GIMP 2.10.4 : on garde le rythme !

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, BAud, teoB, Collectif, ZeroHeure, Bruno Michel, Yves Bourguignon et bolikahult. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
109
1
août
2018
Graphisme/photo

La troisième version de GIMP 2.10 est sortie début juillet et, conformément à notre nouvelle politique de sortie, non seulement elle contient énormément de corrections de bogues (trop pour que nous puissions les compter !), mais aussi de nouvelles fonctionnalités, telles qu’une rotation par rapport à une ligne d’horizon, ou l’étiquetage des polices de caractères !

Sommaire

Rotation par rapport à une ligne d’horizon

Un besoin commun est celui de rendre une ligne bien horizontale dans une photographie. Typiquement, vous prenez une photo avec un horizon bien visible et souhaitez vous assurer que cet horizon soit horizontal.
Rotation en ligne d’horizon
Cela est désormais possible dans GIMP grâce à un bouton dans les options de l’outil de mesure, lequel réaligne la photo par rapport à la ligne en cours.
Pour la petite histoire : cette fonctionnalité a été intégrée suite à la demande répétée de Luk, libriste de toujours, pour lequel j’ai finalement donné un peu de temps. :-)

Chargement asynchrone des polices de caractères

Alors que GIMP sous GNU/Linux se lance aussi vite que l’éclair (ou presque !), il s’agissait en particulier d’un problème pour GIMP sous Windows et macOS : le chargement des polices de caractères par fontconfig rendait le démarrage de GIMP lent comme un escargot asthmatique lors du premier lancement ou lorsque de nouvelles polices étaient installées. Dans les cas les plus extrêmes, on recevait des rapports de plusieurs minutes d’attente pour les personnes installant des centaines de polices (ce qui n’est pas forcément si exceptionnel dans le monde des designers graphiques, une des cibles du logiciel).

Les polices ne bloquent donc plus le chargement du démarrage ! En revanche, on ne peut pas utiliser toute fonction nécessitant des polices (comme l’outil texte) tant que le chargement n’est pas terminé en arrière‐plan.

Étiquetage des polices de caractères

Il est désormais possible d’étiqueter (« taguer ») les polices de caractères, de la même manière que les brosses, motifs et dégradés. Cela fait partie de nos améliorations en cours pour rendre la gestion des ressources plus agréable (même si on a encore beaucoup de boulot !).

Mise à jour du tableau de bord

Le tableau de bord introduit dans GIMP 2.10.0 a connu quelques améliorations, notamment en affichant des données sur la mémoire physique utilisée et disponible.

Tableau de bord

Amélioration de la prise en charge du format PSD

Même si la prise en charge du format PSD d’Adobe a énormément progressé avec GIMP 2.10.0, GIMP ne le prend toujours pas encore en charge à 100 %, notamment à cause de certaines fonctionnalités manquantes.

Néanmoins, le format PSD peut aussi contenir une version pré‐composée du rendu final si le fichier a été sauvegardé avec l’option « Maximize Compatibility ». Il est désormais possible de charger dans GIMP cette version pré‐composée, ce qui permet de pouvoir charger l’image exactement comme attendue.
Cela n’améliore pas le cas d’usage d’échange de fichiers de travail si vous souhaitez continuer un travail commencé dans Photoshop (en récupérant tous les calques, etc.). En revanche, c’est une grande avancée pour le cas d’usage où vous souhaitez seulement ouvrir et utiliser directement la version finale (au cas où un designer peu doué vous envoie un PSD comme version finale unique).
Pour cela, choisissez le nouveau format « Image Photoshop (fusionnée) ».

Autour du développement

Nouvelles des paquets

Cela ne concerne pas vraiment les systèmes GNU/Linux de prédilection sur ce site, mais parlons un peu de macOS ! Nous n’avions plus de paquet pour ce système d’exploitation depuis GIMP 2.10.0. Certains semblaient même croire que GIMP ne prenait plus en charge ces systèmes (comme je l’ai découvert lorsqu’on m’a interviewé sur le podcast Late Night Linux). Ce n’est pas le cas ! GIMP compile encore bien pour macOS, et d’ailleurs plusieurs personnes fournissaient déjà un paquet tiers.

La raison pour laquelle nous n’en avions pas était simplement l’absence de nos contributeurs macOS habituels (et le faible nombre de ceux‐ci, puisque c’était plus ou moins un nombre unitaire !).
Heureusement, un nouveau contributeur a fait son apparition et, contrairement aux autres propositions, il s’agit de quelqu’un qui accepte de travailler en équipe (ceci étant un problème, car comme je le disais, d’autres font déjà des paquets tiers, mais peu sont ceux qui essaient de s’adapter au travail en équipe).

Je profite de cette nouvelle pour rappeler que GIMP pour Windows et macOS n’a quasiment aucun contributeur ! Si — malgré le fait que nous soyons sur LinuxFr.org — vous souhaitez voir GIMP s’améliorer sur ces plates‐formes, nous apprécierions vraiment que les intéressés contribuent du code.

Nous rappelons qu’aucun des contributeurs récurrents actuels n’utilise ces systèmes d’exploitation, et si nous corrigeons parfois des bogues pour lesdites plates‐formes, ce n’est que par gentillesse ou parfois par ennui. Par exemple, je suis celui qui a finalement pris de mon temps pour implémenter le chargement asynchrone des polices au démarrage (puis Ell a pris la relève et a énormément amélioré au‐dessus de mon travail), alors même que je n’ai jamais vécu ce problème moi‐même ! Cela restait pourtant un des plus vieux sujets de plainte pour Windows (et même macOS dans une moindre mesure) avec probablement des dizaines de rapports, et ce depuis des années (peut‐être depuis toujours). C’était cependant assez simple à implémenter ; pourtant à part des plaintes, personne n’a jamais essayé de corriger. Je trouve cela triste. Des bogues simples (mais clairement très embêtants, voire bloquants !) comme cela, il y en a des dizaines dans GIMP sur ces systèmes propriétaires. Il serait extrêmement facile pour un programmeur avec un minimum d’expérience de rendre GIMP plus agréable dessus. À bon entendeur !

Activité florissante et retour d’expérience des gens !

L’activité de GIMP est vraiment saine et prospère, avec en moyenne (depuis la dernière version GIMP 2.10.2) : 22 commits par jour sur la branche principale (master) de développement et 7 commits par jour sur la branche gimp-2-10 (série GIMP 2.10.x, qui reçoit toutes les corrections de bogues et des fonctionnalités diverses en rétro‐portage).

De manière intéressante, nous avons des retours (sur les réseaux sociaux) de gens qui croient en un renouveau de GIMP. Or, cela fait des années que l’activité de développement est si intense (ce n’était cependant pas le cas, effectivement, il y a six ans, quand j’ai commencé à contribuer) ! Clairement, la sortie de GIMP 2.10, mais surtout les sorties successives avec notre nouvelle politique de fonctionnalités, font des merveilles. :-)

Une autre conséquence agréable que j’ai remarquée est l’attitude positive des gens. Pendant des années, on recevait énormément de critiques très virulentes et mauvaises. Et je dois dire que personnellement ce fut très dur de faire face à la méchanceté de certains. Ce n’est pas étonnant que la dépression guette beaucoup de développeurs de logiciels libres. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de ne plus avoir la force de contribuer pendant plusieurs jours (et de me poser des questions sur pourquoi je faisais du Libre) après trop d’insultes reçues.
Dorénavant je remarque que la tendance s’est inversée. Je vois moins de remarques méchantes (ou peut‐être sont‐elles dorénavant totalement noyées derrière les louanges !) et beaucoup de gens qui nous remercient.

Cela devient à nouveau agréable de contribuer au logiciel libre et nous met de bonne humeur ! :-)

GIMP est déjà livré par défaut avec énormément de greffons, brosses, scripts et autres données. Parfois, il nous arrive d’en supprimer certains car nous estimons leur qualité insuffisante, ou bien parce qu’ils dupliquent une fonction faite par un autre script plus moderne, etc.

Néanmoins, nous sommes conscients que certaines personnes souhaitent continuer à utiliser telle ou telle donnée pour une raison ou une autre (ne serait‐ce que pour garder exactement le même rendu d’une utilisation à l’autre ou pour la compatibilité de vieux scripts, etc.). C’était par exemple le cas du vieux script Alpha-to-Logo qui avait été retiré de GIMP 2.10 à cause de sa qualité médiocre. Or, il avait clairement son public puisqu’il nous a été beaucoup demandé depuis. Plutôt que réintégrer un script dont nous ne sommes pas satisfait, ce script fait donc son retour dans le paquet gimp-data-extras 2.0.4, que vous pouvez télécharger.

Le futur de GIMP et notre financement participatif

Le développement de GIMP bat vraiment son plein et nous annonçons régulièrement les nouveautés ou améliorations à venir sur les réseaux sociaux (par exemple ZeMarmot ou GIMP sur Twitter ; oui je sais, ce n’est pas du réseau libre !).

Entre la prise en charge des calques de texte vertical, divers filtres de plus en plus évolués, des améliorations conséquentes de réactivité de GIMP (plus de calculs asynchrones, du MIP mapping, des discussions sur du cache plus intelligent de rendu, etc.) et bien plus, on est extrêmement heureux à l’association LILA, studio d’animation à but non lucratif qui produit le film libre ZeMarmot, d’être partie intégrante, et même moteur, de ce renouveau.
Pour que cela puisse continuer, notre association finance ce projet collaborativement. Voici un petit aperçu de nos projets à moyen terme :

Financement collaboratif de la gestion des extensions dans GIMP

Récemment, nous avons un peu fait la promotion de mon développement en cours pour de la gestion avancée d’extension : chercher, installer, mettre à jour et désinstaller des extensions de développeurs tiers en quelques clics.

Installer des extensions

Rien de révolutionnaire techniquement, on connaît tous cela, par exemple, dans tout navigateur Web moderne ou beaucoup d’autres logiciels. GIMP, de son côté, avait des extensions mais aucun serveur de dépôt pour développeurs tiers, ni aucun système de gestion. Je travaille à changer cela. Cela pourra faire son apparition, si possible, dès une sortie de GIMP 2.10.x.

Vous pouvez lire mon article détaillé pour en savoir plus.

GIMP pour l’animation

Bien sûr, je continue à travailler sur notre greffon d’animation, même si malheureusement le temps a énormément manqué ces derniers mois.

Mais pour l’animation, il n’y a pas que cela qui nous pose problème. Améliorer GIMP avec des fichiers très gros, de dizaines voire centaines de calques est un enjeu important pour nous. Les rendus doivent aussi être le plus rapide possible pour un travail efficace. Permettre la multi‐sélection de calques pour une gestion efficace de fichiers complexes est aussi un projet sur lequel je travaille.

Et ainsi de suite. Ce que nous développons dans GIMP est en fait bien moins spécifique que ce que certains semblent penser, et est extrêmement utile, voire primordial, pour la plupart des professionnels ou amateurs éclairés.

GIMP 3 : un nouveau monde

En parallèle, je travaille beaucoup sur GIMP 3, dont les possibilités sont excitantes. Déjà, je suis celui qui travaille sur la prise en charge des écrans haute densité (j’étais déjà celui qui avait apporté une prise en charge « minimale » dans GIMP 2.10, même s’il faut bien comprendre que celle‐ci n’est qu’une succession de bidouilles, puisque GTK+ 2 n’a pas de prise en charge native).

Je travaille aussi sur l’amélioration de la peinture numérique, une meilleure prise en charge des tablettes graphiques et de certaines de leurs fonctionnalités plus avancées, ainsi que de meilleures configurations par défaut.

Je prévois aussi de travailler sur la prise en charge du « toucher » dans GIMP, par exemple pour la rotation du canevas, le zoom ou le panning avec la gestuelle.

Du code maintenu

J’ai une liste de choses que je souhaite faire si grande que je ne vais pas continuer à vous la lister. Mais, surtout, ce que nous apportons est la professionnalisation de GIMP. Nous avons commencé à contribuer car il était instable et inadéquat pour du travail professionnel. De nos jours, il est extrêmement stable et adéquat. Nous l’utilisons donc maintenant quotidiennement dans un contexte professionnel et surtout nous le maintenons. Ce n’est pas du lâcher de fonctionnalité pour ensuite laisser des bénévoles avec peu de temps gérer les bogues et les plantages. À l’inverse même, la maintenance, la correction de bogues, la gestion des tickets et les revues de code me prennent plus de temps que le développement de nouveau code.

En fait, mon rêve à moyen terme serait que notre financement puisse grandir suffisamment pour engager davantage d’artistes ainsi que d’autres développeurs (pour non seulement travailler sur GIMP, mais aussi Blender, Inkscape, KDEnlive, Synfig, ou qu’importe le logiciel libre que nous utilisions à un moment donné).

Vous souhaitez financer notre travail pour améliorer le logiciel libre en créant des films libres ? Nous vous attendons sur ces plates‐formes :

  • Tipeee, pour financer en euros ;
  • Patreon, pour financer en dollars des États‐Unis.

Alternativement, notre page de donation indique comment donner sur Paypal, ou par donation en virement bancaire à l’association LILA (en revanche, Liberapay est en pause et il vaut donc mieux l’éviter pour le moment, même s’il est toujours dans la liste).

Merci !

  • # GIMP Fundation ?

    Posté par . Évalué à 10 (+15/-0).

    Comme d'hab, un grand merci pour cet article et pour le travail effectué sur GIMP !

    En fait, mon rêve à moyen terme serait que notre financement puisse grandir suffisamment pour engager davantage d’artistes ainsi que d’autres développeurs (pour non seulement travailler sur GIMP, mais aussi Blender, Inkscape, KDEnlive, Synfig, ou qu’importe le logiciel libre que nous utilisions à un moment donné).

    Ça me fait penser au travail réalisé par Ton Roosendaal avec la création de la Blender Fundation. Cette dernière permet aujourd'hui d'assurer le développement assez stable de Blender ainsi que des films d'animation créés avec Blender, et si je comprends bien, les revenus proviennent de diverses sources (dons, fonds hollandais et/ou européens, inscriptions au Blender cloud, formations à Blender, etc.).

    Est-ce que tu penses qu'il serait possible d'envisager une telle structure pour GIMP ?

    • [^] # Re: GIMP Fundation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+14/-1).

      Il y a tout de même une différence de processus avec la Blender Foundation. Ils mettent le logiciel en avant, alors que sur ce projet, je préfère mettre la création en avant. Le logiciel libre est pour moi simplement une évidence (tout logiciel devrait être logiciel libre), pas un but. :-)

      Et ça veut aussi dire que nous pourrions aussi contribuer à d'autres logiciels, pas seulement à GIMP (ce que d'ailleurs je fais, même si effectivement à ce jour, GIMP seul est environ probablement la moitié de mes contributions).

      Est-ce que tu penses qu'il serait possible d'envisager une telle structure pour GIMP ?

      Il y a déjà plusieurs "problèmes" à un tel raisonnement. GIMP n'est à ce jour pas une entité du tout (pas une association, pas une entreprise, pas une fondation, rien d'enregistré). Nous avons un mainteneur, mais même là, cela reste une organisation extrêmement organique et qui arrive vraiment à s'auto-gérer (très bien en plus!) simplement par la bonne volonté et bienveillance des contributeurs principaux (franchement, c'est l'une des ententes les plus cools que j'ai connues dans le Libre, et c'est ça qui m'a fait rester). Si on doit citer un exemple typique de l'organisation "bazar" du Logiciel Libre, GIMP est probablement un des meilleurs exemples (voire l'un des seuls parmi les plus gros logiciels connus du Libre).

      Or on aime tous cette ambiance, coordination et organisation bon-enfant, et sérieusement ça me ferait mal de pêter ça, en essayant d'y rajouter une structure plus rigide. Perso j'adore le fait que GIMP soit pas une entité définie, de même que j'aime aussi les organizations horizontales, les partenariats (genre SCOP en entreprises, un concept que j'aimerais bien faire un jour si je monte une boîte), bien plus que les hiérarchies.

      Je pourrais essayer de le faire seul dans mon coin, par exemple en reformulant le but de notre association (LILA) pour en faire une GIMP Foundation, ou en créant une nouvelle entité, mais franchement cela pourrait être ressentie par les autres contributeurs (et probablement à raison) comme une sorte de coup d'état. Une prise de pouvoir par la création d'une entité dans notre coin qui utiliserait le nom GIMP alors que tous les autres sont cools avec l'organisation informelle actuelle. Franchement j'ai pas envie de ça. Je pense que la seule chose qui en ressortirait serait de ruiner le développement et les relations dans l'équipe GIMP. Et probablement cela ferait fuir les contributeurs (déjà qu'on n'est pas nombreux! Et notons que même si je me considère pas mauvais, je connais aussi mes limites; et je suis super heureux de coder aux côtés d'autres développeurs vraiment super doués; la dernière chose que je voudrais serait de les dégoûter de contribuer).

      Aussi comme je le disais, nous on aime l'idée que notre but est de créer un film, des vidéos géniales pour Framasoft ou d'autres gens, même un jeu de société récemment pour une autre asso, etc. Le tout avec des logiciels libres que nous améliorons nous-même. Et non pas l'inverse: mettre l'accent sur un logiciel pour que d'autres utilisent. Donc je préfère LILA telle qu'elle est actuellement et n'ai pas vraiment envie qu'on en fasse une fondation GIMP.

      Dernier point, soyons honnête un instant! Cette structure existe! C'est LILA! Bon je me contredis (exprès!), car je viens de dire juste à l'instant que nous ne sommes pas la fondation GIMP et ne souhaitons pas le devenir. Mais dans les faits, on développe GIMP et des projets autour. À ce jour, c'est plus ou moins 100% de ce que l'on fait. Si le besoin d'une telle structure, c'est d'avoir une entité officielle et enregistrée à laquelle donner, ou à laquelle se raccrocher de manière officielle, ben LILA fait parfaitement l'affaire et vous pouvez être sûr que votre argent est utilisée pour GIMP.

      Maintenant cela peut changer. Peut-être que dans un an, 2 ou 10, on fera un projet en contribuant plutôt à Blender, ou Synfig, ou Inkscape (ou que sais-je encore). Et ce jour là, si ça ne convient plus, vous pourrez changer de crèmerie. Et surtout vous le verrez venir, et on l'annoncera en avance. Mais pour l'instant, on est ce qui se rapproche le plus d'une fondation GIMP. :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: GIMP Fundation ?

        Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

        Et pour compléter le propos, d'un point de vue juridique, créer une fondation (et non une association) en France est un processus complexe. J'avais en son temps étudié ce point et globalement, ce que j'en avais retenu c'est qu'il est possible d'en créer une sous l'égide de la Fondation de France.

        La page Wikipedia résume assez bien les choses me semble t'il:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_(institution)

        Il me parait plus aisé de monter une fondation en Allemagne ou en Belgique.

        En France… il faut juste oublier, sauf à avoir d'énormes moyens.

        En revanche l'association reconnue d'utilité publique permet aux donateurs de bénéficier d'avantages fiscaux. Et l'adoption d'une telle structure pourrait permettre d'augmenter les dons.

      • [^] # Re: GIMP Fundation ?

        Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

        Si on doit citer un exemple typique de l'organisation "bazar" du Logiciel Libre, GIMP est probablement un des meilleurs exemples (voire l'un des seuls parmi les plus gros logiciels connus du Libre).

        Or on aime tous cette ambiance, coordination et organisation bon-enfant, et sérieusement ça me ferait mal de pêter ça, en essayant d'y rajouter une structure plus rigide. Perso j'adore le fait que GIMP soit pas une entité définie, de même que j'aime aussi les organizations horizontales, les partenariats (genre SCOP en entreprises, un concept que j'aimerais bien faire un jour si je monte une boîte), bien plus que les hiérarchies.

        Ça me fait aussi penser à la (non) organisation autour de SPIP (dont le développement est vivace). Et je trouve ça super !

        Bravo ! Et merci encore pour Gimp !

      • [^] # Re: GIMP Fundation ?

        Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

        Merci pour ta réponse !

        Je viens à l'instant de lire cette annonce :

        The GNOME Foundation is pleased to be one of these recipients, receiving $300,000 for the GNOME Project and $100,000 for GIMP.

        Du coup, GIMP Foundation ou pas, il va falloir vous organiser ;)

        • [^] # Re: GIMP Fundation ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

          Les fonds de GIMP ont toujours été gérés par la fondation GNOME. Cette annonce ne change absolument rien du tout. Mais vraiment rien.
          Ensuite si on décide que cet argent peut aller en salaires, une partie peut éventuellement être donnée à LILA.

          Encore une fois, relire mon commentaire. Je ne comprends pas pourquoi vous voulez absolument une "fondation" alors qu'on a déjà tout ce qu'il faut. C'est une obsession sur le nom?

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

          • [^] # Re: GIMP Fundation ?

            Posté par . Évalué à -1 (+0/-3).

            De bonnes et grosses solides fondations… Mhh, c'est bon…

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: GIMP Fundation ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

            Plus qu'une fondation, je pense que les gens attendent surtout une professionnalisation (même si tu préfères une bande de potes hippies :p) et une accélération du développement (même si votre nouvelle politique permet d'apporter des nouveautés plus régulières et par conséquent, de changer positivement la perception des utilisateurs quant à l'état du développement).

            Mais tant qu'il restera de grosses fonctionnalités attendues depuis trop longtemps (portage GTK+ 3/4, prise en charge du CMYK…) voir des nouvelles qui font le buzz chez la concurrence, comme ces histoires d'IA chez Adobe pour automatiser certaines tâches et faire gagner un temps fou / les rendre plus accessibles aux néophytes, je pense que les utilisateurs continueront de rêver d'une super fondation avec une personne chargée de trouver de nouveaux financements (Wikimedia a un tel poste depuis des années, GNOME s'y met enfin) qui permettront ensuite d'embaucher de nouveaux développeurs, designers… qui leur offriront plus rapidement tout ce dont ils rêvaient \o/

            Pour résumer, plus de pognon pour pouvoir faire plus de choses, puisque apparemment, les bénévoles compétents et motivés sur le long terme, ça ne court pas les rues.

            • [^] # Re: GIMP Fundation ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-0). Dernière modification le 04/08/18 à 09:15.

              Plus qu'une fondation, je pense que les gens attendent surtout une professionnalisation (même si tu préfères une bande de potes hippies :p)

              Ben écoute d'un côté, on a une fondation (hypothétique) qui paieraient des salaires pour améliorer GIMP et de l'autre une association (non hypothétique, elle existe) qui paie des salaires pour améliorer GIMP. Mais le premier cas serait de la professionnalisation et le second une bande de potes hippies. Euh… Ce serait pas une nouvelle version du bon et du mauvais chasseur là? ;-)

              Sérieusement c'est un peu triste. On a l'impression que vous vous attachez au nom. Parce qu'on n'a pas "GIMP" dans le nom, c'est soudainement pas "professionnel"? Ou alors je vois pas. Parce que soyons clair, c'est un peu la seule différence là.

              accélération du développement

              Je pense que peu de logiciels peuvent se targuer d'avoir un développement aussi intense que nous. Attention, je dis pas qu'y en a pas qui ont un développement encore plus actif. Je suis sûr que Firefox par exemple nous coiffe au poteau. Par contre comparons par exemple avec un logiciel tel que Blender.

              Voyons le nombre de commits dans GIMP (master) depuis le début de l'année et depuis début 2017:

              $ git log --oneline  --since=2018-01-01 |wc -l
              2430
              $ git log --oneline  --since=2017-01-01 |wc -l
              4308
              

              Maintenant dans Blender (master):

              $ git log --oneline  --since=2018-01-01 |wc -l
              1381
              $ git log --oneline  --since=2017-01-01 |wc -l
              4334
              

              Voilà, GIMP a plus de 40% de commits en plus sur les 8 derniers mois. Ensuite si on remonte le temps, Blender gagne du terrain, on a à peu le même nombre de commits sur les 20 derniers mois et ça s'inverse en remontant plus loin. Notre activité n'a fait que s'accélérer depuis des années, continuellement. Je sais pas trop ce que tu veux de plus.

              Et tout cela, avec en gros 3 core développeurs (Mitch, Ell et moi-même) qui faisons à peu près le quart des commits chacun (puis y a d'autres développeurs, certains plus réguliers que d'autres). Je crois qu'on n'a vraiment pas de quoi avoir honte de notre petite équipe. Peu peuvent se targuer d'une telle activité.
              Comme tu le soulignes toi-même, c'est juste une histoire de perception (ou encore "a priori"). Un logiciel comme Blender, on va lire qu'ils sont méga actifs, etc. Mais pas GIMP? Ensuite cette perception n'est heureusement pas généralisée, car (comme je le dis dans l'article), notre image a vraiment changée et je ne lis plus personne dire que le développement de GIMP est lent. Tu es le premier que je lis ressortir cela depuis un bon moment. :P

              Pour résumer, plus de pognon pour pouvoir faire plus de choses, puisque apparemment, les bénévoles compétents et motivés sur le long terme, ça ne court pas les rues.

              Ben les employés compétents et motivés aussi, je t'assure. Je ne sais pas exactement ton champs d'activité (mais si tu traînes ici, les probabilités que ce soit quelque chose dans l'informatique sont grandes!), mais dans le développement logiciel, tu trouves aussi (c'est à dire comme dans tout métier) beaucoup d'incompétents. L'argent ne fait rien à l'affaire.

              Et pour avoir eu aussi mes expériences professionnelles dans le développement logiciel en entreprise (comme on peut s'y attendre), laisse moi te dire que notre petite équipe de bénévoles "hippie" n'a vraiment rien à envier à tes supers employés qui seraient plus à même que nous d'offrir aux gens ce dont ils rêvent. Franchement j'ai rarement vu un tel regroupement de gens compétents que dans notre micro équipe (non seulement les 3 au cœur, mais aussi ceux qui bossent sur GEGL, ainsi que certains réguliers qui font pas tant de patchs, mais quand ils en font ou quand ils réagissent, tu te dis que tu aimerais bien les voir plus souvent!).

              En conclusion, je voudrais boucler et revenir à ce que j'ai dit au début de ce commentaire: oui LILA est professionnelle. Et lever des fonds participatifs pour employer des développeurs est exactement ce que nous essayons de faire. Franchement avant de parler d'engager de nouveaux développeurs/designers, on aimerait bien pouvoir avoir au moins assez pour payer ceux qui contribuent actuellement et aimeraient bien en vivre (nous sommes 2: le mainteneur de GEGL et moi-même sur GIMP, voire 3 en comptant Aryeom qui de temps en temps fait des illustrations pour gimp.org, des icônes, des ateliers, ou autres, et surtout aide en donnant continuellement des retours pour améliorer GIMP et son interface en tant que professionnelle l'utilisant au quotidien; aucun de nous n'a actuellement assez pour financer un salaire minimum).

              Je dois avouer avoir un peu du mal à comprendre. Beaucoup nous disent que si nous faisions des crowdfunding pour améliorer GIMP, ils donneraient. Mais la réalité, c'est qu'on le fait depuis environ 2 ans maintenant (et oui, c'est officiel, nos crowdfundings sont listés dans la page donation de GIMP). On a donc déjà professionnalisé GIMP depuis 2 ans. Il ne tient maintenant qu'à vous tous de nous permettre de ne pas abandonner en si bon chemin (parce qu'on y pense plutôt régulièrement malheureusement). :-)

              Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

              • [^] # Re: GIMP Fundation ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

                En fait le problème n'est pas la fondation : comme tu le dis, elle existe déjà, que ce soit via Gnome ou LILA, il y a les moyens de récupérer des fonds et de s'en servir pour payer des gens à bosser sur GIMP. Le problème n'est pas non plus le capital sympathie de GIMP (fondamental pour espérer récolter des dons), car comme tu le dis, GIMP est mieux perçu depuis quelques années, et à mon avis ton travail de com autour du logiciel n'y est pas pour rien… autant que votre travail de fond sur le développement du logiciel. Bref, les bases me semblent saines, et le souhait d'arriver à financer le développement de GIMP et au delà de la création libre ne semble pas impossible.

                Par contre, lever des fonds puis les gérer, ça demande pas mal de boulot. Il s'agit de trouver quelqu'un qui a énormément de temps à consacrer à cet aspect. Les gens ne donnent pas facilement de l'argent "comme ça", il faut aller les chercher, il faut surtout aller chercher ceux qui ont des sous et la possible envie de les donner. Pourquoi autant de crowdfunding échouent ? Parce que les personnes qui l'organisent ne savent pas forcément gérer cet aspect-là. Et le financement au long cours, s'il me semble plus sain, n'est pas plus simple à motiver. C'est un aspect qui est très mal compris dans le libre et qui explique pourquoi si peu de projets arrivent à récolter des fonds. Mettre un bouton pour dire qu'on accepte les dons, c'est bien, c'est même un très bon début ; communiquer sur le besoin d'argent, c'est bien aussi, c'est la suite (et vous en voyez les effets sur The Marmot, avec un financement encore faible mais existant). Le problème c'est que pour que les donations augmentent et finissent par payer des vrais salaires, il faut y consacrer encore plus de temps, en faisant les bons choix, et c'est un temps qui n'est plus consacré au code ou au dessin. Le plus "simple" est de trouver quelqu'un qui a envie de se consacrer à ça et qui a les savoirs-faire associés (ou est capable de les acquérir). Je vous souhaite de trouver cette personne ; aujourd'hui la plupart des projets libres qui arrivent à récolter assez de sous pour payer des salaires ont, à un moment où un autre, trouvé quelqu'un qui a mis toute son énergie dans ce genre de job, qui tient à la fois de l'animation de communauté, de la gestion de projet et d'un certain talent marketing (non ce n'est pas un gros mot).

                Pour moi, vous êtes vraiment sur la bonne voie avec tout ce qui est mis en place ces dernières années, que ce soit avec Gimp ou The Marmot. J'espère que vous trouverez des renforts pour que ces financements puissent se débloquer :)

              • [^] # Re: GIMP Fundation ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

                Je pense que tu te méprend sur mon commentaire (ou alors, je me suis vraiment mal exprimé, et je m'en excuse).

                Je suis le premier à reconnaître que les développeurs de GIMP font un boulot formidable. Mais reconnais que vous êtes une petite équipe. Si demain il devait arriver malheur à l'un d'entre vous (ne serait-ce que Mitch ou toi), ou que pour x raison vous ayez soudainement envie de passer à autre chose, le développement serait sérieusement ralenti.

                Et même si le développement est vraiment actif, la première chose que l'on voit, c'est que Gtk+ 4 va bientôt sortir, mais que GIMP utilise toujours une version obsolète (t'es le premier à reconnaître toutes les choses incroyables qui seront enfin permises avec le passage à la version 3). Et il en va sans doute de même pour de nombreuses fonctionnalités que certains attendent depuis des années.

                Puis dans tes billets de blog, t'es encore une fois le premier à reconnaître que t'as une TODO list incroyablement longue et que tu dois sans cesse jongler pour y arriver.

                Donc non, la professionnalisation ce n'est pas un gros mot. Comme l'a mieux expliqué Zatalyz, ça commence par trouver quelqu'un capable de faire du marketing et trouver des financements qui permettront de payer des gens à plein temps et de leur offrir du bon matos (Mitch bosse dans une librairie familiale et bosse sur GIMP sur son temps libre, si je me souviens bien. Quant à toi, t'es obligé de nous rappeler dans chaque billet de blog ou dépêche DLFP que ça serait bien de soutenir le projet ZeMarmot, ou de lancer un appel à l'aide quand la tablette d'Aryeom tombe en panne).

                Ça ne serait pas mieux de ne plus avoir à se soucier de tous ces problèmes, de pouvoir bosser sereinement sur un projet qui te tient à coeur ? Alors oui, LILA existe déjà (à qui je donne dix euros tous les mois), mais ça reste petit et passif. Ça reçoit quelques dons par-ci par-là, mais ça ne parle pas au niveau mondial et il n'y a pas de recherche active de gros financements (pré-requis nécessaire pour plusieurs temps plein sur la durée).

                Ce n'est sans doute pas pour rien que tous les gros projets qui dépendent des dons (fondations, ONG…) embauchent une personne pour gérer cette question (je vois que chez Wikimedia, ils ont carrément une demi-douzaine de personnes dédiées à la question).

                • [^] # Re: GIMP Fundation ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 05/08/18 à 10:57.

                  Je pense que tu te méprend sur mon commentaire (ou alors, je me suis vraiment mal exprimé, et je m'en excuse).

                  T'inquiètes, je n'avais pas pris mal ton commentaire. J'essayais simplement d'y répondre pertinemment. Le fait est que quand on fait quelque chose similaire à notre projet, on semble se récolter tous les conseils du monde. Ce n'est pas mal, soyons clair. C'est un peu fatigant, mais ce n'est pas mal. D'ailleurs je suis sûrement aussi le premier à donner des conseils à d'autres quand ils se lancent par exemple en indépendant (je ne suis d'ailleurs pas certains si mes conseils sont si pertinents et si je contribue pas à fatiguer ces gens, même s'ils ne me le disent pas par politesse).

                  Le truc, c'est aussi que beaucoup de ces conseils sont des trucs que je sais, ou même que je sais ne pas marcher, voire souvent que j'ai déjà essayé maintes fois. Je pourrais te citer toute une liste des classiques (mais je vais pas le faire sinon rallonger encore plus le commentaire).
                  Dans ce fil, on me propose de faire une fondation GIMP (je l'ai entendu 20 fois), qu'il faut plus d'argent (captain Obvious), que beaucoup attendent les fonctionnalités X ou Y (on accepte les patchs!). D'ailleurs la pertinence de ta liste de fonctionnalités est vraiment sujette à question. Genre quand tu me dis:

                  Et même si le développement est vraiment actif, la première chose que l'on voit, c'est que Gtk+ 4 va bientôt sortir, mais que GIMP utilise toujours une version obsolète

                  Ben… non GTK+3 n'est pas obsolète. C'est la version à jour de GTK+. Non, on ne va pas commencer à travailler sur une version "mouvante", pas sortie et donc qui va constamment casser son API. On a bien assez de boulot (et comme tu le notes, on est peu nombreux). Travailler sur une version de développement serait comme se tirer une balle dans le pieds pour être sûr que GIMP 3 ne sorte jamais (ou dans 10 ans) et qu'on ait constamment à corriger notre code (comme si on n'avait pas assez de travail!). Surtout qu'on parle de GIMP, pas d'une petite application mono-fonctionnalité de 10 000 lignes de code (qui elle, oui, peut se permettre des changements dans son toolkit, éventuellement… enfin si elle ne prévoit pas de sortir d'ici quelques années!).
                  Nous avons une règle au sujet de nos dépendances pour la branche master: il faut qu'elle soit dispo dans Debian Testing. Cela la rend suffisamment récente pour travailler avec des dépendances qui ne sont pas dépassées, et en même temps, on sait que cette dépendance fera son apparition dans les autres distribs d'ici 1 an ou 2.

                  Attendons que GTK+4 sorte et soit stable pour le considérer.
                  Tu vois, clairement, c'est aussi un conseil de quelqu'un qui n'est pas sur le terrain. :P

                  Mais reconnais que vous êtes une petite équipe. Si demain il devait arriver malheur à l'un d'entre vous (ne serait-ce que Mitch ou toi), ou que pour x raison vous ayez soudainement envie de passer à autre chose, le développement serait sérieusement ralenti.

                  C'est vrai, mais c'est le cas de 99.99% des logiciels Libres. Je viens de regarder (encore) l'activité de Blender. Ils ont à peine plus de gros développeurs que nous (si je regarde 2018, je dirais 4 vraiment gros développeurs). Ensuite oui, je suis sûr que Firefox ou Apache n'ont pas ce problème. Mais pour en arriver là, ce n'est pas juste un ou 2 commerciaux qu'il faut engager.

                  Donc non, la professionnalisation ce n'est pas un gros mot.

                  Et je suis totalement d'accord, puisque j'ai répondu que c'est exactement ce que l'on fait! ;-)

                  Comme l'a mieux expliqué Zatalyz, ça commence par trouver quelqu'un capable de faire du marketing et trouver des financements

                  Il y a un million de trucs à répondre à ça! Déjà, comment le paie-t-on? On est une asso, on fait du tout-libre, etc. Donc effectivement si quelqu'un veut aider bénévolement parce qu'il veut promouvoir le la création Libre (un des objectifs de l'asso), on n'est pas contre. Dans les faits, on a eu des aides ponctuelles déjà, de par le passé, mais on ne va pas pousser ces gens à travailler d'arrache-pied sans être payés. Perso j'aimerais que tous ceux qui travaillent soient payés (correctement en plus), idéalement. Je fais partie de ces gens qui considèrent que c'est normal de payer quelqu'un pour un travail et je ne veux surtout pas trop profiter des gens (même raison pour laquelle je n'aime pas les stages par exemples, et surtout les stages non-payés; on nous en a encore proposé y a pas longtemps et c'est pour moi de l'exploitation de jeune mains d'œuvre). Or si on paye cette personne, ben nous on n'a plus de sous (je rappelle que depuis quelques années, on jongle avec quasi rien).

                  Ensuite y a la fameuse réponse, oui mais cette personne est censée ramener plus que ce qu'elle coûte! Donc une fois engagée, elle ramènera de quoi vous payer. Déjà ce n'est pas sûr. De même que j'expliquais qu'il peut y avoir de mauvais dévs, il peut aussi y avoir de mauvais commerciaux (quand on parle de financement, ou marketing pour la pub; au passage, tu me parles de 2 postes différents là comme si c'était la même chose!). Donc ce n'est pas sûr qu'ils ramènent quoi que ce soit. Peut-être se retrouvera-t-on à les payer pendant 6 mois sans qu'il n'y ait aucun retour puis on doit leur dire au revoir, et entretemps, le projet a pu tomber à l'eau (car un développeur et une réalisatrice, ça mange aussi). Ensuite y a le fameux sujet: ces gens sont-ils vraiment ceux qui ramènent l'argent? On retrouve souvent ce sujet de discussion lorsqu'on se demande s'il est vraiment normal de payer des CEOs des prix exorbitants (et l'une des 2 réponses est souvent: oui mais ils sont censés ramener plus que leur salaire). Soyons honnête 2 minutes, les commerciaux sont ceux qui mettent leur nom sur le papier et qui signent, mais en général, sans le travail des techniciens (développeurs, animateurs, etc.) qu'ils ont vendus, y aurait rien eu à vendre. Prenons l'exemple de cette récente donation de 400 000 $ à GNOME/GIMP. Cela a-t-il été ramené par les commerciaux/CEO en arrière-plan qui ont démarché le donateur? Peut-être (ou pas, j'en sais rien, c'est pas écrit). Ce donateur aurait-il donné de toutes façons si y avait juste eu des développeurs parce qu'il aime GNOME/GIMP indépendamment d'un quelconque démarchage? Peut-être aussi. Le fait est qu'on n'en sait rien pour GNOME. Ce n'est malheureusement pas si simple à répondre, mais il est vraiment très pertinent de se poser la question.
                  Par contre côté GIMP, on peut répondre tout de suite: on ne savait rien de cette affaire, on n'a pas démarché, donc cette donation n'a rien à faire avec un quelconque marketing/commercial (et non ce n'est pas GNOME qui a demandé pour nous). Ce qui tend à invalider l'assertion qu'il faille du marketing pour de gros financements. :-P

                  je vois que chez Wikimedia […]

                  Très bon exemple, si je me souviens bien, à l'époque (qui a duré de nombreuses années, alors même que Wikipédia était déjà connue et dans le Top 10 mondial des sites visités), leur seul employé était un admin. Car au final, ça sert à rien d'avoir du marketing et du commercial si l'exécutif ne fonctionne pas. La première chose à faire, c'était d'avoir un site qui fonctionne. De même que pour nous, la première chose, c'est de faire un film. :-)

                  Ça ne serait pas mieux de ne plus avoir à se soucier de tous ces problèmes, de pouvoir bosser sereinement sur un projet qui te tient à coeur ?

                  Alors oui, je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu dis sur le fond. Je ne me méprenais pas sur ton commentaire précédent non plus, de même que je veux être clair pour que tu ne te méprennes pas sur le mien. Mes réponses ne sont pas aigries ni en colère, ni quoi que ce soit de négatif. C'est pour cela que j'essaie de les parsemer de smileys (mais apparemment ça marche pas). Et là, quand je te réponds, je souris. Promis, c'est pas un mensonge! :P
                  Je sais aussi que mes longs commentaires à rallonge (j'arrive pas à faire court!) peuvent faire croire le contraire, mais ils ne signifient pas un état de désaccord.

                  Donc, reprenons: oui je suis d'accord… mais comme je l'ai expliqué, ce n'est pas si simple. Dire "il vous faut du marketing", c'est une recette de grand mère qui est à la fois évidente et à la fois pas en phase avec le monde réel qui ne prend pas en compte le fait qu'il faut payer cette personne, que ce n'est pas dit que cette personne va vraiment ramener des fonds, et surtout que ce n'est absolument pas sûr que je n'aurais plus à me soucier de rien. Par exemple, je l'ai dit, par le passé, on m'a déjà proposé de m'aider pour du financement (qu'on n'a pas eu), et au final, j'ai passé 90% du temps sur le dossier car c'est moi qui connaissais le mieux le dossier (note que je n'en veux pas du tout à cette personne qui m'a quand même aidé sur les 10% et je suis reconnaissant, mais c'est pas ce que j'appelle "ne plus se soucier des problèmes"). Ça c'est la réalité. :-)

                  Alors oui, LILA existe déjà (à qui je donne dix euros tous les mois)

                  Merci beaucoup pour cela! :-)
                  Perso je relativise notre taille. Oui on est petit et ridicule, et c'est pour cela qu'on ne peut pas engager quelqu'un en espérant qu'il soit doué et ramène soudainement beaucoup, tout en se mettant à négliger tout l'exécutif. En même temps, on arrive à tenir depuis quelques années. J'y crois personnellement. Certes cela ne m'empêche pas de régulièrement rappeler les gens de notre existence en demandant de nous soutenir, mais je suis confiant que ça va aller en s'améliorant, même si j'ai aussi mes périodes (très régulières) de doute.

                  En fait je pense que tes conseils sont vrais, mais simplement mettent la charrue avant les bœufs. Ils ne seront applicables que quand l'asso aura réussi à nous rémunérer convenablement d'abord. Un projet qui ne pense pas à l'exécutif d'abord ne vaut rien. Et ce jour là, quand on aura des sous en plus, alors on pourra penser à engager du marketing.
                  Wikipédia, c'était pareil, ils ont commencé par rémunérer l'exécutif. De même que la fondation Blender, quand ils ont eu des sous, ils ont payé du développement (et des animateurs avec leurs fameux Open Projects), etc. On ne commence pas un projet sans sous avec du marketing et du commercial. Enfin si, certains le font. On appelle ces projets des vaporwares. :P

                  En tous les cas, c'est mon point de vue et aussi la position de LILA à ce jour. Peut-être qu'on a tort (mais je crois pas).

                  Ah et dernier détail: tu ne peux pas nous comparer avec la Blender Foundation (née en 2002), la Wikimedia Foundation (2003), la Mozilla Foundation (2003), la Linux Foundation (2000) ou je-ne-sais quelle autre fondation ou association qui ont 15 ans ou plus, qui fonctionne confortablement et avec laquelle tu nous compares (nécessairement car tu cherches des points de comparaison et ce sont les organismes que l'on connaît bien dans le Libre). LILA existe techniquement depuis presque autant (on l'a fondé avec un ami en 2005, pour un projet de Musique Libre qui n'a pas connu le jour), mais dans les faits, elle est tombée en sommeil et est née à nouveau en 2015. Si tu veux nous comparer, prend les autres organismes nés récemment et tu verras qu'elles sont toutes aussi petites que nous, voire qu'elles ont plus de mal que nous.
                  Il y a 15 ans, déjà c'était plus simple car il y avait encore peu de projets, donc dès que l'un d'eux émergeait avec du code fonctionnel et commençait à se professionnaliser, les gens se ruaient dessus avec leur portefeuille ouvert. De nos jours, les projets florissent quotidiennement. Les gens donnent toujours, mais ils répartissent leurs dons. Regarde donc tous ces autres projets récents dans le Libre: ils ont tous autant de mal que nous.
                  En outre, même ces gros projets d'antan n'ont pas commencé avec les sommes de maintenant. Donc il faudrait nous comparer avec leur situation d'antan (probablement un peu meilleure que nous, car peu de projets à l'époque encore une fois, mais meilleure de très peu).

                  Voilà. Je pense qu'on peut conclure ici. Encore une fois, mes longues réponses ne sont ni des attaques ni des défenses (je ne me suis pas senti attaqué). Ce sont juste des explications de notre situation, et je le fais en détaillant un peu comment marchent les choses de mon point de vue (qui peut être erroné, mais en même temps, c'est ainsi que je le vis au quotidien, donc même si j'ai peut-être tort, j'ai du mal à m'en défaire). Et donc oui, on professionnalise le développement de GIMP et la réalisation d'un film libre (ce sont des faits; on a du mal, mais on y arrive en partie); mais non, je ne pense pas que cela peut passer par l'emploi de gens au marketing à notre stade (sauf s'ils veulent le faire bénévolement pour LILA, mais même là, on ne peut pas accepter n'importe qui juste parce qu'ils veulent, et surtout je peux pas aller les chercher: ils doivent proposer d'eux-même, c'est une partie de la définition du bénévolat).
                  Désolé. Je suis conscient que c'est pas facile de voir l'état d'esprit des gens à l'écrit, surtout avec un long pavé comme les miens. :P

                  Pour moi, vous êtes vraiment sur la bonne voie avec tout ce qui est mis en place ces dernières années, que ce soit avec Gimp ou The Marmot. J'espère que vous trouverez des renforts pour que ces financements puissent se débloquer :)

                  Merci. On pense aussi être sur la bonne voie, même si on est pas sûr que notre véhicule tiendra le coup jusqu'au bout parce que cette voie est un peu caillouteuse. Et oui on espère aussi qu'on trouvera du financement. ;-)

                  Si tu veux, et si tu es à Paris, je serais heureux d'en discuter autour d'un café (mon email traîne partout, notamment sur mes commits) et tu verras qu'il n'y avait pas méprise. Juste désaccord sur le process, mais sans aucun mauvais esprit. :-)

                  Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

                  • [^] # Re: GIMP Fundation ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                    Ben… non GTK+3 n'est pas obsolète. C'est la version à jour de GTK+. Non, on ne va pas commencer à travailler sur une version "mouvante", pas sortie et donc qui va constamment casser son API.

                    Je parlais bien évidemment de la version actuelle en GTK+ 2 :)

                    Je sais bien qu'on approche enfin du bout du tunnel et que la prochaine version majeure sera la bonne, mais je doute que ce soit encore pour cette année. Je me trompe ? :D

                    • [^] # Re: GIMP Fundation ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Ah je pensais que tu parlais du développement en cours, parce qu'on nous fait souvent la remarque qu'on devrait sauter direct à GTK+4. On y a pensé nous-même d'ailleurs (on a une news vieille d'avant même la sortie de 2.10 où on évoque la possibilité) mais on a décidé que ce n'est pas une bonne idée (pas avant stabilisation du moins).

                      Je sais bien qu'on approche enfin du bout du tunnel et que la prochaine version majeure sera la bonne, mais je doute que ce soit encore pour cette année. Je me trompe ? :D

                      Ahahah. Qui sait?! Moi j'en sais rien en tous cas. On y travaille, mais on donne pas de dates. ;-)

                      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: GIMP Fundation ?

              Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

              De la professionnalisation ? Comme ça tu veux dire ? https://www.unixmail.fr/histoire/digital-whore/

  • # Merci !

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

    Merci pour l'énorme travail que vous faites sur notre programme de manipulation d'images préféré ! Toutes ces nouveautés font vraiment envie. :)

  • # bon courage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0). Dernière modification le 02/08/18 à 11:15.

    Pendant des années, on recevait énormément de critiques très virulentes et mauvaises. Et je dois dire que personnellement ce fut très dur de faire face à la méchanceté de certains. Ce n’est pas étonnant que la dépression guette beaucoup de développeurs de logiciels libres. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de ne plus avoir la force de contribuer pendant plusieurs jours (et de me poser des questions sur pourquoi je faisais du Libre) après trop d’insultes reçues.

    C'est malheureusement assez courant dans le monde du logiciel libre (et pas que), et ça peut en effet être difficile à encaisser. C'est vraiment triste.

    C'est vraiment super ce que vous faites : joindre développement avec production artistique. Vous êtes effectivement proche de Blender dans l'esprit, j'espère que vous allez en inspirer d'autres.

    Bon courage, même s'il y a des hauts et des bas, vous allez dans le bon sens, et vous pouvez lancer un nouveau mouvement dans la création artistique et le développement de logiciels.

  • # Ligne d'horizon

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

    Super sympa la ligne d'horizon pour le traitement des photos ! Un de mes rêves serait que ce soit justement intégré à DarkTable pour enfin avoir des photos à peu près droite !

    Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Ligne d'horizon

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

      Dans darktable, on peut également réaliser une rotation selon une ligne en activant le module « crop and rotate » puis en utilisant le bouton droit : « To use your mouse, right-click, hold it down and draw a line along a suited horizontal or vertical feature; as soon as you release the mouse button the image is rotated so the line you drew matches the horizontal/vertical axis. »

      Par contre, il n'est pas possible d'ajuster finement les poignées de la ligne.

      • [^] # Re: Ligne d'horizon

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        Oh, sérieux ! J'avais jamais vu qu'on pouvait faire ca, à chaque fois j'ajustais l'image en faisant un clique droit sur le curseur de rotation. C'est apparu avec quelle version ??

        Opera le fait depuis 10 ans.

  • # avec insistance

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Comme quoi, avec le harcèlement, on peut obtenir des choses :)
    Merci pour la mise en place de la fonction, je l'ai déjà utilisée.

    • [^] # Re: avec insistance

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Comme quoi, avec le harcèlement, on peut obtenir des choses :)

      Va pas donner de mauvaises idées aux gens! :P

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Fréquence de commits un peu exagérée

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    En lisant cette dépêche (super par ailleurs, merci !) ma curiosité a été piquée par le "22 commits par jour". J'ai comparé avec mon projet libre préféré qui est bien en-dessous, ça m'a impressionné. Et puis j'ai refait le calcul sur un clone de gimp, et je me suis rendu compte que ce n'était pas très fiable comme nombre.

    Tu parles de "depuis 2.10.2" et je ne sais pas quand tu as fait le calcul, donc c'est peut-être vrai, mais ensuite tu dis que ça fait "plusieurs années que le développement est aussi actif". Moi j'ai compté tous les commits en 2018, donc je rends compte de l'activité de développement "cette année", sur moins d'un an:

    [gasche@zigomar gimp (master)]$ git log --since=01/01/2018 --oneline master | wc -l
    2461

    Pour compter le nombre de commits par jour, on utilise le format %j de date pour avoir le numéro du jour courant dans l'année:

    date +%j
    221
    echo "scale=2; 2461 / $(date +%j)" | bc
    11.13

    Bref, il y a eu 11 commits par jour en 2018, ce qui est moins que 22, mais ça fait quand même beaucoup.

    Pour finir, une liste du nombre de commits par jour:

    [gasche@zigomar gimp (master)]$ git log --after=01/01/2018 --format=fuller --date=format:"%y-%m-%d" master \
      | grep "^CommitDate:" | sort -r | uniq -c | less
          4 CommitDate: 18-08-08
          8 CommitDate: 18-08-07
         13 CommitDate: 18-08-06
          4 CommitDate: 18-08-05
          2 CommitDate: 18-08-04
         18 CommitDate: 18-08-03
          6 CommitDate: 18-08-02
          6 CommitDate: 18-08-01
          5 CommitDate: 18-07-31
          4 CommitDate: 18-07-30
          1 CommitDate: 18-07-29
          1 CommitDate: 18-07-28
          1 CommitDate: 18-07-27
          1 CommitDate: 18-07-26
          7 CommitDate: 18-07-25
          6 CommitDate: 18-07-24
          3 CommitDate: 18-07-23
          7 CommitDate: 18-07-22
          1 CommitDate: 18-07-21
    [...]
    • [^] # Re: Fréquence de commits un peu exagérée

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 09/08/18 à 23:18.

      "22 commits par jour"
      […]
      Tu parles de "depuis 2.10.2" et je ne sais pas quand tu as fait le calcul

      Je ne me souviens plus du calcul exact de l'époque mais je peux en refaire un.
      En gros, je regarderais les commits faits entre GIMP 2.10.2 et 2.10.4, et ce, sur master, car c'est là où se passe vraiment le développement (pas sur la branche gimp-2-10 en particulier qui ne contient que les backports pour la série stable).

      Sur master, y a un tag GIMP_2_10_2 mais pas GIMP_2_10_4 car on a créé la branche gimp-2-10 justement à la sortie de GIMP 2.10.2 (donc c'est là où les 2 branches ont commencé à diverger). Pour le commit d'arrêt, je vais donc prendre un commit qui correspond à la date de sortie de GIMP 2.10.4, soit le 2018-07-04. Je prends le dernier commit à cette date. Note que ce n'est probablement pas le calcul que j'avais fait à l'époque, car j'imagine que j'avais pris HEAD qui était sûrement différent à l'époque (soit un peu avant, soit un peu après la sortie. Je ne suis pas sûr quand j'ai démarré cette dépêche collaborative). Quoiqu'il en soit, voyons le nombre de commits:

      $ git log GIMP_2_10_2..dc6c14c29fab25f3de87e1d0eaf4e761bdfd698e^ --oneline  |wc -l
      972
      

      Comme il s'agit d'une période de 45 jours, je fais une moyenne, soit: 972 / 45 ≈ 21,6. Voilà (avec un arrondi, ça fait 22 ;p).

      Ensuite soyons clair: GIMP 2.10.2 est le moment où on a divergé vers le port GTK+3, comme je viens de le dire, donc ça veut notamment dire qu'on a mergé tout le travail fait sur GTK+3 (dont la majorité avait été faite ce même avril/mai, après la sortie de GIMP 2.10.0!) d'un seul coup. En un sens, ça a clairement boosté les statistiques. D'un autre côté, tant qu'on ne merge pas une branche de fonctionnalité, elle ne rentre dans aucune statistique. Faut bien qu'elle le rentre un jour (de même que j'ai des dizaines de commits qui attendent dans des branches de fonctionnalité en cours, et un jour, je les verserai dans master d'un coup, mais en attendant, c'est comme si ils n'existaient pas). De toutes façons, il y avait clairement un moment, qui correspond à la sortie de GIMP 2.10.0 où on a vraiment eu un gros pic de contributions.

      Si maintenant tu remontes plus loin, par exemple le début d'année, comme tu le proposes, on a une moyenne à 11 commits par jours:

      $ echo $(( `git log --oneline --since=2018-01-01 |wc -l`/((`date -d  "2018-08-09" +%s` - `date -d "2018-01-01" +%s`)/(60*60*24)) ))
      11
      

      "plusieurs années que le développement est aussi actif"

      De manière générale, il y a forcément des hauts et des bas dans le développement. Surtout que comme on est 3 à faire la plupart des commits, forcément il suffit qu'il y ait une période où l'un de nous est peu actif pour que les stats baissent (par exemple pour le mainteneur, c'est souvent les fins d'année où il a moins le temps de contribuer car il a un commerce), de même qu'y a des périodes où tout le monde s'active. Quand je dis qu'on est très actif depuis des années, ça veut pas dire qu'y un taux constant de contributions à tout moment (ce serait pas humain!). D'ailleurs, ailleurs dans un commentaire, je dis même que notre développement s'accélère au contraire (ce qui ne veut pas dire que ça ne va pas se calmer à un moment, et puis de toutes façons, il y a des limites humaines à notre rythme de contributions!). Voilà, donc en gros, faut pas non plus s'attacher au mot près. Je donnais les stats entre 2.10.2 et 2.10.4, qui étaient effectivement de 22 commits par jour en comptant dans git, et c'était effectivement un très gros pic.

      Enfin les stats, c'est aussi beaucoup du "marketing", soyons clair. De toutes façons, on peut faire dire beaucoup de choses aux nombres, on le sait tous. Rien que le choix d'unités est sujet à critique. Un commit, est-ce vraiment un critère adéquat? Faut-il compter le nombre de lignes à la place? Compte-t-on alors les lignes de commentaires (important aussi) ou juste le code pur et dur? Et qu'en est-il de ceux qui ont un code plus concis ou plus élagué (par exemple déclaration et définition sur des lignes distinctes, etc.)? Comment compte-t-on le temps de recherche, diagnostic, lecture de docs? Le temps pris pour des choses (importantes) autre que du code (écriture de news, docs, etc.), même? D'ailleurs peut-on même simplement compter le temps passé par les contributeurs pour GIMP (réponse directe: non, c'est du logiciel libre, on sait pas combien de temps passe chacun), et alors qu'en est-il des gens simplement plus efficaces que d'autres? Etc. Etc. Etc.

      Ma conclusion, c'est que ce sont des stats. Les miennes étaient vraies (comme montrées plus haut) car notre branche master a réellement 22 commits par jour entre GIMP_2_10_2 et la sortie de 2.10.4. Ensuite ça vaut ce que ça vaut (pas grand chose, ou beaucoup, c'est selon).
      Là où je voulais en venir avec ces stats, c'est que c'est du développement vraiment très actif. Et d'ailleurs tu es d'accord sur ce point. :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Deux belles surprises

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Deux chose m'ont vraiment fait plaisir dans cette version (je n'ai pas encore tout vu).

    1) L'outil de rotation par rapport à la ligne d'horizon est une fonction qui rend le travail plus rapide. Il n'est désormais plus besoin de jouer avec les repères.

    2) Même si ce n'est pas encore la panacée, j'ai l'impression que l'import et l'export sont quelque peu plus rapides qu'avant (je suis passé de la 2.10 à la 2.10.4, sans tester la version intermédiaire).

  • # Positive attitude

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 14/08/18 à 16:03.

    Oh, j'avais raté la dépêche !

    Une autre conséquence agréable que j’ai remarquée est l’attitude positive des gens.

    Il y a une citation que j'apprécie qui, je pense, peut s'appliquer ici : "on a la communauté que l'on mérite".

    Je n'ai jamais vraiment suivi le développement de GIMP sérieusement, même aujourd'hui je me contente de lire tes dépêches. Mais il me semble que depuis que tu as repris le flambeau de la communication, effectivement, les louanges viennent.

    Peut-être était-ce aussi ce qui manquait à l'époque, une communication relativement inexistante qui donnait la sensation qu'il ne se passait pas forcément grand chose. Entre temps, Adobe a aussi fait d'énormes progrès sur sa suite Photoshop (avec les versions CS principalement), pendant que GIMP semblait plus à la traîne bien qu'autour des années 2000, il n'avait rien à lui envier (j'ai aussi souvenir d'un dev' de chez GNOME ou GIMP, je ne sais plus, assez imbus de lui-même, qui ne donnait pas spécialement envie d'utiliser GIMP). Et coup du sort, Adobe a ensuite financé Wine avec sa version CS2 pour qu'il puisse tourner sous Linux. Adobe semblait donc bien décider à marcher sur les plates-bandes de GIMP.

    Aujourd'hui, il semblerait que GIMP soit de nouveau un sérieux concurrent. Son développement est sain et plus rapide que jamais, sa communication concise.

    Il semble donc que tout le travail accompli en amont porte ses fruits. Vous êtes dans une belle dynamique et la meilleure chose qui puisse vous arriver, c'est que ça continue.

    Encore une fois, comme à chacune de tes dépêches, ça en deviendrait presque une tradition : merci pour le travail accompli, que ce soit en terme de commits comme en terme de rédaction.

    [HS]Vous ne faites plus de lives ZeMarmot ? J'y passais de temps en temps même s'il n'y avait pas grand monde, c'était reposant de regarder quelqu'un dessiner. Après j'imagine que monter tout le setup pour si peu de résultat était peut-être un peu frustrant.[/HS]

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

    • [^] # Re: Positive attitude

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 15/08/18 à 18:42.

      j'ai aussi souvenir d'un dev' de chez GNOME ou GIMP, je ne sais plus, assez imbus de lui-même, qui ne donnait pas spécialement envie d'utiliser GIMP

      Je ne contribue que depuis (relativement) récemment, c'est à dire depuis 2012. Mais il paraît que certains des anciens contributeurs de l'époque d'avant n'étaient pas très cool, voire peut-être même un peu toxique. Mais ce n'est que du "on dit" car je ne les ai pas connus.
      En tous cas, de nos jours, ce n'est plus le cas. :-)

      [HS]Vous ne faites plus de lives ZeMarmot ? J'y passais de temps en temps même s'il n'y avait pas grand monde, c'était reposant de regarder quelqu'un dessiner. Après j'imagine que monter tout le setup pour si peu de résultat était peut-être un peu frustrant.[/HS]

      On a un peu mis en pause pour diverses raisons. Déjà y a le côté technique. Le logiciel de streaming (libre) faisait quand même beaucoup souffler la machine (qui a déjà beaucoup à faire quand on fait de l'animation), voire était plutôt instable (cela nécessite OpenGL 3.2, ce qui veut dire qu'on doit installer les pilotes Nvidia proprio, et même là, ce n'est pas parfait). Le pire n'est pas seulement que ça plantait parfois, mais qu'il arrivait à faire freezer la session graphique de temps en temps. OBS Studio est cependant très connu et une référence a priori chez les gens qui font du live, même s'ils savent pas que c'est libre. Y a peut-être quelque chose à configurer mieux. Et aussi j'ai cru comprendre que la version Linux est moins stable de manière générale. À voir…

      Ensuite oui, y avait pas tant de monde, et on se disait que ça valait pas forcément le coup.

      Mais surtout, Aryeom a eu une petite période de blues ces derniers mois (je l'ai déjà dit, l'un comme l'autre, on se pose beaucoup de questions; on nous dit constamment que GIMP peut lever beaucoup de financement participatif, mais dans les faits, notre financement est faible), voire un petit burnout. Donc elle a préféré continuer à travailler sans les lives. Mais là je lui ai montré ton message, et elle se dit qu'il faut peut-être les recommencer. On verra!

      P.S.: ne pas hésiter à laisser un message si on reprend les lives. Ça fait toujours plaisir et ça donne moins l'impression de faire un direct dans le vide. Faut pas donner tous les mercis qu'à moi. Y aurait rien de tout cela sans Aryeom non plus.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.