Sortie de QGIS 2.14 LTR « Essen »

60
14
avr.
2016
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.14 de sa suite logicielle de Système d'Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est une suite logicielle de traitement de l'information géographique. Elle permet de générer des cartes, d'analyser des données spatiales et de les publier, en ligne ou sur papier. Elle permet également de réaliser de nombreux traitements et algorithmes sur des données spatiales ou d'autres données liées. En d'autres termes, QGIS est un SIG ou Système d'Information Géographique, conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et présenter tous les types de données spatiales et géographiques. C'est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android.

La version 2.14 nommée « Essen » en hommage à la ville du même nom, est disponible depuis le 1er Mars 2016. Cette version est une "LTR", Long-Term-Release, et sera supportée pendant un an. Il s'agira de l'avant dernière version de la lignée 2.x, car il a été décidé de conserver une dernière version (2.16) qui sera suivie de la version 3.0. Depuis début avril 2016, une version 2.14.1 a été publiée. Elle corrige certains bugs de jeunesse de la version 2.14.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails, ainsi que les plans actuels pour la future version 3. Pour le public non averti, nous vous invitons à lire le début de la dépêche sur la sortie de QGIS 2.10 pour avoir un petit rappel sur les SIG et sur QGIS…

Sortie de QGIS 2.12 "Lyon"

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, palm123, Yvan Munoz et Nÿco. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
38
30
oct.
2015
Science

QGIS est une suite logicielle de traitement de l'information géographique. Elle permet de générer des cartes, d'analyser des données spatiales et de les publier, en ligne ou sur papier. Elle permet également de réaliser de nombreux traitements et algorithmes sur des données spatiales ou d'autres données liées. En d'autres termes, QGIS est un SIG ou Système d'Information Géographique, conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et présenter tous les types de données spatiales et géographiques.

La version 2.12 nommée « Lyon » en hommage à la ville du même nom, est disponible depuis le 26 octobre 2015.

QGis Lyon

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails ainsi qu'une esquisse des développements à venir. Pour le public non averti, je vous invite à lire le début de la dépêche sur la sortie de QGIS 2.10 pour avoir un petit rappel sur les SIG et sur QGIS…

Cartopartie sur le thème du vélo à Nantes le 19/09/2015

Posté par (page perso) . Édité par palm123, Nÿco, Benoît Sibaud et Yvan Munoz. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
17
2
sept.
2015
Communauté

Dans le cadre de la Digital Week nantaise, Nantes Métropole, OpenStreetMap France et Place au Vélo organisent le samedi 19 septembre 2015 une cartopartie sur le thème du vélo à Nantes et sur quelques communes limitrophes.

Notre objectif est de relever de manière exhaustive l'ensemble des points d'appui (les stationnements) vélo dans OpenStreetMap sur la métropole nantaise.

Cette journée est ouverte à tous, que vous soyez néophyte d'OpenStreetMap et des SIG ou contributeur invétéré. Elle se déroulera dans les locaux de l'association MediaGraph situés sur cette carte à l'adresse suivante:

Médiagraph, 1 rue d’Auvours.
44000 NANTES

N'hésitez pas à lire la suite de cette riche dépêche pour plus d'informations sur cet événement et sa préparation…

Sortie de QGIS 2.10 « Pisa »

69
28
juil.
2015
Science

Le projet QGIS a l’immense plaisir de vous annoncer la publication de la version 2.10 de sa suite logicielle de Système d'Information Géographique (SIG) libre.

QGIS est un SIG convivial distribué sous licence publique générale GNU. C'est un projet officiel de la fondation Open Source Geospatial (OSGeo). Il est disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux, Mac OS X, Windows et Android et intègre de nombreux formats vecteur, raster, base de données et fonctionnalités.

QGIS est développé en C++ avec la bibliothèque Qt (en version 4 pour le moment). Son architecture lui permet également d'utiliser des extensions codées en Python (version 2) et la très grande majorité des classes du cadriciel de QGIS sont disponibles sous Python.

QGIS est une des applications majeures qui utilisent Qt. Actuellement, l'arborescence des sources (tout confondu) occupe près de 350 Mo. Les contributeurs recensés sur GitHub sont au nombre de 159.

Même s'il reste un logiciel libre, QGIS assure en grande partie le financement de son développement via des sponsors divers qui vont d'entreprises ayant besoin de SIG comme des compagnies aériennes à des organisations gouvernementales (y compris le gouvernement français) en passant par des universités et également des particuliers.

Par ailleurs QGIS s'interface avec de nombreux autres logiciels, que ce soit des bases de données spatiales comme PostgreSQL/PostGIS ou Oracle Spatial, mais également avec un grand nombre de logiciels de SIG libres comme GRASS, SAGA ou encore Orfeo.

Dans la suite de la dépêche, un aperçu des nouveautés vous sera présenté plus en détails ainsi qu'une esquisse des développements à venir. Pour le public non averti, la suite de la dépêche offre également un petit focus sur les SIG et sur QGIS…

Note : le nom du projet est bien QGIS en majuscules et non Quantum GIS ou QGis.

Journal On vient de passer un seuil économique pour la sauvegarde en ligne !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
35
28
mar.
2015

Hello,

ces derniers jours, plusieurs annonces de baisse de prix sur le stockage en ligne viennent de nous faire passer un cap en ce qui concerne la sauvegarde.

En effet, Amazon a annoncé un service de stockage illimité pour 60$ par an.

Aujourd'hui, OVH annonce 10 To pour 50€/an sur son service Hubic. L'ancien prix était de 120€ par an.

Ces niveaux de prix sont maintenant plus compétitifs que de nombreuses solutions de sauvegardes à la maison. Faisons (...)

systemd pour les administrateurs, parties 3, 4 et 5

54
1
oct.
2014
Technologie

On vous parle depuis longtemps de systemd. On vous dit que c’est très bien. De nombreuses distributions l’ont adopté (dont Fedora, openSUSE, Mageia, Frugalware et ArchLinux), vont l’adopter (Debian, Ubuntu) ou vous permettent de l’utiliser de manière optionnelle (Gentoo par exemple). Mais savez‐vous l’utiliser ?

Voici la suite d'une série d’articles didactiques pour apprendre à utiliser systemd et vous permettre de mieux l’appréhender et de comprendre les avantages qu’il apporte par rapport aux systèmes précédents.

Les informations ci‐dessous sont tirées, traduites et adaptées du blog de Lennart Poettering et sont accessibles dans la langue de Shakespeare aux adresses ci‐dessous :

Pour Noël, faites un cadeau au projet OpenStreetMap !

Posté par (page perso) . Édité par Lucas Bonnet, Malicia et Nÿco. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags :
27
14
déc.
2011
Open Data

La fondation OpenStreetMap a lancé depuis le 1er décembre 2011 une campagne de financement. Elle est destinée principalement à l'acquisition d'un serveur de sauvegarde supplémentaire. L'objectif est de récolter 15 000 £, soit un peu moins de 18 000 €.

Pour les néophytes, OpenStreetMap est un projet collaboratif qui a pour objectif de créer une base de données spatiale du monde sous licence libre, en utilisant les systèmes de positionnement satellite ainsi que d'autres données libres. Ces données peuvent être utilisées pour produire des cartes, faire des analyses et des statistiques de territoire, etc. C'est en quelque sorte le Wikipédia de l'information géographique.

Journal Oeuvres visuelles orphelines et licence libre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
32
28
oct.
2010
Cher journal,

je viens de tomber sur le communiqué de presse de l'AFUL en ce qui concerne le projet de loi du Sénat sur les oeuvres visuelles orphelines. Vous pouvez lire ce communiqué ici: http://aful.org/communiques/senat-organise-viol-droits-auteu(...)

Pour résumer le communiqué (qui lui-même résume le projet de loi), les propositions de la haute assemblée visent à permettre l'exploitation par une société civile de perception et de répartition des droits d'auteur (SCPRD) des oeuvres visuelles orphelines (en gros les images dont on ne (...)

Journal Piratage et logiciel libre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
23
oct.
2010
Chers journaux,

En ce moment sur Linuxfr, de nombreux sujets évoquent le piratage. Ainsi, il n'est quasiment plus un seul sujet qui ne parle d'HADOPI, de copyright, de respect des licences. Si j'en crois l'article sur Thierry Lhermite [https://linuxfr.org/~RedFox/30344.html], celui sur l'éloge du vol [https://linuxfr.org/~julo4lfr/30353.html], celui sur Oxmo Pucino [https://linuxfr.org/~marciUn/30294.html] ou encore celui sur la revue du P2P [https://linuxfr.org/~SamWang/30315.html], le débat sur le piratage est relativement bien chargé en ce moment.

Pour (...)

Journal Faire un diaporama commenté en HTML5

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
29
20
fév.
2010
Hello,

je viens de découvrir une nouvelle manière de faire des "screencasts" en HTML5. Par screencasts, j'entends des présentations commentées. Jusqu'à présent, on pouvait les réaliser avec du Flash (par exemple avec wink) avec les problèmes que ça pose (pas libre, plugin indispensable) ou plus "universellement" avec une simple vidéo. On pouvait aussi déposer un simple fichier odp qui a l'inconvénient principal de nécessiter OpenOffice (qui est parfois lourd à lancer pour juste afficher 10 slides) ou un fichier (...)

Pendant ce temps, de l'autre côté de l'atlantique...

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
24
30
jan.
2010
Internet
Alors que de nombreux pays adoptent ou projettent d'adopter des lois organisant la répression sur Internet, le gouvernement américain prend clairement parti pour l'Internet libre.

Le 21 janvier 2010, la secrétaire d'Etat Hilary Clinton a prononcé un discours intitulé "Remarks on Internet Freedom" (Remarques sur la liberté sur Internet).

Sans basculer du côté d'un idéologisme sectaire sur la question de la liberté d'expression, le discours fait bien la part des choses sur les aspects positifs et négatifs des nouvelles technologies présentes sur Internet.

Il revendique des idées telles que la liberté de se connecter (the freedom to connect) à un web qui ne serait pas fragmenté par un accès partiel à l'information (sous forme de censure ou de filtrage de mots). Il milite également pour le respect de la vie privée des citoyens.

Enfin, on pourra noter un appel du pied du gouvernement américain sur l'encouragement aux développement d'outils permettant de contourner la censure.

Au delà des discours actuels sur le sujet, ces mots donnent un tout autre sens à l'utilisation d'Internet dans le monde.

Un autre blackout de l'Internet...

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
21
30
jan.
2010
Internet
En ces temps de débat autour de la quadrature du Net dont l'actualité est marquée par une recherche de financements et par un appel aux dons, un autre blackout d'Internet a lieu de l'autre côté de la planète, chez nos amis australiens...

Un site web explique tout ça très bien et il est nommé fort justement "The Great Australian Internet Blackout". La campagne de blackout a été lancée cette semaine (du 25 au 29 janvier)

Le problème est la mise en place de ce qu'on peut qualifier de "The Great Australian Firewall" (nommé comme son homologue chinois): le gouvernement pousse un projet de loi qui impose aux fournisseurs d'accès d'interdire l'accès à certains sites.

La démarche du blackout reprend les méthodes courantes de plaidoyer politique (advocacy) que nous connaissons un peu en France: bandeaux en noir, appels dans les blogs et les réseaux sociaux, etc.

Cette démarche a le soutien et bénéficie de la participation de l'Electronic Frontiers Australia.

Sortie de QGis 1.4.0 (aka Enceladus)

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
16
21
jan.
2010
Science
À peine 1 an après la sortie de la version 1.0, Quantum Gis ou QGis, un logiciel libre (sous licence GPL) de Système d'Information Géographique (SIG), sort en version 1.4.0.

Cette version corrige près de 200 bugs et ajoute 30 fonctionnalités supplémentaires. Elle est qualifiée de version de développement. Toutefois, "en développement" est différent de "instable" ! En effet, QGis gère trois niveaux de versions :
  • La version LTS (Long Term Support) : version 1.0.2 ;
  • La version de développement : version 1.4.0 qui corrige les bugs. C'est la version la plus à jour de l'application pour la production ;
  • L'instantané SVN qui lui est la version "unstable".
Pour votre rapide information, un SIG est un système d'information capable d'organiser et de présenter des données alphanumériques spatialement référencées, ainsi que de produire des plans et des cartes. Pour faire simple, les logiciels de SIG permettent de faire de la géométrie très facilement (en tout cas, plus qu'avec du papier millimétré). Traditionnellement, les données sont organisées en couche d'objets géométriques. Ces couches se gèrent comme des calques dans les logiciels de dessin.

Même s'il existe un SIG libre depuis 1982 (Grass GIS), l'information géographique a depuis longtemps été le fait de sociétés propriétaires. La conséquence immédiate se traduit par une multiplicité de formats de fichiers de données tous plus in-interopérables les uns que les autres. Par bonheur, QGis intègre GDAL/OGR, une bibliothèque de gestion d'une (très) grande majorité de ces formats propriétaires.

En terme de positionnement, QGis est un SIG de type bureautique (orienté utilisateur final et présentation) avec une interface complètement graphique.

Pour terminer, QGis est développé en C++ et utilise la bibliothèque/framework Qt. Son architecture lui permet d'utiliser des extensions codées en Python. Sachez enfin que, pour vous faciliter la vie, l'équipe de développement prend soin d'empaqueter son logiciel pour un grand nombre de systèmes d'exploitations (qu'ils soient libres ou propriétaires) : Slackware, OpenSuse, Ubuntu (Karmic, Jaunty et Intrepid), Debian Lenny (non officiel), Mac OS X, MS Windows.

Journal deezer c'est le mal

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
1
3
jan.
2008
Bonjour,

des gens m'ont parlé de deezer.com : un site Web qui permet d'écouter des chansons gratuitement. Bon, c'est très simple d'utilisation; leur player est en Flash et ça fonctionne bien sous Linux (testé avec le Flash de Adobe paslibrequipue).

Bon, comme la majorité d'entre vous (enfin je m'avance sans doute), j'utilise le plugin firefox downloadhelper qui est bien pratique quand je vois un contenu qui m'intéresse (flash ou autre): c'est bien pratique sur des sites comme MySpace et autres (...)

Journal Faites péter les connec... le nouvel album de tryad est sur Jamendo !

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
14
jan.
2007
Hello,

aujourd'hui c'est dimanche et un peu de propagande ne fait jamais de mal quand c'est du libre...

Ça fait presqu'une semaine que l'album Listen du groupe Tryad est sorti en téléchargement sur Jamendo. C'est de la bonne musique électro que j'apprécie tout particulièrement. Je l'écoute surtout au boulot dès que je suis devant ma machine pendant plus de 5 min: ça me détent et bizarrement ça m'aide à me concentrer. En plus, c'est du CC by SA...

Leur précédent (...)