Journal Du Rififi chez les gnous...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
18
14
oct.
2019

Une info un peu vielle, mais que je n'ai pas vu passer sur Linuxfr.

Vingt sept responsables et développeurs du projet GNU ont signé une déclaration commune - assez sévère - demandant que Richard Stallman soit démis de son rôle de leader au sein de GNU [1]. Oui, vous avez bien lu.

La déclaration affirme que "le comportement de Stallman au fil des ans a sapé une valeur fondamentale du projet GNU: L'autonomisation de tous les utilisateurs d'ordinateurs. GNU ne (...)

Dark Moon X, un sous‐système Cygwin portable + Xfce sans WSL

40
3
sept.
2019
Distribution

Dark Moon X est un sous‐système UNIX libre tournant sous Windows et basé sur le noyau de Dark Moon v1.0.2 utilisant la bibliothèque Cygwin.dll. Il est maintenu par Mehdi Boutayeb Ferkatou sous licence GNU GPL v2 pour architecture x64.

Présentation

Dark Moon est une grande collection d’outils GNU portés sur Windows et gérée par la DLL de Cygwin. Auparavant, pour interagir avec ces outils, il fallait passer par l’invite de commande Windows pour exécuter bash.exe. La nouvelle version intègre CygwinX, il est possible de lancer un Xfce 4 entier et d’utiliser des outils graphiques.

Desktop Xfce

GNU Guix version Un‐Point‐Zéro

47
9
mai
2019
Distribution

Nous sommes très heureux d’annoncer la publication de GNU Guix version 1.0.0 !

GNU Guix est un gestionnaire de paquets transactionnel et une distribution GNU perfectionnée qui respecte la liberté des utilisateurs. Guix peut être utilisé avec n’importe quelle distribution utilisant le noyau Linux, tout comme il peut être utilisé comme système d’exploitation à part entière pour des machines ayant une architecture i686, x86-64, ARMv7 ou AArch64.

En plus des fonctionnalités habituelles pour gérer des paquets, Guix permet des mises à jours et retours en arrière transactionnels, une gestion des paquets qui ne nécessite pas de droits privilégiés, des profils pour chaque utilisateur et une gestion automatique de la mémoire.

Lorsque Guix est utilisé comme une distribution GNU/Linux autonome, il permet la gestion de la configuration du système d’exploitation par une approche déclarative et sans état. Guix est extrêmement personnalisable et bidouillable via Guile qui est une implémentation du langage Scheme avec quelques extensions.

La publication fournit des images d’installation ISO 9660, une image pour machine virtuelle et des archives tar.xz pour installer le gestionnaire de paquets sur votre distribution GNU/Linux à partir des sources ou des binaires. Les utilisateurs de Guix peuvent mettre à jour en lançant guix pull.

La suite de la dépêche est une traduction de l’annonce officielle. Cette traduction n’a pas été faite par l’équipe de Guix, le « nous » utilisé dans la dépêche renvoie à l’équipe Guix, pas aux traducteurs.

Sortie de GNU Compiler Collection 9.1

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Florent Zara, Xavier Claude, Julien Jorge et ZeroHeure. Modéré par Julien Jorge. Licence CC by-sa.
Tags :
53
7
mai
2019
GNU

La nouvelle version de la collection de compilateurs GNU est sortie le 3 mai 2019.

Plus qu’à son habitude, elle apporte de très nombreuses améliorations. Une partie d’icelles a été motivée par la récente décision des développeurs de Firefox d’utiliser le compilateur, particulièrement pour les phases d’optimisation à l’édition des liens.

On note également la prise en charge du langage D.

Plus d’informations dans la suite de la dépêche.

Nouvelles versions logicielles du projet GNU en avril 2019

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
53
28
avr.
2019
GNU

Le projet GNU diffuse tous les mois la liste des nouvelles versions de ses logiciels. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins ; bref, de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de dico, emacs, gama, gawk, gnuastro, gnuhealth-client, gnunet, gnupg, gnutls, libcdio, nano, parallel, rush, taler, shepherd et wget.

Émission « Libre à vous ! » du 29 janvier 2019 — Podcast et références

6
1
fév.
2019
Communauté

La onzième émission « Libre à vous ! » de l’April a été diffusée sur la radio Cause commune, mardi 29 janvier 2019.

Nous avons commencé par la chronique intitulée « Jouons collectif ». Nous avons enchaîné avec notre sujet principal qui portait sur le projet de directive droit d’auteur. Nous avons poursuivi par une présentation des activités de notre groupe de travail « trad-gnu » qui a pour but de présenter l’informatique libre et la philosophie de GNU en français. Nous avons terminé par une courte information concernant le projet de loi pour une école de la confiance.

Journal Ligne de commande : les 20 mémos d'un « autodidacte »

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
44
4
oct.
2018

Depuis avril 2018 j'ai eu l'occasion de publier sur le Grimoire-Command.es les 20 mémos du précédent secrétaire de Gebull (le LUG de Bressuire).

Les sujets abordés sont variés et représentent quelques décennies de lecture de forum et de tâtonnements, scrupuleusement notés et repris en fiches synthétiques.

Comme le reste du grimoire, ce sont des mémos, des penses-bêtes, pour retrouver rapidement une commande que l'on a déjà utilisée ou aperçue. Comme pour les grimoires de jeux de rôle, il faut donc (...)

Journal GNU/Linux Manjaro ! + projet ARM à 300 € !?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
17
30
août
2018

Chers journaleux,

Cela fait des années que je n’utilise et installe que Linux Mint (MATE), après Ubuntu et Debian… 2001, mes débuts sérieux avec GNU/Linux.

GNU/Linux Manjaro !

Il y a quelques mois, j’ai découvert Manjaro Linux ![1]

Avantages :

  • publication continue (“rolling release” en anglais)[2]
  • logiciels en versions récentes

Depuis peu, Manjaro à d’ailleurs dépassé Mint sur distrowatch[3]

Actuellement je l’étudie dans une machine virtuelle.

Au boulot, je me prépare à remplacer Mint par Manjaro (MATE) sur les 15 (...)

GNU Emacs 26.1

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Nils Ratusznik. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
52
7
juin
2018
GNU

Et voici une nouvelle version majeure pour notre éditeur de texte préféré. La fonctionnalité la plus attendue est certainement le prise en charge d’une forme native de concurrence pour le langage Emacs Lisp, qui devrait permettre la disparition d’actions bloquantes pour l’utilisateur.

Pour celles et ceux ne vivant pas dans Emacs, on rappellera que ce n’est pas un simple éditeur de texte. D’abord, cette version d’Emacs est le bébé de Richard Stallman, ensuite, c’est surtout une machine virtuelle qui tourne en Emacs Lisp. On peut écrire des extensions avec un vrai langage de programmation, pour à peu près tout faire, y compris un éditeur de texte ou le café.

Emacs comptant une longue histoire, ses raccourcis clavier peuvent dérouter le débutant, qui devra passer par une phase d’apprentissage (alt-x help-with-tutorial) et appréciera certainement des Kits de démarrage comportant une configuration complète par défaut (les populaires étant Prelude et Spacemacs, orienté édition modale, avec une excellente émulation de vim, evil-mode, et une bonne aide interactive avec which-key-mode).

Emacs et son écosystème (voir les extensions sur elpa (officiel) ou melpa) comporte quelques « killer‐apps », telles que Org-mode ou Magit, dont on profite pour parler un petit peu plus bas.

Adoption des sinogrammes pour les options courtes des programmes GNU

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et tankey. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
30
1
avr.
2018
Humour

C’est une petite révolution du côté des coreutils, des built‐ins Bash et de tous ces petits programmes du projet GNU qu’on utilise sans même y penser : ceux‐ci voient arriver un changement majeur à leur syntaxe, qui va consister à utiliser des sinogrammes (caractères chinois) pour remplacer les options courtes, c’est‐à‐dire les options qui étaient jusqu’à aujourd’hui composées d’un tiret et d’une seule lettre de l’alphabet latin. Cette évolution est motivée par la pénurie de plus en plus pressante de lettres pour les options de certaines commandes, au développement desquelles elle devrait donner un nouveau souffle.

Interrogé lors d’une récente conférence à Paris, Richard Stallman lui‐même a déclaré : « J’approuve ce changement car ces programmes seront toujours distribués sous la licence publique générale GNU, version 3 ».

Tous les détails dans la suite de la dépêche.

Fedora 26 est sortie !

60
11
juil.
2017
Fedora

En ce mardi 11 juillet 2017, le projet Fedora est fier d’annoncer la sortie de la distribution GNU/Linux Fedora 26.

Fedora est une distribution communautaire développée par le projet éponyme et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora