LoL, une affaire sérieuse, compte‐rendu de l’avant‐première

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, ZeroHeure, gUI et BAud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
Tags :
25
27
juin
2019
Culture

« Lol — Logiciel libre, une affaire sérieuse » est un documentaire écrit par Léa Deneuville et Thierry Bayoud, réalisé par François Zaïdi, produit par Gigowatt Film.

Ce film ayant défrayé la chronique linuxfrienne, un petit compte‐rendu s’impose après l’avant‐première à Paris le 20 juin, qui a réuni tout le gratin du Libre francilien (ou presque), entre autres. Dans la salle, quasiment pleine, se trouvaient en effet aussi une bonne part de personnes a priori non libristes, qui forment le « public‐cible » du film pour tout dire. Est‐ce à dire que les libristes n’ont aucun intérêt à voir ce documentaire ?

Sommaire

Qu’est‐ce que ça raconte ?

Le documentaire n’est constitué que des interventions de quatorze personnes d’horizons variés, illustré de citations de films que les cinéphiles reconnaîtront sans doute à coup sûr. Pas de musique parasite, pas de présentation (en voix off ou pas), pas d’introduction par un présentateur ou une présentatrice, pas de questions posées, pas de texte rajouté. Les intervenants s’expriment en français, à l’exception de Richard Stallman qui parle en anglais (sous‐titré en français).

Vu comme ça, on se dit que tenir 57 minutes ça risque d’être dur et, pour tout dire, ennuyeux, voire plus.

En fait, non.

Les interventions qui, manifestement, ont chacune été prises en une seule fois en « décor naturel » sont découpées en sept chapitres, dans l’ordre d’apparition : l’ordinateur, le logiciel, le code source, logiciel libre et logiciel non libre, la communauté, l’Éducation nationale, la sécurité, la sécurité de l’État. Entre chacun des grands thèmes, un écran donne le nom du thème abordé et c’est tout.

On retrouve par exemple Pierre‐Yves Gosset de Framasoft et Magali Garnero s’exprimant dans la librairie de Magali, Richard Stallman s’exprimant en anglais et sous‐titré, Marie Duponchelle (April) dans son bureau d’avocate, Frédéric Couchet (April) devant les locaux de l’April en plein soleil, Henri Verdier (alors patron de la DINSIC) dans son bureau, visiblement par temps pluvieux, ou encore Jean‐Baptiste Kempf (Videolan).

Évidemment, on n’a pas à chaque fois quatorze interventions sur chacun des grands thèmes, mais des interventions dans les zones de compétence des intervenants et des intervenantes. Les interventions des uns et des unes enrichissant, complétant, précisant ou éclairant les interventions des autres.

Tout cela dans une langue française claire, donc pas de jargon, de klingon, de globish, de discours creux ou startupien. Pas non plus de vulgarisation bébête et au ras des pâquerettes (et donc forcément fausse). Déjà ça fait du bien, mais surtout, à la fin, on (en tout cas moi) se dit « ah, c’est déjà fini ! ».

Photo du décor de l’avant‐première (source)

Les personnes interrogées

  • Grégory Bécue, directeur général de Smile, Stratégie et Développement ;
  • Véronique Bonnet, vice‐présidente de l’April, professeur de philosophie en classes préparatoires ;
  • Pierre Boudes, maître de conférences en informatique à l’Université Paris 13 ;
  • Frédéric Couchet, membre fondateur et délégué général de l’April ;
  • Pierre‐Yves Dillard, salarié fondateur d’Easter-eggs ;
  • Marie Duponchelle, avocat, auteur du livre Le droit à l’interopérabilité ;
  • Magali Garnero, libraire militante à l’April et à Framasoft ;
  • Pierre‐Yves Gosset, directeur délégué général de l’association Framasoft ;
  • Jean‐Baptiste Kempf, président de VideoLAN ;
  • François Pellegrini, professeur à l’université de Bordeaux, chercheur au LaBRI & Inria ;
  • Emmanuel Raviart, développeur et assistant parlementaire ;
  • Laurent Séguin, président de l’AFUL ;
  • Richard Stallman, ancien développeur de systèmes au MIT, fondateur du mouvement du logiciel libre ;
  • Henri Verdier, DINSIC — Directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État.

Les entretiens sont en français, à l’exception de celui de Richard Stallman qui est en anglais sous‐titré en français.

Si l’on est libriste on en tire quelque chose ?

Définitivement oui. Par exemple, Magali Garnero a une façon lumineuse de parler de l’audit du logiciel libre et qui permet des mieux comprendre ce que cela signifie concrètement pour un logiciel (libre ou non). Par exemple, également, plusieurs des interventions expliquent aussi en quoi le terme « privateur » est adapté aux logiciels non libres et de quoi ils privent les utilisateurs.

Par exemple, Richard Stallman explique les fameuses quatre libertés d’une façon plus « vivante » que celles rabâchées par cœur dans le monde libriste.

Autre exemple, le même Stallman explique le problème des DRM et des liseuses Kindle, notamment en matière de protection de la vie privée.

Ou encore Laurent Séguin (AFUL) raconte qu’il n’a pas de compte Facebook, mais qu’il y est tout de même par le biais de l’application Facebook qu’utilise son entourage.

En tant que libriste, on en tirera des arguments auxquels on n’avait pas pensés ou encore des façons d’expliquer. Et le fait que ça ne soit pas un film militant le rend encore plus intéressant et utile puisqu’il apporte un regard plus distancié.

Quelques retours :

  • Frédéric Couchet (interviewé dans le documentaire) : « Un très beau boulot de l’équipe. Pour la diffusion, elle cherche festivals, salles de cinéma, télés… N’hésitez pas à faire tourner et à contacter Gigowatt Film » (sources : 1 et 2). Rappelons au passage l’entretien avec François Zaïdi réalisé dans l’émission « Libre à vous ! » sur Radio Cause Commune (transcription) ;
  • François Pellegrini (interviewé dans le documentaire) : « Hier soir, présentation en avant‐première du documentaire LoL : Logiciel libre, une affaire sérieuse, créé par Thierry Bayoud, Léa Deneuville et François Zaïdi. Plein de gens bien qui parlent dedans, et votre serviteur aussi. ;-) » (source) ;
  • Rayna Stamboliyska : J’ai vu _LOL : Logiciel libre, une affaire sérieuse, franchement, c’est bien :) » (source).

Est-il à la portée de tout le monde ?

Je pense que oui. François Zaïdi, le réalisateur‐producteur du film, m’a dit qu’en le réalisant, il avait pensé à sa mère. Pourrait‐elle à la fois regarder le film sans s’ennuyer, comprendre ce qui y est dit et les enjeux qu’il y a derrière le logiciel libre ?

Si c’est un indice, dans la salle, il a été suivi et écouté avec attention (ça se voit et ça s’entend quand les gens s’ennuient).

Des bémols ?

Le principal bémol, concerne la présentation des divers intervenants. L’AFUL, l’April, dans le monde du Libre, on connaît. Ailleurs, pas sûr et les sigles ne sont pas développés. Jean‐Baptiste Kempf est présenté comme président de Videolan sans qu’il y soit fait mention de VLC, peut‐être plus connu du grand public. Et, enfin, je me demande s’il n’aurait pas été opportun de mieux préciser à quel titre les universitaires qui sont intervenus s’exprimaient (prof de quoi ?). Ce qui ne met absolument pas en cause la qualité de leurs interventions évidemment, mais leur donnerait peut‐être, ou peut‐être pas, plus de poids.

Le documentaire n’aborde pas le sujet de la vente liée/forcée ou des brevets logiciels : on ne peut évidemment parler de tous les sujets en 57 min. Il y est en revanche question d’interopérabilité ou d’informatique déloyale.

Aller plus loin

  • # Rush cut

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-2).

    Pas de musique parasite, […] pas de texte rajouté.

    Tu dis ça pour relancer le débat sur les moyens techniques nécessaires à la production ;-)

    ->O

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # anglicisme

    Posté par . Évalué à 0 (+4/-4).

    "Définitivement oui."

    Attention aux anglicismes contre-sens.

    Définitivement = une fois pour toutes.

    Absolument, oui

    http://lecons.ssz.fr/node/138

    • [^] # Re: anglicisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+4/-4).

      Non !
      https://www.cnrtl.fr/lexicographie/D%C3%A9finitivement

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: anglicisme

        Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

        Définitivement non, donc.

      • [^] # Re: anglicisme

        Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 01/07/19 à 10:38.

        Je ne comprends pas ta réponse, en quoi ton lien contredit le lien ou l'explication donnés par tbartolone ? (définitivement veut dire une fois pour toute et pas absolument)

        tu te bases sur le régionalisme ?

        C.− Région. (Canada). Certainement, assurément

        un autre lien : http://www.academie-francaise.fr/definitivement

        L’adverbe définitivement existe en français et signifie « de manière définitive » ou « pour en finir ». L’anglais definitely a la même origine, mais il n’a pas le même sens : il sert essentiellement à donner plus de poids à une réponse affirmative. Ne confondons pas les deux langues, et préférons « absolument, vraiment » ou « oui, bien sûr » pour mettre en valeur nos propos ou répondre par l’affirmative à une question.

  • # Comment le voir?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

    Et du coup, si on veut le voir on fait comment ? (Depuis l'étranger dans mon cas)

    • [^] # Re: Comment le voir?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-3).

      Pour le moment c'est voulu (par "voulu", j'entends des arbitrages entre différent scénarios réalistes, pas de refuser par fun un scénario irréaliste) de ne pas être en accès libre (ou encore mieux en libre).
      d'après le réalisateur: "Les producteurs établis n'aurait, à mon avis, pas lu une ligne du projet si une obligation de CC y était apposée." (et pour plus tard? "Tout dépend(ra) du distributeur ou du diffuseur. A l'heure actuelle, rien n'est à exclure.").

      • [^] # Re: Comment le voir?

        Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+3/-17).

        Pour le moment tu ne sais absolument pas comment le film va être distribué et où et ainsi de suite. Moi non plus d'ailleurs.

        OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: Comment le voir?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-4). Dernière modification le 27/06/19 à 17:30.

          Euh… Juste relis ce à quoi tu réponds.
          J'ai expliqué des faits pour répondre à une question posée, argumenté avec un lien pour les dires du réalisateur! C'est tout.

          Il faut être encore plus descriptif?
          - Le présent : est-il visible de l'étranger maintenant? Non (factuel : Colin ne peux le voir maintenant, facilement contre-argumentable en disant comment pour qui veut fournir une information pertinente à ce sujet) et c'est un choix du réalisateur par rapport à ses contraintes. Je le sais car j'ai lu les commentaires du réalisateur (lien fourni).
          - Le futur : sera-t-il visible de l'étranger plus tard? Rien n'est à exclure, ça peut être jamais, une diffusion dans un ciné prêt de chez lui ou en replay sur un site ou en libre diffusion ou en libre (mots du réalisateur sur une question qui était plus globale mais englobe ce cas en pratique).

          Si tu penses qu'une partie de ce que je dis est faux, argumente avec des arguments (une information utile pour la personne qui pose une question) à la place de phrases génériques juste pour le plaisir de croire que je suis un méchant, c'est lassant et surtout complètement inutile (tu n'as pas contredit mon commentaire en pratique) pour tout le monde.

          Pour le moment, tu n'as absolument pas répondu à la question de Colin.

          • [^] # Re: Comment le voir?

            Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+7/-19).

            J'ai répondu que nous ne savons pas, ce qui est une réponse précise et la seule qui convienne en effet.

            OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

            • [^] # Re: Comment le voir?

              Posté par . Évalué à 10 (+12/-3).

              Mais… C'est quoi le projet là, t'essayes de battre Zenitram au titre de trolleur le plus désagréable ?

              Il cite le réalisateur avec "À l'heure actuelle, rien n'est à exclure" et quelques précisions sourcées, tu le grondes avec un "tu sais rien, personne ne sais rien" comme si ce n'était pas juste une manière différente de dire la même chose que lui !
              J'ai souvenir d'un commentaire ou tu te vantais d'avoir un "fichu caractère", je crois que tu nous as fait de belles démonstrations pour appuyer tes dires, on peut baisser un peu en pression maintenant ? Vous apportez tous les 2 au libre et à DLFP mais pourtant, régulièrement, cette compétition de passif-agressif gâche les échanges.

              • [^] # Re: Comment le voir?

                Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+2/-22).

                Disons que j'ai été assez estomaquée de voir que cet homme qui, sur l'interview, s'était montré odieux, osait encore la ramener. Personnellement, je n'en aurais pas eu le culot.

                C'est tout.

                Je mettrai vos réactions sur le compte de la chaleur.

                OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                • [^] # Re: Comment le voir?

                  Posté par . Évalué à 9 (+10/-3).

                  Disons que j'ai été assez estomaquée de voir que cet homme qui, sur l'interview, s'était montré odieux, osait encore la ramener.

                  Il n'a pas 'osé encore la ramener'. Si tu relis ce qu'il a écrit, c'est factuel et sourcé.

                  Je mettrai vos réactions sur le compte de la chaleur.

                  Honnêtement, tu me laisses perplexes. Tes agressions sont inutilées parce que ce sont des aggressions, pas parce qu'il fait chaud. Tu cherches quoi exactement ? La foire d'empoigne ?

                • [^] # Re: Comment le voir?

                  Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

                  Lol, raté, je ne suis ni en France ni en Europe ;-)

                  Donc la dépêche précédente a été gâchée par vos joutes (et Gabin mais lui c'est un vrai troll il veut juste faire ch…) et tu t'es dit "Là il est pertinent mais c'était trop court la dernière fois, allons recommencer ici". Cool. Ça n'enrichit personne mais je suppose que quand on en aura fini avec cette histoire de documentaire on pourra retourner à des trolls plus intéressants.

                  • [^] # Re: Comment le voir?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2).

                    Cela dit, si vous avez des pistes pour faire diffuser ce documentaire par là où vous êtes, les auteurs et le producteur sont preneurs. Pour les citer lors de l'avant-première "ils n'ont aucun réseau" et donc toute piste, idée, adresse, etc. est bienvenue.

                    OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                    • [^] # Re: Comment le voir?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-2). Dernière modification le 28/06/19 à 19:24.

                      si vous avez des pistes pour faire diffuser ce documentaire par là où vous êtes

                      YouTube, PeerTube, Torrent… Beaucoup de possibilités vraiment pas cher (0 €, qui dit mieux?), Internet est définitivement le plus accessible et le moins cher pour pas mal de monde (il y a plus d'accès Internet que de salles de cinéma dans le monde par exemple).

                      Il y a aussi pas mal de sites qui permettent de mettre la vidéo derrière un "paywall", mais la je n'en connais pas vraiment, une recherche sur le net t'en fournira toutefois rapidement, à eux ensuite de sélectionner l'intermédiaire qui leur plait le plus (sans DRM ça serait plus sympa pour les utilisateurs Linux).

                      Si il suffit que de solution technique (et pas de marketing ou business), je me propose de faire le travail si c'est la seule chose qui bloque (gratuitement si eux font gratuit, contre rémunération de la prestation si pas gratuit).

                      "ils n'ont aucun réseau"

                      Il y a Internet, c'est un super réseau!


                      D'après les réponses dans l'autre dépêche, les auteurs et le producteur ne souhaitent pas diffuser au plus grand nombre (ils ont argumenté sur le pourquoi, c'est un choix). A partir du moment où ils veulent jouer "fermé" et se passer du plus grand réseau du monde, ils doivent avoir un réseau à eux, c'est eux qui ont décidé de cette contrainte. Peut-être que le plus grand conseil à leur donner serait de s'ouvrir, pas forcément en passant en libre, mais déjà en les motivant à diffuser par Internet même sous licence classique?
                      L'auto-distribution par Internet n'est plus si nouveau comme méthode…

                      • [^] # Re: Comment le voir?

                        Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+1/-15).

                        Je crains, malgré tout le respect que je vous dois, que vous n'ayez pas tous les éléments en main dans cette affaire. Pas plus que je ne les ai moi-même, c'est pour cela que je ne pérore pas sur le sujet. Sur ce je vous laisse.

                        OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                      • [^] # Re: Comment le voir?

                        Posté par . Évalué à 4 (+5/-1).

                        citation
                        D'après les réponses dans l'autre dépêche, les auteurs et le producteur ne souhaitent pas diffuser au plus grand nombre (ils ont argumenté sur le pourquoi, c'est un choix).
                        citation

                        Je m'étonne de la conclusion que vous tirez de mon intervention dans l'autre dépêche.

                        Je me permets de rétablir mon point de vue :

                        • Nous souhaitons diffuser au plus grand nombre.

                        La meilleure voie, pour cela, serait d'abord de décrocher une diffusion sur une chaîne de télévision majeure, ce qui inciterait d'autres chaînes à diffuser le programme. En effet, une bonne diffusion télé peut générer des centaines de milliers de vues. Un replay serait probablement également proposé.
                        Hors, comme déjà dit, si le documentaire était accessible sur internet, les chaînes perdraient l'exclusivité et donc ne seraient plus intéressées.

                        Parallèlement, le documentaire va prendre la voie des festivals (puisque locaux, ils ne font pas perdre l'exclusivité), ainsi que d'autres diffusions, elles aussi locales, qui devraient arriver dans quelques temps. Comme déjà dit, la plupart des festivals ne diffuseraient pas un film présent en libre sur internet.

                        Je ne crois pas que livrer à ce jour en CC le documentaire soit une solution viable financièrement et efficace en terme de rayonnement.

                        • [^] # Re: Comment le voir?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

                          Je m'étonne de la conclusion que vous tirez de mon intervention dans l'autre dépêche.
                          Je me permets de rétablir mon point de vue :
                          Nous souhaitons diffuser au plus grand nombre.

                          Disons que je n'ai sans doute pas assez précisé que c'était "ma compréhension", car ma compréhension est que dire à une personne "je ne souhaite pas te montrer mon film car tu ne rentres pas dans mon business plan" n'est pas souhaiter diffuser au plus grand nombre, mais plutôt au plus grand nombre rentable de son point de vue (c'est un choix de passer un petit investissement à mettre en place un site web de vente, ou de ne pas le faire car on pense qu'il n'y aura pas assez de gens qui achèteront). Pas négatif, ne vous méprenez pas, mais du coup ce n'est pas la même chose.

                          Je ne crois pas que livrer à ce jour en CC le documentaire soit une solution viable financièrement et efficace en terme de rayonnement.

                          Justement, les propositions permettent une diffusion à moindre coût (de 0 en fait, c'est viable) et à large diffusion.
                          Par contre il ne rentabilisera pas l'investissement initial, oui, mais j'ai répondu à la question d'Ysabeau sur comment faire diffuser ce documentaire par là où on est, pas sur comment faire payer les gens (question très différente). Si on ne pose pas la bonne question (avec les contraintes, Ysabeau n'a pas daigné fournir les contraintes tout en demandant des pistes), on a rarement la bonne réponse (les pistes sont données sans prendre en considération les contraintes non indiquées, forcément).

                          Pas négatif, c'est légitime de vouloir rentabiliser, mais ce n'est pas toujours compatible avec une diffusion au plus grand nombre.

                          La meilleure voie, pour cela, serait d'abord de décrocher une diffusion sur une chaîne de télévision majeure,

                          En attendant cette chose hypothétique, l'auteur du commentaire auquel je répondais ne peut pas voir votre film.

                          Pour revenir sur la notion de plus grand nombre, ça me parait bien "direct" que de préjuger d'une meilleur voie évidente, pas mal de monde se pose en fait la question suivant ses réseaux etc.
                          Par exemple dans le cas des jeux vidéos, certains ont décidé de se passer d'éditeur alors que c'était la "meilleure voie" traditionnellement, et de nos jours il y a plein de gens qui vivent d'une distribution quasi directe (par le biais de plate-forme de distribution en ligne, ce dont je parlais aussi pour les films car ça se fait aussi pour les films).

                          Un replay serait probablement également proposé.

                          Ca ne rend pas forcément le film accessible au plus grand nombre, pensez à interdire dans le contrat la limitation classique suivant l'adresse IP (faut souvent avoir l'IP du bon pays).

                          Parallèlement, le documentaire va prendre la voie des festivals

                          Les festivals sont physiquement locaux, bien moins de monde et pas accessibles au plus grand monde. Par exemple l'auteur du commentaire auquel je répondais ne peut pas voir votre film.

                          Et OK vous ne voulez pas en libre, mais pourquoi pas en accès payant non libre par Internet (solution aussi proposée, je n'ai pas parlé que de libre)? Même les ayant-droits de films à plus gros budget le proposent de nos jours, en parallèle de négociations avec des chaînes de TV pays par pays, donc il me semble qu'il y a une démonstration que c'est acceptable par les différents acteurs "traditionnels" que vous souhaitez viser.


                          Finalement, quelles sont les contraintes? la cible ("le plus grand nombre" est trop général, mon plus grand nombre est le monde entier francophone, le votre semble être celui rentable, pas la même chose)?

                          Par exemple, si je souhaite montrer votre film dans un festival local (genre mon vidéo-projecteur avec 1 spectateur, ou il y a-t-il des limites que vous mettez à la notion de festival, qui à ma connaissance n'a pas de définition précise?), quelles contrainte mettez-vous à l'organisateur, bref comment on fait? Il n'y a pas beaucoup d'informations disponibles sur les contraintes mises, publiquement du moins.


                          Oui je trolle un peu, mais perso quand mes propres clients ont pour objectif de diffuser au plus grand nombre, ils payent de leur poche pour faire le projet, et après diffusent en libre (copyfree même). Par contre ceux qui ont pour objectif de rentabiliser directement l'investissement font d'autres choix (et je ne critique pas! Il ne me disent juste pas qu'ils visent le plus grand nombre).

                          Bref, c'était surtout pour montrer que je réagis quand on essaye d'insister sur "le plus grand nombre" général alors que l'idée n'est pas le "plus grand nombre" mais un autre objectif (vous l'avez dit plus loin avec d'autres mots certes : rentabiliser l'investissement que vous avez fait), ça me titille, désolé, surtout quand j'ai aussi indiqué que vous pourriez le vendre (note : ça limite le nombre) par Internet mais que vous ne prenez pas en compte cette idée (autant je comprend votre volonté de gagner de l'argent dessus, autant je ne comprend pas pourquoi ne pas le vendre par Internet, il y a 10 ans c'était la peur d'ayant-droits de films, mais depuis ils vendent car ont compris que le plus grand nombre d'acheteurs potentiels, ce n'est pas que la TV).

                          Vous tombez dans le travers critiqué dans l'interview : croire et/ou faire croire que vous souhaitez une chose que vous ne souhaitez pas vraiment, en utilisant ds mots plus positifs ("on souhaite diffuser au plus grand nombre") que ce que vous être prêt à faire (si je comprend bien : rentabiliser votre investissement en priorité, ensuite le plus grand nombre compatible avec la première contrainte serait pas mal). Quitte à me répéter, vouloir rentabiliser n'est pas un mal (je le fais moi-même pour mon business), ce qui me fait tiquer est l'affichage par rapport à la réalité (Colin souhaite voir votre film, il fait partie du plus grand nombre, mais vous lui refusez car il n'est pas votre priorité dans votre business plan).

                          • [^] # Re: Comment le voir?

                            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

                            Bonjour,

                            Je ne rentrerais pas dans les détails, mais d'un point de vue purement basé sur le nombre de personnes pouvant voir le film :

                            • Les festivals peuvent permettre une diffusion télé. Une télé fait connaître le film. De plus, si vous ne faîtes ni festival, ni télé, il est toujours temps d'explorer la voie internet

                            • Mettre un film disponible sur internet, ça veut dire plus de télés et plus de festivals. Et bien que quelques films peuvent comptabiliser des millions de vues, la plupart sont en dessous de 10000, voir 1000. Voir 500. Certains ne sont vus que quelques minutes également (et son comptabilisés comme vus). Donc l'argument consistant à dire "mettez le sur le net et il va être vu" est très faible, statistiquement.

                            • Il ne faut surtout pas mésestimer le pouvoir d'un festival dans la distribution. Et l'importance de la première.

                            Alors oui, vous ne pouvez pas voir le film, chez vous, maintenant. Des diffusions sont prévues et seront communiquées sur la page web du film dès que possible. Donc vous pourriez voir le film en vous déplaçant. C'est pas idéal mais c'est déjà ça.

                            J'aimerais mettre en place une solution sur internet - on regardé sans succès ces solutions de paywall -, mais ce sera de toute façon après que le statut de première ai été utilisé. Si vous avez des noms de sites ou de sociétés qui font ça, je suis preneur.

                            • [^] # Re: Comment le voir?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 04/07/19 à 12:56.

                              Si vous avez des noms de sites ou de sociétés qui font ça, je suis preneur.

                              Vimeo On Demand est très connu des libristes car même si le site Vimeo n'est pas libre Vimeo participe beaucoup à l'écosystème du libre.
                              Je sais qu'il existe des solutions technologiques libres pour héberger soit-même avec paywall, mais de ce que je comprend vous n'avez pas les compétences pour gérer vous-même (matériel, bande passante, admin…) donc vaut mieux un site externe (tant pis pour le référencement).

                              J'aimerais mettre en place une solution sur internet - on regardé sans succès ces solutions de paywall -

                              Vimeo est dans les premiers sites avec une simple recherche Google… Et il y a plein de concurrents dans ce domaine.

                              Il ne faut surtout pas mésestimer le pouvoir d'un festival dans la distribution. Et l'importance de la première.

                              Il ne faut surtout pas non plus mésestimer le pouvoir d'une diffusion (gratuite avec pub ou payant) par Internet, des gens y gagnent très bien leur vie genre en se filmant en train de jouer à un jeu ou en testant des produit beauté (oui, on est là en qualité du contenu bankable…).

                              Ca ne veut pas dire que c'est le cas pour tout le monde, mais cette réponse vaut autant pour Internet (ça peut être 500, 5000, 50 millions, voire même 5 Milliard… Tout est possible, ça dépend si ça prend ou pas) que pour les festivals et TV (ça peut être 500 mille ou 0, très binaire tout en étant plafonné en nombre maxi du fait de la technologie limitée, et 0 est largement possible car ils peuvent juste refuser).

                              Bref, le monde change, ça ne veut pas dire que tout le monde y gagne à coup sûr à risquer le changement, mais les business models peuvent être différents ce ce qu'on a l'habitude de faire "comme avant et je ne vois pas pourquoi me risquer à changer".
                              La musique a souffert en premier avant de comprendre le changement, les journaux sont en train de comprendre la transition, les films commencent à peine mais un jour ça sera leur tour d'avoir l'ancien système qui ne vaut plus rien.

                              • [^] # Re: Comment le voir?

                                Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

                                Bien sûr que nous connaissions Vimeo ! Je ne pensais pas qu'il avait le support des libristes.
                                Je m'attendais à des solutions plus alternatives.
                                Je vais regarder de ce côté là.
                                Merci.

                        • [^] # Re: Comment le voir?

                          Posté par . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 04/07/19 à 08:26.

                          En effet, une bonne diffusion télé peut générer des centaines de milliers de vues.

                          Une bonne diffusion Youtube en génère 10 fois plus.
                          Êtes-vous sur qu'en 2019 la diffusion sur une chaîne de télévision majeure reste la meilleure voie pour diffuser au plus grand nombre ?

                          • [^] # Re: Comment le voir?

                            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                            Une diffusion télé doit garantir un seuil minimal de diffusion, j’imagine qu’il existe peu de diffusion télé à quelques centaines de téléspectateur. Alors que pour des vidéos Youtube, c’est plus que pléthore.

                            Déjà t’es sur que la télé va faire un minimum de promo, ne serait-ce que l’apparition dans le programme télé.

                            • [^] # Re: Comment le voir?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                              Mais une diffusion télévisée reste hypothétique. Je suppose qu'il y a beaucoup de demandes pour peu d'élus sur ce marché de la diffusion de contenu. Il faut donc que le documentaire les intéresse vraiment, ça peut mais loin d'être joué d'avance. Combien de temps de négociations avant de considérer cette piste comme morte ?

                              Au moins avec une auto diffusion, pas de garantie sur l'impact auprès du public mais la diffusion est garantie et rapide.

                    • [^] # Re: Comment le voir?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Cela dit, si vous avez des pistes pour faire diffuser ce documentaire par là où vous êtes,

                      À Toulouse, nous avons les cinémas Utopia qui sont coutumier de ce genre de diffusion, et je pense qu'il existe des structures analogues un peu partout en France.

                      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

                • [^] # HS attaque personnelle

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+13/-7). Dernière modification le 28/06/19 à 18:38.

                  homme

                  "personne" s'il te plaît, mon sexe n'ayant aucun intérêt ici.

                  odieux

                  contre-argumenter, détruire des préjugés != odieux. Bizarrement aucun contre-argument n'est arrivé, que des réactions HS pour ne pas en parler.
                  Dois-je rappeler qui en est arrivé à insulter?
                  Mais en fait… Qu'est-ce qu'un vieux conflit vient faire ici???

                  Personnellement, je n'en aurais pas eu le culot.

                  Personnellement, j'aurai espéré qu'une personne qui réagisse à un commentaire apporte une information utile (surtout quand cette personne connaît les personnes dans le projet), plutôt qu'un "on ne sait pas" qui semble être du marketing pour dire juste que ben non pas possible pour le moment mais ce n'est pas assez bien comme réponse donc on ne va pas la donner comme ça et puis c'est la réponse de l'autre que je n'aime pas donc faut pas déconner je ne vais pas le laisser être trop exact.

                  J'ai répondu à la question, avec des références, c'est tout. J'en suis agressé sans comprendre pourquoi (et les notes semblent dire la même chose).
                  Et le fait est la : Comment le voir? Tu ne peux pas. Tu le sais autant que moi, et si c'est faux tu peux contre-argumenter facilement avec une… Information utile!

                  Je mettrai vos réactions sur le compte de la chaleur.

                  Ou alors les commentaires de Ysabeau ici sont considérés (très) inutiles car sont vraiment inutiles (en plus d'être agressifs), pourquoi chercher une excuse externe à soit-même? Toujours la faute des autres, ces "méchants" alors qu'on est "gentil"… Ou pas.

                  Bref, on n'est plus dans la discussion, mais dans l'attaque personnelle. Triste. Et dire qu'on pourrait juste répondre à une personne ayant posé une question, sans mauvaise foi, sans ramener un vieux truc, sans attaque personnelle… J'ai l'impression d'une volonté de pourrir la discussion à tous prix. On peut arrêter?

                  • [^] # Re: HS attaque personnelle

                    Posté par . Évalué à 9 (+9/-2).

                    Bref, on n'est plus dans la discussion, mais dans l'attaque personnelle.

                    Je suis d'accord, et personnellement ça me pose d'autant plus un problème qu'elle est modératrice. Les autres modérateurs, ils en pensent quoi ? Vous trouvez ça normal ? Il faut trouver une solution, parce que je pense que ça va exploser. Vous pouvez aussi nous dire de nous barrer si on est pas content, vous avez le droit car vous êtes chez vous ici, mais dans ce cas faut le dire. Votre silence est pesant.

                    • [^] # Re: HS attaque personnelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à -10 (+1/-15).

                      Excusez moi, mais c'est moi qui suis harcelée en l'espèce. Désolée je le prends comme et c'est moi qui me sens attaquée. Et je crains qu'il n'y ait de gros procès d'intentions et que d'aucuns (non je ne vise personne en particulier) n'aient une certaine tendance à déformer mes propos et à en faire des tonnes quitte à faire un commentaire de texte avec un paragraphe par mot ce que j'admire toutefois étant incapable d'en faire autant, et, de fait, à légèrement sur-interpréter.

                      Vous m'en voyez fort désolée et croyez bien, messieurs, que je suis fort consternée de tout cela.

                      Je suis votre très humble servante (Lully savait faire ça mieux que moi).

                      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                      • [^] # Re: HS attaque personnelle

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+8/-4).

                        Excusez moi, mais c'est moi qui suis harcelée en l'espèce.

                        Si comme moi tu t'es arrêté de lire à cette première phrase, tape dans tes mains :-)

                      • [^] # Re: HS attaque personnelle

                        Posté par . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 29/06/19 à 14:41.

                        Autant j'ai toujours du mal à comprendre qu'une discussion ne puisse se résoudre simplement sur la base d'arguments rationnels, autant j'ai fini par accepter qu'à un moment de la discussion il vaut mieux que je laisse tomber et ne dise plus rien car on ne sera jamais d'accord et ça ne fera qu'envenimer. Je ne prends parti pour personne dans cette discussion mais je pense que vous (les 2 partis) êtes dans la situation où personne ne s'entendra, juste laissez tomber (les 2 partis, ou du moins il suffit que l'un des 2 s'arrête, le plus sage), ça n'apportera rien de bon de continuer. "Agree to disagree" comme disent les ricains, et ça apaisera tout le monde sur un sujet qui ne vaut vraiment pas la peine de s'échauffer.

                      • [^] # Re: HS attaque personnelle

                        Posté par . Évalué à 7 (+7/-2).

                        Vous m'en voyez fort désolée et croyez bien, messieurs, que je suis fort consternée de tout cela.

                        Pourquoi ramènes-tu tout au genre ? Personnellement, ta façon de répondre me gène d’autant plus que tu es modératrice du site. Tu es manifestement à fleur de peau sur le sujet du sexisme, je t’invite à prendre du recul.

                        Par rapport à un discours argumenté, on a tous nos sensibilités liées à la forme. Certaines personnes dont Zenitran fait parti (àmha) ne mettent aucunes forme car ils ont l’impression que la forme déforme l’argumentaire. Il faut s’arrêter aux arguments, pas à la façon dont ils sont écrits.

                        J’espère sincèrement, que tu vas réussir à te poser et à améliorer le débat.

                        • [^] # Re: HS attaque personnelle

                          Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                          Certaines personnes ne mettent aucunes forme car ils ont l’impression que la forme déforme l’argumentaire.

                          Ça n’a pas de sens. Communiquer, en soi, c’est transmettre quelque chose et il faut respecter un certain protocole pour que ça marche, ne serait-ce que parler une langue commune avec son interlocuteur ou dans le cas contraire se poser la question de comment on va pouvoir communiquer efficacement.

                          L’exemple du professeur est assez parlant à mon avis, si il se met pas à la place des élèves pour savoir si ils vont comprendre ou pas quand il dit quelque chose il va dans le mur et il y a toute les chances qu’il va dans le mur. Tu peux effectivement considérer que mettre les formes va déformer ton argumentaire … sauf que c’est totalement faux parce que dans ce cas argumenter c’est expliquer, et que la forme de l’argumentaire pour amener les élèves là ou tu veux les amener est tout simplement le cœur du métier.

                          Dans la vie courante et une discussion « ordinaire », c’est pareil. Tu peux avoir raison, si de toute façon tu irrites tellement la personne en face par ta manière de t’exprimer qu’elle se barre en courant, tu n’as aucune chance d’aller au bout de ton argumentaire. Ça peut ne pas être un problème pour toi si tu prends du plaisir à ça …

                        • [^] # Re: HS attaque personnelle

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-4).

                          Pourquoi ramènes-tu tout au genre ?

                          J'imagine parce que le patriarcat est une des formes les plus insidieuses de domination… et qu'une bonne partie de son histoire repose sur des communautés d'hommes pour qui les femmes ne pensent pas assez bien.

                          En l'occurrence, je n'ai pas compris le problème avec la démarche d'Ysabeau de critiquer l'hypocrisie d'un film propriétaire sur le logiciel libre. Certes, on peut être dans la compréhension vis-à-vis des personnes qui ont réalisé le film car faire un travail libre les auraient sorti de leur zone de confort, et peut-être nui à leur sécurité économique. Mais ne peut-on pas en dire autant pour chacunE d'entre nous dans ses activités bénévoles et militantes ?

                          Qu'est-ce qui justifie, en revanche, de « une certaine tendance à déformer mes propos et à en faire des tonnes quitte à faire un commentaire de texte avec un paragraphe par mot ». Cette attitude récurrente de certains contributeurs de LinuxFR est très malaisante et amène Ysabeau a se sentir harcelée ; et ce n'est pas la première personne à avoir cette expérience de la communauté LinuxFR.

                          Moi-même, à chaque fois que je poste un bout de commentaire ou un journal, je me demande à quelle sauce je vais me faire manger par les trolls franco-suprémacistes. Et pourtant, ma vénérable barbe me protège de la misogynie fracassante qui règne entre ces colonnes.

                          Tu es manifestement à fleur de peau sur le sujet du sexisme, je t’invite à prendre du recul.

                          Tu es manifestement complètement insensible sur le sujet des dynamiques de pouvoir et d'oppression au sein des groupes humains. Je t'invite à prendre du recul.

                      • [^] # Re: HS attaque personnelle

                        Posté par . Évalué à 1 (+4/-4). Dernière modification le 02/07/19 à 13:31.

                        Je ne comprend pas ce sentiment harcèlement dans le cadre de cet échange. Donc il y a certainement un contexte entre vous deux qui fait que ça dégénère rapidement. Du coup, il est d'autant plus important de faire attention à ce qu'on dit.

                        Tu débarque dans une discussion entre deux personnes et la forme de ton message est particulièrement agressive. Si on lit ton message avant celui de Zenitram, on penserai qu'il a sciemment menti pour défendre. Les seuls fois où j'ai réagi avec des phrases de ce genre, c'est lorsque je voyais des procès d'intention flagrants (genre mon boss qui remettait en cause l’arrêt maladie d'un collègue alors qu'il était au bord du gouffre). Une réponse "Depuis l'interview, ça n'a pas changé et personne ne sait comment on va diffuser" aurait été beaucoup moins agressif que le "tu ne sais absolument pas".

                        Et la réponse "Vous avez pas tous les éléments, sur ce je vous laisse" de la part de quelqu'un qui dit juste avant que "toutes les pistes sont les bienvenu", c'est dégoulinant de mépris pour ceux qui voudrait proposer des pistes (à quoi bon réfléchir vu que de toutes façons, on va nous sortir en laconique «vous avez pas tous les éléments…» est ce que ça vaut le coup de souligner que les MJC diffuse parfois ce genre de contenu ?)

                        Que tu te sente attaquée, c'est ton ressenti, ce n'est pas discutable, mais affirmer du harcèlement alors que dans le journal, tu ouvre les hostilités et ne fait rien pour arrondir les angles, c'est quand même étrange.

                • [^] # Re: Comment le voir?

                  Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

                  Je mettrai vos réactions sur le compte de la chaleur.

                  Et sur quel compte doit-on mettre les tiennes ?

  • # En anglais ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-1).

    Les intervenants s’expriment en français, à l’exception de Richard Stallman qui parle en anglais.

    Je suis étonné. Il me semble que Richard Stallman parle parfaitement français, non ? Pourquoi pas dans cette vidéo ? Sa partie n'étais pas uniquement destinée à ce film ?

    • [^] # Re: En anglais ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2).

      Si, il a été spécifiquement interviewé. Mais bon, c'est RMS hein, donc c'est sans doute lui qui a imposé ça et allons savoir pourquoi. Mais, ça m'a étonnée aussi.

      OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: En anglais ?

        Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

        Bonjour,

        M. Stallman s'est, à ma demande, exprimé dans sa langue natale. C'est un choix de réalisation que je ne regrette pas. L'interview a bien été effectuée uniquement pour ce documentaire.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.