Partenariat entre Red Hat et Microsoft sur la virtualisation

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
9
19
fév.
2009
Red Hat
Microsoft et Red Hat ont signé un accord pour certifier le bon fonctionnement de la virtualisation croisée de leurs systèmes d'exploitation respectifs.

Microsoft va valider Red Hat Enterprise Linux 5.2 et 5.3 invités sur Windows Server 2008 Hyper-V et Microsoft Hyper-V Server 2008. Red Hat va valider les systèmes invités Windows Server 2003 SP2, Windows 2000 Server SP4 et Windows Server 2008 sur les technologies de virtualisation Red Hat Enterprise. Ils travailleront ensemble et le support sera coordonné. C'est un partenariat sans brevet car Red Hat a toujours refusé tout accord sur les brevets.

Dans un environnement hétérogène libre/propriétaire Linux/Windows, cet accord lèvera les soucis de certifications des systèmes d'exploitation virtualisés et donc de rupture de support des fournisseurs de systèmes d'exploitation.

En un sens la nouvelle n'a rien d'ébouriffant. Certains trouveront un précédent avec le(s) accord(s) entre Microsoft et Novell. Ici il n'y a pas d'ambiguïté. Microsoft, au moins dans le domaine des serveurs, doit composer avec GNU/Linux.

Xen 3.0.3 virtualise sans modification l'OS invité

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
24
oct.
2006
Noyau
Une nouvelle version, la 3.0.3, de l'hyperviseur Xen est sortie le 17 octobre. Un hyperviseur permet de gérer finement sur une machine physique plusieurs systèmes d'exploitation identiques ou différents.

Xen est devenue la solution libre pour faire de la virtualisation. Performante et stable, elle a su se rendre incontournable et associer de grands noms de l'informatique autour d'elle (Intel, AMD, Novell, RedHat, Microsoft...).

Cette version, en plus des corrections et d'une plus grande rapidité, inclue les améliorations suivantes :
  • une gestion vraiment améliorée des systèmes d'exploitation non modifiés, par exemple de Windows, grâce notamment au support par la dernière génération de processeurs des nouvelles instructions de virtualisation.
  • une nouvelle gestion de l'ordonancement des processeurs qui permet, en autres, un équilibrage automatique de la charge dans le cas de machine SMP (dont toutes les nouvelles machines à processeurs bi-coeurs).
  • une gestion améliorée des disques virtuels via de l'allocation dynamique et/ou des disques "cow" (Copy On Write). Dans ce dernier cas, cela permet d'avoir une image d'un système en lecture seule couplée à un espace en écriture dans lequel l'hyperviseur Xen écrira les blocs modifiés, de manière transparente à la machine virtuelle.
  • de meilleures performances réseau.
  • un support pour le Xen-oprofile qui permet un meilleur profilage et donc des optimisations de codes.
  • une amélioration de Xen sur l'architecture IA64 (Intel Itanium) et un début de support pour le processeur Power (IBM).

Linux-VServer : Nouvelle version stable, nouveau site Web

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
6
sept.
2006
Noyau
Le 3 septembre 2006, le projet Linux-VServer a publié une nouvelle version stable de son patch noyau : la 2.0.2.

Elle apporte notamment le support des "Bind Mount Extensions"[1], une meilleure prise en charge du système de fichier JFS, une amélioration du "kernel helper"[2] et nombre d'autres petites améliorations. Cette nouvelle version corrige également beaucoup de bogues (Voir annonce complète et en anglais dans les liens ci-dessous).

Parallèlement, le projet a également annoncé le lancement d'un nouveau site web. Celui-ci est maintenant basé sur MediaWiki et son design a été entièrement refait. Il a remplacé l'ancien wiki le 5 septembre et la migration de la documentation est en cours d'achèvement . En outre, un FTP anonyme, des archives, un dépôt subversion et l'espace web des utilisateurs ont été ajoutés à l'infrastructure publique.

Virtualisation complète avec kqemu

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
31
mar.
2006
Noyau
Fabrice Bellard a encore frappé, lundi 27 mars est sortie une nouvelle version de kqemu, le module noyau d'accélération de qemu.

Passant directement de la version 0.7.2 à la version 1.3.0pre5, alors que la version officielle de qemu est la 0.8.0, ce module nous propose rien que moins que la virtualisation complète d'un OS (système d'exploitation).

Petit rappel : qemu est un émulateur qui fonctionne sous deux modes : émulation d'un système complet ou émulation sous Linux d'un programme conçu pour un autre CPU (par exemple, cela permet de faire tourner wine sous PowerPC sans avoir à installer une machine virtuelle).

La nouvelle version du module d'extension non libre kqemu nous propose deux modes :
- le mode normal où les applications utilisateurs sont transmises telles quelles au CPU d'où un gain très appréciable de temps, le noyau de l'OS virtuel étant émulé dans la machine qemu
- le nouveau mode de virtualisation complète (full virtualization mode). Dans ce mode, les applications utilisateurs mais aussi l'OS de la machine virtuelle sont directement exécutés par le CPU !

Les gains de temps à espérer de ce dernier mode vont faire du couple qemu+kqemu un outil indispensable (s'il ne l'était déjà). D'après Fabrice Bellard, cette virtualisation ne fait courir aucun risque à la machine hôte. Cependant, tous les OS ne peuvent pas forcément fonctionner sous ce mode. Linux, Windows 2000 et XP ont déjà été validés.

Avec qemu au coté de Xen, la virtualisation des systèmes d'exploitation devient chaque jour une réalité à la portée de tous.

NdM : Qemu est libre et sous licence GPL, mais le module d'accélération est propriétaire, voir license.html.

Qemu 0.8.0 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
0
21
déc.
2005
Noyau
Une nouvelle version du célèbre émulateur Qemu, la 0.8.0, est sortie aujourd'hui 20 décembre. Cette nouvelle version apporte plusieurs améliorations depuis la version 0.7.2, avec en particulier le support de l'émulation système pour l'architecture ARM, le support de l'émulation multi-processeur (SMP), des nouveaux pilotes sons (ALSA et DirectSound), un début de support du bus USB, l'émulation de la carte son PCI ES1370, l'émulation "utilisateur" des architectures MIPS et MIPSel et des améliorations pour l'émulation système de l'architecture MIPS permettant de démarrer le noyau Linux. Qemu permet également maintenant d'utiliser les ports séries et ports parallèles de l'hôte depuis une machine virtuelle (sous Linux uniquement). Les échanges sont toujours très intenses sur la liste de développement, ce qui promet à l'avenir de nouvelles améliorations.

Dans une précédente dépêche, nous rappelions que Qemu utilise une technique de traduction dynamique de code, ce qui lui permet d'offrir une vitesse d'émulation très supérieure à celle que Bochs peut proposer. L'utilisation des accélérateurs Kqemu (non-libre) ou Qvm86 (libre) permettant d'améliorer encore la vitesse d'émulation lorsque l'architecture hôte est identique à l'architecture émulée.

Sortie de l'émulateur Qemu 0.7.0

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
31
mai
2005
Noyau
Après plus de 6 mois de développement, une nouvelle version de Qemu est sortie fin avril. Qemu est un émulateur fonctionnant dans deux modes différents. Le premier mode permet d'émuler une architecture matérielle complète : le processeur ainsi que les périphériques matériels comme les disques, les cartes réseau, les ports séries, etc. Ce mode permet d'exécuter un système d'exploitation complet, et se rapproche de ce que permet l'émulateur Bochs. Le second mode, fonctionnant sous GNU/Linux uniquement permet d'exécuter des binaires prévus pour une architecture donnée sur une autre architecture : l'émulation n'a lieu que pour un processus particulier.

Le premier mode permettant d'exécuter un système d'exploitation complet, il est parfait pour tester de nouveaux systèmes, réaliser le débogage de modules noyau ou simuler des réseaux composés de machines virtuelles. Le second mode permet par exemple aux possesseurs d'architectures non-x86 d'exécuter des applications propriétaires compilés pour x86 lorsque cela est nécessaire.

Qemu étant indépendant du processeur émulé, il supporte l'émulation de différentes plateformes. L'émulation des processeurs x86 et PPC est complète, et l'émulation des processeurs x86_64, ARM ou SPARC sont à des états plus ou moins avancés. D'autre part, Qemu utilise une technique de traduction dynamique, qui consiste à transformer le code binaire de l'architecture cible en code binaire pour l'architecture hôte. Cette traduction étant effectuée une fois pour toutes pour chaque partie de code, la vitesse d'émulation est grandement améliorée par rapport à un émulateur classique comme Bochs.

Par ailleurs, la version 0.7.0 permet d'utiliser un module noyau, kqemu qui permet d'accélérer encore plus l'émulation, en permettant l'exécution de parties du code directement sur le processeur. Ce module ne fonctionne que si l'on émule un PC sur un PC et est livré sous licence propriétaire. Son auteur, Fabrice Bellard, qui est aussi le développeur principal de Qemu, recherche en effet un sponsor pour le développement de Qemu et kqemu. L'utilisation de cette licence propriétaire a provoqué de vives discussions sur la liste, certains défendant le bien-fondé de la démarche du développeur, d'autres la rejetant. Parallèlement, Paul Brooks a créé un projet expérimental pour développer un module aux fonctionnalités similaires à kqemu, mais distribué sous licence GPL: qvm86.

En dehors de ce support de kqemu, la version 0.7.0 apporte quelques nouveautés ou améliorations comme le support initial de l'architecture x86_64, une amélioration du support SPARC qui permet maintenant de démarrer Linux, le support de l'émulation du port parallèle, des instructions MMX, SSE, SSE2 et PNI, l'amélioration du support ARM, et l'intégration d'un code émulant une unité de calcul en virgule flottante.

Linux VServer, pour ceux qui ne connaissent pas...

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
2
mar.
2004
Noyau
Linux-VServer, à ne pas confondre avec le Linux Virtual Server Project, est un projet lancé à l'origine par Jacques Gélinas (le patch CTX).

Le projet consiste en deux parties. La première est un patch pour le noyau (actuellement vs1.26 stable pour 2.4.25 et vs0.09.8 pour 2.6.3) qui permet, en résumé, de faire tourner plusieurs machines virtuelles sur une même machine physique. La seconde partie ajoute un ensemble d'outils pour installer/gérer ces serveurs virtuels. Ce projet permet, entre autre, de créer des serveurs mutualisés, une alternative très sérieuse au simple chroot, de tester une infrastructure N-tiers sur une même machine, etc.

Pour information le site LinuxFR.org tourne dans un vserver depuis maintenant plus de six mois, d'autres projets comme UUCPSSH.org tournent aussi sous serveurs virtuels. À ce titre la team de LinuxFR remercie Herbert Pötzl pour son support averti ainsi que tous les contributeurs au projet.

Forum général.petites-annonces Offre de stage « Systèmes et déploiement de configuration » chez GNUSIDE

3
18
jan.
2013

Bonjour,

GNUSIDE est une société d'ingénierie en informatique et en électronique, nous sommes
spécialisés dans les technologies open-source, les réseaux et les systèmes embarqués.
Dans cette société, vous intégrerez notre équipe de recherche et développement pour un
projet extrêmement dynamique et très novateur. Vous aurez en charge de développer un
procédé de configuration automatique et de génération d'images système.

Ce poste vous offrira l'occasion de monter en compétence rapidement sur des technologies
innovantes et vous laissera toute latitude pour explorer (...)

Forum général.petites-annonces Offre de stage chez Télécoms Sans Frontières

Posté par . Licence CC by-sa.
2
16
jan.
2013

Bonjour,

Télécoms Sans Frontières (TSF), 1ère ONG mondiale spécialisée en télécommunications d'urgence,
propose un stage conventionné pour une mission d'aide aux populations affectées par une crise
humanitaire.

Nous travaillons actuellement sur un projet pilote utilisant les technologies mobiles, le système de collecte de données ODK ainsi qu'une application Android développée en interne afin de collecter les prix des denrées alimentaires sur les marchés Nigeriens permettant aux producteurs et éleveurs de vendre leurs productions au meilleurs prix mais également d'informer la (...)

Proxmox VE 5.1 avec Ceph pour la production

Posté par . Édité par Davy Defaud, tankey, Pierre Jarillon, Xavier Claude et palm123. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa.
36
27
oct.
2017
Virtualisation

Proxmox Server Solutions GmbH vient de publier la nouvelle version 5.1 de la plate‐forme libre de virtualisation Proxmox Virtual Environment. Proxmox VE 5.1 est basée sur Debian Stretch 9.2 avec un noyau Linux 4.13 et ZFS 0.7.2.

logo Proxmox

La principale nouveauté est l’actualisation de Ceph, le système de stockage réseau distribué, vers sa version 12.2 Luminous. Les utilisateurs peuvent utiliser Ceph et Proxmox pour créer rapidement un stockage distribué et redondant. L’infrastucture (système de fichiers sous-jacent) par défaut pour les OSD Ceph (Objects Storage Device : périphérique de stockage des objets) est BlueStore FS, qui est plus rapide (par rapport à ZFS ou ext pour cette fonction portée par les OSD). BlueStore FS inclut la gestion complète des sommes de contrôles et la compression intégrée.

Evry, 27 mars 2013 : l'économie du logiciel libre et la percée d'OpenStack dans le cloud

Posté par . Édité par Xavier Claude, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
8
14
mar.
2013
Communauté

L'association MiNET, fournisseur d'accès internet sur les campus des écoles Télécom SudParis et Télécom École de Management, organise le mercredi 27 mars 2013 à 18h30 à Évry la conférence :

« L'économie du logiciel libre et la percée d'OpenStack dans le cloud ».

En première partie, Jonathan Le Lous, responsable Innovation et offre de formation à Alter Way et membre du CA de l'April, présentera le panorama économique du logiciel libre en France ainsi que les spécificités des stratégies économiques associées au logiciel libre.

En deuxième partie, Raphaël Ferreira, co-fondateur et CEO d'eNovance, présentera OpenStack et la stratégie économique de son entreprise vis à vis de l'écosystème qui s'est formé autour d'OpenStack. Il sera précédé par une courte intervention de Julien Brichard, Business Manager chez SII, qui présentera l'évolution d'une grande entreprise vers des solutions open source.

La conférence sera diffusée en direct, et disponible par la suite sous licence CC by-sa.

L'inscription en ligne est obligatoire pour les personnes extérieures aux écoles.

Accès

Télécom SudParis & Télécom École de Management
9 rue Charles Fourier
91000 Évry

Pour s'y rendre :
RER D, Gare Le Bras de Fer - Évry - Génopole

Sortie de Proxmox VE 3.4 avec ZFS

25
20
fév.
2015
Virtualisation

Proxmox Virtual Environment (VE) est une solution de virtualisation serveur complètement libre, basée sur KVM et des conteneurs. La societé Proxmox Server Solutions GmbH vient de publier la nouvelle version 3.4. Cette dernière offre de nouvelles options telles que le système de fichiers ZFS, un greffon de stockage ZFS et le « branchement à chaud ».

Proxmox

Cette version 3.4 est basée sur la dernière Debian (Wheezy 7.8). Elle comprend le support NUMA (non‐uniform memory access) et plusieurs améliorations dans l’interface Web qui avaient été demandées par la communauté (démarrage et arrêt de toutes les machines virtuelles, migration de toutes les machines virtuelles et suppression des cartes réseaux virtuelles).

Journal Démonstration d'une plateforme de voix sur IP avec Cloonix

14
19
mai
2018

Cloonix est un outil de virtualisation scriptable qui permet la maîtrise, la sauvegarde et la diffusion de plates-formes fonctionnelles en architecture réseau virtuel. La création des machines virtuelles, le maillage de la topologie réseau, le plan d'adressage, le routage, la configuration des logiciels dans les vm, tout cela est maquetté par des scripts de démonstration plateforme (démo) basés sur cloonix. Ces démos sont diffusables et rejouables des années plus tard.

Ce journal vise à prouver le côté diffusable et rejouable (...)

Sorties de nouvelles versions de logiciels libres

Posté par (page perso) . Édité par Daniel Castronovo, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
19
30
déc.
2011
Communauté

Dans cette série de petites brèves liées aux publications de nouvelles versions de logiciels libres, on verra :

  • QuakeForge de Noël ;
  • Multitouch sur X ;
  • FFmpeg 0.9 « Harmony » est disponible ;
  • Virtualbox 4.1.8.

Merci à ikux pour ses contributions à cet article.