Les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX, notamment celui de Ken Thompson

33
14
oct.
2019
Sécurité

En 2014, une ingénieure, Leah Neukirchen, trouve un fichier /etc/passwd archivé avec du vieux code source BSD et décide de déchiffrer les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX.

Assez facilement, les mots de passe sont trouvés les uns après les autres. Je ne sais quels étaient vos premiers mots de passe, mais, personnellement, j’utilisais le même sur beaucoup de mes comptes et c’était soit des mots de la langue française faciles à taper, soit le nom de ma copine.

Ces tout premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX étaient‐ils plus inventifs ? À vous d’en juger, les voici en deuxième partie.

Journal Les mots de passe des premiers développeurs/utilisateurs d'UNIX, notamment celui de Ken Thompson

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
69
11
oct.
2019

En 2014, une ingénieure, Leah Neukirchen, trouve un fichier /etc/passwd archivé avec du vieux code source BSD et se décide de déchiffrer les mots de passe des premiers développeurs/utilisateurs d'UNIX.

À cette époque, ce fichier /etc/passwd contentait l'empreinte (hash) de chaque mot de passe des utilisateurs. Aujourd'hui, un demi-siècle après, ce fichier /etc/passwd existe toujours, mais il ne contient plus les empreintes des mots de passe depuis très longtemps.

Assez facilement, les mots de passe sont trouvés les uns (...)

Journal Python pour la rentrée 2019 - Hors Série - Python revient dans la course face à Node.js

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
16
3
oct.
2019

Python revient dans la course face à JavaScript et TypeScript

Un article hors-série entre les dépêches #3 et #4.

Mon entreprise = JavaScript/TypeScript, Go et Python

Dans mon entreprise, nous avons des développeurs web qui apprécient TypeScript (Node.js et Angular), des AdminSys (Devops) qui codent en Python et Go, et enfin des scientifiques¹ qui codent en Java Python.

¹ Les scientifiques des données (data scientists), les scientifiques de l’apprentissage automatique (machine learning) et les analystes quantitatifs (...)

Python pour la rentrée 2019 — partie 3 — Installation de Python et de paquets

21
22
sept.
2019
Python

Pour cette rentrée 2019, faisons le point sur Python : actualité, bonnes pratiques, astuces, projets intéressants, témoignages…

Cette troisième dépêche présente différentes façons d’installer Python, ainsi que l’installation de paquets supplémentaires : applications et bibliothèques Python. 🖥 💻 🐍

Python installation

Python pour la rentrée 2019 — partie 2

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
21
8
sept.
2019
Python

Pour cette rentrée 2019, faisons le point sur Python : actualité, bonnes pratiques, astuces, projets intéressants, témoignages…

Cette partie 2 traite de Python 2. 🐍 🐍 Oui, c’est la fin de la maintenance de Python 2. Joie pour certain, désolation pour d’autres…

Allez, on se raconte toutes nos anecdotes dans les commentaires.

Un barbu présente le logo de Python

Python pour la rentrée 2019 — partie 1

Posté par (page perso) . Édité par M5oul, theojouedubanjo, Davy Defaud, Nÿco, Ysabeau et palm123. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
41
4
sept.
2019
Python

Pour cette rentrée 2019, faisons le point sur Python : actualité, bonnes pratiques Python, astuces, projets intéressants, témoignages…

Cette première partie présente la popularité de Python, chiffres à l’appui. Mais qu’est ce qui explique qu’un vieux langage de vingt‐cinq ans, lent et dont l’indentation influence la compilation, puisse être aussi populaire ?

Un barbu présente le logo de Python

Moi, expert C++, j’abandonne le C++

Posté par (page perso) . Édité par Ysabeau, Davy Defaud, ZeroHeure, palm123, Pierre Jarillon, Nicolas Casanova et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
54
6
juin
2019
C et C++

Ma carrière professionnelle de développeur C a débuté en 1994 et j’ai naturellement adopté avec enthousiasme le C++ en 1999. J’étais un développeur C++ heureux et j’avais considéré la nouvelle version du standard C++11 juste comme une évolution tant attendue. En 2015, je réalise enfin à quel point, il a révolutionné l’écosystème C++ et ses bouleversements dans l’état d’esprit de la communauté. Je me passionne alors pour C++11, C++14, puis C++17, je m’implique beaucoup, je deviens un référent pour mes collègues, je donne des conférences sur ce langage, j’organise des meet‐ups à Paris, je publie de nombreux articles C++ sur LinuxFr.org

En 2018, une expérience change radicalement ma façon d’appréhender le développement logiciel.

Journal Moi, expert C++, j'abandonne le C++

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
86
3
juin
2019
Ce journal a été promu en dépêche : Moi, expert C++, j’abandonne le C++.

Je profite de cette anecdote pour rédiger un long journal afin de partager mon expérience et mon apprentissage en espérant t’apprendre de nouveaux points de vue.

Peut-être cela vaut le coup d'en faire une dépêche… Dis-le moi dans les commentaires. 😉

Ma passion C++11, C++14, C++17…

Ma carrière professionnelle de développeur C a débuté en 1994 et j’ai naturellement adopté avec enthousiasme le C++ en 1999.
J’étais un développeur C++ heureux et j'avais considéré la nouvelle version du standard C++11 (...)

Journal Quelques bonnes pratiques Python pour 2019

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
22
30
mar.
2019

J'ai découvert/appris Python en le pratiquant au bureau à l'arche, et sans collègue à la fois expert et pédagogue. Du coup, j'ai accumulé plein de mauvaises pratiques que je tente désormais de corriger. Ce journal pour vous partager mes astuces et vous éviter les mêmes pièges :-)

Je ne suis pas encore un expert Python, alors merci de me corriger gentiment dans les commentaires ;-)

Je publie ce journal sous licence CC0 (sous domaine publique dans les pays où cela (...)

Systèmes d’exploitation pour téléphones — partie 1 : premières initiatives ☎😍

64
7
déc.
2018
Mobile

Voici la première dépêche d’une série sur les systèmes d’exploitation (plus ou moins) libres pour téléphones. Dans les années 90, nos téléphones n’étaient pas libres. Mais, au début des années 2000, des libristes s’organisent et une multitude d’initiatives apparaissent. Remémorons‐nous ces bons vieux projets des débuts. C’était aussi la mode des GIF animés 🐧

Tux parle au téléphone

Qui pourrait se passer de son téléphone ? Celui‐ci devient de plus en plus puissant, remplaçant souvent l’ordinateur. Ainsi, 17 % des Français possédaient un smartphone en 2011 et 73 % en 2017. [réf] Mais avons‐nous le contrôle sur notre téléphone ? Acheter un ordinateur avec un OS libre est plutôt facile. Et pour libérer nos téléphones ?


N. D. M. : Cette dépêche est publiée sous licence CC BY-SA 3.0

Journal quand Oracle fait les affaires de Azul.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
13
20
août
2018

Oracle est en perte de vitesse car ils n'ont pas pris le virage technologique NoSQL, ni le virage BigData, ni celui du Cloud.

Microsoft veut prendre des parts de marché et brade le prix de sa solution SQL Server associée à son cloud Azure.

Oracle ne peut suivre au niveau des tarifs car c'est sa principale source de revenus. Oracle est en train de payer sa politique de recherche du profit en délaissant le Customer Care et donc en délaissant (...)

Journal Ⓒ✙✙ Le tiret bas (underscore) au début des variables membres ?

11
18
août
2018

En réponse à guppy, j’ai rédigé un long commentaire qui mérite d’être promu en journal.   \_o_/

La norme C++ réserve l’utilisation du tiret bas (underscore)

Résumé de la norme Ⓒ✙✙ : https://en.cppreference.com/w/cpp/language/identifiers

[…]

An identifier can be used to name objects, references, functions, enumerators, types, class members, namespaces, templates, template specializations, parameter packs, goto labels, and other entities, with the following exceptions:

  • the identifiers that are keywords cannot be used for other purposes;
  • the identifiers with a double underscore (...)

Faut‐il continuer à apprendre le C++ ?

58
27
juil.
2018
C et C++

Le C++ est un langage qui a vu ses spécifications s’amonceler et se stratifier au cours des années. Il est encore très utilisé. Mais face à des concurrents comme Rust ou Go, quelle est sa place dans un environnement qui évolue ?

Cette dépêche qui a nécessité beaucoup de discussions, aura, vous le verrez, une forme un peu particulière.

Journal Installer GNU/Linux après suppression des partitions UEFI et MS-Windows

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
25
18
mar.
2018

Un journal pour expliquer en français comment faire démarrer une Ubuntu installée après avoir supprimé toutes les partitions du disque dur.

Ma vie

(en résumé, ce chapitre explique pourquoi j’ai acheté un ordinateur avec MS-Windows et pourquoi je l’ai supprimé)

Dans mon journal de l’année dernière Comparatif des prix des hybrides portable/tablette et remboursement MS-Windows j’annonçais l’achat d’un Acer Spin SP513-51-58WU (i5-7200U, 8 Go DDR4, 512 Go SSD, 660 € TTC) avec l’intention de me faire rembourser MS-Windows (environ une cinquantaine (...)

Journal Interview de Mark Nudelman, auteur de less et mainteneur actif depuis 34 ans

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
49
26
juil.
2017

Bonjour,

Vous connaissez less, l’utilitaire à la ligne de commande pour visualiser des fichiers textes ?
article sur Wikipédia sur less

Eh bien, voilà une petite histoire sur less.

En voulant configurer aux petits oignons l’utilitaire less j’en suis arrivé à me demander comment définir les variables LESS_TERMCAP_* dans la configuration ~/.less avec l’utilitaire lesskey. Et j’ai trouvé que je n’étais pas le seul dans cette situation, avec une question similaire posée par Cyker : https://unix.stackexchange.com/328597.

(...)