GIMP 2.10.6 : rien ne nous arrête !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, palm123, BAud et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
100
29
août
2018
Graphisme/photo

Alors que l’annonce précédente pour GIMP 2.10.4 vient à peine de quitter la première page des dépêches, voilà que GIMP 2.10.6 est déjà sorti !

Comme à notre habitude maintenant, non seulement cette version contient son lot de corrections, mais aussi plusieurs nouvelles fonctionnalités, dont certaines des plus excitantes, telles que l’écriture verticale, de nouveaux effets, des optimisations pour une expérience plus fluide…

Sommaire

Principaux changements

Calques de textes verticaux

Il est désormais possible d’écrire des textes verticaux, ce qui était une fonctionnalité particulièrement attendue pour l’écriture de certaines langues asiatiques, et aussi simplement pour tout besoin de design vertical.
Texte vertical dans GIMP 2.10.6
Ainsi, GIMP propose plusieurs variantes de texte vertical, avec une orientation mixte (attendue dans les langues asiatiques qui pratiquent l’écriture verticale, à droite sur l’image) ou droite (plus habituelle pour l’écriture verticale occidentale, à gauche sur l’image), avec les colonnes successives pouvant aller de droite à gauche ou gauche à droite.

Merci à Yoshio Ono pour cette implémentation !
Pour la petite histoire, ce développeur avait apparemment écrit une version initiale du correctif pour GIMP 2.8, il y a cinq ans, puis il l’avait mis sur son site Web (plus récemment, semblerait‐il), ce qui fut découvert par hasard par quelqu’un sur un rapport de bogue demandant la fonctionnalité ! Depuis, je l’ai contacté, ai intégré son correctif (après qu’il a accepté de le mettre à jour), dans une version améliorée, revue et corrigée, et l’ai intégré à notre équipe.

Je pense que c’est à nouveau une belle illustration que le logiciel libre, ce n’est pas une sorte de cabale avec des membres désignés qui vous refusent des fonctionnalités. Le logiciel libre, c’est nous, c’est vous, c’est tout le monde !

Nouveaux filtres

Deux nouveaux filtres font leur entrée dans GIMP 2.10.6 :

Petite planète

Développée au‐dessus de l’opération gegl:stereographic-projection (qui existait déjà), ce filtre permet de créer de « petites planètes », à partir d’images panorama équirectangulaires 360 x 180°.
Petite planète dans GIMP 2.10.6
Image sur canevas  Luftbild Panorama der Isar bei Ettling in Niederbayern, de Simon Waldherr (CC By-SA 4.0).

Ombres allongées

Ce nouveau filtre, développé par Ell, facilite énormément la création d’ombres allongées dans divers styles visuels.
Ombres allongées dans GIMP 2.10.6
Diverses configurations sont accessibles pour obtenir l’effet désiré. Une vidéo de démonstration est également disponible sur la news originale.

Redressement d’image amélioré dans l’outil de mesure

La nouvelle fonctionnalité de redressement horizontal implémentée dans GIMP 2.10.4 fut particulièrement appréciée. Nombreux sont ceux qui nous ont également demandé une possibilité de redressement vertical. C’est désormais possible !
Redressement vertical dans GIMP 2.10.6
Image sur canevas  View of the western enclosing wall of the Great Mosque of Kairouan, de Moumou82 (CC By-SA 2.0).

En mode Auto (par défaut), l’alignement se fera par rapport au plus petit angle formé entre la ligne de mesure et les directions horizontale ou verticale. On peut également forcer le redressement dans l’une ou l’autre direction.

Optimisation du rendu des prévisualisations

Tout créateur qui a déjà travaillé sur des fichiers complexes, avec des dizaines de calques et de grandes images, a probablement vécu des ralentissements, notamment lors du défilement de la liste des calques et en affichant ou cachant des calques.

Une des raisons était que la génération des prévisualisations de calques se faisait dans le fil d’exécution principal et empêchait l’interface de se mettre à jour tant que toutes les prévisualisations n’étaient pas finies. Ell a rendu la génération des prévisualisations asynchrones, sur leur propre fil d’exécution, à l’exception des groupes de calques, qui ne peuvent pas encore être générés en asynchrone.
Pour cette raison, tant que ce cas n’est pas pris en charge à son tour, il est possible de désactiver la prévisualisation des groupes de calques en décochant la case adéquate dans PréférencesInterface.
Désactiver la prévisualisation des groupes de calques dans GIMP 2.10.6

Notons aussi que l’Ancrable « Tableau de bord » (introduit dans GIMP 2.10.0) affiche désormais le nombre d’opérations asynchrones, ce qui est surtout utile pour déboguer et analyser ce qui se passe dans GIMP.

Nouvelle localisation : Marathi

GIMP était déjà traduit dans 80 langues. Depuis cette version, ce nombre est passé à 81 !
Une équipe du North Maharashtra University, à Jalgao, a travaillé sur une traduction en Marathi, déjà presque complète.

C’est l’occasion de remercier nos nombreux traducteurs qui travaillent dans l’ombre continuellement pour améliorer la localisation de GIMP dans diverses langues. Ainsi, pour cette sortie, treize autres langues ont été mises à jour : allemand, espagnol, français, grec, hollandais, italien, letton, polonais, portugais brésilien, roumain, russe, slovène et suédois.

Traduction Marathi dans GIMP 2.10.6

Simplification des filtres d’images (dialogues de fichier)

Une cause de confusion classique dans les dialogues de fichier (ouverture, sauvegarde, exportation) concernait la présence de deux listes de format de fichier, une pour l’affichage et l’autre pour le choix réel du format à prendre en compte. Nous avons simplifié cela.

Il n’y a donc plus qu’une seule liste qui fait office à la fois de filtre d’affichage et de choix du format de fichier.
Dialogue de fichier dans GIMP 2.10.6

Une nouvelle case à cocher permet d’afficher tous les fichiers inconditionnellement, ce qui est utile, par exemple, pour utiliser des extensions peu communes, ou réutiliser un nom de fichier existant en ne changeant que l’extension.

La fin de l’enfer des DLL ? Message pour les développeurs de greffons…

Un problème majeur depuis toujours, sur Windows, concerne ce que les développeurs nomment l’« enfer des DLL » (DLL hell en anglais). Ce problème (dans le cas de GIMP) se manifestait principalement à cause d’applications tierces qui installaient leurs bibliothèques logicielles (DLL) dans les dossiers système de Windows (ce qui est une mauvaise pratique sous Windows, puisque ces bibliothèques peuvent alors interférer avec d’autres logiciels utilisant les mêmes bibliothèques, mais dans une version différente ; pourtant c’est très courant), ou à cause de greffons s’installant avec une palanquée de bibliothèques dans le répertoire commun plug-ins/.

Le premier problème est désormais presque entièrement contourné en bidouillant l’ordre de priorité des dossiers de bibliothèques programmatiquement. Cette version de GIMP contient une correction additionnelle prenant en compte des greffons 32 bits s’exécutant sur un système 64 bits (mode WoW64).

Le second problème est déjà corrigé depuis GIMP 2.10.0, si et seulement si vous installez vos greffons dans leur propre sous‐répertoire (ce qui n’est pas encore obligatoire, mais le sera dans GIMP 3).

Par exemple, si votre greffon est monplugin.exe, installez‐le comme plug-ins/monplugin/monplugin.exe, avec toutes ses dépendances. Ce faisant, non seulement vous ne polluerez pas les autres greffons avec vos bibliothèques, mais surtout votre greffon ne sera pas bloqué par les bibliothèques installées par d’autres greffons.
Tous nos greffons officiels sont désormais installés ainsi. Nous conseillons ainsi à tous les greffons tiers de faire de même.

Développement en cours

Préparez vous à l’invasion spatiale

Simultanément un projet surnommé « l’invasion spatiale » est en cours à la fois sur les fronts babl, GEGL et GIMP 2.99 (version de développement). Le but final est de simplifier et d’améliorer la gestion des couleurs dans GIMP (et autres projets basés sur GEGL).
Chèvres mutantes de l’espace en phase d’atterrissage dans GIMP  Chèvres mutantes de l’espace en phase d’atterrissage dans GIMP

Un an plus tôt, babl, la bibliothèque utilisée par GEGL et GIMP (et développée par les mêmes personnes) pour les conversions de couleur a été améliorée pour lier un espace de couleur RVB arbitraire à un format de pixel. Cela avait permis de commencer à utiliser babl pour convertir les couleurs entre certaines classes de profils de couleur, au lieu de se reposer sur la bibliothèque LCMS. L’une des conséquences immédiates fut une impressionnante amélioration des performances. Toutefois ces conversions n’étaient encore effectuées qu’entre la représentation interne des pixels dans GIMP et le « monde extérieur », avec peu d’effet dans les manipulations internes des pixels. Cela rendait certaines opérations de couleur moins correctes.

Le travail en cours corrigera ce problème en faisant en sorte que toute donnée d’image sera attachée à son profil, permettant ainsi à GEGL et GIMP d’effectuer les conversions adéquates au moment opportun pour que toute opération d’image soit appliquée dans l’espace de couleur approprié.

Ce travail se fait actuellement sur les branches stables de babl et GEGL, et la branche de développement de GIMP (futur GIMP 3). Ces améliorations seront cependant vraisemblablement rétro‐portées prochainement dans une version de GIMP 2.10.x, en accord avec notre nouvelle politique de sortie.

Les extensions GIMP

J’en parlais déjà dans l’annonce précédente. En plus de mon travail habituel d’amélioration de GIMP, j’ai enfin commencé à implémenter un de mes plus vieux projets pour GIMP : la gestion avancée des extensions, comme d’habitude sous la houlette du projet ZeMarmot.

Une extension peut contenir toute donnée installable dans GIMP, des greffons aux brosses, en passant par des motifs, des images de lancement (splash screen), des dégradés, etc. Le but est clairement de permettre, d’une part, aux créateurs de telles extensions de pouvoir les diffuser aisément en les téléversant sur des dépôts publics d’extensions, et d’autre part, de faciliter la recherche et l’installation de telles extensions pour tous, avec gestion des versions, mises à jour, etc.

Gestion des extensions dans GIMP (futur)  Installer, (dés)activer et mettre à jour des extensions en un clic

Là encore, le travail en cours est disponible dans la branche de développement principale et devrait parvenir dans une version future de GIMP 2.10.x.

Aidez le développement

Comme souvent, nous rappelons que vous pouvez aider au développement financièrement, si vous le souhaitez, grâce au financement participatif en continu des développeurs de GIMP. En particulier, deux développeurs sont actuellement financés collaborativement: pippin (pour le développement de la bibliothèque graphique GEGL) et moi‐même (Jehan), pour mon travail sur GIMP (je suis le développeur le plus actif sur la dernière année d’après OpenHub, en nombre de commits), grâce au projet ZeMarmot.

Si vous appréciez notre travail et souhaitez nous permettre de continuer à rendre GIMP encore meilleur, n’hésitez pas à nous soutenir :

Mais surtout, amusez‐vous bien avec GIMP !

  • # dll

    Posté par . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 29/08/18 à 13:52.

    intéressant la gestion des DLL sous Windows par des programmes tiers :O.

    merci pour la dépèche, presque aussi intéressante qu'une sur le noyau linux ;)

  • # Transformations dans l'outil de mesure

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-0).

    Merci, à la fois pour la dépèche, et pour cette implication à faire avancer Gimp. C'est un des logiciels libres que j'utilise le plus, et c'est toujours avec joie que je lis ce genre de dépèche.

    J'avais pas réalisé que l'outil de mesure permettait de redresser des photos.
    Je l'avais probablement lu dans la précédente dépèche, mais j'ai dû oublier.

    J'espère que je n'oublierai pas cette fois-ci, parceque ça a l'air très pratique, et j'ai l'impression que j'aurai pu m'en servir bien souvent car un des gros reproche que je pourrais faire aux outils de transformations tel que rotation ou perspective, c'est qu'on ne peut pas afficher de repère horizontal ou vertical.
    Enfin, il me semble que j'avais trouvé comment faire, mais que le repère se retrouvait déformé comme l'ensemble de l'image, le rendant complètement inutile.

    Ou alors je n'ai pas assez cherché.

    Donc si un outil me permet de faire ça simplement et en une seule opération, c'est parfait !

    Par contre je pense que si j'étais passé à côté de son existence, c'est que son emplacement ne me semble pas très évident.
    Le fait qu'une transformation de l'image passe par un outil nommé "Mesures" n'est pas très logique.
    Pour moi, justement, un outil nommé "Mesures" devrait permettre de faire tout un tas de trucs, mais dont aucun ne serait susceptible d'entrainer une modification !
    Il fait quoi, concrètement, pour redresser l'image ? une rotation ?
    ça n'aurait pas été plus logique d'inclure ça dans l'outil de rotation ?

    Enfin je voudrais pas avoir l'air de râler sur ces bonnes nouvelles, hein, je m'interroge juste :)

    • [^] # Re: Transformations dans l'outil de mesure

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Enfin, il me semble que j'avais trouvé comment faire, mais que le repère se retrouvait déformé comme l'ensemble de l'image, le rendant complètement inutile.

      Tu as des grilles disponibles dans Gimp.

      Pour des trucs plus complexes du genre lignes de perspective ou guides de composition d'image, je créé un groupe de calques transparents pour les repères que je place au-dessus de l'image et que je ne sélectionne pas pour la transformation (tu peux aussi le verrouiller pour être tranquille).

    • [^] # Re: Transformations dans l'outil de mesure

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Ou alors je n'ai pas assez cherché.

      C'est quand même très récent. Le redressement d'image est sorti dans la 2.10.4, soit début juillet. En 2 mois, je pense qu'il est impossible de connaître tout GIMP.

      Je travaille sur le code de GIMP depuis 6 ans, et je découvre sans arrêt des trucs. Aryeom travaille quotidiennement dans GIMP, toute la journée (du matin au soir, en continu… enfin hors pause et éditions vidéos, etc. ;p), et c'est pareil. Toutes les 2 semaines, y a un "quoi on peut faire ça? C'est cool!".
      Alors que tu n'aies pas trouvé une fonction par hasard en 2 mois, ça me semble absolument pas étonnant. Et franchement je doute qu'on puisse attribuer ça (ou en déduire) un problème ergonomique quelconque sur l'emplacement de la fonctionnalité. :P

      GIMP fait partie de ces outils pour professionnels, vraiment très complets et avec des fonctionnalités tellement nombreuses qu'il faudrait des jours à ne faire que ça pour toutes les essayer et comprendre leur utilisation (et encore même là, ça veut pas dire qu'on verrait immédiatement un usage concret immédiat). Ce n'est pas forcément un mal. On me demande pas de connaître le moindre rouage de mon hardware et tout le code source de mon système d'exploitation pour l'utiliser (cela ne m'empêche pas d'être un développeur décent, je pense). Pourtant je suis sûr que je ferais des choses extraordinaires si je connaissais tout sur tout. ;-)

      Quant au fait que l'outil de mesure s'appelle ainsi, perso je le vois un peu comme une sorte de règle, et même si la fonction première est en effet de mesurer, l'utiliser pour remettre droit me paraît au contraire une évolution des plus naturelles (cf. les règles niveau à bulle).

      Quant aux repères, comme quelqu'un le note, on peut afficher des grilles, on peut aussi utiliser des guides de canevas, et enfin l'outil de rotation lui-même a une fonctionnalité de guides qui peuvent avoir divers formats (règle de 3, de 5, diagonales, etc.). Voir les options de l'outil de rotation.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Transformations dans l'outil de mesure

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Toutes les 2 semaines, y a un "quoi on peut faire ça? C'est cool !".

        ça mériterait une entrée de blog à chaque fois :-) (ou une page wiki à initialiser / compléter par la suite si des gens sont intéressés)

        • [^] # Re: Transformations dans l'outil de mesure

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

          ou une page wiki à initialiser / compléter par la suite si des gens sont intéressés

          Ça s'appelle un manuel. ;-)
          D'ailleurs si des gens veulent aider, aux dernières nouvelles, il est pas à jour.

          Pour contribuer, ça se passe là: https://gitlab.gnome.org/GNOME/gimp-help

          Les captures d'écran montrent de vieilles interfaces, les photos du hardware antédiluvien, le texte est vieux et mériterait une revue, plein de fonctionnalités sont absentes. Etc. etc.

          On accepte aussi des tutos (sous licence libre seulement, comme le manuel) récent et de qualité: https://www.gimp.org/tutorials/

          Pour contribuer (tutos ou site en général), c'est là: https://gitlab.gnome.org/Infrastructure/gimp-web

          Y a plein de manières de contribuer, pas que du code. :-)

          De notre côté, oui on voudrait faire plus de posts aussi, mais bon on arrive pas à faire le temps pour ça, alors…

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Mes nyeux!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

    Quelqu'un peut-il corriger "東京で住んでいる" en "東京に住んでいる"?

    Sinon, dépêche intéressante, mais j'aurais aimé savoir ce que ça veut dire, "redressement d'image".

    • [^] # Re: Mes nyeux!

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      j'aurais aimé savoir ce que ça veut dire, "redressement d'image".

      C'est une rotation de l'image pour qu'elle paraisse bien horizontale. Utile par exemple lorsqu'une photographie est penchée.
      Dans l'exemple donné, l'utilisateur trace un trait vertical en suivant l'arête d'un mur. Le logiciel fait alors légèrement pivoter l'image pour que le rendu visuel soit « bien à plat ».

      • [^] # Re: Mes nyeux!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

        Ah oui, tu veux dire redressage ;-)

        (blague à part, ça obtient presque autant de résultats dans Google. Peut-être que "redressage de perspective" est plus parlant?

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

        • [^] # Re: Mes nyeux!

          Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

          Google parle d'images ou de fiscalité pour le redressement ?

        • [^] # Re: Mes nyeux!

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-0).

          Je crois qu'il vaut mieux éviter le mot perspective, voire même redressement :
          Ici, il s'agit de corriger le penché de l'appareil photo, c'est à dire sa rotation autour de l'axe de l'objectif — par exemple en appuyant un peu trop fort sur le déclencheur.

          Le redressement de perspective est différent : la transformation correspondante est une homographie, et sert à rendre parallèles des droites qui ne le sont pas sur la photo (verticales de gratte-ciel en contre-plongée, horizontales fuyantes, etc.).
          Pour la définir, il faut désigner deux paires de droites à rendre ou garder parallèles.
          On corrige alors l'effet de la direction de l'axe de prise de vue (angles horizontal et vertical).

      • [^] # Re: Mes nyeux!

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 29/08/18 à 19:28.

        Oh, j'avais vraiment pas vu la ligne tracée dans l'image… Merci pour l'explication.

        Ca me donne une idée: tu sélectionnes un partie d'une image, on fait une detection d'arête, un petit coup de maths pour calculer la meilleure ligne qui minimise le bruit, et hop, on applique l'algo en question.

    • [^] # Re: Mes nyeux!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

      Quelqu'un peut-il corriger "東京で住んでいる" en "東京に住んでいる"?

      C'était pas Tokyo mais Paris (et j'ai fait exprès de le laisser en alphabet plutôt que katakana, histoire de montrer l'orientation mixte).

      Quoiqu'il en soit, en cherchant sur le web, il semblerait en effet que 'で' est moins utilisé/utilisable, car ce n'est pas une action. Quoique apparemment certains japonais disent (sur des forums) utiliser habituellement 'で' dans une telle phrase, mais il apparaît tout de même que ce n'est en effet pas du japonais littéraire.
      Perso la phrase me paraissait grammaticalement correcte, mais bon… c'est pas comme si je parlais bien japonais! :P

      Je note tout de même que tu me demandes carrêment de corriger la capture d'écran. Ahahah! Désolé, je vais pas perdre une seconde là-dessus (le but, c'était de montre l'orientation mixte; objectif atteint!). :P
      Tu es d'ailleurs la première personne à me faire la moindre remarque sur cette erreur.

      Sinon, dépêche intéressante, mais j'aurais aimé savoir ce que ça veut dire, "redressement d'image".

      Ce n'est peut-être pas le bon terme. Comme souvent, quand je traduis mes dépêches GIMP de l'anglais vers le français, je vérifie s'il y a déjà une traduction (en gros, je regarde le fichier fr.po des traductions de l'interface en français). Il n'y en avait pas pour "straighten" (et toujours pas d'ailleurs, je viens de regarder). Alors j'ai traduit comme je pouvais. Même maintenant je continue à pas trouver ça si mal d'ailleurs, faute de mieux.

      Mais je suis ouvert à des propositions (pas que ça serve à grand chose; je suis pas dans l'équipe des traducteurs et n'ai donc pas mon mot à dire de toutes façons).

      Comme quoi, il semblerait que je parle mal le français ET le japonais! C'est la fin! ;-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Mes nyeux!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Il n'y en avait pas pour "straighten" (et toujours pas d'ailleurs, je viens de regarder).

        sur http://www.wordreference.com/enfr/straighten tu as quelques suggestions intéressantes :

        • redresser, effectivement, mais aussi d'autres possibilités
        • rajuster (mouais)
        • mise à plat
        • recadrer => sans doute le plus global ?
      • [^] # Re: Mes nyeux!

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 31/08/18 à 14:39.

        Arf, oui, j'ai tapé Tôkyô par réflexe :)

        Pour revenir à la grammaire,"で" est incorrecte, t'as peut-être une situation rare dans laquelle c'est tolérable, mais d'une manière générale, c'est une faute, un belle, et ça ne sonne pas du tout naturel.

        J'avais une autre remarque, le choix de が au lieu de は, mais j'ai laissé tombé. Sans contexte, ça sonne bizarre, mais c'est pas incorrecte pour le coup. Ça veut juste probablement dire quelque chose différent de ce que tu voulais écrire (précisément : "c'est moi qui habite à Paris").

        Quand à la correction d'image, je me doutais bien que les modos n'allaient pas la faire comme une simple correction de texte :)

        Pour la traduction de "straighten", le choix "redresser/redressement" semble correct. C'est juste que je ne trouve pas ça très courant et qu'une explication aurait été la bienvenue.

  • # Soutenir Gimp

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+4/-2).

    Bonsoir,

    Merci pour ces nouveautés… Surtout au niveau textuel.
    Pour ma part, je suis toujours sur gimp 2.8 qui me va à merveille, j'avais fait un petit billet à ce sujet : https://www.emploitheque.org/actualite-231-GIMP-2-8-est-sorti-03052012.
    Ça fait des années que je veux soutenir Gimp de façon mensuelle, patreon est une bonne source ; je finance le projet eelo de Gaël Duval (smartphone libre) et thunderbird (logiciel de messagerie libre) d'une autre façon.
    Dans votre article, si je veux vous soutenir GIMP c'est pour des projets tierces (la marmotte, tout ça…).
    Pourquoi ne pas inclure de façon visible et limpide le projet phare, l'acronyme : « GIMP » tout simplement ?

    Merci et c'est sincère pour tout ce que vous m'avez apportez et m'apporterez encore.

    « Le logiciel libre, c’est nous, c’est vous, c’est tout le monde ! » C'est exactement ça _^ © copy left

    Pas besoin d'être un pro pour aider la communauté Débiane : utilisez simplement apt-p2p

    • [^] # Re: Soutenir Gimp

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 30/08/18 à 09:28.

      Bon, en dehors du fait que la question vient à chaque dépêche et a déjà été traitée, hop, cadeau: https://liberapay.com/GIMP/

      Un lien pour donner au projet GIMP (qui en pratique fait la même chose, ça réparti entre zemarmot et pippin principalement).

      • [^] # Re: Soutenir Gimp

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Il me semblais que Liberapay était en sursis suite a ses soucis avec Mangopay ?
        Je voie qu'ils ont mis en place Stripes, es-ce que ça remplace pleinement leur ancien fournisseur ?

        • [^] # Re: Soutenir Gimp

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          On sait pas trop non plus. J'ai aussi vu passer des trucs vite fait, mais rien qui dit clairement "c'est bon, tout va bien". Ils font pas beaucoup de communications, c'est dommage.
          J'aime beaucoup Liberapay, mais tant qu'on n'a pas de message clair comme quoi ils sont à nouveau dans la course, on peut pas vraiment donner le lien.

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Soutenir Gimp

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+21/-0). Dernière modification le 30/08/18 à 12:44.

      Dans votre article, si je veux vous soutenir GIMP c'est pour des projets tierces (la marmotte, tout ça…).

      Ce projet tiers est ce qui permet de contribuer à GIMP et a fait de moi l'un des plus gros développeurs de GIMP ces dernières années (même le plus gros selon le décompte).
      C'est simple, sans ZeMarmot, pas de GIMP. Je contribuerai alors sûrement à d'autres logiciels libres, selon mes autres besoins, mais je n'ai pas besoin de GIMP personnellement plus que ça (enfin régulièrement, je découpe, redresse, rend plus net, etc. des photos; mais pour cette utilisation basique, GIMP est déjà largement au niveau). Là on en a vraiment besoin, dans un projet professionnel, au quotidien 8h par jour.

      (0) On a besoin qu'il soit stable. Quand on faisait les premiers tests avec Aryeom Han, GIMP crashait pour un rien (c'était vers 2012). Ça foutait la honte. Mes premières années de contribution, j'ai corrigé beaucoup de crashs (de mémoire, y en avait en utilisant une tablette graphique; y en avait aussi des supers mauvais lorsqu'on utilisait un IME, en particulier avec le coréen, dans l'outil texte, et plein d'autres dont je me souviens même plus) et autres problèmes de stabilité. Bon j'en corrige encore régulièrement, mais GIMP est devenu beaucoup plus stable.

      (1) Toujours dans la recherche de stabilité, on a besoin de pouvoir aisément débugger et parer aux problèmes (qui arrivent sur tous logiciels même les plus stables). Donc j'ai implémenté une sauvegarde des images au moment du crash (pour ces bugs survivants qu'on n'a pas encore corrigés!), et GIMP propose maintenant au lancement suivant de tenter une récupération des images qui étaient en cours d'édition, ainsi qu'un système de débug qui génère automatiquement des backtraces, non seulement pour les crashs, mais aussi utilisables lors de WARNING et CRITICAL en cours d'utilisation (permet d'améliorer le logiciel en découvrant des bugs plus subtils). C'est l'une de mes fonctionnalités fétiches. Le nombre de bug qu'on a pu corriger depuis que j'ai implémenté cette fonctionnalité est impressionnant. Corriger des bugs est devenu simple, et les gens nous envoient désormais des rapports de bugs utiles, même lorsqu'ils ont aucune idée de ce qu'il s'est passé, qu'ils savent pas du tout parler anglais ni écrire des rapports de bug bien formés.

      (2) On rajoute des fonctionnalités. Dernièrement je travaille beaucoup sur tous les détails pour les écrans haute densité de pixel (l'écran principal de travail d'Aryeom ne l'est pas pourtant, mais je sais qu'on y viendra; autant préparer GIMP en amont). Le système d'extension indiqué plus haut bien sûr me semble important. Nous aussi on utilise quelques plug-ins, mais très peu. Franchement c'est impossible de savoir ce qui existe et ce en quoi on peut faire confiance. Et surtout chercher, installer et faire marcher des vieux plug-ins peut être une vraie galère (et pourtant je suis développeur, c'est dire!).
      Dans les quelques années passées, j'ai été responsable de plusieurs autres fonctionnalités, et je travaille à d'autres fonctionnalités encore (comme l'animation, comme on sait ici).

      (3) On fait de la revue de code. Ça paraît bien moins sexy, mais c'est primordial. L'histoire de GIMP est parsemée de fonctionnalités sympas qui ont été perdues car personne n'a eu le temps de les vérifier. Je ne jette la pierre à personne: ça prend un temps fou. Dans cette sortie par exemple, l'écriture verticale n'aurait probablement jamais été intégré sans moi (je suis allé chercher le contributeur, j'ai fait la revue, les tests, les commentaires sur chacune de ses modifications; en tout j'y ai passé quelques heures).
      Même le Marathi, j'ai vu un email perdu sur la liste de discussion des traducteurs auquel personne ne répondait; le problème est que cette langue n'avait plus de coordinateurs. J'ai donc essayé de relancer à la place des traducteurs (qui allait sûrement abandonner à un moment donné) et de leur donner espoir pour ne pas les décevoir (un espoir qui a abouti!).
      Le redressement horizontal, j'ai retrouvé un vieux patch perdu dans le bugtracker et très basique. J'ai fait de la revue, retravaillé au dessus (car il n'était pas vraiment utilisable en l'état); Ell a fait de même ensuite. Et maintenant ça fait une super fonctionnalité.
      Dans le passé, je me souviens bien de la recherche d'action (une de mes fonctionnalités préférées!). J'y ai passé un temps considérable. Le patch était cool, mais écrit par des étudiants. J'y ai passé de très nombreuses heures à corriger ce qui devait l'être, à rendre la fonctionnalité vraiment utilisable simplement, et à l'améliorer énormément. Maintenant je pourrais pas faire sans!

      Pour info, dans GIMP, on a des règles stricts et du code de très bonne qualité globalement (bien sûr plus localement, on trouve beaucoup d'horreurs ici et là, comme dans tout gros code). Donc la revue est primordiale. On fait pas comme certains logiciels qui acceptent tout et n'importe quoi.

      (4) On fait évoluer la politique interne. Je suis celui notamment qui a poussé depuis plusieurs années (tous les ans, à chaque fois qu'on se rencontrait au Libre Graphics Meeting) pour une nouvelle politique de sortie permettant de sortir des versions macros avec de nouvelles fonctionnalités (plutôt qu'attendre 6 ans encore pour une sortie majeure!). Et voilà, maintenant tous les mois, GIMP sort avec des fonctionnalités cool. Les gens se disent maintenant que GIMP est super actif, et on se met à avoir plus de contributions (j'ai l'impression; mais ça peut aussi être simplement car on a sorti 2.10, ou autres raisons).

      (5) On a créé et on maintient le flatpak pour que les linuxiens aient GIMP facilement et rapidement à chaque sortie (GIMP est maintenant dispo sous Linux à chaque sortie avant toutes les autres plateformes!).

      Et sûrement plein d'autres choses.
      Ensuite soyons clair: je ne souhaite pas mettre tous les éclairages sur ZeMarmot uniquement. En particulier le mainteneur, Mitch, fait un travail de dingue, connaît le code de GIMP et ses rouages bien mieux que moi. Sans parler de Ell, un alien venu d'ailleurs, qui nous optimise GIMP aux petits oignons (avec du code d'excellente qualité) depuis qu'il est arrivé. Je ne suis pas seul (heureusement!), et on a tous les 3 une grosse part dans le succès de GIMP.
      Mais clairement je ne pense pas que ce soit exagéré d'affirmer que le projet ZeMarmot a vraiment contribué largement à propulser GIMP dans une nouvelle ère. On travaille sur GIMP pour un vrai projet, au quotidien (oui je me répète) et ça vaut énormément de contributions aléatoires sans but. C'est un peu une symbiose de l'artiste et des outils. Chacun a besoin de l'autre.

      Si avec cela, ce n'est pas suffisant, alors je ne sais pas ce qui l'est. Je rappelle qu'on est officiellement associé à GIMP d'ailleurs (bien sûr même! Je suis un dév majeur). Même le site web gimp.org suggère de donner directement à ZeMarmot sur la page donation, ainsi que dans ses news régulières (comme la dernière news dont cette dépêche sur Linuxfr est plus ou moins une traduction un peu retravaillée). J'aurais du mal à voir comment ça pourrait être plus limpide. :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Soutenir Gimp

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        The GNOME Foundation is pleased to be one of these recipients, receiving $300,000 for the GNOME Project and $100,000 for GIMP.

        Est-ce que tout cet argent pour GIMP va vous aider?

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

        • [^] # Re: Soutenir Gimp

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 05/09/18 à 17:42.

          Ça dépend.

          L'argent de GIMP est utilisé uniquement pour les frais communautaires. Par exemple, cela permet aux contributeurs de se rencontrer une fois par an (frais de transports et d'hébergement) à Libre Graphics Meeting, voire à Wilber Week (si on en réorganise) pour une semaine de hacking.
          Il est aussi déjà arrivé régulièrement que GIMP aide financièrement d'autres projets libres ou des évènements (en particulier Libre Graphics Meeting qui a parfois eu du mal à joindre les deux bouts si GIMP n'avait pas été là pour sauver les meubles).

          Cela peut aussi être utilisé si on a besoin de faire des autocollants ou un kakémono (l'an dernier, un contributeur a participé à une conf aux US et a fait faire un kakemono GIMP ainsi), ou autre chose du genre.
          Enfin cela peut être utilisé pour du matos.

          Par contre, cela n'est pas utilisé pour des salaires (ce qui est le plus coûteux et au final le plus nécessaire). GIMP n'a pas de structure pour embaucher. Ceci dit, le projet pourrait sûrement donner à LILA, ce qui servirait à payer des salaires dans une structure. Mais certains contributeurs trouvent que donner cet argent de cette façon ne serait pas juste pour certains contributeurs bénévoles qui font aussi beaucoup, etc.
          Personnellement je trouve cette logique peu constructive et serait (bien évidemment) heureux si cet argent pouvait nous servir pour rendre viable les tentatives de professionnaliser nos contributions à GIMP. Mais bon, je suis clairement parti pris et je ne veux pas créer une mauvaise ambiance autour de questions financière.

          À la place, je dis clairement aux gens: si vous voulez financer du développement dans GIMP, vous pouvez donner à LILA; si vous voulez financer la partie communautaire, nos réunions bénévoles, etc. alors donnez à GIMP.

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # dll hell

    Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

    Salut,

    Le premier problème est désormais presque entièrement contourné en bidouillant l’ordre de priorité des dossiers de bibliothèques programmatiquement.

    Peux-tu développer ce point ?

    • [^] # Re: dll hell

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 30/08/18 à 15:38.

      Depuis Windows XP, le DLL Hell a été corrigé depuis qu'on peut spécifier sa stratégie de recherche de bibliothèques :
      https://docs.microsoft.com/en-us/windows/desktop/dlls/dynamic-link-library-search-order

      Et avec le Side by Side Assemblies :
      https://docs.microsoft.com/en-us/windows/desktop/sbscs/about-side-by-side-assemblies-

      Ça a aussi été résolu dès le départ dans .NET (dont les premières versions sont aussi vieilles que XP), mais c'est une autre histoire.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: dll hell

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

      Déjà un peu d'explication du problème pour bien comprendre. Windows cherche les DLLs dans cet ordre:

      • Le répertoire où se trouve le binaire
      • le répertoire courant
      • les divers répertoires système
      • enfin les répertoires listés dans le PATH.

      Pour le binaire principal gimp-2-10, c'est facile car il suffit de mettre toutes nos DLLs dans le même répertoire $PREFIX/bin/. Elles seront toujours trouvées en premier.
      Le problème est pour les plug-ins qui sont dans $PREFIX/lib/gimp/2.0/plug-ins/ et lorsque ces plug-ins souhaitent utiliser certaines des bibliothèques livrées avec GIMP (qui sont donc dans $PREFIX/bin/).

      On pourrait simplement mettre les librairies à côté de chaque plug-in, mais cela signifierait dupliquer les bibliothèques un certain nombre de fois. Et en plus ça ne permettrait plus aux plug-ins tiers de profiter des biblios livrées. Donc ce n'est pas acceptable.

      À la base, on rajoutait donc $PREFIX/bin au début du PATH (qui est spécifié dans un script de lancement). Mais si jamais une application installe une DLL (que nous utilisons, mais dans une version incompatible) dans un répertoire système, alors cette DLL est trouvée avant et les ennuis commencent.

      Une autre solution à laquelle je pensais est de jouer avec le répertoire courant (le faire pointer sur $PREFIX/bin) mais il se trouve que si SafeDllSearchMode est activé (apparemment une valeur de la base de registre), le répertoire courant est soudainement cherché après les répertoires système aussi! Donc ça marcherait plus (enfin surtout ça dépendrait de la configuration de l'OS).

      La solution est donc d'utiliser SetDllDirectoryW() pour donner la priorité à $PREFIX/bin, et pour être précis le mettre entre le répertoire du binaire (permettant aux plug-ins de bypasser nos biblios au besoin) et les répertoires système. C'est donc une solution au niveau du code.

      Un cas supplémentaire que nous avons corrigé dans 2.10.6 fut les plug-ins 32-bit lancé dans un environnement 64-bit. Dans ce cas, on doit leur donner un répertoire différent avec des versions 32-bit de nos bibliothèques (on le met dans $PREFIX/32/bin par défaut, mais j'ai mis un flag pour changer ce répertoire à la compilation). Je détecte donc le bitness d'un plug-in avant de le lancer et lui assigne le bon répertoire de bibliothèques avec SetDllDirectoryW().

      Un nouveau cas dont j'ai récemment pris connaissance (et pas encore corrigé) est les plug-ins scripts lancés par un interpréteur 32-bit sur environnement 64-bit (si le script utilise des bibliothèques compilées). Dans ce cas, on devra détecter le bitness de l'interpréteur.
      Par exemple notre installeur embarque seulement Python en 32-bit (je ne suis pas sûr pourquoi). Donc des scripts python un peu complexe qui utilise des biblios C risquent de ne pas fonctionner.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Soutenir l'un des logiciels les plus important du projet GNU !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

    Bravo et Merci à toute l'équipe ! :)

    Depuis plus de dix ans, j’accompagne des personnes (amis, famille, clients) à utiliser un système GNU.

    GIMP est souvent l’un des logiciels les plus importants, avec Firefox, LibreOffice, sans compter le noyau Linux et le gestionnaire de bureau.

    Je suis par ailleurs enseignant en initiation à l’informatique.

    Je suis heureux de pouvoir soutenir le projet GIMP et par la même occasion le formidable outil pédagogique ZeMarmot :)

    J’effectue des virements bancaires au bénéfice de l’association LILA. Il est possible d’en obtenir le code IBAN (et accessoirement le BIC, si nécessaire). J’ai déjà fait deux virement conséquents et j’ai programmé un ordre permanent pour une petit montant chaque mois.

    10 €, c’est ce que nous payons parfois pour des con*ies ! Autant faire attention à ne pas succomber pour quelques con*ies et s’engager plutôt à verser cette petites sommes au soutient de l’un de nos outils… Pensons également que d’autres personnes peuvent très naturellement payer bien plus cher pour l’utilisation d’un tel logiciel ;)

    Je ne reçois pas de certificat d’action ou une belle boite avec hologramme :) mais je m’imagine pouvoir être quelque part dans les dernières évolutions :) C’est peut être un rêve… Toujours est-il qu’au près de mes bénéficiaires, j’ai un logiciel de plus en plus intéressant à leur proposer.

    Bref, je me dit que si nous sommes nombreux à faire pareil, nous aurons bientôt de merveilleux logiciels libres :)

    • [^] # Re: Soutenir l'un des logiciels les plus important du projet GNU !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 30/08/18 à 12:22.

      Je pense que c'est cette association là : https://libreart.info/fr/.

      Je pense par ailleurs que toute association qui reçoit des "dons" devraient mettre sur le web son rapport moral d'activité et le bilan de ses comptes CHAQUE année… Au niveau de mon laboratoire public, on s'est désengagé d'une association qui refusait de nous fournir ces deux documents là et donc nul ne savait où partait au final nos versements !

      • [^] # Re: Soutenir l'un des logiciels les plus important du projet GNU !

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

        On avait déjà publié nos rapports, mais c'est vrai qu'on l'a pas fait dernièrement. LILA est une micro asso et c'est vraiment dur de tenir tout à jour dans les temps. Mais c'est noté. On va essayer de faire les choses au plus carré (en fait, ça a toujours été notre but de faire le plus carré et transparent; j'ai un peu honte qu'on y arrive même pas!). Tu as entièrement raison de dire que ce type de transparence est important.

        Quoiqu'il en soit, les donations vont à ce jour principalement dans la production de ZeMarmot. C'est notre seul gros projet à ce jour (notez qu'on ne serait pas contre d'autres projets en parallèle si des gens cherchent une structure dans l'Art Libre pour développer leur projet; mais à ce jour, y a pas vraiment, même si y a eu un peu). LILA fait des salaires intermittents en bonne et due forme.

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Plug-ins et Windows

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Par exemple, si votre greffon est monplugin.exe, installez‐le comme plug-ins/monplugin/monplugin.exe

    J'ai installé la version 2.10 de Gimp sur un de mes PC sous Windows (oui je sais…) et justement j'avais cherché à installer G'MIC dans "Program Files" pour pouvoir être installé par défaut pour tout utilisateur du poste mais il n'y avait pas de dossier plugins. Je l'ai crée et ça n'avait pas marché, obligé d'installer dans C:\User (donc individuellement pour chaque utilisateur). Donc si je comprend bien ce problème est réglé ?

    • [^] # Re: Plug-ins et Windows

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Je suis pas sûr de comprendre. GIMP a déjà un concept de répertoire utilisateur vs. répertoire système pour les plug-ins, et ce depuis très longtemps.
      Ensuite sous Windows, je pense que le répertoire système serait $PREFIX/lib/gimp/2.0/plug-ins/ ($PREFIX étant là où GIMP est installé).

      Mais non ce n'est absolument pas nouveau et ce n'est pas de cela dont je parle ici. Je parle juste d'une nouvelle organisation des plug-ins, où on demande de mettre chacun dans son propre répertoire afin d'éviter la pollution de DLLs apportés par un plug-in tiers.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Plug-ins et Windows

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

        Ah pardon erreur de ma part, le répertoire général de plugins aurait changé donc depuis la 2.8. effectivement sur $PREFIX/lib/gimp/2.0/plug-ins/ cela marche. Mes confuses.

  • # typo

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

    Pa exemple, si votre greffon est monplugin.exe,
    Par exemple, si votre greffon est monplugin.exe,

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.