Discours de Fleur Pellerin sur le libre chez Mozilla à Paris

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
26
21
juin
2013
Mozilla

Le 13 juin dernier, Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du ministre français du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Économie numérique, était invitée à l'inauguration des nouveaux bureaux de Mozilla à Paris. Elle y a prononcé un discours apprécié par les participants à la manifestation, insistant sur la valeur à la fois sociale et économique du logiciel libre, et rappelant l'importance du projet Mozilla dans la promotion des standards ouverts.

Discours Fleur Pellerin

Certains n'y verront que ça, un discours, en observant que quelques jours avant le gouvernement avait largement reculé sur la question du logiciel libre à l'école. Néanmoins il nous paraît utile de rappeler que le monde est plus complexe que des 0 et des 1, qu'un ministre peut avoir une opinion qui n'est pas partagée par un autre, que parfois les conseillers ministériels prennent des initiatives sans qu'elles soient complètement en accord avec la politique de leur gouvernement, etc.

Mitchell Baker, Fleur Pellerin et Tristan Nitot au discours d'inauguration des locaux de Mozilla

Bref, réjouissons-nous de ce discours, et utilisons-le, comme nous avons pu le faire avec la « circulaire Ayrault » pour continuer de diffuser et faire progresser nos idées. Ce n'est évidemment que mon avis, j'imagine que ça n'arrêtera pas ceux qui veulent troller dans les commentaires ;).

Transcription du discours après le pli.

Madame la présidente, chère Mitchell, madame la vice-présidente, chère Debbie,

Mesdames et messieurs, il y a vingt ans un grand chercheur a, je le cite, « pris le principe d’hypertexte et l’a relié au principe du TCP et du DNS, et alors boom, ce fut le World Wide Web. »

Et en 1993, donc, le CERN, cet organisme de recherche européen qui avait inventé le Web a décidé de donner cette invention au monde, en la distribuant sous ce qu’on n’appelait pas encore une « licence libre ». Ce choix, anodin en apparence, a changé la face du monde.

Il y a 10 ans, la fondation Mozilla naissait et quelques mois plus tard, cher Tristan Nitot, vous fondiez sa branche européenne. J’imagine combien cela doit vous faire plaisir d’être ici 10 ans après, dans ce magnifique hôtel particulier du XVIIIe siècle, ancienne demeure de l’ambassadeur d’Autriche, m’avez-vous dit tout à l’heure. Mozilla Firefox, construit sur l’ancien Netscape, et œuvrant inlassablement pour promouvoir les standards du Web, a aussi changé le Web et par là la manière dont nous nous informons et dont nous innovons.

Je suis donc très fière d’inaugurer ce soir les nouveaux bureaux de la fondation Mozilla à Paris. Pourquoi être venue inaugurer ces nouveaux locaux ?

D’abord en raison des valeurs de la fondation Mozilla, et du logiciel libre. Ces valeurs, ce sont l’accès à la connaissance pour tous, la confiance ou encore l’amplification des aspects d’intérêt publics d’internet. Ce sont aussi les valeurs sociales qui portent un modèle de société vertueux, ouvert, participatif, où toute donnée est d’abord considérée comme un bien accessible au plus grand nombre, et une source de connaissances que chacun peut utiliser, améliorer, partager. Le logiciel libre, les formats ouverts, c’est enfin une communauté de personnes qui constitue un véritable patrimoine de connaissances qu’est le code, sans cesse inachevé, toujours à enrichir. Au-delà des innovations et des technologies permises par le Web, des acteurs comme Wikimedia ou la fondation Mozilla ont démontré que l’innovation et le progrès peuvent aussi passer par le partage, l’absence de propriété. C’est une victoire essentielle sur les esprits qui nous permet aujourd’hui d’avancer dans d’autres domaines : je pense à l’open innovation ou à l’open data. Je sais que Mozilla n’est pas une formation politique, mais toutes ces valeurs résonnent particulièrement doux à une ministre de gauche comme moi, et je pense que le monde politique a des choses à apprendre de cette réussite.

Par ailleurs le logiciel libre est aussi un atout décisif pour notre économie. À plus d’un titre il permet d’abord de lutter contre les phénomènes de dépendance technologique envers tous ces acteurs qui sont propriétaires de nos outils informatiques quotidiens, et est donc un véritable garant de la souveraineté numérique. De plus comme on le voit aujourd’hui, et contrairement à certaines idées reçues, le libre et l’open source sont créateurs d’emploi. Des modèles d’affaire originaux ont été créés et c’est un facteur important de productivité et de compétitivité pour les entreprises et les administrations. En effet elles peuvent ainsi mieux maîtriser leurs patrimoines respectifs et concentrer leurs efforts sur ce qui représente pour elles la valeur ajoutée. Enfin le logiciel libre remet en cause les rentes de situation, peu favorables à l’innovation, et par là-même aide à l’émergence de nouveaux champions économiques. L’émergence de Firefox et des navigateurs est emblématique de cette capacité.

La France est souvent citée comme un des pays les plus actifs au monde dans le domaine du logiciel libre. La croissance soutenue dans ce secteur le confirme. Les chiffres sont éloquents : ce marché représentait en 2011 plus de 2 milliards d’euros, soit plus de 6% de la demande de logiciels et de services informatiques. Par ailleurs, il y a là un formidable levier d’emplois, environ 10 000 supplémentaires dans les 3 ans à venir, si les estimations de croissance du marché sont confirmées. Bref, ce sont des enjeux extrêmement importants. La décision de Mozilla, un acteur mondial de référence sur le logiciel libre, de s’implanter dans ces locaux, confirme l’attractivité de Paris comme place incontournable du numérique. Elle confirme l’excellence des formations françaises dans le domaine informatique et je suis certaine que les développeurs du monde entier seront attirés par les conditions d’accueil ici, dans ces magnifiques locaux.

Mon objectif est bien sûr de renforcer encore ces atouts avec notamment le projet de quartiers numériques que nous allons créer dans une quinzaine de villes. Enfin, nous avons en France une communauté parmi les plus dynamiques dans le monde pour la conception et l’utilisation des logiciels libres, un atout à évidemment ne pas négliger. Avec les Assises de l’Entreprenariat, nous avons souhaité aller encore plus loin pour renforcer notre attractivité en mobilisant notamment toutes les compétences de France et d’ailleurs. C’est pour accompagner ce mouvement que le gouvernement travaille ardemment à la création d’un visa entrepreneur et d’un visa talent, car il est impératif d’attirer les talents créateurs du monde entier en leur offrant des conditions d’installation très rapides et simplifiées. Je dois aussi rappeler que le gouvernement prête une attention toute particulière à l’utilisation des logiciels libres. Par notre action nous visons à la renforcer. Le recours au logiciel libre est un levier d’action pour moderniser et rationaliser l’action publique.

Le Libre n’est pas toujours la bonne ou la seule solution mais la circulaire du Premier Ministre de septembre 2012 concernant l’utilisation des logiciels libres dans l’administration fixe une ligne claire sur les cas où ces types de logiciels doivent être privilégiés. Les atouts du logiciel libre sont notamment, je cite, « un moindre coût, une souplesse d’utilisation, et un levier de discussion avec les éditeurs ». Il s’agit là d’une avancée majeure pour le logiciel libre dans les systèmes d’information de l’État, qui permet d’engager de véritables politiques publiques en matière de logiciel libre et d’open source.

Pour conclure, je voudrais juste insister sur un point important que j’ai déjà évoqué mais que je tiens à marteler : l’open source est avant tout un vecteur d’innovation et de changement, un véritable gisement de productivité et de compétitivité pour les entreprises, et garantit la pérennité et l’indépendance de l’État. C’est pour cela que je souhaite que la France continue de jouer un rôle moteur dans le développement de ce secteur, et je suis sûre que la présence de Mozilla à Paris nous y aidera. J’ai parlé de 1993, de 2003, quoi de neuf en 2013 ? Cette année Mozilla lance son système d’exploitation pour mobiles et tablettes, Firefox OS, sur le même constat : promouvoir les formats ouverts et empêcher les systèmes fermés de contrôler notre environnement informatique. C’est une ambition un peu folle, mais probablement pas plus folle que de s’attaquer au marché des navigateurs qui était contrôlé à 95% par un seul acteur. Je vous souhaite donc le même succès que Firefox, et comme il sera en partie développé ici, je n’ai pas de doute sur la réussite de ce projet. Merci à tous.

discours d'inauguration des locaux de Mozilla le 13 juin 2013


Crédits: vidéo: Roberto Di Cosmo, montage de la vidéo: Stefane Fermigier, transcription du discours: Goofy, aKa, Z, Asta, Peekmo pour Framablog, photos: Florent Zara.

  • # Hein?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    dans ce magnifique hôtel particulier du XVIIIe siècle, ancienne demeure de l’ambassadeur
    d’Autriche

    C'est quoi ce délire? Bon, note pour plus tard, ne jamais donner un centime à la fondation Mozilla, ils font n'importe quoi de l'argent et ils ont prit la grosse tête…

    • [^] # Re: Hein?

      Posté par . Évalué à 10.

      « L’avantage c’est que c’est plus économique, selon Tistan Nitot, président de Mozilla France. C’est la moins chère des quatre options finalement retenues. »
      
      

      Apparemment, le fait que ce soit un bâtiment historique réduit la valeur locative (impossible de refaire la tapisserie, tout ça …)

      • [^] # Re: Hein?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Genre un hôtel particulier c'est ce qu'il y'a de moins cher à Paris?

        C'était quoi les 3 autres options qu'on rigole?

        • [^] # Re: Hein?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          1/ Louer le Ritz
          2/ racheter l'hôtel particulier de Bernard Tapie, rue des Saints-Pères
          3/ faire construire un openspace au deuxième étage de la tour Eiffel

    • [^] # Re: Hein?

      Posté par . Évalué à 9.

    • [^] # Re: Hein?

      Posté par . Évalué à 9.

      C'est quoi ce délire? Bon, note pour plus tard, ne jamais donner un centime à la fondation Mozilla, ils font n'importe quoi de l'argent et ils ont prit la grosse tête…

      C'est surtout que de l'argent, ils en ont PLEIN grâce à gougueule.
      C'est clair que quitte a donner a un projet libre, y'a des projets libres qui auront plus besoin de ton pognon que mozilla.

      • [^] # Re: Hein?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        grâce à gougueule.

        Il faut compter maintenant les partenaires à Firefox OS ;) Et ils sont pleins.

    • [^] # Re: Hein?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Pour la même surface, dans le même quartier, dans des locaux "normaux" les loyers sont plus chers. En effet, ici ils sont dans un bâtiment classé monument historique ce qui impose pas mal de restrictions (comme ne rien fixer aux murs - l'admin sys chez Mozilla en bave pour installer le réseau etc). Et c'est aussi moins cher parce qu’apparemment, le proprio ne trouvait pas de locataire pour ces lieux (à cause des restrictions à priori).

      • [^] # Re: Hein?

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 21/06/13 à 18:20.

        Oui ça se fait dans beaucoup de pays d’Europe de louer des bâtiments historiques.

        Ça coûte moins cher à l'état que du gardiennage ou de devoir retaper des locaux qui se dégradent car il ne sont pas utilisés (voir même squattés par des punks à chiens).

        La France commence à s'y mettre et ça nous fait ça de moins à payer comme impôts (voire l'exemple de la Grèce qui a pris la thune de l'Europe pour tout laisser en ruine).

      • [^] # Re: Hein?

        Posté par . Évalué à 10.

        Pour la même surface, dans le même quartier

        Et quelle est l'utilité d'être dans ce quartier précisément ? Pourquoi pas en banlieue où ce serait moins cher (mais sans doute moins «prestigieux») ou même, truc de dingue, au delà de la petite couronne ?

        • [^] # Re: Hein?

          Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 21/06/13 à 19:24.

          Il faut parfois voir grand.

          Si tu crois que la vie est faite pour vivre toujours avec des bouts de ficelles et du scotch, à quoi bon ?
          Mozilla a les moyens, et ça coûte quand même moins cher à louer apparemment, parce qu’il y a plein de contraintes. Ensuite, il faut attirer les meilleurs pour faire de belles choses, donc un cadre de vie agréable, ça compte.

          Pour une fois que le libre a des moyens, c’est bien qu’ils en profitent pour montrer qu’ils existent au lieu de se terrer au fond de leur garage (façon de parler, hein).

          C’est peut-être bête, mais c’est aussi un moyen de démontrer aux institutions et aux entreprises, toujours assez frileuses, que le libre, c’est quelque chose de porteur et d’important.

          • [^] # Re: Hein?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            un cadre de vie agréable

            Ouais, 'fin c'est Paris quand même hein. Allez en province, il parait qu'il y a plein de choses intéressantes !

            La remarque de rewind< n'est pas que dans le sens "Pourquoi faire dans le faste" mais bien "Pourquoi forcement Paris centre". C'est une question intéressante, parce que ça serait bien d’arrêter de tout mettre a Paris même. Pourquoi toujours tout concentrer ?

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par . Évalué à 5.

              Hey les mecs, il n'y a pas que Paris dans la vie. La France est plein de coin sympa à vivre

              Oui enfin rewind parlait de banlieu soit le pire des deux mondes pour tout le monde.

              Après quand tu veux attirer et faire se rencontrer des gens pointus sans avoir une grosse force de frappe ca semble pas stupide de se foutre à Paris centre (je ne suis pas parisien).

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Ouais, 'fin c'est Paris quand même hein. Allez en province, il parait qu'il y a plein de choses intéressantes !

              Déjà, bouger Mozilla en banlieue, ça implique de bouger tout les gens qui étaient la avant d'avoir les nouveaux locaux. Je suis sur que la plupart ne voulaient pas déménager. Et je suis pas sur que la proche banlieue était aussi adapté en terme de locaux pour entreprise ( avec de la place, de quoi se garer, si possible de quoi manger à midi, etc ). Y a des trucs bien sur, mais j'ai pas le sentiment que le choix soit si vaste pour une boite qui a une croissance prévue assez forte ( du style "doubler le nombre de salarié" en 1 an ).

              Et pour la banlieue un peu plus lointaine, genre Versailles ( ou est Blizzard ), ou Plaisir ( JCDecaux ), c'est chiant, surtout si tu habites aussi en banlieue et pas du même coté, car tu fait "chez toi" => "paris" => "ailleurs".

              Pour ce qui est de partir en dehors de Paris, dans le cas de Mozilla, c'est aussi pas mal d'être à coté d'un aéroport international, vu qu'il y a des gens qui viennent de l'étranger assez souvent. Le plus gros bureau en Europe de mon employeur est dans une ville ou il n'y pas de vol international sauf 1 au départ d'un aéroport perdu en banlieue de Londres, ça rajoute du coup 3 à 4h de trajet en bus depuis l'aéroport international le plus proche, plus encore 1h vers le bureau. Ça fait tout de suite 1/2j de perdu en plus de l'avion. j'ai été au bureau la bas en février, je suis parti à 10h de chez moi, décollage à 12h45, arrivée à 19h à l'hotel, pour moins de 1h de vol. Et donc tout ces jours, c'est des jours ou tes salariés bossent pas vraiment, ou pour les plus masochistes, dans des conditions pas idéales.

              Il y a la problématique de la connectivité qui coute pas un bras, ce qui réduit aussi le champ des possibles. Je doute pas que Gueret soit une ville ou Mozilla aurait pu avoir facile 50 fois la surface de Paris, ça reste pas adapté. Mozilla a sans doute besoin de la fibre

              Moi aussi, à titre personnel, ça me fait chier que tout soit à Paris. Ça me fait chier de bosser à Paris, de prendre ce foutu RER B qui me donne des envies de meurtres et j'ai pas envie de quitter ma boite pour ça, donc je serais totalement en faveur d'une meilleur répartition des boites en France. Y a plein d'initiatives sympas à Nantes, Lyon fait pas mal de choses aussi, etc.

              Mais voila, niveau événement, les gros trucs sont sur la capitale. Les conférences autour du Web, comme l'OWF, les conférences javascripts, ruby, sont sur Paris. Donc y a des chances que les devs soient la bas aussi. Y en a ailleurs qu'à Paris, je n'en doute pas, mais faut voir que ça réduit également le coup d'envoyer tes devs la bas quand ils sont déjà sur la capitale, tu payes pas d’hôtel pour eux, voir mieux, les gens partagent des chambres pour les autres qui viennent sur la capitale.
              Et le réseau ferroviaire pour le moment converge vers Paris ( même si des investissements sont fait ici et la pour éviter ça mais ça prends du temps ). Et ça, c'est important car Mozilla a aussi du monde partout en France, et il faut bien que venir au bureau ne soit pas une corvée.

              Donc ouais, c'est pourri que tout soit à Paris, et il y a une forme de dilemme du prisonnier entre tout les boites, à savoir qu'aucune ne prends le risque/cout de pas être à paris, ce qui fait qu'on a pas la masse critique ou le risque/cout n'est plus un souci.

              En temps qu'acteur du libre, le meilleur moyen de changer ça, c'est de commencer à faire moins de choses à Paris et plus ailleurs. Se déplacer pour les RMLLs, pour les journées du libre à Lyon, pour les journées Perl à Nancy, pycon.fr à Rennes ou Strasbourg, aller faire des conférences à Nantes, etc. Ou faire vivre des boites qui ne sont pas locales en prenant le service d'une boite non parisienne.
              Ou demander à faire du télétravail à son employeur, même si il refuse, car au bout d'un moment si assez de gens demandent, il va devoir garder l'idée à l'esprit et finir par céder. Voir même demander à chaque entretien d'embauche qu'on fait, toujours pour les mêmes raisons.

              Et pour les plus militants, envoyés des CVs bidons de non parisiens sur les sites d'emploi en ciblant des postes qu'on serait sur d'avoir ( ou plutot d'être contacté ), et refuser en disant "non, c'est basé à la défense, je préfère refuser", en insistant bien sur le point de pas venir à Paris, pour que le message rentre chez les ressources humaines qu'il y a des personnWtalents en dehors de Paris et que ça rends leur taf difficile d'être à Paris. Vu que les RH ralent tout le temps de pas trouver des gens compétents, ça devrait pas être trop dur de donner ce qu'ils veulent pour retirer juste sous leur nez. Et par la magie des numéros de téléphone à 2€ et des emails jetables, on peut parfaitement faire un truc en 1 après midi tout les 2/3 mois, le temps d'écumer les offres.

              Y a plein de trucs à faire en étant créatif, si c'est vraiment une priorité. Mais voila, sur le court terme,je doute que tout change de façon radicale, et que Mozilla avait sans doute plein de raison d'ouvrir un bureau à Paris au début, et à continuer à avoir un bureau par la suite.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 1.

                Et je suis pas sur que la proche banlieue était aussi adapté en terme de locaux pour entreprise ( avec de la place, de quoi se garer, si possible de quoi manger à midi, etc ).

                De quoi se garer sur les grands boulevards ? :-)
                Bon, je ne critique pas la décision de Mozilla, moi aussi je préfère bosser dans Paris qu'en banlieue (proche - si la banlieue est lointaine la question ne se pose même pas).

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  moi non plus, je ne critique ni ta décision, ni celle de la MoFo mais perso c'est c'est plutôt le contraire… Bosser à Paris ? la question ne se pose même pas.

                  Bon, c'est vrai que je suis un cul-terreux de provincial  ;-)

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 3.

                Des aeroports internationaux et de la fibre optique, y'en a ailleurs qu'a Paris…
                Et pour les conférences, faire 2h de TGV une fois par mois, c'est pas la mort.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  On préfère perdre deux heures dans les transports quotidiennement plutôt que dans le TGV mensuellement, pour avoir le plaisir de vivre dans une banlieue dortoir sans vie.

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                    pour avoir le plaisir de vivre dans une banlieue dortoir sans vie.

                    Tu as dû louper un truc dans l'histoire : la compétence des gens (et donc leur salaire).
                    Personne n'a jamais parlé que les développeurs qui vont bosser chez Mozilla vivent en banlieue.
                    (c'est quelque chose qu'il faut cacher? Pour vivre heureux il faut vivre caché, certes…)

                    Du coup, comme vous ne comprenez pas l'ensemble des demandes, forcément vous ne pouvez pas comprendre la décision finale.

          • [^] # Re: Hein?

            Posté par . Évalué à 5.

            Pour une fois que le libre a des moyens, c’est bien qu’ils en profitent pour montrer qu’ils existent au lieu de se terrer au fond de leur garage

            Hey les mecs, il n'y a pas que Paris dans la vie. La France est plein de coin sympa à vivre, tout à fait accessible en transport, et nettement moins contraignant niveau loyer que Paris et ses banlieues…

            Enfin tout ça rejoint la vaste question de l'aménagement du territoire : privilégier d'énorme métropole qui concentre tout ou décentraliser dans des villes plus petites.

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Le problème, ce n'est pas de vivre mais de travailler. Peut-être que Mozilla s'est installée à Paris pour rencontrer et travailler plus facilement des partenaires. Il fallait donc que ce soit proche des partenaires potentiels.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Il fallait donc que ce soit proche des partenaires potentiels.

                marrant quand même que finalement même une fondation dont le cœur d'activité est Internet ai besoin de contacts IRL avec ses partenaires.
                Finalement, ça me rassure.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Ce n'est pas la fondation qui a ouvert les bureaux mais la société.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              ou décentraliser dans des villes plus petites.

              Ca pose d'autres problèmes, comme attirer des profils de gens compétents qui ont besoin au minimum d'un aéroport international (ben oui, ils voyagent à travers le monde et n'ont pas envie de perdre trop de temps en transport)
              Ce n'est pas si simple et surtout pas si rentable que ça… Ca pose d'autres contraintes à l'entreprise, qui peut coûter cher (payer plus cher la personne pour qu'elle accepte de bouger dans le coin perdu, les déplacements pros sont plus chers, autant en transport qu'en temps à payer l'employé qui se déplace, accepter de ne pas avoir les compétences car personne ne vient, devoir prendre le temps de former les "locaux", etc…), bref j'en connais certains qui sont rentré à Paris "car moins cher au final" mais aussi d'autres ayant réussi leur pari de meilleure vie hors Paris l'insupportable, c'est 50/50.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 5.

                On peut prendre l'exemple de la nef, banque ethique française, qui a installé son siège social à Vaulx en Velin, dans la banlieue pas très sympa de Lyon. Il me semble qu'ils ont malgré tout trouvé deux trois personnes compétentes. :)

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 22/06/13 à 09:00.

                  Je pense que si tu compares une banque de détail à du développement "Internet", tu as un soucis sur le profilage (les attentes) des employés pour chaque métier discuté…

                  Sinon :
                  "Nef: En 2012, 242 prêts ont été accordés pour un montant total de 36 millions €." (prêt = c'est même pas un revenu, juste du prêt)
                  "Mozilla’s consolidated reported revenue for 2011 was $163M (US)"
                  Si j'en crois mes recherches rapides, il y a autant d'employés à La Nef que d'employés français de Mozilla, sachant que Mozilla France est tout petit…
                  Pas sûr que tu argumentes dans la direction que tu souhaites…

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Surtout, la Nef n'a pas besoin de profils techniquement très pointus comme c'est le cas pour Mozilla.

                    Sinon, la Nef n'est pas une banque de détail (elle n'a pas l'agrément bancaire), c'est une société financière.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 2.

                autant s'installer vers roissy alors

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 22/06/13 à 13:16.

                  Cool quand tu arrives à Orly ou en train :)

                  Le truc c'est le compromis entre être facilement accessible pour les extérieurs, et être attractif pour les salariés. Sans oublier que les profils que tu recrutes sont des CSP+ qui changent souvent de boulot. Ca joue beaucoup pour choisir ton positionnement, tu recrutes des gens qui ont les moyens, qui peuvent choisir leur employeur et qui savent qu'ils feront autre chose dans quelques temps.

                  Tu m'appelles pour me recruter, tu me dis que ta boîte est du côté de Roissy, Vélizy ou Orsay c'est tcho. Quel intérêt d'avoir les inconvénient de la RP, en étant soit dans un bled, soit avec des gros trajets pendulaires tout pourris tout en sachant qu'il faudra que je re-démennage au prochain employeur ? Si j'ai le choix ? Par contre tu me feras peut être me déplacer pour un salaire qui me permet de maintenir mon niveau de vie à Paris centre ou Londres Zone 1/2 etc.

                  D'ailleurs je sais pas si quelqu'un sur place peut confirmer, mais on m'a dit qu'il y avait un mouvement de recentralisation vers San Francisco en ce moment. Ca permet d'avoir un avantage pour recruter des jeunes d'être dans SF plutôt que dans la vallée où c'est mort.

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Personnellement je suis à Orsay, et vu la zone de Courtaboeuf qui contient énormément d'entreprises à moins de 10km de chez moi, je ne vois pas le problème.
                    Orly est à 30min en passant par le RER B + Orlyval.
                    Je travaille à Palaiseau sur le campus polytechnique et j'y vais à pied depuis Orsay c'est un cadre très agréable et pas trop pollué

                    Pourrais tu expliquer quel problème vois tu à Orsay ?

                    CNRS & UNIX-Experience

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Aucune volonté particulière de recentralisation. Juste, pas mal d'employés de Mountain View (et d'ailleurs !) ont envie d'y aller, et pas mal de nouvelles embauches aussi sur place, ça fait que le bureau de San Francisco s'est pas mal agrandi, de façon assez naturelle finalement.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 7.

                Je suppose qu'ils ont bien du peser le pour et le contre dans la décision. Mais je pensais par exemple à des villes comme Strasbourg ou Lilles. ou même Nantes, Bordeau, Toulouse, Brest. Ces villes peuvent être intéressantes par rapport à Paris, en terme de prix, d'accessibilité, de qualité de vie, etc.

                Comme dit plus haut, tout est une question d'aménagement du territoire, et ce n'est pas tellement Mozilla qui est en cause, que les politiques qui favorisent la centralisation à Paris.

          • [^] # Re: Hein?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Mozilla a les moyens

            Sauf pour Thunderbird, ce mal aimé.
            Ah oui, il ne rapporte pas d'argent… Tant pis pour lui.
            Qu'on vienne pas me dire ensuite qu'il n'y a pas de but lucratif derrière Mozilla.

            Ensuite, il faut attirer les meilleurs pour faire de belles choses, donc un cadre de vie agréable, ça compte.

            Oui, c'est clair. Perso, je trouvais aussi un peu gros de faire ça, mais après réflexion, ben oui, le but est de "vendre" (aux "clients", aux employés qui ont les compétences…) et si ceux-la sont à Paris centre (car c'est le centre du monde), ben il faut faire avec.

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Mozilla a les moyens
              Sauf pour Thunderbird, ce mal aimé.
              Ah oui, il ne rapporte pas d'argent… Tant pis pour lui.
              Qu'on vienne pas me dire ensuite qu'il n'y a pas de but lucratif derrière Mozilla.

              Houlà, mon trollomètre s’affole! Mozilla continue de développer Thunderbird, ils ne lui ajoute simplement plus de nouvelles fonctionnalités (sauf si un bénévole veux le faire comme pour l’ajout de la messagerie instantanée).

              Bref faut arrêter de dire ça, ils ont simplement d’autres priorités et ça se comprend: plus de monde sur les webmails donc pas très utilisé par les particuliers, pas mal utilisé en entreprise donc il faut que ça soit stable, les protocoles pop, smtp et imap ne bougent pas contrairement à l’HTML5/CSS3/WebGL/WebCL/Javascript/etc.

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 21/06/13 à 23:42.

                ils ne lui ajoute simplement plus de nouvelles fonctionnalités

                c'est un peu le soucis… Car il y a du boulot (genre l'intégration du calendrier de manière officielle et j'en passe).

                plus de monde sur les webmails donc pas très utilisé par les particuliers

                Oui, mais en pro, ben c'est Outlook partout. Qui dit Outlook dit postes sous Windows.
                Bon, il y a aussi Microsoft Offfice qui pose problème, mais virer cet Outlook comme IE est viré serait déjà tellement agréable…

                Je comprend que ce soit une question de priorité pour ce qui est rentable, je n'ai pas de soucis avec ça, ils ne veulent pas mettre des moyens la dessus car ça rapporte pas, pas de soucis chacun fait ce qu'il veut de son fric, juste que je remarque que les méthodes sont les mêmes que dans n'importe quelle autre entité (on délaisse ce qui ne rapporte rien à court terme même si on a des sous de côté pour).

                Houlà, mon trollomètre s’affole!

                C'était le but ;-).
                J'espère que la il a explosé!

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Outlook a une version Web. Sinon, si tu veux du multiplateforme, tu prends Lotus Note.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 21/06/13 à 23:49.

                    Outlook a une version Web

                    Outlook n'a pas de version web (c'est un client, mais Exchange, leur serveur mail, propose une interface style Outllok, et clair ça poutre).
                    Sogo est dans le style pour Thunderbird, mais pas supporté par Mozilla.
                    C'est un des manques de Thunderbird : proposer une solution globale. Pour "le meilleur du web", investire dans thunderbird serait utile car on virerai le web façon interface web d'Exchange (c'est lié).

                    Et c'est dommage (mais encore une fois, je comprend complètement l'idée de ne pas financer quand on ne voit pas de rentabilité potentielle en face).

                    Sinon, si tu veux du multiplateforme, tu prends Lotus Note.

                    Je n'ai pas forcément envie de revenir 20 ans dans le passé tu sais… ;-)
                    (il y a quelqu'un ici content de Lotus de nos jours?)

                    • [^] # Re: Hein?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Outlook n'a pas de version web (c'est un client, mais Exchange, leur serveur mail, propose une interface style Outllok, et clair ça poutre).

                      C'est tellement dissocié d'Outlook que ça s'appelle Outlook Web app.

                      Sogo est dans le style pour Thunderbird, mais pas supporté par Mozilla.

                      Pourquoi ça devrait être supporté par Mozilla ? Il faut absolument que la fondation fasse concurrence à l'existant ?

                      (il y a quelqu'un ici content de Lotus de nos jours?)

                      Quand j'ai l'ai utilisé, il faisait ce qu'il fallait.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Lotus Note.

                    Mon Prumpleffer n'a même pas remué un cil.

                    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Sinon, si tu veux du multiplateforme, tu prends Lotus Note.

                    Non par pitié.. pas Lotus Notes.

                    • [^] # Re: Hein?

                      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                      C’est que le problème avec la suite Lotus? (j’ai jamais utilisé mais j’aimerais bien avoir une petite explication…)

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                      • [^] # Re: Hein?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Un exemple tout con :

                        Je veux faire une recherche. Reflexe : Ctrl + F (comme Find) => Lotus ferme. Pour faire une recherche, c'est Ctrl + R (comme Rechercher).

                        Cette idée de traduire les raccourcis claviers est la pire idée du monde. Ces raccourcis sont un standard officieux, toutes les applis ont les memes.

                        Alors oui, quand tu le sais… Bah meme quand tu le sais, tu te fais avoir une fois sur deux. Parce que contrer de vieilles habitudes, c'est pas si facile.

                        • [^] # Re: Hein?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Ha mais c'est ça ! J'ai jamais réussit à faire de recherche avec Lotus sans passer par le menu. Je comprend mieux…

                          J'utilise plus Lotus, mais pour ma culture perso, c'est comment le copier/coller ? Parce que là aussi, c'était menu contextuel obligatoire.

                          Matthieu Gautier|irc:starmad

                          • [^] # Re: Hein?

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Sur les versions que j'ai testé (7 et 8.5), ca reste Ctrl C et Ctrl V (ouf, enfin un truc standard)

                            Tu devais être sur une vraiment vieille version.

                      • [^] # Re: Hein?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Le papier cul, c'est pas terrible pour prendre des notes.

                        splash!

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    NOOOOOOOOOO !!!

                    LOTUS NOTES MUST DIE !

                    • le copier coller ne marche pas : texte, image : ça ne marche pas
                    • impossible de visualiser simplement une adresse email, voire de la copier
                    • les menus contextuels sont désastreux
                    • les boites de mise en forme sont ignobles, avec une ergonomie incompréhensible sans ergonomie
                    • les taches et TODO ne sont pas conviviales
                    • la recherche est contre intuitive et peu pertinente
                    • il n'est pas possible de trier les résultats de recherche (par exemple par date !!!)
                    • les boites de dialogues ont été écrites nativement en Klingon puis traduites automatiquement en français via le traducteur google d'il y a 5 ans
                    • faire des règles de tri et des tags, vous n'y pensez pas ? [:lol]
                    • les raccourcis clavier ahahah rire dément F5 pour rafrai… noooooonnn !!!
                    • sametime est lent, n'horodate pas les messages, ne permet pas d'ajouter/retirer simplement un contact, n'a aucune possibilité de paramétrage
                    • supprimer une réunion. oulàààà attention à ce que vous faites mon brave monsieur
                    • les options et préférences, réparties dans : Menu Fichier > Préférences > Préférences utilisateur Menu Fichier > Préférences > Préférences de site Menu Actions > Outils > Préférences Menu Actions > Outils … un tas d'options qui dépendent du contexte

                    http://larimdame.wordpress.com/2004/03/11/lotus-notes-must-die-if-youre-like-me-and-you-wo/
                    http://www.ideatoappster.com/we-all-hate-lotus-notes/
                    http://www.guardian.co.uk/technology/2006/feb/09/guardianweeklytechnologysection
                    http://www.codinghorror.com/blog/2006/02/lotus-notes-survival-of-the-unfittest.html

                    et le meilleur pour la fin : http://web.archive.org/web/20080517012852/http://lotusnotessucks.4t.com/index.html

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Bref faut arrêter de dire ça, ils ont simplement d’autres priorités et ça se comprend: plus de monde sur les webmails donc pas très utilisé
                par les particuliers, pas mal utilisé en entreprise donc il faut que ça soit stable, les protocoles pop, smtp et imap ne bougent pas
                contrairement à l’HTML5/CSS3/WebGL/WebCL/Javascript/etc.

                Off the record, un codeur de mozilla m'a dit "le code de thunderbird était quand même la plaie à maintenir" (enfin, il a employé de termes plus colorés) et pensait qu'à terme, il serait plus sage de reprendre le code du client de firefox os à la place, qui lui voit des développements nouveaux.

                À $WORK, on pense à changer TB pour Evolution d'ici quelques années, vu qu'il est supporté par la distribution qu'on utilise, alors que le support de TB sur le long terme semble mal parti ( support dans le sens "on a toujours pas l'intégration avec Zimbra" ). Mais évolution n'est pas multiplateforme.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  La vraie raison de l'abandon de Thunderbird, c'est que la mission de Mozilla, c'est de faire avancer le Web. Thunderbird rentre pas du tout dans cet objectif.

                  Après, c'est libre, s'il y avait assez d'intérêt, il y aurait des repreneurs, un fork, etc. Ça a pas l'air d'être le cas…

        • [^] # Re: Hein?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pourquoi pas en banlieue où ce serait moins cher (mais sans doute moins «prestigieux») ou même, truc de dingue, au delà de la petite couronne ?

          C'est aussi moins agréable. Pourquoi ne pas évoquer cet aspect des choses. Ce genre de réflexions frise vraiment avec le crypto-communisme de droite.

        • [^] # Re: Hein?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Mozilla est resté sur Paris car les employés de Mozilla ne sont pas que français : il faut donc un point central, avec pas trop de trajet vers un aeroport international.

          Et pas seulement pour les employés, mais aussi pour la communauté.

          Par exemple, là aujourd'hui et demain, il y a le meetup "mozfr", qui rassemble tout les contributeurs francophone, dans ces superbes locaux de Mozilla Paris. J'ai bien dit francophone, ils viennent de partout : Algérie, Sénégal, Tunisie, Suisse, Belgique, du fin fond de la France etc…

          Bref, faire venir une 40aine de personnes venant d'un peu partout vers Paris, c'est plus simple et moins cher que de les faire venir dans le Larzac.

          • [^] # Re: Hein?

            Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 22/06/13 à 10:34.

            Mozilla est resté sur Paris car les employés de Mozilla ne sont pas que français : il faut donc un point central, avec pas trop de trajet vers un aeroport international.

            Cet argument vaudrait si Mozilla s'était installé à l'est de Paris, disons à Marne-La-Vallée ou pas loin, histoire d'avoir le TGV et l'avion à côté. Mais là, au centre de Paris, c'est juste une blague de considérer qu'on est proche d'un aéroport international (CDG en l'occurrence). Le RER B met entre 30 et 35 minutes pour relier Paris. En TGV, Lille n'est qu'à 50 minutes de CDG.

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Bon, je ne connais pas Paris alors je demande. Est-ce la même chose quand on arrive pas à CDG mais qu'on est venu par Ryanair ou autre compagnie lowcost ? (vu qu'on parle de la communauté, en partie bénévole, ça me semble normal de ne pas voyager en business). Et pour le coût ? (hôtel à Lille + TGV, comparé à hôtel à Paris + RER B)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Ryanair arrive à Beauvais, et donc tu as un bus vers la porte maillot, sauf erreur de ma part. Ensuite, je sais pas si c'est beaucoup moins cher de passer par RyanAir, vu le temps de trajet en plus, le prix du bus, les horaires, etc. Parfois, prendre un vol normal, c'est pas forcément plus cher si tu prends ça à l'avance.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Parfois, prendre un vol normal, c'est pas forcément plus cher si tu prends ça à l'avance.

                  Entièrement d'accord, Ryanair n'est pas toujours moins cher, mais c'était pour donner un exemple de vol qui n'arrive pas à Charles de Gaule.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 1.

                Ça dépend du lowcost :) certains arrivent à Beauvais, c'est un peu loin. D'autres arrivent à Orly, c'est plus près de Paris. (mais finalement, les bureaux parisiens sont plus près de CDG grâce au Roissybus qui se trouve à Opéra à 10 minutes à pied.)

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 22/06/13 à 10:53.

              c'est juste une blague

              Tu prends un seul élément de l'explication pour casser.
              Tu oublies que quand on choisit un emplacement, c'est un compromis entre plusieurs éléments.
              Et des bureaux à côté de la gare SNCF de Marne La Vallée ne sont pas donnés non plus (quand ils sont disponibles), et "loin" de Paris tous les jours (oui, les gens "in" péteux peut-être aiment être dans Paris intra-muros, faut vivre avec ou se passer de certaines personnes, plus rentable pour le projet? Pas sûr).

              En TGV, Lille n'est qu'à 50 minutes de CDG.

              Mais combien de Toulouse, Marseille, Bretagne, Beauvais (Ryanair), Orly (Easyjet)…
              Tu raisonnes toujours avec un seul élément en tête, ça ne marche pas comme ça, désolé.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à -2.

                la teleconference ça existe non
                le teletravail aussi donc je vois pas ou est le probleme

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Alors, autant ne pas louer de bureau du tout.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 2.

                Tu prends un seul élément de l'explication pour casser.

                Heu non, je rappelle le fil complet : quelqu'un s'interroge sur la manière dont sont dépensés les dons qu'il a pu faire à Mozilla. Et il constate qu'ils servent à se payer du luxe, en prétextant que «c'est le moins cher dans le quartier». Et quand on interroge sur d'autres solutions, on en revient toujours à la même chose : ce n'est pas une question de prix, mais de prestige, ce qui fonde la critique initiale. CQFD.

                Qu'on ne vienne pas dire que Mozilla s'installe là parce que «c'est pas cher», pour le pas cher il y a d'autres endroits plus appropriés, ils s'installent là pour le prestige. Ce n'est qu'un juste retour des choses que de l'admettre pour tous ceux qui ont fait un don à la fondation Mozilla, pour les informer.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  Ce n'est pas cher pour l'objectif visé. Sinon, ils auraient pu mettre 3 tentes au milieu du Sahara, ou ne pas avoir de bureau du tout, mais ce n'est pas le but non plus.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 22/06/13 à 18:04.

                  Et quand on interroge sur d'autres solutions, on en revient toujours à la même chose : ce n'est pas une question de prix, mais de prestige

                  Tu as vraiment lu le fil de discussion? Je ne pense pas… Le mieux serait de lire les réponses déjà données, pour commencer.
                  Après, si la seule chose qui t’intéresse est d'avoir des développeurs "moyens" et que tout le reste c'est du "prestige", admettons, mais pas sûr que tu fasses le même produit que Mozilla alors. Ca dépend sans doute de tes objectifs, Mozilla a des objectifs auxquels je n'adhère pas forcément complètement, mais leur choix est cohérent avec leur objectif.

                  quelqu'un s'interroge sur la manière dont sont dépensés les dons qu'il a pu faire à Mozilla.

                  Et on a déjà dit que faire un don à Mozilla n'est pas forcément le plus efficace pour le libre, Mozilla est autonome financièrement.

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je doute que l'emplacement et le prestige du lieu attire particulièrement des bons développeurs. Ce qui attire les bons développeurs, ce sont les valeurs Mozilla, et le salaire intéressant. Pour attirer des jeunes en revanche, c'est important d'être dans les endroits centraux amha.

                    • [^] # Re: Hein?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Je doute que l'emplacement et le prestige du lieu attire particulièrement des bons développeurs.

                      Ah, et pourquoi ? Tu crois que les bons développeurs ont envie de travailler dans une zone industrielle aux Ulis ?
                      Je ne sais pas si je suis un bon développeur, mais il est clair que l'emplacement est un critère primordial pour moi.

                      Quant au prestige, eh bien, de jolis locaux motivent.

                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                        • [^] # Re: Hein?

                          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 26/06/13 à 00:15.

                          Je connais des gens qui n'aiment pas le télétravail. Quant à bosser à 15 minutes à pied, c'est plus courant dans le centre d'une grande ville que dans une banlieue éloignée.

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  sur la manière dont sont dépensés les dons qu'il a pu faire à Mozilla.

                  Les dons à mozilla c'est pinuts par rapport au "chiffre d'affaire" de Mozilla (voir les rapports financiers qui sont dispos quelques parts sur le site de mozilla). Ce n'est pas avec les dons que Mozilla peut se payer des bureaux, même pourris. Donc les dons, c'est génial, mais rassurez vous, c'est pas avec ça que Mozilla se paye "du luxe". (par contre ça aide globalement, pour d'autres activités).

                  à se payer du luxe, en prétextant que «c'est le moins cher dans le quartier».

                  Ce mot "luxe" me gène. Il y a beau y avoir des dorures, ce n'est pas forcément du luxe, vu les contraintes qu'il y a pour une activité aussi technique que celle de Mozilla. Faut pas voir que la forme. Faut voir surtout le coté "qu'est ce que cela peut apporter" et oublier la déco.

                  Mozilla à Paris, ça existe depuis 10 ans. Et depuis 10 ans, Mozilla était dans des bureaux vraiment beaucoup moins sympa, toujours trop petit, que ce soit pour accueillir les employés ou les membres de la communauté. Pour chaque réunion avec la communauté, c'était obligé de louer une salle quelque part, et du coup, c'était rare (parce que ça demande plus de temps pour l'organisation, plus de restrictions sur le calendrier, plus de frais…).

                  Là on va pouvoir se voir plus souvent, sans que ça coute plus cher à Mozilla. La communauté va pouvoir mieux se développer, développer le logiciel libre, créer plus d'évènements, avec plus de monde. C'est une grande chance pour nous, contributeurs, et je pense une chance pour le logiciel libre. Je ne veux pas m'avancer, mais il est possible que ces locaux profitent aussi à d'autres communautés du libre sur Paris (un petit exemple: les soirées TupperVim qui ont lieu régulièrement dans les locaux Mozilla Paris).

                  Ce lieu est prestigieux, c'est vrai, ca a certainement joué dans la décision finale par rapport aux autres choix. Mais il faut reconnaitre que travailler, se rencontrer dans ces conditions, c'est quand même beaucoup plus sympa que dans des bureaux tristes et austères au fin fond d'une tour de la défense ou d'un entrepôt de banlieue.

                  L'argent chez Mozilla, c'est un moyen, pas un but. Mozilla en a en ce moment, elle en profite donc pour investir pour atteindre ses objectifs (au niveau du libre, du web ouvert etc…).

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Il faut pas confondre deux choses: il y a d'une part la Fondation, et d'autre part la Société. La Société est détenue à 100% par la Fondation et a donc les mêmes objectifs (améliorer le Web), mais ce sont deux budgets bien différents, et les modalités des actions sont différentes.

                  C'est bien la Société qui loue les bureaux. Si vous avez fait des dons à la Fondation, ils n'entrent pas du tout dans le loyer, mais dans des actions plutôt proches de la communauté. Je vais peut-être dire des conneries car je ne connais pas bien cette partie, mais je pense que les trajets des membres de la communauté francophone pour la rencontre de ce week-end sont justement payés par la Fondation, et donc par vous, et ça, ça me semble important de le dire. Mais la rencontre est finalement bien rendue possible grâce aux locaux payés par la Société :)

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              C'est pas surtout une question d'attractivité pour les "talents" ? C'est à dire qu'avoir un bureau au centre de Paris dans un bâtiment historique, c'est assez cool. J'imagine que Mozilla paye ses dev de manière comparable à d'autres grosse boîtes (Google, Microsoft) et que donc leurs employés ont les moyens de vivre pas trop loin du centre de Paris. C'est franchement plus attractif d'habiter dans le centre de Paris qu'en banlieue, en tout cas pour des non-parisiens.

              Et puis, il ne faut peut-être pas oublier que de l'étranger, Paris a une sacré aura touristique, comparable à Londre ou New York. Pas sûr que les autres villes françaises aient la même attractivité.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par . Évalué à 4.

                Pas sûr que les autres villes françaises aient la même attractivité.

                Pourtant, à Parthenay, ils auraient bénéficié de l'aura prestigieuse de Zeroheure.
                Et puis c'est tout près du Nombril du monde, qui est zespotetoubi.
                Stratégiquement, la MoFoFr est dans les choux, je trouve.

                Bon. Apéro.

                Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Je suis assez époustouflé par cet argument d'une mauvaise fois totale.

              Tout d'abord, 50 min reste plus important que 35 min.
              Tu ignores le trajet pour mener à la gare de Lille (ce qui est plus gênant).
              La dernière fois que j'ai pris le RER de Paris à CdG, j'ai dû payer 5 €… je n'ose imaginer le coût d'un billet TGV Lille-CdG.

              La seule fois que je suis allé à Marne-la-Vallée, j'ai évite de justesse la dépression. Jamais je n'irais travailler dans un endroit aussi mort. Plutôt retourner à la campagne, la vraie, avec des véritables villages.

              Non, Paris (villes reliées par le métro comprises) est le seul endroit correct en France pour faire vivre une activité de lobbying ou d'évangélisation.

              Il ne faut pas sous-estimer le mur économique ou psychologique de ne pas être dans Paris. Quand on dit qu'on est dans Paris, on sait qu'on aura un métro, des bus fréquents, des RER, et des gares recevant la France et au-delà, sans que cela soulève des questions pénibles.

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Tout d'abord, 50 min reste plus important que 35 min.

                Ce n'est pas beaucoup, tu ne vas pas à l'aéroport tous les jours.

                Tu ignores le trajet pour mener à la gare de Lille (ce qui est plus gênant).

                Comme le trajet pour aller à la gare à Paris ? Les gares de Lille sont au centre-ville, et desservies par les transports en commun (bus, tramway et métro).

                La dernière fois que j'ai pris le RER de Paris à CdG, j'ai dû payer 5 €…

                Ca devait être il y a longtemps. Le prix d'un trajet CDG-Paris est de 9.50€.

                Non, Paris (villes reliées par le métro comprises) est le seul endroit correct en France pour faire vivre une activité de lobbying ou d'évangélisation.

                C'est de l'évangélisation parisianiste.

                Quand on dit qu'on est dans Paris, on sait qu'on aura un métro, des bus fréquents, des RER, et des gares recevant la France et au-delà, sans que cela soulève des questions pénibles.

                Lille aussi. Par exemple.

            • [^] # Re: Hein?

              Posté par . Évalué à 2.

              Le RER B met entre 30 et 35 minutes pour relier Paris. En TGV, Lille n'est qu'à 50 minutes de CDG.

              L'exemple typique de comparaison foireuse… Le RER B est moins contraignant à prendre (pas de résa), et il passe plus souvent. Au pire, il y a aussi des taxis, si par exemple tu arrives en pleine nuit.

              Par ailleurs le RER B ne s'arrête pas qu'en un point, il dessert un certain nombre de gares. Ton TGV ne s'arrête qu'à Lille-Europe (ou Lille-Flandres).

              • [^] # Re: Hein?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                L'exemple typique de comparaison foireuse… Le RER B est moins contraignant à prendre (pas de résa), et il passe plus souvent. Au pire, il y a aussi des taxis, si par exemple tu arrives en pleine nuit.

                Tu ne prends pas l'avion tous les jours. De toutes façons, ton avion tu le réserves ? A moins que chez Mozilla on loue des jets ?

                • [^] # Re: Hein?

                  Posté par . Évalué à 0.

                  C'est quoi cette réponse à la con ? Ce n'est pas parce qu'on réserve un avion qu'il est gratuit et sans effort de réserver en plus des billets de train.
                  Je ne parle même pas du fait que les horaires ne seront pas synchro et qu'il y aura donc un temps d'attente supplémentaire par rapport à un RER qui, lui, passe toutes les 10 ou 15 minutes.

                  (mais bon, la mauvaise foi des anti-parisianistes a cessé de me surprendre.)

                  • [^] # Re: Hein?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    C'est quoi cette réponse à la con ? Ce n'est pas parce qu'on réserve un avion qu'il est gratuit et sans effort de réserver en plus des billets de train.

                    Ce que je dis, puisqu'il faut de toutes façons réserver l'avion, on peut aussi réserver le train. Et dans les entreprises, il y a souvent des assistantes qui font ça très bien si tu n'as pas le temps.

                    Je ne parle même pas du fait que les horaires ne seront pas synchro et qu'il y aura donc un temps d'attente supplémentaire par rapport à un RER qui, lui, passe toutes les 10 ou 15 minutes.

                    C'est vrai, mais encore une fois, tu ne prends pas l'avion quotidiennement. De toutes façons, ton avion ne part pas toutes les 15 minutes. Tu trouveras un train qui sera relativement pratique. Franchement, on est dans le détail.

                    (mais bon, la mauvaise foi des anti-parisianistes a cessé de me surprendre.)

                    Je suis sensible à ton amour de Paris, mais je pense que la mauvaise fois est plutôt du côté "point de salut en dehors du RER".

                    Tiens sinon, sais-tu qu'il y a un grand aéroport international à Nice ?

                    • [^] # Re: Hein?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      il y a souvent des assistantes qui font ça très bien si tu n'as pas le temps.

                      Alerte, commentaire sexiste!

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Hein?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        . En effet, ici ils sont dans un bâtiment classé monument historique ce qui impose pas mal de restrictions (comme ne rien fixer aux murs -
        l'admin sys chez Mozilla en bave pour installer le réseau etc).

        Et il va en chier pour un bout de temps sur des détails… Allez, on va dire qu'il s'agit d'un challenge visant à libérer sa créativité

    • [^] # Re: Hein?

      Posté par . Évalué à -8.

      --- " C'est quoi ce délire? Bon, note pour plus tard, ne jamais donner un centime à la fondation Mozilla, ils font n'importe quoi de l'argent et ils ont prit la grosse tête " (…)

      C'est bizarre cette remarque.
      1) l'investisseur veut souvent qu'on le mette à son niveau: respect d'un certain standing.
      2) Il est fréquent que la décision du choix de la salle soit un compromis entre ce qu'on peut payer et ce que les autres veulent que l'on paye…
      3) Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas tout ce qui est ostentatoire que l'on ne va pas en faire.
      Je n'aime pas mettre de cravate ni de smocking, mais beaucoup de situations l'exigent…

      Vous pouvez ne pas donner à Mozilla car probablement ils n'en ont pas besoin, mais sachez que les exigences des investisseurs peuvent faire basculer un projet du bon ou du mauvais côté…
      Soit on veut des sous et on se plie même un peu, soit on accepte de perdre cette manne et je ne suis pas certain que ce soit bon pour l'image du projet qui ne sera donc pas à la hauteur parce qu'il aurait promis X features lorsque dans les faits, il ne pourra pas atteindre ses objectifs parce qu'un investisseur s'est barré…

  • # A4

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du ministre français du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Économie numérique

    Comment ça doit être relou de se balader avec des cartes de visites format A4 …

    J'imagine pour ses collaborateurs : Premier stagiaire en chef du Conseiller spécial adjoint auprès de la Ministre déléguée auprès du ministre français du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Économie numérique. Ou bien PSCCSAAMDAMFRPCPMEIEN, au choix.

    • [^] # Re: A4

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Comment ça doit être relou de se balader avec des cartes de visites format A4 …

      Bah, en tant que chargée de l’innovation numérique, elle a sans doute une carte en Code_QR. C’est la mode chez les blaireaux, alors pourquoi pas chez les ministres ?

  • # Il y a les paroles et il y a les actes

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les paroles ont leur importance. Elles donnent une image, une orientation aux actes présentes et futures.
    Mais ce sont les actes qui comptent et c'est à leur lumière que l'on peut juger des paroles. Alors oui, le monde n'est pas fait que de 0 et de 1, mais ce sont les actes qui le construisent. Les paroles, quant à elles, peuvent servir aussi à endormir. Donc, elle peut toujours nous sortir de grandes paroles grandiloquentes, mais si à côté les actes de ses congénères contredisent celles-ci, elles ne servent au final à rien si ce n'est nous donner du baume au cœur.

    • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      "Cause toujours !" aurait été plus concis :)

      • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        je crois qu'avec l'arrestation et la prison ferme pour le manifestant anti-mariage, c'est devenu clairement "ferme ta gueule"

        • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

          Posté par . Évalué à 10.

          sources ?

          Vu la faune qui manifeste contre le mariage gay j'ai du mal à croire que ce soit pour le simple fait d'avoir manifesté… J'veux dire, un skin qui viole un mec avec une batte de base-ball dans une manif' homophobe anti-mariage pour tous, s'il est arrêté et enfermé c'est pas pour l'avoir fait lors d'une manif'.

          Please do not feed the trolls

          • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

            Posté par (page perso) . Évalué à -10.

            vu ta réaction, je ne vais pas perdre mon temps à citer des sources, tu as déjà ton opinion, tu es condescendant et insultant.

            En étant juste ouvert aux autres, tu devrais déjà être au courant : je ne suis pas les actualités et ne lis que presque rien sur le net, je ne suis pas homophobe et ca m'est tombé dessus sans que je ne le cherche.

            Maintenant c'était presque une boutade à "cause toujours", mais je crois que je vais également arrêter les boutades ici vu la faune qui fréquente ces lieux.

        • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Tu utilises la même technique que ceux qui viennent faire chier les tennismen à Roland Garros ou bien qui veulent honorer la mémoire de Jean Moulin : tu viens t'incruster avec ton histoire de mariage pour tous sur des topics qui n'ont rien à voir avec la choucroute ?

    • [^] # Re: Il y a les paroles et il y a les actes

      Posté par . Évalué à 10.

      Effectivement le discours est très important. Le roman 1984 le montre très bien d'ailleurs, en basant une bonne partie du contrôle de la population sur la novlangue.

      Aujourd'hui on y est, la novlangue a envahit la politique, le discours est bien souvent l'exact inverse de l'action.

  • # Le libre et l’open source sont créateurs d’emploi .....

    Posté par . Évalué à -1.

    Jz vous confie une réflexion lisant le discours j'avoue plutot politicien.
    "De plus comme on le voit aujourd’hui, et contrairement à certaines idées reçues, le libre et l’open source sont
    créateurs d’emploi".

    J'ai juste un doute… internet heu ca existe grâce au logiciel libre … ?
    Je ne vous fais pas l'affront de parler d'apache, sendmail etc …
    Google , derrière c'est du linux qui tourne ?
    Facebook , php avec linux … et peut être du apache …  ?
    Sur que PRISM a ete ecrit en perl ou en python :)
    ( pour la téléphonie Android … heu on devrait pas l’appeler GNU/Linux/Android ? )

    Alors bon je sais que c'est gratuit ( dont la vertu principale est d'être libre )
    , et donc dans l'esprit d'un politique peut être que cela ne vaux rien.
    Ainsi je rectifierais sa phrase par :
    " le libre et l’open source sont a l'origine de la nouvelle révolution de nos jours, et va créer les emplois de demain."

    S'il n'y avait que du propriétaire, comment serait internet ?
    ( j'en frémis rien qu'a l'idée :) ).

  • # et un levier de discussion avec les éditeurs…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    et un levier de discussion avec les éditeurs
    
    

    Je suis le seul que ça choque de voir le libre comme un levier pour négocier des licences sur les logiciels propriétaires ? Ca fait un peu "on ne compte pas les utiliser mais c'est génial comme menace pour réduire nos factures des vrais logiciels, les non-libres"

    • [^] # Re: et un levier de discussion avec les éditeurs…

      Posté par . Évalué à 3.

      Moi ça me va que certaines boîtes utilisent le libre la première fois pour faire peur à un éditeur proprio et y prennent goût.

      Même si c'est pas de prime abord une vraie reconnaissance du libre dans tous ses aspects, c'est un chemin pour y venir.

      Et, même si là aussi c'est pas ma face préférée du libre, faire baisser les prix ou diminuer les comportements d'abus de position dominante, c'est une des contributions indirectes du libre au monde de l'informatique, c'est réel aussi.

      Et accessoirement, je reconnais avoir déjà donné cet argument à un décideur pour lui bourrer du libre alors qu'il en avait rien à foutre. Prétexte utile, même au risque que finalement le libre n'entre pas si l'éditeur proprio plie.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.