WhosWho : le trombinoscope facile

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau et Benoît Sibaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
53
11
déc.
2021
Éducation

WhosWho est un logiciel permettant de réaliser facilement des trombinoscopes, comme utilisés dans les collèges, lycées ou universités. Fonctionnant sur Linux, il est codé en Python, utilise GTK3, s’appuie sur ImageMagick pour la mise en page et sur OpenCV pour le recadrage automatique des photos.

Logo WhosWho

YOGA Image Optimizer v1.1 : résultats des travaux de l'été

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, Ysabeau, bobble bubble et patrick_g. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
67
12
sept.
2021
Graphisme/photo

Je vous avais présenté la toute première version de YOGA Image Optimizer (sous licence GPLv3) juste avant les vacances d’été, et je reviens aujourd’hui avec une nouvelle version pleine d’améliorations !

Si vous découvrez YOGA Image Optimizer avec cet article, sachez qu’il s’agit d’une interface graphique pour la bibliothèque YOGA qui permet de convertir et d’optimiser (réduire le poids) des images. Elle accepte la plupart des formats courants en entrées, et supporte les formats JPEG, PNG et WebP en sortie.

Sortie de YOGA Image Optimizer 1.0

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
78
17
juin
2021
Graphisme/photo

YOGA Image Optimizer est un utilitaire graphique libre (GPLv3) permettant de convertir et d’optimiser des images (on parle ici de réduire le poids des fichiers sans en diminuer la qualité perceptible). Il supporte la plupart des formats courants en entrée et génère en sortie des JPEG, des PNG et des WebP optimisés.

La toute première version est sortie il y a quelques jours, je viens donc vous présenter ce projet (ou plutôt ces projets) sur lequel je travaille depuis quelque temps déjà… 😀️

Logo de YOGA Image Optimizer

GNOME annonce la nouvelle bibliothèque libadwaita

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ted, bobble bubble, Benoît Sibaud, agardelein, Julien Jorge, Ysabeau et 4fages. Modéré par Julien Jorge. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
66
11
avr.
2021
Gnome

Adrien Plazas nous annonce la venue de libadwaita, une bibliothèque qui proposera la première implémentation officielle des Human Interface Guidelines de GNOME (les directives pour les interfaces humaines, abrégées HIG).

Cette nouvelle bibliothèque simplifie la vie des développeurs d’applications pour GNOME, puisqu’elle donne enfin un socle commun, validé par l’équipe design, pour suivre les HIG de GNOME. De plus, elle permettra au projet GTK de redevenir plus indépendante de la plateforme GNOME.

Pour les développeurs qui connaissent déjà libhandy, libadwaita en est le successeur GTK4 et libhandy sera remplacé par libadwaita.

bannière d’en-tête de libadwaita

La suite de la dépêche vous propose une traduction de l’annonce de cette nouvelle bibliothèque, avec l'accord de l'auteur original.

Journal GTK pour le développeur Kotlin, en mieux

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
37
3
avr.
2021

Cher Nal,

Il y a bien longtemps que je n'ai pris ma plume pour m'épancher, or me voici avec un petit sujet technique qui me passionne ces derniers jours. S'il peut agrémenter tes journées de liberté réduite.

J'ai été tour à tour développeur C, Web, Java (côté serveur), Java (android), et désormais Kotlin (android). J'aime beaucoup ce langage.

Je suis un utilisateur heureux de GNOME, et donc j'aimerais bien développer des applications GTK. Je sais le faire en C, mais (…)

GNOME 3.36 à la cool

49
26
mar.
2020
Gnome

Sorti le 11 mars 2020, GNOME 3.36 est baptisé « Gresik », pour rendre hommage à l’équipe qui a organisé dans la ville indonésienne la récente conférence annuelle de GNOME en Asie (GNOME.Asia).

Comme tous les six mois, cette nouvelle version arrive avec son lot de nouveautés, qui bénéficient aussi du catalyseur d’autres rendez‑vous, comme le GTK Hackfest et le FOSDEM qui se succèdent traditionnellement à Bruxelles entre fin janvier et début février. En surface les choses ont l’air calme, mais en coulisses un important travail est mené pour essayer de rendre acceptables les performances du monolithique Shell sous Wayland (et ce n’est pas simple visiblement), compléter Flatpak et mettre au point le socle des futures versions (GTK 4).

GNOME 3.34

61
22
oct.
2019
Gnome

Sorti le 12 septembre 2019, GNOME 3.34 est baptisé « Thessaloniki », pour rendre hommage à l’équipe qui a organisé dans la ville grecque la récente conférence annuelle des utilisateurs et développeurs de GNOME (GUADEC).

Comme tous les six mois, cette nouvelle version arrive avec son lot de nouveautés, qui concernent peut‑être davantage le Shell que les applications cette fois‑ci. On vous présentera les plus importantes d’entre elles, ainsi que les faits marquants du dernier cycle de développement, dont le travail effectué parallèlement pour préparer GTK 4.

Au fait, quoi de neuf dans GNOME 3.32 ?

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Ysabeau et Benoît Sibaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
67
12
mai
2019
Gnome

GNOME 3.32, baptisé « Taipei » pour rendre hommage à l’équipe qui a organisé dans la ville taïwanaise la récente conférence annuelle des utilisateurs et développeurs de GNOME (GUADEC), est sorti le 13 mars dernier.

Presque deux mois après, alors que cette nouvelle version commence à se diffuser auprès du public (nous n’avons pas osé écrire « grand public ») à travers les distributions habituelles, il est temps de revenir sur ses nouveautés les plus importantes, ainsi que les faits marquants du dernier cycle de développement !

En haut de l’affiche de cette version il convient certainement d’inscrire le gain en réactivité et fluidité du bureau, ainsi que le développeur Georges Stavracas (qui y a pourtant contribué) s’en étonne lui‐même !

Par ailleurs, c’est un plaisir de lire la participation conjointe au projet GNOME d’entreprises comme Red Hat, Endless, Collabora, Canonical, Purism…