Il y a six mois Linus décidait de changer, a‐t‐il réussi ?

Posté par . Édité par eggman, Pierre Jarillon, BAud, Davy Defaud, Olivier HUMBERT, Guijarro Tranvíalto, Julien Humbert, palm123, ZeroHeure et tankey. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
17
25
mar.
2019
Linux

Souvenez‐vous, c’était il y a six mois : Linus présentait ses excuses et décidait de faire une pause. Il semblerait que Linus ait finalement accepté que certains de ses messages et interventions ne soient pas toujours appropriés. Il décidait alors de prendre du recul pour travailler sur lui‐même et apprendre à tenir compte des sentiments de ses interlocuteurs.

À votre avis, vous qui suivez la LKML, est‐ce que Linus a vraiment changé son mode de gouvernance ou est‐ce que ses vieux démons sont revenus ?

Associé à cela, la publication d’un code de conduite pour le développement du noyau — oui, c’est forcément lié, mais ce n’est pas ce code qui pousse Linus vers la sortie, c’est plutôt l’inverse : Linus qui a pris conscience du problème d’où le code de conduite proposé.

Vous trouverez en seconde partie son long message (et sa traduction) envoyé en plein milieu du cycle de développement du noyau 4.19 qui sera terminé par Greg Kroah‐Hartman.

Message de Linus et sa traduction

[So this email got a lot longer than I initially thought it would get, but let’s start out with the “regular Sunday release” part]

[Bon, ce courriel est un peu plus long que je l’aurais pensé au départ, mais commençons avec la partie « publication dominicale habituelle ».]

Another week, another rc.

Une nouvelle semaine, une nouvelle RC.

Nothing particularly odd stands out on the technical side in the kernel updates for last week — rc4 looks fairly average in size for this stage in the release cycle, and all the other statistics look pretty normal too.

Rien de particulier concernant les mises à jour de la partie technique pour la semaine dernière — la RC4 paraît plutôt normale en taille à cette étape du cycle de publication et toutes les autres statistiques semblent plutôt normales également.

We’ve got roughly two thirds driver fixes (gpu and networking look to be the bulk of it, but there’s smaller changes all over in various driver subsystems), with the rest being the usual mix: core networking, perf tooling updates, arch updates, Documentation, some filesystem, vm and minor core kernel fixes.

Nous avons à peu près deux tiers de correctifs de pilotes (le pilotes graphiques et le réseau semblent en être la majorité, mais il y a de petits changements un peu partout dans différents sous‐systèmes des pilotes), le reste étant le mélange habituel : base du réseau, mise à jour d’architectures, documentation, un peu de systèmes de fichiers, la mémoire virtuelle et des mises à jour mineures de la base du noyau.

So it’s all fairly small and normal for this stage. As usual, I’m appending the shortlog at the bottom for people who want to get an overview of the details without actually having to go dig in the git tree.

Donc tout est plutôt petit et normal à cette étape. Comme d’habitude, je joins le journal abrégé [N. D. T. : des modifications] en annexe pour les gens qui veulent un aperçu des détails sans avoir à fouiller dans l’arborescence Git.

The one change that stands out and merits mention is the code of conduct addition…

Le changement qui ressort et mérite d’être mentionné est l’ajout du code de conduite.

[ And here comes the other, much longer, part… ]

[Et ici commence l’autre partie, bien plus longue…]

Which brings me to the NOT normal part of the last week: the discussions (both in public mainly on the kernel summit discussion lists and then a lot in various private communications) about maintainership and the kernel community. Some of that discussion came about because of me screwing up my scheduling for the maintainer summit where these things are supposed to be discussed.

Ce qui m’amène à la partie NON normale de la semaine dernière : les discussions (en public, principalement sur la liste de discussion du kernel summit et beaucoup par divers moyens de communications privées) à propos de maintainership et de la communauté du noyau. Une partie de ces discussions a émergé par ma faute, car je me suis planté dans mon agenda pour le maintainer summit, où ces choses sont censées être discutées.

And don’t get me wrong. It’s not like that discussion itself is in any way new to this week — we’ve been discussing maintainership and community for years. We’ve had lots of discussions both in private and on mailing lists. We have regular talks at conferences — again, both the “public speaking” kind and the “private hallway track” kind.

Ne vous méprenez pas. Ce n’est pas que cette discussion soit en elle‐même nouvelle cette semaine — nous avons discuté de maintainership et de communauté depuis des années. Nous avons eu de nombreuses discussions tant en privé que sur les mailing list. Nous avons eu des discussions régulières à des conférences - à nouveau, tant lors de discussions publiques que lors de discussions de couloirs privées.

No, what was new last week is really my reaction to it, and me being perhaps introspective (you be the judge).

Non, ce qui est nouveau la semaine passée est vraiment ma réaction à cela et peut‐être un peu d’introspection de ma part (je vous laisse juges).

There were two parts to that.

Il y a eu deux volets.

One was simply my own reaction to having screwed up my scheduling of the maintainership summit: yes, I was somewhat embarrassed about having screwed up my calendar, but honestly, I was mostly hopeful that I wouldn’t have to go to the kernel summit that I have gone to every year for just about the last two decades.

L’un était ma propre réaction d’avoir bousillé mon planning du maintainership summit : oui, j’étais quelque peu embarrassé d’avoir foutu en l’air mon calendrier, mais honnêtement, j’espérais ne pas avoir à aller au kernel summit auquel je vais chaque année depuis près de vingt ans.

Yes, we got it rescheduled, and no, my “maybe you can just do it without me there” got overruled. But that whole situation then started a whole different kind of discussion. And kind of incidentally to that one, the second part was that I realized that I had completely mis‐read some of the people involved.

Oui, nous l’avons reprogrammé, et non, mon « peut‐être que vous pouvez juste faire sans moi » a été rejeté. Mais cette situation a alors généré un tout autre genre de discussion. Et, incidemment, il s’avère que j’avais mal interprété les écrits de certaines des personnes impliquées. [N. D. T. : Syntaxe anglaise pourrie, si quelqu’un fait mieux, je prends.]

This is where the “look yourself in the mirror” moment comes in.

C’est là que le moment « regarde‐toi dans le miroir » arrive.

So here we are, me finally on the one hand realizing that it wasn’t actually funny or a good sign that I was hoping to just skip the yearly kernel summit entirely, and on the other hand realizing that I really had been ignoring some fairly deep‐seated feelings in the community.

Et nous y voilà, moi, réalisant finalement, d’une part que ce n’était en fait pas drôle, ni un bon signe d’espérer juste sauter le kernel summit annuel et, d’autre part, que j’avais vraiment ignoré certains sentiments assez profonds dans la communauté.

It’s one thing when you can ignore these issues. Usually it’s just something I didn’t want to deal with.

C’est une chose lorsque vous pouvez ignorer ces problèmes. Généralement, c’est juste une chose à laquelle je ne voulais pas avoir à me confronter.

This is my reality. I am not an emotionally empathetic kind of person and that probably doesn’t come as a big surprise to anybody. Least of all me. The fact that I then misread people and don’t realize (for years) how badly I’ve judged a situation and contributed to an unprofessional environment is not good.

C’est ma réalité, je ne suis pas quelqu’un d’empathique par nature et ce n’est probablement une surprise pour personne. Et certainement pas pour moi. Le fait que j’ai mal compris les gens et que je n’ai pas réalisé (pendant des années) combien j’avais mal jugé la situation et contribué à un environnement non professionnel n’est pas bon.

This week people in our community confronted me about my lifetime of not understanding emotions. My flippant attacks in emails have been both unprofessional and uncalled for. Especially at times when I made it personal. In my quest for a better patch, this made sense to me. I know now this was not OK and I am truly sorry.

Cette semaine, les gens dans notre communauté m’ont confronté à ma vie, passée à ne pas comprendre les émotions. Mes attaques désinvoltes dans les courriels ont été à la fois non professionnelles et indues. En particulier les fois où elles furent personnelles. Dans ma quête de meilleurs correctifs, c’était sensé pour moi. Je sais maintenant que ce n’était pas acceptable et je suis sincèrement désolé.

The above is basically a long‐winded way to get to the somewhat painful personal admission that hey, I need to change some of my behavior, and I want to apologize to the people that my personal behavior hurt and possibly drove away from kernel development entirely.

Ce qui précède est simplement un long chemin tortueux pour arriver à admettre personnellement de façon quelque peu douloureuse que, eh, je dois changer mon comportement. Et je tiens à présenter mes excuses aux personnes que mon comportement a blessé et potentiellement complètement éloigné du développement du noyau.

I am going to take time off and get some assistance on how to understand people’s emotions and respond appropriately.

Je vais prendre un congé et demander de l’aide pour comprendre les émotions des gens et comment répondre de façon adaptée.

Put another way: When asked at conferences, I occasionally talk about how the pain‐points in kernel development have generally not been about the technical issues, but about the inflection points where development flow and behavior changed.

En d’autres termes, lorsque je suis interrogé lors de conférences, je parle parfois du fait que les points irritants dans le développement du noyau ne sont généralement pas le fait de problèmes techniques, mais de points d’inflexion où le flot et les pratiques de développement évoluent.

These pain points have been about managing the flow of patches, and often been associated with big tooling changes — moving from making releases with "patches and tar‐balls" (and the very painful discussions about how “Linus doesn’t scale” back 15+ years ago) to using BitKeeper, and then to having to write git in order to get past the point of that no longer working for us.

Ces points irritants concernent la gestion du flot de correctifs, souvent associées avec de gros changements d’outils — passant de publications « correctifs et tar‐balls » (et la discussion vraiment difficile que « Linus ne délègue pas » il y a plus de 15 ans de cela) à l’utilisation de BitKeeper, puis à avoir à écrire Git pour dépasser le point où ça ne marcherait plus pour nous.

We haven’t had that kind of pain-point in about a decade. But this week felt like that kind of pain point to me.

Nous n’avons pas eu de point de douleur en près de dix ans. Mais cette semaine, je l’ai ressentie comme un point de douleur.

_ To tie this all back to the actual 4.19-rc4 release (no, really, this_ is related!) I actually think that 4.19 is looking fairly good, things have gotten to the “calm” period of the release cycle, and I’ve talked to Greg to ask him if he’d mind finishing up 4.19 for me, so that I can take a break, and try to at least fix my own behavior.

Pour rattacher tout cela à la publication du 4.19-rc4 (non, sérieux, c’est vraiment lié), je pense en fait que la 4.19 se présente assez bien, la période « calme » du cycle de publication arrive et j’ai demandé à Greg s’il pouvait s’occuper de terminer la 4.19 pour moi, de sorte que je puisse faire une pause et essayer de corriger mon propre comportement.

This is not some kind of “I’m burnt out, I need to just go away” break. I’m not feeling like I don’t want to continue maintaining Linux. Quite the reverse. I very much do want to continue to do this project that I’ve been working on for almost three decades.

Ce n’est pas une espèce de pause « je suis épuisé, il faut que je parte ». Je ne ressens pas de répulsion à continuer à maintenir Linux. Au contraire. Je veux vraiment continuer à mener ce projet sur lequel je travaille depuis près de trente ans.

This is more like the time I got out of kernel development for a while because I needed to write a little tool called “git”. I need to take a break to get help on how to behave differently and fix some issues in my tooling and workflow.

C’est plutôt comme la fois où je me suis retiré du développement du noyau quelque temps, parce qu’il fallait que j’écrive un petit outil appelé « git ». J’ai besoin de faire une pause pour trouver de l’aide pour me comporter différemment et corriger quelques problèmes dans mon outillage et mon processus de travail.

And yes, some of it might be “just” tooling. Maybe I can get an em‐ail filter in place so at when I send e‐mail with curse‐words, they just won’t go out. Because hey, I’m a big believer in tools, and at least some problems going forward might be improved with simple automation.

Et oui, une partie pourrait n’être « que » de l’outillage. Peut‐être que je peux mettre en place un filtre de sorte que lorsque j’envoie un courriel avec des gros mots, il ne parte simplement pas. Parce que, eh, je crois fermement aux outils et au moins, certains problèmes pourraient être améliorés avec une simple automatisation.

I know when I really look “myself in the mirror” it will be clear it’s not the only change that has to happen, but hey… You can send me suggestions in e‐mail.

Je sais, quand « je me regarde vraiment dans le miroir », qu’il est clair que ce n’est pas la seule chose qui doit changer, mais eh… Vous pouvez m’envoyer des suggestions par courriel.

I look forward to seeing you at the Maintainer Summit.

J’ai hâte de vous revoir au Maintainer summit.

Linus

Aller plus loin

  • # Merci pour la traduction

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-1). Dernière modification le 25/03/19 à 19:02.

    Merci pour la traduction, mais c’est pas très facile à lire avec une alternance quasi ligne par ligne. Ne serait-il pas plus lisible de rassembler les paragraphes ?

    J’imagine que la dépêche est restée au moins six mois dans les tuyaux donc je ne fais aucun reproche et j’accepte la remarque qui dirait que je n’avais qu’à le faire :p.

    Je trouve que c’est plus lisible ainsi, et j’ai aussi corrigé deux problèmes (itâs, peopleâs) et échappé quelques * et _ pour garder le style original et éviter l’interprétation de markdown et la confusion avec les emphases du traducteur (indiquant par exemple les mots anglais repris tels-quels), j’ai ajouté une emphase sur le mot non-traduit « tar-balls » dans la traduction. J’ai aussi francisé et modernisé un peu la typographie de la traduction (je n’ai pas touché au message original). J’ai seulement réordonné le texte, c’est la même traduction.

    (Si un modérateur jugeait cette réorganisation utile et dans l’éventualité qu’elle remplace celle de la dépêche, tout ce qui suit pourrait être supprimé de mon commentaire et remplacé par un « snip » histoire de ne pas doubler inutilement le texte et conserver le sens de ce commentaire…)


    Message de Linus et sa traduction

    [ So this email got a lot longer than I initially thought it would get, but let's start out with the "regular Sunday release" part ]

    Another week, another rc.

    Nothing particularly odd stands out on the technical side in the kernel updates for last week - rc4 looks fairly average in size for this stage in the release cycle, and all the other statistics look pretty normal too.

    We've got roughly two thirds driver fixes (gpu and networking look to be the bulk of it, but there's smaller changes all over in various driver subsystems), with the rest being the usual mix: core networking, perf tooling updates, arch updates, Documentation, some filesystem, vm and minor core kernel fixes.

    So it's all fairly small and normal for this stage. As usual, I'm appending the shortlog at the bottom for people who want to get an overview of the details without actually having to go dig in the git tree.

    The one change that stands out and merits mention is the code of conduct addition…

    [Bon, ce courriel est un peu plus long que je l'aurais pensé au départ, mais commençons avec la partie "publication dominicale habituelle" ]

    Une nouvelle semaine, une nouvelle RC.

    Rien de particulier concernant les mises à jour de la partie technique pour la semaine dernière - la RC4 paraît plutôt normale en taille à cette étape du cycle de publication et toutes les autres statistiques semblent plutôt normales également.

    Nous avons à peu près deux tiers de correctifs de pilotes (le gpu et le réseau semblent en être la majorité, mais il y a de petits changements un peu partout dans différents sous-systèmes des pilotes), le reste étant le mélange habituel : base du réseau, mise à jour d’architectures, documentation, un peu de systèmes de fichiers, les VM et des mises à jour mineures de la base du noyau.

    Donc tout est plutôt petit et normal à cette étape. Comme d’habitude, je joins le journal abrégé [NDT. des modifications] en annexe pour les gens qui veulent un aperçu des détails sans avoir à fouiller dans l’arborescence git.

    Le changement qui ressort et mérite d’être mentionné est l’addition du code de conduite.

    [ And here comes the other, much longer, part… ]

    Which brings me to the *NOT* normal part of the last week: the discussions (both in public mainly on the kernel summit discussion lists and then a lot in various private communications) about maintainership and the kernel community. Some of that discussion came about because of me screwing up my scheduling for the maintainer summit where these things are supposed to be discussed.

    And don't get me wrong. It's not like that discussion itself is in any way new to this week - we've been discussing maintainership and community for years. We've had lots of discussions both in private and on mailing lists. We have regular talks at conferences - again, both the "public speaking" kind and the "private hallway track" kind.

    No, what was new last week is really my reaction to it, and me being perhaps introspective (you be the judge).

    [ Et ici commence l'autre partie, bien plus longue… ]

    Ce qui m’amène à la partie *NON* normale de la semaine dernière : les discussions (en public, principalement sur la liste de discussion du kernel summit et beaucoup par divers moyens de communications privées) à propos de maintainership et de la communauté du noyau. Une partie de ces discussions a émergé par ma faute, car je me suis planté dans mon agenda pour le maintainer summit, où ces choses sont censées être discutées.

    Ne vous méprenez pas. Ce n’est pas que cette discussion soit en elle-même nouvelle cette semaine – nous avons discuté de maintainership et de communauté depuis des années. Nous avons eu de nombreuses discussions tant en privé que sur les mailing list. Nous avons eu des discussions régulières à des conférences – à nouveau, tant lors de discussions publiques que lors de discussions de couloirs privées.

    Non, ce qui est nouveau la semaine passée est vraiment ma réaction à cela et peut-être un peu d’introspection de ma part (je vous laisse juges).

    There were two parts to that.

    One was simply my own reaction to having screwed up my scheduling of the maintainership summit: yes, I was somewhat embarrassed about having screwed up my calendar, but honestly, I was mostly hopeful that I wouldn't have to go to the kernel summit that I have gone to every year for just about the last two decades.

    Yes, we got it rescheduled, and no, my "maybe you can just do it without me there" got overruled. But that whole situation then started a whole different kind of discussion. And kind of incidentally to that one, the second part was that I realized that I had completely mis-read some of the people involved.

    This is where the "look yourself in the mirror" moment comes in.

    So here we are, me finally on the one hand realizing that it wasn't actually funny or a good sign that I was hoping to just skip the yearly kernel summit entirely, and on the other hand realizing that I really had been ignoring some fairly deep-seated feelings in the community.

    Il y a eu deux volets.

    L’un était ma propre réaction d’avoir bousillé mon planning du maintainership summit : oui, j’étais quelque peu embarrassé d’avoir gâché mon calendrier, mais honnêtement, j’espérais ne pas avoir à aller au kernel summit auquel je vais chaque année depuis près de vingt ans.

    Oui, nous l’avons reprogrammé, et non, mon « peut-être que vous pouvez juste faire sans moi » a été rejeté. Mais cette situation a alors généré un tout autre genre de discussions. Et, incidemment, il s’avère que j’avais mal interprété les écrits de certaines des personnes impliquées. [NDT. Syntaxe anglaise pourrie, si quelqu’un fait mieux, je prends.]

    C’est là que le moment « regarde-toi dans le miroir » arrive.

    Et nous y voilà, moi, réalisant finalement, d’une part que ce n’était en fait pas drôle, ni un bon signe d’espérer juste sauter le kernel summit annuel et, d’autre part, que j’avais vraiment ignoré certains sentiments assez profonds dans la communauté.

    It's one thing when you can ignore these issues. Usually it's just something I didn't want to deal with.

    This is my reality. I am not an emotionally empathetic kind of person and that probably doesn't come as a big surprise to anybody. Least of all me. The fact that I then misread people and don't realize (for years) how badly I've judged a situation and contributed to an unprofessional environment is not good.

    This week people in our community confronted me about my lifetime of not understanding emotions. My flippant attacks in emails have been both unprofessional and uncalled for. Especially at times when I made it personal. In my quest for a better patch, this made sense to me. I know now this was not OK and I am truly sorry.

    The above is basically a long-winded way to get to the somewhat painful personal admission that hey, I need to change some of my behavior, and I want to apologize to the people that my personal behavior hurt and possibly drove away from kernel development entirely.

    I am going to take time off and get some assistance on how to understand people's emotions and respond appropriately.

    C’est une chose lorsque vous pouvez ignorer ces problèmes. Généralement, c’est juste quelque chose à laquelle je ne voulais pas avoir à me confronter.

    C’est ma réalité, je ne suis pas quelqu’un d’empathique par nature et ce n’est probablement une surprise pour personne. Et certainement pas pour moi. Le fait que j’ai mal compris les gens et que je n’ai pas réalisé (pendant des années) combien j’avais mal jugé la situation et contribué à un environnement non professionnel n’est pas bon.

    Cette semaine, les gens dans notre communauté m’ont confronté à ma vie, passée à ne pas comprendre les émotions. Mes attaques désinvoltes dans les courriels ont été à la fois non professionnelles et indues. En particulier les fois où elles furent personnelles. Dans ma quête de meilleurs rustines, c’était sensé pour moi. Je sais maintenant que ce n’était pas acceptable et je suis sincèrement désolé.

    Ce qui précède est simplement un long chemin tortueux pour arriver à admettre personnellement de façon quelque peu douloureuse que hé, je dois changer mon comportement. Et je tiens à présenter mes excuses aux personnes que mon comportement a blessé et potentiellement complètement éloigné du développement du noyau.

    Je vais prendre un congé et demander de l’aide pour comprendre les émotions des gens et comment répondre de façon adaptée.

    Put another way: When asked at conferences, I occasionally talk about how the pain-points in kernel development have generally not been about the _technical_ issues, but about the inflection points where development flow and behavior changed.

    These pain points have been about managing the flow of patches, and often been associated with big tooling changes - moving from making releases with "patches and tar-balls" (and the _very_ painful discussions about how "Linus doesn't scale" back 15+ years ago) to using BitKeeper, and then to having to write git in order to get past the point of that no longer working for us.

    We haven't had that kind of pain-point in about a decade. But this week felt like that kind of pain point to me.

    To tie this all back to the actual 4.19-rc4 release (no, really, this _is_ related!) I actually think that 4.19 is looking fairly good, things have gotten to the "calm" period of the release cycle, and I've talked to Greg to ask him if he'd mind finishing up 4.19 for me, so that I can take a break, and try to at least fix my own behavior.

    En d’autres termes, lorsque je suis interrogé lors de conférences, je parle parfois du fait que les points irritants dans le développement du noyau ne sont généralement pas le fait de problèmes _techniques_, mais de points d’inflexion où le flot et les pratiques de développement évoluent.

    Ces points irritants concernent la gestion du flot de rustines, souvent associées avec de gros changements d’outils – passant de publications « rustines et tar-balls » (et la discussion _vraiment_ difficile que « Linus ne délègue pas » il y a plus de 15 ans de cela) à l’utilisation de BitKeeper, puis à avoir à écrire git pour dépasser le point où ça ne marcherait plus pour nous.

    Nous n’avons pas eu de point de douleur en près de dix ans. Mais cette semaine, je l’ai ressentie comme un point de douleur.

    Pour rattacher tout cela à la publication du 4.19-rc4 (non, sérieux, c’est _vraiment_ lié), je pense en fait que la 4.19 se présente assez bien, la période « calme » du cycle de publication arrive et j’ai demandé à Greg s’il pouvait s’occuper de terminer la 4.19 pour moi, de sorte que je puisse faire une pause et essayer de corriger mon propre comportement.

    This is not some kind of "I'm burnt out, I need to just go away" break. I'm not feeling like I don't want to continue maintaining Linux. Quite the reverse. I very much *do* want to continue to do this project that I've been working on for almost three decades.

    This is more like the time I got out of kernel development for a while because I needed to write a little tool called "git". I need to take a break to get help on how to behave differently and fix some issues in my tooling and workflow.

    And yes, some of it might be "just" tooling. Maybe I can get an email filter in place so at when I send email with curse-words, they just won't go out. Because hey, I'm a big believer in tools, and at least _some_ problems going forward might be improved with simple automation.

    I know when I really look "myself in the mirror" it will be clear it's not the only change that has to happen, but hey… You can send me suggestions in email.

    I look forward to seeing you at the Maintainer Summit.

    Linus

    Ce n’est pas une espèce de pause « je suis épuisé, il faut que je parte ». Je ne ressens pas de répulsion à continuer à maintenir Linux. Au contraire. Je veux *vraiment* continuer à mener ce projet sur lequel je travaille depuis près de trente ans.

    C’est plutôt comme la fois où je me suis retiré du développement du noyau quelque temps, parce qu’il fallait que j’écrive un petit outil appelé « git ». J’ai besoin de faire une pause pour trouver de l’aide pour me comporter différemment et corriger quelques problèmes dans mon outillage et mon processus de travail.

    Et oui, une partie pourrait n’être « que » de l’outillage. Peut-être que je peux mettre en place un filtre de sorte que lorsque j’envoie un courriel avec des gros mots, il ne parte simplement pas. Parce que, hé, je crois fermement aux outils et au moins, _certains_ problèmes pourraient être améliorés avec une simple automatisation.

    Je sais, quand « je me regarde vraiment dans le miroir », qu’il est clair que ce n’est pas la seule chose qui doit changer, mais hé… Vous pouvez m’envoyer des suggestions par mail.

    J’ai hâte de vous revoir au Maintainer summit.

    Linus

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Merci pour la traduction

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+38/-0).

      Personnellement je trouve que cette dépêche est fouillis.

      Je pense que le texte original en anglais est superflu. Il y a le lien vers l'original si on le souhaite. La traduction dans le corps de la dépêche est donc suffisante.

      Ensuite je trouve que le titre est également source de confusion. On dirait que la dépêche va faire un bilan des actions de Torvalds, allant ou non dans le sens de sa réflexion de l'époque. Il n'en est rien, en fait c'est juste une traduction du texte de l'époque.

      Du coup j'adapterais cela pour rendre la dépêche plus lisible et attirante.

      • [^] # Re: Merci pour la traduction

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Je pense que le texte original en anglais est superflu.

        oui, pour les dépêches noyau on le garde comme référence / relecture puis il est enlevé avant publication.

  • # Alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+24/-2).

    Il a réussi ou pas ?
    Je vais pas me taper un email pour analyser son style et le comparer à ce qu'il faisant avant (et avec quoi je ne suis pas familier) pour atteindre ma conclusion…

    • [^] # Re: Alors ?

      Posté par . Évalué à 10 (+15/-0).

      Apparemment il se tient à cette nouvelle ligne de conduite vu que récemment lorsqu'un contributeur a mergé du code qui ne compilait pas il a répondu en insultant le code mais pas la personne qui l'avait poussé. (source Phoronix)

      Mais oui c'est ce genre d'info que je me serais attendu de lire dans une dépêche avec un tel titre. Par rapport à ce qu'il y avait en tribune de rédaction il y a quelques mois quand l'info était fraiche, seul le titre a changé et le contenu n'a pas été actualisé. Avec un tel changement de direction de la dépêche, il n'y avait rien de pressant à la sortir, quitte à peaufiner et attendre six mois de plus pour faire une rétrospective un an après le message de Linus.

      • [^] # Re: Alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-2).

        L'article avait attendu trop longtemps en rédaction. Il est passé en modération pour que nous puissions décider de la suite à donner. Comme la nouvelle n'était plus fraiche du tout, il était difficile de la publier telle quelle en dépêche et elle était sur le point d'être supprimée. Cela aurait été dommage car le travail de traduction méritait d'être conservé.

        J'ai pris la liberté de changer le titre et de poser la question sur la suite donnée. C'était une façon d'actualiser a dépêche, de la sauver et de donner la parole à ceux qui savaient. J'étais incapable de peaufiner la dépêche et personne ne s'en était chargé. C'est pourquoi je l'avais transformée en appel à commentaires.

        Merci xev de nous avoir donné une réponse, encourageante de surcroit ! Nous comptons sur la rétrospective que tu écriras le 16 septembre, date anniversaire du mail de Linus.

        • [^] # Re: Alors ?

          Posté par . Évalué à 10 (+13/-4).

          Nous comptons sur la rétrospective que tu écriras le 16 septembre, date anniversaire du mail de Linus.

          C'est con parce que cette seule phrase de fin fout en l'air ton remerciement et me fait regretter ma contribution.
          Faut pas retourner le truc : c'est pas moi qui ait voulu traduire ce genre de message, c'est pas moi non plus qui ait voulu conserver ce travail.
          Perso ça m'intéresse pas les potins sur Linus ou quiconque, j'ai juste recherché le lien d'un article que j'avais lu sur l'actu du noyau et suggéré une possibilité qui aurait pu rendre la dépêche plus pertinente. Pour moi c'est déjà énorme comme participation sur un tel sujet donc si vous n'avez pas le temps de rafraichir cette dépêche c'est votre problème, pas le mien.

          • [^] # Re: Alors ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+5/-4).

            … si vous n'avez pas le temps de rafraichir cette dépêche c'est votre problème, pas le mien.

            Les modérateurs de Linuxfr sont des bénévoles qui font de leur mieux. Ce ne sont pas des journalistes rétribués pour leurs prestations.

            J'ai seulement remarqué que tu étais le seul à avoir apporté une réponse. Aucun des modérateurs disponibles ne s'est senti capable d'en faire autant. Seul patrick_g en serait capable, encore faudrait-il qu'il soit disponible pour cela. Linuxfr ne vaut que ce que ses contributeurs rédigent…

            • [^] # Re: Alors ?

              Posté par . Évalué à 0 (+5/-7).

              Les modérateurs de Linuxfr sont des bénévoles qui font de leur mieux. Ce ne sont pas des journalistes rétribués pour leurs prestations.

              Les contributeurs non plus. Moi aussi je peux balancer des évidences en prenant les gens pour des abrutis.

              J'ai seulement remarqué que tu étais le seul à avoir apporté une réponse.

              Et pour caricaturer, ce que tu m'as dit c'est « Ah bah t'as qu'à le faire, on te regarde ! »

              Aucun des modérateurs disponibles ne s'est senti capable d'en faire autant.

              Et les contributeurs qui ont participé non plus ? Ce sont quand même eux les plus aptes à vouloir pousser le vice sujet.
              Aussi, il me semble que quand il y a eu un grand retard dans les dépêches noyau, les contributeurs n'ont pas hésité à jeter le travail devenu obsolète. Pourquoi vouloir garder ce travail-ci en particulier ?

              Linuxfr ne vaut que ce que ses contributeurs rédigent…

              Encore une banalité… Et justement, j'ai pas envie de contribuer à la popularisation de ce genre de contenu. Le fait que je n'y ait pas participé en tribune de rédaction, alors que j'ai écrit avoir lu le brouillon me semblait assez évident, apparemment non.

              Bref, on a autre chose à faire tous les deux. Pas la peine de me répondre d'autres phrases prérédigées.

              • [^] # Re: Alors ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-2).

                Ne vous disputez pas pour quelques mots! L'essentiel est ailleurs et il est positif: il y avait une vieille dépêche qu'il aurait été dommage de jeter, grâce à vous deux elle a été publiée.

                • [^] # Re: Alors ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Le fond de la question est : en quoi aurait-il été dommage de la jeter ?

                  C'est toujours un peu triste de jeter du travail déjà fait, mais vaut-il mieux publier une dépêche moyennement peu pertinente pour éviter de perdre une traduction, ou se dire que tant pis, ça n'a plus vraiment de sens, et l'abandonner ?

                  C'est de vraies questions et j'ai l'impression que le cœur de la dispute vient du fait que vous n'y apportez pas les mêmes réponses.

                  La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

          • [^] # Re: Alors ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

            Ne prend pas la mouche sur une phrase humoristique de Pierre.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Télé réalité ...

    Posté par . Évalué à 10 (+22/-4).

    Brenda va t elle découvrir ce que kevin a fait ?
    mais quelle va être la réaction de kimberley ?

    La suite après la pub …

    • [^] # Re: Télé réalité ...

      Posté par . Évalué à -2 (+0/-3).

      On est sur linuxfr ici, pas linuxchti

      • [^] # Re: Télé réalité ...

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

        C'est vrai les ch'tis … les Marseillais ah la la la …

        Au japon il y a King kong vs Godzilla

        Au USA c'est Batman vs Superman

        En france les Ch'tis vs les Marseillais

        Bon et comme je peu pas attendre Dredi pour dire une ENORME BETISE :

        c'est le genre d'émission ou il faudrait tester le QI des téléspectateurs AVANT et APRES chaque émission pour voir dans quel sens cela évolue …

        A chaque fois je ne peu m'empêcher de penser au Film IDIOCRACY

        Vous pouvez moinssez, je le mérite

        • [^] # Re: Télé réalité ...

          Posté par . Évalué à -1 (+0/-2).

          "tant que ça rapporte de l'argent". Je reproche plus à mes concitoyens de regarder ça que Bolloré de le diffuser

        • [^] # Je suis inquiet pour toi !

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          c'est le genre d'émission ou il faudrait tester le QI des téléspectateurs AVANT et APRES chaque émission pour voir dans quel sens cela évolue …

          A chaque fois […]

          Là, du coup, je m’inquiètes pour toi. Arrête vite ! Avant que ton QI ne soit assez bas pour que tu apprécies ces émissions au premier degré. Là, tu auras dépassé le point de non retour.

          ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

          • [^] # Re: Je suis inquiet pour toi !

            Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

            puisque c'est dredi :

            C'est dur de résister avec toutes ces femelles à gros poumons …

            cela tittille directement l'hypothalamus reptilien du bipède mâle moyen

            Après cela remonte jusqu'au neo cortex et commence a faire du dégat …

            Pour les filles je sais pas comment ça marche, vu que l'on a pas la même tuyauterie si quelques unes pouvaient éclairer nos lanternes (à ne pas confondre avec nos vessies …) dans un but scientifique politiquement correct bien sur.

    • [^] # Re: Télé réalité ...

      Posté par . Évalué à 0 (+1/-3).

      Brenda va t elle découvrir ce que kevin a fait ?
      mais quelle va être la réaction de kimberley ?

      La suite après la pub …

      Ça vise quoi ce dénigrement?

      C'est parce que le journal aborde une question de qualité relationnelle?

      Après il ne faut pas s'étonner que l'équipe des geek se retrouve à travailler au sous sol, dans la cave…

      • [^] # Re: Télé réalité ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Ça vise quoi ce dénigrement?
        C'est parce que le journal aborde une question de qualité relationnelle?

        Je ne sais pas si c'est un dénigrement, ou un trait d'humour, ou une réaction négative, etc.

        Par contre je sais, comme cela a déjà été indiqué par d'autres, que le journal pose une question, n'y apporte aucune réponse, alors que nous sommes à un moment où justement la réponse est devenue accessible (ce n'est pas une critique du journal, c'est un état de fait).

        Pour ma part je pense que c'est de l'humour sans jugement. Je me trompe peut-être, mais ce n'est pas bien grave.

        • [^] # Re: Télé réalité ...

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          Par contre je sais, comme cela a déjà été indiqué par d'autres, que le journal pose une question, n'y apporte aucune réponse, alors que nous sommes à un moment où justement la réponse est devenue accessible (ce n'est pas une critique du journal, c'est un état de fait).

          Pour ma part je pense que c'est de l'humour sans jugement. Je me trompe peut-être, mais ce n'est pas bien grave.

          Ah, oui tiens, je ne l'avais pas compris comme ça. Au temps pour moi.

  • # eh ben...

    Posté par . Évalué à 4 (+7/-3). Dernière modification le 27/03/19 à 11:01.

    ca s'ennuie cher sur linux-fr… un petit remontant?
    personnellement j'apparente ça à la remarque de Didier Deschamps : "ca, c'est pour vous ce genre de truc, pour donner du grain à moudre aux journalistes"
    c'est un peu comme "les nouveautés de la semaine chez free" d'Univers Freechose ou encore le "est ce que Bill Gates s'est racheté une conscience après vingt ans passés dans l'humanitaire?"

    "le journalisme ne devrait jamais poser de questions, seulement rapporter des faits".

    Un café, petit tux?

    • [^] # Re: eh ben...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-2).

      "le journalisme ne devrait jamais poser de questions, seulement rapporter des faits".

      Les personnes écrivant des dépêches pour LinuxFr.org ne sont pas spécialement journalistes. Et les dépêches et les journaux ne sont pas supposés être purement factuels : l'important est de bien identifier ce qui relève des faits objectifs (tel logiciel fait ça, par exemple) de ce qui tient de l'avis subjectif (l'auteur du contenu n'aime les graphismes de tels jeux ou trouve telle communauté non accueillante par exemple).

  • # Il faut vraiment arrêter de prendre les libristes pour lecteurs de voici ou de marie-claire

    Posté par . Évalué à -8 (+9/-16).

    Tout le monde se tape de cette polémique bidon sur le caractère perso de Linus : une fois encore, il s'agit de communication des industriels pour évincer Stallman et les logiciels libres des yeux du grand public.
    Et Linus est le parfait pigeon pour : il n'est pas libriste, parle d'open source à la place du logiciel libre alors que ce n'est pas du tout la même chose, se garde bien d'attaquer les GAFAM qui financent aujourd'hui son généreux salaire, et dispose d'une aura incompréhensible chez les niais de service !

    • [^] # Re: Il faut vraiment arrêter de prendre les libristes pour lecteurs de voici ou de marie-claire

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-0). Dernière modification le 29/03/19 à 08:41.

      Moi c'est plutôt l'inverse. Certes en tant que pur utilisateur Linux tu n'as que faire du comportement de Torvalds mais lorsque tu contribues à plusieurs projets libres tu es bien content quand la communauté est vivable et conviviale. Linux est probablement un des projets opensource les plus influents du marché ayant une palanquée de contributions journalières alors forcément avoir un Godzilla en porte d'entrée ça peut vite devenir toxique. Personnellement, si à chaque projet où j'ai contribué on m'aurait insulté ou dit des choses comme « tu devrais être rétroactivement avorté ou mort en bébé en ne trouvant pas le sein de ta mère » je serais vite parti et aurait laissé tomber mes contributions.

      (https://en.wikiquote.org/wiki/Linus_Torvalds#2012, je ne trouve plus le mail sur la LKML peut-être a-t-il été supprimé.)

      l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: Il faut vraiment arrêter de prendre les libristes pour lecteurs de voici ou de marie-claire

      Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 29/03/19 à 17:51.

      Tout le monde se tape de cette polémique bidon sur le caractère perso de Linus : une fois encore, il s'agit de communication des industriels pour évincer Stallman et les logiciels libres des yeux du grand public.
      Et Linus est le parfait pigeon pour : il n'est pas libriste, parle d'open source à la place du logiciel libre alors que ce n'est pas du tout la même chose, se garde bien d'attaquer les GAFAM qui financent aujourd'hui son généreux salaire, et dispose d'une aura incompréhensible chez les niais de service !

      Je vois pas le problème : l'Open-source c'est bien, le Libre c'est mieux, mais les deux vont à la plupart des gens.

      Le vrai problème, c'est les logiciels fermés, qui eux, existent toujours et posent parfois (voir tout le temps) de gros problèmes de compatibilité, de budget et d'éthique.

      PS: Et certains projets Open-Source, voir Libre, font parfois tout autant d’espionnage que les GAFAM (tracking dans le code, statistiques, rapport d'erreur récupérant trop de données inutiles et perso…), mais comme le code est lisible, en général c'est enlevé assez rapidement.

  • # Ces problèmes gouvernances profitent aux *BSD.

    Posté par . Évalué à -1 (+1/-3).

    Je ne dis pas sur pour casser du sucre sur Linux (ou même Linus). Je suis et je reste un utilisateur GNU/Linux

    Mais tout de même ces problèmes internes à la communautés font que pas mal d'utilisateurs regardent de plus en plus vers BSD. Avec également systemD qui a ramené beaucoup de monde vers les deamon :-)

    Mais bon si seulement 5/10% de la communauté de dev kernel ou contributeur bas niveau préfèrent se tourner vers les os BSD suite à ces histoires je ne vais certainement pas m'en plaindre :D

    • [^] # Re: Ces problèmes gouvernances profitent aux *BSD.

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

      C'est systemd, tout comme ftpd, httpd, dhcpcd, etc.

      Chez OpenBSD Theo de Raadt est aussi connu pour des prises de positions radicales et un comportement parfois offensif. C'est d'ailleurs une des raisons de son éviction du projet NetBSD.

      En bref, l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs.

      l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

      • [^] # Re: Ces problèmes gouvernances profitent aux *BSD.

        Posté par . Évalué à 0 (+2/-3).

        Pour avoir vue une interview de cet homme là il m'avait l'air beaucoup plus calme que L.Torvald.

        Avoir des prises de "positions" radicale (on ne parle pas politique le cas présent), ne me choque absolument pas.
        Et bien heureusement qu'il a quitté NetBSD nous n'aurions jamais eu OpenBSD sans cela.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.