Journal Le flicage dans l'Open Source

Posté par . Licence CC by-sa.
-45
20
fév.
2019

Ça commence à me pomper. Plus de place pour la nuance, la clarification, les blagues (décrites comme telles en plus) et de voir les gens se rabaisser à s'excuser ou se faire défoncer parce que le modo ou le dernier SJW qui a vu la pub Gilette a estimé qu'il y avait attaque sur la personne.

On est tous d'accord (je crois :)) que profèrer des insultes et harceler c'est mal, mais il n'y a même plus de demi-mesures.
C'est vraiment amplifié dans les forums traitant de logiciels libres voir dans les projets eux-même et c'est énervant. Il est fort probable que ça soit un peu biaisé et pas limité aux LL, il n'y a qu'à voir twitter.

Mais honnêtement, ce n'est pas ce libre que j'ai choisi.

  • # Rien compris

    Posté par . Évalué à 10.

    De quoi parles-tu ? J'ai rien compris. C'est peut-être lié au fait que je n'ai pas vu la pub Gilette (je ne la regarderai pas) et que je n'ai pas de compte twitter.

    • [^] # Re: Rien compris

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Je te rassure je n'ai rien compris non plus.

      vanilla, ma distribution radicalement différente : http://projects.malikania.fr/vanilla

  • # c'est vrai

    Posté par . Évalué à 3.

    Y'a un mec qui a fait une blague sur les puceaux et il s'est fait moinsiser par les 3/4 de Linuxfr. tout fout le camp mon bon monsieur…

    • [^] # Re: c'est vrai

      Posté par . Évalué à -4.

      Moué, tu n'es pas obligé de sortir des exemples grotesques. N'as-tu pas vu la mention "nuance"?

      Ceci par exemple: https://lwn.net/ml/linux-kernel/20190117012645.GU4205@dastard/

      Et pour le coup, ce n'était pas une remarque sur LinuxFr où c'est pluôt ok.

      • [^] # Re: c'est vrai

        Posté par . Évalué à 3.

        Et pour le coup, ce n'était pas une remarque sur LinuxFr où c'est pluôt ok.

        Bein justement, de ce coup pourquoi tu viens couiner ici sans même nous donner un moyen de comprendre (un lien comme tu as posté dans ce commentaire par exemple).

        C'est comme ces posts de type qui viennent chouiner sur le site voyages-sncf ou autre … c'est juste pas le bon endroit, non ?

  • # Grave

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça c'est un journal qui dénonce grave !

    • [^] # Re: Grave

      Posté par . Évalué à -8.

      Au final c'est quoi un journal qui dénonce ? Et qui ne se ferait pas tourner en dérision par "C'est un journal qui dénonce grave!" (automatisme).

      J'imagine bien qu'il ne va pas lever les foules mais on peut discuter?
      - "La tribune est faite pour ça"
      - "Je ne connais pas cet endroit"

      • [^] # Re: Grave

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 20/02/19 à 20:19.

        Le problème du journal "qui dénonce grave", ce n'est pas qu'il dénonce, mais c'est qu'on ne sait pas vraiment ce qu'il dénonce ni pourquoi il le dénonce.

        Dans ce journal, on a très bien compris que c'était une réaction en mode coup de gueule.
        On a compris que tu en voulais à une certaine forme de "politiquement correct", mais c'est très flou. Une description plus précise de ce qui te pose problème ne ferait pas de mal.

        Par contre, ce qui n'est pas du tout expliqué, c'est pourquoi ça pose problème ?

      • [^] # Re: Grave

        Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 20/02/19 à 20:50.

        on peut discuter?

        OK, mais tu n'as toujours pas dit de quoi tu veux discuter.
        (non, le journal n'a rien indiqué comme sujet de discussion, juste des mots bout à bout sans aucun argument, tu es énervé mais on ne sait pas du tout par quoi)

        Mais bon, avec ça :

        ce n'est pas ce libre que j'ai choisi.

        On a l'impression que c'est ce libre que tu veux (et perso ce n'est pas du tout le libre que j'imagine, et non je ne sais pas si ce post est sérieux), et surtout on se demande bien ce que vient faire le libre dans cette histoire, le libre étant un moyen, comme un PC par exemple, et tu es libre d'aller sur le projet que tu veux, tu as le choix (le libre est neutre sur tellement de sujets contrairement à ce que certains veulent croire, très globalisant, acceptant tout le monde qui respecte les 4 libertés du libre et sans autre règle que chacun y cherche à y mettre, genre toi qui "choisirai" un libre qu'on ne comprend pas).

      • [^] # Re: Grave

        Posté par . Évalué à 10.

        Au final c'est quoi un journal qui dénonce ?

        Déjà, c'est un journal qu'on comprend.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Grave

        Posté par . Évalué à 10.

        Au final c'est quoi un journal qui dénonce ?

        Un journal qui enlève les nonce, je suppose?

  • # La pub Gillette

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Aller, c'est pas vendredi, mais un troll bien gras comme ça, je peux pas résister ^^

    Je suis le seul qui voit pas le problème avec la pub Gillette ? (je mets un lien vers l'original pour que chacun puisse se faire sa propre idée :P). Perso, je vois juste une pub qui dit "on peut sûrement faire mieux, alors faisons mieux". De façon générale, ça me semble plutôt une bonne approche dans la vie.

    (Operation 'troll' is a go. I repeat, operation 'troll' is a go")

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 20/02/19 à 21:25.

      Je suis le seul qui voit pas le problème avec la pub Gillette ?

      Non, mais à lire vite fait (vaut mieux, je ne conseille pas à toute personne pas prête à voir toutes les horreurs que peuvent sortir des personnes en manque de virilité) les commentaires il y a l'air d'avoir un paquet de personnes qui se sont senties attaquées par juste qu'on leur dise qu'être un homme n'a rien à voir avec harceler les autres, j'imagine que c'était le but que de "choquer" les personnes qui aiment harceler.

      Je dirai qu'elle est même pas mal, à première vue elle est agréable à regarder et montre un peu les petites merdes qu'on peut corriger à titre individuel (plutôt que de se dire qu'on n'y peut rien pour ne rien faire), tout en avouant ne pas avoir dépassé la première minute de la vidéo en lien dans le journal (elle m'endormait et je voyais autant d’intérêt que le journal : un manque de contenu avec des arguments).

      • [^] # Re: La pub Gillette

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/02/19 à 10:28.

        les petites merdes qu'on peut corriger à titre individuel

        … Oui t'as raison, c'est probablement moins risqué que d'aller "corriger" les margoulins du porno, qui font des milliards tranquillement en pushant une culture déshumanisante, violente mais je veux dire réellement violente, avec des coups, des agressions physiques et mentales, tout simplement de la torture.

        Là c'est plus des remarques désagréables, des sifflets ou des regards appuyés, ce sont des baffes, des contraintes coercitives, des décharges électriques, des chantages à l'argent absolument répugnants, des séances publiques d'humiliation, et je te parle pas de l'effet sur les spectateurs car il existe des études bien plus pertinentes que tout ce que je pourrai en dire.

        Si on me parle de "masculinité toxique" moi, c'est à ça que je vais penser en premier.

        C'est facile à critiquer pourtant, tous les acteurs sont là, la plupart ne se cache même pas, on pourrait faire pleins de reportages, ou OK si on veut, des films publicitaires, si c'est comme ça qu'on s'informe maintenant.

        Ah tiens, non, personne ? Ah bon.

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 21/02/19 à 10:56.

          Si on me parle de "masculinité toxique" moi, c'est à ça que je vais penser en premier.

          Quand tu interroges les personnes au hasard, elles vont penser plutôt aux petits emmerdeurs de tous les jours que des "gros trucs" plus rares que tu décris (et illégaux, et poursuivis quand c'est possible malgré tes idées sur le sujet, mais bon c'est les "autres" qui sont coupables, pas toi, tout va bien donc), comme quoi ce à quoi on pense en premier dépends de pas mal de choses genre à qui on parle.


          Merci de l'exemple "il y a pire ailleurs donc je prend ça comme excuse pour ne rien faire" (l'un n’empêche pas l'autre, mais bizarrement tu les lies, pourquoi?), c'est exactement le sujet : c'est l'autre le méchant, pas toi qui ne réagit pas quand tu le peux ("non mais ça va, il y a pire ailleurs et les autres ne font rien alors moi je reste dans mon coin").

          • [^] # Re: La pub Gillette

            Posté par . Évalué à 1.

            (l'un n’empêche pas l'autre, mais bizarrement tu les lies, pourquoi?)

            Pour poser une vraie question sur les priorités, et par delà, les motivations de ce film de publicité.

            c'est l'autre le méchant, pas toi qui ne réagit pas quand tu le peux ("non mais ça va, il y a pire ailleurs et les autres ne font rien alors moi je reste dans mon coin")

            Ta logique est incorrecte : ce n'est pas parce que je pose la question plus haut, que je suis "le méchant" ou que je "ne réagit pas" ou que je "reste dans mon coin" rien dans mon message ne te permet de le déduire.

          • [^] # Re: La pub Gillette

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/02/19 à 11:09.

            Arg, je viens de me rendre compte de ce que je fais ce que je te reproche dans ma première réponse : Rien ne me permet de même insinuer que tu ne fais rien contre le porno ; dont acte et bonne journée :)

          • [^] # Re: La pub Gillette

            Posté par . Évalué à 3.

            (et illégaux, et poursuivis quand c'est possible malgré tes idées sur le sujet, mais bon c'est les "autres" qui sont coupables, pas toi, tout va bien donc)

            Sachant que les "petites actrices" ont peur de se faire connaître si elles portent plainte: le côté légal/illégale, voila quoi.

            🇪🇺

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par . Évalué à 0.

          T’es allé voir un journaliste pour lui parler du sujet ? Ils devraient tomber dans tes bras de leur filer un sujet tout cuit comme ça si c’est si simple.

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je suis le seul qui voit pas le problème avec la pub Gillette ?

      La pub n'a pas de problème (du moins rien de majeur/flagrant à part le fait que c'est de la publicité).
      Par contre il y a des gens à problèmes qui en voient dans cette pub, mais ces gens là en voient partout. Bientôt ils vont manifester contre les feux pour piétons car les silhouettes sur ces feux ne représentent personne en jupe, ou avec les cheveux longs, pas de handicapés, pas de gros, etc.

      Définition des gens à problème : à partir d'une situation sans problème, ils font surgir des problèmes.

      • [^] # Re: La pub Gillette

        Posté par (page perso) . Évalué à -9. Dernière modification le 20/02/19 à 22:09.

        à partir d'une situation sans problème, ils font surgir des problèmes.

        J'espère que tu es conscient que c'est une phrase utilisée par exemple par les hommes qui frappent leur femme ("de quoi tu te mêles, il n'y a aucun problème tu vois bien qu'elle est libre d'aller porter plainte et elle ne le fait pas"), exemple parmi d'autres (généralement toutes les personnes en supériorité ne voit pas le problème du statut, et considèrent que c'est une "situation sans problème").

        Par contre il y a des gens à problèmes qui en voient dans cette pub, mais ces gens là en voient partout. Bientôt ils vont manifester contre les feux pour piétons car les silhouettes sur ces feux ne représentent personne en jupe, ou avec les cheveux longs, pas de handicapés, pas de gros, etc.

        En l’occurrence, ceux qui voient un problème sont ceux visés par la pub, bref les harceleurs, dénigreurs etc. Mais sinon, ta phrase ressemble quand même vachement aux gens disant qu'il n'y a pas de problème à avoir des stars d'Hollywood toutes blanches et les hommes héros avec femme faire-valoir, fait chier ces gens qui voient des problèmes partout et qui veulent des héroïnes et des noirs (coucou les masculinistes blancs à la sortie de Starwas 7) alors que des mecs blancs partout ça passe mieux partout.

        Ou alors tu t'es mal exprimé ou j'ai mal compris tes phrases, perso j'y voit une incohérence entre "la pub n'a pas de problèmes" et "Bientôt ils vont manifester contre […]", tu peux mieux expliquer ce que tu as en tête?

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          J'espère que tu es conscient que c'est une phrase utilisée par exemple par les hommes qui frappent leur femme

          Cette pub dénonce la violence, l'inaction, etc.
          Tu prends une phrase et tu m'accuses de trouver que ça cautionne les violences SI ON LA MET HORS CONTEXTE ?! Tu as des problèmes, sérieux. Tu fais peut-être parti de ces « gens à problèmes » dont je parle : à partir de rien, tu crées des histoires.

      • [^] # Re: La pub Gillette

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce qui est bien avec cette définition c’est qu’elle est tautologique et pas universelle du tout.

        J’ai décidé de faire partie du camp des gens qui pensent qu’il n’y a jamais aucun problème nulle part. Par conséquent, toute personne qui trouve qu’il y a un problème quelque part est une personne à problème. Comme j’ai toutes les chances de finalement m’autoexclure de ce camp à un moment donné, j’en conclue qu’il doit être ’achement compliqué d’en trouver d’authentiques membres.

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par . Évalué à -1.

      Je suis le seul qui voit pas le problème avec la pub Gillette ?

      Je n'aime pas trop les formats video, mais une explication intéressante est ici https://www.youtube.com/watch?v=FGk4faDgVZM

      Pour résumer, la pub est une généralisation qui dit que tous les hommes sont pourris (mettant donc dans le même panier ceux qui ne le sont pas).

      • [^] # Re: La pub Gillette

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 21/02/19 à 04:10.

        Bullshit. La pub dit littéralement :"We believe in the best in men […] some already are but some is not enough".
        Je vois cette pub comme une version commerciale de la citation de John Stuart Mill (faussement attribuée à Edmund Burke) :

        “Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing.“

        Pour réussir à se sentir offensé par ça faut vraiment avoir des trucs à se reprocher…

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/02/19 à 05:09.

          Je n'ai pas vu la pub, et ne peux pas la regarder maintenant. Et puis j'ai de la barbe, de toute façon. Et puis je peux me tromper, aussi. Mais sur cette simple phrase, « some », ça veut bien dire quelques uns ?
          Parce que sans généraliser à la totalité, on parlerait donc bien du « reste », soit une grosse majorité, non ?

          • [^] # Re: La pub Gillette

            Posté par . Évalué à 8.

            Mais sur cette simple phrase, « some », ça veut bien dire quelques uns ?

            Non. Ça représente un sous ensemble indéfini sans préjugés de taille.
            Le new oxford le définit comme « an unspecified amont or number of ».

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est là qu'on sens qu'il y a Anglais et Anglais. Autant j'arrive à lire tout ce que je veux dans wikipedia ou dans la littérature scientifique, autant j'ai du mal à comprendre cette citation…

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: La pub Gillette

            Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 21/02/19 à 08:06.

            Ouais, celle la est chaude…
            Je m'essaye sans être sûr : les méchants n'ont besoin de rien d'autre pour atteindre leurs buts que les gentils regardent sans réagir.

            Perso je comprend que c'est trop facile de se dire "moi je ne fais pas donc je ne suis pas un méchant" et de fermer les yeux quand les autres font (cf la réunion où personne ne réagit pour dire "ta gueule et laisse la parler plutôt"), pour jouer avec le point Godwin dans le années 30-40 la grande majorité des allemands n'était pas antisémite mais laissaient faire ceux qui l'étaient sans s'opposer, et dans la fin 2018 / début 2019 en France la grande majorité des gilets jaunes n'était pas antisémite/raciste/casseur/… mais laissent faire ceux qui le sont sans s'opposer non plus.

            Pour conclure, une personne qui traduit la pub en "tous les hommes sont des méchants" n'a pas bien compris le message et devrait revoir la vidéo (on voit plein de "gentils" se lever contre la domination, comment on peut dite "tous les hommes" après ça?) et devrait se demander pourquoi ils se sentent inclus de manière négative (perso je le vois plutôt de manière positive, n'étant pas agresseur mais on me fait remarquer que je peux mieux faire, une incitation à plus car on peut toujours plus, rien de négatif), et si ça ne suffit pas de se convaincre il suffit de regarder les commentaires négatifs quasi tous masculinistes plus ou moins assumés sous la pub (oui, ça fait peur, une pub qui serait juste mal faite et ils boycottent une marque, crédible?), la majorité des réactions ne viennent pas vraiment de "gentils n'ayant rien à se reprocher mais inclus dedans".

      • [^] # Re: La pub Gillette

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 21/02/19 à 08:35.

        mais une explication intéressante est ici

        Bizarre, la personne qui explique semble faire exactement ce qu'elle critique dans la pub citée, je veux dire commencer par critiquer les gens qui ont apprécié la pub, j'avoue ça m'a fait sourire :).
        (et son analyse ne m'a pas vraiment convaincu, ni son comment "corriger" la pub, j'y ai vu surtout une explication sur comment manipuler les gens comme le font d'autres pubs, ce qui me fait réagir négativement en fait, sans doute ma personnalité car je reconnais que ces méthodes, caresser dans le sens du poil, marchent généralement, genre son "si vous avez aimé abonnez vous à ma chaîne" qui est sur plein de vidéos et qui me hérissent les poils quand je l'entends car on me dit quoi faire de manière directive alors que c'est écrit en bas avec un bouton "abonez-vous", ça suffit. Je précise : je suis un mauvais vendeur donc il a raison pour avoir du chiffre)

        la pub est une généralisation qui dit que tous les hommes sont pourris

        Perso j'ai compris comme une généralisation qui dit que tous les hommes peuvent mieux faire, mais surtout qu'il n'y a pas assez d'hommes qui se bougent (la majorité, moi compris dans pas mal de cas, laisse faire) et qu'on peut individuellement apporter sa petite pierre à l'édiffice, sans doute une question de point de vue.

        L'auteur de ta vidéo voudrait que Gilette "vende du rêve" aux hommes pour qu'ils changent, justement ce que j'apprécie dans la vidéo de Gilette est que ce n'est pas du rêve inatteignable qu'on me vend (je ne serai jamais un héro sauveur de la veuve et l'orphelin), mais juste m'indiquer que des petits gestes qu'on peut faire tous les jours peuvent faire changer les choses.

        • [^] # Re: La pub Gillette

          Posté par . Évalué à -2.

          Il faut changer le monde parce qu'il faut changer le monde, c'est vrai.

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par . Évalué à -3.

      je mets un lien vers l'original pour que chacun puisse se faire sa propre idée :P)

      J'ai mis le premier lien youtube, je n'ai pas regardé cette version, je sais, c'est mal.

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par . Évalué à 1.

      Le problème de la publicité est évident, pourtant. Troll ou pas troll.

      C'est une caricature moralisatrice faite par une firme riche, polluante et insidieuse estimant qu'elle peut être un argument d'autorité dans ce que doit être un homme parce qu'elle s'attaque à leurs poils, caricature qu'elle fait avaler à beaucoup de sujets qui pensent que l'enfer, c'est les autres, alors qu'en fait, c'est eux. :)

      En gros, une nutrition par l'anus et une technique mielleuse pour prendre les gens pour des gros cons tout en faisant de l'audience.

    • [^] # Re: La pub Gillette

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis le seul qui voit pas le problème avec la pub Gillette ?

      Pareil pour moi.

      Je me demande quelle est la différence entre ceux que la publicité heurte et ceux qu'elle ne heurte pas.

      Ca serait bien une histoire d'identité menacée.

  • # Snowflake

    Posté par . Évalué à 1.

    Pauvre chou, tu fais un caca nerveux car la violence verbale n'est plus acceptée comme elle l'était ?

    Bienvenue au 21eme siècle.

    • [^] # Re: Snowflake

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Snowflake

      (…)

      Pauvre chou

      (…)

      la violence verbale n'est plus acceptée

      Sérieusement ?

    • [^] # Re: Snowflake

      Posté par . Évalué à 1.

      Et ton agressivité qui pue du bec, elle est trop 21ème siècle.

      Souffre d'avoir des gens avec des avis différents du tien.

      • [^] # Re: Snowflake

        Posté par . Évalué à 0.

        Souffre d'avoir des gens avec des avis différents du tien.

        Mouais, il faudrait déja le comprendre, l'avis, et il faudrait également qu'il soit respectable.

        Les gens qui se plaignent du "politiquement correct", c'est principalement des gens qui n'ont pas compris que ce n'était plus à eux de décider si leur comportement ou leurs propos sont offensants. Le fameux «ooohh mais ça n'est qu'une petite blague, il ne faut pas te vexer pour ça.». Je trouve que le changement est très sain, et que la période précédente était totalement inadmissible : si je suis offensé, je n'ai pas à me justifier d'être offensé. Personne d'autre que moi n'est habilité à me dire dans quelles situations je dois ou je ne dois pas me sentir offensé.

        Et ça, c'est indépendent de la légalité ou non des propos offensants.

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Personne d'autre que moi n'est habilité à me dire dans quelles situations je dois ou je ne dois pas me sentir offensé.

          Euh… Dans la théorie c'est joli, mais bon en pratique c'est la porte ouverte à tout : hop exemple pour aller dans ce que tu dis mais que tu as pas prévu, je peux dire que si tu ne sors pas voilée ça m'offense (qui es-tu pour me dire que je ne devrais pas être offensé? C'est ton argument hein), merci de t'habiller en conséquence pour ne plus m'offenser comme tu demandes aux autres de changer. Tu hurles à la manipulation? Mais c'est en pratique ce qu'il se passe par exemple aux USA (cf le nipple-gate avec Jackson, pour ne reprendre qu'un exemple parmi d'autre de la pudibonderie qu'amène en pratique ta phrase), ce n'est pas de la théorie!

          Bref, ta phrase est bateau et ne résiste pas à l'analyse de ses conséquences si on l'applique.

          PS : je ne dis pas que le monde d'avant était mieux (au contraire), j'ai un CoC clair dans mon taf, je rejette juste l'argument simpliste "c'est à moi de définir ce qui m'offense" balancé comme ça.

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par . Évalué à 5.

            Il n’est pas interdit d’offenser quelqu’un. Sauf si ça va plus loin genre l’insulte, c’est juste un signal social et ça indique qu’on doit probablement pouvoir en parler. Il ne suffit pas de l’évacuer en disant «  je dis ce que je veux parce que de toute façon j’offenserai toujours quelqu’un » d’une manière générale, même si parfois ça peut s’entendre. C’est du cas par cas …

            • [^] # Re: Snowflake

              Posté par . Évalué à 5.

              C’est du cas par cas …

              Et dans ce cas par cas l'effet de répétition est essentiel.

              Le truc le plus offensant/sexiste/raciste du monde et qui se produit une fois est une broutille vis à vis d'un truc beaucoup plus anodin mais qui est devenu une habitude.

              Il y a un effet de conditionnement et de fragilisation sur le public qui subit.

              Je pense que c'est ça que les harceleurs ne réalisent pas.

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par . Évalué à 8.

          Humpf. Je suis en désaccord total avec toi si on mets dans le contexte du journal (qui est léger, mais…).

          En bref, tu considères que quelqu'un qui se pointe dans un groupe à le droit de reprocher aux gens de ce groupe que leur culture, qu'ils ont développée ensemble, l'offense?
          Moi, je refuse ça.

          Perso, p'tet bien que je suis sexiste, rasciste, xenophobe, antisémite, ou je ne sais quel autre qualificatif mal vu, mais oui, je fais des blagues sur les homo,blacks,juifs,femmes (mais aussi sur les hétéros/blanc/agnostiques/…) quand je suis avec des gens qui vont accepter ce type de blagues.
          Et si je suis avec ce type de personnes, je prendrais mal le fait que quelqu'un se pointe d'on ne sait où pour dire qu'on est tous des mauvaises gens et qu'il nous faudrait nous comporter de manière a ne jamais risquer d'offenser quiconque!
          De la même manière, quand je me suis loggué pour la 1ère fois sur linuxfr, je ne me suis pas pointé en disant "non, mais dire, c'est pas libre donc ça pue, ça m'offense, arrêtez ça tout de suite!".

          Pour faire simple: tant qu'une référence ou une culture n'est pas propagée vers l'extérieur, et que les gens ont la possibilité de choisir de ne pas y mouiller (non Trichelieu, je ne t'ai pas invoqué!) je ne vois pas ou est le problème. Si quelqu'un rentre dans un milieu et veut le changer, ok, mais que cette personne le fasse en douceur, et c'est exactement ce à quoi je n'ai pas l'impression d'assister ces dernières années.
          Notamment, je trouve écoeurant le sexisme en défaveur des hommes dans le logiciel (considérer que je n'ai pas du me battre pour faire mon métier, ou que c'est lié à la chance, c'est clairement m'insulter, mes parents ont essayé par bien des moyens de me faire changer de voie, même s'ils auraient pu faire pire).
          Du coup, même si je suis d'accord que le journal en question est un vulgaire coup de gueule vide de contenu réel, je partage le sentiment, j'ai de plus en plus l'impression qu'on ne juge plus le résultat technique mais le marketing, la présentation, la forme, et pire: que l'on juge de plus en plus un résultat en fonction des caractéristiques de son auteur!

          Certes, le public c'est important, si on fait du code pour vivre. Mais, moi, j'en fait d'une part pour vivre (ça me fait bien chier, promis), et d'autre part pour m'amuser. Au boulot, je mets des gants, j'envoie pas chier les idées débiles de mon chef, et je fais du code bâclé à cause de ça. Pourquoi je devrais faire de même pendant mes loisirs? Pourquoi je devrais dire à une femme "Ouah, ce que tu as fait est super!" alors qu'il existe mieux à côté, mais, zut, c'est pas fait par une femme?
          Pourquoi je devrais cesser de dire que le périphérique AX042 est un "slave" (esclave ou slave? Les slaves sont-ils des esclaves? Je ne le crois pas…) juste parce qu'un descendant d'esclave pourrait un jour avoir envie de contribuer (d'une, il ne fait que descendre, il n'a pas vécu l'esclavage, et d'autre part il est probable que son peuple ait vendu les siens, donc, qui est le méchant peuple reste à définir)?
          Je pense notamment à une page wiki qui décrit dans des graphes les exécutions des scripts pre/post-rm/inst des paquets Debian, qui porte fièrement la mention "cette page a été faite grâce au projet Debian women". Ce truc est mieux mis en valeur qu'une page plus complète, plus claire, discrètement citée par la 1ère comme source d'inspiration. Mais, voila, c'est «fait par une femme» donc même si c'est moins bien, faut le mettre plus en valeur.
          Dès que je retrouve le lien, je le mettrai ici… sinon on va me dire que j'affabule.

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 21/02/19 à 16:11.

            Autant je suis ton argumentation (bon des fois limite… Les blagues limites, je les fais en privé et pas en public, quand je sais que toutes les personnes autour ne sont pas sexiste, raciste, xénophobe, antisémite etc pour être sûr que ce ne sera pas pris comme un soutien à ces saloperies, et dès que c'est pour un projet public, ce dont on parle il me semble, c'est impossible), autant ça je ne comprend pas :

            Pourquoi je devrais cesser de dire que le périphérique AX042 est un "slave" (esclave ou slave? Les slaves sont-ils des esclaves? Je ne le crois pas…) juste parce qu'un descendant d'esclave pourrait un jour avoir envie de contribuer

            En fait la vraie question est absente, est elle est : qu'est-ce que ça peut te faire de remplacer par des mots plus cohérents comme primary/replica? Tu gagnes en diversité (potentielle) sans absolument rien perdre de ton côté, c'est tout.
            Bref, tu devrais cesser de dire que le périphérique AX042 est un "slave" parce que tu as un autre mot possible qui ne t'enlève rien à part si tu es nostalgique de d'esclavage (et justement, si ça permet de filtrer…)

            PS : voila, j'ai fait un tir de chaque côté, de quoi m'en prendre de chaque côté :).

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par . Évalué à 1.

            Pourquoi je devrais cesser de dire que le périphérique AX042 est un "slave" (esclave ou slave? Les slaves sont-ils des esclaves? Je ne le crois pas…) juste parce qu'un descendant d'esclave pourrait un jour avoir envie de contribuer (d'une, il ne fait que descendre, il n'a pas vécu l'esclavage, et d'autre part il est probable que son peuple ait vendu les siens, donc, qui est le méchant peuple reste à définir)?

            Pour la meme raison que tu dit bonjour, au revoir, merci et que tu suis les règles de politesses.
            Personne ne te force a te comporter comme une personne avec qui il est agréable de bosser. Maintenant, si tu te comportes comme un malpropre, faut pas t'étonner qu'on te le dise, ni de te retrouver de plus en plus isolé.
            Tu peux tenter de rediriger ca vers les populations africaines qui auraient vendues les leurs, ca change pas grand chose aux règles de bienséances. Et surtout, c'est très gonfle quand meme. De meme quand tu joues au con et pretend que slave fait references aux peuple slaves quand l'orthographe anglaise est "Slavs", sans e.

            En l'occurence, l'esclavage est un sujet très sensible aux US. Ca gene les gens, blancs et noirs, et ils ont pas forcement envie d'en entendre parler dans un contexte ou c'est absolument pas nécessaire.
            L'analogie est vaguement pertinente de loin, mais pas tant que ca. Au coeur du concept d'esclavage est le concept qu'une personne possède une autre personne, et je vois pas trop en quoi c'est applicable dans contexte informatique. Surtout quand on peut enrichir le vocabulaire avec des sémantiques beaucoup plus fines: primary/replicas (cas typique des base de données), primary/agent (Jenkins qui fait tourner les jobs definition et les agents qui font tourner les builds), et je ne doute pas qu'on peut trouver une semantique plus appropriée pour les autres cas auxquels je n'ai pas pense.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par . Évalué à 10.

            «d'une, il ne fait que descendre, il n'a pas vécu l'esclavage, et d'autre part il est probable que son peuple ait vendu les siens, donc, qui est le méchant peuple reste à définir»

            Tu ne sais pas de quoi tu parles, mais on ne peut pas tout savoir. Et on a coutume de simplifier certaines problématiques au point de perdre la vérité de vue. Full disclosure : je suis noir (et pas "black", cet euphémisme douteux)

            "Il n'a pas vécu l'esclavage"

            Non, je n'ai pas vécu l'esclavage. Par contre je peux t'assurer que nous (nègres de beaucoup de pays) en supportons les conséquences encore aujourd'hui. Voir le documentaire "Les derniers maîtres de la Martinique" pour ceux qui ne connaîtraient pas la situation martiniquaise, unique au monde, d'une caste blanche (les békés) qui détient l'essentiel des richesses du territoire et reconnaît ne pas vouloir se mélanger au reste de la population pour conserver la pureté de la race. De fait, 2 membres de ma famille ayant eu un conflit avec un membre de cette caste sont dorénavant blacklistés dans toutes les entreprises békés de l'île. Sachant qu'ils sont les détenteurs du pouvoir économique (grande distribution, hôtels, pièces détachées, agriculture…) ces descendants d'esclavagistes ont un pouvoir tout à fait palpable sur nous, descendants d'esclaves.

            Extrait : «Dans les familles métissées, les enfants sont de couleurs différentes, il n’y a pas d’harmonie. Moi, je ne trouve pas ça bien. Nous (ndlr: les Békés), on a voulu préserver la race.» «Les historiens ne parlent que des aspects négatifs de l’esclavage et c’est regrettable» […] « les bons côtés de l’esclavage et les colons qui étaient très humains avec leurs esclaves, qui les ont affranchis et qui leur donnaient la possibilité d’avoir un métier » Ces propos ont été tenus en 2009 dans un département français. Leur auteur a été relaxé On constate ici que bien que reconnu comme crime contre l'humanité, l'apologie de l'esclavage n'est pas condamnée : «La Cour de Cassation considère que la loi sur la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité ne comporte aucune disposition répressive. Ce n’est qu’une loi mémorielle.» Et la bourgeoisie locale à parfaitement le droit d'en vanter les avantages.
            Tu pourras également te renseigner sur le scandale du chlordécone : cette molécule cancérigène utilisée dans les bananeraies antillaises de 1972 à 1993 était interdite aux USA depuis 1976 et en France depuis 1990. Les planteurs (békés) de l'île ayant leurs entrées au gouvernement ont pu obtenir des dérogation successives permettant de prolonger l'utilisation du pesticide. Une fois l'interdiction effective (bien après le reste du monde), les stocks ont continué à être écoulés sous le manteau. Ceci est la résultante directe de l'économie coloniale qui place les îles en situation de dépendance. On consomme "importé" et ce qu'on produit (mono-culture de la banane) doit être exporté vers ""la métropole"". Je n'entrerai pas dans les travers psychologiques enseignés aux populations noires par cette colonisation, d'autres comme Frantz Fanon l'ont fait bien mieux que moi.

            • [^] # Re: Snowflake

              Posté par . Évalué à 10.

              (Désolé pour l'auto-réponse, j'ai posté trop vite je n'avais pas rédigé la suite…)

              "probable que son peuple ait vendu les siens"

              Cette phrase ne veut rien dire. Des rois nègres ont bien vendu des esclaves aux négriers. Mais l'histoire ne se résume pas à ça, loin de là. Tout d'abord les premières traites ont été arabo-musulmanes. Les portugais achetaient des prisonniers aux arabes. Puis ils sont descendus et ont pratiqué les expéditions et les rapts d'esclaves noirs. Mais forcément les noirs se défendaient et les portugais en ont voulu beaucoup plus donc ont traité avec les Mauritaniens (pays où l'esclavage a été aboli en 1981 (!)). Enfin ils ont passé de nouveaux accords avec certains rois pour vendre leurs prisonniers de guerre. De leur point de vue ils ne vendaient donc pas des gens de "leur peuple" mais des ennemis. Enfin le peuple s'est maintes fois révolté (en Afrique, comme dans les colonies où l'on tente de nous apprendre que c'est le "papa blanc" Victor Schoelcher qui a libéré les esclaves alors que ces derniers ont conquis leur liberté.)Dans tous les cas, il est malhonnête de rejeter la faute sur "le peuple noir" lorsqu'il s'agit du comportement de souverains corrompus. Ça serait pareil que dire que "les français ont livré les juifs aux allemands"…

              "le méchant peuple reste à définir"

              Maintenant qu'on a atteint le point G, je ne résiste pas au parallèle entre ton "qui est le méchant peuple reste à définir" et Dieudonné qui disait fièrement « Je n'ai pas à prendre parti entre les juifs et les nazis. Je n'étais pas né, je ne sais pas qui a provoqué qui, qui a volé qui… Mais j'ai ma petite idée ». Je ne sais pas si c'était volontaire mais le sous-entendu est proprement dégueulasse. Oui des noirs ont vendu des noirs comme des français ont "vendu" des juifs. Mais ça n'était absolument pas la pière angulaire de ce commerce de 400 ans qui a permis l'essor de l'Amérique et de l'Europe telles que vous les connaissez aujourd'hui. Ici tu pourras te renseigner sur le roi belge Leopold II, surnommé "roi bâtisseur", qui a considérablement enrichi la Belgique grâce au caoutchouc congolais. Bien sûr ça ne s'est pas fait sans quelques menues exactions à l'égard des indigènes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_mains_coup%C3%A9es. Voir aussi ce petit reportage de 2 minutes, "Horror humanum est, les petites mains du caoutchouc". On estime que 10 millions de personne sont mortes durant cette exploitation (juste au Congo hein, on ne parle pas ici des 400 ans d'esclavage, d'ailleurs à cette époque la traite est déjà abolie…). Bien malin celui qui pourra quantifier les répercussions, notamment économiques, que de tels massacres ont eut sur la RDC d'aujourd'hui…

              Ailleurs

              Je n'ai parlé quasiment que des békés comme exemple de conséquence contemporaine mais tu auras sûrement entendu parlé de Black Lives Matter et des manifestations dans les états du Sud des USA pour faire retirer les statues de confédérés. Je reprends un passage d'un commentaire précédent :
              On ne peut pas raisonnablement demander à des noirs de passer quotidiennement devant des statues glorifiant des personnes qui leur ont nié jusqu'à leur humanité. «Même avec une mention expliquant sa vie, son œuvre, une «rue Pierre Laval, collabo» ne serait guère plus acceptable.» Notons qu'une statue de Colbert, rédacteur du Code Noir trône à l'Assemblée Nationale, sans parler des différents monuments à la gloire de l'empereur Napoléon 1er, responsable du rétablissement de l'esclavage et assassin de Toussaint Louverture.

              Vos héros sont nos bourreaux.

              • [^] # Re: Snowflake

                Posté par . Évalué à 3.

                Je sais que c'est bien tard, je ne passe plus trop sur dlfp, mais, je tiens à expliciter ma réponse. Non pas que j'aie peur de passer pour une ordure, mais je préfère passer pour l'éventuelle ordure que je suis, et non une autre.

                l'on tente de nous apprendre que c'est le "papa blanc" Victor Schoelcher qui a libéré les esclaves alors que ces derniers ont conquis leur liberté.)Dans tous les cas, il est malhonnête de rejeter la faute sur "le peuple noir"

                Il est aussi malhonnête de rejeter la faute sur "le peuple blanc", hein. Je suis fils d'ouvrier, de révolutionnaire, je ne suis pas juste un pur produit de l'éducation française…
                En fait, j'ai juste un baccalauréat, parce que je suis inadapté au bourrage de crâne qu'est l'éducation de cette nation, et j'en ai chié à prouver ce que je peux faire, bien que je sois un homme blanc.

                De mon point de vue, j'ai l'impression que, de nos jours, les hommes blancs doivent assumer toutes les merdes qu'on fait leurs ancêtres, contre les femmes et les gens qui ont des peaux moins colorées (parce que, bon, je défie un noir d'être capable de prendre autant de teintes qu'un blanc: quand je suis malade, je verdit, quand je suis en colère, je suis rouge, etc… et c'est les noirs qu'on appelles hommes de couleurs? Ouai, je sais, je repique :))

                La réalité que personne n'a consignée, je crois, c'est que les puissants vendent les moins puissants, et que la couleur de peau est leur prétexte.

                Ça serait pareil que dire que "les français ont livré les juifs aux allemands"…

                Mais ça a été le cas d'une partie, même si l'on oublie que les allemands avaient leurs propres résistants. Ce qui est dégueulasse, et que j'ai, certes, laissé échappé, c'est de généraliser, et de classer.

                On ne peut pas raisonnablement demander à des noirs de passer quotidiennement devant des statues glorifiant des personnes qui leur ont nié jusqu'à leur humanité.

                Saches que je trouve ça dégueulasse qu'on aie des avenues Pétain, pourtant je suis de la même nationalité et couleur de peau.
                Je voudrais juste que les noirs arrêtent de nous ressasser qu'on est des ordures parce qu'on est blanc et que dans le passé nos ancêtres ont acheté leurs ancêtres. C'est trop facile, compte tenu du fait que ce commerce dégueu à été fait des deux côtés, mais que «le nôtre» est celui qui en a tiré le plus de bénéfs. Enfin, le notre, c'est juste celui qui allait pas dans les mines, les usines, etc… moi, je suis gosse d'ouvrier, hein, on m'a dit comment on traitait les blancs, chez les blancs, y'a quelques décennies… on m'a raconté des histoires de procès, parfois de victoires, parfois de défaites, des histoires de grèves, avec leur violence… j'ai aussi eu des leçons d'histoire, ou les blancs ont lutté contre les blancs pour… ah, bah, justement, arrêter d'être des esclaves.

                C'est pas un problème de racisme, en fait, c'est tout je que je voulais dire.

                • [^] # Re: Snowflake

                  Posté par . Évalué à 3.

                  On ne peut pas raisonnablement demander à des noirs de passer quotidiennement devant des statues glorifiant des personnes qui leur ont nié jusqu'à leur humanité.

                  Saches que je trouve ça dégueulasse qu'on aie des avenues Pétain, pourtant je suis de la même nationalité et couleur de peau.
                  Je voudrais juste que les noirs arrêtent de nous ressasser qu'on est des ordures parce qu'on est blanc et que dans le passé nos ancêtres ont acheté leurs ancêtres. C'est trop facile, compte tenu du fait que ce commerce dégueu à été fait des deux côtés, mais que «le nôtre» est celui qui en a tiré le plus de bénéfs. Enfin, le notre, c'est juste celui qui allait pas dans les mines, les usines, etc… moi, je suis gosse d'ouvrier, hein, on m'a dit comment on traitait les blancs, chez les blancs, y'a quelques décennies… on m'a raconté des histoires de procès, parfois de victoires, parfois de défaites, des histoires de grèves, avec leur violence… j'ai aussi eu des leçons d'histoire, ou les blancs ont lutté contre les blancs pour… ah, bah, justement, arrêter d'être des esclaves.

                  C'est pas un problème de racisme, en fait, c'est tout je que je voulais dire.

                  Tu dis aussi que vous, les noirs, supportez les conséquences? Ben, je connais plus d'un blanc qui a subit le racisme, de ses dires, des noirs, maltraités dans leurs îles d'origine, au point d'avoir peur des noirs dans leur exil en métropole. Tu dis que, vous subissez le bon vouloir des riches? Les blancs aussi! Si t'as pas de thune, t'es dans la merde, c'est pas nouveau. C'est triste, mais pas nouveau. Vos familles reviennent de plus loin?
                  En es-tu sûr? Dans le nord de la france, les ch'ti dont tout le monde se moque, les gens bossaient comme des esclaves dans les mines, sans congés, 16H/24, minimum, même les enfants. Germinal, c'est pas juste un roman… Vos ancêtres ont vécu l'enfer sous le joug de nos dirigeants? Les miens aussi. Et les miens étaient blancs, je crois pas que ça aie joué sur l'exploitation…

            • [^] # Re: Snowflake

              Posté par . Évalué à 0.

              Tu généralises trop. Ils sont pas tous comme ça. C'est une opinion assez racisé timal. On pourrait parler aussi de l'exclusion des Haïtiens par les metisses madinina, à mon sens comparable à l'apartheid

              • [^] # Re: Snowflake

                Posté par . Évalué à 5.

                Ils sont pas tous comme ça

                Effectivement. Et ceux qui ne sont pas "comme ça" (j'en connais) se font rejeter par leur famille…

                exclusion des Haïtiens par les metisses madinina

                Le comportement des antillais (mada-gwada mèm biten) envers les africains/haïtiens est problématique aussi oui ! Mais là je t'invite à lire Fanon qui explique en détails les mécanismes psychologiques à l'oeuvre. C'est le syndrôme de la "peau chapé", avoir la peau clair permet de s'échapper de sa condition de nègre. Ces produits sont interdits de vente en France mais je l'ai vu en Inde, au Sénégal (et c'est connu en Jamaïque), les "bleach soap" pour se blanchir la peau font un malheur… Sans compter le poids de la religion qui fait dire à (trop de) nos compatriote que "Haïti mérite ce qui lui arrive, ils font trop de tjembwa" (WTF !?) Misère.

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par . Évalué à 10.

          • ce n'était plus à eux de décider si leur comportement ou leurs propos sont offensants

          C'est une phrase fondamentalement totalitariste.

          Il faut bien voir que l'acte de "réprimande" est lui même un acte de coercition et de manipulation et de violence. La personne tancée n'a plus d'autres choix que d'accepter la sentence puisque la victime est aussi juge.

          Il y a un équilibre à trouver entre la pression exercée par la société sur ses membres (les SJW sont des acteurs de cette violence ) et la liberté de penser, s'exprimer dans le respect qui est dû à tout à chacun.

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par . Évalué à 6.

          Je suis offensé que tu puisses t'exprimer sur le sujet, ton avis n'est pas pertinent!

          Tu vois le problème sur ta prise de position?

          Le "politiquement correct", c'est la fin des caricatures, la fin de tout un pan de l'humour https://www.youtube.com/watch?v=WUyQLBij_XE ou encore OSS 117, c'est aussi la stérilisation de tout ce qu'on voit, entend. La fin de l'art, vision facebook du monde où pas un téton dépasse.

          Tu as tout à fait le droit d'être offensé, mais si tu veux censurer tout ce qui est offensant pour quelqu'un, autant arrêter toute communication.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par . Évalué à 0.

            Je vois surtout le problème des exemples qui ne sont pas du tout sincères, ça ne reflète rien.

            • [^] # Re: Snowflake

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/02/19 à 09:44.

              Je vois surtout le problème des exemples qui ne sont pas du tout sincères, ça ne reflète rien.

              Tu devrais lire les commentaires de la vidéo avant de dire que ça ne reflète rien; tu devrais un peu lire les journaux, ceux qui parlent de gens se faisant tabasser pour avoir osé s'embrasser, ou encore le lycéen convoqué par la cpe parce qu'il était maquillé.

              Pour reprendre la vidéo il y a au moins 2 sujets qui sont politiquement incorrecte

              • tout le rapport avec la mort et les défunts
              • le petit passage sur la qualité du four.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Snowflake

                Posté par . Évalué à -2.

                le lycéen convoqué par la cpe parce qu'il était maquillé

                Cela ne me choque pas. Se faire convoquer parce que l'on ne respecte pas les normes usuels, ca fait parti du rôle de CPE. Après, il faut voir le maquillage, mais bon.

                J'ai moi même été convoqué par le CPE pour avoir été à cathéchisme en treillis militaire.

                Les comportements anormés provoquent l'ordre établis. Et tant mieux.

                • [^] # Re: Snowflake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 22/02/19 à 10:14.

                  ca fait parti du rôle de CPE

                  Justement : non.
                  Son rôle est entre autre d'appliquer la politique éducative. Le rôle du CPE serait de faire respecter les normes usuelles uniquement si c'est la politique éducative, donc faut-il en déduire que la politique éducative de l'établissement est de faire plier les genres qui ne sont pas pareils? A la vue du retournement rapide du CPE en question qui en ait maintenant à lui dire "OK", il faut croire qu'il y avait plutôt une règle perso arbitraire (c'est la seule qu'on peut changer aussi rapidement) et non son réel rôle (changer une politique éducative ne se fait pas en 48 heures).

                  Les comportements anormés provoquent l'ordre établis. Et tant mieux.

                  Pas d'accord non plus : les comportements anormés ne devrait pas provoquer l'ordre établi, l'ordre établi devrait juste s'en foutre du moment où ça ne dérange pas (qu'un homme se maquille même fortement n'a aucun impact sur les autres, donc ne dérange personne d'autre que les gens voulant être dérangés).

                  Un jour qui sait peut-être qu'on se foutera complet de ce qui n'a aucun impact sur nous… Mais oui, c'est un rêve pour le moment, les gens adorant être choqués par des choses n'ayant aucun impact sur eux :(.

                  • [^] # Re: Snowflake

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Un petit bémol le CPE aurait pu être dans son rôle s'il l'avait convoqué pour s'assurer que ce n'était pas la victime d'un bizutage (intra ou extra scolaire). Cependant ça reste délicat de convoquer sans exposer…

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Snowflake

                Posté par . Évalué à 1.

                Je parlai ici spécifiquement de ton exemple

                Je suis offensé que tu puisses t'exprimer sur le sujet, ton avis n'est pas pertinent!

                Alors que tu n’es pas offensé. Rien de plus.

                • [^] # Re: Snowflake

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 22/02/19 à 10:42.

                  Il répond à un thread qui commence par "si je suis offensé, je n'ai pas à me justifier d'être offensé. Personne d'autre que moi n'est habilité à me dire dans quelles situations je dois ou je ne dois pas me sentir offensé."
                  Tu viens juste de faire ce qu'il donne en exemple, en considérant que tu sais mieux que lui si il est offensé.

                  PS : bien sûr que je sais qu'il fait ça pour provoquer. Mais je sais aussi que d'autres disent être offensé avec un agenda politique coercitif derrière la tête, même fonctionnement et c'est la le sujet.

                  • [^] # Re: Snowflake

                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 22/02/19 à 10:59.

                    C’est un peu trop facile de disqualifier d’entrée parce qu’il y a manipulation potentielle. Tout est potentiellement manipulable.

                    J’aurai perso tendance à supposer la sincérité d’abord et poser des questions ensuite. Sinon personne ne peut se prévaloir d’une indignation légitime.

                    (par ex. si quelqu’un est indigné et invoque une raison du style « c’est comme ça parce que ça devrait être comme ça » j’aurai tendance à ne pas spécialement prendre l’argument au sérieux)

                    • [^] # Re: Snowflake

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      C’est un peu trop facile de disqualifier d’entrée parce qu’il y a manipulation potentielle.

                      Disons que l'expérience m'a appris qu'il est rare que derrière quelqu'un qui est choqué par une homme qui se maquille il n'y ai pas une personne homophobe… Dans l'exemple cité, on ne sera pas la "mère choquée par le maquillage qu'a cité sa fille" n'ayant pas été interrogée car anonymisée (certes pas plus mal car les anti-homophobes peuvent parfois savoir lyncher autant que les homophobes, la bêtise n'est pas limité aux homophobes et autre phobies, espérons qu'elle apprendra qu'il est plutôt préférable de dire à sa fille que ce n'est pas un problème plutôt que d'aller se plaindre au CPE).

                      • [^] # Re: Snowflake

                        Posté par . Évalué à 6.

                        À l’inverse, il est aussi très facile de disqualifier quelqu’un choqué par une violence parce que c’est un sensible et que «  une baffe n’a jamais tué personne ».

                    • [^] # Re: Snowflake

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Le soucis, c'est doit on se censurer au nom du politiquement correcte, ou accepte t-on de choquer?

                      Si on refuse de choquer, alors on limite drastiquement la liberté d’expression; selon les pays ou les religions la place des personnes hors normes (dans le sens qu'elles ne rentrent pas dans leur cases pré-définie) peut varier de beaucoup.

                      Pour rester franco français, et récent pour la LMPT, il est inenvisageable que 2 personnes de sexe similaire puissent s'unir; cela les choque. Dois t-on censurer le dialogue? On risque pas d'aller loin…

                      Tu poses la question de la sincérité de l'indignation, je dis qu'à partir du moment où tu te pose cette question, les intolérants ont déjà gagnés. Pour certains les femmes ne peuvent penser et sont sous la responsabilité d'un mâle de la famille, les enfants ne doivent pas être entendu, les personnes de couleurs sont inférieures, les pauvres ne sauraient choisir correctement…

                      Tu pourras toujours trouver quelqu'un pour s'indigner, sur 7 milliards on peut trouver.

                      Cela ne veux absolument pas dire qu'ont peut dire tout et n'importe quoi, mais que c'est beaucoup plus complexe que "ça peut choquer donc on censure"

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                      • [^] # Re: Snowflake

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Tu peux choisir d’être provoquant, tu peux même y prendre du plaisir, faut juste pas venir faire sa vierge effarouchée si tu pêches quelque chose. Ce serait con d’être provocant pour ensuite refuser la discussion que quelque part tu souhaites si tu es provocant parce que des gens sont choqués.

                        Si quelqu’un est choqué, discutons ! Je ne suis ni pour censurer tout ce qui choque quelqu’un, ni pour disqualifier quelqu’un de choqué a priori. C’est peut être trop nuancé comme position ;)

                        • [^] # Re: Snowflake

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Pour reprendre un cas malheureusement existant, une femme sortant non voilée, peut choquer et est provocante selon certains.

                          Tu considères comme normal qu'elle pêche les gros lourd souhaitant discuter de sa tenue légère?

                          Curieusement, je pense que non.

                          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                          • [^] # Re: Snowflake

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Mais pourquoi allez dans une religion qui pousse certains à dire que cette religion est mal, tu peux prendre de la chrétienneté, la France vient de condamner une femme pour sortir sans cache-sein (sous couvert d'exhibition sexuelle, mais ça marche que pour ceux voulant voir de la sexualité ici… Comme le blasphème n'est pas condamnable… A noter que à d'autres endroits genre New-York c'est explicitement légal)

                            • [^] # Re: Snowflake

                              Posté par . Évalué à 2.

                              parce que le monsieur (ou la madame) auquel je répond pourrai trouver cette condamnation normale, je prends un exemple qui fait consensus plus large.

                              L'idée est de trouver un comportement/des écrits que lui trouve normal, et qu'il comprenne que harceler les gens car on a pas la même vision du monde n'est pas un comportement responsable; pas de lancer un énième troll.

                              Cependant, c'est vrai que cela contribue a stigmatiser une religion ; j'aurai du chercher d'autre exemple.

                              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                          • [^] # Re: Snowflake

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Alors, il faut différencier la prise en compte de quelque chose, par exemple le fait que ça puisse choquer, et le fait de faire quelque chose d’illégal sous prétexte que ça choque, à savoir harceler.

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par . Évalué à -3.

          Mouais, il faudrait déja le comprendre, l'avis, et il faudrait également qu'il soit respectable.

          Encore une fois, vous prenez des extrêmes, même si un ton rude avait pu être évité, il n'est pas nécessairement à condamner et il n'y a pas de quoi invoquer une CoC ou appeler les flics!

          Il y a une différence entre "snowflake" et "asshole".

          Je faisais référence à la pub Gillette (la vraie, j'ai pas vu le lien* que je partageais, zut :/) pour les SJW qui se mettent eux/elles à interpréter la possible ou non offense sans même avoir été la personne cible.

          On présume de l'offense, on conforte la "victime".

        • [^] # Re: Snowflake

          Posté par . Évalué à 9.

          Je suis assez effrayé par le nombre de plussage de ce commentaire, car l'assertion qui consiste à considérer légitime qu'une offense soit légitimement ressentie au delà de toute volonté d'offenser ou non de son interlocuteur est de mon point de vu extrêmement délétère pour la possibilité même de toute forme de communication entre les individues.

          Faire porter la responsabilité à son interlocuteur quelque chose d'aussi subjectif qu'un ressentie est extrêmement malhonnête, il est par définition impossible à ton interlocuteur de connaître la manière dont tu ressens les choses, celle-ci se forge par ton expérience de vie, il n'y a rien d'absolue et tout est absolument relatif. Et deux personnes pourraient selon ce raisonnement légitiment être offenser par une parole et son contraire sans qu'il ne soit possible pour ton interlocuteur de savoir ce qui te serait offensant ou non, même avec toute l'empathie du monde.

          Le seul cas où cela est légitime est lorsque ton interlocuteur cherche volontairement à être offensant par ses paroles ou sa manière de s'adresser à toi, et quand cela arrive, cela est rarement ambiguë en règle générale.

          On se retrouve dans des situations où les gens n'osent plus se parler, et je dis bien simplement se parler, pas s’engueuler, s'insulter ou autre, non, juste parler entre eux, de ce qu'ils sont, de leurs différences, etc.

          Personnellement, je suis extrêmement inquiet pour notre capacité à communiquer entre nous si ce genre de raisonnement s'installe légitimement dans la société. Par peur d'être offensant, plus personne ne prendra le risque d'aller vers l'autre.

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            J'ai l'impression que c'est de mal en pis avec les réseaux sociaux. On retrouve même de plus en plus la situation où c'est une autre personne C qui va juger une personne A en disant qu'elle pourrait offenser une personne B.

            Pour moi, ce qui compte, ce sont les intentions. Maintenant on ne juge plus les gens sur ce qu'ils veulent dire, mais sur le fait qu'une personne pourrait éventuellement interpréter de façon négative ce qu'il a voulu dire, et on considère que cette interprétation est équivalente à l'intention de départ.

            • [^] # Une autre époque

              Posté par . Évalué à 5.

              J'ai l'impression que c'est de mal en pis avec les réseaux sociaux.

              C’est sûrement le moment de sortir des blagues de Coluche pour détendre l’atmosphère… ou peut-être pas…

              ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

          • [^] # Re: Snowflake

            Posté par . Évalué à 3.

            Si ça peux te rassurer, ce genre de débilité, en france, ne se produit que sur le net et au volant des voitures… dans les bars, je n'ai que rarement vu de problèmes. Et la plupart d'entre eux ont été résolus par les gens qui calment leurs potes un peu émêchés.

            L'humanité est triste, mais pas sans espoirs.

  • # lapine comprise

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ça commence à me pomper (…) . Il est fort probable que ça soit un peu biaisé

    Et alors c'est pas bon d'être pompé et biaisé?

    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.