Journal Un Linux vaut-il mieux qu'un GNU/Linux ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
-4
8
sept.
2011

Sommaire

Richard Stallman est un personne égocentrique. Modestie ? Connais pas. Depuis des années, ce personnage de la communauté libriste jouit d'un véritable culte. Qui est Richard Stallman ?

Voici mon plan :

L'intro
Chapitre 1- GNU, et les autres ?
Chapitre 2- Réclamer c'est mal, brasser de l'air c'est bien
Chapitre 3- Le rapport de force des contributions, qui a la plus grosse ?
La conclusion

Introduction

En France on a la présomption d'innocence. C'est vrai que c'est pas trop présent aux USA, mais pourtant je croise toujours autant de français attachés à me reprendre sévèrement quand je dis "Mon Linux va bien". "Nan connard, on dit GNU/Linux".

Je viens plaider pour la liberté de l'utilisateur, qui ne tiens pas forcément compte des aspects technico-politiques.

Chapitre 1- GNU, et les autres ?

J'aimerais d'abord vous parler de Busybox. Pourquoi entendons nous parler de GNU, et jamais de Busybox ? Je vais répondre : parce que de mon point de vue, notre ami Stallman hurle bien trop fort qu'on marche sur ses plates bandes.

Voici la liste des distribs qui utilisent Busybox/Linux :
- buildroot
- 4mlinux
- OpenWrt
- Tiny Core Linux
- PTXdist
- Debian installer (boot floppies) project
- Red Hat installer
- Slackware Installer
- Gentoo Linux install/boot CDs
- The Mandriva installer
- Linux Embedded Appliance Firewall
- tomsrtbt
- Stormix Installer
- EMAC Linux 2.0 SBC
- Trinux
- ODDAS project
- Build Your Linux Disk
- Zdisk
- AdTran - VPN/firewall VPN Linux Distribution
- mkCDrec - make CD-ROM recovery
- Linux on nanoEngine
- Floppyfw
- Linux Terminal Server Project
- Devil-Linux
- DutNux
- Mindi
- ttylinux
- Coyote Linux
- Partition Image
- fli4l the on(e)-disk-router
- Tinfoil Hat Linux
- gp32linux
- Familiar Linux
- Timo's Rescue CD Set
- Netstation
- GNU/Fiwix Operating System
- Generations Linux
- SystemImager / System Installation Suite
- GENDIST distribution generator
- DIET-PC embedded Linux thin client distribution
- BYZantine Gnu/Linux
- Darik's Boot and Nuke
- TimeSys real-time Linux
- MoviX
- katamaran
- Prometheus SimplyGNUstep
- lowlife
- Metadistros
- Salvare
- stresslinux
- UHU-Linux Hungary
- Deep-Water Linux
- Freesco router
- Sentry Firewall CD

J'ai mis en gras toutes les distro dont j'ai entendu parler ou que j'ai essayé.

Connaissiez vous TinyCoreLinux ? Combien d'entre vous n'auraient pas hésité à me reprendre si j'avais dis "Linux" à la place de "Busybox/Linux", pour me réclamer de dire (à tort) "GNU/Linux" ?

Maintenant j'aimerais savoir une chose. Parmi tous ceux qui sont prêt à me troller quand je dis "Linux", combien prendront la peine de réfléchir si à tout hasard, la distrib dont je parle n'a pas fait un autre choix que le vénéré GNU présumé ? Stop à l'hypocrisie. Aucun. C'est juste pour la frime "ouai je t'écrase avec mes principes et toute ma Science".

Il y en a plein d'autres toolbox (Toybox ...) qui seront plus adaptées à des systèmes légers ou embarqués, mais rien n'empêcherait de les utiliser sur des distrib grand public. GNU est 'juste' préférée. Et cela devient systématique.

Je me pose la question de l'importance démesurée qui est accordée à GNU dans cette appellation de Linux, cette réclamation de reconnaissance que nous impose Richard.

Est-ce que Bash va s'y mettre demain ? Hé oui, sans mon GNU/Linux/Bash/Gnome, mon OS ne serait pas utilisable au final. Est-ce que Bash n'a pas aussi légitimité à réclamer sa soupe ? (on y reviendra dans le chapitre 3 "Qui a la plus grosse ?")

Je vous pose la question : Qu'en pensent ces projets ? Se sentent-ils ignorés ? Inutiles ? Rejeté du "GNU/Linux" universel comme des bâtards ?

Chapitre 2- Réclamer c'est mal, brasser de l'air c'est bien

Je vais maintenant m'arrêter sur le personnage.

La dictature du Libre. La dictature, ca commence quand on refuse à un individu d'avoir la liberté de penser. De s'exprimer avec ses mots. Avec ses convictions.

Richard Stallman n'hésite pas à reprendre des étudiants qui s'expriment "avec leurs mots", c'est a dire des jeunes qui expriment leur pensée sans arrière pensée politique, le plus humainement du monde.

Exemple : Quand va t-on arrêter de dresser une liste des distribs qui correspondent plus à un idéal en particulier, qui consiste à dire que toutes les autres sont mauvaises ?

GNU n'est pas nécessaire, c'est l'une des nombreuses briques remplaçables et jetables d'un système d'exploitation Linux. Le personnage éprouve une violente jalousie et alors ? Pourquoi ne fini t-il pas Hurd, avant de revendiquer le travail des autres ?

Chapitre 3- Le rapport de force des contributions, qui a la plus grosse ?

Comment on en est arrivé là ? Qu'est-ce que c'est que cette mentalité ? On va lécher le fion de tous ceux qui contribuent, un par un ? Ou dévaloriser le travail de millions de petites contributions pour mettre en exergue le travail d'un seul, qui date de près de 20 ans en plus ?

Je vous entends arriver. Oui, Linux a été compilé avec GCC. BSD aussi a un compilateur, et je vois pas ce qui m'empêche d'utiliser n'importe quoi d'autre que le sacre-saint GCC. Mais attention, qui utilise GCC a intérêt à dire que c'est grâce à lui.

Bref, je pense à ce stade le Libre vire dangereusement vers la dictature, celle des idées qu'on nous impose, à travers une politique sémantique et de licences qui ne laissent pas la possibilité à l'individu de choisir.

Il y a des millions de contributeurs pour faire une distrib, des modules tous très intéressants et essentiels, et je trouve vraiment à vomir qu'on ne parle toujours que d'un seul nom, comme si les autres n'avaient pas une importance plus capitale que la sienne. Je suis persuadé que sans Stallman, quelqu'un d'autre aurait proposé un autre outil faisant la même chose.

Stallman c'est le genre de gars qui écarte les bras et qui réclame qu'on le bénisse, mais que fait Stallman de concret depuis ces 10 dernières années, à part brasser du vent ? Lui qui revendique si chèrement son GNU.

Dès lors je remet totalement en question cette légitimité à reprendre systématiquement les gens au sujet de GNU/Linux.

La conclusion

Linux est le noyau, c'est la racine, pour moi c'est le seul dénominateur commun entre toutes nos distributions. Aussi largement, j'inclue donc TinyCoreLinux dans le groupe des distributions Linux. Si Stallman n'est pas content, qu'il finisse Hurd.

Je terminerais par quelques citations hors contexte de Linus Torvalds : http://www.framablog.org/index.php/post/2011/08/30/librologie-torvalds-a-gagne

Aussi, la seule idéologie qui m’inspire vraiment du mépris et de l’aversion est celle qui consiste à exclure toutes les autres. Je méprise les gens dont l’idéologie est « la seule véritable », et pour qui s’éloigner de ces règles morales en particulier est « mal » ou « malfaisant ». Pour moi, c’est juste mesquin et stupide. Donc, le plus important dans l’open source, n’est pas l’idéologie — il s’agit simplement que tout le monde puisse l’utiliser pour ses propres besoins et ses propres raisons.

En ce qui me concerne, ce serait plutôt une vertu : essayer d’améliorer le monde un tant soit peu sans essayer d’imposer ses propres valeurs morales aux autres. Vous pouvez faire ce qui vous chante, je m’en fous, je suis seulement un ingénieur qui veut faire le meilleur système d’exploitation possible.

Je vous invite à respecter les idées des autres au lieu de pisser dessus. La diversité c'est aussi laisser la place à toutes les autres toolbox :)

  • # GNU

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je me pose la question de l'importance démesurée qui est accordée à GNU dans cette appellation de Linux, cette réclamation de reconnaissance que nous impose Richard.

    Combien de logiciels dans ta distro qui sont sous licence GPL (y compris le noyau) ?
    Ah ben oui il ne faudrait pas limiter le projet GNU aux outils, aussi cruciaux soient-ils, que sont GCC ou la GlibC ou Bash.

    GNU c'est aussi et surtout une philosophie du logiciel libre. Ce ne sont pas les outils en eux-mêmes qui comptent, ni leur efficacité intrinsèque, c'est la philosophie sous-jacente qui est importante. C'est la différence entre la vue "ingénierie" de l'open-source et la vue "philosophique" du logiciel libre.

    Et ça c'est l'oeuvre de Stallman, c'est lui qui est à l'origine de tout ça, lui qui a articulé les principes et qui a lancé le mouvement. Lui qui a écrit la GPL pour encoder cette philosophie du partage.
    Alors cracher ainsi sur lui parce qu'il insiste sur la reconnaissance qui est due au projet GNU ça me semble légèrement à côté de la plaque.

    • [^] # Re: GNU

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je ne crache pas particulièrement sur Stallman attention à ne pas se tromper. Je respecte énormément son travail et les avancées qu'il a apporté.

      Ce que je remet en question c'est ce qu'il demande, et ce que les gens autour de moi appliquent sans réfléchir : l'appellation GNU/Linux.

      Je n'avais pas vu le volet à priori philosophique du nom, il n'est reste pas moins très limité aux quatre libertés. Cette considération est très technique, elle s'attache à défendre le logiciel, mais pas l'utilisateur. Le défendre contre quoi ? Contre la possibilité de penser différemment, d'utiliser Linux à des fins que lui, Richard, n'approuverait pas. Les citations décrivent bien cet aspect.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par . Évalué à 8.

        Sérieux, cela existe toujours des mecs qui s'énervent dans leur coin car tu dis Linux au lieu de GNU/Linux? J'y crois pas... Tu n'aurais pas confondu avec des trolls velus?

      • [^] # Re: GNU

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Vous : « Je respecte énormément son travail et les avancées qu'il a apporté. »

        monsieur G. : « Ce ne sont pas les outils en eux-mêmes qui comptent, ni leur efficacité intrinsèque, c'est la philosophie sous-jacente qui est importante[…] Et ça c'est l'oeuvre de Stallman […] »

        Vous : « Je n'avais pas vu le volet à priori philosophique »

        Du coup, soit votre réponse paraît incohérente, soit il eu probablement fallu écrire quelque chose comme « Désormais je respecte énormément son travail et les avancées qu'il a apportées. » Puisqu'apparemment vous n'aviez pas compris en quoi consistait l'œuvre de RMS au moment de la rédaction de votre journal. Et par ailleurs, même ainsi et à la lecture de votre dernier paragraphe cela paraît une posture purement rhétorique ? Je me trompe ?

        Vous n'êtes pas le seul à mal supporter le caractère ombrageux de RMS. Même des gens qui ne l'ont jamais rencontré, et sans avoir échangé avec lui le moindre propos arrivent apparemment à le prendre en grippe. Néanmoins, ses détracteurs se donnent souvent la peine de critiques plus profondes en commençant déjà par avoir une bonne appréhension des positions du personnage. Une phrase comme

        « Cette considération est très technique, elle s'attache à défendre le logiciel, mais pas l'utilisateur. Le défendre contre quoi ? Contre la possibilité de penser différemment, d'utiliser Linux à des fins que lui […] »

        ne semble même pas du niveau d'un troll ; encore moins d'un critique. Peut-être avez-vous été gravement froissé par l'attitude de quelqu'un. Mais avant de régler des comptes sur le web, il est souvent de bon ton de relire plusieurs fois son propos ; afin de laisser le temps à la tension de retomber. Une version moderne du tourner sept fois sa langue dans sa bouche en quelque sorte.

        Ici, vous ne l'ignorez sans doute pas, vous risquez de rencontrer de nombreuses personnes à qui les libertés Gnu paraissent dignes d'être défendues. En tous cas, bienvenue dans le monde de la politique où même les campagnes de communication pour les meilleures idées peuvent vous attirer des inimitiés tenaces.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 4.

          Houlà! Faut pas couper les phrases, pas bien:

          Vous : « Je n'avais pas vu le volet à priori philosophique »

          Lui : «Je n'avais pas vu le volet à priori philosophique du nom,...»

          Ce n'est pas tout à fait la même chose. C'est pas bien d'utiliser les tactiques des mauvais journaleux.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par . Évalué à 7.

        Ce que je remet en question c'est ce qu'il demande, et ce que les gens autour de moi appliquent sans réfléchir : l'appellation GNU/Linux.

        Qu'est ce qui te permets d'affirmer que les gens autour de toi sont des cons qui ne réfléchissent pas ?

        Tu n'as toi même commencé par réfléchir à la possibilité qu'ils utilisent GNU/Linux en toute connaissance de cause ? Et pas juste parce que leur gourou leur a dit ?

        • [^] # Re: GNU

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Tu n'as toi même commencé par réfléchir à la possibilité qu'ils utilisent GNU/Linux en toute connaissance de cause ?

          Ben que eux utilisent GNU/Linux ne me dérange pas. Ce qui me dérange, c'est qu'ils se permettent de me dire comment je devrai nommer ce que j'utilise.

          Je crois que l’incompréhension vient du fait que les GNU/Linux veulent parler de libre, alors que les gens utilisent Linux parce que c'est un bon noyau, pas parce que c'est libre. Et le prosélytistes voudraient que les autres pensent libre. Les autres n'en ont aucune envie.

          Question : pourquoi vouloir absolument reprendre les gens qui utilise Linux? (=sans la "philosophie" libre) Et la liberté des gens?
          J'ai l'impression que comme pour beaucoup de chose, la liberté est pas mal en publicité, mais dès que les gens prennent cette liberté offerte, d'un coup ça va pas (genre on crache sur Canonical parce qu'il ne remonte pas upstream alors que c'est une liberté de ne pas remonter upstream)

          Le libre me permet d’utiliser du libre sans avoir rien à faire du libre (il n'y a pas d'obligation légale dans la licence de dire "GNU"), alors qu'on me laisse cette liberté!

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 5.

            Ben que eux utilisent GNU/Linux ne me dérange pas. Ce qui me dérange, c'est qu'ils se permettent de me dire comment je devrai nommer ce que j'utilise.

            Honnêtement ça t'es arrivé souvent ?

            Je crois que l’incompréhension vient du fait que les GNU/Linux veulent parler de libre, alors que les gens utilisent Linux parce que c'est un bon noyau, pas parce que c'est libre.

            Pas tous. Je pense que les gens informés et qui se foutent de la liberté sont minoritaires.

            Et le prosélytistes voudraient que les autres pensent libre. Les autres n'en ont aucune envie.

            Oui, les prosélytes (pas tistes) voudraient que les autres pensent libre. Mais non, il ne veulent pas l'imposer.

            C'est pourquoi beaucoup de personnes corrigent Linux en GNU/Linux. Même si le mec de départ n'est pas convaincu, ça a au moins le mérite d'amener le débat.

            S'il souhaite continuer, qu'il le fasse. Mais au moins on sait qu'il le fait en toute connaissance de cause.

            Qu'est ce que tu proposes comme solution alternative ? Ne jamais corriger personne ? Et si quelqu'un dit « Linux » parce qu'il a entendu ça à la télé et qu'il n'a aucune idée de ce qu'est GNU, même si ça correspond plus à ses valeurs, on le laisse continuer à être ignorant ?

            Comment on fait pour savoir à priori ?

            Je doutes qu'on te fasse souvent la remarque à toi. Tu passes ta vie sur linuxfr, ton pseudo et ton style sont repérables à des lieues à la ronde.

            Par contre, si quelqu'un crée un nouveau compte, il y a des chances pour qu'on lui fasse part de cette partie « GNU » qu'ils semble oublier.

            genre on crache sur Canonical parce qu'il ne remonte pas upstream alors que c'est une liberté de ne pas remonter upstream

            Oui et c'est un liberté (démocratique et constitutionnelle même) de critiquer.

            Alors quoi ? Tu défend le droit de ne pas utiliser GNU/Linux, mais tu voudrais interdire les critiques envers Canonical ?

            Si Canonical s'assoit un peu sur la communauté parce que ça lui est plus profitable, c'est son droit. Mais si ça lui coute plus cher en terme d'image que ce que ça ne lui rapporte, ça se révèle moins intéressant.

            Pour les boites comme pour les politiques, chaque décision doit avoir un coût et tous doivent assumer ce coût.

            Le libre me permet d’utiliser du libre sans avoir rien à faire du libre (il n'y a pas d'obligation légale dans la licence de dire "GNU"), alors qu'on me laisse cette liberté!

            Personne ne te l'interdit. Mais n'interdit à personne de penser le contraire et de te le dire.

            • [^] # Re: GNU

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Honnêtement ça t'es arrivé souvent ?

              Pas souvent, mais trop. On dirait des témoins de Jehovah : tu as rien demandé, et ils viennent de "vendre" le truc. "GNU"-iste ou témoin de Jéhovah, c'est pareil.

              Je pense que les gens informés et qui se foutent de la liberté sont minoritaires

              Au risque de te décevoir, la majorité des utilisateurs de Linux ne l'utilisent principalement que pour une chose (son prix), ensuite pour ses capacités de modification (les gros serveurs spéciaux à plus de 100 processeurs par exemple, ou l'embarqué, mais l'embarqué n'utilise pas GNU...). Le fait que ce soit modifiable, pas que ce soit libre (ça pourrait être non libre mais modifiable/rediffusable que ça serait pareil, c'est pas le libre qui est important pour eux, c'est ce qu'ils sont capables de faire avec. Technique, et uniquement technique.

              Comme la philosophie du "patron" développeur de Linux en fait, pour donner "juste" un petit exemple...

              • [^] # Re: GNU

                Posté par . Évalué à -1.

                On dirait des témoins de Jehovah : tu as rien demandé, et ils viennent de "vendre" le truc. "GNU"-iste ou témoin de Jéhovah, c'est pareil.

                Pas con ça... Je vais graver une pile de CD Ubuntu et les distribuer dans les boites aux lettres avec un petit pamphlet RMSesque, mais aux accents bisounours ! Combien de gens le jetteront vulgairement comme une pub pour un marabout ou une grande loterie "fabuleuse" ? Pas tant que ça je pense.

                la majorité des utilisateurs de Linux ne l'utilisent principalement que pour une chose (son prix), ensuite pour ses capacités de modification (les gros serveurs spéciaux à plus de 100 processeurs par exemple, ou l'embarqué

                Très bien. GNU/Linux a besoin de plus d'utilisateurs. Ils seront de toutes façons sensibilisés avec le temps.

                Comme la philosophie du "patron" développeur de Linux en fait, pour donner "juste" un petit exemple...

                Linus s'est bien laissé convaincre de publier linux sous GPL. Il a donc, malgré son pragmatisme légendaire, perçu un intérêt au libre...

              • [^] # Re: GNU

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                On dirait des témoins de Jehovah : tu as rien demandé, et ils viennent de "vendre" le truc. "GNU"-iste ou témoin de Jéhovah, c'est pareil.

                J'ai beaucoup de respect pour les témoins de Jéhovah. Pour les GNUistes aussi sans doute, bien que je n'en ai jamais vu prêcher (sauf RMS, mais ça ne me déplait pas)…

                Debug the Web together.

                • [^] # Re: GNU

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  "Remercions Dieu", si je puis me permettre l'expression, que les témoins de Jéovah ne soit pas encore versés dans le brain hacking ou la manipulation de type soumission librement consentie.
                  C'est le principe même du démarchage de ne rien demander et que le démarcheur nous tombe dessus, ici les ficelles sont mauvaises, et donc on est moins facilement manipulé mais certains groupes sectaro-religieux sont beaucoup plus efficaces dans leur approche qui peut te donner l'impression que c'est toi qui t'engages de ta propre volonté.

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à 3.

              Personne ne te l'interdit. Mais n'interdit à personne de penser le contraire et de te le dire.

              laisse-moi libre de décider quand va commencer le harcèlement et qui aura le droit de me casser les couilles ou pas, merci.

    • [^] # Re: GNU

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      ha oué mais non
      placer un logiciel sous GPL n'est pas nécessairement en rapport avec le projet GNU.
      D'ailleurs lorsqu'on parle de GNU/Linux ce n'est pas pour dire Linux + des projets sous licence GNU GPL, mais bien pour dire Linux + des logiciels du projet GNU.
      En fait c'est même le projet GNU qui a fini par remplacer Hurd par Linux (en tout cas c'est ce dont j'ai l'impression de me souvenir de l'explication de RMS)

      Donc comptabiliser les projets sous GPL ne sert à rien à mon avis. Et dans ce cas il faudrait aussi compter ceux sous BSD, MIT ou apache.

      Ensuite, sur l'aspect purement philosophique, combien de personnes utilisent Linux en pensant / partageant la philosophie de GNU (Free Software) et combien en pensant / partageant la philosophie Open Source ?
      Quand on voit que les sources de Linux sont hébergées sur une plateforme proprio, j'ai des doutes sur GNU/Linux.

      Alors cracher ainsi sur lui parce qu'il insiste sur la reconnaissance qui est due au projet GNU ça me semble légèrement à côté de la plaque

      Je ne pense pas que ce soit le cas.
      C'est plutôt sur le fait qu'il tire la couverture à lui après avoir bien expliqué que Linux c'était de la merde et que Hurd vaincra.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        placer un logiciel sous GPL n'est pas nécessairement en rapport avec le projet GNU.

        Heu...donc selon toi placer un logiciel sous "Licence publique générale GNU" ça n'a aucun rapport avec le projet GNU ?

        Bien évidemment ça ne veut pas dire que le logiciel devient automatiquement une partie du projet GNU ! Mais comme ce sont les gens de la FSF qui ont écrit cette licence et qui ont créé ce concept si original du copyleft alors, en plaçant ton logiciel sous cette licence, tu signifie ton adhésion à cette idée.
        Il faut seulement avoir l'élégance de reconnaitre ce fait et cette dette morale envers GNU.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 10.

          Et même, y'en a qui disent qu'ils sont sous BSD. Alors on devrait plutôt dire qu'on est sous GNU.

          Tous ceux qui prétendent le contraire sont des mous du GNU.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 10.

            Il dit qu'il a plus de GNU.

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à 5.

              il dit qu'il voit pas le rapport ;)

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 3.

            Et même, y'en a qui disent qu'ils sont sous BSD. Alors on devrait plutôt dire qu'on est sous GNU.

            Rien à voir parce que la Berkeley Software Distribution existait avant la licence BSD. C'était au départ juste une distribution de trucs sous licences diverses et variées.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à -4.

          Le "GNU" de GNU/Linux n'a rien du tout de politique mais rappelle que les basses couches de nos systèmes invisibles depuis les clicodrômes (ou pas) fonctionnent grâce aux outils développés ou adoptés par le projet GNU. Aucun rapport avec la licence.

          D'ailleurs, busybox est sous GPL également. C'est un faux débat.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 6.

            Le "GNU" de GNU/Linux n'a rien du tout de politique mais rappelle que les basses couches de nos systèmes invisibles depuis les clicodrômes (ou pas)

            Ou pas effectivement.

            Si on devait se passer de tous les programmes qui utilisent (uniquement) GTK+, ça finirait par se voir je pense. Et je ne parles pas que des logiciels GNU (comme GNOME ou GIMP), mais aussi les non-gnus développés avec GTK+ et sans toolkit alternatif.

            Pareil si on retirait GRUB (ok, c'est pas dans la partie clicodrôme, mais il faut bien démarrer à un moment donné).

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à -2.

              Bien sûr. Je suis d'accord avec toi. Mais pour moi, il n'était pas question de se passer de quoi que ce soit.

              Je souhaite seulement souligner le fait que Le "GNU" de GNU/Linux est là pour les outils et non la philosophie. Pourquoi mettre le "GNU" avec "Linux", parce que ces outils sont une part très importante (en volume et en utilité) de nos distributions.

              Si RMS veut voir écrit GNU/Linux c'est en particulier pour l'utilisation des outils des coreutils, de la libc, de gcc... quasiment nécessaires à toutes les distribs et difficilement remplaçables.

              • [^] # Re: GNU

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Est-ce que coreutils et autres programmes de Gnu ne seraient pas uniquement une argument employé pour défendre l'utilisation de la terminologie GNU/Linux. Alors que l'objectif derrière la promotion de cette dénomination serait bien politique : faire connaître la philosophie du logiciel libre ?

                Bien entendu on peut concevoir que RMS ai les chevilles et la tête enflées et qu'il souhaite voir son bébé mentionné à tout va. Quoique. Mais ne pourrait-on pas aussi imaginer que bien plus qu'imposer un nom et un usage, ce qui est visé par les gens qui prétendent qu'il convient de parler de GNU/Linux, c'est l'accroissement de notoriété du mouvement du logiciel libre et de ses philosophies ? Objectif qui devient accessibles par cette stratégie grâce aux contributions de chacun : partisans comme adversaire.

                Ainsi, une personne outragée par la suggestion d'employer le terme GNU/Linux — et percevant celle-ci comme une sujétion — pourrait, par exemple, lancer une discussion sur le sujet dans un endroit fréquenté du cyberespace. Là, de nombreux chalands auraient l'occasion de discuter du sujet. Et qui sait peut-être ce non-évènement pourrait-il être l'occasion pour quelques quidams d'en apprendre plus quant à l'importance des libertés des utilisateurs de logiciels.[*]

                [*] Toute ressemblance avec des faits ou des personnages réels serait purement fortuite. Cette exemple n'étant qu'une pure fiction (réutilisable et adaptable par qui le souhaite grâce à la gauche d'auteur).

                « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 7.

            busybox ne fait pas partie du projet GNU.

            pleins de trucs sous GPL ne font pas partie du projet GNU.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 4.

          il faur se méfier avec ce concept de dette morale. on a quand même réussi à emmerder des générations entières avec ça, pour des événements s'étant passé avant leur naissance.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par . Évalué à 6.

        Ensuite, sur l'aspect purement philosophique, combien de personnes utilisent Linux en pensant / partageant la philosophie de GNU (Free Software) et combien en pensant / partageant la philosophie Open Source ?

        À mon avis, une majorité d'utilisateurs novices, qui utilisent majoritairement Ubuntu (parce que c'est la plus connue, pas de jugement de valeur ici) parce que c'est gratuit sont plutôt genre Open Source.

        C'est eux qu'il faut sensibiliser à ces questions à mon avis.

        Au contraire, les utilisateurs sensibilisés sont, à mon avis toujours, plutôt défenseurs de la vision philosophique du Logiciel Libre.

        On peut s'en assurer en lisant les commentaires de linuxfr par exemple. Ou en suivant des mailing list de lugs. Ou en comparant le nombre d'adhérents à l'AFUL (tentante de l'Open Source) et de l'April (Logiciel Libre, 10 fois plus d'adhérents).

        Quand on voit que les sources de Linux sont hébergées sur une plateforme proprio, j'ai des doutes sur GNU/Linux.

        Je ne comprends pas là. Est ce que tu penses que Linus Torvalds est représentant de la majorité des utilisateurs ?

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 4.

          pas seulement parceque c'est gratuit.
          j'pense que la première motivation est parceque c'est différent.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          M'étonnerais pas mal qu'il puisse avoir une corrélation genre novice -> Open Source, sensibilisé -> FSF
          Ce serait oublier :

          • que l'open source existant avant le logiciel libre
          • qu'il y a encore de logiciels représentant pas mal l'open source (genre tous les *BSD, apache et MIT)
          • qu'il y a mine de rien pas mal de partisans de l'open source (genre Torvalds, ESR et beaucoup d'autres). Et à mon avis ils sont légèrement sensibilisés au libre, non ?

          On peut s'en assurer

          Heu non, pas vraiment. Ca peut donner des pistes, de là à s'en assurer...

          Je ne comprends pas là. Est ce que tu penses que Linus Torvalds est représentant de la majorité des utilisateurs ?

          Je pense surtout que si on veut vraiment coller des histoires de philosophie il ne faut pas oublier que Linux est un logiciel beaucoup plus Open Source que Free Software et que le choix de la GPL pour Linux a plus été un choix par défaut qu'un choix pour le mouvement Free Software. (Torvalds avoue qu'il en avait un peu rien à faire)

          Est-ce que tu penses que RMS est représentant de la majorité des utilisateurs ?
          Quel est le poids de Linux dans GNU/Linux également ?

          note : bon, vous l'aurez compris, je suis plus partisans du open source que du fsf. Mais c'est aussi / surtout une question de but. Je pense que le libre vision open source est surtout un moyen. La meilleur manière de faire les choses. Le partage "simple". Au contraire, libre suivant Free Software est plutôt axé objectif.
          Et c'est une assez grosse différence de point de vue.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 3.

            M'étonnerais pas mal qu'il puisse avoir une corrélation genre novice -> Open Source, sensibilisé -> FSF

            Attention de ne pas interpréter mes propos !

            Je n'ai pas dit que les OpenSourcistes sont tous des noobs !

            Je disais juste que les derniers arrivants ou les utilisateurs les moins férus étaient les moins sensibilisés. Ou si on reformule que les utilisateurs les moins sensibilisés étaient les sensibilisés…

            Après, par constat personnel, je faisais la remarque je, à mon avis, plus les gens étaient sensibilisés, plus ils étaient majoritairement tenant de la philosophie libriste. Et que la majorité des gens avertis (ou du moins des gens actifs) étaient plus libristes qu'Open Source.

            Du moins, c'est mon ressenti. Pas impossible qu'il soit biaisé.

            qu'il y a mine de rien pas mal de partisans de l'open source (genre Torvalds, ESR et beaucoup d'autres). Et à mon avis ils sont légèrement sensibilisés au libre, non ?

            Est ce que j'ai dit que tous les gens sensibilisés étaient devenus libristes ?

            Je pense surtout que si on veut vraiment coller des histoires de philosophie il ne faut pas oublier que Linux est un logiciel beaucoup plus Open Source que Free Software et que le choix de la GPL pour Linux a plus été un choix par défaut qu'un choix pour le mouvement Free Software. (Torvalds avoue qu'il en avait un peu rien à faire)

            Pas tout à fait.
            1. Linus a dit qu'utiliser la GPL était le meilleur choix qu'il pouvait faire.
            2. Linus a utilisé cette licence en guise de reconnaissance vis-à-vis de GCC. Alors il n'en avait pas vraiment « rien à faire ».

            Est-ce que tu penses que RMS est représentant de la majorité des utilisateurs ?

            Clairement pas. Son but, c'est d'être intransigeant et un modèle inflexible. Pas d'être représentatif de l'utilisateur lambda.

            Mais ça me parait être une vision plus saine que la vision LT qui consiste à dire qu'on s'en fout on fait du libre aujourd'hui, inutile de se battre. Et si on ne peux plus en faire demain, tant pis. On se sera bien amusé entre temps.

            • [^] # Re: GNU

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Et que la majorité des gens avertis (ou du moins des gens actifs) étaient plus libristes qu'Open Source.

              On doit pas avoir les mêmes contacts... Parce dans ceux que j'ai rencontré, c'est "parce que c'est moins cher que Solaris, HP-UX ou AIX, que ce soit la partie logiciel ou la partie matérielle". Et uniquement ça, même avec du prosélytisme libriste par moment (qu'ils ignorent, il écoutent pas, ça ne les intéresse pas). Et il me semble que cet argument a plus sa place dans "open-source" que "libre".

              • [^] # Re: GNU

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                sans vouloir être blessant, connaissant tes opinions sur le libre et l'open source, il est as étonnant que la "majorité" gens que tu fréquentes sont pareils que toi.

                Moi c'est exactement l'inverse

                • [^] # Re: GNU

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  connaissant tes opinions -> connaissant ton discours

                  Non ?
                  De la pensée à sa forme exprimée, puis de la forme perçue à l'idée que l'on se fait de l'originale, la distance n'est-elle pas souvent longue ? À mon avis elle est en tout cas suffisante pour qu'il soit souvent nécessaire de s'abstenir des commentaires discourtois et peu constructifs. Un « moi c'est exactement l'inverse » n'aurait-il pas été infiniment plus pertinent sans cette introduction ?

                  « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                  • [^] # Re: GNU

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Non, ce serait bien moins pertinent.

                    Cela pourrait aussi venir de pff qui ne perd pas une occasion de conchier le libre et glorifier apple.
                    Cela pourrait aussi venir de pbpg qui nous expliquerait que winwin est là parce que c'est clairement un meilleur système.

                    Ici, zenitram (et moi) ne sommes que le discours, sur internet notre discours est notre opinion. Cela ne veut pas dire que ce que j'écris exprime 100% de mes opinions dans la réalité non virtuelle, cela veut dire que mon existence électronique ne se résume qu'à ce que j'écris, je ne suis que ce que j'écris (et je fais).

                    Zeninounet (c'est affectif) prône l'open source car c'est gratuit et ça permet (peut permettre) de faire de meilleurs logiciels alors que la philosophie il s'en cogne la nouille. (c'est son droit le plus strict). Il fait un soft en libre malgré le fait (je pense) qu'il ne doit pas avoir de tonnes de contribution (c'est dommage, cela le ferait peut être changer d'avis sur le libre), parce que c'est très technique et sur un secteur peu "monsieur tout le monde".

                    Il n'hésite pas à rabâcher les même anathèmes lorsque l'on est pas d'accord avec lui (en général ça se termine par isme) et ne répond jamais aux questions sans les mettre en balance avec une autre question qui n'a rien a voir avec la choucroute. Il est presque d'aussi mauvaise foi que j'ai mauvais caractère. Toutes ces opinions sont tranchés dans le c'est la faute au peuple et pas au système, toutes ses "idées" ont une tendance très très libérale dérégulatrice. Il ne partage aucune utopie hors le marché qui régule et le nucléaire qu'est moins chère. Il a une forte tendance à défendre la compétitivité et la loi du plus fort/meilleur. Il y a peu de risque qu'il fréquente une majorité de personne prônant le partage.

                    Ses opinions sont tout aussi respectables que les miennes. Mais venant de lui cela ne m'étonne pas qu'il connaisse des "open source" et pas des "fsf". De la même manière qu'étant donné mon intaigrisme libertaire à tendance anarchiste il est normal que je connaisse presque pas des open source (sauf zeninou) et plein de fsf. Dans une étude statistique il est important de connaître la population étudié. C'était exactement l'objet de ma remarque qui n'avait pas l'objectif d'être blessante.

                    Si lorsqu'un hérité milliardaire explique à pauvre qu'il est pauvre c'est parce qu'il ne sait pas travailler, JE ne trouve pas discourtois de lui répliquer qu'il ne sait pas ce qu'est le "travail", celui que subit ce pauvre.

                    Je vous concède qu'il peut sembler discourtois (à cause de la distance entre ce qui est perçu et ce qui est) de faire cette remarque. Mais en ce cas n'est-il pas discourtois (à cause de cette même distance) de me dire que je pourrais m'abstenir ?

                    • [^] # Re: GNU

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Mais venant de lui cela ne m'étonne pas qu'il connaisse des "open source" et pas des "fsf". De la même manière qu'étant donné mon intaigrisme libertaire à tendance anarchiste il est normal que je connaisse presque pas des open source (sauf zeninou) et plein de fsf.

                      OK... Sauf que : tu vas dire que c'est qu'une impression, que je n'ai pas de chiffres tout ça, mais les gens que je côtoie me semblent bien plus représentatifs de la population générale.
                      C'est "juste" la différence : faire la part des choses entre mes contacts, et ce qu'il y a dans la vraie vie.
                      Et dans la vraie vie, la majorité des utilisateur de Linux s'en cogne complet du libre, ils utilisent parce que c'est moins cher.

                      Note : mais ce qui est bien avec le libre/open-source, c'est qu'on peut avoir le même projet ensemble, on n'est pas exclusifs. Faut juste que les libristes (encore un iste!) acceptent que si Linux (ou Firefox, ou OpenOffice) est connu, ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout parce que c'est libre (et très peu vont aller le modifier), juste que ça répond au besoin technique et financier (prêt à parier que les gens ont une fibre libre? Mettons les logiciels libres en payant pour voir...). Et quand une autre technologie arrive à la mode mais n'est pas libre mais est gratiute (Par exemple : Chrome), ben les gens n'hésitent pas à changer même si c'est pas libre.

                      Bref, le problème est que j'ai des stats qui tendent plutôt à dire que "ma" population est plus classique dans la vraie vie.

                      • [^] # Re: GNU

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bref, le problème est que j'ai des stats qui tendent plutôt à dire que "ma" population est plus classique dans la vraie vie.

                        ok, fait péter.

                        Maintenant oui il y a une palanqué qui utilisent firefox parce que c'est gratuit. De la même manière 95% des gens utilisent windows parce que c'était dans la machine qu'ils ont achetés. Demande un supplément de 100 € sur le prix d'achat pour avoir win7 et tu vas voir le nombre de "licence oem" qui va dégringoler. Les gens utilisent winwin parce que c'est "gratuit".

                        1 partout

                        • [^] # Re: GNU

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Les gens utilisent winwin parce que c'est "gratuit".

                          Et quand c'est gratuit, ils préfèrent Windows à Linux, le pas libre au libre. Rien qu'à voir que Windows 7 avait une plus grande part de marché avant sa sortie sur le desktop (en pirate, gratuit, avec un choix fait par les particuliers qui sont assez représentatif de la population non?) que Linux (gratuit et libre)... A choisir entre libre et gratuit vs proprio et gratuit, le choix est rapide, et ne se base pas du tout sur si c'est libre ou pas.

                          Ce qu'il fallait démontrer, merci tu viens juste de confirmer. Et quand les gens choisissent Linux pour leur serveur (parce que bon, sur le desktop on peut pas trop étudier, un statistitien dirait que la population étudiée est trop faible), ils regardent de la même manière... Et choisissent Linux pour la même raison (ça répond au besoin), pas parce que c'est libre. Mais tout ça c'est rigolo à discuter, par que même le développeur principal le dit : il a rien à foutre du libre, il utilise une licence précise pas parce qu'elle est libre (il refuse une autre licence libre comme... la GPLv3), mais parce qu'elle répond à son besoin. Mais déjà lui, il a beau le dire publiquement, on l'ignore et on parle de Linux comme argument du libre, ça fait juste sourire quand on connait ce qu'il y a derrière.

                          • [^] # Re: GNU

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Et quand c'est gratuit, ils préfèrent Windows à Linux,

                            Les gens préfèrent ce qu'ils connaissent à ce qu'ils ne connaissent pas. Sauf s'ils savent que quelque chose qu'ils ne connaissent pas leur apportera quelque chose. Mais encore faut-il qu'ils puissent avoir l'information de ce que ce « autre chose » pourra leur apporter.

                            A choisir entre libre et gratuit vs proprio et gratuit, le choix est rapide, et ne se base pas du tout sur si c'est libre ou pas.

                            Tu te contredit. Depuis le début tu dis que le critère c'est la gratuité. Pas la liberté.

                            Donc entre gratuit et connu et gratuit et inconnu, normal que les gens choisissent le gratuit et connu.

                            Le libre ne rentre même pas en ligne de compte. S'ils savaient ce qu'était le libre (vraiment, pas uniquement que le code source est disponible, ce qui leur ferait une belle jambe), peut être que le choix serait différent.

                            Et choisissent Linux pour la même raison [...] même le développeur principal le dit

                            Ok, donc il est vraiment temps de promouvoir le terme GNU/Linux. Parce que là, tu donne le parfait exemple de la nocivité de l'amalgame kernel vs distrib.

                            Premièrement du parle de choisir Linux. Donc soit tu parles d'une distribution GNU/Linux, par abus, soit tu parles d'utilisateurs vraiment expérimentés.

                            Ensuite tu parles de développeur principal. Mais L.T. n'est pas le développeur principal du libre, juste du Kernel.

                            Et pas abus, L.T. devient dans ton argumentation (bancale) le (plus mauvais) représentant du libre.

                            facepalm

                            • [^] # Re: GNU

                              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                              Ok, donc il est vraiment temps de promouvoir le terme GNU/Linux. Parce que là, tu donne le parfait exemple de la nocivité de l'amalgame kernel vs distrib.

                              Mort de rire. Tes outils "GNU", je peux les utiliser sous Windows. Non, pas d'amalgame. Je parle bien de Linux. Les petits outils autour, c'est mignon, mais c'est indépendant du "kernel" utilisé. Et comme dit, mais ça c'est passé à la trappe parce que ça plait pas, Apache et SSH c'est de la merde pour devoir cacher les terme? Pourquoi GNU en priorité? Mais bordel, GNU c'est une part infime des distros! Pourquoi lui à mettre en avant? Hop plus personne...

                              C'est bien le parfait exemple de gonflage à dire "GNU" avec Linux : ce qui est demandé, c'est Linux, le reste, ça peut aussi être ailleurs (il y a des repo pour Mac par exemple. Ca pourrait aussi être fait pour Windows si quelqu'un avait envie), et ça peut être non GNU.

                              Le commentaire auquel je répond est le parfait exemple de la nocivité des "GNU-iste" (je sais encore un iste) : ils croient qu'ils méritent qu'on les nomme plus que les autres, alors qu'ils font très peu. Désolé : non, ils ne méritent pas plus que les autres. Alors soit on appelle Linux, soit GNU/Apache/SSH/BSD/Autre/Linux. Mais GNU/Linux, c'est ridicule, ça montre juste que certains veulent vendre du marketing plutôt que du code, qu'il veulent profité de la notoriété de Linux pour vendre leur "produit".

                              • [^] # Re: GNU

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Mort de rire. Tes outils "GNU", je peux les utiliser sous Windows.

                                Ça tombe bien j'ai un GNU/Windows chez moi; il permet bien plus de chose que le windows de base d'ailleurs ;)

                                Apache et SSH c'est de la merde pour devoir cacher les terme?

                                Apache n'est pas installé sur mes desktop, et ssh n'est pas indispensable au fonctionnement du système.

                                C'est bien le parfait exemple de gonflage à dire "GNU" avec Linux : ce qui est demandé, c'est Linux,

                                C'est marrant quelque chose me dit que si je refile un "Linux" à mon voisin il va pas savoir quoi en foutre; à la rigueur je pourrai l'agrémenté de busybox, mais je suis à peu près tranquille qu'il saura pas quoi en foutre.

                                GNU c'est une part infime des distros!

                                Tout comme le kernel; sauf que ça fait, tout comme le kernel parti des fondation de la distrib. Vire apache, ça marche toujours, vire kde, ça marche toujours vire GNU, ça boot plus.

                                De même, si on prends en compte la part des paquets dans les distros, il ne faudrait plus dire j'ai un GNU/Linux ou Linux, mais un KDE

                                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                              • [^] # Re: GNU

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Mort de rire. Tes outils "GNU", je peux les utiliser sous Windows.

                                Heu ok. J'en suis ravi pour toi.

                                Et ?

                                Ce n'est pas une composante importante du système. Et ça ne le sera probablement jamais.

                                Non, pas d'amalgame. Je parle bien de Linux.

                                Et donc les utilisateurs novices choisissent le noyau ? Impressionnant.

                                Les petits outils autour, c'est mignon, mais c'est indépendant du "kernel" utilisé.

                                Mais ton kernel, il tourne comment sans la libc et GRUB ? C'est ça les petits outils que tu mentionnes ?

                                Effectivement, c'est négligeable. On se demande pourquoi on en parle.

                                Et comme dit, mais ça c'est passé à la trappe parce que ça plait pas, Apache et SSH c'est de la merde pour devoir cacher les terme? Pourquoi GNU en priorité?

                                Parce que c'est la partie la plus importante d'un système GNU/Linux moyen.

                                http://pedrocr.net/text/how-much-gnu-in-gnu-linux

                                13% (ou 8%) pour GNU, 9% (ou 6%) pour Linux, 6% pour Mozilla, KDE et Java, etc.

                                Et encore, il s'agit d'un repository entier. La proportion de GNU peut être moindre sur une install classique avec KDE sans GNOME ni GCC. Mais elle peut être plus importante tant sur un desktop classique (sans KDE ni Java) que sur un serveur (sans Xorg, KDE, Gnome etc.). On se passe difficilement de libc, libgcc, gettext etc.

                                Mais bordel, GNU c'est une part infime des distros!

                                Peut être. Mais toutes les autres parts sont encore plus infimes.

                                Pourquoi lui à mettre en avant? Hop plus personne...

                                C'est bien, tu fais les questions et less (mauvaises) réponses.

                                C'est bien le parfait exemple de gonflage à dire "GNU" avec Linux : ce qui est demandé, c'est Linux, le reste, ça peut aussi être ailleurs

                                Ce qui est demandé c'est Linux ? Ah bon ?

                                Je pensais que c'était Ubuntu.

                                Tes utilisateurs pragmatiques, dont tu ne cesses de faire l'éloge, ils veulent vraiment un noyau spécial ?

                                Tu crois que si demain Ubuntu livre le kernel kFreeBSD de Debian, les utilisateurs d'Ubuntu migrer massivement pour protester ?

                                Le commentaire auquel je répond est le parfait exemple de la nocivité des "GNU-iste" (je sais encore un iste) : ils croient qu'ils méritent qu'on les nomme plus que les autres

                                Non, pas plus. Juste pas moins (que Linux).

                                alors qu'ils font très peu

                                GNU fait peu ?

                                Mais bien sûr.

                                Alors soit on appelle Linux, soit GNU/Apache/SSH/BSD/Autre/Linux.

                                Bah oui, parce que SSH et BSD, il faut les séparer.

                                Je propose même GNU/GPL/GRUB/coreutils/Glibc/GTK+/GNOME/SSH/BSD/gettext/Linux. Tant qu'à faire dans la parodie, autant y aller à fond.

                          • [^] # Re: GNU

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            il utilise une licence précise pas parce qu'elle est libre (il refuse une autre licence libre comme... la GPLv3), mais parce qu'elle répond à son besoin.

                            Oui, c'est un fait Mais cela ne veut pas dire que le succès de linux doit être de-corréler de son aspect libre. Dans les années 70 "Unix" était open-source et plein de unix avec les "sources annotés" circulaient. Mais unix, aujourd'hui c'est pas très fringuant tout de même. On ne peut pas dire ce que linux serait devenu aujourd'hui sans la licence libre.

                            Il ne faut pas oublier que pour se lancer "mozilla-firefox" à accepté de donner à débian des dérogations sur son mode de compilation pour être inclus. Je ne suis pas loin d'être persuadé que le succès de firefox aujourd'hui est en partie dû à cette inclusion.

                            Maintenant, si tout le monde n'avait pas pu annoter, distribuer, modifier, étudier linux (C'est juste les 4 libertés de la gpl), il serait peut être exactement au même point qu'au début. Alors que Linus s'en cogne du libre ouais, probablement. Mais linus a produit plus de chose avec du "libre" que son taff chez transmetta. Alors dire que la licence ne joue pas est au mieux un non-sens, au pire une contre-vérité.

                            Parce que ce qui a fait que linux est dans maintenant pas mal de machines et smarthone c'est pas parce que c'est gratuit, c'est parce que c'est LIBRE : chacun peut en faire une distribution (red hat,mandriva,debian,ubuntu).

                            Alors quand on écoute ton analyse toute fausse de tes a-priori, ça fait juste sourire.

                            • [^] # Re: GNU

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Maintenant, si tout le monde n'avait pas pu annoter, distribuer, modifier, étudier linux (C'est juste les 4 libertés de la gpl), (...)

                              l'open source, c'est aussi ça.

                              Mais linus a produit plus de chose avec du "libre" que son taff chez transmetta.

                              Ou de l'open-source. Au choix.

                              Parce que ce qui a fait que linux est dans maintenant pas mal de machines et smarthone c'est pas parce que c'est gratuit, c'est parce que c'est LIBRE : chacun peut en faire une distribution (red hat,mandriva,debian,ubuntu).

                              Ou de l'open-source. Au choix.

                              Tu n'a absolument rien montré de différent entre libre et open-source. Je croyais que libre = philosphique? Tu as juste démontré des qualité techniques, donc open-source. Tu as juste démontré que le libre, on s'en fout, c'est l'open-source qui gagne, mais tu conclue sur le libre. Bravo.
                              + C'est fou cette manie de vouloir voir tout ce qui arrange en "libre" même quand les gens disent qu'ils en ont rien à foutre.

                              • [^] # Re: GNU

                                Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                                non l'open source c'est pas ÇA.

                                L'open source c'est pas modifier/redistribuer.

                                • [^] # Re: GNU

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  Grave...

                                  http://www.opensource.org/

                                  C'est de ça dont on parle, pas d'autre chose.

                                  • [^] # Re: GNU

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    oui on pinaille, mais la tivoisation est un "soucis"(??) de l'open-source dont linus se moque. En fait, linux serait presque un partisan de la BSD dans mon esprit.

                                    C'est dans le redistribuer/modifier qu'il se situe. Tu achètes un appareil, par exemple une tablette, un lecteur dvd, un ebook. Tu peux avoir le source mais tu ne peux pas utiliser sur ta tablette tes modifs : linus (et toi) s'en moque, richard (et moi) non. Cela ne veut pas dir que que je VAIS modifier, ca veut juste dire que je PEUX modifier. Une certaine notion de liberté quoi. C'est pour cela qu'il existe des rom alternative à android.

                                    on peux aussi lire là :

                                    http://www.gnu.org/philosophy/free-software-for-freedom.fr.html

                                    Et il y a de nombreux codeurs qui codent parce que c'est GPL (philosophie). Sans cette philosophie l'écosystème ne serait probablement pas le même.

                                    • [^] # Re: GNU

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                      Sans cette philosophie l'écosystème ne serait probablement pas le même.

                                      Possible. Tout comme sans la philosophie "Stallman me les brise" l'écosystème ne serait probablement pas le même.
                                      Et c'est bien la le fond de mon reproche : le GNU est un élément de l'ensemble, oui. Mais qu'un élément parmi d'autres. Et il n'y a aucune raison de mettre son nom sur le "produit" plus que les autres. C'est ça qui me gonfle : qu'on veuille mettre le nom d'un des éléments en surcouche du noyau "pour le principe" en virant les autres (Apache, BSD...). C'est pas acceptable pour moi (ceux qui veulent le mettre pourquoi pas, mais qu'on veuille venir me voir en me disant "Linux c'est pas bien, met GNU/Linux parce qu'il y a du GNU dedans", grrrr... Ils pensent qu'à eux et pas aux autres de l'écosystème)

                                      • [^] # Re: GNU

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        1 - ça me dérange pas que tu dises linux au lieu de gnu/linux.

                                        2 - dans le truc il y a gnu ET linux. c'est pas comme si RMS professait de dire juste GNU parce que linux existerait pas sans gnu, donc gnu/linux pourquoi pas, mais linux ça me dérange pas.

                                        Tu vois la différence entre nous deux, moi j'accepte les deux toi tu acceptes qu'un seul.

                                        • [^] # Re: GNU

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                          Tu vois la différence entre nous deux, moi j'accepte les deux toi tu acceptes qu'un seul

                                          Je vais te décevoir : je l'ai dit déjà plusieurs fois, mais je vais le répéter, que des gens disent "GNU/Linux" pour remercier ne me dérange pas. Ce qui me dérange, ce sont les gens qui vont dire au autres qu'il faudrait faire ça, en insistant bien sur le "il faut". J'accepte les deux. Je n'accepte pas qu'on me dise quoi faire (si on décide de dire GNU machin chose, c'est qu'on a envie de pas qu'on nous ai fait un lavage de cerveau "sinon tu iras en enfer").

                                          D'ailleurs, c'est le sujet du journal.

                                          • [^] # Re: GNU

                                            Posté par . Évalué à 0.

                                            C'est vrai qu'il ne faut pas reprendre tout le temps les gens. Au risque de devenir pénible. Généralement on comprend ça vers 8 ou 10 ans. Mais pas tout le monde visiblement.

                                            Ça me fait penser que j'entends souvent : "Elles sont où les sources de MS Office j'ai besoin de l'installer" alors que les gens parlent en fait des fichiers d'installation...

                                            Pour l'instant je n'ai pas eu l'occasion de les reprendre, enfin disons plutôt que je n'ai pas sauté sur l'occasion, mais faudra que je leur dise un jour quand même. Ça me semble encore plus grave que Linux en lieu et place de GNU/Linux, quand à la représentation du libre que peuvent avoir les gens.

                                            • [^] # Re: GNU

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              "Elles sont où les sources de MS Office j'ai besoin de l'installer" alors que les gens parlent en fait des fichiers d'installation...

                                              Ca c'est peanuts.
                                              Figure toi que chez Orange, ilc parlent d'Internet illimité alors qu'en fait non c'est .... #t%$~w<

                                          • [^] # Re: GNU

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            Je suis assez d'accord pour revenir au sujet initial sans trop diverger puisqu'au final le débat est souvent faussé.

                                            Bref, comme je disais quelque part, il y a deux écoles :
                                            - ceux qui partagent l'avis de RMS et qui souhaitent mettre GNU sur un pied d'estale sans l'imposer aux autres, c'est simplement leur vision des choses.
                                            - De l'autre on a ceux qui choisissent de le vendre à qui ne veut pas l'entendre, et je trouve que 1) ce comportement est très fréquent dans nos petites communautés, et 2) il est tout a fait en décallage par rapport au propos d'ouverture lui même.

                                            Là où RMS est intransigeant, et refuse qu'on lui adresse la parole si ce n'est pas politisé à sa manière (libre à lui de s'enfermer dans son idéologie), je persiste à voir une armée de moutons qui ont pris la cause à bras le corps et qui n'hésitent pas à prêcher.

                                            C'est vraiment préjudiciable pour l'image générale du Libre. On est très peu nombreux, et c'est la première impression qui compte, c'est triste à dire mais il faut s'imposer un politiquement correct si on veut se donner la chance de partager notre passion avec les néophytes. Et pour ca il faut apprendre les bonnes manières.

                                            • [^] # Re: GNU

                                              Posté par . Évalué à 0.

                                              Bref, comme je disais quelque part, il y a deux écoles :
                                              - ceux qui partagent l'avis de RMS et qui souhaitent mettre GNU sur un pied d'estale sans l'imposer aux autres, c'est simplement leur vision des choses.
                                              - De l'autre on a ceux qui choisissent de le vendre à qui ne veut pas l'entendre, et je trouve que 1) ce comportement est très fréquent dans nos petites communautés, et 2) il est tout a fait en décallage par rapport au propos d'ouverture lui même.

                                              Je pense que tu ne devrais pas être si manichéen. Il existe un ensemble de gens qui constitue l'intersection des deux ensembles que tu cites. Et ceux que tu accuses d'être en décalage parce qu'ils disent des choses que tu ne veux pas entendre. Ils ont leurs raisons. Tu pourrais t'abstenir de les juger. Ignore les simplement.

                                              • [^] # Re: GNU

                                                Posté par . Évalué à 4.

                                                ça ne marche pas.

                                                et il n'y a aucune tolérance à avoir avec des gens qui vont continuer leur speeh après un "non stop désolé rien à foutre" : le respect, c'est dans les deux sens.

                                                • [^] # Re: GNU

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  Respect et tolérance, ce n'est pas la même chose. On peut mépriser et tolérer quelqu'un.

                            • [^] # Re: GNU

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Mais il y a dans le libre beaucoup plus que le fait d'avoir le droit de redistribuer le logiciel : C'est l'obligation de redistribuer les sources, et les modifications s'il y en a.

                              C'est ce côté "je vous impose les conditions de redistributions" qui est je pense le principal point d'opposition entre RMS et LT (ou entre les libristes et les opensourcistes). Le premier pense qu'en distribuant son logiciel, il se doit de s'assurer que TOUS les utilisateurs de son logiciel, d'une amélioration de son logiciel, ou d'un dérivé de son logiciel doivent avoir les 4 libertés. L'autre, il s'en fout des libertés utilisateurs, tout ce qu'il veut c'est que n'importe quel hackeur au monde puisse participer, étudier, apprendre, et baser son travail dessus en permettant de réintégrer les améliorations dans le logiciel d'origine.

                              La GPL2 convenait aux deux, car ses clauses répondaient aux deux besoins. Par contre, la v.3, qui ajoute des protections pour les utilisateurs (et qui ne change rien pour le développeur), en a rebuté Linus.

                              En fait, Linus est pour la liberté, mais pas au sens de la FSF. Lui, il veut la liberté de Hacker. La FSF et RMS, eux, ils veulent la liberté pour les utilisateurs. Ils n'ont pas du tout les mêmes préoccupations.

                              La license, il l'a choisie car elle lui permettait de faire du Hacking comme il l'entendait, mais il s'en contrefiche de la liberté des utilisateurs, et de la sienne également (en tant qu'utilisateur), la preuve avec l'hébergement des sources sur GitHub.

                              • [^] # Re: GNU

                                Posté par . Évalué à 4.

                                "Linus est pour la liberté [...] de Hacker. La FSF et RMS, eux, ils veulent la liberté pour les utilisateurs. "

                                C'est intéressant comme observation. Quand je lis la prose de la FSF et en particulier la Free Software Definition j'ai l'impression que toute la pensée de la liberté par RMS est contrainte et restreinte aux hackers.
                                Les 4 libertés "fondamentales" énoncées par la FSF sont des libertés fondamentales pour des hackers, pas pour des "utilisateurs".

                                C'est à mon sens l'échec de RMS : il n'arrive pas à se faire comprendre en dehors du microcosme des hackers.

                                BeOS le faisait il y a 20 ans !

                                • [^] # Re: GNU

                                  Posté par . Évalué à 0.

                                  Alors le Libre ne s'adresse pas aux utilisateurs ?
                                  Pas étonnant que les utilisateurs ne s'y intéressent pas.

                                  J'ai peut-être été induit en erreur par les articles de libristes qui vont plus loin que l'idée de base de RMS/FSF. C'est un peu comme les libristes qui disent que chromium caylemal parce que c'est développé par une entreprise multinationale/monopolistique, alors que du point de vue de RMS, Google respecte la GPL donc c'est libre.

                                • [^] # Re: GNU

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Je pertine car ton analyse est intéressante.

                                  Les 4 libertés "fondamentales" énoncées par la FSF sont des libertés fondamentales pour des hackers, pas pour des "utilisateurs".

                                  RMS pense peut-être que ces 4 libertés (et les obligations qui vont avec) à destination des hackers permettent à tous les utilisateurs de profiter de nombreuses autres libertés comme par exemple dans la maîtrise de leurs données.

                                  • [^] # Re: GNU

                                    Posté par . Évalué à 4.

                                    Je ne pense pas. Je crois que c'est en pensant aux utilisateurs que RMS a imaginé la notion de copyleft, pour renforcer le droit de l'utilisateur par rapport au droit de l'auteur (le hacker).

                                    Et c'est bien le copyleft qui distingue l'Open Source du Libre Software (dont les définitions respectives sont par ailleurs quasi-identiques).

                                    BeOS le faisait il y a 20 ans !

                              • [^] # Re: GNU

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Mais il y a dans le libre beaucoup plus que le fait d'avoir le droit de redistribuer le logiciel : C'est l'obligation de redistribuer les sources, et les modifications s'il y en a.

                                Non. C'est la GPL que tu décrits. Un logiciel libre est juste décrit par la FSF par ses quatre libertés.

                          • [^] # Re: GNU

                            Posté par . Évalué à 5.

                            Mais tout ça c'est rigolo à discuter, par que même le développeur principal le dit : il a rien à foutre du libre, il utilise une licence précise pas parce qu'elle est libre (il refuse une autre licence libre comme... la GPLv3)

                            Faux.

                            Totalement faux.

                            Linus a rejeté ce qu'il avait compris de la GPLv3, pas ce qu'il y avait dedans. Mais une fois que ces points de détail ont été levés, il a trouvé que c'était une bonne licence, même s'il ne voit pas pourquoi (ni comment) changer.

                            http://lkml.indiana.edu/hypermail/linux/kernel/0706.1/0971.html

                            « I consider dual-licensing unlikely (and technically quite hard), but at least possible in theory. I have yet to see any actual reasons for licensing under the GPLv3, though. »

                          • [^] # Re: GNU

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Et quand c'est gratuit, ils préfèrent Windows à Linux

                            La plupart ne savent pas qu'en achetant leur machine dans la grande distribution ils payent 89,99 euros pour Windows. Et qu'ils paieront ce montant pour chaque ordinateur acheté. Combien seront capables d'acheter la version boîte à 169,99 euros pour pouvoir l'installer eux-mêmes sur leurs prochains ordinateurs ?

                            S'il savaient ça et qu'on leur demandait de choisir entre un Windows OEM à X euros et une Ubuntu pré-installée, avec sa logithèque qui permet déjà de nombreux usages contrairement à Windows, à X/3 euros, certains réfléchiraient à deux fois. Surtout que le prix du matériel ne fait que diminuer.

                            Je ne dénigre pas Windows et j'ai bien conscience qu'il est le meilleur OS pour certaines utilisations. Mais avoue s'il te plaît que pour l'usage qu'a la grosse majorité des gens de leur ordinateur (web,mail,bureautique) Ubuntu est nettement plus conviviale et simple d'utilisation que Windows XP ou 7.

                            Je me suis basé sur rueducommerce.fr pour les prix. C'est peut-être moins cher, mais j'ai pris le moins cher, la familiale. On pourra troller sur les prix tant qu'on voudra, ça n'aura de sens que quand ils seront clairement indiqués sur les étiquettes en dessous des caractéristiques techniques.

                      • [^] # Re: GNU

                        Posté par . Évalué à 7.

                        Et dans la vraie vie, la majorité des utilisateur de Linux s'en cogne complet du libre, ils utilisent parce que c'est moins cher.

                        On est d'accord sur le constat. La majorité des utilisateurs du Logiciels Libres en général les utilisent par pragmatisme, par habitude ou par hasard plus que par philosophie.

                        Mais nous ne sommes pas d'accord sur la cause.

                        Est ce que ces utilisateurs s'en foutent parce que personne ne leur a expliquer (ou n'a su leur expliquer) en quoi le libre c'est bien ? Ou bien est ce qu'ils ont très bien compris les enjeux, mais globalement ne sont pas intéressés et s'en foutront toujours ?

                        Tu sembles persuadé que la deuxième proposition est la réponse évidente. Moi j'en doute fortement.

                        Je pense que fondamentalement, tout le monde est humain, donc tout le monde est pour un certain nombre de valeurs humanistes telles que le partage, la paix, la démocratie, la liberté, le logiciel libre etc.

                        Je pense qu'on peut expliquer facilement à quelqu'un pourquoi c'est mieux la paix que la guerre. Je pense qu'on peut, de même, expliquer pourquoi le partage c'est mieux que l'affrontement, pourquoi la liberté est mieux que l'enfermement, ou encore pourquoi la coopération est préférable à l'individualisme.

                        Donc, le GNU/ est utile. Il est utile, comme ici, pour amener la discussion, le débat. Il est aussi utile pour amener le novice à se poser des questions (pourquoi ce GNU/ devant ?). Et il est utile pour rester dans les esprits, se rappeler que la philosophie est importante, aussi. Que nous ne sommes pas que des utilisateurs opportunistes, sans émotions, sans valeurs, sans idéaux. Et enfin il est utile pour rappeler que Linux, n'est qu'un noyaux et que ce n'est pas la même chose de parler d'un Linux qui buggue que de parler d'un GNU/Linux qui buggue.

                        Faut juste que les libristes (encore un iste!) acceptent que si Linux (ou Firefox, ou OpenOffice) est connu, ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout parce que c'est libre

                        Mais bien sûr. Et à l'époque où IE avait 90% de part de marché et que les trois quart des sites Web étaient codés avec les pieds avec des extensions spéciales IE incompatibles avec les autres navigateurs, qui s'est battu ? Qui a fait chier les webmasters, jours après jours pour qu'ils utilisent des technologies standardisées et normées ? Qui a créé des sites web d'alertes ? Qui ?

                        Les utilisateurs pragmatiques parce qu'ils voulaient utiliser un truc gratuit, parce que c'est lol le gratuit ?
                        Ils pouvaient utiliser IE.

                        Tu fais l'impasse pour des années de lutte pour justifier qu'aujourd'hui la majorité des utilisateurs de Firefox s'en foutent peut être. Mais sans les libristes, il n'y aurait pas aujourd'hui 30% des navigateurs sous IE. Avec un IE encore à 90%, Chrome ne serait pas en position aujourd'hui de venir grappiller 20% de parts de marché.

                        prêt à parier que les gens ont une fibre libre? Mettons les logiciels libres en payant pour voir

                        Tu sais ce qu'est un logiciel libre, hein ?

                        À combien tu estimes le prix d'une copie de Firefox ?

                        Sachant que cette copie est redistribuable indéfiniment (c'est le principe du logiciel libre).

                        Et quand une autre technologie arrive à la mode mais n'est pas libre mais est gratiute (Par exemple : Chrome), ben les gens n'hésitent pas à changer même si c'est pas libre.

                        Chromium est libre. Et, encore une fois, si les gens peuvent changer, c'est bien parce qu'aujourd'hui la majorité des sites Web respectent les standards W3C.

                        Le but n'étant pas que tout le monde utilise du libre, mais que tout le monde puisse le faire sans contrainte. Si tous les sites sont fait pour IE, je ne suis pas vraiment libre d'utiliser Internet comme je l'entends.

                        • [^] # Re: GNU

                          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                          Est ce que ces utilisateurs s'en foutent parce que personne ne leur a expliquer (ou n'a su leur expliquer) en quoi le libre c'est bien ?

                          Tu voudrais dire que Linus T. n'a jamais entendu parler du libre, avant qu'il utilise bitkeeper et maintenant github?

                          Chromium est libre.

                          Chronium a une part de marché ridicule. C'est Chrome qui fonctionne (pas libre). Mais voile, j'ai bien parlé de Chrome (proprio), tu mes sors un truc pas du tout utilisé pour dire que si c'est libre. Bizarre. Parlons du logiciel dont j'ai parlé tu veux?

                          Si tous les sites sont fait pour IE, je ne suis pas vraiment libre d'utiliser Internet comme je l'entends.

                          On est absolument d'accord sur le sujet, si tu me lis depuis longtemps, tu verrais que je suis un ardent défendeur des standards, pour qu'on puisse choisir notre outils. Des standards. Pas des logiciels libres.
                          Mais ce n'est pas de ça dont on parle la. Ici, on parle de savoir si le libre est utilisé pour le libre, ou pour autre chose. Et tu ne peux que constater que c'est pour autre chose. Et non, ce n'est pas parce qu'on ne leur a pas expliqué, c'est parce que les gens s'en foute complet de ton problème de développeur, eux veulent un truc qui marche, point.

                          • [^] # Re: GNU

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Est ce que ces utilisateurs s'en foutent parce que personne ne leur a expliqué (ou n'a su leur expliquer) en quoi le libre c'est bien ?

                            Tu voudrais dire que Linus T. n'a jamais entendu parler du libre, avant qu'il utilise bitkeeper et maintenant github?

                            Non.

                            Déjà ce sont deux choses très différentes. github est utilisable avec des outils uniquement libres. C'est une grande différence avec github.

                            Ensuite je n'ai pas dit que tous les gens sensibilisés devenaient des libristes convaincus, mais je pense que c'est le cas de la majorité.

                            L.T. était peut être très content d'utiliser bitkeeper, mais il a fini par développer GIT. Pourquoi si bitkeeper lui convenait ? Il faut croire que sont enthousiasme pour les outils propriétaires n'était pas la vision majoritaire au sein du noyau. Il avait le choix entre perdre de l'énergie et des contributions et passer sur un système libre.

                            C'est pourquoi le libre a été un meilleur choix finalement pour lui.

                            On est absolument d'accord sur le sujet

                            C'est assez inattendu, vu la manière agressive avec laquelle tu me réponds. Mais admettons.

                            si tu me lis depuis longtemps, tu verrais que je suis un ardent défendeur des standards, pour qu'on puisse choisir notre outils. Des standards. Pas des logiciels libres.

                            Ok.

                            Ce qui nous ramène à notre question de départ.

                            Est ce que les utilisateurs de « Linux » pour désigner une distribution sont sensibilisés aux enjeux ? Est ce qu'ils sont politisés ?

                            Ou est ce que ce sont juste des utilisateurs pragmatiques qui se foutent d'ouvrir un .doc avec openoffice tant que ça fonctionne (mais qui se plaignent des fioritures à l'ouverture).

                            Utiliser GNU/ permet d'avoir l'opportunité d'en parler et de sensibiliser à ces enjeux.

                            • [^] # Re: GNU

                              Posté par . Évalué à 3.

                              OK, Utiliser GNU permet d'amener le sujet "politico/philosophique", mais ce n'est pas le seul moyen!
                              Je suis OK avec ceux qui l'utilisent, ils ont leurs raisons, mais pas ceux qui imposent aux autres cette dénomination.

                              Enfin, l'optimisme qui règne ici :

                              Ensuite je n'ai pas dit que tous les gens sensibilisés devenaient des libristes convaincus, mais je pense que c'est le cas de la majorité.

                              La majorité, elle pense : "mais qu'est-ce qu'il me veut ce hyppie 2.0 ?"
                              Dans mon propre entourage, je suis vu comme un idéaliste, et les réponses que je reçois TOUJOURS sont :
                              1) oui mais moi j'ai rien à cacher, je m'en fous d'être surveillé
                              2) Oui mais tout le monde utilise Windows, si j'ai un problème j'ai plus de gens pour m'aider (l'argument de la communauté en ligne ne sert à rien, ils veulent pas faire eux-même)
                              3) oui mais un Iphone c'est tellement bôô, et y'a tellement d'applis (ceux qui passent sous Androïd, c'est pour les mêmes raisons, et le résultat est le même de toute façon)

                              Quand je lis vos commentaires, j'ai pas l'impression qu'on connait les mêmes utilisateurs lambda

                              • [^] # Utilisateur lambda

                                Posté par . Évalué à 2.

                                2) Oui mais tout le monde utilise Windows, si j'ai un problème j'ai plus de gens pour m'aider (l'argument de la communauté en ligne ne sert à rien, ils veulent pas faire eux-même)

                                Ouais. Le résultat n’est pas toujours beau à voir.
                                L’utilisateur lambda trouve en général quelqu’un pour lui installer les logiciels piratés dont il a besoin et lui bricoler ses problèmes de base, mais sans lui indiquer comment éviter de pourrir son système, soit parce que ça le dépasse aussi, soit parce que ça ferait trop de boulot à expliquer à un neuneu.
                                Résultat, au bout d’un certain temps, le Windows est sur les genoux, complètement vérolé de trucs louches divers et là, on me demande mon avis.

                                Je n’ai même pas à trouver un bon prétexte pour ne pas toucher à du Windows (genre « le Windows le plus récent que j’ai utilisé est NT4 » ou « à chaque nouvelle version de Windows, il cachent encore mieux les trucs utiles, je ne suis plus en mesure de les trouver »).
                                Objectivement, le seul moyen sûr d’avoir un système propre est de le réinstaller.
                                Je demande à l’utilisateur s’il a le support d’installation de ses logiciels (ou ne serait-ce que l’archive pirate) et comme ce n’est pas le cas, je lui indique que je ne serai pas en mesure de les remettre (je n’ai pas de logiciels piratés, puisque je n’en ai pas besoin). Là, dépité, il décide de rester dans son caca (ou plus rarement craque complètement et se laisse tenter par un Linux en double boot).

                                ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

                                • [^] # Re: Utilisateur lambda

                                  Posté par . Évalué à 4.

                                  Je reconnais bien là mon utilisateur lambda de base (ou le bel euphémisme).
                                  Ils me disent que "Linux, c'est trop compliqué, ils m'ont dit ça chez X" (Insérez ici le vendeur préféré de votre utilisateur), mais après ils viennent pleurer à cause du système qui plante et qu'ils doivent faire réinstaller/réparer tous les 6 mois. J'ai même vu quelqu'un virer le thunderbird que je lui avais mis (une de les rares interventions sous Win) pour une de ces merdes de free/crapWare qui te spamme à mort... Là, plus d'espoir (et ils vont consulter leurs comptes bancaires en ligne avec ça...)

                                  Je me fais un plaisir de les laisser dans leur merde, avec le traditionnel "avec Linux, tu serais tranquille" (ca doit les énerver, mais c'est eux qui ont commencé).

                        • [^] # Re: GNU

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          C'est le commentaire le plus pertinent que j'ai pu lire. Maintenant je comprends "pourquoi" GNU/, même si je n'approuve toujours pas pour toutes les raisons citées, au moins je vois qu'il y avait un autre intérêt sous-jacent.

                          Merci.

                    • [^] # Re: GNU

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Ici, zenitram (et moi) ne sommes que le discours, sur internet notre discours est notre opinion. Cela ne veut pas dire que ce que j'écris exprime 100% de mes opinions dans la réalité non virtuelle, cela veut dire que mon existence électronique ne se résume qu'à ce que j'écris, je ne suis que ce que j'écris (et je fais).

                      Ce n'est pas cohérent. Si effectivement ce que tu appelles son opinion n'était ici que son discours sur ce site, alors tu ne peux en tirer aucune conclusion sur son entourage réel...

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à -4.

            Je pense surtout que si on veut vraiment coller des histoires de philosophie il ne faut pas oublier que Linux est un logiciel beaucoup plus Open Source que Free Software et que le choix de la GPL pour Linux a plus été un choix par défaut qu'un choix pour le mouvement Free Software.

            Un logiciel plus opensource que freesoftware avec une licence GPL ? ça te semble pas bizarre ?

            Tu penses vraiment que si Linux ou GNU/Linux (comme on veut) avait été livré avec une licence de type BSD ou Apache on en serait là aujourd'hui ?

            Personnellement je ne pense pas ...

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à 2.

              Je te rappelle que les BSD avaient de « légers » problèmes légaux à l'époque où Linux était développé. Tu crois vraiment que Torvalds aurait essayé de redévelopper un OS sur son 386 si BSD avait pu être distribué librement à l'époque (indice: il existait des UNICES sous licence BSD qui pouvaient tourner sur 386)¹.

              Le développement d'un unix (ou d'un clone dans le cas de Linux) libre était simplement dans l'air du temps. Si Torvalds n'avait pas décidé d'écrire son OS, quelqu'un d'autre s'y serait collé, et ce n'était vraiment qu'une question de mois pour que ça n'arrive.

              [1] En pratique peut-être bien que Torvalds l'aurait fait quand même.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est plutôt sur le fait qu'il tire la couverture à lui après avoir bien expliqué que Linux c'était de la merde et que Hurd vaincra.

        Je n'aurais pas dit qu'il « tire la couverture ».

        Il a tenté de faire un système GNU porteur de valeur. Le noyau a été un échec. Linux a pris la place de HURD.

        En soit ce n'est pas grave.

        Ce qui a du coincer, je pense, c'est l'attitude de Torvalds. En gros pour lui la GPL, c'est merveilleux mais utiliser du logiciel propriétaire ce n'est pas grave, on s'en fout. Si demain tout était proprio, ça ne l'empêcherait pas de dormir.

        Or, laisser se propager l'appellation de « Linux », qui n'est que le noyaux, à l'ensemble du système, revient de facto à instituer Torvalds en tant que porte parole des libristes. Ce qui est une mauvaise idée vu que, pour lui, ce n'est qu'un outil et qu'il ne véhicule aucune philosophie.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il a tenté de faire un système GNU porteur de valeur. Le noyau a été un échec. Linux a pris la place de HURD.

          Tout est affaire d'interprétation.
          Soit on pense que GNU a remplacé Hurd par Linux.
          Soit on pense que Linux + un certain nombre d'outils, dont ceux provenant de GNU, a remplacé GNU.

          En clair, honnêtement, je ne retrouve presque jamais GNU (je parle du projet initial) dans les distribs */Linux. Mais peut-être est-ce juste ma vision des choses.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 8.

            En clair, honnêtement, je ne retrouve presque jamais GNU (je parle du projet initial) dans les distribs */Linux. Mais peut-être est-ce juste ma vision des choses.

            Heu tu as bien regardé ?

            Tu n'utilises ni Bash, ni GNOME, ni GTK+[1], ni la glibc, ni gettext/inconv[1], ni emacs, ni GPG, ni GRUB, ni Cfengine, ni Octave, ni les coreutils[2], ni wget, ni speex, ni GCC/GDB/make/bison/binutils/libtools/etc., ni GNU Cash, ni M4 (et donc pas sendmail), ni GNU screen, ni… ?

            Si tu n'utilises rien de tout ça, c'est bien. Mais permets moi de penser que ça répond à un besoin très très particulier et extrêmement rare.

            [1] Ni n'utilise d'application utilisant les logiciels cités
            [2] Ni toi directement ni aucun script de ton système n'utilise, entre autre cat, chown, cp, cut, date, dd, df, echo, head, hostname, kill, ls, md5sum, mv, rm, sleep, su, wc, ou encore who ?

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à 7.

              tiens tant qu'on parle de who; posez la question 'who is dumb' à votre terminal la réponse peut être marrante ;)

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: GNU

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je pense que le message est mal passé.
              Ce que je veux dire par je ne retrouve presque jamais GNU (je parle du projet initial) c'est : je ne retrouve presque jamais ce qui fait le projet GNU différent d'un autre projet logiciel, c'est à dire avant tout la philosophie du projet GNU. C'est à dire GNU en tant que projet de système d'exploitation entièrement libre suivant les principes de la FSF. C'est à dire GNU en tant que projet dont le but est de libérer les gens.
              C'est un peu con, mais je vois dans les distribution */Linux plutôt le côté pragmatique / Open Source (en opposition avec le côté idéal / FSF) le côté Linux est un bon (meilleur) noyau, Linux est bon pour faire un OS, Linux est un bon système, etc.
              En gros Linux parce que c'est meilleur que le reste (pour ce que je veux faire).

              (après, même si on est sur trollfr, je ne crache pas non plus sur GNU hein. J'aime bien GNU. Mais ce que j'aime bien de GNU c'est le projet initial, GNU avec Hurd, etc. Et ça pour moi c'est stoppé et remplacé par les distribution Linux utilisant, entre autre, des outils du projet GNU) (bien lire projet et non logiciels GNU de manière plus ou moins unitaire)

    • [^] # Re: GNU

      Posté par . Évalué à -4.

      Au final, outils GNU ou pas outils GNU, je ne sais même pas si c'est vraiment ça le problème... Linux c'est juste un nom. Le nom n'est pas /obligatoirement/ représentatif du produit. Au risque de casser le mythe, le maïs géant vert n'est pas /réellement/ cultivé par un grand monsieur couleur Hulk, les herbes de provence proviennent majoritairement des pays de l'est et windows95 ne s'est jamais appelé DOS7/Windows95.

    • [^] # Re: GNU

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Combien de logiciels dans ta distro qui sont sous licence GPL (y compris le noyau) ?

      C'est quoi le rapport? Parce que j'aime pas la philosophie d'un mec, je devrais pas prendre une truc qu'il a fait si elle me va?
      Heureusement que Linus T. n'a pas réagi comme ça... Car Linus T. n'a absolument rien à foutre de Stallman.

      GNU c'est aussi et surtout une philosophie du logiciel libre.

      GNU, oui. Pas Linux. Personnellement, j'utilise Linux, avec des bouts de GNU complètement remplaçables (et si Linux ne me plait pas, je peux aussi prendre du BSD).

      Alors cracher ainsi sur lui parce qu'il insiste sur la reconnaissance qui est due au projet GNU ça me semble légèrement à côté de la plaque.

      Pas du tout. Le monsieur a surtout eu de la chance d'avoir la bonne licence au bon moment, et que Linus T. par exemple avait pas envie d'en écrire une. Le libre existe aussi avec les BSD, Apache et compagnie. Sans GPL, le libre aurait pu aussi bien marcher (supposition certes, on ne ne sait, pas dire que le libre est la grâce à Stallman, c'est aussi une supposition)

      Le GNU me gonfle, c'est Linux que les gens utilisent pour ses capacités techniques, pas pour sa licence (la licence est un moyen, pas une fin en soit).
      Tout l'opposé de la philosophie affichée de Stallman.

      Et sans le non-GNU, ou en serait GNU/Linux? Parce que par exemple, un bête SSH n'est pas GNU... Et est la base de l'accès à une machine Linux. Ou Firefox qui a bien une autre licence, juste GPL et LGPL pour la compatibilité, faire plaisir, sinon c'est MPL). Ne parlons pas d'Apache qui est quand même bien central. Je ne vois pas pourquoi je devrai dire GNU/Linux et pas SSH/Apache/BSD/Blabla/Firefox/Linux.

      Le "GNU" a une bien trop grande place médiatique par rapport à son poids réel... On utilise juste du GNU quand c'est déjà fait plutôt que de refaire le même produit, et on utilise du non-GNU dans d'autres circonstances. Il y a du monde "GNU" qui s'occupe plus de faire du remplissage médiatique que du vrai code (comme dit le journal : si il veut du GNU, qu'il finisse Hurd. En attendant Linux n'est pas GNU, et n'est pas prêt de l'être.)

      Bref, je sais, c'est open-source vs libre. Sauf que l'open-source est bien plus utilisé que le libre, si on parle de ce qu'il y a dans la tête des utilisateurs de Linux.

      • [^] # Re: GNU

        Posté par . Évalué à 3.

        GNU, oui. Pas Linux. Personnellement, j'utilise Linux, avec des bouts de GNU complètement remplaçables (et si Linux ne me plait pas, je peux aussi prendre du BSD).

        Remplaçables, mais pas interchangeables.

        Tu ne peux pas faire la même chose avec les ls ou grep GNU que leurs équivalents GNU.

        Donc ce n'est pas vraiment « remplaçable » sauf à accepter de perdre des fonctionnalités.

        Ne parlons pas d'Apache qui est quand même bien central.

        Sur les serveurs. Pas sur les distributions des particuliers.

        Je ne vois pas pourquoi je devrai dire GNU/Linux et pas SSH/Apache/BSD/Blabla/Firefox/Linux.

        Pourquoi tu sépares BSD de SSH ?

        Et je doutes que les logiciels de la fondation Apache représente 10% de ceux fournis par GNU sur un OS.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 7.

          Remplaçables, mais pas interchangeables.

          Tu ne peux pas faire la même chose avec les ls ou grep GNU que leurs équivalents non-GNU.

          Donc ce n'est pas vraiment « remplaçable » sauf à accepter de perdre des fonctionnalités.

          ouais bof justement je préfère suivre du POSIX qui est un standard que des extensions GNU qui ne sont pas mieux dans l'esprit que les extensions HTML de Netscape et Microsoft.

          et qui apportent diverses blagues comme m'imposer l'outil info pour lire leur documentation...

    • [^] # Re: GNU

      Posté par . Évalué à 4.

      Alors cracher ainsi sur lui parce qu'il insiste sur la reconnaissance qui est due au projet GNU ça me semble légèrement à côté de la plaque.

      Je suis un fervent "partisan" du libre, et j'adhère complètement à la philosophie, mais je ne me risque pas à trop insister là-dessus dans mon entourage : quand on me demande les avantages de linux par rapport au système dominant, je met en avant d'abord ses qualités techniques (c'est ce qu'ils veulent savoir en me posant la question), et ensuite la philosophie (là, ils se font chier et la conversation est terminée).
      J'affiche mon idéologie, j'en parle et je l'explique, mais je ne m'amuserais pas à l'imposer aux autres, et surtout pas de manière aussi insidieuse qu'en imposant aux autres un vocabulaire à connotation philosophique.

      Les idéaux, c'est quelque chose de personnel, les affirmer c'est bien (en utilisant soi-même GNU/Linux, ça peut amener des questions et donc discussion), mais l'imposer aux autres, c'est être prétentieux au point de se croire seul détenteur de "la" vérité.

      Bref, j'apprécie beaucoup le travail de RMS, tant sur le plan technique que philosophique, mais son prosélytisme, un peu moins. J'ai bien peur que beaucoup de gens se soient éloignés du Libre à cause de cela : l'impression de rentrer dans une secte, un endroit où on ne peut pas parler comme on le souhaite

      • [^] # Re: GNU

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        C'est plus ou moins ma vision des choses. Disons que contrairement à ce que j'ai pu lire dans les autres commentaires, tout n'est pas noir ou blanc, on est pas "soit libriste", soit "opensourciste" (connotation opportuniste à ce que j'ai lu).

        J'aime Linux parce que c'est Libre, j'aime bien les valeurs du Libre, mais je trouve simplement que la parole de RMS est tout à fait à l'opposé de son discourt pour toutes les raisons que j'ai cité.

        Linus, avec son coté je-m'en-foutiste, il montre sa maturité, un très grand détachement par rapport aux gens et je pense sincèrement que cette valeur là de liberté est bien plus saine. C'est a dire faire du libre arbitre la base de sa vision des choses, laisser aux gens la possibilité de faire les choses bien comme mal.

        RMS a ce coté répugnant d'évangéliste et oui, à 20 ans, je ne vois que le coté secte. J'en ai assez de voir les gens se mettre à genoux devant lui.

        • [^] # Re: GNU

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          RMS a ce coté répugnant d'évangéliste et oui, à 20 ans, je ne vois que le coté secte. J'en ai assez de voir les gens se mettre à genoux devant lui.

          Personnellement ma vision sur RMS a beaucoup changé à la lecture de la biographie évoquée ici : https://linuxfr.org/news/richard-stallman-et-la-r%C3%A9volution-du-logiciel-libre-une-biogra
          Je la recommande chaudement pour aider à clarifier ses idées sur le bonhomme (et elle est dispo en libre téléchargement si vous voulez).

          • [^] # Re: GNU

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui et la vision de certains esprits change pas mal en lisant la biographie de Jésus et avoir subi le lavage de cerveau
            des Témoins de Jehovah.

            Je crois que je vais m'abstenir jusqu'à ce que tu acceptes d'en recevoir à ta porte mon cher athée dur ;)

            (Ceci est un pur troll amical)

        • [^] # MS/Linux

          Posté par . Évalué à 4.

          Bah, dis-toi que c'est pas bien grave au fond, et que justement cette histoire de [GNU/]Linux est très utile pour savoir à qui tu as affaire et éviter de perdre ton temps. Un gars qui arrive à te placer "GNU/Linux" plus de six fois sans se tromper, tu peux te dire qu'il est probablement libriste FSF tendance lourde. Un gars qui te mange quelques "GNU" au passage, tu peux te dire que c'est quelqu'un qui as accepté pour une raison obscure à lui-même qu'il fallait pour être rigoureux dire "GNU/Linux", mais n'en est pas suffisamment convaincu pour avoir déjà les maxillaires développées à cet usage. Un gars qui dit "Linux" tout le temps et sans se reprendre, y a peu de chances que la bio de Stallman soit son livre de chevet. Dans le premier cas, tu pourras te dessiner une carte mentale des sujets à éviter, et dans le second te préparer à discuter avec quelqu'un de "jeune" dans le monde Linux.

          Bref, la plus-value sociale du GNU est si absolument incalculable que dans ton intérêt il faudrait plutôt que tu en sois le premier rempart !

          Pour le reste, relis ton petit Linus illustré (amoureusement relié en peau de fesse de troll). Pour lui, Linux a eu le destin qu'il a eu parce qu'il a été là au bon moment, point. C'est complètement applicable à tout le reste : l'INRIA ne fait pas bosser ses ingénieurs sur GCC parce qu'elle est noyautée par des fanatiques de RMS, mais plus probablement parce que c'est le projet de compilo ouvert le plus largement utilisé. Idem pour la GPL, c'est juste la licence la plus connue et répandue, qui évitera aux gens de se prendre la tête 15.000 ans pour savoir si ton projet est libre ou pas et te permettra de piocher dans un bon paquet de code. Et si malgré cela tu ne peux empêcher la moutarde de te monter au nez, à l'invective préfère l'ingénuité : bien docilement, demande à tous ces gens si dans leurs prières ils remercient aussi Microsoft et son prophète William Henry Gates le troisième, sans qui l'informatique personnelle ne se serait pas développée, laissant dans un confidentiel néant Internet et le Libre -- avant de t'écrier enthousiaste et martial tel un nouveau converti à leur doctrine "vive MS/Linux !" :P

          • [^] # Re: MS/Linux

            Posté par . Évalué à -6.

            Idem pour la GPL, c'est juste la licence la plus connue et répandue, qui évitera aux gens de se prendre la tête 15.000 ans pour savoir si ton projet est libre ou pas et te permettra de piocher dans un bon paquet de code.

            Les BSDistes ne seront pas forcement pas d'accord avec toi la.
            Quand au "permet", je dirais plutôt "qui te force a piocher dans un certain paquet de code, t'interdis strictement de piocher dans tous les autres paquets de code et forcera tout ceux qui sont intéresses a piocher dans le meme paquet de code".
            Et ne me lance pas sur les clauses délirantes a la "v2+", faut être sérieusement atteint pour prêter allégeance a la FSF au point de leur donner carte blanche jusqu'à la fin des temps.

            C'est un peu le problème de la vision de Stallman. Ce mec a raison, il n'y aucune alternative possible, les autres sont tous des cons, ils ont tord et n'ont pas droit de citer.
            Aucune autre alternative n'existe, ce mec ne lutte pas pour le libre, il est en croisade contre le proprio et toute forme de liberte autre que celle qu'il aime bien.

            So long pour la liberté et tout le tralala.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: MS/Linux

              Posté par . Évalué à 4.

              La GPL et le copyleft sont deux problèmes différents, je pense. Le premier amène inévitablement une recontextualisation dans laquelle les querelles de chapelles et de personnes, entre affects, petites histoires et grands principes, finissent invariablement par perdre le vrai débat sur un bas côté boueux. À l'inverse, si on pose la simple question du copyleft, on peut assez facilement cerner le problème, puisqu'il ne s'agit que d'analyser la position du développeur au moment où il décide de publier son code.

              Il y a en effet au fond du copyleft quelque chose d'indiscutablement légitime, puisqu'il consiste à exiger des autres une stricte réciprocité : "fais ni plus ni moins pour moi ce que je fais pour toi". Pour comprendre cette revendication, on a d'ailleurs même pas besoin de convoquer un quelconque principe moral, tant c'est une règle basique de la vie en société : nous prenons un verre ensemble, j'accepte de te laisser goûter ma boisson, puis je te demande de pouvoir faire de même avec la tienne. Il t'es alors quasiment impossible de refuser ; même si nous nous connaissons suffisamment pour se faire des petites vacheries, tu me feras rager mais tu finiras par céder, tout simplement parce qu'autrement ça ne se fait pas.

              Si on accepte qu'on ne peut pas vraiment remettre en cause le copyleft sur le fond, on peut donc affirmer que tout le problème qu'il soulève vient la forme, de sa mise en œuvre concrète. La querelle naît au moment où il s'agit d'écrire la règle pour lui donner force légale. Car dans une hypothèse conflictuelle, je ne peux pas me contenter de dire "M. le juge, cet individu ne se comporte pas correctement". Non, au minimum, il me faut être en mesure de montrer clairement que l'individu ne pouvait faire ce qu'il a fait qu'en s'engageant au préalable à remplir les clauses A, B, C non abusives au regard de la loi telles que formulées. Chose qu'il n'a pas faite, s'aliénant ainsi mon autorisation. C'est à dire que d'un quasi-informulé que tout le monde comprend pourtant, "ça ne se fait pas", on passe à une formulation qui en se voulant exhaustive dans l'explicite lie indissociablement fond et forme "il n'a pas respecté les termes pourtant clairs et précis du contrat tels que ci-après énoncés...".

              C'est cette liaison fond-forme qui est à la racine du conflit entre pros et anti-copyleft. Car à moins de considérer que les antis sont invariablement atteints de troubles psychologiques les conduisant à revendiquer positivement que tous puissent leur cacher au visage, personne en fait ne conteste le bien-fondé de la réciprocité. Ce qui fait débat ici, c'est que l'explicitation de ce principe engendre des formulations mutuellement exclusives, créant des frontières de mots entre gens d'accord sur l'idée. Et c'est paradoxalement cet accord profond qui rend ces deux positions irréconciliables impossibles à départager. Contester la position des uns revient à affirmer "il est normal que certains puissent accaparer le travail de tous les autres", contester celle des autres c'est soutenir "il est normal de traiter des gens de bien comme des ennemis pour se défendre des scélérats". Bien malin alors qui pourra déterminer dans l'absolu lequel des deux mal est le moindre. :)

              • [^] # Re: MS/Linux

                Posté par . Évalué à 1.

                "il est normal que certains puissent accaparer le travail de tous les autres",

                Et en quoi la BSD ne serait pas réciproque ? Tu peux t'accaparer mon travail sans contrepartie aucune.
                Mais si tu reverses sous la même licence tu acceptes aussi que je m'accapare le tien de la même manière.

                Par contre, le GPListe qui s'accapare le code BSD fait preuve d'une belle hypocrisie car sous couvert de ne pas se faire spolier indirectement il me refuse la réciprocité et tente de m'imposer SA vision des choses. En ce sens, d'un point de vue éthique (ce qui les préoccupe au plus au point les protagoniste de la GPL), il ne vaut guère mieux que quelqu'un qui se l'accapare sous une licence fermée. Heureusement celui qui confie son travail sciemment en BSD ne lui ressemble pas, accepte cette situation et ne vient pas réclamer qu'on appelle Linux BSD/GNU/Linux.

                • [^] # Re: MS/Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Par contre, le GPListe qui s'accapare le code BSD fait preuve d'une belle hypocrisie car sous couvert de ne pas se faire spolier indirectement il me refuse la réciprocité et tente de m'imposer SA vision des choses.

                  La vision de BSD, à la base, c'est de permettre cela non?

                  En ce sens, d'un point de vue éthique (ce qui les préoccupe au plus au point les protagoniste de la GPL), il ne vaut guère mieux que quelqu'un qui se l'accapare sous une licence fermée.

                  En fait non, il s'assure que sa contribution restera toujours libre, car s'il avait publié sous licence BSD, quelqu'un d'autre pourrait récupérer le code et le publier dans un logiciel fermé.
                  En fait, il comble un manque éthique de la BSD (de son point de vue).

                  • [^] # Re: MS/Linux

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ca reste très subjectif tout ca, et ca relève de chaque individu, certainement pas d'une vérité universelle.

                    Les propos de LT vont dans le sens contraire, si je fais un logiciel libre, pourquoi ne pas aller au bout de l'idéologie ? Laisser totalement libre l'utilisateur, même s'il veut le fermer ensuite, c'est le libre arbitre.

                  • [^] # Re: MS/Linux

                    Posté par . Évalué à 0.

                    En fait non, il s'assure que sa contribution restera toujours libre, car s'il avait publié sous licence BSD, quelqu'un d'autre pourrait récupérer le code et le publier dans un logiciel fermé.

                    Dans ce cas pourquoi ne s'abstient t'il pas de le récupérer au nom de ce sacro saint principe de réciprocité ?
                    Sacro saint est bien choisi d'ailleurs. "Ne fait pas à autrui ce que tu veux que les autres te fasse" aurait dit ce prophète arrivé avant Mahomet et Stallman vers l'an 0 (l'an 7 aux dernières nouvelles).

                    Non, en fait, il reprend ce principe quand ca l'arrange seulement.
                    Les BSDistes en sont resté à Jésus. "Si on te frappe sur une joue, tend lui l'autre"

                    Qu'on est bien dans le monde athée des proprios.

                    • [^] # Re: MS/Linux

                      Posté par . Évalué à 2.

                      J'espère que tu ne développes pas sous BSD, car si on publie sous cette licence, on accepte que les améliorations ne soient pas toujours réutilisables, selon la licence (libre ou proprio) choisie par le forkeur/sporkeur.
                      D'un point de vue du Libriste qui forke un logiciel BSD et qui place son fork sous licence GPL, il améliore deux fois le logiciel : une première fois techniquement, car il améliore le code, et une deuxième fois éthiquement, car il améliore la licence.

                      Et si les BSDistes tendent l'autre joue en se plaignant, c'est qu'ils ont pas la bonne licence.

                      • [^] # Re: MS/Linux

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        et une deuxième fois éthiquement, car il améliore la licence.

                        Oh la tentative de troll... Tu me dépasses, je m'incline.

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Je ne dis pas que BSD est dans l'absolu inférieur à GPL d'un point de vue éthique, c'est mon point de vue d'utilisateur et j'accepte que d'autres pensent le contraire. Je suis même friand des argumentaires qui essayent de démontrer l'inverse, cela enrichit ma vision des choses et peut parfois nuancer mon point de vue.
                          En fait, on a des opinions, qui ne sont que le fruit de nos expériences et réflexions, la vérité absolue n'existe pas, et c'est là que quiconque affirme avoir raison est en fait en tort (et le tort tue)

                      • [^] # Re: MS/Linux

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Il améliore deux fois le logiciel : une première fois techniquement, car il améliore le code, et une deuxième fois éthiquement, car il améliore la licence.

                        Tout à fait, oui en renonçant à ses propres principes.

                        Encore une fois le BSDiste se contrefout que son code soit repris par un GPListe ou un suppôt de Satan.
                        En revanche, il est judicieux de pointer les contradictions éthiques de ceux qui crient à hue et à dia au respect de la morale, d'utiliser le prefixe GNU au nom de cette morale (puisque pa raison n'est pas technique) et en même temps renie cette même morale qui veut qu'on emprunte pas sans redonner à autrui.

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          (...) et en même temps renie cette même morale qui veut qu'on emprunte pas sans redonner à autrui.

                          Mais qui a dit que c'était ça la morale? On doit pas avoir la même analyse : le codeur ne change pas la licence initiale (toujorus BSD), il demande que son code soit redonné.

                          Désolé, mais je ne vois aucun problème de "renonçant à ses propres principes." : Il a ses principes, il code en fonction de ses principes, il demande que tu respecte ses principes sur son code, et ne change en rien les principes des autres. Aucune morale n'est reniée.

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par . Évalué à -4.

                          Double pensée j'te dis, les intégristes fsfiens sont experts en la matière.

                          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                  • [^] # Re: MS/Linux

                    Posté par . Évalué à 0.

                    En tout cas, la GPL est tout sauf la licence libre par excellence, puisqu'elle me prive de la liberté de redistribuer mes modifications comme je l'entends.

                    Avis aux donneurs de leçons d'éthique.

                    • [^] # Re: MS/Linux

                      Posté par . Évalué à 1.

                      L'éthique, c'est assez subjectif.
                      Parce que le discours des défenseurs de la GPL, c'est qu'on s'assure que son logiciel ne serve pas à faire du proprio, et que donc tous les utilisateurs de Ce logiciel (ou de ses dérivés) soient libres d'étudier le code source.

                      • [^] # Re: MS/Linux

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Au fait c'est quoi du logiciel "proprio" ?

                        (copyright Zenitram)

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Au fait c'est quoi du logiciel "proprio" ?

                          Et bien, on est vendredi pas de doute!
                          Mais tu as bien raison de me reprendre, j'avais fait attention à ne pas utiliser proprio, qui ne veut pas dire grand chose.
                          Logiciel fermé c'est mieux ?
                          Je n'aime pas trop privateur, parce que c'est juste inventé pour donner une connotation négative, et ce n'est pas en dénigrant les logiciels qu'ils utilisent qu'on pourra sensibiliser les gens au Libre.__

                          • [^] # Re: MS/Linux

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Logiciel fermé c'est mieux ?

                            Si on considère la BSD est moins restrictive que la GPL, tu la places aussi dans la catégorie fermée (tout étant relatif). Les licences BSD étant les seules licence "ouvertes" donc.

                            Dans ce cas je suis d'accord. La GPL ne vaut guère mieux que les autres licences fermées.

                            • [^] # Re: MS/Linux

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Si on considère la BSD est moins restrictive que la GPL

                              Tout est dit.
                              La BSD est moins restrictive dans l'immédiat, mais elle permet à d'autres de diffuser le code avec toutes les restrictions qu'il souhaite.

                              La question de savoir laquelle des deux est la plus restrictive est assez complexe, et ce n'est en tout cas pas le sujet du journal

                              • [^] # Re: MS/Linux

                                Posté par . Évalué à -1.

                                Et la LGPL ?

                                • [^] # Re: MS/Linux

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  J'avoue que je ne connais pas toutes les licences, je ne parlais que de GPL.
                                  Toutefois, la LGPL demande à reverser les améliorations du programme LGPL sous la même license tout en l'intégrant à un logiciel proprio.

                • [^] # Re: MS/Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Par contre, le GPListe qui s'accapare le code BSD fait preuve d'une belle hypocrisie car sous couvert de ne pas se faire spolier indirectement il me refuse la réciprocité et tente de m'imposer SA vision des choses.

                  Gni?
                  Le mec BSD veut qu'on puisse faire ce qu'on veut, qu'il assume son choix. Le mec qui met du GPL dedans pour après que l'ensemble soit GPL, c'est voulu par le mec qui a mis sous BSD.

                  Qui est faux-cul? Pas le mec qui a mis sous GPL, il a respecté la volonté écrite de l'auteur BSD. Si l'auteur BSD n'est pas content, qu'il change de licence. L'auteur GPL n'impose rien, il propose juste en GPL (et c'est son droit), si tu veux le reprendre ben tu prends compatible GPL, sinon tu reprends pas, c'est la licence, comme c'est la licence BSD de laisser passer en GPL.

                  Ne pas aimer ça? --> Ne pas prendre BSD, mais une licence qui interdit de passer ne GPL. (est-ce que ça serait une licence libre? Je n'en sais rien. Je sais juste que c'est faux-cul d'autoriser pour se plaindre ensuite)

                  • [^] # Re: MS/Linux

                    Posté par . Évalué à -2.

                    Mais le mec qui distribue en GPL en est conscient et s'en tape puisqu'il le fait.
                    Le donneur de leçon qui exige des principes de réciprocité qu'il ne respecte pas lui-même en piquant le code BSD par contre ...

                    • [^] # Re: MS/Linux

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Tu n'as pas dû tout comprendre :
                      - Le mec qui fait du BSD souhaite qu'il n'y ai pas réciprocité.
                      - le mec qui fait du GPL par dessus souhaite qu'il y ait une "réciprocité" (1). Il n'impose rien au développeur BSD initial. absolument rien. Il ne donne pas de leçon, rien. Il file une code sous GPL, point.

                      Personne n'oblige. Personne ne donne de leçon. Tu respectes la licence ou pas.
                      Le donneur de leçon est celui qui dit que le mec qui diffuse sous GPL n'aurait pas dû parce qu'avant c'était sous BSD (et alors? C'est la volonté du mec qui fait du BSD de laisser libre les autres de faire du GPL par dessus!), qui est une règle inventée qui sort d'un chapeau. Le mec qui fait du GPL par dessus du BSD respecte à 100% l'auteur en BSD dans la forme et le fond, il ne demande une réciprocité (1) que sur son code. A l'auteur BSD de changer sa licence si ce n'est pas ce qu'il souhaite.

                      Note (1) : en réalité, l'auteur GPL ne demande aucune réciprocité. Une personne qui reçoit du GPL peut ne jamais diffuser son code modifié, il a l'obligation que pour ceux à qui il file le binaire. Aucune réciprocité y compris en GPL, juste un droit pour celui qui reçoit le programme, la GPL n'a rien à foutre de l'auteur initial.

                      • [^] # Re: MS/Linux

                        Posté par . Évalué à -2.

                        Tu me parles de licences, ce en quoi je suis d'accord.

                        Ici certains ne parlent pas de licences mais d'éthiques et justifient GNU et la licence attenante au nom de ces principes.
                        Or la morale des uns n'est pas celles des autres.
                        Et ce ne sont pas les bonobos qui viendraient me contredire en cette civilisation judéo-chrétienne
                        Il n'y a pas UNE vérité.
                        Par conséquent, je considère que quelqu'un qui fait du proprio n'a pas à recevoir de leçon de ses pseudo-libristes à moins qu'ils n'acceptent la concession ultime: Donner sans rien attendre en retour ou ne pas prendre sans redonner.
                        Ceux-là seuls méritent mon respect.
                        C'est juste de la cohérence Ethique puisque c'est le sujet.

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          admettons... Mais tu n'as toujours pas dit pourquoi la morale d'un mec faisant du GPL avec du BSD à la base serait un donneur de leçon qui ne fait pas ce qu'il dit. Quand du code arrive comme ça, l'auteur demande de la "morale" que sur son code, pas sur le code initial (toujours disponible en BSD). Il respecte ** éthiquement** l'auteur BSD (ou alors, si l'auteur BSD ne veut pas ça éthiquement, il doit changer de licence).

                          bref, c'est bien au niveau éthique que je dis qu'il n'y a aucun problème, car comme tu dis, il n'y a pas une vérité. Et ceux qui font ça peuvent très bien respecter leur morale. Ceux qui font du GPL ne sont pas absolument des adorateurs de Stallman qui veulent répandre leur religion.

                          • [^] # Re: MS/Linux

                            Posté par . Évalué à -1.

                            Il respecte ** éthiquement** l'auteur BSD (ou alors, si l'auteur BSD ne veut pas ça éthiquement, il doit changer de licence).

                            Sauf que l'auteur BSD ne pourra pas récupérer ce code sans changer sa propre licence en reniant ses propres principes et en se "convertissant".
                            L'auteur GPL réclame que son code (qui englobe maintenant du code BSD) lui soit reversé en cas de modification redistribuée.

                            Il respecte la licence et l'ethique du BSDiste aucun doute (qui je le rappelle s'en fout), mais ainsi il nie à autrui (le BSDiste) ce qu'il veut qu'on lui accorde. En ceci il se contredit moralement.

                            • [^] # Re: MS/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Sauf que l'auteur BSD ne pourra pas récupérer ce code sans changer sa propre licence en reniant ses propres principes et en se "convertissant".

                              Oui et?

                              mais ainsi il nie à autrui (le BSDiste)

                              Absolument pas : le BSDiste ne perd rien. Il a juste pas de nouveau code, mais ça ne lui enlève rien, c'est comme si ce code n'était pas fait.

                              mais ainsi il nie à autrui (le BSDiste) ce qu'il veut qu'on lui accorde.

                              Il ne nie rien : il demande une chose sur son code. L'autre est libre de demander ce qu'il veut. Si moi je veux quelque chose, ça ne veut pas dire que l'autre le veut, ça ne veut pas dire que je nie à l'autre ce que je demande. Je le demande pour moi, pas pour les autres!

                              Tu inventes un "il nie" alors parle sur son code, et rien d'autre. il ne va pas inventer des obligations la où il y en a pas, et ça ne veut pas dire que c'est non moral.

                              En ceci il se contredit moralement.

                              Désolé, mais je ne vois toujours pas. Il dit juste "mon code, c'est sous compatible GPL sinon ne l'utilisez pas", et c'est tout. Il ne se contredit pas, il a juste mis une licence sur son code, et demande le respect sur son code. Ca ne nie rien à personne.

                            • [^] # Re: MS/Linux

                              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                              L'auteur GPL réclame que son code (qui englobe maintenant du code BSD) lui soit reversé en cas de modification redistribuée.

                              Faut arrêter avec cette erreur!

                              L'auteur GPL réclame que son code soit reversé à celui qui reçoit le programme. La GPL ne dit rien sur l'auteur!
                              Déjà, si tu ne comprends l'énorme différence entre ce que tu penses sur la GPL et la réalité de la GPL, tu ne peux pas discuter de ce que fait la GPL...

                              Donc, je vais me répéter : la GPL n'a rien à foutre de l'auteur. Elle pense à celui qui reçoit le programme. A partir de la, tout ce que tu pense sur la GPL est faussé, car tu te trompes sur ce qu'oblige à faire la GPL, sur sa base, sa relation avec l'auteur.

                        • [^] # Re: MS/Linux

                          Posté par . Évalué à 7.

                          Et ce ne sont pas les bonobos qui viendraient me contredire en cette civilisation judéo-chrétienne

                          ?

                          Par conséquent, je considère que quelqu'un qui fait du proprio n'a pas à recevoir de leçon de ses pseudo-libristes

                          Un proprio esclavagiste qui a des « pseudo-libristes » à sa disposition ?

                          à moins qu'ils n'acceptent la concession ultime: Donner sans rien attendre en retour ou ne pas prendre sans redonner.

                          Donc si je te comprend bien, pour être cohérents, les utilisateurs de la GPL devraient faire de la BSD, c'est bien ça ?

                          Donc pour respecter les principes de la GPL il faut faire de la BSD.

                          C'est très intéressant comme concept.

                          • [^] # Re: MS/Linux

                            Posté par . Évalué à -1.

                            ou s'abstenir d'emprunter à la BSD en effet et parler de respecter le GNU au nom de la morale, en effet.

                • [^] # Re: MS/Linux

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Que c'est drôle de pointer les contradictions des GNUtistes forcenés qui se défoulent sur la souris.

                • [^] # Re: MS/Linux

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu te places d'un point de vue anti-copyleft pour appréhender la réalité d'un pro-copyleft. Du coup, tu as l'impression que le problème du pro. c'est l'anti. alors que sa seule cible c'est le proprio. Vraiment, je ne crois pas qu'aucun pro-copyleft n'utilise ce type de licence en se disant "c'est toujours ça que ces conards d'anti-copyleft n'auront pas". Dans l'affaire, l'anti. est juste un dommage collatéral, sacrifié pour les besoins de la cause. .

                  Quant à lui reprendre du code, c'est pas qu'on ne voudrait pas être réciproque avec lui, c'est que ce faisant, on ouvrirait par effet de bande la porte à l'ennemi (code copyleft -> non-copyleft -> proprio). Du coup on prend quand même (il n'a aucune raison de nous traiter moins bien que le proprio), il aura toujours gagné au passage la possibilité d'étudier nos modifs pour les réimplémenter à sa sauce (ce en quoi nous restons bien plus réciproques que notre ennemi le proprio).

        • [^] # Re: GNU

          Posté par . Évalué à 1.

          Linus, avec son coté je-m'en-foutiste, il montre sa maturité

          C'est mature d'aimer le logiciel propriétaire ?

          On ne doit pas avoir la même définition de la maturité.

          un très grand détachement par rapport aux gens

          Toi tu ne dois pas lire la LKML.

          RMS a ce coté répugnant d'évangéliste et oui, à 20 ans, je ne vois que le coté secte. J'en ai assez de voir les gens se mettre à genoux devant lui.

          Tu vois des gens à genoux devant lui ? Moi je vois juste des gens partager ses idées. Pas vénérer le bonhomme (mis à part pour reconnaitre qu'il est plutôt intelligent).

          Question de perception sans doute.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            C'est mature d'aimer le logiciel propriétaire ?
            On ne doit pas avoir la même définition de la maturité.

            Certainement. Rien qu'à voir la question.
            Le commentaire auquel tu réponds ne parle pas de "libre", il dit "je m'en fout". Et hop, voila l'attaque sur le proprio, l'adolescence n'est pas terminée, à vouloir absolument opposer le libre au proprio, à dire qu'aimer le proprio c'est immature.

            Mais bordel, vous n'avez pas fini d'opposer le libre au proprio???

            Ce qui est mature, c'est d'utiliser les outils qui répondent au besoin plutôt que de se taper la branlette sur des "oh c'est libre ouah...".
            Pour enfoncer le clou : actuellement, le fer de lance du libre, il est hébergé où? Ah on me dit dans l'oreille que github ça pue c'est pas libre, alors qu'il y a plein de gestionnaires GIT libres à côté. Ben merde alors, encore du proprio pour gérer du libre.

            Sans doute juste parce que l'outil répond au besoin, avec la licence dont on se fout complet tant que ça permet ce qu'on veut faire. Oui, on ne doit pas avoir la même définition de maturité.

            • [^] # Re: GNU

              Posté par . Évalué à 6.

              Le commentaire auquel tu réponds ne parle pas de "libre", il dit "je m'en fout".

              C'est justement ce à quoi je répond.

              C'est mature de s'en foutre ?

              C'est mature de ne pas s'intéresser à la politique, par exemple ?

              C'est mature de laisser le gouvernement et les députés gérer le pays ?

              C'est une question de point de vue. Ce n'est pas le mien.

              De même, dans le monde des logiciels, est ce que c'est mature de dire qu'on se fout d'utiliser du libre aujourd'hui et que ce n'est pas grave si on n'en utilise plus demain ?

              Je ne pense pas. Je pense qu'on doit se battre aujourd'hui pour qu'il n'y ait plus aucune entrave à l'utilisation (choisie) de logiciels libres.

              Et hop, voila l'attaque sur le proprio, l'adolescence n'est pas terminée, à vouloir absolument opposer le libre au proprio,

              Et hop un petit ad hominem.

              « Si tu n'es pas d'accord avec moi tu es un ado attardé. »

              Tu m'avais habitué à mieux.

              Surtout, tu ferais bien de comprendre ce que je veux dire avant de tirer des conclusions (biaisées) et de t'en servir pour émettre des jugements (méprisants).

              à dire qu'aimer le proprio c'est immature.

              Je n'ai pas dit ça. J'ai dit que s'en foutre, ce n'est pas une preuve de maturité. Nuance. (grosse nuance).

              Ce qui est mature, c'est d'utiliser les outils qui répondent au besoin plutôt que de se taper la branlette sur des "oh c'est libre ouah...".

              C'est quoi ton besoin ?

              Le mien c'est de pouvoir partager mes logiciels, de pouvoir les forker au besoin, de pouvoir les patcher si j'ai envie etc.

              Mais visiblement, c'est en dehors de ce que permet ta vision étroite. À tel point, que ça te semble insupportable et que tu te sens à nouveau obligé d'utiliser une nouvelle tournure méprisante sur un homme de paille.

              Pour enfoncer le clou : actuellement, le fer de lance du libre, il est hébergé où?

              Ça dépend ce que tu appelles le fer de lance du libre.

              Je dirais au choix, sur les serveurs GNU ou bien sur ceux de Mozilla. Fais ton choix.

              Ben merde alors, encore du proprio pour gérer du libre.

              Comme à l'époque de bitkeeper ! Génial, ça rappelle des bons souvenirs ! L'histoire se répète. :)

              Oui, on ne doit pas avoir la même définition de maturité.

              S'il y a bien un point sur lequel on est d'accord, c'est celui là.

              • [^] # Re: GNU

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                Et hop un petit ad hominem.
                « Si tu n'es pas d'accord avec moi tu es un ado attardé. »

                Précision : j'ai répondu ça pour te montrer ce que toi tu as fait. C'est toi qui a parlé en premier que c'est pas mature que d’aimer (=de se foutre de la licence en fait) le proprio.

                Qui a "attaqué"?

                Bref. Je me fou de ça. Je te montre juste que ce que tu prend comme "ad hominem", tu l'as fait juste avant. Pas plus. Je ne t'attaque pas, ne m'attaque pas, arrête donc de dire que si on aime le proprio c'est pas "mature".

                C'est quoi ton besoin ?

                Je ne parle pas de moi. Je dis juste que si les logiciels libres/open source sont connu, c'est qu'il répondent aux besoin de leurs utilisateurs (chaque utilisateur a un besoin différent), et que ce besoin n'est pas "c'est libre".

                Ça dépend ce que tu appelles le fer de lance du libre.
                Je dirais au choix, sur les serveurs GNU ou bien sur ceux de Mozilla. Fais ton choix.

                Je prend Mozilla : pendant très longtemps, la version de Firefox contenait du proprio (le rapport de crash). Le choix de Mozilla était clair : priorité à la fonctionnalité, puis à la liberté (ils ont remplacé quand ils ont trouvé la même chose en libre). Le libre passait en second (pareil pour Flash, autorisé de s'installer, autre exemple : priorité au proprio plutôt qu'à la pureté)

                • [^] # Re: GNU

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Précision : j'ai répondu ça pour te montrer ce que toi tu as fait.

                  Donc ta philosophie, c'est œil pour oeil, dent pour dent, c'est pas moi qui ait commencé ? C'est ta façon d'illustrer le concept de maturité ? :)

                  C'est toi qui a parlé en premier que c'est pas mature que d’aimer (=de se foutre de la licence en fait) le proprio.

                  J'ai dit que, contrairement à ce qu'affirmait le post auquel je répond, non, je ne considère pas que c'est une preuve de maturité.

                  Je n'ai pas dit que c'était immature.

                  Mais tu ne sembles pas saisir la nuance.

                  On va essayer avec de la logique formelle.
                  Si la relation A implique B est fausse, on peut dire que A n'implique pas B, mais pas que A implique (non B).

                  Maintenant A est le fait de s'en foutre et B est le fait d'avoir de la maturité.

                  Je conteste (s'en foutre) implique (avoir de la maturité), ce qui n'est pas équivalent à prétendre que (s'en foutre) implique (ne pas avoir de maturité).

                  • [^] # Re: GNU

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Je conteste (s'en foutre) implique (avoir de la maturité), ce qui n'est pas équivalent à prétendre que (s'en foutre) implique (ne pas avoir de maturité).

                    Pourtant tu dis:

                    C'est mature d'aimer le logiciel propriétaire ?

                    La maturité... soit on l'a, soit on l'a pas... y a pas de milieu. (Le presque mature... est toujours immature, sinon il serait mature et pas "presque").

                    Ta phrase implique qu'aimer le logiciel propriétaire implique ne pas avoir de maturité.

                    • [^] # Re: GNU

                      Posté par . Évalué à 3.

                      La maturité... soit on l'a, soit on l'a pas... y a pas de milieu. (Le presque mature... est toujours immature, sinon il serait mature et pas "presque").

                      Ta phrase implique qu'aimer le logiciel propriétaire implique ne pas avoir de maturité.

                      Non, non et non !

                      Je ne dis pas que L.T. est immature. Je conteste que (utiliser du proprio) => (maturité).

                      Retour à la logique formelle.

                      Nier que A implique B ne veut pas dire que si A est vrai, B est faux. Ça veut juste dire que A vrai ne rend pas automatiquement B vrai.

                      Et si A implique B, alors (non B) implique (non A)

                      En français, nier que (utiliser du proprio) => (maturité) n'est pas équivalent à dire que (utiliser du proprio) => (immaturité).

                      Et si (utiliser du proprio) => (maturité) alors on a la relation (immaturité) => (ne pas utiliser du proprio), donc (immaturité) => (n'utiliser que du libre).

                      Bravo l'ouverture d'esprit.

                      • [^] # Re: GNU

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bravo l'ouverture d'esprit.

                        Retour à ta question.... :

                        C'est mature d'aimer le logiciel propriétaire ?

                        Si je répond "oui"... ça veut dire que effectivement c'est mature d'aimer le logiciel libre.

                        Si je répond "non"... ça veut dire que effectivement c'est pas mature d'aimer le logiciel libre.

                        Tu dis maintenant que c'est ni l'un, ni l'autre... donc le concept de maturité n'est pas lié au fait d'aimer ou non le logiciel propriétaire... ce dont je suis assez d'accord, mais la façon dont tu mets la question plus haut, n'est en rien ton explication d'ici.

                      • [^] # Re: GNU

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Précise donc ta pensée : penses-tu que de rien avoir à foutre de la philosophie de la licence est mature ou immature (ou ni l'un ni l'autre)?

                        Rappel : au départ, c'était :

                        Linus, avec son coté je-m'en-foutiste, il montre sa maturité

                        bref, je voudrais savoir si tu pense l'inverse (genre " Linus, avec son coté je-m'en-foutiste, il montre sa immaturité") ou si ça reste neutre pour toi. Je n'arrive pas à savoir.

                        • [^] # Re: GNU

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Je pense que c'est décorrélé.

                          Je nie la relation supposée de départ « le fait que LT s'en foute est une preuve de maturité ».

                          Je ne dis pas que c'est immature.

              • [^] # Re: GNU

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                C'est mature de s'en foutre ?

                Ça dépend de quoi, par exemple, c'est plutôt sage de se foutre de la couleur de peau, de l'age, du sexe ou de la sexualité de quelqu'un... parfois même la religion si elle reste son affaire strictement privée et ne le met pas en danger.

          • [^] # Re: GNU

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est mature d'aimer le logiciel propriétaire ?

            Non, mais mûr, peut-être ?

  • # en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

    Posté par . Évalué à 9.

    Tu dois avoir autant de système linux sans gnu que de système GNU/Hurd.

    En gros faire tourner tout un système linux sans un goute de gnu, donne un truc très limité.

    Quand on parle de linux, généralement c'est d'un système avec la brique GNU; vire cette brique, et il ne restera pas grand chose.

    Débian peut tourner avec un noyau alternatif, par contre debian sans GNU, c'est comment dire... inutilisable.
    en voila un
    www.debian.org/ports/kfreebsd-gnu/

    en voila deux
    www.debian.org/ports/hurd/hurd-install

    Linux est interchangeable sur pas mal de distrib; GNU l'est beaucoup moins.

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

      Posté par (page perso) . Évalué à -10.

      J'ai pourtant nettement l'impression que le noyau impose la politique du système, c'est a dire le degré de modularité dans l'OS.

      Hurd est modulaire à l'extrème. NT est au contraire très monolithique (ou peut être plus tant que ca). Ce sont bien les noyaux qui définissent comment se comporte le système non ? Et qui permet aux logiciels de s'exécuter.

      Je viens de lire Wikipedia sur le sujet et effectivement, je n'avais pas pensé à X Window. Retire X et il ne reste pas grand chose d'utilisable dans ma Ubuntu.

      • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        retire ton bios et il reste rien...

        Tout plein de serveur et de machine en ligne de commande fonctionne parfaitement sans X

      • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

        Posté par . Évalué à 10.

        Retire X et il ne reste pas grand chose d'utilisable dans ma Ubuntu.

        hahahahaha :-)))
        Fortune !!!!

      • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu devrais lire plus wikipedia :

        Le noyau de Windows NT est multitâche préemptif et multi-utilisateur, de type :

        • micro-noyau enrichi
        • hybride.

        Je ne connais pas Hurd. Je te laisse le soin de l'installer pour le tester et en faire un prochain journal.

        Ce sont bien les noyaux qui définissent comment se comporte le système non ?

        En partie seulement. Et surtout d'un point de vue bas-niveau, à la limite de l'électronique. C'est le reste du logiciel qui fait l'interface d'un ordinateur.

        Retire X et il ne reste pas grand chose d'utilisable dans ma Ubuntu.

        Si quand même, il reste Linux ^^, l'init, les utilitaires de base, un shell et tout un tas de programmes utilisateurs tels que des calculateurs, des langages de programmation, de création de documents, d'audio/video, etc... Et encore tout un tas de daemons : ordonnanceurs, serveurs divers et variés, et j'en passe.

        Quand je fais découvrir GNU/Linux à quelqu'un, déjà c'est Ubuntu parce que je la crois assez newbie-proof (mais je serais assez tenté par Fedora). J'emploie toujours GNU/Linux quand je parle avec eux, voir "un système libre" tout simplement. Car c'est la licence GPL et le mouvement libre en général que je trouve important.

    • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Linux est interchangeable sur pas mal de distrib; GNU l'est beaucoup moins

      Combien y a-t-il de distributions où Linux est interchangeable ? (en clair il y a quoi derrière le "pas mal" à part debian, gentoo - je crois - et arch ?)
      Et à côté de ça, combien de distributions avec autre chose que GNU ? (en plus de toute la partie busybox, on a aussi android, et web os - je crois)

    • [^] # Re: en fait c'est juste de l'enculage de mouche pré vendredi

      Posté par . Évalué à 1.

      et android?

  • # Moi je sais

    Posté par . Évalué à 1.

    Stallman c'est le genre de gars qui écarte les bras et qui réclame qu'on le bénisse, mais que fait Stallman de concret depuis ces 10 dernières années, à part brasser du vent ? Lui qui revendique si chèrement son GNU.

    Il développe Emacs pour Windows :P

    • [^] # Re: Moi je sais

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est crédible, autant Emacs (avec majuscule, puisqu'on est tatillon sur les nom) n'a jamais planté chez moi sous linux, autant sous windows faut pas taper trop fort la table sous peine de freeze...
      Bref y'a encore du travail avant GNU/Windows ;-)

      • [^] # Re: Moi je sais

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est clair ! Mais je suis curieux de voir le résultat : peut-on rêver d'un windows 8 piloté par Emacs, qu'en pense Richard ?

  • # Oui, mais non, en fait

    Posté par . Évalué à 2.

    Il y en a plein d'autres toolbox

    Dans la théorie c'est vrai. Dans la pratique il y a plein de bidules, même des bidules pas GNU du tout, qui ont besoin des outils GNU pour compiler, quitte à les cross-compiler ensuite pour une distro BusyBox/ucLibc ou tout ce que tu veux sans GNU dedans.

    Je je suis pas aller vérifier, mais a mon humble avis la plupart des distribution busybox que tu cite ont été au moins cross-compilées à partir d'une distribution avec plein d'outils GNU dedans.

    • [^] # Re: Oui, mais non, en fait

      Posté par . Évalué à 6.

      ouais, tout comme le projet GNU, Emacs et gcc en tête, a été initialement écrit sur - pour ne pas dire grâce à - des Unix propriétaires : on s'en cague.

      • [^] # Re: Oui, mais non, en fait

        Posté par . Évalué à 3.

        Initialement oui, maintenant non.

        Une distrib busybox ne peut pas compiler une autre distrib busybox sans une brique GNU, ou alors il choppe un autre compilateur, mais qui le fait ?

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Oui, mais non, en fait

          Posté par . Évalué à 6.

          je ne vois ni l'intérêt ni la difficulté.

          donc maintenant non, mais un jour pourquoi pas... (plateformes ou processeurs où GCC traine les pieds)

          • [^] # Re: Oui, mais non, en fait

            Posté par . Évalué à 3.

            je ne vois ni l'intérêt

            avoir un système qui est en mesure de se compiler lui-même.

            ni la difficulté.

            C'est parce que tu n'as jamais essayé ?

  • # TinyCore

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est bien.
    J'l'utilises sur ma GeekBox, et c'est bien.
    Mais cela ne se résumé pas à busybox, tu peux installer les vrais outils. C'est même fait pour.

    Et sinon la récursivité de "m’inspire vraiment du mépris et de l’aversion est celle qui consiste à exclure toutes les autres." C'est beau. Comme du gnu.

    Comment ça on est jeudi ?

    • [^] # Re: TinyCore

      Posté par . Évalué à 0.

      Et sinon la récursivité de "m’inspire vraiment du mépris et de l’aversion est celle qui consiste à exclure toutes les autres." C'est beau. Comme du gnu.

      Enfin quelqu'un qui remarque cette récursivité. Merci.

    • [^] # Re: TinyCore

      Posté par . Évalué à 2.

      Je crois justement que c'est pas récursif. Linus accepte toutes les idéologies à l'exception d'une qui exclut toutes les idéologies à l'exception d'elle-même. Dans un cas, il reste n-1 dans l'autre juste 1... ou alors il faut que je mette à jour ma définition de la récursivité. :)

      • [^] # Re: TinyCore

        Posté par . Évalué à 1.

        Justement, bien souvent, ce rejet de l'exclusion ne sert qu'à attaquer ses ennemis. C'est aussi quelque chose de très valorisant.

        Être réellement tolérant, c'est accepter que les nazis s'expriment. (Non, ce n'est pas un Godwin, cette évocation du nazisme est tout à fait pertinente.) Vouloir les faire taire, c'est tout simplement se montrer aussi discriminatoire que tous les autres.

        • [^] # Re: TinyCore

          Posté par . Évalué à 2.

          Justement, bien souvent, ce rejet de l'exclusion ne sert qu'à attaquer ses ennemis. C'est aussi quelque chose de très valorisant.

          Ou ça veut simplement dire qu'on ne supporte pas les gens qui se contentent de répondre "la question n'a pas de sens" lorsque tu as le malheur de l'avoir formulée en langage usuel au lieu d'utiliser leur (pauvre) jargon. Ce sont des gens inaptes à la discussion, car incapables d'aller jusqu'à l'autre pour l'amener jusqu'à eux. C'est un geste fondamental, si tu entends faire autre chose que du prêchi-prêcha.

          Être réellement tolérant, c'est accepter que les nazis s'expriment. (Non, ce n'est pas un Godwin, cette évocation du nazisme est tout à fait pertinente.) Vouloir les faire taire, c'est tout simplement se montrer aussi discriminatoire que tous les autres.

          C'est vrai, si on suppose qu'à la base toutes les opinions se valent. Je rappelle quand même qu'il y a eu toute une réflexion au sortir de la seconde guerre mondiale sur l'homme et le devoir qu'implique le seul fait d'être un homme. Car si le nazisme est une opinion comme une autre, je me demande bien pourquoi, envers et contre tout, au mépris de leur vie et de la sécurité de leurs proches, des humains se sont trouvés n'avoir pas d'autre issue que de se dresser contre...

          Par bonheur, nous sommes là très loins de RMS vs. Linus (du coup, non, je ne pense pas que l'évocation du nazisme soit très pertinente ici ;)

  • # Réponses

    Posté par . Évalué à 10.

    Qui est Richard Stallman ?

    Voici mon plan :

    C'est redondant avec le sommaire automatique et ça ne répond pas vraiment à la question.

    Je viens plaider pour la liberté de l'utilisateur, qui ne tiens pas forcément compte des aspects technico-politiques.

    L'utilisateur ignore beaucoup de choses. C'est normal. Ce n'est pas un expert. Ça n'empêche pas de lui expliquer gentiment.

    Mon père et mon oncle étaient persuadé, jusqu'à il y a peu, qu'un hacker, c'est quelqu'un qui casse des systèmes. Mon oncle a même tenté de me faire la leçon et de m'expliquer ce que le lifehacking, dont je venais de lui parler, était soit une erreur de nommage, soit une chose horrible.

    Pour ce qui est de GNU/Linux, je ne l'emploie que dans les events (rmll, SGL, etc.), dans les LUGs, sur Internet (linuxfr, pcinpact, etc.), mais pas avec mes parents et les utilisateurs non initiés.

    Je suis conscient que le chemin est long pour corriger cette utilisation abusive de Linux. Du coup, quand ils me posent une question, je répond en répétant ce qu'ils disent et en reformulant.

    Du genre :
    « C'est quoi ton linux ?
    - Ma distribution de logiciels libres préférée, c'est Debian »

    J'ai espoir qu'avec le temps, cette formulation restera dans leurs esprits.

    J'aimerais d'abord vous parler de Busybox. Pourquoi entendons nous parler de GNU, et jamais de Busybox ?

    C'est pour troller, ou bien tu compares sérieusement tout GNU avec busybox ?

    Je vais répondre : parce que de mon point de vue, notre ami Stallman hurle bien trop fort qu'on marche sur ses plates bandes.

    Tu réponds (mal) à ta question rhétorique.

    Certes, la composante rms est un facteur important de l'utilisation de GNU/Linux. Mais il y a un autre facteur important : Les développeurs de busybox ne sont pas naïfs et sont conscient que ça n'a aucun rapport.

    Voici la liste des distribs qui utilisent Busybox/Linux :

    Et c'est censé montrer quoi ?

    Tu as une liste de 50 « distributions » (sur les centaines et les centaines de distributions existantes dans le monde), dont la moitié est dédié à l'installation d'un système ou à l'embarqué et dont les fonctionnalités sont fortement limitées par rapport à des distributions GNU/Linux (normal, ce n'est pas le but).

    D'ailleurs tes exemples sont un peu bidons. On utilise rarement GNU/Linux pour de l'embraqué (je ne dis pas j'ai du GNU/Linux dans ma freebox, mais plutôt « c'est basé sur un noyau Linux »).

    Enfin, dire qu'il ne faut pas utiliser l'appellation GNU/Linux pour désigner une distribution parce qu'on peut remplacer (une infime partie de) GNU par busybox est aussi pertinent que de dire qu'il ne faut pas utiliser Linux parce que sous Debian, on peut utiliser d'autres noyaux (comme Hurd ou kfreeBSD).

    Parmi tous ceux qui sont prêt à me troller quand je dis "Linux", combien prendront la peine de réfléchir si à tout hasard, la distrib dont je parle n'a pas fait un autre choix que le vénéré GNU présumé ? Stop à l'hypocrisie. Aucun. C'est juste pour la frime "ouai je t'écrase avec mes principes et toute ma Science".

    Donc quelqu'un qui n'est pas d'accord avec toi est « prêt à [te] troller », ne prend pas « la peine de réfléchir » et est porteur d'« hypocrisie ».

    Quelle ouverture d'esprit. Tu a rédigé un journal pour débattre ou juste pour « écrase[r les autres] avec [tes] principes et toute [ta] Science » ?

    Il y en a plein d'autres toolbox (Toybox ...) qui seront plus adaptées à des systèmes légers ou embarqués, mais rien n'empêcherait de les utiliser sur des distrib grand public. GNU est 'juste' préférée. Et cela devient systématique.

    Ben ne te gènes pas. N'utilise que du non GNU. On verra bien combien de temps tu tiendra.

    Les distributions que tu cites, elles ont fait un choix pragmatique. Elles utilisent busybox parce que c'est clairement indiqué pour l'objectif (petite empreinte mémoire, peu de place de stockage etc.).

    Sur une distribution de bureau, ce serait juste idiot et contre productif.

    Est-ce que Bash va s'y mettre demain ? Hé oui, sans mon GNU/Linux/Bash/Gnome, mon OS ne serait pas utilisable au final. Est-ce que Bash n'a pas aussi légitimité à réclamer sa soupe ? (on y reviendra dans le chapitre 3 "Qui a la plus grosse ?")

    Bravo. En plein dans le mille.

    GNOME
    « GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre »
    Bourne-Again shell « Bash, acronyme de Bourne-again shell, est le shell du projet GNU ».

    Tu viens juste d'illustrer par tes exemples l'importance de GNU au sein d'un OS libre. Certes, c'est remplaçable, mais il faut le faire exprès.

    Et ton GNU/Linux/Bash/GNOME, c'est un GNU/Linux.

    Je vous pose la question : Qu'en pensent ces projets ? Se sentent-ils ignorés ? Inutiles ? Rejeté du "GNU/Linux" universel comme des bâtards ?

    Non, ils sont dedans.

    Mais pour citer quelqu'un qui s'exprimait sur le sujet,

    combien prendront la peine de réfléchir si à tout hasard, la distrib les logiciels dont je parle n'a pas fait un autre choix que le** ne font pas partie du **vénéré GNU présumé ?

    Exemple : Quand va t-on arrêter de dresser une liste des distribs qui correspondent plus à un idéal en particulier, qui consiste à dire que toutes les autres sont mauvaises ?

    Conseiller quelque chose revient à dire que tout le reste est mauvais ?

    Mince alors ! Je ne conseillerai plus jamais de glace à la fraise alors. J'aime trop les glaces au chocolat pour les dénigrer.

    GNU n'est pas nécessaire, c'est l'une des nombreuses briques remplaçables

    Mais pas simplement.

    et jetables d'un système d'exploitation Linux.

    Linux, c'est un noyau.

    Le personnage éprouve une violente jalousie et alors ? Pourquoi ne fini t-il pas Hurd, avant de revendiquer le travail des autres ?

    Hurd n'est plus une priorité de la FSF. Linux leur convient très bien.

    Linux est le noyau, c'est la racine, pour moi c'est le seul dénominateur commun entre toutes nos distributions. Aussi largement, j'inclue donc TinyCoreLinux dans le groupe des distributions Linux.

    Mais pas Debian GNU/kFreebsd. Ni gentoo GNU/Hurd. etc.

    • [^] # Re: Réponses

      Posté par . Évalué à 1.

      "Ma distribution de logiciels libres préférée, c'est Debian "

      Rhoo ce troll !
      Bien placé ;)

      https://www.gnu.org/distros/free-distros.html

      • [^] # Re: Réponses

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ce qui est rigolo avec cette liste, c'est qu'il n'y a aucune distro connue (utilisée) même par les Linuxiens (ne parlons pas des non-Linuxiens qui forment 99% de la population). Ca en dit long sur les tenants du libre façon GNU et les tenants de l'open-source...

        • [^] # Re: Réponses

          Posté par . Évalué à -3.

          D'un autre côté, c'est logique. Le 100% libre, c'est un choix idéologique lourd, qui souvent ne marche pas à cause du matériel.

          • [^] # Re: Réponses

            Posté par . Évalué à -1.

            Qui ne marche pas a cause de l'absence soft pour faire fonctionner du materiel, nuance.

            C'est un peu facile de reporter la faute sur du matos qui n'a rien demande a personne et fonctionne comme il doit fonctionner.

            Et oui, quand on encule les mouches sur gnu/linux, il est de bon ton de les enculer aussi sur ce genre de points de details.

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Réponses

              Posté par . Évalué à 2.

              Qui ne marche pas a cause de l'absence soft pour faire fonctionner du materiel, nuance.

              C'est un peu facile de reporter la faute sur du matos qui n'a rien demande a personne et fonctionne comme il doit fonctionner.

              Justement, on ne sait pas si le matos « fonctionne comme il doit fonctionner ». Vu qu'il n'est pas documenté !

              Du coup on est obligé de supposer qu'il fonctionne comme il doit fonctionner », de manière empirique. Mais des fois, il faut émuler les bugs.

              D'où l'intérêt d'avoir des specs pour chaque matériel.

              Et personne ne reporte la faute sur la matos. Tout le monde reporte la faute sur le constructeur du matos, qui ne publie pas les specs et qui te vend une boite noire.

              Après, si ça ne te dérange pas d'acheter quelque chose dont tu n'est pas propriétaire, ça ne regarde que toi. Ceci dit, venant d'un fan de la pomme, ce n'est pas étonnant.

              • [^] # Re: Réponses

                Posté par . Évalué à -2.

                Marrant quand meme, t'es super pointilleux sur un point de detail comme gnu/linux, mais te permet des largesses sur le reste.

                Justement, on ne sait pas si le matos « fonctionne comme il doit fonctionner ». Vu qu'il n'est pas documenté !

                Enculage de mouche. La carte graphique machin fonctionne tres bien sous windows et mac, donc le matos fonctionne bien.
                Linux n'arrive pas a l'exploiter correctement, mais ca n'est pas la faute du matos, mais bel et bien de linux, point.

                Et personne ne reporte la faute sur la matos

                Si si, c'est ecrit au dessus "a cause du matos", pas a cause de l'absence de specs.

                Après, si ça ne te dérange pas d'acheter quelque chose dont tu n'est pas propriétaire

                Pour autant que je sache, je suis proprietaire de mon matos, je peux le dessouder, rajouter des composants, le revendre, le donner, bref, j'en fait ce que je veux. Je peux meme l'interfacer avec mon grille pain! Oui, oui, je peux, comme l'argument fallacieux qui dit que ff est mieux parce que monsieur dupont peut le modifier.

                L'enculage de mouche sur le vocabulaire n'est pas a l'ordre du jour quand ca ne met pas st rms sous son meilleur jour?

                C'est ca qui m'eclate le plus en fait chez les integristes du libre, c'est cette tendance a la double pensee novlanguiste. Chez des gens qui se pretendent les gardien de la liberte et de la circulation des idees, ce cote bureau de la verite orwellien est assez magique je dois avouer.

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: Réponses

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Enculage de mouche. La carte graphique machin fonctionne tres bien sous windows et mac, donc le matos fonctionne bien.

                  Bien, c'est relatif. Mais disons au moins qu'il fonctionne.

                  Mais c'est normal puisque le constructeur écrit lui même les drivers !

                  Linux n'arrive pas a l'exploiter correctement, mais ca n'est pas la faute du matos, mais bel et bien de linux, point.

                  Mais oui, bien sûr. C'est de la faute de Linux si le constructeur choisi de ne pas publier ses specs et ne fait que des drivers proprio pour Windows et Mac.

                  • [^] # Re: Réponses

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Mais oui, bien sûr. C'est de la faute de Linux si le constructeur choisi de ne pas publier ses specs et ne fait que des drivers proprio pour Windows et Mac.

                    Toujours la même chose : c'est la faute des autres! Microsoft et Apple ont su proposer une offre qui mette tout le monde ensemble, pour offrir un truc qui marche.
                    Mais chez les libristes, hors de question de se poser des questions : c'est aux autres de s'adapter.

                    Nous ne sommes plus au temps de l'esclavage, les constructeur ont le droit de faire ce qu'ils veulent. Si tu veux un drivers (ou des specs), propose une offre qui les motive. En attendant, aucune raison de te filer "gratos" ce que tu demandes. Je suis sûr que si tu vas leur demander (avec le porte-monnaie pour), ils accepteront de te faire ton driver et libérer les specs.

                    Tu as le choix. Ne reporte pas les défauts de Linux sur les autres si tu n'as pas été capable de faire une offre financière ou volume de personne qui changerait le volume de vente de plus de 0.001%)

                    • [^] # Re: Réponses

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Toujours la même chose : c'est la faute des autres! Microsoft et Apple ont su proposer une offre qui mette tout le monde ensemble

                      Qui mette tout le monde ensemble ? :)

                      Je pensais justement que c'était la stratégie de l'individualisme. Comme quoi, on peut se tromper. :)

                      Mais chez les libristes, hors de question de se poser des questions : c'est aux autres de s'adapter.

                      Oui, tu as raison. Je réalise aujourd'hui que je ne suis qu'un gros enfoiré. Un énorme salopard qui ose demander de pouvoir utiliser une interface graphique. C'est moche de ma part, j'ai un peu honte. Et puis la console, c'est bien suffisant pour des intaigristes aigris non ?

                      Je vais retourner utiliser Windows dès que possible. Comme tout le monde. D'ailleurs pourquoi ne pas faire comme tout le monde, vu que tout le monde le fait.

                      Au fait, plus haut tu parlais de défendre les standards de façon à ce que tout le monde puisse communiquer ensemble. Mais visiblement, l'interopérabilité ne fait pas partie de ta définition.

                      Donc en fait, qu'on puisse communiquer tous ensemble avec des formats libres, pourquoi pas, mais sous Windows !

                      En attendant, aucune raison de te filer "gratos" ce que tu demandes.

                      Bien sûr que non. Ce n'est pas gratuit. C'est pour ça qu'il faut monnayer. Comment monnayer ?

                      Deux solutions.
                      - On peut payer pour obtenir ce qu'on souhaite. Mais ça risque de ne pas être donné.
                      - On peut augmenter le cout pour l'entreprise de ne pas le faire.

                      J'ai choisi la deuxième solution. Ça consiste à faire remonter son mécontentement au constructeur, pousser les GULs à mettre la pression, ne pas conseiller ces cartes qui n'ont pas de specs (ou au moins de drivers libres) à mon entourage, même s'il utilise Windows etc.

                      Tu as le choix.

                      On dirait un discours de l'UMP.

                      Les pauvres ont le choix, il pourraient travailler (plus). Si cette situation est là, c'est que quelque part ils l'ont choisi et que ça leur plait.

                      C'est bien, c'est facile comme argumentation.

                      Il ne manque plus qu'un coup de main invisible qui va réguler le marché pour conclure et on aura fait le tour.

                  • [^] # Re: Réponses

                    Posté par . Évalué à -3.

                    Bien, c'est relatif. Mais disons au moins qu'il fonctionne.

                    Ce besoin de reporter la faute sur les autres.
                    Le matos fonctionne bien, il fait ce qu'il est cense faire, point.

                    Mais c'est normal puisque le constructeur écrit lui même les drivers !

                    Oui, et?
                    Marrant ce glissement semantique quand meme. Le matos marche, mais ya 5 minutes, ca marchait pas a cause du matos.
                    Bon, ce matos, il marche ou pas alors?

                    Mais oui, bien sûr. C'est de la faute de Linux si le constructeur choisi de ne pas publier ses specs et ne fait que des drivers proprio pour Windows et Mac.

                    Probablement la faute de linux oui.
                    Si le constructeur ne se fait pas chier a porter ses pilotes, c'est parce que:
                    - le marche est anecdotique, au mieux. Les pilotes linux ont 1% des ressources de dev. Ca fait un pilote de pietre qualite, en effet. Et c'est pas la perspective de 10 000 cartes vendues a des libristes qui va les faire change d'avis, ni meme les 50 000 cartes de plus vendus par effet social (autant que le social chez l'integriste evangelisateur, comment dire?)
                    - le pourcent de resource alloue doit en plus se fader 45 distros, un kernel qui change toutes les 3 semaines, un serveur X poussif qui a montre ses limites ya deja 10 ans.
                    - le pourcent se fait en plus copieusement insulter par des gens qui viennent leur expliquer qu'ils feraient mieux de faire faire leur boulot par quelqu'un d'autre. Et qui n'achetent pas de cartes graphiques de toutes facons, ou des vieux machins poussifs d'occas.

                    Alors, tu vas me dire "ils n'ont qu'a liberer le code/les specs". Deja, par "ils n'ont qu'a", ce que tu veux dire, c'est "ils sont obliges, et sous gpl, non mais".
                    Merde, moi qu croyait que linux, c'etait la liberte de choix.
                    Novlangue et double pensee, quand tu nous tient!

                    D'autre part, ecrire les pilotes, c'est un peu leur boulot, tu crois pas?
                    Liberer le driver et laisser les autres faire le boulot, c'est un peu comme dire "mozilla a qu'a faire developer FF par Google", c'est un peu un non sens, tu trouves pas?

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Réponses

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Selon Internet World Stats12, il a été recensé 1,8 milliard d'internautes en décembre 2009.
                      https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Internet#Statistiques

                      Et c'est pas la perspective de 10 000 cartes vendues a des libristes qui va les faire change d'avis, ni meme les 50 000 cartes de plus vendus par effet social (autant que le social chez l'integriste evangelisateur, comment dire?)

                      Si linux représente 1% du marché... chez moi ça fait au moins 18000000 d'acheteurs potentiels ;) Certes, ça reste 1% mais c'est plus que 100000 pèquenots.

                      • [^] # Re: Réponses

                        Posté par . Évalué à -3.

                        Les 10 000 etaient une pique, mais bon, calculons.

                        Ces 18 millions ont deja une carte graphique.
                        Ils tapent dans le bas de gamme, forcemment, ya pas de jeux sous linux (ou plutot, des jeux qu'une tnt2 fait tourner).
                        Le marche doit etre grosso modo 80% pour ati/nvidia, le reste chez intel (a la louche, hein).

                        Meme si nvidia (disons), raffle tout et elimine la concurrence a 100%, ca leur fait donc 60% de 18 millions.
                        A la louche, 10 millions.
                        A disons, 10$ de marge (bas de gamme, et je suis large, ca leur fait 50 millions, moins l'augmentation des ressources (facile qq millions quand meme, voire une binne dizaine).
                        Bon.
                        Si c'est pour se faire de l'argent de poche pour organiser le gueuleton de fin d'annee, ils ont autre chose a foutre et leur argent est certainement mieux investi ailleurs, hein.

                        Indice: le point important, c'est 1%. 1% de mille milliards, ca reste 1%, ca veut dire qu'il yen a 99 autres ailleurs, qui sont donc 99 fois plus gros (c'est beau les maths).

                        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: Réponses

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          ca reste 1%, ca veut dire qu'il yen a 99 autres ailleurs, qui sont donc 99 fois plus gros (c'est beau les maths).

                          90 fois plus gros. faut en garder pour les utilisateurs Mac, tu devrais être au courant ;-).

                          • [^] # Re: Réponses

                            Posté par . Évalué à -5.

                            Justement, le marche mac explose. Enfin explose, disons que c'est le seul marche desktop/laptop qui monte, l'autre baisse.

                            Et quand bien meme, 99 reste 99 foisnplus grand que un :)

                            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                        • [^] # Re: Réponses

                          Posté par . Évalué à -3.

                          Pfiou. Fatigue moi. Ca leur fait 100 millions, j'avais 5$ de marge en tete, va savoir pourquoi.

                          Bref, ca change pas fondamentalement la donne, une equipe de qq dizaines de personnes avec ces competences rares, ca va taper dans les 150/200k pour le dev, un ou deux vp/director grassement paye, tu rajoutes la qa qui va exploser vu la mouvance, les frais de fonctionnement, va pas rester grand chose au final.

                          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                      • [^] # Re: Réponses

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Si linux représente 1% du marché... chez moi ça fait au moins 18000000 d'acheteurs potentiels ;)

                        Oui oui... Comme chacun sait, chaque constructeur a 100% du marché. Divise par la part de marché du matos!
                        Bon, on peut parler des trucs "bien diffusés", genre une carte graphique, mais les coût de dév (ou de libération de specs) sont très élevé, il faut plus que 1% pour rentabiliser quand même. Et après faut aussi voir dans ce 1% le volume financier qu'ils engendre (achètent-ils les cartes chères qui rapportent?)

                        Bref, l'important, c'est le relatif : 1%. On s’embête pas à négocier des contrats avec les sous-traitants pour pouvoir montrer le dessous du produit, ni une équipe de dév, pour 1%.

                        La poule, l'oeuf, sans doute. Mais faudrait que Linux est quelque chose à "vendre" aux constructeurs, et pour le moment, ben... Que dalle. Même Mac OS sans jeux possibles arrive à vendre mieux.

                        • [^] # Re: Réponses

                          Posté par . Évalué à 0.

                          J'imagine la gueule du meeting.

                          -bon les gars, j'ai eu une idee geniale. On va multiplier les couts de devs par deux, la qa par 4, et donner notre savoir faire au monde entier!
                          - !! Et combien ca vs nous rapporter?
                          - 0.5%
                          - !!
                          - ouais! Ca m'a fait ca aussi!
                          - ...
                          - bob...
                          - ouais mais attends, avec le bouche a oreille, on peut monter a 0.8, ptetre meme +1%!!! Si on la joue bien, on aura meme de quoi offrir une boite de chocolat a noel a chaque dev!
                          - bob. T'as recommence a boire, c'est ca? Hein?

                          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                          • [^] # Re: Réponses

                            Posté par . Évalué à -4.

                            Et encore, quand on dit 1%, on compte que le marche ordinateurs.
                            Si tu rajoutes les consoles et les telephones dans le tas, ca doit bien tomber a 0.5%

                            /me va se coucher en rigolant tres fort.

                            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                          • [^] # Re: Réponses

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                            Pour une fois, on est en phase ;-)

                        • [^] # Re: Réponses

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Bref, l'important, c'est le relatif : 1%. On s’embête pas à négocier des contrats avec les sous-traitants pour pouvoir montrer le dessous du produit, ni une équipe de dév, pour 1%.

                          nvidia le fait bien lui... enfin soit, le truc c'est pas 1%, c'est savoir si c'est rentable... si ça rapporte. Je suis d'accord si le problème était que ça n'était qu'un coût, de la perte... dans ce cas à moins d'être un mécène, il n'y a pas d'intérêt. Mais si c'est rentable, qu'il y a un bénéfice, c'est du bénèf en plus que de pas le faire. Me donnes pas comme arguments, ouais blabla 1%, equipe dev blabla 1% blabla.

                          Soit c'est rentable, soit ça l'est pas. Si pas rentable alors oui ton argument va jusqu'au bout.

                          • [^] # Re: Réponses

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Soit c'est rentable, soit ça l'est pas. Si pas rentable alors oui ton argument va jusqu'au bout.

                            La formulation était peut-être pas la bonne, mais c'est bien ça que je voulais dire.
                            Mon reproche est que certains disent que les constructeurs sont des méchants car ils libèrent pas (code ou specs, ou il n'ont rien pour Linux), ma réaction est : fait que ce soit rentable à la place de râler, sinon tu n'as qu'à t'en perdre à toi-même et/ou met le fric, le tiens, pas celui des autres, dans le truc à perte. Juste de la rentabilité. Ca me gonfle que certains disent que c'est pas la faute de Linux si il y a pas de compatibilité, si c'est sa faute, en global, de ne pas être rentable. Toujours demander aux autres dé dépenser l'argent, et pas sortir le sien.

                        • [^] # Re: Réponses

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          ouais c'est vrai, mais linux c'est plus de 1% des machines (il y a les double-boot, les installations "sauvages", les live CD.

                          Si les constructeurs se dont chier à faire des drivers proprio pour linux c'est que ça représente pas rien. Et la seule manière de continuer ce 'bras de fer' ce que tu appelles 'intéresser' c'est de les refuser et de continuer à faire les nôtres, libre sans eux, et ne pas pouvoir "acheter" des jeux trop gourmand en 3D. Il y a une pression qui va se faire naturellement, par les éditeurs de jeux, parce que le linuxien est très technophile, et si il y a un moyen, même pas simple, de faire tourner une carte, il y arrivera. tandis qu'un maceux ou un windosien, il achètera une nouvelle machine (avec une carte en première monte, pas forcement à lui)

                          L'utilisateur final, nvidia il s'en cogne : son "marché" c'est la puce en 1ere monte, le 0.5% de gamer et les cartes de folies à pas de prix, c'est comme la formule 1 pour le constructeur auto, ca rapporte juste de la notoriété.

                          Aujourd'hui on te dit : si tu veux de la 3D sous linux c'est nvidia, alors amd libère les specs ATI. Dans peut être 10 ans, le driver ati sera bien et les gens sous linux achèteront TOUS du ATI. (en acceptant de mettre plus pour avoir juste du libre). Nvidia cèdera.

      • [^] # Re: Réponses

        Posté par . Évalué à 3.

        "Ma distribution de logiciels libres préférée, c'est Debian "

        Rhoo ce troll !
        Bien placé ;)

        Pas compris.

        J'ai parlé de distribution de Logiciels Libres.

        Je n'ai pas parlé de distribution reconnue par la FSF.

        Debian distribue bien un ensemble de Logiciels Libres, il me semble, non ? Donc je peux appeler ça un distribution de Logiciel Libre, même si rms considère que la présence de non-free l'empêche de conseiller Debian.

        Donc même au sens fsf, ça reste une distribution de Logiciels Libres (mais pas que).

        Et franchement, je ne crois pas que ce soit le genre de subtilité que je puisse expliquer à mes parents avant un bout de temps.

  • # Social Traître!

    Posté par . Évalué à 7.

    Ein GNU, Eine Gemeinschaft, Ein Stallman!

    GNU vaincra!

    Je vais DOS LinuxFR afin de faire taire ton journal.

    (C'est ça que tu dénonces, en gros?)

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Linuxfr

    Posté par . Évalué à -5.

    Nous sommes sur linuxfr, et non pas gnufr. Ceci est un journal en faveur de Linux qui tape sur GNU. Le journal est à -4. Y-aurait-il un problème avec le journal ? Ou avec les linuxiens, peut être ?

    • [^] # Re: Linuxfr

      Posté par . Évalué à 2.

      il faudrait renommer le site en gnulinuxfr; sinon ont peut aussi considérer que le journal a été considéré comme en avance; les trolls c'est le vendredi ;)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Linuxfr

      Posté par . Évalué à 2.

      Non, le vrai problème de ce journal, c'est qu'il est profondément inintéressant.

      • [^] # Re: Linuxfr

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        it's not a bug .... it's a feature

      • [^] # Re: Linuxfr

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Les gens font des journaux (c'était un moment, je sais) et autre inintéressants sur le fait qu'on devrait dire "GNU/" devant n'importe quoi, faire un journal pour dire que c'est gavant n'est que rendre l'appareil.

        Un point partout!

        • [^] # Re: Linuxfr

          Posté par . Évalué à 6.

          faire un journal pour dire que c'est gavant n'est que rendre l'appareil.

          On ne dit pas "rendre l'appareil", mais "renvoyer l'ascenseur".

          • [^] # Re: Linuxfr

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Du québécois peut être, "rendre l'appât raye"

          • [^] # Re: Linuxfr

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui enfin c'est de l'appareil au même.
            renvoyer, rendre, tout ca ne sent pas très bon en général.
            Ca vomit figue mi raisin.

  • # l'intransigeance

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    En fait l'intransigeance de RMS et des intaigristes est une bonne chose, car une étude (???) a été faite, si une idée est portée par 10% des gens, elle va devenir majoritaire si

    1 - les 10% sont intransigeants
    2 - le reste de la pop. est bienveillant.

    Et j'ai bien l'impression que la notion de liberté et de partage se développe bien plus depuis 10 ans.

    http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/09/une-opinion-partagee-par-10-des-gens.html

  • # Tant qu'on me laisse utiliser ce que je veux...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Sincèrement, voir un journal sur "comment appeler le monde de Linux de manière précise" et déchaîner autant de passions, il y a de quoi rire mais en fait non. L'auteur est courageux en tout cas.
    Merde, on ne m'avait pas dit qu'on était déjà Vendredi.

    J'aime la philosophie du libre c'est un fait, RMS n'est pourtant pas un personnage que je porte dans mon coeur, car bien qu'il semble très intelligent, il a ce côté qui donne l'impression qu'il sait tout sur tout, et que toi, tu es un p'tit con (après écoute d'une interview que je pensais historique -- mouarf, bof en fait, très confus dans ses propos). Mais je respecte le bonhomme comme je respecte Linus Torvalds que j'apprécie mais dont je ne comprends pas toujours sa pensée. Bref

    Comme l'avait souligné un membre dans un commentaire plus haut, s'enfermer dans le libre, et je peux vous assurer que vous allez très vite être confronter à des problèmes sur toutes les nouvelles technos d'aujourd'hui, selon bien évidemment ce que vous faites de l'informatique. J'ai été "intégriste" fût-il un temps, et croyez-moi, je me suis très vite ennuyé. Il y a un juste milieu, j'aime le libre, sa philosophie, j'essaye d'en parler quand j'ai un auditoire attentif, j'utilise énormément de LLs, mais entre le newbie W$ (slt, je voudrai avoir un crak pour win7 stp c urgan merci) et le pro-libre, il y a beaucoup d'espaces à explorer, découvrir et utiliser.
    Ne pas se fermer dans ce monde, et surtout dans le monde informatique est primordiale à une époque où les circuits imprimés sont devenus de véritables "compagnons" pour la plupart d'entre nous. Même pour les gens de LinuxFR. Avoir ses idées c'est encore mieux.

    Quand j'utilise un logiciel, je regarde en premier sa licence c'est certain. Mais ne me jetez pas la pierre quand je regarde une vidéo sur Yt ou Dm pour ne pas les citer, ça reste du Flash Player, donc niveau licence, GnuFlash l'aurait déjà surpassé si c'était libre. En conclusion, j'ai ma philosophie, vous avez la vôtre, c'est ce qui fait de nous des gens intelligents qui ont des opinions, même si c'est pour troller. Un juste milieu les amis.

    (Alors pour mettre d'accord tout le monde LiGNUx ça vous va ?)

  • # La question qu'il fallait se poser

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La question qu'il fallait se poser était : "GNU/Linux ou GNU-Linux ?". La réponse est ici http://lists.debian.org/debian-l10n-french/2002/02/maillist.html (regardez à partir du 14 février).

  • # GNU/Linuxfr.org

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le titre de la peur.

    Je viens de peindre une tête de gnou sur mon sac de cours histoire de pouvoir troller au campus demain, j'espère que tu ne m'en veux pas.

  • # Y'en a encore qui ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ouah !

    Ce serait amusant de faire des stats du genre :

    Dans les discussions des linuxiens à travers le monde ...

    ... quelle est la fréquence de la polémique autour de "GNU/Linux or Linux" ?

    ... combien de fois les "VIeux" répètent-ils que Emacs c'est trop lourd pour nos machines (des core i7 à 3ghz les 4 cœurs et 4go de ram) car EMACS ça veut dire "Eight Megabytes And Constantly Swapping" ?

    Vous pouvez continuer la liste et on envoie ça à un institut de stats.

    • [^] # Re: Y'en a encore qui ?

      Posté par . Évalué à 2.

      ah non Emacs veut dire
      Escape meta alt control shift

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Non mais vraiment...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    «Il y a deux façons d'enculer les mouches : avec ou sans leur consentement.»

    [ Boris Vian ]

  • # slitaz

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    slitaz aussi utilise busybox
    http://www.slitaz.org

    • [^] # Re: slitaz

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      nope, plus maintenant, justement sur le lien que tu as donné =(

      C'était l'exemple que je voulais citer dans mon journal, et j'ai été très surpris de lire en gros "Slitaz GNU/Linux".

      • [^] # Re: slitaz

        Posté par . Évalué à 2.

        C'était l'exemple que je voulais citer dans mon journal, et j'ai été très surpris de lire en gros "Slitaz GNU/Linux".

        Normal. Quand on connait les gens qui sont derrière Slitaz (je pense en particulier à une personne, impressionnante, proche de l'April, de la Quadrature du Net, de télécomix, de FDN, FFDN, qui a créé un FAI local, etc.), on ne s'étonne pas que même s'ils ont choisi busybox pour des raisons pratiques, ils mettent en avant GNU pour des raisons philosophiques.

        Comme Debian.

      • [^] # Re: slitaz

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        busybox in slitaz

  • # Emacs

    Posté par . Évalué à 3.

    Ne devrait-on pas dire une distribution Emacs ? Car après tout, emacs a une place centrale dans le système. Toute distribution a pour but de faire tourner emacs, en tant que seule application, car emacs peut tout faire.

    On peut très bien, dans ce cas utiliser un noyau, linux par exemple, emacs, et c'est tout. Dans ce cas ? Que doit-on dire ? Emacs/Noyau, Noyau/Emacs, Emacs, ou Noyau ?

  • # y a quant même des trucs qui ...

    Posté par . Évalué à 1.

    On a beau être vendredi y a quant même des trucs qui (me) chiffonnent.

    On va lécher le fion de tous ceux qui contribuent, un par un ?

    Les gens qui contribuent à te proposer un système cohérent, clair, parfois même stable, rempli de fonctions, et remplis de logiciels, ne méritent ils pas qu'on s'arrêtent sur leurs opinions ? ça me trou le cul de lire des phrases pareilles. Pour ne pas être d'accord, il faut au moins écouter. Et écouter ceux grâce à qui tout cela est possible est le minimum. Que ça te plaise ou pas. (écouter = essayer de comprendre. Aussi)

    Qui a dit qu'il fallait lécher le cul ? As tu une référence quelque part ? Ce n'est pas un troll, c'est juste de la méchanceté pure et dure. Il y a des différences entre esprit bsd et esprit gnu, certes, mais il y aussi du commun.

    Ce genre de propos me fait me poser des questions sur le "desktop linux". Est ce linux qui n'est pas prêt ou est ce le desktop ?

    • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Les gens qui contribuent à te proposer un système cohérent, clair, parfois même stable, rempli de fonctions, et remplis de logiciels, ne méritent ils pas qu'on s'arrêtent sur leurs opinions ?

      Si c'était ceux-la qui demandaient quelque chose... Mais non.

      Pour ne pas être d'accord, il faut au moins écouter.

      Ecouter ne veut pas dire devoir être d'accord.

      Qui a dit qu'il fallait lécher le cul ? As tu une référence quelque part ?

      Discussion typique:

      • Alors j'ai une distro Linux...
      • Il faut dire GNU/Linux, pas Linux
      • Désolé, j'ai déjà eu cette discussion, j'ai regardé mais j'ai autant de GNU que plein d'autres projets (Apache, BSD), je ne vois pas de raison de mettre plus en avant GNU que les autres.
      • C'est gràce à GNU que tu en est la
      • Non, c'est grace à eux et plein d'autres
      • Mais GNU c'est les meilleurs, Stallman est le dieu qui sans lui pas de Linux (sic), il faut mettre GNU. Met GNU. C'est GNU/Linux
      • Abandon

      Perso, je comprend qu'on dise "léchage de botte"

      • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

        Posté par (page perso) . Évalué à -4.

        Je suis obligé de mettre un +1. C'est quand on fait exprès de ne pas comprendre que la discussion devient stérile, alors un petit effort.

        Après, on peut plaider pour la liberté des utilisateurs, tralala. Si c'est pour en finir par les conditionner, ya comme qui dirait un problème.

      • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Ecouter ne veut pas dire devoir être d'accord.

        c'est exactement le sens de la formule.
        mais comme souvent, il faut nommer les choses simplement pour certains.

        Mais GNU c'est les meilleurs

        Troll encore, cites nous un seul extrait (à part Stallmann) de gens préchant cela ? Il y a une opinion, à ne pas déformer, et à respecter, au moins. Et cela n'a pas besoin d'être éternellement rappelé.

      • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

        Posté par . Évalué à 0.

        Non, c'est grace à eux et plein d'autres

        en fait si tu vire GNU de ta distrib, t'as plus rien qui marche. Si tu vires linux de ta distrib, ça peut encore marcher.
        Cite moi UN élément indispensable (ie la distrib sert plus à rien si on le vire) autre que GNU et le noyau.

        Perso je peux virer X, sur un serveur c'est même ce que j'ai fait. Ah alors apache? ben non car apache il est pas sur mon desktop.

        Perso si j'ai une distrib tournant avec busybox, je dirai busybox/linux.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Ton commentaire est parfaitement stupide. "C'est le même mais en différent". Si je retire X de mon système, "il ne marche plus" un point c'est tout.

          Si je vire Linux de mon système pour mettre BSD, aucun logiciel précédemment installé ne sera en mesure de tourner.

          Par contre, si je vire GNU, je peux toujours mettre BusyBox, Gnash ou Dash ou Wayland ou n'importe quoi d'autre, et ce sera totalement transparent pour moi.

          Donc GNU est jetable et pas Linux. Je veux bien qu'on vienne m'expliquer que GNU est une brique importante, sinon très importante, mais c'est encore le jeu de celui qui a la plus grosse si on observe cet argumentaire. On va pas faire une mesure pour savoir si GNU est plus important que KDE pour mon OS, c'est Linux et c'est tout, ya pas à discuter là dessus.

          En revanche je comprends parfaitement le volet "idéologie" qui a été présenté dans certains commentaires, et là encore c'est à la libre appréciation de chacun et je trouve parfaitement mal venu de reprendre quelqu'un qui dirait "Linux". Même sans connaissance de cause, il faudrait alors reprendre les gens disant "GNU/linux" par mimétisme.

          • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

            Posté par . Évalué à 0.

            Si je retire X de mon système, "il ne marche plus" un point c'est tout.

            Ah? première nouvelle.

            Si je vire Linux de mon système pour mettre BSD, aucun logiciel précédemment installé ne sera en mesure de tourner.

            Je ne suis pas pour appeler le système GNU, mais GNU/Linux, ce qui montre bien l'importance des deux.

            Par contre, si je vire GNU, je peux toujours mettre BusyBox, Gnash ou Dash ou Wayland ou n'importe quoi d'autre, et ce sera totalement transparent pour moi.

            Vas y essayes qu'on rigole un bon coup ! Tu n'oublieras évidement pas de ne pas avoir gtk+, cairo, ou encore gettext. Tu feras gaffes aux scripts d'init; la dernière fois que j'ai tenté dash à la place de bash, j'ai eu de très mauvaises surprises.

            urpme coreutils

            removing package basesystem-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            removing package basesystem-minimal-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            Nothing to remove

            urpme gettext-base

            removing package basesystem-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            removing package basesystem-minimal-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            Nothing to remove

            bon j'ai peut être pris trop gros.

            urpme glibc

            removing package basesystem-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            removing package basesystem-minimal-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system

            Ouch

            urpme gzip

            removing package basesystem-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            removing package basesystem-minimal-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system

            arf veut pas non plus bon vais pas essayer tar

            urpme tar

            removing package basesystem-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system
            removing package basesystem-minimal-2008.0-7mdv2008.1.i586 will break your system

            ça montre bien que c'est au coeur du système. C'est même plus violent que le kernel que tu peux changer de version sans tout casser; change la glibc et il faut tout réinstaller.

            Donc vas y sur ta distrib que tu utilises tous les jours, pas une sélectionnée juste pour l'occasion, vire GNU et viens me dire ensuite que ça marche.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              Je ne suis pas persuadé que ce soit si compliqué. Là encore, déjà proposé déjà répondu, ce n'est pas parce que c'est compliqué que c'est indispensable, tu part du postulat que vu que toutes les distrib utilisent GNU il est difficile de le désinstaller et de le remplacer.

              Oui je vais te sortir mon argument de la distrib de tous les jours qu'il suffirait de créer (ou d'utiliser, dans la liste, en gras, ya des desktop très connues ;) ) et si tu veux l'arguments du plus grand nombre on repart sur "Qui a la plus grosse" : on tourne en rond.

              KDE marche très bien sur une linux / x / dash ce que tu veux. Sans GNU. Et Kate aussi. Et n'importe quel autre logiciel pas GTK (ca te va là ? ou tu vas encore faire le pointilleux ?).

              Essaye de faire tourner des logiciels pondu pour LINUX sur un GNU/BSD qu'on rigole ! GNU n'est pas le centre du monde malheureusement.

              Et la notion de reconnaissance est tout à fait louable (encore déjà dit, qu'est-ce qu'on se répète) mais elle reste subjective et personnelle, elle n'a pas sa place dans une discussion quotidienne où on reprends sévèrement son interlocuteur.

              • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

                Posté par . Évalué à 5.

                Je ne suis pas persuadé que ce soit si compliqué.

                Eh bien essaye. Rien que pour se passer de gcc et de ses lib c'est galère; et même dans les softs non GNU, certains utilisent des extensions GNU du langage C (asprintf pour n'en citer qu'un (il est aussi sous BSD) )

                KDE marche très bien sur une linux

                Rien que sous windows y a besoin du GNU (aspell)

                http://techbase.kde.org/Getting_Started/Build/Windows/3rd-party_libraries, mais bon on doit pouvoir virer les dicos

                Mais j'ai quand même l'impression qu'on tourne en rond
                Sur une distrib classique tu peux tout virer sauf GNU et le kernel, point. Tu peux faire une distrib sans une once de gnu, et celle là tu peux la nommer Linux/whaterver; par contre y a peu de chance qu'elle ait beaucoup de succès; sauf si tu l'appelle android.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  certains utilisent des extensions GNU du langage C (asprintf pour n'en citer qu'un (il est aussi sous BSD) )

                  Ca fait partie des trucs rigolos des "libristes" : hurler que les autres ne respectent pas les standards, et... Ne pas respecter les standards.

                  Note : asprintf n'est une "extension GNU du langage C", c'est juste un bout de lib en plus, on peut le porter sur d'autres compilateurs sans problèmes (un coup de #include et c'est réglé). Par contre, il y a des extension de langage C GNU qu'on ne peut par mettre ailleurs, et c'est très chiant pour un portage. Et après on a la morale qu'on fait du code pur Windows et que c'est pas bien...

                  • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Mais c'est portable :) Suffit de compiler avec gcc ;)

                    Bon blague à part, j'évite d'utiliser ces fonctions sur des projets de ma boite, mais pour mes truc perso c'est quand même vachement pratique.

                    ps : le man de asprintf me donne ça dans les notes

                    These functions are GNU extensions, not in C or POSIX. They are also available under *BSD. The FreeBSD implementation sets strp to NULL on error.

                    Donc oui ce ne sont pas à proprement parler des extensions au langage, mais une extension a la bibliothèque de base.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

                Posté par . Évalué à 6.

                tu part du postulat que vu que toutes les distrib utilisent GNU il est difficile de le désinstaller et de le remplacer.

                C'est le cas. Hors pour l'embarqué toutes (ou quasiment) l'utilisent parce que c'est bien plus simple et plus efficace.

                Oui je vais te sortir mon argument de la distrib de tous les jours qu'il suffirait de créer

                Il suffirait de créer une distribution sans GNU. Tout simplement. Pourquoi est ce qu'on n'y avait pas pensé avant ?

                Il suffirait aussi qu'il n'y ait plus de guerre dans la monde pour que tout aille mieux. Il n'y a plus qu'à.
                >
                ou d'utiliser, dans la liste, en gras, ya des desktop très connues ;)

                Mais qu'est ce que tu attends ?

                Utilise là ta distribution sans GNU ! Au moins une semaine. Et au bout d'une semaine tu nous fait un bilan.

                Essaye de faire tourner des logiciels pondu pour LINUX sur un GNU/BSD qu'on rigole !

                http://wiki.debian.org/Debian_GNU/kFreeBSD_FAQ#Q:_Is_it_possible_to_run_Linux_binaries_under_Debian_GNU.2BAC8-kFreeBSD_kernel.3F
                http://glibc-bsd.alioth.debian.org/patches/
                http://ftp.de.debian.org/debian/dists/wheezy/main/binary-kfreebsd-amd64/Packages.bz2

                Ah ah ah.

          • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

            Posté par . Évalué à 0.

            X n'est pas indispensable donc oui, le système fonctionne sans X (et sans équivalent).

          • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

            Posté par . Évalué à 3.

            ah un que j'avais laissé passer : Gnash

            Raté c'est du GNU ;)

            http://www.gnu.org/software/gnash/

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        • C'est gràce à GNU que tu en est la
        • Non, c'est grace à eux et plein d'autres
        • Mais GNU c'est les meilleurs

        L'argument n'est pas que ce sont les meilleurs. L'argument est que ce sont eux qui ont été les premiers, eux qui ont lancé le mouvement du logiciel libre, eux qui ont créé la licence phare du mouvement.
        J'estime que ça vaut bien un peu de reconnaissance non ? Et ce même si en quantité de code ils ne sont pas les premiers dans ta distro.

        • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

          Posté par . Évalué à 5.

          L'argument est que ce sont eux qui ont été les premiers

          MIT:1988
          BSD:1988 (The year given is the year 4.3BSD-Tahoe was released. Whether this is the first use of the license is not known.)
          GPL:1989

          eux qui ont lancé le mouvement du logiciel libre, eux qui ont créé la licence phare du mouvement.
          Bof, sans noyal fonctionnel pour faire tourner emacs, et les autres trucs GNU, ils auraient eu un peu de mal a faire connaître la licence. Et ce n’est pas avec Hurd qu'ils auraient eu un noyal qui fonctionne avant la st glinglin.

          Depending on the time of day, the French go either way.

          • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Bof, sans noyal fonctionnel pour faire tourner emacs, et les autres trucs GNU

            Bof, le noyal n'a pas grandi tout seul. Et si je ne dirais pas que le noyal a grandi dans gnu, je ne dirais pas non plus qu'il a grandi en dehors (ce que sous entends ta phrase, et pas mal de parlotte lorsqu'on parle d'une hypoth-éthique opposition entre les deux. Si le noyau a suscité de l'intérêt c'est peut être pour deux points précis : un il ciblait le x86, et deux il était libre. Il y aussi certainement un trois : celui de faire dans le fonctionnel rapidement, et pas forcément en ayant la beauté de la structure parfaite, je ne sais pas...

            Pour avoir une vision précise il faudrait lister les 100 ou 200 premiers contributeurs aux noyaux, puis recouper avec les autres contributions dans le libre, en extrayant les libres (gpl général, projet gnu, affilié bsd)

            Tu ne crois pas ?
            Après, si dans ce petit monde certains préfèrent la gpl v2 et ne veulent pas attendre parler de la v3, d'autres ne voient que par les bsd, et d'autres pensent que tout logiciels gpl devrait être affilié au projet gnu, ben en fait il s'agit juste de leur avis. Et l'avis de ceux là est quant même à écouter.
            Après, l'essentiel, est que le noyal soit devenu grand.

            Amlt! :)

      • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Désolé, j'ai déjà eu cette discussion, j'ai regardé mais j'ai autant de GNU que plein d'autres projets (Apache, BSD)

        Non, comme dit précédemment, il y a en moyenne bien plus de GNU :

        http://pedrocr.net/text/how-much-gnu-in-gnu-linux

        8 à 13% de GNU, 9% 6 à 9% de Linux, 6% pour Mozilla, KDE et Java, etc.

        • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

          Posté par . Évalué à 4.

          Mais pourquoi imposer le "GNU"/linux aux autres ?

          Si c'est pour des raisons techniques, alors GNU n'est pas plus légitime que les autres (SSH, le serveur X, l'environnement de bureau). Qu'on vienne pas me dire que tel pou tel composant est remplaçable, je suis un noob et je n'utilise que des distros "out of the box", donc Linux, GNU/Linux ou Ubuntu, ça revient au même de mon point de vue d'utilisateur non informaticien.
          Si c'est pour des raisons philosophiques c'est très pédant, et même rebutant pour ceux qui se prennent la leçon.

          Bref, on peut promouvoir cette formidable philosophie qu'est le Libre, en discuter et sensibiliser autour de soi, mais imposer un lexique, c'est limite d'un point de vue philosophique (on impose sa vision aux autres), et en plus on en rebute certains, qui ont l'impression de parler à un adepte d'une secte.

          • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

            Posté par . Évalué à -2.

            Ouais, je crois, que je vais utiliser du lait de soja dans mes crêpes, c'est la même chose.

            Autre exemple : Ah, j'ai plus de Lactel, il faut que j'en rachète...

            • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

              Posté par . Évalué à 1.

              Ton exemple du lait est très bon : pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de cuisiner et qui n'est pas un gastronome, c'est la même chose (ses crêpes seront ratées de toute façon, puisque c'est un piètre cuisinier).
              Par contre, Lactel... tu confonds marque et produit. Qu'on dise Distribution linux ou distribution GNU/Linux, ça revient au même, aucun des deux ne permet de savoir ce qu'on peut faire avec : serveur (quels services?), desktop (quel environnement?), smartphone ... ?

              • [^] # Re: y a quant même des trucs qui ...

                Posté par . Évalué à -2.

                L'exemple lactel, c'est parce qu'il a dit qu'ubuntu ou linux, c'est pareil :p Je ne l'aurais pas cité sinon.

                Sinon entre du lait et du lait de soja, on la sent la différence.

  • # Une simple rencontre...

    Posté par . Évalué à 0.

    ... entre des logiciels sans noyaux et un noyaux sans logiciels.

    Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.