OrbisGIS : un SIG open source pour la recherche

Posté par . Modéré par Mouns.
3
19
août
2008
Science
L'IRSTV (Institut de recherche en sciences et techniques de la ville) annonce la sortie de la version 1.2.2 de son Système d'Information Géographique (SIG) open source.
Dénommé OrbisGIS, ce dernier offre les caractéristiques suivantes :
  • Visualisation de données vectorielles et matricielles (raster) ;
  • Cartographie thématique sur des données vectorielles (intervalles, symboles proportionnels...) ;
  • Interrogation et traitement des données avec un langage SQL spatial.
Développé en Java, il repose sur les bibliothèques Java Topology Suite (licence LGPL) et ImageJ (domaine public).

OrbisGIS est publié sous licence GPLv3.

État des lieux de la géomatique libre francophone

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
0
3
déc.
2007
Communauté
Cet article a pour objectif de présenter les actions et les projets en géomatique (open source bien sur !).
La géomatique est le domaine qui crée, gère, analyse et diffuse les données spatiales avec des applications dédiées (dans le domaine des Systèmes d'Information Géographique). On remarquera trois thèmes fondamentaux dans la géomatique : organisation, application et données. Ces trois problèmatiques sont au coeur de l'article qui suit.

En effet, voici un an (16 mois plus exactement) Autodesk a libéré un de ses logiciels de webmapping (MapGuide OS) accélérant la création d'un fondation internationale pour défendre et promouvoir la géomatique open source. Cette fondation est l'OSGeo.

Journal Geoportail 3d (et amélioration du site)

Posté par .
Tags :
0
5
août
2007
L'IGN (Institut Géographique National) vient de lancer une version (béta) 3d de Géportail [1] le 27 juillet.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Géoportail est un genre de "google earth" réduit à la France (métropolitaine, corse et outre mer) : on peut survoler le territoire, les photos venant de l'IGN.
Pour certaines grandes villes, la résolution est moins bonne que google earth, mais la même résolution est disponible pour *tout* le territoire. Vous pouvez alors admirer votre petite ville de (...)

OSGeo : regroupement de projets SIG libres

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
2
nov.
2006
Communauté
Le FOSS4G2006 (Free And Open Source Software for Geoinformatics) a été marqué par la montée en puissance d'une initiative des grands acteurs du monde des logiciels libres en géomatique, l'OSGeo.

Les grands acteurs du domaine des SIG libre (GDAL/OGR, MapServer, GeoTools, Grass, Mapbender, MapBuilder...) sentaient depuis quelques temps déjà le besoin d'une structure de coordination de leurs efforts. L'arrivée inattendue d'AutoDesk en novembre 2005 dans le monde du libre a sans doute servi de catalyseur de ce projet, et après quelques remous (dont l'appellation des produits MapGuide et Mapserver), la fondation OSGeo est née.

L'article "8 projets pour OSGeo" résume bien cette naissance. Pour plus de détail sur l'OSGeo voyez les liens en bas de page ou le contenu de l'article.

Aujourd'hui, l'heure est à la création d'initiatives locales dans les différents mondes linguistiques. Ainsi un "local chapter" francophone se monte, notamment sous l'impulsion conjuguée de Claude Philipona (CampToCamp) et de Gwenael Bachelot (Autodesk). Elle vise à encourager les initiatives et événements des acteurs de SIG libres francophones. Elle devrait se traduire par la création d'un portail francophone de l'OSGeo, proposant actualités, wiki, forums, liste de diffusion ou tout autre outil qui sera jugé utile.

Il existe à l'heure actuelle plusieurs portes d'entrée pour tous les logiciels libres en géomatique, pour n'en citer que quelques-uns :
Ne pourrait-on voir dans le local chapter francophone une occasion de regrouper ces différentes énergie aux objectifs communs ? Qu'en pensent les acteurs de ces différents projets, mais aussi tous ceux pour qui le SIG libre est encore quelque chose de flou et qui recherchent peut-être une telle initiative afin d'avoir une porte d'entrée globale. Donnez votre avis !

Publication d'une nouvelle version de GRASS

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
1
nov.
2006
Technologie
GRASS 6.2.0 vient de sortir ce mardi 31 octobre 2006. GRASS (Geographic Resources Analysis Support System) est un Système d'Information Géographique pour l'analyse et la gestion des données spatiales. Il permet également l'analyse d'image, la production de carte et de graphique, la modélisation spatiale et, bien sûr, la visualisation. Grass est utilisé principalement dans les universités à travers le monde, mais également par des sociétés commerciales.

Les nouveautés (autres que les corrections de bug), cette liste est loin d'être exhaustive :
  • GRASS est porté sous windows [wingrass] ;
  • Prototype d'interface GRASS-SWIG ajouté (bibliothèque qui permet de lier un logiciel avec des langages de scripts, pour Perl et Python seulement) ;
  • Ajout du pilote SQlite
  • Ré-écriture du pilote MysQL ;
  • Support pour les noms longs de mapset ;
  • Support des gros fichiers en options (> 2Go) ;
  • Intégration dans QGIS ;
  • Ré-écriture de l'interface d.m est remplacé par gis.m ;
  • De nombreux scripts et commandes (77) ajoutés ou améliorés.
NdM : GRASS est un logiciel scientifique libre sous licence GPL.

Forum général.cherche-logiciel cartographie et topographie

Posté par .
0
26
mar.
2006
Bonjour, je suis archéologue, j'ai quasi reussit une migration totale vers Linux, mais il me reste un grand manque pour qu'elle soit totale...
En fait j'ai bien reussit a trouver des SIG compatible Linux, mais je cherche un simple logicielle de cartographie, équivalent à "Surfeur", permettant de faire des nuage de point par exemple. Un logiciel où je rentre des coordonnées en x ; y et Z (longitude, latitude et altitude) et il me fait un nuage de point que (...)

Le Google Earth à la française sera-t-il libre ?

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
7
mar.
2006
Internet
Restons dans le sujet "tendance" de la 3D sous Linux et autres Unix libres : vous avez peut-être déjà vu sur PCInpact que, motivé par le succès de Google Earth, l'IGN prépare un projet similaire nommé GEOPORTAIL, appliqué à la France.

Dans un descriptif alléchant, l'IGN parle de mettre en ligne des données orthophotographiques, topographiques, parcellaires et d'adresse, et ce dès l'été 2006. L'apparition du système de visualisation en 3D serait prévue pour 2007. Le document précise aussi que la définition du contenu payant et du contenu gratuit est en cours.

Toutefois, rien n'est dit sur l'aspect technique, sur la forme que prendra l'accès à ces données, sur la compatibilité du système vis-à-vis des OS libres et sur la disponibilité éventuelle d'une API ouverte. Déçu de constater que le client Google Earth pour Linux est encore aujourd'hui à l'état de vaporware, j'ai contacté l'IGN pour leur demander plus d'informations. Voici ce qui m'a été répondu.

World Wind : cartographie par satellite en 3D

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
6
avr.
2005
Rien à voir
La NASA développe actuellement World Wind, un logiciel de cartographie de la terre par satellite en 3D. Il permet de zoomer sur n'importe quel endroit de la terre en offrant une vue du ciel. Le rendu est effectué en 3 dimensions, ce qui permet de se rendre compte du relief du terrain. Le détail dépend de l'endroit observé.

Les fonctionnalités sont les suivantes :
- Moteur 3D
- Blue marble : images en couleurs véritables de la terre (résolution de 1 km par pixel)
- Land Sat 7 : images avec une résolution supérieure (15 m par pixel)
- SRTM (Shuttle Radar Topography Mission) : rendu du relief
- NASA SVS : visualisation d’animations (ouragans, …)
- MODIS : indique en temps réel les feux, fumées, tremblements de terre, …
- GLOBE : permet d’indiquer la température, la barométrie au niveau du globe
- Affichage des frontières de pays, états
- Affichage des noms de villes
- Affichage des latitudes / longitudes

Le logiciel nécessite donc une accélération matérielle 3D, ainsi qu’une connexion Internet haut débit car les données (lorsque l’on zoom beaucoup) sont téléchargés sur des serveurs.

La mauvaise nouvelle, c'est qu'il n'existe pour l'instant que pour Windows, mais la volonté de la NASA est de rendre le logiciel multi plateforme (voir les liens vers le forum de discussion).

Ce logiciel, en open source, est distribué sous la licence NASA Open Source Agreement "NOSA". Les images sont pour la plupart dans le domaine public.

Journal Cartes géographique -> carte d'altitude

Posté par .
Tags :
0
27
fév.
2005
Bonjour,
Je cherche un logiciel permettant d'obtenir un fichier (type DEM) qui contient les informations altimétriques à partir d'une carte géographique.
J'ai fait un tour sur Freshmeat, mais sans succès.

L'idée est d'utiliser une carte scannée pour extraire de ses courbes de niveau des altitudes à intervalles réguliers.
Si il n'en existe pas, j'aimerai des infos sur la faisabilité de la chose.
Ce qu'il faudrait, c'est tout d'abord un moyen d'isoler les courbes de niveau sur la carte (exclusion par (...)

La spatialisation libre avance : tour d'horizon

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
21
oct.
2004
Communauté
La spatialisation de l'information est un thème à la mode depuis quelques années, et progressivement on voit poindre et évoluer pour nos OS libres des logiciels efficaces, puissants et crédibles répondant à toutes sortes de besoins. Je vous propose un petit tour d'horizon sur les dernières évolutions des outils principaux et pour commencer deux petits mots pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ces outils :

* Outils SIG
Pour manipuler à proprement parler des données géographiques, avec des applications aussi variées que : réaliser des modèles de terrain en 3D (traitement d'images satellites + import de points GPS par exemple), évaluer le plus court chemin en terme de contraintes entre deux points, etc.

* Les bases de données spatialisées
Historiquement, le stockage de l'information géographique se fait dans des fichiers texte contenant les coordonnées des objets géographiques de type vecteur, indépendamment des données attributaires. Les bases de données spatialisées apportent de nouveaux types, de nouvelles fonctions (conversion de système de coordonnées, etc) permettant de stocker de l'information géographique et d'y accéder de manière pertinente avec tous les atouts des SGBD modernes (intégrité, backup, multi-utilisateur, etc) comme décrit par SQL99.

* Les serveurs cartographiques
Les serveurs cartographiques permettent de rendre accessible un système d'information géographique via un simple navigateur pour effectuer essentiellement de la consultation. Un exemple valant mieux qu'un long discours ... Pensez à Mappy aussi.

* Les bibliothèques pour le développement
Que ce soit pour faire du traitement d'image, des conversions de système de coordonnées, accéder à un GPS ou encore autre chose, ce ne sont pas les bibliothèques qui manquent !

Les exemples présentés ci après illustrent bien que le modèle «logiciel libre» permet à l'ensemble des outils d'étendre leur portée en s'appuyant sur les fonctionnalités des autres outils (utilisation de bibliothèques libres, connectivité avec les bases de données libres, etc). L'ensemble forme désormais un tout assez cohérent et offre une alternative pour le moins intéressante aux solutions commerciales.

Forum Linux.général mesurer une distance sur une carte

Posté par .
Tags :
0
1
sept.
2004
J'ai scanné une carte routière et je voudrais mesurer la distance d'un trajet. Connaissant la résolution du scannage et l'échelle de la carte, on peut faire correspondre une distance en pixels sur l'image à une distance en kilomètres sur la route. Avec quels logiciels on peut faire ça de façon aisée?

Journal Cherche carte vectorielle de Paris

Posté par .
Tags :
0
14
oct.
2003
Cher honorable lecteur de ce miserable journal,

Depuis deux semaines, je m'attelle a un projet ambitieux :
realiser une carte clicable/zoomable de Paris avec des liens dans tous les sens -> une sorte d'atlas interactif.

En effet, je me balade pas mal (a pied, en transports en communs, en velo, en roller) dans notre bonne vieille ville et souvent avec un appareil photo
-> je commence a accumuler pas mal de materiel (photos, bandes sons, videos, textes, plans de ballades, (...)

Le Libre et le SIG

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
10
mar.
2003
Communauté
Les SIG, pour Systèmes d'Informations Géographiques, sont des outils de plus en plus présents sur le marché, trouvant leur place en agriculture, en recherche pétrolière et minière mais aussi en aménagement et protection du territoire. Les leaders dans ce domaine fournissent des produits pour plateformes Unix, mais principalement pour Windows et toutes sont très propriétaires (très chères surtout)... Mais bonne nouvelle! De nombreuses solutions se mettent à fleurir partout dans le monde du Libre ou en tout cas de l'OpenSource : citons par exemple le logiciel SIG Grass, le serveur de carte Mapserver, ...

Il est heureux de remarquer que tout le monde participe en plus à l'OGC, pour Open GIS Consortium, travaillant à l'établissement de normes pour la création d'un SQL spatialisé. A noter au passage que le principal rival d'Oracle Spatial est PostGIS, basé sur PostGreSQL, déjà dispo sous Gentoo, à quand chez Debian ?

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus, voilà quelques liens vers les produits cités ci dessus ...