2015, l'année du cinéma libre ?

Posté par . Édité par ZeroHeure, tankey, BAud, M5oul, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
28
2
juin
2015
Culture

On ne cesse de le constater, le mouvement de la culture libre est en pleine évolution. Musique, bande dessinée, photographie, jeu vidéo, … beaucoup de domaines de l'art voient régulièrement de nouveaux auteurs adopter les valeurs du libre, et de nouveaux projets libres faire leur apparition.
Cependant, un domaine a jusque-là généré plus de scepticisme que d'engouement parmi les libristes : le cinéma.
En effet, si la musique ou la photographie libres, souvent l'œuvre d'une seule ou d'un petit groupe de personnes, parviennent tant bien que mal à se frayer un chemin dans une économie défavorable à l'émergence de valeurs libres, il en est tout autre du cinéma, qui nécessite généralement un investissement humain et financier important. Pour cette raison, beaucoup de libristes ont encore du mal à imaginer la possibilité d'une quelconque remise en cause de la domination des géants de l'industrie, et de leurs règles autoritaires, sur la culture cinématographique.

logo DFCW

Pourtant, ce début d'année 2015 donne de bons espoirs quant à l'essor d'une culture cinématographique libre :

  • l'année dernière, la Fondation Blender démarrait le travail sur son 6ème court métrage libre, qu'elle compte sortir dans quelques mois ;
  • puis c'était au tour des studios Urchn de rappeler leur engagement pour le libre en publiant fin décembre une vidéo libre de promotion du logiciel libre, pour le compte de la FSF ;
  • enfin, des opérations de financement participatif, pour les projets de films libres ZeMarmot et Orang-U, ont vu le jour le mois dernier.

Au total, ce ne sont pas moins de 6 projets de cinéma libre qui seront actifs au cours de cette année 2015, du jamais vu dans l'histoire du cinéma libre. Petit tour d'horizon.

Sommaire

Les projets en campagne

ZeMarmot

Annoncé dans les journaux, évoqué et ré-évoqué en dépêche, le projet ZeMarmot n'est plus à présenter. Lancé par Jehan et Aryeom, respectivement développeur et graphiste, chapeauté par l'association LILA et l'AMMD, dont les musiciens réaliseront la musique, ce projet est un des plus ambitieux jamais annoncé dans le monde du cinéma libre.

Marmotte

En effet :

  • il s'agira d'un film d'animation 2D en dessin bitmap ;
  • il sera totalement sous licence libre, musique comprise ;
  • l'intégralité des sources sera publiée sous licence libre, musique comprise ;
  • il sera réalisé entièrement avec des logiciels libres, musique comprise ;
  • le projet est porté par des libristes engagés, dont les contributions au monde du libre, tant culturelles que logicielles, ne sont plus à démontrer (BD Wilber & Co et Calendrier du Libre, contributions à GIMP et Blender, innombrables créations de l'AMMD telles que Sebkha-Chott et Le Grand Corvidé…) ;
  • des mises à jour seront publiées sur le blog du projet au cours de l'avancement de celui-ci ;
  • bien que ce ne soit pas l'objectif principal, la réalisation de ce film mènera à l'amélioration de logiciels libres (comme GIMP) et de documentations libres ;
  • l'AMMD prenant part à l'aventure, il se pourrait que du matériel libre soit également utilisé ;
  • le film sera sous double licence CC By-SA 4.0 / Licence Art Libre, permettant de faire connaître un peu plus largement les valeurs humanistes de l'Art Libre ;
  • selon les résultats du financement, il pourrait s'agir d'un court métrage ou d'un moyen métrage de 45 minutes.

Bref, ZeMarmot pourrait bien être le premier projet cinématographique de cette envergure à être aussi profondément ancré dans l'esprit du libre.

ZeMarmot_Crowdfunding

Si Jehan et Aryeom arrivent à compléter l'objectif de leur campagne de dons à l'issue des 9 jours restant, ils pourront alors vous raconter, librement, les aventures d'une marmotte qui traverse le vaste monde à la recherche du meilleur endroit pour dormir.

Morevna

Blender n'est pas le seul logiciel de création artistique à bénéficier d'œuvres libres pour l'améliorer et en faire la promotion ! En 2008, des membres de la communauté Synfig préparaient les bases du projet Morevna. Le but de ce projet est de créer une série de petits épisodes d'animation 2D vectorielle, racontant, dans un style anime/manga, une aventure inspirée du conte russe Maria Morevna, et prenant place dans un futur cyberpunk post-apocalyptique. En 2012, une première démo fut publiée, mais celle-ci était sous CC By-NC-SA, notamment parce que la musique choisie était sous cette licence, ce qui a généré beaucoup de critiques au sein de la communauté. Les responsables du projet ont depuis corrigé le tir, choisissant une licence CC By 3.0 pour le projet, et publiant sous cette licence la partie vidéo et les sources vidéo de la démo. En janvier 2015, des contributeurs de la communauté Synfig ont annoncé travailler sur un nouvel épisode du projet Morevna, et en février 2015, une campagne de dons était lancée sur Patreon.

artwork du projet Morevna

La communauté semble très motivée et le site du projet est souvent enrichi de nouvelles créations. Cependant, celle-ci a besoin de financement pour être en mesure d'assurer un travail régulier. La campagne de financement sur Patreon comporte actuellement quatre objectifs, pour des jalons allant de 300 à 4 000 $ /mois : la publication hebdomadaire d'un rapport d'avancement du projet, la rémunération d'un artiste à temps plein, la publication mensuelle de rapports d'avancement en vidéo, et l'embauche de deux artistes à temps plein.

Note 1 : Patreon est un site de crowdfunding fonctionnant sur un modèle de mécénat, à opposer au modèle de campagnes à durée limitée de Kickstarter ou Indiegogo. Les participants financent des travaux en effectuant des micro-dons réguliers (mensuels), et les travaux promis sont publiés quand le jalon est atteint. Il n'y a pas de limite de temps, ce qui en fait une plateforme plutôt adaptée à des productions régulières et des projets sur le long terme.

Note 2 : Bien que Patreon soit la plateforme choisie pour le projet Morevna, le développement de Synfig a été financé avec succès en 2013 et 2014 via des campagnes de dons classiques sur Indiegogo.

Lunatics

« À quoi ressembleraient les vies des premiers colons spatiaux ? » Telle est la question que se sont posés les libristes et passionnés d'exploration spatiale Terry Hancock et Rosalyn Hunter avant de lancer un projet de websérie vidéo humoristique futuriste mettant en scène les premiers habitants d'une colonie lunaire, et rompant avec les mythes et les clichés du genre. C'est le projet Lunatics, annoncé en 2010 dans le FSM (pas le Flying Spaghetti Monster mais le Free Software Magazine, dont Terry Hancock est co-rédacteur). Cette websérie devrait être composée de 18 épisodes d'animation 3D sous CC By-SA, et réalisés principalement à l'aide de logiciels libres tels que Blender, GIMP, Inkscape ou encore Synfig. Quatre campagnes ont été lancées sur Kickstarter en 2011, 2012 et 2013, pour couvrir le financement des différents aspects du projet, mais seulement une d'entre elles fut un succès. En août 2014, une une campagne de dons réguliers, plus adaptée au financement de projets de ce type, est alors lancée sur Patreon.

Affiche du premier épisode : "No Children in Space"

Les objectifs sont les suivants : réaliser 7 premiers épisodes, d'environ 15 à 30 minutes chacun, pour la saison 1 de la série. La campagne comporte 6 jalons, allant de 1000 $ par épisode, pour assurer la faisabilité du projet, et augmentant au fur et à mesure pour accélérer le rythme de développement jusqu'à 100 000 $ par épisode, somme qui permettrait de réaliser les 18 épisodes de la série en un an. Les membres du projet ont déjà préparé un scénario, des storyboards, des artworks, des modèles de personnages, et de décors, et des épisodes en narration audio. Mais le projet avance lentement et les membres ont besoin des contributions extérieures (financières ou autres) pour le faire avancer plus rapidement. Le leitmotiv des Lunatics ? "Il faut bien quelqu'un de suffisamment cinglé pour partir en premier !".

Les projets en cours

Orang-U

Orang-U est un projet de film burlesque dont la campagne de financement vient tout juste de se terminer avec succès. Porté par une équipe de libristes issus d'organisations telles que Creative Commons et la FSF, et notamment des acteurs du libre tels que Matt Lee et Rob Myers, ce projet a comme particularité d'être un film avec acteurs costumes et décors, et non un film d'animation comme l'ont été la plupart des gros projets de films libres réalisés jusqu'alors. Ce long métrage de 90 minutes racontera l'histoire d'un étudiant de Boston qui décide de sécher les cours et d'envoyer un orang-outan étudier à sa place. Il sera publié sous licence CC By-SA 4.0.

Affiche du film Orang-U

Orang-U: An Ape Goes To College (Orang-U : Un singe à l'Université) a fait l'objet d'un journal sur LinuxFr.org.

Projet Gooseberry : Pilote/Cosmos Laundromat

Après Elephants Dream (projet Orange), Big Buck Bunny (projet Peach), Sintel (projet Durian) et Tears of Steel (projet Mango), voici Cosmos Laundromat, le 5ème Open Movie Project de la Blender Foundation. Initié sous le nom de projet Gooseberry, évoqué plusieurs fois sur LinuxFr.org, ce projet de film libre, dont le but est de promouvoir et d'améliorer le logiciel de modélisation 3D et d'animation Blender, devait à l'origine donner naissance à un long métrage. La campagne de financement instaurée l'année dernière n'ayant pas suffit à rassembler les 3,5 millions d'euros nécessaires à la mise sur pied d'un projet d'une telle envergure, c'est un court-métrage qui a été initié. Celui-ci est en cours de réalisation et devrait sortir prochainement, sous licence CC By 4.0. Les personnes ayant souscrit à l'offre de dépôt "Blender Cloud" mise en place pour financer le projet peuvent d'ores et déjà avoir un aperçu de l'évolution de celui-ci (et accéder en avant-première à des bonus, tels que des tutoriels ou le court-métrage d'animation Monkaa publié il y a peu), et bénéficient d'une remise sur les pré-commandes de copies physiques du film. Quant aux autres donateurs, ils ont déjà pu constater les bénéfices indirects de leur financement avec les versions 2.71, 2.72, 2.73 et 2.74 de Blender, bourrées de nouvelles fonctionnalités et d'améliorations diverses, conséquences de l'accélération du rythme de développement de Blender rendu possible par cet Open Movie Project.

project gooseberry header

À noter que ce 5ème projet fait cette fois intervenir des développeurs, graphistes, animateurs et scénaristes du monde entier et est soutenu par des entreprises telles que Intel, Valve et Qarnot Computing, ainsi que les fonds culturels européens et néerlandais. Et bien que la première campagne de dons du projet Gooseberry n'ait pas eu le succès escompté, la possibilité d'extension de Cosmos Laundromat via un second projet n'est pas exclue, si la prochaine campagne atteint son objectif.

Seder Masochism

En 2012, quelques mois après le succès de sa campagne de dons sur Kickstarter, la célèbre dessinatrice Nina Paley a commencé à travailler sur son deuxième long métrage, Seder Masochism. Comme son précédent succès Sita Sings The Blues, Seder Masochism sera une comédie musicale en animation vectorielle. Il devrait raconter l'histoire de l'Exode biblique avec le même humour provocateur et la même ironie mordante utilisés dans Sita Sings The Blues pour raconter le Ramayana. Une fois le film fini, Nina Paley lancera une seconde campagne de dons (probablement sur Kickstarter également) afin de financer la distribution du film, et publiera celui-ci sous licence libre (très certainement une CC By-SA).

passover satyr

Ce gros projet a pour particularité d'être réalisé presque entièrement par une seule personne, et de nécessiter un budget (pour l'instant) très bas. On lui reprochera cependant deux choses. D'une part, comme pour Sita Sings The Blues, Seder Masochism utilisera pour sa bande son des musiques non-libres, ou au statut juridique peu clair, ce qui pourrait bien être source de problèmes au moment de la sortie du film. D'autre part, bien que Nina Paley se soit montrée intéressée dernièrement par certains logiciels d'animation vectorielle libre (notamment Synfig), ce film sera réalisé comme son prédécesseur à l'aide de la technologie Flash, et les sources publiées seront difficilement exploitables avec des logiciels libres.

Tube

Bassam Kurdali est un réalisateur et développeur libriste qui s'est fait connaître en dirigeant le premier Open Movie Projet de la Blender Foundation : Elephants Dream. Aujourd'hui, il est à la tête des studios Urchn et travaille sur le film Tube. Ce court métrage sous licence libre a été initié lui aussi en 2012 après une campagne de dons réussie. Après une période de silence qui a laissé inquiets beaucoup de donateurs et de fans du projet, Bassam Kurdali a annoncé que son équipe et lui travaillaient toujours dessus et qu'ils sont déterminés à finir ce film, bien que la réalisation prenne plus de temps que prévu. À peu près au même moment, les studios Urchn publiaient pour le compte de la FSF le clip "User Liberation", une vidéo d'animation de 3 minutes de promotion des logiciels libres, sous licence CC By-SA 4.0, sources comprises.

the tube open movie

Comme Elephants Dream, il s'agira d'un court métrage d'animation 3D sous licence CC By-SA, dont la partie vidéo est réalisée entièrement avec des logiciels libres, notamment Blender, auquel les studios Urchn contribuent activement. Ce film devrait être une sorte de conte philosophique cyberpunk basé sur l'épopée de Gilgamesh, et traiter de la recherche de l'immortalité.

Les projets futurs ?

Projet Gooseberry (suite)

gooseberry futur

Comme le savent très bien les lecteurs fidèles de LinuxFr.org, le premier objectif du projet Gooseberry était de réaliser un long métrage, grâce à la participation de nombreux studios et artistes des quatre coins du monde. La campagne de financement n'ayant pas atteint son but, la Blender Foundation s'est rabattue sur un plan B, aux objectifs plus modestes : la réalisation d'un court métrage. Cependant, Ton Roosendaal et ses collaborateurs ne sont pas au bout de leurs ambitions, et comptent bien poursuivre le projet au-delà ! Après que le court-métrage est sorti, les membres de l'Institut Blender évalueront la situation en fonction de la réception et des retours qu'ils reçoivent. Bien que tout soit encore possible, il est probable que le long métrage soit complété en réalisant de petits épisodes de 5 à 10 minutes grâce aux revenus générés par les abonnés au Blender Cloud.

Pepper and Carrot

Des personnages mignons, des chats, une influence manga/anime, de l'héroic-fantasy, des clins d'œil au logiciel libre, de l'humour décalé et de la poésie dans un univers épique, des licences libres et des sources complètes, des contributions à des logiciels libres et jeux libres… David Revoy a tout pour plaire aux geeks. Ce dessinateur aux multiples talents, qui s'est fait connaître dans la communauté du libre surtout par son impressionnant travail de concept artist sur les trois derniers Open Movies de la Blender Foundation (Sintel, Tears of Steel et le projet Gooseberry), s'est lancé l'année dernière dans la réalisation d'un webcomic libre, "Pepper & Carrot". Celui-ci met en scène les aventures décalées de Pepper, une petite sorcière courageuse et casse-cou, mais qui a tendance à sous-estimer ses capacités, et de Carrot, son chat à l'intelligence quasi-humaine, mais éternel esclave de ses instincts, dans l'univers féérique du Royaume d'Hereva, avec ses villes volantes, ses fées, ses phœnix, ses dragons-vaches, ses canards-drakes et ses sorcières rivales…

Pepper&Carrot logo

Séduit par les valeurs humanistes de l'art libre, David Revoy compte bien faire de Pepper & Carrot son projet principal, et en vivre. En mars 2015, sa campagne sur Patreon atteignait son premier jalon de 900 $ par nouvel épisode, David Revoy essayant désormais de se tenir à un nouvel épisode par mois (en plus des artworks et des tutoriels dont il nous gratifie chaque semaine). Le nombre de fans de Pepper & Carrot ne cesse d'augmenter, et David Revoy dispose désormais de presque 300 mécènes réguliers. On est donc tout à fait en droit d'espérer que la campagne atteigne ses jalons suivants, qui permettraient à l'auteur de produire plus d'épisodes, d'accélérer leur rythme de création, et, à partir de 8 000 $ par nouvel épisode, de rendre possible la création d'épisodes d'animation de Pepper & Carrot ! À partir de 12 000 $ par nouvel épisode, il est même question d'ouvrir un studio d'animation dédié à la création d'une série animée mettant en scène nos deux héros !

Tableau récapitulatif

Perdu ? Voici un petit tableau récapitulatif résumant les caractéristiques des différents projets :

Tableau récapitulatif v2

  • # Bonne chance à eux

    Posté par . Évalué à -10.

    Je leur souhaite bonne chance car c'est quand meme difficile de se frotter aux limitations dont souffrent les logiciels libre , parce que pour une utilisation personnel ça passe , mais pour faire quelque chose de pro et de propre je vois mal comment on pourrait se passer de certains logiciels pro propriétaire comme l'Adobe Creative Suite qui a des décennies d'avance sur ses équivalents libre il faut bien l'avouer.

    • [^] # Re: Bonne chance à eux

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      2 réponses:

      1/ As-tu vu notre teaser pour ZeMarmot?
      Et les images sur notre page de film?
      Si tu ne trouves cela ni pro ni propre, alors on doit pouvoir dire cela de beaucoup de films proprios qui utilisent la suite Adobe aussi!

      D'ailleurs je parle de notre projet en particulier mais chaque projet cité ici est cool au niveau du graphisme, chacun dans son propre style.

      2/ Tu as raison que les logiciels Libres ne sont pas parfaits. Mais d'une part, c'est aussi le cas des logiciels proprios, et même s'ils sont plus avancés que pas mal de Logiciels Libres sur beaucoup de points, ils ont aussi leurs problèmes. Les utilisateurs ont souvent tendance à l'oublier, car ils se sont juste habitués aux problèmes (comme on s'habitue à tout problème, et à tout logiciel!).
      L'inverse sera vrai aussi: habitue un utilisateur à un logiciel Libre (un qui est stable. La seule chose à laquelle on ne peut décemment pas s'habituer sont les crashs et autres bugs majeurs! Quoique certains y arrivent…) et met le devant un logiciel Adobe équivalent (si existant). Il te dira que c'est de la merde.

      D'autre part il y a clairement certaines choses qui peuvent être améliorées, il ne faut pas se voiler la face; et là je vais prêcher pour ma paroisse encore, mais c'est clairement pour cette raison que je pense que les projets qui ont une composante logicielle sont les plus intéressants, car ils prévoient d'améliorer les logiciels pour tous en plus de donner un film Libre pour tous. Cela inclue tous les projets de la Fondation Blender pour sûr, peut-être aussi Tube (puisque que Bassam Kurdali est apparemment un dév dans la description plus haut, mais je ne vois qu'un seul commit de sa part sur Blender, à moins qu'il utilisait un pseudo avant?) pour la 3D; probablement Morevna pour le vectoriel car Konstantin Dmitriev était assez proche de l'équipe Synfig (en tous cas, il code un peu et fournit quelques outils et scripts à la communauté, bien que je ne crois pas qu'il soit de la core team de Synfig, à moins que je me trompe); et nous, Zemarmot pour la 2D pure, avec des améliorations continues que ce soit dans GIMP (core et plugins, 142 commits à l'heure actuelle), mais aussi ce qu'on pourra dans Blender (à l'heure actuelle 2 commits et un en attente), OpenRaster (1 commit; et une extension de spéc en préparation), du logiciel Libre custom, etc. On veut aussi améliorer le lien entre les Logiciels Libres. Comme Aryeom l'explique dans une interview, c'est un des gros problème à l'heure actuelle avec le Libre (comparé à une suite uniforme comme celle d'Adobe).

      Je vais donc résumer ma réponse (2): plutôt qu'être fataliste (et franchement même si le monde n'est pas tout rose, non il n'y a pas "des décennies d'avance"!), j'invite les gens à participer, que ce soit du code si vous êtes développeur, du design, de l'UI ou des idées de fonctionnalités si vous êtes un créatif, de la contribution financière si vous en avez les moyens, des rapports de bug qui que vous soyez, et de la pub pour les projets que vous aimez (aucune activité exclusive, n'hésitez pas à faire un peu de tout si vous pouvez!)! :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Bonne chance à eux

        Posté par . Évalué à 4.

        probablement Morevna pour le vectoriel car Konstantin Dmitriev était assez proche de l'équipe Synfig (en tous cas, il code un peu et fournit quelques outils et scripts à la communauté, bien que je ne crois pas qu'il soit de la core team de Synfig, à moins que je me trompe)

        Un petite précision s'impose … Konstantin Dmitriev est depuis plusieurs années un des contributeurs principal au code de Synfig. Depuis plus d'un ans, il est le mainteneur du projet et donc fabrique les binaires pour les différentes plateformes … en fait, il fait tellement de choses sur synfig que j'aurais du mal a tout citer.

        • [^] # Re: Bonne chance à eux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ok. Je connais en fait relativement bien Konstantin car je l'ai rencontré au LGM de Madrid en 2013, et on a un peu traîné ensemble à ce moment là. Depuis je suis en contact régulier avec lui par email.
          Je savais qu'il avait des liens forts avec Synfig, mais je ne savais pas exactement à quel point au niveau code (à LGM, il y avait d'autres développeurs qui à l'époque m'apparaissait comme les dévs core, du moins c'est ce que je comprenais). Je ne savais même pas qu'il en était devenu mainteneur!

          En plus comme je ne participe pas au dév, ni même n'utilise vraiment Synfig (c'est peut-être une erreur d'ailleurs! On aimerait bien s'essayer au vectoriel un de ces 4. Ce jour là, on s'essaiera à Synfig :P), mais suis tout cela de loin (par les news du logiciel et de Morevna essentiellement) j'avais pas réalisé.

          Ok maintenant je sais! :-)

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Bonne chance à eux

      Posté par . Évalué à 0.

      Qui veut encore investir le pNB d1 ays africain dans des films à effets spéciaux ? Le divertissement nous aura bientôt mithridatisé, et mithidratisé le REEEL.
      L art n a rien à voir avec le vernis, bordel !
      Retrouvez donc votre chemin : C est le monde lui-même qui est encore à créer !
      L imagination au pouvoir n était pas qu un slogan mais une proposition de stratégie collective - que bien peu de monde a entendu..

      Mort au cinéma commercial ! Vive la création vivante !

      https://dl.dropboxusercontent.com/u/64958284/IciEtLaEnDirectDeLaLune.avi

      [fait avec kdenlive]

  • # Superbe tableau

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bravo pour le tableau, où on a une bonne vision de ce qui est libre, "avec code" ou pas, et surtout la partie qu'on oublie un peu trop facilement (l'audio en non libre, ce qui rend l'oeuvre entière non libre, seule une partie est alors libre alors que la pub dit que c'est libre sous-entendant tout).

  • # licence audio

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'avais beaucoup entendu parler des problèmes de licence sur la partie audio des projets de la fondation Blender, mais en cherchant je ne trouve pas la licence non libre de l'audio diffusé alors que le tableau dit "pistes musicales non libres".

    https://mango.blender.org/sharing/
    "Excluded from the Creative Commons license is: all logos on this website (including Blender logo, Mango logo, Creative Commons logo, sponsor logos) and associated trademarks. Excluded is also material that’s clearly not resulting from the Mango project, such as magazine covers."

    sous-entendrait que l'audio distribué est en CC-BY?
    Où peut-on trouver la licence des "pistes musicales non libres"?

    • [^] # Re: licence audio

      Posté par . Évalué à 4.

      Je peux me tromper, mais pour moi ce qui était reproché à l'audio des projets Blender, c'était de ne pas être réalisé avec des logiciels libre (quoique pour Elephant Dream la piste n'était peut-être même pas libre elle-même, ça me dit confusément quelque-chose).

    • [^] # Re: licence audio

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Une recherche sur le web pour le projet Mango: https://mango.blender.org/production/soundtrack-files-released/

      Pour résumer, c'est du CC by-nd. Apparemment le compositeur Joram Letwory laisse aussi un message disant que la raison principale est qu'il a utilisé des sons de biblios commerciales qui n'autorisent pas le remix.
      Il dit aussi que si on a vraiment besoin de couper les musiques pour une raison ou une autre, on peut le contacter et il écrira une permission personnalisée incluant les restrictions qui lui sont appliquées par ces banques de son (donc apparemment il a le droit de faire du cas par cas, mais pas une licence autorisant les dérivatifs globalement?).

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: licence audio

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci pour le lien.
        Mais du coup, un truc que je ne comprend pas :
        http://en.wikipedia.org/wiki/File:Tears_of_Steel_1080p.webm
        Licence sans le ND.
        Mais à ma connaissance, une seul bout en ND, et tout devient ND (car on ne peut pas modifier un bout et il faut bien l'indiquer).
        Tel que je le comprend, Wikipedia me dit "tout est en libre" mais la tu me dis que non.

        Je suis perdu… quand je télécharge la vidéo sur Wikipedia (par exemple), est-ce en ND ou pas?

        • [^] # Re: licence audio

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu peux extraire la bande-son de la vidéo, et la publier sous CC By, par contre si tu va télécharger les pistes musicales non-mixées sur le site du projet, celles-ci sont sous CC By-ND.

          splash!

          • [^] # Re: licence audio

            Posté par . Évalué à 3.

            non-mixées

            C'est à dire juste la musique, sans les dialogues, bruitages, etc.

            splash!

          • [^] # Re: licence audio

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tu peux extraire la bande-son de la vidéo, et la publier sous CC By, par contre si tu va télécharger les pistes musicales non-mixées sur le site du projet, celles-ci sont sous CC By-ND.

            Si la version mixée est sous CC-BY, j'extrais la bande-son, que j'arrive par je ne sais quel outil (théorie, et encore j'imagine qu'en aillant tous les autres sources c'est faisable d'enlever ces autres sources en appliquant l'inverse des autres sources) à différencier les pistes musicales pour reproduire exactement les pistes musicales non-mixées, celles-ci seront alors en CC-By alors que le même contenu est originellement en CC-ND. J'avoue avoir du mal à imaginer comment "défaire" le mix suffit à rendre la musique originellement ND non ND…

            • [^] # Re: licence audio

              Posté par . Évalué à 2.

              Si je comprends bien, si tu utilises les autres sources pour appliquer ton inverse tu en deviens un dérivé et donc tu ne respectes pas le -ND. Donc tu ne peux pas obtenir ces sources en CC-By sauf à avoir un algo qui sépare les sources sans connaissance extérieure (ce qui est potentiellement faisable, mais pas de manière exacte).

              • [^] # Re: licence audio

                Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/06/15 à 18:34.

                si tu utilises les autres sources pour appliquer ton inverse tu en deviens un dérivé et donc tu ne respectes pas le -ND.

                Les autres source sont sans ND. Donc pas ND minus pas ND ne peut pas donner ND.

                Donc tu ne peux pas obtenir ces sources en CC-By sauf à avoir un algo qui sépare les sources sans connaissance extérieure (

                Je trouve toujours surprenant qu'on me donne le droit non ND sur un résultat tout en me disant que la source de la source ne veut pas sans ND.
                Psychologiquement, je n'arrive pas à voir la logique dans l'histoire : si la personne peut faire une oeuvre combinée sans ND, c'est qu'elle a eu l'autorisation "upstream" non? Et l'auteur dit qu'il n'a pas l'autorisation.

                Vous êtes sûr que la piste audio telle qu'elle est dans le "livrable" est sans ND et c'est logique pour vous?

                • [^] # Re: licence audio

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Ok je suis un peu perdu sur quelle source est sous quelle license là.

                  De ce que j'avais compris, il y a des fichiers audio non mixés A qui sont sous CC-By-ND, et un fichier final B créé à partir de ces sources, mais sous license CC-By. Pour le possesseur du copyright sur les sources audio A, il n'y a aucun problème à donner une license moins restrictive sur le fichier final B, il fait à peu près ce qu'il veut.

                  Si tu extrais la piste audio du film B, elle est bien sous license CC-By. Si tu arrives à en extraire les différentes sources dans un process au cours duquel tu n'as aucune connaissance des sources originales A (eg en clean room), tu auras un résultat C sous license CC-By, quelle que soit la license des sources originales A.

                  Si par contre tu as connaissance des sources originales A, rien n'est clair et on pourrait dire que tu crées une oeuvre dérivée D de ces sources A.

                  Après peut-être que j'ai mal compris la situation et que mon raisonnement ne s'applique pas.

                • [^] # Re: licence audio

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Le mec qui fait les musiques est pas un libriste convaincu.
                  Il a donné l’autorisation d’utilisation de ses musiques dans le court-métrage sous licence libre, mais lui les distribue en ND.
                  Tu peux refaire des bouts libres à partir de la bande audio du court-métrage, mais tu n’auras pas les chansons en entier, juste les parties qui sont utilisées dans le court-métrage.

          • [^] # Re: licence audio

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Est-ce que c'est sûr? Parce que si la licence des banques de son lui donne le droit de mixer mais lui interdit de redonner le droit aux gens de mixer, alors j'ai du mal à voir comment ce que tu dis est possible.

            N'est-ce pas plutôt que la vidéo et le son sont en CC-by et la musique en CC by-nd, et c'est tout? On peut les considérer comme des œuvres agrégées, et non une œuvre unique, dans ce cas. Donc les gens ont le droit de modifier l'image et le son, mais pas les musiques, tout simplement.

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: licence audio

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ce qui m’intéresse, c'est de savoir si on peut dire "l'oeuvre est libre" quand une partie, même petite, est non libre.
              En exemple, la FSF hurle que ça ne le fait pas si une logiciel GPL a un petit truc non libre (la partie DRM), et la je vois mal dire avoir le droit de "modifier l'oeuvre" si une partie m'est interdite.
              bref, la vidéo et les bruitages sont libres, super, mais l'oeuvre finale peut-elle être considérée comme libre? Si oui, à partir de quel niveau devons-nous arrêter de dire que l'oeuvre est libre? (la musique est non libre mais on peut dire "cool c'est libre", mais alors pourquoi pas dire que ces t cool c'est libre si l'audio entier est non libre? et ensuite, si un peu de vidéo est non libre?)

              • [^] # Re: licence audio

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est une simple question de logique. Il me semble que lorsqu'une partie du tout n'est pas libre, on ne peut pas dire que le tout est libre.

                Tu ne peux pas dire que "l'oeuvre est libre", et ensuite ajouter, "mais pas ceci, et pas cela"… Généralement, quand on dit "l'oeuvre", on parle de son ensemble.

                • [^] # Re: licence audio

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  C'est une simple question de logique.

                  Justement, ma logique à moi est que si l'auteur le veut, il peut filer le source sans ND si il fait du sans ND à la fin.
                  Et la, l'auteur dit qu'il ne peut pas, et ça, ce n'est pas logique.
                  J'aimerai bien avoir la confirmation que l'oeuvre entière est sans ND, après j'essaye de reproduire les pistes dites ND en "enlevant" tout les bruitages de l'oeuvre complète… ca me parait juste pas très logique de pouvoir faire ça.

                  Question inverse donc : comment l'auteur peut faire du sans ND si il n'a qu'un droit en ND? Ou est-ce que je comprend mal est qu'il peut faire sans ND à partir du moment où c'est remixé? Ca serait bizarre, car pour "casser" le ND il suffirait de faire un mix "musique ND + une sinusoïde" hop ça devient sans ND, et un autre enlève la sinusïode et hop plus de ND dans la piste alors identique à la version ND…

                  Désolé, mais ça me semble au contraire peu logique, ou du moins je ne comprend pas.

              • [^] # Re: licence audio

                Posté par . Évalué à 2.

                En exemple, la FSF hurle que ça ne le fait pas si une logiciel GPL a un petit truc non libre (la partie DRM), et la je vois mal dire avoir le droit de "modifier l'oeuvre" si une partie m'est interdite.

                Bof, la FSF… À l'époque de Ryzom, RMS soutenait allégrement le modèle du jeu à moteur libre et contenus propriétaires.

  • # Source

    Posté par . Évalué à 5.

    Juste par souci d'honnêteté, voici le texte original de Ton Roosendaal que j'ai plus ou moins traduit dans la dépêche :

    After the Pilot gets released, the Blender Institute will evaluate how to proceed, based on the reception and feedback they get. Although anything is still possible, it's likely that the full feature gets completed by making short episodes of 5-10 minutes using the recurring income of Blender Cloud subscribers.

    splash!

  • # DCP

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce qui manque aussi, c'est le support du codec DCP par VLC. C'est un peu la base pour faire du "cinéma" libre.

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Des avancées dans le matériel également!

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 02/06/15 à 10:47.

    Je ne résiste pas de parler également du projet Axiom qui vise à produire une caméra libre de droit. Beaucoup sont encore sceptiques mais le projet continue d'avancer.

    https://www.apertus.org/axiom

    • [^] # Re: Des avancées dans le matériel également!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Moi je ne suis pas sceptique, j'ai d'ailleurs contribué à Apertus, déjà en le promouvant (j'ai présenté le projet en conf au Libre Graphics Meeting 2013, ainsi qu'à divers autres évènements en France), ensuite en contribuant un peu de code y a quelques années, et enfin en donnant des sous lors de la campagne. :-)
      Je souhaitais originellement contribuer davantage au niveau software, mais je n'ai pas pu me créer le temps pour cela, notamment à cause de vagabondages, mais aussi pour travailler sur mes propres projets (animation surtout, dont ZeMarmot est la conclusion la plus visible!).

      J'espère toujours pouvoir acheter l'AXIOM quand il sortira (avec ma contrib, je devrais avoir accès à un modèle du premier batch!), mais je ne suis pas encore sûr si j'en aurai réellement les moyens quand cela arrivera. Cependant après ZeMarmot, on a plein de projets en tête, et on pense que notre prochain film sera un film en stopmotion. Pour cela, j'ai même déjà contribué plusieurs patchs sur Entangle, probablement le meilleur logiciel Libre (que je connaisse) pour le contrôle d'appareil photo. Mes patchs sur ce logiciel étaient en rapport avec l'animation stopmotion (correction et amélioration de l'"onion skinning", electronic shutter, etc.) et j'ai d'autre code pas encore dans master (mais le mainteneur a dit être intéressé pour quand on trouvera le temps de le peaufiner et l'intégrer mieux) pour débuter un vrai support du stopmotion dans ce super logiciel (voir: https://youtu.be/_bAzOTttYkM).
      Je pense que ma première grosse contribution, si on peut se permettre notre AXIOM sera donc d'en ajouter le support dans Entangle pour permettre à tous de le contrôler très facilement avec une UI cool depuis Linux, et notamment cela nous servirait pour faire des films de stopmotion de qualité cinéma!

      Bien sûr, tout cela, c'est le futur, et c'est si on arrive déjà à au moins financer le premier projet. Ça me paraît assez compromis autrement… On y va par étapes! Donc contribuez à ZeMarmot si vous aimez aussi la stopmotion et voulez en voir sur LinuxFR! :-)

      P.S.: car là par contre, il faut bien être clair, franchement c'est le néant en Libre! Les rares logiciels sont pas ou peu maintenus, instables au possible (crashent pour un oui ou un non), et ne prennent en général en charge que les webcams, donc v'là la qualité! C'est bien pour s'amuser, mais ensuite…

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Format Série

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Juste une petite réflexion, je ne suis pas du tout de la partie, mais ne serait-il pas plus viable, plutôt que de s'attaquer à des films de faire des séries avec de petits épisodes ? (genre 20 minutes ou même quelques minutes pour des dessins animés - j'ai pour exemple peppa pig ou grabouillon ou encore la série moot moot)

    • [^] # Re: Format Série

      Posté par . Évalué à 5.

      Certains sont justement sur Patreon (qui permet de soutenir indéfiniment une production), et au format série (comme lunatics).

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Format Série

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est l'idée derrière Morevna et Lunatics, et peut-être que le projet Gooseberry suivra cette voie-là (une affiche vient d'être publiée pour le pilote avec pour titre "Cosmos Laundromat: first cycle"). Après, qu'il s'agisse d'une série, d'un court métrage ou d'un long métrage, un film de cette qualité ça coûte de toute façon très cher.

      splash!

  • # Caminandes

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Petit oubli, sauf erreur l'épisode 2 de Caminandes a également été produit par la fondation Blender, ce serait dommage de laisser de côté ce mignon lama: http://www.caminandes.com/ (l'épisode 1 a également été fait avec Blender et le tout est sous CC Attribution).

    En tout cas c'est assez excitant de voir tout ça. J'ai revu récemment Tears of steel, c'est quand même très très impressionnant ce qu'on peut faire aujourd'hui (enfin en 2012 pour celui ci) avec du libre.

    On voit aussi bien le problème du financement de ce genre d'œuvres, à rapprocher sans doute des difficultés pour le cinéma d'auteur.

    • [^] # Re: Caminandes

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est exact, le projet Gooseberry est le 5ème Open Movie Project mais le 6ème court-métrage de la Blender Foundation. À noter que la plupart des gens qui ont travaillé sur les épisodes 1 et 2 de Caminandes (Pablo Vasquez, Francesco Siddi…) sont dans l'équipe de Gooseberry.

      splash!

  • # Petit "documentaire" ...

    Posté par . Évalué à 6.

    Bon,
    j'ai hésité à écrire ça vu le sujet et les "mastodontes" dont il est question … c'est petit, c'est tout petit mais bon comme c'est un peu dans le même sujet à savoir vidéo libre je me permet de vous signaler ma modeste contribution: http://abcd.abuledu.org/six-minutes-pour-la-mer-rouge/

    Au départ un petit film de 3 minutes puis de fil en aiguille tout un site qui est encore en cours de construction …

    a+
    Éric

    • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      un commentaire pour signaler que chez moi avec le lecteur intégré a la page web (dans "regarder le film donc") je n'ai pas de son, aucun soucis avec les fichier en disponibles en téléchargement. Peut être un plugin manquant chez moi mais je n'ai pas ce soucis avec flash ou html5 sur les autres sites ;)

      • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Salut,
        intéressant car il s'agit alors d'un bug ou d'un pb sur la plate-forme qu'on utilise fondée sur http://cumulusclips.org/

        Peux tu m'en dire plus : os, navigateur, version ?

        C'est peut-être juste une erreur de détection du navigateur dans cumulus qui fait qu'on expédie le "mauvais format" de fichier …

        Est-ce que t'a le son sur le flux d'origine : http://videos.abuledu.org/videos/30/6-minutes-pour-vous-faire-aimer-la-mer-rouge-/ et sur la vidéo hébergée chez viméo https://vimeo.com/117935977 ?

        Pardon pour toutes ces questions mais comme on est en pré-phase de lancement toute remarque technique nous permettra de corriger le tir avant que des écoles ne s'y baladent et rencontrent le même pb …

        Merci
        Éric

        • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

          Posté par . Évalué à 4.

          Effectivement, si ce film a été fait en 2015, il aurait tout à fait pu avoir sa place dans la dépêche ! Le monde de la culture libre est malheureusement très discret et il est difficile de se tenir au courant des nouvelles initiatives. C'est aussi l'un des buts d'articles comme celui-ci : faire connaître des projets aux linuxfriens malchanceux qui ne les connaîtraient pas encore, et inciter les gens à parler des projets dont les rédacteurs de la dépêche n'ont pas la chance d'être au courant !

          On fera certainement un récapitulatif à la fin de l'année, une dépêche de débriefing pour dire que non, zut, finalement on s'est trompé, 2015 n'était pas l'année de la culture libre, mais bon 2016 le sera peut-être, ce qui nous permettra de sortir deux nouveaux articles l'année prochaine, et ainsi de suite, enfin comme pour l'année du Linux Desktop quoi, et on y parlera de ce film et des autres films qu'on aurait éventuellement oubliés. ;)

          splash!

        • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

          Posté par . Évalué à 0.

          re,

          alors oui aucun soucis avec le flux d'origine ou sur vimeo.

          Pour ma config: Archlinux, firefox 38.0.1-1

          En espérant que ça puisse aider, je suis disponible pour faire des tests depuis chez moi au besoin ;)

          • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Également sous Arch avec Firefox 38.0.1, et je n'ai aucun problème de mon côté. Dans about:config, media.gstreamer.enable-blacklist et media.gstreamer.enabled sont tous les deux à true (les plugins gst good, bad and ugly étant bien évidemment installés).

    • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Superbe en tout cas, et je suis impressionné par la qualité des images. Je n'ai aucune idée de ce qu'il faut pour filmer comme ça sous l'eau, mais t'as des notions ou une formation pour filmer dans ce milieu ?

      • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Salut Goffi, merci pour le commentaire, à vrai dire non je n'ai aucune formation en vidéo, audiovisuelle ou autre mais par contre j'ai passé beaucoup de temps sur ce sujet en "autoformation" depuis quelques années.

        J'ai commencé à filmer des actions "sportives" il y a quelques années avec Laurent (on a co fondé lprod.org) mais j'étais plus sur le code (cinelerra) que sur la partie "artistique". La plongée est une activité récente pour moi et j'ai eu tout de suite envie de partager avec mon entourage ce que j'ai la chance de vivre sous l'eau … et puis ce voyage en mer rouge a été un déclic, je suis passé à l'étape suivante :p

        Et surtout j'ai des amis proches qui sont vraiment critiques (dans le sens positif, ceux qui te poussent à faire mieux mieux et encore mieux) …

        À la demande de quelques uns en début d'année j'ai posté ceci qui explique un peu le making-off de ce petit film http://e.garluche.fr/index.php/post/2015/01/19/6-minutes-pour-la-Mer-Rouge-et-sa-biodiversit%C3%A9-...-Le-making-of

    • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      j'ai hésité à écrire ça vu le sujet et les "mastodontes" dont il est question … c'est petit, c'est tout petit mais bon comme c'est un peu dans le même sujet à savoir vidéo libre je me permet de vous signaler ma modeste contribution: http://abcd.abuledu.org/six-minutes-pour-la-mer-rouge/

      Oui, comme dit Goffi, je trouve ça aussi vraiment bien. Faut pas se dévaloriser comme cela!

      Si ça n'avait pas été fait en 2014, ou que la dépêche ne s'était pas appelée "2015, l'année du cinéma libre", j'aurais même dit que ça aurait eu sa place dans la liste (après tout, les documentaires aussi sont diffusés au ciné parfois!). :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 02/06/15 à 14:04.

      Je viens de regarder la vidéo, elle est excellente ! Tu as pensé à l'uploader sur Wikimedia Commons ? Elle finirait sans aucun doute dans la section MOTD (Media Of The Day), c'est typiquement le type d'œuvre qu'ils recherchent.

      Edit: Tu pourrais nous dire comment ce film se situe par-rapport au tableau donné en fin de dépêche ? Notamment la partie "Liberté et Communauté"

      splash!

      • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

        Posté par . Évalué à 7.

        Hello,
        pour commons j'hésitais du fait de la bande son en frenchi … mais bon comme tu le dis pourquoi ne pas essayer on se fait ses propres barrières ! l'export en ogv est en cours.

        Pour le tableau, voilà les infos les plus transparentes que je puisse vous communiquer:
        - vidéo libre oui : cc-by-sa
        - logiciels utilisés: tous libres, gnu/linux, libreoffice, inkscape, gimp, kdenlive, audacity, je crois avoir fait le tour
        - sources vidéos libres si vous voulez dire les rush oui, j'ai publié tous les découpages sur videos.abuledu.org à l'unité pour que les écoles puissent les recoller dans des ordres différents ou créer des compositions différentes, s'il en manque il faut le dire, j'ai pas pu pousser les 80 Go de rush "tel quel" pour une question de bande passante, stockage etc.
        - contribution à des logiciels libres :p disons que c'est mon gagne pain de développer du libre et que là on est dans le prolongement, si jamais un jour ça rapporte de faire des films libres ou des ressources éducatives libres j'aimerais bien être sur la liste
        - défrichage etc. oui c'est même l'un des premiers projets de notre "fabrique de ressources éducatives libres numériques", par contre tout est publié mais pas synthétisé, ça viendra, en bref, http://abcd.abuledu.org/ et http://videos.abuledu.org/ sont directement liés à ce projet, sans compter tout ce qui est publié sur http://data.abuledu.org/wp/?categ=&terms=six-minutes
        - communication sur l'avancement du projet : rien, j'aime pas le vaporware et donc je ne parle que ce qui existe … mais si parler du projet projet en disant "voilà ce que j'ai fait sur la mer rouge et voilà ce que je veux faire" permettrait de financer le prochain projet alors oui …
        - la musique, ce sont trois morceaux sous cc-by-sa : Grégoire Lourme - Sky Warriors, Razvan Veina - Silent Song et Grégoire Lourme - Arrivée au chateau mais je n'ai aucune idée de s'ils ont utilisés des logiciels libres pour composer tout ça :-)

        Est-ce que j'ai fait le tour ?

        • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

          Posté par . Évalué à 5.

          Excellent !

          pour commons j'hésitais du fait de la bande son en frenchi …

          Ça ne devrait poser aucun problème, il y a déjà des documentaires en français de bonne qualité sur Wikimedia Commons qui ont fini en MOTD, comme celui-ci : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Manufacture_nationale_de_S%C3%A8vres_Atelier_du_Moulin_2013.webm

          Il y a aussi tout un stock de vidéos en Néerlandais dont certaines sont déjà passées en MOTD comme celle-ci : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Demonstratie_met_Britse_hovercraft_op_het_IJsselmeer_Weeknummer,_76-22_-_Open_Beelden_-_55618.ogv

          Après tu peux mettre le texte dans la description ou faire un fichier de sous-titres, il y aura sûrement quelqu'un pour le traduire.

          splash!

        • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Wikimedia Commons accepte désormais les vidéos en WebM / VP8 (et peut être 9, à vérifier), dont la qualité est tout de même nettement meilleure qu'avec le vieux Theora.

          Et le fait qu'il y ai du français ne pose bien évidemment aucun souci. Suffira de ranger la vidéo dans la catégorie Videos in French. Tout comme tu peux également mettre Videos of 2014 et Videos from the Red Sea.

          Pour le reste, je n'y connais rien en bestioles, mais j'imagine qu'il doit falloir farfouiller dans Videos of Chordata pour pouvoir trouver les catégories adéquates relatives aux différentes espèces.

          Pour revenir sur la question de la langue, il existe également Videos needing subtitles pour signaler qu'il s'agit d'une vidéo qui nécessite d'être sous-titrée, ainsi que Timed Text qui explique comment faire. Ça serait bien de faire le français (pensons aux sourds et malentendants), ainsi qu'en anglais. Une fois l'anglais dispo, ça sera plus simple pour traduire ensuite dans tout un tas d'autres langues.

          • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            dont la qualité est tout de même nettement meilleure qu'avec le vieux Theora.

            La qualité ne dépend pas du codec : tu peux faire un fichier Theora 10x de meilleure qualité qu'un fichier VP9, tout est question de taille du fichier.
            Parler de qualité en citant que des noms de codecs, ça ne rime à rien (la qualité ne dépend pas du codec utilisé, elle dépend au mieux d'un couple codec/taille de fichier mais comme tu ne parles pas de taille ben…)

            • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Parler de qualité en citant que des noms de codecs, ça ne rime à rien

              Ça dépend, y'a des codecs qui te donnent de la merde, même avec le meilleur débit du monde et les paramètres les plus lents (Angel Potion MPEG-4 codec par exemple, ou RealVideo9 qui fait toujours du flou, ou DivX3 qui met toujours du caca, ou un codec H.264 proprio torché avec les pieds…). ;-)

              Dans l'audio, Windows Media Audio v2 (oui, le codec ACM) était bien pourri quel que soit le débit aussi.

              Et quid de CinePak, et autres vieux trucs totalement dépassés…

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Si tu me suis depuis un moment, tu peux imaginer tout le mal que je peux penser de Theora, mais une chose est sûre : il fait de la très bonne qualité si tu ne le contrains pas.

                • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je te crois sur parole pour le cas de Theora. Dans cette génération là, je préfère largement le Xvid 1.3.3 (avec adaptive masking hérité du x264 \o/ ).

                  J'avais juste quelques expériences très négatives avec des codecs auxquels j'avais pourtant donné aucune contrainte. ;-)

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              C'était implicite. On ne va pas proposer un fichier de 10 Go pour six minutes de vidéo, et il y aura donc forcément contrainte. Au final, à poids égal et avec les paramètres qui vont bien, le VP8 ou 9 proposera donc bel et bien une meilleure qualité que Theora. C'est d'ailleurs désormais le format privilégié :

              « WebM is the preferred format, but please do not convert from Ogg Theora unnecessarily, as it is also supported. »

              À leur place, je supprimerai toute référence à Theora dans leur doc, ce qui ne fait qu'embrouiller inutilement les gens. Pire encore, nombreux sont ceux qui continueront ainsi à n'importer que du Theora de mauvaise qualité.

              Bon, dans un monde idéal, la conversion se ferait côté serveur, l'utilisateur n'ayant plus besoin de s'emmerder, et on stockerai une copie du fichier d'origine pour pouvoir le réencoder dans d'éventuels futurs formats… mais j'imagine que j'en demande un peu trop :)

              • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'était implicite.

                Pour toi peut-être.
                Pas pour tout le monde. Je connais pas mal de monde qui déteste trop perdre et ils se foutent de la taille, donc "la qualité"…
                Pour être clair : ce que tu uploades en Theora peut être de meilleure qualité que ce que tu uploades en VP8/9, et ton commentaire laissait penser que le codec décide de la qualité, je précise (oui, je râle contre les mauvais usages des mots, c'est galère ensuite à "débugguer" les gens qui ne comprennent pas pourquoi leur super codec fait une mauvaise qualité alors qu'on leur a dit que ça fait "de la meilleure qualité" et qu'ils ont pris des options par défaut sans faire attention à la taille)

                On ne va pas proposer un fichier de 10 Go pour six minutes de vidéo

                Euh… ça ne fait que 200 Mbps, j'ai des fichiers à plus de 1 Gbps… (soit 40 Go pour 6 minutes). Et compressés (sinon ça ferait 16 Gpbs, soit 640 Go pour tes 6 minutes, et les 64 Gbps sont en approche soit pas loin de 10 Go… pour une seconde). Sérieusement. 10 Go pour 6 minutes, c'est petit pour certaines personnes.
                Dans quelques années, je te dirais que sauf si on a trouvé un super codec entre temps, ça serait bien de faire minimum 10 Go pour 6 minutes sinon la qualité est bof.
                Bref, juste pour dire que tu as des préjugés qui ne sont pas universels : pour certaines personnes ça peut paraitre énorme surtout quand on reste dans sa communauté, pas pour d'autres pour qui ça peut paraitre petit et sa communauté le soutiendra dans son discours.

                • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  640 Go pour tes 6 minutes

                  Ce chiffre m’étonne.

                  Donc calculs !

                  proposition A : 640 Go <=> 6 minutes
                  proposition B : 40 Go <=> 6 minutes (ouf !)

                  hypothèses :

                  • J’ignore le ratio taille occupée par l’audio/taille occupée par l’image dans les films. Disons 90 % pour l’image. Cela nous donne :

                  (A) 640 Go de vidéo * 0.9 == 576 Go d’image
                  (B) 40 Go de vidéo * 0.9 == 36 Go d’image

                  Admettons que les vidéos soient à 60 FPS :
                  (A && B) 6 minutes <=> 60 * 60 * 6 = 21 600 images

                  (A) 576 / 21 600 = 0.0266 Go = 26,6 Mo / image
                  (B) 36 / 21 600 = 0.0016 Go = 1,6 Mo / image

                  J’ai déjà croisé des images en 4500x3500 de 3,5 Mo (jpg), mais ça fait quand même 7.5 fois moins lourd que le premier chiffre obtenu. (3.5 / 26.6, ça fait 13 %, belle compression :))

                  Alors j’ai cherché un peu sur les technologies de stockage :

                  • Blu ray : 128 Go en quadruple couche, ça donne :
                    • (A) 72 secondes
                    • (B) 19 minutes
                  • HVD : 3900 Go (un disque comme ça, j’en prends soin) :
                    • (A) 36 minutes
                    • (B) ~10 heures

                  Explications possibles :
                  * Mauvais ratio vidéo / image (mais après tout, un.flac de trois ou quatre minutes doit peser dans les 30 Mo, donc pas sûr que ça vienne de là)
                  * Les images non traitées sont très lourdes avant traitement/compression/encodage

                  Mes chiffres sont un peu incohérents tu en conviendras, alors j’aimerais bien avoir plus d’informations sur le genre de vidéo que tu stockes, leurs générations, leurs qualités et leurs utilisations.
                  En fait, ce n’est pas ton chiffre de 40 go <=> 6 minutes qui m’étonne (encore que) mais le ratio entre 640 Go/40 Go qui est de 16 :O
                  On dirait que tu a un format d’entrée qui une fois compressé à 13 % reste quelque chose de tout à fait respectable. :O
                  Tu stockes des png 24 bits sérialisés en json, le tout en double ? :)

                  GPG fingerprint : 7C5E 1E77 299C 38ED B375 A35A 3AEB C4EE FF16 8EA3

                  • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Ce chiffre m’étonne.
                    Donc calculs !

                    Jouons un peu.

                    J’ignore le ratio taille occupée par l’audio/taille occupée par l’image dans les films.

                    J'ai parlé que de vidéo, l'audio c'est en plus (mais pas grand chose, au pire 24 canaux de 24 bits à 192 kHz, que :) 100 Mbps, mais j'en ai encore jamais vu, ou 10 langues en 7.1 plus classique)

                    J’ai déjà croisé des images en 4500x3500 de 3,5 Mo (jpg)

                    3 dernières lettres : beurk.

                    Alors j’ai cherché un peu sur les technologies de stockage : (…)

                    jamais vu de HVD, par contre des LTO de 2.5 To c'est d'un classique… (et le 6.4 To par cassette sont en approche)

                    Bon, faisons rapide : UHD 4K
                    3940 (largeur) x 2160 (hauteur) x 32 bits (10 bits/couleur + 2 de padding) x 60 images par seconde = 16 Gbps. pendant 6x60 secondes, divisé par 8 pour les octets, ça donne 720 Go en fait (j'avais fait à l'arrache)
                    Passons à l'UHD 8K :
                    7680 (largeur) x 4320 (hauteur) x 32 bits (10 bits/couleur + 2 de padding) x 60 images par seconde = 64 Gbps (oui, 130 Mo par image). pendant 6x60 secondes, divisé par 8 pour les octets, ça donne ~3 To pour 6 minutes.
                    C'est tout.
                    Non compressé, oui.

                    Mais quand on a une baie de 1 Po, ça va (30 heures de vidéo à ce débit si je calcule bien).

                    Tu stockes des png 24 bits sérialisés en json, le tout en double ? :)

                    Non, juste du non compressé :).
                    Bon, dans la vraie vie on compresse un peu quand même quand on a fini de travailler sur le fichier, et je n'ai vu de mes yeux que 1 To pour un film de 2 heures (donc un peu plus de 1 Gpbs) car l'UHD 8K n'est pas encore dans les chaines de production, mais ça va pas tarder… Et c'est en JPEG 2000 lossless (pas question de flinguer la qualité avec des artefacts de compression)

                    Bref, c'est juste pour dire que ce qui est implicite pour certains ne l'est pas pour d'autres même à un temps donné, ne faite pas de votre "monde" (communauté) une généralité universelle. et il y a 20 ans (souvenir avec des disque durs de 20 Mo…), vous auriez fait des grands yeux si je parlais de HD dans un Blu-ray de 50 Go, et dans 20 ans les chiffres que je donne ici vous paraitrons basiques.

          • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Bon,
            c'est fait, la vidéo est sur commons mais en 720p et de qualité très bof bof (impossible d'expédier la 1080p, trop gros ? débit trop faible ?), j'ai même produit un fichier de sous titres … merci de m'avoir donné l'envie de le faire :)

            https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Six_minutes_pour_la_mer_rouge.webm

            à voir si je trouve une solution pour expédier un fichier HQ …

            • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je n'y connais absolument rien mais si j'étais toi, j'irais demander un peu d'assistance sur irc://irc.freenode.net/#wikimedia-fr ou irc://irc.freenode.net/#wikipedia-fr-accueil

              Je sais que certains contributeurs utilisent un logiciel spécial pour uploader sur Commons, peut-être que ça gère mieux l'envoi de gros fichiers justement.

              splash!

            • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Pour les fichiers de plus de 100 Mo, il faut aller dans les préférences, onglet Import de fichiers, puis cocher la case Versements fragmentés pour les fichiers de plus de 5 Mio dans l’Assistant de téléchargement.

              Pour la conversion, sur Converting video ils indiquent :

              avconv -i input.mp4 -c:v libvpx -c:a libvorbis -b:v 4M -qmin 0 -qmax 63 output.webm

              avconv sur Debian / Ubuntu, ffmpeg sur les autres distros, il me semble. Puis le 4M c'est pour le bitrate. À adapter en fonction de la source de départ et du poids souhaité à l'arrivée.

            • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Il a un problème ce fichier, il est indiqué qu'il dure 6h25, tu as dû oublier un "00:" quelque part dans tes paramètres de conversion.

              splash!

        • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

          Posté par . Évalué à 2.

          • contribution à des logiciels libres :p disons que c'est mon gagne pain de développer du libre et que là on est dans le prolongement, si jamais un jour ça rapporte de faire des films libres ou des ressources éducatives libres j'aimerais bien être sur la liste

          Par hasard est-ce que tu utiliserais Subsurface ? :D

          splash!

          • [^] # Re: Petit "documentaire" ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Yop, utilisateur de subsurface aussi mais pas développeur, je crois avoir envoyé un micropatch à la libdivecomputer au début pour ajouter le support de mon ordi de plongée de l'époque mais rien qui casse des briques …

  • # Catalogue Ouvert du Cinéma

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.cinemaouvert.fr

    Nous sommes un laboratoire de recherche et développement sur le cinéma numérique formé autour de l’association Catalogue Ouvert du Cinéma. Nous avons pour but de créer des outils pour faciliter la diffusion du cinéma hors-circuit et indépendant. Nous avons déjà développé un logiciel de projection, une base de données de films en bêta test et travaillons actuellement sur la création d'un programme d'encodage. Dans le domaine juridique, nous avons mis en place une section de Droit dont les travaux sont accessibles librement. Vous pouvez d’ores et déjà consulter notre portail pour plus d'informations sur ces travaux et participer à nos activités en tant que membre actif de l’association, utilisateur éclairé ou même rejoindre nos partenaires… Vous trouverez également sur ce site un calendrier retraçant les étapes passées et futures. N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

  • # Updates

    Posté par . Évalué à 6.

    J'ai eu l'occasion de parler avec certains responsables des projets présentés.

    Terry Hancock et Konstantin Dmitriev se sont montrés particulièrement disponibles et enthousiastes. Lorsque j'ai fait remarquer à Terry que la texture de la robe d'Hiromi sur l'affiche de l'épisode 1 ne me convenait pas et que j'avais dû la modifier pour que l'image soit suffisamment bonne pour l'article, il a uploadé les sources HD de l'image sur son nouveau dépôt de fichiers :
    http://rs.lunatics.tv/pages/view.php?ref=227 , et j'ai pu refaire mes modifications sur le calque source, puis recomposer l'image ensuite, et voilà le résultat : http://pix.toile-libre.org/upload/original/1433270879.png

    J'ai aussi essayé de vectoriser le calque avec inkscape (potrace) mais je n'ai pas réussi à obtenir un résultat satisfaisant.

    Enfin bref, on a les sources, on modifie des trucs, on collabore, on partage, c'est cool. :)

    Konstantin Dmitriev m'a dit que si je lui trouvais de bonnes musiques libres il sortirait une nouvelle version de la démo Morevna, totalement libre cette fois. Je vais faire de mon mieux. :)

    Ton Roosendaal est content de mon article. Notre échange est resté bref : j'imagine que tout le monde doit être overbooké au Blender Institute avec la sortie imminente du Gooseberry Pilot.

    Bassam Kurdali m'a assuré que toute la partie audio de son film serait libre et faite avec des logiciels libres. En cela le projet Tube peut être rapproché du projet ZeMarmot. On peut donc mettre à jour le tableau (si un modo veut bien remplacer l'ancien par celui-ci) :

    tableau récapitulatif

    splash!

    • [^] # Re: Updates

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Corrigé, merci.

    • [^] # Re: Updates

      Posté par . Évalué à 1.

      Concernant Morevna project, et la section contribution au ll, il y a aussi la création d'un logiciel de gestion de rendus RenderChan

      • [^] # Re: Updates

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Aussi je suis en contact avec Konstantin depuis un mois. Il est intéressé par mon logiciel custom de gestion de projet d'animation et me propose d'y participer. Pour l'instant on n'a pas eu le temps de beaucoup en discuter en détail (un peu tout de même), car je suis à fond sur le financement de ZeMarmot (honnêtement je préférerais passer mon temps à coder et discuter design du logiciel avec Konstantin ou d'autres ceci dit!).

        Ça fait d'autres contributions potentielles du projet Morevna, mais bon rien n'est encore dans le marbre.

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Updates

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 03/06/15 à 12:50.

        La plupart des projets cités utilisent et contribuent à beaucoup de logiciels différents, je n'ai mis que les principaux.

        Et pour rebondir sur le commentaire de Jehan en-dessous du tien, il est intéressant de constater que les membres de ces différents projets se connaissent et collaborent : autour des films Blender/Urchn tu retrouves à peu près les mêmes noms, Terry Hancock contribue à Morevna, Konstantin Dmitriev est de ceux qui essayent de faire passer Nina Paley à Synfig, et évidemment sur les différentes campagnes tu trouves les noms des autres artistes dans la liste des donateurs, c'est assez marrant.

        splash!

    • [^] # Re: Updates

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tant qu’on parle de ce tableau, quelqu’un·e a pensé aux malvoyants? L’image ne tient déjà pas sur mon écran, ça aurait peut-être été pertinent de le présenter sous une autre forme (par exemple sous forme de liste).

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.