Sondage Quel outil utilisez vous pour écrire ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
8
15
oct.
2013

Après avoir retourné quelques vieilles affaires j'ai retrouvé, dans la catégorie du « Matériel Scolaire », un stylo plume, objet maintenant particulier qui est dans mon esprit fortement associé au milieu scolaire et à ces instituteurs qui exigeaient cet outil. Vient alors cette question…

Licence CC-by-sa 3.0 - auteur : http://commons.wikimedia.org/wiki/User:Press-office.fc.de - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Design.jpg

Dans ce monde où le courrier passe plus souvent par SMTP que par la poste, que tout passe au numérique et que la plupart des papiers que nous avons dans les mains sortent d'une imprimante, quel outil avez-vous l'habitude ou préférez-vous utiliser pour écrire et prendre des notes ?

  • Un stylo bille :
    1276
    (42.1 %)
  • Un feutre :
    73
    (2.4 %)
  • Un crayon à papier :
    153
    (5.0 %)
  • Un porte mine ou « critérium » :
    255
    (8.4 %)
  • Un stylo plume :
    304
    (10.0 %)
  • Une vraie plume d'oiseau :
    15
    (0.5 %)
  • Un silex :
    29
    (1.0 %)
  • Un Calame :
    19
    (0.6 %)
  • Un clavier :
    487
    (16.1 %)
  • Un marteau et un burin :
    45
    (1.5 %)
  • Un sabre laser :
    110
    (3.6 %)
  • Une bombe de peinture :
    11
    (0.4 %)
  • Mes doigts :
    52
    (1.7 %)
  • Un pinceau :
    5
    (0.2 %)
  • Un arc (envoyez donc des sioux) :
    68
    (2.2 %)
  • Je n'écris jamais :
    131
    (4.3 %)

Total : 3033 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Le clavier

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Une fois coupé en biseau et trempé dans l'encre bien sûr.

  • # calame

    Posté par . Évalué à 1.

    c'est qui qui utilise un calame ? (il y a un vote pour l'instant)
    c'est pour déconner ou bien ?

    • [^] # Re: calame

      Posté par . Évalué à 10.

      Non, non, c'est réel. C'est comme ceux qui utilisent un sabre laser…

    • [^] # Re: calame

      Posté par . Évalué à 3.

      Personnellement, j'en ai déjà fabriqué et utilisé pour de la calligraphie. Mais faut reconnaître que l'encre ramollie le calame, c'est pas pratique pour faire du précis. Mais pour des polices comme quadrata ou precissus, c'est pas mal.

      M'enfin, je l'utilisait pas pour des carte postales hein ;-)

  • # roller

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Un stylo roller pour ma part.

    C'est discutable mais globalement ca reunit la facilité d'utilisation d'un stylo bille avec le confort d'un plume.

    • [^] # Re: roller

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Idem, un roller G-2 de Pilot, avec encre en gel, c'est très agréable pour écrire.

    • [^] # Re: roller

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pareil, après un peu de recherche ça semble s'appeler "stylo à bille à encre gel" donc j'ai choisi stylo à bille.

      Je dirais que ca a un bien meilleur confort qu'un stylo à plume dans la mesure ou je detruis en général la plume en quelques jours et ça devient très inconfortable :)

    • [^] # Re: roller

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 16/10/13 à 11:04.

      Pour ceux qui écrivent comme un manche, il y a aussi le stylo trottinette ;-)

  • # Stylo bille quand je peux pas utiliser un clavier

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Par-ce que je suis un gaucher qui écrit comme un cochon, du coup n'importe quoi d'autre je fais des tâches et j'en ai plein sur la main. Oui, même le crayon de papier :(

  • # Clavier puis porte-mine

    Posté par . Évalué à 1.

    En général, je préfère utiliser un clavier pour prendre des notes puis un porte-mine si le clavier n'est pas disponible ou que je dois dessiner/schématiser.

    Je suis assez particulier avec les deux. Rien ne vaut selon un clavier mécanique et un porte-mine jetable parce que je trouve qu'avec les porte-mines rechargeables on passe les trois-quarts de son temps à casser et remplacer les mines.

    • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

      Posté par . Évalué à 4.

      Je suis d'accord pour le clavier mécanique, mais pas pour le critérium.

      J'ai remarqué qu'il y a plusieurs types de critériums rechargeable, les merdes en plastoque pourrave intégral, et ceux qui ont un élément métallique rétractable.

      Pour la 1ère catégorie, oui, on pète un nombre abusé de mines. De critériums aussi d'ailleurs, et leur "gomme" ne vaut rien, mieux vaut en avoir une vraie à côté.

      Pour les second, c'est beaucoup moins vrai, et le confort d'écriture est radicalement différent, grâce à ce fameux élément métallique, qui rajoute de la longueur (oh, pas grand chose, 3 ou 4mm ressortent, mais on le sens bien) et protège la mine, qui ne ressort alors que de 1mm, à peine (et la mine ne se tord pas sur les 5mm de longueur totale du tube métallique, donc forcément pour que ça pète faut le vouloir). Ah, et leurs gommes sont utilisables.
      D'ailleurs, celui que j'ai gardé pendant une bonne dizaine d'années, que j'ai utilisé de la 1ère au BTS intensivement et de temps à autres après les études m'a lâché il y a peu… il va falloir que j'en trouve un autre aussi efficace, mais j'ai l'impression que c'est pas gagné…

      A noter que j'utilise du 0.5, pas du 0.7 ou plus, qui sont trop gros pour écrire proprement. Je sais qu'il y a plus fin, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de trouver un porte-mine pour aller avec…
      C'est la seule façon que j'ai trouvé d'avoir une écriture réellement propre, avec n'importe quel stylo je finis par avoir des pâtés, le stylo bavant. Je vous parle pas du carnage des stylo plume… (en plus c'est hyper fragile ces trucs)

      • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'ai jamais recherché de bon portemine mais si tu as plus de détails sur les portemines à élément métallique rétractable, ça m'intéresse. Est-ce que c'est ça ?

        Et je suis totalement d'accord pour les gommes. Ma préférence va d'ailleurs aux gommes blanches de marque Staedtler, qui sont ce que j'ai pu trouver de mieux en supermarché.

        Je n'écris quasiment plus proprement mais quand ça arrive, je regrette de ne plus avoir de stylo plume, l'élégance du trait me manque beaucoup lorsque je dois utiliser un stylo à bille, seul type de stylo dont je dispose parce que c'est plus pratique et moins cher donc je peux me permettre de les perdre, comme les mauvais critériums d'ailleurs.

        • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

          Posté par . Évalué à 2.

          e n'ai jamais recherché de bon portemine mais si tu as plus de détails sur les portemines à élément métallique rétractable, ça m'intéresse. Est-ce que c'est ça ?

          Ca y ressemble oui.
          Et pour les gommes, il m'est arrivé d'en trouver de bonnes, notamment sur le critérium en question.

          Je n'écris quasiment plus proprement mais quand ça arrive, je regrette de ne plus avoir de stylo plume,

          Je suis incapable d'écrire avec de l'encre. Au point qu'il m'est arrivé une fois de rédiger un contrôle de maths au critérium (j'avais oublié mon stylo…) et quand le prof me l'a rendu, il a fait 2 choses: il m'a engueulé pour ne pas avoir utilisé d'encre, et il m'a félicité parce que c'était la 1ère fois qu'il arrivait à me relire sans en chier… (ce souvenir me fait toujours sourire pour le coup)

      • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 15/10/13 à 16:50.

        Un Pentel avec le bouton d'avance de la mine situé latéralement, qu'on peut actionner avec la jointure des métacarpes du pouce. On peut avancer la mine sans changer la position du porte-mine dans la main, ou à peine. Quand on écrit beaucoup, ça fait une grande différence de confort. Je dis Pentel, vu que ce sont parmi les derniers à en fabriquer avec cette disposition.

        Les mécanismes d'avance au bout du porte-mine, c'est pénible, mais ce n'est pas le pire. Il y a ceux avec une masselotte interne et qu'il faut secouer pour faire avancer la mine. Candidats pour made by monkeys.

        • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

          Posté par . Évalué à 3.

          Un Pentel avec le bouton d'avance de la mine situé latéralement,

          Ca à l'air intéressant.

          Les mécanismes d'avance au bout du porte-mine, c'est pénible

          Je n'y vois aucun inconvénient, et je trouve ça plutôt agréable même.

          Il y a ceux avec une masselotte interne et qu'il faut secouer pour faire avancer la mine.

          OMFG… ou comment avoir l'air plus con que nature xD j'imagine bien la scène tiens… "Tu fais quoi? Tu te touches?" "Non non je sors ma mine…" paf

          • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il y a ceux avec une masselotte interne et qu'il faut secouer pour faire avancer la mine.

            OMFG… ou comment avoir l'air plus con que nature

            C'est ton point de vue. En pratique, c'est agréable quand tu écris de donner un coup de poignet pour avoir un peu de mine en plus. S'il faut faire avancer la mine de plusieurs crans, il est effectivement intéressant d'avoir un bouton en plus. J'ai un pilot comme ça : http://moonpaste.net/stmg/cgi-bin/moonwiki/wiki.cgi?school_grip qui a le double mécanisme ("pushbutton" et "shaker lead advance") et que j'aime beaucoup.

            • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

              Posté par . Évalué à 9.

              En pratique, c'est agréable quand tu écris de donner un coup de poignet pour avoir un peu de mine en plus.

              C'est vrai que c'est ben agréable un petit coup de poignet de temps en temps pis ça donne une bonne mine. :)

              splash!

      • [^] # Re: Clavier puis porte-mine

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ah ! Étant enfant j'avais eu un critérium dont on pouvait sortir la mine par un simple geste secoué du poignet (un système de ressort à l'intérieur)… malheureusement quelqu'un me l'a pris… et à la rentrée suivante il semble que le produit ne se faisait plus, et qu'il n'aurait été vendu qu'un an… En tout cas je n'en ai personnellement jamais retrouvé…

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # J'aime les stylos plumes mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'aime les stylos plumes mais le problème c'est que je n'utilise plus assez le mien et que l'encre sèche. Du coup, je prends surtout le premier crayon ou stylo qui me tombe sous la main quand je dois marquer un truc. Si je dois rédiger un mot un peu plus propre je prends un stylo roller ou je reprends mon stylo plume (plus rare).

    • [^] # Re: J'aime les stylos plumes mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pareil, d'ailleurs je rêve d'un stylo plume à capuchon étanche, qui éviterait ces désagréments.

    • [^] # Re: J'aime les stylos plumes mais...

      Posté par . Évalué à 0.

      J'aime les stylos à plume mais je ne sais pas écrire, je suis gaucher et j'ai la main lourde. Du coup la plume ne resiste pas très longtemps.
      Et de toute façon, le stylo à plume ne convient pas à mon style d'écriture "imprimé".

      • [^] # Re: J'aime les stylos plumes mais...

        Posté par . Évalué à 3.

        Personnellement, au lieu d'un stylo plume, j'utilise des sorte de stylos plume/roller de chez Auchan.
        En fait c'est des stylo à recharge tout comme un stylo plume sauf que l'embout n'est pas une plume.
        Du coup j'ai l'avantage d'une écriture bien fluide et d'un stylo à recharge, sauf avoir a faire à cet objet étrange et incompréhensible à utiliser qu'est la plume (pas solide, l'encre ne passe jamais bien,etc…) .
        C'est idiot, mais ça à été une petite révolution pour moi, la découverte de ce type de stylo.

    • [^] # Re: J'aime les stylos plumes mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour écrire avec un stylo dont l'encre a séché entre la plume mais dont la cartouche contient encore un peu d'encre : tremper la plume dans de l'eau puis tracer quelques mètres sur du papier absorbant.

  • # smartphone

    Posté par . Évalué à 2.

    Mon smartordiphone avec une appli de note parce que le nombre de notes que j'ai à prendre est très réduit et que même en tapant touchant lentement j'ai tout le temps de le faire. Et comme il est toujours par la je ne vois pas l'intérêt de prendre un autre outil.

    Je prends un bloc et un stylo si je dois faire un schéma rapidement pour quelqu'un. Par contre en général je le sauve immédiatement par une prise de photo parce que les papiers se perdent trop facilement.

    • [^] # Re: smartphone

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ah oué je fais souvent ça avec mon Thinkpad Tablet, le stylet et Xournal.

      Il m'est même arrivé de rédiger de vraies lettres que j'ai imprimé ensuite avec une bonne imprimante couleur (parce qu'écrite en bleu), et avec la sensibilité à la pression qui permet d'avoir une finesse de tracé variable selon l'écriture comme en vrai, parfois on n'y voit que du feu !

      Xournal

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Typo : crayon *à* papier

    Posté par . Évalué à 4.

    Ou crayon de bois
    (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Crayon)

  • # Plume

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai un LAMY studio. Un stylo à plume avec des cartouches facilement trouvable dans le commerce. J'écris principalement en noir. Étant (jeune) prof de maths au collège, j'écris pas mal que cela soit pour préparer les cours ou bien pour corriger des copies.

    Du coup, je m'en sers aussi en info, quand je pose mes idées et que je réfléchis un peu sur les concepts et les projets d'info qui m'intéressent.

    C'est moins pratique qu'un bon bic (j'en ai également sur moi) mais l'avantage de l'encre est d'avoir un rendu plus agréable à l’œil selon moi.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

    • [^] # Re: Plume

      Posté par . Évalué à 8.

      mais l'avantage de l'encre est d'avoir un rendu plus agréable à l’œil selon moi.

      Eh bien écoute, je suis gaucher et je ne vois pas du tout de quoi tu veux parler !

    • [^] # Re: Plume

      Posté par . Évalué à 2.

      Je m'efforce d'utiliser la plume pour le courrier personnel. Je trouve que c'est une marque d'attention. Effectivement, ça a un charme :-)

      Du coup, pour pas qu'il sèche, il m'arrive de l'utiliser de temps en temps pour des gribouilles ;-)

  • # Clavier, stylo-plume mais…

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Essentiellement un clavier, un stylo à plume lorsque je veux écrire à quelqu'un sur papier, parce que je trouve le résultat plus élégant qu'avec un stylo à bille. Problèmes :

    1. l'encre sèche, au point de vider entièrement une cartouche en un mois de non utilisation ;
    2. je suis gaucher.

    L'inconvénient d'être gaucher donc, c'est qu'on écrit en poussant la mine, la pointe ou la plume sur le papier, là où les droitiers écrivent en tirant. Résultat, tout s'use plus vite :

    • les stylos à bille et à encre épaisse — genre Bic jetables — tiennent assez longtemps mais ça ne donne pas une grande qualité d'écriture ;
    • les stylos à bille et à encre fluide — genre Pilot — cessent franchement d'écrire bien avant d'être vides, la bille usée se coinçant ;
    • les stylos à grosse bille — genre Pentel — se coincent très, très rapidement ;
    • les stylos à plume s'usent vite, le trait devenant plus épais…
    • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

      Posté par . Évalué à 2.

      Résultat, tout s'use plus vite :

      Y compris les mines de critérium? J'ai un doute la :p

      • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Non, pour les crayons ça ne change pas grand chose en effet. Mais on ne peut pas tout écrire au crayon tout de même.

        • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

          Posté par . Évalué à 1.

          Vrai. Mais pour ça, il y a les claviers ;)

          Je blague bien sûr, mais je dois admettre ne plus beaucoup écrire, et quand je le fais c'est très souvent pour des notes et des gribouillis, donc le critérium est vraiment un outil très adapté à mon usage. Je n'écrirai pas un courrier avec, par contre, forcément.

    • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

      Posté par . Évalué à 1.

      Personne n'a conçu de stylos spécialement pour gauchers ? Autres que les stylos pour gosses avec une sorte de creux pour placer la main correctement et apprendre à écrire.

      • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Le problème des gauchers, ce n'est pas le stylo, mais le sens d'écriture.

        • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui, je sais, c'est le sens d'écriture qui fait que l'on utilise en poussant. Mais à défaut de changer le système d'écriture, on peut développer des stylos destinés à être utilisé de cette manière, non ? Histoire de limiter la casse ; en plus on peut les vendre super cher histoire de se faire plein d'argent.

          • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ben, un stylo à plume en acier au chrome-vanadium, comme les pointes des tournevis, ce serait plus solide. Et plus cher.

          • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ah non, pousser est un faux problème : je pensais surtout à la main qui passe par dessus l'encre fraîche et fait baver la copie.

            • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

              Posté par . Évalué à 1.

              En recherchant vite-fait, je suis tombé sur des gauchers qui écrivent en tournant leurs feuilles à la verticale ou en diagonale pour éviter ce problème. Je ne sais pas combien de personnes font ça dans le monde réel ou si ça fait mal au poignet mais ça peut être un palliatif.

              • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui, les gauchers adaptent la méthode d'écriture à leur handicap. Par exemple, ma mère écrit avec la main recourbée par dessus la ligne d'écriture. Ce qui lui permet de voir les dernières lettres écrites et d'utiliser sa manche comme buvard :D

      • [^] # Re: Clavier, stylo-plume mais…

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Personne n'a conçu de stylos spécialement pour gauchers ?

        Dans le même ordre d'idées :
        C'est Alphonse Allais qui avait des tasses avec l'anse à droite pour les droitiers et d'autres à gauche pour les gauchers.

  • # Il manque...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    [ ] avec un Bic 4 couleurs.

    À mon avis, il mérite une catégorie à lui tout seul. C'est ce que j'utilise depuis des années, pour pouvoir faire des petits schémas avec déjà de la couleur (avant de les reprendre numériquement). C'est aussi sans doute pour passer ma frustration à l'école primaire, ou ce stylo était le mal absolu car tout les enfants en rêvaient mais les instits/profs le trouvaient trop gros pour des doigts d'enfants.

    • [^] # Re: Il manque...

      Posté par . Évalué à 3.

      Personnellement, je le trouve trop gros pour mes doigts d'adulte mais je l'adorais enfant pour les 4 couleurs sur un même stylo.

    • [^] # Re: Il manque...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est aussi sans doute pour passer ma frustration à l'école primaire, ou ce stylo était le mal absolu car tout les enfants en rêvaient mais les instits/profs le trouvaient trop gros pour des doigts d'enfants.

      Mé nan, c'est parce qu'on faisait du bruit avec! Clac clac clac clac clac clac clac…

      Et puis on pouvait les démonter, c'était super marrant! Oui oui je travaille!

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Un Pilot V5

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'aime bien les stylos à pointe tubulaire (Pilot Hi-Tecpoint).

    Ce n'est ni à bille, ni un feutre, ni une plume… Enfin c'est pas dans la liste quoi.

    • [^] # Re: Un Pilot V5

      Posté par . Évalué à 1.

      Je confirme, même si c'est plus adapté au dessin, j'ai écrit avec ça pendant ma jeunesse. Le résultat est agréable (mais moins qu'avec un bon stylo plume)

    • [^] # Re: Un Pilot V5

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le seul reproche que je fais à ces stylos, qui offrent un confort d'écriture incomparable, c'est qu'ils se vident très vite.

    • [^] # Re: Un Pilot V5

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour moi c'est un stylo à fine bille, simplement avec une encre liquide au lieu de l'encre épaisse de la plupart des stylos à bille. Très agréable à utiliser, avec un rendu d'une qualité semblable à celle d'un stylo à plume, mais malheureusement inutilisable pour un gaucher : au bout d'un quart de la réserve d'encre, soit ça ne fonctionne plus du tout soit ça bave.

      • [^] # Re: Un Pilot V5

        Posté par . Évalué à 4.

        malheureusement inutilisable pour un gaucher : au bout d'un quart de la réserve d'encre, soit ça ne fonctionne plus du tout soit ça bave.

        Je n'ai pourtant pas l'impression qu'il présente un dissymétrie dans la structure. Où est-ce lié à la manière dont les gauchers tiennent le stylo ?

        (c'est une vraie question d'un papa droitier d'un gamin gaucher)

        • [^] # Re: Un Pilot V5

          Posté par . Évalué à 4.

          Si j'ai bien compris, c'est à cause de la position de la main par rapport au papier et au sens d'écriture, qui fait utiliser les stylos en poussant et non en tirant, comme les droitiers.

  • # Tout dépend du contexte

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    En règle générale, comme le commun des mortels me trouve, au mieux, illisible, j'utilise une imprimante.
    Pour les partiels, le premier stylo à bille que je trouve (généralement un stylo commercial, mais parfois aussi un machin ramassé par terre en amphi), et je compte en général sur le décodeur spécial "professeur" pour être lu. J'aimerais bien utiliser un stylo plume, mais j'écris pas assez souvent pour éviter qu'il ne sèche trop.
    Pour soit des schémas, soit des notes à l'arrache, j'utilise donc un criterium. Un stylo plume n'y résisterait pas, et je me retrouverais avec de gros pattés.

    D'une façon générale, je préfèrerais le stylo plume, mais je n'écris pas assez souvent, et la plume est trop grosse pour mon écriture.

    Pour l'anecdote, j'ai tenté d'utiliser la plume d'oie dans ma jeunesse, que j'avais taillé moi-même. J'ai juste fait de gros pattés.

    Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Tout dépend du contexte

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      D'une façon générale, je préfèrerais le stylo plume, mais je n'écris pas assez souvent, et la plume est trop grosse pour mon écriture.

      Il y a un peu de tout question finesse de plume. Personnellement, j'étais incapable d'écrire avec les stylo plumes de mes voisins de classes (trop gras) et je ne comprenais pas comment ces stylos se vendaient et comment des élèves arrivaient à apprendre à les supporter !

      Je crois que mes parents ont toujours fait attention à ce détail qui n'est pas sans importance, pour mon plus grand bien. Il ne suffit pas de suivre bêtement la liste de fournitures scolaires (hop, un stylo plume ? check !) surtout quand le môme il va passer la majorité de son temps scolaire à gratter du papier avec. Ça mérite qu'on s'attarde plus de deux minutes au moment de l'achat pour lire les étiquettes. C'est même pas une question de prix ! :)

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Mieux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    le crayon/stylo/…etc du voisin de bureau.

  • # c'est honteux

    Posté par . Évalué à 5.

    c'est un peu honteux, mais je prend des notes sur clavier (au boulot), sur smartphone à la maison.

    Résultat, maintenant j'ai super mal au poignet et aux doigts dès que je dois écrire un texte de plus de deux ligne à la main (ca fait comme si les mouvements chauffent le poignet et le rendent douloureux…).

  • # vim

    Posté par . Évalué à 10.

    Évimdemment.

  • # Papier Carbon

    Posté par . Évalué à 1.

    Je n´écris plus beaucoup, mais vu que mes principales activités scripturales impliquent du papier carbone (en 2, 3 ou 4 épaisseurs), il n´y a pas moyen de faire autrement que d´utiliser un stylo bille classique.

    • [^] # Re: Papier Carbon

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Utiliser un accent aigu pour représenter les apostrophes provoque quelques problèmes, par exemple «n´» et «y» peuvent être séparés par un retour à la ligne. De plus, c'est un usage sémantiquement incorrect.

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Papier Carbon

        Posté par . Évalué à 3.

        Vérification faite… c'est bien un accent aigu : ´
        Il existe aussi une apostrophe courbe censée être plus correcte que l'apostrophe droite (artefact des habitudes de clavier, au même titre que la guillemet droite " et l'absence de majuscules accentuées) : ’ (c'est sur le clavier bépo). Malheureusement, par manque d'habitude, ça fait aussi bizarre de voir une telle apostrophe que de voir un accent aigu à la place de '.

        • [^] # Re: Papier Carbon

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J’utilise l’apostrophe typographique (aussi appelée apostrophe courbe) autant que possible (c’est à dire partout sauf sur mon ordiphone), grâce au Bépo (j’ai interverti les deux apostrophes).

          Par contre je ne trouve pas que l’apostrophe courbe soit bizarre. Il y a pas mal de textes où c’est utilisé (corriger automatiquement dans Wordpress ou dans les mots corrigés par le correcteur orthographique par exemple), et puis c’est moins bizarre que ´ je trouve (mais bon, question de point de vue).

          Je la trouve beaucoup plus élégante dans les titres, mais avec une taille de police classique la différence se voit assez peu (surtout dans la police sans de Windows qui ne lui rend pas du tout justice). En effet, elle ressemble à cette virgule, alors qu’avec la police DejaVu que j’utilise à titre personnel, la virgule (et donc l’apostrophe courbe qui est en fait simplement une virgule dans les airs) sont des traits en diagonales, et pas cette espèce d’infamie qui parait presque droit avec une petite police.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Papier Carbon

            Posté par . Évalué à 1.

            Ah oui, depuis ma dernière mise-à-jour, j´ai perdu l´apostrophe sur mon clavier. La touche a été remplacée par l´accent aigu, qui compose automatiquement avec la lettre suivante (clavier QWERTY US) et j´ai pas encore cherché à arranger ça.

            • [^] # Re: Papier Carbon

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Bizarre… Regarde si t'as pas un .XCompose qui te fait des misères, sinon essaie de changer de disposition.

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est un peu HS mais c'est à ça que je reconnais un bon collègue : celui qui a toujours en 2013 un stylo et une feuille de papier devant lui : il réfléchit AVANT en brouillonnant un MPD, griffonnant algos pour mettre en forme ce qu'il a dans la tête…

    Quant aux stagiaires qui n'ont même pas ce matériel indispensable, je les laisse se démerder.

    • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

      Posté par . Évalué à 10.

      Quant aux stagiaires qui n'ont même pas ce matériel indispensable, je les laisse se démerder.

      Oui, tu as raison, laisse-les dans l'erreur, après tout un stagiaire n'est pas dans une entreprise pour apprendre un métier et s'améliorer au contact de personnes ayant de l'expérience.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à -7.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si tu ne lui montres pas, il ne peut pas regarder. Tu sembles avoir des problèmes de logique de base, c'est grave.

          • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Il peut observer, poser la question toussa.

            • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              S'il ne peut regarder, observer se sauvage qui se cache sera toujours une tannée. Et on sait tous que c'est le genre de choses rédhibitoires.

              Sans compter que, bon sang, un stagiaire, il n'a jamais bossé. Il ne connait pas les codes du monde de l'entreprise, il n'ose pas ouvrir sa gueule de peur de ne laisser aucun doute sur son niveau intellectuel, etc.

              Tout le monde n'est pas capable de venir jouer les fangio et expliquer à des développeurs expérimentés qu'ils sont dans l'erreur.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -1.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ben non, justement. Si tu n'as personne pour t'apprendre à bosser, c'est difficile d'en apprendre les codes. Tout le monde n'a pas de parent cadres qui permettent de partager l'expérience de la vie de bureau.

                  Quand au fait d'être stagiaire une seule fois… tu m'excuseras, mais il y a des domaines (marketing, au hasard) où le stage est le pain quotidien pendant plusieurs années dans différentes sociétés.

                  Je ne vois pas pourquoi tu parles d'ingénieurs, on parle d'informaticiens. C'est plus large que les seuls gonflés du melon qui pissent du code parce qu'ils n'ont pas le choix.

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -4.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      On perd pas sa langue quant on franchi la porte de l'entreprise que je sache.

                      Cela dépend évidement du caractère de la personne. Mais tu pourrais faire l'effort d'imaginer qu'il y a des personnes qui ont une culture de la discrétion, qui font profil bas parce qu'ils n'aiment pas mettre les pieds dans le plat.

                      Poser des questions, c'est difficile.

                      Observer n'est pas possible quand on n'y est pas invité, à moins d'être sans éducation.

                      apprends a lire: le stage ou tu decouvres le monde du travail c'est UNE fois

                      Va t'acheter de l'empathie. J'ai mis des années à comprendre ce qu'on attendait de moi en entreprise. Et encore, c'est après avoir noué des relations amicales avec des collègues de travail qui m'ont offert des grilles de lecture au monde de l'entreprise. Et évidement, après de nombreux conflits.
                      Les gens ne se comportent pas pareillement au travail qu'en dehors. Un peu comme le comportement qu'on AFK ou sur DLFP :-D

                      qui peuvent devenir inges aussi

                      Non merci, j'aime coder.

                      • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Poser des questions, c'est difficile.
                        Franchement j'ai peut-être eu de la chances, mais dans tous les stages en entreprise que j'ai faits, la règle numéro 1 était "tu es du sang neuf et tu es là pour apprendre, tu poses toutes les questions que tu veux (techniques ou non), surtout tu ne te retiens pas. Si tu n'as pas à le savoir [technologie particulière par exemple], tu ne le sauras pas, mais pour le reste n'hésite pas."

                    • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

                      Posté par . Évalué à 4.

                      le stage ou tu decouvres le monde du travail c'est UNE fois.

                      c'est en troisième. Je ne sais pas quand se font les stages d'école d'ingé, mais c'est aux mieux 4 ans après.

                      Le second stage, tu le connais, le monde du travail.

                      woauou ! quelle efficacité dans l'apprentissage. Trêve de plaisanterie, je veux bien la recette…

                      • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Le second stage, tu le connais, le monde du travail.

                        woauou ! quelle efficacité dans l'apprentissage. Trêve de plaisanterie, je veux bien la recette…

                        C'est surtout que l'erreur est de croire que le monde du travail est un ensemble homogène et universel.
                        C'est faux. Chaque entreprise a sa culture, ses méthodes, ses rapports sociaux codés (officiellement ou officieusement). Tu ne t'adresses pas de la même façon au PDG du CAC40 qu'à celui d'une PME ou d'une start-up. Les attentes changent suivant la taille de la boîte (plus elle est petite, plus il y a de chance que tu doives être multitâche et anticiper).

                        Bref, c'est comme les rapports sociaux en dehors de l'entreprise, il faut s'adapter à chaque situation car rien n'est unique. Et apprendre ça, tu le fais toute ta vie pas avec un seul stage.

      • [^] # Re: il y a le bon informaticien et le mauvais informaticien

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/10/13 à 20:12.

        Oui, tu as raison, laisse-les dans l'erreur, après tout un stagiaire n'est pas dans une entreprise pour apprendre un métier et s'améliorer au contact de personnes ayant de l'expérience.

        Apprendre oui mais sous certaines conditions : quand je montre quelque chose, je m'attends à une prise de note. Je prends du temps à expliquer et il n'y a rien de plus énervant qu'une personne qui va demander 10 fois la même chose.

  • # Véléda ou craie

    Posté par . Évalué à 4.

    Sinon il y a le couple tableau blanc+feutre Velleda (ou tableau vert+craie).
    Bien plus pratique quand on est plusieurs participants sur une réflexion/un brouillon.

    Ah au passage, comment dire Velleda sans citer de marque ? Wikipédia propose feutre effaçable, ça me semble un peu léger.

    • [^] # Re: Véléda ou craie

      Posté par . Évalué à 3.

      Dans l'enseignement on parle de tableaux noirs ou de tableaux blancs…

    • [^] # Re: Véléda ou craie

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Wikipédia propose feutre effaçable, ça me semble un peu léger.

      Surtout que je me souviens d'un tableau où ce n'était vraiment plus effaçable et le prof avait du faire tout le cours sans pouvoir effacer ;)

      (quelqu'un avait du le laver avec un produit pas adapté sans doute)

      • [^] # Re: Véléda ou craie

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        (quelqu'un avait du le laver avec un produit pas adapté sans doute)

        Et ça je peux garantir que ça ne pardonne pas…

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Véléda ou craie

        Posté par . Évalué à 2.

        Ou alors le feutre posé sur le rebord du tableau était un feutre indélébile.
        :)

        • [^] # Re: Véléda ou craie

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En fait je crois pas, vu l'effet des vaines tentatives d'effaçage du prof, qui avait juste réussit à étaler un pâté aux couleurs improbables sur un bon quart de tableau, avant de décider qu'il ferait son cours avec les trois quarts restants (du coup on était assez vite passé en mode exercice si je me souviens bien).

          • [^] # Re: Véléda ou craie

            Posté par . Évalué à 6.

            J'ai eu le problème une fois : En arrivant dans une salle de formation, le tableau était déjà écrit et le formateur précédent n'avait pas eu le tac de nettoyer.
            Aprés un essai à la brosse, puis à l'eau, avoir vérifié que ce n'était pas "un débile" qui avait été utilisé, une analyse fine de la surface du tableau blanc (ie je me suis penché dessus) m'a permis d’arriver à la conclusion que le plastique n'avait pas été retiré lors de la pose du tableau. Étrangement, ça allait vachement mieux aprés.

            Je me permet l'anecdote parce que ça avait bien gavé mon prédécesseur ainsi que le responsable du centre de formation alors que c’était tout bête mais inattendu… histoire que vous galériez pas si ça vous arrive :D

        • [^] # Re: Véléda ou craie

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 16/10/13 à 18:03.

          Bah, dans ce genre de cas la solution est simple : envoyer un élève chercher de l'alcool et du papier essuie-tout pour nettoyer tout ça… D'ailleurs quand j'étais au collège il y avait de l'alcool dans les armoires de la plupart des salles, pour ne pas perdre de temps : ça servait aux femmes de ménage pour nettoyer les tableaux blancs en général, et parfois pour nettoyer des tables.

  • # [*] une plume sans réservoir

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Il y a un monde entre le stylo plume à réservoir et la plume d'oiseau !

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

      Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 15/10/13 à 21:56.

      Hop:

      plume

      De haut en bas :

      • Une plume de verre (le must question confort, ça gliiisse, mais le tracé est trop régulier !)
      • Une Baignol & Farjon Nostradamus 448
      • Une JB Mallat 110 (ma préférée)
      • Une PLM 52

      La Baignol & Farjon ou la JB Mallat ont l'intérêt d'avoir comme sur les stylo plume modernes la pointe en forme de petite boule à l'endroit du contact avec le papier, ce qui est très confortable.

      Il faut fuir comme la peste la Sergent Major qui est pointue et gratte le papier (et si le papier n'est pas très lisse, s'il est un peu spécial ou artisanal, on prend le risque d'un accrochage/ressort/détente qui étale toute l'encre en un éventail de tâches). Il faut éviter aussi la majorité des plumes qu'on trouve dans le commerce et qui sont des plumes pour dessin technique, c'est fait pour faire du tracé, pas pour écrire ! Ces dernières ne sont pas conçues pour glisser sur le papier dans tous les sens comme lorsqu'on écrit. De plus, la garde de l'encre n'est pas aussi étudié que pour les plumes d'écritures.

      Question garde de l'encre, la plume de verre est la plus efficace avec sa pointe aux multiples canaux. Ce qui peut justement faire perdre l'intérêt de la plume sans réservoir !

      Pourquoi une plume sans réservoir ?

      On peut faire une analogie avec la calligraphie traditionnelle au calame : le calligraphe soumet le rythme de son art, son imagination et jusqu'à sa respiration (expiration, apnée, inspiration) sur le cycle de trempe et de tracé (donc de sèche).

      De même, avec une plume sans réservoir, on est contraint d'aérer son écriture. L'instrument lui-même a un rythme auquel on doit se soumettre. Il est impossible d'écrire paragraphe sur paragraphe sans jamais lever la plume. Le risque avec une plume à réservoir c'est donc de perdre le rythme naturel de la respiration. Et c'est comme cela qu'on se retrouve avec des paragraphes, voire des pages qui semblent être une longue apnée étouffantedont on ne voit ni le début ni la fin, et dont on sort avec une grande bouffée d'air dans un réflexe de la survie.

      Bref, la plume sans réservoir est un très bon exercice dans tous les cas, et c'est aussi un plaisir, même sans calligraphier, juste pour écrire !

      (bon j'ai aussi quelques plumes à réservoir hein, c'est tout de même super pratique :p).

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et quand on doit écrire comme des fous sinon le prof passe à la diapo suivante avant qu’on ai fini d’écrire, on respire ou bien?

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et quand on doit écrire comme des fous sinon le prof passe à la diapo suivante avant qu’on ai fini d’écrire, on respire ou bien?

          Ah mais ça c'est pas écrire ! ^o^

          Plus sérieusement, au lycée j'écrivais au stylo plume et en étude supérieure je grattais avec ce qui me passait par la main. Mais aujourd'hui tout ça c'est très loin !

          Au boulot je griffonne au bic, et si ça dépasse le griffonnage j'ai un cahier, et pour les réunions un peu conséquentes je fais ça à la tablette comme indiqué dans un autre commentaire, la plupart du temps sous forme de de carte heuristique (je prenais déjà mes cours en carte heuristiques après bac).

          Si j'assiste à une conférence pour mon propre loisir je fais ça aussi sur tablette (quasi exclusivement en carte heuristique).

          Par contre j'ai développé une grande correspondance depuis plus de dix ans avec un certain nombre de correspondants, ce qui m'a poussé à développer l'art épistolaire au delà de la langue jusqu'au support et aux outils. Et comme indiqué plus avant avec l'exemple du rythme, ces outils influencent la rédaction elle-même et le style. Là il ne s'agit plus de griffonner, de noter, de rapporter, de rendre compte, mais bien d' écrire ! :)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Au boulot je griffonne au bic, et si ça dépasse le griffonnage j'ai un cahier, et pour les réunions un peu conséquentes je fais ça à la tablette comme indiqué dans un autre commentaire, la plupart du temps sous forme de de carte heuristique (je prenais déjà mes cours en carte heuristiques après bac).

            Carte heuristique? Avec un logiciel de carte heuristique, ou alors une application de «dessin»? Parce que les quelques logiciels de cartes heuristiques que j’ai utilisé… enfin que j’ai essayé d’utiliser quoi, c’était pas encore ça.

            Si j'assiste à une conférence pour mon propre loisir je fais ça aussi sur tablette (quasi exclusivement en carte heuristique).

            Tu prends carrément des notes pendant les conférences? En général les conférences que je suis pour mon plaisir j’ai pas trop besoin de prendre des notes, et au pire j’ai la possibilité de récupérer les diapositives.

            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

            • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Carte heuristique? Avec un logiciel de carte heuristique, ou alors une application de «dessin»? Parce que les quelques logiciels de cartes heuristiques que j’ai utilisé… enfin que j’ai essayé d’utiliser quoi, c’était pas encore ça.

              Je dessine au stylet à la tablette, comme sur papier. Aucun logiciel de saisie ne me convient.

              En fait je les fait aussi avec Xournal, malgré la limitation artificielle des « pages ». Xournal est très pratique parce qu'il est vectoriel et que chaque trait est vraiment un trait, et donc on peut gommer les traits d'un coup et proprement, et qu'on peut sélectionner des ensembles de traits par sélection rectangulaire pour tous les déplacer, ce qui fait que je ne me débrouille pas trop mal pour réorganiser mes bulles, et plutôt que de déplacer mes flèches en cas de déplacement de bulle, c'est presque aussi rapide de touche la flèche avec la gomme en un seul point, et de retracer la flèche.

              L'idéal serait un Xournal avec une feuille infinie comme myPaint (myPaint n'est pas vectoriel, donc on ne peut pas réorganiser).

              Aussi, si un logiciel était capable de reconnaître un tracé fermé d'une taille conséquente comme une bulle et un ligne d'une longueur conséquente comme une flèche, voire de créer des liaisons à la volée, et de considérer tout tracé à l'intérieur d'une bulle comme un contenu de cette bulle déplaçable avec elle, là je serai pleinement heureux. :p

              Tu prends carrément des notes pendant les conférences? En général les conférences que je suis pour mon plaisir j’ai pas trop besoin de prendre des notes, et au pire j’ai la possibilité de récupérer les diapositives.

              En fait j'ai une mémoire de poisson rouge, donc si j'y vais pour mon plaisir je suis obligé de noter, sinon autant ne pas y aller, c'est pareil ! Je n'ai jamais réussi à me satisfaire d'une diapo, même de celles que j'ai déjà suivi en vrai.

              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

              • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                En fait j'ai une mémoire de poisson rouge, donc si j'y vais pour mon plaisir je suis obligé de noter, sinon autant ne pas y aller, c'est pareil ! Je n'ai jamais réussi à me satisfaire d'une diapo, même de celles que j'ai déjà suivi en vrai.

                C'est pas grave c'est meugnon un poisson rouge!

                Mais c'est vrai que les diapos seules c'est un peu nul, ce qui est intéressant c'est ce qui se dit (ou alors c'est une mauvaise présentation).

                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il faut fuir comme la peste la Sergent Major qui est pointue et gratte le papier

        Tout à fait d'accord !
        Je crois que j'ai arrêté de me servir d'une plume sur un porte-plume en 1955.
        Je n'aimais pas non plus la plume Sergent-major, j'utilisais la plume Henry est-ce que ça existe encore ?

        • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis né en 1976 et j'ai appris a écrire à la plume Sergent Major. Je me demande si dans beaucoup d'écoles c'était encore comme ça…
          (On est passé au stylo plume en CE1 ou CE2, je ne me rappelle plus bien)

        • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je n'ai pas d'Henry mais j'en ai vu souvent !

          À priori on en trouve sur internet et dans certaines boutiques. J'ai personnellement acheté ma Mallat dans une simple papeterie de quartier de Saint Raphaël.

          Le plus simple est peut-être d'acheter un set de « plumes d'écritures » ou « plumes anciennes » qui contiennent pour les amateurs une sélection variée de plumes. Par exemple un fois où je m'étais arrêté au moulin de Pen Mur j'avais acheté pour une amie un set de ce type qui contient une Henry (à gauche sur la photo). D'ailleurs quand on les voit elles semblent neuves. Je ne sais pas si ce sont des stocks ou s'il existe une industrie de copie. Ils vendent par correspondance.

          Sinon dans les broquantes il y en a souvent. La Henry fait partie de celles que je vois le plus avec la Nostradamus.

          Je ne sais pas si c'est moi qui ai beaucoup de chance, mais jusqu'à maintenant je n'ai jamais eu de difficulté à me fournir en plume ! :)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: [*] une plume sans réservoir

        Posté par . Évalué à 4.

        J'ai l'impression de me lire, parlant de rasoirs O_O

  • # sondage

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    sinon moi à table je préfère boire du rouge.

    • [^] # Vin rouge

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 16/10/13 à 13:48.

      D'accord… mais lequel ?

  • # BÉPO

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Depuis que je suis passé à la disposition de clavier bépo, je n'ai même plus envie d'écrire avec un stylo.

    • [^] # Re: BÉPO

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bépo oui, mais sur quel clavier phisique ?

      Plus sérieusement, je suis un inconditionnel du BÉPO (C'est même une chose qui est plus ou moins de notoriété publique), mais malgré toutes les qualités de cette disposition, elle ne permet toujours pas de griphonner, ce qui reste pour moi une chose presque nécésaire quand je réfléchis.

      • [^] # Re: BÉPO

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        mais malgré toutes les qualités de cette disposition, elle ne permet toujours pas de griphonner

        Rassure-toi, c’est prévu pour la v2 de pouvoir griffonner (et faire le café). :p

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Un stylet sur tablette!

    Posté par . Évalué à 2.

    Un stylet et non un stylo sur mon Samsung Galaxy note 10.1 !!! :-p

  • # Un savant mélange de sugar, spice, and everything nice

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 15/10/13 à 23:22.

    prend ses plus beaux doigts

    Stylo quand le clavier est trop pourri ou l’ordinateur éteint, quand le repos est nécessaire et que le blanc du papier inspire.

    L’écriture manuelle est une telle catastrophe chez moi, que tout rythme normalement inspiré par les sauts de ligne, paragraphes et la régularité de l’écriture, s’envole.

    Et quand clavier il y a, un TypeMatrix, bépo et c’est parti… la fluidité de la frappe, la quasi-absence de mouvements et cette sensation de prolongement de la pensée en font un outil presque parfait ; Les bogues inhérents au clavier peuvent venir entacher l’expérience pour les moins chanceux.

    En revanche, pour écrire quelques pensées bourdonnantes ou sifflotantes, un morceau de papier, une griffe cryptique ratée au bic et terminé.

    Love – bépo

  • # Un outil unique ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Comme tout le monde je suppose, je n'utilise pas un outil unique pour écrire. J'utilise en général le stylo bille qui me tombe sous la main qui peut être un stylo publicitaire (enfin publicitaire, outil de communication plutôt dans la mesure où la plupart des stylos que je range dans cette catégorie sont aux armes d'universités). Cependant, je préfère quand j'en ai un utiliser un bic cristal qui est le meilleur rapport qualité prix, ou alors un roller uni ou pilot. En particulier Signo GelStick ou Super Gel qui sont des modèles à capuchon. Bref, quelque chose qui glisse bien et qui ne sèche pas comme les stylos plume.

    Le tournant le plus important de ma vie1 a eu lieu quand j'ai découvert que je gagnais du temps à ne pas utiliser des outils effaçables. Donc je n'ai plus de gomme, plus d'effaceur. Et je reste froid quand les marques me promettent le confort d'un roller et l'effaçabilité de l'encre bleue… J'utilise encore des crayons et des porte-mines mais je les sélectionne gras sinon je trouve le contraste trop faible, et tant pis/tant mieux si l'effacement est improbable.

    1 : légère exagération…

  • # Tibaldor Nocturnus Fulgor

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'utilise un « Tibaldor Nocturnus Fulgor », parce que même un clavier Typematrix ça fait tâche avec ma Rolex.

    • [^] # Re: Tibaldor Nocturnus Fulgor

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ils sont sympas ceux de la collection «Skeleton» je leur trouve un petit côté steam-punk pas déplaisant — d'ailleurs je viens de voir que c'est écrit comme ça dans l'article! Mais bon 20.000–90.000$ c'est un peu loin de ma fourchette de prix (un facteur 1000, en gros)!

  • # Le stylo aussi est un outil !

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 16/10/13 à 16:22.

    Je fait parti de ceux que le papier détestes, quand je commence à écrire une longue lettre y'a toujours un endroit ou le papier devient un peu plus patiné et le stylo bille ne marche plus, l'encre du stylo plume, elle, coule à la surface du papier à cet endroit, du coup -> poubelle.

    Ça m'arrive minimum 3~4 fois par jours, donc autant que possible j'utilise le numérique (ordinateur, tablette, téléphone) et pour les petites notes rapides, un crayon.

  • # Télékinésie ?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai essayé, mais ça ne fonctionne pas (en tout cas avec moi), alors j'utilise une secrétaire.

    Désolé.

  • # stylet

    Posté par . Évalué à 2.

    J'utilise surtout ça :
    stylet pour TBI

    avec mon tableau blanc interactif.
    L'OCR (proprio hélas :-( c'est LE gros manque d'OpenSankoré qui fait que j'utilise le soft proprio de Promethean) fonctionne plutôt bien et mes élèves sont super-contents de ne plus avoir a supporter mon écriture de goret.

    Sinon, stylo bic rouge traditionnel sur les copies "analogiques", clavier sur les copies numériques, crayon de papier sur mon bloc-note Alzheimer.

    • [^] # Re: stylet

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai pu utiliser un soft proprio de promethean récemment, c'était super usine à gaz et pas intuitif du tout.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.