Journal Alias : brouiller les assistants connectés

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
15
28
jan.
2019

Salut Nal,

Bjørn Karmann a créé le projet Alias pour brouiller les assistants connectés (Google Home et Amazon Echo, pour le moment).

Le problème

Les assistants connectés, comme Google Home et Amazon Echo (et d'autres), écoutent constamment leur entourage pour pouvoir répondre si on leur pose une question. Le problème est qu'ils écoutent même quand on ne pose de questions et qu'on ne sait pas ce qu'ils font avec ce qu'ils ont écouté.

La solution

Bjørn Karmann a (...)

Snips ouvre sa technologie NLU

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
66
25
avr.
2018
Technologie

Snips est une jeune pousse parisienne dont le produit est un assistant vocal respectueux de la vie privée. Un assistant vocal agit en quatre étapes :

  1. détecter qu’on s’adresse à lui, généralement via un mot‐clef du type « OK » ou le surnom de l’assistant ;
  2. transformer l’entrée sonore en texte (la reconnaissance vocale) ;
  3. analyser le texte pour en sortir une intention ;
  4. agir à partir de cette intention.

Snips a publié sous licence libre (Apache 2.0) le code qui lui permet d’effectuer la troisième étape, la partie dite NLU pour « Natural Language Understanding ». Le code est en Python, mais certaines parties sont en Rust. D’un point de vue performance et précision, l’outil de Snips fait jeu égal avec les versions dans le cloud des GAFAM, voire fait parfois mieux. Et quand on sait que l’on peut faire tourner ce code sur son propre Rasberry Pi, on ne peut que saluer cette prouesse.