Logiciel libre et Big Data

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, tuiu pol, Xavier Claude et baud123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
40
14
mar.
2012
Base de données

Je viens de publier un livre blanc sur ce que je pense être la convergence inévitable du Big Data et du logiciel libre / open source. Après une définition du big data (« ensembles de données qui deviennent tellement gros qu'ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données », d'après Wikipedia) et de ses caractéristiques (les « 3 V » de Stonebraker ou les « 4 V » de Popescu), j'expose les raisons pour lesquels les principaux logiciels du domaine ont été mis en open source, et j'en fais un panorama.

Le même jour, le magazine InfoDSI publie un article sur le décollage du Big Data, citant une étude de marché d'IDC qui évalue le marché à 3.2 milliards de $US en 2010 et potentiellement presque 17 milliards de $US en 2015 et qui met en avant également le dynamisme des projets open source dans le domaine.

Pour en revenir à mon livre blanc, il s'agit de la première édition, forcément incomplète. Vos commentaires, qu'ils soient posté sur mon blog ou ici-même, seront pris en compte (s'ils sont pertinents ;-)).

NdM: le livre est sous licence CC BY-SA 3.0.

Nouvelle édition de la "Demo Cup": présentez votre projet lors de l'OWF 2011

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
14
18
août
2011
Paris Open Source Summit

Comme les deux années passées, j'organise dans le cadre de l'Open World Forum, le 22 septembre à Paris, une compétition amicale de démos de projets de logiciels libre, baptisée la « Demo Cup ».

Cette année, le jury retiendra de 6 à 8 projets qui seront invités à se présenter en moins de 8 minutes, en session plénière de l'Open World Forum, et qui donneront lieu à 3 prix pour les démonstrations les plus convaincantes.

Nous cherchons à mettre en avant des projets suffisamment matures pour pouvoir donner lieu à une démonstration, mais encore relativement méconnus, de façon à leur donner un coup de projecteur qui nous l'espérons donnera un coup d'accélérateur à leur adoption par le marché.

Je vous invite à consulter l'appel à candidatures pour plus de détails.

Appel à propositions de conférences techniques pour l’Open World Forum 2011

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
10
1
juil.
2011
Paris Open Source Summit

Principale nouveauté cette année de l’Open World Forum, conférence qui se tiendra du 22 au 24 septembre 2011 à Paris : plusieurs sessions consacrées explicitement à la technique, à l’attention des développeurs et architectes techniques.

En collaboration avec plusieurs communautés (l’OSDC.fr, la Fondation Apache, le GTLL de Systematic…), plusieurs appels à propositions d’intervention lors de ces cycles ont été publiés :

Nous attendons vos propositions d’intervention avant le 8 juillet, pour les deux premiers appels, et avant le 10 août pour le dernier. N’hésitez pas non plus à vous inscrire à l’OWF et à consulter le site qui sera mis en ligne dans sa version complète à la fin de cette semaine.

Vous pouvez utiliser les commentaires si vous avez des questions.

Atelier sur les technologies sémantiques open source à Paris les 5 et 6 juillet

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
12
28
juin
2011
Communauté

Le projet européen IKS — Interactive Knowledge Stack — qui a pour objectif de promouvoir et accélérer le développement du Web sémantique, et dont Nuxeo, éditeur d’une plate‐forme logicielle libre de gestion de contenu et de gestion documentaire, est le partenaire français, organise son plus grand atelier sur le Web sémantique à Paris les 5 et 6 juillet prochains.

Plus de 100 participants sont attendus à cet événement, qui portera particulièrement sur les aspects pratiques de l’utilisation de la technologie sémantique d’IKS pour gérer et intégrer du contenu depuis des sources hétérogènes. À ce titre, il s’adresse avant tout aux développeurs, architectes et responsables de produits et de solutions de gestion de contenu ou gestion documentaire, aux intégrateurs de telles solutions, ainsi qu’aux utilisateurs finaux.

Les participants pourront également prendre part à un concours dont le prix est un financement pour réaliser la prochaine application Web sémantique à succès.

Cet événement gratuit commencera avec la présentation d’Apache Stanbol et VIE (Vienna IKS Editables), deux technologies au cœur du projet IKS. Les membres de la communauté IKS feront la démonstration de l’utilisation de ces deux outils dans des CMS et autres systèmes informatiques, dont Drupal, Alfresco, Wordpress, Nuxeo, etc.. Ces démonstrations montreront comment les utilisateurs finaux peuvent bénéficier de nouvelles fonctionnalités grâce aux services intelligents d’extraction et de mise en relation des contenus fournis par les technologies sémantiques. Des ateliers pratiques seront ensuite organisés sur l’implémentation de ces technologies dans tout type de solution de gestion de contenu.

Il reste encore quelques places (plus beaucoup). Pour vous inscrire, envoyez un courriel à John Pereira à l’adresse john.pereira@salzburgresearch.at.

Appel à projets « Outils Web innovants en entreprise »

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
13
5
mai
2011
Commercial

Le ministère de l’industrie a lancé la semaine dernière un nouvel appel à projets « Outils Web Innovants en entreprise ».

Selon le texte de l’appel à projets, « le dimensionnement typique est un projet de deux à quatre partenaires, porté par une PME éditrice, d’une durée d’un à deux ans, demandant une aide d’une centaine de milliers d’euros ». Le montant total des subventions disponibles pour cet appel serait d'un million d’euros, ce qui signifie qu’une dizaine de projets environ pourraient être retenus.

L’appel à projets mentionne « [l’]ouverture de l’application ou du service, notamment par le biais d’interfaces de programmation (API), respect des standards existants, et/ou diffusion du code en open source, pour garantir une diffusion aussi large que possible », comme un des critères de sélection des projets.

Afin de répondre aux questions qui pourraient se poser, et permettre aux porteurs de projets de trouver d’éventuels partenaires, les pôles Systematic et Cap Digital organisent à Paris une réunion d’émergence de projets ce vendredi 6 mai à 16 h à La Cantine.

Cet appel à projets vient à la suite d’un appel similaire qui avait été lancé en 2009 et qui avait vu deux projets labellisés « logiciel libre » financés : Data Publica et Wiki 3.0, porté par XWiki.

Nuxeo propose son logiciel de gestion de dépôt documentaire open source à la fondation Eclipse

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
9
11
fév.
2011
Java
Nuxeo a annoncé hier son intention de proposer Nuxeo Core, le « cœur » de sa plate-forme de gestion documentaire et de gestion de contenu (ECM — Enterprise Content Management) open source, Nuxeo EP, à la Fondation Eclipse.

Le projet, appelé pour l'instant « ECR » (Eclipse Enterprise Content Repository), a donc fait l'objet d'une proposition, conformément au processus de création de nouveaux projets Eclipse. Toutes les personnes intéressées par le projet sont invitées à s'exprimer dans le fil de discussion du forum Eclipse ouvert à cet effet.

Le périmètre du projet  ECR recouvrira celui de Nuxeo Core — dépôt documentaire adossé à une base SQL, qui gère les types de documents structurés et semi-structurés, leur stockage, leur cycle de vie, les autorisations d'accès, les conversions d'un format à un autre, et les requêtes —  auxquelles seront ajoutés l'API Web d'accès au contenu (selon le standard CMIS) et une API REST de plus haut niveau développées par Nuxeo, ce qui correspond sensiblement à la distribution actuelle de Nuxeo EP baptisée Nuxeo Core Server.

Le projet  ECR pourra ainsi, comme le souligne Ian Skerett, l'un des responsables de la Fondation Eclipse, renforcer l'offre de la Fondation autour de la technologie OSGi et de son implémentation Equinox. Plus d'informations sur le projet Nuxeo sont disponibles sur le site nuxeo.org.

NdM : Le projet est en Java (c'est mentionné dans l'annonce française), et la licence est une licence libre compatible avec le projet Eclipse (mentionné dans la proposition, 2ème lien).

Plusieurs projets sémantiques incubés chez Apache

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
6
11
jan.
2011
Communauté
La fin de l’année dernière a été riche en nouvelles incubations de projets liés aux technologies sémantiques au sein de la Fondation Apache.

Le projet FISE, annoncé fin août sur LinuxFr, a été intégré dans un projet plus vaste baptisé Apache Stanbol, en incubation depuis novembre 2010.

Stanbol est le principal résultat du projet de R&D européen IKS, qui vise à produire une « stack » de services permettant d’améliorer les solutions actuelles de gestion de contenu par des technologies sémantiques : « semantic lifting » (extraction d'information sémantique à partir d'informations « brutes »), « linked open data », raisonnement et présentation contextuelle

D’autres projets, déjà bien établis, sont également passés récemment en incubation chez Apache :
  • openNLP, qui produit, en Java, des outils pour l’analyse du texte à base de machine learning ;
  • Et Jena, base de données RDF et framework Java pour le développement d’applications sémantiques développées à l’origine par le HP Lab.

Dans un blog récent, « Mining Wikipedia with Hadoop and Pig for Natural Language Processing », Olivier Grisel, l’un des principaux développeurs de FISE et Stanbol, fait la liaison entre ces projets, ainsi qu’avec Hadoop, un autre projet Apache, consacré au calcul distribué. Ces résultats exploitent également des résultats du projet SCRIBO.

Conférence: JavaScript pour les applications d'entreprise?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
3
6
jan.
2011
Communauté
15 ans après son introduction, et malgré quelques défauts de jeunesse qui lui ont valu pendant des années une réputation de « langage jouet », JavaScript connaît depuis l'émergence du paradigme AJAX une popularité qui ne cesse de croître. Au-delà des innombrables frameworks web « généralistes » (jQuery, GWT, SproutCore, Dojo, YUI, Capuccino, ExtJS, Qooxdoo, AmpleSDK...), on voit aussi émerger de plus en plus de projets libres, petits ou grands, écrits en JavaScript (cf. les statistiques de GitHub par exemple), qui concernent aussi bien les bibliothèques et applications web que, de manière plus récente, les applications serveurs (NdM : par exemple, node.js qui permet de créer un serveur web en JavaScript).

La question se pose donc à présent de savoir si, après les applications web, JavaScript ne va pas rapidement devenir également un langage incontournable pour les applications plus traditionnelles, « d'entreprise ».

Pour faire le tour de cette question, nous avons invité le 20 janvier dans les locaux de Télécom ParisTech, 46 rue Barrault PARIS 13 un certain nombre de spécialistes ou de pratiquants de JavaScript dans le cadre des applications d'entreprise à présenter leurs projets ou leurs retours d'expérience. Cette conférence est ouverte à tous mais uniquement sur inscription à cause du nombre restreint de places disponibles.

Sortie de Nuxeo EP 5.4 - plate-forme de gestion documentaire libre

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
11
10
nov.
2010
Commercial
Nuxeo, éditeur de logiciels libres et innovants français, vient d'annoncer la sortie de Nuxeo EP 5.4, plate-forme d'ECM libre basée sur les technologies Java EE 5 et OSGi.

Cette nouvelle version intègre plus de 400 évolutions et corrections par rapport à la version précédente, la 5.3.2. Parmi les principales nouveautés: un « Admin Center » qui permet à la fois de monitorer et de mettre à jour son instance de l'application et qui donne accès à un « Marketplace », catalogue en ligne d'applications métiers et d'extensions dédiées à la gestion documentaire ; les « Content Views », qui aident les développeurs à réaliser les vues métiers sur leurs documents ; la navigation par facettes ; un service de routage de documents, qui présente une alternative simplifiée aux moteurs traditionnels de workflow ; le support du standard CMIS 1.0 (Content Management Interoperability Service), via le projet Apache Chemistry auquel participe activement Nuxeo ; le support de JBoss 5 (en parallèle à Tomcat tout seul) et la simplification du modèle de déploiement ; enfin, un travail sur les performances, qui a permis de passer des benchmarks à 10 millions de documents.

Nuxeo EP est à présent disponible sous trois distributions différentes: Nuxeo Core Serveur, version minimaliste, destinée aux développeurs, qui fournit essentiellement un serveur CMIS prêt à être embarqué dans des applications métiers; Nuxeo CAP (« Content Application Platform »), version simplifiée, destinée à être étendue par les développeurs par des extensions; et enfin Nuxeo DM (« Document Management »), qui intègre la plupart des fonctions traditionnelles de la GED. Enfin, Nuxeo EP constitue également la base d'autres applications open source dans le domaine documentaire: Nuxeo CMF (« Case Management Framework », pour la gestion du courrier et des dossiers de cas métiers), et Nuxeo DAM (« Digital Asset Management »), pour la GED multimédia.

Nuxeo EP est un projet libre sous licence LGPL, avec un dépôt de source Mercurial, un bug tracker ouvert, et une communauté d'utilisateurs et de contributeurs active.

La liste des 13 projets finalistes de la "Demo Cup" a été publiée

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Bruno Michel.
Tags :
7
4
sept.
2010
Paris Open Source Summit
Le jury de la Demo Cup, concours de "démos" de projets libres / open source organisé lors de l’Open World Forum à Paris le 1er octobre, a rendu publique la liste des finalistes, après une difficile sélection sur dossier: ActiveEon, Disruptive Innovation (projet BlueGriffon), Conecta research (projet EveryDesk), Hedera Technology, iceScrum, Jaspersoft, Mozilla (projet Mozilla 4), Obeo (projet Acceleo), Pentaho, O-Engine (projet SmartEdu), Pilot Systems (projet Cockpit), Talend et XWiki.

Ces finalistes s’affronteront le 1er octobre de 14h à 16h lors de l’Open World Forum. Chacun disposera d’exactement 8 minutes pour convaincre le jury et le public, en faisant la démonstration concrète de la capacité de son produit à changer la donne de son marché. À l’issue des présentations, le jury, composés d’investisseurs, d’entrepreneurs, de responsables open source de grandes SSII et de consultants, tous experts du logiciel libre et de l’innovation, décernera 5 “Open Innovation Awards” qui récompenseront les démonstrations les plus spectaculaires et convaincantes.

La compétition est ouverte au public, sous réserve d’inscription préalable sur le site de l’OWF et dans la limite des places disponibles.

fise, un nouveau moteur sémantique RESTful et libre

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
12
30
août
2010
Java
fise est un projet de moteur sémantique, financé en partie par l’Union Européenne dans le cadre du projet de R&D collaborative IKS.

Par moteur sémantique, on entend un logiciel qui est capable d’extraire de l’information à partir de documents (textes ou multimédia), comme par exemple : des entités nommées (exemples : noms de personnes ou de lieux), des tags ou des catégories, ou encore de la connaissance sous forme d’une base d’assertion.

De tels outils existent déjà, accessibles sous forme de services web (exemples : Open Calais ou Zemanta), mais ils ne sont pas libres ce qui limite leurs possibilités d’extension et d’utilisation dans des contextes privés et/ou sensibles (exemple : renseignement).

fise, qui est écrit en Java et utilise le système de modules OSGi, se distingue par son interface REST qui permet de l’utiliser depuis n’importe quel type de système de gestion de contenu (CMS), quel que soit le langage qu’il utilise, et par une architecture modulaire qui permet de brancher et de combiner différentes bibliothèques en fonction des besoins.

Une introduction détaillée à fise est disponible dans ce billet (en anglais). Une démo en ligne est également disponible.

Nuxeo lance le premier logiciel libre de gestion de cas métiers

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
14
8
juil.
2010
Commercial
Nuxeo, éditeur de la plateforme d'ECM open source du même nom, a annoncé la semaine dernière la sortie initiale de Nuxeo CMF ("Case Management Framework"), le premier framework open source de gestion de cas métiers ("Case Management", en anglais).

La gestion de cas métiers, ou gestion de dossiers électroniques, répond à un besoin pressant des entreprises et des administrations : permettre de coordonner le travail de réponse à des sollicitations (ex : appels d'offres, réclamations, enquêtes, audits, questions, etc.) suivant des processus contrôlés et qui impliquent des équipes souvent pluridisciplinaires (ex : administratifs, juristes, experts, etc.).

Nuxeo CMF répond à ces besoins en proposant les briques de base de telles applications (cas, files de traitements, workflow, gestion des droits, base de connaissance), permettant ainsi de créer facilement et rapidement des applications métiers dédiées à un domaine ou une entreprise particuliers.

C'est un projet open source, basé sur Java EE et la plateforme d'ECM de Nuxeo, avec un dépôt de source Mercurial, un gestionnaire de tâche ouvert, et un forum de discussion.

NdM : le logiciel est sous licence LGPL

Présentez votre projet au concours de démos de logiciels libre lors de l'Open World Forum

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco.
Tags :
6
22
juin
2010
Paris Open Source Summit
Pour la deuxième année consécutive, l'Open World Forum (qui aura lieu les 30 sept. et 1er oct. à Paris) organise une compétition de projets de logiciels libres portés par des entreprises. Cette année, le concours, baptisée « Demo Cup », aura lieu selon le principe très simple de la démonstration éclair. En 8 minutes, vous devrez :
  • captiver le public,
  • transmettre votre passion,
  • et présenter le plus clairement possible votre projet, sa puissance et sa valeur.
Sous une forme légèrement différente, ce concours avait déjà distingué l'an dernier les sociétés Bonitasoft, Kaltura, SonarSource et Ulteo parmi 20 nommées, les aidant ainsi à lancer leurs produits et légitimer leurs plans de développement. Un jury, composé de divers experts internationaux du monde du logiciel libre et open source, aura la charge d'identifier les solutions les plus susceptibles d'avoir un impact significatif sur la société et le marché et, bien évidement, de décerner les prix !

Le concours est ouvert gratuitement à toutes les sociétés ou organisations porteuses de projets sous licence libre et/ou open source pour peu qu'ils soient prêts pour un lancement ou déjà présents sur le marché. Pour soumettre votre candidature, consultez ces informations sur le mode de participation sur le site de l'Open World Forum.

Cartographie des entreprises du Logiciel Libre en France par le CNLL

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
8
5
juin
2010
Commercial
L'économie du logiciel libre en France est encore mal connue. Pour combler ce vide, le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) qui, au travers des dix associations qui le composent, réunit déjà plus de 200 entreprises françaises du Logiciel Libre, vient de réaliser et de publier les résultats d'une vaste étude (PDF, 21 pages) qui offre une cartographie unique de cet écosystème jeune et florissant.

Cette étude a été réalisée sur les mois d'avril et mai 2010 auprès de 94 entreprises et porte sur une vingtaine de thématiques différentes.

Cliquez sur « lire la suite » pour prendre connaissance des principales conclusions de cette étude ou sur les liens ci-dessous pour lire directement l'étude.

Le Conseil National du Logiciel Libre dénonce l'abandon des standards ouverts par la Commission Européenne

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
25
28
mai
2010
Justice
Des fuites publiées par le site PC INpact ont révélé une version finale du Cadre Européen d’Interopérabilité en version 2, qui fait apparaître un abandon total des standards ouverts.

Alors que la version de 2004 de ce document faisait reposer l'interopérabilité sur des notions comme « l’accessibilité, le multilinguisme, la sécurité, la vie privée, la subsidiarité, l’usage de standards ouverts, l’évaluation des bénéfices du logiciel open source, l’usage de solutions multilatérales, » la version 2010 de ces recommandations affirme que l’interopérabilité n’a pas besoin de standards ouverts, ni même de standards tout court, et finalement pas non plus de spécifications ouvertes, ni même de la moindre ouverture.

Le CNLL, qui représente déjà plus de 200 entreprises françaises du Logiciel Libre, dénonce vivement ce revirement de la Commission, qui ne servira ni les entreprises, ni les citoyens, ni les administrations publiques, et qui témoigne de la perméabilité grandissante des institutions européennes aux lobbies.

NdM : voir aussi les réactions du 19 mai :