Journal Mozilla nous dit que le closed-source est plus bankable

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
4
28
fév.
2017

Petit journal bookmark et billet d'humeur

Mais pourquoi ne suis-je pas étonné… Voila, après avoir bien mis en avant Pocket (pas libre du tout), voila que Mozilla le rachète. Oui, ils achètent du closed-source, alors certes ils disent qu'ils vont le mettre en open-source mais voila la morale pour les gens qui débutent un projet : à service identique, vaut mieux que vous fassiez du closed-source, c'est plus bankable, car le fait de faire de l'open-source (ex: wallabag) vous réduit pour les investisseurs classiques (vous avez moins de choses à vendre car tout le monde peut copier votre code) tout en aillant pas d'avantage par rapport à des investisseurs potentiels liés à l'open-source (avoir les bons contacts semble plus important).

Amis trolleurs, je recherche de la contre-argumentation pour m’expliquer en quoi c'est positif pour le libre en général, quel message positif ça envoie aux libristes de la part d'une entité qui de toute façon devient de plus en plus inexistante (je serai trolleur je dirai que c'est justement parce qu'elle fait comme Google vis à vis des libristes sans avoir les moyens de Google).

L'annonce, via NextInpact.

  • # Timing

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Bon, j'ai pas vu ton journal quand j'étais en train d'en écrire un sur le même sujet

    • [^] # Re: Timing

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      On va voir si le journal troll ou le journal neutre va être aimé le plus ;-).

      • [^] # Re: Timing

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le constat est clair : niveau commentaire, c'est du 42 pour 1 en faveur du troll. C'est une bonne nouvelle d'une certaine manière :)

        • [^] # Re: Timing

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Rien de bien nouveau : un contenu polémique génère plus de commentaires, souvent épidermiques, parfois argumentés. On pourrait résumer ces commentaires aux quelques arguments donnés, mais les égos s'expriment et démultiplient les commentaires, dans un débat plus ou moins sans fin. Et de nombreux visiteurs semblent ne pas apprécier, ce qui conduit à une note faible (proche de 0 actuellement). Un contenu moins polémique génère moins de commentaires car il contient déjà une partie des arguments et fait moins réagir, il est en général plus apprécié (meilleure note) mais moins débattu (donc on peut perdre en variété des arguments énoncés).

          • [^] # Re: Timing

            Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 01/03/17 à 10:37.

            (proche de 0 actuellement).

            Ce qui me semble un exploit, car il reste quand même du monde prêt à moinser automatiquement si on touche à Mozilla (et le titre choisi ne laisse guère de place au doute).
            La note a pas mal changée au fur et à mesure, je serai curieux de connaitre le nombre de plus et de moins (mais reste qu'au final oui j'en ai profité pour cramer un peu de mon karma, je le savais à l'avance)

            A noter qu'un autre journal a plus de points alors qu'il dit quelque chose de factuellement faux sur Mozilla, alors ça doit dépendre aussi du nom de l'auteur, si on l'aime ou pas ;-).

            • [^] # Re: Timing

              Posté par . Évalué à 10.

              A noter qu'un autre journal a plus de points alors qu'il dit quelque chose de factuellement faux sur Mozilla, alors ça doit dépendre aussi du nom de l'auteur, si on l'aime ou pas ;-).

              peut-être parce qu'il admet son erreur avec humilité ?

              Et que du coup les discussions ne dégénèrent pas en troll ?

  • # Euh

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si on résume les choses de façon factuelle et non partisane, Mozilla annonce qu'ils achètent une techno closed source en vue de (entre autre) la rendre open source.
    C'est pas plutôt une excellente nouvelle pour le libre, de rendre des technos libres ?

    J'ai plutôt l'impression que tu cherches la petite bête.

    • [^] # Re: Euh

      Posté par (page perso) . Évalué à -9. Dernière modification le 28/02/17 à 12:00.

      Si on résume les choses de façon factuelle et non partisane,

      Si on résume les choses de façon factuelle et non partisane, Mozilla se meurt et on peut commencer à creuser sa tombe.
      Justement, le problème vient peut-être du fait que des gens résument les choses de façon factuelle et non partisane, et après on s'étonne que Google et Apple ne dérangent pas les plus gros acteurs du libre (alors qu'on crache sur leur façon de penser le libre, schizophrénie)?

      OK, faisons le de façon factuelle et non partisane : RIP Mozilla.
      Dommage, j'aurai aimé un acteur plus dans l'idée du libre (par exemple qui priorise les acteurs pensant libre à partir du premier jour), Mozilla n'est plus qu'un (petit) concurrent de Google qui n'aide pas plus que ça le libre (en tous cas pas plus que Google, qui libère aussi pas mal de choses), un acteur qui m'inspire plus confiance que Google, qui soit plus dans mes idées, mais force est de constater qu'il n'existe pas (plus).

      Perso, je vais sans doute craquer bientôt (de plus en plus de sites ont des petits bugs avec Firefox, on sent qu'il est moins testé) et basculer de nouveau sur Chrome, question de réflexion factuelle et non partisane (et non plus de point de vue libriste).

      • [^] # Re: Euh

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Désolé, mais je vois une organisation qui achète une techno fermée pour la libérer. Point barre.

        Après, tu l'interprètes comme étant un mauvais signe si tu veux, mais moi je trouve ça chouette.

        Je ne savais pas que la volonté de rester factuel était une mauvaise chose. Je vais essayer d'adopter un ton passionnel et de n'en avoir rien à foutre de la réalité objective, désormais.

        • [^] # Re: Euh

          Posté par (page perso) . Évalué à -7.

          Désolé, mais je vois une organisation qui achète une techno fermée pour la libérer. Point barre.

          Factuellement, tu déformes les faits.
          - la libération est annoncée, mais non effective
          - le lien "pour", c'est toi qui l'imagine, tu n'as pas de preuve du lien (d'autres supputent que c'est pour la base d'utilisateurs et que la libéralisation c'est juste pour calmer les esprits genre le tiens "youpi c'est bien ne regardez pas ce qu'il y a à côté et qui intéresse Mozilla en fait")

          Factuellement : une organisation qui achète une techno fermée et annonce qu'ils vont la libérer.
          Si tu t’intéresses qu'aux faits, la différence entre ta phrase et la mienne est assez grosse.

          Mais surtout, tu ne vois pas le sujet (que tu as complètement omis dans ta façon d'écrire les "faits") : les idées derrière, le long terme. Et ma réponse est une critique ça ça, justement : ne pas regarder le long terme, les idées, ce qui différencierait Mozilla de Google (par exemple).

          tu veux parler de passion si ça te plait, perso je regarde les idées, les messages que ça passe, car les messages sont bien plus importants pour le long terme.
          Par exemple, ça ne te surprend pas que Mozilla perd de plus en plus d'utilisateurs? Peut-être est-ce que les actes de ce type sont loin d'être que des faits, mais véhiculent aussi des signaux (que tu veux ignorer certes, mais ça ne les enlèvera pas).

          Juste pour info : le "ça va être libéré, youpi", c'est le passé, maintenant c'est "bon c'est libre, et donc voyons ce qu'il y a autour car ce n'est plus assez", c'est le libre est passé au niveau au dessus, c'est à dire à un niveau où libérer une techno n'est pas le coeur d'un projet, c'est devenu assez banal, et c'est où la partie non libérée qui est la valeur (cf MySQL est libéré mais sa valeur est la marque, les équipes, la base d'utilisateurs, le droit de faire du proprio gràace à une licence certes libre mais restrictive, et c'est ça qui vaut).
          Surtout quand on a déjà une techno libre qui fait la même chose (tu omets bizarrement ce fait…)

          Après, tu l'interprètes comme étant un mauvais signe si tu veux, mais moi je trouve ça chouette.

          Je pensais que tu parlais de fait.
          Pourquoi est-ce chouette? (cf la ligne au dessus, alors que toi tu n'as pas vraiment détaillé, alors que justement je demande à ceux qui trouve ça chouette de me dire pourquoi c'est chouette, ce que ça apporte au libre surtout sachant que techniquement on a déjà la même chose en libre)

          • [^] # Re: Euh

            Posté par . Évalué à -2.

            Mouarf, le premier à comparer la qualité des logiciels proprio vs les bloatware libres.
            As-tu vraiment essayé d'utiliser le concurrent libre (avec tous les mérites et le respect que je dois à son auteur qui n'a pas les mêmes moyens) pour affirmer ça ou ne sont-ce que des éléments de langage ?

    • [^] # Re: Euh

      Posté par . Évalué à 6.

      j'ai plutôt l'impression qu'ils rachètent un projet fermé, qu'ils vont libérer les sources (ou une partie des sources), mais que le produit final, c'est à dire un service privateur payant, restera bien entendu pour eux (pour faire du bénéfice, ce qui est compréhensible) : https://getpocket.com/premium?ep=1

      l'alternative ça sera quoi ? De monter un service concurrent, libre ("framapocket" ?), en recompilant firefox ou l'extension avec les sources "libérées" de pocket, en supposant que le serveur pour communiquer avec l'extension sera également libre (ce qui n'est pas encore acquis…). À mon avis personne ne va le faire. Et puis des alternatives libres existent déjà (wallabag).

      • [^] # Re: Euh

        Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 28/02/17 à 12:40.

        en recompilant firefox ou l'extension

        Il ne devait pas y avoir une API "oui oui on n'a pas d'API pour l'équivalent de Pocket mais c'était faute de temps promis on va vous la faire"? Quelqu'un sait à quoi ça en est?

        en supposant que le serveur pour communiquer avec l'extension sera également libre

        Cette partie n'est effectivement pas claire… "Étonnant" vu que ça n'a jamais été pensé pour être libre, comme par hasard ;-).


        On va voir si Mozilla joue le jeu, par exemple en permettant les mêmes fonctionnalités via une extension et en libérant tout, vraiment tout (serveur compris donc).

  • # et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/02/17 à 12:29.

    Moi j'ai plutôt l'impression que ça n'a pas grand chose à voir avec le fait que ce soit closed ou open source.

    Il y'a deux choses très importantes et à mon sens bien plus pertinentes que le type de licence:

    1. le nombre d'utilisateurs
    ReadItLater/Pocket a été créé en 2007 et s'est vite fait un nom, il a une bonne base d'utilisateur "centralisés". Wallabag n'en a pas (question d'échelle hein).

    2. le business model
    Pocket vend de la publicité à des annonceurs (via les suggestion sponsorisées). Wallabag vend du service de hosting. Si Mozilla avait voulu faire du hosting de service webs ils l'auraient fait avant et ils n'auraient pas eu besoin d'acheter Wallabag pour cela.

    Bref Mozilla n'achète pas du code, il achète un fond de commerce, des utilisateurs avec du temps de cerveau disponible.

    • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bref Mozilla n'achète pas du code, il achète un fond de commerce, des utilisateurs avec du temps de cerveau disponible.

      Justement, pour ça j'ai Google.
      Je ne saurai pas que tu parles de Mozilla que j'aurai parié que tu parles de Google, une entité utilisant le libre quand ça l'arrange mais priorisant le business avant tout, et qu'il faut donc prendre avec beaucoup de recul (Google n'est pas le mal, hein, juste qu'il faut savoir que les priorités sont le business avant les principes).

      Veux-tu dire que tu confirmes sans vouloir le dire explicitement l'impression "Google junior" que j'ai sur Mozilla depuis quelques années (et encore plus prononcée avec cet acte)?

      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Veux-tu dire que tu confirmes sans vouloir le dire explicitement l'impression "Google junior" que j'ai sur Mozilla depuis quelques années

        Si c'est le cas alors c'est plutôt raté. J'ai plutôt l'impression que Mozilla est incapable de se fixer une stratégie à long terme et passe d'un « coup » à l'autre pour se donner l'impression qu'ils continuent à exister (et peut-être aussi pour justifier l'existence des équipes de direction actuelles, parce que sinon le tableau de fond avec la chute massive de parts de marché de Firefox n'est pas vraiment en leur faveur).

        • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -7.

          Vous êtes chiants : j'attendais de la contre-argumentation, et je me retrouve avec :
          - du bla bla "bouh méchant" ne parlant du sujet (pas d'argument) et un peu de moinssage qui va avec
          - des commentaires enfonçant encore plus Mozilla plus ou moins vu comme un Google Junior et pas autre chose

          Bon, he ho, on se réveille et on défend un peu Mozilla! Un peu de librisme à la Mozilla s'il vous plait!

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/02/17 à 12:58.

            RIP LinuxFR.org

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Bon, he ho, on se réveille et on défend un peu Mozilla!

            Ah bon, le rôle de LinuxFR.org est de parler pour Mozilla ? Je l’ignorais.

            Pourquoi tu n’irais pas plutôt chercher la discussion du côté de la communauté concernée ? Ce serait plus courageux que de venir par ici, où tu sais certainement très bien qu’on ne va pas t’opposer grand’chose…

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Rabat-joie…

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -3.

              Si j'avais le moindre espoir d'être écouté sérieusement sans me recevoir des avis de fanboys qui ne valent que ce que les fanboys peuvent aimer, je ferai sans doute l'effort de passer en anglais (la c'est mon passe-temps, et je soupe de l’anglais au taf, ça me suffit), mais je crains ne trouver la-bas que des fanboys sans aucun argument réel donc bof pas motivé à passer en anglais. Le cas Pocket et d'autres ont déjà été discuté avec Mozilla par d'autres, et ici ce qui m’intéresse c'est l'avis de gens moins fanboy Mozilla, les utilisateurs et ceux qui conseillent à leurs connaissance, le truc plus loin mais utile au libre.

              Ah bon, le rôle de LinuxFR.org est de parler pour Mozilla ? Je l’ignorais.

              LinuxFr parle de libre, enfin c'est dans l'idée il me semble.
              Veux-tu sous-entendre que Mozilla ne fait pas assez de libre pour qu'il vaille la peine d'être débattu sur LinuxFr? Ouch pour Mozilla, tu es en pratique encore plus violent que moi ;-).

              • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                Posté par . Évalué à 7.

                LinuxFr parle de libre, enfin c'est dans l'idée il me semble.
                Veux-tu sous-entendre que Mozilla ne fait pas assez de libre pour qu'il vaille la peine d'être débattu sur LinuxFr? Ouch pour Mozilla, tu es en pratique encore plus violent que moi ;-).

                Disons que tu semble avoir beaucoup de choses à dire à Mozilla et à sa communauté, c'est dommage de ne pas échanger directement avec eux sans même avoir essayer et de se cacher derrière une idée préconçue.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par . Évalué à -1.

                  1.C'est un jugement à l'emporte-pièce qui n'apporte rien à la discussion
                  2.s/essayer/essayé

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    1.C'est un jugement à l'emporte-pièce qui n'apporte rien à la discussion

                    Hum ? Je dis seulement qu'au lieu de ressasser inlassablement les mêmes critiques peut être qu'en les adressant à des personnes plus au courant que nous, il aura des réponses plus pertinentes.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Peut être que tout le monde commence à comprendre que tu avais raison depuis le début, hein?

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Raison sur quoi ?
              Qu'une boîte qui fait du libre cherche un modèle économique pour survivre et croître,
              Qu'aujourd'hui elle tente de résister seule face à un hégémonique moteur de rendu qui acquiert la quasi-totalité
              des navigateurs au risque de faire passer ses technos au premier plan comme un certain épouvantail en son temps (Web Component par exemple)
              Qu'elle est systématiquement critiquée dans ses choix alors que d'autres n'hésitent pas à jongler avec le double licensing et l'open-source washing avec des fonctionnalité restreintes,
              Que même lorsqu'elle des acquisitions en remettant à la communauté les sources d'un logiciel closed source elle se fait basher

              …. En effet certains se laissent convaincre par une certaine forme de populisme (un mot qu'affectionne notre posteur fétiche) anti consensuel alors que l'evil n'est peut-être pas celui qu'on pense.
              Mais libre à vous de regretter dans quelques années le manque de concurrence et le déclin du LL sur le navigateur.

              Bref j'attends de voir … avant de condamner et de m'adonner au FUD comme certains ici.

              • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                Le déclin du LL sur le navigateur ça n'a pas l'air d'être trop le cas pour le moment. Que je sache, Chrome (qui est de loin le navigateur le plus utilisé maintenant) est un logiciel libre. Et ne vient pas me dire que "oui mais c'est Google, c'est pas pareil" (le bon et le mauvais chasseur?).

                Il y a des gens qui se trompent de combat. Pour les navigateurs, le combat sur le LL est déjà gagné, et c'est bien. Mais on a un peu oublié le combat sur le respect de la vie privée des utilisateurs et de leurs données, qui finalement, ne vient pas forcément automatiquement avec le logiciel libre. Moi, c'est plus là-dessus que j'attends Mozilla, maintenant.

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Bon, he ho, on se réveille et on défend un peu Mozilla!

            Ok, je trouve cette nouvelle très bien!

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je crois que tu nous fatigues tous…

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -7. Dernière modification le 28/02/17 à 19:31.

              Oui, je sais, vaut mieux rester entre gens d'accord avec soit, n'émettant pas de critique, c'est plus confortable.

              Je note que ça manque d'explication / argumentation sur son point de vue sur un truc qui ne semble pas évident pour tout le monde que c'est génial et sans aucun problème.

              PS : le pire est que ce genre de réponse est envers une personne qui aime le libre, qui aimait comment Mozilla était, j'imagine bien la réaction des gens moins enclins à aimer Mozilla, ça doit bien flinguer la réputation (bon pas ici car peu lu, mais de manière générale si la réaction est la même ailleurs dès qu'une critique est émise, aïe… Je crois que c'est une des critiques envers Mozilla moderne d'ailleurs ;-) ).

          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

            Posté par . Évalué à 7.

            Vous êtes chiants : j'attendais de la contre-argumentation, et je me retrouve avec :

            Contre argumentation a quoi? Ton journal ne dit pas grand chose à part "bou mozilla pas bien caca", et n'explique pas non plus pourquoi le but de cette acquisition devrait être d'envoyer un message positif aux libriste. J'ai envie de faire mon zenitram et de te répondre "si tu veux envoyer un message positif avec une acquisition, fait le avec ton propre fric, Mozilla ne te doit absolument rien".

            Mozilla a acheté 17 millions d'utilisateur, une marque, une équipe avec un savoir faire et (je l'imagine en tout cas) un business profitable.
            Savoir si le code source initial est ouvert ou fermé, on s'en contrebalance. La qualité technique ne joue que tres peu dans les acquisitions, ce qui est recherché c'est soit un savoir faire (aka acqui-hire), soit du temps (couper tout le temps de dev grâce à un produit existant), soit les 2.

            La morale, c'est que si t'es une boite de service et que tu veux te faire racheter (et gagner au loto des startups si prisée a San Francisco), faut d'abord bosser comme un turc, et ensuite soit être tres bon, soit avoir du succès auprès du public. La licence du code n'est qu'un détail technique don tout le monde se tamponne, mais d'une force…

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -3.

              J'ai envie de faire mon zenitram et de te répondre "si tu veux envoyer un message positif avec une acquisition, fait le avec ton propre fric, Mozilla ne te doit absolument rien".

              Ca tombe bien, je suis d'accord avec ça : Mozilla ne me doit rien, absolument rien. Mais… On ne doit rien non plus à Mozilla.

              Ce que tu dis (et les autres aussi, seul argument objectif pour cette acquisition) est que Mozilla fait à la Google, soit.
              Et c'est bien le soucis : si Mozilla n'est plus différent de Google dans sa façon de réfléchir le business, pourquoi choisirai-je les produits Mozilla si ils sont un peu moins bien (et ils le sont de plus en plus, c'est normal pas le même budget), qu'est-ce qui me retient?

              Quand on abandonne sa différence, ça signifie aussi que la différence n'est plus un critère pour les utilisateurs (et ceux qui conseillent aux autres) qui ne doivent rien à Mozilla, tu "oublies" cette partie quand tu me rembarres.

              Bref, il faut aussi ne pas oublier qu'on ne doit rien à Mozilla non plus, et qu'on peut changer de service facilement.

              Note que je suis bien d'accord alors (une fois qu'on n'a compris que Mozilla n'a plus rien à foutre d'être différent) que le libre n'est qu'annexe, et du coup que Pocket soit libéré on s'en fout complet, ce n'est qu'annexe (ça s'appelle un retour de flamme : à force de montrer qu'on se fout du libre, les gens se foutent que se soit libéré et ce n'est alors plus un argument positif pour les utilisateurs; au final on perd sur tous les tableaux, et la courbe va encore descendre).

              • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 01/03/17 à 09:14.

                Liste des acquisitions de Google: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_acquisitions_de_Google
                Note qu'une grosse majorité d'entre elles ont fermé leur produit (ex: Meebo, pulse.io, Pixate, Moodstocks, Timeful) En fait, quand je regarde la liste, une toute petite fraction n'a pas été fermée (api.ai, tiltbrush). Je suis remonté jusqu'à 2015, pour toutes celles fermées elles ont été fermées dans les 2 mois.

                Liste des acquisitions de Mozilla: Pocket. Le code va être libéré, l'entreprise continue telle quelle sous l'égide de Mozilla, en tant que filiale et entité séparée. Évidemment tout ce petit monde va probablement travailler de manière plus étroite avec le reste des équipes, mais voilà, le service reste, rien n'est fermé.

                Ça me semble très très différent de ce que fait Google. Le fait de répéter "comme Google" comme tu le fais ne rend pas ton discours plus véridique.

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                  Le fait de répéter "comme Google" comme tu le fais ne rend pas ton discours plus véridique.

                  C'est une impression, subjective.
                  Mais… Peut-être que je ne suis pas le seul à avoir cette impression. Encore une fois, je regarde simplement les stats, la vie, et constate que Mozilla est passé de référence à "on s'en fout un peu", je vois de plus en plus de Chrome ou Safari, et les gens ne s'en cachent pas du tout (c'est sur les vidéos des présentations dans des confs libristes).

                  Alors oui c'est subjectif, mais le subjectif est important quand on a besoin de gens pour faire la pub gratuitement faute de budget à la Google.

                  Le code va être libéré

                  Des annonces de code qui va être libéré, j'en ai vu passer… Avec pas toujours quelque chose d'effectif, avec des surprises. Ayant perdu la foi (parce que bon, faire un FFOS certes libre mais bien verrouillé à la Apple en pratique, ça calme sur la foi), je ne crois plus aux promesses de Mozilla, surtout quand il n'y a ni date ni licence annoncée, j'attends donc. A l'heure d'aujourd'hui, c'est fermé, même pas un gros ZIP pourri "voila ce n'est pas beau mais c'est fait".

                  Oui, je suis conscient que c'est subjectif, mais une marque se base sur la subjectivité, c'est important pour une marque d'en prendre compte. Je suis lambda, insignifiant, pas de problème, reste à voir si les autres, les nombreux, sont convaincus, ont la foi, sont suffisamment nombreux pour que ça continue. Les stats factuelles sont la, chacun ensuite de faire la conclusion qu'il veut.

                  rien n'est fermé.

                  pas moi qui trolle ;-), peut-être qu'il y a un soucis point de vue réputation?.

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 01/03/17 à 09:57.

                  Le parallèle avec Google, c’était plus :

                  Mozilla a acheté 17 millions d'utilisateur

                  OK, Mozilla a acheté des utilisateurs. Comment vont-ils les valoriser pour revenir sur leur investissement sans être un Google bis ? C’est une question fichtrement intéressante pour moi.

                  Personnellement j’aimerais bien pouvoir avec confiance en Mozilla, penser que des gens vachement intelligents là bas y ont pensé très fort, et ont une vraie vision stratégique sur cette acquisition. Mais au vu des actions passées du genre (lancer des projets dans tous les sens et en grandes pompes pour les abandonner peu après…), désolé, mais… je suis dubitatif.

                  • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Pour moi, il faut partir du constat (évident) que Firefox perd ses parts de marché. L'analyse (toujours évidente) est que c'est surtout l'essor du mobile, selon deux ressorts:

                    • effet direct: plus d'utilisation du mobile, donc des navigateurs mobiles. Firefox a environ 1% de ce marché (et encore), autant dire quasi absent.
                    • effet indirect: les utilisateurs de Chrome sur mobile vont aussi avoir tendance à l'utiliser sur desktop (idem pour Safari dans le monde Apple) pour profiter de l'écosystème et du partage de données (bookmarks, historique, passwords notamment). Ça a AMA un impact plus fort sur la décroissance de l'utilisation de Firefox sur le desktop que les différences de performance, réelles certes, mais néanmoins moins impactantes, en tout cas dans le monde d'aujourd'hui.

                    Pour moi, le rachat de Pocket et des utilisateurs vise pour l'instant à casser ce deuxième effet indirect. En poussant Pocket on peut continuer à utiliser Firefox sur le Desktop et retrouver ses contenus sur mobile. Continuité des usages.

                    Une fois qu'un plus grand pourcentage d'utilisateurs de Firefox utilisera Pocket (car c'est plutôt dans ce sens que ça ira, il y a au moins 10 fois d'utilisateurs de Firefox que de Pocket), on pourra voir comment monétiser directement. Reste à voir comment.

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                  Liste des acquisitions de Mozilla: Pocket.

                  Donc ça change, puisqu'on passe de 0 à 1, non?

                  Alors que tu viens de dire :

                  Mozilla a toujours été pragmatique sur le sujet, et prêt à utiliser ou s'associer avec des technos non libres, en tout cas depuis quelques années. Pas de changement récent ici

                  "utiliser" "s'associer", mais la on parle d'achat. Perso ça me semble un changement récent ici que de passer d'association à achat.

                  Tu es incohérent dans ta défense de Mozilla, en disant que c'est nouveau tout en disant qu(il n'y a pas de changement récent.
                  Désolé, mais avec ces changements sans le dire, personnellement je ne vois pas où Mozilla va s'arrêter dans les changements, et je doute de plus en plus de son intégrité faute d'information fiable sur les limites long terme (même toi n'arrive pas à garder une logique dans tes propos à ce sujet, tu penses qu'il n'y a pas de changement récent tout en argumentant qu'un truc est nouveau).

                  Et peut-être qu'avec tous ces changements sans le dire, sans afficher l'idée directrice, perd les fans qui fait boule de neige, qui sait… En tous cas, pour le moment je ne vois pas la fin de la chute des stats, et certes mon analyse n'est peut-être pas la bonne, mais pour le moment je constate que les gens même libristes se détournent de FF quand ils sont sur un OS non Linux (et il y a du monde dans ce bloc).

              • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                Posté par . Évalué à 8.

                Ce que tu dis (et les autres aussi, seul argument objectif pour cette acquisition) est que Mozilla fait à la Google, soit.

                Comment ca, à la google? Toute l'industrie fait ca, racheter des startup pour les ajouter à son portfolio. Ok, google le fait aussi, mais ca n'a rien d'une signature de google.

                Et sinon, t'es vraiment gonflé. Y'a pas si longtemps, tu cassias les couilles de tout le monde à répéter que Mozilla est dépendante à 100% de google pour ses revenus, ca peut pas tenir, faut se diversifier, bla-bla-bla, moi je, yakafokon, jte jure, si j'étais CEO, ca serait pas la même histoire.
                Et maintenant qu'ils se diversifient, tu viens nous peter les couilles à nouveau.
                Putain, mais va mourir, quoi.

                Bref, il faut aussi ne pas oublier qu'on ne doit rien à Mozilla non plus, et qu'on peut changer de service facilement.

                Et ben change de service, et arrête de nous les gonfler.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -9. Dernière modification le 03/03/17 à 09:15.

                  si j'étais CEO, ca serait pas la même histoire.

                  Euh… Ca va tu te fais plaisir? Je n'ai pas dit que j'avais la solution, j'ai juste analysé le message qu'on nous fait passer.
                  Maintenant, je serai CEO que ça ne se passerai effectivement pas pareil (troll : je verrai la courbe, je me verserai un salaire encore plus énorme pour les dernières années et me barrerai au bout d'un moment), mais ça ne me semble pas le sujet du tout et juste un détournement de conversation pour ne pas répondre à ce qui a été mis dans le journal.

                  yakafokon

                  Merci de me préciser là où j'ai donné une solution.
                  Je suis capable de voir les problèmes, ça ne veut pas dire que je suis capable de donner une solution.
                  Ce n'est pas parce qu'une personne est compétente à dire ce qu'il ne faut pas faire qu'elle est compétente à dire ce qu'il faut faire, tu mélanges les deux allégrement, d'expérience ce genre de mélange est parce qu'on n'arrive pas à contredire la personne sur ce qu'elle dit.

                  Putain, mais va mourir, quoi.

                  Ca c'est du dialogue posé, clame, réfléchi.
                  Merci, très représentatif.

                  PS : toujours aussi émotionnel contre moi, je ne sais pas ce que je t'ai fait mais j'ai touché un point sensible à un moment et ça reste… Après, si ça te fait du bien de voir un grand méchant à envoyer mourir, pourquoi pas, c'est une méthode comme une autre pour se faire du bien j'imagine.

                  • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                    Posté par . Évalué à 9.

                    T'es juste d'une lourdeur sans nom avec tes trolls, faut pas aller chercher midi à 14h. Quand c'est toujours le même forcément ça occasionne quelques réactions virulentes.

                  • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Je me demande… Tu t'attends à ce qu'une boite libre n'achète que des produits et services libres aussi ?

                    Parce-que personne ne fait cela, c'est simplement impossible. Partant de la choisir aléatoirement un critère genre "toute société achetée doit avoir offert ses produits en libre" est arbitraire et… franchement loufoque.

            • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Mozilla a acheté 17 millions d'utilisateur, une marque, une équipe avec un savoir faire et (je l'imagine en tout cas) un business profitable.

              Par défaut, il ne faut pas imaginer qu'une start-up est profitable. J'ai cherché un peu : la seule chose que j'ai trouvée, c'est que Pocket a levé 14,5 M$ depuis le début de son existence. Mais nulle trace de résultats financiers (CA et/ou bénéfices).

              • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                Posté par . Évalué à 0.

                Non, ce n'est pas encore profitable, mais ça en a la direction (en gros).

                • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                  Posté par . Évalué à 8.

                  Ça, c'est ce que disent toutes les startup : elles essaient d'améliorer leurs résultats d'une année sur l'autre et espèrent que comme par magie la tendance va continuer ainsi jusqu'à passer à l'équilibre. C'est facile d'extrapoler une droite sur un graphique et de dire : « regardez, en 2019 on va commencer à faire des bénéfices ». C'est moins facile de faire en sorte que ton CA continue à suivre la même droite malgré les changements de contexte (très rapides dans le cas de l'informatique et en particulier des « réseaux sociaux »).

                  Quiconque a bossé dans une start-up sait qu'il faut prendre ce genre de discours pour ce qu'il vaut : un simple plan tiré sur la comète. En pratique, l'info que tu donnes dit simplement que Pocket est pour l'instant déficitaire.

                  De plus, Pocket est loin d'avoir atteint une masse critique : 10 millions d'utilisateurs, ça paraît beaucoup dit comme ça, mais en réalité c'est du même ordre de grandeur que le nombre d'utilisateurs de GNU/Linux sur le « desktop »… Qui se souvient d'Orkut, delicio.us et tant d'autres réseaux sociaux qui avaient aussi leurs millions d'utilisateurs et qui ont disparu sans faire de bruit ?

                  • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    On est d'accord :)

                    Je ne suis pas analyste financier, donc je vais dire que je fais confiance aux gens de Mozilla qui connaissent ce sujet mieux que moi.

                    • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      tu veux parler de ceux qui ont décidé que lancer FFOS from scratch serait pas mal pour le tuer pas longtemps après?

                      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Tout projet finit par mourir.

                        En l'occurrence FxOS a duré environ 4 ans (2011 -> 2015). On peut déplorer que ç'ait été arrêté (j'en fais partie) et que ça n'ait pas marché au delà d'une petite population mais voilà, ça coûtait beaucoup de sous (il y avait environ 100 personnes à plein temps, sans compter les ingés de Gecko, notamment dans la couche graphique, qui devaient fournir du support) sans succès visible à court terme.

                        J'ai été triste, voire en colère, quand cette décision a été prise, mais ce n'était pas une mauvaise décision.

                      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Précision:
                        Pas longtemps après = 4 ans

                      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                        Posté par . Évalué à 9.

                        Et d'un autre coté tu les critiquaient lorsqu'ils décidaient de ne pas prendre en charge le H264 non libre pour leur manque de pragmatisme
                        Ici, ils en ont fait preuve et tu les critiques à nouveau pour leur manque de cohérence éthique … cette fois.

                        Bref tu surfes sur les arguments contradictoires pour peu que ça abonde dans ton sens.
                        Crédibilité proche du 0

                        • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à -8.

                          Dur dur quand on veut pas comprendre… Le problème est justement qu'ils n'arrivent plus (et je dis bien "plus") à trouver le juste milieu, on a l'impression qu'il y a des guéguerre interne comme au PS (et on voit ce que ça donne au PS) : des fois ça tire trop vers les libristes intégristes, qui perdent ensuite du pouvoir et la partie "à la Google" prend sa revanche.
                          Au final, comme au PS, les gens sont perdus devant tant de changements incohérents car la colle ne tient plus entre les deux courants, sans ligne directrice, et se barrent ailleurs (et si on prend encore une analogie politique française, c'est Macron qui semble récupérer le plus de ce qui chute, pas Mélenchon, je vous laisse le soin de définir qui est Macron et qui est Mélenchon dans cette histoire).

                          Maintenant, je ne fais que constater, personnellement le comment ça va me rend un peu triste car il me semble que ça avait été beau à un moment mais ce qui remplace ne me dérange pas trop (un peu, mais je survivrai sans problème, que ce soit en politique ou en navigateur).

                          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                            Posté par . Évalué à 9.

                            Rohh et l'analogie foireuse avec le PS pour porter le troll encore plus loin … du grand art.

                            Clap clap !

                          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                            Posté par . Évalué à 7.

                            Il suffit simplement de se rendre compte que "le juste milieu" n'est pas forcément "ton juste milieu".
                            On a bien compris que tout ceux qui ne pensent pas comme toi sont des cons à tes yeux.
                            Du coup, le commentaire auquel tu réponds était très pertinent: il illustre en effet très bien que la seule façon pour Mozilla de ne pas être critiqué par toi est qu'il reste exactement sur la ligne que tu as toi-même définie comme "bonne", et qui est objectivement pas plus intelligente que n'importe quelle autre.

                          • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Et puisque tu as subrepticement ouvert une opercule sur la politique, pour le coup, je m'en saisis.
                            Je rajouterai que tes postures contradictoires sont quasiment fillonesques ;-)
                            Cadeau !

      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Veux-tu dire que tu confirmes sans vouloir le dire explicitement l'impression "Google junior" que j'ai sur Mozilla depuis quelques années (et encore plus prononcée avec cet acte)?

        Peut-être pas à ce point-là. Ils sont à des années lumières de google.

        Après je pense qu'ils sont à un moment donné forcés de diversifier la source de financement de la fondation. Avoir une grosse partie de son budget de financement émanent de son principal concurrent sur le "marché" des navigateurs, c'est clairement une forme de fragilité. Il n'est pas non plus impossible qu'un jour ce genre d'accord avec des moteurs de recherche soit de moins en moins lucratif.

        Après est-ce que c'était une bonne idée et que vont ils en faire, j'en sais rien. Que comptent t-ils libérer non plus.

      • [^] # Re: et si ça n'a rien à voir avec les licences ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Justement, pour ça j'ai Google.

        Je comprends tout à fait les critiques que tu fais sur Mozilla, mais je ne comprends pas ce raisonnement. Parce que Mozilla, selon toi, souhaite copier le fonctionnement de Google, et avoir le même plan d'affaire, alors, il faudrait privilégier les outils Google parce qu'ils sont meilleurs et plus efficaces ? Toute choses égales par ailleurs, oui, vaut mieux choisir les outils les plus performants. Mais même si Google Chrome est plus performant que Firefox, je vais continuer à utiliser Firefox tant que celui-ci est libre.

        Pour l'instant, nous n'avons aucune certitude sur le fait que Mozilla cherche à revendre des informations. Et si effectivement, ils passent Pocket en open-source, je commencerai à y réfléchir et à regarder cet outil. En attendant, je viens de souscrire à un abonnement à Wallabag.

  • # Un problème structurel

    Posté par . Évalué à 9.

    Oui, ils achètent du closed-source, alors certes ils disent qu'ils vont le mettre en open-source mais voila la morale pour les gens qui débutent un projet : à service identique, vaut mieux que vous fassiez du closed-source

    Comme déjà dit plus haut, c'est une base d'utilisateurs qu'ils rachètent, qui leur permettront de faire rentrer des sous. Si le code de Pocket (aussi bien côté client que serveur) avait été libre avant le rachat par Mozilla, ça n'aurait pas changé grand chose.

    Si Mozilla perçoit le navigateur web comme un pièce critique pour préserver les libertés des internautes, elle ne peut pas se contenter de tenir un discours politique de fond. Elle ne peut pas non plus se contenter des discours creux sur les valeurs de l'ouverture et de la liberté (qu'elle tient beaucoup trop à mon goût mais passons). Elle va être obligée de maintenir son navigateur à la pointe des standards (en matière d'ergonomie et de fonctionnalité) qu'elle a elle-même contribué à élever, pour ne pas se couper de la vaste majorité des internautes. Et ça, ça demande (beaucoup) de sous.

    Le problème c'est que de fait personne n'est prêt à payer consciemment et délibérément pour utiliser un navigateur web. Donc exit le marché des licences (mêmes les logiciels propriétaires se présentent comme gratuits). Exit les primes au bug. Les dons ? Une goutte d'eau, et puis ça tient plus de la charité que d'une vraie solution pour payer du monde. Quelle est la source de rentrée d'argent par excellence dans l'océan du tout gratuit ? La publicité.

    Oui, Mozilla essaye de s'affranchir de son sponsor de toujours (Google) en faisant comme lui (de la publicité), oui c'est contraire à leur objectif même (la publicité repose sur la surveillance des internautes), et non ça ne leur rapportera jamais autant d'argent qu'à Google (forcément, ils surveillent un moindre périmètre). Comment exiger de Mozilla qu'elle fasse en permanence la démonstration de sa vertu, alors que l'économie est structurée de telle sorte que tous les gros projets de logiciel libre sont sous la coupe de quelques multinationales milliardaires (Google, RedHat…) ?

    L'enjeu pour le logiciel libre c'est quoi ? C'est pas de trouver des modèles économiques qui permettront à une boîte parmis des milliers de tenir le coup. C'est de trouver une méthode de financement alternative à la publicité pour payer les développeurs (entendu au sens large : programmeurs, traducteurs, designers…). Hé bien il existe des solutions pour ça, cf la proposition de Pierre Rimbert dont j'avais parlé dans un journal.

    • [^] # Re: Un problème structurel

      Posté par . Évalué à 7.

      Mozilla fait un choix politique atypique dans le monde du libre, pour caricaturer celui du « la fin justifie les moyens » contre « D'abord, on fait du libre, on verra ensuite ».

      Ils peuvent le rationaliser ce choix autant qu'ils le souhaitent, ils ne s'en aliènent pas moins une part de leur communauté. Si on en parle aujourd'hui c'est bien que ce choix est très douteux. Personnellement, si j'ai commencé par utilisé firefox par une démarche éthique, je continue aujourd'hui par habitude…

      Si Mozilla perçoit le navigateur web comme un pièce critique pour préserver les libertés des internautes, elle ne peut pas se contenter de tenir un discours politique de fond.

      Certes elle ne peut pas s'en contenter, mais c'est pas de ça dont il est question. Là on parle de donner des coups de canifs dans ce discours de fond au nom du pragmatisme, de la survie, du moindre mal (argumentaire du style « se faire violer sa fait moins mal si on a baissé son pantalon avant et qu'on s'est tartiné de lubrifiant »).

      Dans ce genre d'action militante, style David contre Goliath, l'intégrité intellectuelle et morale c'est absolument fondamental. On a rien d'autre. Même quand on a pas de fric, pas de soutiens, on a toujours ça.

      Dans le fond, c'est ça qui différencie(ciais?) Mozilla de Google. C'est pas une question de taille, de statut juridique. C'est une posture politique et philosophique, un discours de fond.
      Quelle est la différence fondamentale entre Google et Mozilla du coup ? S'ils se mettent tous les deux à : supporter la neutralité du web et les standards ouverts, développer un navigateur open-source, et vendre le temps de cerveaux disponible de leurs utilisateurs ?

      Mais bon… C'est tout à fait dans l'esprit du temps. Cette dépolitisation générale. Les actions militantes et les postures politiques sont opposé au réalisme. Le réalisme m'inspire un profond mépris. Quand t'as un bug dans un logiciel, tu le corrige ! Tu vas pas larbiner à te dire « Hou lala le vilain bug, mon dieu ! Bon, on va arrêter d'essayer de faire des belles choses, des choses nouvelles, on va faire comme les autres (de la merde), on aura moins de problème ». Bordel !

      RMS est critiquable pour pleins de raisons. Mais il est là, droit dans ses bottes depuis presque 50 ans. Sa posture politique n'a jamais fléchie, indépendamment de toute question pécuniaire, de popularité, etc. Et les gens le respectent pour ça.

      L'enjeu pour le logiciel libre c'est quoi ? C'est pas de trouver des modèles économiques qui permettront à une boîte parmis des milliers de tenir le coup. C'est de trouver une méthode de financement alternative à la publicité pour payer les développeurs

      C'est de garantir les libertés des utilisateurs !

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 28/02/17 à 15:27.

        Mais bon… C'est tout à fait dans l'esprit du temps. Cette dépolitisation générale. Les actions militantes et les postures politiques sont opposé au réalisme. Le réalisme m'inspire un profond mépris.

        Euh… Tu vas un peu loin : il faut du réalisme, sinon tu meurs encore avant. Faut arrêter aussi les postures sans aucun compromis, ça ne mène à rien (cf GNU Hurd). Le réalisme, c'est même ce qui a fait démarrer Mozilla, en trouvant le bon curseur entre les idées et l'adaptation au monde.
        Ici, le problème est que le curseur entre les idées (à fond RMS) et l'adaptation au monde (à fond Google) n'est plus au milieu (réalisme), justement : le curseur touche un des côtés (et du coup les gens se demandent pourquoi alors ne pas enjamber le curseur et aller voir le plus gros acteur qui propose plus sans avoir de changement en terme de réalisme), et c'est la le soucis, pas sur le "problème" du réalisme.

        Pour la dépolitisation, je trouve au contraire que ça se politise pas mal, cf les grosses boites "obligées" de s'afficher tolérantes, inclusives etc. C'est politique, et pas qu'un peu.

        Pour le reste HS troll assumé ;-) :

        RMS est critiquable pour pleins de raisons. Mais il est là, droit dans ses bottes depuis presque 50 ans.

        Bof (cf pour le plus gros exemple GFDL et sections invariantes jamais virées de leurs licences).

        Sa posture politique n'a jamais fléchie, indépendamment de toute question pécuniaire, de popularité, etc. Et les gens le respectent pour ça.

        De moins en moins de libristes le connaissent, et ceux le connaissant sont de plus en plus âgés et de moins en moins actifs, donc bon avec le temps… C'est plus un sujet de blague qu'autre chose.

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 1.

          ça ne mène à rien (cf GNU Hurd)

          Un projet actif avec pleins d'idées super cool implémentées ? Genre les sous-hurd, c'est génial !
          cf: http://okki666.free.fr/docmaster/articles/linux071.htm

          C'est pas rien… Il y a des utilisateurs, il y a des contributeurs. Des gens qui aiment ces concepts, et c'est tout ce qui importe. Si par réalisme les développeurs s'étaient dit « bon, en fait le micro noyau c'est trop compliqué, on va faire du monolithique, comme tout le monde ». Au mieux le hurd serait devenu le petit cousin trisomique de BSD, et là, effectivement, ça aurait mené à rien.

          Je pense que tu confond réalisme et viabilité. Si une idée échoue, c'est pas parce qu'elle manquait de réalisme, c'est parce qu'elle était pas viable, tout simplement. Justement… la réalité de charge de faire le tri toute seule comme une grande, pas besoin de l'y aider.

          Une institution comme Mozilla qui a l'ambition d'offrir aux gens la possibilité d'être plus libre, quand elle se met à faire du « Ah oui, mais là, avec ça vous serez un peu moins libre, mais en fait, globalement et à terme, vous serez plus libre » (je pense au petit lit douillé qu'ils ont préparé pour les DRM par exemple). Ben ce qu'ils ont fait c'est juste ouvrir la porte aux DRM dans le navigateur, maintenant c'est la norme, tout le monde s'en fout, et on ne reviendra pas dessus. Bien joué les gars, ça valait le coup.
          Une posture ferme aurait permis de lancer un débat public, elle aurait permis d'éduquer les gens à ces questions, qui se demandent pourquoi tel site ne marche pas avec leur navigateur.
          Exactement comme aujourd'hui ils découvrent que flash c'est de la merde, parce que des gros éditeurs de navigateur ont pris une décision pas réaliste du tout : désactiver flash alors que le web repose largement dessus.

          Personnellement, et comme beaucoup de gens à n'en pas douter. Je me fiche d'avoir les dernière kikoololerie dans mon navigateur, j'ai pas besoin de mon navigateur pour voir un film, j'en ai pas besoin pour faire de la voix sur IP, j'ai pas besoin que mon réseau social X puisse demander au navigateur de mon téléphone sa position physique. J'ai besoin d'avoir un navigateur qui me permet de consulter des page web, et qui va pas essayer de me la faire à l'envers parce quelqu'un à pensé que c'était plus réaliste…

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 28/02/17 à 16:21.

            C'est pas rien… Il y a des utilisateurs, il y a des contributeurs.

            Euh…

            j'ai pas besoin que mon réseau social X puisse demander au navigateur de mon téléphone sa position physique.

            Donc les gens partirons car ils ont la flemme de remplir le champs, donc encore moins de sous.
            Bon, voila un exemple du problème : manque de réalisme… Du coup, il ne va reste que Google (Mozilla ne peut pas compter sur les intégristes pour survivre car ils ne dépensent pas question de principes, se tourne vers le style Google mais est trop petit face au mastodonte donc meurt du fait de la prime au premier).

            Je critique certes Mozilla, mais suis conscient que leur plus gros problème est bien qu'il y a ce manque de réalisme chez certains. Je ne pense pas qu'ils aient réussi à rester au "centre" entre idée et business alors qu'ils avaient bien réussi pendant pas mal d'année, mais à leur décharge leur position n'était pas facile à garder.

            Ce n'est pas que Mozilla, on le voit dans la politique de tous les jours, Trump/Brexit/etc gagnent car en face c'est la division avec des postures non réalistes et un refus du compromis réaliste.
            Le monde change (pas forcément toujours pour le meilleur).

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 1.

              Ce n'est pas que Mozilla, on le voit dans la politique de tous les jours, Trump/Brexit/etc gagnent car en face c'est la division avec des postures non réalistes et un refus du compromis réaliste.
              Le monde change (pas forcément toujours pour le meilleur).

              Trump, est un formidable exemple. Lui, il ne fait pas dans réalisme… Il veut construire un putain de mur entre les USA et le mexique ! C'est de la folie furieuse, c'est beau ! C'est comme Caligula qui envoie son armée faire la guerre à Poséidon ! C'est une belle idée, il n'est pas question pour lui de la travestir, se dire que peut être qu'une petite palissade de bois suffirait, non ! Il faut un putain mur, et c'est les mexicains qui vont le payer ! Et c'est pour ça que les autres perdent, avec leurs demi-mesure timorée… « oh non on peut rien faire, c'est pas réaliste, la conjoncture, tout ça… ».

              Facebook et google veulent faire de la vie privée un truc du passé, c'est d'une folie trumpesque, ils y travaillent, et ils avancent. Ils n'ont pas une once de réalisme. Ils ont une démarche politique entière, et ça marche.

              C'est pareil pour Daech… Ils ont un projet politique, d'une folie facebookienne, mais il est là, et il progresse. Ils ont des idées et ne les mutilent pas au nom du réalisme, c'est pour ça qu'elles plaisent.

              J'ai l'impression qu'on entend deux chose diamétralement opposées par « réalisme ».

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à -1.

                Trump, est un formidable exemple. Lui, il ne fait pas dans réalisme… Il veut construire un putain de mur entre les USA et le mexique ! C'est de la folie furieuse, c'est beau !

                Ce mur existe déjà… Question « folie furieuse », si tu veux aller par là, Trump n'a rien inventé.
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Barri%C3%A8re_entre_les_%C3%89tats-Unis_et_le_Mexique

                À part ça, je ne comprends pas trop l'analogie Trump-Mozilla, mais bon.

                Ils n'ont pas une once de réalisme. Ils ont une démarche politique entière, et ça marche.

                Ce n'est pas pour des raisons politiques que Google et Facebook tendent à réduire la vie privée de leurs utilisateurs, c'est parce que ça leur rapporte. Si la défense de la vie privée rapportait plus, il est à peu près certain qu'ils défendraient la vie privée.

                J'ai l'impression qu'on entend deux chose diamétralement opposées par « réalisme ».

                J'ai surtout l'impression que tu as une vision caricaturale du monde.

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                tu as raison sur les propositions non réalistes. Sauf qu'il y a des différences :
                - Elles sont irréalisables (même à long terme, enfin surtout à long terme) et populiste, pas des convictions.
                - elles marchent car des gens se foutant de ces trucs voient une façon de gagner cf Trump a des soutiens qui le déteste mais c'était la seule façon de gagner donc le réalisme dit qu'ils se mettent ensemble. C'est ce qui manque de ceux qui ont (un peu trop) des conviction, exemple avec NPA LO Mélenchon (allez mettons aussi Hamon) c'est à peu près la même idée du moins dans les grandes lignes mais leurs "anti-réalisme" les empêche de se mettre ensemble pour faire évoluer dans leur direction et le résultat est pire que si ils avaient mis de côté leur "convictions" les plus fortes.

                C'est sur ce point que j'allais (le réalisme des mises en commun des électeurs), pas sur l'irréalisme des propositions (qui sont une autre histoire). Et Mozilla proposait justement une offre médiane qui marchait, mais j'ai l'impression qu'à force de se taper des gens avec des convictions trop fortes incompatibles avec la réalité c'est un mouvement "je veux faire comme Google" qui a pris le dessus et cassé le juste milieu.

                Et c'est bien dommage.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à -1.

                  • Elles sont irréalisables (même à long terme, enfin surtout à long terme) et populiste, pas des convictions.

                  Elles sont tout à fait réalisable…

                  • Un grand murs entre deux pays, ça a été fait, et à une époque ou la productivité était infiniment plus faible qu'aujourd'hui : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Muraille
                  • Les pays gouvernés par les régimes théocratiques les plus fous on ne les compte pas.
                  • Google doit mieux connaître mes errements quotidiens que moi même…

                  Après, tu peux les qualifier de populistes, d’intéressés, peu importe les motivations, ça reste de la politique (la politique au sens noble, celle qui propose un projet à la société, quelque chose de neuf). Le « réalisme » qui se pose des frontières, suivant ce qui est dans l'esprit du moment ou non est en train de se casser la gueule…

                  Je vais prendre un autre exemple tout con. Pour lutter contre l'évasion fiscale, on peut demander au législateur de pondre une loi (après s'est fait monté le bourrichon par les lobbistes), ça c'est réaliste… Sinon, on peut la faire à la ricaine. On fait une liste d'État qui rend cette évasion possible, et on y envoie des troupes… Ça n'est pas « réaliste » du tout. Et pourtant, se faisant en 3 semaines le problème serait plié (sans même un combat). Et aucun autre État ne pourrait s'y opposer sans se retrouvé avec le pays bloqué. C'est pas l'objet ici de discuter de cette idée. Ce que je veux dire c'est que ce « réalisme » est terriblement castrateurs. Et que malheureusement seuls les gens qui ont les idées les plus folles s'affranchissent de ces limites.
                  Comme disait l'autre. « Les cons, ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît ». J'ai envie d'ajouter « Les gens raisonnables n'osant rien, ils offrent le monopole de l’innovation aux cons, et on voit le résultat ».

                  À propos de mozilla on est à 100% d'accord sur la conclusion.

                  • [^] # Re: Un problème structurel

                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/03/17 à 09:29.

                    Un grand murs entre deux pays, ça a été fait, et à une époque ou la productivité était infiniment plus faible qu'aujourd'hui : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Muraille

                    Au bout d'environ 3 siècles, et au moins une famine massive du fait de l'utilisation de ria gluant pour sa construction (mais chut).

                    Source : docu sur Arte.

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: Un problème structurel

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Au bout d'environ 3 siècles, et au moins une famine massive du fait de l'utilisation de ria gluant pour sa construction (mais chut).

                      D'où l'idée de faire payer les mexicains ! Pas bête l'abeille !

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 6.

          Pour la dépolitisation, je trouve au contraire que ça se politise pas mal, cf les grosses boites "obligées" de s'afficher tolérantes, inclusives etc.

          Bullshit. C'est juste une technique de recrutement.

          Qu'on se comprenne bien, ils font réellement des efforts la dessus, mais ils ne le font pas par conviction politique. Plutôt tout simplement parce que le recrutement des gens talentueux est un enfer, que bosser pour apple ou google, c'est kifkif bourricot, et que lesdits gens talentueux choisissent doncleur employeur sur des critères périphériques. Y'a 10 ans c'était la cantoche et les babyfoot dans le bureau, maintenant que c'est devenu standard, on se rabat sur la diversité au boulot. Dans 10 ans, quand on aura enfin éradiqué les brogrammers facon Uber, ca sera autre chose.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            mais ils ne le font pas par conviction politique.

            Euh… Donc sans le dire, tu dis la même chose que moi non? j'ai utilisé "obligées"…

            que bosser pour apple ou google

            Je me pose plus la question, dans le cadre du sujet du journal : entre d'un côté Apple ou Google (ou Amazon, ou Uber, ou etc), et de l'autre Mozilla, est-ce que les gens vont choisir Mozilla car "différent"? J'ai l'impression qu'il y a quelques années c'était le cas mais que maintenant la "différence" étant ce qu'elle est elle n'entre plus en critère de sélection.

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 2.

              Et pourtant les gens de Pocket disent qu'ils sont très heureux de rejoindre Mozilla car mission, valeurs, etc.

              Il faut croire qu'il y a encore une différence ;)

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                On peut éviter le discours marketing utilisé pour "vendre" le produit? A ce niveau, je prend Apple, ils sont à fond pour la liberté il parait.

                Et bon, si les missions et valeurs de Mozilla étaient vraiment importantes pour eux, ils auraient libéré leur code par exemple avant d'être achetés, ils auraient pu refuser d'être embarqué dans Firefox seuls car pas équitable, ils pouvaient, ils étaient libres… Ou alors, c'est qu'on ne parle pas des mêmes missions et valeurs de Mozilla ;-), il faudrait les préciser car perso je suis perdu je n'arrive plus à faire la différence entre les missions et valeurs de Mozilla en pratique et les missions et valeurs de Google en pratique (pas négatif hein, je basculerai sans état d'âme sur Chrome, juste pas différent).

                Désolé de faire la différence entre les paroles et les actes.

                PS : j'ai préféré ton autre commentaire, plus objectif/factuel/argumenté.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à 1.

                  On peut éviter le discours marketing utilisé pour "vendre" le produit? A ce niveau, je prend Apple, ils sont à fond pour la liberté il parait.

                  Ce n'est pas un discours marketing. Je ne dis pas que tout est rose, tout est parfait, loin de là. Mais oui, Mozilla œuvre avant tout pour ses utilisateurs.

                  Après, toi, tu peux décider que c'est faux. Et peut-être que Mozilla n'œuvre pas pour toi et dans ta direction, d'ailleurs.

                  ils auraient libéré leur code par exemple avant d'être achetés

                  (ailleurs:)

                  Des annonces de code qui va être libéré, j'en ai vu passer…

                  Tout le code que Mozilla a jamais produit est libre.
                  Très peu de code que Mozilla a diffusé n'est pas libre, et toujours indirectement: firmware bas-niveau Firefox OS (jamais diffusé par Mozilla directement, pour des raisons légales, mais oui, c'était sous la marque Firefox); module DRM dans Firefox (téléchargé au besoin).
                  DONC je pense que le passé de Mozilla, sur ce sujet, parle pour nous, et tu peux leur laisser le bénéfice du doute.

                  À voir comment ça se passe ensuite: véritable process de développement ouvert, facilité d'installation, etc. Là encore, l'historique parle plutôt pour nous, mais à suivre.

                  ils auraient pu refuser d'être embarqué dans Firefox seuls car pas équitable,

                  Euh, Pocket est dispo en tant qu'extension pour Firefox, certes, mais aussi Chrome, Safari, Opera. Sur mobile sur Android, iPhone, Windows Phone; ainsi que dans moult applications, ainsi qu'en appli Web pour la consultation.

                  Tu racontes n'importe quoi sans vérifier.

                  Je précisé aussi que ce n'est pas prévu de changer ça. Encore une fois, la force de Pocket aujourd'hui réside dans son écosystème, c'est AMA la raison du rachat par Mozilla, donc ce serait une connerie de le tuer. Tu vas répondre, comme à ton habitude "rien ne prouve que Mozilla ne va pas le faire", je te réponds "rien ne prouve que Mozilla va le faire, qui plus est, c'est très improbable".

                  PS : j'ai préféré ton autre commentaire, plus objectif/factuel/argumenté.

                  Merci.

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à 3.

                C’est encore plus inquiétant du coup : jamais entendu dire que Read It Later Inc avait des valeurs libristes.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Non, on ne parle pas de valeurs libristes ici.

                  Voici ce que dit le message de blog:

                  Together we are going to continue expanding the reach of high-quality content, while staying true to the values that drive both Pocket and Mozilla alike: Protecting the openness of the web and creating a content platform built around trust and privacy.

                  Pour Mozilla, le fait d'être libre n'a jamais été une conviction idéologique, mais technologique: les logiciels libres sont de meilleurs logiciels.

                  Cela n'est pas incompatible avec le fait qu'il y a des mozilliens (beaucoup) pour qui le libre est une question idéologique (j'en fais partie).

                  Ce qui est beau, c'est que les idéologues et les pragmatiques peuvent bosser ensemble.

                  • [^] # Re: Un problème structurel

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 01/03/17 à 10:27.

                    privacy

                    view-source:https://getpocket.com/

                    "src="//use.typekit.net/uot8zzd.js"" (vie privée filée à Adobe)
                    "(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga')" (vie privée filée à Google)

                    Note : perso je file des pubs Adsense (sauf pour les donneurs) donc file aussi des données à Google, mais bon je ne claironne pas sur tous les toits que la vie privée est ce qu'il y a de plus important pour moi. A noter que j'ai quand même viré GA car on peut le remplacer sans trop de problème si on le souhaite (c'est plus cher certes, mais faut savoir ce qu'on veut), j'essaye de migrer petit à petit vers de la vie privée pour tous mes utilisateurs et pas seulement ceux ayant AdBlock et compagnie même si ils sont en fait de plus en plus nombreux (et j'ai aussi viré tout autre site externe type bootstrap/jquery qui collectionne pas mal de vie privée aussi en profitant de la fainéantise des gens qui mettent un lien vers eux directement).

                    • [^] # Re: Un problème structurel

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Il y a une (grosse) différence en terme de vie privée entre tracker qui vient sur ton site et tracker les contenus mis en cache (ce qui est bien la question ici).

                      Je ne veux pas dire que je suis d'accord avec ça, mais il faut faire la différence entre le tumulus et le Mont Blanc.

                      • [^] # Re: Un problème structurel

                        Posté par (page perso) . Évalué à -6. Dernière modification le 01/03/17 à 11:09.

                        j'avais lu "privacy", pas "privacy sur les contenus mis en cache ais on parle pas de privacy sur votre adresse IP"… Et je lis toujours la même chose à relire.
                        Le problème avec de grands mots comme ça, c'est que c'est généraliste.
                        Pour caricaturer : à noter que quand on parle d'interdiction de la peine de mort, ça exclut la moindre peine de mort, pas que les peine de mort de masse, et l'argument "c'est pour les plus méchants, pas tous évidement, les autres ils vont pas y passer" est l'argument classique pour la peine de mort.

                        Ici, dans une moindre mesure, Pocket dit à mon navigateur (qui obéit, surtout pour Adobe car il en a besoin pour afficher, pour GA le bloqueur vie privée se charge de le virer) de filer mon adresse IP / date de visite à Adobe et Google qui sont alors libres d'en faire un peu ce qu'ils veulent (il y a les théorie "on fait attention on reste sur des stats" et la pratique), donc bon autant aller sur google.com du coup, perso du moment où je commence accepter à filer de la vie privée, le pas est sauté et je peux filer plus, la barrière a sauté.

                        tu fais une différence, soit, mais voila pas mal de monde ne voit pas cette différence de la même manière.

                        A noter que je n'ai pas décidé sur le caractére privé

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 28/02/17 à 15:42.

        Le réalisme m'inspire un profond mépris.

        Le problème avec ce genre de posture, c'est que si tu méprises le réel, le réel se passera de toi. Les mouvements politiques qui méprisent le réel meurent ou vivotent dans une forme groupusculaire.

        Quand t'as un bug dans un logiciel, tu le corrige !

        Pour le coup, c'est bien du réalisme, ça. Le logiciel, c'est du travail, pas de la philosophie.

        RMS est critiquable pour pleins de raisons. Mais il est là, droit dans ses bottes depuis presque 50 ans. Sa posture politique n'a jamais fléchie, indépendamment de toute question pécuniaire, de popularité, etc. Et les gens le respectent pour ça.

        Aujourd'hui j'ai surtout l'impression que la plupart des gens, y compris dans le LL, n'en ont plus grand'chose à faire de RMS. Ils le respectent pour ses réalisations passées (notamment d'avoir lancé le projet GNU et les licences associées), mais ses prises de position ne rencontrent plus d'écho.

        • [^] # HS

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Ils le respectent pour ses réalisations passées (notamment d'avoir lancé le projet GNU et les licences associées)

          euh… Non, même pas, ou plutôt une partie de plus en plus petite du libre pensent à ça (sachant que dans cette petite partie il y a encore une division supplémentaire entre ceux pensant que la GPLv3 est bien et ceux pensant que ça fout le bordel, ça finit par ne plus faire beaucoup de monde à force de diviser).

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 4.

          Le réalisme m'inspire un profond mépris.

          Le problème avec ce genre de posture, c'est que si tu méprises le réel, le réel se passera de toi. Les mouvements politiques qui méprisent le réel meurent ou vivotent dans une forme groupusculaire.

          Oui et non… Oui, le réel est impitoyable, c'est normal, et c'est sain. Mais non, le réel ne se passe pas forcement de toi. Le réel a peut être une place pour ton idée, et c'est pour ça que c'est important de la garder intègre.

          C'est le fond du problème ! Ce « réalisme » place le désir de l'existence d'une chose avant l'essence même de cette chose ! C'est à dire qu'exister pour faire une chose devient plus important que faire cette chose. Exactement comme pour un politique pour qui il importe plus de conserver son mandat que d'implémenter les idées auxquelles il croit.

          Tu peux te dire par exemple « Les poney, c'est tout pourri. Je veux une licorne », c'est une belle idée… Tu peux la mettre en pratique, te rendre compte les licorne n'existent pas. Et dans un soucis de réalisme tu peux prendre un poney et lui scotcher une corne, et dire à tout le monde, regardez ma belle licorne ! Si tu fais ça tu passe pour un charlot avec un poney tout pourri. Tu peux aussi te dire « ah mince, ça va pas être simple ». Et tenter de mettre en œuvre ton idée pour soit réussir avec des manipulations génétiques, ou échouer. Finalement c'est pas important.

          Voilà, Mozilla promet des licorne et n'a pas l'ambition d'arriver mieux qu'un poney tout pourri. Et Mozilla devient donc concurrent des autres fabricants de poney, qui eux, en ont rien à foutre des licornes.

          Quand t'as un bug dans un logiciel, tu le corrige !

          Pour le coup, c'est bien du réalisme, ça. Le logiciel, c'est du travail, pas de la philosophie.

          C'est pareil pour tout, c'est une question d'attitude devant l'obstacle. Des institutions internationales sont en train d’acquérir un pouvoir absolument délirant, le système est bugué. Là tu peux soit marcher avec le bug, main dans la main s'il le faut, invoquant le pragmatisme et le réalisme, ou faire ce qu'il faut : travailler à la résolution du bug.

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par . Évalué à -2.

            Ce « réalisme » place le désir de l'existence d'une chose avant l'essence même de cette chose ! C'est à dire qu'exister pour faire une chose devient plus important que faire cette chose

            Le but d'un mouvement politique (quel qu'il soit) c'est de parvenir à changer les choses dans un sens donné, pas de discourir sur l'essence des choses. Ou alors ce n'est plus de la politique : c'est de la métaphysique, de la religion, au choix.

            Tu peux te dire par exemple « Les poney, c'est tout pourri. Je veux une licorne », c'est une belle idée

            Je n'ai plus 5 ans depuis longtemps, alors les exemples à base de poneys et de licornes ne me parlent pas trop, désolé.

            Des institutions internationales sont en train d’acquérir un pouvoir absolument délirant, le système est bugué. Là tu peux soit marcher avec le bug, main dans la main s'il le faut, invoquant le pragmatisme et le réalisme, ou faire ce qu'il faut : travailler à la résolution du bug.

            C'est sûr, avec ce genre de description caricaturale, on peut justifier n'importe quel enfermement idéologique. Du genre faire un gros paquet de tas de choses disparates, appeler ça « le système » et proclamer qu'il est buggé. Sauf que, si tu cherchais à faire une description un peu plus fine des choses, tu t'apercevrais que « le système » n'est pas buggé pour tout le monde et que, parmi ceux qui pensent qu'il l'est, la définition du bug n'est pas forcément la même d'une personne à l'autre…

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 5.

              Le but d'un mouvement politique (quel qu'il soit) c'est de parvenir à changer les choses dans un sens donné

              Je pense que le problème soulevé ici, c'est que "l'approche réaliste" n'a PAS de sens donné. L'approche réaliste, c'est de dire: le sens donné, c'est le sens qui marche, point, et si le sens qui marche se met à changer, on change le sens donné correspondant.

              Je pense également qu'une approche purement réaliste n'est pas intelligente: c'est creuser des trous pour les reboucher.
              La politique de Mozilla a toujours été "pragmatique", depuis le début, depuis qu'ils ont intégré Flash. Donc, leur comportement ici reste cohérent avec le comportement de toujours. Et je ne pense pas que cela dérange plus que ça les fanboys de Mozilla, s'ils existent (c'est amusant de voir Zenitram écrire un billet trollesque en disant "regardez, on va voir tout les fanboys Mozilla rappliquer, car ceux-ci sont extrêmement nombreux", et puis, lorsqu'il voit que ça ne prend pas, répondre "même les fanboys ont abandonné", sans jamais que la possibilité que ces fanboys soient juste dans sa tête ne lui vienne à l'esprit)

              (

              Je n'ai plus 5 ans depuis longtemps, alors les exemples à base de poneys et de licornes ne me parlent pas trop, désolé.

              Je ne comprends pas ce comportement qui consiste à avouer qu'on est incapable d'utiliser son cerveau pour rejeter un argument. Que l'analogie parle de poneys, de tartes à la crème, de voitures ou de pingouins, ça reste une analogie, et une personne normalement constituée n'a pas besoin que le contenu de l'analogie "lui parle" pour y comprendre la logique.
              Cela ne veut pas dire que l'analogie est bonne, mais si elle est mauvaise, il n'est pas difficile de montrer pourquoi, autrement que de dire "ah, t'as utilisé le mot interdit 'poney', du coup ton argument est disqualifié et je peux dormir tranquille sans me soucier de savoir si en fait tu n'avais pas quelque part raison".
              )

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à 0.

                L'approche réaliste, c'est de dire: le sens donné, c'est le sens qui marche, point, et si le sens qui marche se met à changer, on change le sens donné correspondant.

                Il faut arrêter d'inventer des définitions fantaisistes. Le réalisme, c'est tenir compte du réel quand on se donne des objectifs, c'est tout. Ça n'impose pas une solution unique ; on peut être réaliste dans des directions différentes.

                Je pense également qu'une approche purement réaliste n'est pas intelligente: c'est creuser des trous pour les reboucher

                Désolé, mais il est impossible de répondre sérieusement à ce genre de généralité poussée à l'absurde.

                La politique de Mozilla a toujours été "pragmatique", depuis le début, depuis qu'ils ont intégré Flash.

                Intégrer Flash était pragmatique, car Flash était un outil massivement utilisé, et indispensable pour consulter un grand nombre de sites Web. Il n'y a rien de tel pour Pocket : non seulement il est peu utilisé, mais il n'est nullement indispensable pour consulter certains sites.

                Je ne comprends pas ce comportement qui consiste à avouer qu'on est incapable d'utiliser son cerveau pour rejeter un argument

                L'ironie de cette attaque personnelle est savoureuse, parce que j'ai du mal à lire un « argument » qui tienne la route dans ton message. Tu as pensé à « utiliser ton cerveau » (sic) ?

                Cela ne veut pas dire que l'analogie est bonne, mais si elle est mauvaise, il n'est pas difficile de montrer pourquoi,

                Ce n'est pas à moi de montrer que l'analogie est mauvaise, c'est à celui qui utilise cette analogie de démontrer qu'elle est bonne. Surtout quand on me sort une histoire ridicule de licornes et de poneys… Encore une fois, peut-être que certains ont gardé l'âge mental de leurs 5 ans, mais dans la vraie vie, la valeur démonstrative des licornes et des poneys est assez faible.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Woaw, tant de mépris et de fermeture d'esprit dans une seule réponse !

                  Soyons constructif:

                  1) le terme "réaliste" a été utilisé dans un contexte, qui a été expliqué. Sortir le mot du contexte et prétendre que la définition que tu utilises (qui n'est pas moins fantaisiste qu'une autre) est la seule valide, c'est simplement prouver qu'on est incapable de communiquer. La moindre des choses, c'est d'essayer de comprendre l'autre et s'adapter à ce qu'il dit.
                  Ce que tu dis là, c'est "je n'ai rien compris à ce qu'il a dit, donc, j'ai gagné". Une discussion n'est pas un combat, c'est un échange.

                  2) désolé, mais c'est toi-même qui dit que tu n'utilises pas ton cerveau. Tu dis réellement: je n'ai PAS analysé cette analogie car elle ne me parle pas. Cela ne se voulait pas du tout une insulte. Mais le fait que tu le prennes comme ça montre le niveau de discussion.

                  3) si tu prétends que l'analogie est mauvaise, tu dois en effet donner des éléments pour dire pourquoi elle est mauvaise. Et, non, ce n'est pas parce qu'on utilise un certain terme que l'analogie est mauvaise: cela voudrait dire qu'on peut rejeter n'importe quelle analogie, car on peut toujours trouver un prétexte pour cela. Peut-être que le concept d'analogie ne te plaît pas. Pas de problème avec ça. Dans ce cas, tu reconnais seulement que tu n'as pas compris l'argument qui t'a été proposé. Mais rien de ce que tu n'as fait ne permet de dire que cet argument est mauvais.

                  Je ne veux pas être agressif ou désagréable, mais je n'ai pas envie de discuter avec quelqu'un qui va systématiquement interpréter mes propos comme une insulte et y répondre en étant désagréable, du coup, je pense que je ne vais continuer ce genre de discussion.

                  • [^] # Re: Un problème structurel

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Woaw, tant de mépris et de fermeture d'esprit dans une seule réponse !

                    Ce que je trouve curieux, c'est de commencer ton message par une invective gratuite et après de clamer que « une discussion n'est pas un combat, c'est un échange ». Puis d'embrayer sur un ensemble de considérations greffées d'attaques personnelles qui n'a sur le fond rien à voir avec la choucroute (que ce soit le « réalisme » en politique—sujet sur lequel je répondais à l'origine—ou le cas spécifique de Mozilla).

                    Bref, tes conseils sont judicieux, mais il faudrait peut-être que tu penses à les appliquer toi-même.

                    • [^] # Re: Un problème structurel

                      Posté par . Évalué à 0.

                      L'invective n'était pas gratuite: mon premier commentaire n'était pas insultant ou agressif (peut-être as-tu réussi à le lire de la sorte, mais cela est ton biais de lecture. Relis ce message, tu verras que les éléments qui peuvent te sembler insultant ne contiennent aucun élément signifiant que cela te visait. Et pour cause: cela ne te visait pas), mais ta réponse est bel et bien méprisante. Cette première phrase n'est pas une insulte gratuite, c'est un simple fait. Si tu ne veux pas qu'on dise que ton commentaire est agressif, alors, n'écris pas de commentaire agressif en réponse à un commentaire neutre. Mais si tu en écris un, aies le courage d'assumer et de ne pas reprocher à l'interlocuteur de dire ce qui est.

                      Je n'ai fourni AUCUNE attaque personnelle. J'ai par contre critiqué le traitement que tu as fait des éléments dans tes commentaires précédents. Là aussi, il faut assumer: ce n'est pas une attaque personnelle de souligner une erreur que tu as factuellement commise. C'est le propre d'un dialogue: si je ne suis pas d'accord, j'explique pourquoi. Si tu considères que si quelqu'un n'est pas d'accord et explique pourquoi, il fait une attaque personnelle, tu ne fais que démontrer que tu es incapable d'avoir une discussion sereine avec quelqu'un qui n'est pas de ton avis.

                      (et c'est faux que ça n'a "rien à voir avec la choucroute" (la choucroute ? je n'ai plus 5 ans, ça ne me parle pas trop ça :D ) : si c'est la base de ton argument pour t'opposer à la choucroute, alors, montrer que cette base est injustifiée montre que ta position sur la choucroute est moins crédible que celle de celui à qui tu réponds)

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Comme j'ai 5 ans je peux t'aider.

                  Remplace licorne par "truc bien" et poney par "tout pourri" dans son texte. Tu peux varier selon tes goûts (Ferrari/Lada, Beethoven/Larousso, journaliste/Pujadas etc).

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        C'est de garantir les libertés des utilisateurs !

        Et si la seule équipe à développer un navigateur libre n'a plus les moyens de travailler dessus à plein temps, on leur propose quoi, aux utilisateurs ? Non, parce qu'il suffit de voir un certain nombre de projets libres (pourtant majeurs), qui sortent une nouvelle version toutes les Saint-Glinglin, et qui finissent par accumuler un retard monstre sur les équivalents propriétaires.

        Sur la reconnaissance et la synthèse vocale, on est complètement à la ramasse (Mozilla a d'ailleurs une équipe qui bosse là-dessus), sur l'intelligence artificielle et les assistants, on est tout autant à la ramasse. GIMP accumule le retard, GNOME n'a pas les moyens de ses ambitions… On peut en sortir des pages comme ça.

        Les idéaux, c'est bien, et sincèrement, j'adore le libre. Mais à un moment, faut être réaliste. Si on veut que le projet reste dans la course (voir même qu'il continue d'exister, tout simplement), il faut de l'argent. Si on prend l'exemple de GNOME (projet qui me tient particulièrement à coeur), malgré un certain nombre de développeurs payés à temps plein par Red Hat, le shell est laissé à l'abandon, la gestion du tiling est à revoir depuis un baille, tout plein de maquettes finissent dans les limbes de l'oubli faute de développeurs pour les implémenter, la plupart des applications n'ont droit à aucune nouveauté (ou si peu) d'une version sur l'autre pour les mêmes raisons… Si Red Hat n'était pas là, ça serait clairement un projet mort.

        Encore et toujours ce besoin d'argent, puisque il y a beau y avoir des centaines de millions d'utilisateurs de logiciels libres, quasiment personne ne donne ou ne contribue jamais. À partir de là, je comprend parfaitement que Mozilla puisse être à la recherche de nouvelles sources de financement. Et je regrette sincèrement que la fondation GNOME ne fasse strictement rien de son côté pour tenter de changer les choses.

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          À partir de là, je comprend parfaitement que Mozilla puisse être à la recherche de nouvelles sources de financement.

          Oh que oui… Perso, je trouvais que par exemple leur idée d'avoir des tiles par défaut avec Amazon etc était une pas mauvaise idée (et ce n'est pas comme si on trahissait les fans, la pub fait partie de business plan de Mozilla depuis le début) mais il y a eu des réactions (et râler pour enlever ça est plus facile que de râler contre un rachat déjà fait) et ça a été abandonné.
          Il y a quand même les accords avec d'autres moteurs de recherche il me semble (pas Yahoo par défaut partout) mais clairement ça va se tarir.

          Je me demande ce qu'il va rester au final, car ceux qui restent vont être de plus en plus intégristes (pour Pocket ça passera car plus le choix c'est signé) et râler quand Pocket sera mis en avant sur Firefox (du coup Mozilla vivra sur une extension pour Chrome, mais devra investir sur cette extension car sinon à force avoir la base d'utilisateur ne sera pas asse face à la compétition qui se bougera, donc combien pour Firefox?), j'ai du mal quand même à voir l'idée à long terme, ce qui va pouvoir être fait. Trop tard?

          Et je regrette sincèrement que la fondation GNOME ne fasse strictement rien de son côté pour tenter de changer les choses.

          A leur décharge, ça ne doit pas être facile de "vendre" ce qu'ils font, pas que c'est nul mais faire payer les gens pour ça est très très difficile.

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par . Évalué à 1.

            A leur décharge, ça ne doit pas être facile de "vendre" ce qu'ils font, pas que c'est nul mais faire payer les gens pour ça est très très difficile.

            Ils dépensent tout de même pas mal en meeting à la con à travers le monde et leur projet Outreachy est complètement déplacé.
            Maintenant ils partent sur GTK4 (déjà???), sont en crises existentielles avec vala…
            Ensuite, il y a des devs Gnome qui sont salariés de Red Hat, c'est pas le petit projet de garage, hein.

            Quant à la viabilité, l'ami Christian Hergert a fait un très très bon travail sur Builder rendu possible grâce - entre autre - à un crowd-funding réussi.

            Puis regardez Krita, Blender…

            Le crowd-funding est encore la chose qui peut aider les logiciels phares, restent à bien présenter la chose, le périmètre, etc,… C'est plus efficace que des dons sans "cibles à atteindre" ou alors à spécifier sur la page de donation en question.
            "Bonjour, on est 3 core devs de GIMP et il nous faudrait 200k pour bosser pleins temps pendant 1 an sur telles fonctionnalités*"

            Bref, l'argent est trouvable pour peu qu'il y ait un objectif défini et un moyen simple de le/les subvenir.

            ++

            *non, ça n'inclue pas la migrate de gtk3 à gtk4… faudrait déjà finir gtk2 à gtk3 :P

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à -3.

              Mais tu travailles à la cour des comptes et leurs revenus sont prélevés sur le denier public pour te permettre de critiquer leur gestion systématiquement ?
              Tu es un actionnaire (pardon un donateur) majoritaire pour te permettre d'émettre des jugements à l'emporte pièce sur la stratégie de cette boîte ?
              Bref quelle est ta légitimité ? Si tu n'es pas satisfait, n'hésite pas à forker. Le code source est libre et en plus ils sont assez idiots pour te livrer celui de leur nouvelle acquisition.

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à -1.

                Et pour la petite histoire.
                Personnellement, je me réjouis du fait qu'un service proprio tombe sous la coupe d'une boîte qui essaie de faire avancer la cause libriste plutôt que de voir une boîte comme Atlassian qui a toujours tiré le max de l'open source (Git, bitbucket, …) sous des apparats de coolitude sans jamais reverser et qui met la main sur un service sympa comme Trello. Pour le coup avec Mozilla on aurait eu une alternative crédible parce que ce qui existe en face aujourd'hui en LL fait vraiment peine à voir (Restya, Kansha, …)
                Au moins s'ils peuvent enfin manger des autres concurrents close source, ça donne une vraie crédibilité (même si personne n'est dupe avec les TICs)

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à 3.

                Mais tu travailles à la cour des comptes et leurs revenus sont prélevés sur le denier public pour te permettre de critiquer leur gestion systématiquement ?Mais tu travailles à la cour des comptes et leurs revenus sont prélevés sur le denier public pour te permettre de critiquer leur gestion systématiquement ?

                Je ne comprends toujours pas la valeur où l'intérêt rhétorique de ta question. Ça ne justifierait pas plus mon argumentation.

                Arrête les pirouettes et dis les choses.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à 3.

                  C'est une variante libriste de la police de la pensée. Si certains ne supportent pas tes critiques, ils te disent que ça ne te regarde pas, que tu n'as qu'à faire un patch, etc. Il suffit de regarder le vocabulaire utilisé : on te demande comment tu peux te permettre de critiquer, comme s'il fallait une autorisation préalable.

                  Sauf que, dans un régime politiquement libéral (comme la plupart des régimes occidentaux), la sphère du débat public est autonome et aucun sujet n'est soustrait a priori à la critique. Chacun peut y participer, sans conditions.

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 2.

              Que reproches-tu au projet Outreachy ?

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 6.

          Les idéaux, c'est bien, et sincèrement, j'adore le libre. Mais à un moment, faut être réaliste. Si on veut que le projet reste dans la course (voir même qu'il continue d'exister, tout simplement), il faut de l'argent. Si on prend l'exemple de GNOME (projet qui me tient particulièrement à coeur), malgré un certain nombre de développeurs payés à temps plein par Red Hat, le shell est laissé à l'abandon, la gestion du tiling est à revoir depuis un baille, tout plein de maquettes finissent dans les limbes de l'oubli faute de développeurs pour les implémenter, la plupart des applications n'ont droit à aucune nouveauté (ou si peu) d'une version sur l'autre pour les mêmes raisons… Si Red Hat n'était pas là, ça serait clairement un projet mort.

          En même temps redhat ne vit pas du desktop.

          D'ailleurs plus grand monde ne vit du desktop si on y réfléchit bien. Les seuls qui en vivent le font à travers le hardware qu'ils vendent avec (Apple), ou à travers des services, infrastructures qu'ils fournissent en plus (Microsoft) et essentiellement au monde de l'entreprise.

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par . Évalué à 5.

        Certes elle ne peut pas s'en contenter, mais c'est pas de ça dont il est question. Là on parle de donner des coups de canifs dans ce discours de fond au nom du pragmatisme, de la survie, du moindre mal (argumentaire du style « se faire violer sa fait moins mal si on a baissé son pantalon avant et qu'on s'est tartiné de lubrifiant »).

        Dans ce genre d'action militante, style David contre Goliath, l'intégrité intellectuelle et morale c'est absolument fondamental. On a rien d'autre. Même quand on a pas de fric, pas de soutiens, on a toujours ça.

        Dans le fond, c'est ça qui différencie(ciais?) Mozilla de Google. C'est pas une question de taille, de statut juridique. C'est une posture politique et philosophique, un discours de fond.
        Quelle est la différence fondamentale entre Google et Mozilla du coup ? S'ils se mettent tous les deux à : supporter la neutralité du web et les standards ouverts, développer un navigateur open-source, et vendre le temps de cerveaux disponible de leurs utilisateurs ?

        De ce que je sache, Mozilla n'a jamais fourni de fonction de bloquage de pub dans leur navigateur. Contrairement à ce que tu sembles évoquer je n'ai pas l'impression que leur discours de fond ou politique/philosophie de base soit changé de quelque façon (à partir du moment où ils libèrent réellement le code de pocket).

        Enfin je ne vois nulle part dans le discours passé et présent de mozilla de posture face à la publicité sur internet et dans les applis. Je ne pense pas que c'était en tout cas leur crédo face à google.

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          Contrairement à ce que tu sembles évoquer je n'ai pas l'impression que leur discours de fond ou politique/philosophie de base soit changé de quelque façon

          • Avec FFOS, pas touche aux fonctions proches de l'OS si tu n'es pas validée par Mozilla. C'était genre Apple plus que Google (il y a une option sous Android pour désactiver l'interdiction), donc si Google le permet tu n'as vraiment aucune excuse "pour ta sécurité" pour ne pas le permettre toi aussi quand tu gères un OS entier.
          • Avec FF, pas touche aux extension sans passer par une validation (certes facile en 2017, mais comme pour toute interdiction on commence doucement pour pas brusquer… Et ça reste une interdiction sur le principe)
          • Avec Pocket, on allait dans le délire complet à mettre par défaut et sans API pour les autres (au moins au début, j'avais lu qu'une API était prévu mais pas suivi) un accès à un service proprio.
          • Il y avait le truc amusant sur du Google Analytics sur le site de Mozilla (il semble que ça a été viré depuis), même avec DNT ("on n'a pas la même définition de DNT"), hop une petite fuite de données persos chez Google volontairement par Mozilla.

          Désolé, mais dans la "politique/philosophie de base" je note personnellement que ça a pas mal changé, du moins dans l'idée que j'avais compris de la philosophie Mozilla, et ce sans explication d'une vue à long terme et des limites théoriques de l'acceptable, justement (j'ai cherché, mais pas trouvé d'information autre que marketing "on fait ça pour votre bien, promis juré craché"). Et ça sans même parler du futur (quelle va être la prochaine surprise… Rachat de AdBlock pour vendre la possibilité d'être sur la whitelist, offre commerciale pas bien acceptée sur l'éthique "mais c'est pour que AdBlock vive"?).

          Perso, justement, je suis perdu sur la politique/philosophie de base de Mozilla depuis quelques années, j'ai "perdu la foi", et c'est certes mon avis perso subjectif, mais j'ai l'impression que pas mal de monde a perdu la foi (cf les stats des navigateurs, il semble y avoir bien moins de "conseilleurs FF", et cf l'usage de Chrome et MacOS/Safari dans les conventions libristes).

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Arrête ta mauvaise foi, ou alors renseigne toi un peu

            Avec FFOS, pas touche aux fonctions proches de l'OS si tu n'es pas validée par Mozilla.
            Avec FF, pas touche aux extensions sans passer par une validation

            Ces deux restrictions sont ou étaient là pour des raisons de sécurité.

            Sur FirefoxOS, à partir du moment où toute application web pouvait s'installer sur le téléphone, oui, il ne fallait pas exposer n'importe quelle API dans les applis (donc par extension, sur le web). Sinon ça aurait été la merde du genre, tu installes un jeu, et hop le truc envoi des sms à ton insus…

            On voit ce que donne la liberté d'autoriser toutes les API dans les applis android, qui t'indiquent 150 autorisations alors qu'elles font juste un truc tout bête. Et vas-y que le 2048 que tu installes se met à pomper tout ton carnet d'adresse pour l'envoyer on ne sais où. Ou l'appli RATP qui veut avoir accès à tout, jusqu'à vouloir bientôt la marque de tes slips, pour juste afficher des horaires de trains (d'une façon mal fichue en plus).

            Il en va de même pour les extensions de Firefox. Au fil des années, oui, ça s'est durci, parce qu'avec les extensions XUL/jetpack, on a des supers pouvoirs (inhérents à l'architecture de Gecko depuis 1998), qui permettent de faire des supères choses, parce qu'on a accès à toutes les API internes de Gecko. Malheureusement, de plus en plus d'extensions de merde faisaient n'importe quoi (installations de virus, toolbar publicitaires à la con etc..), s'installaient à l'insu de l'utilisateur. Avec pour résultat de plus en plus d'utilisateurs emmerdés, et donc des utilisateurs qui vont voir ailleurs.

            Il a donc bien fallu agir. Donc Mozilla met en place de la review sur les extensions proposées sur addons.mozilla.org. Puis Mozilla met en place la signature des extensions, etc..

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à -2.

              Pour les restrictions de FFOS, la vision de Zenitram est simplement stupide.

              Les smartphones sous FFOS sont totalement déverrouillés, tu y accèdes en root et y installes/modifies absolument ce que tu veux.
              Ensuite, il y a l'interface utilisateur, sauf que ce n'est PAS le système, c'est un logiciel qui tourne, sur lequel on peut ajouter des outils (installable facilement via un store).

              Si tu n'es pas content de cette interface, tu peux en installer une autre. Si tu veux créer un outil qui fonctionne sur cette interface, tu utilises l'API de cette interface. Et effectivement, l'API de cette interface est limitée pour des raisons de sécurité. Mais absolument rien ne t'empêche de créer un logiciel qui va tourner sur FFOS sans dépendre de cet API (et donc en faisant absolument tout ce qu'il est possible de faire sur n'importe quel linux). Simplement, tu ne peux pas l'installer via le store et l'interface.

              C'est comme reprocher à la calculatrice de ne pas pouvoir enregistrer des fichiers.

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par . Évalué à 3.

        Mais sinon pour appuyer ton discours à part des allégations sur leur volonté de duper la communauté avec un modèle premium, des sources qui seront jamais ouvertes , …
        vous avez du concret pour étayer votre discours.
        Moi je vois bien tous ces moraliste qui on demandé une éthique irréprochable à Mozilla, les mêmes qui leur en veulent d'abandonner ces projets ensuite à la … communauté, parce que non viable
        au hasard: Thunderbird, Firefox Sync, … et j'en passe et des meilleurs.

        Et ces cons, pour satisfaire encore les mêmes persistent et signent à donner des gages :
        https://www.reddit.com/r/firefox/comments/5wio45/mozilla_acquires_pocket/deadcf7/

        Par contre quand google abandonne ses projets: Google Reader, le concurrent de wikipedia dont j'ai oublié le nom, … personne ne s'indigne puisque de toute façon c'est fermé.

    • [^] # Re: Un problème structurel

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/02/17 à 20:19.

      Comme déjà dit plus haut, c'est une base d'utilisateurs qu'ils rachètent, qui leur permettront de faire rentrer des sous. Si le code de Pocket (aussi bien côté client que serveur) avait été libre avant le rachat par Mozilla, ça n'aurait pas changé grand chose.

      Ah bon, Firefox, navigateur installé partout.
      Petit extrait du site mis en lien par Zenitram:
      hundreds of millions of people worldwide use Mozilla Firefox to experience the Web on computers, tablets and mobile devices. For more information…

      Ça fait déjà une sacrée base d'utilisateurs, 10x plus que Pocket. Des utilisateurs qui auraient découvert un équivalent à Pocket fourni de base dans leur navigateur favoris.
      La MoFo aurait sans doute pu acheter Wallabag pour une bouchée de pain ou engager Nicolas & co permettant même à ces derniers d'en vivre. Cercle vertueux!

      Donc non, Mozilla fait encore n'importe quoi en tant qu'acteur du libre!

      Sinon, pour voir… Combien de $$$ ont été encore retirés à ses développeurs, au développement de ses logiciels pour racheter une application dont l'équivalent libre existe? Aucuns des sites qui s'auto-sucent les news n'a l'information.

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par . Évalué à -6.

        Et sinon tu n'as pas oublié de verser ton obole à la fondation Mozilla pour te permettre de critiquer leur stratégie. Autrement tu t'abstiendrais évidemment puisque que tu es libre d'aller voir ailleurs.

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 2.

          Et sinon tu n'as pas oublié de verser ton obole à la fondation Mozilla pour te permettre de critiquer leur stratégie.

          Tu n'en sais rien. Par contre, tu n'as pas répondu à ma question ni argumenté sur le potentiel d'un wallabag intégré.

          Donc, combien de millions ont été dépensés pour Pocket™?

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par . Évalué à 0.

            Alors tu veux vraiment argumenter sur un wallabag intégré et ses mérites ? J'ai trop de respect pour l'auteur de ce logiciel dont je suis les aventures pour ne pas le comparer à Pocket ou Instapaper
            David contre Goliath..
            Mais si tu insistes vraiment on y va.

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/03/17 à 22:33.

              Mais si tu insistes vraiment on y va.

              Oubli l'aspect à la con des recommandations autos et autres pseudo "smart features" de profilage, exclu la gestion du stockage/réplication vu que c'est un produit centralisé.

              Que fait-il de plus que Wallabag?

              Tiens tu as la liste de fonctions de Pocket ici.
              Et en lisant les fonctionnalités premium, j'ai l'impression de me faire uriner dessus.
              Mais vas-y, j'attends. C'est quoi la sauce secrète, la killing feature?

              Je n'ai jamais rien eu à dire sur la qualité des captures de poche/wallabag, je dois être à 500 captures.

              • [^] # Re: Un problème structurel

                Posté par . Évalué à -1.

                Au hasard pour un type qui n'est pas en premium:
                - Une appli mobile qui fonctionne comme on lui demande et qui ne reste pas à l'état de projet non abouti
                - Une bookmarklet qui juste marche sous Windows/Chrome voir même un plugin confortable.
                - Un parsing des pages fiable (Pourquoi demander la divulgation de l'algorithme de parsing sur reddit si on était sûr de la supériorité du LL)
                - Une fonction de recommandations des articles qui a en plus le bon goût d'être pertinente et qui se base su du crowdsourcing (va faire ça en auto-hebergé)
                - La possibilité d'utiliser la dernière version de l'app sanS être obligé de passer à la caisse; On attend l'install framasoft. (Oui je sais c'est toi le produit … mais pour bookmarker des articles de veille techno ça ne me dérange pas)

                Et accessoirement une base d'utilisateurs ridicule comparée aux GAFA mais plutôt convaincante en comparaison de l'alternative "libre".

                Désolé, je suis obligé de prendre le relais de Zenitroll qui a vendu son âme à Saint Ignucius dès que Mozilla entreprend qqc.
                Mais avec ça on ne peut qu'espérer que l'emulation accompagnant la mise en open source va stimuler toutes les alternatives et on ne peut que s'en réjouir. Mais on a bien compris qu'ici Mozilla est persona non grata. Des traitres qui essaient de jouer sur les plates bandes de Google qui a tant fait pour le libre … tant que ça conforte leur business model basé sur la pub.

                • [^] # Re: Un problème structurel

                  Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 02/03/17 à 00:10.

                  • Une appli mobile qui fonctionne comme on lui demande et qui ne reste pas à l'état de projet non abouti

                  Je capture sans soucis sur mon Android via le hook partage et l'interface web Responsive ne me posent aucuns soucis sur Android.
                  Sérieux, tu utilises seulement Wallabag???

                  Une bookmarklet qui juste marche sous Windows/Chrome voir même un plugin confortable.

                  Rien à signaler sur Firefox android-o-linux-o-windows. ça tombe bien, on parle de Mozilla dans ce journal.

                  • Un parsing des pages fiable (Pourquoi demander la divulgation de l'algorithme de parsing sur reddit si on était sûr de la supériorité du LL)

                  Sur 500 captures (db d'un peu moins de ~30mo), zéro problème. Certes, il peut y avoir, des parties formatées (snippets/example de code) qui sautent sur certains sites mais ça ne me pose pas de soucis. Si je veux une capture conforme, y a d'autres outils ou simplement rejoindre le site via Wallabag ou attendre que Wallabag corrige si ça doit être corrigé.
                  Je viens encore d'essayer sur des sites lourdingues (contenus, JS, un tas d'embedded etc…) types TheVerge, LeMonde, Engadget… je vois toujours pas.

                  Quant à l'algo, si ça se trouve, c'est peut-être que l'équipe Pocket fait du parsing spécifique sur les sites top 20 ou 30. Qu'elle assignerait des devs/testeurs à concevoir des parsers dédiés, ce que ne peut évidemment pas faire Nicolas et son équipe. L'algo magique, j'y crois moyen mais qui sait quand on aura les sources…

                  Tu enlèves les coûts infrastructure/opérations, dev app native android/iOS, traducteurs, marketing, locaux, comptables, légaux qui doivent représenter les 2/3 de leur dépenses et il reste l'application, l'essentiel.

                  Mais qu'on se comprenne bien, je sais très bien que Pocket est supérieur, il DOIT l'être mais j'oblitère volontairement les aspects énoncés un paragraphe plus haut pour soutenir la comparaison avec wallabag qui lui misait sur l'auto-hébergement. Les quelques manques qu'il aurait d'un point de vu fonctionnel seraient comblés rapidement avec la force de frappe de Mozilla, ils ne partent pas de ZERO, il y a 4 ans de codes publiés.

                  Et vu qu'on ne connait pas le coût de la transaction, on ne pourra dire si c'est une gageure ou une affaire.

      • [^] # Re: Un problème structurel

        Posté par . Évalué à 2.

        Mozilla à dépensé 337 millions de $ en 2015.

        En ce qui concerne les recettes, les dons représentent 12 millions de $ soit pas grand chose pour des centaines de millions d'utilisateurs.
        90% des revenus proviennent des royalties versés par les moteurs de recherche ce qui présente un risque à cause du manque de diversification des revenus.

        Tu peux avoir des arguments à l'emporte pièce concernant sur la manière dont Mozilla devrait gérer son affaire. Mais le constat est là, les utilisateurs ne rapportent pas grand chose avec les dons directs mais uniquement via le moteur de recherche par défaut. Ce qui n'est pas viable sur le long terme.

        Pour info, en 2015, Mozilla a dépensé 214 millions de $ en développement.

        • [^] # Re: Un problème structurel

          Posté par . Évalué à 2.

          Mozilla à dépensé 337 millions de $ en 2015.

          Sans le détail, ça ne me dit rien.

          Pour info, en 2015, Mozilla a dépensé 214 millions de $ en développement.
          https://static.mozilla.com/moco/en-US/pdf/2015_Mozilla_Audited_Financial_Statement.pdf

          Merci pour ce document, je ne connaissais pas.
          Faudra me décrire la page 12 et 13, les amis.

          Sinon, pour leurs leasings de 2016 à 2020, il y en a pour 31 600 000 $ pour les 4 ans.
          ~ 50 000 000 $ annuel pour le matos et accommodation.

          Calcul très grossier pour 1 année netto:
          bureaux: 7 900 000
          matos: 50 000 000 (leasing de 3ans)
          pubs: 30 000 000 (année 2015) (j'ose pas imaginer l'année 2016 avec ce logo immonde)
          ++++++++++++++++++++++++++++++++
          87 900 000 $ (grosso merdo)

          Il reste un peu plus de 239 000 000$ pour les salaires (1000 employés), la R&D (qui devrait être couvert par les salaires) et les taxes.
          Et vu qu'il ne reste plus que Firefox, je suis curieux des besoins!

          Opera c'est full time + part time ~1700 employés (source) et fonctionnent avec pubs, pas de dons et a moins de visibilité pourtant, la boîte tourne depuis 20ans avec un seul produit performant. Bon maintenant, ils se sont fait rachetés par les chinois pour 600 millions. :/

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par . Évalué à 0.

            En tous cas c'est plus transparent que les comptes de nos élus . Et eux n'ont à rendre de comptes qu'à leurs donateurs (qui comptent pour 10% de leurs revenus)

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/03/17 à 00:23.

              à noter que ce document est une obligation légale pour une fondation états-unienne.

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par . Évalué à 1.

            Tiens maintenant tu parles d'Opéra…

            Les utilisateurs d'Opéra doivent payer pour avoir certaines fonctionnalités et cela a rapporté 130 millions de $ en 2015

            Opéra n'a pas été racheté dans sa totalité.

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par . Évalué à 4.

              Tiens maintenant tu parles d'Opéra…

              Oui parce que je vois de moins en moins de rapport entre le libre et Mozilla. Pourtant je suis de ceux qui soutenais leur choix d'intégré des DRM pour ceux qui le veulent, de forcer la signature des add-ons.

              Mais là, ils ont tous liquidé, il ne reste que Firefox comme "produit", ils dépensent du cash - dont la somme reste toujours inconnue - dans une plate-forme propio alors que l'équivalent, toutes proportions gardées, existe et qui, je le rappelle, par la force de frappe de Mozilla, aurait pu rattrapper le dit retard. Froce de frappe que le CEO de Pocket entend également profiter.

              Alors oui, je sors le cas Opéra autre navigateur très performant, gratuit et multi-plate-forme.

              Je ne donnerais plus d'euros après lecture du compte-rendu financier, je trouve qu'ils brûlent un peu trop de cash à mon goût.
              Ce qui n'est pas grave, j'ai d'autres chouettes projets libres qui pourront en profiter et qui en ont le plus besoin. (cf Gimp)

          • [^] # Re: Un problème structurel

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Opera c'est full time + part time ~1700 employés (source) et fonctionnent avec pubs, pas de dons et a moins de visibilité pourtant, la boîte tourne depuis 20ans avec un seul produit performant.

            Sauf qu'ils ne développent plus leur moteur (qui reste la partie la plus complexe).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Un problème structurel

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Presto (le moteur d'Opera) est toujours développé. Il fait toujours fonctionner Opera Mini sur les téléphones. Simplement il n'est plus utilisé pour leur navigateur "desktop", qui n'est pas celui sur lequel ils font des bénéfices, de toutes façons.

              Le modèle d'Opera est qu'ils gagnent des sous avec le moteur Presto qu'ils utilisent pour l'embarquer dans plein de trucs (plusieurs consoles de chez Nintendo par exemple). Le navigateur desktop c'est juste une vitrine pour faire savoir qu'ils existent et que les gens reconnaissent leur marque.

              Je m'interroge un peu plus sur des gens comme Vivaldi Technologies, qui développent un navigateur basé sur Blink et le distribuent gratuitement. Je me demande comment ils comptent faire pour continuer à payer leurs 35 employés?

  • # Ce qui m'interpelle

    Posté par . Évalué à 7.

    … c'est cette rancoeur permanente que tu voues à Mozilla.
    Depuis des années, tu nous as ressassé ton pragmatisme, ta revendication en faveur de Windows qui se soucierait de ses utilisateurs plus que des Linuxiens avec une indulgence presque convaincante.
    Mais de tus temps, tu t'es insurgé contre tous les choix de Mozilla en arguant qu'ils étaient des traîtres à la cause (en oubliant facilement tes bonnes grâces aux proprios). Et c'est quasi systématique. Du coup je m'interroge sur ton contentieux. Tristan Nitot t'a-t'il piqué des points de Karma ?
    Ont-ils refusé d'intégrer un plugin pour faire la promotion de ton projet perso ?

    Avec des amis comme ça, on n'a pas besoin d'ennemis diraient certains.

    • [^] # Re: Ce qui m'interpelle

      Posté par . Évalué à 2.

      Sa copine/copain a dû le larguer pour un mozillien, je ne vois que ça ;)

    • [^] # Re: Ce qui m'interpelle

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      Mais de tus temps, tu t'es insurgé contre tous les choix de Mozilla

      Merci, j'ai bien rit, comment on peut fantasmer pour voir dans un "méchant" ce qu'on veut voir pour qu'il reste méchant.

      Il fût une époque où je m'en prenais ici car je défendais le pragmatisme de Mozilla face aux intégristes du libre qui tapaient à fond dessus car pas pur libre anti capitaliste, bizarrement tu as "oublié" cette époque.

      Mais surtout ne pas se poser de questions, avoir un fantasme et le garder, ne pas s’intéresser à la réalité (ce que tu dit n'est même pas un point de vue, subjectif, même pas un désaccord, c'est juste un mensonge que tu te fais à toi-même pour pouvoir me mettre dans une case simpliste qui te plait).

      Du coup je m'interroge sur ton contentieux.

      Mon contentieux est la différence entre paroles et actes, ma déception que Mozilla ne fasse plus ce qu'il dit faire. Après, je te rassure, je vivrai très bien avec Google (logiciels et services) et autre, je n'ai pas d'anti-libre dans mes idées, je trouve juste dommage de ne plus avoir Mozilla, et espère secrètement qu'un Mozilla apparaitre (mais clairement, pas facile de trouver un business model viable), car je l'aimais bien.

  • # Le point-clé: l'écosystème

    Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 28/02/17 à 23:11.

    En fait la stratégie est assez claire, si on prend la peine d'aller plus loin que le bout de son nez. Si on pense stratégie, justement.

    1 - En achetant Pocket, Mozilla achète un produit orienté utilisateurs et ses développeurs.

    • un produit qui a du succès
    • un produit dont la base d'utilisateurs grandit
    • un produit présent à la fois sur Desktop et Mobile.

    Jusque là, je crois que Mozilla pourrait très bien se servir des connaissances acquises par cette équipe pour aider Firefox, non ?

    Alors, j'adore vraiment les gens qui sont derrière Wallabag. Mais il faut bien se rendre compte que Pocket, aujourd'hui, ça va un cran plus loin. Sans doute car ils avaient un peu d'avance. Ça ne veut pas dire que le produit est meilleur que Wallabag, ça veut dire que ça apporte plus que juste le produit.

    2 - C'est une direction vers un plus grand écosystème autour de Firefox.

    Qu'est-ce qu'un navigateur ? C'est avant tout un téléchargeur/afficheur de contenus. Un peu comme une télé.
    Avec Pocket, on s'avance en direction du monde des contenus. On fait grandir l'écosystème autour de Firefox. Et notamment on fait un lien entre l'utilisation de Firefox Desktop et le mobile—où l'on sait que Firefox est très peu présent.

    Il y a d'autres indices qui vont dans la même direction de l'écosystème. Je n'ai rien trouvé de vraiment public alors je ne ferai que suggérer d'aller voir la liste des postes publiés sur https://careers.mozilla.org/listings/. Un en particulier va dans la même direction de l'agrandissement de l'écosystème autour de Firefox, selon moi. (note: j'ai beau être employé, je n'ai pas d'info supplémentaire que ce que je vois là).

    Je récapitule avec des bullet points pour que ce soit plus facile pour toi:
    - Mobile
    - Contenus et recommandations
    - Utilisateurs
    - Écosystème

    je n'entre pas dans le troll du libre/pas libre, car c'est très secondaire dans la stratégie ici. Mozilla a toujours été pragmatique sur le sujet, et prêt à utiliser ou s'associer avec des technos non libres, en tout cas depuis quelques années. Pas de changement récent ici, malgré ce que tu voudrais faire croire. En revanche, comme tous les produits de Mozilla, Pocket sera maintenant libre. Réjouissons-nous.

    • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

      Posté par . Évalué à 2.

      Pocket sera maintenant libre

      On attend plus que les sources…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

        Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 01/03/17 à 11:26.

        https://techcrunch.com/2017/02/27/mozilla-pockets-pocket-in-first-acquisition/

        Dixon said that Mozilla will be conducting a full audit of the Pocket code soon to look for any license encumbrances or other obstacles to open-sourcing. They declined to give any timeline, though.

        => Parce que l'on préfère faire les choses bien ;)

        • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

          Posté par . Évalué à 0.

          J'attends de voir…

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

            Posté par . Évalué à 5.

            Je te remets ce que j'ai mis dans un commentaire plus haut:

            Tout le code que Mozilla a jamais produit est libre.
            Très peu de code que Mozilla a diffusé n'est pas libre, et toujours indirectement: firmware bas-niveau Firefox OS (jamais diffusé par Mozilla directement, pour des raisons légales, mais oui, c'était sous la marque Firefox); module DRM dans Firefox (téléchargé au besoin).
            DONC je pense que le passé de Mozilla, sur ce sujet, parle pour Mozilla, et tu peux leur laisser le bénéfice du doute.

            À voir comment ça se passe ensuite: véritable process de développement ouvert, facilité d'installation, etc. Là encore, l'historique parle plutôt pour Mozilla, mais à suivre.

        • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

          Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 01/03/17 à 11:53.

          euh… Perso, j'aurai fait l'audit avant l'achat, on sait jamais si on ne trouve pas de cadavre et il vaut mieux le savoir avant d'avoir payé (j'espère que dans le contrat il y a une clause d'annulation si le code est pompé d'ailleurs, mais l'annulation après l'annonce ferait mal aussi en terme de com'), et sans timeline ça peut être dans 10 ans, ça doit être encore une différence de subjectivité sur ce qui est bien.

      • [^] # Re: Le point-clé: l'écosystème

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour les sources du client, tu les as, puisque intégrés dans Firefox depuis quelques versions maintenant…

  • # Qu’a réellement acheté Mozilla ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La question finalement, semble être qu’a vraiment acheté Mozilla :

    • un produit à vendre aux utilisateurs de Firefox.
    • une belle machine à fabriquer des profils à revendre aux annonceurs (recommandations ‽).

    Ce qui semble transparaitre des commentaires des « réticents » à l’opération est qu’ils sentent qu’il s’agit de la réponse B, même s’ils ne l’expriment pas comme ça.

    Une partie (ou tout) le code sera peut-être libéré, ce qui ne servira à rien côté serveur si ce n’est pas en AGPL, et encore, Mozilla / Pocket restant l’upstream, ça ne changera rien au fait qu’on ne saura jamais vraiment ce qui fait tourner le service… Ce n’est finalement pas une question centrale, parce que le client étant intégré au cœur de Firefox, il faudra forker ce dernier (ou utiliser un navigateur concurrent) pour utiliser son propre serveur…

    Mozilla a acheté un silo et des profils utilisateurs à vendre au plus offrant, qu’ils libèrent le code qui permet de faire tourner ça, finalement est une question secondaire, on est bien loin dans l’idée du respect de la vie privée des utilisateurs de l’entête DNT (que Mozilla au passage n’a jamais voulu respecter sur ses sites et qu’ils n’ont pas eu le courage d’appliquer par défaut au navigateur).

    Un virage avec les valeurs affichées de respect des utilisateurs, de leur sécurité et vie privée ; d’un web ouvert et décentralisé à clairement été pris, il ne leur reste a peut-près que le respect des standards et l’open source à mettre en avant. Pour combien de temps…

    • [^] # Re: Qu’a réellement acheté Mozilla ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Un virage avec les valeurs affichées de respect des utilisateurs, de leur sécurité et vie privée ;

      Oui et non.

      Pocket est un truc optionnel, que tu n'es pas obligé d'utiliser pour avoir un firefox pleinement fonctionnel.

      • [^] # Re: Qu’a réellement acheté Mozilla ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pocket est un truc optionnel, que tu n'es pas obligé d'utiliser pour avoir un firefox pleinement fonctionnel.

        Soit… L’impact sur le produit Firefox est pour le moment limité (ça reste désactivable bien qu’intégré par défaut, je peux toujours utiliser mon Wallabag…). Reste à voir comment ça va évoluer, il est peu probable que même si Pocket est libéré il soit simple d’utiliser une instance perso (ou communautaire, salut les CHATONS ☺) avec le mode intégré, il faudra se contenter de « l’application-marque-page » ou bifurquer Firefox.

        Mais à plus long terme, quid de la « capitalisation » sur l’investissement ? Que va-t-il advenir du « mode lecture » tellement pratique sur mobile ? Ne seront-ils pas tentés de pousser Pocket comme remplacement des marques-pages (et surtout de leur synchronisation via Firefox Sync) ? Ne risquent-ils pas d’être tentés « d’unifier » les bases de comptes de Firefox Sync et Wallabag (pour une meilleure expérience utilisateur) ?

        Pour moi, le plus important n’est pas forcément ce qui pourrait changer pour le navigateur Firefox. Mozilla, chantre du libre, de l’ouverture, des standards ouverts, de la vie privée de ses utilisateurs vient de s’acheter non pas un produit propriétaire et fermé dont on ne doute pas qu’ils soient capables de le libérer un jour, mais un silo, une base d’utilisateurs, un puissant outil de profilage et de vente de « recommandations ».
        Ceux qu’on pensait différents, qui ont lancé la seconde guerre des navigateurs à un moment ou plus personne ne contestait l’hégémonie d’IE 6 à tel point que Microsoft avait dissous son équipe de développement. Qui ont gagné une belle bataille, qui furent certainement un des piliers du web (techniquement) que l’on connait actuellement (HTML5, AJAX, agonie de Flash…). Ceux-là semblent avoir rendu les armes au point de ne trouver pour se financer que la bonne vielle recette des GAFAM : vendre la vie numérique de leurs utilisateurs au plus offrant…

        À moins qu’ils ne le détruisent ou qu’il périclite, je continuerais sûrement à utiliser Firefox au quotidien qui est un très bon navigateur quoi qu’on en dise et bien que je puisse pester dessus pour tous ces petits défauts.

        J’ai juste un sentiment étrange de la fin de quelque chose, que ça va devenir un navigateur comme les autres, financé par la pub comme les autres, que le dernier argument en sa faveur (en tant que « connaisseur » et donc préconisateur auprès de mes proches) vient de sauter…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.