Journal 8 mars

Posté par .
Tags : aucun
10
8
mar.
2010
Chers lecteurs de linuxfr

Aujourd'hui, 8 mars, est la journée internationale de lutte des femmes

Pourquoi internationale ? parce qu'il y a des femmes partout dans le monde, ça semble assez évident
Pourquoi lutte ? parce que, encore partout dans le monde, l'égalité entre hommes et femmes n'est pas atteinte (même si la situation d'une Française est infiniment plus enviable que celle d'une Afghane ou d'une Saoudienne)

Tout d'abord un peu d'histoire :
1793 : Olympe de Gouges, rédactrice des droits de la femme et de la citoyenne, est guillotinée
1842 : La comtesse Ada Lovelace écrit les premiers programmes informatiques
1907 : en France, une femme mariée peut disposer librement de son salaire
1920 : une femme peut se syndiquer sans demander l'autorisation de son mari
1944 : les femmes obtiennent le droit de vote en France (le suffrage "universel" masculin existait depuis 1848, les Finlandaises votent depuis 1906)
1945 : le "salaire féminin" est supprimé dans les textes
1952 : Grace Hopper crée le langage A-0 (suivi en 1954 de plusieurs autres)
1965 : les femmes peuvent travailler sans l'autorisation de leur mari
1967 : la loi Neuwirth légalise la contraception médicalisée
1975 : la loi Veil autorise l'interruption de volontaire de grossesse

(désolée de ne pas avoir plus d'items informatiques, je n'en ai pas trouvé)



Aujourd'hui, il existe, en France, une égalité théorique des droits entre hommes et femmes, mais toutefois :
- le taux de chômage des femmes reste plus important
- les femmes cadres sont payés 23% de moins que leurs collègues masculins. En moyenne, ramené au taux horaire, une femme gagnera 7% de moins qu'un homme, à poste et qualification égales.
- seulement 20% des dirigeants d'entreprises sont des femmes
- une femme avec enfants aura toujours plus de mal à trouver un travail qu'un homme
- les jeunes filles ne sont pas orientées et/ou ne s'orientent pas vers les études d'informatique (seulement 10% des futures informaticiens belges sont des filles), pourquoi ?
- les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)


Attention, ne soyons pas non plus aveugle, dans d'autres pays du monde, la situation est pire En Afghanistan, une fille peut être tuée pour avoir voulu apprendre à lire. Dans certaines régions du monde, les "crimes d'honneur" font des victimes chaque année. En Inde et en Chine, les avortements sélectifs entraînent un déséquilibre entre le nombre d'hommes et de femmes

Il ne s'agit que de quelques réflexions, qui j'espère, messieurs, vous feront réfléchir à la façon dont vous vous comportez avec vos collègues féminines et vos amies/fiancées/compagnes/épouses

PS : pitié, essayons d'éviter le troll mais toutes les remarques, éléments qui auraient pu m'échapper sont les bienvenus

Source : Wikipedia,
http://www.ada-online.be/index.html
presse nationale et internationale
  • # Petite erreur.

    Posté par . Évalué à 10.

    Aujourd'hui, il existe, en France, une égalité théorique des droits entre hommes et femmes
    Sauf en ce qui concerne:
    - les tarifs en boîte de nuit,
    - les tarifs des assurances automobiles (et de santé?).

    Dans ces deux cas, des entreprises affichent au grand jour des tarifs discriminatoires selon le sexe de leurs clients.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Petite erreur.

      Posté par . Évalué à 1.

      Je parle dans mon journal des textes de loi et non des tarifs appliqués par des entreprises privées

      Les tarifs d'assurance sont le résultat de calculs complexes résultant des statistiques d'accident (une femme a moins d'accidents en moyenne donc payera moins, de même un(e) jeune conducteur(trice) a plus d'accidents en moyenne que quelqu'un avec 20 ans d'expérience et donc payera plus)

      Pour les boites de nuit, je dirai que le tarif « promotionnel » pour les femmes vise à les attirer. Pourquoi donc ne vont-elles pas en boites ? (pure hypothèse, j'ai horreur personnellement des boites de nuit, trop de bruit, trop chaud et trop de foule)

      Sinon, pour prendre ton argument à rebours, pourquoi quand je vais me faire couper les cheveux, je paye facilement une fois et demi le prix d'un homme (coupe simple avec shampooing et séchage ) ?
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 1.

        une femme a moins d'accidents en moyenne donc payera moins

        Je ne sais plus où, mais j'avais lu que si une femme a en moyenne moins d'accidents, ceux qu'elle a sont en moyenne plus graves.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 10.

          Euh... Moi, j'avais lu que les femmes avaient plus souvent des petits accidents (accrochage, rétro cassé, ...) que les hommes, qui eux, ont plus souvent de gros accidents (bagnole bonne pour la casse, blessés voire morts) !
          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pas parce qu'elles conduisent mieux, non. Ça n'a rien à voir.

            En fait, comme elles gagnent moins, les primes à payer pour une éventuelle invalidité sont moins élevées.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 2.

              Ça m'étonnerait: sinon, les assureurs calculeraient la prime en fonction du montant des revenus, pour coller plus près aux particularités de chacun.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 2.

                Ça m'étonnerait: sinon, les assureurs calculeraient la prime en fonction du montant des revenus, pour coller plus près aux particularités de chacun.
                Indirectement, ils le font déjà en indexant le prix de l'assurance sur celui de la voiture.
                Les smicards roulent rarement en Ferrari.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Indirectement, ils le font déjà en indexant le prix de l'assurance sur celui de la voiture.

                  Perdu : je viens de changer ma vieille voiture contre une toute neuve de gamme supérieure, mon assurance a baissé de 20% pour exactement les mêmes garanties.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les actuaires sont là pour calculer le risque, et je peux t'assurer qu'ils mettent pas moins cher aux femmes pour discriminer les hommes mais seulement pour affiner le risque.

          Pour les assurances auto, tu peux discuter... mais les assurances "vies" : tu trouverais ça normal de payer le même prix qu'un homme si statistiquement tu vies quelques années de plus ?
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 6.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 2.

              À travail égal, salaire égal: ce qui importe n'est pas les moyens personnels que l'individu a à sa disposition, mais ce qu'il en fait. Quel que soit son sexe, si un individu qui doit faire un travail physique bosse moins bien qu'un autre, c'est logique qu'il soit payé moins bien.

              Ce qui craint est plutôt de généraliser à tous les individus d'un même sexe une tendance statistique qui leur est commune, en faisant payer à chacun le prix de comportements collectifs.

              Déjà, rien que considérer le sexe comme faisant partie de l'identité publique d'un individu est tendancieux: à tout bien considérer, c'est une particularité génétique, anatomique, médicale, sexuelle, en un mot: d'ordre strictement privé. Le fait qu'il soit mentionné sur les cartes d'identité est hors de propos. Pourquoi pas des cases à cocher "blanc", "noir", "arabe", tant qu'on y est?

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 2.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  > Comme pour les assurances. Ma durée de vie peut très bien être plus élevée que la moyenne des femmes.

                  Elle PEUT.

                  d'où le fait que tu payes une PRIME basée sur un RISQUE statistique !

                  Un fumeur payera son assurance "vie" plus cher qu'un nom fumeur,
                  Une femme payera son assurance moins cher qu'un homme.
                  Un "vieux" payera plus cher qu'un jeune.

                  C'est ce qu'on appelle un risque, que ton assureur couvre...

                  (après tu peux ne pas être d'accord, mais ça ne t'aidera pas à changer ta prime)
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Est-il souhaitable que l'assureur ait accès à toutes les données qu'il estime pertinentes?

                    Le risque de discrimination à l'assurance vie, sur la base de tests génétiques, a été soulevé: est-il souhaitable qu'un assureur puisse savoir que tu as des gênes te prédisposant, statistiquement, à un infarctus? Ton patrimoine génétique est une des données les plus personnelles te concernant!

                    De ce point de vue, le sexe n'est qu'une particularité génétique parmi d'autres. Ça se voit en général assez bien, c'est marqué sur ta carte d'identité, donc on peut te taxer. Mais c'est objectivement discriminatoire.

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Après la novlangue, le novmonde

                Posté par . Évalué à 2.

                > rien que considérer le sexe comme faisant partie de l'identité
                > publique d'un individu est tendancieux: à tout bien considérer, c'est
                > une particularité génétique, anatomique, médicale, sexuelle, en un
                > mot: d'ordre strictement privé.

                Sympa ton monde !
                Perso dans mon monde je cotoie des hommes et des femmes, des blonds, des bruns, des chauvounets, des petits et des grands, des personnes habillées chaudement ou non, des gens parfumés ou non, des personnes agitées ou calmes, des gens avec voix rauque ou haute perchée...
                Attention ! Toutes ces caractéristiques ne me permettent pas d'établir un quelconque classement de valeur de ces personnes, mais j'ai des yeux pour voir le monde tel qu'il est et essayer de me convaincre du contraire est illusoire et néfaste.
                • [^] # Re: Après la novlangue, le novmonde

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ah mais on est d'accord.

                  Quand je dis "d'ordre strictement privé", c'est pour parler des échanges informels entre individus.
                  Autrement dit, ça ne me choque absolument pas qu'un individu soit considéré comme étant sexué par les personnes qu'il fréquente, mais j'estime que son sexe est une donnée qui ne concerne absolument pas, ni les pouvoirs publics, ni ses employeurs, ni son assurance, ni les entreprises qui lui vendent des produits. C'est comme la couleur des yeux ou des cheveux: les gens autour s'en rendent compte, mais ça ne te viendrait pas à l'idée de donner ce genre d'infos à l'administration publique ou à un employeur. Idem pour le sexe.

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 8.

        pourquoi quand je vais me faire couper les cheveux, je paye facilement une fois et demi le prix d'un homme
        résultat de calculs complexes résultant des statistiques de longueur de cheveux O)
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mais bizarrement les hommes à cheveux longs ont le même tarif que les hommes à cheveux courts, ça m'a bien arrangé d'économiser 10€ pour me débarrasser de ma chevelure.

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 3.

        Les tarifs d'assurance sont le résultat de calculs complexes résultant des statistiques d'accident (une femme a moins d'accidents en moyenne donc payera moins, de même un(e) jeune conducteur(trice) a plus d'accidents en moyenne que quelqu'un avec 20 ans d'expérience et donc payera plus)

        Tu trouverais donc normal qu'un employeur, en se basant sur des calculs complexes à base de statistiques, s'aperçoive que les femmes travaillent moins bien dans son entreprise (parce qu'elles ont plus de boulot à la maison, par exemple, mais ça ce n'est pas son problème), donc décide de les payer moins, et l'indique explicitement sur une offre d'emploi?

        Pour les boites de nuit, je dirai que le tarif « promotionnel » pour les femmes vise à les attirer. Pourquoi donc ne vont-elles pas en boites ?

        Je n'y vais pas non plus et je m'en fous, mais l'idée même qu'un tarif puisse être à géométrie variable en fonction du sexe du client me paraît.. heu, juste sexiste. Quelles qu'en soit les raisons réelles ou supposées.

        Sinon, pour prendre ton argument à rebours, pourquoi quand je vais me faire couper les cheveux, je paye facilement une fois et demi le prix d'un homme (coupe simple avec shampooing et séchage ) ?

        Bonne question. Je serais tenté de répondre que ton salon de coiffure a remarqué que les femmes portent généralement les cheveux plus long que les hommes, et sont plus exigeantes quand à leur apparence, ce qui donne plus de travail. Mais dans ce cas il serait bien plus judicieux d'avoir un tarif spécial "clients difficiles aux cheveux longs" au lieu de se baser sur le contexte socio-culturel pour appliquer un tarif discriminatoire.
        Et si tu leur faisais la remarque, tout simplement?

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 5.

          Pour ma part, je suis un homme, et je suis allé me faire couper les cheveux il n'y a pas longtemps.
          « Ça va me coûter dans les combien ?
          - Oh ! Une vingtaine d'euros... »
          J'ôte ma casquette, qui dévoile une très longue chevelure.
          « ... Ou peut être dans les quarante, du coup. Ça dépend ce que vous voulez, combien de temps va y passer la coiffeuse... »

          ... Finalement, comme j'ai tout fait couper court, ça m'est quand même revenu moins cher. Mais j'aurais payé le tarif féminin pour une coiffure de cheveux longs.

          Après, j'ai une copine qui a voulu se faire, elle aussi, couper les cheveux très court. Je ne sais pas ce qu'il a été du prix, mais il est en tout cas apparemment beaucoup plus difficile pour les coiffeurs d'accepter de couper court les cheveux d'une femme, que ceux d'un homme.

          ... La discrimination n'est donc pas au niveau des prix ;-)
          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 2.

            Je confirme, le coiffeur fait payer plus que le tarif homme pour les gens qui ont les cheveux long (mais moins que le tarif feminin si je me souviens bien).

            Je me demande dans quelle mesure c'est légal, sachant qu'il affiche normalement ses tarifs.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 2.

          L'argument n'est pas bon : un employeur a les moyens de vérifier individuellement si tel ou tel employé travaille plus ou moins bien.
          Un assureur, au contraire, ne peut faire que des statistiques.
          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 2.

            Non, l'assureur sait quand tu as un accident ou pas. C'est d'ailleurs pour ça qu'il existe un système de bonus/malus. Maintenant, certains vont même faire baisser le prix pour ceux qui utilisent peu leur voiture, donc il doit falloir en justifier et ça leur fournit pas mal d'infos sur leurs clients.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 3.

              Pas tout à fait : l'assureur sait quand tu as un accident « déclaré ».
              Il ne connaît pas le nombre exact d'accidents.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 10.

        Sinon, pour prendre ton argument à rebours, pourquoi quand je vais me faire couper les cheveux, je paye facilement une fois et demi le prix d'un homme (coupe simple avec shampooing et séchage ) ?

        Parce que le coiffeur pour dames fait aussi psychologue?
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour les assurances, si c'est vrai, c'est clairement discriminatoire : pourquoi ne pas faire des études selon l'origine ethnique ou la religion pour voir qui fait le plus d'accident ?

        En revanche pour le coiffeur, si t'es un mec avec des cheveux long et que tu te fais faire une couleur tu vas autant taxer qu'une nana.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 2.

          Ca depend des coiffeurs. Chez certains pour une simple coupe de cheveux, il y a un prix different pour homme ou femme.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 2.

          ça se fait. C'est le cas en Suisse.

          Suivant les compagnies d'assurances ma prime en tant que français peut être légèrement plus élevée qu'un Suisse. Un russe, albanais ou un kosovar peuvent devoir payer jusqu'à 60% plus cher.
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 1.

        "Une femme a moins d'accident", c'est certainement vrai, mais il faudrait voir si le tarif préférentiel colle avec la charte des mutualistes ... ah non ! C'est ballot !
        Autre point rigolo, les femmes ont moins d'accident tout simplement parce qu'elles roulent moins de kilomètres, donc si on prends une formule avec un kilométrage limité, elles devraient payer plus !
        Ah oui, c'est débile !
        Encore une pour la route, statistiquement les VTTistes dégarnis ont moins d'accident que les conducteurs de Clio, pour le même kilométrage, et pourtant les conducteurs de Clio (dégarnis) qui font du VTT payent le même prix que ceux qui n'en font pas (Et ils risquent de se faire niquer si ils oublient de retirer le porte vélo en cas de choc arrière).
    • [^] # Re: Petite erreur.

      Posté par . Évalué à 0.

      Les banques ne prêtent qu'aux riches, les mutuelles préfèrent les gens en bonne santé, ...

      Par contre, c'est pas de leur faute si statistiquement les femmes sont plus prudentes au volant et que les mecs s'agglutinent en boîte

      Dans le journal on parle d'égalité imposée.
      Les mecs n'ont qu'à moins jouer les fangios ou faire les boulets.
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 1.

        Marrant de lire qu'ici, on fait toujours appel au sens des responsabilités quand on parle de Google et des données privées mais quand on point des trucs qui dérangent ...

        A vous de vous prendre en main, les gars, pour que les choses changent sur ces 2 points.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 10.

          Rien à voir.

          Le problème n'est pas que les assureurs taxent les individus qui conduisent mal, mais qu'ils fassent peser une responsabilité collective sur les individus de sexe masculin.

          Je mets mes données privées sur Google, Google m'espionne: tant pis pour moi. Ça n'empêche pas mon voisin de faire attention aux siennes.

          Mon voisin se prend pour un fangio, il plante sa bagnole: tant pis pour lui. Sauf que moi on va me dire "Ah mais, vous aussi, vous avez des chromosomes XY, donc vous allez payer pour lui." C'est une discrimination sexuelle, point barre.

          Ou alors, on accepte totalement cette façon de rejetter sur chaque individu une responsabilité, du fait de son appartenance (malgré lui) à un groupe d'individu déterminé statistiquement. Et là je sens qu'on va bien se marrer, entre les employeurs qui vont proposer un emploi avec un salaire au rabais pour les femmes (ses statistiques lui montrent qu'elles bossent moins bien dans sa branche professionnelle), l'État qui va faire payer des impôts plus élevés aux français nés de parents maghrébins (Statistiquement ils coûtent plus cher en frais de police et justice), et ainsi de suite. Chiche?

          Il ne faudrait pas se tromper de combat: les discriminations nuisent à l'ensemble de la société. L'approche qui consiste à voir un "camp" féministe opposé au monde des hommes oppresseur est totalement nocive. Les préjugés sexistes nuisent à tous les individus: combien de carrières de "sage-hommes" brisées parce que c'est un métier "pour les femmes"? Combien de femmes tétanisées à l'idée de conduire dans des conditions difficiles parce que c'est forcément monsieur fangio qui sait gérer le contre-braquage sur verglas en pente?

          Il faut prendre le mal à la racine. Commencer par se balader dans un supermarché, aux rayons jouets, et constater qu'il y a un rayon "garçon" et un rayon "filles" avec des jouets différents (imaginez un rayon de jouets 'pour arabes' et un autre 'pour juifs', ça vous parlera mieux). La discrimination commence là, elle s'insinue dans l'inconscient de chacun, et ce n'est pas à coups de quotas et de loi imposant l'égalité qu'on résoudra les problèmes.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 9.

            Mon voisin se prend pour un fangio, il plante sa bagnole

            nan, faut arrêter avec Juan Manuel Fangio, c'était un bon pilote. Je pense que ton voisin se prend pour Ayrton Senna plutôt :)



            Pardon aux familles tout ça......

            cd /pub && more beer

            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Justement il se "prend pour" Fangio. Le drame c'est qu'il est évidement très loin de l'être.

              Aujourd'hui on pourrait très bien dire "se prendre pour Sébastien Loeb ou Michael Schumacher".
          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 1.

            Ai-je dit le contraire.

            Il me semble que la discrimination comme tu l'appelle s'applique aux jeunes conducteurs.
            Comment ton assureur va évaluer le risque alors que tu viens de décrocher ton permis.

            Statistiquement les jeunes hommes ont des accidents plus graves et coutent plus chers aux assureurs. C'est un fait et c'est normal.

            Tout comme un banquier fait payer plus cher le cout du crédit aux personnes plus risquées.
            C'est degueulasse mais c'est le jeu.
            On ne peut pas exiger une dérégulation parce que toute régulation est arbitraire, que quand ca nous arrange.


            Après c'est sur ton expérience que tu te bases et là, la part individuelle prend le pas sur les stats (bonus/malus).

            Le pire c'est que sur le fond on est d'accord.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est un fait et c'est normal qu'ils payent plus
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 10.

              D'accord.

              Donc, si une offre d'emploi propose un salaire inférieure aux femmes, car l'entreprise qui recrute a déterminé, statistiquement, qu'elles sont, dans son secteur d'activité, moins compétentes/productives que les hommes, quitte à réajuster au cas par cas, ça ne te poserait pas de problème?

              En tout cas, aux yeux de la loi ça poserait un problème, y'en a qui se sont fait emmerdé pour moins que ça:
              https://linuxfr.org//forums/12/28308.html

              Ce qui est emmerdant, c'est que l'attitude face aux discriminations sexuelles est très différente selon le domaine:

              - quand il s'agit de recruter dans l'armée, les critères de sélection (taille) et les tests physiques sont différents selon le sexe, afin de compenser le désavantage inné des femmes. C'est d'ailleurs assez bizarre, j'aurais cru que les critères de sélection servaient à s'assurer de recruter des soldats aptes à faire ce qu'on leur demande: si on exige d'un homme d'être capable de faire 20 tractions, c'est que faire 20 tractions est nécessaire pour devenir soldat (ou que les tests sont moisis, mais ce n'est pas le sujet). Donc pourquoi ne pas l'exiger des femmes?

              Ça, c'est la méthode "On constate un désavantage, on le compense." Bon.

              - parfois, c'est l'égalité qui est imposé 'par le haut': on s'en fout des causes, on impose des conséquences. Exemple, les quotas en politique. On constate l'inégalité, on force l'égalité. Sauf que le jeu de départ est totalement équitable: les deux sexes bénéficient des mêmes droits électoraux et politiques. Si les femmes sont moins souvent élues, c'est qu'il y a une raison (forcément culturelle, on est d'accord là dessus): elles sont moins envie de diriger, ou disposent de moins de temps libre, ou va savoir quoi. Les placer "de force" n'y changera rien, on va juste se retrouver avec des potiches "pour les quotas" qui auront moins leur place qu'un homme qui avait réellement un projet politique, mais désolé monsieur, notre quota "hommes" est rempli. Mais un quota, c'est bien plus vendeur que remettre en cause les modèles sexués que notre société renvoie, c'est moins fatiguant que de faire en sorte que, naturellement, on se retrouve avec environ 50% de femmes élus (dans un pays avec 50% d'électrices qui ont aussi le droit de se présenter, ça serait normal).

              Ça c'est la méthode "On constate un désavantage, on le nie."

              - Dans le cas des assurances automobiles, on constate une différence, et on en fait payer le prix, collectivement, à ceux qui en sont victimes (Ou alors les hommes qui conduisent mal aiment réellement traverser le pare-brise?). Autrement dit, on fait des statistiques sexuées (déjà, rien que ça c'est problématique: mon sexe c'est ma vie privée. Pas touche. Ça regarde mon médecin, mes partenaires sexuels, mais pas l'État. Virez cette mention de ma carte d'identité, bordel!), on constate une différence, et on en fait payer froidement le prix à ceux qui sont nés (c'est pas le genre de choses qu'on choisit) avec les mauvais chromosomes.

              Ça c'est la méthode "On constate un désavantage, on fait avec."

              Et si on rebattait les cartes, histoire de rire? On pourrait imposer aux assureurs de faire payer le même prix, en moyenne, aux hommes et aux femmes, en leur disant "Démerdez vous avec le surnombre d'accidents masculins".
              Et imposer des critères de sélections plus difficiles pour les femmes qui veulent entrer dans l'armée (puisqu'on constate qu'elles sont physiquement plus faibles). Et ajouter un coefficient correcteur aux voix obtenues par les femmes (et par les homosexuels? Les noirs?) aux élections, afin d'avoir une représentation proportionnelle.

              C'est le manque de vision globale du réel problème du sexisme dans notre société, les façons hypocrites dont le problème est abordé (une femme qui s'impose une discrimination est victime, la pauvre, de la société, un homme qui conduit mal est entièrement responsable, et le premier qui prétend que la femme décide de son plein gré de s'occuper de tout à la maison, et que l'homme est victime de l'image de mauvais conducteur que lui renvoie la société, va se faire lyncher), les réponses très segmentées vis à vis de ces questions (aucun principe global n'est appliqué, c'est du cas par cas), le baratin lourdingue qu'on se bouffe chaque année pour la "journée de la femme", avec chaque année les commentaires à la radio qui nous disent que la femme c'est bon, la femme mangez-en, la femme c'est le bien, même que si tu reprends mot pour mot le même discours en remplaçant "femme" par "homme" il apparaîtra comme ouvertement sexiste, l'absence d'une "journée de l'homme" ou mieux, l'oubli de toutes ces conneries pour passer aux 365 journées de l'équité, qui font que, personnellement, je vois le "féminisme" comme un sexisme revanchard, un esprit de clan, et pas du tout un mouvement libérateur.

              Rien que de voir des têtes de liste aux élections s'afficher comme étant "féministes" me donne envie de brûler ma carte d'électeur. La lutte contre le sexisme semble être morte et enterrée, place au "féminisme" politiquement correct, dans lequel:
              - une discrimination à l'égard des femmes est intolérable,
              - une discrimination à l'égard des hommes est concevable si on peut la justifier statistiquement.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 2.


                - Dans le cas des assurances automobiles, on constate une différence, et on en fait payer le prix, collectivement, à ceux qui en sont victimes (Ou alors les hommes qui conduisent mal aiment réellement traverser le pare-brise?). Autrement dit, on fait des statistiques sexuées (déjà, rien que ça c'est problématique: mon sexe c'est ma vie privée. Pas touche. Ça regarde mon médecin, mes partenaires sexuels, mais pas l'État. Virez cette mention de ma carte d'identité, bordel!), on constate une différence, et on en fait payer froidement le prix à ceux qui sont nés (c'est pas le genre de choses qu'on choisit) avec les mauvais chromosomes

                Oui d'ailleurs je pense, que les droits de succession devraient s'appliquer sur tout l'héritage. Tu es d'accord j'espère, au nom de la non discrimination entre riches et pauvres parce qu'il n'ont pas les bons chromosomes et au nom de l'égalité.


                parfois, c'est l'égalité qui est imposé 'par le haut': on s'en fout des causes, on impose des conséquences. Exemple, les quotas en politique. On constate ... ussi le droit de se présenter, ça serait normal).


                Ca s'appelle la discrimination positive et c'est très vendeur en ce moment, hélas


                Donc, si une offre d'emploi propose un salaire inférieure aux femmes, car l'entreprise qui recrute a déterminé, statistiquement, qu'elles sont, dans son secteur d'activité, moins compétentes/productives que les hommes, quitte à réajuster au cas par cas, ça ne te poserait pas de problème?

                Sinon tu as raison , c'est juste à peine plus hypocrite.
                Dans les faits, on ne dit rien sur le salaire, ou on indique une fourchette et on donne sa préférence à l'homme, blanc.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Oui d'ailleurs je pense, que les prélevements sur les droits de succession devraient s'appliquer sur tout l'héritage.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 4.


                  Oui d'ailleurs je pense, que les droits de succession devraient s'appliquer sur tout l'héritage. Tu es d'accord j'espère, au nom de la non discrimination entre riches et pauvres parce qu'il n'ont pas les bons chromosomes et au nom de l'égalité.

                  Je pense surtout que la notion même d'héritage est contraire à l'idée que les êtres humains naissent égaux, et que les biens de toute personne décédée devrait revenir à l'État afin d'en assurer une redistribution équitable. Mais on s'éloigne du sujet.

                  Dans les faits, on ne dit rien sur le salaire, ou on indique une fourchette et on donne sa préférence à l'homme, blanc.
                  Exact, c'est ce genre de discriminations au quotidien qui pourrissent la société et sont très difficiles à combattre. Ce qui n'empêche pas de s'interroger du fait que l'on mette en place des moyens pour enquêter dessus, alors qu'on laisse passer des discriminations affichées sans honte.

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.


                    et que les biens de toute personne décédée devrait revenir à l'État afin d'en assurer une redistribution équitable.

                    Et qu'est-ce qu'une redistribution équitable ?
                    Celle qui donnerait des indemnités aux femmes pour compenser la différence de traitement ?

                    Pas simple.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Celle qui ferait que tout le monde ai accès à l'eau, la nourriture, un toit, aux soins, à l'éducation, à la culture, ce serait déjà pas mal.
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Non, les humains naissent égaux en droit. Ils le demeurent d'ailleurs, y compris s'agissant du droit de disposer de ses biens jusqu'à la mort, de choisir à qui ils reviennent, etc. De plus l'héritage ne se fait pas à la naissance...

                    Plus pragmatiquement, quand on voit ce que fait l'état avec un quart du PIB (et ce qu'il fera toujours, faut pas rêver, la démocratie est faite comme ça), je doute que rajouter un autre prélèvement soit efficace du point de vue de la redistribution. D'ailleurs tu sembles ne pas lui faire confiance ne serait-ce pour connaître ton sexe !
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je pense surtout que la notion même d'héritage est contraire à l'idée que les êtres humains naissent égaux
                    C'est pas faux, mais generalement, l'heritage, on le touche apres etre ne. Le plus souvent 30 a 50 ans apres.
                    Parfois 20 ans apres. Parfois juste apres (mais c'est achement plus rare quand meme).
                    Nan, parce que si ya un heritage, par definition, la progeniture est deja la.
                    Donc j'ai un peu du mal a voir ce que cette histoire de naissance tous egaux vient faire la dedans.

                    Ya un autre truc aussi qui dit que les hommes sont libres (ca vient meme avant le egaux. Et ca s'applique aux femmes aussi d'ailleurs). Et que donc les hommes (et les femmes) sont libres de decide a qui ils vont donner leur bien une fois l'arme passee a gauche.
                    Generalement, ca va aux enfants, parce que c'est pour eux qu'on bosse toute la vie.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ya un autre truc aussi qui dit que les hommes sont libres (ca vient meme avant le egaux. Et ca s'applique aux femmes aussi d'ailleurs). Et que donc les hommes (et les femmes) sont libres de decide a qui ils vont donner leur bien une fois l'arme passee a gauche.
                      Generalement, ca va aux enfants, parce que c'est pour eux qu'on bosse toute la vie.


                      En droit français on ne peut pas décider à qui va la totalité de son héritage. Ceci s'appelle la Réserve_(droit). Il y a cependant quelques exceptions du genre vous avez tué un de vos parents (et encore il faut pas être déclaré irresponsable http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/08/31/Oui%2C-on-peut-tu(...) ).
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 1.


                - Dans le cas des assurances automobiles, on constate une différence, et on en fait payer le prix, collectivement, à ceux qui en sont victimes (Ou alors les hommes qui conduisent mal aiment réellement traverser le pare-brise?). Autrement dit, on fait des statistiques sexuées (déjà, rien que ça c'est problématique: mon sexe c'est ma vie privée. Pas touche. Ça regarde mon médecin, mes partenaires sexuels, mais pas l'État. Virez cette mention de ma carte d'identité, bordel!), on constate une différence, et on en fait payer froidement le prix à ceux qui sont nés (c'est pas le genre de choses qu'on choisit) avec les mauvais chromosomes.

                C'est le problème qui se pose aux mutualistes, les purs et durs, ce qui pensent qu'ils devrait y avoir un tarif unique pour tout le monde et que les bons risquent paierait pour les mauvais. Ça ne peut marcher que si tout le monde joue avec les même règles.
                Disons qu'une femmes coute en moyenne 200€ par an et qu'un hommes en moyenne coute 300€ par an.
                Le mutualiste va se dire, on met tout le monde à 250€ les femmes compenseront les hommes.
                L'assureur "brut" va mettre les femmes à 200 € et les mecs à 300€.

                Moralité, l'assureur récupère les bons risques et le mutualiste n'a plus un systeme viable parce qu'il se retrouve avec beaucoup plus de mauvais risque que de bon. C'est pour ça qu'il ne devrait pas y aviur de mutuelles santé... bref.
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 4.


        >Il ne s'agit que de quelques réflexions, qui j'espère, messieurs, vous feront réfléchir à la
        >façon dont vous vous comportez avec vos collègues féminines et vos amies/fiancées
        >/compagnes/épouses

        J'aimerai bien qu'on ne se mêle (et probablement, elle, aussi) pas de mon couple.


        J'ai juste voulu lancer des pistes de réflexion sur la différence de traitement entres les hommes et les femmes dans le monde.
        Si toi et ton amie êtes heureux, je ne peux que me réjouir pour vous et jamais je n'ai souhaité me mêler de votre vie privée
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 0.


        le non-droit au chapitre du père si une femme veut avorter


        Comment un commentaire comme celui-ci peut se faire plusser ?
        Les femmes ne devraient pas pouvoir disposer de leur corps ?

        En général dans un couple, il y a concertation si tel n'est pas le cas c'est que bien souvent des circonstances autorisent heureusement la femme à dsiposer d'elle-même.


        En effet, il y a fort à faire pour changer les mentalités.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 7.

          Mais si le père souhaite seul conserver l'enfant ?
          Pourquoi dès qu'il s'agit d'un enfant, on ne considère que la mère ?

          Je suis d'accord que c'est la femme qui subit la grossesse et qu'elle doit disposer de son corps, mais elle n'est pas seule, il faut aussi penser à l'homme en tant que tel.

          Après, il faut bien voir qu'on ne peut pas généraliser sur un tel sujet, c'est au cas par cas.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 0.

            Mais justement tu le dis c'est elle qui porte l'enfant.
            C'est au couple de se concerter et à la femme de décider pas un tiers d'imposer.

            Sur quels critères juger, on risque de tomber dans l'arbitraire ?

            On ne peut pas obliger quelqu'un à faire quelque chose contre son gré. Ca s'appelle la coercition.
            Sur un site de libriste ou le libéralisme au moins social devrait être largement représenté, je suis étonné de tels propos.

            Je précise que je suis un homme avant qu'on me taxe de féminisme.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 2.

              Reconnais tout de même que l'enfant n'appartient pas plus à la femme qu'à l'homme (j'utilise le mot « appartient », je sais que c'est inexact, mais je n'en trouve pas de plus précis).

              Comment peut faire le célibataire qui veut des enfants ?
              Une femme peut se faire inséminer, mais l'homme n'a pas de moyen équivalent puisque les mères porteuses sont interdites en France.
              C'est clairement de la discrimination, pourtant la législation n'en tient absolument pas compte.

              On ne peut pas forcer quelqu'un contre son grè, mais on ne peut pas non plus empêcher quelqu'un d'avoir des enfants.
              À ce que je sache, un homme n'est pas moins à même qu'une femme d'élever des enfants seul.

              Et qu'on ne me parle pas de l'adoption, les délais sont tellement longs (parfois plus de dix ans, comme en France) que les couples sont privilégiés, et surtout les seuls servis.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 3.


                Comment peut faire le célibataire qui veut des enfants ?
                Une femme peut se faire inséminer, mais l'homme n'a pas de moyen équivalent puisque les mères porteuses sont interdites en France.
                C'est clairement de la discrimination, pourtant la législation n'en tient absolument pas compte.


                En fait, il faudrait des mères porteuses qu'on paye et un marché dérèglementé.



                Reconnais tout de même que l'enfant n'appartient pas plus à la femme qu'à l'homme (j'utilise le mot « appartient », je sais que c'est inexact, mais je n'en trouve pas de plus précis).

                L'enfant n'appartient qu'à lui-même


                En fait, les différences qui apportent des avantages aux femmes, il faudrait le leur enlever, par contre c'est les mêmes à trouver que la force physique et la discrimination à l'embaûche a cause du risque de defaut lors de contrat quelqu'un de non fiable, tout ca est normal.

                D'une généralité, tu arrives à un petit commentaire purement égoiste.

                Le seul commentaire sensé que j'ai trouvé au milieu est celui de Tanguy est qui parle d'équité plutôt que d'égalité.
                Accepter les différences c'est le mieux à faire pour notre société.
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                >> l'enfant n'appartient pas plus à la femme qu'à l'homme
                Après la naissance, la responsabilité est répartie jusqu'à la majorité au père et à la mère. Avant la naissance, et jusqu'au délai légal d'avortement, c'est la mêre qui a le choix de vie ou de mort sur l'embryon.

                >> Comment peut faire le célibataire qui veut des enfants ?
                oui, jusqu'à pas très longtemps, il y avait une règle d'or. Il faut être 2 et de sexes opposés pour avoir des enfants.

                Alors le malaise du célibataire qui veut son enfant, ca me fait bien rigoler. qu'il prenne une perruche ou qu'il rachète une PS3.

                Quant à l'adoption, c'est normal que le célibataire soit servit après les couples, sinon, si le désire de paternité est très fort, il reste en stock des enfants qui ont besoin d'aide, mais qui sont trop vieux ou malade pour être adopter. Ah, c'est pas ça que tu voulais ?
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Après la naissance, la responsabilité est répartie jusqu'à la majorité au père et à la mère. Avant la naissance, et jusqu'au délai légal d'avortement, c'est la mêre qui a le choix de vie ou de mort sur l'embryon.

                  C'est vrai qu'après tout la femme n'a pas besoin de l'homme pour en arriver là.
                  Je suis d'accord que la contribution reste minimaliste, mais la symbolique est bien présente, et peut être très importante pour certains (dont moi, donc).

                  Attention, je suis pour l'avortement, mais pas de manière systématique ou ne prenant pas en compte tous les paramètres.

                  Alors le malaise du célibataire qui veut son enfant, ca me fait bien rigoler. qu'il prenne une perruche ou qu'il rachète une PS3.

                  C'est facile de généraliser, mais comment peux-tu me juger sans même me connaître ?
                  (Et pis j'ai pas de console, ça fait des années que je ne joue plus aux jeux vidéos).

                  Quant à l'adoption, c'est normal que le célibataire soit servit après les couples, sinon, si le désire de paternité est très fort, il reste en stock des enfants qui ont besoin d'aide, mais qui sont trop vieux ou malade pour être adopter. Ah, c'est pas ça que tu voulais ?

                  Donc être célibataire ne m'autorise pas à vouloir une vie normale avec un enfant « normal » (entendre, en pleine santé et avec les mêmes problèmes que ceux des couples) ?

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  >> Après la naissance, la responsabilité est répartie jusqu'à la majorité au père et à la mère. Avant la naissance, et jusqu'au délai légal d'avortement

                  Votre Honneur, je n'aurai uniquement qu'une question : Quand j'introduis une pièce dans un distributeur de boissons la canette qui en sort est à moi ou à la machine ?
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ça dépend si la machine veut la garder.
                    Et si elle était consentante au moment de l'introduction de la pièce.
                    Je vous déclare coupable qu’on lui coupe la tête !

                    Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Comment peut faire le célibataire qui veut des enfants ?

                Je vois pas le rapport avec le fait que l'homme n'ai rien à dire sur l'autorité de la femme sur son corps.

                Le problème que tu soulèves sur l'adoption est un combat à mener, mais ce n'est sûrement pas une excuse pour s'octroyer une autorité sur le corps d'autrui.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Je précise que je suis un homme avant qu'on me taxe de féminisme.

              Ah ? Un homme ne pourrait donc pas être féministe ?
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 2.

                Disons que ce mot a toujours une connotation péjorative.

                Mais tu as raison, je devrais le revendiquer dans son acceptation originale.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  Acception.

                  Tu noteras que cette connotation péjorative est le résultat de calculs complexes résultant des statistiques de personnalité (une féministe militante est moins objective en moyenne donc sera moins bien considérée, de même une jeune femme normale qui se contentera de demander une stricte égalité qui n'implique pas la castration systématique des mâles aura plus de crédibilité)
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 1.

                Ah ? Un homme ne pourrait donc pas être féministe ?
                Ce serait idiot. Il pourrait être anti-sexiste, par contre. :)

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Le couplet du père malheureux d'avoir perdu ce qui n'est encore qu'un embryon alors qu'il voudra l'élevé seul, c'est exemple théorique largement minoritaire.

            L'homme n'a aucun droit de disposer d'une femme terrine pour son bon vouloir. Désolé, mais il va devoir trouver une autre femme à engrosser pour satisfaire son désir d'enfant.

            D'ailleurs, les enfants sont plutôt élevés par leur mère, et souvent, ca arrange pas mal le père.
            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 5.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                >>> le couple veut un enfant, ils le font, 3 mois plus tard madame n'en veut plus.
                Si c'est avant le délai légal, elle avorte. c'est son droit. Et tant pis pour le père "victime".

                Tu préfère quoi ? qu'on force la femme à accoucher et qu'on donne le rejeton au père ? C'est particulièrement ignoble.

                >> les enfants sont plutôt élevés par leur mère
                > Les préjugés ont la vie dure...

                Ce n'est pas un préjugé. Bordel, il faut regarder la réalité en face.
                - Qui aujourd'hui prend des congés parentaux ?
                - Qui majoritairement fait faire les devoirs aux enfants ?
                - Qui majoritairement s'occupe de l'intendance des mouflets ?

                Femme, femme, femme.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Si tu veux un truc égalitaire et qui fait que la femme n'est pas forcée à porter un enfant dont elle ne veut pas il y a ça :
                  * Femme et homme veulent l'enfant => on le garde
                  * Femme et homme ne veulent pas de l'enfant => avortement
                  * L'un des 2 ne veut pas de l'enfant => avortement

                  L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 9.

                    Miam, des avortements forcés !
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Encore une fois, dans le cas 3, tu obliges quelqu'un à faire quelque chose contre son gré.

                    Si l'homme n'en veut pas et que la femme le souhaite, il lui suffit de ne pas le reconnaitre.

                    Et ca me fait rire de voir que ceux qui prônent l'égalité sont les mêmes à embrasser les principes libéraux qui la place au second plan.
                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Fait sortir un enfant par ton trou de balle (sous X bien evidemment, hein!), on en reparle apres, ok?
                        Bien evidemment, tu passes par le process complet, hein: morning sickness a chasser le renard tous les matins, tu te transformes en usine chimique pendant 9 mois, envie de sardines au chocolat avec des baies sauvages a 3h00 du mat, bloque 3 mois a la maison sur le canap a pas bouger parce que sinon tu risques de perdre l'enfant et tout ce qui vient avec, tu vas dormir sur le dos pendant 4 mois et j'en rate surement enormement des trucs relou.

                        La femme a le droit de garder l'enfant si elle le veut. Apres tout c'est son ventre, sa foufoune, c'est elle qui decide.
                        Si ca ne plait pas a l'homme, fallait pas y metrre sa 'stouquette en premier lieu.

                        La femme a le droit de ne pas garder l'enfant si elle le veut. Apres tout, c'est son ventre et sa foufoune. C'est elle qui doit porter un alien pendant 9 mois, elle qui va s'y attacher malgre elle, elle qui va etre emmerde pendant des mois a pas pouvoir bouger, et c'est potentiellement vachement plus dur pour elle de s'en separer une fois qu'il est sorti.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                      Si l'homme n'en veut pas et que la femme le souhaite, il lui suffit de ne pas le reconnaitre.

                      Faux. Madame demande alors un test de paternité, tu perds dans les deux cas (pour la France) :
                      - Tu refuses, tu payes (le juge considère que tu as quelque chose à cacher)
                      - Tu acceptes, tu es le père, tu payes.

                      Et c'est bien la le problème : aujourd'hui, la loi protège trop la femme de ce côté, et c'est anormal du point de vue de l'égalité homme-femme.

                      tu obliges quelqu'un à faire quelque chose contre son gré.

                      Ce qui se comprend, donc ne faisant pas ça, au nom de la différence.
                      Mais il reste anormal que l'homme n'ai plus le choix de rien du tout à partir de la nuit chaude, contrairement à la femme. L'égalité, ce serait aussi que l'homme puisse refuser la paternité jusqu'à x semaines (x = la durée légale pour avorter)
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 2.


                        Faux. Madame demande alors un test de paternité, tu perds dans les deux cas (pour la France) :
                        - Tu refuses, tu payes (le juge considère que tu as quelque chose à cacher)
                        - Tu acceptes, tu es le père, tu payes.

                        Tu marques un point.
                        Mais il suffit d'ajuster la loi.
                        On est loin d'obliger une femme à garder son enfant contre son gré.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      J'ai dit que si tu veux un truc égalitaire c'est ça qu'il faut appliquer. Je n'ai pas dis que c'était mon opinion.

                      Perso je n'ai pas de solutions.
                      Autant je trouverais dégueulasse de forcer quelqu'un à avorter, autant je trouve injuste que l'opinion de l'homme vis-à-vis de la naissance ou pas de son enfant ait moins de poids que celui de sa compagne.

                      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Aux USA en tout cas c'est plus possible, et l'homme est obligé de payer une pension, même s'il ne reconnaît pas l'enfant (donc il paye mais en plus n'a aucun droit). Là encore, un exemple où les femmes ont plus de droits que les hommes.

                      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Tu as oublier de preciser quel etat, le juge qui a prononce le jugement, l'avocat du pere, celui de la mere et l'age du capitaine voir le sens du vent 10 ans avant la naissance du christ au sommet du mont everest. Sans toutes ses informations personnes ne peut dire quel sera le jugement suivant sur le meme sujet meme si les conditions sont exactement pareil.

                        Bienvenue dans un systeme ou ce n'est pas la loi ecrite qui predomine comme c'est le cas en France.
                • [^] # >

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu préfère quoi ? qu'on force la femme à accoucher et qu'on donne le rejeton au père ? C'est particulièrement ignoble.

                  Alors comment peut faire le célibataire pour avoir des enfants ?

                  Ce n'est pas un préjugé. Bordel, il faut regarder la réalité en face.
                  - Qui aujourd'hui prend des congés parentaux ?

                  Mon père, lorsque mon petit frère est né.

                  - Qui majoritairement fait faire les devoirs aux enfants ?

                  Alternativement, ma mère et mon père, parfois moi.

                  - Qui majoritairement s'occupe de l'intendance des mouflets ?

                  Là, je ne citerai pas mes parents car ma mère est assistante familiale et mon père travaille à l'extérieur, donc les rôles sont un peu automatiques.
                  Mais personnellement, j'aimerais avoir des enfants plus tard, et surtout m'en occuper moi-même (voire-même ne pas avoir de femme).

                  Bref, faut arrêter un peu, la société évolue, bordel ! Il y a de plus en plus de femmes qui travaillent et d'hommes qui s'occupent des enfants; on n'est plus au début du XXème siècle.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: >

                    Posté par . Évalué à 4.


                    Alors comment peut faire le célibataire pour avoir des enfants ?

                    Il se sociabilise, arrête d'être nolife, apprend à partager avec sa compagne, et à aimer et ainsi il sera en mesure d'apprendre des valeurs respectables à son enfant.
                    • [^] # Re: >

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Heu, Pardon?
                      Autant je ne suis pas complètement d’accords avec le petit guillaume, autant c'est quoi ce commentaire? Point de salut en dehors du couple hétérosexuel de base (on va aussi vérifier qu’ils ne baisent que le samedi soir, dans le noir, avec monsieur qui garde ses chaussettes?)? Les pédés, gouines, célibataires (♂ & ♀), ne feraient pas de bons parents?

                      Depending on the time of day, the French go either way.

                      • [^] # Re: >

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Rappel : il y a déjà eu gros fritage ici, certains pensant qu'un enfant peut être bien élevé que si il a un père et une mère.

                        Ca a fait un très gros journal avec plein de commentaires, rien que sur ce sujet, avec les mêmes personnes (je ne suis pas motivé pour re-défendre les homos à qui on refuse l'idée d'être de bon parents, les personnes en face n'étant pas encore prêtes à changer d'avis)
                        • [^] # Re: >

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Sauf que là on parle de célibataire.
                          Donc merci de ne pas extrapoler.
                  • [^] # Re: >

                    Posté par . Évalué à 6.


                    Alors comment peut faire le célibataire pour avoir des enfants ?


                    Y'a pas mal de choix :
                    1. Il ne le fait pas
                    2. il se fait greffer un uterus et se pique aux hormones.
                    3. il adopte
                    4. il trouve une amie bienveillante qui accepte de copuler avec. Note elle sera mère de l'enfant tout autant que le père célibataire. A eux de voir si c'est acceptable pour les 3 parties concernées.
                    • [^] # Re: >

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Parce qu'un homme célibataire peut adopter ? Et dans les pays où c'est possible, ça doit quand même être dix fois plus dur que pour une femme.

                      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                      • [^] # Re:

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Oui c'est autorisé.

                        Mais même si c'est plus dur, ce n'est pas une raison pour réclamer le droit d'un homme à empêcher l'avortement d'une femme avec laquelle il aurait conçu. La question de la facilité d'adoption est un tout autre débat qui mérite probablement d'être abordé mais la je donnais juste les options possibles.
                        • [^] # Re: Re:

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Je parle pas d'avortement, je cite juste un exemple ou la femme a plus de droits que l'homme.

                          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                          • [^] # Re: Re:

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            En même temps, quand il s'agit de ton propre corps, c'est normal que tu ait plus de droits sur lui que les autres personnes.

                            Et malheureusement, la nature est ainsi faite que c'est les femmes qui portent les enfants.
                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Si c'est avant le délai légal, elle avorte. c'est son droit. Et tant pis pour le père "victime".

                  Aujourd'hui, il n'y a pas égalité sur l'avortement, la femme a plus de pouvoir :
                  - La femme ne veut plus de l'enfant (alors qu'elle a fait du sexe avec le mec sans protection, donc autant consentante que l'homme)? Elle peut avorter sans le consentement de l'homme
                  - L'homme ne veut plus de l'enfant? Il ne peut plus rien faire après la partie de jambe en l'air, et est bon pour payer la pension alimentaire.

                  Alors, oui, je suis pour l'égalité des sexes, que l'homme et la femme aient les mêmes droits, aujourd'hui l'homme en a beaucoup moins sur le sujet de l'enfant. Je comprend que ce soit pas évident de faire avorter une femme qui veut l'enfant, mais si la femme a le droit de choisir jusqu'à x semaines après la conception, l'homme doit avoir ce choix aussi jusqu'à x semaines (et donc faire comme si il n'avait pas d'enfant : pas de pension alimentaire etc...)

                  L'inégalité des sexes n'est pas forcement la où on la pense... Dans ce cas, c'est bien la femme qui a plus de "pouvoir". Bizarrement les féministes oublient tous les avantages qu'elles ont (dans divers domaines, plein ont déjà été cités), et oublient bien de demander que ce soit égalitaire quand ça ne les arrangent pas.
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Les gars, il ne faut que vous oubliez que BIOLOGIQUEMENT un homme et une femme ne seront JAMAIS égaux dans le cas de la procréation.
                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à -2.

                      Oui, mais ils sont égaux devant la contraception

                      Préservatif féminin ou masculin (ou autre méthode de barrière : diaphragme, etc)
                      Ligature des trompes ou vasectomie

                      Les femmes ont pour l'instant plus de méthodes possibles que les hommes (notamment avec les pilules et les stérilets) mais qu'aucun mec ne me dise jamais que sa copine lui a fait un enfant dans le dos

                      S'il n'a pas confiance, il n'a qu'à utiliser une contraception
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 8.

                        Ce qui est le plus discriminant, de ce point de vue, c'est encore la non-existence de la pilule du lendemain pour homme.

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Houla, ligature des trompes et vasectomie pas exactement la même chose.
                        Vasectomie: anesthésie locale, et convalescence brève.
                        Ligature des trompes: anesthésie générale, et convalescence plus longue.
                        Le docteur Pan recommande pour le couple n'ayant plus à prouver qu'ils ne baisent plus comme des ados (bruyamment, et à côté des trous), la vasectomie.

                        Depending on the time of day, the French go either way.

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        mais qu'aucun mec ne me dise jamais que sa copine lui a fait un enfant dans le dos

                        Madame : "chéri, j'aime pas la capote, ça me fait moins plaisir, mais pareil que toi, j'ai pas envie d'enfants, donc je prend la pilule, aucun risque, c'est juste pour avoir plus de plaisir".

                        Ça existe, que tu te le caches ou pas, et ça s'appelle "faire un enfant dans le dos".

                        S'il n'a pas confiance, il n'a qu'à utiliser une contraception

                        Justement, il peut avoir confiance, à tord.
                        Il y a aussi des histoires genre le mec qui se fait faire une fellation, comme ça il est sûr de pas faire d'enfant, pas de pot la fille a gardé le contenu pour se faire inséminer (et ça a marché!), je juge a considéré qu'il était bien le père et qu'il devait bien payer une pension alimentaire (flemme de retrouver les articles, mais décision de justice française), mais bon, tu vas encore dire que c'est la faute du mec...

                        C'est pas bientôt fini de te cacher les problèmes qui ne te conviennent pas? Tu demandes le respect des hommes, mais tu ne les respecte pas, "l'homme, ce méchant, la femme, cet être parfait martyrisé". Tu zappes tous les problèmes masculins, prend juste en compte, égoïstement, tes problèmes. C'est l'archétype de la féministe détestée par tous (hommes + femmes), le féminisme n'est pas prêt de revenir apprécié quelque soit le sexe des personnes.

                        Avant de demander le respect aux autres, il faut commencer par respecter soit même les autres.
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Pour l'instant il n'y pas de contraception sans gros désavantages pour l'homme. Mais ça va changer, et là, on va rire (les hommes, en tout cas, pas toutes les femmes qui « oublient » leur pilule).

                        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à -2.

                      Tu sous estimes la recherche génétique.

                      Les gars, il ne faut que vous oubliez que BIOLOGIQUEMENT un homme et une femme ne seront JAMAIS égaux plausiblement pas égaux à moins que la recherche génétique arrive à créer des hommes-femmes et qu'un état légalise tout ça dans le cas de la procréation.
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Je ne sais pas comment ça peut se passer, mais en pratique je pense que si on greffe un utérus et on donne un traitement hormonal à un homme, on ne l'appellera plus un homme mais une femme.

                        A moins qu'on arrive a inventer un nouvel organe spécifiquement masculin, je crois que ce sera toujours les femmes qui feront des enfants.

                        Et alors, les catégories homme/femme auront-elles encore un sens ?
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    C'est pour ça qu'il ne faut pas demander à pouvoir empêcher la femme d'avorter, si le mec désire garder le résultat du coït, des fâcheux le détournerait, mais permettre au mec de s'en laver les valoches, quand il ne désire pas de gamin.

                    Depending on the time of day, the French go either way.

                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il faut bien se rendre compte que sur la question de l'avortement, le sujet n'est pas l'enfant de deux personnes, mais bien le foetus qui est dans le vendre de la mère et d'elle seule. C'est donc bien à elle et elle seule que doit appartenir la décision puisqu'elle concerne son corps, pas celui du père.

                    Et oui la nature est dégueulasse, elle empêche les hommes d'avoir eux mêmes les enfants, mais sauf à trouver une solution pour faire porter les enfants par des hommes ou les concevoir hors utérus, on va avoir du mal à faire autrement.

                    l'homme doit avoir ce choix aussi jusqu'à x semaines
                    Il peut très bien ne pas reconnaître l'enfant s'il n'en veut pas.
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 5.

                    On est d'accord.

                    Sur le cas que tu as cité plus haut, l'homme qui renonce à la paternité d l'enfant alors que la femme ne veut pas avorter ne devrait pas être inquiété.

                    Après il reste à savoir ce que l'on fait s'il se ravise plus tard.


                    Mais ceci ne doit pas être un prétexte à renier le droit de de la femme à disposer de son corps.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Enfin, un avortement peut être lourd à porter pour la femme qui avorte, et je peux très bien comprendre qu'une femme décide de ne pas avorter même si elle ne désire pas de l'enfant.

                      Pour l'homme, il est un peu plus éloigné de la situation, car il ne s'agit pas de son corps. C'est beaucoup plus facile pour lui de pousser à l'avortement.

                      Je ne sais pas si c'est une si bonne solution de dédouaner l'homme de toute responsabilité car il préfère l'avortement. Si l'embryon était dans son propre corps, il n'aurait peut être pas la même réaction.

                      Je ne pense pas qu'on puisse si facilement tirer des généralités comme ça. Les enfants ça se fait à deux, et les deux ont une responsabilité. Les deux partenaires peuvent aussi ne pas être d'accord et tromper l'autre, mais ça devrait être analysé au cas par cas je pense.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 1.

                  "Tu préfère quoi ? qu'on force la femme à accoucher et qu'on donne le rejeton au père ? C'est particulièrement ignoble."

                  Moins ignoble que de ne pas laisser le droit de naître à un enfant désiré par au moins l'un de ses parents ?
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    oui
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    On t'a presque attendu, qui-que-tu-sois trolleur anti avortement lambda.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Je l'attendais celle-là... :)

                      Soyons clair :
                      Je considère qu'à partir du moment où il y a eu fusion de deux gamètes, un potentiel d'individu unique est créé. Je ne suis pas anti-avortement dans tout cas, mais je suis résolument opposé à justifier celui-ci par le droit des femmes à disposer de leur corps, parce qu'il ne s'agit en l'occurrence pas que de leur corps mais bien également d'un potentiel être humain.

                      Et oui, j'ai bien plus de respect pour ce potentiel que pour un quelconque "tas de cellule informe".

                      Il faut être un minimum responsable : la contraception permet d'éviter les grossesses. Quand on a fait les cons, on assume. Je ne fait bien sûr pas rentrer dans ce cadre les cas ou la santé de la mère est menacée, ni bien sûr les viols.

                      J'estime juste que l'avortement est la voie du dernier recours, que même nécessaire nous devons rester conscients de ce qu'elle est, la suppression d'un être humain unique à venir. Je ne déplore pas le fait que l'avortement soit une éventualité, je déplore cette "insouciance" qui semble l'entourer.
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        donc, tu es anti-avortement.

                        C'est un avis respectable :
                        - Tant que tu ne pose pas de bombe dans les hôpitaux.
                        - Effectuer des pressions sur les femmes qui veulent pouvoir avorter.
                        - Evite de donner des leçons sur des bases morales et/ou religieuse.

                        D'une manière générale, si les gens s'occupaient un peu plus de leur cul et moins de faire de l'ingérence dans la vie des autres.

                        >>> je déplore cette "insouciance" qui semble l'entourer.

                        il n'y a aucune insouciance, et une femme qui avorte sauf cas de détresse social rare, ca reste un traumatisme qu'elle gardera à vie.
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Oui, peut-être. En tout cas, je souhaite juste qu'on puisse continuer à en débattre.

                          Je ne pense pas avoir quoi que ce soit d'un intégriste, je pense juste que le sujet est trop important pour que l'on se permette de ne plus y réfléchir.

                          Quand aux bases morales/religieuses, je ne crois sincèrement pas à la possibilité d'une société pérenne si dénuée de toute valeurs morales. Je ne suis pas baptisé, plutôt agnostique à vrai dire. Mais je pense qu'il est nécessaire de croire à certaines valeurs, que celles-ci existent dans l'absolu ou pas.

                          Quand je parle d'insouciance, je parle plus de la considération apportée à l'embryon/fœtus qu'à l'acte en lui même qui, sauf rares exceptions, reste évidement sujet de détresse et de traumatisme, je ne le nierai jamais.
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Quand je parle d'insouciance, je parle plus de la considération apportée à l'embryon/fœtus qu'à l'acte en lui même qui, sauf rares exceptions, reste évidement sujet de détresse et de traumatisme, je ne le nierai jamais.

                            Ceux pour qui l'embryon a le plus de réalité, n'ayant lui même pas encore d'existence consciente, ou conscience de son existence, ni sensation d'ailleurs, il ne ressent rien, ce sont bien les parents qui devrons s'en occuper si il devient un être conscient.

                            Le plus de considération qu'on peut avoir pour un embryon, en tant qu'être sensible futur, c'est bien l'environnement prévisible dans lequel il va grandir, et c'est en général bien mieux pour lui si il est désiré.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.


                              Ceux pour qui l'embryon a le plus de réalité, n'ayant lui même pas encore d'existence consciente, ou conscience de son existence, ni sensation d'ailleurs, il ne ressent rien, ce sont bien les parents qui devrons s'en occuper si il devient un être conscient.


                              Je rectifie: il n'a pas été prouvé que l'embryon était un être sensible et conscient.
                              En fait, on en sait rien du tout.

                              Personnellement, je suis ni pour l'avortement, ni contre. je pense par contre qu'on devrait d'un coté comme de l'autre éviter les extrêmes. A mon avis, la décision d'un avortement est une décision lourde qui doit être mûrement réfléchie et pas prise à la légère. D'un autre coté, je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'interdire l'avortement. Même si on considère que l'embryon est vivant, je pense que la femme doit toujours disposer de son corps.
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 3.

                          il n'y a aucune insouciance, et une femme qui avorte sauf cas de détresse social rare, ca reste un traumatisme qu'elle gardera à vie.
                          En même temps, le traumatisme n'est-il pas causé, ou au moins largement amplifié, par toute la tripotée de "pro-vie" qui passe son temps à faire culpabiliser les femmes qui avorte en martelant que avortement = meurtre ?
                          On ne doit pas banaliser l'avortement et promouvoir avant les méthodes de contraception, mais si on pouvait aussi le dédiaboliser, ça serait pas plus mal.
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à -8.

                            N'importe quoi, l'avortement, c'est un meurtre, point. On n'a pas à l'autoriser, sinon après on va légaliser quoi, le viol ?

                            L'acte sexuel, c'est sacré, et c'est fait pour procréer, pas autre chose. Il n'a jamais été prévu qu'on puisse se complaire dans le péché et faire n'importe quoi. Pas étonnant que le Sida se développe maintenant, quand les gens vont faire ça à droite et à gauche parce qu'ils ont le préservatif et la pilule.

                            Heureusement que les pro-vie sont là pour que les femmes culpabilisent ! Sans ça, elles iraient se faire avorter sans se poser de questions, voir même on en verrait qui se ferait mettre enceinte juste pour avorter. Si t'es contre les pro-vie, ça veut dire que tu es pro-mort, tout bêtement. Parfois je regrette qu'on ait supprimé la peine de mort pour des gens comme toi qui prônent l'extermination des fœtus. Il faut arrêter de se prendre pour Dieu et décider qui doit vivre ou mourir !

                            L'interdiction, c'est la seule solution pour résoudre le problème de l'avortement. Mais dans un pays marxiste, forcément, on l'offre gratuitement et même on l'encourage, tout ça aux frais du contribuable, sous prétexte de droit des femmes. Mais c'est la négation de la femme ! Son but, c'est bien de faire des enfants ! Mais on veut l'en empêcher... Sans parler du problème de natalité que ça engendre, puisqu'on se retrouvera bien vite avec plus d'étrangers que de Français en France.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 8.

                              Heureusement que winner75 est là. Ça aide un peu à relativiser sur pas mal de choses :-p.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 4.

                              > Parfois je regrette qu'on ait supprimé la peine de mort pour des gens comme toi qui prônent l'extermination des fœtus.

                              La peine capitale pour toute personne ayant tué volontairement une autre.

                              Franquin, Idée Noires :

                              http://rougememoire.free.fr/dotclear/images/Integrale%20Fran(...)

                              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 0.

                              Il est plus que probable que ton post est un troll mais je vais répondre quand même, juste pour l'exercice.

                              N'importe quoi, l'avortement, c'est un meurtre, point. On n'a pas à l'autoriser, sinon après on va légaliser quoi, le viol ?
                              Non, je pense qu'il faut d'abord augmenter la limite d'âge pour le meurtre. Moins 6 mois (supposition, je ne connais pas la limite actuelle pour IVG), je trouve ça un peu juste. Je pense qu'on peut aller jusqu'à zéro, voire 1 an et un jour (si la mère l'abandonne et que personne ne le réclame, on jette).

                              L'acte sexuel, c'est sacré, et c'est fait pour procréer, pas autre chose. Il n'a jamais été prévu qu'on puisse se complaire dans le péché et faire n'importe quoi.
                              Quelle la justification pour ça ? La nature ? Il me semble avoir lu que chez les Bonobos, le sexe a aussi une fonction sociale mais je peux me tromper et les scientifiques aussi.
                              Pas étonnant que le Sida se développe maintenant, quand les gens vont faire ça à droite et à gauche parce qu'ils ont le préservatif et la pilule.
                              C'est effectivement une manière de le transmettre (je passe sur la question de la pilule qui n'est pas censée protéger des MST) mais il y en a d'autres, les blessures par exemple.

                              Heureusement que les pro-vie sont là pour que les femmes culpabilisent !
                              C'est une façon de voir les choses même si je ne suis pas certain que celles qui culpabilisent de se faire avorter n'auraient pas culpabilisé (sans compter celles qui ne culpabilisent pas de toute manière).
                              Sans ça, elles iraient se faire avorter sans se poser de questions,
                              Même chose, il y en a peut-être une partie qui sont sensibles aux arguments, au moins partiellement, mais certainement pas toutes.
                              voir même on en verrait qui se ferait mettre enceinte juste pour avorter.
                              Celle-là est jolie, j'en reste bouche bée.
                              Si t'es contre les pro-vie, ça veut dire que tu es pro-mort, tout bêtement.
                              Si seulement c'était aussi binaire et simple que ça. Bon contre mauvais. Bien contre mal. La vie serait certainement plus facile.
                              Parfois je regrette qu'on ait supprimé la peine de mort pour des gens comme toi qui prônent l'extermination des fœtus.
                              Pour répondre à ça, je vais me contenter de citer un commentaire de ce journal : Il faut arrêter de se prendre pour Dieu et décider qui doit vivre ou mourir !

                              L'interdiction, c'est la seule solution pour résoudre le problème de l'avortement.
                              Il est interdit d'assassiner quelqu'un et pourtant, il y a entre des crimes. Et puis le truc, c'est que tout le monde ne considère pas l'avortement comme un problème, c'est pour cela qu'il a été autorisé.
                              Mais dans un pays marxiste, forcément, on l'offre gratuitement et même on l'encourage, tout ça aux frais du contribuable, sous prétexte de droit des femmes.
                              Pays marxiste ? Si le président de la République te lisait, je crois qu'il s'étranglerait avec son café.
                              Il est offert, c'est probablement vrai d'un point de vue couverture sociale mais je ne crois pas qu'il soit réellement encouragé. As-tu assisté à un entretien social préalable à une IVG pour dire cela ?
                              Mais c'est la négation de la femme ! Son but, c'est bien de faire des enfants ! Mais on veut l'en empêcher...
                              Le but de la femme est de faire des enfants ? De certaines peut-être mais sans doute pas de toutes. Je ne crois pas non plus qu'on empêche celles qui veulent garder leur enfant de le faire, bien au contraire.
                              Au fait, c'est quoi le but de l'homme ?
                              Sans parler du problème de natalité que ça engendre, puisqu'on se retrouvera bien vite avec plus d'étrangers que de Français en France.
                              Mais non, c'est la magie de la chose, comme les étrangers ont aussi le droit à l'IVG, ça s'équilibre ! \o/

                              (Je ne crois pas être très doué pour réagir aux trolls mais au moins, j'aurais essayé.)
                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par . Évalué à -3.

                                C'est une façon de voir les choses même si je ne suis pas certain que celles qui culpabilisent de se faire avorter n'auraient pas culpabilisé (sans compter celles qui ne culpabilisent pas de toute manière).
                                On culpabilise parce que la société nous dit ce qui est bien ou mal. Dans la France actuel, on nous dit que l'avortement, c'est bien, et qu'il faut le faire. C'est là l'intérêt des pro-vie qui ont un discours sans tabous, à contre-courant de la bien-pensance bobo. Un discours qui va dans l'intérêt de la Vie, tout simplement.

                                Il est interdit d'assassiner quelqu'un et pourtant, il y a entre des crimes. Et puis le truc, c'est que tout le monde ne considère pas l'avortement comme un problème, c'est pour cela qu'il a été autorisé.
                                Parce que les soixante-huitards ont décrété que ce n'était pas un problème et ont fait du lobbying pour ça ! Et l'avortement, il est offert gratuitement pour tout le monde, aux frais du contribuable. Qui n'en aurait pas envie avec ça ? On pourrait aussi offrir gratuitement des assassins, légalement, les gens se jetteraient dessus et il y aurait plein de meurtres ! C'est exactement ce qu'est l'IVG gratuit pour tous, en fait.

                                Pays marxiste ? Si le président de la République te lisait, je crois qu'il s'étranglerait avec son café.
                                Les syndicats et les gauchistes sont hélas encore très influents dans notre pays. La preuve par exemple avec ce genre de sondage :
                                http://intransigeants.wordpress.com/2010/03/08/simone-veil-l(...)
                                Heureusement, Sarkozy fait pencher le pays du bon côté, il réduit par exemple les pouvoirs du planning familial, mais il y a encore trop de marxisme pour aller vraiment au bout.

                                Il est offert, c'est probablement vrai d'un point de vue couverture sociale mais je ne crois pas qu'il soit réellement encouragé. As-tu assisté à un entretien social préalable à une IVG pour dire cela ?
                                Regarde ce qu'on y raconte justement, si c'est pas de l'encouragement !
                                http://www.avortementivg.com/content/france/ce-quon-raconte-(...)
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à -1.

                              De deux choses l'une :

                              - Soit tu essaye de faire passer tous ceux qui peuvent émettre des réserves quand à l'avortement comme des fous furieux intégristes, et tu es un crétin.
                              - Soit tu pense vraiment ce que tu dis, et tu es également un crétin, mais qui pour le coup m'effraye beaucoup plus.

                              J'espère sincèrement qu'il existe une troisième voie que je n'ai pas envisagée.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Parfois je regrette qu'on ait supprimé la peine de mort. [...] Il faut arrêter de se prendre pour Dieu et décider qui doit vivre ou mourir !
                              C'est ça que j'aime avec les extrémistes, c'est qu'à un moment donné, ils vont forcément dire une connerie allant à l'encontre de la connerie précédente !
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Chaque ovule doit être fécondé? Parce que c’est aussi un potentiel humain quelque part. Et en n’étant pas fécondé c’est un potentiel humain que l’on tue
                        Et pourquoi l’exception du viol qui revient systématiquement, sinon que pour se donner un semblant de tolérance. L’enfant issue d’un viol sera aussi un être humain après tout, il sera potentiellement tout aussi non voulu que par la mère qui serait tombée enceinte par accident.

                        Plus simplement, foutaises.

                        Depending on the time of day, the French go either way.

                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 0.

                          Je ne pense pas avoir été désagréable, pourrais-je connaître la raison de ton agressivité ?

                          Pour ce qui est des ovules, _je_ (ce qui implique que _tu_ n'es pas obligé d'être d'accord) part du postulat que c'est la combinaison unique de deux gamètes qui fait le potentiel unique d'un individu. Donc non, un ovule non-fécondé n'est pas un être humain potentiel, pas plus qu'une masturbation un génocide en puissance.

                          J'admet volontier mon manque de cohérence quand au viol, mais là, honnêtement, je ne vois aucune bonne solution.
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Ben si, il y a une solution toute simple, la même que winner75 pour l'avortement.

                            Il faut interdire le viol. \o/
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 4.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 4.


            Donc, 2 doivent avoir leur mot à dire. Je ne parle pas des cas extrèmes (viol, etc.).

            Oui et où places-tu le curseur du cas extrème ?
            T'as déjà entendu parler de la violence intra-conjuguale ?
            S'il faut attendre 6 mois de procès, ca va être assez problématique.



            Du leur, oui, mais il me semble également qu'il y a un autre corps parfois en leur sein...

            Oui c'est aussi le discours de ceux qui s'opposaient à Simone Veil et heureusement pour les femmes grâce à leur combat, il y un cadre de loi pour ça.

            Apparté: D'ailleurs il y avait un reportage l'autre soir sur son combat assez édifiant.
            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 2.

                Et prendre l'antithèse que tu donnes infirme le reste ?

                La femme est libre de disposer de son corps comme elle l'entend. C'est un fait.

                Tout autre raisonnement y contrevient.
                La loi n'a pas à imposer à une femme ce qu'elle ne désire pas.

                Quant au célibataire, laissez moi rire.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 0.

                  "La femme est libre de disposer de son corps comme elle l'entend. C'est un fait."

                  Non, c'est une loi.

                  Ce que tu qualifie de "fait" s'appelle en fait loi naturelle, et la seule loi naturelle qui soit, c'est celle du plus fort qui fout sur la gueule du plus faible.
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    <i.Ce que tu qualifie de "fait" s'appelle en fait loi naturelle, et la seule loi naturelle qui soit, c'est celle du plus fort qui fout sur la gueule du plus faible.
                    Source or GTFO.

                    Depending on the time of day, the French go either way.

                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J'explique, je modère, et je reste poli :

                      Il y a deux types de droits naturels, qui dépendent de la vision que tu as de l'homme.

                      Soit tu considère l'homme d'un point de vue purement matérialiste. Il n'y a donc ni essence humaine, ni droits "naturels" lui étant attaché. Seule la loi du plus fort existe ainsi, et l'éventuel droit positif. Les droits de l'homme / de la femme ne peuvent exister comme droits naturels dans cette conception.

                      Soit tu considère qu'il existe une essence de l'homme, que tu ne peux dès lors plus considérer d'un stricte point de vue matériel. Partant d'une vision humaniste et morale, tu peux dès lors lui attacher des droits "essentiels", mais je vois mal alors comment justifier l'élimination à priori d'un être humain (ou d'un potentiel humain) unique (puisque composé de la combinaison unique de deux gamètes qui le sont tout autant).
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Je sais pas si il existe une essence de l'homme, mais je sais que beaucoup d'humains ont un certain sens de la justice, un certain sens de l'empathie.

                        Ça suffit pour établir une vision humaniste et morale : ne pas tuer parce qu'on aimerait vraiment pas être tué ou qu'on tue ses proches, et parce qu'on se rend bien compte que les autres ont les mêmes sentiments.
          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 2.

            Du leur, oui, mais il me semble également qu'il y a un autre corps parfois en leur sein...
            Fais gaffe: on dirait un argument anti-avortement.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Petite erreur.

            Posté par . Évalué à 7.

            Du leur, oui, mais il me semble également qu'il y a un autre corps parfois en leur sein...
            Non, il n'y qu'un vague amas de cellules, qui au début de la grossesse n'est rien d'autre qu'un amas de cellules, à peine plus potentiel que le fond d'une poubelle ou l'on aurait jeté un préservatif usage, à peine plus potentiel que le contenu du sopalin que j'ai utilisé après un passage sur redtube.
            Faudrait voir à arrêter avec le couplet du potentiel père malheureux, privé de progéniture, et plutôt que de vouloir forcer sa partenaire a se lancer dans quelque chose qui ne lui convient pas, et qui n'est pas une promenade de santé ( les 9 mois de grossesse, l'accouchement, la période post natale) il vaudrait mieux juste envisager de changer de partenaire.

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 3.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 4.


                Y a un truc génial qui s'appelle la pillule du lendemain pour ça.


                Euh...la pilule du lendemain, ce n'est pas un moyen de contraception normal mais une procédure d'urgence.

                1. C'est relativement violent comme procédé et sujet à des effets secondaires très désagréables (même si ça varie selon les personnes) et je doute que la prise répétée en soit conseillée.

                2. ça ne solutionne pas tout. Des grossesses ont parfois lieu malgré la prise de la pilule, un oubli peut n'avoir pas été détecté (mais si c'est peu responsable), ça peut être un accident de capote non détecté, etc etc. Bref c'est parfois bien trop tard.
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu ne prends pas le problème sous le bon angle, la femme est la seule à pouvoir décider de ce qui se passe dans son corps point.
                Par contre, la loi devrait être changé pour permettre au mec, de ne pas reconnaitre un enfant don't il ne voudrait pas , mais que la femme voudrait garder.
                Je ne pense pas que tu apprécierais que ta femme puisse t'imposer une vasectomie? Pour mémoire une grossesse ce n'est pas juste 9 mois d'hormones en folie, c'est aussi l'accouchement (episiotomie anybody?), avec tout un tas de merdes qui peuvent survenirs, jusqu'au dernier moment, ce qui est gênant quand on ne voulait pas du lardon au départ.

                Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Par contre, la loi devrait être changé pour permettre au mec, de ne pas reconnaitre un enfant dont il ne voudrait pas , mais que la femme voudrait garder.

                  Bien pratique une loi pareille, on se retrouverait avec un paquet de mère seule avec enfant \o/
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Bien pratique une loi pareille, on se retrouverait avec un paquet de mère seule avec enfant \o/

                    C'est aussi ça l'égalité : la femme peut bien arrêter même si elle a promis à l'homme, pourquoi pas l'inverse?
                    Dur l'égalité réelle hein ;-)
                    (on peut alors imaginer une sorte de "contrat" avant la conception, qui interdit à l'homme de se défausser, mais pour être égalitaire, qui interdit alors aussi à la femme d'avorter hors problème médical, afin d'être égalitaire. C'est chiant les contrats, surtout pour ça, mais puisqu'il faut en passer par la...)
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Mais en fait, tu n'as toujours rien compris.
                      Tant que l'enfant se développe dans le corps d'une femme, il n'y aucune égalité réelle ou pas à ce niveau là.

                      Elle décide de ce qu'elle fait avec son corps.
                      C'est tout, fin de l'histoire.

                      Maintenant, si tu ne veux pas avoir d'enfants, je te conseille fortement les (quelques) moyens de contraception masculine qui existent. Avec les risques que ça inclut, statistiquement.
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Elle décide de ce qu'elle fait avec son corps.
                        C'est tout, fin de l'histoire.


                        Oui, comme tu dis, fin de l'histoire.
                        Sauf qu'aujourd'hui, ce n'est pas la fin : si la femme décide de le garder, l'homme doit payer, et ce n'est pas normal.
                        La femme fait ce qu'elle veut de son corps, mais elle doit en assumer les conséquences, et donc ne pas demander de pension alimentaire à l'homme qui a toujours dit "non".

                        Maintenant, si tu ne veux pas avoir d'enfants,

                        Je parle de principes, pas de moi. Tu ne sais rien de moi (si j'ai des enfants ou pas etc...), du moins dans ce journal, et c'est voulu : on parle des principes d'égalité, où le droit de la femme ne doit pas empiéter sur le droit de l'homme.
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 2.

                          La femme fait ce qu'elle veut de son corps, mais elle doit en assumer les conséquences, et donc ne pas demander de pension alimentaire à l'homme qui a toujours dit "non".

                          Il n'a manifestement pas toujours dit "non", l'homme, en l'occurence...
                          Derrière la boutade, il y a quand même une vérité pénible (et je parle hors accidents), si tu ne veux pas d'enfants avec une femme, il existe quand même des moyens de l'éviter.

                          C'est tout à fait normal une fois qu'on a conçu un enfant d'en assumer la charge financière. On pourrait discuter des compensations que distribue l'Etat aussi, mais bon, le père doit aussi assumer sa responsabilité.

                          Alors pour le "si tu ne veux pas avoir d'enfants", je te rassure, je m'en fous de ton cas personnel, je disais en général, c'est un genre de figure de style, raté, probablement. Et même si tu as manifestement compris, tu en remets une couche sur une égalité qui n'existe pas.

                          On parlera d'égalité dans le domaine de la reproduction le jour où on aura conçu des cuves Axolotl.
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à 3.

                            il existe quand même des moyens de l'éviter.

                            Pour les femme il y en a encore plus.


                            le père doit aussi assumer sa responsabilité.

                            Bon faudrait savoir : où les hommes sont responsables et ils ont le droit de regard sur l'avortement, ou il n'ont pas ce droit et ils n'ont pas a avoir de responsabilité non désirés.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Pour les femme il y en a encore plus.

                              Libre à toi de militer pour la multiplication des moyens de contraception pour les hommes. Je t'y encourage, même, ça m'arrangerait bien !!

                              Bon faudrait savoir : (snip)

                              Ben on sait, y'a pas de problème.
                              Faut assumer si un enfant nait. Sans droit de regard sur un avortement sans accord de la mère.

                              Maintenant, personne n'en parle, mais il existe aussi une méthode antique pour ce genre de problème, ça s'appelle "discuter avec sa copine/son épouse/son ex". Parce que je sais pas sur quel pourcentage infime de cas qui se passent mal on est en train de discuter, là.
                              En général dans un couple de futurs parents, l'homme n'a pas envie d'assumer un enfant dont il ne veut pas, et la mère n'a pas forcément envie de mener une grossesse à terme et de s'occuper du bébé juste pour faire chier le père, et lui faire cracher une pension.
                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Parce que je sais pas sur quel pourcentage infime de cas qui se passent mal on est en train de discuter, là.

                                Il me semble évident que l'on ne parle pas des cas où les 2 parents sont d'accord pour avoir un gamin...

                                l'homme n'a pas envie d'assumer un enfant dont il ne veut pas, et la mère n'a pas forcément envie de mener une grossesse à terme et de s'occuper du bébé juste pour faire chier le père, et lui faire cracher une pension.

                                Y en a pourtant. Il y aussi la version où le mec ne se tire parce qu'il se sent responsable d'un gamin qu'il n'a pas voulu.
                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Tu veux dire qu'on arrête de se branler sur les cas ultras spécifiques,et vraiment minoritaires, genre le mec célibataire qui veut un enfant sans la mère, la meuf qui fait un gamin juste pour emmerder le mec, les inséminations artificielles réalisées par des extra-terrestres, ou par Satan, ou par un monstre a tentacules, etc.
                                Pfff, pas drôle.

                                Depending on the time of day, the French go either way.

                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                et la mère n'a pas forcément envie de mener une grossesse à terme et de s'occuper du bébé juste pour faire chier le père, et lui faire cracher une pension.

                                Pour faire chier le père, non, par contre pour le faire cracher une pension, il y en a beaucoup, plein les tribunaux (genre le père qui ne sait pas qu'il est père reçoit 2 ans après la partie de jambe en l'air sans avoir revu la fille depuis, une jolie petite demande de pension alimentaire avec menace de procès, un grand classique).

                                Bon, après, d'après mes stats personnelles, il y a encore plus de femmes qui cherchent un géniteur seulement ("oui, je prend la pilule", et après elle disparait, elle voulait juste le géniteur, et ne plus jamais entendre parler du père)

                                En général dans un couple de futurs parents

                                Le hic, c'est que c'est rarement un couple, juste 2 célibataire qui baisent, et encore moins des futurs parents dans leur tête.
                                On peut passer de discuter du couple de futurs parents, lui ne pose pas de problème, la on discute des cas où il y a problème.
                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Le hic, c'est que c'est rarement un couple, juste 2 célibataire qui baisent

                                  Non mais alors pardon, 2 célibataires qui baisent, si la femme tombe enceinte :
                                  1) le mec n'a pas géré sa contraception (dans le cas de baise occasionnelle, de nos jours, c'est dommage)
                                  2) c'est un accident de pilule/capote/etc + la fille refuse de prendre la pilule du lendemain

                                  Bref, on reste dans des cas ultra minoritaires, rien qui ne mérite qu'on change la loi, ou qu'on tente d'aborder le sujet de "forcer une femme à être enceinte ou à avorter contre son gré".
                                  • [^] # Re: Petite erreur.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    1) le mec n'a pas géré sa contraception (dans le cas de baise occasionnelle, de nos jours, c'est dommage)

                                    Bizarrement, tu oublie "la femme n'a pas géré sa contraception (dans le cas de baise occasionnelle, de nos jours, c'est dommage)".

                                    rien qui ne mérite qu'on change la loi

                                    Bizarrement, quand c'est le mec qui prend mal, les "féministes" ne trouvent pas utile de changer la loi, mais dès que ça les concerne, si.

                                    Hum. Désolé, ça ne passe pas. L'égalité, c'est des 2 côtés.
                                    • [^] # Re: Petite erreur.

                                      Posté par . Évalué à 2.


                                      Bizarrement, tu oublie "la femme n'a pas géré sa contraception (dans le cas de baise occasionnelle, de nos jours, c'est dommage)".

                                      Rappelle moi qui assume les conséquences physiologiques et psychologiques dans les 2 cas ?
                                    • [^] # Re: Petite erreur.

                                      Posté par . Évalué à -1.

                                      Ben non je n'oublie pas le cas où la femme n'a pas géré sa contraception.
                                      C'était pas le sujet, en revanche, puisqu'on parlait des hommes qui ne voulaient pas d'enfants, mais voulaient bien baiser par ci par là.

                                      J'ai rien compris sur ton "Bizarrement, ...".

                                      Ah au fait, en parlant d'égalité des deux côtés : il n'y a pas d'égalité à propos de grossesse, puisque c'est dans le corps des femmes que ça se passe.

                                      Cordialement,
                                      • [^] # Re: Petite erreur.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                        Comme je disais dans un autre message, il n'y a pas d'égalité entre deux êtres humains. Courir après l'égalité n'est pas possible.
                                        Donc prôner l'égalité et fanfaronner qu'il n'y en a pas, c'est un peu paradoxal, non ?

                                        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                          • [^] # Commentaire supprimé

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              >Il n'a manifestement pas toujours dit "non", l'homme, en l'occurence...

                              Il a dit oui, à quoi ?

                              Ben oui pour un acte sexuel , qui s'est trouvé être un acte de procréation pour le coup ...
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              >>>Il a dit oui, à quoi ?

                              il a trempé sa mouillette. Il a dit oui. l'acte d'amour sans procréer est un péché.

                              >>> Dans ce cas, on ne peut pas être pour l'avortement car sinon, il faut que la femme assume aussi...

                              Il est pervers ton raisonnement. Tu veux retirer un droit d'un coté parce que ce n'est pas assez égalitariste ? Tu veux aussi fermer les cantines parce que certains n'ont pas les moyens de se la payer ?

                              >>> Et quand il veut assumer et que la femme ne veut pas (avortement) ?
                              Il a perdu, il ferme sa braguette, mets de la gomina dans les cheveux et recherche un nouveau réceptacle.

                              On ne t'a jamais dis que la vie était injuste ?
                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par . Évalué à 4.

                                Il s'est peut-être fait violer, aussi.

                                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 2.


                              Et quand il veut assumer et que la femme ne veut pas (avortement) ?


                              Ben, il lui refile un million d'euros de compensation pour être une mère porteuse et ca ce règle à l'amiable.

                              Mais il n'a pas à faire intervenir 1 tiers pour obtenir satisfaction.
                              La femme fait ce qu'elle veut avec son corps. C'est son droit et il prévaut sur celui d'être un père célibataire.
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Il a dit oui, à quoi ?

                              Je te laisse deviner, petit coquin !

                              Dans ce cas, on ne peut pas être pour l'avortement car sinon, il faut que la femme assume aussi... Un peu malsain quand même.

                              Euh, j'ai pas bien compris là.
                              La femme assume bien entendu :
                              1) la grossesse, l'accouchement, ce qui s'ensuit
                              2) financièrement aussi, elle assume, une pension ça ne couvre que rarement la totalité des frais

                              Et quand il veut assumer et que la femme ne veut pas (avortement) ?

                              Soit il arrive à la convaincre, soit il ne pourra pas assumer cet enfant là.
                              Forcer une femme à mener une grossesse à terme sans son consentement, c'est assimilable à de la torture, pour moi.
                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                Posté par . Évalué à 5.

                                Forcer un homme à payer une pension alimentaire alors qu'il n'a rien demander, c'est assimilable à de l'extorsion.

                                Je suis tout à fait d'accord sur le fait que la décision finale appartient à la mère, mais le père a le droit de savoir et d'exprimer son point de vue.
                                La contrepartie du droit à l'avortement serait le droit du père à ne pas assumer un enfant sauf si il en a exprimé la volonté d'une façon ou d'une autre.
                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Forcer un homme à payer une pension alimentaire alors qu'il n'a rien demander, c'est assimilable à de l'extorsion.

                                  Il n'a pas tout à fait rien demandé, puisqu'il a manifestement accepté de prendre le risque d'avoir cet enfant.

                                  La contrepartie du droit à l'avortement serait le droit du père à ne pas assumer un enfant sauf si il en a exprimé la volonté d'une façon ou d'une autre.

                                  C'est plutôt l'inverse, à lui de prouver qu'il a explicitement affirmé ne pas vouloir de cet enfant.
                                  Si un homme veut faire signer à chaque partenaire un contrat stipulant qu'il ne veut pas s'occuper de l'enfant qui naîtra peut-être suite à l'acte sexuel, libre à lui. Y'aura peut-être des candidates. (Même dans ce cas, je ne sais pas à quel point un tel papier serait légal :) )
                                  • [^] # Re: Petite erreur.

                                    Posté par . Évalué à 4.

                                    > puisqu'il a manifestement accepté de prendre le risque d'avoir cet enfant.
                                    On peut en dire autant de sa partenaire

                                    > C'est plutôt l'inverse, à lui de prouver qu'il a explicitement affirmé ne pas vouloir de cet enfant.
                                    Si tu pars du postulat qu'il en veut bien, tu peux difficilement lui nier derrière, le droit de participer au processus d'avortement. Responsabiliser le père, ça ne se limite pas à lui rajouter des devoirs, mais également à lui donner dans une certaine mesure des droits.

                                    On peut tout à fait protéger les droits des femmes sans pour autant nier le droit des pères comme c'est le cas actuellement.
                                    Dans le cadre de la législation actuelle, la mère a tout les droits y compris d'extorquer une pension alimentaire alors que le père ne peut que fermer sa gueule.
                                  • [^] # Re: Petite erreur.

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    Il n'a pas tout à fait rien demandé, puisqu'il a manifestement accepté de prendre le risque d'avoir cet enfant.

                                    Tu es donc contre l'avortement (c'est exactement cet argument qui est utilisé après les anti-avortement : la fille a signé avant, elle ne peut plus défaire).

                                    Désolé, l'avortement est pour moi un droit de la femme. Je n'accepte donc pas cet argument pour les femmes. Et comme j'essaye d'être logique, je ne l'accepte pas non plus pour les hommes.

                                    C'est trop rigolo de voir des arguments contre lesquels les féministes se battent être ré-utilisé par des femmes!

                                    Avec ta logique, on dit tout autant que la femme n'a pas tout a fait rien demandé, puisqu'elle a manifestement accepté de prendre le risque d'avoir cet enfant, et donc qu'elle ne peut pas demander à avorter. Je n'ai fait que reprendre tes mots en changeant "il" par "elle". J'espère que ça te fera réfléchir sur le problème, et arrêter de voir le mec qui prend juste du plaisir (autant que la femme) comme un signataire pour un enfant : le mec signe autant pour un enfant que la femme, et il y a des milliers d'avortement par an.
                                    • [^] # Re: Petite erreur.

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Tu es donc contre l'avortement (c'est exactement cet argument qui est utilisé après les anti-avortement : la fille a signé avant, elle ne peut plus défaire).

                                      Hum ... cette phrase a un petit air familier ... Ah ouais, tu remplaces "avortement" par "logiciel libre", "anti-avortement" par freeware ...

                                      Zenitram, on t'a reconnu, pas la peine de te cacher derrière un pseudo identique, on sait que c'est toi !
                                    • [^] # Re: Petite erreur.

                                      Posté par . Évalué à -1.

                                      Sauf que le parallèle n'est pas valable. Il n'y pas d'égalité par rapport à ce choix.
                                      Dès le début, j'ai dit "son corps lui appartient, elle fait ce qu'elle veut". C'est navrant, et t'auras beau troller tant que tu veux, en utilisant toutes les figures de rhétorique et de pseudo-logique que tu veux, ça ne marchera pas.

                                      Ma position est hyper claire, mais tourne autour du pot tant que tu veux, je sais que c'est un jeu que tu aimes bien.

                                      C'est trop rigolo de voir des arguments que tu utilises sur tous les fils auquel tu participes, avec des termes interchangeables.

                                      Cordialement,
                                      • [^] # Re: Petite erreur.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                        Donc encore une fois tu admets qu'il n'y a pas d'égalité et tu ne réponds pas à ma question (http://linuxfr.org/~Jehane/29455.html#1110728). Je la repose donc, avec une autre formulation :

                                        Comment peut-on clamer qu'il n'y a pas d'égalité _possible_ et réclamer cette égalité ?
                                        C'est un paradoxe que mon cerveau n'arrive pas à assimiler et je souhaites vraiment, une fois, avoir une explication.

                                        Ma position est hyper claire
                                        Non ta position n'est pas claire du tout, elle est paradoxal ... Et à priori tu souhaites éviter de la clarifier.

                                        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                        • [^] # Re: Petite erreur.

                                          Posté par . Évalué à -1.

                                          Non ta position n'est pas claire du tout, elle est paradoxal ... Et à priori tu souhaites éviter de la clarifier.

                                          Tu me fais rire, et tu te donnes beaucoup d'importance, j'ai envie de dire.
                                          Et si tout simplement je m'en foutais de ta question ? Et de donner mon avis ici ?

                                          Je vais quand même jouer un peu :
                                          Comment peut-on clamer qu'il n'y a pas d'égalité _possible_ et réclamer cette égalité ?

                                          Moi je n'ai jamais parlé d'égalité totale sur tous les points.
                                          C'est toi qui insiste là dessus, pour pouvoir dire "du coup les féministes ont tort de réclamer l'égalité, puisqu'elles ne veulent pas admettre <un truc fumeux sur le fait que c'est pas juste les pères ils payent une pension - ou autre marotte ici>.
                                          • [^] # Re: Petite erreur.

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Et si tout simplement je m'en foutais de ta question ? Et de donner mon avis ici ?

                                            Sympa ...

                                            Moi je n'ai jamais parlé d'égalité totale sur tous les points.
                                            C'est toi qui insiste là dessus, pour pouvoir dire "du coup les féministes ont tort de réclamer l'égalité [...]


                                            Non. Mais si c'est une égalité sélective, _qui_ décide les critères ?

                                            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                            • [^] # Re: Petite erreur.

                                              Posté par . Évalué à 1.

                                              Non. Mais si c'est une égalité sélective, _qui_ décide les critères ?

                                              Y'en a un de relativement simple : la grossesse est subie/vécue par la femme, donc ce qui touche à ce domaine là, y'a pas d'égalité.

                                              Sympa ...

                                              Y'a pas de quoi.
                                              Cordialement,
                                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Je demandais qui fait la liste des critères pouvant avoir un traitement égalitaire ou non, genre :
                                                - Grossesse -> pas d'égalité
                                                - Salaire -> égalité
                                                - Garde de l'enfant en cas de divorce -> ?
                                                - ...

                                                Les valeurs ne sont pas significatives, c'est pour l'exemple.

                                                "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  On fait des lois pour tout ça, et y'a des juges pour décider, t'es pas au courant de tout ça ?
                                                  • [^] # Re: Petite erreur.

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                                    Ok on part des principes suivant :
                                                    - Il y a des inégalités.
                                                    - Le législateur les défini.

                                                    Maintenant le problème qui se pose est combien ? Combien d'inégalités positives pour un sexe sont tolérées. Si on favorise trop l'un, l'autre est en droit de se plaindre.

                                                    Ensuite, selon les principes de l'égalité, il faut que chaque sexe bénéficie du même nombre d'inégalités. Non ?

                                                    On pourrait donc admettre un système qui fonctionne comme suit :
                                                    - Le _peuple_ attribue un nombre d'inégalités pouvant favoriser chaque sexe.
                                                    - Le législateur défini chaque inégalité pour chaque sexe.
                                                    - L'exécutif veille à la bonne application des inégalités.
                                                    - Toute inégalité supplémentaire demandée par un sexe (selon la méthode prévue par le pays) viendrait remplacer une inégalité existante.
                                                    Je sais pas ce qu'en pense les féministes, mais à mon sens c'est un bon compris entre "la volonté de valoriser les différences entre les sexes" et "la volonté de supprimer les différences entre les sexes".

                                                    Bien entendu on pourrait donc se retrouver dans des situations comme suit :
                                                    Une homme et une femme font un enfant. Si un des deux n'est pas d'accord de garder l'enfant, la personne qui décide de garder l'enfant doit en assumer les frais, l'éducation et tout. L'autre personne n'a plus accès à l'enfant après la naissance. La femme, ayant quand même payer le prix fort, se voit dédommagée d'un montant X pour avoir mener la grossesse si uniquement l'homme souhaite garder l'enfant.

                                                    Voilà une inégalité partout.

                                                    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                                    • [^] # Re: Petite erreur.

                                                      Posté par . Évalué à 2.

                                                      Ça marche pas comme ça, on ne peut pas dénombrer les égalités comme les buts marqués au football ...

                                                      Il s'agit d'arriver à une situation qualitativement équilibrée.
                                                      • [^] # Re: Petite erreur.

                                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                        Je sais. Si je dois vivre un jour dans une société comme ça, je pars vivre ailleurs (si possible, sinon je sais pas ce que je ferais, mais je le ferais).

                                                        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                                Posté par . Évalué à 3.

                                                Ok, oublions nos fornicateurs occasionnels, qui sont de toute façon voués aux flammes de l'enfer pour un cas un peu plus simple, puisque tu parlais de communication.
                                                Imaginons un couple, s'étant formé, après être passé par la case fornicateurs occasionnels, parce que les deux éléments formant le couple se sont avéré partager des idées sur la vie, en plus de passer du bon temps ensemble, parmi ces idées, le fait qu'il soit totalement irresponsable de rajouter un nouvel humain dans ce monde peuplé de cons ( moi y compris). Pour diverses raisons, l'élément ♀ du couple ne prend pas la pilule, et l'élément ♂ est pleutre qui flippe à l'idée de s'approcher d'un hôpital, donc capote.
                                                Imaginons un jour qu'un problème de préservatif survienne (vie de merde)
                                                Cas 1, l'♂ se trouve séduit par l'idée de la paternité, et aimerait garder l'homoncule en devenir, la ♀ ne veut pas, après maintes discussions, elle reste sur ses positions, avortement, et il n'y a rien a dire c'est son corps.
                                                Cas 2 l'♀ se trouve séduite par l'idée de la maternité, et aimerait garder l'homoncule en devenir, le ♂ ne veut pas, après maintes discussions, elle reste sur ses positions, accouchement, et il n'y a rien a dire c'est son corps. Mais le ♂ peut se retrouver a avoir a payer une pension alors qu'il ne voulait pas de moutard.
                                                Nous parlons d'une relation entre deux adultes, construite à l'origine sur ce qui semblait être des positions communes sur la vie.

                                                PS navré pour les ♂ & ♀, mais apres usenet en ascii, pouvoir utiliser de l'utf, c'est trop bon

                                                Depending on the time of day, the French go either way.

                                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  Le fait que ça soit a chaque fois un win pour la femme, viens selon moi de la phase transitoire dans laquelle se trouve notre société, ou l'on passe de: La femme en tant que cuve Axlotl est sacrée, c'est son unique but et fonction dans la vie, tout ce qui est susceptible d'y contrevenir doit être mis de coté, vers quelque chose de moderne ou l'on ne fait pas tout un foin de la procréation et les femmes, ont accès elles aussi au status d'homme, je veux dire d'humain, à part entière.

                                                  Depending on the time of day, the French go either way.

                                      • [^] # Re: Petite erreur.

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                        j'ai dit "son corps lui appartient, elle fait ce qu'elle veut".

                                        Ce que je ne nie pas.
                                        Il faut absolument que la femme puisse choisir, car c'est son corps.

                                        Mais ça ne lui donne pas le droit de récupérer des sous de l'homme qui refuse d'avoir un enfant.

                                        Tu te braques sur une chose que je ne rejette pas : l'homme n'a pas son mot à dire si la femme veut avorter, pas de soucis.
                                        Mais il faut que ce soit égalitaire : l'homme peut alors refuser de payer pour quelque chose qu'il a bien précisé ne pas vouloir, au nom de l'égalité. Donner trop de pouvoir à la femme sous excuse que l'enfant est dans son corps, c'est vouloir faire exactement la même que ce qu'on fait les hommes avant (profiter du statut), et je refuse ça.

                                        Tu argumentes avec la notion de corps de la femme, mais l'argent n'a rien à voir avec le corps de la femme.

                                        La notion de recherche d'égalité est tout de suite oubliée dès qu'on parle de l'homme, et c'est le reproche qui est fait aux féministes : braquer les femmes contres les hommes, alors que la plupart des femmes demandent à vivre en harmonie avec eux. Et pour vivre en harmonie, il faut que chaque avantage pour l'une soit compensé par quelque chose pour l'autre, aujourd'hui, la femme peut décider d'avorter sans le consentement de l'homme, la recherche d'égalité devrait logiquement faire dire que l'homme doit alors avoir un droit équivalent, comme celui de ne pas payer si il le décide (à temps)
                                        • [^] # Re: Petite erreur.

                                          Posté par . Évalué à 0.

                                          Mais ça ne lui donne pas le droit de récupérer des sous de l'homme qui refuse d'avoir un enfant.

                                          Mais c'est pas pour elle, c'est pour l'enfant.
                                          C'est tout.

                                          La notion de recherche d'égalité est tout de suite oubliée dès qu'on parle de l'homme

                                          Pas du tout. Les assos féministes, et les féministes en général (oublions les cas particuliers) ne revendiquent pas de disposer de "plus" que les hommes. Même salaire, pas de discrimination, des lois pour se protéger contre les violences conjugales (dont les hommes victimes de violence pourraient tout aussi bien se servir), etc. Je ne vois pas ce qui est oublié dès qu'on parle des hommes.

                                          En revanche je peux te dire que la fixation de dire "non mais et les hommes alors ?!" dès qu'on parle de féminisme et de droit des femmes me braque contre ceux qui s'en servent, clairement.

                                          Si dès qu'on parle de racisme on vient te répondre "mais et les droits des blancs, alors ?!" et tout ce qui s'ensuit, tu réagis comment ?
                                          • [^] # Re: Petite erreur.

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            Mais c'est pas pour elle, c'est pour l'enfant.

                                            Tiens, on passe du corps de la femme à l'enfant.
                                            Foutaise!
                                            Dans ce cas, si on prend en compte l'enfant, le père aurait le droit d'interdire l'avortement à la femme "pour le bien de l'enfant". Aucune logique dans le raisonnement, tu veux que la femme décide de tout, que l'homme ne choisisse rien pour l'enfant.
                                            Si la femme refuse d'avorter, elle sait à l'avance ce qu'elle fait à l'enfant. De plus, si elle pense à l'enfant, elle peut avorter alors, c'est aussi pour son bien (un enfant dont le père rejette, c'est bien?)

                                            Trop facile l'excuse de l'enfant pour récupérer le fric. a un moment on parle du libre choix de la femme, et après hop quand ça va pas on parle de l'enfant.

                                            ne revendiquent pas de disposer de "plus" que les hommes.

                                            Euh... Si. Voir mes réponses plus bas.

                                            Même salaire,

                                            Si c'est à travail égal, oui, je suis pour.
                                            Le hic, c'est qu'elle demandent un même salaire à travail non égal (elles veulent un salaire égal pour toutes les femmes, y compris celles qui ont des enfants, rentrent plus tôt à la maison, pose un arrêt maladie mais pas le papa car ça se fait pas etc...).
                                            De plus, OK pour le même salaire, mais alors on demande les mêmes primes d'assurance en même temps, pour être logique, sinon c'est un avantage (salaire identiques mais charges moindre = avantage pour la femme).
                                            Bizarrement, j'en voit pas beaucoup avec cette logique.

                                            es lois pour se protéger contre les violences conjugales (dont les hommes victimes de violence pourraient tout aussi bien se servir),

                                            Comme déjà dit ailleurs, les féministes se battent pour les violence conjugales faites aux femmes, alors qu'il y a aussi des hommes battus ce qui est pour moi inacceptable : les lois doivent être pour tous, hommes compris. Les féministes ne demandent pas dans leurs discours contre les violences conjugales, mais visent les femmes seulement. inégalité. Si leur discours était asexué, je l'accepterai, la je ne l'accepte pas car discriminatoire. C'est une question de façon d'amener les choses (certains groupes, bizarrement qui rejettent le "féminisme", ont des discours plus génériques "les violences conjugales" et non pas "les violences faites aux femmes" ou "journée de la femme", ces termes montrent la non-recherche d'égalité... Tout une question de façon de faire passer le message, c'est important.)

                                            En revanche je peux te dire que la fixation de dire "non mais et les hommes alors ?!" dès qu'on parle de féminisme et de droit des femmes me braque contre ceux qui s'en servent, clairement.

                                            Et je continuerai : je n'accepterai pas que sous couvert d'une inégalité précédente, on aille vers une autre inégalité. Cercle vicieux que je refuse. Je demande l'égalité, en gérant les différences biologique (il y a des différences), et aujourd'hui ça va parfois trop loin (par exemple, si un patron vire une femme incompétente sans qu'il ache qu'elle est enceinte, ça peut lui faire très mal car la femme va attaquer en justice et a de forte chances de gagner, même si le patron est de bonne foi. On passe d'un extrême à l'autre). Dans le cas de l'avortement, on est allé trop loin : la femme a tous les droits, l'homme aucun sauf celui de payer. Mais ça, si on le soulève, hop on est contre les femmes, il faut pas toucher... Désolé, je touche.

                                            L'homme est le grand oublié des défenseurs de la femme, et c'est pour cette raison que la majorité des femmes aujourd'hui n'ont rien à faire des féministes, elles ne veulent pas ça. La défense du droit des femmes commence par la défense du droit des hommes, pour vivre ensemble.

                                            Si dès qu'on parle de racisme on vient te répondre "mais et les droits des blancs, alors ?!" et tout ce qui s'ensuit, tu réagis comment ?

                                            C'est moi qui dirait cette phrase. Je n'accepterai pas que sous couvert de défense des noirs, on fasse des lois qui offrent un avantage aux noirs (oui, les quotas me dérangent fortement, que ce soit par couleur ou sexe)
                                            • [^] # Re: Petite erreur.

                                              Posté par . Évalué à 0.

                                              L'homme est le grand oublié des défenseurs de la femme

                                              Ok, et je vais m'arrêter là, hein :)
                                            • [^] # Re: Petite erreur.

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Ouais enfin, dans ce genre de lutes il est parfois nécessaire de demander plus, pour obtenir moins, c'est comme pendant un entretien d'embauche, quand on te demande combien tu touches/voudrais, tu majores toujours ce que tu veux d'une dizaine, vingtaine (si tu as une tete de con en face) de % ce que tu aimerais avoir, parce que tu sais que ton interlocuteur va essayer de négocier.

                                              Depending on the time of day, the French go either way.

                                              • [^] # Re: Petite erreur.

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                                tu majores toujours ce que tu veux d'une dizaine, vingtaine (si tu as une tete de con en face) de % ce que tu aimerais avoir, parce que tu sais que ton interlocuteur va essayer de négocier.

                                                C'est aussi le genre de choses que je n'aime pas (comme quoi, je dois être constant dans mes idées!)
                                                Perso, même maintenant que je suis passé du côté "fournisseur", donc avec des clients qui essayent parfois de négocier, je tique et je répond que si ils veulent une ristourne, soit ils acceptent des choses en moins, soit je leur fait une nouvelle proposition plus chère pour ensuite la redescendre. Certains n'apprécient pas, les autres gagnent de l'argent car du coup je ne facture pas la durée de négociation :).
                                                Quand j'étais de l'autre côté (acheteur), certains fournisseurs revenaient vers moi quand je leur annonçais qu'ils n'étaient pas dans la short list en disant qu'ils pouvaient fortement baisser, mais trop tard, je priorisais ceux plus "honnêtes". Ca aide pour l'année suivante, ça évite d'avoir des tentatives renouvelées l'année suivante.
                                                Après, chacun sa façon de négocier, si il y en a qui aiment... J'essaye d'avoir des positions intermédiaires, mais les défends.
                                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  Surtout, ne vas pas vivre en Asie (Thailande).
                                                  Ca va pas te plaire.
                                                  • [^] # Re: Petite erreur.

                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                    ouais mais la c'est different, c'est limite s'ils sont pas vexes si tu negocies pas...
                                • [^] # Re: Petite erreur.

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Je dirais plutôt:

                                  La contrepartie du droit à conserver l'enfant contre l'avis du géniteur serait le droit du père à ne pas assumer un enfant sauf si il en a exprimé la volonté d'une façon ou d'une autre.

                                  Avec des conditions par contre:
                                  - Qu'il ait fait part de sa décision avant la limite légale pour l'avortement (trop facile sinon. Je traine et je n'assume aucune responsabilité)
                                  - La renonciation est définitive. (Oh ben finalement 1o ans plus tardn je veux bien rencontrer mon fils)
                                  - Une indemnisation pour le préjudice subi (c'est un litige) qui devrait être équivalente à la solution avortement quelle que soit la décision de la mère. (pas de pension)
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            C'est tout à fait normal une fois qu'on a conçu un enfant d'en assumer la charge financière.

                            Ah ! L'avortement est dans l'assurance de base. Une femme qui avorte ne débourse pas un rond, c'est la collectivité qui lui offre ça.
                            Un peu facile de parler "d'assumer la charge financière" et de ne pas payer l'avortement (je dis pas dans les cas de viol et tout ça, la collectivité peut le faire (et "dois", à mon sens), mais les avortements parce que "finalement je veux pas", je dis non !)
                            Et que penser des gens qui considèrent l'avortement comme un crime et qui sont _obligées_ de payer pour quelque chose qu'elles réprouvent.

                            Enfin il y a certainement une votation qui va se mettre en place sur ce sujet et je suis curieux de voir comment les féministes vont se prononcer sur cette question.

                            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                              mais les avortements parce que "finalement je veux pas", je dis non !

                              Un avortement n'ai pas si anodin pour 90% des femmes (il reste des femmes en Europe pour qui c'est un moyen de contraception, malheureusement)

                              Et si on l'enlève des remboursements, ça n'incite pas l'état à "investir" dans la prévention (plus de prévention fait diminuer le nombre d'avortement...) pour éviter les avortement (alors que le prix, lui, ne changera pas grand chose : quand le mal est fait, c'est fait, et quand on veut avorter, ça va faire mal au portefeuille mais ce sera fait. Au pire, on reviendra à l'ancienne, avec des fils de fer comme outil, avec les mortes qui s'en suivent).

                              Je comprend l'argument du "camp" d'en face, mais les risques sont gros de faire payer, trop gros par rapport au coût des avortements pour la société, de mon point de vue.
                              Mais j'avoue que j'ai une idée assez sommaire de la question, pour une fois, et que je pourrai changer d'avis sur le sujet, l'argument que ce n'est pas à la société de payer pour les erreurs de baise des gens n'étant pas dénué de tout sens (surtout avec l'information qu'on a aujourd'hui... Quoique, j'ai lu un article qui disait que x% de filles de 15 ans, en France, avec x énorme à 2 chiffres, pensaient qu'on ne pouvait pas avoir d'enfant au premier rapport)

                              Bon, après, si les parents arrêtaient avec l'abstinence, méthode qui ne marche pas du tout on l'a vu pendant des siècles, pour parler à leur enfant de comment ça marche et comment on fait pour ne pas avoir d'enfants, ce serait aussi un grand pas...

                              Bon, désolé, je répond, faute de féministes ayant le courage de discuter :).
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ou pas, des stats? Ou les hommes sont juste tous des maichants?
                    C'est aussi idiot que les pleurnichards qui regrettent que les femmes puissent avorter sans leur demander leur avis.

                    Depending on the time of day, the French go either way.

                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Et quel est le problème des mères seules avec enfants?
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Et quel est le problème des mères seules avec enfants?

                      Si ce n'était pas choisi au départ (l'homme qui promet qu'il restera, qui aidera financièrement etc...), c'est salaud, et c'est normal que l'homme assume sa promesse (financièrement au minimum).
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Ben oui, c'est déjà le cas. Et si i il veut pas, la loi sera la pour le forcer.

                        Si t'es un mec et que tu veux pas d'enfant, le moyen le plus sur, c'est de ne pas avoir de rapport sexuel avec une femme.
                        Ensuite, la capote.

                        La femme, elle, a encore le choix après l'acte (pilule du lendemain, avortement, abandon de l'enfant) .
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Tu as aussi la vasectomie, qui est tres bien!

                          Depending on the time of day, the French go either way.

                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            On m'a dit que ca dépendait de la méthode, meme si je n'ai pas de confirmation sur ce point.

                            Dans le cas ou il s'agit juste d'une ligature des canaux, il semblerait qu'il puisse y avoir des risques, tres faibles, pour qu'il y ai passage des spermatozoides ...

                            Bref ...
                            • [^] # Re: Petite erreur.

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Super, super, super faible, tester regulierement permet d'eviter les mauvaises surprises.
                              Et au bout d'un certain temps, ton corps organise la production d'anticorps, la vasectomie empechant l'evacuation des spermatozoides, il faut bien en faire quelque chose si on desire eviter d'avoir des couilles de la taille de ballons de foot.

                              Depending on the time of day, the French go either way.

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Le problème n'est pas si simple.

                        L'homme a quand même le beau rôle.
                        Il laisse sa petite comm et choisit de se défiler tranquillement sans rien assumer des traumas qu'il cause (avortement ou grossesse)

                        Quelque soit l'issu, un genre d'indemnisation doit être prévu qu'il reconnaisse la paternité ou non.
                        Ceci l'aidera aussi à prendre ses précautions lui-même la prochaine fois plutôt que de faire le forcing pour que sa partenaire assume la contraception.
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Il laisse sa petite comm et choisit de se défiler tranquillement sans rien assumer des traumas qu'il cause (avortement ou grossesse)

                          Madame peut aussi refuser l'acte.
                          avortement ou grossesse, c'est un choix de madame lors du rapport sexuel.

                          un genre d'indemnisation doit être prévu qu'il reconnaisse la paternité ou non.

                          Surement pas : si il n'a rien promis, il n'a rien à faire : madame a accepté le rapport sans protection aussi.

                          Ceci l'aidera aussi à prendre ses précautions lui-même la prochaine fois plutôt que de faire le forcing pour que sa partenaire assume la contraception.

                          Tu stéréotypes le femme en la faible, qui ne peut pas dire non. Il faut arrêter de véhiculer cette image : la femme peut aussi dire "non si pas de capote" (sinon ça s'appelle un viol), si elle accepte sans capote sans contraception et sans promesse de l'homme, elle soit aussi assumer. L'égalité, c'est des deux côtés.
                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Attends resituons le débat:

                            On est (hypothèse) dans un cadre où l'homme peut refuser de reconnaitre sa paternité jusqu'à x semaines.

                            La femme décide pour elle-même: avortement ou grossesse (sans obliger la reconnaissance de la paternité du père).

                            L'homme est bien avantagé puisque n'a plus aucune contrainte dasn cette hypothèse.
                            Seule la femme prend des risques tout comme dans le temps.
                            Pour moi, il parait honnête que l'homme assume aussi sa part de responsabilité, si ca a merdé qu'il ne veut pas garder l'enfant et que la femme accepte l'avortement.
                            En conséquence une forme de compensation est à prévoir s'il y a un litige.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Si elles n'avaient pas prévues d'être seules, à la base ?
                      Ben au choix :
                      - le temps que prend l'éducation d'un enfant
                      - l'argent que ça coûte, d'avoir un enfant
                      - les complications au niveau de la carrière "vous comprenez, vous êtes moins disponibles, en tant que mère" (bonus s'applique aussi aux femmes en couple \o/, mais pas aux pères \o/ \o/)
                      - Aaaaaaaaaad lib
                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par . Évalué à 2.

              Toute personne n'est qu'un amas de cellule ! Si on suis ce raisonnement, je pourrais tuer quelqu'un qui ne me revient pas sous n'importe quel prétexte.
              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par . Évalué à 2.

                Un amas de cellules qui ne ressent rien, ne voit rien, n'entend rien, ne réfléchit pas ...
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Houla, ça ressemble à un type dans le coma, ça. On a le droit de les tuer eux aussi ?
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    J'y connais pas grand chose mais après une recherche rapide et pas fiable sur google, on peut "débrancher" les gens dits "en état de mort cérébrale", effectivement, avec l'accord de la famille.

                    A part ça le coma c'est un état qu'on connait pas bien. J'ai lu récemment un article de journal qui disait que des patiens comateux qu'on pensait inconscients l'étaient en fait, et qu'on avait juste jusqu'à présent aucun moyen de communiquer avec eux ...

                    Donc non, on ne peux pas résumer la question en si peu de mots, et non, les situations ne sont pas forcément comparables.
                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ça, c'est de l'euthanasie, et c'est toujours strictement interdit, du moins en France et dans pas mal de pays.

                      En France, c'est encore plus hypocrite, je cite Wikipedia :

                      En France, il s'agit d'un assassinat ou d'un empoisonnement prémédité punissable théoriquement de la réclusion criminelle à perpétuité. Si la loi réprime formellement l'euthanasie et le suicide assisté, entre 1998 et 2005 les textes réglementaires et législatifs ont cependant élargi les possibilités de cessation de l'acharnement thérapeutique et étendu les droits du malade « à une fin digne » ; et dans la pratique judiciaire, la plupart des affaires ressortissant à ces questions donnent le plus souvent lieu, depuis le début de la décennie 2000, à des non-lieux ou à des peines symboliques. Dans le cas d'une personne n'étant pas gravement malade, la simple connaissance du projet suicidaire sans porter secours peut justifier des poursuites pour « abstention délictueuse de porter secours à personne en danger ».

                      On a le droit de cesser les soins et de laisser les gens mourir de faim / soif. Bref, un bel exemple de maltraitance.

                      cd /pub && more beer

                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Non. Wikipedia toujours : Mort cérébrale pour plus d'infos.

                        (eh les wikiliens sont enfin utilisables :) )
                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Attention, cessation d'acharnement thérapeutique ne veut pas forcément dire débrancher. Cela pour vouloir dire cesser les anti-douleurs et une partie des soins palliatifs.

                          Normalement, faudrait que je vérifie, mais lorsque le diagnostic de mort cérébrale est posé, benh mort. Point. Donc pas de débranchement puisque finalement, c'est équivalent au résultat d'un arrêt cardiaque. La mort cérébrale, comme dit dans l'article, peut permettre de maintenir dans une pseudo-vie le corps, le temps de prélever les organes pour les transplantations.

                          De toute manière en état de mort cérébrale, on meurt et c'est tout. Après, pour ceux qui croient à une puissance supérieure, y'a des trucs, mais en général, pour les autres, mort cérébrale = plus rien.

                          Le coma est différent de la mort cérébrale. D'ailleurs, il y a plusieurs stades de coma. En passant, en ce moment, l'émission « La tête au carré » sur France Inter traite du coma.

                          cd /pub && more beer

                          • [^] # Re: Petite erreur.

                            Posté par . Évalué à 2.

                            C'est bien la preuve que la vie c'est plus compliqué que "conception / mort", en particulier les états de consciences.

                            Les frontières sont vachement plus floues que ce qu'altofeux semble considérer à mon humble avis.
                  • [^] # Re: Petite erreur.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ou à un tradi, et encore le mec dans le coma a surement plus d'activité cérébrale.
                    Moi oui je veux être débranché, et si suite a un accident je me retrouve complètement paralyse, qu'on m'achève, mais je comprends que d'autres personnes ne veuillent pas de ce genre de solutions, et qu'on leur fiche la paix.
                    Tu viens faire mon fond de poubelle pour sauver mes capotes, et sopalins usager?

                    Depending on the time of day, the French go either way.

                    • [^] # Re: Petite erreur.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu viens faire mon fond de poubelle pour sauver mes capotes, et sopalins usager?

                      Y a pas eu fécondation _o_ .
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Ça dépend, si dans le fond de la poubelle il y a aussi les tampons de ma copine ? On ne sait jamais, l’ovule pourrait être warrior, et les spermatozoïdes de véritables houdinis, ça serait dommage de gâcher ces gènes !

                        Depending on the time of day, the French go either way.

                        • [^] # Re: Petite erreur.

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Bah dans ce cas tu n'auras qu'à l'appeler McGyver (si c'est un garçon) \o/
                      • [^] # Re: Petite erreur.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Il s'en passe des trucs entre la fécondation et le p'tit bonhomme qui te regarde et te souris ... (il s'en passe aussi avant d'ailleurs)

                        D'ailleurs c'est fascinant comme discipline scientifique l'étude de cette période.
            • [^] # Re: Petite erreur.

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Totalement d'accord.
              J'ajoute qu'un accouchement n'est pas une partie de plaisir, parfois ça se finit au bloc, parfois on en meurt. On prend des kilos aussi, qui ne s'en vont pas facilement. On peut en devenir diabétique avec les risques afférents. J'en ai malheureusement des exemples.
              Avant de disserter sur l'avortement et le droit des hommes, ayez des enfants, sinon vous ne savez pas de quoi vous parlez.

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                >> Un accouchement n'est pas une partie de plaisir, parfois ça se finit au bloc, parfois on en meurt.

                C'est sûr qu'avoir des enfants dans la vraie vie, c'est plus compliqué que dans les Sims . Tout action humaine peut déboucher à la mort. C'est quand même un argument terriblement faible et foireux. Surtout avec le taux de mortalité de nos pays.

                >> Avant de disserter sur l'avortement et le droit des hommes, ayez des enfants, sinon vous ne savez pas de quoi vous parlez.

                Avant de parler du cancer, il faut avoir eu une chimio ?
                Avant de parler de pédophilie, il faut avoir violer une gamine ?
                Encore un argument terriblement faible et foireux.
                • [^] # Re: Petite erreur.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Foireux?
                  Les femmes meurent en accouchant, ça n'est pas exceptionnel, même en france (environ 80 par an, chiffre en augmentation). L'homme ne risque rien, lui. Disserter "doctement" comme vous le faite sur l'avortement, sans savoir ce que sait d'avoir un enfant, c'est ridicule.

                  rappel, je répondais à ce message
                  http://linuxfr.org/comments/1110528.html#1110528

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: Petite erreur.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                J'ajoute qu'un accouchement n'est pas une partie de plaisir

                Ca dépend
                http://www.courrierinternational.com/article/2007/05/03/acco(...)
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          > Comment un commentaire comme celui-ci peut se faire plusser ?

          C'est pas plusser, c'est indiqué si il est pertinent par rapport aux sujets en cours de discussion. Tu peux ne pas être d'accord, et pourtant ne pas le considérer hors sujet.
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 2.


        - l'obligation de se faire butter en cas de guerre

        Peux-tu préciser ta pensée ?

        Il me semblait que la conscription était révolue
        Ca veut dire que les hommes n'ayant pas fait leur service sont mobilisables ?

        Pour les autres (dont je suis), je suis d'accord mais on ne peut pas nier qu'un effort ait été fait pour rééquilibrer.
        Effort à poursuivre.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par . Évalué à 2.

          Apparemment c'est le service militaire qui est révolu, pas la conscription. En cas de conflit, tu peux toujours te faire mobiliser, même si tu es passé par la JAPD.
        • [^] # Re: Petite erreur.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il y a des endroits où l'obligation de service militaire pour les hommes existe toujours. Au nom de l'égalité, ils ont ouvert ça à la femme, de manière volontaire.
          Bon ok, elles ont des salles de bain et chambre perso (donc entre elle, je comprends qu'on ne va pas mélanger 50 soldats avec 2 filles), ne font pas les exercices physiques (enfin de manière volontaire), ... Bref c'est un camp sportif de 5 mois, finalement.
          En plus si tu fais des études ça doit être rentable, parce que t'es quand même bien payé (pour un étudiant, pour un non-étudiant (salaire moyen) la perte est ~ 6500€).
          Et c'est terrible (pour un homme) de se faire reprendre sur le rasage pas parfait par _une_ supérieure militaire, surtout qu'elles sont beaucoup plus strict que les supérieurs masculins.

          Aussi longtemps que l'armée est obligatoire _uniquement_ pour les hommes, je serais _contre_ le droit de faire l'armée pour les femmes. Je préfères cet inégalité là que l'inégalité actuel. Sinon y'a toujours l'option égalité homme-femme (obligation générale) mais ça les féministes ne veulent pas. Finalement il y a mon option : abolition de l'armée obligatoire, mais ça le peuple a déjà pas voulu non plus.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Petite erreur.

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a aussi les clubs échangistes et les sites de rencontre.
      Mais dans ces deux cas, c'est une façon de "rééquilibrer" quelque chose qui serait totalement disproportionné autrement. Mets le même tarif et les mêmes conditions pour hommes et femmes, et on y retrouvera 90% d'hommes pour 10% de femmes. Il faudrait des changements de mentalités énormes pour que ça puisse s'équilibrer.
      • [^] # Re: Petite erreur.

        Posté par . Évalué à 4.

        Les différences de tarif contribuent à maintenir en place la mentalité actuelle.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Juste une remarque sur un point

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)

    Alors je voudrais réagir à ça. Le féminisme, le respect de la femme, tout ça, c'est très bien. Mais est-ce que pour autant cela doit signifier qu'on doit faire semblant de ne pas apprécier la beauté féminine ?

    Il faudra m'expliquer en quoi avoir une jolie fille dans une pub pose le moindre problème. Je ne m'insurgerais pas si je voyais de beaux hommes dans des pubs (même si il me semble que ça arrive plutôt dans des pubs destinées encore une fois à un public masculin).
    • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Une jolie fille c'est forcément très court vêtue ?
      • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

        Posté par . Évalué à 3.

        Parfois, ça aide :-)

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Non mais il faut lire entre les lignes : ce journal a été écrit dans une optique féministe, et dans ce contexte il faut évidemment comprendre que ce qui est visé est l'utilisation de l'image de la femme attirante pour vendre un produit auprès de la clientèle masculine.
        • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

          Posté par . Évalué à 2.

          Le problème soulevé est donc moins la sur-représentation des jolies filles dans les pubs que la sous-représentation dans le milieu informatique

          Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

    • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'abonde.
      Je ne comprends pas pourquoi une fille court vétue serait synonyme du non respect de la femme.

      Il faut bien comprendre qu'un des buts de la publicité, outre faire connaître un produit, est de donner envie d'acheter le produit, même si l'image de la publicité n'a rien à voir avec le produit destiné à la vente.

      Si le vendeur considère qu'une jolie fille court vétue correspond mieux aux désirs de sa cible d'acheteur, il est tout a fait normal qu'il l'utilise.

      D'ailleurs de nos jours, on trouve de plus en plus de publicité avec des hommes très court vétus (voir déshabillés). Personne ne hurle au non respect du corps masculin.
      • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est juste qu'il y a un côté dégradant de considérer la femme comme un objet décoratif. A la limite, on mettrait une plante verte, ça me gênerait moins.

        J'arrêterai de trouver cela discriminatoire quand il y aura des images d'hommes courts vêtus dans les pubs pour voitures, jeux vidéos et loisirs en général.
        • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Le problème, c'est que justement, presque toute personne montrée dans une pub a un aspect "décoratif", puisque le sujet, c'est le produit, voire la marque.

          Et puis pourquoi se cantonner aux pubs pour le voitures, jeux vidéo ? Y a énormément plus de domaine que ca dans la pub.
        • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'arrêterai de trouver cela discriminatoire quand il y aura des images d'hommes courts vêtus dans les pubs pour voitures, jeux vidéos et loisirs en général.

          Il y a des images d'homme courts vêtus, torse rasé, bras musclés et compagnie, dans les choses dont la cible sont les femmes.

          On est à égalité de ce côté. Faut arrêter de voir que le côté de la femme, c'est exactement pareil pour les hommes (après, ben si les femmes préfèrent des femmes court vêtues dans les magazines féminin, les hommes ne peuvent rien y changer, c'est une affaire de femmes!)
          • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Il y a des images d'homme courts vêtus, torse rasé, bras musclés et compagnie, dans les choses dont la cible sont les femmes.
            Mais justement, ça fait qu'on entretient la séparation : l'informatique, c'est un truc d'homme, et le métier d'infirmier ou d'auxiliaire en puériculture, c'est un truc de femmes, alors qu'il n'y a aucune raison autre que sociologique dans cette distinction. La biologie n'a rien à voir avec ça.

            Ca commence dès le plus jeune âge. Aux garçons, on offre des jouets d'homme, genre petites voitures et jeux de construction, quand ce n'est pas les GI joe et autres Action Man. Aux filles, c'est poupées roses et trousses de maquillage. Avez-vous récemment visité un magasin de jouets, c'est affligeant. Le rayon "filles" se repère à des kilomètres, avec une dominance rose bonbon à vomir.
            • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il y a des images d'homme courts vêtus, torse rasé, bras musclés et compagnie, dans les choses dont la cible sont les femmes.
              Mais justement, ça fait qu'on entretient la séparation : l'informatique, c'est un truc d'homme, et le métier d'infirmier ou d'auxiliaire en puériculture, c'est un truc de femmes, alors qu'il n'y a aucune raison autre que sociologique dans cette distinction. La biologie n'a rien à voir avec ça.


              Je suis en léger désaccord avec toi.
              En effet, tu déduis du terme de cible marketing le problème de séparation sociologique entre homme et femme.

              Dire que les intérêts des hommes et des femmes sont différents ce n'est pas faire preuve de sexisme. Dire qu'une femme va plutot être attirée par un homme est statistiquement valable (vu la proportion de gens hétérosexuels dans la société).

              Par contre, ce que la société doit combattre, c'est justement le fait de bloquer quelqu'un à cause de son sexe.

              Ca commence dès le plus jeune âge
              Et là, c'est aux parents de faire en sorte de ne pas tomber dans le schéma. Mais ce qu'il faut te dire, c'est que bien souvent, et très tot, le désir de séparation garçon/fille vient des enfants eux même...
    • [^] # Re: Juste une remarque sur un point

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est en fait une question très intéressante. Et il me semble qu'elle dépasse le cadre du féminisme, bien qu'elle y soit centrale.

      Est-il plus dégradant de montrer des femmes court-vêtues ou des femmes en burqa ?
      Selon la priorité que l'on met donne à différentes valeurs, telles la liberté (de s'afficher... ou de se dissimuler), la dignité (se dégrade-t-on en se dévoilant ou en se censurant?) et leur différentes possibles interprétations, on en arrive à pouvoir présenter 36 000 différents raisonnements, tous défendables d'un point de vue féministe, allant aussi bien dans un sens que dans l'autre.

      En tant qu'homme évidemment je ne peux me plaindre de ces images. Mais en tant que libriste, je crois qu'une auto-censure étouffante serait malvenue.

      Après faut voir comment on met en scène la femme court-vêtue... c'est plutôt là qu'on voit s'il y a respect ou non de la personne féminine (et là encore, représenter une attitude n'est pas la même chose que faire son apologie !).
  • # Pas que...

    Posté par . Évalué à 6.

    les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)
    T'as oublié de citer les pubs et reportages photos dans les magazines de bagnoles, les filles devant les stands de bagnoles au salon de l'auto (avec 1 exception notable[1]), les pubs pour tout et n'importe quoi (même pour des yaourts, par ex.), ...
    Bref, la femme-objet-sexuel-qui-fait-vendre, c'est pas encore fini !



    1 http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/183138/Impreza.jpg
    • [^] # Re: Pas que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Les pubs dans et pour les magazines féminins montrent aussi de belles femmes parfois court vêtu. Les pubs pour les yaourts machin-0-truc-panier-bio-molécule-bidule principalement destinés à un marché féminin montrent aussi des femmes à peine vêtues d'une serviette qui tombe en court de pub comme pour les gels douches féminin etc...

      C'est assez réducteur de ne parler que de "femme-objet-sexuel-qui-fait-vendre" je pense. ça ne s'arrête heureusement pas à ça pour tout. Même si dans le cas des secteurs auto/moto, jeux vidéo et surement d'autres, c'est la notion "d'objet sexuel" qui domine en effet.
      • [^] # Re: Pas que...

        Posté par . Évalué à -1.

        Les pubs visibles dans les magazines "féminins" me gênent autant si ce n'est plus.
        Elles mettent en avant un physique complétement impossible à atteindre (sauf à sortir d'un camp de concentration, ce qui est assez extrême) et sont génératrice d'une fausse image de la femme, en particulier chez les adolescentes.

        Mais le public ici étant un public à majorité informaticienne, je pense qu'un débat sur la maigreur pathologique des mannequins dans la mode actuelle ferait un beau flop
        • [^] # Re: Pas que...

          Posté par . Évalué à 4.

          Mais le public ici étant un public à majorité informaticienne, je pense qu'un débat sur la maigreur pathologique des mannequins dans la mode actuelle ferait un beau flop

          Ça soulève une piste intéressante: et si le très faible nombre de femmes dans le monde du logiciel libre était du au fait que l'image que l'on a de ce milieu (à tort ou à raison) est en totale opposition avec l'image que les médias donnent (à tort) des femmes: débats trollesques, miettes de pizzas sur le clavier, aspect négligé, absorption massive de bière, cernes sous les yeux..?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Pas que...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            La partie « image de l'informaticien » est un des points mentionnés dans l'article « L'informatique a-t-elle un sexe ? » publié dans le dernier Manière de voir (sujet: Internet révolution culturelle), c'est intéressant, je cite :

            [...] 80% d'entre eux [les étudiants et étudiantes] se représentent en effet les informaticiens comme des hommes, peu sportifs et peu attentifs à leur apparence, plus à l'aise avec des machines qu'avec des êtres humains. [...]

            D'où vient ce décalage avec la réalité ? [...] Moins de 30% des métiers de l'informatique comportent de la programmation; pourtant, dans les esprits, l'informaticien, le vrai, reste un programmeur.

            Certes, ces informaticiens existent : ce sont les hackers, dans l'acceptation première du terme : « bricoleurs passionnés » [...] Ils constituent toutefois une minorité [...] ce profil n'est pas recherché par les entreprises. Le hacker y est souvent vu comme quelqu'un de techniquement brillant, mais incontrôlable, incapable de travailler en groupe et imperméable aux impératifs de productivité.

            Cette minorité [...] est devenue l'idéal-type du métier. Elle sert de référence aux étudiants et même aux informaticiens, qui n'oseront endosser le titre que s'ils sont programmeurs. Les femmes ont bien du mal à se sentir légitimes dans une profession dont l'image ne leur ressemble pas. Elles diront : « Je fais de l'informatique » plus souvent que : « Je suis informaticienne. »
        • [^] # Re: Pas que...

          Posté par . Évalué à 6.

          Il y a une question qui me trotte dans la tête : les magazine féminins typiques sont-ils gérés par des femmes ou par des hommes ?

          Parce que je trouve que c'est un parfait outils d'asservissement et de lavage de cerveau ces bidules. Et même mes amis féministes en lisent "parce que sur la plage c'est rigolo". Un peu comme si moi j'achetais FHM une fois de temps en temps pour déconner. Le pire, c'est qu'il y a un petit côté revendiqué "femme émancipée" dans ces torchons. Je trouve dramatique que "femme émancipée" rime avec "claque tout ton fric dans des cosmétiques", "fais un régime hardcore pour ressembler au mannequin de la pub", "porte des talons aiguilles infinis pour avoir une scoliose de rêve" et "apprend à bien sucer en 10 leçons". Et je ne parle pas des tests ridicules ou des horoscopes, "que les gens ne lisent que pour déconner, mais je vais quand même acheter un tac-o-tac pour vérifier".

          Je n'ai rien contre la fellation toutefois. Par contre, les talons aiguilles et les cosmétiques, j'ai quand même l'impression que c'est le relent d'une forte domination masculine. On souffre pour être belle, pas pour être beau, et il est très clair que je ne porterai jamais un truc aussi inconfortable que des talons aiguilles.

          Je me trompe peut-être : sont-ce les magazines féminins qui tendent à transformer les femmes en esclave de leur apparence, ou sont-ils là pour combler un désir (le cas échéant, probablement induit par la domination masculine) ?
          • [^] # Re: Pas que...

            Posté par . Évalué à 2.

            Par des femmes, mais elles sont la pour faire du bizz, par pour l'émancipation, ou le bien être de leurs soeurs d’ovaires.

            Depending on the time of day, the French go either way.

  • # ouais...

    Posté par . Évalué à 10.

    - le taux de chômage des femmes reste plus important
    Certes. Comme les jeunes, les vieux, les malades...

    - les femmes cadres sont payés 23% de moins que leurs collègues masculins.
    Quel est l'importance des temps partiels dans ce chiffre ?

    En moyenne, ramené au taux horaire, une femme gagnera 7% de moins qu'un homme, à poste et qualification égales.
    Lorsqu'une femme est à temps partiel ou s'absente un an pour élever son enfant, il ne faut pas qu'elle s'attende à avoir la même progression qu'un homme. Ce n'est pas un reproche, c'est juste un fait. Cela s'applique aussi aux syndicalistes...

    - seulement 20% des dirigeants d'entreprises sont des femmes
    Plus de 70% des étudiants en médecine sont des femmes. Plus de 90% des dirigeants d'entreprise sortent de grandes écoles. Plus de 90% des sages-femmes sont des femmes.

    - une femme avec enfants aura toujours plus de mal à trouver un travail qu'un homme
    Encore une fois, c'est normal. Tout simplement parce que les deux sont difficiles à concilier. Le problème n'est pas la discrimination à l'embauche, mais la répartition des rôles au sein du couple.

    - les jeunes filles ne sont pas orientées et/ou ne s'orientent pas vers les études d'informatique (seulement 10% des futures informaticiens belges sont des filles), pourquoi ?
    Peut-être parce qu'elles ne sont pas intéressées ? Qui se plaint que l'écrasante majorité des étudiants en école de commerce/vétérinaire/médecine/psychologie soient des femmes ? Pourquoi la majorité des bodybuilders sont des hommes ?

    - les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)
    Tout à fait d'accord, c'est dégradant.
    • [^] # Re: ouais...

      Posté par . Évalué à 3.

      - les femmes cadres sont payés 23% de moins que leurs collègues masculins.
      Quel est l'importance des temps partiels dans ce chiffre ?

      c'est ramené au taux horaire qu'on a cette différence

      En moyenne, ramené au taux horaire, une femme gagnera 7% de moins qu'un homme, à poste et qualification égales.
      Lorsqu'une femme est à temps partiel ou s'absente un an pour élever son enfant, il ne faut pas qu'elle s'attende à avoir la même progression qu'un homme. Ce n'est pas un reproche, c'est juste un fait. Cela s'applique aussi aux syndicalistes..

      On parle ici de nombre d'années d'expérience égale, sur le même poste dans la même région.
      Parce qu'on n'a pas toutes d'enfants, on ne veut pas toutes s'arrêter un an (et le minimum, c'est moins d'un an)


      - seulement 20% des dirigeants d'entreprises sont des femmes
      Plus de 70% des étudiants en médecine sont des femmes. Plus de 90% des dirigeants d'entreprise sortent de grandes écoles. Plus de 90% des sages-femmes sont des femmes.

      Il y a des sages-femmes hommes, et même de plus en plus
      Les chefs d'entreprise se recrutent dans les grandes écoles, mais attends, il y a des femmes dans ces écoles, donc pourquoi si peu aux postes de direction ?

      - une femme avec enfants aura toujours plus de mal à trouver un travail qu'un homme
      Encore une fois, c'est normal. Tout simplement parce que les deux sont difficiles à concilier. Le problème n'est pas la discrimination à l'embauche, mais la répartition des rôles au sein du couple.

      Ce n'est pas difficile à concilier si tu mets les réunions à des horaires normaux (aka, pendant les horaires de bureaux), si tu ne demandes pas aux gens de bosser 60 heures alors qu'ils sont payés 35h, si les hommes acceptent de partir à 17h du travail pour aller chercher leurs enfants à la garderie

      - les jeunes filles ne sont pas orientées et/ou ne s'orientent pas vers les études d'informatique (seulement 10% des futures informaticiens belges sont des filles), pourquoi ?
      Peut-être parce qu'elles ne sont pas intéressées ? Qui se plaint que l'écrasante majorité des étudiants en école de commerce/vétérinaire/médecine/psychologie soient des femmes ? Pourquoi la majorité des bodybuilders sont des hommes ?

      Parce que l'informaticien a toujours l'image (cliché) d'un gros geek barbu obsédé qui ne se lave pas ? Je pense que les écoles supérieures de commerce sont un peu près mixte (à vérifier, mais c'est l'écho que j'ai)
      Pour les bodybuilders, je te rappelle qu'il y a des compétitions féminines.
      • [^] # Re: ouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Enlève les femmes qui n'ont pas d'enfants, et tu aura probablement les mêmes salaires.

        On remarque aussi le « qualification égales » qui ne veut pas du tout dire « compétences égales ».

        Ah oui aussi, j'ai pas du tout vu la même chose pour les chiffres du chômage, surtout depuis la « crise ». A quand une journée de l'homme pour s'en plaindre ?

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: ouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Comme tout le reste, quand quelqu'un l'organisera au lieu de mouler sur linuxfr entre 2 visionnages de films, ou 2 débats sur irc ?
        • [^] # Re: ouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          http://www.contrepoints.org/Le-mythe-de-la-discrimination.ht(...)

          En fait, les femmes sans enfants sont même mieux payées.

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: ouais...

            Posté par . Évalué à 3.

            Les USA ne sont pas la France.
            Que dire des temps partiels subis ? (ils concernent entre autre les femmes de ménages, les caissières et beaucoup d'autres métiers de la vente)
            Que dis-tu à une femme qui n'a pas eu un poste parce qu'elle pourrait devenir mère dans les années à venir ? (il y a des exemples)

            Les statistiques actuelles pour la France
            http://www.lemonde.fr/societe/infographie/2008/02/21/parite-(...)
            • [^] # Re: ouais...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ces stats sont totalement malhonnêtes pour des raisons d'ailleurs déjà évoquées.

              « touchées » par le temps partiel ? et si c'était volontaire ? la statistique ne prend pas ça en compte.

              La différence de salaire elle ne prend juste rien du tout en compte, c'est un salaire annuaire moyen, sans différence d'heures de travail, de compétence, d'enfants ou non. WTF.

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

      • [^] # Re: ouais...

        Posté par . Évalué à 5.

        Les chefs d'entreprise se recrutent dans les grandes écoles, mais attends, il y a des femmes dans ces écoles, donc pourquoi si peu aux postes de direction ?

        Cf http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_8561/egalite-f-g-(...) (quatrième lien sur google "pourcentage de femmes dans les écoles d'ingénieur").
        Si on considère les entreprises industrielles (donc avec un cœur de métier réalisé par des ingénieurs), il est logique que les dirigeants fussent eux aussi des ingénieurs - issus du métier principal de l'entreprise. Avec de l'ordre de 20% de femmes en école d'ingé en 1990 selon le lien ci-dessus, c'est pas très étonnant de considérer que la proportion est gardée (au moins pour l'industrie, le temps que les ingénieurs diplômés au début des années 90 deviennent chefs d'entreprise).

        Après pourquoi y a-t-il si peu de femmes en école d'ingé (mais plus en école de commerce par exemple...) ? il y a moins de femmes en classe prépa ; elles ont pourtant d'aussi bons dossiers en terminale que les hommes (voire des dossiers meilleurs - hé oui la crise d'adolescence frappe généralement plus tôt les unes que les autres). C'est donc une question de choix qu'elles font, pas de restriction... D'ailleurs s'il y a plus de femmes en médecine que d'hommes, ce n'est pas un hasard non plus.
    • [^] # Re: ouais...

      Posté par . Évalué à 7.

      1793 : Olympe de Gouges, rédactrice des droits de la femme et de la citoyenne, est guillotinée
      Comme un paquet de personnes au même moment. Elle n’a pas été guillotinée pour la rédaction de la Déclaration des droits de la femme, et de la citoyenne, mais plutôt parce qu’elle était girondine.
      Sinon tu avais ca aussi:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9troleuse
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_de_la_place_des_fem(...)
      http://en.wikipedia.org/wiki/Boudica

      Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: ouais...

        Posté par . Évalué à 0.

        Merci pour ces liens peter pan

        J'avoue n'être pas remontée aussi loin que Boudica

        J'aurai également pu citer Marie Curie (première femme à recevoir un prix Nobel et ayant reçu 2 fois cette récompense), sa fille Irène Joliot-Curie, Julie-Victoire Daubié (1er bachelière française en 1861), la première médecin de l'époque moderne, la première avocate
        J'ai eu ce biais de ne m'intéresser qu'aux "premières" en informatique
        • [^] # Re: ouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          >>> J'aurai également pu citer Marie Curie (première femme à recevoir un prix Nobel et ayant reçu 2 fois cette récompense)

          Et en août prochain il y a la remise des médailles Fields avec une bonne chance de médaille pour Irit Dinur...ce qui en ferai la première femme de tous les temps à décrocher une médaille Fields !
          Moi je continue à parier sur Ngo Bao Chau et Artur Avila et je n'hésiterai pas à m'auto-louanger en cas de pronostic victorieux ;-)
        • [^] # Re: ouais...

          Posté par . Évalué à 3.

          http://en.wikipedia.org/wiki/Grace_Hopper
          Mais il ne faut pas se cantonner à l'informatique sous prétexte que l'on soit sur linuxfr, nous sommes capables de nous intéresser à d’autres choses que l'informatique!
          Be Bold!

          Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: ouais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour Marie Curie:
          - première nobelisée a avoir 2 nobels dans 2 domaines différents (l'autre c'est Paulig), et la seule pour des domaines scientifiques
          - seule nobelisée mère d'un prix nobel (sa fille)

          Et aux dires d'Einstein en 1912: une des rares scientifiques à comprendre la relativité.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Mais si !

    Posté par . Évalué à 4.

    - les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)

    Bah c'est simple, ça joue sur la qualité visuelle du jeu. Parce que sinon, de nombreux jeux seraient encore plus pourris...

    Ça me donne envie de me faire un petit Dead or Alive :-)

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Mais si !

      Posté par . Évalué à 8.

      Dead or Alive?
      C'est un jeu avec un chat dans une boite?
      • [^] # Re: Mais si !

        Posté par . Évalué à 3.

        Ouais, même que le jeu utilise un moteur physique ultra complexe, pour simuler comment les chats rebondissent dans la boite.

        Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Mais si !

          Posté par . Évalué à 5.

          Et encore le 2 sera plus impressionant. Ce sera une boite vivante et morte dans un chat.
      • [^] # Re: Mais si !

        Posté par . Évalué à 7.

        Ah non ! Ça c'est Dead and Alive !
  • # Égalité != équité

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ce terme d'égalité me dérange. Une homme n'égale pas une femme, sinon ce ne serait pas un homme, mais une femme, et vice-versa.

    Et ça se voit dans les métiers, dans le travail et dans le sport, par exemple :
    – il y a moins de bûcheronnes que de bûcherons et c'est normal (pareil pour les militaires) ;
    – il y a moins d'instituteurs que d'institutrices et c'est sans doute normal ;
    – il y a plus de femmes au foyer que d'hommes au foyer et c'est normal (ça commence à l'allaitement…) ;
    – le congé de maternité est plus long que celui de paternité et c'est normal ;
    – les performances sportives sont séparées par sexe (heureusement qu'au bac les filles ne subissent pas le même barème que les garçons !) et c'est normal.

    Bref, hommes et femmes sont différents, évidemment, et il faut en tenir compte. Je préfèrerais parler d'équité que d'égalité. Ou alors, préciser cette égalité : égale dignité, égalité en droits…
    • [^] # Re: Égalité != équité

      Posté par . Évalué à 8.

      – il y a moins de bûcheronnes que de bûcherons et c'est normal (pareil pour les militaires) ;

      Pourquoi ? Les femmes n'ont pas le droit d'aimer débiter des arbres à la tronçonneuse ? On mécanise de plus en plus, pas de raisons qu'elles ne puissent pas avoir aussi des échardes dans les doigts.

      – il y a moins d'instituteurs que d'institutrices et c'est sans doute normal ;

      Connerie. Pardon, mais connerie. Il y a aussi plus de professeurs que de « professeures », du moins dans les connus. Après, j'ai pas de chiffres exacts, mais de ce que je me souviens de mes années de fac, les femmes étaient en minorité.

      Donc, parfaitement anormal. Il devrait y avoir autant d'hommes que de femmes partout dans l'enseignement, quelque soit le niveau d'enseignement, de la maternelle au supérieur.

      – il y a plus de femmes au foyer que d'hommes au foyer et c'est normal (ça commence à l'allaitement…) ;

      Pardon encore une fois, mais connerie. C'est parfaitement anormal ! Le biberon existe. Faut pas déconner non plus. Il existe même des engins qui permettent de tirer son lait plutôt que d'utiliser du machin en poudre produit par Nestlé and co. La femme a aussi le droit de bosser même en ayant des gamins. Et heureusement !

      Les nounous (homme ou femme) ça existe aussi.

      – le congé de maternité est plus long que celui de paternité et c'est normal ;

      Là, je ne peux que dire heureusement. J'aimerais nous y voir, nous les hommes, en chier autant qu'elles pendant 8 à 9 mois de gestation.

      Je ne me prononce pas sur le truc oiseux du bac, que je sache, les copies sont anonymisées. Donc toutes notées sur le même barème.


      Je vais te dire où ça commence moi les discriminations, dès l'enfance. Rose pour les filles, bleu pour les garçons. Et pourquoi pas vert ou orange pour tout le monde.

      Prenons Noël. Pourquoi, Nom de Dieu, pourquoi les jouets pour filles sont-ils des aspirateurs roses, des dînettes et des machines à laver ? Hein. Soit disant que l'enfant veut faire comme maman. Mon cul. Pourquoi elle aurait pas droit au mécano et aux legos la mouflette ? Pourquoi elles sont cantonnées à Barbie Patate, mon Petit Poney (garanti sans odeur de cheval et sans crottin), les poupées toutes plus moches les unes que les autres, certaines ayant en plus de grosses ressemblances avec Chucky, et les trucs roses à paillettes en général ?

      Ça entretien l'enfermement de la femme dans son rôle unique d'incubatrice à mioches qui doit rester à la maison pour tout garder propre et nickel pour quand l'Homme, rentre du dur labeur et dénoue sa cravate avant de s'affaler dans le canapé avec une bière devant un match de ce sport où les homosexuels sont stigmatisés (mais si, le sport où ils n'ont pas le droit d'attraper le ballon avec les mains et qui entraîne le hooliganisme)

      Bref, notre société est construite toute entière sur cette sale idée que c'est à cause des femmes qu'on en chie (Adam, Ève, la pomme, tout ça). Et on continue à entretenir cet obscurantisme en inculquant aux nanas « sois belle et tais toi, tout ce que tu dois faire, c'est sucer et point barre. Car je suis l'Homme, le dominateur »

      Je suis anti chiennes de garde et compagnie qui cachent sous le nom de féminisme leur non-compréhension du monde moderne et leurs combats d'arrière garde. Que les « féministes » se battent plutôt sur le front de l'éducation, en expliquant que la fille n'est pas cantonnée au rôle de femme au foyer, au lieu de gueuler que y'a une femme à poil pour vendre un déo.

      cd /pub && more beer

      • [^] # Re: Égalité != équité

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pourquoi ? Les femmes n'ont pas le droit d'aimer débiter des arbres à la tronçonneuse ? On mécanise de plus en plus, pas de raisons qu'elles ne puissent pas avoir aussi des échardes dans les doigts.

        Elles peuvent. Mais il y en a moins, et c'est normal.

        Donc, parfaitement anormal. Il devrait y avoir autant d'hommes que de femmes partout dans l'enseignement, quelque soit le niveau d'enseignement, de la maternelle au supérieur.

        Non. Il devrait y avoir autant d'instituteurs ou d'institutrices qu'il y en a qui veulent l'être. Si plus de femmes veulent l'être, il est normal qu'il y ait plus de femmes.

        Je ne me prononce pas sur le truc oiseux du bac, que je sache, les copies sont anonymisées. Donc toutes notées sur le même barème.

        Je parlais de l'épreuve de sport… Elle n'a rien d'anonyme et les barèmes sont heureusement séparés pour les filles et les garçons.
        • [^] # Re: Égalité != équité

          Posté par . Évalué à 2.

          Je parlais de l'épreuve de sport… Elle n'a rien d'anonyme et les barèmes sont heureusement séparés pour les filles et les garçons.

          Peut-être aussi que les sports sont historiquement destinés à valoriser des capacités plutôt masculines?
          Le sexe a une influence sur la constitution physique, mais je ne suis pas certain qu'un corps féminin soit intrinsèquement moins apte au sport, au sens large: la souplesse, l'agilité, la légèreté peuvent compenser l'endurance, la force, la vitesse, encore faudrait-il que les sports valorisent également les avantages naturels des deux sexes. Mais ça ne me paraît pas inimaginable d'envisager une série d'épreuves sportives globalement équitable.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Égalité != équité

            Posté par . Évalué à 3.

            Mais ça ne me paraît pas inimaginable d'envisager une série d'épreuves sportives globalement équitable.

            o_O comment tu veux faire quelque chose d'équitable basé sur quelque chose qui n'est par définition pas équitable puisque dépendant de ses caractéristiques génétiques ?
            • [^] # Re: Égalité != équité

              Posté par . Évalué à 2.

              Relis-moi: j'ai bien précisé que les sports, au sens large, peuvent mobiliser des caractéristiques physiques tant féminines que masculines.

              De plus, je ne vois pas où est l'inéquité, dans le fait de juger de la capacité d'un individu à obtenir un certain résultat. On part tous avec un bagage génétique différent, avec un vécu différent. C'est ce qu'on est capable d'en faire qui compte.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Égalité != équité

                Posté par . Évalué à 1.

                Il n'y a pas à ma connaissance de caractéristiques physiques féminines ou masculines qui différencie la manière de faire du sport, je ne vois donc pas ce que tu veux dire par là.

                L'inégalité est dans le fait que les bagages génétiques ne sont justement pas identiques entre les personnes, et qu'il est donc à priori injuste de comparer les performances des individus qui ne tiennent que par les hasard de la naissance. C'est d'ailleurs pour limiter en partie l'effet de ces inégalités que l'on créé des catégories comme femme/homme ou des catégories de poids en boxe.
          • [^] # Re: Égalité != équité

            Posté par . Évalué à 2.

            Les épreuves de sport sont choisies par les candidats, non ?
            Normalement, les candidat(e)s choisissent des sport qu'ils dominent.

            Je suis pas allé me faire noter en gym (discipline qui d'ailleurs était majoritairement sélectionnée par les filles) pour le bac mais j'ai choisi l'athlé à la place.

            Il n'y a pas que des sports valorisant les capacités féminines.
            Et les femmes ont le droit de se mesurer au 100 m.

            Après, dès que cela implique la force physique, il est normal que cela soit pris en compte au titre de l'équité, ce n'est pas basé sur une vue de la société, c'est physiologique.
            Si on applique le même barème basé sur un individu moyen "asexué" (non basé sur l'individu moyen masculin / féminin), il y aura aussi des plaintes pour discrimination.

            L'autre alternative, c'est de trouvé des sports neutres vis à vis des compétences des deux sexes... dans ce cas, bonjour la liberté de choix.
            Je propose la pétanque.
            • [^] # Re: Égalité != équité

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Les épreuves de sport sont choisies par les candidats, non ?
              Normalement, les candidat(e)s choisissent des sport qu'ils dominent.


              Dans la mesure des sports proposés par le lycée, ce qui fait une énorme différence.
              • [^] # Re: Égalité != équité

                Posté par . Évalué à 2.

                Certes, cela dépend des lycées je suppose, mais cela laisse quand même le choix.

                D'après mon expérience, il y a au moins égalité entre les deux sexes dans le sport en ce qui concerne les "nuls en sport" et les "dispensés pour maladie chroniques" ;o)
                • [^] # Re: Égalité != équité

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Certes, cela dépend des lycées je suppose, mais cela laisse quand même le choix.

                  Vas expliquer ça aux profs de sport de mon ancien lycée. Ping-pong et natation obligatoire, troisième sport au choix parmi gym, course d'endurance et volley-ball. Ping-pong et natation, les deux sport où je suis une brêle finie, avec le volley, mais celui-là j'ai pu y échapper.
          • [^] # Re: Égalité != équité

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Peut-être aussi que les sports sont historiquement destinés à valoriser des capacités plutôt masculines?

            Ou pas. On enseigne le football, le basketball, la natation et la course à pied où les hommes sont plus performants. On enseigne aussi la gym et la danse, où les femmes sont plus performantes.

            Mais ça ne me paraît pas inimaginable d'envisager une série d'épreuves sportives globalement équitable.

            Ça me parait surtout complètement inutile. On a des sports, appréciés par à peu près tout le monde, où les deux sexes ne sont pas égaux. Et on résout très bien ce problème : en appliquant un barème différent. Pourquoi se prendre la tête à inventer des sports artificiellement égaux ?
      • [^] # Re: Égalité != équité

        Posté par . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Égalité != équité

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis anti chiennes de garde et compagnie qui cachent sous le nom de féminisme leur non-compréhension du monde moderne et leurs combats d'arrière garde. Que les « féministes » se battent plutôt sur le front de l'éducation, en expliquant que la fille n'est pas cantonnée au rôle de femme au foyer, au lieu de gueuler que y'a une femme à poil pour vendre un déo.

        Jolie posture.
        Mais comment être certain que tout n'est pas lié ?
        Comment tu vas faire pour convaincre des jeunes filles qu'elles ne doivent pas tout miser sur leur apparence quand elles voient parfaitement qu'avec une apparence "dans la norme", elles auront plus de chance de réussir ?

        En gros quels modèles on propose aux femmes aujourd'hui pour réussir ? Quelle image des femmes on donne, "au travers de femmes à poil pour un déo" ? Tu parles d'éducation et tu nies l'impact que ces images peuvent avoir.
        • [^] # Re: Égalité != équité

          Posté par . Évalué à 2.

          Et les modèles que l'on donne aux homme ?

          Tiens, les joueurs de jeux vidéos sont principalement des hommes, benh c'est quoi les jeux les plus vendus ? Des FPS alakon, où le principe même du jeu est anti-humaniste au possible puisqu'il faut buter des types, le plus souvent enturbannés ces derniers temps d'après le peu que j'en voit.

          Les petits soldats de plombs, avec des images en 3D en plus. C'est mieux ? C'est aussi mal si ce n'est pire, continuons à nous entre-tuer plutôt que de faire la paix, continuons à nourrir notre jeunesse d'intolérance et de violence.

          Ou le modèle James Bond, quand même un sacré mufle dans son genre non ? (Bon, j'avoue, j'aime bien les James Bond, mais quand même, c'est limite limite, surtout les anciens) Après, Ursula andress en bikini, c'est juste une tuerie :)

          cd /pub && more beer

    • [^] # Re: Égalité != équité

      Posté par . Évalué à 3.

      D'accord avec l'idée de préférer l'équité à l'égalité, mais tu sembles estimer que bon nombres de différences sont innées.
      En ce qui me concerne je reste persuadé que l'acquis tient une part très importante (et toujours sous-estimée) dans les différences constatées entre les sexes.

      Et, concernant les droits que la société (sphère publique) accorde aux individus, je ne suis pas d'accord:
      – le congé de maternité est plus long que celui de paternité et c'est normal ;
      Non, ce n'est pas normal, si on souhaite parvenir à une réelle équité salariale (comprendre: que chaque individu soit payé en fonction de son travail, sans préjugé sexiste).

      Quand bien même le père aurait réellement moins de travail à accomplir lorsque la mère s'occupe de leur enfant commun, ça me semble souhaitable de leur imposer aux deux un congé égal. Ceci afin de garantir que, du point de vue d'un décideur, et vis à vis du cadre posé par la société, employer une femme ne soit pas, en soi, un désavantage.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Égalité != équité

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour résumer (je n'ai pas lu les commentaires qui suivent, trop nombreux, trop longs) :
      "L'égalité des droits ne doit pas faire oublier toute différence"

      Ce que de trop nombreuses personnes ont tendance à totalement oublier dès qu'on parle d'égalité.
      Nous ne sommes pas fait pareil et nous n'avons pas les mêmes attentes dans la vie, il ne faut pas oublier ça.
  • # La barbe

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'aime bien leurs actions, elles se rajoutent une barbe, et vont dans des assemblées composées très majoritairement d'hommes, les féliciter pour leur résistance à la féminisation (bravo, 95 % d'hommes dans cette assemblée/conseil général/conseil d'administration...)

    http://www.labarbelabarbe.org/Accueil.html

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # les filles zé les garçons

    Posté par . Évalué à 10.

    - les jeunes filles ne sont pas orientées et/ou ne s'orientent pas vers les études d'informatique (seulement 10% des futures informaticiens belges sont des filles), pourquoi ?

    Cela dépend énormément des pays. Dans d'autres pays, l'informatique est très féminisée (largement plus de 50% de filles qui font des études d'infos)

    - les pubs pour jeux vidéos, logiciels de développement montrent encore souvent des filles très court vêtues. (Il faudra m'expliquer en quoi ça joue sur la qualité du logiciel)

    Par contre, lorsqu'il s'agit d'un mastodonte bodybuildé qui fait 2m de haut, qui a des bras gros deux fois comme mes cuisses, il n'y a pas de problèmes? Les filles qui disent gnagnagna l'image faussée de la femme rendue par les JV, tout ça, tu crois que c'est mieux pour les garçons?
    Bin non, on ne fait pas tous 2m de haut, on a du bide, on est essoufflé après avoir couru 100m, on ne peut pas s'enlever une balle rien qu'en tirant avec deux doigts. Crois tu que c'est plus simple à vivre?
    Le fait est que tout ça, c'est de la pub. Donc on te montre de la testostérone, de la violence, de la bombasse. Il ne faut pas se braquer uniquement parce qu'il y a un bout de sein quelque part. (et je parle même pas des films de cul ou tous les acteurs ont des braquemarts de 45cm parce qu'ensuite les filles sont déçues quand elles te voient en vrai: kwa, que 25cm, tu te fous de moi, va t'en ptitbit! mais ça, on en parle pas, pourquoi?)

    Ensuite, tout le monde sait, et c'est malheureux je te l'accorde, qu'une fille nue sur une pub fait vendre. Exemples oh combien de fois répétés avec des yahourts. Donc bon, fille nue+n'importe quoi = ventes assurées. C'est ballot, mais c'est comme ça.

    J'irais plutôt me battre sur les méfaits de la pub que sur l'égalité homme-femme pour le coup.
  • # Opposition

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On oppose :
    - les femmes aux hommes
    - les homosexuels aux hétérosexuels
    - les immigrés aux non-immigrés
    - les religions entre elles

    C'est étonnant : il me semble que j'ai les même intérêts que ma compagne et plus ou moins les mêmes que mon voisin.

    Ne soyons pas les idiots utiles à ceux qui profitent de ces oppositions.
    • [^] # Re: Opposition

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le plus "rigolo" est que maintenant, l'ennemi des féministes ne sont plus que les hommes, mais... Les femmes.
      Ben oui, le féminisme fait chier pas mal de femmes en fait, que ça gonfle que ces "mal baisées" (mot venant de femmes!!! Ne mettons pas les hommes machos dedans, ce sont des femmes qui aujourd'hui reprennent ces mots) veuillent opposer les femmes aux hommes, alors qu'elles, elles veulent juste vivre ensemble correctement.

      Un peu de lecture sur le sujet :
      Ni féministes, ni soumises
      LE MONDE | 06.03.10
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/03/06/ni-feminist(...)
      • [^] # Re: Opposition

        Posté par . Évalué à 4.

        Je suis féministe.
        Je ne suis pas mal baisée (si tu veux confirmation, je demande à mon amant de passer poster ici)
        Je ne suis pas une passionara

        Je suis juste fatiguée
        Fatiguée des remarques sur ma soit-disant incompétence informatique (alors que sur ma fiche de paye, il est écrit administratrice systèmes et réseaux)
        Fatiguée de voir des filles à poil sur les affiches et les couvertures de magazines
        Fatiguée de voir ces mêmes magazines essayer de m'imposer une norme de comportement sexuel et social
        Fatiguée de voir que les quelques femmes politiques françaises sont attaquées sur leurs apparences au lieu d'être conviées à des débats d'idées
        Fatiguée de voir, que plus de 30 ans après le manifeste des Salopes, on remet à nouveau en cause des droits que nous avons mis des siècles à voir respecter
        Fatigué de voir, qu'on nous ressort toujours les mêmes arguments sur notre soit-disant frustration sexuelle pour expliquer nos combats
        • [^] # Re: Opposition

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est pas parce que ta fiche de paye te donne un métier que tu es compétente. Tout comme un diplôme, ça ne permet pas de juger la compétence.

          Ah parce que les hommes politiques ne sont pas attaqués sur leur apparence ?

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Opposition

            Posté par . Évalué à -1.

            C'est marrant, parce que quand j'ai un nouveau collègue, je ne vais le croire incompétent jusqu'à preuve du contraire, mais plutôt l'inverse

            http://www.liberation.fr/politiques/0101622668-la-fiche-stic(...)
            Personne ne dit d'un homme politique que «s’il y avait l’équivalent d’une SPA chez les humains», la candidate UMP serait «le chien que tout le monde regarde mais que personne n’adopte».

            Ces mots ont été diffusés sur une radio nationale à une heure de grande écoute , en France, au XXIe sièce ....
            • [^] # Re: Opposition

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Ah Guillon, ça y est il est sexiste pour toi... j'éclate de rire.

              Tu as un problème avec l'humour : ça ne te dérange pas quand DSK est attaqué (c'est qu'un homme, c'est normal), mais si c'est une femme, une phrase humoristique qui n'a rien à voir avec sa condition de femme (je n'ai rien vu dans ta phrase qui s'apparente à du sexisme, c'est neutre sexuellement) te fait réagir.

              Je comprend que tu sois fatiguée : tu vois du sexisme partout, même la où il n'y en pas. Guillon attaque tout le monde, homme ou femme, avec la même force.

              Le problème n'est pas les autres, le problème est en toi. Ca confirme ce que j'entends à propos des féministes, par des femmes : leur réactions, c'est n'importe quoi, leur combat veut opposer les femmes aux hommes, elles voient le mal partout, ça gonfle.
              • [^] # Re: Opposition

                Posté par . Évalué à 2.

                Je n'écoute pas Guillon, je ne sais même pas qui c'est. Apparemment, c'est un humoriste pas drôle (comme quasiment tous les humoristes actuels)
                L'actu, je la suis sur les sites des journaux en ligne (Le monde, libération et courrier international), pas dans des émissions de radio

                Tu es le prototype du mec qui voit du féminisme agressif partout quand on ne demande que du respect.
                Ce que je veux, c'est qu'on me foute la paix. Pouvoir m'habiller comme je veux, dire ce que je veux, sans être jugée sur mon sexe

                Excusez mon langage je vous prie
                • [^] # Re: Opposition

                  Posté par . Évalué à 3.

                  C'est énorme : tu n'écoute pas Guillon, tu ne le connais mais tu le juge sur une phrase trouvé au détour d'un article. Guillon il tape sur tout et tous le monde, les femmes devraient être spécialement épargnées ? tu es sure que tu est féministe ?

                  pour info va voir ce qu'il a sorti sur Apathie : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=3448
                  • [^] # Re: Opposition

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    tu es sure que tu est féministe ?

                    C'est la définition de "féministe" d'aujourd'hui, par autant d'hommes que de femmes : voir le mal partout, surtout quand il n'existe pas.

                    Moi, je suis fatigué de voir des réactions de personnes voulant interdire tout mot sur les femmes, juste parce qu'elles sont femmes (si c'est sur des hommes, ça ne dérange pas du tout bizarre...), comme quoi :).

                    Ce genre de discours me rappelle pourquoi les copines (oui, des femmes!) qui me parlent des féministes sont autant négatives à leur sujet, c'est comme la religion : ils veulent te sauver malgré ton gré, et ne surtout pas écouter les remarques faites sur les erreurs qu'elles sortent.
                    • [^] # Re: Opposition

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Moi, je suis fatigué de voir des réactions de personnes voulant interdire tout mot sur les femmes, juste parce qu'elles sont femmes (si c'est sur des hommes, ça ne dérange pas du tout bizarre...), comme quoi :).

                      C'est clair, c'est honteux les détournements de propos.
                      Un peu comme si tu partais du propos de quelqu'un qui dirait "il y un langage différent selon que l'on critique un homme ou une femme politique" pour en conclure "les féministes veulent tout interdire"...

                      Vraiment, y'en a qui voient le mal partout, c'est terrible.
                • [^] # Re: Opposition

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Je ne suis pas client de Guillon, qui tire sur tout ce qui bouge, et parfois sur ce qui ne bouge pas, pour être sûr que ça ne bouge pas.

                  Ce dernier, sévissant, entre autre sur France Inter, j'aimerais attirer ton attention sur les émissions / chroniqueurs suivants de la même station

                  - Didier Porte¹, qui remplace Guillon les jeudis matins et qui tient une chronique régulière dans le Fou du roi entre 11h et 12h30
                  - Daniel Mermet² et son émission Là bas si j'y suis à 15h
                  - Philippe Collin et sa bande les samedi et dimanche matins à 11 heures. (Ministère psychique et Mangin Palace)


                  Y'a des vrais bouts de révolte, de pensée de gauche et de féminisme dans ces émissions / chroniques.


                  ¹ [http://www.didierporte.eu] Le dernier humoriste trotskyste, c'est dire
                  ² [http://www.la-bas.org] L'intégralité des émissions ou presque.

                  cd /pub && more beer

            • [^] # Re: Opposition

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Un exemple ? Sarkozy se fait régulièrement traiter de nabot, nain, etc.

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: Opposition

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Fatiguée des remarques sur ma soit-disant incompétence informatique

          On peut être incompétent(e), sans que ce soit lié au sexe de la personne. Il est aussi facile de tout mettre sur le dos du sexisme (note : je ne te connais pas, je ne connais pas tes compétences, et je sais que ce genre de préjugé peut arriver. Mais ce n'est pas général, et il existe aussi des femmes informaticiennes incompétentes, malheureusement la "norme" veut aujourd'hui que si on le dit, on est sexiste).

          Fatiguée de voir des filles à poil sur les affiches et les couvertures de magazine

          Je vois autant de femmes à poil (ou presque) dans les magazines féminins que masculin. Tu vas devoir te battre contre tout le monde homme et femme...

          Fatiguée de voir ces mêmes magazines essayer de m'imposer une norme de comportement sexuel et social

          Rapport avec les femmes? Les hommes ont le même problème

          Fatiguée de voir que les quelques femmes politiques françaises sont attaquées sur leurs apparences au lieu d'être conviées à des débats d'idée

          Sarko n'est pas raillé sur sa taille?
          C'est une femme en fait?

          Fatiguée de voir, que plus de 30 ans après le manifeste des Salopes, on remet à nouveau en cause des droits que nous avons mis des siècles à voir respecter

          Peut-être parce que ça gonfle les femmes.

          Fatigué de voir, qu'on nous ressort toujours les mêmes arguments sur notre soit-disant frustration sexuelle pour expliquer nos combats

          Sauf qu'aujourd'hui, ce sont les femmes qui reprennent ces mots.

          ***

          Il y a un problème avec les féministes : aujourd'hui, elles gonflent autant les femmes que les hommes.
          Tu viens de montrer par ton commentaire que tu veux opposer les femmes aux hommes, tu oublies que les hommes ont aussi ce genre de problème (90% de ce que tu viens de dire s'applique aux hommes).

          Pourquoi vouloir opposer les femmes aux hommes? Et si on vivait ensemble?
          Ton discours, aujourd'hui, est autant rejeté par les hommes que par les femmes (voir encore plus par les femmes), ne serait-il pas temps d'adapter ce discours et tout simplement vivre à la place d'être fatiguée? Mes amies vivent très bien leur féminités, et ne sont pas fatiguées du tout : elles profitent de la vie. Elles ont fait le choix de vivre, plutôt que de se lamenter, sont auto-entrepreneuses, actives, avec enfant, avec un mari choisi sur sa capacité à s'occuper du bébé plutôt que sur son physique etc...

          Penses-y, en France du moins, le problème n'est peut-être pas chez les autres.
          • [^] # Re: Opposition

            Posté par . Évalué à 4.

            Mais je n'oppose pas les hommes aux femmes et je ne me lamente pas

            J'en ai juste marre que quelqu'un croisé à l'arrêt de bus, que je ne connais pas, me dise de faire un régime, que les magazines féminins me vantent les joies de la fellation et de la sodomie.
            Que l'épilation intégrale devienne la norme (je suis adulte, j'ai des poils, c'est NORMAL).

            Les groupes pro-life gagnent du terrain, les femmes restent à la maison pour élever les enfants plutôt que travailler. Ce sont certaines femmes qui jugent que les féministes sont des mal-baisées, celles qui vont te vanter les joies des couches lavables et du congé parental de 3 ans. Seulement, comme elles ont des liens avec les médias, on entend qu'elles.

            Par contre, tu devrais les réactions qu'ont suscité le dernier livre d'Elizabeth Badinter sur les différents blogs féministes. Je pense que cela peut t'intéresser


            Tes amies qui ont leur société peuvent-elle en vivre ? Arrivent-elles à payer leurs charges ?
            Leur société a-t'elle plus de 3 ans ? (j'ai été indépendante, j'ai du arrêter mon activité car avec 1500€ de rentrées mensuels pour 1000 € de charge, je ne pouvais pas en vivre). Où dépendent-elles de leur conjoint pour payer les factures ?
            Dans ce cas, sont-elles vraiment indépendantes ?

            PS: je n'ai pas d'enfant et je ne veux pas d'enfant. C'est un choix personnel. On peut s'épanouir aussi sans être mère
            • [^] # Re: Opposition

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              que les magazines féminins me vantent les joies de la fellation et de la sodomie.

              D'une, en quoi est-ce mal? Tu as un problème avec ces deux façon de faire pour que ça te choque qu'un magazine en parle? De deux, tu n'es pas obligée de lire ces bouquins. C'est ça aussi la liberté. Il y a d'autres bouquin qui prêchent l'abstinence, et la position du missionnaire uniquement, tu peux autant les lire, tu as le choix.

              les femmes restent à la maison pour élever les enfants plutôt que travailler

              Et?
              Si elles ont envie?

              Anecdote : une copine a eu un gamin il y a peu, elle a voulu prendre quelques mois de plus que le congé maternité, et on lui a fait comprendre que ce n'était "pas bien", car une femme "moderne" se doit d'accoucher et retourner bosser direct. Dictature "féministe", qui met la pression sur les femmes qui ont envie de s'occuper de leur gamin. Cette personne en a marre de ces féministes qui veulent tout réguler sur ses choix.

              Toi, tu vois ton côté, tu oublies juste que les autres ont aussi des problèmes, différents.

              Tes amies qui ont leur société peuvent-elle en vivre ? Arrivent-elles à payer leurs charges ?

              Autant que mes amis (masculin).
              Tu recherche encore et encore à opposer les femmes aux hommes, les femmes devraient ne pas réussir à monter leur entreprise juste parce qu'elles sont femmes, et tu oublis les hommes qui ont exactement le même problème.

              Tu mets tous tes problèmes sur le dos "c'est parce que je suis une femme". Trop facile. Ce n'est pas en cachant tes problèmes que tu pourras les résoudre. D'autres femmes arrivent très bien à vivre, profiter, se faire plaisir, elles ont une réaction très différentes : elles ne se prennent pas la tête avec cette masturbation intellectuelle.
              • [^] # Re: Opposition

                Posté par . Évalué à 1.

                hein? masturbation intellectuelle?

                Je te comprend pas très bien.
                Tu claque un "Si elles ont envie", puis tu prend un exemple où une femme ne peut pas faire ce dont elle a envie.
                L'étape d'après aurait été d'observer les similitudes entre la pression que subit ton amie pour coller à cette image de femme moderne dont elle n'a pas envie, et la pression que subit Jehane pour coller à cette image de femme de magazine/pub dont elle n'a pas envie nan?
                Après bon il y des différence de comportement. Tu peux ne pas te prendre la tête avec cette masturbation intellectuelle, où vivre ta vie même si parfois cette pression est fatiguante.
                • [^] # Re: Opposition

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Tu claque un "Si elles ont envie", puis tu prend un exemple où une femme ne peut pas faire ce dont elle a envie.

                  D'une manière différente : L'exemple que je donne, c'est celui d'une femme tyrannisée par les "féministes", pour résumer les "féministes" agacent celles qu'elles disent vouloir défendre.

                  L'étape d'après aurait été d'observer les similitudes entre la pression que subit ton amie pour coller à cette image de femme moderne dont elle n'a pas envie, et la pression que subit Jehane pour coller à cette image de femme de magazine/pub dont elle n'a pas envie nan?

                  Déjà fait.
                  Par contre, j'ai enlevé les "masturbations intellectuelles" de Jehanne (les filles dans les jeux vidéos, sa fatigue de se battre) qui concerne tout le monde (les hommes contre les idées de mec musclés et imberbe, le mec moche raillé par les femmes, la fatigue des noirs contre le blancs, des mecs des quartiers sensibles contre les mecs des quartiers aisés etc... Tout le monde est fatigué!) pour me concentrer sur les problèmes qui concernent uniquement la femme en tant que tel.

                  et force est de constater que tout le monde est à égalité : il faut toujours se battre contre quelqu'un. Mon exemple se bat contre les féministes comme Jehanne se bat contre les sexistes. L'exception entre les deux est que mon exemple sait contre qui se battre, tandis que Jehanne se bat contre tout, et pense que les autres n'ont pas de problèmes. J'essaye de faire comprendre que les autres aussi ont des problèmes, et que sa façon de voir ne fait qu'attiser les cendres, sans compter qu'elle se met à dos les hommes que ça gonfle et le femmes que ça gonfle aussi. Qu'il y aussi des choses qui la concerne.

                  Ne pas oublier que le problème actuel des féministes, c'est qu'elles ont décidé que l'ennemi était autant les hommes que les femmes (bref, 100% de la population), c'est quand même gênant. Sans compter qu'elles jouent leur discours généralement sur la confrontation des sexes, alors que la population demande à vivre ensemble.
                  • [^] # Re: Opposition

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tout les combats ne sont pas égaux. Les féministes on eu à se battre pour le droit à l'avortement, le droit à la contraception, le droit au divorce et des tas d'autres que mon manque de vieillesse et ma flemme de regarder wikipedia m'empêchent de connaître.

                    Mais là n'était pas spécialement la question. C'est surtout le fait de trouver que la pression sociale exercée sur les individus est de la masturbation intellectuelle. Il me semble que c'est quand même un grand cheval de bataille des féministes. Faire exploser les conventions, se libérer du carcan, faire assumer son individualité... (je dirai même se faire plaisir et profiter de la vie :) C'est un peu le fil rouge qui a conduit à la libération de la femme. Je trouve que balayer ce refus de céder aux conventions et vivre sa vie d'un "masturbation intellectuelle" est un peu enfoiré.

                    Ah et sur le fait que les "ennemis" des féministes soient les hommes ET les femmes, je ne crois pas non plus. C'est un combat contre des règles stupides d'une société composée d'hommes et de femmes. Les regards désapprobateurs ("elles me gonflent les féministes") proviennent de la société: hommes et femmes.
                    (Bien sûr le féminisme n'a pas le monopole des luttes glorieuses contre le maichant discriminateur :) mais est un participant à ce mouvement)
                    (et effectivement, dans un milieu très "féministés" il y a des pressions allant à l'encontre des envies d'une femme cf cas de ton amie. C'est dommage mais c'est normal. Rien n'est jamais parfait, ce qui est dommage d'ailleurs mais c'est normal. Rien n'est jamais parfait, ce quirrrglub
            • [^] # Re: Opposition

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Que l'épilation intégrale devienne la norme (je suis adulte, j'ai des poils, c'est NORMAL).

              Tiens donc, et tu t'insurges aussi contre le fait que le rasage soit une norme chez les hommes ? Ou alors tu t'en réjouis parce qu'un homme pas rasé, ça pique ?
              • [^] # Re: Opposition

                Posté par . Évalué à 2.

                En fait, j'aime bien les barbus :p Je trouve ça sexy

                Et d'après ce que je vois dans mon entourage, personne n'oblige un homme à être glabre ou barbu, il décide tout seul
                • [^] # Re: Opposition

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Pas forcément :)

                  J'étais rasé de près lors de mon entretien d'embauche, mais je garde ma barbe de trois jours en permanence maintenant :p

                  Y'a une « obligation » plus ou moins inconsciente, imposées par les us et coutumes à être glabre, ou du moins, rasé de près si on a le bouc ou la moustache lors d'entretiens d'embauches ou lors de rencontres avec le « client ».

                  Le même genre de pression sociale qui fait qu'un type en costard, même si il dit des conneries techniques, sera plus crédible que le tékos en jeans T-Shirt qui lui, dit pas de conneries. Y'a qu'a voir les technicos-commerciaux de chez Big Blue.

                  Tout est dans le jeu des apparences.








                  Note pour plus tard, les geekettes de LinuxFR aiment les barbus, bien :)

                  cd /pub && more beer

                  • [^] # Re: Opposition

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Oui, mais face à un même phénomène (pilosité sous les aisselles et sur le pubis), force est de constater que la société dicte une réponse différente selon le sexe des individus.

                    Et après on ose critiquer les allumés de la burqa, mais franchement on pourrait commencer par faire le ménage dans "notre" culture.

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                    • [^] # Re: Opposition

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ben quoi ? On le fait le ménage, avec un rasoir, là. :)
            • [^] # Re: Opposition

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              J'ai quand même l'impression qu'avec une working girl comme rachida qui a repris le travail 3 jours après une césarienne - on est loin des clichés que tu énonces.

              La société dans son ensemble est de moins en moins tolérante avec les "non actifs" (chômeur, femme au foyer...)

              Et puis, qui achètent les magazines féminins ? ben les femmes justement.
            • [^] # Re: Opposition

              Posté par . Évalué à 6.

              Il ne faut pas que les femmes restent à la maison pendant que les hommes bossent !
              Sinon, qui va faire les courses ?


              Ps : mimine, si tu me lis, désolé désolé desolé !


              =====> [ ]
        • [^] # Re: Opposition

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          On est tous fatigué. Moi c'est ces combats (ceux d'égalité en général) qui me fatiguent. On veut l'égalité complète partout (il y a d'autres égalités ... genre l'égalité des représentations linguistiques dans un pays où l'on y trouve 4 langues nationales).

          On est pas tous égaux (homme-femme, homme-homme, femme-femme). Rien que mon lieu de naissance me place dans la minorité francophone de Suisse (~20%). J'ai donc moins de possibilités de trouver du travail qu'un homme né à Zürich, je dois apprendre l'allemand pour accéder au ~64% du pays.

          Ensuite on est différent. On est chacun victime de maladies différentes suivant nos prédispositions. Le sexe est une prédisposition comme une autre, c'est génétique. Je risque pas trop d'avoir un cancer du sein et les femmes un cancer des testicules. J'ai un copain qui a le rhume des foins, je ne l'ai pas. J'ai un copain qui est asthmatique, je ne le suis pas.

          On trouvera toujours moyen d'opposer des groupes de gens. Vouloir l'égalité mathématique amplifie les oppositions. Je n'ai jamais vu des femmes défendre l'armée obligatoire pour les femmes et j'ai vu des femmes s'opposer au congé maternité (et je pensais à ça en glissant mon "oui" dans l'urne en me disant "quel monde étrange").

          Je gagne beaucoup moins qu'une connaissance (homme) en ayant la même formation avec un peu plus d'expérience ... Pourquoi ? Il a juste trouvé une meilleure place que moi (et j'ai pas envie de changer pour la différence de salaire (et il n'y a pas d'engagement prévu chez lui)).

          La vie est inégale et injuste, selon ton lieu de naissance, ta date de naissance, ton sexe, ta couleur de peau, ta couleur de cheveux (je suis roux, j'en sais quelque chose), les choix de tes parents (ils t'ont payé des cours de piano ou pas, ...), ...

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

          • [^] # Re: Opposition

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est exactement pour ça que la Déclaration des Droits de l'Homme¹ [http://fr.wikisource.org/wiki/D%C3%A9claration_universelle_d(...)] parle d'égalité en dignité et en droits et pas de façon absolue, ce qui serait une absurdité.

            ¹Entendu dans son acception homo, -inis : être humain

            Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

          • [^] # Re: Opposition

            Posté par . Évalué à 5.

            La vie est inégale et injuste, selon ton lieu de naissance, ta date de naissance, ton sexe, ta couleur de peau, ta couleur de cheveux (je suis roux, j'en sais quelque chose), les choix de tes parents (ils t'ont payé des cours de piano ou pas, ...), ...

            Exact, et il y a un tas de mécanismes qui ont pour but de gommer ces injustices dans la société d'aujourd'hui, je vais pas les énumérer, il y en a trop. Perso je préfère vivre dans une société comme celle là que dans une société ou on te répondrait "ben quoi il t'a frappé ? il est plus fort que toi, c'est la nature"



            On trouvera toujours moyen d'opposer des groupes de gens. Vouloir l'égalité mathématique amplifie les oppositions.

            C'est pas forcément "on" qui opposent les groupes de gens. Parfois c'est les groupes de gens eux même qui s'opposent entre eux, parfois avec de très bonnes raisons.
        • [^] # Re: Opposition

          Posté par . Évalué à 5.

          Toi, t'es dans ta mauvaise période !



          Je plaisaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaante, j'aime les femmes ! J'en ai même une chez moi !
          Faut que je pense à la sortir un peu de la cuisine d'ailleurs, c'est le bordel dans le salon !

          ps ===========> [ ]
          ps2 : Mimine si tu me lis, je m'excuse, désolé désolé désolé !
  • # Mais ne pas oublier...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    ... Qu'une personne battue sur 20 est... Un homme.

    A mettre la femme comme la pauvre martyrisée, on oublie les hommes, et c'est dommage. On oublie les "minorités" (surtout que la société actuelle empêche un homme de ne pas être "viril", autant une femme peut avoir honte d'être battue, c'est déjà dur mais l'idée est de plus en plus acceptée, autant ce sentiment est bien pire pour un homme, l'idée n'est pas du tout acceptée)

    Un peu de lecture sur les hommes soumis :
    http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-03-08/excusez-(...)
  • # Génial ! A chaque journée de [truc] c'est la même chose !

    Posté par . Évalué à 1.

    Encore un débat complètement con, sur l'idée que la femme doit être l'égale de l'homme.

    L'homme a une bite, la femme a un vagin. Je propose qu'on en coupe la moitié et qu'on la donne à la femme.

    Pareil pour les seins.

    Pour la gestation, j'hésite encore sur la solution.

    Voilà, vous savez tout le bien que je pense des combats d'arrière garde où chacun doit "trouver sa place dans la société".

    On a qu'a jeter l'inné avec l'eau du bain. C'est pour les dégénérés. Ca tombe bien, notre société l'est un brin, dégénérée.

    Un libre arbitre oui, du respect pour traiter en égal les personnes du sexe opposé, avec plaisir. Si les êtres humains ont le *choix*, la répartition se fera en intégrant les désirs de chacun.
  • # Plus de 100 commentaires

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Plus de cent commentaires en une heure pour un journal qui n'a rien à voir avec Linux c'est très fort, surtout pour une femme !
  • # Encore une petite erreur....

    Posté par . Évalué à 7.

    On parlera plutôt de la journée internationale des droits de la femme.
    Parce que la journée internationale de la lutte des femmes, bof.
  • # Bravo!

    Posté par . Évalué à 4.

    Clap clap clap!

    On est pas vendredi, mais toutes mes felicitations (meme si ce n'est probablement pas voulu) pour ce magnifique journal qui nous permet d'assister en ce jour au plus parfait etalage de beaufitude qu'il soit permis d'imaginer!

    Entre les cretins qui embrayent direct sur les hommes discrimines, ceux qui nous font le coup de la femme qui se pose en victime tout le temps et les asociaux qui s'escriment sur des details en oubliant tout le reste, on a droit a presque tout.

    Mais bon, quelque part je pense que tu devais t'y attendre vu la frequentation du site et les methodes des habitues. Apres on s'etonne que le logiciel libre compte encore moins de femmes en pourcentage que les entreprises de logiciels proprio (s'amuser a sortir ne serait qu'1/10 des conneries ici au boulot c'est s'exposer a se faire botter le cul dehors rapidement...).

    Continuez comme ca les mecs, vous etes sur la bonne voie!

    PS: Pour ceux que ca interesse, un article interessant sur comment amener plus de femmes vers les projets open-source et LL:
    SCALE 8x: Moving the needle
    http://lwn.net/Articles/375715/
    • [^] # Re: Bravo!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Faut bien rentabiliser les points que nous propose Martin Vidberg : http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/03/08/journee-des-droits(...)

      Mais bon, du coup, imprimer une tonne de papier, ça me semble pas trés écologique, ç'est assez chaud entre faire progresser les droits des femmes, ou respecter l'environnement...
    • [^] # Re: Bravo!

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bon d'une part je ne suis pas sûr que ça soit d'une grande aide pour l'amitié entre les être humains(tm) que de taper d'un côté ou de l'autre.

      Selon ton commentaire on dirait qu'il y a deux points de vue opposés, celui des hommes plutôt beauf, et celui des femmes qui ont plutôt bien raison (allié à celui des hommes modernes qui comprennent les femmes qui ont bien raison et dont tu ferais partie?) non il y a le point de vue de plein de personnes, chacun apportant à sa façon un petit bout de sa vision des choses, changeant d'avis ou pas, et peut être faisant changer d'avis d'autre personne, bref il y a du débat.

      Que tu juges un exemple mal venu ou récurrent, ok, mais c'est dommage d'insulter des gens, ça n'améliorera pas les cas de discrimination.
      • [^] # Re: Bravo!

        Posté par . Évalué à 0.

        Oui, tu fais une reponse polie et mesuree, mais ca n'est certainement pas le cas de tous les autres au dessus, qui parlent de tout sauf du sujet du journal et derivent dans le troll de bas niveau.

        Parce que meme en mettant beaucoup de bonne volonte, venir parler un 8 mars, sur un journal consacre a la journee des droits de la femme, des discriminations que subissent les hommes, c'est franchement completement a cote de la plaque.

        J'oppose pas les hommes et les femmes dans mon commentaire, je met juste de cote les petits malins qui ne trouvent rien de mieux a faire que venir troller betement (les commentaires humoristiques ou ironiques c'est de rigueur, ca va, mais le pire c'est que la majorite des autres sont sinceres). Entre les extremistes feministes et les geeks associaux (je passe sur les trolls d'extreme-droite, c'est presque oblige que ca debarque ici), y a quand meme de quoi trouver un juste milieu.

        Quand au debat, quand ca part sur l'assurance voiture, les anti-avortements et la peine de mort, excuse moi si je ne prends pas ca tres au serieux.

        Par ailleurs, si tu vas lire l'article que j'ai mis en lien, tu verras que dans l'informatique (et encore plus dans le logiciel libre), ce genre de comportement est tres tres repandu. Si quelqu'un debarquait pour dire que les noirs/asiatiques/groupe_minoritaire_souvent_discrimines c'est leur choix si ils ont pas les memes boulots/salaire/droits que les autres et que d'ailleurs ils nous font chier avec leur discrimination a la noix, nous aussi ont est discrimines et ont en fait pas un fromage, cette personne se ferait jeter comme un malpropre en moins de deux. La meme chose avec les femmes, dans le LL par exemple, c'est encore soit l'indifference complete, soit des reactions du genre "ouais, t'exageres un peu, mais t'as pas completement tort".

        Et justement ce journal est un parfait exemple de ce genre de comportement...
        • [^] # Re: Bravo!

          Posté par . Évalué à 2.


          Parce que meme en mettant beaucoup de bonne volonte, venir parler un 8 mars, sur un journal consacre a la journee des droits de la femme, des discriminations que subissent les hommes, c'est franchement completement a cote de la plaque.

          Ben, c'était pour répondre aux messages qui semblaient dire que seule les femmes pouvaient etre discriminées, ca me semble pas à coté de la plaque.
          • [^] # Re: Bravo!

            Posté par . Évalué à 2.

            c'était pour répondre aux messages

            Tu veux parler du journal je pense, parce que tous les threads au dessus commencent directement par ce genre de truc, ils ne repondent a rien du tout. Et a moins de considerer que le journal dit explicitement que seules les femmes peuvent etre discriminees, ils arrivent la comme un cheveu sur la soupe.

            Mais bien tente, hein...
            • [^] # Re: Bravo!

              Posté par . Évalué à 2.

              Je parlais des réponse à Jehane qui met tout sur le dos de "c'est par ce que je suis une femme", et qui expliquent que quand on est un homme, ca arrive aussi de pas se faire embaucher, qu'on peut aussi avoir des remarques de gens pas sympas dans la rue, qu'il y a des humoristes qui se moquent aussi d'hommes et pas uniquement de femmes, etc ...

              Et puis tu t'attendais à quoi comme réponse d'un journal qui accuse tous les hommes de mal se comporter avec les femmes ?
              "Il ne s'agit que de quelques réflexions, qui j'espère, messieurs, vous feront réfléchir à la façon dont vous vous comportez avec vos collègues féminines et vos amies/fiancées/compagnes/épouses"

              La plupars des gens que je connais se comportent normalement avec tout le monde, je vois pas l'interet d'accuser tous les hommes comme ca, à part enerver les gens et tenter de créer une guerre hommes/femmes.

              Moi en fait je suis pour l'egalité hommes femmes, le respect des femmes (et de tout le monde), contre la discrimitation, etc ... Mais je deteste les feministes qui elles sont contre tout ca, qui ne veullent pas l'egalité homme femme mais la superiorité de la femme, qui attribuent tous leurs problemes aux hommes et tiennent absolument à créer deux groupes ennemis, les hommes et femmes.
              • [^] # Re: Bravo!

                Posté par . Évalué à 0.

                Et puis tu t'attendais à quoi comme réponse d'un journal qui accuse tous les hommes de mal se comporter avec les femmes ?

                Faut quand même en avoir gros sur la patate pour lire ce journal et en conclure qu'il accuse tous les hommes de mal se comporter avec les femmes...

                C'est toujours le problème avec le féminisme : il suffit d'aborder le sujet des problèmes que les femmes vivent à cause *d'un système* pour que tous les hommes débarquent en disant "non mais moi, je me comporte normalement, je ne suis pas sexiste, j'en ai marre qu'on me mette tout sur le dos".
                • [^] # Re: Bravo!

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Faut quand même en avoir gros sur la patate pour lire ce journal et en conclure qu'il accuse tous les hommes de mal se comporter avec les femmes...

                  Mais oui, la phrase dit "messieurs", et il ne faut pas le prendre pour soit ?

                  "Il ne s'agit que de quelques réflexions, qui j'espère, messieurs, vous feront réfléchir à la façon dont vous vous comportez avec vos collègues féminines et vos amies/fiancées/compagnes/épouses"
  • # Fête des femmes, dénoncez-les

    Posté par . Évalué à 10.

    En France le port du pantalon pour les femmes est toujours interdit (loi du 26 Brumaire an IX de la République) sans autorisation de la préfecture, sauf si elles tiennent à la main une bicyclette ou les rênes d'un cheval (révision de 1892 et 1909).

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

      Posté par . Évalué à 2.

      {{citation needed}}
    • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

      Posté par . Évalué à 2.

      Je viens de faire une recherche sur cette histoire: pantalon sur wikipédia, clic sur le renvoi en bas de page, j'ouvre la source citée...

      Qui se trouve être un blog racontant l'anecdote du député qui voulait abroger cette "loi"... [http://www.chavaipa.com/2008/12/en-france-le-port-du-pantalo(...)]

      Or, un des commentaires dit qu'il ne s'agirait pas d'une loi mais d'un arrêté préfectoral.

      Il se trouve que personne dans cette affaire ne cite le vrai cite de référence, à savoir légifrance, donc je n'arrive pas à vérifier dans un sens ou dans l'autre.

      Cependant, prudence ! Ce genre de légende urbaine (si c'en est une) est très tenace.
    • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

      Posté par . Évalué à 2.

      Isn't it awfully nice to have a penis?
      Isn't it frightfully good to have a dong?
      It's swell to have a stiffy.
      It's divine to own a dick,
      From the tiniest little tadger
      To the world's biggest prick.
      So, three cheers for your Willy or John Thomas.
      Hooray for your one-eyed trouser snake,
      Your piece of pork, your wife's best friend,
      Your Percy, or your cock.
      You can wrap it up in ribbons.
      You can slip it in your sock,
      But don't take it out in public,
      Or they will stick you in the dock,
      And you won't come back.

      Sinon c'est quand qu'on vire templeet, paske c'est vraiment du caca pour suivre les threads.
      Et ca serait bien de pouvoir attacher des images aux commentaires, et aussi qu'on soient tous anonymes!
      Ha et aussi que ca gere Markdown pour les coms, plutot que du html, serieux, on est en 2 0 1 0

      Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

      Posté par . Évalué à 0.

      Cette loi n'interdit pas explicitement le port du pantalon, mais le fait pour une femme de s'habiller en homme.
      Or, aujourd'hui, je ne pense pas qu'on puisse qualifier le pantalon de vêtement exclusivement masculin.
      • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La loi pose quand même problème. Déjà, pour les transexuelles, pour le fait de se déguiser tout bêtement. Et si on considère qu'un vêtement porté par une femme n'est plus masculin, la loi est vide de sens par elle même :/
        • [^] # Re: Fête des femmes, dénoncez-les

          Posté par . Évalué à 0.

          Je suis entièrement d'accord, cette loi est désuète et injuste.

          Soit dit en passant, une approche herméneutique (dans l'esprit des créateurs de la loi) pourrait éventuellement justifier de nos jours l'interdiction à la femme du port du pantalon. :/

          Je suis simplement étudiant en droit, et donc par définition un rien psychorigide ;)
  • # Exemple de discrimination

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En même temps, des cas de discrimination, y a en même dans les boites qui ont du pognon et des gens qu'on estime correctement éduqué, et Google est le cas le plus flagrant :

    http://news.cnet.com/2100-1030_3-6037573.html

    Il y a aussi eu un recours en justice de la part d'un employé jugé trop vieux :

    http://www.webpronews.com/topnews/2007/10/04/old-guy-smacks-(...)

    Forcement, si même la boite que tout le monde suit montre ce genre d'exemple et de manque de considération, ça ne va pas aider dans l'industrie de l'informatique.
    • [^] # Re: Exemple de discrimination

      Posté par . Évalué à 2.

      Hm.

      De ce que j'avais compris de Google, c'est la boîte qui livre des repas à domicile à leurs employées en congé maternité.
  • # Respect de l'être humain

    Posté par . Évalué à 4.

    En France, le vrai problème tient d'avantage au respect de l'être humain.

    Par exemple : les pubs dégradantes qui utilisent des être humains (homme ou femme) comme des objets/marchandises ne devraient pas être autorisé.

    Après que les êtres humains soit oppressé/rabaissé/marchandisé/asservi/conditionné par une majorité d'homme ou par 50/50 homme/femme, c'est pas le plus important.

    Il y a certes encore des choses à faire en égalité homme/femme, mais actuellement il y a beaucoup plus à faire (et à ne pas perdre) sur le respect des êtres humains en général dans notre société/culture.
    • [^] # Re: Respect de l'être humain

      Posté par . Évalué à 2.

      En France, le vrai problème tient d'avantage au respect de l'être humain.

      Je ne peux être que d'accord avec la nécessité de respecter l'être humain. Maintenant, le problème c'est qu'il n'y a pas unanimité derrière ce qui est dégradant ou pas.
      Même le fait d'être présenté comme un objet n'est pas forcément dégradant en soi.

      Afin de donner de la substance au débat, est-ce que je peux te demander quelles publicités tu trouves dégradantes en particulier ?

      J'aimerais pouvoir répondre à ma propre question, mais j'ai l'impression que j'ai bien plus souvent été dérangé par le fait que le spectateur soit pris pour un con que par le fait que des personnes soient présentées de façon dégradante (ce qui est évidemment un autre problème).
      • [^] # Re: Respect de l'être humain

        Posté par . Évalué à 1.

        Juste un souvenir (et oui !) qui date de ...1974 ! Je me souviens avoir assisté, dans le cadre d'une UV faisant partie à l'époque du cursus ingénieur CNAM, à une prestation du directeur de Loréal, qui expliquait à l'assistance étudiante (nous...) qu'à présent c'était fini l'utilisation du corps de la femme pour la publicité, qu'il y avait eu trop d'abus, etc et évidemment ils s'est attiré un tonnerre d'applaudissements (pas que pour ça quand même, soyons justes).
        Le pire, si l'on peut dire, c'est que tous -garçons et filles- on l'a cru à l'époque, comme quoi l'évolution de la société se fait plutôt en zig zag et pas forcément dans le sens de l'amélioration.
        Mais ça, c'est vrai qu'à présent je crois que tout le monde l'a compris !
        • [^] # Re: Respect de l'être humain

          Posté par . Évalué à 2.

          À vrai dire, je ne pense pas que je progrès serait d'arrêter complètement d'utiliser le corps de la femme dans la publicité, de toute façon !

          Je vois bien sûr quelques abus qu'il faudrait éviter, comme par exemple présenter des mannequins anorexiques en tant que modèles.
          Ce serait une bonne chose, pour la même raison qu'on interdit la pub pour le tabac ou l'alcool, ou que les publicités pour des produits alimentaires trop riches sont forcées de passer des bandeaux d'avertissement.

          Mais jusqu'où faut-il pousser ? Faudra-t-il aller jusqu'à interdire la représentation de l'être humain pour faire plaisir à tout le monde ?
      • [^] # Re: Respect de l'être humain

        Posté par . Évalué à 2.

        D'autant que la majorité de ce type de représentation met en scène la femme en tant qu'objet de désir, pour le public visé par la représentation.

        Par contre pour d'autres représentations il est question du rôle de la femme. Là, dans majorité de cas il s'agit de rôles rétrogrades, et pour certains, dénigrants. Au mieux une femme d'affaire, mais qui supporte mal la pression, alors elle boit une tisane spéciale, ou avale un comprimé. Dans tout les cas rien de reluisant.

        Pour l'image faisant envie, c'est l'image elle même qui est souvent un problème : pzr l'image uniformisée qu'elle véhicule auprès des jeunes. Et non le fait qu'une présence féminine éveille l'envie, me semble t il. De plus, là il ne peux y avoir d'égalité, nos imaginaires fonctionnant de manière differente. Trois beaux mecs presque nus comme pub pour une voiture ne bous fera préféré cette voiture... vous plaire certaonement, mais vous influencer, non. Nous, plus basiques peut être on nous une fille en monokini et on l'achete, cette marque de cornets de glace :) Finalement on continuera d'avoir des pubs avec des nanas, et rarement avec des mecs ou alors pour s'adresser aux mecs aussi et à l'image que nous avons de nous. On est très porté sur l'image, semble t il, image physique et image de soi. Et vous sue l'imagInaire, le mental.

        J'ai l'impression que parfois ceux souhaitant retirer les images érotiques de femmes dans les médias, la femme objet tout comme le feminisme, ce ne sont que des pretextes. Et que ce sont parfois les mêmes qui retireraient bien le droit à l'avortement.
  • # record

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est quoi le record du nombre de commentaires ? Est-ce qu'on s'en approche ?
    • [^] # Re: record

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai justement demandé sur irc :

      15:22:22| pterjan> # Système de notation sur LinuxFr 891
      15:22:22| pterjan> # XAML et l'avenir de GNOME 584
      15:22:26| pterjan> Journal : Utiliser Mono sans peur 552

      15:23:30| pterjan> 391 pour entrer dans le top 20
      • [^] # Re: record

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bon, vendredi, journal sur les hordes de secrétaires et les moutons, pour voir.
      • [^] # Re: record

        Posté par . Évalué à 2.

        Pfff, plus que 130, facile.
        Puisque j'y suis:
        Parents, le résultat de vos fornications n'est pas le centre du monde, en train, quand vous arrivez a faire une reza sur le site de la sncf, merci d'éviter les idzen, surtout s’il n'est pas en age de la fermer et de ne pas casser les couilles a l'ensemble du wagon (c'est valable pour les boulets du téléphone, mais en général c'est des adultes, il y a moyen de discuter...).
        Merci aussi d'éviter les poussettes format hummer, qui occupent les 3/4 d'un trottoir.
        Vous êtes les seuls a comprendre les sons qu'émet votre lardon de 7/8 mois, non il ne parle pas, il émet de sons inarticulés que vous êtes les seuls a comprendre.
        Au passage, en dessous d'un an tous les bébés son laid, n'essayez pas de me venter ses mérites.
        Et merci d'éviter les cafés toujours avec vos chiards, ce ne sont pas des haltes-garderies. En procréant vous avez choisi de vous couper du monde des vivants, faut assumer.

        Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: record

          Posté par . Évalué à 1.

          Peter Pan,

          Le rapport de tout ceci avec les droits des femmes ?

          (et c'est vrai les grosses poussettes 4x4, c'est une plaie, ça prend toute la place sur les trottoirs et dans les bus)
          • [^] # Re: record

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est marqué dans la signature :)
          • [^] # Re: record

            Posté par . Évalué à 2.

            Monter à 390 pour immortaliser ce sujet?
            Et, le fait qu'un rad que j'aimais bien ait il y a peu transformé son arrière-salle, qui était la salle fumeur, en salle de jeux pour les mioches, ce qui m'a légèrement mis de mauvaise humeur, d'une autre coté en habitant juste a cote du quartier ayant supposément la plus forte densité d'enfants du pays, je ne pouvais que m'y attendre.
            Et les grosses poussettes 4X4 j'en vois des tonnes, et des mères qui s'emmerdent et qui préféreraient reprendre le taff plutôt que de rester en congé mat. aussi, sauf que la pression sociale semble être forte, et peser lourdement, pour les pousser à rester le plus longtemps possible à s'occuper du marmot (ce n'est pas en France) d'après ce que j'ai compris.

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: record

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est passé de "salle fumeurs" à "salles pour mioches qui braillent".

              Vivement 2042 et l'interdiction des mioches braillant dans les lieux publics.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: record

                Posté par . Évalué à 2.

                Le plus simple pour supprimer les râleurs, c'est sans doute d'arrêter les mioches.
              • [^] # Re: record

                Posté par . Évalué à 1.

                Ce qui est bien c'est que si on interdit les mioches tout court, bientôt on n'aura même plus besoin d'interdire les vieux.


                PS: et puis on résoud aussi le réchauffement climatique par la même occasion !
              • [^] # Re: record

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Comme dans certains trains en suisse ?
              • [^] # Re: record

                Posté par . Évalué à 1.

                J'ai rien contre les marmots qui braillent, dans les parcs, chez leurs geniteurs, mais pas dans ce qui etait la salle fumeur de mon "rad", alors qu'il fait -12 dehors.

                Depending on the time of day, the French go either way.

              • [^] # Re: record

                Posté par . Évalué à 1.

                En plus, si on interdit les mioches, on résout d'un seul coup le problème de la pédophilie !

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: record

                  Posté par . Évalué à 1.

                  T'as quoi contre les pédophiles ? On commence par les pédophiles, et après on s'attaque aux gérontophiles, et la je dis NON.

                  Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: record

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Au contraire : les pédophiles seront frustrés !
                  • [^] # Re: record

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pas faux, mais s'il n'y a pas d'enfant, ils n'y toucheront pas.

                    Après évidemment, faut éviter de se déguiser...

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: record

          Posté par . Évalué à 3.

          Au passage, en dessous d'un an tous les bébés son laid,

          Les bébés, c'est comme les mariages : on ne va jamais dire qu'ils sont laids.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: record

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca ne te dérange pas si j'en fais un t-shirt?

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: record

              Posté par . Évalué à 2.

              Bah non, c'est même pas de moi, c'était dans un film avec Jean Dujardin (mais je ne sais plus lequel).

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: record

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                je me souvient d'un sketch de timsit, mais jean dujardin, non. Il a pas fait tant de film que ça, ceci dit.
              • [^] # Re: record

                Posté par . Évalué à 3.

                Jean Dujardin et mariage ? Je vais miser sur une réplique du film... Mariages ! où le personnage de Jean Dujardin a justement pas mal de répliques sur le mariage.

                "Le mariage est comme une forteresse assiégée : ceux qui sont dehors veulent y rentrer, ceux qui sont dedans veulent en sortir".
                • [^] # Re: record

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Exact, merci ! Je n'avais pas trouvé le film terrible, mais ses répliques sont particulièrement savoureuses...

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: record

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        On est dans le top20 ! 419 messages !

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Fatche !

    Posté par . Évalué à 3.

    328 commentaires, et vous ne semblez être que deux femmes !

    Merci pour ton journal, j'ai appris quelques trucs :) Pour le droit de vote, c'est vraim particulier en plus : dans la mesure où dans certaines régions l'instauration du vote a été une regression. Dans certaines régions du sud de la France (il y en a d'autres certainement, mais pour celles ci j'en suis sûr) il existait une parité participative et décisonnelle sur la vie de la cité. Ainsi les gestions de récoltes, le prévisionnel des suivantes, l'organisation de celles ci, le commerce, etc etc : une femme avait la même place qu'un homme. La voix se faisait alors uniquement sur l'importance sociale de la personne au sein de la cité, nullement sur son sexe. Il était monnaie courante de voir un couple a égalité. En ça, l'instauration du vote a été une regression, dans la mesure ou seuls les hommes y participaient alors. Bon voilà pour mes humbles connaissances.

    ps :
    en tout cas, sur linuxfr, on ne pourra pas dire que les hommes ne pensent pas à vous ;)
    • [^] # Re: Fatche !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il faut contribuer à l'effort pour mettre ce journal parmi le top20 !
      Pour une fois que j'assiste à un tel évènement en temps direct :o

      Merci pour le journal et la passionnante lecture dans ses commentaires ! Aussi savoureux que pour une news sur une nouvelle version du noyau.

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Conclusion

    Posté par . Évalué à -3.

    Je voudrais faire un point, puisque nous sommes déjà le 9 mars

    Quand j'ai écrit ce journal, j'ai voulu créer un débat. C'est-à-dire un sujet où des adultes, dans des messages construits et réfléchi, discuteraient de différents points.
    Cela a malheureusement dérivé en troll

    Je me remercie ceux qui ont essayé d'avoir une véritable réflexion sur les droits des femmes dans notre société et la façon d'arriver à plus d'équilibre. L'homo sapiens sapiens geekus peut faire preuve de respect et d'ouverture d'esprit

    Les trolleurs, vous avez simplement montrer à tous à quel point vous manquiez de considération envers la moitié de l'humanité. Les valeurs de liberté, de respect de l'autre, de partage que porte le monde du logiciel libre semblent pour vous ne s'appliquer qu'aux mâles.

    À l'an prochain
    • [^] # Re: Conclusion

      Posté par . Évalué à 8.

      Les trolleurs, vous avez simplement montrer à tous à quel point vous manquiez de considération envers la moitié de l'humanité.
      Tu prends pour acquis que les femmes font partie intégrante de l'humanité. Or ce point n'a pas vraiment encore été démontré dans le journal, ni dans la discussion lui succédant.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Conclusion

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En même temps les questions épineuses n'ont pas été vraiment discutées par les intéressées, le titre est trollesque (remplacer "journée internationale des droits de la femme" (le vrai nom) par "journée internationale de lutte des femmes" (un nom qui laisse supposer autre chose)).

      Il y a des questions de fond qui ont été soulevée (facile à reconnaître, c'est les messages >5). L'argumentaire principale des féministes étant "c'est nous qui décide, lalala" à travers toutes les discussions, même quand certains amenaient des éléments intéressants qui auraient pu être vraiment débattu (je penses à toute la discussion sur la grossesse) ...

      Et surtout pour un débat, il faut intervenir dessus, c'est pas juste faire un journal trollesque. J'aurais été intéressé sur certains points de vues féministes (notamment parce qu'une initiative se prépare pour supprimer l'avortement de l'assurance de base (donc l'avortement serait à la charge de la femme)).

      Je trouve donc ton jugement malhonnête parce que pour avoir suivi les discussions, je penses (à la louche) qu'on a 80% de débat de fond et 20% de troll (inévitable sur des sujets comme ça).

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

      • [^] # IVG

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'aurais été intéressé sur certains points de vues féministes (notamment parce qu'une initiative se prépare pour supprimer l'avortement de l'assurance de base (donc l'avortement serait à la charge de la femme)).

        Hein? J'ai dû louper cette partie de la discussion.
        Tu as des liens sur le sujet? Parce que la, j'ai lu hier que le forfait IVG pour les médecin passait de 400€ à 600€ (en France) pour justement inciter financièrement les médecins à en faire, car il y a manque de médecins sur le sujet (pas qu'ils soient contre, mais parce que ce n'était pas "entable" pour eux et qu'ils préféraient faire autre chose) et que la liste d'attente est longue (2 semaines, une éternité pour une fille enceinte, surtout quand on s'approche de la limite légale).

        Bon, après je lis à propos de la France, pas de la Suisse, le débat est peut-être seulement en Suisse. Mais si ça sort de la sécu, c'est sacrément dégueulasse, ça sélectionne au niveau du portefeuille, très gênant éthiquement pour moi, et surtout pour les filles de 18 ans qui ne souhaitent pas le dire à leurs parents cathos (par exemple).
        Bon, désolé, avis d'homme alors que tu cherchais un avis de femme, mais sur LinuxFr, ça va être dur de trouver des femmes.
        • [^] # Re: IVG

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est en Suisse que ça se passe (je suis en Suisse, donc ...) et niveau liens j'ai rien, c'est dans les journaux papiers que je lis.

          Maintenant c'est un sujet qui commence à être discuté car certaines personnes trouvent pas normal et ça risque de faire une initiative populaire.

          En effet certains ont remarqué certaines prestations de l'assurance maladie de base comme le changement de sexe ou l'avortement et trouvent qu'il faut enlever ça.

          Après le débat c'est de savoir quels cas seront toujours dans l'assurance maladie. Il semble qu'on devrait continuer à accepter les victimes d'un viol et ce genre de choses. Mais l'idée serait de dire "un couple qui fait un enfant, doit prendre à sa charge les frais de l'avortement".

          J'en ai parlé là notamment http://linuxfr.org/comments/1110695.html#1110695

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: IVG

          Posté par . Évalué à 4.

          la liste d'attente est longue (2 semaines, une éternité pour une fille enceinte, surtout quand on s'approche de la limite légale).
          Ça me rappelle une blague de Coluche : "En Russie, l'avortement est devenu légal. Malheureusement, il y a tellement de demandes qu'il y a 11 mois d'attentes !"
      • [^] # Re: Conclusion

        Posté par . Évalué à 4.

        Le terme "journée internationale de lutte des femmes" est utilisé en France, par certains groupes. Pas par le gouvernement certes.
        (un petit coup de google sur le terme et tu verras)

        Il y a eu des ébauches de débat de fond, sur l'image de la femme dans les médias, sur la discrimination dans les entreprises (personne ou presque n'a réagi sur ce post), sur le droit de pouvoir recourir à l'avortement.

        Pour moi, le débat sur l'avortement a été parasité par des opposants au droit des femmes à disposer de leur corps, utilisant les arguments habituels du droit des pères. Je ne dis pas que le père d'un potentiel enfant n'a aucun droit. Dans un couple, ce genre de décision doit se prendre à deux. Mais on a vu ici un étalage de positions bornées qui n'a rien fait avancer. Les trolleurs s'attachant bien sur aux détails au lieu de répondre aux questions de fond.

        J'ai fait l'effort de répondre à certaines réactions, en essayant de rester calme et posée. Lorsqu'on m'a accusée d'être frustrée sexuellement, de me masturber intellectuellement et autres, j'ai arrêté de répondre, pour éviter tout débordement.

        Quasiment aucune femme n'a participé parce que nous sommes très peu ici. Parce que certaines réactions ont été assez agressive et que le nombre démesuré de commentaire a rendu la lecture désagréable. Il est aujourd'hui presque impossible pour une femme de se dire féministe sans être immédiatement considérée comme une passionaria ennemie des hommes. Les chiennes de garde sont extrêmes dans leur position et leur combat est utile pour faire réfléchir. Mais nous n'avons pas toutes les mêmes façons de faire. Personnellement, plutôt que faire des manifestations (au sens revendicatif), je préférerai trouver le moyen de faire venir des femmes dans le milieu du logiciel libre, de les pousser à coder, à packager, à traduire.

        Concernant ce projet sur l'arrêt de la prise en charge de l'avortement par les pouvoirs publics, je n'étais pas au courant. S'il s'avère vrai, je pense que tu verras des réactions sur la plupart des sites féministes. Je te donne quelques liens
        http://blog.plafonddeverre.fr/
        http://www.durosedanslegris.fr/
        http://femininlemporte.canalblog.com/
        http://placeauxfemmes.midiblogs.com/
        A titre personnel, j'espère que cela ne sera pas mis en place. Le choix d'avorter est déjà extrêmement difficile, créer une contrainte financière n'arrangerait rien.
        • [^] # Re: Conclusion

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le terme "journée internationale de lutte des femmes" est utilisé en France, par certains groupes.

          Oui à ce moment là avec un groupe d'amis on a des journées aussi à nous pas du tout validée par personnes.
          On parle d'un journée _internationale_ . Perso je suis pas en France, donc pour moi d'avoir le nom d'une journée comme prévue par l'ONU me semble plus logique.

          Pour moi, le débat sur l'avortement a été parasité par des opposants au droit des femmes à disposer de leur corps, utilisant les arguments habituels du droit des pères.

          Le problème c'est que tu dis "parasité" parce que certains ont un avis légèrement différent du tiens. Un bonne partie du débat était sur le droit du père de ne pas payer si l'enfant n'est pas voulu et que la femme décide de le garder.
          C'est aussi à ce moment que j'ai parlé de l'initiative de sortir l'avortement de l'assurance de base (un débat qui démarre ici). À part être moinssé (ce que je comprends pas), rien.

          J'ai fait l'effort de répondre à certaines réactions, [...]
          J'ai compté deux cas, dont un dans le troll du record de poste pour ce journal.

          que le nombre démesuré de commentaire
          Oui, c'est la même chose pour tout le monde ça. Personne n'y peut rien, ça n'a pas été fait pour brimer les droits de la femme.

          A titre personnel, j'espère que cela ne sera pas mis en place. Le choix d'avorter est déjà extrêmement difficile, créer une contrainte financière n'arrangerait rien.
          Et là est toute la question. Zenitram disait que le père doit de toute façon payer dans le cas d'enfant à terme (qu'il le reconnaisse ou pas), que seule la femme à le droit de choisir et en plus les hommes externes à cet enfant doivent payer.
          Ensuite un couple de 25-30 ans qui fait un enfant par mauvaise gestion, en quoi la collectivité doit payer ?
          Si l'homme se barre à cause de ça (attribuant la mauvaise gestion à la femme (cas possible)), désire garder l'enfant mais pas la femme, en quoi la collectivité doit intervenir (c'est une erreur entre deux adultes) ?

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

          • [^] # Re: Conclusion

            Posté par . Évalué à 2.

            Est-ce que c'est l'homme qui va subir 9 mois de grossesse, de visites chez le médecin, d'infantilisation par le personnel médical ? Est-ce que c'est lui qui va souffrir pendant l'accouchement ? Est-ce que c'est lui qui va devoir s'arrêter de travailler plusieurs mois ?

            Ce genre de débat est extrêmement complexe. Mais je pense que, tant que la science n'aura pas assez progressé pour permettre aux hommes de porter des enfants ou des gestations "en éprouvette", tant que ce sera au corps de la femme de subir, c'est à elle de décider.
            Mon corps, mon choix
            • [^] # Re: Conclusion

              Posté par . Évalué à 5.

              tant que ce sera au corps de la femme de subir, c'est à elle de décider.
              Mon corps, mon choix


              C'est un point de vue qui se tient tout à fait. Mais il a un corolaire inévitable : ton choix, ta responsabilité. Le père doit avoir le droit de n'être pas engagé par le choix de la mère, et de refuser la paternité, y compris au niveau de la reconnaissance légale.
            • [^] # Re: Conclusion

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ton choix, oui. Mais la gratuité n'est pas une obligation.

              Je veux bien que la collectivité paie en cas de viol, de mineure ayant commis une erreur ou de risque avéré de maladie (de la femme ou de l'enfant).
              Mais là ou je coince un peu c'est lorsqu'un couple gère mal sa contraception, peu importe qui dans le couple, et se retrouve à devoir choisir. La collectivité n'est pas là pour gommer les erreurs des gens, elle est là pour aider les gens dans la difficulté.

              Les gens qui ne veulent pas d'enfants, c'est à eux de faire en sorte que cela n'arrive pas. Et si un médicament et/ou une capote sont défaillants, libre au couple d'aller se plaindre au fabricant.

              "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

              • [^] # Re: Conclusion

                Posté par . Évalué à 6.

                Un enfant ça coûte aussi à la collectivité ...

                La collectivité n'est pas là pour gommer les erreurs des gens, elle est là pour aider les gens dans la difficulté.

                Parfois les gens sont en difficulté à cause de leurs erreurs, ou d'accidents. Sans compter qu'un accident de contraception, ça peut arriver ... Comment tu fais la différence entre une erreur, un accident, une contraception mal gérée ?
                • [^] # Re: Conclusion

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oui mais l'avortement, c'est le genre de service public dont on aime abuser, c'est bien connu.
                • [^] # Re: Conclusion

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  En délimitant les cas d'applications, un exemple (théorique, je sais pas ce que va donner le débat et même s'il y'aura un changement effectif) :
                  - En cas de viol
                  - Pour les mineures
                  - En cas de risques avérés pour la santé de la femme/enfant
                  - En cas d'impossibilité financière d'élever l'enfant qui naîtra (gagnant moins que le salaire minimum)

                  Un enfant n'est pas une maladie. Si on ne veut vraiment pas d'enfants, il y a un moyen radical qui ne coûte rien et en plus protège de maladies mortelles. Bon ça rend la vie certainement moins intéressante ... Au bout d'un moment il faut savoir ce qu'on veut exactement.
                  Ensuite il y a le côté éthique de faire payer des gens qui considèrent l'avortement comme un crime. Doit-on leur imposer ça ?

                  Un enfant ça coûte aussi à la collectivité ...
                  Perso je préfère voire la collectivité mettre 1 millions pour un enfant que 10.- pour un adulte. C'est un peu l'avenir et ma position est assez claire : on supprime l'armée (complètement, pas armée professionnelle ou autres solutions bidons), on déplace le budget sur l'aide aux familles et à l'enfant ... Et je n'ai pas d'enfants.

                  "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                  • [^] # Re: Conclusion

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Un enfant n'est pas une maladie.

                    Bah non, et c'est exactement pour ça qu'il est important (pour lui entre autre) qu'il soit désiré ...
                    • [^] # Re: Conclusion

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      Alors pourquoi faire l'acte de procréation si tu ne veux pas d'enfants ? Si je ne veux pas faire du vélo, je ne fais pas du vélo.
                      Ah oui, le sexe c'est aussi du plaisir ... aaaah ... bon mais c'est prévu pour faire des enfants en réalité et quand on le fait, on accepte le risque qui est "avoir un enfant".

                      L'activité de faire un enfant conduit à avoir un enfant, c'est fou !

                      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                      • [^] # Re: Conclusion

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Postulat erroné.
                        L'activité de faire un enfant conduit à avoir un enfant

                        Le sexe n'est pas l'activité d'avoir un enfant.

                        Il y a trop de contres exemples pour que ce soit une règle générale ...
                        • [^] # Re: Conclusion

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Donc la fonction première du sexe n'est pas d'avoir un enfant, alors là, j'ai de la peine. C'est pas parce que ça ne réussit pas toujours que ce n'est pas sa _fonction première_.

                          C'est certains qu'avec des arguments comme ça on est pas prêt de trouver une solution. Tu vas me dire que la fonction des yeux c'est d'entendre parce que grâce au LSD ça le fait ?

                          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                          • [^] # Re: Conclusion

                            Posté par . Évalué à 4.

                            On est pas prêt de trouver une solution qui te plaît.

                            Après d'un point de vue évolutionniste effectivement le plaisir associé aux sexe a probablement été un des principaux moteurs pour pousser les êtres sexués à se reproduire.

                            Depuis, l'homme a réfléchi a tout ça et s'est rendu compte qu'il pouvait y avoir désir sexuel sans avoir désir de procréation ... et éventuellement désir d'élever un enfant sans désir sexuel.

                            Et ça ne l'empêche pas d'avoir des enfants. Ça ne l'empêche pas d'avancer, et ça n'a pas rendu le monde comme un immense terrain de partouse géante qui allait causer la disparition de l'espèce.

                            Et ça n'a pas rendu les couples moins heureux.
                          • [^] # Re: Conclusion

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Biologiquement c'est sa fonction première, et si on limite l'Homme à l'animal qu'il est oui. Maintenant, et compte tenu de notre évolution, on a un peu dépassé le stade "animal" et on a maintenant une attitude vis à vis de notre biologie qui dépasse l'instinct naturel.

                            Par exemple, il y a fort à parier que sur l'ensemble des relations sexuelles ayant lieu dans le monde dans une journée, la proportion destinée spécifiquement à la procréation est limitée.

                            Faut pas se mentir l'Homme baise parce que c'est bon :)
                            • [^] # Re: Conclusion

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Oui mais quand on réfléchi sur ce genre de situation, il faut enlever le côté émotionnel et réfléchir de manière rationnelle.
                              Ok c'est bien de baiser, mais si tu veux le faire sans avoir d'enfant, tu auras besoin d'un protection supplémentaire sous forme d'assurance complémentaire en cas d'avortement.

                              Si on analyse ça de manière froidement économique :
                              - Les couples avec enfants assurent la survie à long terme de nos assurances sociales.
                              - Les couples avec enfants fournissent de la main d'oeuvre.
                              On va donc, économiquement parlant, vouloir privilégié ça. Actuellement l'assurance maladie handicape les couples avec enfants.

                              Les couples qui ne veulent pas d'enfants n'apportent rien sur le long terme. Une fois mort et enterré, il en restera plus rien. Ceux-ci sont privilégié par l'assurance maladie actuelle.

                              En supprimant l'avortement, hors raisons d'urgences, de l'assurance de base, on enlève un privilège aux couples sans enfants et on diminue les coups de l'assurance pour les couples avec enfants.

                              Et comme l'économie va se reporter sur _tout_ le monde, diminution des coûts=diminution des primes pour tout le monde, l'économie faites par les couples sans enfants leur permet de prendre une complémentaire pour les cas d'avortement.

                              "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                              • [^] # Re: Conclusion

                                Posté par . Évalué à 2.

                                C'est plus compliqué que ça. Un seul exemple : la politique de restriction des naissances en Chine.
                                • [^] # Re: Conclusion

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Très bon exemple. Ça démontre bien qu'en Chine ils ont des préoccupations différentes qu'en Suisse. Mais sinon je vois pas le rapport.

                                  "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                  • [^] # Re: Conclusion

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Le rapport ? Perso je ne crois pas une seconde à la viabilité financière de l'opération, et je ne vois pas ça du tout non plus comme une mesure intelligente et réfléchie.

                                    Ce qui me fait dire que les motivations ne sont pas de sauver l'assurance maladie Suisse mais sont d'un ordre tout autre.

                                    Sans compter l'effet de bord totalement injuste socialement qui sera que les plus riches pourront plus facilement faire le choix de l'avortement ou non en en pouvant supporter les conséquences financières immédiates (à long terme aussi d'ailleurs, mais c'est une autre histoire)
                                    • [^] # Re: Conclusion

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      Correction : une mesure intelligente et réfléchie de gestion de la démographie.
                                    • [^] # Re: Conclusion

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Donc tu prétends qu'on envisage de réduire les coûts d'une assurance qui grève le budget des revenus faibles et moyens juste pour augmenter la démographie ?
                                      Je penses que se sont plutôt les mesures d'incitation qui ont déjà été prises à ce sujet (les crèches, congé maternité et paternité, subventions pour les familles nombreuses, ...)

                                      Non, je crois que tu trompes lourdement en prétendant que l'avortement est un élément sociale plus fort que les faibles et moyens revenus des familles et en comparant les solutions démographiques en Suisse aux solutions en Chine.

                                      Toutes les solutions sont envisageables et en prenant les moins violentes on peut diminuer ces coûts. Il y a bien entendu des anti-avortements qui soutiennent cette cause, mais ce n'est pas une raison pour envisager cette piste (surtout qu'elle se présente, donc autant en profiter pour en parler).

                                      Si tu veux une solution viable sur le long terme pour réduire les coûts, tu fais comme propose le lobby des assureurs : suppression des obligations d'assurer et de s'assurer. Il restera les riches pour ça.

                                      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                      • [^] # Re: Conclusion

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Je critique pas forcément la réduction des couts, plutôt que l'avortement et le changement de sexe fassent partie de la charette. Ils ont tous les deux d'excellente raisons de faire partie d'une "assurance sociale" (quelle que soit sa forme) de base, ou plus simplement d'être pris en charge par la société.
                                      • [^] # Re: Conclusion

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Toutes les solutions sont envisageables et en prenant les moins violentes on peut diminuer ces coûts.

                                        D'une part, je ne considère pas l'avortement comme violent (l'avortement illégal à l'ancienne à l'aiguille à tricoter, oui, mais heureusement il a disparu en même temps qu'on le permettait gratuitement pour toutes les femmes), et d'autre part, je doute que le coût de crèches, congés, subventions, etc... pour un enfant sur plusieurs années puisse être moins cher que le coût d'un simple avortement. Ça ne va que faire baisser les coûts sur l'assurance santé pour les reporter (voir les augmenter) ailleurs.
                                        • [^] # Re: Conclusion

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          (Je réponds aux deux ici)

                                          Ils ont tous les deux d'excellente raisons de faire partie d'une "assurance sociale" (quelle que soit sa forme) de base, ou plus simplement d'être pris en charge par la société.

                                          Comme il y a de bonnes raisons de ne pas en faire partie. Il y a des prestations qui sont enlevées, d'autres ajoutées ... c'est un cycle.
                                          S'il y a plus de bonnes raisons des les enlever, il faut les enlever, s'il y en a moins, il faut les laisser là où elles (les prestations) sont.

                                          pour un enfant sur plusieurs années puisse être moins cher que le coût d'un simple avortement.

                                          Je crois que la naissance d'un enfant est beaucoup plus chère que son avortement. La question est aussi "d'où vient l'argent ?"
                                          L'assurance maladie est une des seules assurances à ne pas être proportionnelle au salaire, il vaut donc mieux de déplacer ces coûts vers des assurances proportionnelles.
                                          Bien entendu il faut aussi réformer cette assurance, mais la réforme (profonde) proposée l'année passé a été refusée. Il faut donc continuer à travailler là-dessus aussi.

                                          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                              • [^] # Re: Conclusion

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Avec une telle logique, on peut aussi dire que les handicapés sont économiquement moins rentables que les gens valides, moins utiles à l'assurance sociale, et en plus ils coûtent cher, donc pourquoi les gens valides devraient payer pour eux ?

                                Tu sais qu'on peut vouloir des enfants, ou avoir des enfants, mais quand même avoir a un moment de sa vie besoin d'un avortement ?
                                • [^] # Re: Conclusion

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                  Bon l'assurance invalidité c'est un autre sujet. On parle de l'assurance maladie là. Celle qui couvre les besoins dans le cadre des maladies. Pas des accidents, pas d'une invalidité, pas de la vieillesse ou de la perte de gain.

                                  Oui on peut avoir besoin d'un avortement. Et ça c'est les cas qui doivent être identifiés et garder dans l'assurance maladie, c'est tout le travail à faire. Mais s'il n'y a pas de besoin, juste de la volonté, il n'y a pas de raisons.

                                  On peut avoir une conscience sociale et économique, c'est compatible. Je ne parle pas de démantelé les assurances sociales, je parle de réduire une assurance sociale particulière en excluant certains cas.

                                  La congé marternité est pris sur l'assurance perte de gain par exemple. C'est cette même assurance qui couvre le salaire durant l'armée (et dans d'autres occasions). L'assurance accident c'est celle qui va intervenir quand tu as un accident et si tu restes handicapé, l'assurance invalidité va entrer en jeu.

                                  Il faut bien se rendre compte qu'au rythme où ça va, les dégâts fait par les coûts de l'assurance maladie seront tellement grand qu'on pourra des choses vraiment atroces, ils font donc agir à différents niveaux.
                                  Je ne soutiendrais pas une initiative voulant faire payer plus les :
                                  - drogués
                                  - vieux
                                  - gros
                                  - alcooliques
                                  - fumeurs
                                  - ...
                                  Pourtant c'est des trucs qui sortent gentiment, faire payer plus les fumeurs et les gros c'est un thème récurant des propositions qui sont faites.
                                  Je ne peux pas accepter qu'on demande de l'argent cash à chaque consultation, c'est une solution proposée.
                                  Je ne peux pas accepter qu'on supprime l'obligation d'assurer et/ou de s'assurer, ça a été proposé.

                                  Par contre sortir certaines prestations qui impliquent un changement de mode de vie mais pas d'impact réel sur la santé, je conçois tout a fait.

                                  Quel est l'impact sur un couple ne voulant pas d'enfant qui se retrouve avec un enfant :
                                  - Coût ? Il y a des mécanismes pour aider les familles en difficultés
                                  - Carrière ? Il y a des mécanismes qui sont en places aussi (crèches et tout ça) et d'autres à venir
                                  - Maladie ? Je crois pas que ça influence vraiment
                                  - Tout "l'après accouchement" ? Le congé maternité et paternité est là pour ça aussi

                                  Actuellement ce qui manque c'est les chiffres, mais ils vont sortir un jour ou l'autre. Après si on gagne 1 millions avec ce changement, ça ne vaut pas le coût d'économiser ce montant comparé à l'impact réel sur la vie des gens. 100 millions je rentre en matière.

                                  "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                      • [^] # Re: Conclusion

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Quand on fait du vélo, on risque de se blesser, donc pour ne pas se blesser, il ne faut pas faire de vélo. Super ta logique...

                        Oui, le sexe c'est du plaisir, c'est de l'amour aussi. Pourquoi est-ce qu'on s'en priverait ? En plus ça contribue au bonheur. C'est presque un besoin "naturel" chez l'humain.
                  • [^] # Re: Conclusion

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Un enfant n'est pas une maladie. Si on ne veut vraiment pas d'enfants, il y a un moyen radical qui ne coûte rien et en plus protège de maladies mortelles. Bon ça rend la vie certainement moins intéressante ... Au bout d'un moment il faut savoir ce qu'on veut exactement.
                    Le préservatif ? Ah non ça peut rater... Tu voulais sans doute parler de l'abstinence non ? D'une part, ça ne protège pas forcément des MST (on peut être fidèle en couple et quand même chopper le sida), d'autre part, oui, ça rend la vie nettement, nettement moins intéressante.

                    Ensuite il y a le côté éthique de faire payer des gens qui considèrent l'avortement comme un crime. Doit-on leur imposer ça ?
                    Il y a aussi des gens qui considèrent que ce n'est pas à eux de payer pour les hôpitaux ou pour les écoles. Moi, je trouve immoral de payer pour expulser des gens aussi. On a qu'a supprimer l'impôt dans ce cas...

                    Il faut savoir aussi qu'interdire l'avortement, ça veut dire le retour des bonnes vieilles méthodes, celles qui tuent des femmes. Ça veut aussi dire plus encore de maternités précoces :
                    http://blog.emceebeulogue.fr/post/2008/01/23/USA%3A-maternit(...)
                    • [^] # Re: Conclusion

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      On parle pas de supprimer l'avortement, on parle de diminuer les prestations d'une assurance sociale.

                      Le problème étant le suivant : les coûts de l'assurance explosent et on arrive a une situation où les personnes sont en difficultés à cause d'une assurance sociale. Donc il faut réduire les coûts.

                      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                      • [^] # Re: Conclusion

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Donc il faut réduire les coûts.
                        Ou en augmenter le financement.
                        • [^] # Re: Conclusion

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Le coût de cette assurance augmente chaque année (depuis bien 10-15 ans) fortement (de l'ordre de 5 à 10% par an) et les plus touché par ces coûts sont les familles à faible revenu.

                          On peut demander à ceux qui ne désirent ne pas avoir d'enfant par commodité de prendre une assurance complémentaire. On peut aussi sortir certains frais comme le changement de sexe (qui actuellement est couvert par cette assurance).

                          C'est une assurance sociale, on doit couvrir les cas de détresses avec, pas les besoins de commodité, surtout dans la situation actuelle : ce n'est pas les célibataires sans enfant qui souffrent de cette assurance, mais les familles avec enfants et revenu faible à moyen qui reçoivent déjà une subvention de l'état pour ça.

                          Pour moi, cette assurance représente ~3% de mon salaire net mensuel. C'est le tarif avec franchise élevée (un mois de salaire).

                          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                      • [^] # Re: Conclusion

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Personnellement, je me préoccuperais déjà de dérembourser la prise en charges des cures thermales pour certaines personnes qui en abusent avant l'avortement, si ca te dérange pas.
                        • [^] # Re: Conclusion

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Oui et pleins d'autres choses. C'est pour ça qu'une équipe veut enlever certaines prestations jugées superflues, l'avortement étant compris dedans. Malheureusement je n'ai plus en tête la liste de tous les sujets, mais je me souviens de l'avortement parce que c'est le plus chaud de la liste, les autres sont presque "logiques".

                          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                          • [^] # Re: Conclusion

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Comme par hasard j'ai cru comprendre qu'il y avait aussi le changement de sexe

                            Comme si quand on en arrive a envisager de changer de sexe on le faisait par commodité, et pas à cause de gros problèmes psychologiques ...
                            • [^] # Re: Conclusion

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Je disais "[...] prestations jugées superflues". Ces gens jugent le changement de sexe comme superflu dans une assurance de base (qui obligatoire quand même). Ça aussi ça va être un point chaud.

                              "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                              • [^] # Re: Conclusion

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Bien sûr que ça va être un point chaud, rien que ces deux trucs là ça colore très fortement la proposition politiquement et religieusement ...

                                Ma vision, très française probablement, de la sécurité sociale, c'est pas une "assurance" ... je ne vois vraiment pas ce qui pourrait justifier que la société ne prenne pas un charge un changement de sexe si c'est nécessaire pour que l'individu se sente un minimum bien dans sa peau.

                                Et ça me choque que des gens ne veuillent pas supporter ce cout. Je ne crois pas une seconde que ce soit vraiment une histoire d'argent, fondamentalement.
                                • [^] # Re: Conclusion

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Si ça l'est justement. Le système d'assurance sociale pour l'assurance maladie n'est pas étatique comme en France (ça été refusé par votation). Donc :
                                  - Pas un pourcentage du salaire, mais un montant défini (peu importe le salaire).
                                  - Géré comme une assurance privée, mais c'est l'état qui fixe les règles
                                  - Pas prélevé sur la salaire, mais facture mensuelle

                                  D'autres assurances sont plus comme en France, l'assurance invalidité, l'assurance vieillesse survivant, l'assurance accident, l'assurance perte de gain, ... Mais la maladie non. Et elle commence vraiment a être trop chère. Alors d'un côté il y a le lobby des assurances qui poussent pour avoir la suppression de l'obligation de prendre un assuré (les assurances sont obligées d'accepter un assuré pour l'assurance de base), la proposition de mettre un montant minimum payable sur-le-champs pour chaque consultation et ça ...

                                  "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                  • [^] # Re: Conclusion

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    ... et t'as le lobby religieux (pour pas dire intégriste religieux) qui en profite pour ne pas assurer les soins pas "religion compliant" même si potentiellement socialement/médicalement justifiés, j'avais globalement bien compris le tableau.
                                    • [^] # Re: Conclusion

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Je crois que tu n'as pas exactement compris ce projet. Ce n'est pas un truc parlementaire, c'est un groupe de citoyen qui est en train de s'organiser et souhaite lancer une initiative populaire.
                                      Et ils ratissent large, le but étant d'avoir une assurance de base qui couvre se qui peut nuire à la santé de l'être humain.
                                      Un enfant ça nuit pas à la santé, être un homme ou une femme ne nuit pas à la santé.

                                      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                                      • [^] # Re: Conclusion

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Bien sûr, ça ne nuit pas à la santé mentale en l'occurence.

                                        Que ce soit un truc de parlementaire ou pas je m'en balance, je serai totalement contre ce projet (cette simple raison me suffirait pour être contre.)
                  • [^] # Re: Conclusion

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Un enfant n'est pas une maladie

                    C'est peut etre pas UNE maladie mais en tous cas c'est un nid a microbe ces bestioles la :)
              • [^] # Re: Conclusion

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                >La collectivité n'est pas là pour gommer les erreurs des gens, elle est là pour aider les gens dans la difficulté.

                Tout à fait d'accord avec toi.

                D'ailleurs je propose que les médecins fasse pour chaque malade ou accidenté une étude des faits pour savoir si tu es on non le responsable de ta situation.
                Si oui, c'est à toi de payer, pas à la collectivité.

                Tu deviens tétraplégique après être tombé du toit en voulant bouger ton antenne télé pour capter mieux le match de foot ? Tant pis pour toi, c'est à toi, et surtout pas à la société, de payer pour le reste de ta vie !
                • [^] # Re: Conclusion

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Tu deviens tétraplégique après être tombé du toit en voulant bouger ton antenne télé pour capter mieux le match de foot ? Tant pis pour toi, c'est à toi, et surtout pas à la société, de payer pour le reste de ta vie !

                  C'est l'assurance accident qui prend ça, ça tombe bien on parlait d'assurance maladie. Et l'assurance accident est différente de l'assurance maladie et le financement est différent.

                  "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Conclusion

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les chiennes de garde sont extrêmes dans leur position et leur combat est utile pour faire réfléchir.

          C'est un point de vue.
          Que je ne partage pas.

          J'ai plutôt l'impression que leur combat est utile au sexistes, car il permet de stéréotyper les féministes, au point de rendre inaudible les personnes plus "neutres", et du coup éloigne beaucoup de femmes de la recherche de droits égaux, ces femmes ne voulant surtout pas avoir à faire aux chiennes de garde de près ou de loin.
          • [^] # Re: Conclusion

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est un point de vue que tu ne partages pas, toi qui est le premier à réagir dés que quelqu'un n'est pas dans les clou en parlant de "libre" ?
        • [^] # Re: Conclusion

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          le débat sur l'avortement a été parasité par des opposants au droit des femmes à disposer de leur corps,

          Je n'ai lu aucun commentaire venant d'opposants au droit des femmes à disposer de leur corps (j'enlève les gros trolls cathos)

          utilisant les arguments habituels du droit des pères.

          Oui, donc bon, en gros on est parasite si on n'est pas d'accord avec toi.
          Tu oublie juste qu'un enfant, ça se fait à deux, et que le père doit avoir un mot à dire si on veut réellement l'égalité, et non une lutte pour passer de la supériorité de l'homme à celle de la femme. Tu veux uniquement des droits, sans faire attention au père, tu ne veux pas en attendre parler, bien qu'il existe. C'est quand même problématique non?

          Et quitte à répéter, c'est aussi du parasitage de sortir le coup du "vous êtes contre le droit des femmes à disposer de leur corps" dès qu'on veut parle du droit de l'autre moitié qui a conçu l'enfant. Impossible débat quand on parle de chose qui n'a rien à voir (dans les débats fournis ici, il n'était jamais fait mention d'enlever ce droit à la femme, qu'est qu'il vient faire???)

          Encore une fois, le droit des femmes à disposer de leur corps ne leur donne pas forcement le droit à la mère d'imposer au père de payer, ce sont deux débats bien dissociés, mais impossible de débattre avec toi du deuxième, puisque soit le père n'a aucun droit (comme si il était juste bon à payer si on a envie, sans lui demander son avis, c'est qu'un homme), soit tu essaye de le lier au premier débat.

          Alors, c'est quand les arguments sur pourquoi tu veux obliger l'homme à payer sur simple choix de la femme, sans sortir des arguments HS?
          • [^] # Re: Conclusion

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour moi, le débat sur l'avortement a été parasité par des opposants au droit des femmes à disposer de leur corps, utilisant les arguments habituels du droit des pères. Je ne dis pas que le père d'un potentiel enfant n'a aucun droit. Dans un couple, ce genre de décision doit se prendre à deux.

            Si tu me citais entièrement, sans enlever les parties qui te gênent, peut-être est-ce que ma position ne sera pas déformé.

            Si une femme fait un enfant seul, pour moi, elle assume. Si le père n'en veut pas, il ne le reconnaît pas, ne maintient pas de contact. Ce sera à la mère d'expliquer à l'enfant la situation quand il aura l'âge de comprendre. On fait un choix, on l'assume
            • [^] # Re: Conclusion

              Posté par . Évalué à 2.

              Le problème est que le père peut se retrouver mêlé contre son gré à cette histoire, même s'il ne le reconnaît pas. Comme expliqué plus haut il suffit à la femme de demander une reconnaissance de paternité et l'homme se retrouve engagé dans une responsabilité qu'il n'a pas voulu.

              La femme à l'opposé peut, avec l'avortement, se dégager complètement de cette responsabilité.

              Pour moi l'idée n'est pas de forcer la femme à avoir un enfant si elle ne le souhaite pas mais plutôt de permettre au père qui ne l'a pas voulu d'être dégager, définitivement, de ses responsabilités légales.
              • [^] # Re: Conclusion

                Posté par . Évalué à 2.

                Je ne suis pas experte en droit, mais je pense, que, dans une audience pour une pension alimentaire, les 2 parties peuvent faire valoir leurs arguments.
                Si le père peut expliquer qu'il avait clairement dit à la mère ne pas vouloir d'enfants, le juge, je pense, en tiendra compte.

                Ensuite, on m'a souvent reproché de voir le monde de manière idéaliste. Peut-être est-ce le cas ici ?
                • [^] # Re: Conclusion

                  Posté par . Évalué à 2.

                  J'ai peut être une vision plus pessimiste (trop?) du monde réelle mais je ne mettrai pas ma main à couper que l'homme s'en sorte en argumentant devant le juge.

                  Maintenant comme je ne suis pas juriste je ne peux que voir ça comme un risque potentiel qui pèse sur l'homme (pendant longtemps, pas sûr que la prescription marche avant que le gamin n'ait 18ans ^^ )
          • [^] # Re: Conclusion

            Posté par . Évalué à 1.

            En gros tu veux juste dire qu'il faut croire la bonne foi du père, si il dit "mais je n'en voulais pas de cet enfant", il n'a pas à payer de pension, et c'est tout ?

            "Bonne foi", moi ça me choque, et juridiquement, c'est pas bien valable. Alors on fait comment, concrètement ?
            • [^] # Re: Conclusion

              Posté par . Évalué à 3.

              Extrait des mails, témoignages

              Le fait qu'il n'ait pas reconnu l'enfant à la mairie, que ce soit avant ou après la naissance
              Son absence de contact avec l'enfant également

              Enfin, bref, des preuves, tu peux en trouver.

              Mais c'est vrai que ça reste en partie la parole du père contre celle de la mère.
              • [^] # Re: Conclusion

                Posté par . Évalué à 1.

                Oui en gros, c'est à la justice de trancher. C'est le cas actuel, quoi.
                Je ne vois pas en quoi les droits des hommes seraient bafoués, du coup.
                • [^] # Re: Conclusion

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  En France, le père biologique de l'enfant paye, qu'il reconnaisse l'enfant ou pas (si il refuse le test de paternité, il est considéré comme le père par défaut).
                  Voir les différents articles dans les journaux à ce sujet (père qui se prend une lettre des années après l'acte, il apprend qu'il a un fils, et qu'il doit payer... Même si il refuse tout contact, même si il prouve qu'il ne savait pas. L'exemple aux USA a déjà été donné).

                  C'est sur ce point que je réagis, que je trouve qu'il y a "trop".
                  "Son absence de contact avec l'enfant également " n'est pas un critère pour l'absence de pension, sinon je n'aurai aucune raison de réagir, aucune raison de trouver qu'il y a un problème d'égalité! ;-)
            • [^] # Re: Conclusion

              Posté par . Évalué à 2.

              À la place, il y a la déclaration sur l'honneur. Ça ne me paraît pas beaucoup mieux (ça reste de simples mots), mais il me semble que ça a valeur légale.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Conclusion

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Les trolleurs, vous avez simplement montrer à tous à quel point vous manquiez de considération envers la moitié de l'humanité.

      Je n'ai vu dans ce journal aucune personne se disant homme manquer de considération envers les femmes, juste remettre à leur place certaines personnes, que d'ailleurs ne manquerait pas de faire aussi des femmes si elles étaient plus nombreuses ici. Les remarques n'avaient absolument rien à voir avec le sexe de la personne à qui le posteur répondait.

      Par contre, j'ai vu des personnes se disant femme n'avoir que peu de sympathie pour les hommes, au point de ne pas avoir envie de comprendre que les hommes ont aussi des problèmes, parfois (euh... non, en fait très souvent même) identiques.

      Perso, Je considère une femme autant qu'un homme, exactement au même niveau (désolé, pas plus). Par contre j'ai du mal à considérer les personnes qui se lamentent en prenant des excuses, que ce soit une femme ou un homme, et je réagis dans ce cas, en expliquant les raisons. Bizarrement, dès que ça va pas dans le sens de la personne, l'excuse "c'est parce que je suis une femme" ressort, pour ne surtout pas devoir affronter le débat avec des vrais arguments.

      Finalement, je ne sais pas trop de quelle moitié de l'humanité tu parles (surtout que je ne vois aucune des 2 moitiés que tu défends, vu que tu tapes autant sur les femmes que les hommes dans tes commentaires, et que les deux moitiés ont beaucoup de mal avec les féministes aujourd'hui. euh... Surtout la moitié "femmes" en fait quand je discute avec des femmes! Ce sont les plus remontées des deux "moitiés")

      Encore une fois, tu recherches toujours dans tes commentaires à opposer les deux moitiés, ça ne va pas aider à réconcilier les gens (surtout quand on déforme volontairement rien que le nom de la journée du 8 mars, cette journée n'ayant rien à voir avec une "lutte", ça n'aide pas à commencer un débat sereinement)
      • [^] # Re: Conclusion

        Posté par . Évalué à 0.

        Je n'ai vu dans ce journal aucune personne se disant homme manquer de considération envers les femmes, juste remettre à leur place certaines personnes, que d'ailleurs ne manquerait pas de faire aussi des femmes si elles étaient plus nombreuses ici. Les remarques n'avaient absolument rien à voir avec le sexe de la personne à qui le posteur répondait.

        Le journal vient parler du 8 mars, d'une journée internationale qui aborde les droits des femmes, ou de la femme, appelez ça comme vous voulez.

        Et la majorité des réactions, et par exemple de tes interventions, c'est pour venir dire "Et les problèmes des hommes, alors ?".

        Moi j'appelle ça changer de sujet, et c'est pas très respectueux des problèmes qui étaient abordés à la base.
    • [^] # Re: Conclusion

      Posté par . Évalué à 3.

      Bienvenue sur DLFP ;-)

      Non, sérieusement, il n'y a pas un journal qui aborde un sujet de société qui ne parte pas dans de tels trolls.
      Le nombre de commentaires montre au contraire que le sujet éveille l'intérêt du DLFPien.

      Il ne faut pas se déprimer pour cela !
    • [^] # Re: Conclusion

      Posté par . Évalué à 8.

      Moi j'ai un peu l'impression que tu nous as pris pour des jambons. Le ton de ton journal est très moralisateur (ie : tu sais que tu t'adresses à un public masculin) mais le top, c'est quand même que tu te sentes obligée de rajouter des références informatiques féminines pour illustrer ton propos (genre, tellement on est des boulets que si tu cites pas Ada Lovelace, on ne saura pas de quoi tu parles).

      En fait, ça m'irrite, parce que j'ai l'impression qu'en écrivant ton journal, tu t'es dit que tu allais nous éduquer, nous, bande-de-geek-macho.

      Tu n'as pas voulu créer un débat, plaçant de fait tes interlocuteurs dans une position inférieure à la tienne. Tu as donc enfanté un troll. Bravo !
  • # Top 20

    Posté par . Évalué à 2.

    15:23:30| pterjan> 391 pour entrer dans le top 20

    Bon, ce journal vient de rentrer dans le top 20 des journaux dflp \o/.
  • # Petite correction

    Posté par . Évalué à 3.

    - le taux de chômage des femmes reste plus important

    Ca n'est plus vrai depuis quelques mois. Depuis 2008, l'industrie lourde et le BTP ont licencié en masse. Ces postes étant très peu féminisés, le taux de chômage des hommes a bondi. Les femmes travaillant essentiellement dans le tertiaire (les professions médicales, la justice, et les services à la personnes en tête) elles ont moins été touchées par la crise.

    - les jeunes filles ne sont pas orientées et/ou ne s'orientent pas vers les études d'informatique (seulement 10% des futures informaticiens belges sont des filles), pourquoi ?

    Bonne question. Tu es probablement mieux placée que nous pour y répondre. Est-ce que tu as suivi un cursus d'informatique ? Sinon qu'est-ce qui t'en a dissuadé?
  • # Mon point de vue tardif...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Par rapport à cette journée, le mot le plus intéressant pour moi est le mot international. Sinon elle n'aurait pas de sens.
    Les discriminations, qu'elles soient avérées, exagérées ou à l'inverse sous-évoluées sont en europe, aux usa/canada/australie aussi j'imagine, sont essentiellement des problèmes de mentalité. Mais d'un point de vue constitutionnel, il n'y a pas de discrimination (Je ne parle pas de tout l'aspect juridique, je ne sais pas par exemple si la femme a systématiquement priorité sur la garde des enfants, mais je sais qu'elle peut se marier plus tôt).

    Mais bon, la femme n'est plus sous tutelle de l'homme, elle a le droit de vote, elle n'est pas lapidée pour adultère, et si il y a discrimination, à mon avis ça devrait entrer dans un cadre plus large de lutte contre les discriminations (raciales, sexistes, contre les handicapés, les homos, et même les gens inclassables).

    Seulement dans certains pays, la femme n'est constitutionnellement pas l'égale de l'homme, et nos querelles intestines, qui ont certes valeur à échelle syndicale ou politique, risquent d'occulter la portée humaine de combats menés dans de trop nombreux pays, par des hommes comme par des femmes, des combats pour ne serait-ce que simplement donner aux femmes le droit d'exister en tant qu'être humain.
  • # Et puis sinon

    Posté par . Évalué à 5.

    Vous avez pas remarqué que Firefox 3.5 et son JIT s'en sort bien mieux que le 3.0 sur les gros trolls comme celui-ci ?

    Enfin un outil de benchmark des réaliste et représentatif ! Merci linuxfr !
  • # Burkina Faso

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je rentre à l'instant de Ouagadougou et pour votre information, le 8 Mars est un jour férié au Burkina. On y voit partout les femmes porter des pagnes à l'effigie de cette journée internationale.
    Voilà, c'est tout.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.