Journal Grand merci à la SNCF

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
16
juil.
2008
Je tiens publiquement à remercier la SNCF, et notemment la division Grandes Lignes, de prendre soin de ma vie en me faisant partager de merveilleuses expériences avec mes amis les autres voyageurs.

En effet, en général, dans le TGV, je dors. C'est peut etre balot, mais ca me permet de continuer ma nuit le matin pendant une petite heure et de faire une petite sieste en fin de journée.

Mais, quelques fois, la SNCF aime nous avoir dans ses trains.
Donc, dans ces cas la, c'est generalement, deux, voire trois heures que nous avons la chance d'occuper une place dans un ancien Eurostar (qui pue très largement par rapport au TGV gris/bleu)

Donc, pour parler des expériences les plus mémorables :
- "L'accident de personne", ou encore un type qui s'est fait roulé dessus par le TGV dans lequel je me trouvais. Dans ce cas, au milieu de nulle part, on attend que les flics recupèrent les morceaux. Generalement ca prend deux heures. Sauf quand le responsable de l'enquete décide que finalement, ce n'est pas un suicide et qu'on aurait peut etre mis quelqu'un sur les voies a grande vitesse .... Dans ce cas, c'est une heure en plus a attendre.

- "Le passage à niveau", et oui, les TGV circulent aussi sur des voies "normales", sur lesquelles il y a encore (malheureusement) des passages à niveau. Et sur lesquelles, par exemple, des camions chargés de bonbonnes de gaz domestique s'engagent et explosent en plein milieu. Dans ce cas, on nous fait attendre, et puis finalement, on affrète un bus (au bout d'une petite heure), qui nous amène en 40 minutes à la prochaine gare d'où on pourra continuer le voyage (en train, on aurait mis 20 minutes) .

- "Le problème électrique" , grand classique, assez vague pour couvrir tout et n'importe quoi. Dans un premier cas, on prend un autre chemin. Dans le meilleur des cas, ca fait juste 30 minutes de retard ! (pas de quoi fouetter un chat).
Dans un autre cas plus problèmatique, on ne prend plus la voie a grande vitesse, mais la voie classique à coté. C'est bien, ca fait découvrir des petits patelins paumés .... Par contre, le trajet met deux à trois fois plus longtemps.
Et puis le pompon, c'est bien entendu lorsque soudain, une vitre explose dans une voiture. Et que là, on ne peut plus prendre la voie rapide, donc, on continue a marche lente vers une autre gare et là on prend un autre TGV.

- "Les pompiers". Les pompiers sont nos amis, et ils font un métier dangereux. Il serait dommage qu'ils soient électrocutés en projetant de l'eau sur les rails ou les caténaires. Dans ce cas, et jusqu'a extinction du feu, le courant est coupé sur les voies. Dans les deux sens.

Mais bon, là ce n'est pas marrant, finalement on perd du temps dans le TGV, mais tout est sous contrôle, la climatisation fonctionne, et il faut juste prendre son mal en patience (ou tout du moins essayer).

Non, non, le mieux, et je l'ai testé pour vous hier, c'est la panne globale et irréparrable. Voire mieux, une panne réparable suivie d'une panne irréparrable.

Donc, ca commence gentillement, comme d'habitude, par un arret en pleine voie, avec le message kivabien de la part du chef de bord/controleur. 'Mesdames messieurs, notre TGV est arrêté en pleine voie, pour votre sécurité, ne tentez pas d'ouvrir les portes "
Au bout de 20 minutes, les premieres personnes vont voir le chef de bord pour savoir ce qui se passe et si elles vont avoir leurs correspondances.

Le chef de bord se veut rassurant, le conducteur a appliqué la procédure de remise en marche de la machine, ca prend un peu de temps, mais tout est réglé.

Sauf que une heure plus tard, on est toujours pas reparti. On n'est d'ailleurs pas les seuls a être stoppés, la climatisation est aussi arrêtée. Le personnel de bord, visiblement débordé, prend les numeros de trains en correspondance pour les passagers.

Je tiens d'ailleurs a remercier la SNCF et la société des Wagons-Lits a ne pas proposer de bar sur ma ligne, et également de ne pas installer ou remplir des distributeurs automatiques .
Bref, pour en revenir a mon histoire, dans certaines voitures, les bébés commencent a hurler, les biberons étant vides depuis longtemps.

La nervosité augmente, surtout lorsqu'à coté, les TGV (nous étions sur la ligne a grande vitesse) arrivent a passer dans les deux sens.
Bref, le chef de bord refait son apparition, et nous explique qu'on va essayer de repartir vers la gare que nous venons de quitter, et de là changer de train.

Nous attendons que le train reparte.

Bref, le conducteur est sur le bas coté de la voie. Il remonte dans le train et traverse toutes les voitures et est, bien evidemment assailli de questions.

Visiblement a bout de nerf, il lance un rageur :"de toute manière, le train ne repart pas, il est completement HS". La palette des réactions chez les passagers va du desespoir le plus complet ("comment je vais faire a paris, j'ai plus de fric !"), à la résignation.
Il fait tres chaud. Tout le monde est en nage. Les portes sont fermées. Et pourtant dans le Nord, hier (16 juillet) , il faisait moche.

Au final, un Eurostar (un vrai qui vient de Grande Bretagne) s'immobilise sur la voie a notre coté. Tout le monde pousse un soupir de soulagement: "Ils vont nous faire embarquer dans l'Eurostar".
Les gens commencent à se lever et prendre leur valises.
Le controleur passe, et leur dit de se rassoir, qu'on va faire ca dans l'ordre et par voiture, et qu'il commence par le fond du train.

Tout le monde se rassoit.

Entre notre TGV et l'Eurostar, les voyageurs se regardent en chiens de faïence.

On essaye de voir si il y a des gens qui bougent sur les voies.
A part le conducteur et le personnel de bord, il n'y a personne.

Encore 30 minutes passent, le personnel de la SNCF n'arrive pas a fixer l'echelle permettant de descendre du train à la porte. Ils appellent le personnel de l'Eurostar pour qu'il leur prête main forte.

Finalement, le chef de bord fait débarquer les familles avec bébés qui n'en peuvent déjà plus, suivi des autres passagers.
(Je tiens à remercier le conducteur qui m'a gentillement prévenu qu'il y avait un truc en fer qui dépasse du ballast. Il doit avoir l'habitude de marcher sur les voies parce que personnellement j'ai trouvé ca plutôt casse-gueule vu que les morceaux de pierre ne sont pas particulièrement stable)

Certains en profitent pour griller une cigarette sur les voies, en contemplant les trains à l'arrêt à quelques centaines de mètres de là.
Les autres montent dans l'Eurostar où on leur dit de reparcourir les voitures dans l'autre sens, sous les regards un peu furibonds des autres voyageurs.
Ce qui est bien, c'est qu'au final je me suis retrouvé en première classe, avec une hôtesse d'accueil qui nous a offert, finalement, un verre d'eau.
Finalement, après trois heures d'attente, nous sommes repartis vers Paris. Les passagers de l'Eurostar ont, eux 1h45 de retard.
Les passagers de l'Eurostar, ont eu, a titre de geste commercial, un aller/retour Paris-Londres a 50% du prix normal.
Les passagers du TGV doivent se renseigner. Moi avec mon abonnement Forfait(de 410 euros) et mon billet a 1,50 euros, je n'essaye meme pas de me renseigner, vu que de toute manière c'est ma boite qui paye et que je dois leur fournir l'original des billet en fiche de paye, mais bon, si quelqu'un sait quelle est la hauteur du dédommagement, je serai interessé.
Ah non, c'est vrai, pour la fin de mon voyage (en Eurostar), j'ai eu une place en 1er classe ! Mais de quoi se plaint-on ?

Au final, juste une réflexion entendue a la sortie du train : "Finalement heureusement que la SNCF n'est pas une compagnie aérienne, parce que vu l'état de leur matériel, si c'avait été des avions, ils auraient des morts sur les bras".
  • # t'aurais plutôt du poster par la...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

  • # Et houais.

    Posté par . Évalué à 8.

    Shit happens.
  • # irresponsable va

    Posté par . Évalué à 10.

    Les perturbations sur un réseau de cet ampleur, c'est comme les bugs sur un gros dev. Y a forcément des bugs. Et là, chaque bug c'est une situation de crise. Les contournements de bug à la SNCF prennent du temps mais au moins personne n'est blessé. Tu aurais préféré que l'eurostar arrive dans les 10 minutes ? Même là tu aurais râlé.
    • [^] # Re: irresponsable va

      Posté par . Évalué à 7.

      Avoue que vivre cela est très pénible !

      Le plus pénible est le manque d'eau systématique et la chaleur. La sncf pourrait prévoir un truc spécial pour gérer ces cas là (genre stock dans chaque hyper marché du coin) et système de ventilation à basse conso ou sur batterie ou ouverture de trappe ou autre.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: irresponsable va

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le pire dans tout ça, c'est le manque de communication quasi-systématique.
        Lorsqu'on explique les choses aux gens, ils les acceptent beaucoup plus facilement.
        Lorsqu'on n'explique rien, autant leur dire "on vous emmerde." ça revient au même.
        "Ne pas communiquer, c'est communiquer."
        • [^] # Re: irresponsable va

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          C'est vrai que la communication est importante: les contrôleurs de la SNCB se cachent quand le train a du retard et on ne sait pas pourquoi le retard, ils ne disent pas non plus le retard qu'on a. On ne sait rien et du coup, tout le train est mécontent.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: irresponsable va

          Posté par . Évalué à 5.

          Souvent, ils n'en savent rien eux-même si j'ai bien compris. Et ceux qui savent rime beaucoup.

          La sncf devrait faire des annonces basées sur des statistiques. En gros, telle type de panne prend en moyenne x heures. Un petit réseau baysien quoi. Vu le nombre de panne, initialiser le système ne doit pas être bien difficile.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: irresponsable va

            Posté par . Évalué à 8.

            Oui mais dans leur cas ca relève plutôt de la théorie du chaos
          • [^] # Re: irresponsable va

            Posté par . Évalué à 3.

            Ben justement il y a tellement de données à traiter qu'il faudrait un BlueGene .
            Et vu le niveau des caisses de l'Etat...
      • [^] # Re: irresponsable va

        Posté par . Évalué à 9.

        Tiens, dans le temps, il y avait même un conducteur de train de garde, dans chaque grande ville/gare importante, 24h/24, avec un train prêt à partir au pied levé au cas où un des trains en cours de trajet aurait un pépin.

        Du coup, il n'y avait pas besoin de surcharger les autres trains qui passaient peut-être par là, ni même, comme cela est maintenant le cas, de ramener le conducteur à la gare avec un train disponible la plus proche pour faire venir un train de remplacement : dès que la panne était annoncée/confirmée comme suffisamment grave pour ne pas être réparable/nécessitant un changement de train pour rouler plus vite etc, le conducteur de garde de la gare la plus proche partait aussitôt (et celui du train en panne pouvait continuer à essayer de réparer). Maintenant, il faut que le conducteur du train en panne soit amené au train disponible le plus proche, qui n'est pas forcément près à partir au pied levé, puis qu'il l'amène au lieu de la panne. Et pour aller chercher le conducteur, il faut qu'une voiture parte... Conclusion : il faut maintenant 1) qu'une voiture aille chercher le conducteur 2) qu'il soit amené au nouveau train 3) qu'il l'amène contre 1) que le conducteur de garde arrive avec le train de remplacement...
        • [^] # Re: irresponsable va

          Posté par . Évalué à 10.

          Tout ça, ça n'arriverait quand même pas en partie à cause des restrictions budgétaires et de la course au profit, quand même ?!

          Ca se saurait si on sacrifiait le confort des voyageurs ("usagers") pour augmenter les marges bénéficiaires. Et les gens auraient vite fait de dénoncer ça !
        • [^] # Re: irresponsable va

          Posté par . Évalué à -1.

          Et peut être que les mesures en cas de pannes sont moins larges parce que les trains sont bien plus fiables et que la SNCF est déjà suffisante en terme d'usine a alcolos déseouvrés ?

          Peut être que faire des économies de personnel c'est mal, mais mettre des gens a attendre des pannes "au cas ou" qui ne serviront que tout les 2 ans me semble un désastre humain un poil plus grand.
          • [^] # Re: irresponsable va

            Posté par . Évalué à 6.

            Alors là tu crois pas si bien dire.
            Figures toi qu'à la RATP, il y a du personnel spécial pour gérer les situations de crises et qui sont payés à rien faire le reste du temps.
            Mais bon faut s'entendre sur la définition de crise. Une crise c'est pas ce qu'on pourrait croire comme une panne par exemple. Non une crise c'est une grève dis donc. On les appelle les "casseurs de grèves".
            Bref quand il s'agit de payer du personnel à se dorer la pilule, les sociétés de transports en sont capables. Mais là ca vaut le coup d'être au service du client par contre les pannes, on s'en tape on est en monopole.
            Soit on va au bout de la démarche et on introduit la concurrence sur les lignes, soit on met la main à la poche sans critiquer ces faineants de fonctionnaires et on crée un vrai "service public".
            M'est avis qu'ils ne doivent pas toujours être à la rigolade les agents SNCF avec des clients mécontents et pas de moyens pour suivre.
            Il faut "communiquer" , c'est bien mais encore faut t'il en avoir les moyens. Ici on (la direction, les actionnaires principaux) va pas investir dedans puisque la QoS n'est pas cruciale pour l'entreprise qui est en monopole. Pour des entreprises en concurrence, tout de suite la communication devient importante et on voit fleurir des projets avec le client au centre des préoccupations.
            • [^] # Re: irresponsable va

              Posté par . Évalué à 1.

              Soit on va au bout de la démarche et on introduit la concurrence sur les lignes, soit on met la main à la poche sans critiquer ces faineants de fonctionnaires et on crée un vrai "service public".

              Pour essayer, regarde la situation au Royaume Uni. Il y a quelques sociétés privées qui se partagent le gâteau.
              - Aucune concordance dans les horaires des trains des différentes compagnies, donc c'est galère au niveau des correspondances
              - Retards encore plus important qu'avant.

              Pour le reste, j'ai oublié, mais ça doit pas être mieux sous forme privatisée.
          • [^] # Re: irresponsable va

            Posté par . Évalué à 3.

            Peut-être (quoique les conducteurs de trains alcooliques, ça ne doit pas courir les rues... )
            Faire des économies de personnel n'est pas un mal en soi (après tout pourquoi payer des gens à ne rien faire en effet). Il est vrai que profiter de l'augmentation de la fiabilité des trains pour faire des économies n'est pas idiot (même si ton argument me semble un peu extrème, un système d'astreinte plutôt que de permanence serait un compromis et réduiraient le côté "désastre humain").
            Il est juste dommage que l'impression sur ces dernières années est que la fiabilité des trains est en train de retomber (incidents récents en cascade sur l'Eurostar, TGV vieillissants (première mise en service qui commence à dater), lignes vieillissantes également), et que au final le service rendu est moins bon. Après, comme toujours, c'est un problème de communication...
  • # ...

    Posté par . Évalué à -7.

    Au final, juste une réflexion entendue a la sortie du train : "Finalement heureusement que la SNCF n'est pas une compagnie aérienne, parce que vu l'état de leur matériel, si c'avait été des avions, ils auraient des morts sur les bras".

    Si la sncf était une compagnie aérienne tu paierais ton billet trois fois plus cher.
    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Franchement, là, je me permet de rigoler doucement.
      La qualité de service proposée sur ma ligne TGV en seconde classe n'est pas vraiment meilleure qu'une compagnie aerienne low-cost.
      Franchement, avec un billet tarif normal a 30 euros (pour 240 km parcourus) , on est exactement dans la tranche de prix des low-cost.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est exactement ce que je voulais dire. Tarifs bas, service de mauvaise qualité. Tarifs élevés ("high-cost" ?), et service de bien meilleure qualité.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 10.

        Tu as l'air pourtant de prendre le train en Angleterre. J'ai été à Portsmouth. Le Paris-Londre et le Londre-Portmouth m'ont couté le même prix et ont pris exactement le même temps (mais pas vraiment pour la même distance...).

        Le train anglais devait dater des années 1960. (ouverture des portes en passant le bras par la fenêtre pour attraper la poignée).

        Bref, la SNCF c'est pas top mais cela pourrait être bien pire.

        "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Tu devrais comparer les prix d'un Paris-Nice en avion et en train pour comprendre qu'il y en a un qui t'amènera à destination en 1h30 à un prix inférieur voir équivalent au train.

      En un an, le tarif de la ligne Paris-Lyon a tout simplement doublé.

      Il n'y a pas longtemps, un aller-retour Paris-Londres, billet pris en urgence (3 jours avant) m'a coûté 350 euros!

      Enfin bon, ça doit être normal venant d'une entreprise maintenant privatisée qui n'a toujours pas de concurrence.
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, que le prix ait doublé je veux bien le croire. Il semble que tout cela provienne du projet SOCRATE qui, en substance, consistait à avantager le client régulier et désavantager les autres.

        Dans les faits il semble que le client régulier se retrouve avec les tarifs "normaux" d'avant SOCRATE, et les autres avec des tarifs encore plus désavantageux.

        Mon commentaire ne consistait pas à défendre les tarifs sncf, mais à relever la stupidité du billet.
      • [^] # Re: ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui j'avais remarqué ça aussi pour un trajet Paris-Montpellier : Prix sensiblement identique.

        C'est la douce logique de la SNCF ; ils font des bénéfices donc ils augmentent les tarifs tout en supprimants des trains...vivement que se soit une compagnie privée
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 7.

          ils font des bénéfices donc ils augmentent les tarifs tout en supprimants des trains...vivement que se soit une compagnie privée
          bah oui... comme ça, ce cheminement sera encore plus rapide...
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 10.

          hahahaha.


          La bonne blague.


          Et ça fonctionne à chaque fois.


          C'est sûr que libéraliser le transport ferroviaire va augmenter la sécurité, réduire les couts, supprimer les retards...

          D'ailleurs on a bien vu que les lignes de chemin de fer fonctionnent de manière impressionnante en Grande Bretagne. On a également vu que les réseaux électriques aux États-Unis sont tellement fiable qu'il n'y a jamais de blackout.

          Faut-il être naïf pour croire que l'intérêt du client passe avant l'intérêt du gain.

          Cela me rappelle une discussion que j'avais avec un agent EDF, qui me disait que celui qu'on appelait avant un "usager" était devenu un "client" en clientèle (et pas que). Et évidemment ce changement s'accompagne d'une nouvelle façon de prendre en compte le client, ce n'était pas uniquement un changement cosmétique.
          Ce n'est pas si vieux, c'était à l'époque de "nous vous devons plus que la lumière". Même pas 10 ans.


          Dans le livre blanc du libéralisme, (je n'ai plus le lien, si quelqu'un l'a, il est le bienvenue), on trouvait ce genre d'exemple, mais dans un secteur un peu plus critique : l'hôpital.
          Trois étapes :
          1/ On réduit le budget (donc les lits, le matériel, etc.) et les effectifs.
          2/ On attend que les gens se plaignent du service public.
          3/ On dit que "oui, le service plublic ne remplit pas son travail, privatisons" le tout sous des applaudissements unanimes.

          Restera à privatiser l'énergie, la santé (le reste, la sécu etc., c'est déjà bien entamé au profit des assurances), l'éducation (ce qui se profile déjà avec la fragilisation de la séparation église/état, la flirt de notre président avec les chrétiens, les musulmans et les juifs, ...).
          On aura un état gendarme qui se contentera des fonctions régaliennes de l'état (police, justice, monnaie, armée), le plus vieux fantasme des libéraux avec leur main invisible qui régule le marché.

          Et encore quand je dis les fonctions régaliennes, pas tout à fait. Si on pouvait semi privatiser la justice et la police (en supprimant le passage devant un juge pour un divorce ou en délégant à une autorité privée le droit de faire la police sur internet sans être supervisé par un juge), ce serait formidable !
          • [^] # Re: ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            T'as du mal comprendre ce que je voulais dire : Une fois la SNCF privatisé, cela sera pire
            • [^] # Re: ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il y a des choses qui vont sans dire, certaines mieux en le disant ;-) (suffit de voir vos notes). Rien de tel que la Catharsis, tant pour le lecteur que pour celui qui fait le commentaire.
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 6.

            Les transports aériens ne sont pas publics et il ne tombe pas des avions tout les jours...

            On prend toujours l'exemple de l'Angleterre pour dénoncer le passage au privé dans le ferroviaire, mais à ce que je sache le réseau était déjà vétuste au moment de la privatisation.
            C'est sûr ça n'a surement rien arrangé, mais de là à crier à la méchanceté du grand capital...

            De plus il y a dès aujourd'hui des trains privés sur le réseau français, dans le domaine du fret et ce depuis 2005 (et la directive européenne date de 1991)

            Quant au changement de sémantique client/usager, pour l'avoir vécu de l'intérieur à France Telecom, croit moi ça n'est pas un mal. On est passé du "oui, on va vous réparer/relier, mais ne nous faites pas chier c'est nous qui vous faisons une fleur en vous permettant d'accéder au réseau"* à un discours plus respectueux du client et des objectifs à tenir (et tenu).

            *Ca n'est pas une caricature, je l'ai entendu plus d'une fois quasi texto.
            • [^] # Re: ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Les transports aériens ne sont pas publics et il ne tombe pas des avions tout les jours...

              Le maximum de retard que j'ai eu sur un train était d'une heure. Mais j'ai déjà eu 6 h de retard sur un avion, et pourtant je prends beaucoup plus le train.

              mais de là à crier à la méchanceté du grand capital…

              Le grand capital n'est pas méchant mais je pense qu'il est incompatible avec la mission du service public, c'est à dire de continuer à faire circuler les trains dans les zones non rentable économiquement.
              • [^] # Re: ...

                Posté par . Évalué à 3.

                J'ai déjà eu 5h de retard sur un TGV (mais ils avaient une vraie excuse : il neigeait et tout les TGV de France étaient dans les choux depuis le matin).

                Le grand capital n'est pas méchant mais je pense qu'il est incompatible avec la mission du service public, c'est à dire de continuer à faire circuler les trains dans les zones non rentable économiquement.
                Alors la SNCF a déjà abandonnée sa mission de service public (pour avoir de la famille dans la creuse c'est assez folklo là bas).

                On peut imaginer un contrat avec l'état pour une entreprise privée qui assurerait ce type de dessert pas très rentable, un peu comme le "service universel" en téléphonie pour l'instant assuré par FT.
                • [^] # Re: ...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  J'ai déjà eu 5h de retard sur un TGV (mais ils avaient une vraie excuse : il neigeait et tout les TGV de France étaient dans les choux depuis le matin).

                  C'est clair que c'est plus courant de voir le service aérien suspendu pour cause d'intempéries que la même chose pour les trains...

                  Alors la SNCF a déjà abandonnée sa mission de service public (pour avoir de la famille dans la creuse c'est assez folklo là bas).

                  En même temps, cela c'est plus qu'accéléré lorsque la privatisation silencieuse de la SNCF a commencée...
                  (ps : et tu y vas comment en Creuse pour le coup ? en avion ? :D )

                  On peut imaginer un contrat avec l'état pour une entreprise privée qui assurerait ce type de dessert pas très rentable, un peu comme le "service universel" en téléphonie pour l'instant assuré par FT.

                  Mouais, franchement je n'y crois pas trop. J'attends de voir ce que cela va donner pour le courrier, mais je crains vraiment que si contrainte dans ce sens il y avait, elle serait attaquée au bout d'un an ou deux comme entrave à la concurence...
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Les transports aériens ne sont pas publics et il ne tombe pas des avions tout les jours...

              Parce qu'il y une vrai concurrence. C'est le principe même de l'économie de marché, si il y a concurrence, le client va au meilleur endroit pour lui.

              Dans le cas d'un monopole privé, cela ne marche plus du tout car la stratégie gagnante pour la société est de couper tout ses couts et d'augmenter ses prix (ce qui serait suicidaire avec une vrai concurrence).

              D'ailleurs, si EDF est privatisé cela sera une catastrophe pour nous. Les boursiers le savent bien, d'où la valeur du titre.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                D'ailleurs, si EDF est privatisé cela sera une catastrophe pour nous. Les boursiers le savent bien, d'où la valeur du titre.

                Je suis en Allemagne, ou l'électricité est privée depuis quelque années.
                Et la privatisation, c'est bien

                Seulement, en Allemagne, c'est moins gentil avec le monopole en place (déjà, il n'y a pas une grosse compagnie nationale, mais 16 compagnies régionale, fédéralisme oblige, donc 16 entreprises prête à concurrencer), et l'état a fait le nécessaire pour que les règles du jeu soient bonnes. Et la concurrence est là.

                Ce n'est pas la privatisation qui pose problème, mais comment elle est faite.
                Pour EDF, RTE (transport) et EDF (production) étant différencié correctement (pas comme le train, où la dette va au public...), je ne m'inquiète pas trop.
                (par contre pour le rail... La privatisation merde en Allemagne pour le rail, l'ancien monopole gardant les gares, donc interdisant à la concurrence de mettre ses horaires en gare. Privatisation de merde. Et toujours : ça dépend comment c'est fait... Et c'est parti pour faire la même chose en France)
                • [^] # Re: ...

                  Posté par . Évalué à 8.

                  On avait l'électricité la moins chère d'Europe avec un monopole, malgré toutes les bonnes privatisations ailleurs, explique moi comment ça pourra être mieux avec de la concurrence.

                  On peut déjà voir que ça va être pire vu ce qu'il s'est passé pour les entreprises.
                  • [^] # Re: ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Oui et l'électricité en plus du problème de savoir qui contrôle le réseau, ne se stock pas. (Enron, ...)

                    "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                    On avait l'électricité une des plus chère d'europe pour amortir les centrales nucléaires et avec la privatisation ça a encore augmenté

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: ...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Pour ceux qui me moinse et qui aurait pas compris, je parle de la Belgique

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: ... (en réalité)

                    Posté par . Évalué à -4.

                    En réalité, en France, l'électricité ne t'es peut être pas facturée très cher, mais tu la payes bien plus cher par ailleurs.
                    Bien sur, les budgets recherches sont aussi bien bouffé par le secteur "nucléaire"...

                    - Le parc nucléaire français vieillissant est subventionné par les impôts et la TVA (n'est ce pas, tout le monde paye de la TVA..)
                    - L'énergie nucléaire revient si chère, rien que pour le démantèlement des anciennes centrales qu'EDF (AREVA en fait) freine des quatres fers pour repousser au plus loin ces échéances.
                    - Les déchets nucléaires à stocquer nous coûtent aussi très cher, et ils vont aussi nous coûter très cher dans le temps, et sur plusieurs générations.

                    Faut arrêter de se leurrer.

                    http://www.sortirdunucleaire.org/
                    • [^] # Re: ... (en réalité)

                      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                      Le parc nucléaire français vieillissant est subventionné par les impôts et la TVA (n'est ce pas, tout le monde paye de la TVA..)

                      Oh c'te vieille démagogie. On peut tout aussi bien dire que le parc nucléaire français est subventionné par l'ISF et l'impôt sur les sociétés, mais ça implique moins les gens sur leur émotionnel brut.

                      Bref, le parc nucléaire est financé par l'État, ce qui fausse le coût de l'électricité. C'est tout ce qu'il y a vraiment à dire sans chercher à manipuler.
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est sûr que libéraliser le transport ferroviaire va augmenter la sécurité, réduire les couts, supprimer les retards...

            D'ailleurs on a bien vu que les lignes de chemin de fer fonctionnent de manière impressionnante en Grande Bretagne. On a également vu que les réseaux électriques aux États-Unis sont tellement fiable qu'il n'y a jamais de blackout.

            Faut-il être naïf pour croire que l'intérêt du client passe avant l'intérêt du gain.


            Sans vouloir remettre en question la "qualité" des chemins de fer britanniques ou prôner la privatisation de la SNCF, une privatisation des chemins de fer n'est pas forcément catastrophique en termes de qualité de service ou sécurité.

            J'ai circulé pas mal en train au Japon en janvier, le réseau est privé mais je ne crois pas avoir vu mieux ailleurs en termes de confort et ponctualité, pour un prix qui m'a semblé inférieur a ce que la SNCF ou la Deutsche Bahn proposent.
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 3.

              Le seul truc chiant au Japon, enfin surtout à Tokyo c'est de devoir sortir du métro pour prendre le métro à côté ... qui est géré par la concurrence (y'a pas de tunnel entre les deux)
              Ca surprend les premières fois ;-)
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 5.

              une privatisation des chemins de fer n'est pas forcément catastrophique en termes de qualité de service ou sécurité.

              Faut voir. La SNCF est reconnue pour être une des plus exigeante auprès de ces fournisseurs pour tout ce qui concerne la sécurité.
              Au point que lorsque la SNCF valide un équipement de signalisation (entre autre mais pas seulement), celui est presque automatiquement validé par nombre de compagnies équivalentes à travers l'Europe, sans que ces dernière n'aient fait de tests ou presque.

              Je me pose de sérieuses questions sur la continuité de cette politique une fois privatisée (parce qu'il faut se battre à armes égales).

              J'ai circulé pas mal en train au Japon en janvier, le réseau est privé mais je ne crois pas avoir vu mieux ailleurs en termes de confort et ponctualité, pour un prix qui m'a semblé inférieur a ce que la SNCF ou la Deutsche Bahn proposent.

              Sauf qu'il y a une chose à ne surtout pas négliger : la mentalité des passagers de part et d'autre n'esdt pas _du tout_ la même.
              Dégrader un train à coup de tags ou de cutters, tirer le signal d'alarme pour arréter le train alors qu'il était supposé être direct sont des choses inconcevables au Japon, alors qu'en France... Et cela a un cout qui est loin d'être négligeable sans que cela ne soit imputable à la SNCF ou la Deutsche Bahn.
              • [^] # Re: ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Dégrader un train à coup de tags ou de cutters, tirer le signal d'alarme pour arréter le train alors qu'il était supposé être direct sont des choses inconcevables au Japon, alors qu'en France... Et cela a un cout qui est loin d'être négligeable sans que cela ne soit imputable à la SNCF ou la Deutsche Bahn.

                Juste pour préciser sur l'Allemagne (il y a des Trolleurs linuxFriens partout...), la DB (Deutsche Bahn) n'a pas trop de problèmes de tags. C'est la volonté élitiste allemand (qui fait que la 1ère classe d'un TGV n'arrive même pas à la cheville d'une 2nde classe d'un ICE) qui fait monter le prix. C'est un choix politique.

                On laisse globalement les cutters / tags aux Français (ainsi que les crottes de chien, c'est bon de pouvoir marcher dans la rue sans devoir faire attention à où on met les pieds!)
                • [^] # Re: ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Juste pour préciser sur l'Allemagne (il y a des Trolleurs linuxFriens partout...), la DB (Deutsche Bahn) n'a pas trop de problèmes de tags.

                  Oui oui, c'est pour cela que j'ai mis "alors qu'en France..." et pas "alors qu'en France ou en Allemagne..." ;-)
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à -1.

              J'ai circulé pas mal en train au Japon en janvier, le réseau est privé mais je ne crois pas avoir vu mieux ailleurs en termes de confort et ponctualité, pour un prix qui m'a semblé inférieur a ce que la SNCF ou la Deutsche Bahn proposent.

              Est ce que tu as comparé les tarifs pour les trains grande vitesse au Japon? Exorbitant, ça te dit quelque chose?
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 3.

            > Restera à privatiser l'énergie, la santé (le reste, la sécu etc., c'est déjà bien entamé au profit des assurances)

            Et le grand groupe qui se chargera de cela se nommera symboliquement OCP

            Allez! donnez moi 10 min et je vous donnerais le monde
      • [^] # Re: ...

        Posté par . Évalué à 8.

        sauf que Paris-Nice en avions c'est 1h30 + 1h de plus pour checkin/prendre/récupérer ces bagages + x minutes pour aller en centre-ville (sans compter le prix du taxi/bus/train pour aller/rentrer de l'aéroport).

        Sans compter que les prix des billets d'avion augmentent aussi ainsi que les taxes d'aéroport.
        • [^] # Re: ...

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est plus de 5h de train Paris-Nice, faut être motivé !

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 8.

            Oui, y'a des gens motivés pour moins polluer.
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 9.

            5h c'est une demi journée.

            OH MON DIEU !!! Toute une demi journée pour traverser une grande partie de la France !!! Mais je n'ai pas le temps moi, mon brave Monsieur, j'ai un emploi du temps bien trop serré !! Vous ne vous rendez pas compte de tout ce que j'ai à faire !!

            D'ailleurs je préfère prendre 1h30 d'avion (où, en gros, je ne pourrais pas faire grand chose, décollage, atterrissage, "vous voulez des cacahuètes à 1 euro pièce ?"), plus au moins 2h à côté de déplacement aéroport - ville + enregistrement des bagages + retrait desdits bagges et autres joyeusetés.

            C'est nettement mieux que 5h assis dans un train, où je ne peux rien faire d'autre que lire, remplir mes papiers tellements importants, dormir, regarder un film ou deux si j'ai la change d'avoir un PC portable, etc.
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 5.

              Si tu peux te permettre de poser des jours de vacances pour aller à Paris tant mieux pour toi. Sur un week end 2*5h, c'est quasiement la moitier du week end en question.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: ...

                Posté par . Évalué à 1.

                Sauf que c'est pas 2*5h qu'il faut compter, puisque le trajet en avion n'est pas instantané. C'est 2*environ les 2h de delta entre les deux (calculé à l'énorme louche, à mon avis c'est bien moins).

                Soit, sur tout ton week-end à Paris, en partant de Nice, environ 4 incroyables heures. C'est pas rien. C'est pas non plus le bout du monde. Et ces 4 heures, comme je le disais, tu peux les occuper utilement, si tu t'y prends bien.
                • [^] # Re: ...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Paris-Nice en train : 5h30 mini. (cf leur site de m...)
                  En avion : 1h20

                  Sur un weekend, tu pars le vendredi soir et revient le dimanche soir.

                  En avion, tu pars à 20h00 arrivé 21h20 pareil pour le retour. Avec de la marge tu compte 1h de trajet, départ de chez toi 18h30 pour arrivé avant 19h30. Arrivé à Orly, 15 minutes de trajet de retour en voiture.

                  Si tu prends un train, le dernier train part vers 17h45. Tu as 30 minutes de trajet pour aller à la gare. Départ de chez toi 17h10 (super si tu bosse). Arrivé à Paris 23h15. Ensuite, 40 minutes de trajet pour rentrer.
                  Je suis chez moi à minuit.

                  Entre 17h10-00h00 (6h50) et 18h30- 21h40(3h10), j'ai vite choisi.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: ...

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Dans les faits ton trajet en avion porte à porte a duré plus de 3h.

                    Toi tu pars d'un endroit à 15 minutes d'Orly. Tu pourrais être à 45 minutes voire plus. Statistiquement, il y'a plus de chance de vivre à 15 minutes d'une gare que d'un aéroport. De même il est plus facile d'avoir un correspondance qui va bien entre 2 trains qu'entre un avion et d'autres transports publiques.

                    En réalité c'est du cas par cas mais l'avion est rarement gagnant pour des trajets dans un même pays.

                    Et puis avoue que faire paris-nice toutes les semaines est/serait complètement absurde. Et donc prendre 1 à 2 journées de congé 3-4 fois par an pour aller à l'autre bout de la France, c'est pas la fin du monde.
                    • [^] # Re: ...

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Et puis avoue que faire paris-nice toutes les semaines est/serait complètement absurde.
                      bof, parfois il n'y a pas le choix : mutation plus ou moins imposée ou bien mission temporaire de quelques mois, pas de travail pour le conjoint là-bas, qui est donc obligé de rester pour travailler car supprimer un salaire n'est pas possible, ou déménagement impossible car prix de l'immobilier trop cher à l'arrivée etc. etc. J'ai déjà vu quelqu'un faire Mulhouse-Marseille toutes les semaines, et franchement c'est bien pire que Paris-Nice.
                    • [^] # Re: ...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Statistiquement, il y'a plus de chance de vivre à 15 minutes d'une gare que d'un aéroport

                      Tu ne vie pas à Paris toi :) (les gares sont au centre certe, mais tout est bouché, orly est sur plusieurs axe autoroutier)

                      "La première sécurité est la liberté"

                      • [^] # Re: ...

                        Posté par . Évalué à 10.

                        C'est pas comme si y avait un métro à Paris, hein.
                        • [^] # Re: ...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est pas comme si y avait un métro à Paris, hein.

                          En 15 minutes de métro + la marche dans les stations et en porte à porte, tu ne va pas loin du tout.

                          "La première sécurité est la liberté"

                          • [^] # Re: ...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Surtout si tu comptes l'attente du métro. Comme tu as un train/avion à prendre, il mettra systématiquement plus de 10 minutes à arriver, même en heures de pointe. A noter que cela se répète autant de fois qu'il y a de correspondances.
                      • [^] # Re: ...

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Au centre de Paris ??!!
                        Heu, OK ... on doit pas avoir la même notion de "Centre" alors.
                • [^] # Re: ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Sans compter que Paris-Nice peut se faire en train de nuit, alors que les avions de nuit pour une telle distance...

                  (ok, le trajet de nuit c'est plus que 5h, mais c'est moins de temps "perdu" sur la journée).
                  • [^] # Re: ...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    c'est moins de temps "perdu" sur la journée

                    Si tu arrives à dormir dans le train... sinon, c'est le week end que tu perds voire la semaine qui suit.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: ...

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Je préfère dormir dans le train que dans l'aéroport...

                      ok, je ->[]
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 5.

            5h dans un train relativement silencieux (en tout cas plus qu'un avion), avec possibilité d'aller au bar, de marcher un peu pour se décontracter contre 1h30 de trajet en avion avec les genous dans la figure tellement les sièges sont serrés, une possibilité minime de te lever (c'est pas grand et tu dérange tout le monde) + des longues attentes à l'aéroport (heureusement ça reste assez confortable) + un taxi avec un chauffeur qui se croit drôle ou un bus/train de banlieue inconfortable pour retourner en ville et au final un minimum de 3h-3h30 de perdu de toute manière.

            Les 1h-1h30 de perdues en TGV peuvent être considérées compensées par quelqu'un qui préfère plus de confort et moins détruire la planète. Je ne dis pas que le TGV c'est pas pénible, en vérité ça dépend et c'est très variable. Quand tout va bien (ça l'est dans une majorité de cas), un TGV en 2ème classe est loin d'être pénible alors que l'avion ce n'est jamais confortable (et c'est moins pratique, on peut pas sauter dedans au dernier moment par exemple) si on veut rester dans la même gamme de prix.
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 4.

              On ne doit pas prendre les mêmes TGV et les mêmes avions.
              Je fais régulièrement des trajets Antibes-Lyon et à chaque fois j'ai droit à un TGV tout vieux qui vibre de partout à grande vitesse (j'ai cru comprendre que c'est en général le cas quand la ligne ne passe pas par Paris). Pour ne rien arranger le train est souvent bondé, et entre les gens qui écoutent leur baladeur à bloc et les gens qui braillent dans leur téléphone portable, je préfère 1000 fois l'avion de ce côté. Pour couronner le tout, si je ne réserve pas suffisamment à l'avance, en plus de payer très cher je me retrouve en places à 4, avec les genoux contre ceux de mon voisin d'en face.
              • [^] # Re: ...

                Posté par . Évalué à 2.

                T'inquiète pas, les portables vont bientôt débarquer dans les avions...
          • [^] # Re: ...

            Posté par . Évalué à 4.

            Hum, alors on a le choix entre :
            * 5 heures dans un confort certes pas extraordinaire mais acceptable (pas de bruit excessif constant, de la place pour étendre les jambes, pas de vibration de partout)
            * ete 1h30 dans un confort inexistant (boucan pas possible, au point que je n'entends pas mon baladeur sauf à le monter à fond, espace exigu, cabine qui vibre de partout)

            Personnellement le mien est vite fait.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              de la place pour étendre les jambes
              Heu tu parles du TGV là ? tu es nain ?
              • [^] # Re: ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Moi j'arrive a dormir en etendant mes jambes.
                Et je suis juste petit. C'est vous qui êtes trop grand !
            • [^] # Re: ...

              Posté par . Évalué à 4.

              En compagnie low-cost, à l'époque où j'étais étudiant à Toulouse et que je rentrais en Belgique (par Carcassonne, ça évidement c'était le gros désavantage, mais c'était toujours plus rapide que le train), j'ai du avoir plus de 90% de vols où j'ai pu étendre mes jambes. Suffit de connaître le truc dans le compagnies qui n'assignent pas de sièges. Les places à côté des sorties de secours... (interdites aux gens qui montent en priorité dans l'avion, c'est à dire les vieux, les blessés, les familles avec enfant, les enfants sans famille, ... et en plus une joliehotesse se met juste devant pour vérifier ça, du coup personne ne veux la déranger pour prendre la place, sauf ceux qui connaissent le truc)(il y avait 12 places comme celle-là au milieu de l'avion)

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Si la sncf était une compagnie aérienne tu paierais ton billet trois fois plus cher.

      La dernière fois que j'ai essayé un Paris-Barcelone (j'étais prêt à passer plus de 10h dans un train, contre 4h (2h de vol, 2h de divers) en Avion), au même moment j'avais deux sites, de souvenir :
      - SNCF (non, pas exactement, mais plutôt leur site d'agence qui rame de chez rame) : 120€
      - Easyjet : 40€ (auquel il faut ajouter 10€ de dîme RATP, côté Barcelone le prix est correct, comme dans beaucoup d'autres villes Européennes, bref la RATP se fait une bonne marge sur les accès aéroportuaires)

      Je me suis dit que je n'étais pas encore prêt à payer 2x plus, perdre 2x plus de temps, pour un peu d'écologie... J'ai pris l'avion, l'écologie et mes sous à une entreprise française plutôt que britannique attendront.

      PS : ça a du changer avec les surtaxe Pétrole, mais il y a de la marge... Trains, soyez concurentiels, je ne veux pas d'une Europe à l'américaine où le train n'existe pas!

      PPS : en Allemagne, le train est encore moins compétitifs, les prix SNCF sont peu cher comparé (mais on a un putain de confort en échange, élitisme...)
  • # « À nous de vous faire préférer le train »

    Posté par . Évalué à 10.

    Ben, moi, jeudi dernier, j'rentre du boulot à 21h20 et on se fait braquer dans le RER D par dix types cagoulés, le leader avec une arme. Rien de très grave non plus, juste quelques coups, une jeune fille violentée et jetée par terre, et deux ou trois sacs à main volés.

    Le train est resté en gare au moins une demi-heure après ça, évidemment, empêchant les autres trains de passer, pour le coup. Fatigué d'attendre la police qui ne venait pas, on est passé me prendre en bagnole et on est allé voir Hancock au ciné.

    Voila. Le train, c'est cool. :-)
    • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

      Posté par . Évalué à 9.

      Dans ton cas, le problème c'est le train, c'est clair.
      • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

        Posté par . Évalué à 9.

        c'est clair.

        Visiblement pas. Donc, je vais t'aider :

        - On relate tous deux une mauvaise expérience vécue dans le train.
        - Même avec la meilleure volonté du monde, le train sera toujours fortement tributaire de ce qu'il se passe au dehors.
        - Les pirates qui attaquent les trains, puisque c'est bien de cela qu'il s'agit, ça existait déjà dans le far west, ça existe toujours au 21ème siècle en banlieue parisienne, et ça existera encore longtemps. Ça et une multitude de petits détails font que, globalement, prendre le train, c'est chiant. Qu'il soit géré par la SNCF ou n'importe quelle autre compagnie.

        Voiiila.
        • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

          Posté par . Évalué à 6.

          ça existe toujours au 21ème siècle en banlieue parisienne, et ça existera encore longtemps.
          Moi ce que je trouve étonnant, c'est que les flics ne se sont pas déplacé au bout d'une demi-heure.
          • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est clair ! Mais bon, il s'est également passé du temps entre l'incident proprement dit et le moment où quelqu'un s'est décidé à appeler la police. Ensuite, il faut venir jusqu'à la gare (la banlieue, c'est n'est pas la ville : il y a généralement plusieurs kilomètres à parcourir pour passer d'un pôle à un autre). En outre, une patrouille de police, ce n'est pas une voiture de pompier. Même si, dans le cas d'un braquage, chaque minute compte, celui-ci est quand même censé être beaucoup moins fréquent qu'un accident.

            Ça montre aussi que les gusses en question étaient très organisés : le raid a dû durer dix secondes, quinze grand maximum, ils n'ont pas prononcé un seul mot, ils se sont séparés en deux groupes distincts qui ont balayé chacun un étage du wagon, sont ressortis ensemble par l'autre côté, et savaient très bien par où s'enfuir.

            Ce qui s'est passé est en fait l'équivalent ferroviaire du car jacking : une attaque éclair et très violente pendant laquelle les gens restent médusés. S'ils étaient restés dix secondes de plus, il y aurait eu tout un wagon prêt à leur tomber dessus.
            • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              S'ils étaient restés dix secondes de plus, il y aurait eu tout un wagon prêt à leur tomber dessus.

              Tu rêves. Euh, non, tu fantasmes.
              • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

                Posté par . Évalué à 3.

                Je ne crois pas, non. Pour y avoir été, je peux te dire qu'il y avait quand même suffisamment de monde dans le wagon pour que le rapport de force ne soit pas à leur avantage, malgré leur nombre. Toute leur attaque était basée sur l'effet de surprise. Je peux aussi affirmer que même en essayant de tout imaginer, les options les plus folles ou les plus raisonnables, on ne sait jamais à l'avance comment on va vraiment réagir.

                Dans le cas qui nous intéresse, le compagnon de la jeune fille, lui, ne s'est pas posé de question et ça a failli très mal se finir pour le malfrat, qui s'est fait courser jusque sur une centaine de mètres sur le quai. Honnêtement, j'ai vu un certain nombre de personnes retrouver leur calme assez rapidement, s'organiser, donner des détails précis, etc. S'ils avait laissé les gens retrouver leur esprit, c'eût été une bataille rangée.
                • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Pour y avoir été, je peux te dire qu'il y avait quand même suffisamment de monde dans le wagon pour que le rapport de force ne soit pas à leur avantage

                  Il y a eu plein d'affaires dans le passé avec 2 méchants, 1 agressé et 50 passagers dont pas un seul ne bouge même pendant 5 minutes (faut pas déconner, le premier qui bouge risque de se prendre un coup de couteau et se retrouver paraplégique, je me base sur des faits réels pour parler du para qui ne regrette pas son geste mais qui a les boules avec son fauteuil aujourd'hui, à quoi bon risquer sa vie pour une inconnue?), pour dire que la supériorité en nombre n'est pas un critère pour savoir si les gens vont bouger, désolé de te décevoir sur le sujet.

                  Je me base sur des faits réels (suffit de lire les journaux sur les agressions RER... Je sais, je manque de lien, mais j'ai la flemme de chercher, je les lis quand ça arrive et ne bookmarke pas.)
                  • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

                    Posté par . Évalué à 3.

                    désolé de te décevoir sur le sujet.. Je me base sur des faits réels (suffit de lire les journaux sur les agressions RER...

                    C'est ce qui nous distingue. Moi, je ne me base pas sur ce que j'ai lu, mais sur ce que j'ai vu et vécu en direct. Après c'est entièrement contextuel, bien sûr, mais je peux te garantir que dans le cas présent, il n'aurait pas fallu que ça s'éternise.

                    Bien sûr, si tu prends le cas d'un hold up organisé, dans une banque, où les gangsters s'annoncent à l'entrée, le procédé est radicalement opposé : les malfaiteurs agissent vite mais pas avant que tout le monde ait bien saisi de quoi il s'agit. Et encore, même là, tu peux trouver l'exemple inverse. Par exemple, le bar-tabac de Cerny.
    • [^] # Re: « À nous de vous faire préférer le train »

      Posté par . Évalué à 0.

      "une jeune fille violentée et jetée par terre"

      "violenté" je me suis toujours demandé ce que cela pouvait bien vouloir signifier surtout dans ce contexte.

      "La première sécurité est la liberté"

  • # La solidarité, y a que ça de vrai...

    Posté par . Évalué à 6.

    "Les autres montent dans l'Eurostar où on leur dit de reparcourir les voitures dans l'autre sens, sous les regards un peu furibonds des autres voyageurs."
    Pour un peu, ils vous auraient presque reproché d'être en panne ?!?
  • # en general

    Posté par . Évalué à 6.

    lors d'un arret inoportun, si vous entendez un " boop boop boop boop boop" cela signifie que le conducteur demande au controleur de l'appeler (c'est plutot mauvais signe)

    en general le controleur essaye de joindre le conducteur des que possible, plus c'est grave, plus le conducteur insiste "boop boop boop boop" plusieurs fois d'affiler comme cela cela donne une indication

    comme notre ami le controleur doit aussi gerer les voyageur mecontent il repond puis repars au front.

    le conducteur répare la panne puis averti le controleur de l'avancement "boop boop boop boop boop"

    en general, plus il y a d'appel plus il vas faloir attendre. sauf une fois quand mon tgv s'est arrete tous seul gentiment, plus d'electricité nulle part donc pas de "boop boop ..."
    • [^] # Re: en general

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On en a eu des boop boop boop boop ...
      • [^] # Re: en general

        Posté par . Évalué à 1.

        je me suis toujours demandé comment choppé leur conversation :) cela doit etre une mine d'information.

        c'est a force de prendre le tgv que je me suis appercu que c'etait l'appel du conducteur pour le controleur :)

        a force de prendre des tgv a problemes ;) evidemment
    • [^] # Re: en general

      Posté par . Évalué à 6.

      Merci du renseignement.
      Je l'ai souvent entendu en faisaint Rennes - Paris : juste avant Le Mans, le train s'arrête, ça fait boop boop, et après 5 min il repart, et s'arrête à la gare 500m plus loins. Je n'ai jamais compris pourquoi il fait ça à chaque fois.
      Ha si, une fois j'ai dit aux passagers que c'était "le signal sonore avant auto-destruction", ou alors "merde ils ont du trouver le colis piégé" (ou une autre connerie dans le genre), mais bizarrement, yen a qui trouvaient pas ça drôle ...
      • [^] # Re: en general

        Posté par . Évalué à 2.

        remarque que parfois c'est deux potes qui voyage ensemble et se dise bonjour dans ce cas le train roule en general :)

        pour le renne -> paris l'ayant pris pas mal de fois, je pense qu il faut l'autorisation du controleur pour l'entrer en gare. alors pourquoi ? une fois il y avait des clandestion et la PF les attendaient gentiment apres que le train avait fait sa pause un poil plus longue que d'habitude.
  • # Bah !

    Posté par . Évalué à 10.

    Je prends le TGV tous les jours depuis plus de 2 ans, et j'en ai vu des pas mal aussi.

    Je passerai déjà sous silence les horaires d'été, car outre que certaines têtes d'oeuf croient intelligent de virer les trains les plus utilisés, la première semaine avec les nouveaux horaires est TOUJOURS catastrophiques: TGV en panne (2 fois la semaine dernière), retards énormes, etc.

    Le moment le plus marrant: sur les nouveaux modèles de TGV, ceux où il n'y a plus de place assise en voiture bar, car c'était trop pratique pour les clients à qui on vend des "places assises non-garanties" à plein tarif, il arrive que les portes se bloquent et se referment toutes seules. Dans ces cas-là, le TGV reste en gare, et le conducteur reboote le TGV (oui, grand moment, le reboot d'un TGV). Des fois ça marche. Des fois pas.

    Le plus agaçant: le retard au départ du TGV parce que le conducteur a pas réussi à se réveiller. Agaçant, surtout quand t'as pas bien réussi non plus, et que tu as couru comme un malade pour arriver à l'heure, contrairement au conducteur.

    Le plus flippant: Le TGV qui démarre pas parce que le conducteur s'est, heureusement, aperçu que les freins ne fonctionne plus.

    Le plus long: le TGV en panne au milieu des voies, 2h pour réparer et repartir, et vu qu'au dela de la 1/2 heure de retard, la SNCF sait qu'elle doit forcément dédommager, elle fait passer en priorité les autres TGV, qui eux ne sont pas en retard, et du coup t'es encore plus en retard. Merci la SNCF.

    Le plus incroyable: Une fois, c'était en février 2007, c'était un mardi je crois, mon TGV est arrivé en gare d'arrivée A L'HEURE. J'en ai pleuré, c'était la première fois, mais ça s'est plus jamais reproduit.
    • [^] # Re: Bah !

      Posté par . Évalué à 3.

      Eh ouais, 'faut se faire à l'idée que quand on prend le train, on ne doit en principe rien prévoir d'autre à côté.

      Nan le truc qui m'avait fait le plus rager, c'était une correspondance loupée à Chambery pour 20 minutes de retard du TGV, et devoir attendre cinq heures en gare le train suivant. J'allais à Val Cenis à l'époque, donc avec la fin du trajet en bus. Évidemment, plus de bus à l'heure où j'étais arrivé.

      Shit happens, c'est tous les jours, sur le rail ! :-)
      • [^] # Re: Bah !

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Tiens, à Chambéry, par un lointain hiver, nous avions une correspondance à prendre. Mais la gare était saturée de trains, c'est donc le train de notre correspondance qui nous a cédé sa place. C'était très amusant.
    • [^] # Re: Bah !

      Posté par . Évalué à 9.

      Bon, je ne le prends « que » toutes les 2 semaines, et même si j’ai connu un peu tous ces épisodes, je dois avouer que la plupart du temps, le TGV arrive à l’heure (bon, on va dire à ±5 min).
      Pour ce qui est de l’évolution des tarifs, en revanche, je rejoins ce qui a été dit plus haut. Même si de nombreux tarifs ont baissé, on paye en moyenne bien plus cher qu’avant, faute d’un nombre de billets suffisant aux tarifs avantageux.
      • [^] # Re: Bah !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        [http://www.mylittlebuzz.com/?post/Lopacite-des-tarifs-SNCF-d(...)] qui cite le Canard Enchaîné.

        Les tarifs taux pleins augmentent avec l'inflation mais en moyenne le coût du transport par train augmente de 4,5 % par an pour le voyageur ! De plus il y a de moins en moins de tarif réduit pour ceux qui ont une carte de réduction.

        Je le vois bien j'ai une carte 12-25 et pour avoir les places à -50 % il faut vraiment que je m'accroche. Cele devient de plus en plus difficile, ils ont mis le système avec le nombre de place à -50 % limité, donc le prix peut fluctuer d'une minute à l'autre. Puis ils ont étendu les périodes blanches (zone à seulement -25 %) d'une façon très importante¹. Il y avait 15 h de période blanche il y en a maintenant 24 h 30.

        ¹ : [http://www.france-info.com/spip.php?article157455&theme=(...)] cela revient à passer de [http://calendriersncf.canalblog.com/] à [http://www.ter-sncf.com/bretagne/tarifs/calendrier/calendrie(...)].
        • [^] # Re: Bah !

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          J'ai personnellement beaucoup de mal à comprendre cette politique tarifaire.
          On se plaint d'être trop dépendant des bagnoles, du prix de l'essence qui augmente.
          La SNCF est une entreprise publique, pourquoi ses prix sont si prohibitifs ?
          Pour traverser la moitié de la France avec mon amie, c'est encore plus économique de prendre la bagnole, même avec les prix des carburants qui augmentent, les prix des péages privatisés qui augmentent également (je me souviens de l'époque où l'état nous expliquer qu'il ne fallait pas s'inquiéter de la privatisation des sociétés autoroutières, que ça n'allait pas changer grand chose, hahaha), que le train, je ne comprends pas.
          Pourquoi on a pas une vraie politique de subvention incitative pour éviter d'encombrer les routes ?
          • [^] # Re: Bah !

            Posté par . Évalué à 0.

            Et l'achat de la voiture? Elle était gratis? Faudrait faire vrai calcul d'amortissement pour dire que la voiture est moins cher.
            • [^] # Re: Bah !

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Pour l'achat de la voiture, il faut se dire que tu n'aura jamais besoin de ta voiture, ce qui loin d'être le cas pour tout le monde.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Bah !

            Posté par . Évalué à -1.

            Parce que Sarko veut faire plaisir au patron de Total .
            Si les gouvernements étaient vraiment intéressés par le train ils auraient investi correctement dès la fin des Trente Glorieuses .
            Espérons simplement que le train sera rentable par rapport à la voiture quand le baril sera à 200-250 $, sinon il n'y aura aucun moyen rentable de faire de grands déplacements (ah si il y a le vélo mais c'est pas rapide, même avec un vélomobile à 30 km/h il faut 20 h de pédalage pour faire Paris-Lyon) .
          • [^] # Re: Bah !

            Posté par . Évalué à 1.

            Attention, la dernière fois que j'ai calculer le cout kilométrique d'une voiture, je suis arrivé à 0.2€ du kilomètre (sans péage, amortissement+essence).

            Ensuite, va en Angleterre pour voir si les prix sont élevés...

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Bah !

              Posté par . Évalué à 3.

              Pour avoir une idée du prix de revient kilométrique réel d'une voiture, il suffit d'aller voir le barême appliqué par le ministère des finances pour le calcul des impôts:
              http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/particuliers.imp(...)
              Pour une voiture de 7CV et 15000 km/an on arrive à 0,52€/km.

              On peut penser que l'administration fiscale ne fait pas de cadeau au contribuable. Cette valeur doit donc être assez proche de la réalité.
              • [^] # Re: Bah !

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Le calcul est pas mal effectivement, même si je pense quand même que l'état fait quand même un petit cadeau au contribuable, pour dire de pas faire chier (avec mes calculs à moi comprenant amortissement tout ça, j'arrive sur mon véhicule à 20-30% de moins en pratique), car certains peuvent râler tout ça... Et ceux qui râleraient seraient ceux qui votent à droite ;-) (genre ceux qui changent de voiture tous les ans, forcement ça augmente le prix au km... Moi j'ai fait un amortissement avec une voiture sur 10 ans, oui 10 ans la même voiture... Ca change le prix)

                Reste aussi un élément qui change beaucoup la réalité : tu as un véhicule pour autre chose, ou pas. Si tu as déja le véhicule, ben ça te co^te beaucoup moins cher pour un trajet supplémentaire (pas d'amortissement à prendre en compte)

                Ce WE, j'ai hésité pour un voyage, même temps de trajet entre moto (ben oui, je suis à moto :) ) et train (ce qui est déja un exploit).
                - Train : 30€ par trajet, * 2 trajet * 2 personnes = 120€
                - Moto : 50€ d'essence, et on met 30€ de coté pour l'usure/contrôle technique (oui, que 15c/km, car je ne prend pas en compte l'amortissement du coup, que je la prenne ou pas, je l'ai déja pour d'autres choses, la où le train ne va pas...)

                J'ai pris la moto.

                Le train est intéressant pour 1 personne seule, limite pour 2, inintéressant pour plus.
                Pour un transport en commun ça craint (surtout que comme tout transport en commun, on est tributaire des horaires/lignes)
                • [^] # Re: Bah !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Pour un transport en commun ça craint (surtout que comme tout transport en commun, on est tributaire des horaires/lignes)

                  Et pour la voiture aussi :) tu dois partir aux bons horaires pour ne pas te retrouver dans des immenses bouchons, surtout dans les grandes villes.
                  • [^] # Re: Bah !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Je suis en ex-RDA, il y a ici de belles routes construites après la chute du mur, et les habitants sont partis à l'ouest pour trouver du travail, alors les bouchons se résument à 10 minutes de retard à cause du trafic par rapport à la route à Minuit, et ce dans la plus grosse ville de la région :-D

                    Plus sérieusement parlant, j'ai pratiqué les deux (voiturer / train) sur Paris, et il faut effectivement partir en horaires décalés pour la voiture. Mais bon, tu es un sardine dans les trains à la même heures (et je ne te parle pas des bus bloqués comme toi...), donc bon, grosso modo il y a du pour et du contre des deux côtés, ex-aequo!
                  • [^] # Re: Bah !

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Moi, j'habite à côté d'Évry, donc pas franchement dans la cambrousse, et pour aller à Paris et en revenir en transports en commun, il faut compter trois heures par jour incompressibles, quelque soit l'heure de départ (pour y être à 9H00 comme à 12h00). Avec çà, mes bus sont maintenant passés en horaires d'été. Il y a en un toutes les 30 à 40 minutes, et le dernier est autour de 21h30.

                    Au moins, en voiture, tu ne risques pas de manquer ton bus/train, c'est direct, et à n'importe quelle heure.

                    Dès que tu habites en grande banlieue, en tenant compte de toutes les correspondances, tu ne peux pas t'en sortir à moins de 30 minutes de retard si tu loupes un passage.
                • [^] # Re: Bah !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  i tu as déja le véhicule, ben ça te co^te beaucoup moins cher pour un trajet supplémentaire (pas d'amortissement à prendre en compte)

                  Cela voudrait dire que ta voiture a 10 000 km ou 100 000 km au compteur vaudrait le même prix. Ce qui est faux.

                  Si tu fais un calcul à la louche genre une voiture de 15 000€ fait 150 000 km avant de perdre (presque) toute sa valeur, tu as en gros 0.1€/km pour l'amortissement.

                  "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Bah !

      Posté par . Évalué à 6.

      au dela de la 1/2 heure de retard, la SNCF sait qu'elle doit forcément dédommager,

      À condition que ce soit de sa faute bien entendu, n'oublions pas. Problème mécanique, mauvais temps (si, si, ça arrive), train non grande ligne, alerte terroriste/méchants bonshommes sur les voies, etc. etc. nombreuses sont les raisons qui font que le contrôleur répond 'oh, vous pouvez toujours essayer, mais je doute que le service clientèle vous fasse une offre quelle qu'elle soit, c'est une cause indépendante de la volonté de la SNCF'...
    • [^] # Re: Bah !

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai eu pas mal aussi :
      Un Nîmes-Nantes, correspondance à Lyon. À Lyon, le TGV pour Nantes est annulé : ils envoient tout le monde sur un Lyon-Paris. Là-bas, bus (Gare de Lyon -> Montparnasse), puis Paris-Nantes. À peine une heure de retard au total, et on a eu droit à un billet spécial pour l'occasion, un billet 1ère classe à 0€ pour faire le trajet Paris-Nantes. Celui-là, je l'ai gardé comme souvenir :) .
      • [^] # Re: Bah !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        M'est arrivé pareil, sauf que le train que j'ai pris en 1ère classe était en retard aussi de plus de 3/4h parce qu'on "attend le conducteur" ...
        Ca fait très sérieux comme panne, on se demande s'il est aux chiottes ou s'il termine son café. C'était une grève apparement -_-"
        (et la 1ère classe c'était bien plus pourri que les 2nde et les TER que j'avais pris avant, y'avait nettement moins de place pour les bagages et les jambes .. :/)

        Le premier retard qui m'a fait dévier de la trajectoire normale était un "problème électrique" j'ai réussi à apprendre qu'en fait ils se sont fait piquer les câbles des caténaires sur une grande longueur sur bordeaux et que ça avait foutu le bordel sur tout le réseau.. -_-'
    • [^] # Re: Bah !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Comme si il n'y avait jamais de retard dans les aéroports...
      • [^] # Re: Bah !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'ai une amie elle a eu une belle annecdote du genre : c'était il y a un an ou deux, ils étaient 4 ou 5 et devaient être à Florence le lendemain en matinée.
        Décollage ok, tout va bien, et !PAF des pigeons dans le réacteur.
        L'avion obligé d'atterrir en urgence. Mais il a quand même tourné autour de Paris plus que le temps qu'il ne faut pour faire Paris->Pise. Ça c'est pareil en avion ou en train : si tu es déjà en retard c'est toi qui attend, faudrait pas retarder les autres, aussi ! Même si tu as une grave avarrie moteur et que tu es un avion et donc que t'as pas de rail sous tes roues si tu t'arrêtes !

        Bref, après plusieurs et plusieurs et plusieurs heures de tournicoti-tournicotons en urgence, il n'y avait bien sûr plus d'avion vers lesquels rediriger les passagers, il était trop tard.

        Avec les obligations qu'ils avaient ils ont loué une voiture et ont avallés les 1200km de nuit. Ils Sont arrivés pile à l'heure, tout juste en sortant de la voiture à l'arrivée, pile !

        Mais bon, en même temps on ne peut pas se plaindre : l'avion ce n'est pas un service public !

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: Bah !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          L'avion, tant qu'il tourne autour de l'aéroport, il peut se poser en planant si le réacteur lâche tout d'un coup, ce qui n'est pas garanti, s'il les environs de l'aéroport

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Allez l'OM

      Posté par . Évalué à 6.

      En gare de Marseille un vendredi soir, je monte dans le TGV. Avant le départ, il annonce un problème avec une motrice et qu'il faut changer une rame. Tous le monde descend sur le quai, on écoute le match sur une radio en discutant. Arrive la mi-temps, le changement de rame est effectué. 2éme mi-temps, le train ne bouge toujours pas. Fin du match, annonce pour que l'on remonte dans le train. Le train est partit 5 minutes plus tard.
  • # Mode d'emploi

    Posté par . Évalué à 3.

    Petit guide à l'usage de ceux qui vont utiliser les toilettes du TGV.

    1- En entrant, coup d'œil circulaire pour vérifier la propreté générale. Ne pas hésiter à faire demi-tour si nécessaire.

    2- Vérifier le bon fonctionnement de la chasse d'eau (réservoir rempli).

    3- Vérifier le bon remplissage de l'eau du robinet pour se laver les mains AVANT de vérifier le remplissage du distributeur de savon (ceux qui, ayant accompli leurs petites affaires, se seront savonné les mains avant de s'apercevoir que le réservoir du lavabo est vide m'auront compris. Au passage, est-il utile que le savon de la SNCF sente si fort ?).

    Enfin, un petit message à l'intention des décideurs pressés de la SNCF qui se seraient égarés ici : pour la qualité de service, c'est pas gagné... Et encore, c'est du TGV qu'il s'agit, pas des horreurs encore bien pires qu'on peut rencontrer sur le réseau normal...
    • [^] # Re: Mode d'emploi

      Posté par . Évalué à 0.

      y'a pas de toilettes dans le réseau normal ... ni forcément dans les gares du réseau normal (il me semblait pourtant que c'était une obligation légale).

      Pour ceux qui sont en idf, la sncf à augmenter la carte orange pour le mois de juillet , jusque la "normal".
      En même temps ils font des travaux qui impactent a peu pres tous les trains qui passent par la défense ...
      On augmente le prix mais on diminue le service ...
      • [^] # Re: Mode d'emploi

        Posté par . Évalué à 4.

        Il y a des toillettes dans les TER (par contre il arrive régulièrement qu'elles soient bloquées mais de toute façon pour le 20 minutes de train que je prend, j'en ai pas besoin ;-) )

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Mode d'emploi

        Posté par . Évalué à 5.

        > y'a pas de toilettes dans le réseau normal
        N'importe quoi. Le réseau normal ne s'arrête pas aux transiliens. Il y avait des toilettes dans tous les TER et Corail que j'ai pris (sauf en IdF, ou effectivement la plupart des transiliens (peu) que j'ai pris n'en avaient pas)
        • [^] # Re: Mode d'emploi

          Posté par . Évalué à -3.

          ben désolé, mais les transilien que je prend, y'a pas de toilette, les rer que je prend y'a pas de toilette, et quand je descend dans les alpes ... y'avait pas de toilettes non plus sur les trains régionaux que je prenait.

          Alors ensuite , veuillez m'excuser de ne pas avoir pris l'ensemble des trains de la france avant d'avoir dis cela.
          • [^] # Re: Mode d'emploi

            Posté par . Évalué à -3.

            allez hop pour m'amuser, vu qu'il y en a qui s'amuse aussi a inutiler mes commentaire et que j'ai pas grand chose d'autre à faire.

            > y'a pas de toilettes dans le réseau normal
            N'importe quoi.

            Donc vu que c'est n'importe quoi, ca veut donc dire qu'il y a des toilettes dans le réseau normal... qu'il y en a dans TOUT le réseau normal (tu as dis "n'importe quoi", pas "pas tout à fait" , ou "ca dépend").


            Le réseau normal ne s'arrête pas aux transiliens.
            J'ai dis le contraire ?
            Il y avait des toilettes dans tous les TER et Corail que j'ai pris (sauf en IdF, ou effectivement la plupart des transiliens (peu) que j'ai pris n'en avaient pas)
            Il y en avait la ou j'en ai pris ... sauf à certains ou il y en avait pas.
            Alors
            1°) auto contre argumentation en une phrase, c'est _beau_
            2°) comme tu en a vue sur qq cas personnel, il n'y en a forcément partout ...

            Alors certe je me suis mal exprimé , et j'aurais du dire,
            il existe au minimum n trains régionaux qui n'ont pas de toilette et m gares qui n'ont pas de toilettes, entre autre en idf, mais de là à dire que je raconte "n'importe quoi" il y a un pas que tu franchis allégrement.
            • [^] # Re: Mode d'emploi

              Posté par . Évalué à -1.

              je reconnais que c'était du troll pur, mais je remarque que vous avez toujours pas d'autres argument que "moi j'ai vu ca donc c'est forcément ca partout ... et même si c'est pas ca partout, tu as tort".

              Bref la pertinence du moinssage est pas du tout démontré là
              (ni la pertinence du "n'importe quoi")
              • [^] # Re: Mode d'emploi

                Posté par . Évalué à 5.

                > ni la pertinence du "n'importe quoi"
                "y'a pas", pour moi ça veut dire "aucun", ça veut dire "non (il existe)". Comme "il existe", "non (il existe)" est faux, donc ta proposition est fausse (n'importe quoi). Satisfait ?

                > ca veut donc dire qu'il y a des toilettes dans le réseau normal... qu'il y en a dans TOUT le réseau normal
                Logique (indice: il existe != pour tout)

                > moi j'ai vu ca donc c'est forcément ca partout ... et même si c'est pas ca partout, tu as tort
                N'importe quoi, encore une fois. Dis moi où j'ai dit que "c'est donc forcément ça partout" ? J'ai même dit que dans les trois transiliens que j'ai pris, il n'y en avait pas (et si ça peut te faire plaisir, j'ai pris quelques TER dans les vosges qui n'en avaient pas, mais ils se font rares... statistiquement, selon l'échantillon probablement non-significatif des trains que j'ai pris, dois-je le signaler pour que tu ne montes pas sur tes grands chevaux ?).
                (pour ton TER dans les alpes, regarde bien, dans les nouveaux ils sont biens cachés ;))

                > la pertinence du moinssage est pas du tout démontré là
                Tu moules sur dlfp depuis un moment, tu devrais avoir remarqué que plus on fait son caliméro (y sont méchants, y m'ont moinsés), plus on se fait moinser...
                • [^] # Re: Mode d'emploi

                  Posté par . Évalué à -3.

                  "y'a pas", pour moi ça veut dire "aucun", ça veut dire "non (il existe)". Comme "il existe", "non (il existe)" est faux, donc ta proposition est fausse (n'importe quoi). Satisfait ?

                  Pour moi, y'a pas , ca veut qu'en général il n'y en a pas.

                  N'importe quoi veux dire, pour moi, que ma proposition est fausse dans TOUS les cas, à l'inverse de "ça dépend" (que j'ai précisé).
                  Ca voudrait donc dire qu'il y'en a pour tous.


                  Logique (indice: il existe != pour tout)
                  Dépend de ta définition de "y'a pas" ou de "n'importe quoi".

                  (On notera toutefois que n'importe quoi à une connotation péjorative lors d'une réponse).

                  N'importe quoi, encore une fois. Dis moi où j'ai dit que "c'est donc forcément ça partout"
                  Dis moi alors ou j'ai dis qu'il y'en avait forcément aucune ?

                  selon l'échantillon probablement non-significatif des trains que j'ai pris, dois-je le signaler pour que tu ne montes pas sur tes grands chevaux ?
                  Ben c'est drole que tu me dise ça, parce que c'est précisement ce qui manquait à ma (première) phrase, et c'est précisement pour ca que TU es monté sur des grands chevaux ;)

                  ai même dit que dans les trois transiliens que j'ai pris, il n'y en avait pas
                  Et j'ai meme dit que tu t'auto contredisais ...

                  Tu moules sur dlfp depuis un moment, tu devrais avoir remarqué que plus on fait son caliméro (y sont méchants, y m'ont moinsés), plus on se fait moinser...

                  si tu relis bien ma réponse, tu remarqura que je joue sur ça :
                  ca m'amuse toujours autant de voir des moinsseurs fous/frustrer à l'oeuvre (d'ou le "bon c'est du pur troll").

                  Un peu une sorte de pied de nez à leur égard ;)



                  bon pour terminer, ce fut un troll court, et comme ça au moins un sait que maintenant ... ben on sais pas si il y a des toilettes : "Ca dépend" ;)
  • # Relativison

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    La SNCF est géré par des êtres humains, et comme tout chose, c'est loin d'être parfais, mais on fait avec. Et puis, du matériel qui ne tombe jamais en panne, c'est utopique (même les machines les plus entretenus ont des pannes parfois >> ex: navette columbia)

    Imaginez vous a leurs places, gérer une panne c'est quand même pas quelque chose d'aisé. En plus, quand tu as 200 casses-pied qui te ralentissent, bah, c'est encore moins facile. Surtout que le plus souvent, ils ne sont que 2 où 3 dans gérer tout le train, je pense qu'ils bossent déjà pas mal à essayer de réparer, et d'alerter les postes de contrôles.

    Je suis plutôt du genre à me résigner dans ces cas là. Et en vouloir au personnel du train, c'est un peu idiot vu, que eux aussi auraient certainement préféré éviter ce genre de problèmes.
    • [^] # Re: Relativison

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Et j'ai oublié de dire... Si on compte de nombre de pannes comparé au nombre de voyage sans soucis, je trouve que le ratio et plutôt très faible.
      La majorité des gens ne voient jamais autre chose qu'eux même....
      • [^] # Re: Relativison

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je viens de faire un rapide calcul.
        Sur les quatres dernières semaines (donc un mois soit 40 voyages AR en moyenne) , j'arrive a un taux de 17,5% de retard supérieurs a 10 minutes uniquement sur TGV (qui sont sensés avoir des horaires prioritaires par rapport aux autres trains) .
        De plus, les deux premières semaine du mois de juin, j'ai eu 2 retards (un par semaine) d'une heure environ.

        Je veux bien croire que c'est exceptionnel, mais franchement, depuis le debut du mois de juin, c'est vraiment la loi des series (et en plus toujours dans mes creneaux horaires) .
        • [^] # base de donnée en ligne de retard ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Cela vaudrait le cout de faire un site web remplit par les voyageurs.

          La sncf se vante de taux de 90% à l'heure qui ne reflète pas vraiment le sentiment des voyageurs. Cela serait un bon moyen de vérification.

          Notamment cela permet de savoir que le train de 8h05 a en moyenne 15 minutes de retard. Parce que les stats noyées avec les trains aux heures creuses n'ont aucun intérêt. On m'a dit aussi que les trains annulés, ne rentrait pas dans les stats de retard...

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: base de donnée en ligne de retard ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            > La sncf se vante de taux de 90% à l'heure qui ne reflète pas
            > vraiment le sentiment des voyageurs. Cela serait un bon moyen de
            > vérification.

            Si 90% des trains sont à l'heure, cela signifie que plus de 10% des voyageurs sont en retard !

            En effet, les 10% de trains en retard ont plus de chance d'être aux périodes pleines que creusent (1 retard entrainant un autre retard entrainant...). Or en période pleine, les trains sont pleins ce qui n'est pas le cas des périodes creuses.

            Donc, disons au pif que 20% des voyageurs ont un retard, et bien c'est ENORME car cela signifie que 15% des passagers ne sont pas content (j'en garde 5% qui sont en retard mais ne sont pas mécontent).

            Bilan : 15% est une quantité non négligeable. Mets 15% des français dans la rue et tu bloques n'importe quel réforme.
      • [^] # Re: Relativison

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et je complète en attirant ton attention sur un point.
        Justement, je ne parle que d'une ligne, avec un A/R particulier (je prend généralement les meme trains).
        Avoir un tel taux de problème toujours sur les même creneaux horaires me fait sérieusement douter de la qualité des autres lignes !
        Soit entre 17h30 et 18h30 le soir et 8h et 9h le matin !
        Alors j'imagine meme pas ce que c'est sur les autres lignes de la SNCF ....
      • [^] # Re: Relativison

        Posté par . Évalué à -1.

        Pour reprendre la comparaison faite plus haut:

        - si on compare le nombre passagers*trains sans problème à la SNCF avec le nombre passagers*avions qui ne s'écrasent pas dans n'importe laquelle des compagnies aériennes low-cost, alors la SNCF est pas au top...

        mais il ne faut JAMAIS taper sur la SNCF, les syndicats les plus puissants de France, et le fleuron du service public...
        • [^] # Re: Relativison

          Posté par . Évalué à 8.

          Nan, il y a pire : le syndicat du livre cgt.

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Relativison

          Posté par . Évalué à 2.

          - si on compare le nombre passagers*trains sans problème à la SNCF avec le nombre passagers*avions qui ne s'écrasent pas dans n'importe laquelle des compagnies aériennes low-cost, alors la SNCF est pas au top...

          Éventuellement, si on veut être un minimum moins partial, on a le droit de comparer ce qui est comparable, à savoir le retard moyen rapporté au nombre passagers*trains d'un coté et la même chose pour les compagnies aériennes low-cost de l'autre, et bizarrement la SNCF ne s'ent sort pas si mal (et encore, je ne compte pas les avions qui n'ont qu'une fourchette de 2 ou 4h pour le décollage comme cela arrive pour les voyages à l'étranger).
          Sinon, il faut comparer le nombre de morts par 1000 passagers transportés en train et la même chose en avion low-cost...

          mais il ne faut JAMAIS taper sur la SNCF, les syndicats les plus puissants de France, et

          le fleuron du service public...

          C'est avant tout une entreprise en cours de privatisation silencieuse, ou l'on essaye de passer au privé les secteurs bénéficiaires tout en gardant les déficitaires à la charge du contribuable (pour rappel, le bénéfice de la partie commerciale de la SNCF est à peu près équivalent au déficit de Réseau Ferré de France, mais aucun rattrapage entre les deux n'est prévu).

          Maintenant, on est d'accord, les avantages d'une certaine catégorie de personnel ne sont plus justifiés, mais il s'agit d'une frange très minoritaire des agents SNCF. Il s'agit juste des personnes ayant le plus fort pouvoir de nuisance sans que la direction ne puisse avoir de moyen de rétorsion puisque le droit de grève est légal.
          Il faut ne pas avoir creuser bien loin pour croire les "mass media" qui affirment que tous les cheminots ont le droit à la prime charbon. C'est à peu près aussi vrai que de dire que tout salarié du privé à droit à la voiture de service ou au parachute doré en cas de départ... précipité.
          • [^] # Re: Relativison

            Posté par . Évalué à 5.

            Éventuellement, si on veut être un minimum moins partial, on a le droit de comparer ce qui est comparable, à savoir le retard moyen rapporté au nombre passagers*trains d'un coté et la même chose pour les compagnies aériennes low-cost de l'autre, et bizarrement la SNCF ne s'ent sort pas si mal (et encore, je ne compte pas les avions qui n'ont qu'une fourchette de 2 ou 4h pour le décollage comme cela arrive pour les voyages à l'étranger).
            Sinon, il faut comparer le nombre de morts par 1000 passagers transportés en train et la même chose en avion low-cost...


            Certes, je t'avoue que c'était un peu pour la provoc.
            Bon, maintenant que même toi tu dis que c'est comparable (et si je comprends bien "pas si mal" veut bien dire qu'on n'a pas un ordre de grandeur de différence), on peut mettre la touche finale: comparer les prix...

            C'est avant tout une entreprise en cours de privatisation silencieuse, ou l'on essaye de passer au privé les secteurs bénéficiaires tout en gardant les déficitaires à la charge du contribuable (pour rappel, le bénéfice de la partie commerciale de la SNCF est à peu près équivalent au déficit de Réseau Ferré de France, mais aucun rattrapage entre les deux n'est prévu).

            Tout-à-fait d'accord, mais j'ai deux choses à dire:
            - la SNCF fonctionnait-elle vraiment mieux avant qu'on engage les manoeuvres vers la privatisation? vu de mon expérience avec les trains, je vais dire non, donc ce n'est pas une excuse pour les déboires actuels
            - on voit finalement peu de protestations publiques contre la privatisation de la SNCF, et je pense que finalement, les meilleurs militants pour la cause de la privatisation complète, ce sont... les syndicats de la SNCF et leur mitraillette à grèves

            Maintenant, on est d'accord, les avantages d'une certaine catégorie de personnel ne sont plus justifiés, mais il s'agit d'une frange très minoritaire des agents SNCF. Il s'agit juste des personnes ayant le plus fort pouvoir de nuisance sans que la direction ne puisse avoir de moyen de rétorsion puisque le droit de grève est légal.
            Il faut ne pas avoir creuser bien loin pour croire les "mass media" qui affirment que tous les cheminots ont le droit à la prime charbon. C'est à peu près aussi vrai que de dire que tout salarié du privé à droit à la voiture de service ou au parachute doré en cas de départ... précipité.


            Si cette frange est si minoritaire, et comprenant les dégâts qu'elle occasionne sur l'image de l'entreprise et sur la pression pour la rendre privée, pourquoi voit-on toujours autant de solidarité corporatiste avec ces (passez-moi l'expression) fouteurs de brin?

            Petite anecdote: j'ai connu quelqu'un qui, au chômage, se défonçait pour trouver du boulot, même en CDD, même à temps partiel (et oui, les chômeurs ne sont pas tous des glandus assistés).
            Et il a trouvé un boulot à la SNCF comme conducteur de train.
            Il avait de très mauvais rapports avec ses collègues et formateurs, qui lui reprochaient:
            - d'arriver à l'heure au boulot (ben oui, ça les énerve un gars qui arrive à l'heure alors qu'ils ont pris des libertés, eux...)
            - de ne pas avoir suivi un mouvement de grève dont ils n'ont pas été capables de lui expliquer les raisons (solidarité avec... bref, faisons la grève!) ; et ce jour là, en tant que conducteur de train, il s'est retrouvé avec la SEULE panne pour laquelle il n'avait pas été formé, qu'on enseigne en dernier, parce qu'elle n'arrive absolument jamais sauf "mauvaise manipulation" par les-dits collègues qui l'ont précédé en grève
            Bien entendu ces derniers ne se sont rien vus reprocher, parce que le syndicat ne va quand même pas soutenir un débutant même pas gréviste contre des "militants engagés".

            Ca laisse rêveur!
            • [^] # Re: Relativison

              Posté par . Évalué à 4.

              Bon, maintenant que même toi tu dis que c'est comparable

              J'ai dit ca, moi ???
              Le "pas si mal" est juste le pendanant de "la SNCF est pas au top...", dans le sans ou même si c'est loin d'être parfait, ce n'est pas non plus aussi catastrophique que tu le laisse entendre.

              Je reste persuadé du fait que le retard moyen par personne transportée par an n'est pas forcement en la défaveur du train. D'autant que le réseau ferré est bien plus dense que le réseau aérien...

              Quand au prix, on peut se limiter à comparer avec les compagnies low-cost, mais on comparer avec des compagnies ayant des fréquences journalières un peu conséquentes et plus en rapport avec la fréquence du transport ferré, genre La Navette d'AirFrance. Et là, bizarrement...
              Sinon, un low-cost ca se comparerait plutôt avec iDtgv...

              Bref, dans tous les cas, il faut comparer ce qui est comparable.

              la SNCF fonctionnait-elle vraiment mieux avant qu'on engage les manoeuvres vers la privatisation? vu de mon expérience avec les trains, je vais dire non, donc ce n'est pas une excuse pour les déboires actuels

              Vu mon expérience personnelle, tant enterme de prix que de qualité, je dirai sans hésitation que cela fonctionnait mieux avant. Ou plus exactement, que rapportée à l'amélioration générale de la technique, le rapport qualité/prix à la SNCF à fondue comme neige au soleil.

              Et ayant des connaissances travaillant à la SNCF, ce n'est pas prêt de s'arranger, loin de là, vu les restrictions à tout va dans l'entretient du matériel et des voies. Quant au management, certains ont du mal à faire la différence entre la SNCF et une PME...

              on voit finalement peu de protestations publiques contre la privatisation de la SNCF

              Merci les "mass media" et leur facon de rapporter l'information, au choix biaisée ou incompétente...

              Si cette frange est si minoritaire, et comprenant les dégâts qu'elle occasionne sur l'image de l'entreprise et sur la pression pour la rendre privée, pourquoi voit-on toujours autant de solidarité corporatiste avec ces (passez-moi l'expression) fouteurs de brin?

              Si tu parle des dernières grèves, c'est parce que ce n'était pas la seule catégorie impactée.
              La "prime charbon" était surtout un argument étalé dans tous les médias pour dénigrer les revendications vraiment indignes de ces travailleurs hyper super méga avantagés que sont les cheminots, histoire de provoquer un divorce entre eux et le reste de la population pour rendre celles-ci impopulaires. Cela permettait de démolir d'autres "avantages sociaux" qui seraient moins bien passé auprès des usagers.

              Si l'on parle des retraites par exemple, c'est vrai que les cheminots avaient le droit de partir 5 ans plus tot que les autres, mais la différence sur le nombre de trimestre à cotiser était plus faible.

              Et surtout, nombre de cheminots ont été engagés avec l'argumentaire : vous gagnerez moins, vous aurez moins de perspectives d'avancement, vous aurez une retraite moins élevée, mais vous pourrez partir un peu plus tôt. Et suite à une décision unanime de l'employeur, cela devient "vous gagnerez toujours un peu moins, vous aurez toujours un peu moins de perspective d'évolutions, vous gagnerez toujours un peu moins au moment de partir à la retraite, mais finalement vous ne partirez pas plus tôt". Personnellement, cela ne m'étonne pas que cela rale, et pas qu'un peu. Surtout quand le régime de l'employeur en question n'est lui pas touché de la même facon ("vous comprenez, le statut de parlementaire est un statut précaire" avait répondu un sénateur à un journaliste lui posant la question).

              Enfin, concernant le fait que la caisse de retraite des cheminots soit déficitaire, il est vrai que c'est anormal, mais cela vient avant tout du fait que l'état préférait payer les cheminots en grande partie par prime plutot qu'en salaire réel, dans des proportions bien plus importantes que ce qui se fait dans le privé, parce que cela l'arrangeait de ne pas trop payer de cotisations sociales pour les fonctionnaires. A lui maintenant d'assumer ses choix.

              Et il a trouvé un boulot à la SNCF comme conducteur de train.
              Je n'avais pas cité la catégorie de personnel minoritaire mais ultra avantagée de la SNCF, mais ton exemple tape étrangement en plein dedans ;-)

              De mon coté, j'ai connu un chef d'entreprise, il faisait que des boulette, et il lui ont offert une prime de plusieurs millions d'euros lorsqu'ils ont enfin réussi à le faire partir.
              Franchement ca laisse réveur tout ces salariés du privé qui essayent de faire correctement leur travail alors qu'il est plus profitable de faire n'importe quoi, non ?
              • [^] # Re: Relativison

                Posté par . Évalué à 6.

                Je recite pas, mais reprenons:

                - si tu veux comparer le train avec les compagnies un peu haut de gamme, j'attends un service équivalent, et je ne me suis jamais fait servir une boisson dans un train (enfin, si, tu peux te déplacer jusqu'àu bar comme un grand et payer la boisson 2 fois son prix...)

                - les médias ont sûrement une part à jouer dans l'image de la SNCF, mais crois-moi, je ne regarde pas TF1, mais les grèves de noël, un aller-retour à Valence au mois de juin où j'ai passé 6h de plus que prévu dans les trains et gares (et oui, je devais rentrer chez moi à 7h, et je suis rentré à 1h du matin), le tout bien sûr sans aucune contrpartie (si: 10€ de ma poche pour avoir raté une correspondance à cause du premier train en retard et de la grève de la RATP simultanée)

                - je ne crois pas non plus les médias quand ils disent que la SNCF avait un système de retraite "privilégié", pour ce que j'en ai appris, il était différent, sans présenter d'avantages ; nous on va devoir cotiser 42ans au lieu de 40 il n'y a pas si longtemps, et oui

                - il est également vrai que les cheminots reçoivent une grande part de leur rémunération sous forme de prime
                Curieusement, à l'époque de l'anecdote que je racontais, les cheminots en grève montraient leurs fiches de paie à la télé. Manque de pot, le monsieur dont je parlais a pu nous expliquer qu'il manquait la page 2, celle exclusivement composées de primes diverses et pleine: salaire net multiplié par 2!!

                S'ils veulent que ça compte dans les retraites, on le passe en salaire normal avec tous les impôts à payer dessus, et oui!
                Et sinon ils peuvent toujours côtiser à des systèmes d'épargne privés, qui sont d'ailleurs bien plus performants que le système de retraite par répartition tel qu'il est géré actuellement.

                Mais je maintiens: le meilleur argument à la privatisation de la SNCF, ce sont ses grèves!!
                • [^] # Re: Relativison

                  Posté par . Évalué à 2.

                  devoir cotiser 42ans au lieu de 40 il n'y a pas si longtemps, et oui
                  En même temps, si les gens du privé faisaient autant corps que les gens de la sncf, peut etre que ca ne serait pas arrivé.
                  Tu imagine une grève de 80% des salariés sous la syntec ?
                  on est dans un doux rêve là, mais si ca arrivait, sur deux semaines, ben c'est pas du tout dis que les loi passent aussi facilement. Remarque avec le gvt actuel, c'est pas dis c'est vrai, sarko a quand meme eu cette parole "ah mais non les grèves maintenant ca se voit pas..."

                  On ne peut pas accuser les gens de vouloir défendre leur bifteck en prenant comme exemple "vous avez vu nous on a pas défendu le notre. Il n'y a pas de raisons qu'ils défendent le leur"

                  Mais je maintiens: le meilleur argument à la privatisation de la SNCF, ce sont ses grèves!!La liberté d'expression devient un argument parce que les gens du privé ne l'utilise que peu (pour des tas de raisons), et donc il faut que ceux qui l'utilisent, ne l'utilisent plus ?
                  parait bizarre comme raisonnement.
                  • [^] # Re: Relativison

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Ce que j'imagine surtout, c'est ce qui arrivera plus tard si tout le monde bloque des changements nécessaires!
                    Autant le paquet fiscal pour relancer la croissance, c'est du foutage de gueule, autant la réforme des retraites et le rétablissement de l'équilibre, c'est indispensable! On vit plus longtemps, c'est un fait! On peut critiquer le détail des changements, mais faire blocage à tout compromis, c'est irresponsable.
                    Le privé l'a accepté (certes, on n'a peut-être pas beaucoup laissé le choix aux gens), mais la SNCF s'est retrouvée dans une situation bien plus délicate: ils avaient des compromis à faire, et on en a profité pour enfoncer le clou à grands renforts médiatiques de "privilèges à abolir". Alors oui, je concède bien volontiers qu'on leur a demandé plus qu'aux autres.

                    Les travailleurs se sont mis en grève.

                    Mais ça ne passe plus: ils ont fait tellement de grèves plus ou moins justifiées, voire vraiment douteuses, dans le passé que celle-là n'est pas passé comme un geste de désespoir aux yeux de l'opinion, mais plus comme une habitude en réaction au moindre changement.

                    Quand on voit les travailleurs d'une usine se mettre en grève, on cherche les raisons (suppressions massives d'emploi? régression sociale de grande envergure? etc.).
                    Quand tu vois les travailleurs de la SNCF se mettre en grève, la première chose qui vient à l'esprit c'est "Quoi? ENCORE?! Et ils vont reprendre les usagers en otage!"

                    La grève est un moyen d'expression particulier, à utiliser avec parcimonie.
                    C'est comme tirer une sonnette d'alarme pour un oui ou pour un non: le jour où c'est vraiment grave, plus personne ne prend la peine d'écouter...

                    Et ne me dis pas que j'exagère: lors d'un boulot d'été en Autriche, plusieurs fois on m'a demandé si c'était prudent de prévoir ses trajets en train en France pendant les déplacements pros, parce qu'ils sont en grève tout le temps!
                    • [^] # Re: Relativison

                      Posté par . Évalué à 1.

                      mais faire blocage à tout compromis,
                      Quelqu'un a vu un compromis et une discussion quelque part ?
                      Ah oui nulle part, le gvt a dis "c'est comme ça point barre".

                      On peut critiquer la volontée des gens, mais raconter que les gens veulent pas de compromis c'est irresponsables.

                      Mais ça ne passe plus:
                      Ca passe très bien. Ah oui, faut pas écouter le JT de TF1, mais ce que disent les gens qui prennent vraiment les transports en commun.
                      Je dis pas que ca passe très bien partout, mais globalement, les gens à qui je demande, ils comprennent très bien pourquoi ils font grèves.

                      Quand tu vois les travailleurs de la SNCF se mettre en grève, la première chose qui vient à l'esprit c'est "Quoi? ENCORE?! Et ils vont reprendre les usagers en otage!"
                      Source ?
                      Moi ca ressemble drolement plus à de la propagande cet "argument".

                      Et ne me dis pas que j'exagère: lors d'un boulot d'été en Autriche, plusieurs fois on m'a demandé si c'était prudent de prévoir ses trajets en train en France pendant les déplacements pros, parce qu'ils sont en grève tout le temps!
                      Et au moment des émeutes les américains disaient que la france était en guerre.
                      • [^] # Re: Relativison

                        Posté par . Évalué à 3.


                        Quelqu'un a vu un compromis et une discussion quelque part ?
                        Ah oui nulle part, le gvt a dis "c'est comme ça point barre".


                        C'est curieux quand meme que dans toutes les branches et secteurs de la fonction publique, on parle de négociations qui ont échoué, et donc de manifs/grèves, alors qu'à la SNCF, on a la notion de grève "préventive"! Ca en dit long sur leur "capacité au compromis"...
                        Je passe sur la grève pour la réforme de leur régime de retraite, pour ce que j'en ai appris, je suis plutot d'accord avec les grévistes.
                        Le problème, c'est les centaines d'autres qui ont précédé...


                        Ca passe très bien. Ah oui, faut pas écouter le JT de TF1, mais ce que disent les gens qui prennent vraiment les transports en commun.
                        Je dis pas que ca passe très bien partout, mais globalement, les gens à qui je demande, ils comprennent très bien pourquoi ils font grèves.


                        Ca fait 2 ans que je suis en Chine et que je ne reviens qu'occasionnellement en France: crois-moi, j'ai pas vu de TF1 depuis 2 ans et ça ne me manque pas.
                        Je peux dire la meme chose que toi à l'envers:
                        Je ne peux pas dire que ça ne passe pas partout, mais globalement les gens à qui je demande, ils en ont ras-le-bol de cette enième grève, à telle point qu'ils ne veulent meme plus en savoir la raison. (Et oui j'ai pu poser la question lors d'un voyage en juin en France à des vrais voyageurs dans un vrai train, et pas seulement par téléphone/mail/autre interposé).

                        Source:
                        - Moi quand j'utilisais souvent le train
                        - Des membres de ma famille
                        - Des amis
                        - Des collègues
                        Je continue?
                        J'ai pas fait un sondage à l'époque, et toi??

                        Parce que vu de ma fenetre, les arguments disant que les grèves sont rares et justifiées, c'est clairement de la propagande syndicaliste!

                        La raisons pour laquelle ces collègues autrichiens me demandaient si c'était fréquent, c'est qu'ils avaient déjà eu 2 mauvaises expérience, et voulaient savoir si c'est eux qui n'avaient pas de bol.
                        Certes, ils n'ont pas de bol. Maintenant à donner des 95% de fiabilité, je ne m'y risquerai pas!
                        • [^] # Re: Relativison

                          Posté par . Évalué à -1.

                          C'est curieux quand meme que dans toutes les branches et secteurs de la fonction publique, on parle de négociations qui ont échoué, et donc de manifs/grèves,
                          FOUTAISE
                          Les grèves des fonctionnaires par rapport au salaires , y'a eu une discussion ?
                          La grève pour les 35 heures, des cadres, ce 23 juillet, y'a eu une discussion ?

                          Bref tu raconte n'importe quoi.
                          (ah oui, faudrait etre à l'intérieur du pays pour savoir un peu plus ce qui se passe que de le voir par le filtre biaisé de ses amis/familles/collègues).

                          Source:
                          - Moi quand j'utilisais souvent le train

                          Tu sais qu'en deux ans la france à eu le temps de changer ?


                          - Des collègues
                          En chine ?
                          Je continue?
                          Si ca t'amuse.
                          Tu prend des personnes qui ont des affinités proches des tiennes (logique vu que tu les apprécies et tu discutes avec eux) et tu en tires comme conclusion "Oh ben ca alors, ils pensent comme moi".
                          Je te laisse deviner ce qu'un scientifique pense d'un tel raisonnement.

                          J'ai pas fait un sondage à l'époque, et toi??
                          Moi non plus, mais moi j'ai pas dis que ce que je disais était forcément la vérité vrai et que si tu osais dire le contraire c'est que tu avais faux.

                          Parce que vu de ma fenetre, les arguments disant que les grèves sont rares et justifiées,
                          J'ai dis qu'elle étaient rare ? non.
                          Par contre justifié oui.
                          c'est clairement de la propagande syndicaliste!
                          Propagande ... alors que tu viens de dire à telle point qu'ils ne veulent meme plus en savoir la raison
                          Et juste après tu dis "la grève est pas justifié" ...
                          C'est carrément contradictoire (si elle a une raison elle est justifiée).

                          Allez reste en chine, un beau pays défenseur des droits de l'homme chez qui le droit de grève n'existe pas, et vient pas nous expliquer que les gens en france devraient pas faire grève parce qu'il y a des cons qui apprécient pas que les gens s'expriment. On a pas envie d'aller en chine nous.
                • [^] # Re: Relativison

                  Posté par . Évalué à 2.


                  - si tu veux comparer le train avec les compagnies un peu haut de gamme, j'attends un service équivalent, et je ne me suis jamais fait servir une boisson dans un train (enfin, si, tu peux te déplacer jusqu'àu bar comme un grand et payer la boisson 2 fois son prix...)


                  1) Un avion, c'est petit (comparativement à un train de 15 wagons), donc ce n'est pas dur de servir tout le monde.

                  2) Dans le train, il n'y a rien de désagréable à se déplacer jusqu'au bar. C'est d'ailleurs un des privilèges du train de pouvoir faire une petite marche pour se dégourdir les jambes.

                  3) Puisque tu cite le haut de gamme, quand tu es en première classe, tu es servis dans un TGV. Et contrairement aux idées reçues, 1 billet 1ère classe est parfois moins cher qu'un billet deuxième classe si on choisit une formule non remboursable.
  • # Sécurité intrinsèque

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    > Finalement heureusement que la SNCF n'est pas une compagnie
    > aérienne, parce que vu l'état de leur matériel, si c'avait été des
    > avions, ils auraient des morts sur les bras

    Le matériel ferroviaire est conçu historiquement en sécurité intrinsèque. Les avions sont conçus en sécurité probabiliste.

    Qu'est ce que cela veut dire : qu'avec un avion, tu as une probabilité de x pourcent de te casser la gueule... En train, en cas de panne, la train s'arrête et attend...

    La conception même de la sécurité n'est pas la même et les conséquence non plus. Rarement une panne de train a liquidé tous les passagers !

    Avec l'informatique, la sécurité probabiliste intègre les trains petit à petit. C'est Matra qui a grandement participé à cela notament sur la ligne A du RER avec la notion de canton déformable (on va pas rentrer dans les détails mais en gros un train peut rentrer en gare alors que le précédent n'est pas encore complèment partis).

    L'informatique plus la sécurité probabiliste dans une culture ou la sécurité intrinsèque prime signifie qu'on arrête le train en pratique en cas de panne.

    En avion, avec un défaut de réacteur ou d'aileron qui se révèlent après le décollage, tu continues et tu atterris à destination si tu restes sur le continent europpéen. En effet, atterir le plus vite possible et donc descendre rapidement ne diminue pas forcément la probabilité de te casser la gueule. Un avion vole sans réacteur (un temps) et je suis persuadé que dans les tests de conformité, ils les font atterrir sans réacteur et à pleine charge (sans gazoil).

    Bref, la culture et le type de sécurité ne sont pas les mêmes. Par ailleurs, il n'est pas possible de prendre le modèle de l'un et de le transposer sur l'autre. Un véhicule terreste et un véhicule aériens ne sont pas soumis aux mêmes contraintes mécaniques.

    Cela dis, en avion aussi, il y a des retards... et des pertes de bagages, tiens, parlons en !
    • [^] # Re: Sécurité intrinsèque

      Posté par . Évalué à 7.

      avec la notion de canton déformable (on va pas rentrer dans les détails mais en gros un train peut rentrer en gare alors que le précédent n'est pas encore complèment partis).

      Oui, d'ailleurs, tous ceux qui prennent le train entre Gare Du Nord et Châtelet connaissent bien cela aussi. On y trouve aussi des cantons de 50 à 100 mètres de long, avec deux ou trois Block_Automatique_Lumineux le long du même quai.

      Tiens, puisque l'on parle de sécurité ferroviaire et de facteurs humains, en particulièr le stress du conducteur du TGV de JR, j'en profite pour rappeler que l'on a commémoré récemment les 20 ans du drame de la Gare de Lyon. Une analyse très instructive de ce qui s'y est passé est en ligne ici :

      http://www.fenvac.com/memoire.php?ids=14
  • # www.voyages-sncf.com

    Posté par . Évalué à 3.

    Puisque c'est dans le sujet, dans le Canard d'aujourd'hui il y a un article sur voyages-sncf.com

    Une information interessante est a relever:
    Des serveurs accessibles depuis Internet ont été attaqués, l'intégrité et la confidentialité des données ont été impactées.

    Dommage qu'on ait pas plus d'informations ca aurait été interessant de savoir si il s'agit "uniquement" des données clienteles (carte fidelité, deplacements) ou également de données bancaires (v-s.com est le premier site de e-commerce français, me semble-t-il).
    • [^] # Re: www.voyages-sncf.com

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Dommage qu'on ait pas plus d'informations ca aurait été interessant de savoir si il s'agit "uniquement" des données clienteles (carte fidelité, deplacements) ou également de données bancaires (v-s.com est le premier site de e-commerce français, me semble-t-il).

      Aucun site de e-commerce n'a le droit de conserver les numéros de cartes de crédit (complets), c'est interdit par les organismes de carte de crédit.

      Quand tu "mémorises" ta carte de crédit sur Amazon et consorts, en fait Amazon mémorise un identifiant correspondant à ta transaction bancaire, et la prochaine fois va utiliser cet identifiant pour "cloner" la transaction puis en changer le montant et l'intitulé.
      • [^] # Re: www.voyages-sncf.com

        Posté par . Évalué à 2.

        Interessant, je m'étais toujours demandé pourquoi ils ne redemandaient pas le code visuel à chaque fois.

        Sinon amazon est plutot pas mal, ils te previennent si ta carte bancaire est utilisé à partir d'un autre compte que le premier compte dans lequel elle a servi, c'est très utile pour détecter une fraude.
    • [^] # Re: www.voyages-sncf.com

      Posté par . Évalué à 3.

      Sinon au passage www.voyages-sncf.com est telement bien foutu que suivant comment tu demandes un billet (promo ou pas/direct ou pas/...) tu peux avoir des tarifs différents pour le même train/classe/cgv/...

      A une époque ils avaient aussi fait un truc sympa qui permettait de voir les prix les plus bas dans un calendrier sur la semaine/moi, mais faut croire que ca marchais trop bien...
  • # et oui...

    Posté par . Évalué à 1.

    La SNCF, c'était mieux aaaavant qu'ils soit décidé qu'elle soit privatisée.

    je me souviens encore, quand j'étais gamin...
    * la tarification au km (le prix du billet était fonction de la distance parcourue)
    * les trains qui arrivaient systématiquement à l'heure
    * les ptits bleds qui étaient tous désservis...

    • [^] # Re: et oui...

      Posté par . Évalué à 3.

      * la tarification au km (le prix du billet était fonction de la distance parcourue)

      Ce qui est absurde entre un TER et un TGV... (par rapport au cout réelle, au confort, etc...)

      * les trains qui arrivaient systématiquement à l'heure

      Je pense que tu as la mémoire séléctive. Et je pense aussi que le trafic a explosé avec quasiement les même ligne en exploitation.

      * les ptits bleds qui étaient tous désservis...

      Ce qui coute une fortune qui doit se chiffrer en millions/an pour chaque gare peut utiliser. Pourquoi un car serait moins bien ? C'est infiniment moins chère.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: et oui...

        Posté par . Évalué à 3.

        Pourquoi un car serait moins bien ? C'est infiniment moins chère.

        Quand c'était pas indiqué sur voyages-sncf.fr que tu vas passer 2 heures bien tassé dans un car et que tu arrives avec ton couffin et un nouveau-né dedans, y'a comme un sentiment de "moins bien" qui t'envahit à l'idée du trajet a venir, en particulier en cas de couches à changer.
        • [^] # Re: et oui...

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est clair que les cars en France, ça fait un peu tiers-monde.
          <je raconte ma vie>
          Haaa, les cars Argentins, ça me manque. L'hôtesse qui vient vous servir un petit verre dans un gros fauteuil en cuir bien confortable et entièrement allongeable, c'était bien...
          </je raconte ma vie>
        • [^] # Re: et oui...

          Posté par . Évalué à 2.

          Pourtant voyages-sncf m'a toujours indiqué quand j'allais avoir un car. Sauf une fois, ou un car a remplacé un train en panne, au bout d'une demi-heure. Mais vaut mieux un car en retard d'une demi-heure que pas de train ni de car du tout...
        • [^] # Re: et oui...

          Posté par . Évalué à 3.

          La tu penses TGV, pas le train corail tout pourris.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: et oui...

            Posté par . Évalué à 4.

            Je suis le seul à préférer les corails aux tvgs ? (plus spacieux)
            • [^] # Re: et oui...

              Posté par . Évalué à 2.

              Non, je préfère les Corails et les TER. Ça va moins vite (mais entre Lyon et Grenoble, y'a pas de ligne TGV donc je m'en fous) mais tu as plus de place, des sièges où j'arrive à dormir sans problème sans me dénuquer, des prises électriques. Y'a pas photo.
        • [^] # Re: et oui...

          Posté par . Évalué à 3.

          Disons que je comprends le problème. Mais pour une gare qui fait 100 voyageurs par an, quand il faut payer 3 personnes pour assurer la permanence à la gare, plus l'entretien, on peut comprendre que cela ne soit pas rentable.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: et oui...

            Posté par . Évalué à 1.

            Oh, c'était pour un trajet assez peu fréquenté effectivement, un Lyon-Grenoble.
  • # Mes bons souvenirs

    Posté par . Évalué à 2.

    Moi j'ai des bons souvenirs de retard à la SNCF.

    Le premier, c'était une correspondance loupé un vendredi soir parce que le premier train avait eu un souci et était resté bloqué 30 minutes sur la voie. Au final, plus de correspondance avant le lendemain matin. La SNCF m'a payé l'hôtel (pas mal du tout) et pris une place dans un TGV (à la place d'un TER) le lendemain. J'y ai gagné puisque de toute façon, arrivé le vendredi soir, j'allais au lit direct, là, je suis arrivé le lendemain matin tranquille.

    Le deuxième, c'était pendant l'hiver 2006-2007, il avait neigé et tous les trains avaient 3h de retard. Je suis arrivé avec 45 minutes d'avance parce que j'ai pu prendre un train qui était très en retard mais en avance par rapport à mon train normal qui lui était aussi très en retard.

    Le troisième, c'était pendant les dernières grosses grèves. Je devais faire un Lyon-Dijon en TER mais voilà, 5 heures à attendre le train suivant à cause des grèves. J'ai négocié un Lyon-Paris en TGV puis un Paris-Dijon en TGV, sans rien débourser. 2h+1h45 à la place de 2h normalement, mais ça valait le coup.
  • # Terroir-caisse

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En fait, ce genre d'incident est déclenché et géré par la commission de valorisation de paysages de campagne (CVPC). Ils ne sont pas encore très au point, mais d'ici 2-3 ans, tu devrais voir arriver rapidement des auxiliaires de l'office régional du tourisme avec des flyers ventant l'air pur, la cathédrale de Saint-Perdu-en-Bausse et des stands revendant des produits du terroir.

    C'est une nouvelle aire qui s'ouvre, le marketing 2.5.

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.