Journal En Belgique, l’usage de LibreOffice est interdit par les (certaines ?) Écoles !

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
54
15
sept.
2021

Chers amis,
l’heure est grave et ça m’énerve…

Mes enfants (2,5 et 4 ans) commencent à peine l’École mais je nous ne sommes pas encore concernés…

Par contre, voici ce qu’un membre du BxLUG partage sur la liste de diffusion :

Chers parents, cher-ère(s) élèves,
L'école demande que la suite bureautique Microsoft Office soit installée sur l'ordinateur personnel de l'étudiant.
Celle-ci permettra de répondre au mieux aux compétences à maitriser dans les différents cours mais également de pouvoir bénéficier d'un panel de fonctionnalités non disponibles sur les suites bureautiques libres et gratuites (LibreOffice, OpenOffice, …).
Grâce à cette suite bureautique, l'élève pourra apprendre et s'exercer sur une seule et même suite bureautique :
Microsoft Office.
Pour ce faire, deux possibilités s'offrent à vous :
installer la suite bureautique Microsoft Office par vos propres moyens (au minimum version 2013), profiter de l'opportunité que vous offre l'école ; à savoir l'installation de la suite bureautique Microsoft
Office 2016 Famille et étudiants (licence officielle et définitive) au prix démocratique de €20. Ce montant vous sera ajouté à la facture trimestrielle de l'école.
Si vous souhaitez bénéficier de l'installation de Microsoft Office par l'école, nous vous demandons de bien vouloir compléter le document d'autorisation : https://forms.office.com/r/729BmxggQ1 pour le mardi 28 septembre au plus tard.
Nous attirons votre attention sur le fait, que pour des raisons techniques, la licence étant nominative et individuelle, en cas de changement d'outil informatique, vous aurez la possibilité de la réinstaller par vos propres moyens ou aurez la possibilité de reformuler une demande d'autorisation d'installation à l'école. Cette nouvelle installation vous sera refacturée au même montant sur la facture trimestrielle de l'école.
En vous remerciant pour votre collaboration, je vous prie de recevoir mes sentiments les meilleurs.
V,
Directrice

Ce que je réponds moi-même sur la liste de diffusion ↓

Le plus important dans ce genre d’affaire c’est la visibilité et l’ouverture du "débat". Cela concerne en réalité énormément de monde, la société toute entière…

Si l’on répond seul à la seule personne qui à envoyé ce courriel, alors il lui sera facile de nous rire au nez (ou cracher au visage, selon …)

Je vous conseille donc d’inclure en copie carbone association des parents, les syndicats, le commissariat locale, l’échevin de la commune, un juge de paix, la ligue des droites de l’homme, Abeli, etc. et de directement prendre une posture ferme concernant un litige grave, une entrave sévère au libre examen, à l’accès gratuit à l’enseignement, etc.

Il y a actuellement énormément d’arguments en faveur des logiciels libre pour l’enseignement et de LibreOffice (en un mot s’il vous plaît).

Par exemple, ils ne semblent pas envisager que nos ordinateurs puisse n’être équipé que de l’un de nos propres (bien commun universel) systèmes d’exploitation GNU/Linux "incompatible" avec la suite bureautique marchandisée par Microsoft.

Nous devrions toujours pouvoir inviter les écoles et le monde de l’enseignement à adopter l’usage de notre LibreOffice (multiplate-forme) en lieu et place des logiciels marchandisés par Microsoft et qui ne sont disponible qu’avec le système d’exploitation marchandisé par la même société nord-américaine et le système imposé (de fait) par "sa filiale de luxe" Apple.

Aurait-on une équipe enthousiaste d’entraide spécifique à LibreOffice en Belgique ? Il serait temps…

  • # Réactions sur la liste...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 11:35.

    PS: J’ai changé de « suite bureautique LibreOffice interdite » à « l’usage … interdit » et j’ai oublié de supprimer le e dans le titre du journal :(


    Difficile de croire que c'est une demande spontanée.
    L'école se fait combien sur le "prix démocratique de €20" ?
    Ce mail donne la nausée mais c'est en même temps une très belle amorce pour une enquête en caméra cachée.


    C’est complètement surréaliste, et illégal à plus d’un titre…
    Non seulement ils facturent ça aux parents, mais en plus ils forcent leurs étudiants à avoir une machine personnelle sur laquelle l’installer (quid des enfants qui passent d’un parent à l’autre et n’ont pas leur propre ordi ?), ils forcent leurs étudiants à accepter un contrat avec une entreprise américaine, et ils promeuvent probablement des services qui sont illégaux en Europe depuis septembre passé. (pour rappel, il est illégal en Europe de stocker des données personnelles sur les clouds américains).
    Possibilité de réplique :
    • c’est illégal (décision de la cour de justice européenne sur le stockage de données personnelles sur les clouds américains: la loi américaine est incompatible avec le RGPD, donc même s’ils le voulaient, ils ne peuvent respecter le RGPD)
    • trouver un ou deux autres parents qui refuseraient de signer le contrat avec Microsoft. Tout seul c’est compliqué, mais si 3 ou 4 parents refusent, quelles que soient leurs raisons, c’est mort
    • avant de procéder à une telle dépense, l’école peut-elle spécifier quelles fonctions essentielles ne seraient pas disponibles sur LibreOffice ?
    Parce que bon, les avantages de LibreOffice sont tellement évidents qu’il faudrait une vraie bonne raison pour s’en passer…
    C’est désespérant…


    J’ai fort l’impression que nous menons une action perdue . Je suis persuadé que Microsoft a des démarcheurs qui vont d’école en école avec un beau discourt bien rodé, et font miroiter quelque gadget de Micosoft Office, il est facile de faire croire que le logiciel libre est difficile et est fait pour des fous de l’informatique. Ils savent qu’un élève accroché à l’école ne changera pas facilement de conviction, paresse et ignorance.
    Ce qui me désespère, c’est que ce sont ces grosses sociétés qui en poussant la consommation participent à la destruction de la terre malgré les quelques millions versé à des ong, des peenuts qui fait croire à leur engagement pour le climat mais participent à leur image de marque (a leur promotion).
    Alors il ne faut pas se plaindre, tant que le logiciel libre reste cantonné entre soit, le logiciel propriétaire aura un bel avenir.
    Dans le cas qui nous occupe, il faut que un ou que des parents s’organisent, et demandent à la direction ce que Microsoft apporte de tellement essentiel à la pédagogie et que LibreOffice ne permet pas, faire valoir que lier des enfants à un seul fournisseur est contraire à l’ouverture d’esprit que devrait promouvoir l’école. Il ne doit pas être difficile de dresser une liste des avantages du logiciel libre et ouvert en plus de celui de pouvoir maîtriser les outil que l’on utilise.
    Une possibilité est de participer au commité des parents, voir à briguer le présidence, pour avoir plus facilement un dialogue avec la direction. Bien d’autres moyens sont possible.


    Quand tu vois ou se trouve le serveur mail de l’école. Tu as tout compris "Exchange online". J’ai aussi vu que Pierre-Yves Jeholet propose aussi des machines pour des élèves sinistrés avec encore et encore Microsoft idem pour une école secondaire à Herstal. Quand j’ai crié au scandal que les machines étaient fournies avec Microsoft et bien on m’a supprimé mon post sur leur page Facebook. J’étais très énervé encore une fois. Ne vous laissez pas faire.
    Et la licence Windows qui l’a paie sur une machine nue ? l’école ? car il faut bien une licence Windows pour faire tourner Microsoft Office.

    • [^] # Re: Réactions sur la liste...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      J'ai corrigé le titre.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: Réactions sur la liste...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+6/-9).

      « Ce qui me désespère, c’est que ce sont ces grosses sociétés qui en poussant la consommation participent à la destruction de la terre malgré les quelques millions versé à des ong, des peenuts qui fait croire à leur engagement pour le climat mais participent à leur image de marque (a leur promotion). »

      Il me semble avoir cru comprendre que la raison raison d'être de ces ONG est fondamentalement les exemptions d'impôts qu'elles permettent à leurs fondateurs. Le pire c'est que ces organisation à but fiscaux peuvent parfaitement faire plus de mal que de bien, servant la mégalomanie de leurs patrons ou d'autres objectifs moins avouables.
      On se souvient peut-être des accusations relatives à l'une de ces entreprises qui était soupçonné de pratiquer des tests cliniques sur des populations déshérités de pays pauvres, économisant ainsi de précieuses sommes aux laboratoires pharmaceutiques. De l'humanitaire gagnant-gagnant en somme.
      Récemment je lisais un article journalistique s'intéressant à l'origine du Sars Cov2. À en croire l'auteur les bruyantes et unanimes dénégations d'une origine humaine du virus pourraient s'avérer peu sérieuses. Son enquête le conduit à formuler comme plus plausible l'hypothèse que la pandémie trouverait son origine dans l'un des orgueilleux programme d'une telle ONG visant à ajouter des fonctionnalités à des virus à des fins humanitaires. Hypothèse qui semble loin d'être exclue par des analyses, scientifiques cette fois, du CNRS.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Réactions sur la liste...

      Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

      L'obligation d'installation est totalement illégal cela partie des frais de fonctionnement.

      Je cite
      Quels sont les frais totalement interdits et ne pouvant pas être réclamés ?

      Les frais non repris dans la grille des frais autorisés (ou facultatifs) ne peuvent être réclamés. Il s’agit par exemple :

      Un minerval à payer soit à l’école ou à une autre ASBL (des exceptions existent pour les élèves non soumis à l’obligation scolaire et non ressortissants des CE et pour les élèves en 7e secondaire général)
      Des frais liés au fonctionnement, à l’équipement et à l’encadrement des établissements scolaires (exemple : location de la salle de sport pour le cours de gymnastique).
      Distribution et achat de fournitures scolaires.
      Frais pour la délivrance des diplômes et certificats d’enseignement ou bulletins scolaires.
      Photocopies (dans le primaire).
      Journal de classe.
      Je vous conseille de faire un petit tour sur le site de la ligue des familles .

      https://www.laligue.be/association/page/faq-frais-scolaires#Q3

      • [^] # Re: Réactions sur la liste...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 17/09/21 à 17:15.

        merci pour le lien _o/

        bon ya certains termes potentiellement spécifiques à la Belgitie :-)

        • Minerval : frais d'inscription à l'Université
        • ASBL : une association loi 1901, à but non lucratif (en Francie)
        • 7e secondaire général : ça je ne sais pas, ça n'a pas l'air de correspondre au CM² (non ce n'est pas la vitesse de la lumière multiplié par la masse au carré, les français se sont gourés dans la formule leur rappellerait même une pierre… euh Einstein :p)
        • cours de gymnastique : l'EPS quoi, l'Enseignement Physique et Sportif, bien sûr o_O
        • la délivrance des diplômes : c'est la cérémonie de remise de diplôme (bon, ya pas forcément de toque — moi j'ai dû acheter mon calot — mais c'est pas loin de ces tarés d'amerloques, jeu de mot Maître Capello quand FR3 et les jeux de 20h existaient encore :/)

        Bon, chacun ses acronymes / sigle, c'est un peu pour ça que je préfère la Belgitie (ainsi que ses bières, faut pas se leurrer) et que le FOSDEM (ça c'est un acronyme :D) en présentiel me manque. Ya pas à dire, en Francie on est doué pour dénommer des choses évidentes de manière détournée :p (cela est sans doute dû à X, comprenne qui pourra :p)

        À peluche les pistons _o/


        P.S. : car il doit y en avoir un, vous trouverez au milieu de ce message peut-être de l'humour (pas forcément le même que le vôtre, le mien il est à moi, na !)
        P.P.S : commentaire garanti sans seximse ni cyclimse pour plaire aux motoraleux /o_

  • # J'ai transmis ça sur la liste discuss francophone de LibreOffice

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Merci pour l'info plutôt consternante.

    Tu veux des arguments en faveur de LibreOffice au fait ?

    Il faudrait aussi parler du Cloud Act auquel est soumis l'entreprise de droit américain Microsoft, et, donc, des données des enfants. On n'en parle jamais assez de ça.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: J'ai transmis ça sur la liste discuss francophone de LibreOffice

      Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

      Il faudrait aussi parler du Cloud Act auquel est soumis l'entreprise de droit américain Microsoft, et, donc, des données des enfants. On n'en parle jamais assez de ça.

      Oui c'est curieux: je ne sais pas pas quelle est la position des entreprises européennes en général sur cette question, mais pour les entreprises du DAX (CAC40 allemand) avec qui j'ai pu travailler dans ma boîte, il serait rhédibitoire d'utiliser des solutions qui prêtent le flanc au Cloud Act. Ne serait-ce qu'envisager d'avoir l'initiale du prénom d'un employé haut placé sujette au Cloud Act leur donne des sueurs froides!

      • [^] # Re: J'ai transmis ça sur la liste discuss francophone de LibreOffice

        Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

        En France, c'est très simple.
        On a les services de l’État qui expliquent aux associations qui répondent aux appels à projet que leur DPO scrute désormais de près les services d'hébergement mis en œuvre dans le cadre de la solution proposée, et que "GCP, AWS et [un troisième dont j'ai oublié le nom] ne passent plus, c'est pas la peine de proposer". Quand on demande si Azure est aussi de cette liste des proscrits, on nous explique que non, Azure ça va, "on travaille actuellement à un accord avec eux".
        L'incohérence peut sembler épatante, mais quand on sait à quel point les services de l’État dépendent déjà globalement de Microsoft en général et d'Azure en particulier (cf. les histoires avec le HDH l'année passée), on réalise que le combat pour le logiciel libre, la protection des données et autres enjeux de souveraineté numérique n'est vraiment pas gagné…

  • # Ça ose tout ...

    Posté par  . Évalué à 3 (+3/-1).

    Vu le contenu du message, certains doivent bien rigoler le mercredi soir par chez vous … Ils essaient aussi de convaincre que tout le monde devrait faire des tour Eiffel en allumettes ?

  • # quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

    Celle-ci permettra de répondre au mieux aux compétences à maitriser dans les différents cours mais également de pouvoir bénéficier d'un panel de fonctionnalités non disponibles sur les suites bureautiques libres et gratuites (LibreOffice, OpenOffice, …).

    Est-ce qu'on pourrait savoir quelles sont ces fonctionnalités manquantes qui obligent nos chères têtes blondes à devoir utiliser cet ensemble logiciel ??

    J'ai déjà entendu cet argument des fonctionnalités manquantes 100 fois. J'ai jamais eu de réponses convaincantes…

    Les logiciels de traitement de texte sont à la rédaction ce que la 2CV est à l'automobile, une vieille voiture dont on se souvient avec nostalgie mais technologiquement dépassée

    • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 12:54.

      Le sujet est fallacieux. Il suffit de considérer les priorités ou quelles étaient les fonctionnalités il y a dix ans. Microsoft à l’art de créer de nouvelles fonctionnalités inédites et de les présenter (voir imposer par d’autres logiciels) comme incontournables alors qu’en soit nous nous en passions parfaitement l’année dernière encore…

      Le temps que nous puissions mettre au point nos (bien commun) propres solutions, Microsoft en aura ajouté d’autres, et ainsi de suite.

      Sur ce plan, il s’agira en apparence d’une course perpétuellement perdue par l’effort collectif vis-à-vis de la puissance d’action de la multinationale.

      Voyons plutôt si LibreOffice 7 est un outil crédible pour ce qu’est fondamentalement une École, en tant que traitement de texte et tableur.

      L’École, les supports de cours, le travaux des élèves, le programme scolaire vis-à-vis de l’outil informatique auraient-ils tellement "évolué" que notre LibreOffice 7, avec son humble niveau de complexité et ses humbles fonctionnalités ne pourrait pas être à la hauteur ?

      Doit-on viser si haut, disons même la pointe, le fin du fin, le nec plus ultra de ce qui est proposé par le marché en la matière ? Car je veux bien admettre qu’il y a des fonctionnalités dans le luxurieux Microsoft Office que nous n’avons pas ("encore") dans notre humble et populaire LibreOffice. Mais que diable, l’École ne peut-elle également être humble et populaire ?

    • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

      Il y a eu, pour le tableur, par exemple, il y a un sacré bout de temps, effectivement des gros trucs manquants gênants ou pas très au point comme les tableaux croisés dynamiques. Mais c'est fini, depuis longtemps.

      Effectivement, Impress , il y a quelques années, était à la limite de l'inutilisable.

      Aujourd'hui, de toute façon, le traitement de texte est très nettement au-dessus, voire, après une phase d'apprentissage bien menée, très nettement plus facile à utiliser et c'est vraiment, vraiment, un outil qui permet de bien comprendre ce qu'est l'écriture numérique et tout ce qu'elle apporte et, par contrecoup, cela donne des bases solides pour, ensuite, comprendre le fonctionnement d'un site internet (je parle d'expérience).

      Avec Impress, on a une notion de styles qui permet de faire des trucs qu'on ne peut pas faire avec Powerpoint, la limite actuelle c'est qu'on ne peut pas avoir des pages maîtresse filles.

      Quant à Calc, il a des fonctions en plus que celles d'Excel, Excel en a aussi quelques-unes qui lui sont propres. Et un truc que j'adore, la mise en forme conditionnelle est basée sur des styles (pas dans Excel) et on n'oublie pas le fait que Calc permet de faire des calculs sur des dates antérieures au 1er janvier 1900.

      Et, évidemment, il y a Draw et Base.

      Et, super important ! Il y a les extensions, par exemple LireCouleur, le profil (qu'on garde d'une version à l'autre) et la personnalisation aux petits oignons de l'interface. Par contre, dommage que LibreOffice ne soit pas encore traduit en flamand.

      Ah, j'allais oublier, LibreOffice est à l'identique sur tous les SE.

      Brèfle. J'attends aussi les fonctionnalités manquantes et super essentielles.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

        Il y a en France une poignée de jours fériés mobiles, c'est à dire qu'ils dépendent du jour de Pâques.

        Dans LibreOffice, on a une fonction qui permet d'obtenir la date du jour de Pâques pour une année donnée.

        C'est manquant dans Microsoft Office, et les formules pour le calculer sont approximatives et fastidieuses à convertir dans un format français.

        Et, on sait aussi qu'avec Microsoft Office, c'est toute une palanquées de bugs et d'erreurs de calculs qui ne sont pas corrigés parce que ça pourrait "casser" les anciens documents qui s'en servaient.

        Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

        • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-2).

          Pour le cas de Pâques, il y a plusieurs bugs à corriger en amont:

          • par le parlement qui devrait déclarer jour férié le jour de chaque mois au lieu d'avoir des règles compliqués à titre de contournement ;
          • par le même parlement pour établir un calendrier plus simple (prévoir une note d'opportunité et une analyse d'impact avant de mettre dans le backlog) ;
          • par la Justice qui devrait faire fouetter en place publique les RH qui tentent de faire leurs plannings avec un tableur.

          Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

          • [^] # hs: calendriers

            Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

            par le même parlement pour établir un calendrier plus simple (prévoir une note d'opportunité et une analyse d'impact avant de mettre dans le backlog) ;

            Malheureux, ça existe déjà… calendrier discordien, calendrier républicain basé sur le système décimal, calendrier universel (similaire à la proposition d'Isaac Asimov avec des idées du calendrier invariant du professeur L. A. Grosclaude) et calendrier fixe (ou IFC et similaire au calendrier positiviste d'Auguste Comte) de la même époque, calendrier permanent de Hank-Henry (HHPC), calendrier pax (qui est de type perenne), symmetry454, calendrier 'pataphysique, calendrier de la tranquillité (variante IFC), etc. Toutes ces initiatives sont bien entendues solaires…

            par la Justice qui devrait faire fouetter en place publique les RH qui tentent de faire leurs planning avec un tableur.

            Avec la majorité des systèmes alternatifs/réformés évoqués, plus besoin de recourir à des gymnastiques d'une part, et la simplicité fait que les tableurs ne devraient plus devenir des casses-têtes sur le sujet ni contenir de bogues.

          • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            par le parlement qui devrait déclarer jour férié le jour de chaque mois au lieu d'avoir des règles compliqués à titre de contournement ;

            Ce n'est pas compliqué, puisque c'est un certain nombre de jours après le dimanche de Pâques. C'est très simple.

            Par contre, déterminer le dimanche de Pâques, c'est plus délicat, et heureusement que Libre Office n'est pas limité au système américain comme l'est le logiciel de Microsoft.

            Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Il y a eu, pour le tableur, par exemple, il y a un sacré bout de temps, effectivement des gros trucs manquants gênants ou pas très au point comme les tableaux croisés dynamiques. Mais c'est fini, depuis longtemps.

        je pondère tes propos, il y a encore des fonctionnalités liées au tableaux croisés dynamiques qui n'existent pas sous libreoffice et qu'on trouve sur excel, notamment la possibilité d'en faire un à partir de tableaux (identiques) de plusieurs feuilles, ce qui oblige à truander en créant une feuille tampon qui regroupe plusieurs tableaux de plusieurs feuilles.
        Mais je ne suis pas sûr que ça soit très utile à l'école primaire ou alors ils sont vraiment balèzes !

        https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

      • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Par contre, dommage que LibreOffice ne soit pas encore traduit en flamand.

        J'imagine que les Flamands utilisent la version traduite en néerlandais. Pour l'interface et l'aide d'un logiciel, je serais surpris qu'il y ait des différences gênantes.

    • [^] # Re: quelles sont les fonctionnalités manquantes ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+24/-1).

      Ce n'est plus très frais dans ma tête mais, il y a bien cette histoire de firewall qui serait un frein à l'ouverture…
      Mais j'ai peut-être mal interprété.

  • # Fonctionnalités d'Office

    Posté par  . Évalué à 9 (+8/-0).

    mais également de pouvoir bénéficier d'un panel de fonctionnalités non disponibles sur les suites bureautiques libres et gratuites (LibreOffice, OpenOffice, …).

    Je ne sais pas quel est le niveau de cette école (primaire, collège, lycée, …), mais je serai bien curieux de connaître ce fameux panel de fonctionnalités présentent sur Office mais pas sur LibreOffice et tellement importantes qu'elles justifient l'utilisation d'Office pour une utilisation scolaire.
    Je me dis que sur une utilisation experte (qui n'est pas la mienne) il y a peut-être des fonctionnalités présentes sur l'un mais pas sur l'autre. Mais dans le cadre d'une utilisation scolaire, quelle fonctionnalités si importantes sont présente sur Office et pas sur LibreOffice ?

    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

      Posté par  . Évalué à 10 (+16/-0).

      Je crois que ça se traduit juste par: "l'équipe éducative a la flemme d'apprendre un autre outil".

      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+5/-2).

        Plus précisément, "bricoler" avec une autre suite bureautique.

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

        Posté par  . Évalué à 7 (+7/-0).

        Je pense que c'est effectivement le cas,
        Mais en même temps, l'équipe éducative a probablement eu le droit à un traitement équivalent dans sa jeunesse … Et le problème continue de tourner en boucle.

      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

        Posté par  . Évalué à 3 (+4/-2). Dernière modification le 15/09/21 à 16:27.

        Je crois que ça se traduit juste par: "l'équipe éducative a la flemme d'apprendre un autre outil".

        Je verrais encore plus probable : « elle s'est fait bourrer le mou par un commercial de Microsoft très convaincant » (et j'ignore sur quelle base — peut-être un peu limite éthiquement ?!).
        Et aucun commercial « FLOSS » n'est passé derrière…

    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

      Je me dis que sur une utilisation experte (qui n'est pas la mienne) il y a peut-être des fonctionnalités présentes sur l'un mais pas sur l'autre. Mais dans le cadre d'une utilisation scolaire, quelle fonctionnalités si importantes sont présente sur Office et pas sur LibreOffice ?

      Les fonctions de collaboration sont, de ce que j'ai compris, un cran meilleures que celles de LibreOffice, avec en prime une partie web (Office 365) qui tient bien la route et est déployée. Bon, qui tient la route… c'est ce que les gens croient, parce qu'un traitement de texte qui permet pas d'insérer une table des matières, c'est un gros foutage de gueule…

      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

        Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 14:38.

        J'ai voulu utiliser mon compte pro de office365 comme solution de secours sur mon laptop (qui n'a pas le client desktop office) pour mon amie qui devait faire une présentation en ligne avec forte attendance la semaine dernière. Juste au cas où son laptop perso aurait un problème.

        Son powerpoint faisait 120MB. Oui c'est gros, il incluait des photos non redimenssionnées et des vidéos. Mais c'est représentatif de ce que les gens font. Et bien il s'ouvrait, péniblement mais la navigation du powerpoint dans office 365 m'a rappelé les modem 28k. Impossible de présenter ça en ligne dans Office 365 en version web. J'ai même testé ça sous un windows 10 avec Edge après pour m'assurer que c'était pas lié à linux, idem.

        Donc bon la vraie valeur ajouté de office 365 ce ne sont pas les applis bureautiques en version web qui avouent rapidement leur limites, c'est essentiellement le système de fichier dans le nuage Onedrive/sharepoint. Mais d'une part tu peux aussi l'utiliser avec libreoffice (et en plus office365 support l'ODS), d'autre part tu peux en utiliser un autre (ou des solutions libre type nextcloud).

        • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je parlais plutôt de la collaboration en temps réel à plusieurs sur le même document, ce qui dans le milieu scolaire (mais pas en primaire à ma connaissance) est un plus non négligeable. Pour ma part en école d'ingé mes camarades étaient ravis que je sorte Gobby pour certains TPs/projets…

          • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            Mais d'après l'expérience relatée, ça rame pas mal pour un outil de collaboration en ligne… Et ce n'est que l'un des nombreux problèmes que l'on peut rencontrer.

          • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

            Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

            Ça existe dans la version en ligne de libreoffice, Collabora Online.

            • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

              Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

              Ça existe dans la version en ligne de libreoffice, Collabora Online.

              Et ça pose trois problèmes :
              0) A priori la collaboration est possible sur les versions bureau de Word/Excel/…
              1) LibreOffice Online (je ne sais pas si c'est différent de la version Collabora) est inutilisable si tu as de la latence. (Source : témoignage des sysadmin du projet KDE sur le choix entre LibreOffice Online et OnlyOffice pour un outil interne)
              2) L'hébergement. Collabora Online est proposé «on-premise» uniquement. Du coup, outre les 17€ par utilisateur par an, il faut ajouter le prix d'un hébergement. Et d'un admin sys pour cet hébergement si c'est pas un prestataire de services clé en main.

              Le cloud est un concurrent terrible puisque, si on est face à des gestionnaires qui ne regardent que le prix (et qui détestent payer des salaires), ces offres sont imbattables : elles ont de telles économies d'échelle qu'il est inenvisageable d'atteindre leur coût.

              • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                Posté par  . Évalué à 3 (+4/-1).

                Je comprend la remarque du coût, mais présenté comme cela, on a l'impression que Crosoft cest gratuit.

                Leur infra a aussi un coût, et vu le sujet, cest 20€ / trimestre /par élève. Je suis pas convaincu que cette infra Office 365 reviennent moins cher a l'école. Cest pas les même prestataire à contacter mais le sujet n'est clairement pas le coût.

                Surtout que du travail collaboratif sur le même document dans une école, j'y crois moyen sur le résultat utile que cela va avoir, déjà les adultes ont tendance à jouer avec la plateforme dès qu'ils sont nombreux sur un etherpad par exemple(qui est très fluide au passage), alors dans une école…..

                C'est là que l'on vois la puissance du marketing, on en oublie que Microsoft a aussi une infra à payer (et donc des admin sys). Le sujet est donc à mon avis plutôt : voulons nous changer le monde ou pas (et faudra pas que les gens viennent réclamer la gentillesse des GAFAM sur les impôts si de l'autre côté ils ferment les yeux car cest "moins cher").

                :)

                • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                  Posté par  . Évalué à 10 (+18/-0).

                  Je comprend la remarque du coût, mais présenté comme cela, on a l'impression que Crosoft cest gratuit.

                  Je pensais avoir été assez clair, navré : Microsoft bénéficie, comme les autres opérateurs de ce type, d'économies d'échelle. Ils sont tellement gros qu'ils sont moins chers. Et oui, 20€ par trimestre par élève, c'est vraiment pas cher. Si on plaçait la décision au niveau d'un collège, mettons de 500 élèves, nous arrivons à 10000€ par trimestre, 40000€ par an. C'est, dans le budget des départements (qui paient les collèges), une note de bas de page.
                  Imaginons qu'il faille mettre du LibreOffice à la place.
                  Tout d'abord, il faut trouver un fournisseur/prestataire.
                  Bon.

                  On va prendre la liste des hébergeurs donnés par Collabora, on va supposer qu'ils sont de confiance, et prenons du «made in france». On a deux choix. Le premier a une offre à 4€ par mois en mode basique, «support communautaire», et 6€ par moi en mode pro, mais «support communautaire» également. Inacceptable pour une collectivité (l'alternative est sur devis, je n'ose demander). Le second fourni uniquement une offre intégrée pour entreprises incluant Collabora Online, donc hors course.

                  Bon, alors prenons un Allemand. EGroupware, 1000€ par an + 5€ par utilisateur par an. C'est… pas cher ? Ha, le support n'est pas inclus, à 120€ par heure. Mais revenons sur le pas cher, parce que quand même. À ce prix, vu ce que bouffe LibreOffice Online en ressources, il y a un loup. LibreOffice Online implique actuellement d'avoir LibreOffice qui tourne en arrière plan, dans le style des frameworks RIA d'une grande époque (souvenirs…). Ce qui vient avec une certaine consommation de CPU, de RAM et de bande passante. Or, Nextcloud recommande pour Collabora Online un maximum de 10 utilisateurs par fil CPU, et au moins 100 Kbit/seconde (!) et 100 Mb de RAM par utilisateur. Si il y a 150 élèves dans l'école, l'instance de l'école a besoin de 15 Gb de RAM, 15 Mbit/s et 15 fils d'exécution CPU. Sur un budget de 1750€ par an, chez les hébergeurs les moins chers on va déjà consommer quasiment tout le budget avec les machines (hetzner, 771€ par an, et pour du matériel grand public, × 2 vu qu'il y a deux centres d'hébergement dans l'offre). Je suis donc très très surpris qu'ils arrivent à rentrer dans leurs frais.

                  Hosting.de, un concurrent, est à 4€ par utilisateur par mois. C'est déjà plus réaliste. Mais à 50 utilisateurs maximum. Soit 5 cœurs CPU, 500 Mb de RAM… Un petit serveur par instance peut-être ?

                  C'est là que l'on vois la puissance du marketing, on en oublie que Microsoft a aussi une infra à payer (et donc des admin sys).

                  Microsoft, Google et Amazon ont franchi tous les paliers en volume. Ils n'ont plus des fermes de serveurs, ils ont des fermes de serveurs Microsoft/Google/Amazon. Avec par exemple :
                  - une alimentation par baie, voire par salle qui sait, en courant continu, plutôt qu'avoir un transformateur par machine (plus efficace, moins cher, mais c'est du matériel custom, donc un gros coût R&D et un volume minimal requis pour amortir),
                  - leurs propres CPUs qu'ils font fondre par TSMC ou éguivalent. Parce que c'est moins cher de prendre des licences ARM et de faire fondre les processeurs, vu leurs volumes, que d'acheter de l'Intel/AMD (et dépendre des délais de production de ces derniers),
                  - des bâtiments possiblement hyper avancés pour diminuer le coût en refroidissement (je ne suis plus au fait des avancées sur ce sujet, d'où le conditionnel)

                  Donc oui, Microsoft, Amazon, Google ont réussi à compresser à mort leurs coûts. Et quand il s'agit derrière de revendre du Microsoft Office, ils n'ont pas à faire de gros efforts pour avoir des prix intéressants.
                  Le prix ne doit pas être l'argument majeur pour les attaquer, sinon c'est jouer leur jeu et perdre d'avance.
                  Il faut tenter d'argumenter sur les retombées locales d'employer plutôt que de sous-traiter à l'étranger, le patriotisme économique, le respect de la vie privée… Mais en fin de compte, depuis quand un élu est-il jugé sur ça plutôt que sur la tenue des dépenses ?

                  PS : c'est cadeau, deux arguments massue :
                  1) les appels d'offre : il faut être capable de répondre à des appels d'offre en français, et de donner des réponses convaincantes. C'est bien plus compliqué qu'il n'y parait, seuls des gros peuvent y arriver (passer des mois avant d'avoir un brouzouf… c'est chaud pour une entreprise lambda)…
                  2) la force du nom. Comme à la grande époque où on ne pouvait pas nous reprocher d'avoir pris de l'IBM, on ne peut pas reprocher à un décideur d'avoir pris du Microsoft : si ça tombe en panne et que c'est du Microsoft, on ne lui reprochera pas, alors que si ça tombe en panne et que c'est du Tartempion©, on lui reprochera…

                  • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                    Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0). Dernière modification le 16/09/21 à 09:04.

                    Le cloud c'est pas magique, si l'offre étudiant est si peu chère, c'est parce que le reste l'est beaucoup plus.

                    Dans ma boite quand on utilise le cloud c'est par commodité (dispo immédiate, scaling à la volée, possibilité d'arrêter à l'instantané), pas pour le prix car à chaque fois qu'on compare avec une solution on-prem gérée par nous-même les solutions azure,aws,google sont plus chères.

                    Tu mentionnes le prix du support pour une des solutions. Combien de fois crois-tu qu'une école crée des tickets pour du support office en 1 année?

                    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

                      Dans ma boite quand on utilise le cloud c'est par commodité (dispo immédiate, scaling à la volée, possibilité d'arrêter à l'instantané), pas pour le prix car à chaque fois qu'on compare avec une solution on-prem gérée par nous-même les solutions azure,aws,google sont plus chères.

                      Je vois mal chaque établissement scolaire avoir sa salle serveurs maintenue en état de marche. En france, les collèges sont financés par les départements, les écoles primaires par les communes (en tout cas sur la métropole lilloise). Tu penses qu'une école primaire peut avoir sa salle serveurs ?

                      Si le ministère centralisait, évidemment, une solution moins onéreuse serait possible. Mais il faut accepter d'aligner un budget et de payer du personnel dans le public… c'est-à-dire des fonctionnaires ! Quelle horreur ! (Souvenez-vous de 2017 et du concours sur le nombre de postes de fonctionnaires supprimés par chaque candidat…)

                      Tu mentionnes le prix du support pour une des solutions. Combien de fois crois-tu qu'une école crée des tickets pour du support office en 1 année?

                      0 fois, pourquoi ?

                      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                        « 0 fois, pourquoi ? »

                        On crois ça, jusqu'au jour où l'on subit un système administré à distance par autrui. Une fois devenu impossible d'enquêter sur les source des problèmes, autant que de procéder aux menus ajustements qui font la vie d'un système, les tickets ont tôt fait de se multiplier.

                        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                        • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+0/-2). Dernière modification le 18/09/21 à 00:48.

                          « 0 fois, pourquoi ? »

                          avec l'accent belge ou québécois (hein) spa la même chose (eh oh hein bon, pour une fois que je ne cite pas nos amis (petits) suisses donc)

                          déjà qu'entre les lillois et les marseillais on se met sur la gueule, spa une raison d's'en priver icitte :-)

                          (bon je ne parle pas des toulousains qui croivent que le pain au chocolat s'appelle une chocolatine, vu que je suis adepte de la prétérition)

                      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                        Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

                        Une grande commune a parfoit/souvent plusieurs écoles et d'autres besoins informatiqued, des communes peuvent s'associer.

                        Et ce n'est pas parce que tu ne vas pas chez Microsoft ou un gros cloud que tu ne peux pas avoir une solution gérée par un tiers.

                  • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

                    On a deux choix. Le premier a une offre à 4€ par mois en mode basique, «support communautaire», et 6€ par moi en mode pro, mais «support communautaire» également. Inacceptable pour une collectivité (l'alternative est sur devis, je n'ose demander).

                    Il y a vraiment besoin de support pour apprendre à des grosses les bases du traitement de texte ?

                    (Ça ne tiendrait qu'à moi, on leur apprendrait le LaTeX).

                    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 16/09/21 à 10:53.

                      pour apprendre à des grosses

                      Ça serait pas de la grossophobie ?

                    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Il y a vraiment besoin de support pour apprendre à des grosses les bases du traitement de texte ?

                      Si la solution tombe en panne (ce qui est plus impactant à partir du moment où c'est distribué avec une partie serveur), le faire sans support serait un comportement amateur, littéralement : pour un usage amateur, pas de problème, mais là le client (l'école donc, pas le gamin) est professionnel et ne peut pas se permettre d'y aller sans filets…

              • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                Posté par  . Évalué à 1 (+3/-4).

                un serveur yunohost avec onlyoffice et nextcloud, ça coûte une vingtaine d'€ par mois, avec ça on peut faire tourner facile une dizaine d'utilisateurs (voire plus). Sur une plus grosse échelle, on peut faire facile pas mal d'économie…

                • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                  Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

                  J'en suis pas certain, il faut aussi qqn ayant les compétences pour le gérer, faire les backups, les tester, assurer la haute disponibilité, réparer en cas de soucis, un accès réseau / internet rapide quand les enfants font leurs devoir de chez eux, ..

                  C'est rarement le logiciel qui coute cher, c'est le service et les garanties de services associées

                  • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

                    On parle de quoi ? D'une école primaire, d'un collège, d'un lycée ?

                    L'instit demande au petit Robert de se mettre sur le poste d'à coté avec son pote le petit Nicolas pour apprendre à mettre automatiquement les titres en bleu dans leur présentation de 4 pages sur les pandas (ou sur les dauphins).
                    Et à la pause l'instit ira voir la personne qui s'occupe des ordinateurs de l'établissement pour réinstaller libreoffice sur le poste qui fonctionne mal.

                    • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 17/09/21 à 17:36.

                      Et à la pause l'instit ira voir la personne qui s'occupe des ordinateurs de l'établissement pour réinstaller libreoffice sur le poste qui fonctionne mal.

                      euh, il demanderait un traitement de texte fonctionnel, il aurait mieux compris son rôle dans l'instruction :-) (et oui LibO répond au besoin, mais demander spécifiquement LibO reste la même erreur qu'exiger Microsoft Office)

                      • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                        Perso je mettrais tous les postes sous Linux et je leur montrerai WordGrinder si c'est juste pour s'initier à l'esprit (mode de fonctionnement) du traitement de texte.

                • [^] # Re: Fonctionnalités d'Office

                  Posté par  . Évalué à 4 (+4/-2).

                  un serveur yunohost avec onlyoffice et nextcloud, ça coûte une vingtaine d'€ par mois, avec ça on peut faire tourner facile une dizaine d'utilisateurs (voire plus).

                  Ha bon ?
                  OnlyOffice, utilisation commerciale, 50 «utilisateurs» simultanés, c'est 1200$ en un coup (un utilisateur qui ouvre 2 documents dans des onglets compte comme 2 simultanés d'après leur site).
                  L'édition «communautaire» est limitée à 20 utilisateurs simultanés (cf https://www.onlyoffice.com/compare-editions.aspx)

  • # Corruption ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Quels recours ont les parents fassent à ce type de "ventes forcées" ?

    Imaginons que la directrice demande d'acheter des cahiers de la marque Super Conquerant et des stylos BIC ?

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Corruption ?

      Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0).

      Par ici (Espagne), les profs mentionnent des marques. C'était le cas aussi en Suisse. Après ça reste toujours du domaine de la recommendation mais tu sais jamais si ton enfant ne va pas être inconsciemment péjoré rien que par le fait que le prof sait que t'es qu'un chieur qui ne suit pas les recommendations.

    • [^] # Re: Corruption ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Non, c’est malheureusement bien plus triste encore :(

      La suite Office de Microsoft devient l'outil numérique central de l'enseignement bruxellois

      Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a approuvé ce lundi le "guide des bonnes pratiques numériques" à l'intention des élèves de son enseignement. Un guide rendu nécessaire par les nouvelles pratiques d'enseignement à distance mises en place lors de la pandémie. À cette occasion, la ville de Bruxelles a choisi Microsoft et ses logiciels propriétaires comme outils numériques.
      (→ lire la suite)

      Sur la liste de diffusion du BxLUG, un participant écrit à ce sujet, ↓

      Je pense que le débat ne concerne plus les possibilités techniques d’une suite bureautique ou d’une autre. Nous sommes face à un combat entre deux modèles économiques.
      Actuellement les services en ligne se généralisent dans l’enseignement et je ne connais aucun acteur du libre en mesure de proposer des solutions viables pour concurrencer en prix les services et produits proposés dans le monde de l’éducation. Normal, qui aurait envie de fournir un service avec perte financière ?
      Ikea ne peut pas vendre des moules à perte mais les gros éditeurs de logiciels et de service le font. Cherchez l’erreur ?

      Pour prendre l’exemple de la Ville, que je connais bien. Chaque professeur et chaque étudiant bénéficie d’un compte 365, suite bureautique comprise.

      Sans être dans le secret, je dirais le tout pour à grosse louche pour max 10€/an pour un compte et ce sans aucun souci d’infrastructure pour l’hébergement de milliers de comptes.
      RGPD conforme avec hébergement exclusif des données en Europe (ce qui n’est pas le cas pour l’autre Ogre des services en ligne).

      Triste constat mais je ne suis pas sûr que c’est la tête d’une direction qu’il faut viser. Entre la gestion de l’école, des repas cantine, du stock de papier toilette, il est sûr que sans conviction profonde, le choix proposé par Microsoft est pratique et facile.
      Si un combat doit se mener, c’est plus haut.

      • [^] # Re: Corruption ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-1).

        Un autre répond ↓

        Sans être dans le secret non plus, l’université se dirige droit vers un tout Microsoft et le débat a été impossible à mener (je dis ça en ayant essayé en pleine assemblée). Le Covid n’a pas aidé bien sûr dans le passage hyper rapide sur la suite 365. Une des grosses universités bruxelloises pour ne pas la citer est par exemple est en train d’abandonner toutes ses structures propres pour renvoyer tout son personnel et étudiant vers 365… et finalement personne n’y trouve à redire parce que
        1° ça marche,
        2° ce n’est pas très cher (pour l’instant — en tout cas c’est beaucoup moins coûteux en temps et en argent que de maintenir ses propres structures et cette grosse université préfère, à raison, concentrer ses RH sur des problèmes plus critiques de son système info).

        • [^] # Re: Corruption ?

          Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

          Scandaleux mais pas surprenant quand on sait que des têtes bien pensantes pensent que la souveraineté passe par les gafam…

        • [^] # Re: Corruption ?

          Posté par  . Évalué à 1 (+4/-3).

          Moins cher je demande à voir. Je parle du coût globale (coût en cas d'incident entre l'université et le monde extérieur. Une indisponibilité du service microsoft et tout s'arrête. Cest rare cest sur, mais cest comme tout, cest un calcul du risque et de l'effort que l'on est prêt à faire).

          Le nucléaire aussi cest moins cher, surtout si l'on prend quasi gratuitement le minerais dans les pays des autres.

          Pour autant cela est-il bon pour le futur ? (Tout les pays ne passe pas au nucléaire, pourtant bien bien moins cher que les autres énergies (si on cache tout les vrais coût)).

          Cest compliqué la bataille contre les géants américain (ils ont de bon marketeux/commerciaux).

  • # C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 15:31.

    Donc les enfants vont apprendre le VB, qui n'est, effectivement, pas un truc qu'on a avec LibreOffice.

    Quitte, à leur apprendre un langage de développement, il me semble que Python serait plus judicieux car il peut être utilisé un peu partout et pas uniquement pour MsOffice.

    Sérieusement, ce serait une question à poser (et une suggestion à apporter) au personnel de (ou des) l'école concernée.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

    • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Il me semble bien que si, quand on va dans LibreOffice Calc, Outils, Macros, Éditer les macros, il y a bien une nouvelle macro en VB qui s'ouvre. Et dans la fenêtre qui s'ouvre, Outils, gérer les macros, on a le choix entre Basic, Bean shell, Python (justement) et JavaScript.

      À première vue ce serait un mauvais argument parce LibreOffice semble propose plus de choix justement :-P

      (je n'ai pas trop essayé les macros dans LibreOffice cela dit)

      • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        Il me semble que LibreOffice est censé gérer le VB mais a priori n'est pas son langage de base (mais un se rapprochant j'avoue) ? Ce qui serait plus logique d'un point de vue licence…
        J'ai la flemme de vérifier j'ai fait très rarement des macros dans ma vie…

        • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

          Et puis ça dépend ce que font les macros.

          Hier j’étais chez un imprimeur, il a beaucoup d’imagination et est le roi de la macro. la majorité de sa relation clientèle par mail se résume peut-être à une poignée de macro Excel. Attends… relation client ? courriel ? Excel ? Oui c’est surprenant. Pour chaque modèle de mail, un fichier Excel, il copie l’adresse du client et double clic sur un fichier excel, et voilà, le mail est envoyé.

          Il m’a montré, j’étais à la fois admiré par l’imagination, l’efficacité du procédé, et horrifié par le bouzin. Quand il ouvre ce genre de document Excel, Excel démarre automatiquement une macro qui copie le contenu du presse-papier dans une cellule prédéterminée, puis envoie par mail le contenu d’autres cellules à l’adresse dans cette cellule, c’est Outlook qui prend en charge la partie « envoie de mail ». Il s’agit donc de sélectionner une adresse, taper Control+C et cliquer sur l’icône du document Excel. Et oui cette personne fait ses modèles de mail dans Excel, et le document Excel compose le mail et pilote l’envoi du mail.

          Il a d’autres documents-macros pour des tas d’opération, comme créer des dossiers pour les projets de ses clients. Il copie le nom du client, il clique sur l’icône adéquat, et hop dans le bon dossier des projets, un nouveau dossier est créé avec le nom du client avec la bonne arborescence et tout.

          Je me suis dit que ce serait encore plus efficace s’il avait la copie-sur-sélection comme sous Linux et s’il pouvait configurer l’ouverture des documents en un seul clic comme on peut souvent le faire sous Linux. J’ai commencé à avoir peur de moi-même.

          Pour ce genre d’opération nous ferions probablement un script-shell, mais lui il sait faire des macros Excel. C’est le langage et le framework qu’il maîtrise pour faire ses petits utilitaires qui automatisent son métier.

          Le problème, c’est que ce genre de pratique peut-être très ancré dans certains métiers, ça peut rendre la migration depuis Office très difficile car pour ce genre de personne, Office c’est un environnement de développement et d’exécution, pas un éditeur de document.

          J’ai aussi vu des agences funéraires migrer leur CRM depuis je ne sais plus quel logiciel vers un autre logiciel de Salesforce. Les agences n’avaient pas vraiment le choix, c’était décidé au niveau national du réseau. On pourrait se dire qu’un logiciel d’un éditeur aussi réputé serait très loin des bidouilles imaginatives de l’imprimeur ? Que nenni.

          Le logiciel se présentait avec moult fierté comme un logiciel « cloud » patati-patata, la plaquette insistait beaucoup là-dessus. Mais il y avait un hic, les agences en question travaillaient avec LibreOffice et Firefox, et le nouveau logiciel « cloud » requérait Microsoft Office et Google Chrome. Il a fallu acheter des licences Offices pour tous les postes, déployer le pack Office sur tous les postes, que le personnel soit formé, etc. et il a fallu déployer Google Chrome aussi.

          C’était une appli « cloud » qu’ils disaient, c’était en fait une interface au framework Microsoft Office réalisée dans le dialecte de Google Chrome.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

            Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

            VBA est devenu à la suite µ$0 ce que le scripting est au shell… Et c'est par ce tour de force que, même quand ce n'est pas la peur du changement d'habitudes, certaines personnes sont coincées avec ce produit.

            Quand aux soit disant grand éditeurs qui font des produits fermés ils ne fnt que reprendre la recette sans même chercher à faire un vrai boulot de fond (remarque l'entreprise monsieur Portes a surtout tenté de copier des choses et racheter des boîtes pour vendre un patchwork qui tenait plus ou moins par miracle) En tout cas on peut dire que ceux-là portent bien leur nom : c'est une force de vente de la m.rd.-en-barre

    • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Je montre des bases de programmation en LibreOffice Basic à mes étudiants avec LibreOffice (même si je suis nul sur le sujet).

      Variables, constantes, entrées, sorties, traitements, alternatives, itératives… Ça doit bien suffire pour le niveau envisagé non ?

      Il y a même ça qui date de… 2011 https://www.eyrolles.com/Informatique/Livre/programmation-openoffice-org-et-libreoffice-9782212132472/

    • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

      Mon premier cours de programmation à la fac (Paris 6) a eu comme support Word et Excel. Et honnêtement, ce n'était vraiment pas idiot, ça permettait de programmer très vite des choses utiles, avec un support visuel.

      Comme à l'époque, on ne faisait pas une licence d'informatique, mais un DEUG Mathématiques et Informatique Appliqués au Sciences (MIAS), beaucoup d'entre nous ne poursuivaient pas vers l'informatique (d'ailleurs à l'époque, je pensais me diriger vers les maths). Ça permettait donc de faire un cours qui serve à la fois d'apprentissage des outils bureautiques et d'introduction à la programmation.

      • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

        Tu sais que tu as la coloration syntaxique quand tu codes une macro dans LibreOffice ?

        « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

          Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 18:24.

          Attention quand même avant de défendre les outils de développement de macro intégrés à LibreOffice. Ils sont à la ramasse par rapport à Microsoft Office (au point qu'il était même envisagé d'en retirer notamment l'enregistreur de macros à l'époque d'OpenOffice.org, si ma mémoire est bonne).

          1) L'enregistreur de macros, outil parfait pour savoir «comment je fais X avec l'API de mon logiciel», est désastreux puisqu'il ne fait pas d'appels directs mais passe à la place par une API spécifique d'IPC difficile à lire. De plus, il rate une grande partie des événements.

          Exemple : voici la macro pour passer en paysage la page dans Writer

          sub test_macro_page
          rem ----------------------------------------------------------------------
          rem define variables
          dim document   as object
          dim dispatcher as object
          rem ----------------------------------------------------------------------
          rem get access to the document
          document   = ThisComponent.CurrentController.Frame
          dispatcher = createUnoService("com.sun.star.frame.DispatchHelper")
          
          rem ----------------------------------------------------------------------
          dispatcher.executeDispatch(document, ".uno:PageDialog", "", 0, Array())
          
          
          end sub

          Indice : ben ça ne fait qu'ouvrir la fenêtre de style de page…

          2) L'outil a de la coloration syntaxique… Oui, mais il n'a que ça. Pas de complétion de code, l'éditeur de dialogue est bien plus fastidieux à manipuler que dans VBA (pour la faire courte : VBA associe un objet au dialogue, et fait donc correspondre aux événements du dialogue une méthode privée dans l'objet)…

          3) Jusqu'à il y a très très peu de temps (la version 7.2 d'août) il fallait l'indispensable extension XRay pour pouvoir explorer depuis l'outil de développement les méthodes d'un objet.

        • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          En fait, je voulais pas parler ici de la pertinence d'utiliser MS Office plutôt que LibreOffice mais d'utiliser les outils bureautiques comme support d'apprentissage de la programmation.

          Parce qu'honnêtement, à l'époque, la question d'utiliser une autre suite bureautique ne se posait pas vraiment (StarOffice n'était même pas encore disponible gratuitement… je suis vieux -_-).

    • [^] # Re: C'est peut-être pour leur apprendre à coder finalement

      Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 16/09/21 à 05:37.

      On peut utiliser python pour faire des macros libre office. J'ai testé ça m'a été utile. Je sélectionnais mes cellules, j'appelais la macro et cela m'affichait le png d'un graph matplotlib.

      https://help.libreoffice.org/6.3/en-US/text/sbasic/python/python_programming.html
      http://christopher5106.github.io/office/2015/12/06/openoffice-libreoffice-automate-your-office-tasks-with-python-macros.html

  • # Fonctionnalité manquante pas dans le logiciel

    Posté par  . Évalué à 10 (+10/-1).

    "Monsieur, comment on fait pour [insérer ici opération triviale]?
    -Alors, dans le bandeau…
    -Ah non, Monsieur. Je n'ai pas de bandeau, je suis sous LibreOffice
    -Pourquoi tu peux pas utiliser MS Office comme tout le monde?! Aucune idée, et débrouille-toi avec tes choix politico-anarcho-communistes!!
    - :'("

    Dans l'école de ma fille (je suis au Québec), ils ont résolu le problème bien plus simplement: l'école impose le choix d'un modèle de Chromebook, et évidemment qu'il vient avec la suite Google. C'est important de donner la première dose quand ils sont encore jeunes.

  • # Facile, c'est les parents qui payent !

    Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 15:39.

    C'est facile d'imposer un outil quand on peut faire payer la licence aux parents (20 € par installation), qui doivent du coup aussi acheter Windows ou un Mac effectivement. Ça fait cher la préférence !

    Si le problème d'autoriser LibreOffice est que ça demande aux profs de s'adapter à plusieurs outils, peut-être que le plus logique serait que tout le monde utilise LibreOffice ?

    J'ai du mal à croire qu'il manque des fonctionnalités dans LibreOffice à l'école au point de demander aux parents de payer 20€ à chaque nouvelle installation.

    Au collège on nous apprenait à utiliser StarOffice, ça se passait bien franchement.c J'ai ensuite utilisé OpenOffice / LibreOffice tout au long de ma scolarité, la dernière version de Office que j'ai utilisé sérieusement étant Office 97 (CM2 / 6ème). Ça s'est bien passé. D'ailleurs je ne suis pas sûr qu'il y avait Office sur les ordinateurs du lycée.

    Ce n'est peut-être pas parfait mais les fonctionnalités de base dont on a besoin à ces niveaux ne sont quand même pas bien compliquées à utiliser sous LibreOffice.

    Si encore il n'y avait pas d'alternative crédible…

    Mes amitiés à la Belgique.

    • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Bienvenue dans l'éducation moderne (ça fait quelques années que je constate cette incurie mais je dis moderne parce-que c'est la dernière tendance) : ici à l'auto-école [collège], on ne vous apprend plus à conduire les voitures [traitements de texte] mais on vous apprend à conduire tel-modèle-de-telle-marque [µ$ 0771ce] ;-(

    • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Ce n'est peut-être pas parfait mais les fonctionnalités de base dont on a besoin à ces niveaux ne sont quand même pas bien compliquées à utiliser sous LibreOffice.

      Elles sont soit très comparables, soit meilleures pour certaines, je pense au nécessaire apprentissage des styles (notamment pour les exposés et la structuration des documents) qui passe très bien avec des enfants pour peu qu'on sache dire clairement ce que c'est (et ce n'est pas très compliqué), ça passe aussi très bien d'ailleurs avec n'importe quel public découvrant une suite bureautique.

      Je ne sais pas ce que entends par "ce n'est pas parfait", que la suite MsOffice le serait et qu'en fait LibreOffice c'est bien suffisant (donc pas super super et plutôt moins bien) ?

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        À vrai dire j'ai juste l'habitude d'entre les gens dire que MS Office c'est quand même plus mieux quand-même (R). J'ai une pote qui se plaignait au lycée des graphiques / diagrammes dans LibreOffice qui seraient plus facile à utiliser / plus jolis dans Excel. Je ne connais pas bien moi-même. Moi je trouvais que ça faisait le taf mais j'étais ouvert au retour. Il y a quand-même des choses qui sont mieux dans Excel que dans Calc, il n'y a qu'à voir quelques vidéos de Joël Spolsky pour voir qu'il y a quand même des trucs cool dans Excel qui n'existent pas dans Calc (dans celle là par exemple je crois, pas le temps de vérifier maintenant. Il y a des trucs que je ne connaissais pas et qui fonctionnent aussi dans LibreOffice cela dit).

        En vrai je suis d'accord avec toi et en particulier pour les styles. Libre Office n'est pas seulement "suffisant", il est même très bien.

        • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 15/09/21 à 17:19.

          J'avais oublié, oui en effet c'est une fonctionnalité qui manque dans LibreOffice. Je ne sais plus comment ça s'appelle, mais effectivement le fait que tu puisse recopier automatiquement la mise en forme et les fonctions de la ligne en passant à la ligne suivante, c'est super. Mais ça a des limites et, en fait, par moment c'est plus dangereux qu'autre chose. Concernant les diagrammes, la gestion est devenue très facile depuis quelques versions (indice volet latéral). La différence c'est qu'il y a moins de bling-bling.

          Et Calc est aussi puissant qu'Excel.

          En fait ce qui qui m'agace c'est cette manie de toujours de voir ce que le logiciel libre ne fait pas ou moins bien que le privateur et de ne pas mettre en relief ce qu'il fait mieux ou en plus. Ce qu'a écrit Jehan dans un commentaire en parlant de Gimp et de Photoshop est valable aussi dans ce cas :

          C'est quelque chose que l'on lit très régulièrement. Chacun de ces logiciels a des fonctionnalités uniques, ou des choses que l'un fait mieux que l'autre. Vouloir à tout prix que l'un devienne une copie de l'autre est juste absurde et n'a aucun sens.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

            Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

            Oui, d'ailleurs ça m'arrive de me payer ce genre de murs quand je présente Tracim. La plupart des gens sont plutôt ravis de la description que j'en fais, mais il y en a certains qui ont une méfiance envers les solutions libres et qui me répondent « mais en vrai, pour quelqu'un qui n'est pas particulièrement sensible au libre ou à la vie privée, c'est plus simple d'utiliser Google Drive non ? »

            Bah, non, pas vraiment. Selon les usages c'est juste plus simple d'utiliser Tracim, y compris (en particulier ?) pour des gens pas trop à l'aise avec l'informatique justement parce que l'outil est pensé notamment pour eux. les deux outils ne sont pas conçus avec la même philosophie, et si ta façon de fonctionner colle mieux à l'une des deux philosophies que l'autre, l'outil correspondant conviendra probablement mieux aussi.

            Dans l'imaginaire des gens, l'idée que les solutions libres sont moins peaufinées, abouties / plus compliquées à utiliser est une des contre lesquelles se battre pour faire avancer les choses.

            Parfois, les gens méfiants envers le logiciel libre ne connaissent juste pas ces alternatives libres mieux fichues, voire utilisent des logiciels libres sans se douter qu'ils le sont donc ça ne les aide pas à se faire une idée favorable du logiciel libre.

            Souvent, c'est vrai, à outils comparables, celui qui est libre est moins abouti, par manque de moyens, mais il existe des contre exemples aussi. Il y en a plein.

            Par exemple Ark ou File-roller vs WinZip ou WinRar : il n'y a pas de boite de dialogue pour te rappeler qu'il faut payer ta licence, ils sont plus simples à utiliser, ils ouvrent et produisent n'importe quel format (à l'exception de certains .rar, mais le format porte bien son nom).

            Par exemple, les outils de configuration des environnements de bureau KDE et Gnome VS le bazar des différents panneaux de configuration et leurs rangements plus ou moins logiques dans Windows.

            Par exemple, l'absence de pubs et de notifications intrusives dans ces environnements. Par exemple la possibilité de création d'un compte utilisateur sans connexion internet, disparue avec Windows 11. Par exemple, avoir un solitaire sans pub sans devoir payer de version premium.

            Par exemple, faire une capture d'écran sans devoir manuellement coller dans Paint pour l'enregistrer (maintenant la possibilité existe, mais c'est caché derrière un raccourci clavier spécifique).

            Par exemple, les éditeurs de textes par défaut de Gnome et de KDE vs Notepad.

            Ou VLC plébiscité parce qu'il est super simple d'utilisation et lit tous les formats qui importent.

            Ou la visionneuse de photo qui oriente correctement les photos prise en portrait. Ou Le clic du milieu qui ouvre un onglet dans le navigateur au lieu d'ouvrir un menu que tout le monde ouvre autrement. Ou le système qui ne se met pas en travers de ton chemin quand tu veux changer de navigateur par défaut.

            Je ne me prononce pas sur Gimp, Krita, Inkscape et Blender parce que je ne connais pas leurs alternatives propriétaires, mais j'ai entendu dire que Blender est de plus en plus adopté aussi.

            Et en fait, mais c'est mon avis perso, la facilité d'utilisation et le niveau de peaufinage et de détails incroyable des dernières versions de Plasma / KDE. Il n'y a qu'à lire https://pointieststick.com/ pour voir que c'est possible dans un projet libre d'avoir ces deux aspects priorisés et que c'est réussi ! J'ai eu l'occasion de dépanner un ordi sous Windows 10, et non, je n'ai pas été impressionné. C'est correct, mais c'est en dessous sur plein de petits aspects (et au dessus sur d'autres bien sûr !).

            Ou des outils libres simples et bien léchés comme OBS Studio ou Diagrams.net dont je ne connais pas les alternatives propriétaires. Ou Audacity, qui peut paraître vieux et moche, mais qui a quand même éclaté sa concurrence propriétaire, si elle a existé. Ça fonctionne bien et c'est relativement facile à utiliser malgré tout.

            Plein d'exemples.

            • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              Diagrams.net eclate Microsoft VISIO

              Longtemps j'ai cherché une alternative a VISIO jusqu'à … Draw.io / Diagrams.net qui va plus loin et est plus ergonomique

              Mais mon utilisation ne va pas tres tres loin …

              • [^] # Re: Facile, c'est les parents qui payent !

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Mais mon utilisation ne va pas très très loin …

                Si ce sont des informations d'entreprise, as-tu bien les autorisations de les publier en ligne ? (tu as de la chance, draw.io a un hébergement en Europe)

                Par publier en ligne, j'entends bien rendre public ce qui pourrait être classé confidentiel entreprise. Si tu utilises le contrat standard passé par ton entreprise, tu n'es pas en faute ; cela pourrait en être une si tu le fais à l'insu de ton employeur :-)

                Perso, j'ai essayé inkscape (ça fonctionnait bien), LibO Draw (trop le mode pauvrepoint :/), yed ressortait du lot mais non libre (je ne cite pas dia : il marche bien, ne sait pas importer du SVG de mes derniers essais, bref il est moche).

                pfff au vu de https://alternativeto.net/software/yed/ spa gagné :/

  • # Même au fond, ça continue de creuser

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

    La directrice qui parle de "compétences à maîtriser" après un message pareil, ça pourrait être savoureux mais en fait c'est franchement terrifiant. Ça me rappelle certaines certifications et autres brevets où les certificateurs ne pipent rien au sujet (ouhouh B2i)…

    Mais pas si étonnant, malheureusement on a beaucoup de spécimens comparables au pays des fromages.

  • # Incompatible ? Vraiment ?

    Posté par  . Évalué à 10 (+11/-0).

    […] ils ne semblent pas envisager que nos ordinateurs puissent n’être équipés que de l’un de nos propres (bien commun universel) systèmes d’exploitation GNU/Linux "incompatible" avec la suite bureautique marchandisée par Microsoft.

    Je me permets de faire respectueusement remarquer que c'est le contraire : c'est la suite bureautique vendue par Microsoft qui est incompatible avec les systèmes d'exploitation GNU/Linux

    • [^] # Re: Incompatible ? Vraiment ?

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

      sauf que si on veut être honnête, tout cela fonctionne très bien sous linux avec les surcouches adéquates comme wine ou crossover.

      Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- https://linuxfr.org/suivi/autoriser-la-correction-limitee-de-commentaires-apres-les-5min

      • [^] # Re: Incompatible ? Vraiment ?

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Ce n'est pas supporté donc ça ne fonctionne pas (ou à tout le moins il est impossible de garantir que cela fonctionne, ce qui revient au même pour un outil de travail).

        • [^] # Re: Incompatible ? Vraiment ?

          Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

          https://appdb.winehq.org/objectManager.php?sClass=application&iId=31
          Pour la version 2013 :

          • 32bits garbage
          • 64bits good

          C'est donc bof, bof. Mais comme ce sont eux qui font l'installation, ils en auront pour leur vingt euros…

          • [^] # Re: Incompatible ? Vraiment ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 17/09/21 à 18:44.

            C'est donc bof, bof

            oui, wine est un pis-aller : si l'utilisateur exige Office (et donc le support) c'est qu'il est prêt à accepter d'avoir windows avec, autant les laisser dans leur coin< (pan ! pan !)

            :-)

            tu ne réponds pas à l'exigence initiale, simplement un contournement, es-tu prêt à en faire le support au jour le jour (voire 24/7). Bin non, côté wine ils font de leur mieux mais si le client exige bin il s'est un peu gouré dans son choix (même s'il obtiendra un bien meilleur support dans la durée que ce qui est fourni de base par Microsoft).

            La bataille au niveau de l'école est au niveau des fonctionnalités (transfert de connaissance et de compétence) et non du produit (imposition d'apprentissage de pratiques, qu'on ferait par chance marchotter).

  • # Liste comparative des fonctionnalités entre LibreOffice et Microsoft Office

    Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

    Je suis étonné que personne n'ai cité la liste comparative des fonctionnalités entre LibreOffice et Microsoft Office, maintenue par la communauté :
    https://wiki.documentfoundation.org/Feature_Comparison:_LibreOffice_-_Microsoft_Office

    Elle devrait être à jour.

    Effectivement, LibreOffice ne supporte pas toutes les fonctionnalités de Microsoft Office. Mais celles qui manquent sont franchement spécifiques à quelques utilisations. Rien de bloquant pour une utilisation scolaire.

    A transmettre à l'école concernée ;).

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • # La RTBF et son émission "Le Scan"

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

    Vous ais-je dit à quel point je suis énervé par cette affaire ?!.

    Voilà qu”un lecteur ici trouve ma trace et me propose d’interpeler « La RTBF est assez preneuse de ce genre d'infos pour son émission "Le Scan". Tu ne risques rien à les contacter ici à ce sujet. »

    Ce que je viens de faire ↓

    Polémique en ce début de semaine au BxLUG, le groupe d’utilisateurs de systèmes GNU/Linux à Bruxelles (et autres logiciels libres).

    Il y en a marre !
    Ça suffit comme ça !
    Pour qui se prennent-ils ?
    Et pour qui nous prennent-ils ?

    En effet, l’un d’entre nous a reçu un courriel plutôt clair (pour une fois) de la part de la directrice de l’école de sas enfants. Les parents sont tenus de bien équiper leurs enfants avec Microsoft Office et surtout ne pas chercher à utiliser une alternative telle que LibreOffice par exemple !

    La liste de discussion du groupe d’utilisateurs de systèmes populaires GNU/Linux (bien commun et efforts collectifs vs produits marchands des multinationales) s’emballe de stupeur, de colère et cherche à savoir que faire encore pour obtenir gain de cause, au minimum d’avoir le droit d’exister, le droit d’utiliser un système GNU/Linux et la suite bureautique de son choix. LibreOffice 7 y est dépeint comme suffisamment aboutie que pour pouvoir être à la hauteur des besoins scolaires. Microsoft Office y est décrit comme étant un produit de luxe imposé par la force aux élèves et aux écoles à coup de « premières doses » gratuites ou pas chères.

    Mais l’un des membres (moi-même pour ne rien vous caché) souhaite mettre l’accent sur l’importance que ce genre de débats et de réponse à l’École s’il en est, soient le plus visible et ouvert possible ! C’est ainsi, que cette polémique est également portée sur le site web LinuxFr.org, véritable plateforme d’échanges informationnels collaboratifs francophone à propos de GNU/Linux et autres logiciels libres. Voyez plutôt, et lisez bien ↓ https://linuxfr.org/users/space_e_man/journaux/en-belgique-l-usage-de-libreoffice-est-interdit-par-les-certaines-ecoles

    Cordialement

    • [^] # Re: La RTBF et son émission "Le Scan"

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 16/09/21 à 19:06.

      Un conseil communal c'est des politiciens.
      Une mauvaise pub ne peut pas leur faire de mal.

      La suite Office de Microsoft devient l'outil numérique central de l'enseignement bruxellois

      Explique leur la différence entre Ms qui pompe de l'argent et le logiciel libre comme libre office présent au FOSDEM et qui chaque année apporte une réputation et des finances à Bruxelles.

      Tout le monde a un cerveau. Mais peu de gens le savent.

      • [^] # Re: La RTBF et son émission "Le Scan"

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        C'est toujours un truc qui m'a étonné, les gens de bruxelles ne sont pas au courant que le FOSDEM existe pour leur majorité.

        • [^] # Re: La RTBF et son émission "Le Scan"

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 17/09/21 à 19:26.

          ne sont pas au courant que le FOSDEM existe pour leur majorité.

          bin moi il me manque en présentiel :/ J'en porte les t-shirts et hoodies régulièrement (bon j'ai aussi un pi-shirt, on peut en reparler).

          c'est pour moi, àmha, si vous me le permettez, skuze aux parents et à la famille toussa, l'occasion de faire le point IRL plutôt que par IRC :p

          Je viens de Bretagne^W ville remplie de Bretons comme Versailles et ça me fait plaisir de profiter des bières belges au Delirium Tremens (l'accès au bar étant tellement difficile, je garde ma lucidité même en fin de soirée, en Bretagne c'est faim de soirée bah vu que réveillé à midi :D)

          Mais oui, sur les 9000 participants (merde salle X.org pleine, bon salle Mozilla pas possib', reste PostgreSQL ah non z'y sont du soir au matin ou l'inverse, bah reste les rencontres à la friterie et pas qu'une fois hein :p c'est là qu'est la pompe :D), je souhaiterais en revoir plusieurs, même si j'avais choisi de rester temporairement exilé en Bretagne (comment quitter un balcon avec vue sur la mer ? Pour rencontrer des gens tellement civilisés qu'ils ne savent pas répondre à un 'jour / ' soir — qui va de soi — énoncé dans la rue ?!!)

          Pour revenir sur ta remarque :

          • oui l'ULB n'a jamais trop communiqué sur le libre, passer de 5000 en 2007 à 10000 en 2019 a peut-être fait passer le mot par la bande, ça suffit non ?
          • bah c'est pas vendeur : ah bon ?! côté RMLL c'est pareil, seul le best of breed est retenu (mais pour les RMLL ce serait bien de pouvoir en relancer, même si c'est plus complexe qu'à l'ULB)
          • en allant au marché de ma ville, un mareyeur a remarqué mon t-shirt (délavé) de Mageia et m'a indiqué qu'il en était utilisateur : bin, si tu veux savoir, je reviens lui acheter des légumes bio :p (mais ça c'est un sujet complémentaire).

          Mais oui comme tu l'indiques : le fosdem est un événement de cohésion des participants au libre, même au milieu de 9000 personnes je vois mes potes du premier samedi à la Villette (bon, pas eux certains sont malvoyants, c'est leur chien qui me reconnaît :p)
          Et c'est dommage que ce ne soit pas le seul événement qui est mis mal pour nous retrouver :/ Reste la dispo en ligne (avec freenode spa gagné), les jeudi du libre mais c'est sur Paris (faut rentrer le soir hein, merci le RER C)… Bref tout est question de dispo (et d'hébergement au possible) :-)

          Pour moi, ce serait plutôt que Fosdem vs Bruxellois :

          • pourquoi sur les 7 milliards de personnes, ya 70% ils n'utilisent pas un ordi ? (bon, enlever 20 % de gamins trop jeunes on va dire), je ne cite pas les pauvres vu que certains préfèrent un iPhone et font la manche sans vergogne (ça rapporte, je l'ai déjà fait au siècle dernier : 1000 francs en une après-midi, qui refuserait ?)
          • pourquoi sur les 2 milliards d'utilisateurs d'ordi (les riches, mais pas que) ils ne sont pas sous Linux (ou *BSD moi je préférerais, jdçjdr)

          Pour répondre à ta question : le FOSDEM n'est pas une question Belge, c'est la capacité à rassembler sur un événement et le faire connaître (et oui : le faire connaître c'est plus compliqué :/)

          Ensuite, le faire comprendre : là tu as déjà perdu tout le monde.

          S'il en reste : les faire passer sous Linux, c'est qu'ils sont motivés.

  • # Harmonisation

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+7/-2).

    Bonjour à tous,

    Que l'usage ou non de Libre Office ou Microsoft Office soit justifié dans ce contexte n'aurait pas dû êtres le propos de ce message envoyé aux parents Belges de cette école. A mon sens il a été plus que maladroitement rédigé et le fond du problème est : Comment fournir à nos élèves un niveau pédagogique identique et fiable ?

    Les enseignants doivent faire face à la même problématique que l'on a en entreprise lorsque le parc logiciel/matériel n'est pas le même (versions différentes, OS différents…) Il devient difficile de répondre aux demandes utilisateurs, réaliser le support et des développement spécifique.

    Je peux comprendre qu'un responsable d'école demande à avoir une même version pour tout le monde. Après il faut choisir la bonne version, mais c'est un autre débat.

    Je me rappelle, lors de mes études supérieurs, les profs de maths nous demandait d'avoir une calculatrice Texas Instruments pour pouvoir expliquer en une fois et rapidement comment utiliser une fonction. On était en maths et non en formation calculatrice, donc la priorité était aux maths.

    Le problème est identique avec les livres en français. Les profs demande une édition bien spécifique afin que lorsqu'ils disent "prenez la page 15 paragraphe 3" tout le monde soit bien sur le même texte. Cela se pratique depuis très longtemps et personne ne s'en offusque ou parle d'un partenariat secret passé avec l'éditeur sélectionné pour mettre en avant ses éditions.

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      « Je me rappelle, lors de mes études supérieurs, les profs de maths nous demandait d'avoir une calculatrice Texas Instruments pour pouvoir expliquer en une fois et rapidement comment utiliser une fonction. On était en maths et non en formation calculatrice, donc la priorité était aux maths. »

      Chez nous le problème était résolu différemment. Il s'agissait de cours d'algorithmiques en première année de Deug de sciences de la matière (pas d'informatique) pour lesquelles les travaux dirigés consistaient à programmer sur la calculatrice les algorithmes vus en cours. Évidemment prêter des ordinateurs aux étudiants pour les séances n'était pas envisageable. Donc la programmation se faisait sur calculatrice. Charge à chaque étudiant de RTFM du modèle de son choix. L'enseignant s'occupant uniquement des algorithmes. La liberté va de paire avec une certaine responsabilité ; de bon aloi dans le supérieur, après tout le terme étudiant implique une dimension active.

      Il me semble que le choix d'un logiciel, surtout quand il s'agit en fait du choix d'un écosystème complet (système d'exploitation, services dans les nuages, logiciels espions, infraction au RGPD, délocalisation des emplois, délocalisation des compétences, évasion fiscal (tout ce qu'il y a de plus légale bien entendu), infractions au code des marchés publics, favoritisme, soutient actif à des pratiques visant à mettre en échec les lois du pays…) mériterait certainement une réflexion plus approfondie que de trancher entre deux éditions d'un même texte vendus à des prix similaires, sinon identiques.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

      Cela se pratique depuis très longtemps et personne ne s'en offusque

      Déjà quand j'étais élève, on s'offusquait, car :

      • tout le monde n'avait pas les moyens d'acheter un modèle précis de calculatrice ou de livre par enfant : ça limite les possibilités de mutualisation au sein d'une même famille ou tout simplement d'acheter d'occasion ;
      • tout le monde n'est pas d'accord sur quel est Le Bon Modèle ou La Bonne Édition.

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # hs: bouhh ti-calc

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

      Je me rappelle, lors de mes études supérieurs, les profs de maths nous demandait d'avoir une calculatrice Texas Instrument pour pouvoir expliquer en une fois et rapidement comment utiliser une fonction. On était en maths et non en formation calculatrice, donc la priorité était aux maths.

      Si la priorité était aux maths j'aurais opté pour les hp48s ou hp28s (il y a d'autres modèles valables selon l'époque et le budget, et même une hp21 ou une hp21 aurait fait l'affaire.)
      L'utilisation d'une fonction pouvait aussi se faire simplement avec le langage BASIC disponible sur nombre d'ordinateurs (ceux des labos et salles de TP j'entends, pas de demander à chacun de s'équiper d'un ordinateur familial.)

      • [^] # Re: hs: bouhh ti-calc

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-1).

        Si la priorité était aux maths j'aurais opté pour les hp48s ou hp28s (il y a d'autres modèles valables selon l'époque et le budget, et même une hp21 ou une hp21 aurait fait l'affaire.)
        L'utilisation d'une fonction pouvait aussi se faire simplement avec le langage BASIC disponible sur nombre d'ordinateurs (ceux des labos et salles de TP j'entends, pas de demander à chacun de s'équiper d'un ordinateur familial.)

        Peut importe le choix de l'enseignant, même le boulier est valable. L'idée est que tout le monde ai le même matériel pour que tout le monde puisse suivre le cours et non en perdre la moitié parce que l'un a une casio, un autre une HP, un autre une pierre qu'il grave et au final pénaliser tout le monde car le prof fait un cours calculatrice.

        Pourtant je défend la différence, mais faut savoir l'oublier lorsqu'elle n'a pas sa place et lorsqu'elle est plus un boulet qu'une aide pour nous faire avancer et ouvrir notre esprit.

        Born to Kill EndUser !

        • [^] # Re: hs: bouhh ti-calc

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Je rejoins raphj plus loin. Ma parenthèse était pour dire que je ne vois pas ce qu'on peut trouver de spécifique maths sur des ti…

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Pour les manuels scolaires : Moi je m'en offusque !
      Il n'y a pas de partenariat secret, mais je pense que l'éducation nationale pourrait être elle même éditrice de ses propres manuels (au moins jusqu'à la 3ieme).
      Chaque manuel coûte 20€, pour des milliers d'élèves, il n'y a pas beaucoup d'éditeurs.

      Je raconte ma vie deux secondes : A la fin du manuel de l'un de mes enfants, il y a un code pour télécharger le manuel en PDF pour éviter de surcharger les cartables. Mais il y a une nouvelle version du manuel (qui n'est pas éxigée par le collège) donc le code n'est plus valide !

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0). Dernière modification le 16/09/21 à 18:41.

      Bah, justement, bons exemples.

      Pour les calculatrices, au collège on nous demandait une Casio Collège 2D. Certains avaient la fx92 toute simple, d'autres avaient d'autres modèles et ça ne posait pas trop de problèmes en pratique. Pareil pour le lycée, on nous demandait une Ti 82 Stat, Ti 83+ conseillée. Au final les gens avaient l'une, l'autre, ou la Ti 89, ou la Casio de leur grand frère / grande sœur / parent, et en fait ça marchait.

      Pour la bonne raison qu'on était effectivement en cours de math et qu'on se servait des fonctionnalités particulières / avancées de ces calculatrices de façon très anecdotique, finalement.

      Pour les bouquins à lire en français, pareil. La plupart des gens avaient le modèle exact commandé par le/la prof, mais ceux qui l'avaient déjà dans une autre édition ne le rachetait pas parce que tout le monde y compris le prof trouvait ça idiot. D'ailleurs, parfois, la prof avait l'édition précédente, qui ne se trouve plus dans le commerce, et nous faisait commander la nouvelle. Et elle n'allait pas racheter le bouquin à chaque réédition.

      Alors oui, les différences de pages, c'est un peu chiant, mais tu t'en sors très vite en disant vers le milieu du chapitre X, passage « … », vers la page Y. Toi tu sais que tu dois ajouter/enlever grosso modo N pages pour retrouver, et ça se fait relativement vite.

      Franchement, tout au long de ma scolarité, les profs ne faisaient que peu de cas de la suite bureautique que chacun utilisait, sauf dans les cours de techno (ou similaire), où on travaillait de toute façon dans les salles infos du collège / du lycée. Et ça se passait très bien.

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Rêvons un peu…

      Chers parents, par soucis d’harmonisation, notre École a décidé de tout miser sur la suite bureautique LibreOffice. En effet, quel que soit le système d’exploitation de vos ordinateurs, ceux de vos enfants (Windows, GNU/Linux ou MacOS), vous pourrez y installer de manière harmonieuse la même version de LibreOffice, actuellement 7. Si nous nous permettons de vous inviter de la sorte à tous à installer la même suite bureautique pour vos enfants, nos élèves, c’est parce que cela ne vous coûtera rien car il s’agit de logiciels libres. Nous avons même le droit de vous fournir de quoi installer LibreOffice si nécessaire, et ce, en toute légalité. Dans l’école, nous avons déjà pu l’installer sur tous nos postes de travail.

      Votre École est en relation avec d’autres Écoles susceptibles de faire le même choix de sorte à fédérer nos efforts. Les économies faites sur les licences que nous aurions dû payer pour d’autres logiciels nous permettront de participer au projet financièrement ou de nous payer des services de formation.

      Le gros du corps enseignant (professeur d’informatique, mathématique et français) est présent (abonnés) sur la liste de diffusion par courriel officiel de LibreOffice. Nous vous invitons à vous y inscrire de sorte à y poser vos questions directement. Plus nous y seront nombreux et plus fort nous serons à pouvoir résoudre les éventuelles difficultés. Le CIRB devrait bientôt nous y rejoindre également.

      Etc.

    • [^] # Re: Harmonisation

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Comment fournir à nos élèves un niveau pédagogique identique et fiable ?

      je te rejoins complètement

      les profs de maths nous demandait d'avoir une calculatrice Texas Instruments

      moi j'y ai bien répondu avec ma TI-890 mais la HP-49 (non pas 42, mais la 51…) avec le RPN m'a beaucoup plus amusé (oui les cours de philo en 1ère étaient sopo (riphique, aussite) mais on ne faisait que des échecs 'sieur ! bah il était assez intelligent pour le comprendre, on a eu 18 au bac quand il n'était pas donné à tout le monde depuis notre Jos avec des PINs :D)

      bon c'est une année qui m'a valu 2h de coll' en math' (je ne faisais pas les exos par écrit si je pouvais les faire au tableau, la simple lecture de l'énoncé faisait souvent apparaître la solution en secondaire), et en histoire (bon, je faisais des maths… j'avais lu le bouquin avant, 4ème de l'école, j'ai eu 12 le niveau était bas, j'ai pas investi dessus, en même temps… skoi ces gens qui se projettent sur le passé plutôt qu'investir dans l'avenir et l'à venir).

      Bah c'est des profs, ils ont des cases à remplir, quand tu ne rentres pas dedans, ils sont désemparés o_O et ne savent pas quoi faire.
      Un (bon) conseil que m'a donné un collègue :

      • gérer les mauvais pour élever leur niveau,
      • que les bons se démerdent,
      • tu n'es pas à l'abri qu'ils deviennent meilleurs :-)

      ça n'en rendra l'équipe que plus efficace,

      j'adhère au niveau managérial, au niveau perso un peu moins :/ la question d'efficacité ne me parlant que peu, je préfère l'entente, le partage des connaissances, le travail en commun (la séparation étant inefficace pour moi, vu qu'on est censé être une équipe, ce que peu de managers comprennent). Bref ça a été compliqué avec du covid au milieu :/

  • # Word et Windows

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

    en lieu et place des logiciels marchandisés par Microsoft et qui ne sont disponible qu’avec le système d’exploitation marchandisé par la même société nord-américaine

    Bon ça ne change rien pour Linux, mais pour être précis, MS Office existe pour macOS aussi, mais en fait ce n’est pas la même équipe de développement, en tout cas ça ne l’a pas été pendant longtemps, ce qui veut dire que les développeurs de macOS ont galéré comme ceux de LibreOffice pour implémenter le format Microsoft OpenXML de Word pour Microsoft Windows. Et historiquement Office pour Mac est sorti avant Office pour Windows. Je crois même que certaines fonctionnalités sont arrivées d’abord dans Office pour Mac (a priori Office pour Mac 2008 intégrait déjà l’export PDF, je n’ai pas souvenir que Word pour Windows le faisait en 2008…).

    En fait Word est un peu spécial, contrairement à LibreOffice, il n’y a pas un seul Word pour tous les systèmes. Déjà au tout début Microsoft Word pour MS-DOS était différent de Microsoft Word pour Windows, la différence est plus grande entre Word pour MS-DOS et Word pour Windows qu'entre Word pour Windows et Word pour OS X/macOS, je ne sais pas pour Word pour MacOS (pré-OS X).

    Récemment j’ai eu en main des documents Word que seul Word pour Windows lisait correctement, pas même la version officielle de Microsoft Word pour Android, ni la version officielle de Microsoft Word pour le web.

    Au delà de l’aspect « format ouvert », le fait que LibreOffice utilise la même base de code sur tous les systèmes contrairement à Word fait que LibreOffice est plus multi-plateforme que Word. Que ce soit Microsoft Word pour Windows, pour macOS, pour Android ou pour le Web, tous ces logiciels ne sont pas équivalents et le rendu des documents peu différer entre eux, certains documents ne sont correctement lisibles qu’avec Word pour Windows. Donc en fait l’affirmation initiale n’est pas si fausse…

    Juste pour le fun, c’est le premier Word que j’ai utilisé dans ma vie:

    Microsoft pour Word 4.0

    $ file W2013DOS.DOC 
    W2013DOS.DOC: Microsoft Word 1.0-4.0 (DOS) Document, formatted by NORMAL.STY, TTY printer, 11 blocks, Microsoft Word a aussi exist\202 pour MS-DOS mais il n'y a pas de version Microsoft Word 2013 pour MS-DOS, ni Word 2007.
    

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Word et Windows

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

      Les incompatibilités des versions de petit mou entre elles ne comptent pas (même si de nombreux usagers en ont fait les frais). Par contre, quand c'est un programme tiers qui ne l'est pas, on peut allègrement taper dessus et dire que ce n'est pas à la hauteur. Même son standard d'échange (RTF) n'est pas compris correctement par ses propres versions mais on s'en tamponne. C'est ça le rouleau compresseur de la firme de Redmond.

    • [^] # Re: Word et Windows

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      en lieu et place des logiciels marchandisés par Microsoft et qui ne sont disponible qu’avec le système d’exploitation marchandisé par la même société nord-américaine

      Bon ça ne change rien pour Linux, mais pour être précis, MS Office existe pour macOS aussi

      C’est pour cela que j’ai écris ↓

      Nous devrions toujours pouvoir inviter les écoles et le monde de l’enseignement à adopter l’usage de notre LibreOffice (multiplate-forme) en lieu et place des logiciels marchandisés par Microsoft et qui ne sont disponible qu’avec le système d’exploitation marchandisé par la même société nord-américaine et le système imposé (de fait) par "sa filiale de luxe" Apple.

  • # harmonisation et/ou langue indisponible ?

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 17/09/21 à 09:40.

    une amie belge me disait très récemment qu'aux début de l'informatique personnelle, elle s'était vue imposé un Lotus123 en version anglaise sous prétexte qu'il n'existait pas de version flamande (ou wallonne j'ai oublié), donc pour ne pas désavantager une partie de la population, tout le monde en anglais !

    peut-être que le choix d'imposer MS-Office découle de la même logique (je n'ai pas vérifié les langues disponibles pour MSO et LO…)

    dans ce cas, imposer un LO en anglais pourrait constituer une autre solution tout aussi logique (je pars de la supposition peut-être erronée que l'anglais est une langue obligatoire dans ces écoles ???) :-)

    si ce choix d'imposer MS-Office découle d'un pb d'harmonisation des outils, autant imposer un outil libre et multiplate-forme, i.e. LibreOffice

    et on en profite pour imposer aussi LO dans le reste des administrations (bon, je rêve là :-)

    Envoyé depuis mon Archlinux

    • [^] # Re: harmonisation et/ou langue indisponible ?

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      [Je réponds un peu tard…]

      Ce n'est pas ça. Le fait de couvrir toutes les langues du pays ne peut être la cause, tout simplement parce qu'il y a bien longtemps qu'en Belgique, nous n'avons plus d'Éducation Nationale.

      Pour faire (très) simple: l'éducation est une compétence propre à chaque groupe linguistique. Les francophones, flamands et germanophones ne dépendent pas des mêmes entités, n'ont pas les mêmes ministres et n'ont d'ailleurs pas les mêmes programmes scolaires.

      Et parce qu'en Belgique, on adore faire simple, on a bien sûr pour les francophones une Ministre de l'Enseignement PLUS une Ministre de l'Enseignement supérieur. Les Flamands n'en ont qu'un, tout comme les germanophones.

  • # Outils et éducation au numérique

    Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0). Dernière modification le 18/09/21 à 18:25.

    Pour moi, les extraits du courrier adressé aux parents révèlent une incompréhension de ce que devrait être l'éducation au numérique à l'école.
    A ce niveau, il faut à tout prix éviter la dépendance à un outil particulier. Au contraire, explorer plusieurs outils, relever leurs similarités, leurs différences, devrait être une activité proposée aux élèves.
    Ce qu'on devrait leur apprendre, c'est les principes du traitement de texte (séparation fond/forme, styles, champs, etc.) et de la production de documents numériques, et non l'utilisation de Word. Mais bon, je ne me fais pas d'illusion. En France, cela fait 20 ans qu'on doit pouvoir mobiliser les outils numériques (y compris le langage Python) sans avoir appris aux élèves leurs fondements de manière décontextualisée (c'est-à-dire lors d'une activité spécifiquement dédiée à cet outil).
    Quand aux fonctionnalités manquantes, je pense que cela concerne pour l'essentiel les fonctionnalités de collaboration sur un même document. Ne serait-ce pas mieux d'organiser les sessions de brainstorming/idéation sur un outil léger comme une instance d'Etherpad, puis de confier la rédaction sur traitement de texte à certains membres du groupe classe, pendant que d'autres travaillent sur d'autres aspects?

    My 2 cents,
    MdC

  • # Faire tourner l'économie belge et européenne (pas les GAFAM)

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    Je vois que je ne suis pas le seul dont ce journal interpelle.

    Étant belge (province du Brabant-Wallon), j'ai une envie d'agir au niveau local au sujet du déploiement de LibreOffice et de la bureautique libre au sens plus large.

    Pas qu'au sein des écoles et de l'éducation, mais au sein de n'importe quelle organisation qui déploie un parc informatique (à usage bureautique), ainsi que pour les citoyens, etc.

    Il y a beaucoup à faire, et je sais qu'il existe déjà les différents LUGs et l'InterLUG belge (regroupement des LUGs). (Je fais partie du LouviLUG, toujours un peu actif).

    Il faut selon moi créer une sorte de carrefour, pour mettre en lien différentes organisations et différentes personnes. Créer des ponts, à un niveau plus ou moins local. Entre organisations, entre citoyens, entre informaticiens, vers les politiciens, vers les médias, etc (cibler différents publics).

    Par exemple :
    - Avoir une liste d'entreprises de consultance belges spécialisées en déploiement de LibreOffice, du desktop Linux, etc. Plus d'autres acteurs européens actifs dans ce secteur (SUSE, Canonical, Collabora, …).
    - Poster des annonces d'organisations qui cherchent des informaticiens ayant des compétences en LibreOffice, desktop Linux, etc.

    Il y a Collabora Office, qui a des partenaires un peu partout dans le monde. Il y a les différentes certifications LibreOffice. Il y a SUSE, la plus grosse entreprise Linux européenne.

    Étant donné que le sujet trotte dans ma tête depuis un certain temps, ce journal LinuxFr a été le coup d'envoi pour que je crée, hier, ce nouveau site web :

    https://informatique-libre.be/

    (Attention, c'est une ébauche, un prototype, work-in-progress, release early, release often, appelez ça comme vous voulez. Il manque bien évidemment beaucoup beaucoup de choses).

    Mon commentaire ici décrit en partie ce dont je souhaite élaborer dans le site web, les idées sont encore vagues. Mais j'ai en ce moment du temps. Le « .be » est volontaire, c'est pour agir au niveau local, comme vous l'aurez compris ;-)

    Autre idée, ce que je compte faire prochainement aussi, c'est postuler, envoyer des candidatures spontanées vers des écoles ou autre (pour s'occuper du parc informatique), avec comme titre du mail et du CV « Informaticien - logiciel libre », quelque chose comme ça. Qui sait, on me répondra peut-être un an plus tard, et si je ne suis plus disponible sur le marché de l'emploi à ce moment-là, je peux diffuser l'offre d'emploi autour de moi (sur le site web ci-dessus, ou s'il n'existe plus, vers les LUGs ;-).

    Autrement dit, si le marché n'existe pas, s'il y a une ou plusieurs structures manquantes, il faut les créer !

  • # Certaines écoles belges sont passées à Libre Office

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-0).

    Pour tempérer un peu le sujet, mes enfants sont dans une “grosse” école belge (environ 2500 enfants, primaires et secondaires) et il n’y a que LibreOffice à utiliser. Les postes de la salle informatique (+ bibliothèque, …) sont sous Windows. Mais il n’y a pas d’Office.

    Cela part de la volonté du “Mr Informatique” de l’école, donc c’est un acquis fragile. Mais il a aussi consolidé l’ouverture (à défaut du tout-logiciel-libre) dans le choix de la plateforme de communication électronique de l’école (qui contient un système de visioconférence web libre au lieu de Zoom ou Teams).

    Une des raisons évoquées à la rentrée, c’est aussi le décret enseignement, mentionné ailleurs dans cette discussion. L’école justifiait ce choix par la gratuité et donc l’absence de coût supplémentaire pour les parents (ils chargent bon nombre d’autres choses, rassurez-vous !).

    Donc, c’est possible …

  • # Pas d'ordinateur

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

    J'ai déjà informé l'école que je ne paierai aucun frais relatifs à l'achat ou à l'utilisation d'un ordinateur dans le budget de dépenses scolaires.

    • [^] # Re: Pas d'ordinateur

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

      C'est quelque chose d'inaudible aujourd'hui pour beaucoup: tout le monde n'a pas les moyens, ni la place, ni l'envie, ni même le temps d'avoir un PC par personne dans un foyer…

      Ça me rappelle à l'époque que les familles qui n'avaient de téléphone (fixe) étaient vu comme des marginaux.

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.