forcément un avis mais se fichent que le poste de travail sous Linux décolle ou pas vu qu'ils sont satisfaits de leur bureau et de leur distribution et qu'ils le trouvent au moins aussi agréable et efficace à utiliser que Windows (c'est mon cas aussi). Ça en énerve beaucoup car c'est comme donner des coups d'épée dans l'eau : l'eau s'en fout, c'est forcément agaçant.

    Pour finir, certains prédisent même la mort du poste de travail sous Linux. C'est quoi la "mort" du poste de travail sous Linux ? L'abandon de tous les projets bureau y compris les principaux ? Bigre, j'ai du mal à y croire mais on verra bien.

    J'ai oublié quelque chose dans cette tentative de résumé (un peu partiale, peut-être) ?

    • [^] # Re: Je suis perdu, de quoi parle t-on ???

      Posté par . Évalué à -2.

      L'echec vient du fractionnement, en partie, l'autre part étant qu'aucun PC (ou presque) n'est installé avec windows, et aussi que quasi tous eles logiciels sont sous windows (c'est une image hein).

      Pour ma part un poté est aller sous linux car windows ramait sec et nickel maintenant.

      Mon père part contre, nvidia cassait sans arrêt le serveur X, du coup il en a eu marre et ne voulait plus voir linux. là c'est vrai qu'il aurait fallu bloquer la mise à jour du paquet nvidia car il avait une veille machine.

    • [^] # Re: Je suis perdu, de quoi parle t-on ???

      Posté par . Évalué à 4.

      Il n'y a aucun débat. On compare des trucs incomparable.
      Il y a deux systèmes qui sont fournis pré-installés. Pour les autres systèmes il faut une volontée de l'utilisateur pour changer et tout le monde sait bien que cela concerne une ultra minorité des personnes.
      Que linux ait 1% du marché c'est déjà énorme. Cela veut dire qu'il y a au minimum 1 personne sur 100 qui a réinstallé un sytème ce qui n'est pas (très) compliqué … pour 1% des personnes…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.