Journal White List & Black List

Posté par .
Tags : aucun
-24
13
juin
2012

Aujourd'hui, je reçois l'appel d'une nouvelle collègue pour un problème sur son poste.
Je regarde le poste un Ubuntu en client leger. Rien de bien grave,il faut que je telecharge un package pour solutionner son problème.

Je suis alors confronté un problème de connexion au net. Je dis, "C'est vrai , j'avais remarqué que l'ip qu'on a pris pour ton poste,elle est dans la black list".

Je vois le visage souriant de celle-ci se fermer… Ma collègue est noir.

Comprenant la méprise, je tente d'expliquer la problématique en terminant par "Rien de compliquer, je vais t'ajouter dans la white list !"

vdm.

  • # Corrigé

    Posté par . Évalué à 10.

    Aujourd'hui, je reçois l'appel d'une nouvelle collègue pour un problème sur son poste.
    Je regarde le poste, un Ubuntu en client léger. Rien de bien grave, il faut que je télécharge un package pour résoudre son problème.

    Je suis alors confronté à un problème de connexion au net. Je dis, "C'est vrai, j'avais remarqué que l'ip qu'on a prise pour ton poste, elle est dans la black list".

    Je vois le visage souriant de celle-ci se fermer… Ma collègue est noire.

    Comprenant la méprise, je tente d'expliquer la problématique en terminant par "Rien de compliqué, je vais t'ajouter dans la white list !"

    vdm.

    Si ta collègue est bonne en français, en orthographe et en typographie, n'hésite pas à faire appel à elle.

    • [^] # Re: Corrigé

      Posté par . Évalué à -6.

      Non, non et non.

      S'il dit que sa collègue est: je cite «noir», c'est qu'il est bien placé pour le dire! Non?

      M'enfin, des gens qui se font charcuter, recouper, allonger, démembrer, il doit y en avoir un tas! N'êtes-vous pas d'accord avec moi?

      Si ça collègue s'appelle «Maurice», «Paul», ou «Pierre», et veut qu'on la nomme «Virginie», c'est normal qu'il dise que sa collègue est «noir».

      Bon, sur ce, je [->

  • # Écrire bourré c'est mal m'voyez

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai absolument rien compris.

    • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu connais ce site? http://www.viedemerde.fr/

      Pour chaque personne qui me plussoie, je frappe un fan de Justin Bieber.

    • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

      Posté par . Évalué à -7.

      L'expérience m'amuse car je n'avais jamais vu dans les termes "White List" et "Black List" une forme de racisme ordinaire.

      A partir de maintenant, je ferais attention à ce genre d'expression.

      • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

        Posté par . Évalué à 10.

        je n'avais jamais vu dans les termes "White List" et "Black List" une forme de racisme ordinaire

        Peut être parce qu’il n'y en a pas ?

        Si tu veux t'amuser, il y a des centaines d'expressions en anglais comme en français avec cette notion de blanc/noir.

        Cette situation vient juste du fait que ta collègue n'a pas une culture "anglaise" lui permettant de comprendre l'expression dans sa globalité, et pas simplement sa traduction littérale.
        Et tu es aussi surement parano, dans le seul but de publier ta pseudo "VDM".

        • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

          Posté par . Évalué à 10.

          Il y a toujours eu une connotation négative envers le noir, dans la fantasy, la magie noire c'est associé à la mort, au mal, tandis que la magie blanche est celle de la vie, de la pureté. C'est une vision très manichéenne mais qui a fini par imprégner l'imaginaire collectif. De là à y voir du racisme… (surtout que personne n'est tout noir #000000 ou tout blanc #FFFFFF, on est plutôt entre rose/chair et marron).

          Dans les boulangeries, le gâteau "tête de nègre" a changé de nom pour éviter les connotations, mais franchement ça tient de la sodomie de drosophiles. Par contre on parle toujours de "nègre" en littérature…

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            De là à y voir du racisme…

            Ceci dit, c'est peut-être à l'origine d'un certain racisme historique envers les noirs non ?

            Dans les boulangeries, le gâteau "tête de nègre" a changé de nom pour éviter les connotations

            Comment s'appelle-t-il maintenant ? C'est le genre de renommage dont j'ai horreur, je trouve d'ailleurs dommage que le mot « nègre » lui-même se soit retrouvé associé aux idées d'esclavage…

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 2.

              Comment s'appelle-t-il maintenant ? C'est le genre de renommage dont j'ai horreur, je trouve d'ailleurs dommage que le mot « nègre » lui-même se soit retrouvé associé aux idées d'esclavage…

              "Tête de choco", "Meringue choco", ça dépend des endroits.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              C'est le genre de renommage dont j'ai horreur

              J'imagine qu'ici "tête de nègre" s'est transformé en "boule choco" ou quelque chose d'approchant.

              Ici l'exemple est anecdotique mais je crois qu'on peut aller plus loin. Si changer des mots c'est peut-être changer la façon de percevoir le monde, enlever des mots c'est sans doute réduire les possibilités de perception. L'exemple le plus flagrant à été la disparition du mot "inculpation" au profit de "mise en examen".

              Inculpé, on voyait la prison, les barreaux de fer, Cayenne ou quelque vieille prison et un homme trainé de force au tribunal entre deux gendarmes bourrus d'origine fortement agraire. Inculpé ça sent la misère humaine, l'histoire tragique, la passion, la bande de potes qui foire. Ça à une odeur, une lumière, une humanité. Mise en examen, ça pu la clinique gynécologique, l'hygiaphone administratif, le bac blanc.

              Le politiquement correct ne nous condamne-t-il pas à un monde étriqué ?

              Sur le sujet, je vous invite à consulter les articles de wikipedia sur l’intentionnalité et sur Maurice Merlo-Ponty et plus généralement la Phénoménologie

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            que personne n'est tout noir #000000 ou tout blanc #FFFFFF

            L'été certains parviennent quand même au #FF0000 et au #00FF00 à noël. Pour le #0000FF c'est plus dur.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour le #0000FF c'est plus dur.

              Sisi après les fêtes et une belle indigestion ;)

              Ou sur un navire tanguant un peu trop ;)

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Sisi après les fêtes et une belle indigestion ;)

                Sinon je pensais à la congélation. Du coup avec un bon coup de soleil, une indigestion, une hépatite (ou une cirrhose c'est plus rigolo) et correctement congelé, tu peux sans doute approcher du noir parfait

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 7.

              Pour le #0000FF c'est plus dur.

              Ça se voit que t'as jamais croisé de schtroumpfs, toi…

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 10.

            Ça c'est dans notre culture. Je me suis retrouvé dans certains endroits de cette terre (je précise que je suis bien blanc et n'étant pas disposé à bien bronzer :) ) ou mon simple passage faisait pleurer les enfants… Après explication il revenait que souvent on expliquait aux enfants que s'ils n'étaient pas sage, un méchant homme blanc viendrait les chercher pour les emmener à tout jamais (il y a pleins de variantes :) ) ! Je précise que je n'ai pas connu ça qu'en Afrique, mais aussi en Inde par exemple.

            De mon expérience j'en conclus qu'il y a toujours eu une connotation négative envers "ce qu'on ne côtoie pas au quotidien". Heureusement les temps changent.

            Sinon je suis d'accord sur le reste, je pense que ceux qui y voient du racisme ont "envie" d'y voir du racisme.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 1.

              L'anecdote est intéressante.
              Historiquement, il y a bien eu des méchants hommes blancs qui sont venus chercher des esclaves dans ces pays qui bien sûr ne revenaient jamais. La légende de maintenant a un gros fond de vérité…
              Fallait sûrement mieux inculquer une forme de peur aux enfants envers les esclavagistes blancs pour éviter qu'ils ne se fassent attraper rapidement.
              C'est comme la version plus occidentale de l'inconnu qui offre des bonbons.

              White liste /black list , il y a aussi la grey list : c'est du racisme vers les extraterrestres ?

              Faut arrêter un peu de se prendre la tête des fois. L'opposition blanc vs noir ne date pas d'hier ni d'avant hier et peut probablement s'expliquer par la crainte de la nuit noire et de ses dangers (bien avant 'invention du feu, d'internet et de l'iphone avec l'appli lampe torche) : méfie-toi de l'obscurité ou tu va te faire bouffer par une bestiole mieux équipée en dents et griffes que toi ! La lumière étant ces époques nettement plus rassurante.

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par . Évalué à 10.

                White liste /black list , il y a aussi la grey list : c'est du racisme vers les extraterrestres ?

                Non : seulement envers Mickaël Jackson !

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à -7.

            Hey dis donc, si tu veux me citer il faut écrire entre (…) et ajouter :
            "comme disait le grand, beau et intelligent Julien_2006"*

            (…)personne n'est tout noir #000000 ou tout blanc #FFFFFF(…)

            *je rappelle au passage que mon pseudo est constitué sous la forme prénom_jjmm-de-naissance, soit le 20 juin; bande de petits veinards vous m'offrez quoi dans 6 jours ? Vous m'avez déjà acheté le cadeau ? Nan en fait, me dites pas j'aime les surprises !

            Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 3.

            Si tu veux remonter dans l'imaginaire collectif, le noir, c'est la nuit, les terreurs nocturnes, les bébêtes agressives qu'on voit pas, l'obscurité et tout aussi … le blanc, c'est la lumière, le jour, la chaleur du soleil, par opposition.

      • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        D'après ce lien et d'autres sites sur internet, c'est pas du tout une histoire de racisme, c'est juste lié à la couleur des livres à l'époque.

      • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        une forme de racisme ordinaire.

        C'est juste elle qui voit du racisme la où il n'y en a pas.
        On ne va pas s'interdire les couleurs juste parce que certains sont susceptibles.

        "Ne vois pas la vie en noir et blanc" ben pourquoi tu parles de ma couleur?
        "Film en noir et blanc" interdits au chinois?
        etc…

        Bref, absolument rien à voir avec du racisme. ça pourrait être rouge et vert que ça serait pareil (salauds de feux rouges, les pauvres gens rouges sont victime de racisme).

        Bref, rien à voir.

        • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui, rien à voir, mais n'empêche, blanc c'est bien, et noir c'est mal. Pareil pour la magie blanche, pareil pour une explication claire ou obscure. Aux échecs, les blancs jouent en premier et ont plus de chances de gagner. À force, j'imagine qu'on peut mal le prendre si on est noir ET parano (ou qu'on broie du noir :-S).

          Après, on doit pouvoir trouver quelques exemples contraires. Les mariages blancs? Mais on ne parle pas de mariages noirs. Mine de rien, les termes de "blanc" et "noir" sont connotés. J'ai souvenir de cette expérience terrible menée auprès de gamins de 5-6 ans, auxquels on donnait une série de visages qui ne différaient que par la couleur, et on leur demandait "lequel a des bonnes notes à l'école", "lequel veut devenir médecin", et les réponses étaient incroyablement racistes. On n'y peut pas grand chose, mais c'est comme ça.

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 10.

            Et ben moi je suis en insuffisance de poids.
            Chaque fois que j'entends quelqu'un crier "Mince!" je le prends personnellement et je lui pète la gueule!

            --------------->[ ]

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 8.

            Oui, rien à voir, mais n'empêche, blanc c'est bien, et noir c'est mal. Pareil pour la magie blanche, pareil pour une explication claire ou obscure.

            C'est un problème de lumière, et d'obscurité. La peur des zones non éclairée (obscure donc) est quand même bien ancrée au fond de nous. Peut être que c'est une survivance de l'époque où le feu permettait de garder les nuisible à distances, à moins que l'instinct de survie nous pousse à avoir peur de ce qu'on ne voit pas (donc non éclairé)

            L'obscurité c'est l'inconnu; et ça fait peur.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est un problème de lumière, et d'obscurité.

              Oui on trouve des textes assez anciens avec la distinction lumière/obscurité

              Comme celui-là :

              En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes,
              Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

              C'est donc très ancien de distinguer clair / pas clair, et je pense que la distinction noir/blanc est d'avantage liée à la peur de l'obscurité que la peur de l'altérité.
              La peur de l'altérité est très présente aussi, mais je ne pense pas que ce soit la cause première de cette culture du blanc/noir.
              Parfois la peur de l'altérité rejoint, par le vocabulaire, la peur de l'obscurité : quand l'un est noir et l'autre est blanc, mais il n'y a pas eu besoin de faire rencontrer des blancs et des noirs pour que l'on catégorise blanc ou noir !

              Quand on dit de quelqu'un qu'il est "blanc comme neige", cela n'a aucun rapport avec la couleur de sa peau, ni l'intensité de son bronzage ! :)

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 8.

            Mariage blanc, c'est pour la couleur des draps apres la nuit de noces. Un "vrai" marriage serait donc plutot rouge …

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 3.

            Aux échecs, les blancs jouent en premier et ont plus de chances de gagner.

            Ce n'est pas prouvé qu'ils ont plus de chance.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce n'est pas prouvé qu'ils ont plus de chance.

              Une preuve statistique est considérée comme suffisante par les scientifiques qui ont eu la chance ou l'intuition de quitter les cours de maths le plus tôt possible.

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par . Évalué à 4.

                Aux échecs, jouer en premier donne surtout un avantage en permettant d'avoir presque un coup un coup d'avance et aussi d'avoir le choix du type de partie. Je ne pense pas que l'on puisse parler de chance aux échecs. Mais certains sont plus forts en défense et d'autres en attaque.

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 3.

            Les balles à blanc… Et les balles à noir !

      • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

        Posté par . Évalué à 10.

        Le vrai problème c'est surtout cette hypocrisie très francaise qui consiste à appeler les noirs «blacks». Je suis noir, nègre, et n'ai aucun problème avec les black-list.

        • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

          Posté par . Évalué à -1.

          Pour moi, nègre se rapproche plus de bougnoule, youpin (ou en sens inverse, aryen) qu'autre chose. Alors que dire quelqu'un a la peau noire, c'est comme dire qu'il a des cheveux bruns ou des yeux verts. Neutre. Donc je parle de noirs (ou renois).

          • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

            Posté par . Évalué à 3.

            Il n'y a pas de jugement de valeur, c'est juste une couleur. Il me semble que ça viens de l'italien ou l'espagnol "negro" qui veut dire… noir. D'ailleurs la couleur noire se dit pareil dans beaucoup de langue latines ("negru" en roumain, par exemple). Ils vont être un peu emmerdé s'ils ne peuvent plus utiliser ce mot. Celà dit, j'ai l'impression qu'à part en France on cultive le politiquement correct, ailleurs on s'attarde pas sur ce genre de trucs.

            Donc je parle de noirs

            Et après certains trouvent encore que "noir" c'est trop connoté et disent "black". On n'en sort plus. C'est comme "personne à mobilité réduite", "mal voyant", etc. Connaissant des personnes sourdes, ça ne les gêne pas qu'on dise "sourd". Il n'entendent pas, c'est un fait, pas une insulte. Il n'entendent pas mal, ils n'entendent pas. Donc "mal entendant" n'est pas approprié. Pour ceux qui entendent un peu c'est différent.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 10.

              Connaissant des personnes sourdes, ça ne les gêne pas qu'on dise "sourd". Il n'entendent pas,…

              Excellent!

              Comment appelle-t-on un lapin sourd?
              ..
              ..
              ..
              LAPIN!!

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 13/06/12 à 22:47.

              me semble que ça viens de l'italien ou l'espagnol "negro" qui veut dire… noir. D'ailleurs la couleur noire se dit pareil dans beaucoup de langue latines ("negru" en roumain, par exemple).

              En effet, ce serait peut-être le « noir » français qui fait exception.
              En latin on dit « niger » (masculin), « nigra » (féminin), « nigrum » (neutre). Selon les langues, le i se transforme couramment en e.

              Maintenant, syj osera-t'il employer le verbe dénigrer devant sa collègue ?

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par . Évalué à 2.

                Ou encore, lui parlera-t-il de ses traits négroïdes ?

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par . Évalué à 3.

                Le français n'est pas la seule exception. L'anglais nigger a gardé le sens du mot français. Et c'est clairement raciste en anglais, comme en français. Pas la peine de se voiler la face. Essayez donc de twitter «j'aime les nègres», et j'attends de voir les réactions…

                • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je n'ai jamais soutenu que le mot nègre n'avait pas de connotation raciste. Par exemple, je ne connais pas de connotation positive du mot « négrier ».

                  Il faut cependant noter que le mot négritude a été assumé et revendiqué.

                  Je comprendrai donc que quelqu'un baignant dans culture différente de la mienne puisse employer un mot dérivé de -nègre- sans connotation négative, quand bien même ce me semblerait exceptionnel ou étonnant. Pour ma part je ne prendrai pas ce risque, l'adjectif « noir » est tout à fait approprié, et je ne le considère pas imprudent.

                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                    Posté par . Évalué à 2.

                    En fait je ne répondais pas tant à toi qu'à celui qui a répondu directement à mon post moinssé ;) (sans raison valable d'ailleurs).

                • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Essayez donc de twitter «j'aime les nègres», et j'attends de voir les réactions…

                  Desproges utilisait le mot "nègre" dans ses sketches (et pas toujours en adoptant un personnage de raciste) : simplement parce qu'il s'attachait au sens des mots plutôt qu'à leur connotation (il y a un réquisitoire du Tribunal des Flagrants Délires où il dénonce justement le fait que notre société cherche sans cesse des nouveaux mots pour remplacer des mots dont la connotation s'est dégradée, je ne sais plus lequel (pis flemme de chercher) ).

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par . Évalué à 2.

              Nègre est un substantif masculin (négresse au féminin) et un adjectif, désignant les Noirs : le substantif a pris avec le temps une connotation fortement raciste, à la différence de l'adjectif qui reste couramment utilisé (art nègre) et bien entendu du terme négritude.
              
              Le substantif, dans les pays francophones, dérive du portugais et de l'espagnol negro (noir). Le terme ibérique est à l'origine descriptif, mais acquiert en français l'idée d'une population inférieure et vouée à l'esclavage.
              
              

              Source : Wikipédia. Mais comme souvent, les commentateurs savent ici mieux que tout le monde.

              • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Je crois que tu réponds à côté, le problème n'est pas vraiment là.

                Bien sûr que la grande majorité de la société va considérer que "nègre", c'est raciste, parce que la grande majorité de la société s'attache à la connotation des mots à un temps t, plutôt qu'à leur définition. Et c'est ce que Wikipedia retranscrit.

                La connotation d'un mot n'est pas objective, et n'est pas constante dans le temps ni dans le (cyber)espace. "Nègre", c'était neutre à une époque, époque où la majorité de la société était plus ou moins raciste. Quand les gens sont devenus plus tolérants, ils ont refusé d'utiliser "nègre", devenu trop connoté, et ont utilisé "noir" à la place. Et maintenant rebelote : comme "noir" est utilisé par beaucoup trop de gens racistes, on commence progressivement à considérer le terme comme raciste, et à dire "black" à la place (ou "personne de couleur", dans les milieux autoriséspolitiquement corrects). La définition de tous ces mots reste la même, c'est juste sa connotation qui change.

                Et c'est vraiment dommage de s'attacher d'avantage à la connotation qu'au sens, ça fait passer les impressions avant les idées. Certains me disent "nègre, 'faut pas l'employer, parce que c'est péjoratif". Moi je regarde la définition objective et je vois : "personne dont la couleur de peau est noire". Et je ne comprends pas : objectivement, si des gens considèrent que "personne dont la couleur de peau est noire", c'est péjoratif, ce sont eux qui sont racistes ! (même si je sais que dans les faits ce n'est pas vrai, ils sont juste effrayés par ce mot)

                Ce problème avec la connotation des mots, on le retrouve dans d'autres domaines. "nerd", par exemple, ou "geek". Ce sont des mots que tu qualifierais de neutres. Pourtant il y a des gens pour considérer ces mots comme des insultes, d'autres comme des compliments.

                Il y a exactement le même problème avec le mot "pirate" (ou plutôt, l'inverse). "Pirate" était péjoratif au départ, puis l'industrie du divertissement s'en est servi pour qualifier ceux qui partageaient des œuvres. Cette industrie a voulu garder la connotation du mot en en changeant le sens. Devant l'aspect comique de la chose, les contrefacteurs ont alors adopté le mot "pirate", qui s'est vu alors conférer une connotation positive. Aujourd'hui les partageurs de tout poil se revendiquent pirates, et l'industrie du divertissement est bien embêtée : elle n'a pas réussi à s'approprier un mot de la langue pour faire passer sa propagande.
                J'ai cependant parlé de problème, parce qu'en ce moment on entend deux sons de cloche : ceux qui se revendiquent pirates, et ceux qui refusent ce mot et préfèrent parler de partage. Comme Antoine Moreau, certains refusent la dictature des mots, s'attachant au sens, d'autres s'y soumettent, s'attachant à la connotation. En ce qui me concerne je suis pirate et je le revendique (n'en déplaise à rms :p ).

                Donc non, les commentateurs ici ne savent pas mieux que tout le monde ("tout le monde" = les contributeurs de Wikipedia ?). Ils ont simplement une analyse différente du langage, plus objective, je dirais.

                • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Par rapport au terme 'noir' remplace par 'personne de couleur', a noter que plusieurs amis noirs m'ont dit detester ce terme de 'personne de couleur' et preferent qu'on dise simplement 'noir'.
                  Personnellement j'utilise toujours noir et ca n'a choque personne.

                  Et la nimage qui va bien:
                  Titre de l'image

                  Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Allemagne et n'ai pas de clavier francais sous la main.

                  • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Le problèmes avec «gens de couleur» c'est qu'on a d'un côté les blancs et l'autre tous les autres. Ceci dit, les blancs aussi, quand ils ont bronzé, ils ont «pris des couleurs», ou sont «devenus tout noir».

                • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Bien sûr que la grande majorité de la société va considérer que "nègre", c'est raciste, parce que la grande majorité de la société s'attache à la connotation des mots à un temps t, plutôt qu'à leur définition. Et c'est ce que Wikipedia retranscrit.
                  
                  

                  C'était ni plus ni moins ce que je disais. Je pense que tu vas chercher trop loin, et je ne vois pas pourquoi tu veux absolument que nègre devienne non-raciste. On a noir pour ça, qui est neutre. Samsufi.

                • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

                  Posté par . Évalué à 4.

                  La connotation d'un terme ne se décide pas dans un dictionnaire … effectivement c'est peut être bon d'avoir une référence ou un peu de stabilité, après on est tous des être humain et ça arrive qu'on finisse par ne plus pouvoir entendre un mot parce qu'on l'a trop entendu prononcer par quelqu'un qu'on supporte pas pour cracher sur ce qu'il représente et qu'il nous file des boutons … Ou qu'il perde de sa force parce que tout le monde l'emploie à toutes les sauces (genre les insultes qui finissent par plus vouloir rien dire)

                  Ramène ces phénomènes à l'échelle d'une société et on a des glissements sémantiques qu'on ne peut que retranscrire dans un dictionnaire. Après effectivement on peut discuter sur les termes qui changent ou pas de sens, mais le principe me semble difficile à mettre en cause complètement sans tomber dans des problème de type "Don Quichotte".

                  Pour les textes qui se lisent différemment suivant les époques, c'est une excellente manière de mettre les choses en perspectives justement. Ça illustre très bien certaines évolutions de la société.

            • [^] # Re: Écrire bourré c'est mal m'voyez

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              C'est comme "personne à mobilité réduite", "mal voyant", etc. Connaissant des personnes sourdes, ça ne les gêne pas qu'on dise "sourd". Il n'entendent pas, c'est un fait, pas une insulte. Il n'entendent pas mal, ils n'entendent pas. Donc "mal entendant" n'est pas approprié. Pour ceux qui entendent un peu c'est différent.

              Ouais ! Mais essaye d'expliquer ça à un malcomprenant !

  • # Noir vs blanc

    Posté par . Évalué à 9.

    À mon humble avis ces connotations positives et négatives viennent de l'association naturelle entre le blanc et le jour et le noir et la nuit.

  • # En rouge et noir…

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Si il y a un problème avec (black|white)list, quid des arbres rouge et noir?

    Si vous me cherchez, je suis déjà dehors…

  • # Autre problème

    Posté par . Évalué à 8.

    Si elle avait eu une problème de disque dur (il y a quelques années) tu aurais aussi pu lui dire que c'est à cause de son disque dur monté en esclave !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.