La BSA aide GNU/Linux

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
8
avr.
2003
Presse
Suite à un raid de la BSA chez Ernie Ball, ils ont décidé de se mettre en règle de la meilleure façon : Windows à la porte (NdM : remplacé par GNU/Linux + StarOffice).

Un ex-employé responsable de la gestion des licenses les a dénoncés à la BSA.
Ils ont subi un raid de marshalls armés et ont dû fermer boutique pour une journée complète. Ils ont ensuite été obligés de jurer qu'ils n'utiliseraient leurs systèmes que pour le strict minimum nécessaire à leur activité.
La BSA a évalué à 8% leur non-conformité. "Il est pratiquement impossible d'être en règle à 100%." Ils ont payé un règlement à l'amiable de $90000 dont $35000 de frais de justice payés à MS. Considérant que ce n'était pas une façon de traiter ses clients, Ernie Ball a décidé que sa société deviendrait "Microsoft free." Ils ont mis un an à se libérer et sont satisfaits ; ils n'ont pas été obligés d'acheter ni XP, ni de nouveaux PC.

Note du modérateur : voir aussi l'article Libé sur BSA: Des calculs antipirates simplistes Ernie Ball est un fabricant de cordes de guitare. Ils vendent aussi des accessoires musicaux. Ernie Ball, c'est 5500 boutiques aux US et des exportations vers 75 pays.

Merci qui ? Merci la BSA.
Un exemple à suivre ?

Aller plus loin

  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Excellent !!!

    Je m'en de ce pas dénoncer le service informatique de ma boite comme j'ai peut-être une chance que mon portable sous Linux soit supporter par le dit service informatique.

    Je pensais pas qu'un jour je pourrai louer la BSA !!!
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      si c aussi simple que ca de faire passer une boite sous linux, denoncont mes amis, denoncont ;-)
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        D'un autre côté, payer une aussi grosse amende, pour n'importe quelle societé (pas trop grosse non plus), ça fait pas toujours plaisir :)

        Le mieux serait quand même qu'ils passent tous sous Linux d'eux-mêmes :p
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à -7.

          il faut associé cette amende, non pas au fait d'avoir des windows pirate, mais au fait d'avoir du windows tout court

          a quand une amende pour les utilisateurs de logiciel proprio ;-)
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il y a longtemps que j'écris ça. Mais au départ, mes posts étaient généralement assez mal perçus.

      Les liens ci-dessus ne sont pas facilement utilisables car les textes intéressants sont noyés au milieu du reste.

      A quand un bon dossier (en français aussi) que l'on puisse faire lire aux décideurs pressés ? Il n'y a qu'en leur faisant froid dans le dos qu'ils oseront modifier leurs habitudes. Il leur faut aussi le dossier des entreprises qui ont réussi à se débarasser de Microsoft pour les rassurer.
      • [^] # Re: La BSA aide Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.



        Oui, mais bon, cette histoire a déjà été reprise par de nombreux sites de nouvelles (en fait, je ne pensais pas qu'elle allait refaire surface ici). Du coup, une petite recherche Google sur « "ernie ball" microsoft » remonte des liens plus spécifiques à l'« affaire Ernie Ball » (comme cet article du 27/11 [http://archive.infoworld.com/articles/hn/xml/02/11/27/021127hnernib(...)]). Soit dit en passant, tout le monde (même USA Today, le journal des beaufs Américains) semble avoir compris que « libre == (pas d'emmerdes légales|moins cher|plus fiable) », ce qui fait bien plaisir.



        [http://www.indexel.net/bin/dos/11(...)]. Hop, un dossier sur les LL sur, je cite, « le site des décideurs informatiques », ça pouvait pas mieux tomber. C'est merveilleux, Internet, on trouve tout ce qu'on veut (maintenant, si ça pouvait aussi réparer la machine à café du bureau, ça serait carrément parfait, mais faut pas trop en demander)...

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Taper sur le clou ;)

          Posté par . Évalué à 7.

          Effectivement cette histoire date de plusieurs mois mais je n'en avais encore jamais entendu parlé ... comme quoi on peut lire tous les jours ou presque sur le net et passer à côté de choses intéressantes.

          Peut-être qu'avec tous ces témoignages de sociétés passées sous Linux, il serait bon de faire un petit portail quelque part dans le genre de ce qu'Apple a fait pour son OS X ? ;o)

          Enfin ça doit exister certainement mais j'ai pas trouvé ... je passe à côté de tout ? ;o)
          • [^] # Re: Taper sur le clou ;)

            Posté par . Évalué à 10.

            http://bureautiquelibre.org/(...)

            Une collection de témoignages d'entreprises qui ont adopté une suite bureautique libre.
            C'est un premier pas.

            BeOS le faisait il y a 20 ans !

          • [^] # Re: Taper sur le clou ;)

            Posté par . Évalué à 10.

            Attention quand meme, si il est vrai que la technique du BSA a ici echoue, elle n'en reste pas moins redoutbale.
            Les gens du BSA ne viennent pas juste dire "vous etes en infraction, voici l'amende", ca n'a aucun interet pour eux. Leur technique c'est de dire c'est soit 100 000$ d'ammendes, soit vous regularisez toute vos licenses et vous vous engagez a n'utiliser que des produits et logiciels de nos clients a chaque fois que c'est possible, et ce pendant 3 ans.

            Quand on sait que le support WinNT par MS s'arrette en aout, on comprend pourquoi ils deviennent vachement actif en ce moment. Parceque le nombre d'entreprise capable de dire "OK on paie l'ammende et au revoir Windows" est quand meme vachement reduit, surtout en ce moment.

            Kha
            • [^] # Re: Taper sur le clou ;)

              Posté par . Évalué à 1.

              ouais, mais faut voir avec le prix des licenses qu'elle doit acheter,
              voir ici, Spermatozoide à fait un premier calcul:
              <a href=http://linuxfr.org/comments/190944.html(...)http://linuxfr.org/comments/190944.html(...)

              Ben si je suis patron de PME, et qu'on me dis c'est 100 000$ ou vous vous mettez à jour pour 3 ans, ben je paye et je passe sous une solution LL....avec les couts ded éploiement mettons 150 000$ (je pense que je suis un peu large là) en tout, avec un apt-get update && apt-get upgrade disons tout les mois sur les serveurs (vive cron), et voilou, on reste à jour pour un cout largement inférieur à Win, je pense que c'est amorti sur les 3 ans en fait :)

              Voilà, c'est tout
              • [^] # Re: Taper sur le clou ;)

                Posté par . Évalué à 4.

                Ben voyons ! apt-get upgrade en cron, on aura tout vu. Je me demande sincerement combien de temps ta machine va tourner. Parceque si les fichiers de conf de tes applis evoluent, il FAUT intervenir manuellement. Pas de secret, le cron peut t'envoyer un mail pour te rappeler de faire l'upgrade, mais les systemes magiques qui font tout tout seul, c'est qu'a voulu faire M*soft . . .
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 4.

    Yes!!

    Si ça continue, en combattant le piratage, le BSA va sauver des emplois et peut-être même en créer. Mais pas chez MS.
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 10.

    j'ai presque envie d'acheter leurs cordes, malgrè le fait que la dernière fois que j'en ai achetés ma guitare sonnait comme une patate.

    mais franchement ça m'étonne que la BSA puisse prendre des initiatives comme des "raid de marshalls armés", même aux états-unis.

    Ou alors j'ai mal compris et ils ont juste foutu des amplis marshall 160 W à fond devant la boutique et demandé aux responsables de livrer leur logiciels proprios en les menaçant de leur jouer du creed à travers ces amplis ? ;)
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à -1.

      Les dean markley c'est mieux surtout celle qui sont cryogeniser
      elle dure plusieurs années sans soucis.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à -1.

        je croyais que tu déconnais avec les cordes "cryogénisées", mais je suis allé voir leur site et effectivement c'est vrai. je vais peut-être essayer. Mais plusieurs années, c'est pas un peu exagéré ?
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à -1.

        elle dure plusieurs années sans soucis

        je confirme... mais elles sont quand même meilleures dans les premiers mois
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à -1.

          Cela fait bien deux ans que je les ai pas changés et je m'esquinte pas les doigts :)
          et le son est meme meilleur eapres six mois
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à -1.

            le son est meme meilleur apres six mois

            En fait, les premières semaines le son est sympa, ensuite pendant quelques temps c'est pas ce que je préfère, mais c'est vrai qu'ensuite ça devient très intéressant... bon, par contre il faut savoir que j'ai une guitare pourrie et que je sature le son (MT2 roulaiz) donc ça peut ne pas convenir à tout le monde :-)
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Les GNU cordes de Ernie Ball feront elles le poids face aux cordes cryogenisées de Dean Markley ?
            La reponse à cette question existentielle bientot dispo en avant premiere sur DLFP ! Ouais !!!

            -1 ==>[]
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à -2.

              Je ne sais pas si les gens qui lisent DLFP sont contre les Dean Markley, mais en attendant il y a eu comme un vent de [-] qui a soufflé sur ce thread!!
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par . Évalué à -2.

                clair ;)
                sinon mes dean markley sonnent bien sur mon ibanez et un marshall (sous BSD)
                et toi?

                a bas la dictature de l'XP, vive l'artiste libre
                • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                  D'ailleurs soutenont Ernie Ball et son initiative de passer à Linux et aux LL, et lancons un appel pour que tout le monde vire ses Dean Markley pour des Ernie Ball :)
                  • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Dean markley utilise GNU/linux depuis le noyau 0.1 !
                    meme la machine a café la bas utilise GNU/linux, une version SUSE qui tourne
                    sur les 3500 pc, cafetiere et aspirateur wax.
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par . Évalué à 1.

                en même temps, à part le fait que la boîte en question dans la news fasse des cordes pour guitares, on est vachement hors sujet, alors c'est un peu justifié.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Ils font pas des cordes pour les Saz ? Moi j'ai arrêté la guitare...
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à -1.

        ya pas photo avec les DR ;-)
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 10.

      mais franchement ça m'étonne que la BSA puisse prendre des initiatives comme des "raid de marshalls armés", même aux états-unis.

      En France, pas besoin de faire intervenir la maréchaussée. Rien que la campagne de pub récemment faite à la radio par le BSA suffit ...

      Un ami travaille dans une assez grosse mutuelle. Des décideurs se sont inquiétés, suite à cette pub, de savoir s'ils étaient en règle ... La part de machines à régulariser, plus les nouveaux prix des licences font qu'ils vont migrer d'Office à Open Office.
      C'est une première étape, ensuite si c'est concluant, c'est l'OS qui changera.

      Le BSA, c'est un peu l'histoire du type qui scie la branche sur laquelle il est assis :-)
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 10.

    Mais bien sûr que c'est un exemple à suivre. Il faut que la BSA arrête de fermer les yeux sur la copie illicite, et qu'elle prouve que c'est un sujet qui lui tient vraiment à coeur en ne tolérant aucun écart au sujet des licences d'utilisation.
    Comment ça, c'est pas le but ?
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 10.

      Ils devrait aller faire aussi un tour sur les machines des étudiants en informatique, autant traiter le mal à la base. On aurait moins de cliquouilleurs admin 2000 (j'ai joué avec la béta tout l'été m'sieur) et peut-être plus de développeurs JBoss.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        c vrai que si on orienter plus les etudiant a utiliser du libre, ca le ferai bien

        mais bon, je me souvient que mon prof d'unix etait un gros con, ce qui n'a pas arranger les choses, heureusement que je m'y suis interesser par moi meme, sinon je serai encore au clic clic clic de windows :/
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 3.

          Ouais mais pour avoir fait partie jusqu'a récemment de cette catégorie, je suis bien placé pour dire que ce qui motive l'étudiant c'est aussi les jeux.

          Les 3ll33t h4XoRs que tu veux orienter vers JBoss, ils pourront toujours très bien coder comme des warriors sur n'importe quel unix.

          Jouer c'est encore trop réservé aux OS non alternatifs malheureusement (et ca explique pkoi une partition Ntfs [New Technology to Fuck your System] perdure sur mon disque dur *sniff*).

          Alors monsieur Electronic Arts "challenge everything", c'est pas un challenge de sortir des jeux sous linux ?
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            A voir...

            Dans la promo de mon DEA on était une demi douzaine à amener nos portables en cours... J'étais le seul à utiliser Linux. J'étais aussi le seul à avoir des jeux dessus !
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            «Jouer c'est encore trop réservé aux OS non alternatifs»

            Enfin une alternative aux systèmes alternatifs ?

            (oui oui, -1)
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à -3.

        [+++]
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 10.

        Tout-à-fait. Pour flinguer leur image, c'est exactement ce qu'il faut :)

        Il y avait eu, une fois, une conférence du BSA dans une école d'informatique, et il en ressortait que beaucoup d'étudiants utilisaient des copies illicites de logiciels. Donc, le BSA sait où on peut trouver des «pirates» (je n'aime pas le terme, et je croayis jusqu'à récemment qu'ils ne l'employait pas, mais je me suis trompé : http://bsa.org/france/press/newsreleases/2002-03-05.982.phtml?type=(...) ). Il faut donc que des actions soient mises en oeuvre pour empêcher ça, et pas qu'ils le tolèrent, même si ça arrange les éditeurs qui sont derrière ce BSA.

        Tiens, d'ailleurs, pour dire qu'on est d'accord avec le BSA, dans le lien que je mentionne, il y a écrit en gros :
        «Pour un monde numérique légal et sûr»
        Le Logiciel Libre permet très simplement de vivre dans un monde légal et sûr :)
        Je vais postuler pour être embauché à l'antenne locale d'Auvergne, si il y a.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          A l'ENSIMAG, il y a un Microsoft University programme machin bidule.

          Si tu jure sur la tête de ta mère que tu utilisera Windows que pour ton travail, ils te prêtent le CD de tout ce que tu veux et t'autorisent à faire des copies.

          Y sont pas cons, hein ?
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 10.

            Comme je disais dans les commentaires d'une dépêche précédente, ils font la sortie des écoles comme les dealers.

            > Si tu jure sur la tête de ta mère que tu utilisera Windows que pour ton travail, ils te prêtent le CD de tout ce que tu veux et t'autorisent à faire des copies.
            Arf, arf, arf ... Laissez-moi rire. Ils savent très bien (et c'est d'ailleurs ce que je leur reproche. 'vais m'faire embaucher au BSA pour remettre un peu d'ordre dans tout ça :) ) que ces logiciels seront utilisés en dehors du cadre qu'ils ont défini. Ils ne font déjà pas confiance à leur clients, pourquoi feraient-ils confiance à des individus louches ?

            C'est comme dire sur un forum Internet : «J'habite à telle adresse, je ne suis pas là pendant 15 jours, et les clés sont sous le paillasson. Vous pouvez venir, mais seulement si vous laissez tout en ordre.»

            Bande de rigolos, va ...
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Sauf que accessoirement, eux, ils prennent ton nom sur un bout de papier, et que quand tu lis bien la licence, en gros, MS se donne le droit de foutre la moitié de l'école en tôle.

              Vraiment, c'est trop gentil :-|
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 1.

            Sans compter l'offre education de MSDN (au moins au Japon), ou un labo de recherche d'universite a droit a tous les softs MS, dans toutes les langues, sans limite du nombre d'install pour pas tres cher... Et il y a meme des licences pour que les etudiants puissent installer Windows chez eux !
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 3.

              Vivi c'est comme l'offre PRO Msdn, dans ma boite ils ont ca depuis longtemps (et les commerciaux de MS les harcellent pour prendre la jooolie nouvelle license revue et corrigée pour faire cracher les clients un max de pognon). Et aussi ils incitent les boites (moyennant le prix de plusieurs années d'abonnement MSDN) a faire certifier leurs developpeurs ! - pitié pas moi ! - pour bénéficier de reductions sur le prix de la nouvelle license plus chère (mais moins chère si on paie plus cher, un peu, quoi).

              Bref le beurre, l'argent du beurre, et avec BSA, l'amende pour avoir volé le beurre aussi ?
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 4.

            Sauf que quelqu'un qui a fait joujoux avec les outils kro$oft à l'école...
            Que fait-il apres quand il arrive en entreprise ? il utilise ce qu'il a utilisé à l'école...
            Le fait de copier à l'école pour utiliser de manière officiel (via des licenses) dans un boulot future rapporte plus d'argent que faire payer un pauvre ch'ti n'étudiant....
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            Y'a aussi un club Linux trés bien organisé pour graver les CD de logiciel libre.
            T'es même pas obligé de dire pourquoi tu veux Linux et ils ne viennent pas voir ce que tu fait avec. En plus, si tu as des pbs, tu peux toujours leur demander conseil.

            D'ailleurs Monsieur Moy en fait partie.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bon, je vais me faire exploser la gueule mais je me lache...

        Je ne suis pas un anti-piratage(meme si le mot partage est plus aproprié ici), d'ailleurs je m'en fous, on est pas la pour faire la guerre au gens qui utilise photoshop ou windows sans licence... De plus, j'ai entendu Stallman dire que le partage des logiciels(meme proprio) est quelque chose de naturel mais je l'ai jamais entendu dire que tout les mecs qui utilisent des logiciel sans licence sont des criminels à qui on devrait faire payer des ammendes.

        Je ne pense pas que c'est en s'attaquant aux particuliers qui utilisent des soft crakés qu'on va les faire venir vers le libre.... Il faut leur montrer une alternative et non les traité comme des connards de la pire espece...

        Quelqu'un qui utilise des soft piraté le fait souvent pour des raisons pécunieres. Bien sur, il y'a des ptits bourgeois qui on 300 cd de soft piratés mais je parle pas de ces gens, je parle des gens pour qui l'achat d'un ordinateur a representé une depense importante et qui ne peuvent se permettre d'acheté des logiciels a des prix exhorbitant... Certe on peu leur présenter GNU / Linux, mais ca se solde souvent par
        un echec.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 10.

          Tu es à côté de la plaque. Le BSA est une association d'éditeurs de logiciels qui veut faire respecter les licences de ses membres. Pour ce faire, ils mènent des actions sur dénonciation contre des entreprises (comme c'est le cas ici avec Ernie Ball).
          Mais ils font également de l'information auprès de la majorité des entreprises pour leur dire que le piratage, c'est mal, qu'il faut payer ses licences, etc.
          On n'a jamais dit qu'on voulait faire venir les gens vers le Libre en les empêchant d'utiliser des copies illicites de logiciels Mais ...

          <i>> je parle des gens pour qui l'achat d'un ordinateur a representé une depense importante et qui ne peuvent se permettre d'acheté des logiciels a des prix exhorbitant...
          Donc, comme j'ai pas les moyens de m'acheter une Porsche, c'est une excuse pour la voler ? Franchement, je ne suis pas convaincu que ça tienne longtemps devant un juge, comme argument.
          Tiens, tu as vu l'article de Linuxfrench ? HP/Compaq a estimé que les logiciels livrés avec un ordinateur portable représentent 25% du prix de la machine. Donc en effet, c'est un investissement, mais je ne vois pas pour quelle raison cela justifie le fait d'utiliser une copie illicite.

          Et puis le BSA qui poursuit le particulier, c'est jusgte un rêve, ça n'arrivera jamais JUSTEMENT parce que ça fait partie intégrante de la politique de diffusion de logiciel des éditeurs. ET C'EST POUR CETTE RAISON QUE L'ON RÂLE CONTRE LE BSA, qui a un discours anti-piratage, mais qui dans la pratique refuse de l'appliquer, pour des raisons commerciales (entre pour en pas paraître comme ils ont paru à Ernie Ball).
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            > HP/Compaq a estimé que les logiciels livrés avec un ordinateur portable représentent 25% du prix de la machine.
            Pour remboursement de Windows et Works livres d'office sur mon portable Dell, j'ai obtenu... 50 euros (et encore au debut en bon d'achat). Wow.
            C'est pas HP/Compaq, mais je suis certain qu'ils auraient dit la meme chose, alors que le portable coute un peu dix fois plus que 200 euros.
            Ce monde est deprimant...

            khorben

            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Pour remboursement de Windows et Works livres d'office sur mon portable Dell, j'ai obtenu... 50 euros

              Bravo ! Le principe est aussi important que le montant. Quand il sera acquis, on pourra discuter du montant. Un membre de l'ABUL qui avait retourné ses CD à Dell les a vu revenir en recommandé quelques jours plus tard.
              Quelle a été ta méthode ? Est-elle décrite dans l'excellent http://www.linuxfrench.net/oem/(...) ?

              Je pense qu'il serait bon d'y faire une collection des détaxes réussies afin de faire une sorte de jurisprudence.
              Pour ma part, j'avais retourné les CD de mon scanner à Epson. Après quelques courriers, ils m'ont envoyé un jeu de cartouches pour mon imprimante.
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Avant l'achat j'ai contacte le service client par mail, en leur disant que je ne voulais pas acheter Windows avec l'ordinateur: ils m'ont dit que je n'avais pas le choix.
                Sur ce je commande quand meme la machine, a la reception je l'allume, pas le temps d'acceder au BIOS pour booter sur CD qu'un magnifique ecran s'affiche: "licenses d'utilisation [etc] pour les accepter appuyez sur n'importe quelle touche". Hum. Alors on a vraiment pas le choix? Je telephone directement au service client, je leur demande en gros "c'est quoi cette merde?" mais j'ai eu l'impression qu'ils n'ont pas compris le probleme.
                Alors j'ai eteint puis rallume la machine, evidemment windows a commence de se charger immediatement, pas moyen de redemarrer, au bout de 5 minutes il avait enfin fini de generer son assistant a la premiere utilisation. Redemarrage, BIOS (c'etait F2 et pas SUPPR, mais pas le temps de voir), linux+hurd enfin.
                Ensuite j'ai appele a nouveau le service client, en disant a nouveau que je refusais les termes de la license. Cette fois on m'a file une adresse postale, ou il fallait que j'envoie en recommande les CD (a garder sous scelles). Deux semaines plus tard, je recois... un bon d'achat de 50 euros.
                C'etait mieux que rien, mais je ne pensais meme pas pouvoir m'en servir... Ne pensant rien obtenir de plus, j'abandonne, et deux semaines plus tard, je recois une lettre de Dell, assortie d'un cheque, et invalidant le bon d'achat. 50 euros. Au moins le geste est la...

                khorben

          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            "Ils devrait aller faire aussi un tour sur les machines des étudiants en informatique"

            Je repondais a cette phrase! ;)
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 6.

            Donc, comme j'ai pas les moyens de m'acheter une Porsche, c'est une excuse pour la voler ? Franchement, je ne suis pas convaincu que ça tienne longtemps devant un juge, comme argument.

            Arretez un peu avec cet argument. La copie illicite est un delit, devant un juge tu n'as rien a dire, mais ce n'est pas du vol.

            De la meme facon voler une Porsche et tuer quelqu'un ce n'est pas la meme chose.
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 2.

              Certes non, mais justifier un vol de Porsche par un argument du style "oui mais quand même, c'est moins grave qu'un homicide", ça ne tient pas bien la route, ni moralement ni devant juge.
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Oui mais la porsche quand tu l'as volée, le propriétaire ne peux plus l'utiliser --> perte
                Lorsqu'il y a 'vol' de logiciel... Le concepteur a toujours sa copie.... La seule perte qu'il peut invoquer est celle 'virtuelle' de la non-vente du logiciel à celui qui l'a 'volé'... J'ai dit virtuelle... car je pense que la majorité de ceux qui copient, s'ils n'en avaient pas la possibilité n'achêteraient de toute façon pas le logiciel.......

                Quentin
                • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 10.

                  CELA ne change rien

                  copier un logiciel sous licence propriétaire qui interdit la redistribution sans payer est un délit, c'est une violation de la licence. si les developpeurs comptent sur la redistribution par copie pour VIVRE de leur travail (c'est un choix comme un autre, que j'estime mauvais mais chacun ses opinions) c'est, alors, IMMORAL de copier le programme.

                  Toute excuse bidon genre "je n'ai pas de sous, snirf, de toute facon je leur aurai pas acheté leur soft pourri" ne tient pas.

                  faut se le mettre dans le crane, c'est ILLEGAL. et personnellement, c'est IMMORAL dans le cas où c'est le moyen de gagner sa vie choisi par certains developpeurs.

                  On peut discuter si c'est immoral ou non quand on copie un logiciel d'un editeur multi-milliardaire, d'accord, je le conçois mais cela reste illégal.

                  La copie de petit shareware, de jeux video , de l'énorme majorité des excellents logiciels commerciaux (genre maya, photoshop etc) n'est pas tolérable. ni legalement (comme pour windows) car c'est une remise en question de la notion de licence (et la GPL est aussi une licence ) ni moralement car une bonne part des développeurs compte sur ce moyen pour gagner leur vie.

                  En attendant que les developpements se fassent de manière plus communautaire/partagée, que les couts se repartissent différements, que les developpeurs soient retribué sur le _développement_ de logiciels et non leur redistribution, en attendant tout cela, les licences, quelle qu'elles soient, doivent etre _respecté_.

                  Dans l'écrasante majorité des cas que j'ai eu avec des étudiants, GIMP pouvait largement remplacer un photoshop piraté
                  la formation a "photoshop" se faisait en ecole. plutot que pirater windows XP server pour faire un serveur, linux pouvait tres bien faire, open office remplit les besoins du ptit étudiant qui pirate office (non, j'ai rarement vu un étudiant faire une vrai application access avec odbc vers microsoft sql ,hein )

                  dans l'écrasante majorité des cas , le piratage est immoral.

                  ce n'est pas tous les jours qu'on tombe sur le picasso du virtuel qui galere comme un rat mort pour illuminer sa vie en faisant des images de synthese et qui reve devant la boite magique de 3DS max ou Maya unlimited.
                  (cela dit j'ai deja vu , et je comprends que cela soit très frustrant de ne pas pouvoir mettre la main sur ces outils formidables parce que leur prix engouffre un an de travail d'ouvrier et encore , je crois que je sous estime la)

                  bref, oui, le prix des logiciels est frustrant, c'est compréhensible, mais le piratage est illégal et immoral et BIEN SOUVENT pas justifié.

                  tiens j'y pense, avez vous vu les nouveaux outils de apple ? , final cut 4, Shake et dvd pro , c'est un domaine (la vidéo) où il n'y a pratiquement aucune solution "open source" et libre.

                  (arg le prix, on va se contenter de iMovie ou de cinerella :) encore que final cut express m'est abordable )
                  • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 3.

                    ce qui est réellement IMMORAL (comme tu le répétes en majuscules), c'est de faire de l'argent en privant les utilisateurs de leurs libertés. ce n'est parce qu'un développeur a considéré qu'il ferait de l'argent de cette façon que je devrais considérer immoral la copie illégale de ses logiciels. qu'il soit pauvre ou non ne fait aucune différence.
                    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      ce qui est réellement IMMORAL (comme tu le répétes en majuscules), c'est de faire de l'argent en privant les utilisateurs de leurs libertés.
                      Oui, il me semble que beaucoup ici (dont moi) pensent la même chose.

                      ce n'est parce qu'un développeur (...) que je devrais considérer immoral la copie illégale de ses logiciels
                      Là par contre je ne suis pas d'accord : l'auteur (l'ayant droit) décide de ce qu'il fait de sont oeuvre et il en a le droit. Bafouer ce droit (même si tu trouve son usage immoral) n'est pas lutter contre l'immoralité de l'usage du droit d'exploitation mais renier le droit d'exploitation lui même.
                    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Sans ce developpeur, le soft il n'existerait meme pas, donc plutot que te servir sur son dos et chercher des excuses a la con, tu pourrais avoir un minimum de decence et respecter la licence.

                      Il te plait pas, t'es pas oblige de l'utiliser que je sache.

                      Moi la GPL me plait pas, je la respecte quand meme.

                      Oui c'est IMMORAL de s'approprier le travail de quelqu'un d'autre sans son accord.
                      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Je ne pensais pas qu'un jour on serait d'accord sur quelque chose...

                        Tout arrive ;-)

                        Le problème est exactement le même pour la musique : quand je vois tous ces gens s'autojustifier pour voler des oeuvres sous prétexte que l'éditeur est un voleur... Ils font vraiment pitié et génréralement font très mal au libre en général...

                        PK
                      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                        Posté par . Évalué à 3.

                        « Sans ce developpeur, le soft il n'existerait meme pas, »

                        Tu n'en sais rien. Et la remarque est particulièrement mal venue quand on défend aveuglément un monopole dont l'obsession est de détruire ses concurrents. Enfin bon, c'est secondaire par rapport à la question de fond...

                        « Moi la GPL me plait pas, je la respecte quand meme.
                        Oui c'est IMMORAL de s'approprier le travail de quelqu'un d'autre sans son accord. »


                        « Appropriation »... ce qu'il faut pas lire... Une copie illégale n'a rien à voir avec de l'appropriation, il n'y a que la propagande propriétaire pour prétendre ça... Une copie n'est pas une appropriation, ou alors il faudra le démontrer.

                        La GPL est une licence, mais le libre ne se limite pas à une licence, c'est un point de vue politique, ayant plusieurs variantes (OSI/FSF). L'utilisation du copyright pour mettre en place des propriétés libres n'est pas une reconaissance de sa légitimité, ou pas forcément.

                        Une politique du libre (pas la seule bien sûr) vient justement du fait qu'on considère un logiciel propriétaire comme appropriation illégitime du logiciel par son auteur. Et ce point de vue n'a rien d'immoral, c'est juste que ce n'est le tiens. Mais tout ce qui n'est pas ton point de vue semble immoral ?! (je précise que je ne considère pas le tiens immoral, évidemment).

                        Ceci dit, je pense aussi qu'il ne faudrait pas faire de copies illégales. Mais certainement pas pour des raisons de « morale », ou pour ce délire sur « l'appropriation », ces raisons-là ne sont que de l'intolérance à des opinions politiques différentes (je conçois qu'on ne s'en rende pas compte, je ne dis pas que c'est une intolérance comme chez les extrémistes hein). Si tu veux défendre le point de vue selon lequel c'est inacceptable, tu n'as quasiment qu'un argument : le fait que c'est illégal (en tous cas je n'en vois pas beaucoup d'autres).
                  • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je ne dis pas le contraire... ma remarque venait de la comparaison du vol d'une porsche au vol d'un logiciel... La comparaison aurait-été juste si un pirate était une personne rentrant à la fnac qui piquerait une boite photoshop...

                    Personnellement je ne fais que copier des logiciels (GPL,BSD,...:) étant sous linux c'est mon droit et cela me satisfait ainsi......
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par . Évalué à 4.

                Il ne s'agit pas de justifier la copie illicite mais d'appeler un chat un chat. Devant un juge, quelqu'un qui se rend coupable de copie illicite sera condamne mais pas pour vol.

                La copie illicite est juridiquement condamnable sans appel. Devant un juge, aucun argument ne tient la route. Par contre, moralement ca se discute. Un ami qui me demande de l'aider, je l'aide. Je partage.

                Comme disait Stallman, les petits enfants sont egoistes mais la maitresse leur enseigne le partage a l'ecole primaire. Bill Gates et ses amis (pire encore les editeurs de musique) ne sont peut-etre pas alles a l'ecole primaire, car ils n'ont pas encore appris a partager. Ils vont meme jusqu'a contredire l'enseignement de base du partage qui a ete fait en disant a leurs clients: "Non, vous ne devez pas partager. Ca ferait de vous un pirate, un voleur."
                • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  « Comme disait Stallman, les petits enfants sont egoistes mais la maitresse leur enseigne le partage a l'ecole primaire. Bill Gates et ses amis (pire encore les editeurs de musique) ne sont peut-etre pas alles a l'ecole primaire, car ils n'ont pas encore appris a partager. »

                  Ou alors après leur éducation ils sont tombés dans un système qui désapprend tout ça et qui inculque le chacun pour soi et la loi du plus fort... Oh, pas dans un monde civilisé quand même...
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 6.

            > «Donc, comme j'ai pas les moyens de m'acheter une Porsche, c'est une excuse pour la voler ?»

            D'un point de vue légal, rien à dire, mais il ne faut pas oublier qu'il y a une différence fondamentale entre une porsche et un logiciel : quand on vole une porsche, le propriétaire n'en a plus la jouissance, alors que quand on copie un logiciel ce n'est pas le cas :)
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 5.

              Pourtant, c'est ce que dit le discours du BSA, entre autre au travers du terme «piratage» et sur le fait qu'il y aurait un très important «manque à gagner», alors qu'en fait, si les gens devaient payer le prix du logiciel (je rappelle que MS-Office XP, ça coûte dans les 500 Euros pour un particfulier normal), alors, ils ne l'achèterait pas dans la majorité des cas, comme pour la Porsche.

              C'est de l'hypocrisie pure et simple de la part des membres du BSA.
              • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                Posté par . Évalué à 7.

                Il y a aussi quelque chose de fondamental à retenir, c'est qu'une Porsche, quel que soit son prix de vente final, représente à l'unité un coût non négligeable à sa fabrication. Lorsque la compagnie a investi du temps et des matières premières dans la fabrication d'un exemplaire du véhicule, si celui-ci est volé, l'entreprise a réellement perdu l'argent investi dans sa production.

                Dans le cas du logiciel, si un soft est piraté, il y manque à gagner mais pas perte sèche. S'il faut vendre 5000 licences d'utilisation de ce soft pour le rentabiliser, une copie piratée ne fera pas augmenter le prix de revient: L'éditeur rentrera quand même dans ses frais à la 5000ème licence concédée même si un million de copies pirates ont circulé entretemps. Le constructeur automobile, lui, devra répercuter le coût de la voiture volée sur le prix de tout les autres exemplaires.

                Evidement, c'est toujours pas une raison pour pirater. A l'époque, cela se pouvait se comprendre parce que le besoin avait été créé et que l'alternative n'existait pas encore réellement. Avec l'explosion du logiciel libre, plus d'excuse :-)

                Mais c'est aussi pour cela que les propositions du style « Rabais en licences sur l'informatique destinée à l'éducation » sont encore plus pernicieuses qu'elles ne le paraissent déjà:

                Non seulement, l'échantillon gratuit à la sortie des écoles, c'est la technique des dealers de drogue, mais l'éditeur peut se permettre de diffuser 2000, 5000 ou 10000 copies gratuites si cela lui permet de garder le marché initialement prévu: Cela ne lui coûtera pas 1$ de plus ... spécialement si les mises à jour ne sont pas proposées aux mêmes conditions. Et ce, justement parce que le pirate moyen n'est pas en soi un client potentiel !

                Si un type cambriole Porsche parce qu'il n'as pas les moyens de s'acheter ses voitures, c'est un VOL.
                Si le même type pirate un logiciel parce que 500 € c'est trop cher, c'est de la FRAUDE.

                Ce sont deux notions différentes, et pas jugées de la même façon. Le problème c'est que très peu de gens sont au fait de ces subtilités, même au sein du système judiciaire. Et tant que cela durera, les éditeurs peu scrupuleux continueront à essayer de récupérer le beurre et l'argent du beurre ...
                • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  D'accord avec toi, mais le point sur lequel je veux insister depuis le début, c'est que le discours du BSA est justement à l'opposé de ce qui te semble logique là : voler une Porsche eou utiliser une copie illicite d'un logiciel est considéré par le BSA commeun fait aussi grave, à savoir que tu prives réellement l'entreprise (éditrice en l'occurrence, qui est la seule à posséder le logiciel) d'un bien matériel. C'est clairement un raisonnement erroné comme tu le fais remarquer, mais c'est ce que veut faire passer le BSA.
                  • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je crois que l'on est sur la même longueur d'onde.

                    Une info intéressante, parallèlement, serait de savoir combien parmi leur membres le croient réellement, et combien sont tout à fait conscients que cela n'est fait que pour servir leur intérêts. Ce qui est aussi grave dans un cas que dans l'autre ...
                • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  « Dans le cas du logiciel, si un soft est piraté, il y a manque à gagner mais pas perte sèche. »

                  Même le manque à gagner n'est pas démontré. Il y a un argument contre la copie : la loi. Le manque à gagner par contre, on n'en sait rien, on ne sait pas s'il y en a un. (le fait que des news comme celles-ci soient vraiment vues comme des bonnes nouvelles indique plutôt le contraire, ce n'est pas une preuve, mais on sait bien quel est le rôle positif de la copie illégale pour le logiciel propriétaire)
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à -10.

          >Certe on peu leur présenter GNU / Linux, mais ca se solde souvent par un echec.
          ... parce qu'ils sont trop cons pour se servir d'un ordinateur. Ils peuvent le revendre, ça sera toujours ça en plus, vu que ce fût un gros investissement.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 7.

          Quelqu'un qui utilise des soft piraté le fait souvent pour des raisons pécunieres

          Oui, l'argent est une des raisons mais pas uniquement... j'ajouterai que les logiciels qu'il pirate sont en règle générale (c'est en tout cas ce que je crois) ceux qu'il utilise dans son milieu professionnel. C'est donc aussi une question d'habitude et d'homogèneïté.

          Donc commençons par imposer OOo dans les entreprises et les actes de piraterie diminueront grandement... d'autant plus qu'il ouvre avec succés la plus grande partie des documents de la suite MS-Office.
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            de toute façon, d'une règle générale, les gens qui copient des logiciels sans en avoir la licence ne les utilisent presque pas, à part l'OS.

            Même dans le cas d'Office qui est probablement le plus utilisé, ce que les 3/4 des gens font avec, ils pourraient le faire avec wordpad qui est fourni avec windows. Quand tu regarde Powerpoint, sa principale utilisation n'est pas la présentation pour cours/conférence, c'est plutôt le pti slideshow humoristique (plus souvent dégueu et machiste) que les gens s'envoient par email...je vois pas qui achèterait spécialement powerpoint pour ça...

            C'est pour ça que ça me fait marrer quand un nouveau logiciel sous linux comme openoffice est développé, tout le monde s'extasie devant mais en même temps souligne qu'il n'est pas tout à fait complet, que ça suffira pas à concurrencer les produits tournant sous windows. Y'a combien de gens qui utilisent vraiment MS Office ? y'a combien de gens qui utilisent d'autres fonctionnalités que les banales fonction d'édition que tu trouve dans n'importe quel freeware windows trouvé sur tucows ? 5% ? 10 % ? Même dans les entreprises, la plupart des secrétaires savent à peine utiliser word. Y'a que Access qui est à peu près utilisé pour ce qu'il est. Pourtant ça n'empêche pas les gens de le pirater puisque c'est la seule chose qu'ils connaissent.

            Je me rappelle de l'époque ou j'ai eu l'accès internet par câble. La première année, je téléchargeais tout ce que je trouvais, de windows à linux, de la musique aux films, sans vraiment réfléchir ni à quoi ça servait, ni quelle était la licence du logiciel. Pour finir, je ne les utilisais pas.

            Pour le reste, les logiciels piratés que les gens utilisent sont sans doute les photoshop, 3DS max et les produit de chez Macromédia mais quand tu vois leur prix, tu te rends bien compte que peu de monde les achèteraient vu leur prix, quel que soit leur fonctionnalités (je parle des particuliers bien sur) donc les developpeurs et edieurs ne perdent rien dans la manoeuvre.

            Y'a que les jeux qui se démarquent dans le sens ou les gens les télécharge souvent pour y jouer vraiment (quoique à l'époque, ça me servait de démo et j'achetais souvent les jeux que j'aimais vraiment). Le problème c'est que y'a pas beaucoup de jeux qui ont une durée de vie supérieure à 3 jours (la durée de vie moyenne d'un jeu piraté est souvent inférieure à 10min...), alors dépenser 500 balles tous les 3 jours, ça le fait moyen.
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Y'a que Access qui est à peu près utilisé pour ce qu'il est.

              Voire pour largement plus. On voit de ces abérrations à base d'Access...
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 5.

          «Je ne pense pas que c'est en s'attaquant aux particuliers qui utilisent des soft crakés qu'on va les faire venir vers le libre.»

          On ne s'attaque à personne, c'est la BSA qui le fait pour nous. Certains l'encouragent de manière ironique parce qu'ils servent malgré eux les intérêts du libre, mais personne n'a envisagé de lancer une campagne de pub menaçant les "pirates" pour les inciter à utiliser libre... enfin j'espère :-)

          Sinon, le terme pirate est détestable, mais parler de partage, c'est ignorer l'illégalité de la chose. Si l'on pense que le partage est naturel, il y a deux attitudes: faire comme si c'était légal, et "pirater", ou produire des équivalents que l'on peut légalement partager (ça, c'est nous).

          Pour ma part je préfère employer le terme "copie illégale" que "piratage", même si c'est plus long.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 10.

          De plus, j'ai entendu Stallman dire que le partage des logiciels(meme proprio) est quelque chose de naturel mais je l'ai jamais entendu dire que tout les mecs qui utilisent des logiciel sans licence sont des criminels à qui on devrait faire payer des ammendes.

          En effet.

          Citation (traduction officielle):
          "J'estime que la Règle d'or est que, si j'aime un programme, je dois le partager avec d'autres qui aiment ce programme. Les éditeurs de logiciels cherchent à diviser et à conquérir les utilisateurs, en interdisant à chacun de partager avec les autres. Je refuse de rompre la solidarité avec les autres utilisateurs de cette manière. Je ne peux pas, en mon âme et conscience, signer un accord de non-divulgation ou une licence de logiciels."

          http://www.gnu.org/gnu/manifesto.fr.html(...)

          En gros, il ne dit pas que c'est ok de copier des logiciels proprietaire mais qu'on doit refuser une licence qui interdit de partager avec les autres. Et refuser la licence c'est refuser d'utiliser le logiciel.
        • [^] # Echec ? Pas si sur

          Posté par . Évalué à 4.

          Cela fait un bout de temps que j'essaye de faire passer des windowsiens sous linux.
          C'est vrai qu'avec la slackware je n'ai converti qu'une personne.
          La semaine derniere j'ai converti plusieures personnes dont un assembleur revendeur a asnieres grace a la knoppix. Désormais il proposera systematiquement la Knoppix gratos a tous ses clients sur chaque nouvelle machine.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 2.

        Ils devrait aller faire aussi un tour sur les machines des étudiants en informatique, >
        Ben tiens, c'est vrai que ce serai super de pouvoir coller 90000$ d'amende à des étudiants, je suis sur que le monde serai meilleur ensuite.
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    Excellentissime ! Depuis le temps que je trouve ces pratiques anti-commerciales. Que d'autres suivent ...
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est bien le problème pour les membres du BSA, ce sont des pratiques anti-commerciales. Et maintenant qu'il est possible d'utiliser des alternatives libres (donc, d'avoir une licence d'utilisation de logiciels pour pas cher, et pour lesquels il ne faut pas se prendre la tête afin de savoir sur combien de postes on peut les installer, qui peut y accéder et quand, etc.), ce genre d'action est encore plus délicat de la part du BSA. Les éditeurs en ont bien profité pendant un moment, maintenant, 'va falloir assumer leur politique du zéro-piratage.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Il faut savoir aussi que la gestion du coût des licences n'est pas nul dans une entreprise. Cela oblige à :
        • recenser les logiciels utilisés
        • passer des commandes
        • attendre la livraison
        • réceptionner des produits
        • gérer plus de postes de comptabilité
        • installer parfois des serveurs de licences

        Ces coûts ne sont presque jamais pris en compte. Pourtant dans une entreprise de 500 à 1000 personnes elles correspondent à des milliers d'heures de travail stérile chaque année. Il est vraiment beaucoup plus simple d'utiliser la GPL !
        • pas de recensement obligatoire des logiciels
        • pas de commandes, on télécharge
        • on n'attend pas la livraison, les délais sont nuls

        Ce sont des arguments qui devraient sonner juste aux oreilles des directions d'entreprises.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        • pas de commandes, on télécharge

        • on n'attend pas la livraison, les délais sont nuls

        • C'est pas tout à fait tout le temps comme cela. S tu commande un mandrake, tu vas bien devoir attendre la livraison.
  • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Certes il est plus simple d'utiliser GPL, mais n'oublions que sur un parc de 1000 postes, la gestion meme avec GPL reste lourde. Il faut dans tous les cas avoir un minimum de suivi par l'equipe informatique. Sinon elle risque de se retrouver a aller depanner qui sur une Mandrake, qui sur une Redhat qui sur une Debian, ....

    Sans parler de ceux qui veulent OpenOffice, StarOffice, KOffice, gnumeric, ...

    En clair, oui cela simplifie le boulot de l'equipe informatique, mais cela n'empeche pas de garder une equipe dont le boulot evolue et ne devient pas installeur / controleur de licenses, mais integrateur / support / suivi des versions... Et ca c'est un gros changement de mentalite a mettre en oeuvre.

    Il faut donc aussi se preparer a faire changer l'attitude des services info, et dans certaines boites c'est loin d'etre gagne. A mon avis les meilleures migration sont celles qui sont initiees simultanement par l'equipe info ET les utilisateurs.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ouais, enfin c'est à l'entreprise de définir les logiciels qu'elle veut utiliser, c'est sur que s'il y a 15 distribs installées, 6 environnements de bureaux et 4 traitements de textes ça va être le bordel.
      De toute façon le quidam de base s'en fiche, tant que ça marche, et celui qui s'y connait, s'il veut installer sa distrib c'est son affaire.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      mais n'oublions que sur un parc de 1000 postes, la gestion meme avec GPL reste lourde.
      D'ou l'intéret d'avoir un ou deux bon gros serveurs X et que des terminaux graphique pour les utilisateurs. On va y revenir à cette bonne vieille architecture centralisée... mais avec le confort des applis modernes, du 100 mbits, etc.

      Sans parler de ceux qui veulent OpenOffice, StarOffice, KOffice, gnumeric, ...
      apt-get install openoffice koffice gnumeric
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        [ précision : le serveur X, justement, c'est celui qui tourne sur le terminal ]

        L'architecture à base de gros serveur, j'ai utilisé à l'école, et je peux te dire que OK, c'est facile à administrer, mais au niveau confort d'utilisation et prix, c'est loin d'être le top.

        En particulier, essaye de lancer 50 sessions OpenOffice sur un serveur, même gros, et tu vas pleurer à mon avis ...

        Et si tes utilisateurs font du calcul intensif, alors là, c'est foutu.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est pour ça que la solution, c'est la station sans disque : elles bootent à partir du serveur, mais les applis tournent en local. Avec du 100 Mb/s, sur un réseau switché avec des interfaces Gigabit pour le serveur, ça devrait aller.

          Et si les utilisateurs font du calcul intensif, tu peux même utiliser les stations pour faire du calcul distribué.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu mets tes softs en NFS sur le serveur, et tu laisse tes clients les executer. Du coup un thin client ne fait plus l'affaire, mais un mini pc basé sur une via epia ne coute pas plus cher qu'un thin client, et est largement suffisant pour openoffice.

          A l'arrivée tu as une gestion centralisée des softs, donc MAJ en 5 minutes pour tous les posts, sans te faire ch... à trouver un truc assez puissant pour tout executer en centralisé.
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 5.

            Entierement d'accord avec ce que tu proposes.
            Je ne vois que deux pbs a cette archi (que je juge assez idyllique) :
            - ceusses qui ont les sous ne veulent pas se separer de leur Outlook, Excel, Clearcase et autres windowseries. Alors malheureusement le montage NFS pour partager l'arborescence applicative avec le montage automatique du profil de l'utilisateur n'est pas pour demain ...
            - il faut changer toute l'equipe de support informatique : on installe encore nos PC avec du NT4 non SP4 parceque c'est dans le master

            Alors leur expliquer qu'un autre type d'architecture leur apporterait des gains en temps, en argent, en souplesse, ... c'est un travail de longue haleine.

            Pour leur donner un avant-gout, j'essaie de leur faire adopter une KNOPPIX customizee pour remplacer leur sniffer Arcnet qui est devenu obsolete a cause du passage a W2000 (et le soft ne fonctionne que sur 95). J'espere que cela aidera les gars a reviser leur jugement . . .
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Ouas, en gros, le problème, c'est :
              «Le singe préfère la voiture rouge.»
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En particulier, essaye de lancer 50 sessions OpenOffice sur un serveur, même gros, et tu vas pleurer à mon avis ...

          Certes, mais dans une PME, 50 sessions simultanée d'OpenOffice c'est rare. Déjà d'une parce que tout le monde ne fait pas de la bureautique en même temps, et à charge de l'admin d'éduquer ses utilisateurs pour qu'ils le ferment quand ils n'utilisent pas OpenOffice.
          Et de deux parce que un grand nombre de PME font moins de 50 personnes. Ou je suis on est 10, un bon serveur X suffirait pour tout le monde.
          Quand au calcul intensif ce n'est pas une petite compilation qui va tuer un serveur. Au pire pour les usages courants et spécialisés comme le calcul d'image de synthèses il suffit de dédier un Pc pour cela.
          Je ne dis pas que la solution à base de terminaux X est la solution pour tout le monde, mais j'estime qu'elle répond à un grand nombre de besoin.
          En fait le gros problème de cette archi est l'utilisation de logiciel métier ne tournant que sur windows, mais on peut envisager d'avoir un Pc windows dédiés pour ceux ci (terminal Windows server + rdesktop)
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            > et à charge de l'admin d'éduquer ses utilisateurs pour qu'ils le ferment quand ils n'utilisent pas OpenOffice.
            Ou alors, l'admin lance un script qui tue au hasard quelques OOo lorsque la charge est trop importante. Ça leur apprendra à vivre, à ces cons d'utilisateurs :)
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 3.

              quelle que soit la solution retenue (education ou repression) l'effort demandé a l'utilisateur
              - au mieux ne sera pas suivi
              - au pire sera suivi de protestation et d'un amalgame douteux "linux c'est galère"
              bref ... c'est pas viable avec des utilisateurs normalement constitués c'est a dire des gens qui n'ont pas le temps de se prendre la tête avec l'economie des ressources centralisees.
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 1.

            Si vous êtes 10, il vous faut forcément 10 serveurs X. Vous vous partagez pas un clavier et une souris à 10 quand même???
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est rien c'est juste une confusion avec serveur X (qui gère l'affichage coté terminal) et Serveur tout court (sur lequel tournent les applis).

              A noter que maintenant une bonne bécane avec par exemple du bi-athlon MP, un dernier kernel linux avec les optimisations du scheduler, et le tout nourri à la <insert your disto here: e.g. Mandrake>
              ca devrait pas être monstrueusement chargé!

              Après y'aura toujours le fait de migrer la compta, la gestion des stocks, etc.. etc.. ça, c'est ptet le genre de truc problématique _meme pour une PME_ ! on change pas un système comme ça du jour au lendemain.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La gestion de la GPL n'est pas lourde ! Elle ne coûte rien... Maintenant, si tu parles des logiciels sous GPL, est autre chose.

      Dans l'entreprise, il suffit de faire un miroir à la sauce Debian ou Mandrake de la distribution préconisée. Ensuite, on sert par l'intranet tous les postes qui ont besoin de faire une mise à jour avec urpmi ou apt-get selon ses goûts.
      On peut même envisager de faire une distribution adaptée aux besoins de l'entreprise. On ne peut pas faire ça avec les logiciels propriétaires sans avoir un serveur de licences, ce qui oblige à restreindre l'usage des logiciels, à les désinstaller et à les réinstaller de façon à maintenir leur nombre dans le quota autorisé. Tout ça c'est une perte de temps sèche. Surtout qu'il n'y a pas souvent cohérence dans les procédures d'installation.
  • # Les liens des articles

    Posté par . Évalué à 7.

    Ca serait cool pour tout le monde de mettre le liens "print" comme celui la :

    http://www.informationweek.com/shared/printableArticle?doc_id=IWK20(...)

    une page simple et propre c'est bien plus agréable à lire
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Eh, je me demandais un truc, si le BSA defend si durement les licences informatique, ils pourraient pas aussi défendre la GPL, tant qu'ils y sont ? C'est bien le même boulot non ?

    Muhahaha...
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 3.

      Sauf que le discours de la BSA n'est pas «Respectez les licences», mais plutôt «Achetez nos licences».

      Et pourtant, quand on lit leur site, ils ne parlent jamais que de respecter les licences.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu as raison, d'ailleurs tu devrais suggérer à Red Hat, Mandrake, la FSF, etc d'adhérer à la BSA...

      Tiens nous au courant des réponses ;-)
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    http://linuxfr.org/2003/04/03/11952.html(...)

    C'est rigolo parceque la conclusion de cette affaire donne de l'eau au moulin des commentaires de la depeche ci-dessus.

    Alors si le BSA veut passer la vitesse superieure on est plutot favorable :) C'est un moyen assez efficace pour ou forcer les editeurs a descendre leurs tarifs bcp bcp plus bas ou aux societes a se tourner vers une alternative moins onereuse en license.
  • # Mais oui mais oui j'ai bien vu un Rominet

    Posté par . Évalué à 1.

    et si on dénonçait les institutions ?
    les grosses boites ...

    Celui qui vit par les licences périra par les licences.

    ça fait des années qu'on le sait que MS se répand par le piratage plus ou moins organisé de ses logiciels, et surtout OS.

    C'est pas les seuls mais bon.

    Le libre est la conclusion tirée de ce simple fait.

    Allez on dénonce tous les boites qui ont des logiciels proprio sans licence. Pendant longtemps tout le monde fermait les yeux à cause de l'absence d'alternative ce n'est plus le cas.

    Et les particuliers ? Il suffit de faire quelque s exemples et le troupeau suivra...

    Le pire c'est qu'il y a des gens qui vont le faire.
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Oui c'est bien mais ...

    Moi le "Il est pratiquement impossible d'être en règle à 100%" me gène beaucoup.

    Ca veut dire que les licences libre ils vont aussi les respecter à 92% ?
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Disons que c'est plus pour une raison pratique, que par une volonté franche.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a une différence. Dans le cas d'Ernie Ball (et dans une grande partie des cas), on n'a que des utilisateurs finaux, ils ne distribuent ni ne développent de logiciel. De ce fait, il devient quasiment impossible de ne pas respecter une licence libre.

      Tiens, d'ailleurs, je n'ai pas bien compris ce 8% : ça veut dire qu'il n'y a que 8% des licences qui étaient en règle, ou justement 8% qui n'étaient pas en règle ? Parce que ça fait cher la perte de client pour Microsoft, si seules 8% étaient illicites.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ça c'est une excellente question !! (je te plusse)

      Il est évident que plus les gens vont utiliser les LL et plus les licences libres vont souffrir.

      Tant qu'il s'agit de passionnés GNUtophiles tout va bien : c'est une petite communauté soudé et solidaire avec une homogénéité idéologique.
      Dès que les utilisateurs se diversifient et que le mouvement fait tache d'huile les divergences apparaissent (cf le Libre contre l'Open source par exemple) et les vrais conflits ne sont pas loin.

      Si un jour le LL envahit vraiment le marché du soft alors combien on parie qu'on assiste à une explosion des violations de GPL (du style je récupère des bouts de codes GPL pour les coller dans mon appli propriétaire.....etc etc)
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 3.

        Sauf que là, la violation se fait en connaissance de cause, alors qu'il n'est pas forcément évident de savoir qu'on est dans l'illégalité avec les licences propriétaires. Une machine de plus, une machine de moins ... On ne fait pas forcément attention. C'est bien ce que veut dire cette phrase («Il est. impossible d'être en règle à 100%»), parce qu'il y a toujours une truc pas net qui traîne quelque part (chose bien plus difficile quand on utilise des Logiciels Libres).
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          D'autant plus que dans bon nombre de petites entreprises l'utilisateur a les droits admin (ou les obtiens facilement) sur sa babasse, dès lors surveiller tout ce qui vient de l'extérieur devient impossible.
          Il est vrais que c'est le role de la direction d'empecher cela, mais quant c'est le gars du fond du bureau qui est "admin" pour les petits soucis quotidiens parce qu'il connait un peut mieux Windows que ses collègues, ceci pour économiser sur les frais de SSI...
          Cela concerne principalement les petites entreprises, mais en volume c'est énorme.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 0.

          En connaissance de cause pas forcément. Si je récupère un soft qui indique clairement qu'il est sous GPL ok. Par contre, s'il utilise une licence que je ne connais pas ou s'il n'indique pas la licence mais me laisse le soin de me farcir les 10 pages décrivant mes droits et mes devoirs, je saute la licence sans me faire chier.

          C'est pour ça qu'il vaut mieux utiliser des licences connues plutôt que d'en bricoler une dans son coin.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 7.

        > «Si un jour le LL envahit vraiment le marché du soft alors combien on parie qu'on assiste à une explosion des violations de GPL»

        C'est probable, mais il faut relativiser et garder à l'esprit que le gauche d'auteur apporte une réponse originale à ce problème, puisqu'elle inverse le rapport producteur/consommateur :

        1) le cas propriétaire : c'est le producteur qui a en général des choses à reprocher au consommateur, si celui-ci a par exemple distribué des copies illicites, mais ceux qui les ont reçu n'iront jamais faire une dénonciation, et il est difficile pour le producteur de les débusquer...

        2) le cas gauche d'auteur : ici, c'est au contraire le consommateur qui a en général des choses à reprocher au producteur, si celui-ci par exemple refuse de distribuer les sources. Or, dans ce cas, la dénonciation est immédiate !

        En résumé, en inversant le rapport producteur/consommateur, le gauche d'auteur se crée un cadre qui pousse chacun à s'assurer du respect de son application, alors que dans le cas propriétaire, seul le producteur est intéressé par le respect des règles qu'il a édicté !
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > Si un jour le LL envahit vraiment le marché du soft alors combien on parie qu'on assiste à une explosion des violations de GPL (du style je récupère des bouts de codes GPL pour les coller dans mon appli propriétaire.....etc etc)

        D'autant plus qu'au fil des version, il faudra que les gars en question continuent correctement a copier/coller les bouts "empruntés' entre l'appli originale et l'appli dérivée s'ils veulent que la partie "copiée/collée" continue a évoluer en bénéficiant de l'évolution (rapide) du truc GPL qu'ils récupère...
        ...relire du code des autres, c'est déja pas toujours franchement évident, alors relire du code en évolution, et donc les morceaux peuvent bouger, partir,etc ...

        AMHA, a terme, ca devient difficile a suivre pour les gens qui ont "copiés".
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        >Si un jour le LL envahit vraiment le marché du soft alors combien on
        > parie qu'on assiste à une explosion des violations de GPL (du style je
        > récupère des bouts de codes GPL pour les coller dans mon appli
        > propriétaire.....etc etc)

        Si le LL envahit le marché... alors... il n'y a plus de logiciels propriétaires... donc il n'y a plus de violations de la GPL...:)
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        du style je récupère des bouts de codes GPL pour les coller dans mon appli propriétaire.....etc etc)

        ça se pratique déjà et il est probable que cela deviendra plus important à mesure que le LL prendra de l'ampleur.

        tout le problème étant d'une part de pouvoir s'en rendre compte et d'autre part d'avoir les moyens financiers pour faire respecter ta licence.

        Tu écris une bibliothèque de la mort que tu mets sous GPL, la société Dugenoux l'utilise dans un soft proprio. Déjà faut que tu t'en aperçoives, c'est pas évident (faut déjà savoir que la société Dugenoux existe, qu'elle fait des softs, en tester un pour voir s'il utilise ta bibliothèque ou non, ...). Ensuite, va falloir les forcer à faire quelque chose (réécriture ou bien mise sous GPL) et pour ça il va falloir des sous, des avocats, à moins qu'une petite campagne médiatique via linuxfr.org suffise :)

        Au final tu abandonneras parce qu'entre te ruiner pour la grandeur de GNU et bouffer le choix est vite fait. Et ce d'autant plus que tu n'as finalement subi aucun préjudice !
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 3.

          > Et ce d'autant plus que tu n'as finalement subi aucun préjudice !

          Si on raisonne comme ça, la BSA non plus n'avait pas subi de préjudices...
          • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 0.

            Le BSA proprement dit non, mais les éditeurs qu'il représente oui. Alors que dans le cas d'un logiciel libre que tu diffuses gratuitement le préjudice financier que représente un non respect de ta licence est nul.
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Le préjudice financier est nul certes, mais le préjudice moral est beaucoup plus grand que dans le cas de copie illégale de logiciel propriétaire.
              Découvrir que d'autres se font des thunes dans mon dos avec mon travail alors que ce travail a été réalisé dans un idéal de partage...
            • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Pas de prejudice financier => pas de prejudice du tout ??

              Merde, on est tombes bien bas.
        • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Ensuite, va falloir les forcer à faire quelque chose (réécriture ou bien mise sous GPL) et pour ça il va falloir des sous, des avocats, à moins qu'une petite campagne médiatique via linuxfr.org suffise :)

          Tous les litiges autour de la GPL (une douzaine par an traitée par les FSF) se sont réglés à l'amiable, sans arriver aux tribunaux, avec retour au respect de la licence.
      • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        «Si un jour le LL envahit vraiment le marché du soft alors combien on parie qu'on assiste à une explosion des violations de GPL»

        Finalement, si c'est les logiciels sous licence BSD qui envahissent le marché, on n'aura pas ce genre de problèmes... ;-)

        Loin de moi l'idée de lancer un troll sur la liberté de la GPL et de la BSD, mais il me semble que la GPL est plus adaptée à la transition d'un monde majoritairement propriétaire à un monde majoritairement libre, alors que la BSD conviendrait mieux à un monde dans lequel le libre est déjà bien implanté.

        Dit autrement: une fois que le libre se sera imposé sur le marché, je m'en fiche un peu de savoir que quelques boites récupère du code libre et le rendent proprio, car les gens un peu "aware" sauront les rejeter.
    • [^] # Re: La BSA aide GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      « Ca veut dire que les licences libre ils vont aussi les respecter à 92% ? »

      Pour les licences non copyleft, on peut espérer le 99,999% sans trop de difficultés.
      Pour les licences copyleft, on a la même chose pour ceux qui ne sont qu'utilisateurs, le risque concernant les travaux dérivés. Et encore, il faut bien voir qu'avec les copyleft faibles, le risque de violation est encore moins fort.

      Les vrais problèmes, c'est quand même coté réutilisation de logiciel copyleft, c'est nettement plus réduit que le cas général « utilisateur de logiciel ».

      Et puis il y a quelque chose d'infiniment plus simple : en proprio, il faut tout déterminer poste par poste, pour chaque exemplaire de logiciel. En libre il n'y a aucun souci à faire des copies. Le genre de questions qu'on doit se poser c'est par exemple : « est-ce que je peux utiliser cette lib dans un développement proprio ? » C'est une question qu'on ne se pose qu'une fois par lib, et pas une fois par exemplaire qu'on a ou qu'on diffuse.

      (Je laisse de côté les cas de malhonnêtetés (ne pas respecter, volontairement, la licence) puisque la remarque que tu cites fait référence à une entreprise essayant d'être en règle.)
  • # Jeu de mots cachés

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ernie est un fabricant de cordes pour guitares (entre autres), Un marshall c'st peut-être un sheriff, mais c'est aussi une marque d'ampli assez répandu :) Alors, je sais pas si l'allusion est fait exprès mais, elle est originale.
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux et recois l'aide de son patron bilou $oft

    Posté par . Évalué à 1.

    Diffuser la page actuelle de linuxfrench peut aider a enfoncer le clou.
    On ne pourra plus dire que linux est plus cher que windows
  • # Re: La BSA aide GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 1.

    Hum interressant, mais bon ca me ferai chier que la facture de l'entreprise où je bosse ai une grosse adende, car étant en cdd je risquerai de subir les effets indirect de cette denonciation.. en fettet il y a plus de 100 postes avec tous windows 98 et dans les 90% sont des copies et ne aprlons pas de office... il y a 1 cd d'office pour tout les postes lol...
  • Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.