Journal Self serving

Posté par . Licence CC by-sa
16
30
août
2012

Je prends rarement le temps d'écrire un journal, mais cette fois-ci, j'ai un sujet qui me tient à cœur, l'avenir de Linux sur le Desktop, voire au-delà. La raison, c'est ce blog de Miguel de Icaza : http://tirania.org/blog/archive/2012/Aug-29.html qui est je pense complètement à côté de la plaque. Et une grande partie des commentateurs ne voient que le problème technique sans regarder plus loin et de plus haut. Donc je vais utiliser ce journal pour démarrer une discussion. On verra si plus tard ça vaut le coup de l'internationaliser en la mettant quelque part en Anglais. Désolé, ça va être long.

Apple n'a pas gagné des parts de marché en assurant une API/ABI stable sur MacOS X. C'est juste oublier la partie la plus importante d'Apple. Leur stratégie a été d'attaquer au début des années 2000 un domaine moribond, l'électronique grand public avec l'iPod. Puis un autre domaine pas très innovant, voire complètement sclérosé avec l'iPhone. Enfin, ils ont créé leur propre niche avec l'iPad. Et tout ça, pour faire vendre par effet de bord des ordinateurs Apple au grand public. On en est à un point où pour avoir une expérience optimale, il faut utiliser du matériel Apple. Résultat des développeurs Linux migrent en masse vers Mac OS X. Il suffit d'aller à n'importe quel évènement libre et de compter le nombre d'ordinateurs Apple pour voir à quel point le mouvement est massif et terrifiant. L'environnement Linux ne répond déjà même plus au besoin de ses propres développeurs, alors pour le reste des utilisateurs ! Et le fait que l'un des créateurs de GNOME le dise, est la preuve d'un échec fondamental de mon point de vue…

Google lui avait attaqué dans le domaine du "Cloud" et offre une expérience optimale quand on utilise tous ses services. Résultat la majorité du trafic email mondial passe par ses serveurs. Un grand nombre de PME/PMI a migré à Google Doc et consors. Il place progressivement Chrome sur le desktop et Android est définitivement un succès de cette stratégie d'intégration. Ils font du Linux, mais pas du GNU/Linux, et un nombre très important de développeurs préfère utiliser les services de Google plutôt que de faire de l'auto-hébergement. Encore une fois, on n'arrive plus à se fournir une solution pour nous même.

Microsoft quant à lui a perdu de la vitesse durant la dernière décade, mais clairement pas face a GNU/Linux, uniquement face à Google et Apple qui ont eu une stratégie de contournement sur la principale force de Microsoft, les grandes entreprises. Et Microsoft l'a compris en contre-attaquant via son point fort pour faire venir ses tablettes dans les mains des départements informatique.

Chacune de ces sociétés a une stratégie, dont j'ai volontairement forcé le trait, et Linux ? Et bien, je crois que au début des années 2000, l'idée était de copier Microsoft (surtout pour Miguel d'ailleur). Aujourd'hui, on ne fait pas mieux. Les buzz words qui pilotent le développement, sont le "Cloud" et les réseaux sociaux. Et je pense vraiment pas qu'une attaque frontale sur Google ou Facebook pourra être une réussite. Je rajouterais aussi ici le cas de Jolla qui veut faire juste un smart phone, mais en utilisant mer/Qt/meego, ne part pas franchement avec une bonne stratégie.

Ma conclusion est que si on continue à suivre la tendance de juste créer ce qui existe déjà, alors on va à l'échec et dans quelques années, on n'intéressera même plus les développeurs et GNU/Linux sera juste mort. Il est crucial de tout d'abord fournir un environnement performant pour les développeurs et ensuite d'avoir une stratégie à long terme.

Mais je pense qu'il ne faut pas chercher à prévenir la fuite des développeurs actuellement en cours, car le seul moyen de le faire à court terme consiste à suivre Google et Apple. C'est-à-dire perdre de l'énergie dans une direction qui ne nous permettra jamais de faire de GNU/Linux une plateforme reconnue. Il faut exposer un objectif clair, une vision à long terme et attirer des développeurs qui sont prêts à faire l'effort d'être sur une plate forme en gestation.

Maintenant quel peut être l'objectif à long terme pour les interfaces graphiques de GNU/Linux ? De mon point de vue, le monde se dirige de plus en plus vers une informatique mobile. Et il sera aussi difficile de se payer une nouvelle tv, un nouveau pc, une nouvelle console, un nouveau smartphone, une nouvelle tablette, une nouvelle voiture, des nouvelles lunettes, un nouveau frigo, un nouveau système domotique … tous les deux ans parce que tout d'abord on est dans une crise économique mondiale colossale et ensuite parce que économiquement ce n'est vraiment pas efficace. La raison "théorique" que les commerciaux veulent nous faire avaler pour faire une mise-à-jour aussi fréquente, c'est que l'on a un CPU plus performant et plus de mémoire, et donc si l'on veut les nouveaux services, il faut tout upgrader. Joli plan commercial, mais va falloir être très riche.

Quand on y réfléchit, la seule chose qui change, c'est la taille de l'écran, sa résolution et le périphérique d'entrée qui y est connecté. Et une fois qu'on a atteint une résolution "retina", il n'y a plus de raison de changer d'écran. Et tant que le périphérique d'entrée ne casse pas, ce n'est pas la peine non plus de le changer. Mais il est vrai qu'avoir une machine plus puissante tous les 2 ans, c'est quand même nécessaire. Pourquoi est-ce que l'on n'utilise pas le même CPU/GPU pour toutes les machines ? Aujourd'hui, c'est une limitation plutôt de facilité. Si il fallait débrancher puis rebrancher une "unité centrale" à chaque fois que je passe de mon PC a une tablette, ça serait vraiment pas drôle.

Mais les technologies sans fil font de très gros progrès. Pour l'affichage, on a Wireless Display, le Wifi pour le réseau, le bluetooth pour les périphériques d'entrée et diverse technos de rechargement sans fil. On peut donc aujourd'hui réaliser une tel "unité centrale". En fait, cette "unité centrale" a besoin d'un écran pour pouvoir poser quelques questions à l'utilisateur lors de l'appairage à un ecran/périphérique d'entrée… Ça ressemble vaguement a un truc existant… Cette idée pose des contraintes :

  • il faut penser les applications pour qu'elles consomment le moins de ressource, donc les optimiser et avoir une architecture logiciel la plus optimale, car on ne sera pas toujours dans le champ d'un chargeur sans fil.
  • il faut penser les applications pour qu'elles soient utilisables sur des écrans et avec des périphériques d'entrée très différents.
  • il faut protéger le système en cas de vol, car toutes les données seront accessible depuis cette "unité centrale".
  • il faut un système de synchronisation/backup sécurisé et efficace.

Si on veut permettre à des entreprises externe de contribuer aux systèmes :

  • il faut augmenter la sécurité de Linux (pour commencer à se débarrasser de X et passer à Wayland).
  • il faut garantir la stabilité des API/ABI pour plusieurs années (au minimum 5 ans).
  • il faut mettre en place un mécanisme de "store" permettant facilement à une société de déployer son application sur de nombreuses distributions (je pense que pour l'instant, Valve avec Steam est la mieux placée pour cette tâche).

Si on veut être innovant :

  • il faut être capable de permettre à toutes les applications de lire des informations de manière pertinente et leur permettre d'extraire des informations enrichies par d'autres applications (dans l'idéal sans compromettre la sécurité du système).
  • il faut penser le système pour être extensible et ouvert (contrairement à un certain nombre de standards freedesktop).

Cela représente déjà beaucoup de travail et je pense qu'il y en a pour quelques années avant d'atteindre un tel objectif. Pour ce qui est du matériel, ça ressemble franchement à un smart phone. D'ailleur un Galaxy S3 est plus puissant qu'un netbook d'il y a un ou deux ans, et il a déjà un port hdmi et usb. C'est déjà juste une question logiciel aujourd'hui, même si il faudra sûrement attendre quelques années, probablement plus de 3 ou 5 ans, avant d'avoir des téléphones vraiment capables de tout faire. Mais c'est en s'y prenant aujourd'hui qu'on peut avoir une chance !

  • # Hein ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Je ne sais pas si c'est intéressant ou pas : c'est illisible !

    • [^] # Re: Hein ?

      Posté par . Évalué à -2.

      Déjà les accents manquants ça gêne, mais alors toutes ces fautes… ! J'ai laissé tomber après le premier paragraphe.

    • [^] # Re: Hein ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'ai lu tout le texte sans réaliser qu'il n'y avait pas d'accents. Ce n'est pas illisible.

      Par contre ce genre de commentaire systématique "gnagna on peut pas lire y'a pas d'accents" je trouve ça assez pénible.

      • [^] # Re: Hein ?

        Posté par . Évalué à 8.

        J'ai lu tout le texte sans réaliser qu'il n'y avait pas d'accents.

        Sans déconner ? ;) J'avoue que c'est pas complètement illisible mais on remarque bien l'absence des accents !

        • [^] # Re: Hein ?

          Posté par . Évalué à 1.

          je n'avais même pas vu qu'il n'y avait pas d'accents !

          • [^] # Re: Hein ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Idem, faut arrêter un peu la critique facile.

            C'est peut-être pas aussi structuré qu'une news de noyal de patrick_g, mais c'est pas non plus illisible. C'est du bon français, pas trop de fautes et tapé probablement sur un clavier QWERTY..

      • [^] # Re: Hein ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Désolé mais les fautes er/é entachent déjà habituellement la lecture, mais alors quand le é n'est pas accentué, ça donne "Leur strategie a ete d'attaque au debut des annees 2000" -> une stratégie d'attaque, d'accord, mais laquelle?

        Moi non plus, je n'ai pas réussi à lire plus d'un paragraphe.

        • [^] # Re: Hein ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Qu'est ce que tu veux que je te dise, manifestement le monde se découpe en deux catégories, d'un côté tu as ceux qui arrivent à lire sans efforts particuliers un texte dont les accents sont absents (et parfois même sans ponctuation ou avec des fautes d'orthographe) , et de l'autre, ceux qui ne peuvent supporter sans chouiner la vue d'un paragraphe qui ne respecte pas scrupuleusement toutes les règles orthographiques, grammaticales et typographiques du Français Véritable.

          Je suis assez content d etre dans la premiere categorie vu comme cela a l air d'etre difficile a vivre pour ceux de la deuxieme categorie

          (ça ne veut pas dire qu'il faille abandonner l'enseignement du français à l'école, c'est juste que voir la moitié des commentaires de ce journal consacrés aux accents ou à l'orthographe, pour un journal qui est quand même plutôt bien rédigé, ça me gonfle)

          • [^] # Re: Hein ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 31/08/12 à 02:05.

            ça veut dire que je suis le seul dans une 3ème catégorie qui peut ajouter les accents ? tout comme http://linuxfr.org/users/cb/journaux/self-serving#comment-1384338 (ah bah tiens, on est deux au moins aussite).

            Plutôt que d'être tous les deux dans la catégorie des chouineurs (je reprends ton terme) juste faites hein… :p

            NB : même si sous forme de vanne, dans la lignée des commentaires ci-dessus, ce commentaire se souhaite constructif à défaut de seulement pertinent, just do it)

          • [^] # Re: Hein ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Qu'est ce que tu veux que je te dise, manifestement le monde se découpe en deux catégories, d'un côté tu as ceux qui arrivent à lire sans efforts particuliers un texte dont les accents sont absents (et parfois même sans ponctuation ou avec des fautes d'orthographe) , et de l'autre, ceux qui ne peuvent supporter sans chouiner la vue d'un paragraphe qui ne respecte pas scrupuleusement toutes les règles orthographiques, grammaticales et typographiques du Français Véritable.

            Le vrai problème, c'est plutôt la personne qui pond un pavé et ne fait pas l'effort de l'écrire un minimum correctement, obligeant ainsi toutes les personnes qui le liront à faire un effort d'interprétation encore plus important. La logique voudrait que le gros du travail soit fait en amont.

            Parce que si on suit ta logique, je connais des adeptes du langage SMS qui n'ont aucun problème à déchiffrer n'importe quoi à la volée, et qui ne comprenne pas pourquoi ça peut bien hérisser le poil à d'autres, alors pourquoi pas en langage SMS ou autre également ?

            Bref, sans aller jusqu'à la perfection orthographique, grammaticale et typographique,la moindre des choses c'est de faire le minimum, sinon ce n'est même plus la peine d'essayer de communiquer, on n'a qu'à y aller chacun de son dialecte et voir combien de temps on arrivera encore à se comprendre.

          • [^] # Re: Hein ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est pas de la mauvaise foi ou quoi, je n'arrive juste pas à lire son journal.
            Je ne comprends pas les phrases, devoir remplacer certain verbes conjugués (qui sont aussi souvent des mots) par leur infinitif pour avoir une phrase qui parse ça ralenti énormément la lecture et très vite j'abandonne.
            Alors oui je peux me forcer à lire tout le texte, mais ça va réellement me prendre le même temps que si je le traduisais en Français.

            Cela dit, j'ai lu la version de baud123 avec accents et fautes corrigées (oui parce qu'ajouter les accents avec un outil automatique ça résout rien, mon problème c'est les "attaque" ou lieu de "attaquer", …), et j'ai pas trouvé ça particulièrement pertinent comme journal…

      • [^] # Re: Hein ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Le problème, c'est qu'il n'y a pas que le manque d'accents !

        • [^] # Re: Hein ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 30/08/12 à 15:13.

          bah, j'ai tenté d'en rajouter, mais je me prends un Oops quand j'essaie de Poster le journal après l'avoir édité. Ça attendra bien ce soir ou demain ?

          Sinon, cf. plus bas : http://linuxfr.org/users/cb/journaux/self-serving#comment-1384338 pour une version avec des accents.

        • [^] # Re: Hein ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Pour te répondre, ainsi qu'à MCMic.

          Il y a certes des fautes de e(é) à la place de er. Mais il n'y a pas non plus 42 fautes à chaque ligne. De plus l'analyse présentée dans ce journal est loin d'être un ramassis d'inepties, de plus elle parle de logiciel libre et de politique du libre tout particulièrement. À mon avis le non-emploi des accents est conscient et assumé. Il est donc clair, comme quelqu'un l'a déjà fait remarquer plus haut, qu'il est inutile de se plaindre et de tenter de corriger ce genre de contributeur.

          Je continue tout de même de voter pour l'utilisation des accents, et par-delà à la diversité des langues et des alphabets de par le monde.

          Ceux qui ont lu la bible savent très bien que la langue universelle (et la copropriété de oufs à vint'mille), y'en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes ;)

          • [^] # Re: Hein ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Voilà, j'ai reporté les accents dans le journal (et corrigé quelques fautes bénignes).

            • [^] # Re: Hein ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Ça c'est du travail d'équipe ! Chapeau, c'était du boulot.

  • # Avé les accents c'est indispensable

    Posté par . Évalué à 1.

    Déjà que c'est long, si en plus s'il faut déchiffrer parce qu'il n'y a pas d'accents, je doute que beaucoup aillent plus loin que le premier paragraphe.

    Pour la peine, un peu de lecture http://linuxfr.org/users/bjacob/journaux/comment-taper-les-accents-sur-un-clavier-qwerty

  • # AppleFr

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    des developpeurs Linux migrent en masse vers Mac OS X. Il suffit d'aller a n'importe quel evenement libre et de compter le nombre d'ordinateur Apple pour voir a quel point le mouvement est massif et terrifiant.

    Enfin un journal qui dénonce grave !

    http://www.flickr.com/photos/11384633@N00/4526808274/

    • [^] # Re: AppleFr

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Qui dit que ces laptops font tourner OSX ? Peut-être que c'est une distro GNU/Linux toute propre qui a été installée à la place ?

      • [^] # Re: AppleFr

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pour le seul plaisir d'avoir du matos plus cher ?

        • [^] # Re: AppleFr

          Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 31/08/12 à 08:23.

          Non, non et non. Trouve moi un portable aussi silencieux qu'un Macbook, avec clavier rétro éclairé et un trackpad aussi agréable pour un prix dans la même fourchette, et je passe sur PC tout de suite..

          En fait, y en a un seul qui peux se targuer d'être proche d'un Macbook:

          J'ai changé de matos il y a 2 semaines. J'étais parti pour un Ultrabook PC, me disant que j'allais me détacher un peu des macs. J'avais en vue le nouvel Asus UX32VD. Quand tu regardes les specs, c'est meilleur que le dernier Macbook Air d'Apple (excepté le disque dur), et il y a pratiquement pas de concurrent qui fait mieux.

          Et puis je suis allé l'essayer chez Darty, et là j'ai changé d'avis. Trackpad de merde qui réagit pas, capot en plastique (et pas tout alu comme Asus essaye de le faire croire, il n'y a que la partie basse qui l'est), ventilos bruyants, et surtout: la machine chauffe grave. J'ai mon test sympa que je fais pour tester un peu: je vais sur Youtube et je lance 2-3 vidéos en HD à précharger, et une en plein écran. Les ventilos se sont mis en marche, la machine a commencé à chauffer, et au bout de 3 minutes tu pouvais même plus la tenir par le bas.
          Il y a aussi cette merde de chargeur de PC, qui est absolument horrible. Je me demande comment les constructeurs peuvent encore délaisser un truc aussi critique. Le magsafe n'est malheureusement pas copiable (enfin, je crois??), mais merde, bougez vous et trouvez un truc moins casse gueule que la prise DIN qui te garanti de péter la carte mère le jour où tu trébuche sur ton fil.

          Bref, le vendeur m'oriente vers un Macbook Air, et j'ai même pas hésité. Le SSD livré est une tuerie (comprendre: boot ultra vite, lance toutes les applis immédiatement), il chauffe pas, est inaudible sur Youtube (je déconne pas!). Autonomie annoncée (et je confirme) de 7 heures. Il me coûte moins de 50€ de plus.

          TL;DR: j'étais parti pour acheter un ultrabook pour bosser, un PC avait l'air ultra bien, et puis il n'a pas tenu la comparaison avec un mac.

          Pour en revenir aux fondamentaux: la photo montre 4 mecs avec des Macs et un seul avec un PC. Au lieu de se demander pourquoi à la FNAC un mec va choisir un Mac plutôt qu'un PC quand il les compare côte à côte, on trouve que c'est une machine à kéké qui se la pète.
          Franchement, comme machine de boulot, c'est simplement que c'est l'idéal. Autonomie délirante, solide, pas risqué dans les meetings qu'un plouc trébuche sur ton chargeur et te nique ta machine, utilisable dans le train sur les genoux, même pour du gros boulot, silencieux.

          • [^] # Re: AppleFr

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 31/08/12 à 09:27.

            Non, non et non. Trouve moi un portable aussi silencieux qu'un Macbook, avec clavier rétro éclairé et un trackpad aussi agréable pour un prix dans la même fourchette, et je passe sur PC tout de suite..

            Un Thinkpad ?

            Mon T40 de 2003 ne faisait aucun bruit, n'avait pas de clavier rétro-éclairé mais une petite loupiote au dessus de l'écran (et qui éclaire tout, pas juste le clavier) et le trackpad, c'est bien simple : c'est ce que j'ai vu de mieux (ceux de Compaq aussi étaient très agréables).

            Le tout pour 1900 € à l'époque, donc l'équivalent doit valoir bien moins cher aujourd'hui.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: AppleFr

              Posté par . Évalué à -1.

              Mon T40 de 2003

              J'crois bien que ce commentaire est programmé de manière obsolète :)

              Blagues à part, il se faisait des trucs très bien, mais quid de l'autonomie ? et ce matériel est difficilement utilisable "sur le web" en 2012. J'en ai fait la malheureuse expérience avec un iMac Tournesol en 2010 et un iBook G3 en 2008…

              Pour avoir eu différents PC portables, achetés d'occase, sauf les 2 macbook pro modèle 2006 (vive l'écran mat !) et 2009 (revendus depuis), ben,… en regardant tous les critères :
              - silence
              - chauffe
              - le moins de goulots (ou goulets ?) d'étranglement au niveau des composants question débit de l'information (Ram - Proc - DD)
              - encombrement
              - autonomie
              - qualité du son sortant des hauts-parleurs
              - clavier rétroéclairé
              bah oui, je suis curieux de voir ce que propose la concurrence… car la qualité était au rdv !

              Je ne parle pas de la techno Retina qui a refait augmenter les prix de ces ordis portables au niveau des séries de 2006 !

              En attendant, je reste sur mon Vostro 1310…

              • [^] # Re: AppleFr

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                • clavier rétroéclairé

                Est ce utile ?

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par . Évalué à -2.

                  ce fût utile…
                  Utile ? pour bosser/écrire à la lumière naturelle oui, c'est plus économe en électricité qu'une ampoule de puissance supérieure à 20 watts… après en led je sais pas.
                  j'énonçais juste une liste de critères personnels qui avaient orienté mes recherches de matériel !

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Si utile = pratique : oui
                  Après je ne l'ai pas sur mon ordi actuel, et je ne m'en offusque pas, mais oui : je maintiens que c'est bien pratique.

                  Un portable est utile par rapport à une tour ? non c'est plus pratique et moins énergie-vore (sauf un alienware-like… ou un PC format mini itx)
                  Une tablette par rapport à un portable ? non c'est plus pratique.
                  Je parle en tant que particulier bien sûr.
                  Les critères d'utilité de telle ou telle fonctionnalité change avec l'utilisation qu'on fait d'un ordinateur.

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Tu as jamais testé? C'est comme le scroll avec 2 doigts: une fois que tu as testé, tu peux plus t'en passer.
                  Tu imagines un téléphone sans clavier rétroéclairé? Ben c'est pareil avec un ordi.

                  Genre, tu matte un film, sans lumière, et que tu veux checker tes mails rapidement, pas besoin d'allumer la lumière. Pareil, t'es tranquille dans ton salon, il fait jour, tu surfes 1h ou 2, le jour tombe, pas besoin de te lever pour allumer tout de suite.
                  Idem les soirs où ta copine dort et toi tu finis un truc sur l'ordi; pas besoin de lumière.
                  Il y a tellement de trucs sympas qu'un clavier rétro éclairé t'apporte.

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 31/08/12 à 13:58.

                    Il y a tellement de trucs sympas qu'un clavier rétro éclairé t'apporte.

                    une fois que tu as testé, tu peux plus t'en passer.

                    comme la copine.. hé hé

                    C'est comme le scroll avec 2 doigts

                    Sorry, c'est 'dredi…

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Juste pour te contredire, je tape en aveugle, donc je n'en ai pas besoin. Mais si tu peux y trouver des usages, tant mieux pour toi =]

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Tu as jamais testé?

                    Non mais je pensais que ça devait etre penible. À l'occasion il faudrait que j'essaie, mais je n'ai pas besoin de regarder mon clavier pour taper, je me repère via les petits picots sur le f et le j, mais je ne sais pas si on repere aussi bien les touches sur un clavier avec les touches espacées, ça donne quoi ?

                    C'est comme le scroll avec 2 doigts

                    chez moi ça ne prend qu'un doigt (apres un whisky), que ça soit sur page down, via la molette, ou le trackpad.

                    Tu imagines un téléphone sans clavier rétroéclairé?

                    En fait mon téléphone a bien des touches retro eclairées, mais elle sont tellement usées qu'elles n'affichent plus rien.

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je l'ai sur l'un de mes ordis, et il est toujours off. D'une part je tape sans regarder mon clavier, si j'ai besoin la lumière de l'écran me suffit et enfin, d'autre part, avoir la lumière de mon clavier pour regarder un film alors que je me suis mis expressément dans le noir, ça me dérange.

                    • [^] # Re: AppleFr

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Nan mais la lumière ne s'allume que quand tu t'en sers hein! Elle reste un certain temps allumé (configurable généralement, genre 30s) mais s'éteint toute seule si tu ne tape plus sur le clavier.

                      Quand à taper sans regarder, certes, tout le monde n'y arrive pas. Je peux le faire, mais pas quand je dois taper un mot de passe ou des chiffres…

                      • [^] # Re: AppleFr

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bah justement, le seul intérêt pour moi c'est de pouvoir me caler sur les touches au départ, ensuite je m'en fous. Alors si c'est allumé que lorsque je tape sur le clavier, c'est complètement inutile pour moi. Mais je comprends que pour d'autres ça soit important… Je trouve ça très joli par exemple.

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Tu imagines un téléphone sans clavier rétroéclairé? Ben c'est pareil avec un ordi.

                    Je vois pas pourquoi c'est pareil. On peut avoir besoin de se servir d'un téléphone dans une ruelle mal éclairé, un coin de pénombre… Un ordi, je vois pas.

                    Genre, tu matte un film, sans lumière, et que tu veux checker tes mails rapidement, pas besoin d'allumer la lumière

                    Et je m'explose les yeux à regarder une GUI dans le noir. Youpi.

                    le jour tombe, pas besoin de te lever pour allumer tout de suite

                    Oui, vaut mieux se ré-exploser les yeux.

                    • [^] # Re: AppleFr

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Sous macos on peut regler la luminosite de l'ecran. Je sais, ca m'a fait pareil au debut, c'est un truc de ouf, hein?
                      En fait, l'os le fait meme tout seul comme un grand avec son capteur de luminosite ambiante.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: AppleFr

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Exactement, en fait une fois que tu as goûté à tous ces trucs, revenir à une version "manuelle" des choses (luminosité, rétroéclairage clavier), ça fait super chier.

                        Genre t'es chez toi avec un temps nuageux, la luminosité de ton écran est pas trop élevée, et tout à coup le ciel se dégage: tu peux plus rien voir. Avec le capteur de luminosité, l'ordi augmente tout de suite le rétroéclairage de l'écran, et 2s après le soleil tu peux de nouveau voir correctement.

                    • [^] # Re: AppleFr

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Je vois pas pourquoi c'est pareil. On peut avoir besoin de se servir d'un téléphone dans une ruelle mal éclairé, un coin de pénombre… Un ordi, je vois pas.

                      Un ordinateur portable, tu vois pas quand tu pourrais l'utiliser dans la pénombre?
                      Je sais pas pour toi, mais mon ordi portable me suit partout; que je sois dans mon bureau (lumière naturelle, voire pénombre quand le ciel est couvert), la cuisine (néons), les chiottes sombres (soyons honnêtes, je suis pas le seul), le salon…

                      Ça fait aussi le bonheur de ma fille, qui n'aime pas qu'on allume les lumières pour l'allaiter; et de ma femme qui n'a pas la dactylographie dans la peau (comprendre: elle regarde un peu les touches pour écrire).

                      • [^] # Re: AppleFr

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Un ordinateur portable, tu vois pas quand tu pourrais l'utiliser dans la
                        pénombre?

                        En fait un portable Apple (mais ce ne sont pas les seuls) c'est à peu pres le
                        seul moment où tu peux l'utiliser à cause de l'ecran brillant.

            • [^] # Re: AppleFr

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Eh non malheureusement, 1900€ à l'époque, tu trouveras pas beaucoup moins cher en 2012.

              Le seul Thinkpad qui pourrait rivaliser avec le Macbook Air aujourd'hui, je le trouve à 1570€: http://shop.lenovo.com/SEUILibrary/controller/e/frweb/LenovoPortal/fr_FR/catalog.workflow:expandcategory?issBase=ProductsCategory&issCategory=Notebooks/ThinkPad%20notebooks/X%20Series/ThinkPad%20X1%20Carbon

              On a le même genre de SSD, même proc, même carte graphique, boitier en magnésium, un écran correct, autonomie de 5,6 heures (de leurs dires): c'est correct.
              Mais t'es quand même 300€ plus cher.

              • [^] # Re: AppleFr

                Posté par . Évalué à 0.

                Le seul Thinkpad qui pourrait rivaliser avec le Macbook Air aujourd'hui ..

                Est-ce vraiment utile d'aller taper dans les prix d'un macbook air ? De toute façon sur mac il n'y a pas de jeux, on ne joue pas… Fin, je ne pense pas :) Honnêtement, thinkpad quoi.

                < /troll>

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ben… si tu trouves un ultrabook aussi bien équipé que le Macbook et moins cher, montre moi :-)

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Pour ce qui est des performances et de l'idée qu'un ordi à moins de 1000€ serait suffisant: je ne sais pas pour toi, mais un Core i5 me paraît être le minimum pour être à l'aise: matter un MKV en 1080p, compiler en -j5 et pas attendre des plombes, pouvoir lancer Eclipse et un Apache sans swapper…

                  Ça dépend de l'usage que tu en auras, mais pour moi les "smartbook" à la Asus EEE et autres dérivés à base d'Atom ou de APU AMD, ce sont des machines pour faire du Notepad et répondre à un email. Mon père en a un, et au delà de 3 onglets sur Firefox, la machine swappe et n'est plus utilisable. Ne parlons même pas d'une vidéo en 720p sur Youtube.

                  Les portables à 500-600€, du genre Dell Vostro, ne sont pas non plus adaptés: trop gros, pas solides, avec du matos au rabais pour faire le prix le moins cher. Ma copine a un Vostro 1000, qui est absolument inutilisable. La batterie est morte en 1 an, la fiche du chargeur a pété en à peu près le même laps de temps, les ventilos sont en route dès le démarrage, et je ne parle même pas des performances du bouzin…

                  C'est un peu comme tout en fait: tu peux acheter des baskets en plastique à 25€ et les changer tous les 6 mois, ou bien investir un peu plus dans du matos plus solide et les changer tous les 2 ans.

                  Mon ancien Macbook Pro datait d'avril 2008; 5 ans 1/2 de durée de vie, je trouve ça plutôt correct. D'accord je l'ai payé cher, mais ramené sur 5 ans, y a pas photo (surtout que je le revend pas une misère).

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Globalement d'accord,

                    Les portables à 500-600€, du genre Dell Vostro, ne sont pas non plus adaptés: trop gros, pas solides, avec du matos au rabais pour faire le prix le moins cher. Ma copine a un Vostro 1000, qui est absolument inutilisable. La batterie est morte en 1 an, la fiche du chargeur a pété en à peu près le même laps de temps,

                    Pour (avoir) posséd(é|er) les 2, c'est bien sûr discutable, mon expérience perso (puisque tu parles du Vostro 1000 de ta moitié) avec le Vostro1310 est moins malheureuse, avec une batterie "noname" achetée chez 1001batteries (pas de cuisine) à 80 euros il y a 2 ans, une semaine après que j'aie acheté l'ordi d'occaz.

                    • [^] # Re: AppleFr

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Le pire c'est qu'on avait pris l'option "batterie long-life" avec plus de cellules pour avoir une autonomie plus élevée…
                      Je me souviens encore du sarcasme de ma copine quand un jour au boot, un peu après la fin de la garantie, un écran vient nous accueillir en disant que la batterie était morte..

                      • [^] # Re: AppleFr

                        Posté par . Évalué à -1.

                        un peu après la fin de la garantie, un écran vient nous accueillir en disant que la batterie était morte..

                        L'obsolescence programmée a encore frappé !

                        Bon j'ai rencontré ce problème avec des batteries, et pour qui a des connaissances (compétences persos ou entourage) en électr(on)ique, ça peut se réparer, car en démontant on voit (souvent ?) que c'est un montage en série d'accus.
                        Donc déjà en testant au multimètre chaque élément et les connexions entre eux… bref !

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    pouvoir lancer Eclipse

                    ha ha ha ! :)

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Sur EEE Pc, ce qui gène le plus c'est les appli flash et les video HD. Mais je fais du dev avec et ce n'est pas si horrible que ça (à part la taille de l'écran). (bon faut préciser aussi, que je lui ai collé en SSD intel dedans de 128Go).

                    "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Les portables à 500-600€, du genre Dell Vostro, ne sont pas non plus adaptés: trop gros, pas solides, avec du matos au rabais pour faire le prix le moins cher. Ma copine a un Vostro 1000, qui est absolument inutilisable. La batterie est morte en 1 an, la fiche du chargeur a pété en à peu près le même laps de temps, les ventilos sont en route dès le démarrage, et je ne parle même pas des performances du bouzin…

                    J'ai acheté il y a 2 ans et demi (juste à sa sortie) un Dell Vostro 3300. C'est un Core i5 avec 4Go de Ram et un disque de 320Go que j'ai acheté à 700€ TTC.
                    Le format 13 pouces est idéal pour moi : facile à balader et si j'ai besoin de travailler avec de l'espace, je le branche sur mon écran 22".

                    Ma batterie est encore fonctionnelle alors que je la laisse en permanence branchée avec des cycles de rechargement incomplets. Mais je pense qu'elle devrait me lâcher dans les prochains mois.

                    Les performances sont très bonnes, j'envisage juste de le doter d'un SSD quand même (il y a 2 ans et demi c'était beaucoup trop cher pour moi). Mais j'hésite à le revendre après un changement de batterie, je pense pouvoir en tirer 300€ d'occasion (2/5e du prix d'origine en ajoutant l'achat d'une nouvelle batterie).

                    La fiche du chargeur va plutôt bien malgré les morsures de mon chat.

                    Mon laptop précédent c'était un Dell Inspiron 6400, l'entrée de gamme de l'entrée de gamme. Il m'a tenu 4 ans et puis je l'ai revendu 1/4 de son prix d'origine (il marchait encore très bien).

                    C'est un peu comme tout en fait: tu peux acheter des baskets en plastique à 25€ et les changer tous les 6 mois, ou bien investir un peu plus dans du matos plus solide et les changer tous les 2 ans.

                    Oui mais non, mon vostro va facilement me tenir 3 ou 4 ans et peut être que ton Mac te tiendra 5 ans, sauf qu'au prix de mon laptop, je peux le renouveller plus souvent.

            • [^] # Re: AppleFr

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est sur que c'est moins cher qu'un Apple ;)

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: AppleFr

            Posté par . Évalué à 4.

            Note que la distinction PC vs Mac n'a plus vraiment de sens, de nos jours c'est plutôt PC livré avec Windows vs PC de marque Apple livré avec MacOSX.

    • [^] # Re: AppleFr

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En fait, je vois 3 pcs de marques apple, et 5 pcs non apple ( dont 2 eepcs ). Je dirait pas que ça migre en masse, perso, juste que les gens voient les bécanes et s'en souviennent. IE, c'est la visibilité qui fait qu'on croit qu'il y a quelque chose.

      • [^] # Re: AppleFr

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        3 sur 8, c'est presque la moitié quand même. Pour des mecs qui font LinuxFr quand même. Il faut quoi pour que ce soit "massif"?

        • [^] # Re: AppleFr

          Posté par . Évalué à -1.

          Comme dit en haut, ça ne veut rien dire : il suffit qu'ils utilisent tous Linux.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: AppleFr

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Qu'ils utilisent Linux ou pas, toujours est-il qu'il ont filé du fric à Apple et qu'ils en font la publicité par le biais de leurs sorties (ça se voit). Et c'est un peu facile de se retrancher derrière un "ouais, mais en fait peut-être hypothétiquement ils se sont fait chier à installer un Linux plutôt que de garder l'OS en place". Peut-être. Peut-être pas. Certes, ils ne le disent pas, donc on ne saura pas, mais je me permet des doutes sur l'idée qu'ils ont tous migré…

            • [^] # Re: AppleFr

              Posté par . Évalué à 2.

              Qu'ils utilisent Linux ou pas, toujours est-il qu'il ont filé du fric à Apple et qu'ils en font la publicité par le biais de leurs sorties (ça se voit)

              Le sujet du journal c'est : « l'avenir de Linux sur le desktop ». Peu importe sur quelles machines, si Linux y est installé, ça en fait partie.

              c'est un peu facile de se retrancher derrière un "ouais, mais en fait peut-être hypothétiquement ils se sont fait chier à installer un Linux plutôt que de garder l'OS en place"

              On parle de même qui sont capables d'installer un OS non préinstaller sur n'importe quelle machine. Pourquoi ne le feraient-il pas sur celles-ci ? Le fait que ce soient des macs les empêchent de le faire ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: AppleFr

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Le sujet du journal c'est : « l'avenir de Linux sur le desktop ». Peu importe sur quelles machines, si Linux y est installé, ça en fait partie.

                Pas faux.

                On parle de même qui sont capables d'installer un OS non préinstaller sur n'importe quelle machine. Pourquoi ne le feraient-il pas sur celles-ci ? Le fait que ce soient des macs les empêchent de le faire ?

                Parce que si ils ont acheté un Mac, c'est peut-être aussi pour Mac OS X, comme pas mal d'acheteurs Mac?

                Bon, pour départager, seuls les gens sur la photo peuvent nous dire…

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  pas forcément… à l'époque, je m'étais acheté un ibook g4 (l'avant dernière génération de g4, et juste avant la sortie de la dernière) parceque c'était le seul portable aussi petit avec un écran mat, sauf a taper dans des machines a des prix prohibitif. je n'ai jamais utilisé MacOSX dessus…

                  \Ö<

          • [^] # Re: AppleFr

            Posté par . Évalué à 1.

            Le principe du matériel chez Appel c'est d'avoir peu de config différentes et de pouvoir proposer un OS optimisé pour une cible unique. Ca permet de tirer plus de puissance à matériel équivalent.

            • [^] # Re: AppleFr

              Posté par . Évalué à -3.

              Le principe du matériel chez Appel c'est d'avoir peu de config différentes et de pouvoir proposer un OS optimisé pour une cible unique. Ca permet de tirer plus de puissance à matériel équivalent.

              Et pourtant les MACistes changent de matos chaque année! En tout cas vrai pour l'iPhone et l'iPod.

              • [^] # Re: AppleFr

                Posté par . Évalué à 1.

                Ca fait un iphone par an, c'est pas grand chose par rapport à Android. Surtout que les changements ne sont pas forcement énormes. CPU avec plus de coeurs ou plus haute fréquence mais avec le meme jeu d'instructions…

                • [^] # Re: AppleFr

                  Posté par . Évalué à -1.

                  D'un autre cote, le principe d'arm, c'est precisement que le jeu d'instruction est reduit…

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: AppleFr

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Jeu d'instructions réduits, mais pas toujours identique entre 2 fabricants ou 2 générations.
                    Linus Torvald s'est d'ailleurs réjouit de l'arrivée de MS-Windows sur ARM en espérant une standardisation. Windows 8 n'est pas compatible avec tout les processeurs.

              • [^] # Re: AppleFr

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Ça c'est sûr, les MACistes adorent !

      • [^] # Re: AppleFr

        Posté par . Évalué à 1.

        A noter que la photo a plus de deux ans.

      • [^] # Re: AppleFr

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        En fait, je vois 3 pcs de marques apple, et 5 pcs non apple

        Et le PC 17 pouces sur la gauche c'est le mien et c'est un Keynux acheté sans payer la taxe Microsoft. Ça compense non ?

        • [^] # Re: AppleFr

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          eh ! mon eee-pc 901 avait une distro Xandros quand je l'ai acheté (c'était moins cher que celui avec taxe windows, vu que j'avais 4 Go de plus de stockage pour le même prix…). Bon ya une Mageia dessus depuis quelque temps… et une batterie à changer bientôt, reste 3 heures d'autonomie par rapport aux presque 6 h du début :/

    • [^] # Re: AppleFr

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Vues les réactions à ce petit clin d'oeil amical à l'adresse de nos amis qui font fonctionner et vivre LinuxFR, je précise juste que le lien que j'ai donné était en rapport avec la phrase:

      Il suffit d'aller a n'importe quel evenement libre et de compter le nombre d'ordinateur Apple pour voir a quel point le mouvement est massif et terrifiant.

      Il était bien entendu hors de question ici de considérer le fait que les animateurs de LinuxFR soient des sociaux-traîtres à la solde de l'impérialisme pommier, mais plutôt de montrer le côté aberrant de cette phrase.

      J'avoue, j'ai acheté des PC avec windows installé dessus, et j'installe souvent Windows en dual boot, ou plus récemment en machine virtuelle, la plupart du temps juste pour imprimer des PDF parce que le pilote Linux pour mon imprimante jet d'encre Epson est tout pourri et m'imprime une page toutes les 3 minutes.

      TL;DR: acheter une machine avec Mac OS dessus ne veut pas dire qu'on préfère Mac OS à Linux.

  • # en vrai

    Posté par . Évalué à 10.

    Arrêtez avec linux sur le desktop, ça fait 10 ans qu'on s'en fout. Linux est toujours la et s'améliore en permanence, parce que c'est bien.
    À quoi ça sert que linux soit "une plate-forme reconnue" ? C'est déja une plate-forme reconnue, pas besoin d'attirer les kevin et les michu contre leur volonté.

    • [^] # Re: en vrai

      Posté par . Évalué à 10.

      Je suis à 90,59% d'accord.

      Pourquoi on veut "obliger" les gens à aller sous nunux ?
      Suffit de les faire tester et de voir si ça leur plaît.

      Dans mon entourage, j'ai fait tester linux à un couple. Ils ont aimé, ils ont adopté.
      J'ai fait pareil à une amie: elle a aimé mais se sentait trop perdue.

      C'est la vie cui-cui, faut laisser les gens faire leurs propres choix et arrêter d'être extrémistes envers les utilisateurs de Windows ou de Mac (ou de BSD)…

      Vivons heureux tous ensemble dans l'intéropérabilité, que diable !

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je suis à 90,59% d'accord.

        Source ?

        • [^] # Re: en vrai

          Posté par . Évalué à 7.

          Arrêtez avec linux sur le desktop, ça fait 10 ans qu'on s'en fout.

          0.59%

          Linux est toujours la et s'améliore en permanence, parce que c'est bien.

          89%

          À quoi ça sert que linux soit "une plate-forme reconnue" ? C'est déja une plate-forme reconnue, pas besoin d'attirer les kevin et les michu contre leur volonté.

          1%

    • [^] # Re: en vrai

      Posté par . Évalué à 6.

      Non, linux/desktop est une plateforme en perte de vitesse et qui a de plus en plus de lacunes face à un mac OSx et un Windows 7, et sur quasiment tout les plans.

      Par exemple, la gestion matérielle et notamment la 3D est toujours aussi calamiteuse, et c'est de pire en pire.

      Un temps que je situerais à 3/4 ans, linux/desktop avait rattrapé une partie du retard et avait su créer le "buzzé" (avec les fenêtre composite) mais depuis, tout à été recassé, changé, déstabilise, encore et encore.

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par . Évalué à 10.

        j'ai l'impression d'être dans un autre monde dès fois c'est très troublant …

        j'utilise contraint Mac OS X parfois et Seven en virtualisation par obligation régulièrement… c'est quoi la perte de vitesse du desktop par rapport à ces 2 plateformes ?

        j'utilise la 3D sur linux depuis plus de 10 ans ça fonctionne toujours aussi bien … alors oui, je n'utilise pas Nouveau mais le driver NVidia, seul driver non libre de ma machine. J'ai utilisé compiz très longtemps … je ne l'utilise plus non pas pour des problèmes techniques mais par goût car je trouve que le cube en 3D avec plein d'effets c'est marrant 2 minutes mais beaucoup moins efficace à long terme que des bureaux virtuels à position définie … mais c'est dû à un choix personnel et sinon mes collègues l'utilisent toujours et ça fonctionne toujours … Donc certes les drivers 3D sous linux ne sont pas libres car les infos techniques pour les faire ne sont pas mises à dispos. C'est déplorable, je suis d'accord mais au moins ils fournissent des drivers propriétaires qui fonctionnent, je préférerai en avoir des libres mais faute de mieux … Comparaison avec les 2 autres plateformes : problème identique.

        Après si le but c'est de buzzer et si c'est ça que vous considérez comme intéressant sur linux et bien allez buzzer ailleurs … Je crois que beaucoup de gens se fourvoient sur linux et l'utilisent en pensant être hype (personnellement les effets de 7 je trouve ça naze, je ne parle pas des choix du mac que je trouve personnellement inutilisables). Après nous rabattre les oreilles sur les interfaces du mac ou de Windows super innovantes mais c'est un sketch ou quoi ?

        L'intérêt d'utiliser linux c'est pour moi :
        - avoir un système efficace (pas de soucis la dessus)
        - avoir un système où on sait ce qui se passe et qu'on puisse savoir rapidement ce qui ne va pas et où il faut aller pour réparer les choses.
        - avoir un système fonctionnel.
        - pouvoir modifier quelque chose s'il y a besoin ou bien si j'ai envie.

        Côté serveur pas de soucis, ça fonctionne super.

        Côté client, pas de soucis ça fonctionne aussi. Après il faut comparer ce qui est comparable, on parle de seven ou mac qui changent d'interfaces tous les 3 ou 5 ans et de l'autre côté linux. Hors nombre de ceux qui passe sur Mac (les témoignages récents pointés très allègrement par zenitram le montrent) sont des gens qui étaient sous linux avec une volonté du dernier soft sorti en version 1.2.12 et non pas 1.2.11 par ce que c'est super mieux !

        Alors oui, une utilisation d'un système en perpétuelle évolution (je suis en debian unstable depuis 10 ans sur mes desktop et je dois avoir eu 4 ou 5 soucis, ce n'est pas la mort non plus pour un système ) des fois il y a des bugs mais il y en a aussi chez les autres hein rassurez vous et pas sur de l'unstable, sur du stable! Il suffit de regarder le passage d'apple à son dernier lion sur les forums mac pour voir que la vie n'est pas un long fleuve tranquille mais ça bizarrement, on n'en entend jamais parler ça … Vu le peu de matériels disponibles, on se demande d'ailleurs comment ils font pour avoir autant de bugs. De même sous windows, mes ordinateurs portables sous linux ne sont jamais réinstallés, sous windows et même sous 7 ou c'est quand même beaucoup plus fiable, il arrive un moment ou tu dois réinstaller.

        Donc si on compare ce qui est comparable niveau durée de desktop, une debian stable par exemple avec les autres systèmes et bien c'est totalement identique en terme de stabilité du système, avec quand même les update de sécurité et les mises à jour de certains logiciels pour être à jour fournis par backport.

        Donc pour conclure, il est où le problème si ce n'est la hype attitude ?

        • [^] # Re: en vrai

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          J'arrive trop tard pour te pertinenter mais que ça fait du bien de lire un post bien argumenté et bien écrit… ;)

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        La 3D je ne sais pas, c'est quoi les autres plans ? Sincérement c'est une question je ne vois pas

        Pour en revenir au sujet, Linux sur le desktop, c'est peut-être parce-que je suis vieux maintenant, mais je n'ai jamais rencontré autant d'utilisateurs, par exemple le forum Ubuntu.fr avec son nombre de participants ça me parait dingue.

        Ce que je veux dire par là, c'est que depuis 10 ans (hum, un peu plus peut-être), il y a régulièrement des journaux avec des stratégies et conseils pour sauver Linux de la déchéance promise. Et que moi ce que je vois, c'est que quand je rencontre (même virtuellement) un utilisateur de Linux ça ne me surprend plus car c'est devenu banal, alors oui ce n'est pas des stats d'un organisme reconnu, mais la chute je l'attend encore.

        Pour la partie serveur j'ai encore en souvenir une équipe Novel Netware qui en rigolait, je me demande sur quoi ils bossent maintenant NetWare 6.0 ? …

        Pour moi Linux est partout maintenant, peut-être pas encore chez monsieur Dupond (et encore avec Android), lentement mais sûrement, il faut peut-être voir tout ça sur une plus grande échelle de temps.

        • [^] # Re: en vrai

          Posté par . Évalué à 4.

          Même sentiment, après plus de douze ans d'utilisation quotidienne j'ai toujours autant de mal à comprendre les "XXXX will be the year of the Linux Desktop" ou "Le bureau sous Linux c'est trop compliqué, c'est mort".

          Tout le spectre applicatif qui m’intéresse est couvert, j'ai rarement le besoin de modifier la config système (en-dehors de ma curiosité), j'ai un portable vieux de 8 ans qui est plus agréable à utiliser et plus rapide qu'à l'époque (temps de démarrage divisé par 4).

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Non, linux/desktop est une plateforme en perte de vitesse

        Ah ! Linux rejoint donc le clan des *** is dying. Les BSD se sentiront moins seuls !

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par . Évalué à 4.

        Par exemple, la gestion matérielle et notamment la 3D est toujours aussi calamiteuse, et c'est de pire en pire.

        Tu enfonces des portes ouvertes, ou bien tu essayes peut-être de fermer des portes imaginaires.

        La gestion matériel (pour les desktop) est effectevement l'un des dernier problème qu'il reste à surmonter à Linux. Mais merde. Microsoft travaille en amont avec les constructeurs, tout ça en huis-clos. Apple fait carrément fabriquer son propre hardware pour être tranquile.

        Moi le temps dont tu parles je le situerais plutôt à 1 ou 2 ans, à condition de considérer du matos assez mainstream (ou pas), qu'une partie assez importante des développeurs libriste va avoir envie de faire marcher.

        Sur le matos serveur et réseau, le support du matériel n'a vraiment aucun retard. J'ai déjà entendu parler de serveurs Sun où on remplaçait Solaris par FreeBSD, juste parce que ça marchait mieux.

        déstabilise, encore et encore

        Et c'est que le début, d'accord. D'accord ?

    • [^] # Re: en vrai

      Posté par . Évalué à 7.

      Le seul argument que je vois pour avoir une plate-forme « reconnue », c'est que ça peut améliorer la prise en charge matériel, et limiter les problèmes d'interopérabilité, du type flash ou silverlight.

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par . Évalué à 3.

        Tout à fait. J'ajouterais même que c'est bénéfique sur le long terme. Cela a sans doute été dit et redit ici ou ailleurs, mais je pense que plus il y a d'utilisateurs, plus il y a de la demande et donc des ventes possibles pour les constructeurs, ce qui entraîne une meilleure compatibilité du matériel ; si tu as 300 utilisateurs "lambda" qui demandent un pilote, je pense que les constructeurs s'en… moquent. Si tu as une centaine de grosses entreprises et des (Xaines de ) milliers d'utilisateurs, ça vaut le coût(sic) de développer pour cette plateforme. Donc oui, je pense que c'est important de convaincre les gens d'utiliser Linux sur le bureau :-)

        Il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers

      • [^] # Re: en vrai

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En pratique, non, car sauf si les OEMs trouvent assez de codeurs avec assez de temps, ils vont toujours faire des pilotes à l'arrache ( khof pilote windows dans ndiswrapper khof pilote nvidia khof ). Et les mêmes problèmes ( "pas envie de filer de doc" "pas envie de faire des pilotes propres à linux", "pas envie de maintenir les pilotes longtemps" ) vont toujours être la, et ça va pas améliorer des masses le support, autrement qu'en apparence.

        Quand aux soucis d'interopérabilité, les gens vont juste porter des codecs proprios sous linux, et je pense pas que ça soit une victoire pour le libre.

        Donc pour moi, je pense que ça soit très attirant.

        • [^] # Re: en vrai

          Posté par . Évalué à 3.

          ils vont toujours faire des pilotes à l'arrache

          non pas toujours. Exemple : ATI aujourd'hui…

          Quand aux soucis d'interopérabilité, les gens vont juste porter des codecs proprios sous linux, et je pense pas que ça soit une victoire pour le libre.

          Si tu as 40% de tes visiteurs qui viennent voir ton site depuis un système Linux, je doute très fortement que tu iras utiliser des technologies qui fonctionnent mal sous Linux, comme silverlight par exemple… De même, si dans ton parc info un tiers des PC sont sous Linux, le format qui s'imposera sera le OpenDocument et non le OpenXML.

          Et même si les gens portent les codecs proprio, je pense que c'est une avancée : Entre avoir un système libre avec quelques parties non libres ou un système complètement fermé à cause de deux/trois trucs pas clair, je préfère de très loin la première solution. C'est le même débat qu'avec Skype : en soi skype est pas top niveau liberté, mais qu'il soit dispo pour Linux est important.

  • # ÉÈÀ…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 30/08/12 à 09:35.

    Tient un nouveau cas d'accentite aiguë. Une étude épidémiologique pourrait s'envisager pour expliquer ces étranges disparitions ? À moins que le problème se situe au niveau du périphérique ? En tous cas, voici déjà un bon début de rapprochement avec la langue de Shakespeare dans laquelle vous envisagez de traduire l'essence de ce texte et des discussions subséquentes ; et ce, sans même mentionner les demi-négations à l'anglaise, les barbarismes injustifiés, les confusions homophoniques… Quand vous écrivez, prenez-vous sérieusement en considération vos lecteurs ? Ou bien cherchez vous seulement à vous faire plaisir ?

    Au cas où vous envisageriez dans un futur improbable quelques efforts à destination de ceux qui vous lisent, je me permet de vous signaler un journal récent rempli de liens utiles, s'employant simplement, et qui en conséquence vous permettraient d'améliorer aisément votre intelligibilité. Pour moi, qui en l'occurrence suis un peu l'hôpital se gaussant de la charité, nombre de ces liens me servent quotidiennement.


    Sur le fond, votre texte me paraît aussi travaillé que sur la forme : idées vagues pour résoudre des problématiques vaporeuses.

    Juste une remarque : qui cherche vraiment à convertir des gens à Linux ? Personnellement, si je visait à conquérir des gens, ne serait-ce pas plutôt à la vision politique de R.M. Stallman et à la défense de leur liberté ?
    L'utopie d'un monde où tout pilote serait libre, où les spécifications du matériel seraient ouvertes et où l'informatique serait véritablement au service des utilisateurs, me semble tenir bien plus à la prise de conscience collective de l'intérêt commun en matière de technologies informatiques qu'à la prédominance de Linux sur les ordinateurs.

    • [^] # Re: ÉÈÀ…

      Posté par . Évalué à -1.

      Ce genre d'article c est toujours tres subjectif. Et dans ce cas je trouve au contraire qu'il a fait un bon travail! En tout cas sur la premiers parties, apres effectivement c est son opinion personel mais il a le droit.

      Personnelment j'avais pas vu que il y avait pas d'accent et des fautes. Comme quoi c est vraiment que une question d'habitude. mais bon j'utilise jamais d'accent et fait plein de fautes moi meme.

      • [^] # Re: ÉÈÀ…

        Posté par . Évalué à 2.

        Sans blague, quand on est soi-même illettré, on sait pas différencier une écriture correcte d'un tas de fautes immondes, quelle surprise !

  • # Y a pas photo

    Posté par . Évalué à 10.

    On vit dans une société de consommation, si tu veux que les gens choisissent du GNU/Linux faut le leur vendre sous forme de produit.

    Mais pour ça il faut proposer des produits qui correspondent à leurs besoins ou, si tu a la force médiatique nécessaire, faire naitre en eux des besoins qui leur feront désirer tes produits. Il faut trouver un public cible, un marché viable, une approcha adaptée, etc…

    La plupart de ceux qui ont essayé de vendre des PC sous GNU/Linux, d'Asus ou Novatux, se sont contenté de vendre le produit tel quel sans même montrer aux clients de quoi il s'agit exactement et en quoi leur produit pourrait être meilleur. Pas de promotion de l'OS et de ses possibilités d'usage ni de ses applications. On a vu le résultat. :( C'est portant du bon sens: Quand on vend un produit différent on montre qu'il l'est, en quoi il l'est et pourquoi cette différence fait de lui un meilleur produit.

    J'ai pas les moyens financiers de lancer une boutique de vente de PC/Tablettes sous GNU/Linux, mais je me rapprocherais plus de ce que fait System76.

  • # Oui, mais.

    Posté par . Évalué à 10.

    De mon point de vue, le monde se dirige de plus en plus vert une informatique mobile.

    Oui, mais non. La mobilité n'a pas fait disparaitre le PC de bureau. Elle l'a complétée, mais pas remplacée. Exemple typique, l'iphone/ipad qui a besoin d'une machine apple pour fonctionner à 100%.

    [remplacer]tous les deux ans parce que tout d'abord on est dans une crise economique mondiale colossale

    Les marketeux n'ont pas attendu la crise pour nous vendre toujours plus de disque, de RAM et de résolution d'écran. Un certain mr moore (pas le cinéaste, hein) parlait d'une loi répétitive tous les 18 mois.

    Et une fois qu'on a atteind une resolution "retina", il n'y a plus de raison de changer d'ecran.

    On entend ça depuis le début de l'informatique: "640ko ça devrait être suffisant pour tout le monde", etc.. Dans 2 ans tu auras un écran Retina2-enhanced et ça continuera.

    il faut proteger le systeme en cas de vol, car toutes les donnees seront accessible depuis cette "unite centrale".

    Vaste programme!

    Si on veut permettre a des entreprises externe de contribuer aux systemes :
    - il faut augmenter la securite de Linux (pour commencer se debarrasser de X et passer a Wayland).
    - il faut garantir la stabilite des API/ABI pour plusieurs annees (au minimum 5 ans).
    - il faut mettre en place un mecanisme de "store" permettant facilement a une societe de deployer leur application sur de nombreuse distribution (je pense que pour l'instant, Valve avec Steam est la mieux place pour cette tache).

    Juste enorme! Linux a toujours eu une réputation de sécurité au contraire de windows. L'API/ABI n'a jamais intéréssé les utilisateurs. Et le mécanisme de store était pendant longtemps une plus-value de linux! apt-get install et hop. A l'époque, il fallait galérer sous tous les autres systèmes pour trouver le bon prog, l'installer, se battre avec les dll-hell etc…
    Je pose une vraie question: comment est-ce possible qu'en 2012 un linuxien réclame plus de sécurité et un store???

    Ensuite, pour les smartphones qui font tout, pourquoi pas. Quoi qu'en disent les détracteurs, gnome3 en prend le chemin. Un smartphone très puissant, qui peut se plugger sur une UC (clavier, grand écran). A l'environnement graphique de gérer tout ça.

    • [^] # Re: Oui, mais.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'API/ABI n'a jamais intéréssé les utilisateurs.

      Ah? Ca ne les intéresse pas directement, mais en pratique ils quittent (si ils testent) un OS qui ne sait pas gérer ce qu'ils essayent d'installer. Il ne savent pas que 'est à cause de l'aBI, mais en pratique c'est une source de problème.

      Et le mécanisme de store était pendant longtemps une plus-value de linux! apt-get install et hop.

      Partiellement. Il faut deux grosses contraintes :
      - Que ce soit libre (ça élimine beaucoup de monde)
      - Trouver un mainteneur par distro (ça élimine beaucoup de monde)

      Résultat : les logiciels qui intéressent l'utilisateur ne s'y trouvent pas. Tu as la théorie. Les gens sont dans la pratique, et vont ailleurs.

      PS : bon, maintenant Ubuntu s'y met en corrigeant les problèmes. Ca changera peut-être du coup. A voir, c'est que le début.

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble qu'il y'a quelques boites qui fournissent des dépôts pour un certain nombre de distros. Adobe, Google, etc…Donc non pas besoin de faire du libre et tout le monde ne va pas voir ailleurs.

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à 9.

        Ah? Ca ne les intéresse pas directement, mais en pratique ils quittent (si ils testent) un OS qui ne sait pas gérer ce qu'ils essayent d'installer. Il ne savent pas que 'est à cause de l'aBI, mais en pratique c'est une source de problème.

        tu as déjà essayé réellement d'installer des choses sur les 2 systèmes que tu trouves meilleurs que linux ? Réellement hein, pas qu'en discussion. Un exemple, sous mac OS X, le dernier photocopieur installé au bureau, j'ai dû faire l'installation pour un collègue qui ne savait pas quelle version prendre pour son mac car il y avait un version de driver par type de version d'OS et ça le gars, il ne savait pas et ça ne fonctionnait pas et pourtant c'est un utilisateur avancé de son mac … alors les grands discours c'est gentil mais la réalité c'est autre chose, même chose avec les drivers windows pas dispo pour certaines versions d'OS, mais ça tu dois déjà le savoir.

        Partiellement. Il faut deux grosses contraintes :
        - Que ce soit libre (ça élimine beaucoup de monde)
        - Trouver un mainteneur par distro (ça élimine beaucoup de monde)

        Résultat : les logiciels qui intéressent l'utilisateur ne s'y trouvent pas. Tu as la théorie. Les gens sont dans la pratique, et vont ailleurs.

        Que ce soit libre n'est pas une obligation pour être dans un dépôt linux et même chez debian il y a non-free !

        Il n'y a pas besoin de trouver un mainteneur par distribution. Soit c'est libre et non commercial et si le soft est intéressant les distributions feront le package. Soit c'est commercial et je pense que c'est toi fournisseur d'un logiciel que tu vends qui fait le support pour les 3 ou 4 grosses distribs. Après quand dtu as fais du deb et du rpm pour les 4 plus grosses, tu donnes le tgz et c'est toujours faisable. Tu peux aussi créer tes dépôts et ça c'est la force ! Surtout par rapport aux dépôts centralisateurs privatifs. Il suffit de voir les problèmes posés par apple qui décide de la vie et de la mort d'une appli que tu fais (j'ai des exemples précis qui posent des problèmes de viabilité d'entreprise mais je ne peux pas en dire plus ici).

        Les autres entreprises le font pour Mac et Windows, si le marché y était sur linux, elles le feraient aussi, c'est juste un problème économique.

        • [^] # Re: Oui, mais.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Soit c'est libre et non commercial et si le soft est intéressant les distributions feront le package. Soit c'est commercial et je pense que c'est toi fournisseur d'un logiciel que tu vends qui fait le support pour les 3 ou 4 grosses distribs.

          Les autres entreprises le font pour Mac et Windows, si le marché y était sur linux, elles le feraient aussi, c'est juste un problème économique.

          Je crois que tu viens exactement de demontrer en quoi il avait raison :

          • Sous Windows/Mac OS, l'editeur fait un logiciel, il marchera sur toutes les versions de Windows/Mac OS.

          • Sous linux, il ne marchera que pour les quelques distributions que tu as choisies. Il y a du travail supplémentaire a faire de la part de l'editeur et du packager pour faire tourner ton machin sur sa distrib si tu ne l'as pas visee directement.

          Soit tu fais un logiciel pour Linux le noyau, et la tu as des chances que ça marche facilement un peu partout. Soit tu fais un logiciel pour certains GNU/Linux en particulier, et dans ce cas la tu dois t'adapter a chacune d'entre elles. Ton but en tant que developpeur commercial, est de viser le plus de machines possibles pour un cout minimal. L’écosystème Linux est a l'exact oppose de ça, alors que les deux autres sont adaptes pour.

          • [^] # Re: Oui, mais.

            Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 30/08/12 à 16:14.

            Sous Windows/Mac OS, l'editeur fait un logiciel, il marchera sur toutes les versions de Windows/Mac OS.

            On n'a jamais vu un programme prévu pour XP qui refusait de tourner sous Vista… Ca se saurait !

            Sous linux, il ne marchera que pour les quelques distributions que tu as choisies. Il y a du travail supplémentaire a faire de la part de l'editeur et du packager pour faire tourner ton machin sur sa distrib si tu ne l'as pas visee directement.

            Pourtant Nvidia arrive bien a faire un gros executable qui fonctionne sur toutes les distrib. Et c'est pas une simple appli, ca descend à un niveau assez bas du systeme.

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par . Évalué à 2.

              Bien sûr que c'est faisable. Est-ce qu'un développeur commercial veut perdre son temps à gérer n distributions? Probablement pas.

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par . Évalué à 2.

              Pourtant Nvidia arrive bien a faire un gros executable qui fonctionne sur toutes les distrib. Et c'est pas une simple appli, ca descend à un niveau assez bas du systeme.

              Y a une partie compilée quand même.

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              On n'a jamais vu un programme prévu pour XP qui refusait de tourner sous Vista… Ça se saurait !

              Oh que si ! il suffit d'aller voir dans les entreprises qui tournent encore sur Xp pour comprendre que c'est possible, que ça existe et que ce ne sont pas des cas isolés.

              Il y a pas mal de modèle hydrologique qui ne tourne que sur Xp et pas sur Vista mais je pense qu'on peut en trouver un bon nombre en faisant le tour de table des personnes qui sont encore au boulot sur Xp… C'est encore fréquent de ne garder Xp à cause du parc des machines, mais c'est moins le cas… notamment car les portables sont plus souvent livrés avec Windows 7.

              La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Justement, Nvidia dépend du noyau linux et de X. Autrement dit, peu de choses qui font une distribution; c'est assez dépendant. C'est du coup beaucoup plus facile de le porter vers d'autre distributions. À l'opposé, regarde les dépendances de Firefox, et dis-toi que chacune de ces dépendances doit être remplie pour faire marcher Firefox sur une autre distribution que l'originale.

          • [^] # Re: Oui, mais.

            Posté par . Évalué à 4.

            Je crois que tu viens exactement de demontrer en quoi il avait raison :

            Sous Windows/Mac OS, l'editeur fait un logiciel, il marchera sur toutes les versions de Windows/Mac OS.

            entièrement faux ! J'ai dépanné gracieusement pas plus tard qu'hier un microscope électronique qui devait tourner exclusivement sous XP pour pouvoir fonctionner alors que la machine était fournie avec un windows 7 … Là où c'est cocasse c'est que le matos en question ça coûte au bas mot 35k€ et le fournisseur du matériel n'a même pas pris le soin de faire l'effort de développer pour … et j'ai plein d'autres exemples comme ça … des drivers d'imprimantes développés pour la version de windows à la sortie et pas pour les versions d'après, etc etc …
            et c'est la même chose pour mac. Ce sont des cas réels de la vraie vie, il faut arrêter de penser dans la théorie … Dans la vie réelle c'est aussi le problème sous windows et mac OS.

            et on va rigoler sur le support des drivers sous windows 8 vues les remarques sur les forums rien que sur la beta, ça va être rigolo.

            Autre exemple essaie de regarder le support des logiciels et drivers sur mac. Mac OS 10.6 sorti il y a juste trois ans et il en a plein qui ne le supportent même pas et sont estampillés 10.7 et + et tu veux me faire croire que le problème est pire que sur linux et que sur les autres plateformes c'est super mieux ? Non c'est pareil, mis à part quelques constructeurs sérieux qui font bien leur travail et assurent un suivi sur les drivers, les autres font le driver pour système du moment et basta et ceux là feraient pareil et font déjà pareil sous linux !

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Faut également un peu arrêter de troller de ce côté là.

              Quand un driver foire sous windows ou mac, c'est la faute du logiciel de merde, alors que quand ça foire sous Linux, c'est la faute de Linux.

              La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

              • [^] # Re: Oui, mais.

                Posté par . Évalué à -2. Dernière modification le 31/08/12 à 09:26.

                A l'inverse, quand un pilote/soft n'est pas dispo pour windows/macos, c'est la faute de windows/macos.
                Qund un pilote/soft n'est pas dispo pour linux c'est la faute au constructeur-qui-complote ou a l'editeur qui a un agenda cache et qui est probablement soudoye par MS.

                J'oubliais: linux fournit la plupart des drivers, donc oui, c'est la faute de linux dans la plupart des cas.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Oui, mais.

                Posté par . Évalué à 1.

                Je suis d'accord, mais il faut arrêter aussi d'ériger en sacro sainte la compatibilité entre version de Windows : ce n'est pas que du fait de Microsoft, il faut aussi que les développeurs développent de manière portable.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Oui, mais.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire… C'est bien du fait de Microsoft (qui passe beaucoup de temps la dessus!), qui fait attention, lui : il garde les ABI qui vont bien, c'est voulu de chez voulu, ce n'est pas un hasard (ça coûte beaucoup de maintenir l'ABI). Les développeurs, eux, utilisent juste l'API, "normal".

                  • [^] # Re: Oui, mais.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    C'est pas si simple que ça. L'API est préservée, mais l'ABI subit des variations subtiles : http://mail.python.org/pipermail/python-dev/2012-August/121460.html

                    (pour ceux qui ont la flemme de cliquer sur le lien : si on compile un Python avec MSVC version N, les extensions compilées avec la version N-1 ou N+1 peuvent ne pas fonctionner correctement ; ce qui est plutôt gênant car un nouveau MSVC sort environ tous les 2 ans)

                    • [^] # Re: Oui, mais.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Mmm… Ca me semble être un problème de conception de la chose plutôt qu'un problème d'ABI Windows (le fait que deux blocs pas compilés avec le même compilo n'ont pas le même endroit pour errno n'est pas "casser" ou "faire varier" l'ABI).

                      • [^] # Re: Oui, mais.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Stricto sensu, ça ne la fait pas varier en effet, mais le résultat est le même. Note que ce n'est pas seulement errno: la structure FILE change, donc si une bibliothèque dynamique compilée avec MSVC X passe un FILE* à une bibliothèque dynamique compilée avec MSVC Y, ça casse (*). Ceci parce que chaque bibliothèque dynamique utilisera un msvcrt différent.

                        Avec les bibliothèques partagées de type Unix, il n'y a pas ce problème, car toutes les bibliothèques chargées dans un processus partagent la même libc : les pointeurs sont naturellement compatibles.

                        ((*) il y a peut-être d'autres cas similaires, mais FILE est le plus visible et le plus gênant ici)

                        • [^] # Re: Oui, mais.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Ca me laisse songeur… Ok, je comprend mieux le problème, mais je vois :
                          - FILE ne fait pas partie de l'ABI Windows. CreateFile retourne un HANDLE, pas un FILE*. Du coup, ici on parle d'un compilo qui posent problème entre 2 versions, mais pas de l'ABI Windows, ou alors j'ai loupé un épisode. Windows ne me semble pas en faute.
                          - Du coup, le problème me semble être un truc du genre on évite de passer des pointeurs de trucs internes à des compilos. FILE n'est pas le même entre chaque compilo, chaque version de compilo. Bon, la grosse merde est que Microsoft change effectivement sa structure interne entre chaque version, mais je dirai que GCC peut faire pareil avec la même merde (faut tout recompiler)

                          Au final, l'avantage du libre est qu'on peut tout recompiler et utiliser la même version de libc, mais ton Unix n’échapperai pas au problème (ça dépend du compilo). C'est un inconvénient de l'avantage de pouvoir avoir des compilo différents avec des libc différentes et de laisser libre les gens à ne pas fournir le source pour recompiler soit-même.

                          J'en conclue toujours que c'et un problème du logiciel, qui n'a pas à filer des FILE* entre libs sauf en demandant d'avoir la même libc sous-jacente (mais si il veut, il peut filer de HANDLE). Et que ce problème peut aussi arriver sous Linux si il a deux libc (ce qui est possible). Sauf si j'ai mal compris quelque chose (parce que la, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris), il ne faut pas tourner un inconvénient de Linux (n'avoir le droit qu'à une libc, et entre deux distro ça peut péter si tu compiles pas pour la même libc. libc.so est à sa 6ème itération libc.so.5…) : tu es sûr que si je file un FILE* venant de libc.so.5, ça passera sans broncher vers libc.so.0? Pas sûr… Ce n'est pas parce que par façon de faire des Linux on n'a pas souvent ce problème qu'il n'existe pas.

                          Bon, en conclusion, on peut dire que le libre (quoique : pas besoin d'être libre, suffit de filer le source, même non libre), c'est bien (tm), ça laisse la liberté aux gens de recompiler tout de leur côté avec la même lib et ne pas avoir ce genre de problème.

                          • [^] # Re: Oui, mais.

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Windows ne me semble pas en faute.

                            Je ne sais pas qui exactement fournit msvcrt (Windows ou MSVC ?) mais, bon, on parle bien de l'écosystème Windows et de ses briques fondamentales fournies par Microsoft. Il y a beaucoup d'applications qui utilisent le CRT (notamment, bien sûr, la plupart des applications portables).

                            Du coup, le problème me semble être un truc du genre on évite de passer des pointeurs de trucs internes à des compilos

                            On évite si on peut. FILE a l'avantage de fournir une gestion bufferisée des fichiers, ce qu'un fd ou un handle ne font pas. Après on peut tout réécrire à la main, mais ce n'est pas une entreprise triviale…

                            Au final, l'avantage du libre est qu'on peut tout recompiler et utiliser la même version de libc, mais ton Unix n’échapperai pas au problème (ça dépend du compilo).

                            Si, si, il y échapperait, pour la raison que j'ai donnée plus haut : sur Unix, toutes les bibliothèques chargées dans un processus partagent la même libc (quelle que soit la version existante lors de la compilation). Donc il n'y a pas de problème de FILE * pointant vers des structures incompatibles, par exemple.

                            Sous Windows, lorsque des bibliothèques ont été compilées avec des msvcrt différents, elles chargent également des copies de différents msvcrt au sein du même processus. D'où le clash quand ces bibliothèques s'échangent ensuite des pointeurs entre elles.

                            tu es sûr que si je file un FILE* venant de libc.so.5, ça passera sans broncher vers libc.so.0?

                            La question est sans objet, puisque cette situation ne se produira pas (tu auras une seule libc chargée dans le processus).

                            • [^] # Re: Oui, mais.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/09/12 à 13:14.

                              Je ne sais pas qui exactement fournit msvcrt (Windows ou MSVC ?)

                              MSVC

                              on parle bien de l'écosystème Windows et de ses briques fondamentales fournies par Microsoft.

                              Ben je trouve que c'est bien de préciser : si on parle de l'ABI, la partie stable et "contractuelle", non la libc ne fait pas partie (de Windows). Tu peux regarder les deux fonctions:
                              - fopen fopen est marqué "Visual Studio" et chaque version de Visual Studio a sa page)
                              - CreateFile ne donne pas de compilateur ("desktop only", pour différencier de Metro)

                              L'éco-système Windows ne contient pas fopen. L'éco-système Visual Studio le contient. La différence est grande, ce n'est pas le nom de l'éditeur qui importe. Visual Studio n'est pas le seul compilo pour Windows.

                              On évite si on peut. FILE a l'avantage de fournir une gestion bufferisée des fichiers, ce qu'un fd ou un handle ne font pas. Après on peut tout réécrire à la main, mais ce n'est pas une entreprise triviale…

                              Ce que tu loupes, c'est que la libc de Visual Studio n'est pas la seule! Oui, on est libre, sous Windows, de choisir la libc qu'on veut : Intel, CodeGear, et j'en passe. Tu fais un choix (prendre la libc de Visual Studio), d'autres peuvent faire autrement. le C n'a jamais dit qu'il y avait une ABI fixe.

                              Bref : tu ne doit pas "éviter si tu peux", tu dois éviter. Le contrat est pour une seule libc, Linux ou Windows, même combat. Tu as la chances d'avoir une seule libc commune à tous tes programmes sous Linux, mais le jour où tu changes de distro et que tu passes de libc.so.5 à libc.sO.6 seulement pour une brique, sans recompiler le reste, bam. Linux aussi.

                              Si, si, il y échapperait, pour la raison que j'ai donnée plus haut : sur Unix, toutes les bibliothèques chargées dans un processus partagent la même libc

                              Si je linke un lib à la libc, une autre à µlibc, je te défie de me démontrer que l'autre lib va linker comme par hasard avec libc. Tu te trompes.

                              La question est sans objet, puisque cette situation ne se produira pas (tu auras une seule libc chargée dans le processus).

                              C'est faux aussi : ça arrive. Je compile avec libc.so.0 en link, tu compiles avec libc.so.5 en link, les deux libc seront en mémoire. Je te défie aussi de me démontrer le contraire. Ce n'est pas parce que les distro s'amusent à tout recompiler avec la lib que c'est obligatoire. Tu mélanges ce que tu fais généralement avec les possibilités offertes. encore une fois, ce n'est pas parce que toi tu fais un truc, que c'est la seule chose possible. Linux ou Windows, même combat : si tu as le code, tu peux compiler avec la même libc, sinon c'est la merde. Ca n'a absolument rien à voir avec Linux ou Windows, juste la disponibilité du code source et la ferme de compilation que tu t'es mis. Encore une fois, ne pas mélanger les inconvénients et les avantages : les gens ont l'avantage de pouvoir choisir leur libc, ça apporte des inconvénients, si tu veux pas ça sous Windows, interdit l'avantage et l’inconvénient partira.

                              Résumé :
                              - Si mêmes contraintes (obliger la même libc partout), Windows et Linux ex-aequo
                              - Si mêmes autorisations (laisser libre le choix de la lib), Windows et Linux ex-aequo
                              - La seule différence est l'usage le plus classique, où les linuxiens aiment compiler eux même du source avec un unique (éditeur et version) compilo. Mais tu peux faire la même chose sous Windows aussi si tu as envie. Ca ne peut donc pas être considéré comme défaut de Windows, Windows laisse juste "trop" de libertés et elles sont juste utilisées.

                              Bref, finalement je vois juste qu'on accuse Windows de laisser trop de libertés aux gens qui ne savent pas lire une documentation… Met la même contraintes que tu fais sous Linux (=tout le monde doit utiliser la même libc, c'est un ordre) que tu n'auras pas le problème que tu cites. Enlève cette contrainte et quand une personne utilisera cet avantage sous Linux, ça pétera aussi.

                              • [^] # Re: Oui, mais.

                                Posté par . Évalué à 0.

                                Je compile avec libc.so.0 en link, tu compiles avec libc.so.5 en link, les deux libc seront en mémoire.

                                Heu j'aimerais voir à quelle fréquence change le numéro de version majeur de la libc. Pour rappel, msvcrt change d'ABI environ tous les deux ans (à chaque nouveau MSVC). Ça poserait moins de problèmes si c'était beaucoup plus espacé.

                                Met la même contraintes que tu fais sous Linux (=tout le monde doit utiliser la même libc, c'est un ordre)

                                Ah ben, c'est ce qu'on fait : pour Python 3.3 par exemple, on dit "vous devez utiliser Visual Studio 2010 pour compiler vos extensions" (pour Python 2.7 et 3.2, c'était Visual Studio 2008). Mais, justement, c'est loin du discours idéal sur les ABI-qui-ne-changent-jamais.

                                • [^] # Re: Oui, mais.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Mais, justement, c'est loin du discours idéal sur les ABI-qui-ne-changent-jamais.

                                  Quitte à me répéter, ici on ne parle pas de l'ABI Windows, mais d'un truc en plus (une lib tierce, que tu n'as absolument aucune obligation d'utiliser. Tu peux même utiliser la même lib tierce genre stlport avec plein de versions des compilos de Microsoft, c'est indépendant). Si tu veux un truc de l'ABI, prend HANDLE. On en revient toujours à ce que la critique est un inconvénient d'une liberté en plus (le choix de la libc). Un peu délirant de devoir trouver ce genre de truc pour pouvoir critiquer.
                                  Donc on limite, et du coup ça devient pareil.

                                  Ça poserait moins de problèmes si c'était beaucoup plus espacé.

                                  J'éspère que tu dis la même chose à Linus T. quand il n'a rien à foutre de tout casser dans l'ABI qui n'est pas sensée être utilisée mais que tu utilises quand même, et ce plus souvent que tous les 2 ans. A jouer à ce jeu, Linux est bien plus emmerdant.

                                  C'est rigolo : quand Microsoft casse un truc tous les deux ans pour évoluer, c'est horrible, quand Linux casse un truc plus souvent que tous les deux ans pour évoluer, c'est bien. Deux poids, deux mesures. Et dans l'exemple donné, il suffit de se limiter autant que sous Linux, et le problème disparaît…

                                  • [^] # Re: Oui, mais.

                                    Posté par . Évalué à 0.

                                    J'éspère que tu dis la même chose à Linus T. quand il n'a rien à foutre de tout casser dans l'ABI qui n'est pas sensée être utilisée mais que tu utilises quand même, et ce plus souvent que tous les 2 ans.

                                    Non, parce que Linus T., lui, ne fait pas chier l'userspace. Et je ne suis pas développeur noyau.

                                    Et dans l'exemple donné, il suffit de se limiter autant que sous Linux

                                    Je vois que tu retournes ta veste. Ce n'est pas toi qui expliquais que Windows était mieux grâce à son ABI stable ? Finalement tu acceptes l'idée que les limitations de Windows sont les mêmes que celles de Linux. CQFD.

                                    • [^] # Re: Oui, mais.

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 03/09/12 à 08:07.

                                      Bon, une dernière fois : SE LIMITER à UNE SEULE libc, comme sous Linux.
                                      Ca n'a ABSOLUMENT RIEN A VOIR avec l'ABI Windows. Ici, on parle d'un truc tiers qu'est la libc, la libc ne fait pas partie de l'ABI Windows, fopen ne fait PAS partie de l'ABI Windows (je t'ai démontré la chose sur le site de Microsoft, c'est très clair), pour l’équivalent c'est CreateFile. Windows autorise plein de libc, plein de compilateurs, à vivre ensemble, cotnrairement à Linux, et on NE PARLE PAS d'ABI.

                                      Mais comme ça ne rentre pas dans l'anti-Windows, on évite de chercher à comprendre ce qu'est une ABI d'OS. Tu donnes un exemple de libc, et accuse l'ABI Windows. Tu donne un exemple de truc A, et accuse un truc B. Pour la démarche scientifique, on repassera…

                                      Donc comme tu veux prendre une truc interne à toi, je prend un truc interne à Linux, mais hop "ah ben non, je ne suis pas développeur du truc qui change". Ben sous Windows, les gens ne filent pas des FILE*. Ils ne sont pas développeurs d'un truc qui change non plus. Mais sous Linux, on est excusé, pas sous Windows. Je peux te faire exactement la même démo d'un truc aussi pourri sous Linux en mettant 2 libc sur ta machine. Linux l'autorise, on peut le faire, tu ne le fait pas et trouve donc pas de crash. Mais ça crashera pareil… Sans qu'on parle d'ABI stable, ni sous Linux, ni sous Windows. Tu veux parler de libc? Fait la même chose sous ton linux (utiliser deux libc), l'ABI Linux n'est pas utilisée et ça crashera aussi. Tu fait le même genre de programmation pourrie sous Linux que ça crashera pareil.

                                      Quand on veut crasher sur un OS, on est vraiment capable d'inventer tout et n’importe quoi…

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 30/08/12 à 14:38.

        Partiellement. Il faut deux grosses contraintes :
        - Que ce soit libre (ça élimine beaucoup de monde)
        - Trouver un mainteneur par distro (ça élimine beaucoup de monde)

        Faux, pas besoin que ce soit libre, ni même gratuit (auquel cas en général on passe directement par le paquet et non le dépôt, mais Canonical est en train de changer ça avec son support des applications payantes, un humble bundle récent propose d'installer les jeux via dépôt pour Ubuntu (et en un clic a priori - j'ai pas essayé j'utilise arch)

        Et "trouver un mainteneur pour chaque disto", pas forcément non plus, en pratique il n'y a que deux formats majoritaires, deb et rpm, les formats moins connus les gens n'exigent pas de paquet fait par le développeur, typiquement sous Arch on package les logiciels de notre coté. (Et ça fait partie du système, le choix d'un système de paquet différent est assumé et j'ai pas croisé d'archer qui râlait auprès d'un développeur qui ne supportait pas Arch)
        Après effectivement un deb compatible Debian n'est pas forcément compatible Ubuntu, ce qui complique les choses.

        "Les gens sont dans la pratique, et vont ailleurs." -> Faudra quand même que tu nous les présente un jour, tes gens qui ne trouvent pas ce qui leur faut sous forme de paquet Debian. Même sous Arch je trouve quasiment tout, y compris des softs obscurs qu'on a dû utiliser pour les cours. (Je suppose que les règles plus stricts de Debian doivent faire que les trucs cracras sont pas packagés, du moins pas dans les dépôts officiels, mais ça doit quand même plus être la règle que l'exception, et rien n'interdit d'utiliser autre chose que les dépôts dans ces cas là)

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à 1.

        • Que ce soit libre (ça élimine beaucoup de monde)

        Ou pas.

        http://ftp.fr.debian.org/debian/pool/non-free/

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Oui, mais.

      Posté par . Évalué à 3.

      l'iphone/ipad qui a besoin d'une machine apple pour fonctionner à 100%.

      Bah voyons…A moins de vouloir parler du développement d'applis iOS , tu peux très bien te passer d'un mac et/ou de Macosx pour un iphone/ipad.

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à -2.

        Ah bon, on peut activer un iPhone sans ordinateur ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Oui, mais.

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Juste enorme! Linux a toujours eu une réputation de sécurité au contraire de windows.

      Ca c'était avant : les concurrents se sont bougé le cul.

      Je pose une vraie question: comment est-ce possible qu'en 2012 un linuxien réclame plus de sécurité et un store???

      En tant qu'utilisateur je veux un endroit où je trouve tout les softs sans courir après le dernier repos Git parce que ma distro ne me propose qu'une vieille version bugguée.
      Je veux connaitre à l'install ce que l'appli a l'intention de faire, si elle accède à internet ou à mes données de mon home. Je veux une sandbox qui me garantisse ces droits.
      Je veux aussi un système de notation pour ne pas me faire chier à tester 53 softs de mauvaise qualité.
      En tant que développeur je veux un canal de distribution qui adresse un maximum d'utilisateur, qui me donne une visibilité par rapport à la concurrence parceque mon appli est appréciée et bien notée. Je veux un SDK complet sur lequel je peux compter pour developper/tester/valider/deployer. Je veux pouvoir vendre certains softs par qu'ils faut manger. Je veux des graphiques qui m'informent des dl mais aussi des remontées d'erreur.

      Bienvenu dans le monde moderne de MacOSX et Windows 8.

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à 2.

        En tant que développeur je veux un canal de distribution qui adresse un maximum d'utilisateur, qui me donne une visibilité par rapport à la concurrence parceque mon appli est appréciée et bien notée

        Pour info, comment ça se passe sous MacOS et Windows 8 sur ce point justement ? Il y a des dépôts facile d'accès maintenant ?

        Je suis pas très calé en windows/MacOS, mais ça m'intéresserais beaucoup de trouver un genre d'apt pour windows… si possible d'un fonctionnement aussi simple que ssh sur la machine + apt-get dist-upgrade.

        • [^] # Re: Oui, mais.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pour info, comment ça se passe sous MacOS et Windows 8 sur ce point justement ? Il y a des dépôts facile d'accès maintenant ?

          Tu sors de quelle planète?
          Apple: Mac App Store, depuis un bon moment. Parait même qu'on fait des dépêches dessus (la dernière en date étant sur MplayerX qui ne veut plus être sur ce store)
          Microsoft: un store est prévu pour Win8, oui.

          Les MAJ se font toutes seules aussi, comme les dépôts.

          Mais à la base, ta question n'a rien à voir avec la phrase que tu as cité : un fichier à télécharger et installer, c'est aussi un canal de distribution, qui marche assez bien d'ailleurs, mieux que les dépots Linux (il y a du contenu téléchargeable pour Windows et Mac, sans dépôt, et bien plus de contenu que les dépôts). Par mieux j'entends qu'il y a du contenu proposé à l’utilisateur, et c'est ce qu'il cherche. Et aujourd'hui, avec les store, les utilisateurs de ces OS ont les avantages du dépôt (MAJ auto, filtre pour vérifier que c'est pas pourri) sans les inconvénients (seulement 0.1% de gens touchés par un accès à un dépot, pas de refus d'être dans le dépôt juste parce qu'on ne souhaite pas fournir le code source, absence de réactivité à la demande de mettre dans le dépot), et ça va faire très très mal… Comme ça le fait déjà sous Android et iOS, Linux sur le bureau perdant un des ses avantages (les MAJ auto).

          • [^] # Re: Oui, mais.

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu sors de quelle planète?

            Excuse-moi de ne pas suivre l'actualité windows/mac, j'ai autre chose à faire de ma vie.

            Apple: Mac App Store, depuis un bon moment. Parait même qu'on fait des dépêches dessus (la dernière en date étant sur MplayerX qui ne veut plus être sur ce store)

            D'un point de vue extérieur, ce journal mettait plus un froid sur le MacStore. Je voulais donc avoir des avis de gens pro-mac ou pro-windows concernant les store : quantité de logiciels, côté pratique, etc.

            un fichier à télécharger et installer, c'est aussi un canal de distribution, qui marche assez bien d'ailleurs, mieux que les dépots Linux

            Dans mon usage, un dépôt comme apt est beaucoup mieux que télécharger un fichier. En fait dans mon usage, télécharger un fichier, c'est à peut près le pire qu'on puisse faire. C'est pour ça que je pose la question. Je surveillerais donc l'évolution du « Windows store ».

            PS : je commence vraiment à en avoir raz la casquette du ton méprisant, hautain et trollatoire que tu utilises sur linuxfr. J'en viens même à souhaiter que tu dégages d'ici pour cette raison, malgré tes idées qui sont pertinentes. Enfin bon je suppose que ça doit être pareil dans l'autre sens.

            • [^] # Re: Oui, mais.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Dans mon usage, un dépôt comme apt est beaucoup mieux que télécharger un fichier.

              T'as pas compris le problème: tu cherches un soft : sois tu te contentes de ce que te proposes ta distri, qui contient qu'une infime partie des softs disponibles, en version obsolète et buguées si c pas le soft à la mode : conclusion tu te retrouves avec la pire solution: Google (perte de temps) puis, si coup de bol depot apt qu'il faut ajouter, ou, comme dans la plupart des cas un tar.gz des sources. Youpi. Alors certes avant sous Windows t'avais pas de depot centralisé et tu passais donc systématiquement par Google, mais au moins le setup msi reste plus friendly que le makefile. Maintenant que même Windows est passé au concept du store, linux est à la rue total. Les apt c'était bien y'a 10 ans mais faudrait savoir se remettre en question 2 minutes.
              Et tout ca sans parler de la sécurité (tests store, sandboxing)

              • [^] # Re: Oui, mais.

                Posté par . Évalué à -1.

                Donc, si je résume bien :
                Au niveau des stores (ou market place ou autre app store), "ils" (Microsoft, Apple, Amazon, Nvidia, Google, Samsung) ont repris le concept des repositories apt(deb) et rpm ?!
                Et Canonical a "suivit" le mouvement en "complétant" l'existant : à savoir (je grossis volontairement le trait) un frontend à Apt + une surcouche de notation et commentaires avec le Ubuntu App Store ?
                Sachant que certains "Market" sont censurés/non accessibles depuis certains pays… et que ce n'est pas si unifié au vu de la prolifération des App Market Store Place :
                - Samsung Apps
                - Google Play
                - Mac App Store
                - Windows Store
                - Tegra Zone
                - Amazon AppStore
                - Ubuntu App Store

                linux est à la rue total. Les apt c'était bien y'a 10 ans mais faudrait savoir se remettre en question 2 minutes

                Je suis d'accord que le système de notation et commentaires et description est "une avancée", mais c'est de la mauvaise foi de dire que c'est sous Linux "buggé et obsolète", et qu'il faut pour être à jour (?) trouver le tar.gz et croiser les doigts avant de lancer la compilation.

                Alors certes avant sous Windows t'avais pas de dépôt centralisé et tu passais donc systématiquement par Google, mais au moins le setup msi reste plus friendly que le makefile

                pour les distribs linux, qui sont dans leur grande majorité basées sur Fedora ou Debian, dans un système rpm il y a ça depuis longtemps pour trouver des versions plus récentes (pas forcément non buggées) :
                - Easy Urpmi (pour mandrake à la base)
                - les ppa sous ubuntu, et avec "ubuntu-tweak" qui intègre la gestion des repositories pour applis, mais déjà avec medibuntu, playdeb et getdeb, tu as de quoi être à jour (et buggé ?) et joli
                - sous debian, les versions packagées officiellement sont peut être obsolètes mais NON buggées, le choix de "freeze" est fait pour stabiliser (correction de bugs) et maintenir (security-updates) l'existant (moche ?)
                - de plus sous debian, l'équivalent (presque) de easy urpmi. pour la compilation et ses dépendances, si avec tout ça t'as pas ton bonheur,… (donc t'es assuré d'être à jour une fois les repositories ajoutés à ton gestionnaire de paquets)
                - Pour les ArchLinux ou autres Gentoo, les paquets sont récents et nombreux
                - pour les fedora et consorts, tu peux même retrouver apt sur ton système
                - Entre les 2, le "lien" niveau gestionnaire de paquets est alien si jamais ton logiciel n'est distribué qu'en rpm
                - et pour la compilation "simple", auto-apt sous debian te permets de lancer la compilation en t'installant les libs nécessaires.

                mais faudrait savoir se remettre en question 2 minutes
                Tout à fait :
                - Avoir une version "ancienne" (supérieure ou égale à 6 mois) mais stable ?
                - Avoir une version "récente" et "jolie" ?
                - Se remettre en cause quant à l'installation des applis sur son Desktop, combien d'utilisateurs installent tout un tas de freewares et consorts sans prendre le temps de vérifier que chaque appli installée ne créer pas des goulots d'étranglements dans le système ? ou installent des toolbars à la noix parce que c'est gratuit sur le market, mais ça n'empêche pas d'avoir des logiciels (futilitaires) qui sont des copies ou des malwares ou des boîtes de pub ?

                Se remettre en question sur "le mode de consommation" des applications oui… et la stabilité de son système, ça c'est pas donné à tout le monde, alors les "admins" sont là pour guider les utilisateurs consommateurs insouciants et ignorants.

                Mon point d'accord est celui là :
                un frontend à apt et rpm et yum pour centraliser les infos sur les retours utilisateurs des versions.
                Car les distributions linux contiennent les descriptions des paquets, et leurs dépendances, nativement, dans le gestionnaire de paquets.
                Il faut apprendre à être carré.

              • [^] # Re: Oui, mais.

                Posté par . Évalué à 5.

                T'as pas compris le problème

                Tu n'as pas compris mon problème : j'ai quelques machines windows, avec des logiciels de base classique (vlc, 7-zip, adobe reader, etc.), et des logiciels « métiers ». Mon besoin n'est pas de chercher un logiciel, mais de maintenir ces logiciels de base.

                Bref, un apt-get dist-upgrade automatique quoi, tellement simple qu'on se demande pourquoi ça n'existe pas depuis 10 ans.

                qui contient qu'une infime partie des softs disponibles, en version obsolète et buguées si c pas le soft à la mode

                Source ? Devant les argumentaires à la con comme ça, je réclame des sources précises et fiables. Tu as des statistiques, des études, qui montrent clairement que dans une ou des distributions Linux, les logiciels sont particulièrement obsolètes et bugés ? Sans ça, FUD, comme MS le fait si bien.

                conclusion tu te retrouves avec la pire solution

                Non parce que dans mon cas je prends ce qu'il y a dans les dépôts. Dans mon utilisation, que ce soit vlc, mplayer ou windows media player, je m'en fiche par exemple. Après je suis conscient que mon utilisation n'est pas la tienne.

                Alors certes avant sous Windows t'avais pas de depot centralisé et tu passais donc systématiquement par Google

                Le windows store existe pour la version stable de windows (vraie question) ? Marrant de venir faire les gros bras niveau sécurité alors que pendant si longtemps le seul moyen d'installer des logiciels étaient de passer par des sites web, qui est, il me semble, un énorme vecteur de propagation de malware…

                Maintenant que même Windows est passé au concept du store, linux est à la rue total

                Très bien pour toi. Perso je me contente très bien de mon apt « à la rue total ». J'ai pas besoin d'avoir le meilleur système, du moment qu'il me suffit…

                • [^] # Re: Oui, mais.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Tu n'as pas compris mon problème : j'ai quelques machines windows, avec des logiciels de base classique (vlc, 7-zip, adobe reader, etc.), et des logiciels « métiers ». Mon besoin n'est pas de chercher un logiciel, mais de maintenir ces logiciels de base.

                  Windows Store (et avant Mac App Store) répond à ce problème. Mais au contraire des distros Linux, le store de Windows (ou Mac OS X) accepte(ra) plus de logiciel. Tous les avantages de apt-get dist-upgrade sans les inconvénient. Il ne va plus rien rester comme avantage pour Linux sur le desktop (à part être libre, mais ce n'est pas une fonctionnalité)

                  tellement simple qu'on se demande pourquoi ça n'existe pas depuis 10 ans.

                  Parce que c'est mettre la charrue avant les boeufs : c'est bien joli que ça existe, mais la logithèque est pauvre. Du coup pas ça chez les concurrents, mais une offre qui répond plus aux besoins des gens. Et encore une fois, ça arrive, sans les inconvénients, ce ne sera même plus un argument des linuxiens pour dire que Linux c'est mieux.

                  Bref, Linux sur le Desktop est mal barré… Encore plus mal qu'aujourd'hui.

                  Très bien pour toi. Perso je me contente très bien de mon apt « à la rue total ». J'ai pas besoin d'avoir le meilleur système, du moment qu'il me suffit…

                  Quand il n'y aura plus personne pour maintenir ton meilleur système car les mainteneurs "gratos" seront passés à autre chose, tu regretteras ne ne pas avoir pensé autrement "avant". Ce sera trop tard. Le monde change…

    • [^] # Re: Oui, mais.

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, mais non. La mobilité n'a pas fait disparaitre le PC de bureau. Elle l'a complétée, mais pas remplacée. Exemple typique, l'iphone/ipad qui a besoin d'une machine apple pour fonctionner à 100%.

      Tout comme les appareils photos numeriques n'ont pas disparu. Pourtant quand tu fais le touriste a l'etranger, la majorite des gens prends ses photos avec son smart phone. Il se vend plus de laptop que de desktop depuis 2007. Et depuis cette annee, il se vend plus de smartphone que de PC (laptop + desktop). L'impact, c'est que la technologie, les prix et la competition a lieu sur le segment le plus large. Si demain le seul marche sur lequel tu peux mettre Linux, necessite que tu payes plus que les autres, tu t'exclues mecaniquement. Et tu rend le renouvellement de ta communaute plus difficile. A terme, cela veut dire simplement le ralentissement du developpement de ta plate forme…

      Donc meme si quelque chose ne disparait pas, sur le long terme, ca peut etre tres penalisant. Mais comme je l'ai dis, on est au debut du mouvement, le remplacement n'est pas pour tout de suite.

      Juste enorme! Linux a toujours eu une réputation de sécurité au contraire de windows.

      La reputation ne fait pas la realite. C'est vrai sur le serveur, sur le desktop, c'est une autre histoire. Lorsque tu demarres une application qui accede a X, tu n'oublies jamais que tout ce que tu tappes et tout ce que tu vois, peux etre intercepte silencieusement par n'importe quelle application. Et ce n'est qu'un debut, les fichiers personnelles sont accessibles par toutes les applications, les services dbus utilisateurs aussi, … La protection de Linux sur le Desktop, c'est qu'il est fragmente et qu'il n'y a pas assez de monde pour justifier l'effort de l'attaquer. Mais ca n'empeche pas d'etre critique sur la situation.

      Je pose une vraie question: comment est-ce possible qu'en 2012 un linuxien réclame plus de sécurité et un store???

      Tous les developpeurs d'application ont un probleme avec les distributions. Elles mettent du temps a integrer les packages. GNOME estime que cela met 6 mois pour etre package. Ce qui veut dire que quand tu as des bugs reports, cela arrive 6 mois trop tard. Et GNOME est dans une bonne situation avec une demande forte des utilisateurs, donc une update rapide. Il y a des applications/bibliotheques qui ont des annees de retard dans certaine distribution. Sans compter les distributions qui ont du mal a faire un packaging correct. Mais ca peut aussi etre pire, tu as les utilisateurs de Gentoo qui adore jouer avec les flags de compilation et qui comprennent rien a ce que cela implique dans le resultat. Enfin il y a aussi une perte du lien entre le developpeur et l'utilisateur, donc un probleme de communication qui peut resulter en une deconnexion entre les utilisateurs et les developpeurs.

      Voila pourquoi GNOME reflechit a GNOME OS par exemple. Ca resoud ce probleme. Apres certaine distribution, je pense uniquement a Arch, mais il y en a peut etre d'autre peut etre, arrive a fournir un bon resultat (qui repond au probleme precedent). Malheureusement tout le monde n'a pas le temps de faire une install Arch, ni ne veut forcement l'utiliser. Et ca, le store, repond a cette problematique… En tant que developpeur, je ne vois meme pas comment on peut ignorer ce probleme.

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 31/08/12 à 12:21.

        Ce qui veut dire que quand tu as des bugs reports, cela arrive 6 mois trop tard

        Dans le cas de debian, même si le soft n’évolue pas (ne gagne pas en fonctionnalité), les problèmes de sécurité sont réglés pas les dév. debian directement puisque beaucoup de dév. font une course en avant sans stabiliser réellement.

        Mais ca peut aussi etre pire, tu as les utilisateurs de Gentoo qui…

        Pourquoi sommes nous pire. Là tu attaques directement les personnes, pas la distrib.

        …qui adore jouer avec les flags de compilation et qui comprennent rien a ce que cela implique dans le resultat.

        Les use flags sont très bien. Il y a très rarement de vrai soucis. Peux-tu, je te prie, être un peu plus pertinent explicite dans ton attaque ?

      • [^] # Re: Oui, mais.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tout comme les appareils photos numeriques n'ont pas disparu. Pourtant quand tu fais le touriste a l'etranger, la majorite des gens prends ses photos avec son smart phone. […] Et tu rend le renouvellement de ta communaute plus difficile. A terme, cela veut dire simplement le ralentissement du developpement de ta plate forme…

        Donc meme si quelque chose ne disparait pas, sur le long terme, ca peut etre tres penalisant. Mais comme je l'ai dis, on est au debut du mouvement, le remplacement n'est pas pour tout de suite.

        Je fais toujours de la photo argentique, avec plaisir, sans difficultées, et en étant satisfait du résultat…

        Seul au monde

        \Ö<

  • # C'est intéressant

    Posté par . Évalué à 9.

    Ton propos est intéressant. Il manque de lisibilité mais il est intéressant.

    Tu remarques comme les 4 premiers commentaires sont orientés orthographe: c'est un peu ce que tu dénonces. On s'intéresse souvent plutôt à la forme qu'au fond. Je pense que les commentaires clamant qu'ils ne t'ont pas lu à cause de la présentation sont comme ces développeurs qui abandonnent GNU/Linux pour MacOSX: ils n'ont plus envie de continuer sur une voie qui ne les séduit pas assez.

    Non, je trolle, j'avais envie de faire un rapprochement facile.

    Ce qui est discutable, c'est l'étendu des innovations sur GNU/Linux. Ce système innove en permanence d'un point de vue technique. Tu émets des idées plutôt du domaine fonctionnel/applicatif mais la force de Linux n'est pas (plus) là.

    En tous cas, le Desktop Linux reste à mes yeux une affaire de marketing avant tout. Marketing, parce que les possibilités existent, mais l'écosystème fait qu'un utilisateur Linux est plutôt à contre-courant, et ca, peu d'utilisateur en ont envie.

  • # version avec les accents

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Une version accentuée par réacc ( http://rali.iro.umontreal.ca/Reacc/Reacc.fr.cgi ). Ce n'est pas parfait, mais déjà plus lisible.

    Je prend rarement le temps d'écrire un journal, mais cette fois-ci, j'ai un sujet qui me tiens à coeur, l'avenir de Linux sur le Desktop, voir au delà. La raison, c'est ce blog de Miguel de Icaza : http://tirania.org/blog/archive/2012/Aug-29.html qui est je pense complètement à côté de la plaque. Et une grande partie des commentateurs ne voient que le problème technique sans regarder plus loin et de plus haut. Donc je vais utiliser ce journal pour démarrer une discussion. On verra si plus tard ça vaut le coup de l'internationaliser en la mettant quelque part en Anglais. Désolé, ça va être long.

    Apple n'a pas gagné des parts de marché en assurant une API/ABI stable sur MacOS X. C'est juste oublié la partie la plus importante d'Apple. Leur stratégie a été d'attaque au début des années 2000 un domaine moribond, l'électronique grand publique avec l'iPod. Puis un autre domaine pas très innovant, voir complètement sclérose avec l'iPhone. Enfin ils ont créé leur propre niche avec l'iPad. Et tout ça, pour faire vendre par effet de bord des ordinateurs Apple au grand publique. On en est à un point ou pour avoir une expérience optimal, il faut utiliser du matériel Apple. Résultat des developpeurs Linux migrent en masse vers Mac OS X. Il suffit d'aller à n'importe quel événement libre et de compter le nombre d'ordinateur Apple pour voir à quel point le mouvement est massif et terrifiant. L'environnement Linux ne répond déjà même plus au besoin de ses propres developpeurs, alors pour le reste des utilisateurs ! Et le fait que l'un des créateurs de GNOME le dise, est la preuve d'un échec fondamental de mon point de vue…

    Google lui avait attaqué dans le domaine du "Cloud" et offre une expérience optimal quand on utilise tous ses services. Résultat la majorité du traffic émail mondial passé par ses serveurs. Un grand nombre de PME/PMI a migré à Google Doc et consort. Il place progressivement Chrome sur le desktop et Android est définitivement un succès de cette stratégie d'intégration. Ils font du Linux, mais pas du GNU/Linux, et un nombre très important de developpeurs préfèrent utiliser les services de Google plutôt que de faire du self hosting. Encore une fois, on arrive plus à se fournir une solution pour nous même.
    Microsoft quand à lui a perdu de la vitesse durant la dernière décade, mais clairement pas face à GNU/Linux, uniquement face à Google et Apple qui ont eu une stratégie de contournement sur la principale force de Microsoft, les grandes entreprises. Et Microsoft l'a compris en contre attaquant via son point fort pour faire venir ses tablettes dans les mains des départements informatique.

    Chacune de ces sociétés à une stratégie, dont j'ai volontairement forcé le trait, et Linux ? Et bien, je crois que au début des années 2000, l'idée était de copier Microsoft (surtout pour Miguel d'ailleur). Aujourd'hui, on fait pas mieux. Les buzz word qu'y pilote le développement, sont le "Cloud" et les réseaux sociaux. Et je pense vraiment pas qu'une attaque frontale sur Google ou Facebook pourra être une réussite. Je rajouterais aussi ici le cas de Jolla qui veut faire juste un smart phone, mais en utilisant mer/Qt/meego, ne part pas franchement avec une bonne stratégie.
    Ma conclusion est que si on continue à suivre le trend a juste créer ce qui existe déjà, alors on va à l'échec et dans quelques années, on n'interressera même plus les developpeurs et GNU/Linux sera juste mort. Il est crucial de tout d'abord fournir un environnement performant pour les developpeurs et ensuite d'avoir une stratégie a long terme.

    Mais je pense qu'il ne faut pas chercher à prévenir la fuite des developpeurs actuellement en cour, car le seul moyen de le faire a court terme consiste à suivre Google et Apple. C'est à dire perdre de l'énergie dans une direction qui ne nous permettra jamais de faire de GNU/Linux une plateforme reconnu. Il faut exposer un objectif clair, une vision a long terme et attirer des developpeurs qui sont prêt à faire l'effort d'être sur une plate forme en gestation.
    Maintenant quel peut être l'objectif a long terme pour les interfaces graphiques de GNU/Linux ? De mon point de vue, le monde se dirige de plus en plus vert une informatique mobile. Et il sera aussi difficile de se payer une nouvelle tv, un nouveau pc, une nouvelle console, un nouveau smartphone, une nouvelle tablette, une nouvelle voiture, des nouvelles lunettes, un nouveau frigo, un nouveau système domotique à tous les deux ans parce que tout d'abord on est dans une crise économique mondiale colossal et ensuite parce que économiquement ce n'est vraiment pas efficace. La raison "théorique" que les commerciaux veulent nous faire avaler pour faire une mise à jour aussi fréquenté, c'est que l'on a un CPU plus performant et plus de mémoire, et donc si l'on veut les nouveaux services, il faut tout upgrader. Joli plan commercial, mais va falloir être très riche.

    Quand on y réfléchit, la seule chose qui change, c'est la taille de l'écran, sa résolution et le périphérique d'entrée qui y est connecté. Et une fois qu'on a atteind une résolution "retina", il n'y a plus de raison de changer d'écran. Et tant que le périphérique d'input ne cassé pas ce n'est pas la peine non plus de le changer. Mais il est vrai que avoir une machine plus puissante tous les 2 ans, c'est quand même nécessaire. Pourquoi est-ce que l'on n'utilise pas le même CPU/GPU pour toutes les machines ? Aujourd'hui, c'est une limitation plutôt de facilité. Si il fallait débrancher puis rebrancher une "unité centrale" à chaque fois que je passe de mon PC à une tablette, ça serait vraiment pas drôle.

    Mais les technologies sans fil font de très gros progrès. Pour l'affichage on a Wireless Display, le Wifi pour le réseau, le bluetooth pour les périphériques d'input et diverse techno de rechargement sans fil. On peut donc aujourd'hui réaliser une tel "unité centrale". En fait, cette "unité centrale" à besoin d'un écran pour pouvoir poser quelques questions à l'utilisateur lors de l'appairage a un écran/périphérique d'input… Ça ressemble vaguement à un truc existant… Cette idée pose des contraintes :

    • il faut penser les applications pour qu'elle consomme le moins de ressource, donc les optimiser et avoir une architecture logiciel là plus optimal, car on ne sera pas toujours dans le champs d'un chargeur sans fil.

    • il faut penser les applications pour qu'elle soit utilisable sur des écrans et avec des périphériques d'input très différente.

    • il faut protéger le système en cas de vol, car toutes les données seront accessible depuis cette "unité centrale".

    • il faut un système de synchronisation/backup sécurise et efficace.
      Si on veut permettre à des entreprises externe de contribuer aux systèmes :

    • il faut augmenter la sécurité de Linux (pour commencer se débarrasser de X et passer à Wayland).

    • il faut garantir la stabilité des API/ABI pour plusieurs années (au minimum 5 ans).

    • il faut mettre en place un mécanisme de "store" permettant facilement à une société de déployer leur application sur de nombreuse distribution (je pense que pour l'instant, Valve avec Steam est là mieux placé pour cette tâche).
      Si on veut être innovant :

    • il faut être capable de permettre à toutes les applications de lié des informations de manière pertinente et leur permettre d'extraire des informations enrichit par d'autres applications (dans l'idéal sans compromettre la sécurité du système).

    • il faut penser le système pour être extensible et ouvert (contrairement à un certain nombre de standard freedesktop).
      Cela représente déjà beaucoup de travail et je pense qu'il y en a pour quelques années avant d'atteindre un tel objectif. Pour ce qui est du matériel, ça ressemble franchement à un smart phone. D'ailleur un Galaxy S3 est plus puissant qu'un netbook d'il y a un ou deux ans, et il a déjà un port hdmi et usb. C'est déjà juste une question logiciel aujourd'hui, même si il faudra sûrement attendre quelques années, probablement plus de 3 ou 5 ans, avant d'avoir des téléphones vraiment capable de tout faire. Mais c'est en s'y prenant aujourd'hui qu'on peut avoir une chance !

    • [^] # Re: version avec les accents

      Posté par . Évalué à 10.

      sympa, vous pensez qu'il y a moyen d'interfacer ça automatiquement sur les commentaires de pasBill pasGates ?

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # la direction par l'exemple

        Posté par . Évalué à 1.

        Bon, l'auteur du journal n'a plus qu'à envoyé un patch .

        • [^] # Re: la direction par l'exemple

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 30/08/12 à 23:09.

          bwalé, je stocke cela temporairement dans ce commentaire avant de pouvoir le reporter directement dans le journal

          édition : reporté dans le journal.

    • [^] # Re: version avec les accents

      Posté par . Évalué à 1.

      s/quand à/quant à/

  • # Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Je trouve ses arguments plutôt pertinents. Si tant de geeks passent sous Mac pour leur station de travail c'est parce que le matériel est de qualité et que l'OS fonctionne bien tout de suite, demande un minimum de maintenance, tout en ayant une véritable ligne de commande et la possibilité d'utiliser les 1 ou 2 logiciels propriétaires dont ils ont besoin pour des tâches spécifiques.

    Si je compare avec mon Thinkpad sous Linux, qui est aussi du bon matériel:
    - le matériel est moins bien géré (hibernation / docking / consommation d'énergie…), pourtant absolument rien d'exotique
    - à cause de l'instabilité ABI / ABI générale je crains de mettre à jour car j'ai 2 applications propriétaires requises par mon travail (une chance déjà que ça fonctionne sous ma version de Linux)
    - à cause des changements fréquents de l'environnement je ne peux pas mettre à jour "les yeux fermés" sans me retrouver avec un nouveau DE, système audio ou système d'init qui va demander de me réhabituer et de réparer ce qui aura cassé.

    Si je suis un geek pragmatique, Mac gagne haut la main pour me permettre de travailler sur mes projets avec un minimum de contraintes. Linux l'emporte donc chez les geeks idéalistes ou anti-Apple, qui représentent un groupe bien plus restreint.

    • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, je suis également d'accord, les arguments de Miguel me semblent intéressants et pertinents.

      Car il faut bien avouer que la question de l'ergonomie, du "desktop" comme "expérience utilisateur", c'est un faux problème. Linux est bon dans ce domaine depuis que windows existe et que ce dernier est la preuve que ce qui compte c'est moins l'ergonomie que les habitudes et le fait que tout le monde utilise.

      Par contre l'argument de l'abi instable est trè importantes me semble-t-il.

      Personnellement Linux me va bien. Le système en tant que tel est très stable, et les problèmes des "nouveautés à la pelle" (pulseaudio, systemd etc.) reste plutôt bien géré tant que l'on reste dans les logiciels open source.

      Mais dès que l'on touche à du proprio, ça fait mal, c'est clair. Et à mon avis, c'est là une des raisons pour lesquelles les devs ne suivent plus.

      Mais on s'en fout, le "bureau" du futur, c'est le web. Et dans ce domaine, quasiment tous les OS sont à égalité.

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par . Évalué à -6.

        le "bureau" du futur, c'est le web.

        Non, le bureau du futur est aux interfaces tactiles.

        Windows 8 est prêt, Apple est prêt, et Linux ?

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ah bon ?

          • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

            Posté par . Évalué à -1.

            je te jure

            • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Toi tu dois utiliser gnome 3 pour dire ça ? Moi j'attends de voir les gens taper leur courrier sur du tactile
              Après quelques temps sur la tablette ça me soûle, j’imagine mal avoir ça au bureau toute la journée …

              Tu es aussi affirmatif que Paco Rabame avec la sonde Mir, espérons juste que tu as une meilleur vision.
              Tu sais pour ma part j'attends encore les voitures volantes, et je suis drôlement déçu, pourtant c'était attendu après l'apocalyptique bug de l'an 2000 (prévu aussi par les experts).

              • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Toi tu dois utiliser gnome 3 pour dire ça ? Moi j'attends de voir les gens taper leur courrier sur du tactile

                S'il y a la possibilité de lire au lieu d'écrire son courriel, ça peut grandement changer la donne…

                Peut-être que l'avenir sera d'avoir un smartphone à la place du PC, et une station d'accueil pour utiliser clavier/écran avec, qui sait ?

              • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Rien n'empêche d'avoir un clavier souris + écran tactile.

                Mon épouse a acheté une tablette asus sous android avec ce système, et je me suis déjà retrouvé à faire glisser une page ou zoomer sur un pc portable depuis…

                Le clavier est indispensable dès que tu dois taper du texte, mais pour de la consultation, l'écran tactile, c'est très agréable.

                • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 31/08/12 à 22:07.

                  Mon épouse a acheté une tablette asus sous android avec ce système, et je me suis déjà retrouvé à faire glisser une page ou zoomer sur un pc portable depuis…

                  Si ça peut te rassurer, bien avant la démocratisation des écrans tactiles avec les smartphones/tablettes, il y a toujours eu une tripotée de golios pour toucher l'écran du doigt et y laisser des traînées dégueulasses.

                  Le clavier est indispensable dès que tu dois taper du texte, mais pour de la consultation, l'écran tactile, c'est très agréable.

                  Je préfère largement faire défiler toute une page d'un coup de roulette du bout du doigt (avec ma vieille souris Logitech MX-510 d'entrée de gamme c'est un régal) que d'avoir à déplacer le bras et la main et mouliner sur de plus grandes amplitudes pour un résultat moins précis.

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Non, le bureau du futur est aux interfaces tactiles.
          Windows 8 est prêt, Apple est prêt, et Linux ?

          Tant qu'il n'y a pas de pr0n tactilement réactif à l'écran, on peut continuer à se toucher sous linux, c'est plus efficace.

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Non, le bureau du futur est aux interfaces tactiles.

          ah la vache, ça fait du bien de rire un coup !
          alors allons-y c'est la journée … j'ai un smartphone sous android, j'ai bricolé avec les tablettes même avant qu'apple appelle ça un ipad … Conclusion : mais qu'est ce que c'est désagréable pour bosser !

          Alors oui dès que tu es en mode "cerveau déconnecté" regarder une vidéo, lire un truc, oui ça peut être pratique mais un bureau c'est fait pour faire autre chose dont travailler ! Alors quand je vois qu'ils sortent des claviers physiques pour les tablettes ça me fait doucement rigoler, on va mettre un clavier physique, un écran plus grand et on appelera ça une tablette à travail par ce que ordinateur portable ce n'est pas très "marketignement" intéressant. J'ai des gros doigts c'est la galère sur le mobile pour taper un truc le seul outil intéressant c'est un stylé mais ça existe depuis des lustres mais ce n'est pas très hype … par contre ça à l'avantage de ne pas rendre ton écran sale dès que utilise ton appareil et c'est beaucoup plus précis.

          Dans le même style, il faut être assez schizophrène pour utiliser un écran retina sur un outil tactile en argumentant sur la super résolution pour la salir de suite avec du gras de doigt et pour regarder la télé, ils sont forts ces marketeux de chez apple quand même ! Dans le genre unitle ça se pose là comme concept !

          Pour finir sur une note d'humour(troll), linux est prêt aussi aux interfaces tactiles, il y a gnome 3.

          • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Dans le fond, je ne peux être plus d'accord avec toi.

            Franchement, toutes personnes saines d'esprit qui a le choix entre bosser sur une tablette tactile ou bien sur un poste fixe avec un grand écran et un clavier confortable fera le bon choix.

            Mais, bon, ça pour moi, ce n'est même pas une question d'OS.

            La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à 2.

          tu devrais regarder la nombre de personnes qui se plaignent de Windows 8… Et Mac OSX n'est pas plus prêt que KDE/Gnome au tactile.

          Puis je connais pas Gnome, mais KDE s'y prépare, et je pense que ça ira très vite.

          Pour moi le seul problème de Linux est le support d'OpenGL (ES). J'aimerais que ça puisse s'améliorer. Apparemment le support OpenGL ES 3 devrait arriver l'année prochaine pour Intel..

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à 2.

          et aux produit pour nettoyer l'ecran

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à -1.

          Non, le bureau du futur est aux interfaces tactiles.
          Windows 8 est prêt, Apple est prêt, et Linux ?

          Android ?

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Par contre l'argument de l'abi instable est trè importantes me semble-t-il.

        Sur FreeBSD, il existe des packages compat_n_x qui permettent d'utiliser tels quels des binaires des versions n.m sur un système en version (n+1) ou (n+2). Ex. http://www.freshports.org/misc/compat7x/

        Je ne retrouve plus le nom, mais il me semble bien qu'il existe la même chose pour Linux ?

    • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Possesseur d'un Thinkpad sous Linux, je partage ton avis et je pense que prendre qu'avoir un Mac serait sans doute une décision bien pragmatique. Je pense donc faire parti de la catégorie des "geeks idéalistes" ;-)
      Il est vrai que les changements fréquents de l'environnement sont parfois un peu déstabilisant. J'ai souvenir par exemple de ne plus avoir accès eu de réseau sans serveur X et que donc NetworkManager n'était pas lancé …

      J'ajouterais aussi qu'avec le temps je maîtrise de mois en moins ce qui se passe sous le capot et de ce côté Linux perd sans doute un peu de ses attraits …

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ce genre de comparaison avec mac est quand même un peu faussée.

        On se trouve d'un côté avec Mac avec un os pour matériel bien précis et de l'autre avec un os qui peut-être installé sur toutes sortes de machines : de récupérations, qui on une partie qui vient d'ici et l'autre de là…

        Mouais, c'est sûr que c'est pus facile de dire que le premier marche bien.

        Essayer donc d'installé Mac sur le Thinkpad… ah, non, c'est pas estampillé Mac alors on ne peut pas

        La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

        • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je ne dis pas que la comparaison est juste, mais que c'est la comparaison qui se fait. Linux est certes désavantagé mais ce n'est pas un critère qui va être pris en compte par beaucoup.

          Il y a un fait: même dans les conférences de geeks sur un produit open source une part grandissante des laptops sont des Macs. Il est à mon avis plus sage de le prendre en compte et de chercher les solutions possibles plutôt que des excuses. Ce n'est pas Linux qui est mauvais, c'est la concurrence qui a su être plus séduisante sur des points stratégiques… pour l'instant.

    • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Si je compare avec mon Thinkpad sous Linux, qui est aussi du bon matériel:
      - le matériel est moins bien géré (hibernation / docking / consommation d'énergie…), pourtant absolument rien d'exotique

      Et si tu comparais ce qui est comparable?
      Par ce que là, t'as d'un coté un laptop vendu avec un OS optimisé pour et un laptop sur lequel tu fais tourner un autre OS que celui trop souvent imposé lors de l'achat.

      Si tu veux comparer avec un mac, prends un laptop de chez Zareason ou System76. Et encore, ce travail d'optimisation et du fait de l'assembleur et non du kernel Linux.

      • à cause de l'instabilité ABI / ABI générale je crains de mettre à jour car j'ai 2 applications propriétaires requises par mon travail (une chance déjà que ça fonctionne sous ma version de Linux)
      • à cause des changements fréquents de l'environnement je ne peux pas mettre à jour "les yeux fermés" sans me retrouver avec un nouveau DE, système audio ou système d'init qui va demander de me réhabituer et de réparer ce qui aura cassé.

      Alors c'est que tu n'utilise pas la distribution adaptée à tes besoins.

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Sorry, je n'avais pas vu ta réponse. Mais je suis bien d'accord.

        La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Les Zareason ou System76 peuvent être une réponse au Mac pour des geeks, et se restreindre à ces marques permet de rééquilibrer la comparaison par rapport au support matériel. Mais en trouve-t-on hors USA avec les claviers et les format de prise adaptés ? Quelle est leur réputation sur la durée de batterie, la légèreté et le silence ?

      • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Au fait, est-ce que Zareason ou System76 font des portables avec trackpoint ?
        Parce que c'est sur ce point là qu'échouent la majorité des fabricants d'ordinateurs portable (Apple inclus).

        C'est con mais j'achète du Thinkpad parce que

        1. C'est solide
        2. (surtout) il y a un excellent trackpoint

        Et puis le support sous linux est excellent

        Si Zareason ou System76 ne font pas de trackpoint, alors je les rangerai dans la liste des vendeurs à qui je ne peux pas acheter (à coté d'Apple et les autres, malgré le support de Linux, malgré l'absence de vente liée).

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Miguel est-il vraiment à côté de la plaque ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Si tant de geeks passent sous Mac
      /…/
      à cause de l'instabilité ABI / ABI générale je crains de mettre à jour

      C'est clair, tout fonctionne tellement mieux sous Mac OSX, puisqu'ils contrôlent tant le logiciel que le matériel, ainsi il n'y a jamais de problèmes lors de m(ou)ises à jour ou pour la compatibilité matérielle

      Ou pas :

      http://www.zdnet.fr/actualites/mise-a-jour-mac-os-x-1057-des-utilisateurs-mecontents-39501737.htm

      http://www.commentcamarche.net/forum/affich-10643351-mise-a-jour-impossible-macos-10-5-2-a-10-5-6

      http://entraide.orange.fr/assistance/messages/index/57448/mac-probleme-mac-lion-et-wifi.html

      http://www.blogdumac.com/trucs-astuces/probleme-safari-304-et-maj-mac-os-10411-120

      http://forum.macbidouille.com/index.php?showtopic=361367

      http://www.macworld.fr/mac/actualites,mac-petits-problemes-compatibilite,483241,1.htm

      Plus de son dans les vidéos suite à une mise à jour de Mac… incroyable non ?! on se croirait sous Limux, le truc qui ne fonctionne jamais sans bidouiller 107 ans.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # [-]

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 30/08/12 à 14:14.

    J'ai la flemme de chercher, mais je me souviens d'avoir lu le même genre d'arguments à l'époque où Windows Vista est sorti (ou un peu après), et je me demande même si ce Miguel de Icaza ne faisait par partie du lot des braillards… Ah ben si, il a fait la même chose à propos de Windows.

    Et puis, non seulement Vista a été la daube que l'on sait, mais en plus je n'ai pas constaté l'hémorragie des utilisateurs et développeurs Linux comme les gens comme lui l'annonçait dans leurs prophéties auto-réalisatrices (auto-réalisatrice, parce que c'est un développeur Linux et qu'il se barre ailleurs, facile d'annonce que « des développeurs vont voir ailleurs » à ce compte là).

    Après, si je fais le bilan, ce monsieur à pondu des trucs tels que GNOME et Mono, il admire ce qu'est devenu GNOME 3, il bosse pour Microsoft dont il encense les produits et technologies, et conchie Linux depuis des années, et dans cet objectif il va jusqu'à se servir d'Apple pour encore mieux conchier. Ça lui donne quelle crédibilité ?

    Bref, ce Miguel de Icaza m'a tout l'air d'être au mieux un gros troll, et au pire un commercial en mission pour casser un concurrent de la boîte qui l'emploie juste avant la sortie de son nouveau système de-la-mort-qui-tue.

    • [^] # Re: [-]

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      ce monsieur à pondu des trucs tels que GNOME et Mono (…) Ça lui donne quelle crédibilité ?
      Bref, ce Miguel de Icaza m'a tout l'air d'être au mieux un gros troll

      T'as pas comme l'impression d'une contradiction dans tes propos là ?

      • [^] # Re: [-]

        Posté par . Évalué à 5.

        T'as pas comme l'impression d'une contradiction dans tes propos là ?

        En tant qu'utilisateur de KDE de longue date, je te répondrais que non…

  • # iMac

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Apple n'a pas gagne des parts de marche en assurant une API/ABI stable sur MacOS X. C'est juste oublie la partie la plus importante d'Apple. Leur strategie a ete d'attaque au debut des annees 2000 un domaine moribond, l'electronique grand publique avec l'iPod. Puis un autre domaine pas tres innovant, voir completement sclerose avec l'iPhone. Enfin ils ont cree leur propre niche avec l'iPad. Et tout ca, pour faire vendre par effet de bord des ordinateurs Apple au grand publique.

    Je ne suis pas d'accord avec ton analyse. ce n'est pas l'iPod et l'iPad qui font vendre des ordinateurs Apple, en tous cas, pas seulement.

    Cela a commencé dès 1998 avec l'arrivé de l'iMac, soit l'arrivée du design dans le monde informatique gris, noir et carré. C'est en jouant avec le côté design, branché, luxe (le côté luxe était déjà présent avant) qu'ils ont su vendre leurs machines, et ça les a également aidé pour pénétrer le marché des gadgets (l'iPod n'était pas révolutionnaire du tout, à part le design et le casque audio blanc).

    • [^] # Re: iMac

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Si, l'ipod a été un des premiers appareils a proposer un disque dur de taille conséquente, et Tim Cook ayant eu la bonne idée d'organiser une pénurie mondial en rachetant tout le stock de disque, cela a laissé à Apple une avance assez formidable.

      Un très joli coup en fait.

  • # Monolitique

    Posté par . Évalué à 8.

    Tu as une vision bien trop monolitique. Tu compare des entreprise a des centaines de communauté plus ou moins interdépendantes.
    Gnu/Linux n'est pas une entreprise ou on met tout le monde sur le même rail, chacun veut, peut développer ses propres solution.
    Si tu veut appliquer ta "recette" monte une boite, je ne voie pas d'autre solution.

  • # Loi de Moore

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Les ordinateurs se sont un peu calmé sur la croissance du côté puissance pure. On arrive à la limite basse au niveau de la finesse de gravure de nos processeurs et nos cartes graphiques même milieu de gamme ne se font plus explosées par les jeux.

    Alors, oui, il y a des projets de recherche ambitieux en informatiques : On a entendu parler de texte codé dans de l'adn. Mais, on en est encore bien loin.

    Maintenant, il faut laisser un peu de temps (et partiellement aider) à la partie software de rejoindre la partie hardware. On suffisamment de puissance pour faire un peu prêt ce que l'on veut, où tu moins ce que l'on sait faire. Il nous reste à trouver à faire des choses qu'on ne croyait pas encore possible.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # Le problème de ce journal ...

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 30/08/12 à 22:24.

    …se trouve dans sa subjectivité,la flou des critères invoqués . Je n'ai pas de problème à entendre les critiques lorsqu'elles sont rationnellement construite et quantifiable objectivement (et le bonus c'est de proposé des moyens techniques de résoudre les questions avec le maximum d'efficacité au regard des objectifs fixé, et de la pertinence des critères choisis).

    Etant donnée que ces élément ne s'y trouve pas, dès lors la discussion ne peut que finir en troll et débats stériles sans aboutir à des solutions d'une manière ou une autre.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.