Journal Dual OSchool Free Software Pack

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
12
25
oct.
2021

Bonjour,

Ensemble de logiciels libres scolaires à double système d’exploitation (Windows et GNU/Linux)

Titre de l'image

Dans le cadre de mon travail au sein d’une association « à finalité sociale », je dois mettre au point la partie logicielle de 140 ordinateurs portables qui vont équiper plusieurs salles de cours qui auront pour particularité d’être totalement coupés du reste du monde (pas d’internet).

(Lenovo ThinkBook 15,6” • Ryzen 5 4500U • 8Gio • 256 Go + 250 Go)

Le contexte est particulier :

  • coupé du monde, pas d’accès à internet ;
  • il doit y avoir tant le Windows de Microsoft que l’un de nos systèmes GNU/Linux ;
  • le public cible est composé d’adultes en tout genre qui cherche à s’instruire en vue d’une réinsertion sociale, scolaire ou professionnelle ;
  • le niveau tourne principalement autour du CEB (Belgique), « fondamentale » mais également études supérieures, voir universitaires. La question de l’animation est ici secondaire car ces ordinateurs seront des outils complémentaire aux cours « ordinaires ».

L’association compte plus d’une trentaine de professionnel en formation de base, français, calcul, histoire, géographie, citoyenneté, physique, biologie, informatique, etc.

Nous imaginons installer les logiciels suivant :

  • LibreOffice (quel correcteur grammatical ?)
  • GIMP (quelles extensions ?)
  • Krita (y a-t-il des extensions ?)
  • InkScape
  • Sozi
  • Kiwix (Wikipédia, etc.)
  • VLC
  • Scribus
  • Blender
  • FreeCAD
  • OpenSCAD
  • Ghex
  • Gcompris
  • Gbrainy
  • Bluefish
  • BlueGriffon
  • PyCharm (ou plus simple ?)
  • FontForge
  • GeoGebra
  • Stellarium
  • Audacity
  • Lmms

Auriez-vous d‘autres idées, commentaires ou questions ?

  • # Représentation de Windows...

    Posté par  . Évalué à 5 (+7/-3).

    Pourquoi représenter Windows comme un boulet ?
    Personnellement je trouve ça stupide et non constructif.

    Si tu l'installes c'est que tu en as besoin ? Ou alors si tu craches dessus, remplace le par autre chose et sors en une aide constructive pour les suivants…

    • [^] # Re: Représentation de Windows...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

      Pourquoi représenter Windows comme un boulet ?

      J'ai mis du temps à comprendre, car je ne voyais pas où il était dit du mal de Windows… En fait, c'est à prendre au sens propre, sur l'image qui illustre le journal !

    • [^] # Re: Représentation de Windows...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+6/-3).

      Moi je trouve l'image très bonne au contraire. Il s'agit bien d'une contrainte imposée par des stratégies commerciales, et politiques de premier ordre. Qu'est ce que ça apporte pour l'utilisateur final par rapport à un système libre sinon de mettre le pied dans l’écot-système/boulet de mirosoft ? et de pouvoir observer le monde plus coloré du libre par la fenêtre ? Utiliser widows n'est-ce pas une contrainte imposée pour la plupart des gens qui y réfléchissent objectivement ? Outre les coût direct, les mauvaises performances, c'est aussi se retrouver avec peinte dans le dos la cible pour de nombreuses sociétés commerciales, et encore plus de margoulins et de pirates.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Représentation de Windows...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+8/-3). Dernière modification le 25/10/21 à 22:24.

        Il s'agit bien d'une contrainte imposée par des stratégies commerciales, et politiques de premier ordre.

        Pas d'accord. Il faut voir la cible des utilisateurs. Je cite le journal :

        le public cible est composé d’adultes en tout genre qui cherche à s’instruire en vue d’une réinsertion sociale, scolaire ou professionnelle ;

        Pour de la réinsertion, il est primordiale de tenir compte de l'environnement. Que cela plaise ou non (et je sais que cela ne plait pas ici, après tout, on est sur LinuxFR xD), Windows est dominant sur le desktop dans la grande majorité des secteurs. Ne pas tenir compte de Windows cela serait comme former des chauffeurs poids-lourd sur des voiturettes sans permis : inutile.

        • [^] # Re: Représentation de Windows...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+1/-5).

          Que pourrais signifier tenir compte d'une stratégie commerciale et politique selon-vous, sinon tenir compte de stratégies qui imposent d'en passer par les outils privateurs (formats, Api, Gui…) de quelques grands comptes qui ont réussi à en faire des standards péages obligés de fait ? Toute cette diatribe pour constater que je dois vraiment pratiquer une langue hiératique, dans la mesure où il semble que nous exprimions exactement la même chose, mais sans pour autant trouver de consensus.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Représentation de Windows...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

            Dans la formulation de vos propos, j'y vois surtout une vision manichéenne et un aveuglement idéologique. Ce qui est un comble dans un sens, puisque votre page perso est hébergée par… Google !

            Et nous n'exprimons pas la même chose. Loin de la même car j'utilise Windows au quotidien par choix et non par contrainte. Je le vois donc difficilement comme un "boulet".

            Fin de la diatribe pour moi :)

            • [^] # Re: Représentation de Windows...

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-4).

              En effet j'ai une posture de idéologique de fanatique. Je l'exprimerais en ces mots : quand ne pas nuire à autrui ne me coûte rien ou peu je m'y tiens. Horreur, stupeur, tremblements. Par exemple en voiture me stationner pour laisser descendre mes passagers plutôt que de me dire que les autres patienterons derrière, employer des formats ouverts pour communiquer avec autrui…
              Et partant j'abhorre réellement l'attitude opposée qui consiste à dire « Nuire à autrui me rapporte donc je le fais » qui est celle brandie par mirosoft, et consorts dont les stratégies consistent à construire un système d'enfermement. Le jour où ces compagnies arrêterons d'avoir une stratégie anti-sociale aussi flagrante, je promet de cesser de les conspuer immédiatement. Après tout ils ont parfaitement le droit de ne pas vouloir contribuer au bien commun. Aucun problème avec ça. En attendant…

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: Représentation de Windows...

                Posté par  . Évalué à 0 (+4/-5).

                Et pourtant tu le vis au quotidien ton "enfermement".

                Tu dis avoir une voiture. Donc j'imagine que tu produis ta propre énergie pour la faire fonctionner ? Si non alors tu es bien en train de t'enfermer dans un système qui te rend volontairement dépendant de sociétés prêtes à te nuire à la moindre occasion (nouvelle norme anti pollution, vignette crit'air, prix carburant…).
                Si tu me dis que tu as une voiture électrique et que tu la recharges via des panneaux solaires, c'est donc que tu as une grosse installation photovoltaïque qui n'est pas à la portée de tout le monde. Et donc de ce fait tu fais partie de cette élite qui te dit oui faut faire comme ça les gens pour avoir bonne conscience en bon donneur de leçon mais sans indiqué que tout ceci à un coût plus que non négligeable.

                Le pire dans tout ça, c'est que ton mécanicien utilise sûrement un PC sous Windows pour diagnostiquer ta voiture. Pfffff le vilain, moi à ta place je ne lui ferais pas confiance ;)

        • [^] # Re: Représentation de Windows...

          Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

          Windows est dominant sur le desktop dans la grande majorité des secteurs. Ne pas tenir compte de Windows cela serait comme former des chauffeurs poids-lourd sur des voiturettes sans permis : inutile.

          Toujours les mêmes comparaisons foireuses et biaisées à souhait.
          Quand on forme des chauffeurs poids-lourd on les forme à conduire tous les poids lourds qu'ils rencontreront et on les prépare à la majorité des situations connues ; on ne les forme pas à un modèle d'une marque précise pour une agglomération donnée.

          Expérience personnelle dans une association et dans un EPN parisien où je devais former le public à la prise en main du desktop (d'un côté on parlait de la découverte du système d'exploitation, prérequis aux autres cours, d'un autre côté on l'a appelé introduction à l'informatique.) À l'époque, je travaillais sur des postes en double démarrage, mais cela importe peu finalement car je n'utilisais que la session Linux pour la formation et le Windows ne servait que pour certaines formations spécifiques ! Mieux, je montrais toutes les manipulations sous GNOME 2 à l'époque (donc aujourd'hui on utiliserait MATE ou Cinnamon) ; mais on faisait les tests de restitution finale sous KDE… Bonus à l'EPN, les tests étaient refait également sous Windows et contrôlés/validés par une autre personne que moi, et tous/toutes les stagiaires passaient les épreuves avec succès sans que j'ai jamais eu à mentionner les autres environnements de bureau ou systèmes. Hé oui, la voiture du centre d'examen n'est pas la même que celle de l'auto-école car le but est de pouvoir conduire les voitures et non un type de voiture seulement sous prétexte que c'est la plus répandue…!
          J'ai revu un stagiaire quelques années plus tard et appris que grâce à mes cours, il s'est facilement adapté à un nouveau boulot sans avoir eu besoin de formation à OS2. Beaucoup d'adhérents/adhérentes repartaient satisfaits/satisfaites et arrivaient enfin à utiliser leur nouvelle acquisition ou cadeau, dont des Macintosh (et pareillement je ne mentionnais pas et ne montrais pas MacOS) Bref.

          Dans l'approche que vous préconisez, les concepts à savoir ne sont pas inculqués aux gens. À la place ce sont des réflexes adaptés à un logiciel donné, raison pour laquelle vous exigez d'avoir le Windows. Et la preuve que c'est contre-productif est que les gens doivent se reformer à chaque nouvelle version (tout est chamboulé dans l'interface et les réflexes acquis ne sont plus adaptés). Remarque cela arrange les éditeurs privateurs qui applaudissent ces comparaisons qui leur amènent plus de captifs.

          “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

          • [^] # Re: Représentation de Windows...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Expérience personnelle dans une association et dans un EPN parisien

            J'ai aussi une expérience associative, dont les résultats sont par contre très différents de la tienne. Peut être le public cible n'était-il pas le même. Pour ma part, plutôt des personnes allergique à l'informatique, "forcées" de s'y mettre dans le cadre d'une réinsertion professionnelle.

            Dans l'approche que vous préconisez, les concepts à savoir ne sont pas inculqués aux gens. À la place ce sont des réflexes adaptés à un logiciel donné, raison pour laquelle vous exigez d'avoir le Windows.

            Certains sont aptes à apprendre les concepts. Pas tous. C'est mon expérience sur le terrain qui me fait dire ça. Comme toi, j'en ai vu prendre en main les outils plus ou moins rapidement et pouvoir se débrouiller avec d'autres outils similaires. Mais tous n'y arrive pas. J'ai encore en tête des personnes qui arrivaient à utiliser leur webmail sur X mais pas sur Y car l'interface était différente.

            Alors oui, on faisait preuve de facilité (et non par exigence) à utiliser Windows, car ces personnes auront 95% de chance d'avoir un Windows entre les mains. Comme elles sont déjà en difficulté, le choix a été fait de faciliter au maximum les choses via des formations au plus près du terrain.

            Et la preuve que c'est contre-productif est que les gens doivent se reformer à chaque nouvelle version (tout est chamboulé dans l'interface et les réflexes acquis ne sont plus adaptés). Remarque cela arrange les éditeurs privateurs qui applaudissent ces comparaisons qui leur amènent plus de captifs.

            Ce sont effectivement des choses qui n'arrivent jamais dans le libre. Gimp n'a jamais revu son interface, Ubuntu n'a jamais fait de choix qui ont été largement critiqués, et des projets comme Mate n'ont absolument pas vu le jour à cause de la résistance au changement.

            Que le logiciel soit libre ou non, la problématique est exactement la même. La différence majeure est dans le biais. Un utilisateur curieux ou averti saura s'il utilise des logiciels libres ou non, et aura tendance à plus facilement s'adapter qu'un utilisateur allergique à l'informatique, pour qui la notion de logiciel libre est une notion totalement étrangère (et dont il a la plupart du temps rien à foutre quand on lui explique) et dont la seule préoccupation, c'est que ça marche et de réussir à faire au plus vite ce qu'il doit faire.

            • [^] # Re: Représentation de Windows...

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

              Peut être le public cible n'était-il pas le même. Pour ma part, plutôt des personnes allergique à l'informatique, "forcées" de s'y mettre dans le cadre d'une réinsertion professionnelle.

              J'avais des jeunes qui n'ont pas d'ordinateur chez eux et dont les parents ne voulaient pas qu'ils/elles subissent la fracture numérique, leurs parents et des adultes en reconversion qui avaient jusque là réussi à éviter les machines mais veulent éviter l'illettrisme numérique, ainsi que des personnes âgées qui voulaient se mettre à l'informatique pour diverses raisons (utiliser leur cadeau, rester en contact avec les petits enfants, etc.) Dans tous les cas, j'ai toujours eu un public "volontaire et avide d'apprendre". C'est une chance parce-que les gens forcés sont pénibles d'une part et que je déteste contraindre les gens d'autre part.

              Certains sont aptes à apprendre les concepts. Pas tous. C'est mon expérience sur le terrain qui me fait dire ça. Comme toi, j'en ai vu prendre en main les outils plus ou moins rapidement et pouvoir se débrouiller avec d'autres outils similaires. Mais tous n'y arrive pas. J'ai encore en tête des personnes qui arrivaient à utiliser leur webmail sur X mais pas sur Y car l'interface était différente.

              Quand je parle de faire apprendre les concepts, je ne parlais pas de concepts théoriques mais de faire saisir le truc général pour pouvoir s'y retrouver dans un autre environnement.
              Typiquement, par exemple, on voyait les différentes façon de lancer une application (j'explique et illustre avec deux ou trois cas différents où ce sont eux/elles qui manipulent –sous ma directive– et ensuite je refais faire la manipulation en autonome -donc sans les guider– avec un ou deux autres cas) et pour les fenêtres savoir repérer les différentes zones/barres (état et menus systématiquement, icônes et autres éventuellement) et autres éléments clés (ascenseurs, bords pour zones pour redimensionner ou déplacer, boutons classiques.)

              Pour reprendre l'analogie avec la conduite automobile, j'applique la méthode que j'ai connu : quand on rentre dans une voiture qu'on ne connait pas, il faut prendre le temps de rechercher et comprendre par exemple : le levier de vitesses (j'ai halluciné quand j'ai vu des gens ne pas savoir comment faire la marche arrière sur certains véhicules), les commandes de phares (combien de fois n'ai-je pas eu un conducteur en face passer par toutes les possibilités pour trouver celle qu'il fallait) et d'essuie-glace (même topo) entre autres.

              Et la preuve que c'est contre-productif est que les gens doivent se reformer à chaque nouvelle version (tout est chamboulé dans l'interface et les réflexes acquis ne sont plus adaptés). Remarque cela arrange les éditeurs privateurs qui applaudissent ces comparaisons qui leur amènent plus de captifs.

              Ce sont effectivement des choses qui n'arrivent jamais dans le libre. Gimp n'a jamais revu son interface, Ubuntu n'a jamais fait de choix qui ont été largement critiqués, et des projets comme Mate n'ont absolument pas vu le jour à cause de la résistance au changement.

              Mon propos concernait toutes les interfaces, que ce soit du libre ou pas. Mais comparé à tes exemples qui sont des ruptures qui n'arrivent pas tous les quatre matins ; tandis que chaque sortie d'une nouvelle monture de Windows ou Office voit affluer des demandes de formation.

              J'ai déjà assister une fois à une de ces formations, et j'ai eu la surprise de voir le formateur dire de faire clic droit sur tel icône et de cliquer sur la seconde ligne, et c'est tout… Ça, pour moi, c'est enseigner des réflexes. Comme j'enseigne plutôt les concepts, j'explique que présentement l'application à tel icône (si dans le futur ça change, il faudra juste montrer le nouveau logo) et que dans le menu contextuel on retrouve telle fonction/option (je parle toujours du menu contextuel et non du clic droit qui va provoquer des blocages si la souris est configurée autrement –par exemple menu contextuel avec le clic gauche– ou juste différente –par exemple s'il y a cinq boutons, il faut trouver lequel est configuré pour la fonctionnalité de menu contextuel… ensuite, je donne toujours le libellé et lieu d'habituer les gens à faire un geste et va les perturber si le menu est réorganisé dans une autre version.) De plus, je ne me limite jamais à la seule solution qui serait la plus rapide et courante, mais ne la montre qu'après avoir montré la voie normale (qui en général change le moins, et en tout cas obéi aux mêmes codes et donc permet de retrouver ses petits –dans le cas en question, les gens seront perdu si l'action n'est carrément plus dans le fameux clic droit, alors que dans ma façon de faire les gens penseront à aller chercher dans le menu et auront même une petite idée des entrées à dérouler en premier.)

              Je reformule mon propos autrement : c'est contre-productif d'enseigner Word N parce-que ça correspond au truc dominant (qui comme une mode est de toute façon temporaire) ; il vaut mieux enseigner comment utiliser un traitement de texte (et ce de sorte que je puisse mettre l'enseignement en œuvre que ce soit avec Word Y ou Z ou carrément du Writer.) La même chose s'applique si on apprend à utiliser les DE (que l'interface soit Windows 10 ou 11 ou carrément du KDE) ; tout comme c'est normalement le cas quand on apprend à conduire une voiture (indépendamment de telle ou telle marque.) Faut arrêter le clientélisme (ou alors se faire embaucher comme VRP de la marque et ne pas cacher qu'on fait une campagne d'évangélisation.)

              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

              • [^] # Re: Représentation de Windows...

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Dans tous les cas, j'ai toujours eu un public "volontaire et avide d'apprendre". C'est une chance parce-que les gens forcés sont pénibles d'une part et que je déteste contraindre les gens d'autre part.

                C'est effectivement une chance ! Et c'est très certainement ce qui explique la différence majeure dans nos ressentis respectifs.

                Mon propos concernait toutes les interfaces, que ce soit du libre ou pas. Mais comparé à tes exemples qui sont des ruptures qui n'arrivent pas tous les quatre matins ; tandis que chaque sortie d'une nouvelle monture de Windows ou Office voit affluer des demandes de formation.

                C'est un peu exagéré. Avant l'introduction de Windows 8 et de ses tuiles, la montée de version était plutôt fluide. Le passage a Windows 10 c'est fait facilement.

                Pour Office, la grosse rupture, c'était le bandeau avec la version 2007. Il y a bien eu des mises à jour, mais rien de révolutionnaire non plus.

                J'ai déjà assister une fois à une de ces formations, et j'ai eu la surprise de voir le formateur dire de faire clic droit sur tel icône et de cliquer sur la seconde ligne, et c'est tout…

                Je comprends effectivement mieux le sens de ton propos. C'est un formateur à virer ! Surtout qu'un menu contextuel est… comme son nom l'indique, contextuel ! Et donc la 2e ligne dans un paragraphe sera la 5e dans un tableau par exemple. Toujours utiliser les libellés !

                Le mien, c'était de dire qu'en fonction des logiciels, les fonctionnalités peuvent être accessible soit par menu contextuel, soit par icone/bandeau, soit par menu, soit par raccourci. Cela peut changer drastiquement d'un logiciel à l'autre, mais rarement d'une version d'un logiciel à une autre (rarement mais pas impossible. Oui, je pense à toi Office 2007 avec ton bandeau !).

                La même chose s'applique si on apprend à utiliser les DE

                Pour les DE, j'ai vu le comportement des gens entre les DE avec bureau affiché par défaut, et ceux sans. J'ai de suite arrêté le "sans" (même si c'est configurable, j'avais des gens allergique à l'info donc bon…).

                L'idée était qu'ils puissent être plus ou moins autonome pour des tâches basiques, sans être trop perdu. C'est peut être bête à dire, mais la présence d'un raccourci sur le bureau peut tout changer pour certaines catégories de personnes.

                • [^] # Re: Représentation de Windows...

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Dans l'association et l'EPN, et de façon générale, c'est le DE avec bureau (bien que sous Linux, la formation doit permettre de pouvoir se retrouver sous Windows/MacOS/BeOS/Haiku/OS2/etc.) J'ai bien eu à faire des formations sans bureau affiché, mais c'est pour un public plus averti (donc forte appétence à l'info) en complément du cas classique précédent, et je ne pense pas que les usagers lambda y soient confrontés accidentellement.

                  Je ne prétends pas avoir la méthode absolue, mais je crois que nous devons d'une part tendre vers l'autonomisation des stagiaires et d'autre part ne pas faire le jeu de les enfermer dans un truc… (c'est le cas avec les automatismes pour une version d'un logiciel précis.)

                  “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                  • [^] # Re: Représentation de Windows...

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 27/10/21 à 10:31.

                    Je ne prétends pas avoir la méthode absolue, mais je crois que nous devons d'une part tendre vers l'autonomisation des stagiaires et d'autre part ne pas faire le jeu de les enfermer dans un truc… (c'est le cas avec les automatismes pour une version d'un logiciel précis.)

                    En fait c'est pour ça que je trouve que la "ruban" de MsOffice n'est pas ce qui se fait de mieux (outre qu'il n'est pas adapté aux proportions des écrans actuels). En effet, en demandant aux gens de naviguer dans les menus on leur donne des pistes pour s'y retrouver : "voyons je devrais trouver ça plutôt par là" et on n'hésite pas à fouiller dans les menus. Il m'est arrivé, dans un centre de formation, qu'un responsable du centre me dise qu'il ne fallait pas que les stagiaires puissent farfouiller dans les menus. S'ils ne peuvent pas le faire en formation, qui est le lieu et le moment de le faire sans risque, mais où diable le feront-il ?

                    C'est aussi pour ça qu'en formation je ne m’appesantis jamais sur les raccourcis clavier, à part les essentiels : copier, coller, enregistrer, nouveau, annuler et refaire. Le problème avec les raccourcis-clavier, c'est qu'on ne sait pas ce qu'on fait réellement si je puis dire. Alors c'est vrai que les raccourcis clavier ça fait un peu magicien et je-maîtrise-tout-parfaitement.

                    C'est aussi pour ça qu'en bureautique les exercices tout faits ça me semble assez incongru ! Il vaut mieux les concevoir avec les gens (en fixant des contraintes parce qu'on veut que telle ou telle fonctionnalité soit utilisée). Ça donne une meilleure autonomie par la suite et, surtout, une méthode.

                    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                    • [^] # Re: Représentation de Windows...

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 27/10/21 à 12:29.

                      en formation je ne m’appesantis jamais sur les raccourcis clavier

                      ça permet de montrer que ça existe, mais oui il faut s'adapter en fonction de chaque produit. Pour WordStar, j'ai jamais réussi :/ Même GNU/Emacs était plus facile, et LibreOffice Writer en bénéficie : même les menus sont à un meilleur endroit :-)

                      C'est ce que j'appelle le PMÉ : Principe du Moindre Étonnement, tu retrouves ce qui est rangé au bon endroit. Genre t'as besoin d'un trombone, c'est avec les agrafes : au-dessus de la ramette de papier. Tout comme la bobine de PLA est sous la table où est posée l'imprimante 3D. Qui rangerait ses vis loin de ses écrous ?

                      Le ruban apporté par Microsoft dans Word a été une catastrophe (écran 19/10 réduisant la hauteur, ça diminue l'importance donnée au texte — un comble pour un traitement de texte — là où gimp avait de l'avance pour le placement des menus :p ou OpenOffice à l'époque pour promouvoir sur le côté l'utilisation des styles tant décrié (suffit d'appuyer sur la touche de fonction F11 pour qu'elle s'affiche, spa la mort mais ça évite de comprendre l'intérêt immédiat de les utiliser).

                      Alors c'est vrai que les raccourcis clavier ça fait un peu magicien et je-maîtrise-tout-parfaitement.

                      euh bin, non : c'est simplement être plus efficace :-) (et il reste à le devenir plus)

        • [^] # Re: Représentation de Windows...

          Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

          Pour de la réinsertion, il est primordiale de tenir compte de l'environnement. Que cela plaise ou non (et je sais que cela ne plait pas ici, après tout, on est sur LinuxFR xD), Windows est dominant sur le desktop dans la grande majorité des secteurs.

          Pour de la réinsertion, et/ou pour "tenir compte de l'environnement" (dans un autre sens du terme), il est aussi souhaitable de pouvoir réutiliser des machines anciennes (on trouve des PCs tout à fait corrects pour moins de 100 € sur leboncoin et/ou donnés gratuitement par des associations comme Emmaus aux gens dans le besoin). Et là, Windows est clairement un boulet… (sans même parler des exigences de Windows 11 !)

          • [^] # Re: Représentation de Windows...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

            Tu parles de l'accès aux outils, qui est un autre sujet que l'utilisation des outils (sujet du journal).

            Après, je suis tout à fait d'accord. Sur des machines vieillissantes, rien ne vaut un bon vieux linux ! Les Windows qui pourraient convenir n'étant plus supportés…

    • [^] # Re: Représentation de Windows...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      En effet, c’est limite, comme d’écrire M$ ou Windobe, beaucoup plus courants et "acceptés".

      Dans l’équipe nous somme bien conscient du problème que pose les GAFAM et la captivité de Microsoft. Ici, ce sera Windows 10 "démilitarisé". Mais il parait que le Windows 11 est encore pire :/

      Pour les personnes que j’ai déjà trouvées pour l’installation des logiciels, à base d’image disque (via PXE), il semble que Windows est bien plus compliqué et donne du fil à retordre…

      Nous avons également besoin d’un profil formateur qui permet d’activer un point d’accès Wi-Fi caché et sécurisé avec des partages de dossier. Il semblerait que ce genre de chose soit plus facile (pour les techniciens avec qui nous avons l’habitude de travailler) à réaliser avec GNU/Linux.

      Donc oui, le Windows de Microsoft est perçus en interne comme un boulet. Mais nous devons pouvoir le "montrer" et certains formateurs ne veulent pas faire l’effort d’essayer GNU/Linux. Donc voilà, c’est avec des pieds de plomb mais nous avons décidé d’installer les deux systèmes.

      • [^] # Re: Représentation de Windows...

        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 29/10/21 à 10:20.

        Pour les personnes que j’ai déjà trouvées pour l’installation des logiciels, à base d’image disque (via PXE), il semble que Windows est bien plus compliqué et donne du fil à retordre…

        Il me semble qu'à l'époque où je gérait du windows on utilisait winpe pour booter pxe et installer un windows. Ça n'existe plus ?

        à priori en 2019 ça existait encore :
        https://community.theforeman.org/t/windows-provisioning-made-easy/16756

        Je me rappelle un collègue avait fait un test de déploiement de windows core avec foreman, puppet et chocolatey (mais c'était à base d'image vm donc sans pxe) pour automatiser tout de l'installation de l'os, sa configuration et l'install d'un set d'applications.

        À part ça ce serait pas plus simple de ne déployer que des postes linux mais d'utiliser du bureau à distance virtualisé pour tout ce qui est windows ?

        • [^] # Re: Représentation de Windows...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Le Windows virtualisé, peut-être mais pas en réseau. Nous envisageons un KVM avec option Grub pour le démarrer de manière transparente. Mais nous devons encore vérifier si cela est faisable et comment.

          La solution virtualisée aurait de nombreux autres avantages, notamment pour la sécurité réseau.

    • [^] # Re: Représentation de Windows...

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      Je m'avance sans doute, mais quand j'ai lu « réinsertion », « adulte », et « coupé du monde », j'ai tout de suite pensé à de la réinsertion de prisonniers.

      Si tel était le cas, l'image du boulet serait peut-être un peu limite ;)

      • [^] # Re: Représentation de Windows...

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Maintenant que tu le dis, j'ai en tête les frères Dalton devant des ordis

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Grammalecte

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

    Pour LibreOffice, le correcteur orthographique, grammatical et typographique, doté d'un conjugueur de surcroît est Grammalecte pour la langue française.

    Pour la table des caractères, j'avoue que j'hésite en celle de GNOME qui est très facile d'utilisation et FontForge, qui est moins évidente.

    Et, pour les pdf, Okular pour Linux, pour Windows Sumatra (mais on ne peut pas remplir de formulaire avec si ça n'a pas changé et l'epub Calibre, le navigateur Firefox !

    Quoi d'autre ?

    Personnellement, comme éditeur de texte j'aime bien Notepadqq pour Linux qui ressemble à Notepad++ pour Windows (en un peu moins bien d'ailleurs). Et, à titre indicatif, c'est pour la France (ce sont des recommandations), je suggère de consulter le catalgoue du SILL. Une liste de logiciels, ça reste une liste de logiciels :-)

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Scratch

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    Scratch ou un autre outil d'initiation à la programmation dans le genre.

  • # Extensions

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Est-ce utile d'inclure des extensions à Gimp ou Krita ? Ce qui est disponible par défaut pour des cours est largement suffisant non? Le reste s'adresse à des utilisateurs avancés.

    • [^] # Re: Extensions

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Je pense à liquid rescale (redimensionnement liquide) , et Heal selection (toujours non traduit dans le menu).

      En gros, est-on sûr que toutes les fonctionnalités les plus utiles comme celles-là sont intégré à GIMP ?

      Et Krita je connais pas…

      • [^] # Re: Extensions

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        J'ai l'habitude de toujours installer les paquets gimp-plugin-registry et gimp-gmic qui sont dans les dépôts d'Ubuntu, avec ça j'ai généralement tout ce qu'il me faut sans me poser de question.

        D'ailleurs tu n'as pas précisé quelle(s) distribution(s) vous avez choisie(s), ni de comment vous avez prévu d'installer les logiciels. En partant d'une Debian stable par exemple, et en vous limitant aux dépôts debs, certains logiciels au développement rapide comme Gimp (aujourd'hui ;) ) risquent d'être vite dépassés.

        Tu pourrais ajouter un logiciel de montage vidéo à la liste, et des outils pour les PDF (PDF arranger, Xournal, pdftk…).

        Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Autres idées...

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 25/10/21 à 18:06.

    • Je vois que Audacity et LMMS font partie des outils proposés, à choisir j'aurais plutôt proposé Ardour qui est un logiciel plus semblable à ce qui se fait dans le monde de l'ingénierie son.
      Il est utilisable pour travailler sur de la bande son de vidéos notamment.

    • Si il y a potentiellement des futurs boulangers parmi les utilisateurs, il serait peut être intéressant d'y installer emacs. Parait que certains gèrent aussi leur entreprise avec ça..

    • Un outil dans le style dia pourrait être sympa. Il y a sans doute des alternatives plus actives ceci dit.

    • [^] # Re: Autres idées...

      Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

      il serait peut être intéressant d'y installer emacs. Parait que certains gèrent aussi leur entreprise avec ça..

      (troll on) Il y a déjà un dual-boot, pas la peine de rajouter un 3e OS! (troll off)

      Si vous comptez "enseigner" du python, vu que vous êtes complètement hors-ligne:
      * une distribution avec un lot de paquet pour disposer du minimum (on me souffle anaconda mais j'ai jamais testé…)
      *jupyter notebook: pouvoir distribuer des notebooks où tu as un miw "Cours en HTML" avec le code a éxécuter dans ton notebook, pour une matière comme "Introduction au Python", c'est assez confortable!

      • [^] # Re: Autres idées...

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        Oui pour Anaconda comme outil pour installer/gérer du Python et du R.
        Jupyter notebook pour programmer Python R Java etc..

      • [^] # Re: Autres idées...

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

        Comme IDE Python, pour démarrer, Spyder peut être assez approprié… Il avait le vent en poupe avant que les notebooks Jupyter ne dévorent le monde, je n'ai plus trop suivi son développement depuis (qui semble bien actif!).

    • [^] # Re: Autres idées...

      Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

      En alternative à dia, d'activement maintenu, auto-hébergeable ou en version desktop, je recommande draw.io (récemment renommé en diagrams.net)—avec sa version desktop.

      • [^] # Re: Autres idées...

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Merci pour la découvert, c'est beau, mais d'un point de vue IHM c'est encore loin de Dia malheureusement:
        - pas de raccourcis clavier pour sélectionner des objects, tout se fait pas glisser déposer
        - pas vraiment de notion de champs dans un objet, c'est du svg formatté
        - en découle pas de possibilité d'aligner les flèches à ce que tu veux
        - pas de génération de code associée (même si on peut discuter de la qualité de ce que Dia propose)
        ..

        • [^] # Re: Autres idées...

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

          Bon, je n'ai pas cherché de manière approfondie, et je n'utilise que peu l'outil, donc dois passer à côté de nombreuses choses…

          • Concernant les raccourcis claviers, dans le menu "Aide" de la version desktop, on est renvoyé vers https://viewer.diagrams.net/shortcuts.svg , qui paraît de loin assez fourni (je n'ai pas testé).
          • Concernant les champs, je n'utilise plus dia donc j'ai du mal à voir la fonctionnalité manquante, mais est-ce qu'un groupe d'objets texte ne répondrait pas au même besoin? C'est ce qui semble utilisé dans les diagrammes de classe pour les attributs et méthodes, par ex. (peut-être enrobé dans un conteneur intermédiaire?)…
          • Pour la génération de code, ça me paraît attendu/normal, puisque ce n'est pas l'objet premier du logiciel; je ne savais pas que dia le permettait. Je pense que c'est un long débat, et jamais achevé, de savoir si une telle fonctionnalité est nécessaire/souhaitable…
          • [^] # Re: Autres idées...

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            • Par exemple, si je prends un diagramme UML, je n'y vois pas de raccourcis pour ajouter une classe, ou pour ajouter une méthode à celle-ci. Il y a des raccourcis, mais qui couvrent le cas communs comme ajouter du texte, un trait ou un rectangle, mais rien de spécialisé à un domaine, ce qui est quand ce à quoi l'outil est destiné, sinon Inkscape fait le taf.

            • Ce n'est pas propre à Dia, dans un diagramme UML, tu peux créer une classe et y ajouter des champs. Ici, il vient avec 3 par défaut. Ajouter 10 champs est fastidieux car pas de manipulation au clavier pour le faire. Il faut passer le curseur sur un champs, cliquer sur la flèche à droite, repositionner le curseur sur un autre champs, cliquer sur la flèche… c'est long et pénible. Et ça m'a pris un petit temps avant de comprendre que flèche de droite veut dire ajouter après et flèche gauche ajouter avant.

              Ensuite, c'est difficile de découvrir ce qui n'est pas vu en cours. Je prend un exemple bête, la visibilité d'un champs de ta classe, l'outil te donne juste une chaîne de caractère. Tu n'as aucun moyen de lui dire que ton champs est visible ou non si ce n'est en y mettant le caractère adéquat que tu dois connaître.

              Autre détail important aussi. J'ajoute une classe avec ses champs. Puis le formateur me propose d'ajouter des méthodes parce que c'est le point suivant de la formation. Tu es bon pour recréer une nouvelle classe, y déplacer la totalité de tes champs. Il n'y a pas moyen d'éditer un objet pour le faire évoluer.

            • C'est quand même une fonctionnalité que tu retrouves dans la plupart des outils de modélisation, et qui permet de gagner pas mal de temps quand c'est bien fait sur des gros schémas. Dans le cadre d'une formation, c'est un plus.

            Ça semble être un chouette outil, avec sans doute plus de logos intéressants pour faire tes schémas en tout genre (je ne pense pas qu'il y ait plein d'icones AWS ou Azure dans Dia), il est même certainement plus adapté à certains cas d'usage comme le mockup d'interfaces, mais moins adapté à de la formation il me semble.

            • [^] # Re: Autres idées...

              Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

              Ah, oui, je comprends mieux. Tu considères cet outil comme un modeleur graphique UML, alors que je ne le considère (et visiblement son auteur de même) que comme un outil générique pour réaliser des diagrammes, de toutes sortes—UML compris. D'où tes attentes et frustrations, bien compréhensibles.
              J'insiste donc un peu: draw.io/diagrams.net n'est, selon moi, en aucun cas un modeleur UML! En tout cas, je ne l'utiliserais certainement pas comme tel. Par contre, pour créer un schéma UML ponctuel, insérable dans une doc., partageable en équipe, oui (mais sans garantie aucune de conformité au code source).

              Il y avait il y a une dizaine d'années le projet ArgoUML, que j'aimais bien comme "vrai" modeleur libre/gratuit/opensource/multi-plateformes. Je croyais le projet mort depuis longtemps, mais il semble continuer d'exister sur GitHub (site web / doc.)… (Après, c'est pas les outils dédiés à UML qui manquent ;-)

  • # Bureautique: comptabilité

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    Un logiciel de compta. pourrait être intéressant, je suppose, comme outil répondant probablement à des besoins du public cible, non? Je commence à tâter de (et donc m'empresse de recommander) GnuCash, multiplateforme—et probablement déjà packagé pour votre distrib' Linux.

    • [^] # Re: Bureautique: comptabilité

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 25/10/21 à 20:02.

      Trop professionnel (et prise en main proportionnellement compliquée) mais je ne sais pas si dans le public il y a des gens dont c'est la profession. Pour de la tenue de finances personnelles, je conseillerai plutôt du Grisbi et similaires.

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Bureautique: aménagement mobilier / 3D

    Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

  • # Manuskript

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Manuskript permet de s'organiser pour la rédaction d'un roman, ou d'un journal ou…

    Il y a une démo intégrée, et sinon les pages d'aides sont bien faites.

    Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # Quelques pensées en vrac

    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

    Quelques réflexions que je me suis fait à la lecture de ce journal:

    1) Je comprends pas la logique des choix actuels. Cela ressemble à une liste à la Prévert.
    2) Certains trucs sont quand même vachement pointu, non ?
    3) Par ailleurs, il y a pas mal de doublons (Gimp Krita par exemple) ? Une vraie plus value pour les étudiants ou bien le risque qu'ils se posent la question existentielle duquel utiliser à chaque fois ?
    4) Par contre, sur les traitements de texte, pas d'alternative à LibreOffice. Perso, je ne mettrais pas autre chose mais bizarre alors que sur d'autres il y a des doublons proposés.
    5) Mais pourquoi ne pas partir d'une base de distribution orienté enseignant déjà existante ?
    6) Rien à voir mais moi j'aime OpenBoard
    7) L'avis de LinuxFR est important et pertinent mais on est bien d'accord, la première liste suggérée ici a été établie en écoutant les besoins des différents enseignants ?
    8) Je pense (rêve) de plus en plus à demander à des étudiants de faire des travaux sous forme de petites vidéos. Donc, si j'étais prof dans ton association, je demanderais un petit logiciel de montage vidéo.
    9) Je mettrais bien une base ARIS2 (non, je déconne)
    10) Je me demande bien dans quelle association tu bosses mais en même temps, je pense que c'est à dessein que tu ne la nommes pas. Je resterai avec mon questionnement.
    11) J'espère qu'au moins une des réflexions précédentes aura pu t'aider à faire avancer ton schmilbliek.

    Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

    • [^] # Re: Quelques pensées en vrac

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Bonsoir tisaac

      Ces 140 ordinateurs vont être distribués sur une dizaines de sites et salles de cours. Sur chaque site il y a entre 2 et 5 formateurs et cours différents. Bien que nous partagions tous la même orientation générale d’Éducation permanente et de réinsertion multiple, nos différentes activités sont riches et variées. Nous devons installer sur ces machines de quoi satisfaire de multiples besoins et inspirations. Dans certains cas l’ordinateur en tant qu’outil est nouveau et doit apporter une plus value vis-à-vis des autres outils pédagogiques (papier, vidéos, jeux de société, etc.)

      Certains trucs "pointus" seront probablement moins souvent utilisés. Nous devons par exemple encore travailler sur nos fiches pédagogiques et préparations de cours.

      Personnellement je proposais GIMP que j’ai l’habitude d’utiliser pour des initiations à l’infographie ou comme boite à outil pour le traitement d’images matricielles en général. Mais au moins un collègue s’est visiblement investi également dans l’usage de Krita (plus "artistique" ?). S’il y a de la place pour les deux logiciels, pourquoi pas.

      Nous prévoirons un comparatif des deux logiciel.

      Pour la suite bureautique, effectivement LibreOffice semble incontournable. Mais certains de mes collègues souhaitent néanmoins pouvoir également "montrer" ou "utiliser" Office de Microsoft. Pour l’équipe technique c’est embarrassant car il s’agirait de logiciels disponibles uniquement côté Windows, payants et non-libres. La solution d’une version "non-activée" qui serait paraît-il "bridée", à été évoquée et pourrait éventuellement satisfaire le besoin de "montrer". Pour travailler, ce serait alors uniquement LibreOffice. La question reste ouverte.

      L’équipe technique connaît l’existence des « distributions orientées enseignant ». Mais nous ne sommes pas convaincus. Nous allons de toute façon devoir travailler "aux petits oignons" sur un système qui sera ensuite dupliqué sur 139 machines. Partir d’une telle distribution ne nous fera pas vraiment gagner de temps au final.

      Merci pour OpenBoard, nous allons nous y intéresser.

      Le projet et conséquent et doit faire honneur à un budget obtenu de plus de 100 k€. Nous avons dû attendre longtemps pour avoir les machines que nous souhaitions à un bon prix. La pandémie et ses conséquences ont été à l’origine du budget mais nous a ensuite compliqué la tâche en perturbant le marché et les disponibilités. La course folle au Bitcoin à coup d’électricité principalement "charbonnée" et de Ryzen en a ajouté un couche… :/

      Tout ça pour dire que « l’avis de LinuxFr » est en effet très intéressant. La liste de logiciels suggérée a été établie en fonction des pratiques existantes mais disséminées sur les différents sites. Ce projet est l’occasion d’échanger et de mettre en commun tout ça et éventuellement s’ouvrir à de nouvelles possibilités.

      Nous avons mis des logiciels audios dans la liste. Mais il faut probablement prévoir des casques. C’est pas facile, surtout en fonction des différents sites. La vidéo, ce sera pareil. De plus, est-il agréable de faire du montage sur un écrans 15,6” ? sans compter la taille des fichiers. Bref, oui, peut-être mais pas forcément ;)

      ARIS2 était un très beau projet, je déconne pas :) Il n’était malheureusement développé que pour le Windows, pas libre et surtout je suis pas sûr que ça existe encore. Bisous à toute l’équipe ;)

      À présent, je travail pour une association à but non lucratif qui organise et donne des formations d’Éducation permanente et de réinsertion sociale et professionnel. Il n’est pas nécessaire d’en dire plus. Cela pourrait également être des Espaces Publics Numériques ou Écoles de devoirs ; ce serait presque pareil et nous pourrions même trouver un sens à ce que les ordinateurs ne soient pas connectés à internet, par exemple pour se concentrer sur les formations et les cours (saufs s’il concernent justement internet) Bref, merci pour le chmilibliek :)

      • [^] # Re: Quelques pensées en vrac

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Tu peux ajouter OnlyOffice ! Un compromis entre ne pas avoir ou avoir MsOffice. C'est très proche visuellement. Avantage : on le trouve sur les instances NextCloud (pour plus tard).

        Sinon, je suggèrerais bien Garradin pour la comptabilité et la gestion de l'association, il est très facile à utiliser et on peut ajouter d'autres plans comptables. Mais il faudra un réseau interne. Ce pourrait être aussi une bonne base pour une formation à la comptabilité.

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Controle à distance

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Un logiciel du genre italcVeyon ou Epoptes serait pratique pour les professeurs.

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.