Le Ministère de l'Agriculture migre ses serveurs NT4 sous Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
12
juil.
2005
Mandriva
Le parc informatique du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche utilisait des serveurs Windows NT4 en fin de vie. La nécessité de faire évoluer ses systèmes se faisait de plus en plus pressante.

Mandriva (ex-MandrakeSoft) a remporté l'appel d'offres du ministère et pour faciliter le passage des serveurs sous une solution Mandriva Linux Corporate Server 3.0 a développé un Kit de Migration NT4. D'après Mandriva, avec ce kit il ne suffit que de quelques heures pour migrer un système, et cela de façon décentralisée (il y a environ 200 sites à migrer au Ministère de l'Agriculture) et largement automatisée.

Le ministère avait imposé trois objectifs à Mandriva : continuité des services existants, facilité de migration et standards ouverts. D'après Michel Meyer, responsable du pôle d'assistance technique du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche : "La solution développée a pleinement satisfait ces 3 critères".

Le Kit de Migration NT4 sera commercialisé durant l'été pour toutes les entreprises, soit en version standard, soit sous la forme d'une solution personnalisée.

Ajouté par Pierre Jarillon : Gaël Duval vient de me confirmer « que la licence pour le kit de migration NT4 sera la GPL. Le produit sera diffusé librement une fois finalisé, et quand son internationalisation sera complétée, avant la fin de l'année. »

Aller plus loin

  • # Félicitations

    Posté par . Évalué à 10.

    Je trouve ça magnifique de voir à quel point le libre gagne des points partout.. tout doucement mais surement, on est en train de prendre la place partout...

    Je crois que c'est une des forces du libre, on a pas vraiment besoin du marketing qu'ibm ou apple ont utilisés pour imposer OS2 ou mac os. On se bat pas avec les mêmes armes que des gens comme microsoft ce qui les déroutent et nous permet de marquer des points le temps qu'ils trouvent une riposte.

    De ce que j'ai vu des news, j'ai l'impression que microsoft va jouer le tout intégré pour nous avoir... et la dessus, c vrai qu'on a un retard.

    voila, j'avais juste envie de partager ma joie et mes interrogations :)

    http://about.me/straumat

    • [^] # Re: Félicitations

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      >> voila, j'avais juste envie de partager ma joie et mes interrogations

      Tout ceci n'étant valable que sur le segment pro car pour le marché grand-public c'est toujours bloqué.
      Attendons prudemment la sortie de Longhorn et le tsnunami médiatico-publicitaire qui va l'accompagner avant de crier victoire.
      Tant que les gens achèterons sans broncher et sans protester un windows avec leur ordi et bien MS continuera d'engranger des dizaines de milliards de dollars sans même être confronté à la concurrence.

      Dans un an tu pourra te promener tranquillos à la FNAC et tu verra que tous les ordis auront leur petit Longhorn installé et que les parts de marché de cet OS augmenteront mécaniquement avec le renouvellement du parc.

      La vente liée est le véritable ennemi !
      • [^] # Re: Félicitations

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu as tout à fait raison. Néanmoins, je vois les écoles et les enrteprises comme les cibles les plus faciles et les plus prioritaires pour le libre.

        Le jour où le fils utilisera Linux & open office à l'école, ou le papa et la maman utiliseront Linux &open office dans leur entreprise, cela sera, à mon avis, relativement simple de leur faire acheter du linux en grande surface.

        http://about.me/straumat

        • [^] # Re: Félicitations

          Posté par . Évalué à 10.

          Le jour ou le fils jouera à counterstrike et EQ sur linux. C'est le seuil de déclenchement..
          • [^] # Re: Félicitations

            Posté par . Évalué à 2.

            Je me demande d'ailleurs dans quelle mesure certains editeurs de jeux videos subissent des pressions pour ne pas sortir de version linuxienne...

            Sans aller chercher dans la theorie du complot ni verser dans le "nous affons les moyens de fous faire barler!!" je suppose que differents avantages en nature (genre: regardez les jolies babasses qui sont pour vous si vous developpez exclusivement pour win32) peuvent facilement entrer en jeu...

            Ceci etant souleve, je me doute bien qu'il faut plus imputer ce manque a une ignorance, une absence de competences voire plus probablement un certain immobilisme de la part d'editeurs frileux, qu'une cabale anti-linux.
            En bref, ca doit se jouer au niveau du poullieme. Non ?
            • [^] # Re: Félicitations

              Posté par . Évalué à 9.

              C'est pas trop le sujet de la news mais bon je vais donner mon avis à propos des éditeurs de jeux et linux.

              Du point de vue de l'éditeur je penses que pour l'instant ils ne pensent pas que ça leur rapportera de l'argent donc ils ont en rien à foutre. Il y a peut être aussi l'image "gratuite" du monde des logiciels libre qui doit les perturber. Genre "comment on peut vendre un truc la dessus alors que tout est "gratuit" ...

              Du point de vue du développeur le problème est autre. Déjà il y a un manque de connaissances. Beaucoup de développeur de jeux connaissent mal le monde Linux. Et puis (je sens que je vais me faire flamer) même si je suis pas le dernier à critiquer microsoft, les rares fois ou je fais du dev sous linux je vois la différence avec mon "joli" Visual et ma belle doc du kit de dev Xbox/Xenon. Ok, sous linux il existe beaucoup d'outil qu'on trouve sous windows, il doit même y avoir des trucs qui existe pas sous windows et il y en a qui doivent être mieux niveau qualité mais pas au niveau convivialité. Et la convivialité même les codeurs ils aiment ça. Je regardes autour de moins et je vois pas grand monde prêt à faire le saut.

              Et puis effectivement les studios sont un peu bloqués par microsoft/sony/nintendo. Un jeu sur PC sans DirectX ça devient dur à faire (quand on veut pouvoir exploiter la toute dernière carte video). Et les jeux sur PC vont à mon avis perdre de plus en plus de part de marché face aux consoles = à quoi ça sert de ce faire chier avec Linux.

              Dans le cas de la boite ou je bosses (virtools) qui à la cul entre plusieurs chaises (jeux vidéos, multimédia, industrie, vr, ...) c'est le monde industriel/VR qui nous pousse à porter nos outils sous linux

              c'était mon avis à moi

              nicolas
              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par . Évalué à 1.

                Du point de vue de l'éditeur je penses que pour l'instant ils ne pensent pas que ça leur rapportera de l'argent donc ils ont en rien à foutre.
                Je ne suis pas tout à fait d'accord. Il suffit de voir les très nombreuses demandes pour des portages vers Linux des versions serveur de certaines grosses productions (Quake, BattleField : les FPS en général, NWN et autres...)
                Les éditeurs ont bien compris que les plus calés en info, les plus geek, ceux qui initient leurs potes à l'informatique et aux jeux sont aussi ceux qui sont le plus susceptibles d'avoir une/des bécanes linux à la maison.

                Par contre c'est vrai que le dev reste à mon avis plus facile pour Windows dans le domaine des jeux.
              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par . Évalué à 6.

                Ok, sous linux il existe beaucoup d'outil qu'on trouve sous windows, il doit même y avoir des trucs qui existe pas sous windows et il y en a qui doivent être mieux niveau qualité mais pas au niveau convivialité.

                Tu trouve Visual convivial? Explique, parce que moi je ne trouve pas. A chaque fois que je me suis mis a du Visual quelque chose, j'ai pas accroché. Mais a mon avis c'est parce que tu as commencé à développer sur du visual (C'est comme la supposé "convivialité" supérieure de Windows face à Linux-KDE/GNOME).

                Personnelement je préfère l'environnement Borland que je trouve plus convivial que l'environnementMS (mais la c'est aussi parce que j'ai connu Borland avant Ms Visual, si ca avait été le contraire je pense que j'aurais préféré MS Visual a Borland).
                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Coté developpement, j'etais comme toi : je preferai Borland.

                  Mais les dernieres versions de Visual sont carrement au dessus de Borland, en terme de convivialité (gestion des multi-configuration, impoassible a faire sous Borland sans dupliquer ton fichier projet, les "+" pour plier/deplier une fonction, la recherche de la declaration de ta fonction, l'auto-completion etc...), du moment ou tu ne fais pas d'interface graphique!
                  Et oui, la magie de Borland, c'est sa VCL et son IDE pour construire l'interface.

                  Du coup, je reste sous Borland pour construire mon GUI, et passe par Visual pour construire les bibliotheques non visuelles... :(

                  Et par contre, coté Linux... Pas grand chose!
                  - un KDevelop qui est du niveau de Visual 6, donc avant 2000, j'ai du mal, alors que j'ai essayé, promis, mais non ca passe pas, autant j'ai reussi a passer sous visual depuis meshabitudes borland, autant KDevelop...
                  - Une API Son/Video/Joystick/reseau... inexistante ou presque, alors que sous Windows, DirectX est un vrai petit bohneur. Ce n'est pas les quelques API en cours sous Linux qui arrivent a la cheville de DirectX (Bon, il y a OpenGL pour la video, ca va... Maintenant, comment on joue 10 sons en simultanné sous Linux, comment on gere 2 joysticks a 10 boutons sous Linux?)

                  tout ca pour dire que :
                  - Borland a pris du retard sur son IDE, esperont que la prochaine version 2005 apportera suffisament de nouveauté!
                  - Linux a encore du taf pour attirer les developpeurs pas trop connaisseurs chez eux... Seule les grosses boites avec leur propres moteurs (ID Software...) et fana de Linux peuvent se le permettre!
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à -2.

                    euh eclipse sous Linux :) J'ai fait pas malde delphi et je peux te dire que ca n'a rien à envier à delphi.

                    http://about.me/straumat

                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par . Évalué à 2.

                      eclipse pour le c/c++ ? euh bof .
                      Pour java y a pas a dire c'est la meilleure de mon point de vue ; mais c/c++ :(
                      delphi jamais essaye donc ...
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                        Ahhh miracle je peux (enfin) reparler...

                        J'utilise kdevelop depuis mes début en développement C/C++/QT (1an maintenant) et je le trouve carément plus compréhensible que visual pouet!!!

                        J'avais essayé de commencer la programmation en visual pouet++ (version 6) et j'étais resté bloqué sur les mfc comme un con, je n'y comprennais rien de rien (même aujourd'hui, mais ptet par flemme d'apprendre un truc moins bien que ce que j'ai)...

                        Aujourd'hui je développe avec kdevelop+doxygen+autoconf+cvs et je sois avouer qu'il est rudement pratique...
                        La gestion de chaque composant se fait par le menu du projet, on peut tout configuré très facilement...

                        Pour les interfaces graphique j'ai touché qu'a celle en QT3 et vite fait mumuse avec celle de QT4 pour voir le changement, c'est relativement simple a la base, mais concevoir les interface peux devenir assez complexe...

                        Je n'ai absolument aucune idée des nécessité d'un projet de jeux video ou autre, mais je pense que l'utilisation de kdevelop est relativement simple par rapport a visual pouet.

                        J'allais oublier y a des truc rudement pratique dans les outils de kdevelop comme le debugger intégré qui te sort la pile des appels tout comme il faut sans te prendre la tête a apprendre les commandes gdb (je les apprend quand même mais pour d'autres raisons), la gestion du cvs dans le gestionaire de fichier, tu sélectionne ce que tu veux commiter, les ctag qui sortent une completion basique (mais j'ai ptet mal configuré cette partie), etc...

                        Enfin je pense pas que je reviendrais a autre chose sauf si je suis pied et poing lié...

                        Bien sur un ptit coup de vim est parfois utile a côté.

                        Pour info ma version de kdevelop est la 3.2.1 d'une mandriva cooker 2006.0.

                        La seule chose qu'il manque cruellement pour kdevelop est des tutorials complet sur le fonctionnement de certaines choses...
                        Dès que j'aurrai un peu de temps libre j'en rédigerais un sur la gestion du cvs dans un projet parce qu'il y a deux trois astuces a connaitre...
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          1/ Tu n'aimes peut-etre pas un logiciel, mais ce n'est pas une raison pour cahnger son nom...
                          2/ les MFC que tu n'aimes pas n'existent pas du tout sur KDevelop, c'est rigolo tu compares l'IDE (KDevelop) avec la librairie graphique (MFC), donc en fait tu compares de choux et des carottes, en disant que du coup les choux de telle marque sont mieux... jolie tentative de FUD.

                          Donc : Essaye de faire la même chose sous KDevelop et Visual C++ (donc comparer un IDE), avant de donner ton impression...
                          Pour un IDE, on peut prendre en compte la facilité de configurer des projjets, l'autocompletion, la mise en couleur, le debuggueur intégré etc...
                          Après, tu pourras aussi comparer Qt face aux MFC si tu veux, ben oui, l'equivalent des MFC c'est Qt... Et tu peux utiliser Visual C++ avec Qt!

                          PS : ceci dit, les MFC j'y arrive pas non plus... mais la VCL de Borland c'est que du bohneur (mais pas libre)
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à 10.

                    Une API Son/Video/Joystick/reseau... inexistante ou presque,
                    La sdl faisait pas ca?
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Si ! et si on veut pas gérer le moteur du jeu, on utilise crystal space (ou alors, on tapes "3d gpl engine" sous google, il y en a quelques-uns) !

                      Par contre, pour la convivialité de KDevelop, Ajunta ou Codeforge, là j'en sais rien, mais as-tu testé les trois ?
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        KDev, oui testé et non approuvé.
                        Anjuta n'a jamais voulu s'installer correctement.
                        CodeForge, connait pas, vais tester de ce pas!
                        (Pour le moment, je fait avec ce que j'ai : je developpe en C++ standart sous Borland et Visual, puis compile à la mano sous Linux... en attendant de trouver mieux :)
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Euh, oui, enfin précision qd mêne, codeforge est pas gratuit... 95 euros pour une utilisation perso si on est pas étudiant. Moi, dans les premiers jours de codeforge, j'ai eu le droit à une version d'éval valable 1 an car j'avais trouvé un bug (trivial d'ailleurs, je sais même plus ce que c'est). Mais il est possible que les temps aient changés.
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          Ah oui, et pendant que j'y suis, il y a gambas aussi. Le petit crustacé qui monte, qui monte...
                      • [^] # FOUTAISE

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Euh, non, sur google, "3d gpl engine" ne donne que ton commentaire sur DLFP

                        http://www.google.fr/search?q=%223d+gpl+engine%22&sourceid=mozi(...)
                        • [^] # Re: FOUTAISE

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Enlève les guillemets, ça marchera beaucoup mieux...
                          • [^] # Re: FOUTAISE

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            whaou... rapide ce googlebot ! déja référencé 1 jour après la publication de mon commentaire ;)
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à 2.

                    ... du moment ou tu ne fais pas d'interface graphique!
                    Et oui, la magie de Borland, c'est sa VCL et son IDE pour construire l'interface.


                    Je n'ai fait que très peu d'interfaces graphiques .... et pourtant je préfère quand même Borland, mais c'est je pense parce que je n'ai pas envie de me taper l'aprentissage de Visual (je ne suis que développeur occasionnel, j'ai pas envie de tout réapprendre pour le peu que je développe. De pluis, ca fait un bout de temps que j'ai pas développé sous winwin).
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Juste comme ça : Borland C++ fonctionne très bien sous linux.
                    Donc, si c'est cela que tu cherches, tu peux l'utiliser...
                    Cf : http://www.borland.fr/estudiocpp/(...)
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Non.
                      C'est un logiciel different de la ligne C++ Builder :
                      - compilateur Borland.
                      - VCL (ou CLX)

                      Ton lien est vers C++ Builder X, qui est :
                      - GCC
                      - WxWidgets.
                      Le produit a été abandonné (plus de MAJ)

                      Au pire, chez Borland, il y a Kylix pour Linux, mais c'est en standBy (pas de MAJ depuis 3 ans), les nouvelles distribs ne sont pas pris en charge...
                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Tu trouve Visual convivial? Explique, parce que moi je ne trouve pas. A chaque fois que je me suis mis a du Visual quelque chose, j'ai pas accroché. Mais a mon avis c'est parce que tu as commencé à développer sur du visual

                  Tiens, j'avais jamais pensé à ca... j'ai commencé à programmer (hors de l'école) sur UltraEdit et c'est vrai que c'est mon éditeur préféré. Actuellement, je me farcis régulièrement quelques heures de VBA et c'est insupportable (quoique j'apprécie l'exécution pas à pas). J'ai récemment découvert Scite, qui se rapproche un peu d'UltraEdit mais en moins abouti. Donc quand même mieux que VBA. Je dois installer prochainement Eclipse. D'après les échos que j'ai eu, ca doit être bien.
              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par . Évalué à 1.

                > Du point de vue de l'éditeur je penses que pour l'instant ils ne pensent pas que ça leur rapportera de l'argent

                Euh, c'est même une certitude que ça ne leur rapporte pas d'argent: John Carmack a faire un commentaire dessus comme quoi Linux n'était pas rentable et que la version pour Apple était plus rentable que celle pour Linux..
                Bon c'est juste un commentaire pour un jeux, me souvient plus lequel d'ailleurs, Doom3 peut-être.

                Apple passant sur Intel, les éditeurs de jeux auront plus de facilité à porter leur jeux sur MacOS X, ça plus les consoles, cela ne les motivera pas à s'attaquer au 'marché Linux'.
                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Euh, c'est même une certitude que ça ne leur rapporte pas d'argent: John Carmack a faire un commentaire dessus comme quoi Linux n'était pas rentable et que la version pour Apple était plus rentable que celle pour Linux..

                  Bin tu m'étonnes. Un vrai gamer PC n'a pas trop le choix: il lui faut un dual boot. Bon, personnellement, je n'en ai pas, mais vu que je ne joue en ce moment qu'à Doom³ (natif) et à WoW (wine)... je ne me considère pas comme hardcore gamer sur PC.

                  Quand la version Windows d'un jeu (Doom 3 par exemple, tiens, encore lui) sort un bon mois avant la version Linux, c'est un peu normal que tous les mecs en dual boot se jettent sur la version Win et ne récupèrent un binaire Linux qu'ensuite. Tiens, hasard, c'est ce que j'ai fait, surtout qu'en France j'ai pas vu beaucoup de versions boîte Linux dans les magasins. Alors que les Macounets, bin ils sont obligés d'attendre leur portage à eux. Alors forcément, au final ça donne l'impression que le marché du jeu sur Mac est plus important que sous Linux. Élémentaire, indeed.
                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  D'un autre côté je me demande un peu comment ils ont fait pour déterminer que la version Linux n'était pas rentable. Il n'y a pas eu une version boîte spéciale Linux. Pour jouer à Doom 3 sous Linux, il faut acheter la version Windows puis télécharger le binaire pour Linux sur le FTP d'id. Et AFAIK c'est comme ça pour tous les jeux d'id qui ont été portés sous Linux.

                  Alors tu peux savoir combien de boîtes ont été vendues et combien de téléchargement du binaire Linux ont eu lieu (et encore, il y a plein de miroirs qu'ils ne contrôlent pas) mais pour avoir une bonne estimation du nombre de personnes qui jouent (ou ont joué) à Doom 3 sous Linux, bonne chance.

                  pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à 6.

                    D'un autre côté je me demande un peu comment ils ont fait pour déterminer que la version Linux n'était pas rentable. Il n'y a pas eu une version boîte spéciale Linux. Pour jouer à Doom 3 sous Linux, il faut acheter la version Windows puis télécharger le binaire pour Linux sur le FTP d'id. Et AFAIK c'est comme ça pour tous les jeux d'id qui ont été portés sous Linux.

                    J'ai la boite de quake3 linux sur mon bureau. C'est un splendide collector en simili métal mais en authentique boite à biscuit.
                    Et loki en avait fait faire 50 000 parce qu'ils croyaient que les joueurs linuxiens allaient l'acheter.
                    Et les joueurs linuxiens ont acheté la boite windows (quand ils achetaient) parce qu'elle était moins chère et foutait le binaire linux par dessus.
                    Et loki ne s'est jamais remis de cette mévente ni des autres d'ailleurs.
                    Et activision qui n'a jamais vu arriver les fifrelins que loki leur devait n'a plus envie de filer un jeu à porter à une société linux dixit msimms de lgp si j'ai bonne mémoire.
                    Et icculus qui est un peu le porteur linux number one actuel et bien placé pour connaitre l'état des choses vu ses rapports avec l'industrie et son site qui voit passer tous les porteurs présents et surtout passés de jeux linux, a déclaré des choses pas très tendres mais très lucides sur les joueurs linux. En gros, ne pas espérer un centime d'eux est une base raisonnable pour commencer son bizness plan.
                    Et enfin, il y a les sites linux only, tux games et http://www.jeuxlinux.com/produits/(...) , qui permettent de comptabiliser les ventes de jeux dont la boite est windows only. Enfin, les ventes ... tiens, il a encore des boites q3 ?

                    Non, vraiment, tu savais pas qu'il y avait eu une boite q3 pour linux? Et que beaucoup d'utilisateurs de linux confondent free et free, même si l'anglais n'est pas leur langue maternelle?
                    Ah bon, ok.
                    Pourtant, ce n'est pas nouveau.
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      J'ai l'impression que le fil de discussion s'est bigrement éloigné de l'agriculture !
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Oui, mais c'est très intéressant !

                        Le problème, c'est que lorsque tu poses cette question formellement, dans un journal, on tourne autour du pot sans attaquer la problématique 2 fois sur 3 !

                        « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                      J'ai la boite de quake3 linux sur mon bureau. C'est un splendide collector en simili métal mais en authentique boite à biscuit.
                      Et loki en avait fait faire 50 000 parce qu'ils croyaient que les joueurs linuxiens allaient l'acheter.
                      Et les joueurs linuxiens ont acheté la boite windows (quand ils achetaient) parce qu'elle était moins chère et foutait le binaire linux par dessus.
                      Et loki ne s'est jamais remis de cette mévente ni des autres d'ailleurs.


                      Bin oui, quelle surprise, si la version Windows est moins chère que la version Linux alors qu'il suffit d'y coller le binaire pour y jouer sous Linux, faut être complètement à la rue pour s'imaginer que la version Linux va se vendre. Chez Loki, ils avaient de la bonne volonté, mais ils manquaient un brin de sens des réalités. Le Linuxien il n'est pas particulièrement content qu'on le prenne pour un pigeon.

                      Et les joueurs linuxiens ont acheté la boite windows (quand ils achetaient)

                      Il n'y a aucune raison pour que la proportion des pirates sous Linux soit supérieure à celle sous Windows. Quant à la version boîte de Loki, le seul moyen de l'obtenir était de la commander sur le net. Forcément, ça réfrène un peu les ardeurs.

                      Et icculus qui est un peu le porteur linux number one actuel et bien placé pour connaitre l'état des choses vu ses rapports avec l'industrie et son site qui voit passer tous les porteurs présents et surtout passés de jeux linux, a déclaré des choses pas très tendres mais très lucides sur les joueurs linux.

                      Les "joueurs linux", quand on leur annonce une version Linux de leur jeu préféré, ils ont dans 9 cas sur 10 droit à un binaire des semaines après la sortie du jeu sous Windows (quand c'est pas des mois, coucou NWN) et c'est la plupart du temps un binaire en download après avoir acheté la version Windows du jeu. Les jeux qui incorporent un binaire Linux sur le même CD (ou DVD) que la version Windows n'ont pas ce genre de problèmes (coucou Unreal Tournament 2004). Si Blizzard avait distribué une version boîte de World of Warcraft avec un binaire Linux dessus en plus du binaire Mac OS, on serait pas des milliers à se faire chier avec Wine pour le faire tourner, et pourtant on l'a payé ce jeu.
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Le Linuxien il n'est pas particulièrement content qu'on le prenne pour un pigeon.
                        La version linux de wow a existé en interne chez blizzard. Ils ont décidé de ne pas la continuer parce que les couts de maintenance dépassent les bénéfices espérés. Je vois un lien direct avec l'attitude des joueurs sous linux qui consiste à ne pas acheter les versions linux.
                        Quand tu torpilles une initiative qui est un élément crucial de la progression du desktop linux parce que tu ne veux pas être un pigeon, à mon avis tu es un couillon. amha. Mais qu'il se rassure, le linuxien, plus personne ne le prend pour un pigeon puisque plus personne ne veut porter de jeu pour lui.
                        A part lgp, qui devrait annoncer un jeu de qualité bientôt. Probablement trop vieux?
                        Quant à epic et id et bioware, selon ta conception, ce sont des pigeons puisqu'ils font l'effort de porter et de perdre un peu d'argent dans l'espoir de changer un peu l'équilibre windows/linux. Mais blizzard par contre, selon cette conception a raison de te forcer à utiliser wine pour un jeu dont le port a existé.

                        Il n'y a aucune raison pour que la proportion des pirates sous Linux soit supérieure à celle sous Windows.
                        Et pourtant c'est la réalité. Tu peux la nier longtemps.
                        Je ne sais pas la raison, peut être la mentalité du "je ne veux pas être un pigeon?" peut être le nombre de dual boot? Peut être que la conséquence de gratuité qu'implique le libre dans beaucoup de situation a attiré beaucoup de freeloaders qui ont assimilé les 2 notions trop étroitement?
                        Honnêtement, je ne sais pas et j'ai mis longtemps à l'accepter aussi.

                        En fait, c'est suite à une discussion avec un employé Mandriva qui m'a dit que la mandrake était beaucoup utilisée en France mais que très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".
                        Donc quoi qu'en pense Pierre Jarillon, on est bien dans le sujet et c'est un problème réel qu'on devrait pouvoir évoquer sans se mettre des oeillères parce qu'on est tous beaux et tous gentils.
                        Bien sùr que si tu es entouré de contributeurs, le problème n'est pas forcément évident à percevoir. Et il n'est pas forcément évident à cerner parce que la possiblité de gratuité est aussi une conséquence importante des logiciels libres. Mais quand on parle de jeux proprios, je n'ai aucn mal à cerner le problème, on parle bien d'argent.

                        http://icculus.org/cgi-bin/finger/finger.pl?user=icculus&date=2(...)
                        la partie "Now, about this Intel/mac nonsense." :
                        ...
                        c) Expect people to start wanting shit for free. Expect to hear a lot
                        more of "I bought this game for Windows, why should I have to pay
                        again for the Mac version?" and "This game is 10 bucks in the bargain
                        bin for Windows, why do I have to pay 40 for the Mac version?"
                        d) Expect me to laugh at everyone that thought the Linux users were the
                        only shitty game customers over the years. It may pan out that really,
                        the Mac users weren't loyal customers so much as loyal hostages. If
                        this is the case, expect that loyalty to dry up with a quickness.
                        ...
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par . Évalué à 4.


                          Le Linuxien il n'est pas particulièrement content qu'on le prenne pour un pigeon.
                          La version linux de wow a existé en interne chez blizzard. Ils ont décidé de ne pas la continuer parce que les couts de maintenance dépassent les bénéfices espérés.Je vois un lien direct avec l'attitude des joueurs sous linux qui consiste à ne pas acheter les versions linux

                          C'est pas vraiment ce qu'il a dis. Payer plus cher et attendre pour avoir un truc que tu peux faire tout seul et tout de suite, oui je le fais.
                          Par exemple, à l'époque de la sortie de Quake 3 Arena, je n'étais pas autant de le monde linux, et je ne connaissais pas Loki. Id Software, des mois avant, avait annoncé la disponibilité du jeu sous linux sur le même cd, Windos, Mac et Gnu/Linux.
                          Et puis, à l'arrivée, en fait les binaires linux seront dispo plus tard. qu'ais-je fait ? J'ai acheté mon q3, windows, et j'ai joué et découvert le jeu tout de suite, en attendant d'avoir les binaires linux.

                          Je n'ais pas voulu répeter l'erreur avec Never Winter Night, me disant que mon jeu n'avait pas été compté par les instances de décisions comme un jeu linux. J'ai donc attendu que les binaires soit disponibles après la sortie du jeu, un mois, puis deux, puis trois, puis je suis passé à autre chose, lassé de l'attendre.

                          Si, pour ne pas "torpiller une initiative" il me faut patienter des mois, alors que pendant ce temps là je peux jouer au jeu sous windos et ensuite y appliquer les binaires linux, ben je choisi la deuxième possibilité.

                          Le cas blizzard est troublant, les jeux blizzard ayant une grande facilité a être utilisé avec wine (les bonnes habitude de codage pour le portage Mac surement). Et avec WoW, ils ont effectivement developpé un client natif linux ! Mais n'ont pas continué leurs efforts. alors comment leurs faire comprendre que s'ils l'avaient fait, j'aurais acheté le jeu en version linux en priorité ? Pourquoi ne font-ils pas une version linux, sachant qu'ils font déjà des version Mac, et que j'ai entendu dire qu'ils avaient quelqu'un de compétent (ancien de loki je crois) dans leurs rangs ?
                          • [^] # Re: Félicitations

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            Le cas blizzard est troublant, les jeux blizzard ayant une grande facilité a être utilisé avec wine (les bonnes habitude de codage pour le portage Mac surement). Et avec WoW, ils ont effectivement developpé un client natif linux ! Mais n'ont pas continué leurs efforts. alors comment leurs faire comprendre que s'ils l'avaient fait, j'aurais acheté le jeu en version linux en priorité ?

                            Ajoutons que la version Mac est sur les mêmes CD que la version Windows. Ce qui a permis à un ami d'installer le jeu à la fois sur son Powerbook sous OS X et sur son PC sous Linux. La licence l'y autorise.

                            Pourquoi ne font-ils pas une version linux, sachant qu'ils font déjà des version Mac, et que j'ai entendu dire qu'ils avaient quelqu'un de compétent (ancien de loki je crois) dans leurs rangs ?

                            Et pour cause, ils ont Sam Lantinga, l'auteur de SDL.
                          • [^] # Re: Félicitations

                            Posté par . Évalué à 3.

                            C'est pas vraiment ce qu'il a dis. Payer plus cher et attendre pour avoir un truc que tu peux faire tout seul et tout de suite, oui je le fais.
                            Tu fais ce que tu veux et tu le dis. Ca ne me dérange pas. C'est la mauvaise foi qui me dérange.
                            J'ai payé une bonne dizaine de jeux linux parce que je voulais y jouer et je ne dual bootais pas. Maintenant, je ne suis pas riche non plus et j'ai aussi des jeux copiés. Ce n'était pas un concours pour savoir qui avait la veste la plus blanche mais une réponse à quelqu'un qui ne croyait pas que carmack ait pu dire quelque chose comme ça sur les joueurs linuxiens.
                            Bon, si je montre des liens de ce type et qu'on n'y croit toujours pas. Bof. Je veux dire, je comprends parfaitement qu'on ne me croit pas, je n'ai qu'une opinion sur le sujet, mais qu'on ne croit pas ces types qui se défoncent pour obtenir ou maintenir des ports linux, bon, là, ça me dépasse et j'abdique.

                            alors comment leurs faire comprendre que s'ils l'avaient fait
                            A l'heure actuelle, je crois bien que le seul qui y croit encore, c'est msimms de lgp. Il essaie de se débrouiller pour trouver des jeux pas chers du tout parce qu'il sait qu'il ne se remboursera pas sur les ventes, et il essaie ensuite de ne pratiquement pas payer le type qui fait le port parce qu'il sait qu'il ne se remboursera pas sur les ventes, et ensuite il espère un bénéf sur les ventes.
                            Va t'en convaincre des requins comme blizzard ou ea dans ces conditions. Ils ne regardent que les ventes.
                            Il doit y avoir le type de jeuxlinux.com aussi, puisqu'il vient d'entreprendre la traduction d'un jeu linux qu'on trouve dans les boites à solde pour quelques euros et qui se vend 40$ chez tuxgames:
                            http://tuxgames.com/details.cgi?nc=1121279720&gameref=130(...)
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Et pourtant c'est la réalité. Tu peux la nier longtemps.
                          C'est le genre de demonstration , euh pardon d'affirmation qui ma toujours laisse pantois.
                          C'est vrai parce que je le dis point barre.

                          Je vois un lien direct avec l'attitude des joueurs sous linux qui consiste à ne pas acheter les versions linux.
                          Bon tres bien tu as une voiture X qui marche a l'essence.
                          Le constructeur te propose une voiture X_ qui marche qu'au gpl pour un cout PLUS cher que la voiture X.
                          Sachant que tu peux transformer X pour marcher en gpl gratuitement (juste changer une durit d'essence sur cette voiture).
                          As ton avis qui va acheter la voiture X_ ? les passionne du gpl ? ben non ils achetront X puis transformeront en X_.
                          C'est pas parce qu'ils font un portage qu'on doit forcement leur passer tout notre fric ! Si tu achete une licence d'un jeu ; je vois pas pourquoi tu devrais en acheter une nouvelle pour jouer; et ce n'est PAS du piratage.

                          que très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".
                          Pas forcement tu paie quelquechose quand tu considere que ca les vaux.
                          Et clairement payer DEUX fois le meme jeu je trouve pas (et je suis sans doute pas le seul) que ca les vaux ...



                          Oui clairement les jeux proprio sont la pour faire de l'argent ; et on ne demande pas grand chose : que le cout soit equitable :je vois pas pourquoi les joueurs sous windows/dual boot devraient etre avantage par rapport aux joueurs linux only.

                          Quand aux couts de portages ils peuvent etre reduits si on y pense des la conception ...
                          • [^] # Re: Félicitations

                            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                            Oui clairement les jeux proprio sont la pour faire de l'argent


                            Merci de l'avoir rappelé. On l'oublie trop souvent dans ce genre de discussion. On est dans un système qui:
                            1. tient l'utilisateur en laisse
                            2. vise à faire de l'argent
                            Vu le 1, la discussion n'a plus grand choses à voir avec le libre - sauf exceptions (ID software...), vu le 2, "pirater" (pour résumer d'un mot) c'est de bonne guerre.

                            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                            • [^] # Re: Félicitations

                              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                              1. Un developpeur de jeu ne tient personne en laisse, il fait ce qui rapporte de l'argent. Linux n'est pas assez deployé chez les utilisateurs potentiels pour que ca rapporte de faire un port...
                              2. Et alors? tu crosi qu'IBM ou Redhat font du Linux pour le fun?

                              Pirater n'est pas de bonne guerre, quelque soit ton opinion. Si ton opinion est "capucestpaslibre", OK, n'achette pas. Mais ne pirate pas non plus, sinon ca veut jsute dire "c'est bien je l'ai eu gratos".

                              Et puis, si tu penses que le modele du libre peut marcher pour un jeu, libre a toi de nous en faire un... Et tu nous dit comment tu payes les graphistes/son/programmeurs pour un jeu, on est tous interessés.

                              Bref, ca m'enerve cette manie "le proprio c'est le mal..."
                              • [^] # Re: Félicitations

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Et puis, si tu penses que le modele du libre peut marcher pour un jeu, libre a toi de nous en faire un... Et tu nous dit comment tu payes les graphistes/son/programmeurs pour un jeu, on est tous interessés.

                                J'avais cru entendre RMS, qui est quand même parmi ce qui se fait de plus extrêmiste chez les libristes, dire que tant que le code était libre, la licence des data ne le dérangeait pas.

                                Le problème à l'heure actuelle, c'est que beaucoup de jeux dont le moteur est développé en interne sont aussi des démos technologiques dudit moteur, en vue de bénéfices substanciels sur leur vente. Exemple, Quake 3 dont le code devait passer GPL et qui ne l'a pas été suite à la vente d'une licence du moteur à une autre boîte par ID.
                                • [^] # Re: Félicitations

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Les sources de Q3 devraient quand même passer sous GPL mais avec un peu (bon là ça fait 7 mois) de retard. En espérant que Caramack ne l'ait pas "oublié".
                                  http://www.armadilloaerospace.com/n.x/johnc/Recent%20Updates(...) (l'article "Quake 3 Source")

                                  pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                                • [^] # Re: Félicitations

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  J'avais cru entendre RMS, qui est quand même parmi ce qui se fait de plus extrêmiste chez les libristes, dire que tant que le code était libre, la licence des data ne le dérangeait pas.

                                  RMS a le droit de dire ce qu'il veut, cela n'en fait pas un point de référence.
                                  Et puis arrêter d'employer les mots "intégriste" ou "extrêmiste" à tout va, merci.
                                  • [^] # Re: Félicitations

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    RMS a le droit de dire ce qu'il veut, cela n'en fait pas un point de référence.

                                    Ah ben si, RMS c'est quand même un peu la référence du type obtus et complètement intransigeant en matière de liberté, fut-ce du logiciel ou de la chose informatique en général. Je ne dis pas que c'est un mal, il en faut des gens comme ça pour que les choses avancent. Mais il ne faut pas se voiler la face non plus.

                                    Et puis arrêter d'employer les mots "intégriste" ou "extrêmiste" à tout va, merci.

                                    RMS est un libriste extrêmiste. Point final.
                                    • [^] # Re: Félicitations

                                      Posté par . Évalué à 3.

                                      rms est quelqu'un qui a des convictions.
                                      Quant a savoir si il est extremiste , il y a un pas que je ne franchirais pas.
                                      • [^] # Re: Félicitations

                                        Posté par . Évalué à 0.

                                        Extreliste ou pas, il y a des tas d'autres qualificatifs: je dirais qu'il est bornés, largués et legérement méchant, disons amical seulement avec les personnes du même avis que lui (cf l'embrouile entre lui et lea/LINUX qu'il voudrait appeler GEA/GNU-Linux)

                                        Bref, il est à l'informatique ce que Darry Cowl est au cinéma
                            • [^] # Re: Félicitations

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Mon dieu, il est vrai que l'on t'oblige à jouer. De plus tout le monde sait que Blizzard visse l'accés à la connaissance. Monde pourri que celui des jeux vidéos.s
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par . Évalué à 3.

                          En fait, c'est suite à une discussion avec un employé Mandriva qui m'a dit que la mandrake était beaucoup utilisée en France mais que très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".
                          Personnellement, j'ai utilisé mandrake de la 7.2 à la 10.0 (puis cooker jusqu'à 2 mois avant la 10.1).
                          Et j'ai pas acheté de pack, je sais c'est mal, mais voilà mes raisons :
                          1- de la 7.2 à la 8.2 : pas l'argent (j'avais que 14 - 15 ans)
                          2- la 9.0 : j'espèrais que la 9.1 soit mieux
                          3- sortie de la 9.1 : j'espérais que la 9.2 soit mieux
                          4- sortie de la 9.2 : toujours des améliorations, mais aussi des régressions
                          5- 10.0 : pas de bol, j'ai eu l'ADSL et j'ai découvert que d'autres distribs correspondent bien mieux à mon usage
                          J'ai acheté des tonnes de magasines contenant les CDs de mandrake... Ces magasines devraient reverser ne serait-ce qu'1 euro à mandrake, ça serait déjà pas mal.
                          Autre problème que j'ai eu : la première fois où j'ai vu une mandrake en vente c'était la 8.2 alors que la 9.0 était dispo... Et y'a toujours eu une version de retard là où je la voyais (c'était aléatoire : un magasin l'avait un trimestre, plus le suivant, mais l'inverse se produisait dans un autre...)
                          • [^] # Re: Félicitations

                            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                            mais il y avait une autre solution aussi.
                            Pourquoi ne pas aider justement lorsque les versions deviennent moins bonnes ? Non pas qu'il faille gratifier les mauvaises versions mais plutôt pour espérer qu'elles s'améliorent ce qui, pour une société passe nécessairement en partie par l'argent...

                            Sinon, au contraire, j'ai des boites de 7.2 jusqu'à un dvd de la 10.1 (moins une ou deux je crois). J'ai pas acheté la suivante, je viens de passer en 2005 64 bits, j'acheterai surement la 2006 64...

                            L'idée de faire payer par les magasines est pas trop mal. Je suis a peu près sur que ça ne se fera pas (surement que certains on déjà du y penser) mais c'est pas con.

                            Pour ce qui est de la disponobilité des versions, ce que je ne comprend pas c'est pourquoi y foutre des versions non officielles (par exemple les community des mandrake) alors qu'elles risquent de bugger et les personnes qui mettent ces cds en ventes le savent très bien...


                            Mais reste que je suis d'accord avec le commentaire initial :
                            très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".

                            Non pas que je pense que ce soit un problème francais (ou plutôt que j'ai pas chercher à savoir comment c'était ailleurs, mais simplement qu'on a beau crier que libre != gratuit mais c'est pour cette raison qu'une bonne partie de personnes sous linux le sont (je sais pas si c'est très français ma phrase...)

                            Et pour rebondir sur un autre commentaire dans la foulée, je ne pense pas que sous linux il y ait plus de piratage que sous windows. Simplement que la majorité des ordis sous windows contiennent des soft acquis de manière illégale (car le système est pauvre de base et cher à compléter) alors qu'avec des version gratuites et plus complètes sous linux on en a moins besoin (joueurs non compris). Sans oublier une part de personnes sous linux étant là pour la liberté et je l'espère avec une éthique interdisant le piratage...
                            • [^] # Re: Félicitations

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Pourquoi ne pas aider justement lorsque les versions deviennent moins bonnes ? Non pas qu'il faille gratifier les mauvaises versions mais plutôt pour espérer qu'elles s'améliorent ce qui, pour une société passe nécessairement en partie par l'argent...
                              Pas d'accès à internet : je ne pouvais pas savoir comment se passait le développement de mandrake par exemple, je ne savais pas exactement le contenu des packs...
                              Et puis j'en ai réinstallée des mandrake (tuées à coups de bidouillages en root). Sans personne pour aider et sans réelle documentation, c'est pas des plus simples à découvrir l'administration d'un linux ou d'un unix.

                              L'idée de faire payer par les magasines est pas trop mal. Je suis a peu près sur que ça ne se fera pas (surement que certains on déjà du y penser) mais c'est pas con.
                              Le linuxmag contenant debian reverse 1¤ à debian pour chaque magasine acheté.
                              Si ils refaisaient ça avec une version à jour, je l'achèterais peut être.

                              Mais reste que je suis d'accord avec le commentaire initial :
                              Moi aussi je suis d'accord, mais j'expose juste mon cas. Ça ne me dérange pas d'acheter un produit qui me satisfait si il n'est pas trop onéreux, même si je l'ai gratos à côté. 80¤, c'était déjà pas mal pour moi il y a 2 - 3 ans...
                              • [^] # Re: Félicitations

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Sans personne pour aider et sans réelle documentation, c'est pas des plus simples à découvrir l'administration d'un linux ou d'un unix.
                                Quoi ? Les pages de man ne suffisent pas ? Serait-il insuffisant de RTFM ? Encore un mythe qui s'effondre.

                                Le linuxmag contenant debian reverse 1¤ à debian pour chaque magasine acheté.
                                2 ¤ sur le mien. Ca aurait changé ?

                                HS : En parlantde RTFM, j'ai appris la sortie d'un nouveau mag :
                                http://www.linuxmag-france.org/produit.php?produit=399(...)
                            • [^] # Re: Félicitations

                              Posté par . Évalué à 3.

                              L'idée de faire payer par les magasines est pas trop mal. Je suis a peu près sur que ça ne se fera pas (surement que certains on déjà du y penser) mais c'est pas con.

                              Je pense que cette presse là a déjà bcp de mal a vivre comme ça (lectorat réduit, montée de l'ADSL : distros téléchargeables directement depuis le net, magazines souvent pauvres dans leur contenu etc...) pour en plus s'offrir le luxe de verser un euro aux éditeurs des distributions qu'elles offrent.

                              J'ai l'impression qu'acheter les versions boîtes en magasin se fera de moins en moins, hier encore je suis passé à la Fnac St-Lazare (Paris 9) donc pas l'une des moindres et aux rayons OS je voyais qu'ils ne proposaient plus de distrib linux Mandrake ou Redhat, ni même la version OpenOffice boîte de Sun (connais plus le nom exact) comme c'était le cas il a encore un ou deux ans.

                              Le temps des ditribs boîtes est bel et bien révolu.
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          La version linux de wow a existé en interne chez blizzard. Ils ont décidé de ne pas la continuer parce que les couts de maintenance dépassent les bénéfices espérés. Je vois un lien direct avec l'attitude des joueurs sous linux qui consiste à ne pas acheter les versions linux.

                          C'est absolument n'importe quoi, si la version Linux avait été présente sur le CD de World of Warcraft tous les gens qui à l'heure actuelle se font chier à utiliser Wine l'utiliseraient. Blizzard ne fait même pas de différence Mac/PC, les deux sont disponibles dans la même boîte, sur les mêmes CD !

                          Quand tu torpilles une initiative qui est un élément crucial de la progression du desktop linux parce que tu ne veux pas être un pigeon, à mon avis tu es un couillon. amha. Mais qu'il se rassure, le linuxien, plus personne ne le prend pour un pigeon puisque plus personne ne veut porter de jeu pour lui.

                          Désolé, mais quand la version Linux d'un jeu sort des semaines après la version Windows et qu'en plus elle coute plus cher, faut vraiment être complètement idiot pour ne pas comprendre pourquoi elle se vend peu. Et lui faire payer le prix fort alors qu'en plus il a fallu attendre (s'il a bien voulu attendre) c'est vraiment prendre le Linuxien pour un pigeon ! Si demain les jeux sortent en simultané sous Linux & Windows au même prix, pourquoi est-ce qu'un Linuxien irait acheter une version Windows ? Trouve moi une raison valable ?

                          Quant à epic et id et bioware, selon ta conception, ce sont des pigeons puisqu'ils font l'effort de porter et de perdre un peu d'argent dans l'espoir de changer un peu l'équilibre windows/linux. Mais blizzard par contre, selon cette conception a raison de te forcer à utiliser wine pour un jeu dont le port a existé.

                          Mais tu sais lire ? J'ai comme un doute, là. Au contraire, je salue tous les éditeurs à chaque portage, c'est un réel effort extrêmement appréciable. Mais quand ID et Bioware mettent des semaines à fournir un portage Linux, comment peuvent-ils espèrer en vendre en version boîte ? Tous les joueurs les plus intéressés auront déjà la version Windows, en attendant le binaire ! Quant à Blizzard, je suis le premier à déplorer que le client Linux de WoW ne soit pas disponible, simplement j'ai envie de jouer à ce jeu. Donc, faute de mieux, il tourne sous Wine.

                          Et pourtant c'est la réalité. Tu peux la nier longtemps.

                          La réalité j'y crois quand on me fournit des preuves, pas des assertions sans fondement.

                          En fait, c'est suite à une discussion avec un employé Mandriva qui m'a dit que la mandrake était beaucoup utilisée en France mais que très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".

                          Sors la tête de l'eau, y'a un paquet de gens parmi ceux qui ont acheté des Mandrake version boîte qui l'ont fait pour soutenir l'entreprise parce qu'elle était française. Cocorico ! Si elle avait été américaine, on prend les paris que quasiment personne n'achèterait les versions boîte ? Mandrake, ils ne vendent pas des CDs, ils vendent le service qu'il y a autour. Qu'est ce qu'un particulier ira faire de ses X années de support qu'il a obtenues en achetant les boîtes de Mandrake ? Alors qu'il trouve tout le support dont il a besoin via Google...

                          http://icculus.org/cgi-bin/finger/finger.pl?user=icculus&date=2(...)
                          la partie "Now, about this Intel/mac nonsense."


                          C'est très bien que tu cites ce message parce qu'il parle du passage à Intel des Mac et du fait que désormais, les Mac allaient pouvoir dual booter un Windows. Ryan Gordon explique pourquoi selon lui le marché du jeu vidéo sous Mac va couler, suivant les mêmes critères qui font qu'il ne décolle pas sous Linux. Et le pire, c'est qu'il est d'accord avec moi:

                          Expect [Cedega] to run some, but not all games. Expect a camp of vocal opposers to talk about how this is slower and "not pure" and whatnot. Realistically, both sides of that argument have valid points. Expect the consumer to pick and choose options where it lets them play games acceptably.

                          Ensuite, quand il dit :

                          Expect people to start wanting shit for free. Expect to hear a lot
                          more of "I bought this game for Windows, why should I have to pay
                          again for the Mac version?" and "This game is 10 bucks in the bargain bin for Windows, why do I have to pay 40 for the Mac version?"


                          Il ne fait que constater un fait. Quand tu achètes un CD Audio, tu trouves normal qu'on te demande de repayer le prix du disque pour le compresser en mp3 et le mettre sur ton baladeur ? C'est le même problème. Voilà pourquoi il insiste pour que les nouveaux Mac ne puissent pas booter Windows.

                          Et il te remballe dans le passage que tu as cité:

                          Expect me to laugh at everyone that thought the Linux users were the only shitty game customers over the years.

                          Les Linuxiens, plus vilains que les autres ? Tu parles, dès que les Macounets pourront dual-booter, plus aucun n'attendra de portage.
                          • [^] # Re: Félicitations

                            Posté par . Évalué à 0.

                            La réalité j'y crois quand on me fournit des preuves, pas des assertions sans fondement.
                            Tu ne crois pas icculus quand il parle d'un domaine qu'il connait bien, le départ du fil c'est qu'on ne croyait pas carmack, on ne croit pas blizzard qui s'assure que ses jeux tournent sous wine mais pas plus, bon effectivement là, si on efface tout ça, je n'ai rien fait d'autre qu'asséner mon opinion.
                            • [^] # Re: Félicitations

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Tu ne crois pas icculus quand il parle d'un domaine qu'il connait bien

                              Moi j'ai surtout l'impression que tu as rien compris à ce que raconte Icculus, hein.
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par . Évalué à 4.

                          En fait, c'est suite à une discussion avec un employé Mandriva qui m'a dit que la mandrake était beaucoup utilisée en France mais que très peu de français payaient parce qu'ils considéraient que "payer pour quelque chose de gratuit c'était être un pigeon".
                          Et c'est un scoop? Les personnes capables d'utiliser la version téléchargeable et d'ajouter tous les petits plus proprio (flash, acrobat, blabla) de la version boite (hors support technique) ne sont pas idiotes. Celles qui achetent (il y en a!) le fond pour soutenir mandriva. Celles qui ne le font pas ont une logique plus pragmatique et, peut-être, des moyens financiers plus légers.

                          Pour que les gens *achète* une version linux il faut quelle leur apporte une expérience supplémentaire par rapport à la version gratuite (que l'on parle du binaire de jeu ou d'une distribution).

                          Pas d'experience supplémentaire en "achetant la boite windows + ajouter le binaire gratuit" plutot qu'en "achetant la boite linux" ? le prix est plus élevé pour la boite avec le manchot ? le choix est vite fait.

                          maintenant, les linuxiens sont pret à payer + cher pour du matériel (hardware) dont le support linux est affiché. Meme si un autre matos moins cher marche sous linux (mais on ne le sait pas assez) et ne le clame pas haut et fort. C'est un autre monde.

                          plagiats
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      je comprend plus rien là...
                      Pourquoi tu nous parle de quake3 ? ils parlaient de doom3 eux...
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Parce que j'ai dit "Et AFAIK c'est comme ça pour tous les jeux d'id qui ont été portés sous Linux." (dont Q3). J'ignorais qu'il existait une version boîte de Quake 3 pour Linux mais je pense que mon argument reste valide. Comment peut-on estimer correctement le marché des joueurs sous Linux si la version boîte pour Linux sort plus tard et est plus chère alors qu'il suffit de télécharger le fichier qui va bien (légalement) pour transformer une version Windows en version Linux ?

                        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par . Évalué à 4.

                saluons l'initiative de ChronicLogic qui sortent leurs jeux sur les 3 plateformes, ex l'excellent Gish, programmé avec des outils libres :
                SDL, OpenGL, Open AL, Ogg Vorbis...

                http://www.chroniclogic.com/index.htm?gish.htm(...)

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Le plus ironique dans l'histoire, c'est que du temps où l'Atari ST, l'Amiga 500 et l'Amstrad CPC dominaient le marché, l'argument de vente du PC c'est que "c'est fait pour bosser, pas pour jouer comme les autres machines"
          • [^] # Re: Félicitations

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Le jour où le fils réclamera CounterStrike et EQ sur Linux parce que c'est le système qu'il a appris à utiliser. Les éditeurs développeront quand les vendeurs subiront nos assaux!

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: Félicitations

          Posté par . Évalué à 5.

          Le problème c'est que les vendeurs, créateurs de logiciels... ne comprennent pas notre philosophie.
          Ils ne produiront pas de paquetages mais des installeurs qui ne marcheront plus après certaines mises à jour du système ou l'obsolètitude (tiens, ça semble correct) de certains composants.
          Ils ne comprennent pas pourquoi chaque distribution a son système de paquets... D'ailleurs, pourquoi plusieurs distributions ? (moi je sais, mais les vendeurs non)

          Linux est un monde, windows un autre.
          Le passage de l'un à l'autre sera dur, surtout pour tout ce qui est commercial (Comment vendre un anti spam alors que chaque distribution intègre des lecteurs de mail avec anti spam inclus ? Comment vendre un firewall ? Comment vendre une suite bureautique face à OpenOffice ?...)
          • [^] # Re: Félicitations

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            D'abord : s/obsolètitude/obsolescence/g

            Ensuite les paquets c'est bien gentil, ça simplifie la vie, mais il en faut un pour chaque distribution. Ca en fait déjà une petite dizaine rien qu'en comptant les distributions majeures. Quand tu as un paquet pour une distribution bien particulière il faut bien souvent bidouiller pour le faire marcher sur un autre distribution alors que tu utilises le même noyau, la même libc... Mais unifier tout ça entre toutes les distributions est un problème assez complexe techniquement et politiquement.
          • [^] # Re: Félicitations

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            u es bien gentil, mais comment tu fais pour fournir les 1000 package pour les 1000 distrubutions existantes.
            Me dit pas "fournit les sources", ce n'est pas viable pour un jeu.
            Donc, faudrait qu'a un moment la communauté Linux comprenne qu'on doit avoir un seul et unique systeme d'installation pour Linux!!!
            Allez, au pire 2 ou 3 suivant le modele de CPU utilisé, mais pas une install pour tel ou tel version de telle distribution...

            Faudra peut-etre un jour arreter de penser que tout doit s'adapter a Linux, Linux doit aussi un peu s'adapter aux gens ou developpeurs... (ca commence a etre pris en compte avec un Linux qui n'a plus besoin de ligne de commande pour faire des trucs de base, mais pour l'installation, il y a encore des mentalités a changer... Esperons que le projet autopackage arrivera a faire ce qu'il veulent....)
            • [^] # Re: Félicitations

              Posté par . Évalué à 10.

              Les binaires ne sont pas si "instables" sous linux. Ce n'est pas spécialement contre ce post que je dirige cette remarque, mais contre l'ambiance générale de ce fil : sous linux, comme on recompile tout systématiquement, on a l'impression qu'un binaire est spécifique à telle ou telle distrib.

              Une telle attitude, c'est renier l'excellent travail fourni sur le format ELF (rappelez-vous le douloureux passage de a.out à ELF). Les liaisons dynamiques sont nickel (mieux qu'une DLL), tout roule à merveille. Les dépendances ? Aucun problème ! Un binaire ELF compilé en statique est certainement beaucoup plus portable que les "Portable Executable" de crosoft. Il suffit alors de mettre tout ça dans un "/opt" adéquat (fait pour ça en plus !) et tout va bien.

              Lors du bidouillage de ma version d'un LiveCD minimal, je compilais sur ma machine, puis copiais "à la bourrin" les binaires. Un binaire, s'il trouve ses biblis, est content. Alors les vendeurs n'ont qu'à fournir la glibc, un binaire statique avec un lien dynamique vers ALSA, OpenGL ou SDL et c'est tout bon.

              Quant-à DirectX, je trouve que SDL fait du bon boulot, mais manque un peu de drivers accélérés (le driver 2D X11 est assez pitoyable, le son est limite, l'interface OpenGL est pas mal). Regardez le travail magnifique de Loki pour le portage de Unreal Tournament.
              • [^] # Hors sujet: binaires le plus portable possible

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Est ce que tu aurais de la doc sur comment compiler de façon a ce que le binaire soit le plus portable possible? Lorsque je fait des release de mes projets, je compile betement sur ma machine, puis je fait un simple packet, et j'abouti avec un RPM qui ne peut fonctionner que sur une distribution exactement identique (ou presque). Donc comment dois-je faire pour que mon binaire tourne sur le plus possible de machines/distributions/...??

                Mathias
            • [^] # Re: Félicitations

              Posté par . Évalué à 4.

              > u es bien gentil, mais comment tu fais pour fournir les 1000 package pour les 1000 distrubutions existantes.

              Et alors que penses-tu de skype?
              Malgré que le logiciel soit proprio ils arrivent très bien à distribuer une version binaire.

              Ensuite il est tout à fait possible de construire des paquets pour différentes distribs, ce qui est le cas avec skype.

              De plus, si le jeu est si attendu, yaura toujours un petit malin de telle ou telle distrib pour faire un paquet, et il se pourrait mm que l'éditeur n'ai pas un sou à débourser...

              Romain
              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Encore faut-il que la licence du logiciel autorise de bidouiller l'installeur pour intégrer le truc dans un package.

                pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Va dire ça ici: http://bugs.gentoo.org/(...)

                  Depuis quelques posts que je lis j'entend parler de packages, de distribs... quid de gentoo et de portage ?

                  Je sais que les ebuilds ne sont pas des packages à proprement parler mais n'est il pas possible de faire des *rpm ou des *deb qui se comportent de la même manière qu'un portage lors de l'installation de UT ou Doom3 ?
                  Il me semble que ce serait tout de même une (bonne?) solution, imaginez :

                  # urpmi ut2004
                  Please insert Unreal Tournament 2004 disk 1 or DVD
                  ...

                  Plus besoin pour l'éditeur de s'embêter avec les différents systèmes de packaging.
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Il y a des .deb qui se comportent déjà comme ça (flashplugin-nonfree, quake2-data,...). Le problème c'est qu'il faut que la licence du logiciel autorise ce genre d'installation qui n'utilise pas l'installeur officiel. Evidemment ça ne serait que positif pour les éditeurs de jeux et il serait assez idiot de leur part de restreindre la licence de cette manière mais on a déjà vu ce genre de comportement (cf les specs de cartes wifi,...).

                    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

          • [^] # Re: Félicitations

            Posté par . Évalué à 2.

            >Comment vendre une suite bureautique face à OpenOffice ?

            Euh, ça dépend laquelle: on ne s'embete pas avec Crossover Office au boulot pour faire tourner Office2000 sans raison, hein!
            MS Office aurait un bon marché sous Linux, même face à OOo.

            Sinon à part pour des raisons de compatibilité de format, dans le cas général: en étant meilleur!

            Par exemple, je pense qu'OOo ne tient pas la route par rapport à FrameMaker [Word non plus d'ailleurs, mais là il n'y a pas le choix :-( ], maintenant c'est sûr que question prix..
            • [^] # Re: Félicitations

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              • [^] # Re: Félicitations

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Excellent article! Pour ceux qui ne devinent pas ou ne lisent pas l'anglais, voici les conclusions de l'article: quelqu'un a demandé s'il serait compliqué de développer des fonctions à la FrameMaker sur openoffice. Bruce Byfield (10 ans d'utilisation de FrameMaker) a commencé une comparaison. Il a été très surpris de découvrir qu'OpenOffice.org est "clairement une alternative acceptable à FrameMaker". Il le surpasse même en certains points (gestion des styles). Ce qui n'est pas tellement surprenant car le code de FrameMaker est ancien.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Je ferais bien une traduction complète de cet article, mais il est sous licence Creative Commons qui dit:

                  Pas de Modification. Vous n'avez pas le droit de modifier, de transformer ou d'adapter cette création.

                  http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/(...)

                  En anglais:

                  No Derivative Works. You may not alter, transform, or build upon this work.

                  Or, dans le texte intégral de la licence, je lis:

                  "Derivative Work" means a work based upon the Work or upon the Work and other pre-existing works, such as a translation[...].

                  Ils sont cons ou quoi, chez Creative Commons? Tradutore, traditore, je sais bien, mais pas à ce point là!
                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à 2.

                    je te rappelle que les licences créatives commons spécifient quand même :

                    Chacune de ces conditions peut être levée si vous obtenez l'autorisation du titulaire des droits.

                    donc contacte l'auteur directement.

                    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                  • [^] # Re: Félicitations

                    Posté par . Évalué à 3.

                    je pense qu'un des principaux problèmes si tu autorise une traduction et que le document résultant doit rester sous la mâma licence, c'est que rien n'empêche de retraduire le document une seconde fois pour retrouver la langue d'origine, et donc te retrouver avec des modifications alors que la langue est la même. (enfin, quelque chose comme ca)
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Une traduction doit être fidèle au sens, pas à la forme. Mais comme le dit l'adage, traduire, c'est trahir: la traduction-photocopie n'existe pas. D'ailleurs, généralement, plus une traduction s'éloigne de la lettre, plus elle est fidèle à l'esprit.

                      La traduction est un problème, mais il est mal géré par cette licence. En effet, j’ai écrit à l’auteur, mais quid s’il a changé d’adresse mail, est en vacance, a chopé Alzheimer ? Comment favoriser la libre circulation des idées avec une telle entrave? A moins de penser que tout le monde parle anglais…

                      Bref, cette licence devrait faire un cas spécial de la traduction, car s’il s’agit bien d’une modification (et là dessus, c’est mieux que de penser qu’il ne s’agit que d’une copie conforme) il s’agit tout de même d’une modification spéciale, qui cherche à transposer l’original aussi fidèlement que possible, mais dans une autre langue. Une sorte de recompilation pour portage, en quelque sorte…
                      • [^] # Re: Félicitations

                        Posté par . Évalué à 2.

                        traduire, c'est trahir: la traduction-photocopie n'existe pas. D'ailleurs, généralement, plus une traduction s'éloigne de la lettre, plus elle est fidèle à l'esprit.

                        Je ne suis pas du tout d'accord. Je dirais au contraire qu'on est obligé de trahir, mais on doit essayer de le faire le moins possible. Quand la traduction-photocopie comme tu dis es possible, il ne faut pas hésiter à l'utiliser. Kundera en donne de très bons exemples dans "Les testaments trahis", sur les différentes traductions de Kafka.
                        • [^] # Re: Félicitations

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Je ne connais pas la traduction littéraire. J'ai été formé à l'ESIT (http://www.univ-paris3.fr/esit(...) ), l'une des trois écoles réputées, avec l'ISIT et l'Ecole de Genève, à la traduction technique. Sa théorie de base est le « triangle du sens » : on ne traduit pas des mots, mais du sens, en extrayant le sens du texte source et en l’exprimant dans le texte cible. L’inverse de la traduction automatique actuelle, quoi.

                          Pour ce que dit Kundera, je ne le contredirai pas ! Mais on sait aussi que certaines traductions « infidèles » sont parmi les meilleures (par exemple, la traduction de Pétrone par Tailhade). Il faut dire aussi que le style de Kafka, volontairement simple, appelle une traduction fidèle à la lettre (on a parlé à son propos de style de « petit garçon poli »). Comme le fameux « plain style » d’Orwell.

                          Peut-être la licence devrait-elle alors distinguer les deux types de traduction, littéraire et non littéraire. C’est peut-être compliqué, mais ça me semble nécessaire.
                    • [^] # Re: Félicitations

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      D'ailleurs, pour remédier au problème que tu soulèves justement (voir http://www.uzine.net/article209.html(...) par exemple, mais s'agit-il de traduction?), il suffit d'interdire l'opération de "traduction symétrique" et le tour est joué!
                • [^] # Re: Félicitations

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Voici quand même un résumé du match:

                  Styles : OpenOffice.org
                  Index et tables des matières : OpenOffice.org
                  Références croisées : FrameMaker
                  Texte conditionnel : FrameMaker
                  Titres de marge : FrameMaker
                  Documents longs : égalité
                  Outils de dessin : égalité
                  Fonctions originales : OpenOffice.org

                  L'égalité complète, quoi...
            • [^] # Re: Félicitations

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Et du même auteur, une comparaison de Word et de OOo 1:

              http://www.techwr-l.com/techwhirl/magazine/technical/openofficewrit(...)
  • # Une bonne nouvelle ... et plus

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est une très bonne nouvelle. Espérons que les autres ministères qui n'ont pas encore sauté le pas se laisseront séduire.

    Mandriva nous démontre une fois de plus sa qualité et de quelle manière en plus !!! Il nous offre un kit de migration NT4 en prime !!! Cet outil ouvre de bonne perspective d'avenir pour Linux sur le marché non négligeable du renouvellement de parc NT4.
    Il pourrait même être intéressant d'étendre ce kit à la migration plus général de Windows vers Linux. Ca serait une super arme contre les décideurs soucieux de la complexité des migrations.

    Fécilitation et longue vie à Mandriva !
  • # Un peu d'analyse

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La nouvelle est au moins triple :
    1) Mandriva décroche un marché important
    - sur le plan stratégique. C'est un point important pour le logiciel libre.
    - pour Mandriva et sa santé financière
    2) Mandriva édite une kit de migration
    Quand on connaît le besoin de remplacement des serveurs NT4, on ne peut que se réjouir.
    3) Le kit de migration est sous GPL.
    Mandriva ne déroge pas à sa politique claire vis à vis de la communauté.

    On ne peut que se féliciter que le ministère ait choisi une société française qui est le seul éditeur européen de distribution basée sur Linux
    On est ici dans la stratégie gagnant-gagnant tant pour le client que pour le prestataire.
    Félicitations à tous les acteurs !
    • [^] # Re: Un peu d'analyse

      Posté par . Évalué à 7.

      À l'heure où le gouvernement parle de grands projets centrés autour de pôles, espérons que là non plus le LL ne sera pas oublié. La collaboration de Mandriva avec d'autres acteurs (privés ou publics) ne peut être que bénéfique comme tu le dis très bien pour tout le monde et en premier lieu pour Mandriva (qui élargit et approfondit ainsi ses compétences).
      Au-delà, cela touche bien évidemment l'indépendance technologique de la France voire de l'Europe et je ne vois pas ce qui empêcherait que bientôt Mandriva devienne un atout français et européen considérable dans un domaine des nouvelles technologies à l'instar de ce que a pu être Gemplus (même s'il y a de nombreuses divergences entre les deux entreprises).
      • [^] # Re: Un peu d'analyse

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il est vrai que je n'aurai jamais pensé que ce soit mandriva qui gagne ces parts de marché mais je suis très content pour le libre en ce qui concerne cette migration.

        Linux est , opinion personnel, meilleur serveur que windows et moins cher. Que les entreprises choisissent cette plate forme est en effet une première avancé. Car après tout se sont elles qui montrent que le libre est viable, ou non, d'après leur besoin de réussite.

        Et sans être chauvin, il est vrai que d'être un peu libéré de cet pression américaine ne peut qu'être profitable.

        Qu'est-ce que la puissance ? Rester debout au coin d'une rue et n'attendre personne.

        • [^] # Re: Un peu d'analyse

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Linux > NT4 c'est clair, mais par rapport à 2003... ça reste quand même un peu plus dur.

          En plus, dans 2000/2003, on rajoute un petit truc bien proprio qui ravie tous les administrateurs et du coup, on vérouille le marché (je parle de l'Active Directory qui est pas 100% proprio, mais pas 100% ouvert quand même)...
          • [^] # Re: Un peu d'analyse

            Posté par . Évalué à 5.

            Je ne comprend pas bien pourquoi un serveur Linux serait inférieur à win2003 ? L'AD n'expliquerait pas tout quand même ?
            • [^] # Re: Un peu d'analyse

              Posté par . Évalué à 3.

              Je ne sais pas si AD est une killer feature, mais dans un environnement Windows, ça doit quand même être *beaucoup* plus simple à utiliser que LDAP et ses imbitables dn,cn..

              Existe t'il une application sur Linux basée sur LDAP aussi simple à utiliser qu'AD?
              "Masquant" la syntaxe barbare par exemple, et aidant à définir la hiérarchie.
              • [^] # Re: Un peu d'analyse

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Sans vraiment être une interface "linux" sur un LDAP, il y a ldap browser qui est hyper vieux et non maintenu, mais qui marche un peu sur toutes les plateformes car en java et très bien :

                http://www-unix.mcs.anl.gov/~gawor/ldap/(...)

                Il ne masque pas grand chose, mais donne une bonne représentation d'un LDAP et permet non seulement la lecture, mais aussi l'écriture. J'arrêtais pas de m'en servir quand je faisais du LDAP (avec la version de iPlanet et donc, de redhat maintenant).
            • [^] # Re: Un peu d'analyse

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              (Désolé pour le franglais qui suit, mais j'ai jamais vu un Win2003 en français, donc je ne connais pas les termes)

              Dans l'AD, tu peux utiliser les policies : tu peux définir un ensemble de règles qui ne vont s'appliquer qu'à une O.U. (organisational unit) d'utilisateurs ou de machines. Les policies, c'est un peu un mélange du mode kiosque de KDE (bride certaines fonctions dans l'interface) et de cfengine (change la configuration globale de la machine). Tu peux aussi définir des scripts de démarrage ou par ou. Et bien sûr, Microsoft oblige, tu as une petite interface sur tout cela : tu veux changer le proxy des machines de la compta uniquement, tu rentres le proxy dans la policy lié à l'ou compta et c'est fini.

              Il y a pleins d'autres fonctionalités, mais c'est la majeure d'après moi. On trouve sûrement un whitepaper qui explique les nouveautés de 2000 par rapport à NT4.

              Les fonctionalités offertes par linux sont sans doute plus grandes à mon avis, mais prennent énormément plus de temps à exploiter. Et autant c'est gérable pour un petit parc autant ça devient difficile sur un grand parc. Je n'ai jamais géré un parc de machines linux, donc je ne m'avancerais pas trop sur ce point.

              D'ailleurs, on a aucune précision quand à la taille du Ministère de l'Agriculture (200 sites oui, mais combien de PC par site ?) et si les clients restent sous Windows ou migrent aussi sous Linux.
    • [^] # Re: Un peu d'analyse

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      On est ici dans la stratégie gagnant-gagnant tant pour le client que pour le prestataire.

      Je dirais même plus : on est dans un stratégie gagnant-gagnant-gagnant tant pour le client, que pour le prestataire, et que pour la communauté du libre.

      (si c'avait été un wiki je l'aurais ajouté direct dans le message ci-plus-haut ;-) vive wikipédia :-) )

      L'interopérabilité est le défi du développement durable et raisonné du 21ème siècle, mais la cigue que refusent de prendre bien des exploitants de monopôles. L'arrivée de ce kit de migration est une réelle bulle d'air.
    • [^] # Re: Un peu d'analyse

      Posté par . Évalué à 1.

      3) Le kit de migration est sous GPL.
      Mandriva ne déroge pas à sa politique claire vis à vis de la communauté.


      Très claire, la politique, entre les dispositifs de charityware comme le Club et les changements périodiques de politique de mise à disposition (ISOs accesibles à tous ou pas, avec du retard ou pas, etc.). Le kit de migration sera sous GPL à la fin de l'année, si tout va bien. En attendant, c'est du propriétaire de facto.

      Enfin, ce qui est marrant avec les messages de Pierre Jarillon, c'est qu'on est sûr que quelle que soit la nouvelle commentée, on aura toujours droit à des louanges à l'égard de Mandriva. A ce niveau d'abnégation, j'espère qu'un tel bénévolat est valorisé comme il le mérite.

      (et pour les soupçonneux, je précise que je suis utilisateur de Mandriva)
      • [^] # Re: Un peu d'analyse

        Posté par . Évalué à 6.

        En quoi c'est du propriétaire de facto ?
        Qui te dit que les sources ne sont pas fournies au Ministère, et que celui-ci n'a pas le droit de les modifier ?

        Ce qui est bien avec Mandriva, c'est qu'on sait qu'à chaque news, il y en aura toujours un pour critiquer...
      • [^] # Re: Un peu d'analyse

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le kit de migration sera sous GPL à la fin de l'année, si tout va bien. En attendant, c'est du propriétaire de facto.

        C'est déjà du GPL, la version livrée au ministère de l'agriculture ainsi que toutes les pré versions depuis la première l'ont toujours indiqué dans l'entête du fichier perl.
  • # internationalisation ?

    Posté par . Évalué à 4.

    pourquoi ne pas lacher le projet à la communauté pour le faire traduire plus vite ?
    • [^] # Re: internationalisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On ne peut ouvrir le projet que s'il est déjà assez bien fini. Je pense que cette opération au ministère de l'agriculture et de la pêche sera l'occasion de le mettre à l'épreuve du terrain et que de nombreuses améliorations en ressortiront.

      En toute rigueur, un projet GPL n'est pas un projet public. C'est seulement un projet dont les sources sont accessibles sans supplément au client.
      D'ailleurs Idealx utilise pour certains de ses projets cette caractéristique de la GPL et publie sur le web l'avant dernière mise à jour des logiciels.
      C'est tout à fait conforme à la GPL et permet de conserver un avantage concurrentiel.

      Si je lis entre les lignes du courriel que Gaël Duval m'a envoyé cet après-midi, la publication en fin d'année du kit permettra à la fois de présenter un logiciel mature, une bonne image de Mandriva et un léger avantage sur la concurrence.
      La stratégie de Mandriva me parait excellente. Que demander de plus ?
      • [^] # Re: internationalisation ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -5.

        >C'est tout à fait conforme à la GPL et permet de conserver un avantage concurrentiel.


        heu t'es sûr de ça ???
        • [^] # Re: internationalisation ?

          Posté par . Évalué à 10.

          hum hum ; la gpl signifie que ceux qui ont acces aux binaires (que tu peux faire payer si tu veux) doivent pouvoir avoir acces aux sources aux cout de la reproduction des sources (le cout d'un cdr par exemple) ; et que ces source sont librement diffusables sous la licence gpl pour ceux qui les recuperent. Donc l'entreprise peut acheter un binaire , recuperer les sources , et ne pas les redistribuer tout comme elle peut les mettre a disposition du publique si elle le souhaite; et l'entreprise emittrice du binaire ne pourra rien dire;)
          • [^] # Re: internationalisation ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Donc l'entreprise peut acheter un binaire , recuperer les sources , et ne pas les redistribuer tout comme elle peut les mettre a disposition du publique si elle le souhaite; et l'entreprise emittrice du binaire ne pourra rien dire


            Mais je suppose que l'on peut parfaitement (est-ce légal) spécifier par contrat entre la société de service et le client que justement les sources ne doivent pas être diffusées ?

            « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

            • [^] # Re: internationalisation ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Mais je suppose que l'on peut parfaitement (est-ce légal) spécifier par contrat entre la société de service et le client que justement les sources ne doivent pas être diffusées ?

              Cela revient à apposer une autre licence. Si la société de service est l'unique auteur du logiciel, c'est possible. Sinon, elle est en violation de la GPL vis-à-vis des autres auteurs (cas d'une oeuvre dérivée par exemple). Ceci dit, dans ces cas-là, le problème est que les auteurs ne seront en général pas au courant, vu que la distribution se fait dans un canal contrôlé.

              D'autre part, même sans spécification contractuelle, il est probable que l'entreprise bénéficiant du service ne mettra pas les sources à disposition, car elle n'a pas envie de se mettre "bêtement" à dos son prestataire (et, dans la plupart des cas, elle ne comprend de toute façon rien au libre et n'a rien à foutre de la communauté).
              • [^] # Re: internationalisation ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Sans compter que ladite entreprise vient de débourser pour avoir ce logiciel, elle ne va donc pas le refiler comme ça à tout le monde : dans tout le monde, il y a les concurrents.

                L'intérêt principal pour une entreprise d'acheter du GPL, c'est qu'elle n'est pas prisonnière du producteur.
      • [^] # Re: internationalisation ?

        Posté par . Évalué à 3.

        On ne peut ouvrir le projet que s'il est déjà assez bien fini.

        C'est quoi ces conneries ?
        Doit-on penser que Linus Torvalds était un idiot quand il a décidé de distribuer Linux 0.01 alors qu'il aurait mieux valu attendre la 1.0 ?

        En général, ce genre d'injonctions ("il faut que le produit soit assez bien fini") est une excuse afin de garder l'exclusivité de l'exploitation un certain temps. Qu'on veuille effectivement conserver cette exclusivité est une chose (business is business), que Gaël Duval nous prenne pour des andouilles en avançant des histoires d'internationalisation en est une autre.
        Entre parenthèses, que Pierre Jarillon relaie une telle stupidité est une troisième chose encore plus surprenante.

        (aussi, si le produit n'est vraiment pas "assez bien fini", cela laisse dubitatif sur la qualité du service rendu au Ministère de l'Agriculture)

        Ca me rappelle Spip-Agora, développé en catimini pendant un an sur commande du Service d'Information du Gouvernement, parce qu'ils ne voulaient surtout pas que leur bel outil - qui s'avéra poussif et gourmand... - puisse être testé par des personnes de l'extérieur ; et qu'ils espéraient, bien sûr, ramasser le jackpot en capitalisant sur la période d'exclusivité.
        • [^] # Re: internationalisation ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          En général, ce genre d'injonctions ("il faut que le produit soit assez bien fini") est une excuse afin de garder l'exclusivité de l'exploitation un certain temps.
          C'est plus pour que les concurrents ne puissent pas commencer à le vendre à leur client avant que les auteurs aient atteint une finition qu'ils considèrent correcte et ne commencent eux même à le commercialiser. Je ne parlerais pas d'exclusivité de l'exploitation dans la mesure où il n'est pas encore proposé aux clients...
          C'est malheureux mais Mandrakesoft s'est montrée à plusieurs reprises assez douée pour créer un produit et être la seule à ne rien gagner dessus, ce qui j'épère ne sera pas le cas de cet assistant.

          (aussi, si le produit n'est vraiment pas "assez bien fini", cela laisse dubitatif sur la qualité du service rendu au Ministère de l'Agriculture)
          Le produit est fini concernant leur besoin. Par contre il n'était pas en l'état utilisable pour n'importe quel autre client (principalement parce que l'interface était uniquement en français, ainsi que les données (nom de compte Administrateur par exemple), mais aussi pour d'autre détails qui ont été modifiés depuis).
  • # haha

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    et comme le dit ma signature

    UN JOUR LES MANCHOTS SERONT LES MAÎTRES DU MONDE

    et ce jour approche gnark gnark gnark !!!


    ps : lachez vous moinsé moi j'aime ça ;-)
    • [^] # Re: haha

      Posté par . Évalué à -2.

      Plus fin...
      ...et ça résume bien ce que je pense de cete nouvelle !

      "First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, and finally you win."
      Gandhi.

      Ce qui donne en français : Au début ils vous ignorent, ensuite ils se moquent de vous, puis ils vous combattent mais à la fin, vous gagnez.

      Le ptit lien Wikipedia pour ceux qui ne connaissaient pas encore :
      -->http://fr.wikipedia.org/wiki/Gandhi(...)

      @+
  • # Mandriva en environement pro

    Posté par . Évalué à 4.

    ps: Il n'est pas question de troll. Juste pour un retour d'information.

    Je connais Mandrake la distribution Linux "simple" disponible à la Fnac. Mais qu'en est t'il en environement "pro". Par "pro", j'entends une grosse structure qui veux un service payant avec la distribution (donc pas Debian pas exemple, même avec une ssii). Autour de moi, Red Hat semble dominé le marché avec Enterprise Linux, ensuite viens Suse. Je dirais même que EL est contagieux. Red Hat à t'il une longeur d'avance dans ce domaine? Ou est ce un effet marketing? Il est vraie que Red Hat ne pédale plus dans la semoule depuis longtemps.

    2nd question: quelle est le % Français dans Mandriva?. Point sensible pour un ministère.
    • [^] # Re: Mandriva en environement pro

      Posté par . Évalué à 6.

      redhat est supporté par toute une série de fournisseurs de services et de logiciels, c'est ça sa grande force. Au boulot, on a choisi Suse, et c'est souvent galère parceque les produits de monitoring, de déploiement, de backup.... utilisés en standard dans la boîte, sont tous plus orientés redhat que suse avec parfois des soucis assez sérieux à la clef.
    • [^] # Re: Mandriva en environement pro

      Posté par . Évalué à 8.

      Je connais Mandrake la distribution Linux "simple" disponible à la Fnac. Mais qu'en est t'il en environement "pro".


      Pour des environnements "pro" tel que le mien (ministère avec environ 200 sites), il existe les produits Corporate (Server 3.0).
      Nous avons commencé depuis fin 1999 la migration de nos serveurs (AIX et NT4) vers linux avec la Corporate Server 1.0.
      Depuis, plusieurs versions se sont succédées (8.2, Corporate Server 2.1 puis 3.0) et ça tourne au poil.

      La CS 3.0 est maintenue pendant 5 ans et nous avons souscrit au Club corporate + support de niveau 3 chez Mandriva.

      Les pbs rencontrés :
      - certif de matériel : la plupart des contructeurs certifient RedHat (et aussi dans une moindre mesure Suse). On est donc obligé de demandé une certif à Mandriva ou de le demander dans le cahier des charges. Mais ça commence à bouger dans le bon sens de ce coté-là de la part des contructeurs/vendeurs.
      - un nombre de paquets plus restreint et devenant obsolète (surtout en ce qui concerne les serveurs d'applis, les dév voulant souvent des versions très récentes de php, mysql, etc...), mais il faut bien faire un choix entre stable et "bleeding edge" (et c'est identique pour la Red Hat EL).

      Donc le bilan est largement positif.
  • # Kit de migration

    Posté par . Évalué à 6.

    L'idée du kit de migration est excellente. Migrer les domaines NT4 vers Linux avec des moulinettes automatisées est super sexy.

    Quelqu'un a-t-il entendu parler d'un kit de migration d'un domaine Active Directory-->LDAP+patati&patata? Il me semble en avoir aperçu un lors du dernier salon solution linux.

    Si cela n'existe pas, voila un beau projet. Il faut néanmoins voir si cela restera utile avec les versions serveurs de longhorn (Avis perso, les mots "serveur" et "windows" n'ont pas été conçus pour être ensemble... prêt... TOP TROLLEZ!)
    • [^] # et le kit de migration sco ?

      Posté par . Évalué à 2.

      nous on a un vieux serveur avec un SCO dessus (trembler, la bête arrive !), plus cher, plus méchant et moins ergonomique que windows... (mais je prefère quand même avoir cela qu'un serveur windows), quoi qu'il en soit j'espère que l'on pensera à faire un kit de migration pour cela aussi...
      En tout cas je passe tout doucement les services annexes de ce serveur (qui reste applicatif), comme le partage de fichiers etc. vers un serveur sous linux. En plus le samba de sco c'est une horreur, les clients linux qui se connectent dessus ont des problèmes pour accéder aux fichiers.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # C'est une question de masse critique.

    Posté par . Évalué à 10.

    Depuis 7 à 8 ans, tous les élèves qui sortent des écoles d'informatiques ou qui l'ont utilisé massivement durant leurs études, connaissent Linux. Depuis 2 ans, C'est même une tare de ne pas y avoir touché, info vérifiée sur les derniers apprentis et stagiaires de ma boîte.
    Bref, cela commence tout doucement à faire pas mal de gens conscient des performances de Linux et des solutions libres dans les services info de France de Navare et du reste du monde.
    Dans quelques années, ce seront les chefs de services et les chefs de projets (seniors) informatiques qui étudieront les solutions libres à égalité avec les solutions propriétaires.
    Et ainsi de suite, de plus en plus haut dans la chaîne de prise de prise de décision.
    La prise de conscience collective et un phénomène naturel trés lent mais irréversible. L'obscurantisme, lui, nécécite une énergie colossale et une attention de tous les instants. Si le processus se maintient encore une dixaine d'années, je pense que le libre aura gagné.

    PS) la seule solution serait que M$ fournisse ses outils gratuitement aux écoles, aux enseignants et aux élèves et distribue une version gratuite et pas trop bridée de WinXX .
    Zut, je risque de lui donner une idée !
    • [^] # Re: déja fait

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      chez mon école, yavait un "club microsoft" ou, pour 15¤ d'adhésion, on pouvait avoir TOUTES les versions de leurs logiciels sauf office.

      téléchargeable en ftp, mais sans avoir le droit de l'utiliser professionnellement bien sûr (licence éducative).

      yavait aussi les windows bien sûr, dont win 2003 serveur.

      tu voit, ils t'ont piqué ton idée.
    • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est simple. Tout ce qui est bon s'impose.

      Linux est très bon coté serveur, donc il s'impose peu à peu.
      Firefox est devenu un navigateur très en vogue, il s'impose, même sous Windows.

      Par contre des logiciels comme Gimp ne s'imposent pas (sauf sous linux où il n'y a guere d'alternatives) : les logiciels Adobe sont bien plus conviviaux.

      Côté systeme d'exploitation utilisateurs final, linux ne s'impose pas. Il est loin d'avoir la convivialité et la facilité d'un Mac OS X (pour comparer ce qui est comparable, à savoir systemes à base d'unix).
      Sous Mac OS X, tout est un jeu d'enfants. Installer une application, c'est quelques clics de souris, et non pas un gestionnaire de paquetage qui va bramer par qu'il n'a pas telle version de la librairie qu'on ne sait pas où aller chercher...

      Je ne parle même pas des matériels où c'est au petit bonheur la chance de les voir intégralement supportés.

      Le jour où Linux, pour son coté poste de travail/utilisateur final sera aussi convivial qu'OS X, il s'imposera forcement.

      Les utilisateurs ne sont pas bêtes, ils vont au meilleur rapport qualité/prix.

      Etre "open" ne fait pas tout, il faut être aussi accessible au plus néophyte. Ce qui est loin d'être encore le cas...

      • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

        Posté par . Évalué à 8.

        Sous Mac OS X, tout est un jeu d'enfants. Installer une application, c'est quelques clics de souris, et non pas un gestionnaire de paquetage qui va bramer par qu'il n'a pas telle version de la librairie qu'on ne sait pas où aller chercher...
        Mais c'est quoi ce mythe ??
        La dernière fois que j'ai eu ce problème là c'était quand j'utilisais pas de gestionnaire de paquetages !
        Sur synaptic/kynaptic, pour installer un logiciel, ça se fait aussi en quelques clics : tu cherches l'appli que tu veux, tu coches, il te dit : "tiens, j'aurai besoin de ces librairies là aussi", tu cliques OK, tu cliques sur le bouton appliquer, t'attends (adsl 512k...) et ho ton appli est là.
        Forcément si on essaye un outil basique ou pire la commande rpm directement, là c'est sûr que y'aura des problèmes.

        Je ne parle même pas des matériels où c'est au petit bonheur la chance de les voir intégralement supportés.
        Pareil pour Mac OS X hein... Faut juste avoir le driver, comme sous linux.
        • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

          Posté par . Évalué à -1.

          Synaptic pour etre simple d'emploi comme tu le soulignes nécessite une machine connectée à internet haut débit.

          Sous mac os X ou sous Windows, lorsque tu installes une application (téléchargée sur internet ou depuis un CD), toutes les librairies (DLL, etc...) nécessaires sont généralement intégrée dans le logiciel d'installation.

          Et sous Synaptic tu n'as pas forcement toutes les librairies nécessaires (j'ai l'exemple récent d'avoir voulu installer la derniere version de freepascal qui nécessitait une version plus récente de glibc proposée par synaptic).


          Concernant les pilotes linux vc OS X... Excuse moi mais même s'ils sont moins nombreux que pour windows, les constructeurs font des pilotes et des logiciels OS X (HP, Minolta, Canon, etc... pour ce qui est scanners, imprimantes...) et ne font pas de solution logiciel linux.





          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

            Posté par . Évalué à 3.

            tiens c'est vrai que j'ai JAMAIS eu d'erreur de dll manquante style msvbm6 ou des trucs comme ca.
            Qu'est ce que c'est bien windows ...
            A cote de ca j'ai eu QUE des problèmes de librairies avec aptitude.
            Les deux etant sur des machines connecte ...
            Bref un peu de mauvaise foi n'a jamais fait de mal a personne hein ;)
            Par exemple tu as installe kde et toute les librairies assoccies; ben si tu installe une appli de kde il devrait pas d'installer trop de nouvelle librairies ...
            comparons des navets avec des navets et pas des pommes avec des carottes.
            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

              Posté par . Évalué à -1.

              Si tu installes un paquetage via aptitude forcement tu auras les librairies dépendantes. Pour reprendre le cas de freepascal que j'évoquais, il est disponible en version 1.9.4 qui s'installe sans soucis.

              Je parlais d'un paquetage téléchargé directement sur le site de l'auteur.
              Par exemple, j'ai téléchargé la version 2.0 de freepascal sur leur site, vu que ce n'est pas intégré encore dans mes dépots accessibles via aptitude.

              Donc installation manuelle. Et vlan, il n'y a pas la bonne version de glibc.
              Je telecharge la bonne version de glibc, qui n'est disponible que sous forme de sources. Je lis le README qui explique comment compiler.
              Vlan, des erreurs de compilation : manque telle ou telle chose...

              Des erreurs "manque une DLL" arrivent bien sur avec des programmes Windows. C'est le programmeur qui a mal fait son travail, il n'a pas pris le temps de tester l'installation et l'execution de son programme sur un systeme windows vierge de toute autre installation. L'idée est que sous windows, ben toutes les DLL nécessaires sont (en théorie) fournies dans l'EXE d'installation.

              Sil 'y avait une homogeneité des distributions linux (par exemple une liste de paquetages obligatoirement présents par défaut), l'auteur pourrait fournir un "mega" packetage contenant son application et les librairies non fournies par défaut nécessaires.
              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                Posté par . Évalué à 2.

                Des erreurs "manque une DLL" arrivent bien sur avec des programmes Windows. C'est le programmeur qui a mal fait son travail, il n'a pas pris le temps de tester l'installation et l'execution de son programme sur un systeme windows vierge de toute autre installation. L'idée est que sous windows, ben toutes les DLL nécessaires sont (en théorie) fournies dans l'EXE d'installation.

                Des erreurs "manque une librairie" arrivent bien sur avec des programmes Linux. C'est le packageur qui a mal fait son travail, il n'a pas pris le temps de tester l'installation et l'execution de son programme sur un systeme linux quelconque (glibc "standart" , pas de truc bleeding edge ...)...

                Sil 'y avait une homogeneité des distributions linux (par exemple une liste de paquetages obligatoirement présents par défaut), l'auteur pourrait fournir un "mega" packetage contenant son application et les librairies non fournies par défaut nécessaires.
                Hum j'imagine bien avec une appli kde ; le paquetage fait 100 Mo pour un binaire de 3 Mo ...
                En plus apres problèmes de librairies differentes sur le système ie un megapaquetage installe la version 6 et un autre installe apres la 5 , comment le système sait laquelle utiliser ? parce que la 5 peut contenir des trucs qu'il y a plus forcement dans la 6, non?

                Je telecharge la bonne version de glibc, qui n'est disponible que sous forme de sources. Je lis le README qui explique comment compiler.
                Et compiler freepascal ca n'aurait pas ete plus simple ?


                Ps je comprend le problème; mais il est quand meme tres rare , quand on vois le nombre de paquet qu'a une debian sid, on peut se dire que c'est que les effets de bords qui ont ca, de meme sous windows.
                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Sur la taille des mega paquetages, c'est forcement un gros inconvenient... Mais sous windows, les grosses applications sont livrées sur CD tellement c'est volumineux... Mais il y a tout pour installer l'application, même pour une machine non connectée à internet.

                  L'installation facile d'une application et de ses dépendances sous linux (via synaptic, aptitude, ou équivalent) nécessite une connection internet haut débit. Celui qui n'a pas ca, il est dans la mouise..


              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                C'est une très mauvaise idée...

                Car tu a un paquet qui évolue pas, quid de dans 2ans quand le projet sera mort et entéré et que tu aurra que le paquet pour mandriva/debian/etc n-25 ?

                Une bonne solution serait une sorte de paquet.urpmi (fichier texte) qui continet un repository avec toutes les libs qui pourraient être nécessaire au programme genre :


                http://quelquepart/repertoir/package.rpm(...)
                http://quelquepart/repertoir/lib_un_tel.rpm(...)
                http://quelquepart/repertoir/lib_une_autre.rpm(...)
                http://quelquepart/repertoir/lib_encore_une.rpm(...)


                /*...etc...*/


                Un truc comme ça serait génial, l'auteur aurait juste a fournir le paquet de son soft compilé (en plus d'un paquet src.rpm ou du tar.bz2 qui va bien pour avoir la source sous la main pour plus tard) et des librairies qui pourraient manquer dans le repository sur son site...

                Et ton gestionaire de paquet se lance quand tu clique sur le fichier dans ton navigateur favoris et hop il se débrouille avec tout ça... (il recup les libs de ses propres serveurs en priorité, puis celles manquantes sur repository de l'auteur).

                J'aivais vaguement proposé ça sur la liste cooker mandrake y a quelque mois, mais c'est passé a la trappe.

                J'ai aucune idée de si c'est réalisable ou pas, mais ça pourrais être sympa...
                Ce serait une sorte d'ebuild gentoo mais appliqué au modèle des paquets.
                Je sais pas si c'est réellement techniquement viable mais ça pourrais être sympa...
                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Arg le sagouin il m'a coupé tout mes beau tags pseudo-xml
                  le format est donc celui là :
                  <xml charset='UTF8'>
                  <mandriva>
                  <package>http://quelquepart/repertoir/package.rpm</package>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_un_tel.rpm</dependance>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_une_autre.rpm</dependance>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_encore_une.rpm</dependance>
                  <source>http://quelquepart/repertoir/package.src.rpm</source>
                  </mandriva>
                  <debian>
                  <package>http://quelquepart/repertoir/package.deb</package>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_un_tel.deb</dependance>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_une_autre.deb</dependance>
                  <dependance>http://quelquepart/repertoir/lib_encore_une.deb</dependance>
                  /*...etc...*/
                  </debian>
                  /*...autre...distrib...*/
                  </xml>
          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

            Posté par . Évalué à 2.

            Concernant les pilotes linux vc OS X... Excuse moi mais même s'ils sont moins nombreux que pour windows, les constructeurs font des pilotes et des logiciels OS X (HP, Minolta, Canon, etc... pour ce qui est scanners, imprimantes...) et ne font pas de solution logiciel linux.


            Ah ?
            Je dois dire que tu m'interesses enormement la.
            J'ai justement un scanner et une imprimante HP qui marchent extremement mal sous mac os x, aussi bien sous la 10.3 que la 10.4. Des que je sors du mode mono-utilisateur ou que l'ordi se met en veille, PAF, ca marche plus.
            J'ai passe des dizaines d'heures a me faire chier avec ce probleme, mais apparemment le probleme n'existe pas si j'en crois ce que tu dis.

            Faut pas se leurrer, le seul avantage enorme de mac os x sur linux c'est les bons rapports avec le constructeur des ordinateurs sur lesquels il s'installe (Apple quoi). Pour le reste, Linux et Macosx ont grosso-modo les memes avantages (ergonomie, stabilite, puissance, absence de virus, ...) et les memes defauts ( marginalite, a la rue sur les jeux, les applications metiers, support materiel lacunaire pour les produits tiers) par rapport a windows.
            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

              Posté par . Évalué à -1.

              Pour ma part mon scanjet 5590 marche à merveille sous OS X.3

              Pour le reste de ton message (OS X et Linux), je te rejoins. Mais le fait que les constructeurs et editeurs de logiciels phares (Adobe, Microsoft..) soient présent est un plus. Le fait que la conception de l'OS soit centralisée et imposée est à mes yeux aussi un plus, ce n'est pas chacun développe sa rustine dans son coin, avec xx variantes de rustines.

              Après chacun est libre d'utiliser ce qu'il veut. Nous sommes tous des consommateurs et avons la liberté du choix. C'était juste mon avis personnel. Je suis tout à fait sympatisant du monde du logiciel libre mais ce dernier ne satisfait pas encore mes attentes, donc je n'ai pas migré dessus. J'utilises majoritairement des OS propriétaires avec dessus environ moitié moitié de logiciels libres et logiciels propriétaires.

              Pour conclure, car là on s'éloigne du sujet initial, à savoir la bonne nouvelle du ministere de la culture, je cite un exemple caricatural à l'extrême : José Bové, qui bouffe à tous les rateliers des alters machin trucs et se dit en guerre contre les multinationales qui cherchent pas tous les moyens à faire de nous des dépendants de leur produits. Lors du dernier reportage télé où je l'ai vu, il pianotait sur un pc portable avec windows et outlook... Encore un trolleur :)

            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

              Posté par . Évalué à 4.

              les applications metiers
              Si microsoft a porté des applications comme IE ou Office sur mac, c'est par obligation à la suite du procès contre Apple hein...
              Et à la fin de la durée de maintenance obligatoire des applis, MS a laissé tombé IE sur mac...
      • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        >Le jour où Linux, pour son coté poste de travail/utilisateur final sera aussi convivial qu'OS X, il s'imposera forcement.

        parce-que tu trouves que MacOS s'impose ????

        pas vraiment ;-)
        • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

          Posté par . Évalué à -1.

          Mac OS coute cher, sur des machines qui coutent cher.

          Met un néophyte devant mac OS, ca lui plait beaucoup...

          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

            Posté par . Évalué à 1.

            En observant un peu ,

            Linux s'impose massivement en tant que serveur..

            Linux en tant que poste de travail c'est essentiellement :
            - soit des utilisateurs avertis.
            - soit dans des entreprises/administrations/etablissements scolaires où les utilisateurs doivent prendre le poste tel qu'il est et est encadré d'une équipe d'administrateurs qui seront là en cas de problème et se chargent de tout (configuration, installation...).

            Linux n'a pas d'impact sur le marché grand public et neophyte. Donc il y a forcement un probleme... A moins de vouloir réserver ce systeme à des "élites", il faudrait peut etre comprendre où est le probleme... (systeme trop compliqué, manque d'applications, etc...).



            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > manque d'applications

              heu faut pas déconner, linux ne manque pas d'applications, il manque certe de jeux commerciaux, de Microsoft Office, et peut être d'applications conviviales et commerciales.
              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                Posté par . Évalué à 8.

                Il lui manque surtout les wizzz les blong-plop-plouf et les cochons qui dansent sur du heavy metal de MSN Messenger...
                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Entre autres... Et je dirais aussi un manque d'homogénéité. Chacun faisant un peu à sa sauce (libraires d'interface graphiques qui ne sont pas standard : suivant l'application qu'on utilise, les boites de dialogues (ouverture de fichier, impression) sont différentes ; différents formats de paquetages (.deb; .rpm...), la gestion des polices (avec ou sans xfs...), les serveurs d'impression...).


      • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        héhé ca troll un peu ici :)

        Gimp ne s'impose pas ? Il manque de médiatisation principalement !
        Car franchement, si les gens savaient qu'il existe, ils arreteraient à 50% de cracker leur Photoshop qui leur sert de plus en plus de Paint avancé.

        Si tu trouves gimp non conviviale, je sais pas ce qu'il te faut, personnelement, je le trouve aussi conviviale que photoshop (ok c'est dur à dire mais bon, quand je vais sous photoshop, je suis pommé pour essayer de changer le zoom...)

        Coté OS...
        Bah moi j'utilise une debian et j'ai pas de probleme particulier...
        J'ai reinstallé une sarge justement tout à l'heure (ouais netoyage d'été car j'avais énormement bidouillé sur ma woody qui etait passé en sid apres un détour coté ubuntu...)
        J'ai répondu à des questions simples, pour la configuration de X, j'ai fait très simple puisque je lui ai dit de reconnaitre l'écran+souris tout seul (et ca a marché à quelques boutons pres sur ma mx510 mais je sais comment regler ca)

        Une fois installé, j'ai lancé synaptic pour continuer mon install (firefox, thunderbird, gkrellm, psi, etc...)
        Et j'ai pas trouvé ca compliqué... Mais franchement pas...
        Et si tu as des problemes un peu bizarre de dépendances, c'est que soit tu utilises une distribution en devel ou en béta soit que tu as pas mal bidouillé (volontairement ou non)

        "Les utilisateurs ne sont pas bêtes, ils vont au meilleur rapport qualité/prix." => Ah ah ah :) Pourtant la plupart utilisent windows... Linux n'est pas meilleur qualité / prix ?
        • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

          Posté par . Évalué à 4.

          Pourquoi dire que c'est un troll à chaque fois que quelqu'un fait des critiques sur linux ?

          Concernant la facilité d'installation, il est sur qu'il y a eu d'énormes progrès par rapport aux premières versions de linux.. Mais il y a encore du chemin à faire.

          Le rapport qualité/prix : pour toi la qualité c'est surtout la stabilité du système. Pour d'autres la qualité c'est la convivialité, l'ergonomie, la facilité d'utilisation, la présence d'applications qui répondent à leur attentes, la rapidité du lancement du systeme, une interface homogène, etc... Et là, bien que sympatisant totalement à l'esprit open Source, j'allume un PC windows ou un Mac OS...

          A côté de chez moi, il y a un petit club informatique, avec souvent des journées portes ouvertes. Bien sur un linuxien fait le blabla habituel sur les avantages des logiciels libres, tout le monde est emballé et bien sur préfère ce systeme aux systemes commerciaux à la microsoft.
          Ensuite vient la pratique : tu les mets une heure devant le pc linux, tu leur explique comment lancer les applications phare (mozilla..), puis peu à peu certains veulent des démos ou questions plus personnalisées (un logiciel de gestion de compta personnelle, est ce que mon super scanner avec chargeur de documents recto verso et boutons scan To PDF sera intégralement supporté..).

          A la fin tu n'en a pas un qui demande de venir avec son PC windows ou mac pour virer son OS et mettre linux à la place.



          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

            Posté par . Évalué à 4.

            Concernant la facilité d'installation, il est sur qu'il y a eu d'énormes progrès par rapport aux premières versions de linux.. Mais il y a encore du chemin à faire.

            Non tu n'as rien compris, le probleme ce n'est pas que l'installation soit difficile, elle ne l'est plus, le probleme c'est qu'il y en ait une. La seule solution pour que Linux touche le grand public, est qu'il soit vendu preinstalle au Carrefour du coin par des constructeurs qui donc selectionneraient et supporteraient le materiel.

            Le rapport qualité/prix : pour toi la qualité c'est surtout la stabilité du système. Pour d'autres la qualité c'est la convivialité, l'ergonomie, la facilité d'utilisation, la présence d'applications qui répondent à leur attentes, la rapidité du lancement du systeme, une interface homogène, etc... Et là, bien que sympatisant totalement à l'esprit open Source, j'allume un PC windows ou un Mac OS...

            Je t'accorde un point sur la rapidite de lancement du systeme.
            Pour la reste, la convivialite, l'ergonomie, la presence d'applications qui repondent a leur attentes, une interface homogene, ca me semble etre bien plus des caracteristiques de mon bureau sous KDE que de windows.

            Apres on peut comparer avec mac os si tu veux troller. Il y a de nombreaux points ou KDE surpasse mac os :
            - KIO et tout ce que tu peux faire avec No comment tellement c'est enorme.
            - les kparts qui facilitent la vie
            - le focus qui suit la souris. A chaque fois que j'ai en truc a taper en m'inspirant d'une documentation je maudis les systemes ou ce n'est pas present.
            - certaines applications sont meilleures : amarok bat iTunes (bonne application, c'etait ma reference auparavant, c'est juste que amarok est encore mieux), Kimdaba ecrase mechamment iPhoto dans la simplicite et la puissance (sauf que Kimdaba ne fait pas dans l'edition d'images, mais la digikam vient a la rescousse), OpenOffice sur Microsoft Office (moins cher, plus ouvert et largement suffisant pour mes besoins), Apple Mail qui est une merde dans mon experience se verra avantageusement remplace par au choix kmail/kontakt, thunderbird ou evolution. Akregator plutot que Safari pour lire les RSS. On pourrait aussi citer k3b, qui met beaucoup de gens plus en confiance que l'integration dans l'explorateur qu'on nous presente comme meilleure, mais la c'est sujet a troll aussi je ne m'attarderais pas.
            - interface au clavier qui est castree sous mac osx (voir iPhoto pour un example particulirement chiant)
            - alors que mac os x est application centric, KDE est document-centric, j'ai pu observe autour de moi que c'est beaucoup mieux pour les debutants comme pour les autres. Pas le temps de developper, desole.
            - pas de DRM a tous les etages. Quand je veux imprimer un PDF avec kpdf, il l'imprime. Quand je veux imprimer un PDF avec le visualisateur de mac os, il me dit que j'ai pas le droit. Qui est user-friendly ?

            Voila, c'est loin d'etre exhaustif, mais en gros KDE a une dizaine d'avantages sur mac os x, qui lui doit en avoir une quinzaine sur KDE. Bref, pas de quoi faire des complexes d'inferiorite. Mais surtout, la comparaison interessante est celle avec windows car c'est ce que 95% des gens ont, plus par defaut que par choix. Mac os, c'est une petite minorite championne de l'esbrouffe (ie: marketing) qui se prend pour la 8e merveille du monde et pense que cette perception est universellement partagee, donc c'est pas vraiment la que Linux peut progresser.
            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour mon utilisation mac, je la préfère toujours à linux pour les raisons suivantes :

              - J'ai mes périphériques qui ne sont pas reconnus et qui marchent à 100% de leur possibilité (scanner avec chargeur de documents recto/verso avec les boutons pratique scanToPDF et compagnie, imprimante bien reconnue sous linux en raison de sa compatibilité PCL6 mais dont linux, contrairement à MacOS, en raison du pilote développé le constructeur pour cette plateforme, exploite toutes les options : choix du bac via logiciel, choix de l'impression recto/verso via logiciel, etc...).
              - j'ai un super dictionnaire électronique (le petit robert pour ne pas le citer, donc je ne suis pas le seul n'avoir pu l'executer sous wine), parfaitement intégré au systeme et au traitement de texte,
              - j'ai toutes les applications multimédia-neuneu que je souhaite : logiciel de cartographie, etc...
              - coté navigateur+email, je partage ton avis, j'ai rapidement laissé tomber Safari et AppleMail pour Mozilla et Thunderbird.

              etc, etc...

              Chacun a ses besoins spécifiques. Pour ta part KDE te satisfait mieux que OS X, tant mieux pour toi. Pour ma part c'est le contraire. Je serai le premier heureux à migrer sous logiciel libre à 100%, mais il y a encore des choses qui m'en empechent...
              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                Posté par . Évalué à 0.

                *** errata : lire "j'ai mes périphérique qui SONT reconnus ***
                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                  Posté par . Évalué à -1.

                  J'oubliais aussi les applications phare de PAO (InDesign, XPress) et de MAO (Cubase) sans équivalent crédible sous Linux.

                  Enfin bref, passons...

                  Il faut quand même reconnaitre qu'en tant que poste de travail linux, il y a quand même un problème. Si Linux faisait une telle percée dans les postes de travail / pc à la maison que dans le monde de serveurs, ca se saurait...

                  Dans le monde de l'entreprise, avant de lancer un produit, ou comprendre pourquoi un produit ne marche pas, on fait des études sur consommateurs : on fait tester le produit à un panel, on lui demande si ca lui plait ou non, pourquoi ca ne lui plait pas, si ca ne lui plait pas, qu'est ce qu'il ferait que ca lui plairait mieux,... afin que le produit soit modifié ou repensé afin de gagner des parts de marché.

                  Dans le monde linux (je caricature un peu) c'est le consommateur qui doit s'adapter au produit. Si ca ne convient pas c'est que l'utilisateur est un trolleur, un incompétant, de mauvaise foi, il ne comprend rien à tous les avantages que ca lui apporte, il fait partie de l'axe du mal, etc...

                  Sur ce, je pars en vacances et je vous souhaite de bonnes vacances à ceux qui en ont ou bon courage pour ceux qui n'en ont pas.
                  • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                    Posté par . Évalué à 7.

                    > J'oubliais aussi les applications phare de PAO (InDesign, XPress) et de MAO (Cubase) sans équivalent crédible sous Linux.

                    InDesign : 1 350 ¤
                    XPress : 2 630 ¤
                    Cubase: 800 ¤
                    http://www.fnac.com/Shelf/article.asp?PRID=1325094&OrderInSessi(...)
                    http://www.fnac.com/Shelf/article.asp?PRID=1668619&OrderInSessi(...)

                    Je veux bien te croire quand tu dis que ces logiciels sont geniaux, mais j'ai un peu de mal a croire que c'est leur absence qui empeche Linux de percer dans le grand public.


                    Dans le monde linux (je caricature un peu) c'est le consommateur qui doit s'adapter au produit. Si ca ne convient pas c'est que l'utilisateur est un trolleur, un incompétant, de mauvaise foi, il ne comprend rien à tous les avantages que ca lui apporte, il fait partie de l'axe du mal, etc...

                    Ce n'est pas une caracteristique du monde linux, c'est juste un "effet forum". Va voir sur bugs.kde.org, et tu verras que les critiques et les idees des utilisateurs sont prises en compte, peut-etre plus qu'ailleurs d'ailleurs.
                    • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      mais n'oubli pas qu'une grande parti des gens utilisent emule plutot que de sortir leur carte bancaire...
                      • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Les logiciels cités valent bien ce prix là... Ils les vallent à la caisse, et ils les valent en qualité.

                        Les solutions PAO et MAO Linux sont certes gratuites, mais ne leur arrivent même pas à la cheville...

                        Pour la MAO, il y a en plus le problème matériel : les cartes son haut de gamme ne sont pas reconnues ou si elles le sont c'est vraiment service minimum...

                        • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Et comment tu détermines ce prix?

                          Si c'est un bon produit, plein de gens le veulent. Donc, en confrontant l'offre à la demande, ça fait monter le prix jusqu'au point d'équilibre où la demande et l'offre s'égalisent.

                          Mais… Ah, zut, l'offre est infinie (duplication illimitée du produit pour un coût marginal négligeable).

                          On fait comment alors, pour le déterminer ce prix, alors?
                          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Non. L'offre et la demande, ça n'est pas ce qui est utilisé en pratique.

                            Il faut bien comprendre que la question n'est pas combien ça coûte mais combien le client potentiel est-il prêt à payer. En partant de là, que l'offre soit infinie ou non, le client n'en tient pas réellement compte (il faudrait qu'il soit rationnel, ce qui n'est jamais le cas, et, en plus, qu'il veuille bien perdre du temps - et donc de l'énergie et de l'argent - à faire valoir ce point). Ce qui intéresse le client, c'est combien gagne-t-on si on ne passe pas par ce producteur/intermédiaire/commerçant.

                            C'est pour cela que les monopoles ou les positions dominantes sont si gênantes : étant donné que cela me coûtera beaucoup trop cher de construire ma voiture moi-même, je suis obligé de l'acheter à un constructeur, s'il n'y a qu'un constructeur, il la vend au prix qu'il veut. Ce prix peut-être calculé sur le coût de revient et sur le nombre de voitures qui seront vendues (offre-demande), mais pas forcément.

                            La présence de concurrence, et dans des conditions équitables (pas d'entente entre les acteurs), fait baisser les prix qui se retrouvent plus proches du coût de revient. L'illusion offre-demande vient du fait que la concurrence est plus rude là où il y a plus de demande.

                            Il n'y a qu'aux enchères que la théorie offre-demande pourrait s'appliquer. Les achats-ventes courantes ne se font pas aux enchères.
                            • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                              On est bien d'accord: le prix n'est pas déterminé par le marché, ceci n'est qu'une illusion.

                              Les inventeurs du concept de "marché" pensaient à un marché bien réel où l'on vendait des choux et des patates. Le marché ne permet pas de déterminer le prix de biens immatériels. C'est pour cela que l'on voit apparaître des fondations: le financement du développement est dissocié de l'acte d'échange.

                              Ce que nous voyons se mettre en place sous nos yeux, c'est une nouvelle économie, adaptée à l'échange de biens immatériels. Dans ce sens, le modèle propriétaire n'est qu'un archaïsme qui tente d'adapter, par une raréfaction artificielle, les mécanismes du marché à ce nouveau type de biens.
                              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Pour reformuler, on peut dire qu'appliquer les règles économiques des échanges matériels à l'immatériel n'a pas de sens.

                                Le modèle du commerce des biens matériels s'est développé depuis la plus haute antiquité. Il nécessite transport, stockage, magasin de vente, publicité... Tout cela coûte cher.

                                Le commerce du logiciel et de la musique était fondé sur l'acheminement des supports et des fascicules imprimés vers le client. Cette fonction n'étant plus nécessaire, c'est un métier qui disparait comme ont disparu bien d'autres métiers (porteurs d'eau, cochers, tambours de ville, etc)
                                Les métiers nouveaux sont à inventer et les économistes ont intérêt à remettre en cause bien de leurs certitudes apprises dans des manuels poussiéreux.
                                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Les métiers nouveaux sont à inventer et les économistes ont intérêt à remettre en cause bien de leurs certitudes apprises dans des manuels poussiéreux.

                                  Sans vouloir être méchant, ces manuels poussiéreux tu peux aussi les lire ! Tu y aurais vu la notion de bien public ( http://en.wikipedia.org/wiki/Public_good(...) ) bien connue des économistes qui correspond entre autres à la problématique des oeuvres intellectuelles depuis l'apparition d'Internet et du haut-débit en particulier.
                                • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                                  Tout à fait. D'ailleurs, avant l'invention de l'imprimerie, il n'y avait pratiquement pas de "marché" des biens immatériels, tels que la musique ou la littérature. Ceux-ci étaient créés par mécénat.

                                  Je ne dis pas que le mécénat est la solution, mais que défendre à tout prix le marché comme moteur de la création intellectuelle est une mystification. Ce qu'on veut défendre dans ce cas, c'est bien le marché lui-même.
                  • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    >Si Linux faisait une telle percée dans les postes de travail / pc à la maison que dans le monde de serveurs, ca se saurait...

                    je ne suis pas vraiment d'accord avec toi, si linux ne perce pas dans le domaine du PC familliale, c'est UNIQUEMENT et SEULEMENT a cause de la vente liee.

                    Si l'on ne forcait pas l'utilisateur a acheter windows preinstalle, il se mettrait a linux. peut etre pas tout de suite, mais petit a petit ca viendrait, et tout le monde suivrait (editeur, drivers, ...).

                    Le plus gros fleaux pour linux/home c'est la vente liee y a pas photo.
                    • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      A nantes, pour ne pas citer de ville, j'ai demandé à certain magasin d'acheter un pc. Je ne suis pas trop difficile, j'aimerais juste avoir linux ca serait cool.
                      (Pour ceux qui connaissent : centre atlantis et route de vanne :)

                      Quelques réponses :
                      - Grace à windows les prix des PC ne sont pas cher et on dispose d'ensemble à prix imbattable.
                      - Aucun problème : il suffit de supprimer windows.
                      - Désolé nous ne vendons pas ceci.
                      - Il suffit de monter sois même votre pc.

                      Je laisse méditer ceux qui le veulent.

                      Qu'est-ce que la puissance ? Rester debout au coin d'une rue et n'attendre personne.

                  • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    >"J'oubliais aussi les applications phare de PAO (InDesign, XPress) et de MAO (Cubase) sans équivalent crédible sous Linux."

                    Ainsi que les softs de vidéo. J'ai passé 5 ans avec un Pc en dual-boot : windows pour ProTools, Cubase et Première, linux pour tout le reste. Je suis passé sur Mac non pour la machine (même si j'adore mon PM G5) mais pour OsX et son parc d'applications. Depuis que je fais de la musique et du multimédia sous OsX (Logic, ProTools, Live, FinalCut) c'est du pur bonheur et ma productivité a bcp augmenté.

                    Linux c'est génial, je soutiendrai toujours, mais pour certains usages c'est en effet impensable. J'ai pourtant bien essayé... Jack+Ardour+VSTs : sympa mais encore très limité, et il vaut mieux "s'y connaître" pour installer et configurer tout ça. Kino ou Cinerella : franchement, c'est une cata. Ok c'est libre et gratuit, mais quand on est prêt à payer pour du pro, c'est bien qu'il y en aie à disposition... Ca tombe bien, OsX est stable et pété de softs. Même l'offre Apple (iLife) est d'excellente qualité et très peu chère.

                    Bref sans vouloir faire trop de généralités forcément fausses : vive Linux mais il faut reconnaître qu'il ne répond pas (encore) à certains besoins, alors qu'il répond parfaitement à d'autres comme la bureautique ou les serveurs...
              • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

                Posté par . Évalué à 3.

                - j'ai un super dictionnaire électronique (le petit robert pour ne pas le citer, donc je ne suis pas le seul n'avoir pu l'executer sous wine), parfaitement intégré au systeme et au traitement de texte

                Il y a une chouette cooperation qui s'annonce entre KDE et wikipedia qui va dans ce sens. Wikipedia offre son infrastructure et une API pour fournir du contenu multilingue de premiere qualite un peu partout dans KDE. Un exemple qui existe deja : tu ecoutes un morceau de musique dans amarok, la barre laterale te montre sa biographie dans ta langue a gauche. Les possibilites sont immenses...

                http://meta.wikimedia.org/wiki/KDE_and_Wikipedia(...)

                Chacun a ses besoins spécifiques. Pour ta part KDE te satisfait mieux que OS X, tant mieux pour toi.

                Non pas vraiment, ce que je disais c'est qu'en y reflechissant je pouvais trouver 10 aspects qui me plaisaient plus dans KDE et 15 qui me plaisaient plus dans mac os, mais qu'en gros comme beaucoup de gens j'ai des besoins relativement standards et qui sont bien satisfaits par les deux systemes. Notemment Internet a la meme saveur sur tous les systemes...
          • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            ce que je veux dire surtout...
            C'est que vu que linux est disponible gratuitement (légalement), il fourni un rapport qualité/prix mathématiquement superieur à tout autre produit payant.
        • [^] # Re: C'est une question de masse critique.

          Posté par . Évalué à 1.

          qualité prix : voir le message de Zenitram en haut du fil de discussion, sur ses gouts en matière d'IDe de developpements (solutions microsoft, borland, et libres (KDevelop...))...

          On doit être deux gros trolleurs :)
  • # Page chez Mandriva

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Salut à tous

    il semble que l'adresse du Kit soit :

    Samba Migration Kit : http://www.mandriva.com/switch(...)

    @ suivre
  • # un petit pas vers l'open source

    Posté par . Évalué à 5.

    Bonjour,

    je pense que le kit de migration est un petit pas pour Mandriva mais un grand pas pour l'open source

    voila

    hakim :)
  • # Une grosse discution !

    Posté par (page perso) . Évalué à -8.

    Et ben dites donc ca c'est de la discution :p

    1 - Le kit de transition
    2 - Les jeux sous nunux
    3 - Nunux lui-meme
    4 - On reviens au sujet (Et ouais pour style :P)
    5 - Mac Os X S'en melle


    :-)

    Moi je dis qu'une chose :
    Linux a du bon pour les serveurs et les utilisateurs avances, le systeme est foutu comme ca et on ne peut le changer, le seul systeme viable qui a le pouvoir de concurencer (pour les noobs et pro) Windows un jour (Postabilite, Ouverture, Interface, Puissance...) est Mac Os X.

    Il ne reste plus que Wine fonctionne sur les iMac x86 et c'est la fin des haricots :-)
    • [^] # Re: Une grosse discution !

      Posté par . Évalué à 0.

      Je partage le même avis que vous (Linux pour utilisateurs avancés ou serveurs). A mon grand regret car j'aimerai aussi qu'il comble mes besoins "grand public" pour pouvoir l'utiliser à temps plein.

      (Aïe je vais me prendre en -12 en évaluation)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.