Forum Linux.debian/ubuntu installation de qgis : problème de paquets garder en état

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
0
5
oct.
2017

Salut, je suis sur Debian 9 je veux installer QGIS (un logiciel de SIG)

1 j'ai ajouté les sources à ma sources.list
2 j'ai fait un update
3 j'ai lancé l'installation et voici le résultat :
apt install qgis python-qgis qgis-plugin-grass
Lecture des listes de paquets… Fait
Construction de l'arbre des dépendances

Lecture des informations d'état… Fait
Certains paquets ne peuvent être installés. Ceci peut signifier
que vous avez demandé l'impossible, ou bien, si vous utilisez
la distribution unstable, que (...)

Journal Journée QGIS à Montpellier 1er et 2 décembre 2016

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
5
23
nov.
2016

Bonjour,

Plusieurs dépêches ont été publiées sur le logiciel SIG Open source QGIS ces derniers années sur Linuxfr [1]. Depuis 4 ans, à Montpellier, l'OSGeo-fr et SupAgro organisent des rencontres utilisateurs à Montpellier. Si ces dépêches vous ont intéressés, si vous êtes utilisateur de ce logiciel, cet événement est fait pour vous. Vous pourrez y rencontrer d'autres utilisateurs et des contributeurs.

La journée est découpé en une 1ere demi-journée par une session "éditeur", orienté projet, évolutions, et une 2eme demi-journée (...)

Sortie de QGIS 2.16 « Nødebo »

56
7
août
2016
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.16 de sa suite logicielle de Système d’Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est une suite logicielle de traitement de l’information géographique. Elle permet de générer des cartes, d’analyser des données spatiales et de les publier en ligne ou sur papier. Elle permet également de réaliser de nombreux traitements et d’appliquer différents algorithmes sur des données spatiales ou d’autres données liées. En d’autres termes, QGIS est un SIG ou Système d’Information Géographique, conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et présenter tous les types de données spatiales et géographiques. C’est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d’exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android.

La version 2.16, nommée Nødebo, en hommage à la ville danoise éponyme, est disponible depuis le 8 juillet 2016 (pour information, les noms des versions de QGIS sont basés sur les noms des villes qui accueillent les rencontres annuelles des développeurs). Cette version est une version dite courante : elle sera supportée pendant quatre mois. La version LTR (Long Term Release : support à long terme) est la version 2.14 qui, à l’occasion de la sortie de la version courante, récupère un ensemble de corrections, intégrées dans la version 2.14.4. Nødebo sera sans doute la dernière version de la lignée 2.x, car le portage vers la version 3.0 avance correctement.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés, issues des 2 447 commits depuis la dernière sortie, vous sera présenté plus en détail, ainsi que les plans actuels pour la future version 3. Pour le public non averti, nous vous invitons à lire le début de la dépêche sur la sortie de QGIS 2.10 pour avoir un petit rappel sur les SIG et sur QGIS…

Bonne lecture !

Sortie de QGIS 2.14 LTR « Essen »

61
14
avr.
2016
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.14 de sa suite logicielle de Système d'Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est une suite logicielle de traitement de l'information géographique. Elle permet de générer des cartes, d'analyser des données spatiales et de les publier, en ligne ou sur papier. Elle permet également de réaliser de nombreux traitements et algorithmes sur des données spatiales ou d'autres données liées. En d'autres termes, QGIS est un SIG ou Système d'Information Géographique, conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et présenter tous les types de données spatiales et géographiques. C'est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android.

La version 2.14 nommée « Essen » en hommage à la ville du même nom, est disponible depuis le 1er Mars 2016. Cette version est une "LTR", Long-Term-Release, et sera supportée pendant un an. Il s'agira de l'avant dernière version de la lignée 2.x, car il a été décidé de conserver une dernière version (2.16) qui sera suivie de la version 3.0. Depuis début avril 2016, une version 2.14.1 a été publiée. Elle corrige certains bugs de jeunesse de la version 2.14.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails, ainsi que les plans actuels pour la future version 3. Pour le public non averti, nous vous invitons à lire le début de la dépêche sur la sortie de QGIS 2.10 pour avoir un petit rappel sur les SIG et sur QGIS…

Séminaire utilisateurs Qgis - 10 et 11 décembre 2015 - Montpellier SupAgro

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
5
2
déc.
2015
Communauté

Pour la troisième année consécutive se déroulera à Montpellier le Séminaire utilisateurs Qgis. Cet événement est organisé en partenariat entre Montpellier SupAgro et l’OSGeo FR.

Cette année, l’événement se déroulera sur 2 jours :

  • jeudi : Journée de conférences sur le même format qu’en 2013 et 2014
  • vendredi : Journée de barcamp où l’objectif est que les utilisateurs présents échangent et travaillent en petits groupes sur des problématiques concrètes

L'inscription est un forfait unique de 30 € qui donne accès aux deux journées.

Sortie de QGIS 2.12 "Lyon"

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, palm123, Yvan Munoz et Nÿco. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
39
30
oct.
2015
Science

QGIS est une suite logicielle de traitement de l'information géographique. Elle permet de générer des cartes, d'analyser des données spatiales et de les publier, en ligne ou sur papier. Elle permet également de réaliser de nombreux traitements et algorithmes sur des données spatiales ou d'autres données liées. En d'autres termes, QGIS est un SIG ou Système d'Information Géographique, conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et présenter tous les types de données spatiales et géographiques.

La version 2.12 nommée « Lyon » en hommage à la ville du même nom, est disponible depuis le 26 octobre 2015.

QGis Lyon

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails ainsi qu'une esquisse des développements à venir. Pour le public non averti, je vous invite à lire le début de la dépêche sur la sortie de QGIS 2.10 pour avoir un petit rappel sur les SIG et sur QGIS…

Cartopartie sur le thème du vélo à Nantes le 19/09/2015

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, palm123, Benoît Sibaud et Yvan Munoz. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
17
2
sept.
2015
Communauté

Dans le cadre de la Digital Week nantaise, Nantes Métropole, OpenStreetMap France et Place au Vélo organisent le samedi 19 septembre 2015 une cartopartie sur le thème du vélo à Nantes et sur quelques communes limitrophes.

Notre objectif est de relever de manière exhaustive l'ensemble des points d'appui (les stationnements) vélo dans OpenStreetMap sur la métropole nantaise.

Cette journée est ouverte à tous, que vous soyez néophyte d'OpenStreetMap et des SIG ou contributeur invétéré. Elle se déroulera dans les locaux de l'association MediaGraph situés sur cette carte à l'adresse suivante:

Médiagraph, 1 rue d’Auvours.
44000 NANTES

N'hésitez pas à lire la suite de cette riche dépêche pour plus d'informations sur cet événement et sa préparation…

Sortie de QGIS 2.10 « Pisa »

69
28
juil.
2015
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.10 de sa suite logicielle de Système d'Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est un SIG convivial distribué sous licence publique générale GNU. C'est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android et intègre de nombreux formats vecteur, raster, base de données et fonctionnalités.

QGIS est développé en C++ avec la bibliothèque Qt (en version 4 pour le moment). Son architecture lui permet également d'utiliser des extensions codées en Python (version 2) et la très grande majorité des classes du cadriciel de QGIS sont disponibles sous Python.

QGIS est une des applications majeures qui utilisent Qt. Actuellement, l'arborescence des sources (tout confondu) occupe près de 350 Mo. Les contributeurs recensés sur GitHub sont au nombre de 159.

Même s'il reste un logiciel libre, QGIS assure en grande partie le financement de son développement via des sponsors divers qui vont d'entreprises ayant besoin de SIG comme des compagnies aériennes à des organisations gouvernementales (y compris le gouvernement français) en passant par des universités et également des particuliers.

Par ailleurs QGIS s'interface avec de nombreux autres logiciels, que ce soit des bases de données spatiales comme PostgreSQL/PostGIS ou Oracle Spatial, mais également avec un grand nombre de logiciels de SIG libres comme GRASS, SAGA ou encore Orfeo.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails ainsi qu'une esquisse des développements à venir. Pour le public non averti, la suite de la dépêche offre également un petit focus sur les SIG et sur QGIS…

Note : le nom du projet est bien QGIS en majuscules et non Quantum GIS ou QGis.

Actualités des systèmes d’information géographique (2)

Posté par . Édité par BAud, Benoît Sibaud, palm123 et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
14
29
oct.
2014
Science

Quelques nouvelles du monde des systèmes d’information géographique (SIG), qui, d’après le Wikipédia francophone « est un système d’information permettant de créer, d’organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, autrement dit, géoréférencées, ainsi que de produire des plans et des cartes ».

Retrouvez dans la seconde partie de la dépêche les annonces des nouvelles versions (Geoserver, pycsw, OpenLayers, PostGis, OSGeo, GDAL…), les services (OpenStreeMap), les événements (Foss4g et Be-OpenGIS-fr) .

QGIS sort en version 2.0.1

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Nÿco, olivierweb, Morreale Jean Roc, Florent Zara et _Tof_. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
Tags :
19
6
jan.
2014
Base de données

La version 2.0.1 - Dufour - du système de gestion d'informations géographiques QGIS est sortie en septembre 2013. Cette version paraît plus d'un an après la dernière version majeure (1.8). Elle apporte sa dose de polissage et d'améliorations graphico-ergonomiques diverses.

logo

La version 1.8 nommée "Lisboa" a été publiée le 21 juin 2012 et totalise plus de 730 000 téléchargements pour l'installateur Windows. Pour cuisiner la 2.0, il a fallu 108 contributeurs (+68%) et plus de 4600 commits, soit 1,6 millions de lignes en plus (1/3 des ajouts depuis l'existence du projet !).

Sortie de QGIS 1.7.0 « Wrocław »

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags :
25
20
juin
2011
Science

Le projet Quantum GIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 1.7.0 de son logiciel de SIG libre ! L’engouement autour de cet outil ne cesse d’augmenter, ainsi la version précédente 1.6 a été téléchargée 190 000 fois.

Cette version est nommée d’après la ville de Wrocław en Pologne. C’est une manière de remercier le département de climatologie et de protection atmosphérique qui a accueilli notre rencontre de contributeurs en novembre 2010.

Pour rappel, un Système d’Information Géographique (SIG) permet d’éditer et de consulter un ensemble de données dans un espace de coordonnées. Cela va de la simple composition de cartes de randonnées, aux analyses de terrain avancées, telles que l’estimation de la durée d’ensoleillement d’une parcelle ou de l’interpolation d’un horizon géologique.

Publication de Quantum GIS 1.5 « Tethys »

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
15
1
août
2010
Science
Le projet Quantum GIS vient de publier la version 1.5 de son système d'information géographique, elle répond au doux nom de « Thetys ». Cette version est le résultat de six mois de développement ; une quarantaine de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées, et plus de 350 problèmes ont été corrigés.

Pour rappel, un Système d'Information Géographique (SIG) est un logiciel permettant d'éditer et de consulter un ensemble de données dans un espace de coordonnées, cela va de la simple composition de cartes de randonnées aux analyses de terrain avancées telles que l'estimation de la durée d'ensoleillement d'une parcelle ou de l'interpolation d'un horizon géologique.

QGIS est un projet sous GPL qui utilise la bibliothèque Qt 4 et s'interface avec d'autres logiciels tels que GRASS et MapServer. Il peut servir de base pour créer de nouvelles applications ou extensions ; il en existe plus d'une centaine à l'heure actuelle !

Sortie de QGis 1.4.0 (aka Enceladus)

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
16
21
jan.
2010
Science
À peine 1 an après la sortie de la version 1.0, Quantum Gis ou QGis, un logiciel libre (sous licence GPL) de Système d'Information Géographique (SIG), sort en version 1.4.0.

Cette version corrige près de 200 bugs et ajoute 30 fonctionnalités supplémentaires. Elle est qualifiée de version de développement. Toutefois, "en développement" est différent de "instable" ! En effet, QGis gère trois niveaux de versions :
  • La version LTS (Long Term Support) : version 1.0.2 ;
  • La version de développement : version 1.4.0 qui corrige les bugs. C'est la version la plus à jour de l'application pour la production ;
  • L'instantané SVN qui lui est la version "unstable".
Pour votre rapide information, un SIG est un système d'information capable d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et des cartes. Pour faire simple, les logiciels de SIG permettent de faire de la géométrie très facilement (en tout cas, plus qu'avec du papier millimétré). Traditionnellement, les données sont organisées en couche d'objets géométriques. Ces couches se gèrent comme des calques dans les logiciels de dessin.

Même s'il existe un SIG libre depuis 1982 (Grass GIS), l'information géographique a depuis longtemps été le fait de sociétés propriétaires. La conséquence immédiate se traduit par une multiplicité de formats de fichiers de données tous plus in-interopérables les uns que les autres. Par bonheur, QGis intègre GDAL/OGR, une bibliothèque de gestion d'une (très) grande majorité de ces formats propriétaires.

En terme de positionnement, QGis est un SIG de type bureautique (orienté utilisateur final et présentation) avec une interface complètement graphique.

Pour terminer, QGis est développé en C++ et utilise la bibliothèque/framework Qt. Son architecture lui permet d'utiliser des extensions codées en Python. Sachez enfin que, pour vous faciliter la vie, l'équipe de développement prend soin d'empaqueter son logiciel pour un grand nombre de systèmes d'exploitations (qu'ils soient libres ou propriétaires) : Slackware, OpenSuse, Ubuntu (Karmic, Jaunty et Intrepid), Debian Lenny (non officiel), Mac OS X, MS Windows.

Sortie de Quantum GIS 1.2.0 'Daphnis'

Posté par . Modéré par Mouns.
13
5
sept.
2009
Bureautique
Quatre mois après la sortie simultanée de la version de bugfix 1.0.2 et de la version de développement 1.1.0, voici une nouvelle version stable de Quantum GIS, le logiciel bureautique de manipulation, création et visualisation de données cartographiques, géographiques et géomatiques (plus communément appelés Systèmes d'Informations Géographiques ou SIG).

QGIS se base principalement sur le langage python pour les greffons, et est écrit majoriairement en C++ et Qt4.
Il utilise la majeure partie des bibliothèques et outils libres développés sous l'aile de la fondation OSGEO :
  • PostGIS, le cartouche spatial additionnel à PostgreSQL, qui permet de stocker des données géomatiques dans une table relationnelle, et qui ajoute au langage SQL des extensions permettant de faire des requêtes spatiales (retourne-moi les objets compris dans telle zone géographique, faisant une intersection avec cette autre zone, étant à moins de XXX km de tel point, et ayant les propriétés X, Y et Z, plus d'exemples ici) ;
  • Proj4, qui gère tous les systèmes de projection géographiques existants au monde ;
  • GDAL/OGR, la bibliothèque de traduction/manipulation des centaines de formats de fichiers vecteurs et rasters existants, dont les plus communs (ArcGIS Shapefile, Mapinfo Exchange, Mapinfo natif, GeoTiff, ECW...). Elle permet en outre de faire des reprojections, des dallages, des corrections de couleur, etc. ;
  • Il permet aussi d'accéder à des données fournies par les protocoles WMS/WFS par des serveurs dédiés (le plus souvent utilisant la référence du secteur Mapserver), tels que ceux du Géoportail, les services du cadastre français, mais aussi de la NASA et de centaines d'autres encore (une recherche web sur 'public wms server' vous en donnera suffisamment).

NdM : Voir les nouveautés de cette version 1.2.0 ci-dessous et merci à JRM pour son journal sur le sujet.

Journal Sortie de 'Daphnis'/QGIS 1.2 feat. OpenStreetMap

Posté par .
Tags :
5
2
sept.
2009
Et voici Daphnis, la version de dévelopement 1.2.0 du logiciel de SIG libre QGIS !

Nous abandonnons le terme d'instable en faveur de celui de développement pour caractériser ces versions, car cela donnait la mauvaise impression que celles-ci étaient plus sujettes aux plantages. En réalité, les versions de développement contiennent de nombreuses résolutions de problèmes qui améliorent la stabilité par rapport aux versions précédentes (et aussi un lot gargantuesque de nouvelles fonctionnalités).

Les fichiers d'installations et le code source sont (...)