Journal Un RISC-V sous Linux abordable grâce au Kendryte K210 et Western Digital

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
26
3
déc.
2019

Cher journal,

Je t'avais déjà dit que RISCV était desktop-ready grâce au travail de Western Digital sur la carte HiFive Unleashed.
Mais tu trouvais sans doute qu'un «pc» à plus de 3000€ c'était un peu cher.

Du coup tu seras sans doute ravi d'apprendre que Western Digital remet le couvert avec le portage de Linux (+Busybox) sur un petit processeur (très gros microcontrôleur) chinois -> le kendryte K210.

Pour cela, Western Digital a utilisé le kit Maix Go produit par la société Sipeed et que tu peux te procurer pour environ 50€ (avec écran, boîtier, caméra wifi, et quelques autres babioles sympa).

Photo du module MaixGo

Le Kendryte est un processeur un peu bizarre car il ne possède pas de MMU. C'est cependant un microcontrôleur relativement puissant puisque son cœur est un dual-core 64bits (RV64GC) cadencé à 400Mhz.

Architecture du module et du processeur

Ce qui en fait un composant qui est le cul entre deux chaises : plus vraiment un microcontrôleur mais pas encore un microprocesseur.

  • # MMU-less

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Je vois qu'il s'appuie sur version récente de la µClibc: µClibc-ng.

    Par contre, je n'ai pas compris le sens de ceci:

    A lot of this work directly benefits regular S-mode (MMU) Linux by reducing SBI overhead with
    direct hardware support of performance sensitive functions (e.g. timer, IPI)

  • # Monté de RISC-V suite a la perte de confiance dans les USA

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

    RISC-V (et l'open-source/hardware) profite a fond de l'incertitude que Trump engendre un peu partout dans le monde et surtout bien entendu en Chine. Le mouvement open-hardware était lancé mais balbutiant et surtout très lent. La guerre commerciale des USA avec la Chine mais aussi l'Amérique Latine et même l'Europe pousse tous les pays a tenter de se libérer un maximum de la dépendance vis à vis des USA.

  • # TTY-ready ?

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Je t'avais déjà dit que RISCV était desktop-ready grâce au travail de Western Digital sur la carte HiFive Unleashed.
    Mais tu trouvais sans doute qu'un «pc» à plus de 3000€ c'était un peu cher.

    Mais celui-ci n'est pas non plus desktop-ready, même avec i3wm il va galérer vu qu'il ne possède pas de framebuffer et qu'il est bien plus petit qu'un Sifive U.
    Bref, c'est plus costaud qu'une Hifive1 et plus accessible une Hifive Unleashed mais sans un GPU basique on ne peut toujours pas considérer que la sortie écran puisse rendre la carte desktop-ready.

    • [^] # Re: TTY-ready ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Surtout sans MMU… on a arrêté de faire ça sur le desktop depuis… Windows 95?

      • [^] # Re: TTY-ready ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

        Effectivement, ça n'existe plus depuis Windows 95.

        Les 286 ont une MMU et un début de mémoire virtuelle, mais pas utilisées par Microsoft. Windows 95 ne fonctionnait pas dessus.

        Les 386 ont une MMU et la mémoire virtuelle. C'était le processeur minimum requis pour Windows 95.

    • [^] # Re: TTY-ready ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 05/12/19 à 12:09.

      Oui, aucune chance que le Kendryte K210 devienne un proc «desktop-ready». Déjà on peu s'interroger sur l’intérêt d'avoir Linux sur ce genre de processeur.

      C'est surtout pour la gloire, et pour occuper les équipes de western digital le temps qu'ils reçoivent leur propre proc RISC-V

      Mais bon ça fait parler de Linux et du RISC-V. C'était aussi pour montrer qu'il est possible d'avoir un proc RISC-V physique aujourd'hui. Et pour montrer que les Chinois sont maintenant dans la course en matière de SoC.

      • [^] # Re: TTY-ready ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Déjà on peu s'interroger sur l’intérêt d'avoir Linux sur ce genre de processeur.

        Il me semble que la µClibC n'implémente ni fork ni clone, parce c'est du copy-on-write de pages sous Linux. On ne programme pas de la même façon pour un OS sans adressage virtuel, sans pagination.
        Sans espace d'adressage unique pour un processus, le risque est grand en cas de bug de corrompre tout le système.

        On risque d'avoir un bon paquet de daemon/services, voire de logiciels, qui ne fonctionnent pas sur les architectures sans MMU.
        Et si on n'a pas accès à l'écosystème linux, autant y coller un OS temps réel, AMHA.

        Mais bon ça fait parler de Linux et du RISC-V

        Oui, ça change des journaux habituels de LinuxFr.

        FreeBSD aussi bosse pas mal sur RISC-V, mais rien n'existe pour permettre une gestion sans MMU sur ce noyau..

        • [^] # Re: TTY-ready ?

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          Effectivement, même les pages des portages de Debian ou NetBSD sur Motorola 68k précisent que leurs ports ne fonctionnent pas sur les modèles sans MMU.

          C'est dommage car en y regardant mieux (parce que oui j'ai dit une grosse connerie), le MCU LCD de ce processeur chinois n'est pas mauvais pour une GUI purement 2D. On était pas loin du desktop-ready.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.