Journal GNU/Linux Manjaro ! + projet ARM à 300 € !?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
17
30
août
2018

Chers journaleux,

Cela fait des années que je n’utilise et installe que Linux Mint (MATE), après Ubuntu et Debian… 2001, mes débuts sérieux avec GNU/Linux.

GNU/Linux Manjaro !

Il y a quelques mois, j’ai découvert Manjaro Linux ![1]

Avantages :

  • publication continue (“rolling release” en anglais)[2]
  • logiciels en versions récentes

Depuis peu, Manjaro à d’ailleurs dépassé Mint sur distrowatch[3]

Actuellement je l’étudie dans une machine virtuelle.

Au boulot, je me prépare à remplacer Mint par Manjaro (MATE) sur les 15 postes de travail, côté GNU (car il reste un sombre côté Windows pour les réfractaires).

Les différences :

  • apt, aptitude ou apt-get sont à remplacer par pacman [4]
  • les PPA sont à remplacer par AUR, une auberge espagnole de recette pour installer toutes sortes de choses, généralement par compilation…[5] Mais généralement des versions récentes sont déjà disponible dans les dépôts.

Exemple, GIMP dans les dépôts officiels, stable, mis à jour, intégré, etc. C’est presque pour ce logiciel que je me suis décidé :)

Pour moi, c’est pas facile, de changer mes habitudes, une bonne partie des petits trucs que je connaissais…

Mais des versions de logiciels plus récentes, plus de réinstallation dans 3 ans, etc.

Voila, qu’en pensez-vous ?

Manjaro ARM (XU4) !?

J’ai aussi un autre projet, celui d’équiper une salle de cours avec des postes à 300 €. Il s’agirait de XU4 avec eMMC 32Go, d’un écran 22”, clavier et souris. J’arrive à 300 € ! Il me reste à trouver comment installer de manière satisfaisante un système GNU (MATE si possible). Et là encore j’espère pouvoir y arriver avec Manjaro[6]. Si d’autre sont intéressé, nous pourrions soutenir le projet qui semble pouvoir battre de l’aille. :( La version XU4 n’est actuellement pas testé :/

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Manjaro_Linux
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Rolling_release
[3] https://distrowatch.com/dwres.php?resource=popularity
[4] https://wiki.archlinux.org/index.php/Pacman/Rosetta
[5] https://aur.archlinux.org/packages/
[6] http://manjaro-arm.org/

Questions  :

D’autres ici se sont-ils comme moi lancés dans l’aventure Manjaro (vs Ubuntu/Mint/debian) ?

Pourquoi Manjaro n’est-elle pas aussi connue que Ubuntu en terme de livres, de contenu ici même, etc. (vs distrowatch) ?

D’autres ici utilisent-ils des postes de travail ARM ? Est-ce une bonne idée ou non ?

Merci d’avance pour toutes sortes d’idées et commentaires constructifs.

  • # Si tu aimes le risque

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 30/08/18 à 14:40.

    Manjaro sur des postes de travail, tu vas au-devant de gros ennuis. Manjaro n'est pas stable, c'est bien pour avoir les dernières versions des logiciels sur un poste personnel.

    • [^] # Re: Si tu aimes le risque

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Exact : je pense que c'est faisable si tu ne fais pas de mises à jour de sécurité. Parce qu'avec du rolling release, tu as les regressions intégrées dans celles-ci…

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Si tu aimes le risque

        Posté par . Évalué à 2.

        Personnellement, j'utilise Manjaro comme poste de développement professionnel depuis plusieurs années et c'est stable. J'ai beaucoup moins de problèmes que j'avais avec Fedora lors des montées de version. Bref, je recommande chaudement. C'est une Archlinux (que j'utilise sur ma machine perso) avec beaucoup moins de mise à jour.

        • [^] # Re: Si tu aimes le risque

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le problème est toujours de séparer le "personnellement" d'un déploiement professionnel. Quand on maintient son propre poste, on accepte quelques broutilles. Mais quand on met à disposition de quidams, ils vont seulement en conclure que Linux n'est pas prêt pour le bureau…

          Ainsi tu compares Manjaro à Fedora. Toutes deux sont comme Debian testing : pas pour une utilisation équivalente à un poste de travail Microsoft ou Apple!

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

          • [^] # Re: Si tu aimes le risque

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je plussoie, dans un environnement hétérogène difficile de prévoir ce que cela va donner.

            CECI-DIT : m'étant déjà qualifié de SDF (Sans Distribution Fixe), alternant au gré de mes humeurs et envies entre Fedora, Ubuntu, Debian Testing, et dans une moindre mesure Mint, Opensuse et quelques autres (avec tout de même de grosses périodes sur Fedora), et bien c'est Manjaro qui m'a sédentarisé.

            J'y retrouve tout ce que je recherchais : une vraie rolling-release, beaucoup de paquets disponibles (en fait, je n'ai pour le moment jamais pris en défaut la distribution, parfois via AUR c'est vrai, mais tout de même !)
            Et surtout : je n'ai eu aucun problème. Rien. Jamais. Nada. Une fois installée, paramétrée, mises à jour régulières, montée en version de kernel, d'environnement GNOME/KDE, des applicatifs divers et variés : tout roule parfaitement. Je suis bluffé, je ne m'attendais pas à être aussi satisfait. Alors effectivement c'est sur mon poste perso, mais quelle satisfaction…

            • [^] # Re: Si tu aimes le risque

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est exactement le même ressenti que j'ai. Moi, je n'ai jamais eu de problème avec cette distribution. Elle est très bien fournie grâce Arch tout en limitant les mise à jour, une grosse maj une fois toutes les deux ou trois semaines.

  • # Odroid XU4 en Desktop

    Posté par . Évalué à 9.

    Sympa l'initiative !

    Une petite info tout de même : les XU4 ne sont pas géniaux au niveau GPU. Les C2+ sont plus performants de ce côté là.

    Je possède un C2+ et un XU4, utilisant ce dernier de temps en temps en poste de travail silencieux.
    C'est "convenable", mais parce que je suis avant tout assez indulgent : est-ce que ça sera le cas pour tes utilisateurs ? (J'ai abandonné l'idée de regarder des vidéos sur Youtube même en 720p)

    • [^] # Re: Odroid XU4 en Desktop

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 31/08/18 à 08:30.

      À propos d'ARM desktops, le site 96boards liste des cartes à base d'ARM concurrente des Raspberry. Elles sont compatibles AOSP ou Debian.

      Il commence à y avoir un sacré choix, comment bien choisir? Qu'est-il conseillé d'utiliser comme GPU? (Mali, Adreno, ..)

      https://www.96boards.org/products/

      • [^] # Re: Odroid XU4 en Desktop

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 01/09/18 à 02:54.

        Il commence à y avoir un sacré choix, comment bien choisir? Qu'est-il conseillé d'utiliser comme GPU? (Mali, Adreno, ..)

        Si tu restreins au pilotes libres pour un usage multimédia+internet, il n'y a vraiment plus beaucoup de choix :

        Mali : en cours de libération mais ça va prendre encore quelques années.
        Adreno : libre mais c'est spécifique à Qualcomm qui n'est pas très libre sur plein d'autres points.
        Broadcom : libre pour le GPU VideoCore4 mais pas libre sur d'autres points comme le VPU puis pas du tout standard et obsolète de dix ans (le RPi 3+ est encore en DDR2 à cause du VC4).
        PowerVR : pas libre et personne ne semble bosser sur leur libération.
        Vivante : libre et disponible chez plusieurs fabricants dans différents SoC.

        En attendant que les projets de libération des GPU Mali progressent, il vaut mieux partir sur un NXP i.MX 6 ou 8m (c'est d'ailleurs la démarche qu'ont les fabricants Wandboard et Boundary Devices ainsi que le choix de Purism pour son smartphone)

        À noter que pour les SoC Allwinner, il y a eu un gros travail de libération du VPU (Bootlin bosse toujours dessus) et le pilote GPU propriétaire pour les Mali 400 est installable en espace utilisateur.

        Pour 96boards, il n'y a pas vraiment de SoC intéressants pour autre chose que du développement/prototypage. L'idée d'un format standard pour les SBC est intéressant mais celui de-facto reste le format carte à puce du RaspberryPi. Il y a aussi plein de formats exotiques qui peuvent être intéressants selon les besoins.

  • # ARM + desktop = attention

    Posté par . Évalué à 8.

    Faire des machines de bureau avec de l'ARM, ça me semble encore compliqué. (Et pourtant j'ai essayer, mais en mode bidouillage une fois tout les 6 mois).
    Je ne sais pas combien de temps tu as a y consacré, mais pour l'instant n’espère pas prendre une distribution et pouvoir l'installer directement sur ta board et pouvoir faire les mise a jour etc.

    Tu risque d'avoir des problème de drivers GPU.
    Malgrès les progrès fait se dernières année, même avec des GPU Adreno (Qualcom) et Vivante (NXP IMX6/8) c'est pas encore évident de prendre une distribution avec le kernel et mesa récent et d'avoir une installation qui fonctionne et qu'on peu mettre à jour comme on le ferai avec un ordinateur x86.
    Il faudrait que je retente sur ma Wanboard (IMX6) de faire tourner une distribution récente from scratch avec un bureau légé (Pas Gnome 3, même si j'aimerais bien)

    Une XU4 c'est bon marché, mais c'est un GPU Mali alors si tu veux avoir le support de l'accélération graphique, le décodage vidéo accéléré tu risque de galérer.
    Sinon il faut que tu te contente des distributions fournis par le constructeur, mais ça limite le choix, et niveau support c'est pas la même chose.
    Le plus sur ça serai presque des RaspberryPi, mais je ne sais pas ce que ça donne en terme de fluidité en desktop.

    Exemple de procédure pour avoir une debian desktop sur une https://www.digikey.com/eewiki/display/linuxonarm/Wandboard

    • [^] # Re: ARM + desktop = attention

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 30/08/18 à 17:22.

      Globalement, d'accord avec toi, le driver GPU mali/lima, tu peux faire une croix dessus, ceci dit, j'utilise toujours a titre perso un chromebook samsung ancienne génération (fin 2012), donc c'est un Exynos 5XXX avec ubuntu, sans accélération graphique et franchement, je n'en ressent pas le besoin.
      Tout passe bien, même des petits jeux et les vidéos.
      Bien sûr, tout dépend de ce que veux faire Space_e_man dans sa salle de cours…

  • # Pourquoi Manjaro est moins connue

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Pourquoi Manjaro n’est-elle pas aussi connue que Ubuntu en terme de livres, de contenu ici même, etc. (vs distrowatch) ?

    Debian fait partie des toutes premières distributions GNU/Linux elle vient d'avoir 25 ans, elle est très stable.
    Ubuntu (un dérivé de Debian) est stable aussi, se veut plus adaptée pour les débutants, et propose un support commercial. Elle date de 2004.

    Ce sont de vieilles distros bien implantées, l'une principalement pour du serveur, l'autre pour du desktop.

    Arch Linux, qui date de 2002, n'est pas stable, (rolling release, mises à jour fréquentes, etc.) et est plus difficile d'approche pour les néophites.
    Manjaro est basée sur Arch dans le but d'avoir une Arch plus conviviale, elle date de 2012.

    D'un côté tu as des vielles distros qui servent à faire des choses sérieuses et qui le font bien sans trop d'effort, de l'autre des distros assez jeunes qui ne misent pas sur la stabilité mais plutôt sur le principe KISS, la rapidité des mises à jour et la personnalisation.

  • # AUR et PPA

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je ne comparerais pas AUR aux PPA, c'est assez différent même.
    La plupart du temps, dans AUR, les logiciels sont récupérés directement à la source (parfois faut le faire à la main). Soit c'est un logiciel proprio, donc dans ce cas c'est le logiciel pré-compilé qui est récupéré. Soit c'est un logiciel ouvert, et donc dans ce cas là c'est plutôt le code source qui est récupéré depuis la source (une version binaire pouvant être également proposé si l'éditeur en propose une).
    Du coup, c'est pas vraiment un dépôts dans la même définition du PPA. Si l'éditeur d'un coup décide de rendre son logiciel inaccessible, et bien plus moyen de l'installer via AUR. La seul chose qui est présent sur le dépôt est le petit fichier de configuration expliquant comment récupérer le logiciel et comment l'installer.

    Opera le fait depuis 10 ans.

  • # Pour déployer sur un parc

    Posté par . Évalué à 6.

    Si c'est pour déployer sur un parc je partirais sur ArchLinux directement. J'ai personnellement une mauvaise expérience de Manjaro, leur outils qui sont là pour rendre plus accessible la distro sont parfois bogués et leur fonctionnement n'est pas bien documenté, donc tu ne sais pas où chercher quand ça ne marche plus. Ils rajoutent aussi un étage de staging avant leur dépôt stable, du coup tu n'as pas aussi vite les dernières versions que sur Arch, mais surtout tu n'as pas aussi vite les correctifs de packaging, de bug ou de failles !

    Bref pour un déploiement en toute sérénité utilise une distribution mère bien établie, pas un fork en maturation.

  • # Arch

    Posté par . Évalué à 5.

    En tant qu'utilisateur d'Arch pour bosser tous les jours, je constate que Arch est stable, à condition de savoir l'utiliser, savoir ce que l'on fait. Pas de bugs majeurs sinon j'aurais laissé tomber tout de suite. Personnellement, je n'utilise que des noyaux lts, c'est la base. J'ai utilisé pendant très longtemps Debian testing, j'ai bien moins de soucis maintenant avec Arch. Concernant Manjaro, j'ai testé, je ne le conseillerais pas: belles interfaces mais des bugs pénalisants, l'illusion d'utiliser Arch sans les qualités et possibilités de Arch, sans le support, etc…Manjaro n'est pas Arch tout comme Ubuntu n'est pas Debian.

    • [^] # Re: Arch

      Posté par . Évalué à 1.

      J'utilise les deux et franchement j'ai plus de problèmes avec Archlinux que Manjaro. Mais bon, à mes yeux ce sont de très bonnes distributions. Ce que
      j'aime quand même dans Manjaro, c'est ça simplicité d'installation par rapport à Archlinux (c'est quand même brute de décoffrage ;)) et surtout beaucoup moins de mise à jour. Sur Archlinux, j'en ai plusieurs fois par jour, alors que Manjaro les regroupe en une seule.
      Ça évite les mise à jour du logiciel version x.y.z-1, puis une nouvelle mise à jour du même logiciel en version x.y.z-2.

      • [^] # Re: Arch

        Posté par . Évalué à 2.

        j'ai plus de problèmes avec Archlinux que Manjaro.

        Les problèmes avec Arch viennent souvent d'un non respect des procédures officielles, dont celle de l'installation. Même si des scripts ou programmes sensés faciliter l'installation sont disponibles sur certains blogs, il n'existe aucun installeur de Arch.
        Il est impératif de suivre cette doc:
        https://wiki.archlinux.org/index.php/Installation_guide
        Autre source possible de problème, vouloir installer des paquets Manjaro sur Arch.

        • [^] # Re: Arch

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai suivi leur wiki à la lettre, et je n'ai jamais installé sur mon Arch des paquets provenant de Manjaro.
          Non, les problèmes que j'ai eu ont toujours été des problèmes mineurs mais c'est agaçant. Le dernier en date, si je me souviens bien, a été un problème de certificat lors de la mise à jour. Ce sont des problèmes mineurs mais je n'ai jamais eu ça avec Manjaro.

      • [^] # Re: Arch

        Posté par . Évalué à 2.

        J'utilise les deux et franchement j'ai plus de problèmes avec Archlinux que Manjaro.

        Donc Arch n'est pas fait pour toi.

        • [^] # Re: Arch

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne dirai pas ça, j'aime Arch car elle permet de comprendre un peu plus en profondeur Linux. J'aime aussi Arch pour la possibilité de tuning. Elle m'a permis d'installer une Arch Linux sur une clef USB et de tuner le système pour limiter les écriture sur la clef USB en passant tout les écritures en RAM puis lors de l'arrêt du système synchroniser avec rsync. Et surtout j'aime Arch pour la très grande qualité de son wiki.
          Donc, Arch c'est bien, mais Manjaro aussi ;)

  • # Autres pistes…

    Posté par . Évalué à 4.

    Comme distribution rolling release plus abordable qu’Arch Linux, il y a aussi openSUSE Tumbleweed.

    Pour une salle info à petit budget, ça vaut peut-être le coup d’envisager LTSP.

    ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

    • [^] # Re: Autres pistes…

      Posté par . Évalué à 2.

      Je recommande aussi LTSP ! Ça simplifie grandement la maintenance (un poste à mettre à jour + une ou 2 images et c'est tout), ça permet d'avoir un compte par utilisateur accessible sur n'importe quel poste client sans s'embêter avec un annuaire (un peu lourd à mettre en place si on a seulement une dizaine de postes clients).

      Pour une petite salle informatique autonome, c'est clairement l'idéal pour des usages simples (bureautique/internet). Pour des jeux vidéos ou des traitements lourds (3D), ça va sans doute être compliqué. L'avantage, c'est que ça permet d'utiliser de très vieilles bécanes (512Mo de RAM suffisent, peut-être même 256), il suffit d'avoir un seul poste avec des perfs décentes pour alimenter toute la salle (il faut alors dimensionner ce poste en fonction des usages et du nombre d'utilisateurs simultanés attendus).

      Par contre, l'installation demande un peu de tests pour la mise en place, c'est une petite pile de technologies/serveur à maîtriser (DHCP/tFTP/PXE pour le démarrage des machines, ltsp&chroot pour la création des images…). J'ai essayé les solutions LTSP préconfigurées, mais ça n'a pas fonctionné :
      - edubuntu n'est plus maintenu
      - skolelinux/debian-edu n'a pas fonctionné chez moi
      - eole-eclair (académie de Dijon) : interface trop lié aux besoins pour une école en France (plein d'options qui ne servent pas sinon, on sait pas quoi mettre …)

      Bref, à envisager si ça correspond à tes besoins.

  • # Rapport ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    plus de réinstallation dans 3 ans

    Je ne vois pas le rapport entre Manjaro et une réinstall de Debian ou Mint ?
    Dans le cas de Debian il faut juste changer le nom de la nouvelle version stable dans le fichier source.list et dans le cas de Mint il faut changer le nom dans l'outil graphique de mise à jour, puis lancer un update.
    Ça reste plus simple et moins long que faire une réinstall.

    publication continue (“rolling release” en anglais)

    Debian testing et sid fonctionnent aussi sur ce mode (à déconseiller en production même si personnellement je n'ai eu que 2 fois des problèmes en 8 ans)

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Quelques infos

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je n’ai jamais utilisé Manjaro, mais j’utilise intensément Archlinux. Si j’en suis personnellement très satisfait, jamais je ne l’installerai pour d’autres personnes qui n’ont pas elles-mêmes fait ce choix. C’est beaucoup moins « just-works » que les autres distributions.

    Pour un parc de machines, dont par définition je ne serai pas le seul utilisateur, je partirais plutôt sur une distribution Ubuntu-Mate, Mint-Mate, Fedora, ou OpenSuse, voire même Mageia.

    Quant à la machine, ARM me semble très utilisable si rien de graphiquement complexe ne doit être exécuté (web simple, bureautique, ça va). Sinon, prends plutôt du x86 pas cher. Et puis, avec du x86, tu te gardes la possibilité de faire fonctionner à l’occasion un truc Windows dont tu as besoin, sous Wine.

    Peut-être trouveras-tu ceci utile :
    http://yalis.fr/cms/index.php/post/2016/05/28/A-new-self-hosted-home-server
    J’y mentionne un certain nombre de liens intéressants…

  • # Utilisation depuis 6 mois de Manjaro.

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je vais une peu dans le même sens que les autres. J'ai installé Manjaro sur mon ordinateur portable et, pour moi, elle avait tous les avantages et était très agréable à utiliser.

    Après 6 mois et deux gros problèmes de mises à jour, j'ai déchanté un peu. J'ai beaucoup moins de problèmes avec ma SID (même si j'en ai quand même quelques un).

    • [^] # Re: Utilisation depuis 6 mois de Manjaro.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/09/18 à 00:59.

      Pareil

      Je n'avais aucune expérience de Arch ou de Manjaro, et pour tester cette famille de distro, j'avais installé Manjaro sur le tout nouveau portable de ma femme. C'était en 2017.

      Ma femme avait des problèmes mineurs mais agaçant au niveau de GNOME 3 dont des paramètres de configuration qui ne fonctionnaient pas (plus?), comme par exemple l'auto-login.

      Beaucoup de mises à jour plus tard, les problèmes persistaient et il me semble que de nouveaux apparaissaient.

      Finalement, en 2018, après avoir tenté sans succès de bidouiller moi-même les fichiers avec vim, j'ai remplacé Manjaro par Ubuntu qui me réclame moins de maintenance.

      N'ayant pas été l'utilisateur de la Manjaro, je n'ai pas pu acquérir beaucoup d'expérience sur cette famille de distro (par exemple, je ne sais plus comment utiliser pacman). C'est peut-être pour cette raison (ne pas être l'utilisateur de Manjaro) que je n'ai pas pu mieux comprendre/corriger ces problèmes…
      Peut-être aussi que je ne m'y connaissais pas suffisamment en maintenance de Arch/Manjaro/GNOME…
      Ou peut-être que l'application des mises à jour étaient trop espacée…

      Je ne dis pas que Ubuntu est plus stable que Manjaro. Je dis juste qu'avec mes compétences/connaissances/disponibilités, je n'ai pas réussi à enchanter ma femme avec Manjaro.

      Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.