Journal Mauvaise surprise virtuelle…

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
90
25
fév.
2011

… ou comment une mauvaise surprise peut en cacher une bonne.

Comme depuis que je lis LinuxFr, je suis devenu un fervent disciple de Tanguy Ortolo, je ne confonds plus Web et Internet et j'ai mon serveur personnel à domicile qui héberge des services Web mais pas que… ce qui en fait un authentique serveur Internet.

Comme depuis que je lis TrollFr, j'ai conscience que Debian est non seulement la distribution universelle, mais qu'elle est surtout le (...)

QEMU 1.0 est enfin sorti

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude, NeoX, baud123, Lucas Bonnet, B16F4RV4RD1N, Mouns, rootix, Florent Zara et patrick_g. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
61
4
déc.
2011
Virtualisation

QEMU a enfin atteint le stade symbolique de la version 1.0 après huit ans de bons et loyaux développements ! Originellement développé par Fabrice Bellard, également à l'origine entre autres de FFMPEG et jslinux, c'est Anthony Liguori d'IBM qui a annoncé QEMU 1.0.

QEMU, émulateur de système libre sous licence GPLv2, fonctionne sur les plateformes x86, x64, PPC, Sparc et ARM et sous les systèmes d'exploitation GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, Mac OS X, Unix et Microsoft Windows.

NdM. : Merci à mouns, neox, lukhas, farvardin, floxy, patrick_g et claudex pour la traduction du changelog, placé initialement sous licence GFDL.

Xen devient un projet de la fondation Linux

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, jcr83, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
58
16
avr.
2013
Virtualisation

Coup de tonnerre ! Alors que Xen était dans l'impasse voici quelques années, le projet de virtualisation racheté par Citrix est soutenu par la Fondation Linux. Red Hat semblait avoir gagné la course pour la solution de virtualisation du noyau. Amazon, Intel, Oracle, Cisco, Samsung, Google ou encore la NSA font partie des entreprises supportant le développement de Xen. Une recomposition du paysage de la virtualisation sous Linux est à anticiper !

The Xen project

Pour rappel, Xen est un logiciel libre de virtualisation, plus précisément un hyperviseur de machine virtuelle publié sous licence GPL v2. Son développement a débuté sous la forme d'un projet de recherche de The University of Cambridge Computer Laboratory au Royaume-Uni, la société XenSource a par la suite été créée spécialement et en a poursuivi le développement, jusqu'au rachat par Citrix. Aujourd'hui, le projet a dix ans, l'âge de la maturité.

Journal Linux dans votre navigateur web

56
17
mai
2011

Après, entre autre, Qemu, Ffmpeg, Tcc et après avoir calculé le plus grand nombre de décimales de Pi, Fabrice Bellard nous livre cette fois-ci, un émulateur x86 tournant dans un navigateur web. Pour tester, il vous faudra utiliser soit FF4 soit Chromium. (A noter: l'exécution dans FF est environ 2 fois plus rapide.)

L'image disque est un ramfs qui contient un système de fichiers créé avec buildroot contenant busybox. Le noyau est un 2.6.20. Pour l'instant, il (...)

Ça bouge du côté de la virtualisation chez FreeBSD

49
1
juil.
2014
FreeBSD

La gestion de machines virtuelles et de conteneurs met en œuvre de nombreux sous-systèmes (hyperviseur, émulateur, réseau, système de fichier, gestion des ressources, politique de sécurité et haute disponibilité) qu'il faut faire fonctionner ensemble et maintenir.

Par exemple sous FreeBSD, on pourra utiliser jail, bhyve, qemu, vnet, dummynet, hast, zfs, geom, racct, MAC, audit, ipfw, pf, virtio, carp, devd, devfs, pkg…

Pour simplifier cela, il existe un certain nombre de logiciels offrant à l'administrateur une logique uniforme au-dessus de ces divers éléments. C'est le cas d'une certaine façon de Docker sous Linux mais aussi de Proxmox, CloudStack ou plus simplement de la libvirt.

Faisons un petit tour des différents projets qui avancent dans ce sens sous FreeBSD.

Gérer les containers avec Docker

47
25
mar.
2014
Virtualisation

Docker est un projet open-source sous licence Apache 2 pour automatiser le déploiement d'application sous forme de containers LXC

logo docker

Jusqu'à présent on trouvait couramment des applications prêtes à l'emploi sous forme d'images VMware, XEN, VirtualBox, QEMU, etc. mais quasiment jamais l'équivalent sous forme de containers. Pourtant les containers représentent une forme de virtualisation légère qui peut dans bien des cas servir d'alternative à la virtualisation lourde.

NdM : merci aussi à Nycolive pour sa proposition de dépêche, qui a été fusionnée avec celle-ci.

VM4nerds : téléchargez des VMs sous Linux ou BSD prêtes à l'emploi sous QEMU-KVM

Posté par . Édité par ZeroHeure, BAud, Xavier Claude, Anonyme, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
45
28
fév.
2014
Virtualisation

Le nouveau site VM4nerds, proposé par nanoClouD, vous permet le téléchargement, gratuitement et sans limite, de plusieurs OS Unix libres installés au sein de machines virtuelles préconfigurées et prêtes à l'emploi sous QEMU-KVM.

Parmi les OS disponibles, on retrouvera des debVM (Debian et Ubuntu), des rpmVM (CentOS et Scientific Linux) ainsi que des bsdVM (NetBSD et FreeBSD), sous les versions les plus récentes.
images distributions

Ainsi, si vous avez besoin de faire rapidement des développements au sein d'un Unix libre, tout en évitant le long processus d'installation à partir d'une image ISO (à télécharger) ou via le Net, il suffit de récupérer une VM depuis VM4nerds, celle-ci étant uniquement basée sur des technologies libres et directement utilisable avec QEMU-KVM (64 bits uniquement).

Mise à jour :

Suite aux différentes demandes, nous avons compris qu'il y avait une forte demande pour pouvoir accéder à nos VMs de la façon la plus libre possible, sans arrière-pensée.

Il n'est donc plus nécessaire de s'enregistrer et de fournir un e-mail pour récupérer nos VMs. L'option enregistrement reste disponible pour partager des commentaires et du feedback sur les pages des VMs.

NdM : VM4nerds est le pendant gratuit des solutions de virtualisation basées sur du logiciel libre que propose la jeune entreprise nanoClouD fondée par Dominique Rodrigues. Il a eu la gentillesse de se prêter au jeu de l'entretien, que vous pouvez découvrir en seconde partie.

XCP-ng 8.0, une alternative gratuite à XenServer

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et Ysabeau. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
45
29
juil.
2019
Administration système

Il y a un peu plus d’un an, on vous présentait le projet XCP-ng, un hyperviseur de virtualisation basé sur Citrix XenServer et Xen. La dernière version de l’hyperviseur, XCP-ng 8.0, est disponible depuis peu et apporte de nouvelles fonctionnalités, des mises à jour de sécurité et la prise en charge de systèmes de fichiers bien connus. L’occasion de faire un point rapide sur la solution.

Journal x2go : le digne successeur de freenx

43
25
fév.
2013

Suite à un changement d'OS sur les ordinateurs auxquels j'ai accès (ayant enfin viré Archlinux de toutes mes machines), je cherchais à réinstaller freenx pour avoir un accès à distance au « bureau à mon bureau ».

Seulement freenx n'existe pas en dépôt officiel pour Mint (et autres Debian et dérivés).

Il existe des bidouilles pour l'installer (par exemple ici) mais pourtant malgré une installation réussie, après une connexion apparemment aboutie, mon client nx se faisait dégager par le serveur (...)

Journal Btrfs et lxc

Posté par . Licence CC by-sa.
43
8
mai
2013

Bonsoir à tous,

Ce sera un journal court pour vous narrer le joli montage que j'ai réalisé ces dernières semaines. Je voulais réussir un triple objectif :

  • Monter un système de machines virtuelles léger me permettant de tester des logiciels sans mettre le souk dans ma Debian stable.
  • Tester Btrfs
  • Tester LXC

J'ai donc formater un disque en Btrfs (j'utilise au passage un noyau récent : 3.8) qui stocke les machines virtuelles et les templates. Pour générer un template, je (...)

GlusterFS 3.2 — La géo‐réplication

42
8
mai
2011
Virtualisation

GlusterFS ou plus simplement gluster est un système de fichiers en espace utilisateur. Il a une forte connotation cluster ou cloud. Il existe deux types de système de fichiers de ce genre, les systèmes natifs en espace noyau comme Lustre / Ceph ou ceux utilisant l’interface FUSE. Dans la même catégorie que gluster, on retrouve MooseFS, sur lequel le magazine GMLF a réalisé un article en avril 2011.

L’intérêt des systèmes en espace utilisateur est la facilité de programmation, ainsi que le fait de s’appuyer localement sur un des systèmes de fichiers standard du noyau : ext3, ext4, XFS… Dans le cas d’un système de fichiers « clusterisé » comme gluster, chacune des partitions formant le cluster peut être formatée avec un système de fichiers différent. Il n’est pas nécessaire que ceux‐ci soient homogènes.

Avec un système de fichiers « clusterisé », il est possible d’agréger des volumes (partitions) provenant de plusieurs serveurs (NAS, SAN…), afin de ne montrer aux clients qu’un seul volume. C’est un peu la généralisation aux grappes de machines Linux (les clusters) du gestionnaire de volumes LVM que l’on trouve sur tous les serveurs Linux et qui permet (entre autres) l’agrégation de partitions.

La particularité de gluster est de ne pas s’appuyer sur un serveur de métadonnées (contrairement à pNFS et MooseFS). Tous les nœuds de la grappe sont équivalents. Il est donc particulièrement robuste aux pannes. À noter que depuis la version 3.1, gluster est distribué sous la licence libre AGPL, la licence publique générale Affero (GNU Affero General Public License), alors qu’il était auparavant distribué sous licence GPLv3. Ce changement de licence est évidemment conçu pour protéger le développement de gluster d’une utilisation abusive (sans retour de contribution) dans les « nuages »…

Proxmox VE 5.4

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
42
11
avr.
2019
Virtualisation

Proxmox est une plate‐forme de gestion de virtualisation libre (AGPLv3) permettant de gérer des machines virtuelles KVM et des conteneurs LXC.

Proxmox VE 5.4 introduit un nouvel assistant pour l’installation d’une grappe de serveurs (cluster) Ceph dans l’interface Web, plus de flexibilité avec la haute disponibilité, la prise en charge de l’hibernation pour les machines virtuelles, et la prise en charge de l’authentification universelle à deux facteurs (U2F). La plate‐forme Proxmox VE 5.4 est basée sur Debian 9 Stretch et un noyau Linux 4.15.

Sortie de Proxmox VE 5.0

Posté par . Édité par ZeroHeure, tankey, Davy Defaud, NeoX et palm123. Modéré par tankey. Licence CC by-sa.
40
5
juil.
2017
Virtualisation

Proxmox Server Solutions GmbH vient de publier la nouvelle version 5.0 de la plate‐forme libre de virtualisation Proxmox Virtual Environment. Parmi les principales nouvelles fonctionnalités, un gestionnaire de la réplication de stockage et un nouvel outil en ligne de commande pour importer des machines virtuelles en provenance d’autres hyperviseurs. Proxmox VE 5.0 est basée sur Debian Stretch 9.0 avec un noyau Linux 4.10.

logo Proxmox

XenServer se libère et crée une communauté open-source

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, ZeroHeure, Xavier Teyssier, Xavier Claude, tuiu pol et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
37
27
juin
2013
Virtualisation

Citrix annonce la libération de XenServer, une plateforme open-source de virtualisation incluant l'hyperviseur Xen, mais aussi des outils d'intégration pour services type cloud. Tout ce petit monde est mis à disposition sur github (voir liens ci-dessous).

La mise à disposition des outils sera étalée sur plusieurs mois, au fur-et à mesure, les sources vont être ajoutées sur github. L'outil n'est pas libéré sous une licence unique mais en fonction des composants, il y a de la BSD 2 clauses, de la LGPL 2, de la GPL 2…

Journal virt-manager: vm avec plusieurs écrans

37
28
mar.
2019

Bonjour cher journal,

Je poste ce journal en espérant qu'un jour il puisse aider quelqu'un.

Mon pc a 4 écrans (24p), il tourne sur ubuntu 18.04 (ça n'a pas d'importance car cela fonctionne avec n'importe quelle distribution qui peut faire tourner virt-manager et la libvirt).
Comme ma machine change tous les 4 ans (je suis salarié dans une entreprise, ce n'est pas mon choix) je n'aime pas à chaque fois devoir tout reconfigurer. Et comme je fais parfois des tests (...)